Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préférez.

Pour parler du manga, des productions animées et des films en long et en large : actualité, théories, discussions diverses, questions...

est-ce que vous aimez Végéta ?

oui
104
89%
non
13
11%
 
Nombre total de votes : 117

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar ma junia le Jeu Mai 07, 2015 22:00

niicfromlozane a écrit:J'ai cru que tu nous trollait bêtement, mais non. En fait c'est une belle preuve de courage de s'expliquer comme tu l'as fait. C'e
st pas Francky qui se remettrait en question comme ça.


merci je n ai pas ete clair et je m en excuse.


sinon je ne te comprends pas

delose pour le hs
Je suis de la race des Mazoku !
Ne l'oubliez jamais.
Image
Avatar de l’utilisateur
ma junia
 
Messages: 194
Inscription: Sam Sep 20, 2014 15:06

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Artikod le Sam Mai 23, 2015 21:54

Mon Végéta préféré est celui de la saga Boo quand on le voit se remettre en question juste avant de se suicider
Une sayenne arrive sur Terre en même temps que Goku. Pourquoi ?
Goku et Érana (Fanfiction terminée !)

Tarble arrive sur Terre. Sa mission ? Récupérer Kakarotto.
Tarble : La honte des Saïyans

Érana travaille depuis son enfance pour Freezer. Vient le moment où elle doit détruire la Terre.
Ragnarök
Avatar de l’utilisateur
Artikod
 
Messages: 776
Inscription: Ven Mars 13, 2015 17:51

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Ganjalo le Dim Mai 24, 2015 12:04

Le Vegeta de la saga Saiyans/Namek, évidemment, pour les raisons suivantes (plus ou moins)

Spoiler
Image


Spoiler
Image


Spoiler
Image


Increvable.
Image
en voie de réussir
Avatar de l’utilisateur
Ganjalo
 
Messages: 2429
Inscription: Ven Juin 19, 2009 16:37

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar BejitaSan le Dim Mai 24, 2015 12:30

Mon avis n'a pas changé, c'est à la période Cyborg/Cell que je le préfère. Quand je pense Végéta, je pense directement à celui doté de l'armure qu'il porte pendant cette période là, et je pense d'ailleurs que ce n'est pas une coïncidence si dans les derniers films ils l'ont revêtu de cette armure. C'est là qu'il "explose" en quelque sorte, il commence véritablement à s'allier à la Z-Team, il gagne en carrure, il gagne en aura, on ne peut le situer par rapport à son statut véritable, et ça ne rajouta que piment au scénar'.

On sent qu'il gagne une certaine considération auprès de Gokû, mais ils restent bel et bien des rivaux. Sa petite rivalité naissante avec Piccolo aurait pu être plus approfondie, mais c'est pour moi le Végéta le plus emblématique parmi tous ceux qu'il y'aura eu dans l'histoire. Ses deux techniques les plus populaires et cultes auront été proposés pendant cette période là également, et son côté orgueilleux poussé à son paroxysme magnifie son charisme.
Pour certains, cette arrogance extrême le rendent particulièrement tête à claque, mais pour moi c'était l'expression la plus aboutie de sa haute opinion de lui même, de son amour-propre, et ça a été fait avec classe.

La défaite qu'il se mange contre C-18, lui fait prendre conscience de sa vision erronée et usurpée du SSJ, puis la défaite contre Cell, lui démontre l'inconvénient de la vanité, et de la sous-estimation de l'adversaire... Après cela on peut voir les prémices du Végéta qu'on verra dans la période Buu, un Végéta beaucoup plus mature et philosophe, et la suite on la connait.
Avatar de l’utilisateur
BejitaSan
Animateur par Intérim
 
Messages: 1601
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar -anonyme- le Mer Jan 04, 2017 0:41

Sympa ce topic. Là où je l'aime le moins c'est justement au sein de cette période cyborgs, il est trop arrogant et trop sûr de lui. Il tombera de haut face à C-18. Je l'apprécie beaucoup plus sur Namek et à la fin de la saga Buu, où il est plus serein, plus apaisé.

Mais sinon d'une manière globale j'aime bien Vegeta, et surtout j'apprécie son évolution positive sur un plan spirituel. A mon avis sa limite au combat c'est qu'il a un égo un peu surdimensionné, il ne supporte pas la défaite, limite il en fait des cauchemars. Tout cela crée une puissante tension interne qui peut limiter son évolution en terme d'arts martiaux. En faite j'adore quand Vegeta lâche complètement prise et met son égo de côté, c'est rare mais ça arrive parfois :D.

Et niveau technique dans DBZ, le Final Flash, qu'il est capable de faire, est pour moi la technique la plus impressionnante et la plus efficace tout juste derrière le Genkidama (un bon gros Genki). Son Final Flash face à Cell est vraiment mythique.
-anonyme-
 

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar SkyFraps le Mer Jan 04, 2017 4:57

Je l'aime dans tout les saga pour des raisons différente.

Dans la Saga Freezer il as l'air plus résistant , plus sadique, plus calculateur,plus ingénieux.
Et c'est cela que j'aime chez lui.

Dans la Saga Cell : Son SSJIN,Sa nouvelle carrure en Super Vegeta,Son final Flash,L'humiliation que Subit Cell seconde forme,son armure sans épaulette.
Seul Bemol : Sa confiance serait plus appréciable sans excès.

Saga Boo : Il montre au moins qu'il aime son fils malgré ce qu'il a pu faire juste avant.Il capable de se sacrifié,il n'a pas hésité a se servir de Babidi pour devenir plus fort,
Son mode majin Vegeta est excellent.(il serait juste mieux sans le M sur le frond ).
SkyFraps
 
Messages: 217
Inscription: Jeu Nov 12, 2015 6:39

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Antarka le Mer Jan 04, 2017 8:32

POur ma part, la flemme de faire un post de 18 pages, surtout pour repeter ce qui a déja été dit, mais j'adore Vegeta. C'est clairement le perso qui a eu l'évolution la plus travaillée et crédible de ce manga.


Mon preferé ? Celui de la saga Namek. J'adore aussi son premier combat sur Terre (totalement increvable et flippant ce gars), mais Namek... pfiu... ce coté ronin, seul contre tous (dont des mecs tellement plus forts que lui), faisant preuve de stratégie plutot que de foncer bêtement. J'adore vraiment le Vegeta de la période Namek, un de mes persos favoris. Il est pas méchant juste pour etre méchant, il a un but, des objectifs, et il veut les atteindre. Sa conviction m'avait impressionné à l'époque, beaucoup.

A contrario, je peux absolument pas blairer le Vegeta de l'arc Cyborg/Cell. Il a certes souvent de bonnes raisons de se la peter, mais cette arrogance me sort quand même totalement par les yeux. C'est un énorme boulet dans cette saga, et son developpement y est boaf, mis à part sur la fin du Cell-Game (la mort de Trunks quoi). Reste quelques impressions badass qu'il a fait (je retient surtout la façon dont il ridiculise semi perfect Cell qui semblait tellement au dessus de tout le monde à ce moment la). M'enfin mon impression retrospective, c'est le mec hyper confiant qui se fait ridiculiser deux fois, et en tire aucune leçon.

Le Vegeta période Buu, je l'adore à nouveau, il est toujours aussi badass mais je le trouve touchant, que ce soit dans sa haine qui l'incite à se laisser controler par Babidi, son sacrifice loupé, la façon dont il semble se détacher du fait de vouloir absolument dépasser Goku, et le fait que Porunga ne le juge plus comme un criminel (c'est seulement à partir de la qu'on peut dire qu'il a eu sa redemption en fait, vu que Shenron l'avait pas ressuscité quelques jours plus tôt).
We all change, when you think about it. We’re all different people all through our lives. And that’s OK, that’s good, you gotta keep moving, so long as you remember all the people that you used to be.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 9712
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Imate le Mer Jan 04, 2017 13:14

Vegeta est clairement l'un des personnages les plus intéressants et développés de Dragon Ball tant il évolue au fil des arcs.

Dans l'arc Saiyajin je l'ai beaucoup apprécié en tant que méchant. Il est cruel, impitoyable, il dégage une impression de puissance inouïe alors qu'on pensait Goku au sommet. Quand il quitte la Terre on a qu'une seule envie c'est de le revoir, et ça prouve qu'il a fait forte impression.

Saga Namek c'est une vraie tête à claque pour moi. Il passe son temps à se faire défoncer pour devenir plus fort et se repose exclusivement sur son zenkai (Zarbon, Reacum...Krilin :mrgreen: ). Et le pire c'est qu'il passe son temps à clamer qu'il est devenu un véritable colosse de la nature le "Super Saiyajin de la légende" à tout bout de champ chaque fois qu'il devient plus fort alors qu'il en est très loin, et j'ai trouvé ça désolant pour lui. Malgré tout ce côté loup solitaire forcé de s'allié au terriens pour s'extirper de son destin, et sa mort étrangement touchante alors que c'est une vraie saloperie à ce moment là m'ont fait apprécié le personnage à la fin.

Saga humains artificiels, il y a deux aspects du personnage totalement opposés : D'un côté on a un Vegeta qui commence à changer. La scène de l'anime ou il se réveille après ses blessures et regarde Bulma endormie à côté de lui sans rien dire, c'est le premier pas du changement, j'adore ce passage et ça me fait pensé que la romance dans DB aurait été tellement bienvenue. Il refuse d'accepter ses sentiments tout au long de la saga et tente de rester le guerrier fier qu'il est. Et c'est ce deuxième aspect qui le rend détestable, surtout lorsqu'il permet à Cell de se transformer pour finalement se faire ridiculiser. Pour autant ça ne rend pas le développement inintéressant au contraire, et le personnage reste bien construit. Surtout à la fin quand il accepte ses sentiments pour son fils seulement une fois qu'il le voit mourir et entre dans une rage folle. Ses excuses à Son Gohan sont poignantes quand on connaît son caractère. Pareil sa manière de se résigner à arrêter le combat quand son rival meurt montre bien qu'il n'est plus le même.

Et Saga Buu, c'est presque l'apogée du personnage. Il a fini par s'avouer ses sentiments pour sa famille et ses amis, même si ses retrouvailles avec Kakarotto vont le faire douter et lui donner l'envie de redevenir l'ordure qu'il était, il ne pourra pas s'y résoudre. C'est seulement dans cette saga qu'il accomplira sa rédemption et je trouve qu'il la mérite quand on sait que sa nature, il la tient surement de la manière dont son père, le roi d'un peuple de guerriers sanguinaires, l'a élevé avant que ce ne soit Freeza qui prenne le relaie. Et c'est aussi là que sa relation avec son rival se transforme en vraie amitié au travers de leur match retour mais aussi de leur collaboration contre Buu. Quand il le reconnaît "Number One" il commence enfin à mettre sa fierté de côté.

Concernant son développement dans les suites, Super met encore plus l'accent sur sa manière d'oublier sa fierté mal placée qui lui a valu de se faire ridiculiser sur Namek par Freeza, puis par N°18, puis par Cell, puis l'a conduit à redevenir un criminel juste pour prendre sa revanche sur Goku. Là on sent enfin qu'il apprend ses leçons et s'inspire presque de son rival. Il est prêt à se ridiculiser pour sauver sa nouvelle planète, sa famille, ses amis, et si ça n'a pas plu à certain de voir le "prince sans peur et sans reproche" se comporter comme ça, j'ai trouvé au contraire que c'était noble et tout à son honneur. Et surtout j'aime la manière dont est interprété son aveu à Goku, le fameux "C'est toi le Number One" qui veut juste dire pour lui qu'il admet être second seulement pour mieux pouvoir se dépasser et devenir le Number One. Un développement que je préfère largement à celui de GT (sans parler de son design) qui a seulement pour lui de montrer qu'il s'est intégré, surtout avec sa seule réplique vraiment cool pourtant dans l'arc le plus pourri de la création : "Je suis un terrien qui porte la fierté des Saiyajins !".

Conclusion : Je dirai que je préfère le Vegeta de la saga Buu et sa continuité dans Super, parfaite évolution pour un personnage aussi emblématique.
« Un Général...ne doit jamais faillir à son devoir »

Image
Dragon Ball Extended Universe : Les Chroniques d'une Guerre
(statut : en cours ; 29 chapitres publiés ; chapitre 30 en cours d'écriture)
Avatar de l’utilisateur
Imate
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2264
Inscription: Ven Sep 04, 2015 0:23
Localisation: Amiens, Somme, Picardie

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar GodanR le Mer Jan 04, 2017 14:39

Je préfère également le Végéta de la saga buu, je trouve que la rédemption qu'il a pour moi déjà quasiment atteint au début de cette saga renforce encore le charisme du personnage, et comme pour goku je trouve que les deux saiyans dégagent un sentiment de maîtrise qui renforce l'aura de ces deux personnages et c'est pour cette raison que je les préfère tout les deux à cette saga là.

Ensuite j'adore la scène de son sacrifice ainsi que son petit discours à son fils juste avant, ainsi que le moment ou il réalise qu'il a été ressucité face à kid boo ou même son monologue ou il reconnaît la supériorité de goku, non il y a pas à dire le meilleur Végéta de tout le mangas je trouve.
Avatar de l’utilisateur
GodanR
 
Messages: 445
Inscription: Mer Oct 01, 2014 9:55

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar BlackWolf_ le Jeu Jan 05, 2017 0:01

Végéta est un personnage que j'apprécie vraiment beaucoup.

La partie dans laquelle je le préfère, c'est dans DBGT. Cette moustache le rend tellement Badass !

Non je déconne.

La saga où je le préfère c'est la saga "cyborgs/Cell". Je trouve que dans cet arc, il a une détermination à vouloir se surpasser (et surpasser Goku). Il a plus qu'envie de latter la tronche aux cyborgs et à Cell. Il a une confiance en lui immense (et c'est d'ailleurs ce qui causera sa défaite, une fois de plus).

Dans cet arc, il rencontre son "futur fils". On voit qu'au début il a pas vraiment grand chose à secouer, mais il montre rapidement qu'il peut éprouver des sentiments envers son môme (quand Trunks se fait buter).

J'aime beaucoup la mentalité de Végéta dans cet arc. Et on voit pour la première fois qu'il peut avoir un coeur. Sa réaction par rapport à Trunks, mais aussi, il hésite pas à "risquer sa vie" pour permettre à Gohan d'achever Cell.

Puis l'arc Cell c'est mon arc favori, c'est celui que je peux lire plusieurs fois en ressentant toujours les mêmes sensations.
King de la Battle Musique 4 - L'ouïe du tigre - 2016

"Règle n°1 : Ne jamais croire Many"


Je n'ai pas honte de le dire, Berserk a marqué ma vie au fer rouge.
Avatar de l’utilisateur
BlackWolf_
 
Messages: 1681
Inscription: Mer Fév 03, 2016 0:33
Localisation: Terre du Milieu

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Gogetto le Mer Fév 01, 2017 14:58

Vegeta...il s'agit tout simplement de mon personnage favori ! La raison principale (c'est à dire, à part le fait que je le trouve incroyablement badass) est que c'est un personnage avec une évolution intéressante et plutôt réaliste puisqu'elle dure jusqu'à la fin du manga.

Dans le premier arc, c'est juste un méchant typique de Dragon Ball à partir de Piccolo Daimao: cruel, égoïste, sadique, arrogant, et badass. Bien qu'il ne change pas tant que ça dans les trois premiers arcs de la deuxième partie, son évolution se fait en deux temps.

Le premier signe majeur de changement est la mort de Trunks, un évènement qui lui a fait ressentir un sentiment qu'il n'avait jamais eu auparavant: des remords. Des remords pour la manière dont il a traité son propre fils jusqu'à cette instant. C'est ce qui l'a motivé à devenir un meilleur père de famille dans la Saga Boo.

Cependant, il restait encore un obstacle à sa redemption totale: son complexe d'inferiorité par rapport à Goku. Vegeta est le prince des Saiyans, une race qui valorise la force physique au dessus de tout le reste. Alors le fait que Goku, qui est supposé être un combattant de troisième zone, soit toujours capable de le surpasser donne un sacré coup à sa fierté. Ainsi, dans la Saga Boo, il était venu à se demander si son temps sur Terre ne l'a pas "affaibli". Du coup, rebelote: il devient Majin Vegeta et se dresse contre les héros une nouvelle fois, ce qui provoque le réveil de Boo. Ce n'est que lorsque Vegeta s'admet à lui même que Goku est tout simplement supérieur qu'il devient réellement apaisé.

J'ai preféré Vegeta de la Saga Boo, car il s'agit de la période qui valorise le plus son évolution, où il est devenu plus calme, moins arrogant et moins égocentrique. Son sacrifice face à Boo est également efficace, marquant la première fois où il agit pour l'intérêt de quelqu'un d'autre que lui même, et il comme il irait en enfer, il savait qu'il ne gagneraut rien du tout à se sacrifier, bien au contraire. Et bien entendu, le volume 42 marque la fin de son évolution.

Pour ce qui est de Dragon Ball Super, s'il y'a un personnage bien traité, c'est Vegeta. Là où Goku (du moins, dans l'Anime) devient plus stupide et plus immature qu'il ne l'était dans la première partie de Dragon Ball (oui, tant que ça), Vegeta a un bon nombre de scènes qui valorisent l'évolution de son personnage, que comme lorsqu'il ravale sa fierté pour la Terre, lorsqu'il tue Ginyu sans en tirer la moindre trace de plaisir, lorsqu'il apprend Kyabe à se transformer en SSJ ET l'encourage à le surpasser, où ses intéractions avec les autres personnages, qui semblent le tolérer beaucoup mieux qu'avant et même l'apprécier.

Pour résumer, je pense que Vegeta est le personnage le plus abouti et le plus "humain" de Dragon Ball, faisant de lui mon personnage favori.
Gogetto
 
Messages: 205
Inscription: Mar Mars 18, 2014 19:36

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Ewi le Mar Mai 02, 2017 15:15

D’accord. Très bien. Okay. Je préviens tout de suite, je m’apprête à rédiger un avis, le mien en l’occurrence, concernant Vegeta. Un des personnages qui a marqué mon enfance et qui aujourd’hui encore, et ce malgré une quantité astronomique de mangas bouffés durant cette dernière décennie, reste le N°1 de mon top 5 de mes héros préférés tous mangas confondus. Donc je préfère prévenir tout de suite, je risque de faire preuve de très peu d’objectivité. Voilà, c’est dit, je peux donc commencer et me régaler.

Petit préambule avant de partir en live complet, pourquoi j’aime à ce point Vegeta ? De base, j’ai toujours ressenti une certaine attirance pour les antihéros, quelque soit le support utilisé (roman, film, manga, série, dessin-animés). Dans le cas de Vegeta, son évolution est juste une des plus réussie, pas uniquement dans DBZ mais aussi dans le manga en général. Il est très rare de faire d’un personnage mauvais quelqu’un de plus complexe sans partir dans l’autre extrême, c’est-à-dire le bon samaritain de service. Mine de rien, jusqu’au bout, jusqu’à la fin de la saga Buu, Vegeta flirt avec ses mauvais penchants et sème le doute dans l’esprit du lecteur/spectateur, et c’est cette ambiguïté constante qui fait de lui un personnage atypique et incroyablement intéressant et captivant.

Commençons par le commencement…

L’ennemi tout puissant

L’arrivée de Vegeta sur Terre. Ce qui est incroyable, c’est que bien avant son apparition, son aura et la tension qui en découle m’a fasciné. Le mythe du Saiyen tout puissant est déjà là, je sais que je vais assister à un combat dantesque entre Goku et lui, je le ressens, je le pressens et je ne suis pas déçue. La première image de Vegeta est celle d’un homme stoïque, froid, calculateur et bien plus réfléchi que ses deux comparses Raditz et Nappa. Au départ il parle peu mais étrangement sourit beaucoup. Pourtant, aujourd’hui, quand on pense à Vegeta, les premiers mots qui nous viennent à l’esprit sont forcément orgueilleux mais aussi taciturne, ce qui est le cas. Mais dans cet arc, lors de son arrivée, Vegeta est sûr de lui, de sa force. Son sourire reflète sa condescendance pourtant il sait qu’il n’est pas le plus fort, que Freezer a cette emprise sur lui mais malgré tout il croit en lui et en son potentiel.

Ce n’est qu’une interprétation mais je l’imagine aussi curieux, l’existence d’un nouveau Saiyen laisse présager un peu de distraction pour lui. Et surtout, il y a l’espoir, celui des Dragon Ball, celui d’être immortel, celui de se libérer enfin du joug du tyran. Alors je fais face à un Vegeta d’un égocentrisme fou et d’une rage implacable lorsqu’il comprend que sa victoire ne sera pas facile à obtenir. Au final, durant cet arc, j’en apprends très peu sur lui, sur son passé ou encore sur ses ambitions. Il est l’ennemi indestructible, au milles ruses et prêt à tout pour écraser ses opposants. Un guerrier sans scrupules car enclin à tuer de ses propres mains l’un de ses frères de combats. Je comprends alors qu’il ne croit ni à l’entraide, ni à la pitié, seul son propre sort le préoccupe. Quelque part ça me fascine.

Je vois aussi un guerrier qui n’a pas forcément peur de la mort, mais qui ne supporterait pas l’affront d’être tué par des êtres qu’il juge inférieurs à lui. Son orgueil est sans limite, pourtant à ce moment-là, il est bien le plus fort car il doit repousser l’assaut de Goku, Krilin, Gohan et même Yajirobe. Il survit à plusieurs attaques très violentes, il refuse de perdre, de renoncer car il est le prince, il est un Saiyen et surtout il est celui qui battra Freezer et deviendra légendaire, enfin, c’est ce qu’il pense. Malgré sa ténacité il s’effondre et doit son salut à son adversaire.

Ce geste sonnera en quelque sorte le glas de la descente aux enfers de Vegeta mais aussi celle de son évolution, de sa transformation mais certainement pas encore de sa rédemption.

Le guerrier humilié.

Sur Namek, je découvre une autre facette de Vegeta, peut être un peu moins colérique et davantage stratège. Je vois qu’en fait il est réellement prêt à tout pour obtenir ce qu’il souhaite, les Dragon Ball, même s’il doit s’abaisser à s’allier à des êtres qu’il juge inférieurs à lui et qu’il a du combattre par le passé. Encore une fois il est sûr de sa force mais aussi de son intelligence. Il pense pouvoir les duper facilement et encore une fois il se trompe. Pourtant, malgré ses erreurs, malgré ses défaites, il continue, il n’abandonne pas, il devient peu à peu de plus en plus puisant. Il tombe et se relève, encore plus fort. A ce moment-là, pourtant, sa déroute est totale. Etre obligé de s’allier à ses précédents adversaires, se faire tuer par Freezer, transmettre le flambeau à Goku. Terrassé par la douleur, par l’humiliation, en larmes et toujours cette rage, même aux portes de la mort.

Cela me confirme donc qu’il ne craint pas la mort, que les larmes qui coulent ne reflètent pas une quelconque angoisse face au trépas ni même une réelle empathie pour ses frères de sang décimés par Freezer. Non, ce sont les larmes du dernier Saiyen vivant (je ne compte pas Goku qui a grandit sur Terre), d’un prince qui n’a plus de planète, plus de peuple et que ne veut qu’une chose, que le tyran qui a massacré sa race et qui lui a attribué le rôle humiliant de sous-fifre, meurt à son tour, qui plus est de la main d’un autre guerrier de son espèce. Son rêve se brise, ce n’est pas lui qui battra Freezer, il abandonne enfin mais espère qu’un autre réussira là où il a échoué.

A ce moment-là, le simple ennemi qu’il faut anéantir est devenu un personnage plus complexe, peut-être plus humain, car je prends conscience de ses failles, de son vécu, de ses doutes et de ses larmes. Son incapacité à devenir le plus fort, cette fuite en avant lorsqu’il s’élance contre Freezer alors qu’il sait qu’il ne peut pas le vaincre et la détresse qu’engendre sa défaite. Il devient humain et ne porte plus le rôle de « grand méchant à abattre ». Et surtout, Vegeta n’est pas un couard. A peine ressuscité il file en direction de Freezer, par curiosité mais aussi par soif de vengeance.
Comment aurait-il agit s’il n’avait pas été téléporté sur Terre ? Aurait-il tenté de se battre aux côtés de Goku ou aurait-il ruminé sa défaite devant l’image du Super Saiyen ? Je ne peux que l’imaginer. Le fait est que sa téléportation sur Terre et le rapide échange avec Bulma dévoilent peut-être, de manière très rapide et subtile, une autre facette de Vegeta, son léger potentiel comique.

Son épopée sur Namek marque une page importante car un nouveau but germe dans son esprit. L’être le plus puissant est mort. Vive le nouvel être le plus puissant (comprendra qui voudra… ou pas). Freezer n’est plus, mais un Super Saiyen est né. Commence alors la course à la puissance, et j’assiste à la naissance de la rivalité qu’il va créer entre Goku et lui.

L’acceptation ?

Petit ellipse et je retrouve un Vegeta comme aux premiers jours, sûr de lui, de sa force, de sa puissance, de sa victoire. Pourquoi ? Parce qu’après des années à s’entrainer comme un forcené il a enfin réussi à devenir un Super Saiyen. Peut-être que l’estime que je porte à Vegeta se renforce ici. Pour sa combativité, pour sa conviction, pour sa rigueur. Je n’oublie pas qu’il a tout perdu, son titre de prince, sa planète, son peuple. Il est seul, exilé sur une planète qu’il avait prévu de détruire et entouré de terriens qu’il devait anéantir. Son humiliation est totale et pourtant, comme toujours, il s’accroche, s’entraine, souffre, se bat.

Et surtout une nouvelle facette apparait à nouveau, celle du père. D’un bien mauvais père au départ c’est certain. A vrai dire, peut-être même est-il encore plus fier que lors de son périple sur Namek. Peu enclin à protéger Bulma et son nouveau-né, à la fois taciturne et agressif avec Mirai Trunks, condescendant et méprisant à l’égard du reste de la bande et orgueilleux face à une C18 pourtant bien plus puissante. Il est certain de parvenir à vaincre seul, ignorant les conseils avisés de son fils. Pourtant, encore une fois, il échoue. Encore une fois, il va se relever, mais cette fois-ci pas tout seul, en écoutant Goku, en allant dans la Salle du Temps, en s’entrainant avec Trunks. Il change. Pourtant, à sa sortie il reste le même être froid et sombre, cependant, quelque chose a changé. Il prend conscience de la valeur de son fils, de la place qu’il a pris dans son cœur, de son impuissance à surpasser Goku mais aussi son fils, Gohan. Il aurait pu ne rien faire, juste abandonner, juste s’en aller. Mais il reste, il aide Gohan du mieux qu’il peut, il admet s’être trompé, il reconnait ses erreurs. Pour la première fois, il oublie sa fierté, ne serait-ce que pour quelques minutes.

Vegeta grandit dans cet arc, et je pense que l’influence de Trunks y contribue énormément. Mais Vegeta avait déjà entamé son changement après Namek. Le simple fait qu’il puisse copuler avec une terrienne, même sans amour, démontre qu’il a évolué. Bien sur, on peut me dire qu’il reste un homme et qu’il peut craquer mais Vegeta est un prince, un guerrier, un soldat. Il n’est qu’orgueil et rigueur. Consentir à être intime avec Bulma était déjà un pas en avant, aussi infime soit-il. Ajoutant à cela l’image de son fils, fort et courageux malgré sa douceur et son empathie, et je vois la carapace du Saiyen commençant à se fissurer. Nouvelle fissure : son rival est mort. Je ne dis plus son « adversaire » car à la fin de l’arc Cell, je ne vois plus Goku comme son opposant mais comme son rival. Non pas un ami ni même encore un frère, mais un comparse qui ressent la même combativité que lui et surtout qui est sa référence, son but, celui qui le poussait à se surpasser. Il disparait. Vegeta est à nouveau seul, quoique… Quelque part il y a une femme qui a su l’accepter et son tout jeune fils qui symbolise la promesse d’un futur plus lumineux.

Vegeta s’humanise encore un peu plus, malgré sa fierté toujours présente, il laisse dévoiler d’autres sentiments que la rage ou la rancœur. J’y vois le respect qu’il a pour Gohan lors de son affrontement contre Cell, l’effroi suite à la perte de son fils, l’acceptation, celle de ne pas être le plus puissant. Goku ayant disparu, les penchants obscurs de Vegeta diminuent mais ne s’évanouissent pas complètement. Et si Goku revenait à la vie, que se passerait-il ?

Un homme serein

J’entame ici le dernier arc et je boucle ainsi (la bonne blague) mon avis sur Vegeta. Nouvel ellipse, plus long cette fois-ci et un nouveau Vegeta. Plus « terrien » que jamais, à vivre dans une maison avec femme et enfant. Certes il s’entraine dur mais la dimension familiale est à présent omniprésente et sera un moteur décisif dans ses prises de décision. Je ne vais pas retracer ce qui se passe au tournoi ni lorsqu’il se laisse posséder par Babidi, tout le monde connait l’histoire. Je ne vais pas non plus trop m’épancher sur le lien entre Bulma et Vegeta car j’en ai déjà pas mal parlé dans un autre topic qui reprenait les relations amoureuses dans DBZ. Je vais plutôt m’intéresser au pourquoi du comment, c’est-à-dire, pourquoi il a replongé dans la part d’ombre qui sommeillait en lui.

J’imagine un Vegeta sédentaire, tout de même heureux, lui qui a toujours été un solitaire, est finalement aimé par sa femme et son fils, voire même apprécié sinon estimé par quelques autres personnes de la bande. Sa vie devient monotone mais reste agréable, il se laisse vivre mais poursuit encore et toujours son entrainement car c’est sa raison d’être. Je l’imagine aussi faire quelques escapades de plusieurs semaines car malgré tout il a besoin de sa solitude, du silence, d’être seul avec lui-même. Puis l’annonce d’un tournoi, du retour de son rival et enfin d’un monstre à anéantir. A mon avis, Vegeta ne souhaitait plus tuer Goku, même sous l’emprise de Babidi, la mort de son rival n’aurait eu aucune saveur, bien au contraire. Mais le battre, oui. A ce moment-là il n’y qu’une chose dans son esprit, ce n’est plus une envie mais un besoin, presque maladif : battre Goku. Il est prêt à sacrifier des innocents pour cela, même s’il n’en retire plus aucun plaisir comme jadis, le Saiyen froid et fier qu’il a toujours été et qui qu’il sera toujours transparait alors dans chacun des pores de sa peau. Il redevient un guerrier.

Mais il n’est plus le même guerrier. Il n’est plus seul et sans attaches. Maintenant il a une femme, un fils et un ami, un frère, un autre Saiyen qu’il estime et respecte malgré leurs différences. Tuer des innocents l’importe peu, mais décevoir les gens qu’il aime à présent lui fait horreur. Je vais partir dans le mièvre mais j’assume, je dirais que l’Amour a pris plus de place que le Vice (clin d’œil à une certaine fic). Je ne dis pas qu’il a remplacé le vice car les défauts de Vegeta qui sont le mépris des autres, son incroyable égocentrisme ou encore son incapacité à se montrer gentil (en public du moins) font partis de lui. Cependant, cette fois-ci, il a quelque chose à perdre, autre chose que sa maudite fierté, il le comprend et l’assume pleinement. Bien sûr que son sacrifice est un acte de rédemption, il ne le fait pas pour la Terre ni pour ses habitants, il le fait car il prend conscience que oui, l’amour qu’il porte à ces quelques personnes est plus important que de battre Goku, que d’être le meilleur.

Lorsqu’il revient d’entre les morts et même s’il se sent floué par Goku, il se bat à ses côtés, accepte la fusion, chose encore inconcevable quelques années plus tôt, combat pour libérer son fils et ceux de Goku et surtout, supplie les habitants de la Terre. Encore une fois, je comprends sa frustration. Il méprise ces terriens et pourtant souffre et combat pour eux. Pas par pure générosité mais parce qu’il a fait un choix, celui de protéger les personnes qu’il aime, celui de renoncer à son passé de mercenaire, celui de pouvoir faire face à sa femme et son fils, celui de poursuivre une vie que finalement il apprécie plus qu’il ne l’aurait cru. Je ne dis pas qu’il est en paix totalement avec ses vieux démons, car finalement il recherchera toujours à surpasser Goku mais quelque part cette rivalité lui permet de garder son âme de guerrier, de le rassurer en quelque sorte, de se rappeler qu’il reste un Saiyen et qu’il ne renie pas ce qu’il est et d’où il vient.

Je noterai aussi, alors même que Gohan avait surpassé son père contre Cell, jamais Vegeta n’a envisagé de reporter cette rivalité sur lui. C’est pour cela qu’à mes yeux, ce n’est pas qu’une histoire de puissance qui relie Vegeta et Goku mais bien plus. Il est celui qui l’a combattu avec acharnement lors de leur premier affrontement, celui qui a décidé d’épargner sa vie, mais il est aussi son alter ego. Malgré le même sang qui coule dans leurs veines, Goku n’a jamais considéré Vegeta comme un prince ou comme étant supérieur à lui car justement il n’a pas grandit sur leur planète. Ils ont tous les deux suivis des chemins contraires, ils ont même été ennemis et pourtant les voilà sur Terre, à se battre côté à côte contre un monstre rose.

Tous les deux différents mais pourtant semblables dans leur besoin d’indépendance et de se dépasser toujours plus. Tous les deux pères et maris (ou compagnon pour Vegeta), tous les deux heureux dans leur petite vie tout en espérant toujours s’améliorer face à un combattant d’exception. Une rivalité saine, reposant sur la base solide de l’amitié et du respect mutuel. Chacun symbolise ce que l’autre ne peut pas être, la bienveillance naïve de Goku et l’esprit cartésien de Vegeta. Ils forment à eux deux un tout, un certain équilibre, un duo parfait.

Alors pour conclure (hourra), oui j’aime le personnage de Vegeta, car encore aujourd’hui, je pense qu’il est en constante évolution. Il n’est plus le mercenaire de l’espace mais il est bien loin d’être un héro tel qu’on peut le concevoir. J’ai beaucoup de respect pour lui car pour moi, il s’est fait tout seul alors que Goku, bien qu’étant très doué bien entendu, a pas mal bénéficié d’aides extérieures parfois même divines. Et surtout Goku a toujours été bien entouré alors que Vegeta a du apprendre à faire confiance et à s’attacher à autrui. Il reste pour moi un personnage particulièrement intéressant car très complexe, parfois tellement maladroit ou au bord du gouffre qu’il en devient touchant. Et surtout, j’aime le fait qu’il lui ait fallut des années pour se repentir et s’améliorer sans jamais perdre ce qui constitue son essence : un prince fier.

Alors oui, mon rêve serait de voir un OAV ou un arc où ce serait lui qui terrasserait pour de bon son adversaire. Parce que je pense qu’il a assez trimé et qu’il mériterait un peu plus de reconnaissance. Bon, d’’accord, je me calme, la fangirl qui sommeille en moi s’est un peu trop exprimée là.

Mon avis sur Vegeta se termine donc ici et même si je n’ai pas encore tout dit (si si je vous assure), j’ai aimé retranscrire un peu de la vision que j’ai de lui.

Note : prochain avis sur Piccolo mais promis, il sera bien moins long.
Remarque : pour les courageux qui auraient lu jusqu’au bout… chapeau bas !

EDIT : pour répondre à la question du topic, instinctivement je dirais pendant l'arc Buu. Mais j'ai aimé son égocentrisme lorsqu'il apparaît pour la première fois. J'ai adoré sa malice et sa fourberie sur Namek. J'ai kiffé sa prise de conscience et son rôle de père dans l'arc Cell. Et bien entendu j'ai savouré le Vegeta plus posé et sûr de ses choix vers la fin. Donc au final, j'ai été fascinée par son évolution et son rôle durant toute la saga !
Avatar de l’utilisateur
Ewi
 
Messages: 96
Inscription: Mer Avr 12, 2017 20:49

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Roberto le Sam Avr 06, 2019 19:32

Cherchez pas j'ai été contaminé par BejitaSan... :mrgreen:

Alors encore un topic intéressant...

Ce que j'aime bien avec ce personnage c'est son imprévisibilité qui le rend un peu tout à la fois... irritant, obscur, fascinant, indescriptible, trouble... il a effectivement quatre phases dans Dragon Ball, et dans ces quatre phases il se sublime pour apporter lui aussi un climat dans chaque arc où il se retrouve.

Dans la saga saiyen:

Pas loin d'être mon Végéta préféré, quand il est encore un bad guy pur et dur... Son image d'anti-héros qui prend par la suite fait oublier à quel point il fût terrible à son arrivée sur terre.
Sa prestation est de haute volée, avec ce regard joueur et perçant qu'il a envers Gokû et Végéta vise juste... Gokû n'est pas encore à sa hauteur et sans le Kaioken utilisé dans son paroxysme... bah Gokû il se faisait laminer. Ça te prend d'autant plus aux tripes que Gokû revient du monde des morts et aura obtenu un entrainement sûr, un entrainement que même Kaio hésitait mais dans le doute attribua quand même à Gokû. Dont l'efficacité devait être maximal, mais Végéta fut tellement au dessus que ça ne l'aura servi qu'à le repousser. Végéta fait passer un cap à la Z-Team.


Dans la saga Namek:

Le Végéta de la Saga Namek. Jamais un personnage n'aura eu autant d'emprise dans une saga. Tu vois tout le côté dérangé du prince (l'arc d'ailleurs où il s'autoproclamera le moins prince des saiyens, trop occupé avec ses divers stratagèmes). C'est le Végéta le plus dérangé, c'est l'aboutissement du Végéta saga saiyen qui se découvre et oubli un peu ses manies et autres postures pour aller dans le but direct et sans détour.
Il est à la fois fatiguant pour les troupes de Freeza que pour la Z-Team, et il est d'une certaine façon admirable car il a conscience que la mort l'attend à tout instant... Il a déjà frôlé la mort sur terre, contre Zarbon, contre les troupes de Ginyu. Il sait que sans les Dragon Ball bah il est fichu... c'est un réalisme qui contraste avec sa toute puissance de la saga saiyen. Et j'aime bien ses interactions en général, il se moque délibérément de Freezer et toute la clique... ils l'appellent Végéta-chan mais il s'en moque, car le jour où il les dépasse, il les butte.

Puis il est le déclencheur indirect du SSJ, il explique à Gokû toute l’histoire et ce qui doit être nécessaire pour Gokû... Avant de mourir on peut voir que ce qui l'importait... bah c'était de sortir de cet enfer... et tu te mets à avoir de l'empathie pour lui alors qu'il est un pur evil encore. C'est assez spécial. Jusqu'à ce moment là pour moi est Végéta est juste un monster, franchement si Végéta n'était plus apparu ils nous auraient laissé une impression très marquante.



Dans la saga Cyborg - Cell:


Ah... Ha ha ! Comment ne pas sourire en passant au Végéta de la cyborg-cell, celui là il est phénoménal.
Végéta décide de laisser de côté cette histoire avec Freezer... cette guerre des nerfs et les Dragon Ball, et opte pour une autre vision de la vie. Ce n'est pas que la conquête des planètes et autres objectifs machiavéliques.
Son but désormais c'est Son Goku.

Malheureusement il n'aura pas que des moments glorifiants dans cet arc, mais il envoie carrément ! Déjà je trouve qu'il amène un climat encore différent, il est moins menaçant mais plus frontal, et commence à réveiller tout le potentiel de classe/badass/présence qui sommeillaient en lui. Le Big Bang Attack c'est le Végéta de la saga Namek qui dit "Hé ho regardez le résultat de mon entrainement, aujourd'hui je roxx les poulets !"
C'est là où il commence à lancer ses attaques de finition qui tuent leurs races.

C'est un anti-héros qui amène une tension supplémentaire, même dans ses interactions avec les méchants tu sens qu'il n'a pas l'air forcément mieux attentionné. Cela aurait été sans doute la façon de montrer que Végéta n'était pas encore abouti dans le bon côté de la force, et que ses antécédents avaient trop le dessus pour qu'il s'assagisse comme un Piccolo ou reste prudent comme un Trunks.

Végéta est encore trop estampillé méchant, même s'il évolue il y'avait encore de la marge. Et... le Super Végéta c'est le Végéta de la saga saiyen à son apogée dans le royalisme, et l'autosatisfaction de son rang de prince saiyen. Il en perd sa lucidité, ça en est fascinant...

Dans la saga Buu:

Ah et enfin le Végéta de l'arc Buu... Pourtant cela commence mal... et le Végéta l'arc cyborg-cell est souvent critiqué, mais au début de l'arc Buu c'est encore pire... il s'en contrefout totalement de l'enjeu juste pour se battre contre Gokû et est prêt à tuer des innocents juste pour un combat qui aurait pu attendre. Bon par contre Majin Végéta, c'est digne d'un film noté 9/10. Non mais c'est tout simplement excellent.
Le type qui retrouve son honneur, sa fierté saiyen bafouillée, mis au tapis par Cell, et sa désillusion qu'il traînait depuis 7 ans envers Gokû et Son Gohan.

Là Végéta retrouve son rang, et démontre tout le sens de la rivalité avec Gokû, alors que ce dernier a un rapport plus mesuré envers Bejita. Il le voyait désormais comme ce père de famille plus conciliant et prenant un chemin similaire à celui de Piccolo... mais non pas tout à fait, et c'est là où Krilin visa juste, il n'est pas comme Piccolo. Eh oui Végéta reste un ancien colonisateur de planète assoiffé, programmé dés son enfance pour commettre le pire. Éduqué comme une bête, on lui a appris à tuer et à ne pas faire dans le sentiment.

Ses instincts finirent par réapparaître, tout en pride et démon attitude. Mais... Végéta ayant fini par évoluer dans un contexte de paix et étant apprécié pour ce qu'il était a été touché... au point de développer des sentiments forts envers Bulma et son fils, cela aussi ça l'a rattrapé.

Et Végéta ayant un rapport très particulier avec la mort, qui n'est pas pour lui le pire... comprend qu'il était temps d'en finir avec tout ça et que le sens disparaissait... le sens de sa rivalité avec Gokû. Ça en fait un personnage fort torturé... Tu penses que dans l'arc Cell il devient plus équilibré au contact de Trunks et compagnie... mais non.

... et là aussi une disparation de Végéta aurait laissé une impression fort marquante, et plus violente encore.

Tout cela prend fin quand Végéta revient et devient l'égal d'un Gokû, un être apaisé et qui se combat pour sauver les menaces avoisinantes. Cela est marrant, car Végéta étant plutôt un selfish, un solo... est capable désormais de se battre juste pour aider Gokû, c'est cool à voir.

Admettre que Gokû est le meilleur, tout en sachant qu'il a de quoi faire en tant qu'élite saiyen confirmé et expérimenté. Se battre à ses côtés en cas de danger, belle évolution et montrant à quel point Toriyama s'est creusé pour ce personnage notamment inspiré des guerriers japonais d'autrefois et de la royauté moyenâgeuse. Le prince aux multiples facettes et capable de changer, c'est bien classe.
Image
Avatar de l’utilisateur
Roberto
 
Messages: 169
Inscription: Mar Juil 31, 2012 14:14

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar BejitaSan le Jeu Juin 13, 2019 1:21

Pour le Végéta du tout début:

Nous pouvons imaginer un détecteur qui finit de mesurer la puissance de son adversaire... un petit sourire qui en dit long... mi moqueur mi assuré. L'atmosphère change de ton, le ciel commence à s'assombrir... Végéta jette ce maudit détecteur sur le sol... car il sait que les données chiffrées ne veulent rien dire... L'habit ne fait pas le moine est une expression qu'aime et que déteste ce personnage... elle l'arrange et le dérange... Un son épique... intervient, pour illustrer le côté démonstratif de cet elite warrior... il va montrer que mettre une raclée internationale, c'est son fort...


Pour le Végéta de l'arc Namek:

Il pense à son avenir, à son passé, à son présent, et le tout d'une manière simultanée... il court, il court, il s'imagine mourir, vivre pour l'éternité, gagner, perdre, tout donner, se faire attraper, vaincre toutes ses menaces... Quand il est proche de la mort il pense à vivre, et quand il vit il pense à la mort... Ce décor vert le déstabilise quelque peu, mais il s'adapte... Il ne fait jamais nuit, les troupes de Freezer sont à ses traces... il n'a pas le temps de se vanter de ce potentiel de dingue qu'il possède, et cette puissance toujours plus monstrueuse qu'il obtient... Tiens une menace s'approche... Vivre ou mourir... ?

Pour le Végéta de l'arc cyborg-Cell:

Il sait qu'il a le regard admiratif de Trunks... que la Z-Team est surprise que cet arrogant, ce roquet !... ait réussi à obtenir une telle puissance et qu'il talonne à ce point Son Goku... mais que s'est-il passé ?
Végéta en a conscience, ce qui l'irrite et lui plait à la fois ! Il en joue ! Son charisme monte en grade... Père lui a toujours dit qu'il est le meilleur, et qu'il deviendrait le numéro un absolu... cette prophétie voit enfin le jour... Il le savait mais... ce dépassement de sa condition lui plait énormément ! Le prince des saiyens arrive à maturité, à son apogée ! Désormais ses cheveux sont dorés. Ses yeux d'un vert éclatant. Il sait que sa dégaine change... il a envie d'exploser de joie... mais il contient cette satisfaction et tout se lit dans son regard, tout se voit dans ce vert à s'y perdre par la profondeur, par ce narcissisme... voulu.

Anti-héros... Etre à la tête sans avoir les qualités du héros conventionnel... même Piccolo est retourné par cette situation...

Ce thème rock badass qui l'accompagne lui va tellement... . Une atmosphère Rock'n'Roll pour épauler ce Final Flash...

Pour le Végéta de l'arc Buu:

Il oublierait... il oublierait qu'il a été un personnage condescendant, suffisant... Il se sait... il sait qu'il en veut à Kakarotto, que son objectif a toujours été... réel même si les moyens ont souvent changé... la destination est restée la même... Il s'en veut... mais désormais en ayant accepté un pacte... douloureux... il peut enfin faire fi de ses sentiments, avec cette souffrance toujours plus grande... Il vit un calvaire mais en même temps il se découvre... Il est déjà mort, mais sa fierté elle renaît de plus belle, et là est la victoire... elle est belle cette fierté sauvegardée, elle l'accompagnera jusqu'à la mort... Il sait qu'il peut décider de s'en aller à tout instant... car Babidi l'a poussé dans un état qui ne risquerait pas de revenir... Kakarotto, je te hais... Kakarotto regarde dans quel état tu m'a mis... je suis à la fois ivresse... folie... puissance... démence... joie... orgueil... douleur...

Végéta de DBS Super:

J'ai une histoire tellement palpitante, tellement riche, que je peux m’asseoir dans la même table que ce sauveur, ce seigneur, ce dieu vivant... je ne réalise pas toujours, moi et mes multiples crimes d'être perçu à la échelle que Kakarotto... c'est à peine croyable... Je suis à la fois honoré et... perplexe... je peux m'approcher du divin god... Je sens ce son médiéval sombre, cette aura god m'envahir... Des petites images de la galaxie envahissent mon esprit... je perçois cette ange s'envoler vers les cieux... Désormais moi BejitaSama peut devenir Super Saiyen à l'échelle divine... Quand je suis dieu mon égo diminue... quand je suis dieu mon niveau de conscience augmente... il augmente... j'ai une hauteur de vue qui exploite mon potentiel à un stade inespéré... mais sans cet égo qui se vanterait de ce palier atteint... Je suis partagé... je marche tellement à l’orgueil... Kakarotto a l'air d'être dans le même état... God saiyajin... nous sommes les derniers survivants à l'état de dieu...
Avatar de l’utilisateur
BejitaSan
Animateur par Intérim
 
Messages: 1601
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52

Re: Ce que vous pensez de Vegeta, la saga où vous le préfére

Messagepar Roberto le Jeu Juin 13, 2019 14:36

Tu as oublié ça pour finir:

https://vocaroo.com/i/s0puLXbUUNC8

Spoiler
Ressens le regard désapprobateur de Batroux.
Image
Avatar de l’utilisateur
Roberto
 
Messages: 169
Inscription: Mar Juil 31, 2012 14:14

PrécédentSuivant

Revenir vers Dragon Ball : Manga, Films et Productions Animées

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités