Rebel O Conner, le retour.

Créez-y votre topic personnel ! Il vous servira de message de présentation, de galerie d'exposition pour vos créations non dragon ball... Voir explications plus détaillées en post-it.

Carnet de voyage de Cathran Kynsdottir

Messagepar Rebel O'Conner le Lun Sep 11, 2017 17:58

Le 9 floréal de l'An 43 du règne de Léodath IV
Nous avons finalement atteint les ruines du fort.
Seule la tour principale est encore debout, alors que le mur d'enceinte tout comme le logement principal se sont effondrés en plusieurs endroits.
Une date partiellement effacée, gravée sur une pierre surplombant la porte d'entrée, a finalement été l'unique indice nous prouvant que le peuple elfique avait vécu un temps entre ses remparts, avant le grand exode.
Malgré une exploration complète des pièces, rien ne nous permit d’apprendre quoique ce soit sur le lointain passé du lieu.
Par contre, un amas d'ossements fraichement rongés ainsi que deux cadavres humains assez récents nous indiquait on ne peut plus clairement qu'une monstruosité avait établi son antre là.
Moi qui avais été incommodée successivement ces derniers jours par la puanteur du nuage résiduel de Chambuire et par l'odeur infecte du charriot couvert de fumier, je ne pus retenir mon estomac de manifester son extrême dégout lorsque l'air vicié de la pièce m'étouffa.

Si nous voulions rapatrier les gripplis dans l'enceinte de ces murs, il nous faudrait identifier et chasser le prédateur de ces forets. Ou l’occire.
La nuit approchant, le plus sage nous sembla de nous retrancher au sommet de la tour, la porte barricadée, pour que C12-100 puisse avoir une vision périphérique des bois.
Il nous réveillera dès que la créature reviendra de sa chasse.
Billie semble particulièrement nerveuse, serrant son arc et regardant très souvent par mouvements vifs les alentours. Elle doit se demander si cette tour sera pour nous une protection ou un piège sans espoir de fuite.
Dernière édition par Rebel O'Conner le Dim Nov 05, 2017 17:06, édité 2 fois.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1051
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Carnet de voyage de Cathran Kynsdottir

Messagepar Rebel O'Conner le Mar Sep 12, 2017 7:16

Le 10 floréal de l'An 43 du règne de Léodath IV

Nous attendions une attaque durant la nuit. Elle eut lieu le matin, juste avant le lever du soleil.

Nous imaginions que la massive porte au pied de la tour nous protègerait et qu'être en hauteur nous fournirait un avantage.
Notre ennemi volait et nous tira avec son arbalète comme du gibier.
Tout d'abord, ce qui me réveilla doucement fut une chanson enivrante, et C12-100 réagit immédiatement pour m'empêcher d'avancer dans le vide.
La harpie volait silencieusement à quelques mètres de nous et avait tenté de nous hypnotiser avec ses chants. Cette sournoise créature semble être le croisement d'une nymphe avec un vautour, belle et repoussante en même temps, avec un corps féminin sublime jusqu'au moment où l'on remarque les serres, les immenses ailes et le regard meurtrier.

Pris par surprise, le début de la bataille ne tourna pas à notre avantage, même si je réussis à paralyser un temps avec mes sorts ses ailes et à la faire chuter lourdement.
Furieuse de cette humiliation douloureuse, la créature concentra alors toute son attention sur moi. Avant d'être débordés, nous allâmes trouver refuge dans le corps de la tour, ce qui finalement n'était guère une meilleure idée, car la harpie continuait à nous tirer dessus par les meurtrières.
Finalement nous sortîmes terminer ce combat sanglant dans la grande cour.
La harpie n'avait d'yeux que pour moi, avec un regard laissant deviner l'envie terrible qui la parcourait de déchiqueter ma peau et mes os. Elle fonça sur moi. Mon ultime sort de foudre ne suffit pas à la vaincre, mais focalisa tellement son attention qu'elle ne remarqua le terrible marteau de guerre d'Ivann qu'au moment où il lui enfonça dans la tête.
La harpie s'écroula devant moi, son horrible main griffue encore animée de convulsions juste devant ma botte. Jamais je n'avais vu la mort d'aussi près.
Il nous fallut un moment pour récupérer de ce combat et soigner nos blessures.
Ensuite, nous reprîmes la route inverse pour annoncer aux gripplis notre réussite. Pendant la marche, je cogitais sur ce combat. Il m'a convaincue de l'avantage considérable apporté par le don de voler.
Que ce soit Billie avec son arc, C12-100 avec son pistolet ou Ivann avec son arbalète, aucun n'arriva sérieusement à blesser la harpie.
Je me demande si j'arriverai à modeler ma magie pour m’alléger et léviter. Si je pouvais ne serait-ce que m'élever de quelques mètres, je serais alors plus ou moins à l'abri de mes ennemis alors qu'eux ne seront aucunement protégés de mes sorts.
Dernière édition par Rebel O'Conner le Dim Nov 05, 2017 17:05, édité 1 fois.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1051
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Carnet de voyage de Cathran Kynsdottir

Messagepar Rebel O'Conner le Ven Sep 15, 2017 18:51

Le 14 floréal de l'An 43 du règne de Léodath IV

Revenir au bosquet des gripplis nous prit plus de temps qu'à l'aller. Nous cherchions les chemins les plus praticables.
Par exemple, la traversée de la rivière ne pourrait se faire avec les énormes sacs de voyage, et il nous fallut un long moment pour dénicher un gué. Une étrange bestiole menaçante, un poulet géant avec des dents bien trop pointues, nécessita aussi notre intervention, car les jeunes gripplis seraient des proies trop tentantes pour les prédateurs.
Je voyais bien que mon compagnon inquisiteur n'approuvait que très modérément nos détours. Bien plus pragmatique que moi, il aurait voulu écourter nos trajets et bifurquer au sud, en direction des terres inconnues.
Je me refusais de quitter nos compagnons grenouilles tant que toute leur tribu ne sera pas installée dans les murs du fort. C12-100 approuvait mes idées protectrices.

Le trajet me permit aussi de questionner précisément Billie sur sa race.
Je ne pense pas que beaucoup d'érudits se sont intéressés à ces êtres primitifs. C'est un grand manque, car rien ne me laisse supposer qu'un humain soit naturellement plus intelligent que ces grenouilles évoluées.
Leur organisation sociale me parait même plus sage et respectueuse de ses individus.
Certes, ils n'ont construit aucune cité ou machine complexe, et ont préféré rester proches de la nature, mais ces ambitions modestes correspondent à leur nature pacifique.
Dernière édition par Rebel O'Conner le Dim Nov 05, 2017 17:04, édité 2 fois.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1051
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Carnet de voyage de Cathran Kynsdottir

Messagepar Rebel O'Conner le Sam Sep 16, 2017 10:30

Le 19 floréal de l'An 43 du règne de Léodath IV

Après un long périple, la petite communauté grippli vient d'investir ses nouvelles terres. Les jeunes gambadent entre les pierres taillées tandis que les adultes taillent des branchages pour amalgamer leurs constructions sylvestres à la structure du fort.
C'est un plaisir de voir la seconde naissance de cette construction elfique.

Un repas se prépare en ce moment pour fêter l'installation et simultanément nous remercier de notre aide.
J'écris ces quelques lignes avant de rejoindre l'agitation.
Mes pensées se centrent sur les elfes qui ont quitté le royaume, traversé probablement ce fort pour ensuite continuer vers l'inconnu, au sud.
Vu que les elfes peuvent vivre des siècles, je suis certaine que nos routes nous mèneront à un moment devant Liam, le fils de l'archimage Telamine.
L'ami de Mandar a évoqué le nom de l'unique héritier, et je crains que sa rancune envers Néralia n'ait perduré.
Il sera sûrement notre pire opposant, et vu le peu que je connais de son histoire, je ne pourrais l'en blâmer.
Dernière édition par Rebel O'Conner le Dim Nov 05, 2017 17:05, édité 2 fois.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1051
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Carnet de voyage de Cathran Kynsdottir

Messagepar Rebel O'Conner le Sam Sep 23, 2017 6:33

Le 21 floréal de l'An 43 du règne de Léodath IV
Enfin, nous atteignons les limites du royaume.
Devant nos yeux, les étendues marécageuses et les quelques bosquets ont laissé place à un tout autre décor où la verdure est remplacée par une terre sèche recouverte d'herbe jaunie par le soleil, dont les rayons frappent bien plus fort qu'en nos contrées septentrionales .
En posant le pied dans cette étendue aride, en avançant courageusement vers l'inconnu, nous reproduisons l'historique marche du peuple elfe. Je me sens remplie d'espoir. Quels royaumes merveilleux nous attendent-ils ? Rencontrerons-nous les autres peuples légendaires, les gnomes bien sûr, mais aussi diaboliques Tiefflins ou angéliques Aasimars ?

Renforcée par la sensation de liberté croissante liée à notre éloignement de la toute puissante inquisition, je me suis enfin décidée à parler à Ivann. Mon compagnon inquisiteur ne connait finalement que très peu les différentes formes de pratiques magiques. Pour lui, l'équation est fort simple : La magie est mauvaise. Point.

Marcher aux côtés d'une sorcière ou d'une magicienne ne change presque rien à ses yeux endoctrinés.
Comment une telle haine de la magie a-t-elle pu être si profondément ancrée dans le cœur de notre royaume ? Telamine a peut-être causé des maux terribles en son siècle, mais cela suffit-il à justifier la guerre idéologique radicale entre religieux et magie profane qui se poursuit depuis un demi-millénaire ?

Et pour en revenir à mon compagnon inquisiteur, je ne parviens toujours pas à déterminer s'il me soutiendra ou me dénoncera à notre retour. Meridran s'en méfie comme d'un serpent venimeux.
Si j'évalue objectivement ma position, qu'il me trahisse ou non ne changera certainement pas mon avenir.
Si nous réussissons la mission confiée par les hautes autorités du royaume, je pense que ma pratique de la sorcellerie sera tolérée, et je finirai enfermée dans mes quartiers isolés au centre de l'université de magie.
Mais je serai mortellement blessée d'avoir aidé sans aucune réserve et de toutes mes forces un compagnon d'arme, sans avoir en retour son estime et sa confiance.
Dernière édition par Rebel O'Conner le Dim Nov 05, 2017 17:05, édité 2 fois.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1051
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: Rebel O Conner, le retour.

Messagepar Rebel O'Conner le Dim Nov 05, 2017 17:02

Le 30 floréal de l'An 43 du règne de Léodath IV

Nous marchons depuis trop longtemps sous un soleil atroce.
Ma peau habituellement pâle me brule de partout et a viré au brun rouge inquiétant, comme une viande trop cuite. Mes yeux si sensibles sont épuisés par cette lumière continue.
Rare est la végétation apte à nous apporter la moindre ombre. Nos dernières réserves de nourritures ont été englouties depuis quelques jours déjà et sans les sorts d'Ivann permettant la création d'eau, nous serions tous morts de soif. Même C12-100, qui ne devrait logiquement pas être affecté comme nous, montre lui aussi des signes de fatigue.

Ma constitution a toujours été mince, pour ne pas dire maigre, comme me taquinait si souvent Yavetrude.
Les heures de marche ininterrompues m'ont rappelé le bonhomme de neige que nous faisions dans la cour de l'orphelinat et que nous regardions fondre lorsque approchait le printemps.

Combien de jours tiendrai-je encore avant de m'effondrer ? Venters viendra-t-il faucher nos vies là, perdus au milieu du néant ?
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1051
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Précédent

Revenir vers Le Salon

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités