Batroux (sans Rouxbine)

Créez-y votre topic personnel ! Il vous servira de message de présentation, de galerie d'exposition pour vos créations non dragon ball... Voir explications plus détaillées en post-it.

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Batroux le Jeu Août 09, 2018 20:29

Merci beaucoup, Kodeni.

Après plusieurs péripéties, j'ai enfin réussi à terminer ce morceau. C'est une instrumentale qui a subi beaucoup de changements, de pertes, de coups de sang, de rajouts mais je suis en grande partie satisfait du résultat.
Je pense qu'elle parvient à véhiculer les émotions que je ressentais à l'époque où je l'ai composée. A savoir abattement (pas fiscal), mélancolie, rage et une petite touche d'espoir même si elle est infime. Et dans mon projet, je la vois bien comme un épilogue, alors que Rock on the Road, je la vois bien comme introduction.
Les inspirations sont diverses, ça peut aller d'une bande son d'un teaser, du classique, ou John Carpenter (surtout, finalement).

Batroux - Briser le mur du son

PS: Bushido, j'ai pas oublié ce pour quoi tu as taffé pour moi, mais finalement, j'ai su trouver un texte en FR. Du coup, je voulais te remercier car tu m'as ramené sur Terre avec tes critiques. Donc merci.
"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


Front de libération de la théorie unique:
Tao Pai Pai est un sayien


Batroux - J'avance

ROCK QUI TABASSE
/!\___/!\___/!\
ROCK QUI DEPRIME


Batroux - La lettre
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5419
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Sur la touche F5

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Lalilalo le Jeu Août 09, 2018 21:29

Ben merde alors... c'est vachement bien Batroux.
Bon ça vaut ce que ça vaut, c'est un éternel second de la battle musicale qui te le dit.
Jean Grey Dark Phoenix: Le pouvoir d'un dieu, l'intellect d'un hérisson.
Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2883
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Supaman le Ven Août 10, 2018 9:54

Eh bien, j'aime beaucoup. C'est un bon morceau. Le genre que je peux m'écouter en voiture.

Ce que j'ai aimé :
- le côté mélancolique qui ressort bien.
- le changement de ton qui intervient en milieu de morceau avec la guitare.
- la première partie avec le synthé m'a envoûté. Il y a un petit côté eighties des plus savoureux. Cela m'a fait penser aux style Carpenter que l'on retrouve dans la série Stranger Things. Et en ce moment, c'est ma came.
- qu'il n'y ait pas de chant, pas de parole et rien que de l'instru.

Ce que je n'ai pas aimé :
- l'introduction de la guitare vers 1min48. Le son m'a paru bizarre et j'ai cru que c'était ta voix (raclement de gorge) avec un effet. Perturbant. Après la guitare ne me refait pas cet effet.


Et c'est bien tout. Je ne sais pas combien de temps cela t'a pris mais le résultat est top.
Avatar de l’utilisateur
Supaman
 
Messages: 4310
Inscription: Dim Sep 08, 2013 9:45

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Bushido le Ven Août 10, 2018 10:55

Y a pas de quoi Batroux

C’est peut être l’un de tes meilleurs morceaux
Avatar de l’utilisateur
Bushido
 
Messages: 4583
Inscription: Lun Avr 22, 2013 14:40

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Lalilalo le Ven Août 10, 2018 12:38

Je plussoie Supaman.
Il y aurait juste un petit truc à revoir lors de l'introduction de la guitare à 1.50.

Le reste est super.
Jean Grey Dark Phoenix: Le pouvoir d'un dieu, l'intellect d'un hérisson.
Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2883
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Batroux le Ven Août 10, 2018 13:53

Merci bien les mecs.

Je pense que le son de la guitare paraît bizarre car il est "brut", la guitare est seule dans son entrée (à part trois tics tacs de batterie). Et si ça ne vous dérange pas après c'est que le son s'enrichit avec la gratte acoustique, solo et lead, et les autres instruments. (Parce que c'est la même guitare du début à la fin).
Dans la démarche artistique, je voulais que l'auditeur se retrouve "face à un mur". Du coup, je pense que l'effet est réussi puisque ça vous interpelle ! ;)

Supaman a écrit:Et c'est bien tout. Je ne sais pas combien de temps cela t'a pris mais le résultat est top.


Le morceau a bien 2 ans. J'ai tout un tas de versions non abouties sur mon PC. Le synthé que tu aimes bien, à la base, c'était une mélodie composée pour une basse, je l'ai appliqué à la guitare, je l'ai appliqué au piano", fin bref, c'est un peu au dernier moment, il y a deux ou trois mois que j'ai posé la patte Carpenter/Stranger Things qui me donnait l'essentiel de l'ambiance.

C'est le morceau qui m'a fait le plus suer au niveau du Mix par rapport l'ambiance et qui m'a permis d'avancer dans cet apprentissage.

Bon en tout cas, merci, pour vos retours, ça fait super plaisir !
"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


Front de libération de la théorie unique:
Tao Pai Pai est un sayien


Batroux - J'avance

ROCK QUI TABASSE
/!\___/!\___/!\
ROCK QUI DEPRIME


Batroux - La lettre
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5419
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Sur la touche F5

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Chocoloutre le Dim Août 12, 2018 18:50

Pas mal ! L'introduction de la guitare manque un peu d'intensité pour moi par contre, peut-être des kicks ou des snares en-dessous... ? En tout cas, je verrais bien ça plus "sec".
Le synthé en intro est effectivement super, par contre je le trouve trop "parfait". C'est trop carré, un peu robotique, ça manque d'imperfections pour que ça sonne plus doux et naturel. Après c'était peut-être l'idée, je sais pas.

En tout cas c'est cool :)
Avatar de l’utilisateur
Chocoloutre
 
Messages: 4499
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Re: Batroux (sans Rouxbine)

Messagepar Batroux le Ven Mai 31, 2019 12:15

Hello !

Inikisha a écrit:Pas mal ! L'introduction de la guitare manque un peu d'intensité pour moi par contre, peut-être des kicks ou des snares en-dessous... ? En tout cas, je verrais bien ça plus "sec".
Le synthé en intro est effectivement super, par contre je le trouve trop "parfait". C'est trop carré, un peu robotique, ça manque d'imperfections pour que ça sonne plus doux et naturel. Après c'était peut-être l'idée, je sais pas.

En tout cas c'est cool :)


C'est le Midi qui donne au synthé ce côté parfait. Normalement, il doit être parfait ! :P
Si je savais mieux jouer du clavier et si j'avais un vrai clavier, crois moi que j'aurais mis un peu de mes imperfections ! :P

Merci ! Au plaisir de te revoir par ici ?!

J'ai attendu avant de répondre parce que j'avais des trucs qui allaient sortir du four.
Ce qui m'a fait suer là-dessus c'est le texte. D'abord en anglais et pas fameux (re merci à Bushido de m'en avoir fait prendre conscience), j'ai accouché de ce texte finalement et c'est quand même plus sympa d'écrire en français même si c'est plus difficile et contraignant. ;)
L'instru est un peu plus pêchue que sur la précédente et il y a du chant.
J'espère que vous apprécierez quand même.

Batroux - Figure de style

Spoiler
Couplet 1:
Il paraît que les meilleures histoires
S'écrivent sous la couverture,
Mais dans certain cas, certain soir,
Elles se terminent au poing de rupture.
Quand l'œil corrigé de rouge devient minuscule,
Le matin le bleu s'imprime en majuscule.
Il la soigne de sa plus belle écriture,
Malgré quelques petites ratures.

Refrain:
Ce n'est pas qu'une figure de style...
Ce n'est pas qu'une figure de style...
Ce n'est pas qu'une figure de style,
Car c'est bien plus qu'un cas de figure.
Ce n'est pas qu'une figure de style,
Car c'est bien plus qu'un cas de figure.

Couplet 2:
Traitée comme une subordonnée,
Comme un adjectif, attribut du sujet,
Dans ses ligatures, dans ses crochets,
Elle n'a que « Haine » et Q de l'alphabet.
Elle n'est qu'une allégorie singulière
Dont il sait taire le caractère.
Comme un vers, elle attend la césure,
Avant que le point final ne révèle sa nature.

Pont:
Et le futur parait
Plus qu'imparfait
Quand le masculin
S'emporte sur le féminin.


Et comme un malheur n'arrive jamais seul, il y en a une tout chaude qui sort en même temps parce que je me sens d'humeur fifou.

Batroux - Le mâle heureux

Spoiler
Couplet 1:
Tu fais des vagues et des tempêtes
Jusque dans les verres d'eau
Et tu divagues dans tes préceptes
Puisque tu leur tournes le dos.
Tu as des petites voix dans ta tête
Qui te croquent le cerveau.
Et dans cette voie, tu t'entêtes
A cacher ta nature derrière le rideau.

Refrain:
C'est ton moi qui ne t'aime pas
C'est ton moi qui ne s'aime pas
Ton surmoi qui sème le ça
C'est ton moi qui ne s'aime pas
Ton surmoi qui sème le ça
C'est ton moi qui ne s'aime pas
Ton surmoi qui sème le ça

Couplet 2:
Tu es enlisé dans le déni,
Sentiment d'être l'homme béni,
Ta lucidité n'est que démesure.
Tu déments tant que ça perdure.
La raison se pare de perfidie
Les mots emparés se pervertissent.
Tu es dénué d'empathie
Et des nuées en pâtissent

Couplet 3:
Tu as beau être un mâle heureux
Jouer l'ingénue plutôt que l'ingénieux.
Ta perdition payera l'addition
Tes allusions ne sont que désillusions.
La patience n'est pas science de vertus,
Ta conscience ne doit pas être dévêtue.
C'est ton moi qui ne s'aime pas
Ton surmoi qui sème le ça.


Deux morceaux différents mais qui se complètent dans le texte et dans cette thématique dans laquelle je me suis lancé.
Et puis il risque de sortir une petite mise en scène d'un des deux. :)

Bisous.

EDIT:

Petit essai sur du rap: Batroux - Les premières leçons

Spoiler
Couplet 1 :
J'ai toujours connu mon père à moitié plein,
Il n'était bien qu'avec des verres à moitié vides.
La gueule de bois le rendait presque sain.
C'était au réveil qu'il était le plus lucide,
Il m'a montré qu'on pouvait se noyer dans la boisson,
Mais qu'on ne pouvait pas se soigner avec ce poison.
Bien que des remèdes y remédient,
Ses putains de maux m'ont quasiment maudit.

Couplet 2 :
Il m'a montré qu'on pouvait trinquer sans avoir bu,
Que même hors d'une piscine on pouvait boire la tasse,
Que même une main tendue pouvait provoquer de la casse,
Que même trouvé on pouvait rester perdu.
Et j'ai appris que même dans la chaleur d'un foyer
On pouvait quand même vivre l'horreur d'un brasier
J'ai appris que même à l'abri des bris de verres,
Dans le bruit, se brisaient les débris d'un père,

Couplet 3 :
Il m'a montré qu'une main levée ne servait pas qu'à poser des questions.
J'ai appris qu'une caresse pouvait être de l'affection.
Il m'a montré qu'on calmait des pleurs avec des fleurs de consolation.
J'ai appris qu'on pouvait embrasser et dire je t'aime, sans condition.

Couplet 4 :
Issu de sa semence,
Je refuse que s'immiscent des similitudes,
Cimenter paroles et silence,
Depuis mon enfance,
Je refuse qu'il asservisse mes certitudes.
Servir sa décadence.
C'est de sa violence et de sa virulence,
En l'occurrence, comme une évidence,
En un certain sens, pour lui faire offense,
Qu'est née ma préférence pour l'éloquence.

Refrain :
C'est parce qu'il l'était que je ne le suis pas.
Comme je l'ai vécu tu ne le vivras pas.
Comme il me le devait, je te le dois.
C'est parce que je l'ai eu que tu ne l'auras pas.


Petite continuité sur un rock qui tâche avec des paroles un peu positives pour changer: Batroux - Et refaire surface

Spoiler
[Couplet 1]
J'ai compris que même si je suis embarqué(e)
Il n'est jamais trop tard pour s'amarrer.
J'ai compris que même si je suis enchaîné(e)
Il n'est jamais trop tard pour se déchaîner.

[Refrain]
Même sans pouvoir on peut tellement,
Se sentir magique et fantastique.
Même sans devoir on doit tellement,
Se sentir unique et atypique.

[Couplet 2]
J'ai compris que même si je suis déprimé(e)
Il n'est jamais trop tard pour s'exprimer.
J'ai compris que même si je suis abattu(e),
Il est toujours trop tôt pour s'enterrer.

[Refrain]
Même sans pouvoir on peut tellement,
Se sentir magique et fantastique.
Même sans devoir on doit tellement,
Se sentir unique et atypique.

[Couplet 3]
J'ai compris que même si je suis déprécié(e)
Il n'est jamais trop tard pour s'apprécier.
J'ai compris que même si je suis délaissé(e)
Il n'est jamais trop tard pour s'apprécier.
J'ai compris que même si je suis détesté(e)
Il n'est jamais trop tard pour s'apprécier.
Il n'est jamais trop tard pour s'apprécier.
Il n'est jamais trop tard pour s'apprécier.

[Refrain]
Même sans pouvoir on peut tellement,
Se sentir magique et fantastique.
Même sans devoir on doit tellement,
Se sentir unique et atypique.


RE-EDIT :

Après un an et demi à dire: "Je veux une basse" beh, j'ai enfin acheté une basse !

Spoiler
Image


RE-RE-EDIT:
Je suis PV Nova de près et de loin.
Aujourd'hui c'était la journée "Fingers Out 2" que l'on pourrait résumer par journée créative "sous contraintes"
Deux choix de contraintes étaient possibles, j'ai opté pour la liste A:
Personnage : Voleur/Voleuse
Couleur : Gris
Thème : Amour fou
Lieu : Mer/Océan
Écriture : Citer trois villes

Pas mal de difficultés pour essayer de sortir un texte en moins de 12h qui me satisfasse. J'ai été obligé de revoir mes ambitions à la baisse. :?

Du coup, j'ai accouché de ça:

Batroux - Sirène

Texte:

Spoiler
[Couplet 1]
Je ne suis pas un prince charmant,
Je ne suis qu'un homme charmé.
Au diable nos rites et nos coutumes.
Laisse-moi te rejoindre dans les écumes.

[Couplet 2]
Tu voulais que je vois la beauté de tes cités,
Port-Royal, l'Atlantide jusqu'à Canopé.
Mon Amour, laisse-moi faire naufrage,
Je ne peux plus vivre qu'avec l'image de ton visage.

[Couplet 3]
J'irais dans les tréfonds voler les sorcières,
Croiser le fer avec Dieu ton père,
Même si je ne peux pas respirer sous la mer,
Je n'y arrive vraiment plus sur terre.
Même si je ne peux pas respirer sous la mer,
Je n'y arrive vraiment plus sur terre.
Même si je ne peux pas respirer sous la mer,
Je n'y arrive vraiment plus sur terre.
Même si je ne peux pas respirer sous la mer,
Je n'y arrive vraiment plus sur terre.


See Yah !


RE-EDIT²:

Un rock qui funk un peu et qui tabasse pas mal:

Batroux - J'avance

Avec le Texte:
Spoiler
[Couplet 1]
C'est en regardant certains vestiges
Que je fus pris de vertige.
Fini la cécité, c'est décidé,
C'est bien plus qu'une nécessité.

C'est pourquoi j'ai mis un point d'honneur
A fermer ton musée amusé des horreurs.

[Refrain]
Et j'avance,

[Couplet 2]
Dans toutes les galeries et les couloirs
On pouvait lire : réservés au personnel.
Bien qu'à l'apogée de ton art,
Tes toiles ne seront pas intemporelles.

C'est pourquoi j'ai mis un point d'honneur
A fermer ton musée amusé des horreurs.

[Refrain]
Et j'avance,
J'ai brisé le mur du son.

[Couplet 3]
C'est la fin de cette épopée,
Et de tous ces tintamarres.
Je ne porterai plus l'étendard
De cette époque occupée.

Courir le temps à pâlir la peinture,
Couvrir les fêlures, polir les fissures.
Honnir les monuments qui m'emmurent,
Bannir tous ces cadres qui murmurent.

C'est pourquoi j'ai mis un point d'honneur
A fermer ton musée amusé des horreurs.

[Refrain]
Et j'avance,
J'ai brisé le mur du son.


Et un petit merci à Lenidem d'avoir jeté un coup d'oeil au texte.

Et une chanson ambiance rock Darko-dépressive instrumentale (c'est un peu la petite soeur de "Briser le mur du son"):

Batroux - La lettre

Port du casque/écouteurs, obligatoire bien évidemment.
"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


Front de libération de la théorie unique:
Tao Pai Pai est un sayien


Batroux - J'avance

ROCK QUI TABASSE
/!\___/!\___/!\
ROCK QUI DEPRIME


Batroux - La lettre
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5419
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Sur la touche F5

Précédent

Revenir vers Le Salon

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités