DBAF-Lamantin

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar Antarka le Lun Fév 27, 2017 14:45

Chapitre énorme comme d'hab.

Par contre je me sens toujours obligé de revenir sur certains passages (et parfois, si j'avais pas la flemme, j'ouvrirais aussi les autres chapitres dans d'autres onglets parce que suis perdu parfois). Tient la par exemple , les zodians, tu les avais déja cité ? On a des exemples de survivants de cette race ? Le coup des cheveux en serpents (style Meduse) ouais ça me parle dans ta fiction mais impossible de me rappeler de qui il s'agit et si c'était y'a 2 ou 15 chapitres. Plus ça va plus je me dis que ta fiction mérite une ptite encyclopédie à coté (tu as déja fait pas mal de fiches personnages, je commence à me dire qu'une chronologie des evenements de ton univers, et des "fiches de races" seraient pas de trop).

Ou alors des questions qui me viennent d'autres chaps. Psychee affirme que Khaine a banni l'ancien monde et l'a lié à Abel. Ah bon ? Et Abel l'ignore ? Et c'est si récent que ça le banissement vital ? Il avait pas été fait par Primus à cause du Dragon ? Ah merde je confond avec la singularité... mais attend... attend... attend... non je sais pu en fait.

Tes "ellipses ou on sait vraiment pas ce qui se passe et pourtant il s'est passé plein de trucs", ça me fait aussi grimacer. J'avais déja parlé de mon regret de pas en avoir plus vu sur la défaite de Kaioshin lors de l'arrivée de Baphasi dans l'arène. La j'ai clairement pas compris ce qu'il est arrivé à Taris et Cold dans ton flashback (Taris était anéanti ou quasi. Cold se ramène, commence à se faire retamer. Ellipse de 2 minutes, Cold est à terre, ereinté, mais a priori sauvé par Taris ? Comment ? Que se pasado ?) Et pourquoi ce croiseur interesse autant Taris ? Juste parce que c'est une arme de destruction massive ? Genre pire que les armes vivantes de cet univers ?


Bon, d'hab je critique pas forcement beaucoup parce que comme je l'ai déja dit, tes chaps se suffisent pas vraiment à eux-même et s'inscrivent vraiment dans un tout plus grand. Et j'hésite souvent à critiquer parce que j'ai aucune idée de si tu as pas prévu de me retourner le crâne avec une revelation encore mieux au chap suivant. M'enfin la, j'ai dit ce qui m'avait un peu agacé. Pas grand chose en fait.

Ah si, au niveau de ta qualité d'écriture. Toujours nickel dans la forme, mais dans le fond... je sais pas, c'est dur à définir, quelque chose me plait un peu moins qu'avant. Ptetre que tu as juste un peu defini ton style en fait, la ou tu me semblais davantage dans la recherche et l'expérimentation avant. Après, tu restes à mes yeux le meilleur écrivain du forum (cette déclaration contient une forte dose de subjectivité).


Sinon j'ai bcp aimé le flashback sur la coopération Immortel/Abel (et la première apparition de Khaine je suppose). Trop d'informations que j'ai toujours pas (de quoi il parle l'immortel quand il dit que cette guerre empeche le Makai d'envahir l'arène ?). J'adorerais en savoir davantage sur Calyψo aussi (ca se prononce comment ? "Kalipsio ?")
Dernière édition par Antarka le Mar Fév 28, 2017 17:12, édité 1 fois.
Les amis, c'est comme les flocons de neige. Quand tu pisses dessus, ils disparaissent.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 7086
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar omurah le Mar Fév 28, 2017 16:23

Alors, j'ai rien compris à la première lecture. A la seconde, à peu près tout. Et c'est toujours aussi bandant. Bon tout comme Antarka, il y'a encore des zones d'ombres (sur l'histoire du bannissement vital me concernant), mais ça va, on survit :mrgreen:. Je comprends pourquoi tu dis que tout se recoupe, effectivement, le tableau prend beaucoup de sens à mes yeux avec ce chapitre, la bataille qui s'annonce, l'empire qui sert d'intermédiaire, le revers de l'ancien monde, c'est limpide pour le coup. Je suis pas tellement pressé d'en venir au big fight en lui-même, enfin si, beaucoup, mais franchement ce que tu fais en amont suffit déjà à susciter de l'intérêt, c'est très bien exécuté, plein d'excellentes idées de mise en scène.

La référence à OPM c'était sweet. Je m'en suis toujours pas remis là.
Et le coup de l'étoile dans le réacteur aussi, c'était ohmygodesque, comme tant d'autres choses dans le chap.

Sinon je suis très curieux de voir comment tu vas gérer le bordel d'un fight aussi tentaculaire
Je t'apprends rien en disant que ça a l'air coton ; mais le jeu en vaudra sûrement la chandelle !
“Si tu perds ton âme d’enfant c’est le game qui te bouffera”

Many, 2016


“Comme quoi, tu peux bouffer un yaourt à la fraise en pensant que c'était du chocolat et devenir un super saiyan. Ou un super saiyan 2 direct si c'est un yaourt à la noix de coco.”

Tonay, 2017


Image
Noraj off ze criéssione ofe zeuh Togashi
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2178
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar Lamantin_Furtif le Mar Fév 28, 2017 23:44

Merci pour ces retours !
Une fois n'est pas coutume, je fais une réaction rapide.
Déjà, d"ésolé pour le côté confus de certains événements. Je vais essayer d'éclaircir tout ça dans le prochain chapitre, et j'ai rajouté une petite phrase pour éclaircir l'interrogation sur ce qui se déroule danss le tout dernier paragraphe.

Antarka a écrit:ient la par exemple , les zodians, tu les avais déja cité ? On a des exemples de survivants de cette race ? Le coup des cheveux en serpents (style Meduse) ouais ça me parle dans ta fiction mais impossible de me rappeler de qui il s'agit et si c'était y'a 2 ou 15 chapitres.


Les Zodians datent de la fic "une couronne à terre" (La pirate Hariel Peixès était la dernière représentante de leur noblesse). Ils formainent une faction puissante jusqu'à ce que Cold décide de les exterminer. Il y a eu d'autres allusions à eux ça et là depuis.

Antarka a écrit:Ou alors des questions qui me viennent d'autres chaps. Psychee affirme que Khaine a banni l'ancien monde et l'a lié à Abel. Ah bon ? Et Abel l'ignore ? Et c'est si récent que ça le banissement vital ? Il avait pas été fait par Primus à cause du Dragon ? Ah merde je confond avec la singularité... mais attend... attend... attend... non je sais pu en fait.

Ah Ok... Euh, c'est la combinaison du rythme let et de 'intrigue tentaculaire qui rend le tout très foireux à suivre. Je vais éclaircir ça, promis. :|
Pour la citation de psychée :
Lamantin_Furtif a écrit: - L'ancien monde. Ça vient forcément de l'ancien monde.

- Il est banni, je te rappelle. Khaine l'a lié à Azazaël avant de mourir.

Et le banissement vital, c'est juste un sort. Il peut être utilisé n'importe quand par n'importe qui. (enfin, par n'importe qui du nec plus ultra des sorciers quoi). Il a bien été réutilisé sur l'ancien monde.
Antarka a écrit:Ah si, au niveau de ta qualité d'écriture. Toujours nickel dans la forme, mais dans le fond... je sais pas, c'est dur à définir, quelque chose me plait un peu moins qu'avant. Ptetre que tu as juste un peu defini ton style en fait, la ou tu me semblais davantage dans la recherche et l'expérimentation avant. Après, tu restes à mes yeux le meilleur écrivain du forum (cette déclaration contient une forte dose de subjectivité).

Image
merci
Oui, sinon c'est assez normal. Ce chapitre se prêtaitmoin à des exercices de stile intéressants. Sauf sur la partie dans le vaisseau, mais elle était un peu confuse... Bah, je garde en note et j'essaierai d'ête un peu plus fantaisiste sur la suite.

Antarka a écrit:Et pourquoi ce croiseur interesse autant Taris ? Juste parce que c'est une arme de destruction massive ? Genre pire que les armes vivantes de cet univers ?

Patience, patience...

Sinon, merci dans l'ensemble, c'est toujours agréable de te voir si enthousisaste.

Merci globalement à Omurah aussi. ça fait chaud au coeur :3
omurah a écrit:La référence à OPM c'était sweet. Je m'en suis toujours pas remis là.

Haha, je m'était fait la réflexion tout seul, et je me suis dit que ce serait une parenthèse drôle à ajouter
omurah a écrit:Et le coup de l'étoile dans le réacteur aussi, c'était ohmygodesque, comme tant d'autres choses dans le chap.

Toujours plus !

omurah a écrit:Sinon je suis très curieux de voir comment tu vas gérer le bordel d'un fight aussi tentaculaire
Je t'apprends rien en disant que ça a l'air coton ; mais le jeu en vaudra sûrement la chandelle !

En vrai, je flippe un peu là. J'ai le plan en tête, mais ça risque d'être difficile de tout garder en place. :lol:
"Dorenavant votre rage me parviendra comme un sketch de Gad Elmaleh"
Many, 12 juin 2016


Mes Fics (dans l'ordre de parution)
Guerres Glacées
Une couronne à terre
Alpha et Oméga
Héritage

Image
(on remerciera kouki pour cette bannière)
Avatar de l’utilisateur
Lamantin_Furtif
 
Messages: 925
Inscription: Dim Nov 04, 2012 19:39
Localisation: Juste derrière vous.

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar Masenko le Mer Mars 08, 2017 14:39

Hello Lamantin !


Voici venu le temps de mon commentaire !

J'ai mis du temps avant de venir car j'ai du mal à structurer mes idées. J'avais la sensation de ne pas être dans le même "move" que la plupart de tes lecteurs donc je voulais prendre mon temps pour structurer mes idées afin d'être certaine de mon ressenti et te donner un avis constructifs.

Puis il y a eu le dernier avis d'Antarka qui m’a motivée ! Avec lequel je suis assez d'accord dans l'ensemble...

Je m’excuse d’avance pour le côté long et parfois répétitif que pourrait avoir ce com, j’ai eu un mal fou à me comprendre moi-même donc je risque de répéter plusieurs fois la même chose pour être sûr d’être comprise (et encore, il y a beaucoup de chance pour que je sois pas parvenue à m’exprimer correctement… Désolée…) Voici donc :

J'ai un problème avec ton histoire même si j'y suis super attachée. Je n'imagine pas une seconde m'en désintéresser. Tu écris bien, c'est indéniable; tes personnages sont pour la plupart prenants et originaux, l'histoire se construit et semble maîtrisée... Mais j'ai un problème parce que je n'arrive pas à sentir où tu vas arriver ni exactement quand, ni même avec qui... Certains sous-entendent que tout ceci n'est qu'un "prologue" ? Dans ce cas, il y a peut-être quelque chose à revoir dans ta "mise en page" parce que je ne pense pas que ce soit un souci de fonds. Tu sais exactement où tu vas mais il me semble que ce que tu as en tête tellement dense qu’il en est difficile à présenter.

Dans ton histoire il y a TOUT qui arrive à des rythmes différents et des intensités variables... à chaque chapitre j'ai l'impression de rencontrer un nouvel acteur qui aura de l'importance, à qui il arrive des choses importantes également. Au même moment, on perd de vue certains autres personnages (normal, ils n'évoluent pas au même endroit ni pour les mêmes raisons...) du coup quand ils réapparaissent dans un nouveau chapitre, on ne sait plus exactement de qui on parle et pourquoi ils agissent de telle ou telle manière... Donc pour bien faire il faudrait retourner en arrière pour comprendre mais le souci c'est que je n'ai pas l'impression que tes chapitres suivent une logique particulière à ce niveau-là (du genre "le chap 9 ça fait avancer le parcours de Baphasi donc si je retourne à celui-là j'aurai mes infos") alors il est compliqué pour moi de retrouver de quoi on parle donc j'ai la sensation de perdre des morceaux et ça me frustre...

... Les ellipses dont parle Antarka m'ont interloqué aussi. Mais je me suis dit que c'était moi qui avait oublié un passage ... Mais peut-être que non finalement ! :p donc là je pointe un souci d'équilibre entre ce qui est à développer et ce qui ne l'est pas. Si on te fait 100% confiance on doit estimer que tout ce que tu développes est d'une importance majeure vu que tu en passes d'autres "à la trappe". (genre l'échec des Kaioshins) ce qui renforce mon impression de devoir être attentive à tout afin de bien tout comprendre et d'où ma frustration de ne pouvoir facilement "retourner en arrière"

Du coup, je suis perdue comme tu le vois. J'aurais pu m'arrêter là mais je me suis mis à ta place recevant un commentaire pareil je me serais dit "ouais ben ça me fait une belle jambe, tiens... Une proposition pour que ça passe mieux ?"

Ben oui, maintenant j'en ai une !

Si cet effet "éparpillé et flou" est voulu, assumé et tout et tout, toutes mes excuses... Alors c'est que vraiment ton histoire "ne me convient pas" ce qui me rendrait fort triste parce que j'ai vraiment envie de savoir comment tout ces personnages vont évoluer ! Surtout ceux dont je me "souviens" complètement grâce aux descriptions de personnages :)

J'ai adoré tes one-shots et je crois que c'est est un élément de ton "souci" j'ai la sensation que tu traites un peu trop tes chapitre de l’histoire suivie comme on doit traiter les "one-shot". Pour un OS, l'aspect "flou" n'est pas gênant, voir appréciable, le lecteur peut combler "les trous" à sa guise vu que l'auteur est sensé présenter suffisamment de choses pour que notre imaginaire corresponde au sien.

Ensuite, cet aspect "flou" pourrait s'accepter si ton histoire était complète et dans un format suivi et relié. On aurait ainsi plus facile de retourner "fouiller" en arrière. Ici c'est plus difficile...

Je me demandais donc si ton travail ne gagnerait pas à être "découpé" autrement. Je me rends compte que mes épisodes préférés sont ceux où il se passe des actions complètes qui se suffisent à elle-même. Du genre le chapitre 7. Celui-là est bien identifiable. Si on a un problème de compréhension sur ce qu'est exactement un moine ou un rappel de qui est Derek, on peut se référer direct à ce chap. Clair, net.
On remarque que c’est à peu près ce qui se passe dans chaque chap, mais bien souvent on a que des « parties » d’histoire. On ne sait jamais dire vraiment quand viendra la suite en plus donc on a bien le temps d’oublier. Quand il n’y avait que quelques chapitres, on pouvait facilement se dire « on en apprendra plus tard » mais maintenant qu’il y en a 16, on commence à douter de ce qui a été dit, sera bientôt dit ou est simplement suggéré… Tes chapitres gagneraient déjà en clarté si ils avaient des titres en rapport avec l’action principale qui y est menée. Ça ferait un peu Game of Thrones mais finalement, c’est ce p’tit truc qui fait aussi qu’on arrive à s’immerger dans l’univers dense de GoT, je pense : chaque chapitre aborde principalement un des personnages cité en titre.

Même dans tes descriptions de persos, tu n’es pas régulier. J’ai cherché je ne sais plus quel personnage qui apparait régulièrement mais tu n’en as encore rien « résumé ». Sans doute pour garder le suspense mais alors il faut trouver un juste milieu entre ce qu’on a besoin d’en savoir pour suivre et ce qui doit être appris dans l’histoire.

Selon moi tu devrais aussi « rassembler » les événements de manière rapprochée dans les chapitres. Par ex : événements du Makai de tel chap à tel chap, événements sur Terre : tel chap à tel chap. Etc.

Solution intéressante seulement si ce que tu développes en ce moment n’est qu’un « prologue » aux événements futurs. Sinon ça perdrait un côté rythmé et enlèverait de la tension à l’histoire.

Enfin bref, tout ça pour dire que ton histoire est géniale mais elle n’est pas « mise en place » comme elle le mériterait, selon moi. Tu as entamé une histoire colossale qui mériterait vraiment un regard global et une adaptation du contexte avec titres, description des mondes, restructuration des chapitres (peut-être ?), etc.


Je terminerai pour te dire de ne surtout pas te décourager ! J’enragerai de ne pas avoir la fin de cette grande épopée et que j’ai vraiment envie d’en connaitre les tenants et aboutissants.

Je souligne également ton « niveau » d’écriture vraiment au top. Ton défaut serait que tu pars parfois un peu trop dans de longues figures de style mais bon, ça c’est tout personnel comme appréciation ! à part ça, je suis jalouuuuuuuuuse de ton si joli style !

À bientôt !
- Masenko -

Fanfiction : A.G.P.

(Chap 13 : 2% (idées dans la tête) )


+Masenko mi-teubi mi-teucha
+JackLeFlocon et 100% teubé
Avatar de l’utilisateur
Masenko
 
Messages: 377
Inscription: Sam Oct 21, 2006 15:33
Localisation: Liège, Belgique

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar Lamantin_Furtif le Ven Avr 21, 2017 12:33

REUH.

Merci à tous pour vos encouragements, je le dis souvent,mais c'est une bonne motivation pour écrire, cependant, je vais encore plus vous remercier pour vos critiques, parce qu'elles mettent le doigt sur ce qui ne parchait pas avec cette fic : la trop grande dispersion de l'action.

Au début de la fic, cet éclaatement de l'action donnait une saveur particulière et assez prenante. Plusieurs commentaires ont signalé leur affection pour ce style, et Niic m'avait fait remarquer que le chapitre 2 manquait u peu de cet éclatement qusi plaisait tant. Cependant, maintenant que la fic s'est étalée, cet effet est devenu néfaste : il rend difficile de situer l'action et les différentes scènes, et aggrave considérablement la perte de repères due à mon temps d'écriture très long. J'ai donc décidé de changer mon approche et de me baser sur des chapitres plus longs et continus, à la manière du 7, qui est de l'avis général, le meilleur de la fic.

Tout ça pour dire que j'écris toujours, mais que ce sont ces remaniements qui me prennent encore plus de temps qu'à l'accoutumée. Donc, un gros chapite arrive, un peu dans le même goût que le sept, et c'est ce qui me prend tout ce temps.

Et histoire de ne pas rien poster, je vous laisse avec l'intro.
(sinin, comme Niic est très occupé ces derniers temps, je suis preneur si l'un d'entre vous veut bien faire relecteur. C'est juste pour éviter les fautes ou les tournures de phrases un peu bizarres comme j'en sors souvent, rien de plus. Voilà , vous pouvez me MP si quelqu'un est intéressé.)

Chapitre 17 (preview)


Il y a bien longtemps (mais pas tant que ça)...
Il y a très, très longtemps...


Le temps était cotonneux.
Il était toujours cotonneux. Ils n'avaient jamais vu le temps autrement. Les yeux des deux gréens n'y voyaient pas à plus de cent mètres, et les entrelacs de de pitons rocheux semblaient occuper le monde tout entier. Ce n'était pas le cas, bien entendu. Au-delà de leur vue à tous les deux, bien en contrebas, les pitons s'unissaient une masse de roche poreuse mais résistante, où de nombreux bassins récoltaient la brume condensée qui gouttait des altitudes supérieures. Encore plus bas, se trouvait la mer sombre sur laquelle le monde flottait. Mais il le fallait pas y aller : les horreurs noires attrapaient les nageurs imprudents. Et puis, il n'y avait pas de seiches dans ces eaux-là. Rien à aller pêcher.
Parfois, des gens disparaissaient quand ils nageaient dans les lacs. C'était dangereux mais il fallait trouver à manger. À ne se nourrir que de crocine, on finissait par tomber malade.

Il n'y avait pas de lac en vue, là où se trouvaient les deux grimpeurs. Mais les crocines prospéraient sur la pierre ponce, et leurs grosses pousses offraient une multitude de prises faciles. C'était une aubaine : à cette hauteur, qu'ils s'empalent sur un piton ou s'écrasent sur un rocher, la chute aurait toutes les chances d'être fatale. Il aurait été plus sûr de rester en bas, à sculpter le monde autours d'eux, comme leurs ancêtres le faisaient compulsivement depuis une éternité. Il aurait été plus sensé de peaufiner soi-même la sculpture d'un fils ou deux, afin que leur tâche ne s'arrête pas. Après tout, ils avaient tous deux été sculptés par le même gréen, qui avait lui même été sculpté par un gréen avant lui...
Mais les grimpeurs étaient curieux. Ils voulaient savoir ce qui se passait en hauteur, dans les nuages. Là où les hybrelles volaient en essaims silencieux.

Le premier gréen saisit un plan de crocine, et se hissa du mieux qu'il put sur un des pitons. Ils étaient de plus en plus fins, et il commençait à se demander s'ils supporteraient son poids jusqu'au bout. Il tendit la main en contrebas, et son petit frère la saisit rapidement, hissant son grand corps rugueux à ses côtés.

Une nuée d'hybrelles passa sur eux à ce moment précis. Leurs petites ailes transparentes battant à toute vitesse, elles manœuvrèrent entre les deux frères par milliers pendant une petite minute, avant de s'éloigner dans la brume.
Leur passage avait déclenché un torrent de micro-goutelettes d'eau. Certains anciens pensaient qu'elles étaient responsables du ruissellement perpétuel qui abritait les lacs en contrebas. Si c''était, alors ils leur devaient beaucoup sans le savoir.

Les gréens se reposèrent côte à côte pendant encore quelques minutes, contemplant le point où les créatures avaient disparu. Partout autours d'eux, ils devinaient toujours plus d'aiguilles de roche et d'entrelacs de crocine. Tout le spectacle se dessinait en nuances de blanc, mais aucun d'entre eux ne le remarqua. Les couleurs n'existaient pas encore, et n'apparaîtraient que bien des éons après que cette histoire ne soit terminée. Ils restèrent encore un temps, puis, sans se concerter, reprirent leur ascension.
Rocher après rocher, crocine après crocine, ils grimpaient, ne s'arrêtant que pour se reposer ou se réhydrater auprès des flaques qui s'accumulaient en quelques endroits. Le monde se faisait de plus en plus lumineux autours d'eux, et ils devaient plisser les yeux pour distinguer les alentours.

Le temps se distordait, alors qu'ils avançaient toujours plus haut, plus loin. Les pitons se faisaient aiguilles, et les crocines étaient de plus en plus dures, et adoptaient des formes cruelles sur lesquelles ils se blessaient souvent. Et plus l'ascension se faisait périlleuse, plus ils grimpaient vite. Ils voyaient juste assez loin pour saisir la prise suivante, et c'était tout ce qui comptait. Quelque part en eux, les deux frères saisissaient la propension funeste de leur voyage, mais aucun d'entre eux n'était prêt à l'abandonner

Encore une prise, encore cent. Ils s'arrêtaient de moins en moins souvent, et ne s'abreuvaient presque plus. Ils avaient épuisé leurs maigres provisions depuis longtemps. Ils ne distinguaient plus rien dans toute cette lumière, et devaient s'orienter au toucher. Leurs mains étaient de grandes plaies à vif, mais les gréens ne ressentaient presque pas la douleur, et une frénésie ante-mortem les mouvait à présent. Aveugles, ils avalaient les mètres à toute vitesse, sans se soucier de leur chair qui s'effritait un peu plus à chaque prise.

Le piton cassa net. C'était à prévoir. Le précédent était si petit qu'il avait pu en faire le tour avec ses doigts. Le grimpeur balança son bras sur la gauche, et sentit une crocine lui percer la main quand il la referma sur elle. L'écorce cédait déjà. Il banda ses muscles, et se hissa avec une force nouvelle vers la prise suivante, qui céda elle aussi.
La chute des débris brisa le silence environnant. Il n'avait plus rien sur quoi appuyer ses pieds.

Uniquement à la force de leurs bras martyrisés, ils progressaient plus vite qu'ils ne l'avaient cru possible dans cet enfer de roche et de crocine brisées. Chaque prise d'appui dans leur progression endommageait encore un peu plus l'édifice au-dessus, ce qui rendait leur ascension plus urgente. Ils s'élevaient comme deux torpilles aveugles lancées vers un objectif inconnu.
Un fracas de fin du monde s'éleva à leur droite, quand un morceau de roche s'écrasa en-dessous d'eux, fusant vers le bas. Aucun d'entre eux n'avait le moindre espace mental à dédier à leur tribu. Si le monde autours d'eux s'effondrait, ils n'étaient qu’ascension.

La douleur s'estompait. En fait, ils ne sentaient plus leurs bras. Ils donnaient des instructions, et sentaient leur corps bouger, voilà tout. La lumière s'était fait débordante. Malgré leurs paupières closes, ils étaient exactement aussi éblouis que lorsqu'ils avaient été forcés de les fermer en premier lieu, et contre cette douleur là, l'insensibilité des gréens ne les protégeait pas.

Les chocs successifs des débris s'effondrant sur eux s'espacèrent pour disparaître complètement. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose : ils étaient au sommet.

Leur nouvel appui était stable. Leur anesthésie sensorielle les empêchait d'en savoir plus, mais la lumière qui traversait leurs paupières leur hurlait un message qu'ils ne pouvaient guère décrypter que par un seul moyen.

Ils ouvrirent les yeux, et partagèrent une vision comme aucun mortel n'en serait plus jamais témoin.

Il n'existait pas de mot, d'image, de pensée ou d'émotion pour ceci. Cette chose oblitérait la compréhension. Le souffle d'AO fait réalité. C'était un pilier qui existait pour se soutenir lui-même, et se rongeait sans cesse aux extrémités pour stimuler sa croissance perpétuelle. À travers le regard tétanisé des gréens, elle accéda pour la première fois à l'auto-réflectivité, et se baptisa « Volonté d'Existence ».
Les deux frères partageaient un goût pour la découverte, un attrait pour l'au-delà, et un millier d'autres formes d'avidité. On ne pouvait à ce stade plus parler de tentation mais d'impératif.

Ensemble, ils se jetèrent au cœur de la flamme, dévorant, attrapant, saisissant tout ce qu'ils pouvaient saisir, car ils étaient face à l'objet ultime de tout désir. La Volonté d'Existence s'en amusa.

Puis, face à face, ils virent dans leur voisin les restes de la flamme tant désirée, et se jetèrent l'un sur l'autre avec une férocité jamais vue chez aucune créature pensante. La Volonté d'Existence s'en horrifia.

Ils chutèrent comme deux démons, à travers un monde qui tombait vers celui qu'ils avaient quitté. Leur tribu et toutes les autres étaient broyées sous les tonnes de roche en chute libre. Les deux frères échangeaient les coups de poing avec maladresse, car ni eux, ni aucun gréen n'avait jamais souillé son corps et son esprit par un acte si abominable. L'assourdissant hurlement de la flamme consommée qui les alimentait d'une force nouvelle couvrait le son de leurs impacts. Ils avaient dispersé la brume, et le monde autours d'eux était noir néant. Des dents invisibles motivées par une haine sans fond se brisaient inlassablement en arrachant toujours plus de réalité à la Volonté d'Existence.

L'aîné était le plus fort, et à la énième frappe, son ennemi ne lui répondit plus. Les bras ballants, le corps débordant de puissance, le cadet perdit connaissance dans les bras de son frère. Celui-ci saisit alors une branche de crocine pointue, qui chutait avec eux, et la brandit en un ultime sacrilège.

Et il hésita. Quelque part en lui, un résidu de conscience lui rappela l'horreur de l'acte qu'il s'apprêtait à commettre. Il arrêta son bras, détendit son corps, et se figea, alors qu'il sortait de la transe frénétique qui l'avait animé jusque là.
Paralysé, il ne put que regarder son cadet sortir de sa léthargie. Ses yeux à lui était toujours animé des mêmes désirs meurtriers, et il n'eut aucun mal à arracher la première arme que le monde ait connu des mains de son frère.

Et il frappa.

La pointe perça le corps immobile, et la Volonté d'Existence hurla encore, de joie et de tristesse, car elle avait accédé à la dualité. Elle s'arracha spontanément aux corps des deux frères, dans un effort vain pour retrouver son unité.

Le premier homicide fut également un déicide. La flamme pure inextinguible s'était muée en une flamme souillé et avide de conflits, car elle était maintenant plurielle. Les deux feux dansèrent l'un contre l'autre tentant désespérément de s'unir en une forme perdue à jamais. Les énergies en mouvement balayèrent les roches, les eaux noires et tout ce qui vivait, les réarrangeant en une infinité de configurations qui ne sauraient jamais satisfaire la flamme souillée.

Seuls étaient conservés, et seraient conservés à jamais, les deux éléments à l'origine de cette fracture. Le vivant et le mort. Le premier meurtrier et la première arme. Car la flamme souillée gardait un souvenir féroce de leur acte, et ne l’oublierait jamais.

C'était un cataclysme comme l'univers n'en avait jamais connu, mais connaîtrait de nombreuses fois dans le futur, car l'aboutissement de la pluralité est l'annihilation. Cela, la flamme l'avait appris au cours de cet événement qui n'avait pas encore de nom, mais que l'on appellerait bien plus tard « La Singularité ».


******
"Dorenavant votre rage me parviendra comme un sketch de Gad Elmaleh"
Many, 12 juin 2016


Mes Fics (dans l'ordre de parution)
Guerres Glacées
Une couronne à terre
Alpha et Oméga
Héritage

Image
(on remerciera kouki pour cette bannière)
Avatar de l’utilisateur
Lamantin_Furtif
 
Messages: 925
Inscription: Dim Nov 04, 2012 19:39
Localisation: Juste derrière vous.

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Exabot [Bot] et 3 invités