Shinobi vs Saiya-jin

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar kouki le Mer Jan 31, 2018 23:01

Avec un autre auteur, j'aurais sûrement été en mode '' Ok, l'auteur commence à se perdre dans son multiverse. ''

Mais là, vu la qualité du récit depuis le début, je me dis que l'ajout n'est pas anodin !

J'ai bien aimé la référence au Super Saiyen God originel :D
Image

Crédits AVS :

Spoiler
Merci à Anaunsa pour la superbe bannière !
Merci à Bushido et niic pour l'aide-scénaristique.
Merci à niic, Tiguor et goget pour l'aide au niveau des fautes.
Et un grand merci à tous les lecteurs !


News : koukishido ! La chaine DU duo d'LS !
Avatar de l’utilisateur
kouki
Loukoum Fragile
 
Messages: 5272
Inscription: Dim Oct 30, 2011 20:00
Localisation: Squatter le tchat

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar omurah le Jeu Fév 01, 2018 22:10

La grande classe, la séquence Hiashi/Hinata/Kabuto 8-)
Sinon, tu m'as laissé sur ma faim avec la référence à SW, maintenant j'ai envie de savoir à quelles oeuvres apparatenaient chacun des autres disciples !
Mais déjà rien que Yoda, c'était le pied, presque autant que Végéta et ses punchlines 8-)

La réincarnation des âmes hm ? Intéressant :mrgreen:

C'est pas dans ces moments-là qu'on demande au lectorat de voter pour le ou les persos qu'ils a envie de voir réincarnés ?

Non ?

Arf, désolé Krilin, j'aurais essayé 8-)
(Bah ouais, c'est clair que Krilin va mourir, comme toujours, ce n'est qu'une question de temps :mrgreen:)

*ah... on me signale dans l'oreillette que Krilin réclame un droit de réponse, alors je lui cède la place...*

Image

Ps : Très bon chap, comme d'hab, vivement la sweet !
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2700
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Fév 02, 2018 21:54

Bushido a écrit:Alors. J'avais vu le coup de la réincarnation des âmes venir depuis que Kabuto avait reçu l'ordre de rester sur la terre des shinobi. Mais la venue des Jedi ? Eh. Je m'attendais à ce que tu rajoutes énormément d'oeuvres à ton univers, mais je ne m'attendais pas à celui de Star Wars. Tu m'as vraiment surpris, sur ce coup là !
Ravi d'avoir réussi cet exploit ; je peux poser le stylo l'esprit libre. 8-)
Pour revenir à ton point sur la réincarnation des âmes... Je n'en attendais pas moins de toi ! Par contre, faut garder en tête que le Kabuto de mon histoire n'est pas le même que le mutant Sennin orochimarisé de la fin de l'histoire originale, et qu'il n'a pas eu le même temps d'études aux côtés de son maître parti trop tôt. Donc j'vais clairement pas faire un remake de la 4ème guerre avec une armée de morts-vivants. :oops:

kouki a écrit:Avec un autre auteur, j'aurais sûrement été en mode '' Ok, l'auteur commence à se perdre dans son multiverse. ''

Mais là, vu la qualité du récit depuis le début, je me dis que l'ajout n'est pas anodin !
Sois rassuré, jeune Jedi, contrairement à Fairy Tail (et à moindre mesure Bleach), l'Univers Star Wars est relégable au niveau de clin d’œil scénaristique. ;-)

J'ai bien aimé la référence au Super Saiyen God originel :D
:mrgreen:

omurah a écrit:La grande classe, la séquence Hiashi/Hinata/Kabuto 8-)
Sinon, tu m'as laissé sur ma faim avec la référence à SW, maintenant j'ai envie de savoir à quelles oeuvres apparatenaient chacun des autres disciples !
Mais déjà rien que Yoda, c'était le pied, presque autant que Végéta et ses punchlines 8-)
Hagoromo-sama, Sensei suprême de l'Univers, te dévoilera peut-être un peu plus sa classe.
Ce que je peux te dire, c'est que Gokû était sacrément bien entouré à son insu... :lol:

La réincarnation des âmes hm ? Intéressant :mrgreen:

C'est pas dans ces moments-là qu'on demande au lectorat de voter pour le ou les persos qu'ils a envie de voir réincarnés ?

Non ?
N'empêche que le concept de fic "interactive" ça serait un bon concept. 8-)

Arf, désolé Krilin, j'aurais essayé 8-)
(Bah ouais, c'est clair que Krilin va mourir, comme toujours, ce n'est qu'une question de temps :mrgreen:)

*ah... on me signale dans l'oreillette que Krilin réclame un droit de réponse, alors je lui cède la place...*

Image
T'inquiète, j'oublie pas Krilin ! :mrgreen:
Ni Yamcha.

Ps : Très bon chap, comme d'hab, vivement la sweet !
Merci pour ton retour !

La motivation me vient clairement de vos com's les gars. 8-)
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 674
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Lun Fév 05, 2018 22:11

CHAPITRE 77
Camarades






Le vaisseau du prince des Saiya-jin filait dans l'espace, emportant avec lui une menace plus terrible que tout ce que la zone 15 avait connu durant le dernier millénaire. La planète d'Acnologia, le monde des ninjas et celui de Kakarot – s'ils résistaient au désespoir, leur survie ne serait à présent plus qu'un sursis d'un an.

Et tous l'ignoraient.

L’indétrônable Saiya-jin se laissa entraîner dans un sommeil profond, un sourire sadique dessiné sur ses lèvres. Quand il se réveillerait, il montrerait ce que Vegeta voudrait dire – à condition de n'être pas réveillé entre-temps...

***


À distance bien plus proche de cette zone évoluait toujours une autre capsule. À l'intérieur se tenait un guerrier endormi, sa taille et sa musculature impressionnantes lui faisant prendre tout l'espace.

Nappa n'était pas encore près d'arriver à destination, mais la menace qu'il emportait avec lui grignotait les années-lumières qui séparaient sa menace indescriptible pour un monde déjà à genoux contre son bien plus faible partenaire.

Et les jours passaient, rapprochant chaque fois un peu plus ce fléau...

***


Sasuke et Gaara marchaient dans la forêt, silencieux.

Le silence, c'était ce qui caractérisait ce duo si unique de l'Akatsuki. Cela faisait bien une dizaine de jours qu'aucun mot n'avait été échangé entre les deux jeunes.

Et pour cause : toute communication entre les deux s'accompagnait immédiatement d'une tension bien plus dangereuse encore que ce calme oppressant.

Alors ils évoluaient, ensemble et seuls à la fois, se contentant de s'accompagner d'un accord tacite. Car il y avait derrière eux une organisation et une mission. Et, sans même se l'avouer, chacun d'eux avait conscience de ses limites, en dépit de leurs génies respectifs.

Il y eut un bruissement. Sasuke tendit l'oreille, mais le bruit venait de la gauche. Or, la gauche, c'était le côté de Gaara. Dommage pour lui. L'Uchiha poursuivit donc sa marche en regardant droit devant lui, ignorant cette interruption tandis que le sable de la gourde de Gaara commençait à léviter doucement, puis se dirigeait en direction du seul son des environs.

Les deux jeunes ninjas poursuivaient quant à eux leur marche en silence. Puis il y eut un bruit étouffé et le sable de Gaara revint en traînant au sol un magnifique cerf. Sa patte arrière droite était cassée – broyée serait un terme plus exact.

Criant et se déchaînant vainement, l'animal ne faisait en fait que s’enliser un peu plus dans ce sable prédateur à la manière d'un insecte pris dans la toile d'une araignée. Le regard de Gaara s'était tourné vers le roi déchu de la forêt et ses yeux froids semblaient légèrement sortis, trahissant un soupçon malsain de plaisir.

Les os de l'animal craquaient et cassaient en différentes zones, soumis à une pression excessive de ce sable qui resserrait son étau sans se soucier des débattements superflus de sa proie.

Un frisson parcourut l'échine de Sasuke tandis qu'il tentait d'ignorer la scène qui brisait le silence de la forêt. Il n'aimait pas les méthodes de chasse de Gaara.

Après un temps inutilement long, les pleurs du cerf finirent par s'estomper dans un orchestre de craquements sinistres. Il était enfin libéré.
Il aurait probablement gagné à être situé sur leur droite. Sasuke aussi.

Mais l'Uchiha savait que quand la nuit tomberait, il devrait aller pêcher et cueillir quelques baies. Car ils ne partageaient pas.

Alors, ils poursuivirent leur route, le silence revenu depuis la mort du cerf à présent uniquement perturbé par les bruits réguliers des gouttes de son sang qui coulaient à répétition sur le sol, tandis que la carcasse de l'animal reposait sur le sable en lévitation aux côté d'un Gaara imperturbable.

Les secondes laissèrent sombrement place à des minutes, puis à des heures tandis que le Soleil poursuivait son inéluctable route vers l'horizon. L'atmosphère dans la forêt s'obscurcissait à tel point que la pâleur des visages des deux garçons accompagnait le mouvement écarlate des nuages parsemant leurs capes dans une danse spectrale.

Il était temps de s'arrêter pour manger et dormir, ce que les deux jeunes firent, simultanément, sans même se parler. C'était le cas à chaque crépuscule.

Mais cette fois, il y avait une autre raison. Ils étaient suivis, depuis plusieurs heures. Et ils le savaient. Mais ni l'un ni l'autre n'avait jugé utile de s'arrêter.

Et à présent que la pause s'imposait, un voile de curiosité les animait sans toutefois qu'il n'entrave le déroulement de leurs actions. Mais leurs regards, tournés vers les buissons en mouvement à quelques mètres, avaient bien remarqué ces deux yeux qui les fixaient...

Sasuke s'assit par terre et attendit patiemment – il irait se procurer de la nourriture juste après. Quant à Gaara, il avait posé sa proie sur un lit de sable à même le sol – il allumerait un feu juste après.

Alors, comme s'il voyait là une invitation, celui qui les observait de loin sortit de sa cachette. C'était un autre cerf, aussi majestueux que le précédent.

L'animal s'approcha lentement, avec prudence, du cadavre de son congénère. Il venait lui aussi du côté gauche – celui de Gaara. Mais le jeune ninja du désert aurait largement de quoi se nourrir avec le premier animal. En tuer un deuxième n'aurait d'autre intérêt que de laisser pourrir un cadavre dans les bois – quoique cela pourrait également procurer une éphémère et inégalable sensation de plaisir à l'hôte de l'esprit du sable. Néanmoins, le comportement du cerf était suffisamment intriguant pour ne pas attiser les pulsions de Gaara.

Alors il le regardait ; Sasuke aussi – du coin de l’œil.

Une fois à quelques centimètres de son semblable, le cerf abaissa tête et garrot en maintenant sa croupe en hauteur. Cela ne dura guère, mais l'effet fut frappant : c'était comme s'il s'agenouillait, en hommage à son partenaire défunt. Puis il se releva et tapota frénétiquement du sabot au sol avant de faire demi-tour et partir dans un léger trot.

Les bruits sourds de ses pas s'évanouirent alors dans la nuit, plongeant le duo de l'Akatsuki dans un nouveau silence qui pourrait durer bien longtemps...

Mais ce ne serait pas le cas.

– Qu'a-t-il fait... ? murmura soudain Gaara.

Sasuke fut étrangement plus surpris d'entendre la voix de son partenaire que par le comportement totalement inattendu du cerf.

Réfléchissant à la question du jeune ninja du désert, l'Uchiha resta bien une minute silencieux. Mais en considérant l'absence totale d'échange entre eux de ces derniers jours, ce n'était finalement pas bien long.

– Son deuil, finit alors par répondre Sasuke.

Malgré leur communication vocale, les deux garçons ne s'échangeaient pas même un regard.

– Son deuil ? répéta Gaara, pensif. Pourquoi ?
– Parce qu'ils était amis
, répondit Sasuke sans vraiment réfléchir cette fois.

Sa remarque sembla toutefois atteindre son partenaire dont les yeux se tournèrent presque imperceptiblement vers lui, l'espace d'une fraction de seconde.

– Amis... chuchota Gaara en fixant la carcasse du cerf devant lui.

Sasuke se releva. Il était temps pour lui d'aller chercher à manger.

– Uzumaki... reprit Gaara. Naruto.

L'Uchiha s'immobilisa.

– N'est-il pas ton ami ? interrogea l'hôte de l'esprit du sable.

Cette fois, ce fut au tour des yeux de Sasuke de se tourner vélocement en direction de son partenaire.

L'enfant du désert posa sa main sur le front de la dépouille du cerf. Il sentit son contact froid contre sa paume.

– Sasuke, murmura alors Gaara.

L'Uchiha fronça les sourcils, surpris d'entendre son partenaire s'adresser à lui par son prénom.

– Qu'est-ce qu'un ami ?

Il y eut un nouveau silence qui dura bien une minute supplémentaire. Mais aucun des deux garçons n'en semblait dérangé.

– N'en as-tu jamais eu ? interrogea alors Sasuke.
– Les gens me craignent.
– Étonnant, pour quelqu'un qui porte le mot « amour » sur son front...
– Ce concept m'est étranger.
– Tu as bien de la chance.
– Que veux-tu dire ?
– Laisse tomber.


Le vent se leva tandis que les derniers rayons du Soleil s'estompaient sur l'obscure forêt qui retrouvait son mutisme. Sasuke et Gaara restaient immobiles, côte à côte mais à bonne distance, leurs yeux se toisant en silence.

L'enfant du désert retourna à sa proie. Il était temps pour lui de préparer un feu.

– Gaara.

Cette fois-ci, c'était Sasuke qui entamait le dialogue. L'interpellé s'interrompit dans son geste et resta immobile.

« Gaara », cela faisait longtemps que l'on ne l'avait pas appelé ainsi. Et c'était sans doute la première fois qu'on lui parlait de cette façon, non par peur mais – si c'était possible – avec un soupçon d'intérêt insolite.

– Que deviennent les Jinchūriki ?

Quelques poignées de sable du garçon se dispersèrent autour de lui, fouillant à même le sol des morceaux de bois mort qu'ils rassemblèrent.

Le garçon observait froidement son œuvre mais ne prononça mot.

– Je t'ai vu combattre, reprit Sasuke.
– ...
– Naruto... Tu es comme lui, pas vrai ?


Gaara le regarda mais resta silencieux.

Sasuke lui tourna le dos.

– Laisse tomber, fit-il alors une nouvelle fois en s'éloignant.

Finalement, la tension remontait entre les deux jeunes. Cette conversation était bien une perte de temps. On aurait dit qu'après tant de silence, ils avaient eu besoin de parler. Mais c'était une erreur.

Et Sasuke avait perdu du temps. Il aurait déjà pu s'être procuré de la nourriture.

Il devait se dépêcher...

– Viens.

Sasuke s'arrêta, n'étant pas sûr d'avoir bien entendu.

Il se retourna et remarqua que Gaara restait assis à observer le tas de bois devant lui. Il ne bougeait pas. Il semblait attendre.

Fronçant les sourcils, l'Uchiha fit un pas dans sa direction afin de constater son comportement. Mais Gaara ne réagit pas.

Sasuke réalisa que son partenaire n'avait toujours pas allumé de feu. Il fallait dire qu'avec du bois humide, c'était chose relativement compliquée...

Sauf quand on était un maître du feu.

Sans même avoir à parler avec Gaara, Sasuke effectua une série de Mūdra et cracha un filet de flammes ardentes qui séchèrent le combustible et amorcèrent un feu. Son partenaire utilisa alors son sable pour placer son cerf au dessus de la douce source de chaleur qui illuminait les bois sombres.

Et Sasuke s'assit en face.

Il y aurait largement assez pour deux.

On disait que le feu était à l'origine des premiers liens sociaux de l'humanité. Peut-être n'était-ce pas totalement faux...

***


Bien plus loin dans la forêt, le cerf qui avait croisé la route des deux jeunes garçons s'arrêtait face à un jeune homme, du même âge que le duo de l'Akatsuki. Il était coiffé d'une queue de cheval.

– Bon sang, grommela-t-il. Quelle plaie que ces deux là soient entrés dans la forêt des Nara...

Il caressa l'encolure de l'animal qui abaissait la tête.

– Asuma-sensei, Ino, Chōji... Vous étiez obligés de crever ? Bande d'enfoirés...
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 674
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar omurah le Mar Fév 06, 2018 0:24

Putain de merde, ce chapitre ! Du très, très grand art ! J'ai rien d'autre à dire, à par que je suis soufflé :o
En fait c'est la première fois je crois sur le forum, que j'ai envie de relire immédiatement un chapitre de fic, juste après l'avoir lu, bon il était court donc ça aide, et la musique extrêmement bien choisie aide aussi ^^
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2700
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Mar Fév 06, 2018 0:31

Je reviens ! après quelques semaines d'absences déconnecté d'internet, de FB, Insta, whatss.. bref tout ce qui casse la tête :mrgreen:
J'ai quand même réussi à lire les tes chapitres pas longtemps après leur publication.
Concernant l'avant dernier, j'ai constaté avec surprise que ton univers s’étoffe pas mal, avec l'intégration de Yoda, donc de Star wars. j'étais un peu circonspect franchement au début. Autant l'intégration de l'univers de Fairy tale et de l'autre manga ( dont j'ai oublié le nom) passait crème, autant l'intégration de Star wars et si c'était trop je me suis dit. Puis après un peu de réflexion, je me suis dit pourquoi pas. Si la galaxie de Star wars et celle de Freezer sont les même- galaxie ou région de l'espace si tu préfère- les évènements de Star wars ne peuvent s'être déroulés que bien longtemps avant l'avènement de Freezer, puisque les Jedi; les sith, la république et l'empire, la force même semblent avoir été oubliés, remplacés par le ki (et le chakra). Donc tu verrais une filliation entre la force, le ki et le chakra. c'est assez logique, les jedis et les sith, brefs ce qui maniaient la force ont a peu près les même capacité que les personnes possédants une ki "faible" (ils peuvent sauter haut mais pas voler, ont une force supérieur aux congénères de leur espèce, peuvent lire dans les pensés, telékinésie...) De la force serait issue le ki, un développement de la force orienté vers le physique de la force, de même que les applications mentales comme la télépathie, et l'influence mentale (des jedis à Babidis) serait un devellopement plus mystique de cette même force.
Bref, ton petit passage avec Yoda ouvre bien des interrogations. Comment s'est terminé le conflit éternel entre les jedis et les sith? Et qui sont leurs héritiers dans la periode actuelle?
Concernant Yoda, que le vieux maitre estime que Végéta est une menace bien plus importante que les sith je crois que ça donne une idée de ta hiérarchie de "puissance" ( je n'aime pas trop le terme, je préfère capacités ou possibilités d'actions) entre les utilisateurs de force dans star wars et les Z fighters. Et ne parlons pas de Freezer... :twisted:

Concernant ton dernier chapitre, tu frappes fort aussi, avec cette étrange amitié qui nait entre Gaara et Sasuké. Ptain, l'ambiance était vraiment à glacer le sang. J'ai cru que les deux se mettraient sur la gueule un moment
Bref, comme d'habitude vivement la suite
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 122: publié
chapitres 123, 124 : relecture, correction
Chapitre 125: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1445
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Bushido le Mar Fév 06, 2018 18:41

Direct j’ai pensé à la forêt du clan Nara quand l’animal chassé par Gaara se révéla être un cerf. :mrgreen: « ça peut pas être autre chose » me suis-je dis en te voyant bien insisté sur les martyres du pauvre animal jusqu’à l’arrivée du second.

Je n’ai pas la co pour avoir pu écouter la musique en même temps que je lisais le chapitre. Mais si cela peut te rassurer : il reste excellent.

Vu qu’il est plus court que les précédents, ça mérite bien une publication supplémentaire dans la semaine, non ? :mrgreen:
Vous n'avez pas envie de perdre du temps à lire une fan-fiction mais vous voulez quand même en lire une ? Aucun problème ! Half Shot est fait pour vous ! Une série d'histoires courtes que, j'espère, vous apprécierez !

Half Shot - viewtopic.php?f=42&t=8709
Avatar de l’utilisateur
Bushido
 
Messages: 3962
Inscription: Lun Avr 22, 2013 14:40

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Lalilalo le Mer Fév 07, 2018 20:23

Excellent ce chapitre centré sur celui qui ne sait pas ce qu'est l'amour et celui qui aime trop. C'est bien vu car chaque duo de l'Akatsuki se complète ou - au contraire - présente une opposition. Quoi qu'il en soit, il y a toujours un lien particulier entre les membres du duo.

Ravi aussi de l'arrivé de Shikamaru.
"Cogito ergo seum" (Je pense donc j'déprime).
Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2635
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Sam Fév 10, 2018 21:04

Merci à tous les quatre pour vos commentaires !

@omurah :
Spoiler
Putain de merde, ce chapitre ! Du très, très grand art ! J'ai rien d'autre à dire, à par que je suis soufflé :o
En fait c'est la première fois je crois sur le forum, que j'ai envie de relire immédiatement un chapitre de fic, juste après l'avoir lu, bon il était court donc ça aide, et la musique extrêmement bien choisie aide aussi ^^
:oops: :cry:
Un tel commentaire ne peut que me rendre terriblement honoré, omurah-sama. :twisted:


@xela26 :
Spoiler
Je reviens ! après quelques semaines d'absences déconnecté d'internet, de FB, Insta, whatss.. bref tout ce qui casse la tête :mrgreen:
Ce sont les meilleures absences... J'espère (et je pense) que ça t'a fait du bien. ;-) (même si je suis bien content de te retrouver ici :mrgreen: )
J'ai quand même réussi à lire les tes chapitres pas longtemps après leur publication.
Concernant l'avant dernier, j'ai constaté avec surprise que ton univers s’étoffe pas mal, avec l'intégration de Yoda, donc de Star wars. j'étais un peu circonspect franchement au début. Autant l'intégration de l'univers de Fairy tale et de l'autre manga ( dont j'ai oublié le nom) passait crème, autant l'intégration de Star wars et si c'était trop je me suis dit. Puis après un peu de réflexion, je me suis dit pourquoi pas. Si la galaxie de Star wars et celle de Freezer sont les même- galaxie ou région de l'espace si tu préfère- les évènements de Star wars ne peuvent s'être déroulés que bien longtemps avant l'avènement de Freezer, puisque les Jedi; les sith, la république et l'empire, la force même semblent avoir été oubliés, remplacés par le ki (et le chakra). Donc tu verrais une filliation entre la force, le ki et le chakra. c'est assez logique, les jedis et les sith, brefs ce qui maniaient la force ont a peu près les même capacité que les personnes possédants une ki "faible" (ils peuvent sauter haut mais pas voler, ont une force supérieur aux congénères de leur espèce, peuvent lire dans les pensés, telékinésie...) De la force serait issue le ki, un développement de la force orienté vers le physique de la force, de même que les applications mentales comme la télépathie, et l'influence mentale (des jedis à Babidis) serait un devellopement plus mystique de cette même force.
Bref, ton petit passage avec Yoda ouvre bien des interrogations. Comment s'est terminé le conflit éternel entre les jedis et les sith? Et qui sont leurs héritiers dans la periode actuelle?
Excellentes remarques !!
T'as parfaitement compris ce que j'essaye de retranscrire avec les différentes énergies dans mon Univers, que je n'oppose pas mais que je lie. Et ce que tu dis sur la partie Star Wars est donc totalement fondé et en phase avec l'Univers de ma fic.
Je ferai néanmoins le choix de ne pas trop développer cet aspect là. Comme tu l'auras compris, l'Univers de Star Wars tel qu'on le connaît appartient au passé, Yoda est mort (potentiellement depuis longtemps) et son intervention s'apparente davantage au clin d'oeil qu'à l'introduction d'un Univers annexe comme ce fut le cas pour Fairy Tail (et à moindre mesure Bleach).
Concernant Yoda, que le vieux maitre estime que Végéta est une menace bien plus importante que les sith je crois que ça donne une idée de ta hiérarchie de "puissance" ( je n'aime pas trop le terme, je préfère capacités ou possibilités d'actions) entre les utilisateurs de force dans star wars et les Z fighters. Et ne parlons pas de Freezer... :twisted:
Exactement. 8-)
L'idée était justement d'utiliser un Univers emblématique et connu histoire de bien appuyer sur l'aspect inaccessible de Vegeta.

Concernant ton dernier chapitre, tu frappes fort aussi, avec cette étrange amitié qui nait entre Gaara et Sasuké. Ptain, l'ambiance était vraiment à glacer le sang. J'ai cru que les deux se mettraient sur la gueule un moment
C'est ptêt pas passé loin. :mrgreen:
Bref, comme d'habitude vivement la suite
Et mes remerciements pour ce riche commentaire. :)


@Bushido :
Spoiler
Direct j’ai pensé à la forêt du clan Nara quand l’animal chassé par Gaara se révéla être un cerf. :mrgreen: « ça peut pas être autre chose » me suis-je dis en te voyant bien insisté sur les martyres du pauvre animal jusqu’à l’arrivée du second.
Etant donné ton sens du détail, j'ai pas intérêt à la jouer brouillon sur la suite. 8-)

Je n’ai pas la co pour avoir pu écouter la musique en même temps que je lisais le chapitre. Mais si cela peut te rassurer : il reste excellent.
Merci !
La zik n'est qu'un bonus, alors tant mieux si le chapitre se suffit à lui-même.

Vu qu’il est plus court que les précédents, ça mérite bien une publication supplémentaire dans la semaine, non ? :mrgreen:
Il me reste qu'un jour avant la fin de semaine, mais j'vais tout faire pour. :oops:


@Lalilalo :
Spoiler
Excellent ce chapitre centré sur celui qui ne sait pas ce qu'est l'amour et celui qui aime trop. C'est bien vu car chaque duo de l'Akatsuki se complète ou - au contraire - présente une opposition. Quoi qu'il en soit, il y a toujours un lien particulier entre les membres du duo.
Merci, ton retour me motive d'autant plus que je craignais de mal gérer ce duo justement.

Ravi aussi de l'arrivé de Shikamaru.
Avoir un Q.I. de plus de 200 (unités ?) semble être une bonne aide pour survivre à la destruction de Konoha et à un monde post-apoc'. :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 674
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Fév 11, 2018 22:34

CHAPITRE 78
Le fermier





C'était un homme normal, banal.

Fermier de profession, il était occupé à ramasser du foin qu'il envoyait dans son pick-up à l'aide de sa fourche. Cette habilité à jouer avec d'importantes masses de fourrage à longueur de journée était d'ailleurs impressionnante pour un homme d'âge et de physique moyens.
Mieux valait ne pas déranger ce gaillard.

Et c'est sans doute ce que découvriraient bien vite les deux jeunes hommes qui approchaient avec assurance, intriguant les grands oiseaux qui picoraient à même les vastes étendues du propriétaire des lieux. Les sourires mauvais dessinés sur le visages des deux intrus en disaient long sur la nature de leurs intentions. Et ils ne semblaient absolument pas inquiets à l'idée d'être repérés.

Il fallait dire que l'un d'eux portait un couteau particulièrement aiguisé dans sa main droite...

Et ils s'avançaient vers le fermier, qui avait bien remarqué l'agitation de ses oiseaux.

L'homme s'était aussitôt interrompu dans sa tâche et faisait face aux deux jeunes. Son regard déterminé sous son chapeau de paille fut suffisant pour légèrement estomper les sourires goguenards des indésirables.

– C'est une propriété privée ici, déclara-t-il de sa voix grave et menaçante. Hors de mes terres !
– Tes terres ?
répliqua son interlocuteur blond – celui qui portait le couteau. Vieil homme, je crois que t'as pas bien compris dans quel monde on vit...
– Depuis l'avènement du nouveau roi
, ajouta son brun d'ami dont le sourire s'élargit de nouveau, y'a plus de flicaille ! Et les villes, c'est un beau bordel, tu sais ? Alors on s'est dit que ça serait bien si on te piquait ton terrain et tes poulets un moment.
– Je n'ai pas besoin de police pour me défendre de racailles dans votre genre. Vous voulez un toit et de la nourriture ? J'accepte, à condition que vous m'assistiez dans mes travaux. Et...
– Bordel !
s'énerva son interlocuteur armé. T'as cru qu'on était venu jouer les pecnots à ton service ? On vit dans une nouvelle ère le vieux ! Les règles du roi...
– Qu'importent les désirs du démon !
coupa le fermier en haussant la voix. Acceptez mon offre ou quittez les lieux !
– Je t'avais dit que ce genre de vieux cons étaient prêts à mourir pour leur coin paumé
, grommela le brun à son acolyte.
– On voulait pas en arriver là, fit ce dernier en levant son couteau.

Le fermier arma sa fourche, prêt au combat.

– Fais pas l'con ! s'exclama le brun qui se décala. Tu crois que ton outil de campagne va suffire contre nous ?

Il s'abaissa et lui jeta un mélange de terre et de paille dans le visage.

Momentanément aveuglé, le fermier se frotta les yeux de sa main libre. Le jeune au couteau profita de cette inattention pour se jeter sur lui. Son visage dévoilait sa farouche volonté de tuer quand il se rua sur le corps du pauvre homme.



Mais un violent coup lui bloqua la respiration et le plaqua au sol. Il venait de se prendre le manche de la fourche de celui qu'il agressait. Qu'il s'agît de chance ou d'une forme d'ultra instinct, le fait était que le fermier avait tapé juste.

La force de l'impact lui avait cependant fait perdre sa fourche et l'homme retrouvait à peine la vue qu'il voyait l'autre jeune armer son poing. Saisi d'un intense mal de dos, le fermier se plia sous la douleur, évitant la droite qui tapa dans le vide.

Profitant de l'ouverture inespérée qui s'offrait à lui, il se jeta de toute sa masse contre son agresseur qu'il plaqua violemment au sol. Surpris et partiellement écrasé, l'autre se releva plus lentement en même temps que son acolyte et tous deux se jetèrent en direction du fermier.

Celui-ci parvint toutefois de justesse à atteindre sa voiture dans laquelle il s'empara d'un fusil qu'il pointa en direction de ses agresseurs.

– ÇA SUFFIT MAINTENANT ! tonna-t-il en les tenant en joug. DÉGUERPISSEZ !

Il tira un coup en l'air, ôtant tout doute de bluff ou d'arme factice.

Les deux jeunes reculèrent d'un pas en levant les mains, tremblants et paniqués, puis tournèrent les talons et s'enfuirent à la vitesse maximale autorisée par leurs jambes affaiblies.

– ET CE NE SONT PAS DES POULETS ! hurla le fermier victorieux à leur adresse. CE SONT DES PHATHIONIDAE !

Épuisé par son combat, il s'accorda une brève pause, appuyé contre son véhicule. Après avoir sorti une paire de lunettes de Soleil pour mieux observer ses terres qu'il avait vaillamment défendues, il se paya même le luxe de s'allumer un cigare.

Et un sourire empli de fierté de dessina sur son visage.

Personne ne s'attaquait à ses terres sans conséquences.



À peine son cigare terminé, l'homme regarda une dernière fois ses terres, prêt à se remettre au travail.

Mais quelque chose n'était pas normal. Les cieux se moquaient-ils de lui ?

Il retira ses lunettes de Soleil pour mieux constater la forme noire qui traversait le ciel azuréen...

– Eh ?! s'exclama-t-il, envahi par la surprise.

Il remarqua que cet objet atterrissait lentement.

– Qu... ?! bégaya-t-il en réalisant qu'il allait se poser sur ses terres. HAAA !

Et l'engin finit sa course sur l'herbe fraîche du champ.

– C'est un OVNI ! s'exclama le fermier, terrifié.

En tout cas, ce n'était assurément pas un météore, étant donnée l'étonnante douceur avec laquelle il s'était posé sur son champ. Même ses Phathionidae n'en semblaient guère perturbés...

Malgré la peur, le courageux fermier n'hésita pas et se jeta dans son pick-up qu'il démarra.

– Je dois voir !

Tandis qu'il approchait, il remarquait se dessiner la forme en pointe d'un vaisseau d'un noir de jais qui contrastait fortement avec la nature. Il poursuivit cependant sa route jusqu'à s'arrêter à quelques dizaines de mètres du vaisseau. Puis il sortit de son véhicule, armé de son fusil, et s'approcha de quelques pas timides.

La porte du vaisseau s'ouvrit alors légèrement, et une silhouette en bondit pour atterrir sur le sol herbeux du champ.

– Enfin de l'air ! s'exclama le nouvel arrivant en s'étirant. On était obligé de rester aussi longtemps dans l'espace ?

Il se jeta à même le sol en se transformant à moitié en une flaque d'eau, sous le regard stupéfait du fermier.

– C'était le souhait du maître, répliqua alors une autre voix qui fit sursauter le propriétaire des lieux.

Il n'avait même pas remarqué qu'un adolescent aux cheveux roux se tenait à présent aux côtés du premier arrivé. Il réalisa avec surprise qu'un de ses Phathionidae – le plus proche – se dirigeait dans sa direction sans aucune peur.

Le rouquin caressa l'oiseau, le regard perdu dans le vague.

Le fermier tourna alors son regard en direction du vaisseau et remarqua qu'une série de marches séparait son ouverture de la terre ferme, et sur laquelle trois autres jeunes descendaient calmement.

Il fronça les sourcils.

Ils avaient tous l'air plutôt humains, avec toutefois quelques caractéristiques surprenantes et un style vestimentaire totalement inconnu. Peut-être venaient-ils simplement d'un autre région...

Partiellement rassuré, le fermier ne put que s'en vouloir de s'être ainsi laissé guider par la peur.

Mais ce sentiment refit brutalement surface – avec une intensité accrue – lorsque ses yeux croisèrent ceux qui brillaient dans l'ombre du vaisseau...

Cette seule vue n'avait rien de naturel ou de terrestre ; il en était sûr. Ses poils se hérissèrent sur sa nuque tandis que descendait le dernier envahisseur. Figé par la peur, le fermier le regardait progresser, marche après marche, avec une souplesse telle qu'il semblait aussi léger que l'air...

Il retrouva ses esprits au moment où le terrible mage-ninja posait pied à terre.

Au même moment, l'oiseau qui s'était laissé caresser se sauva, comme si ses sens percevaient un grand danger. C'était sans doute cela, le malaise profond que ressentait le propriétaire des lieux.

Mais il ne pouvait se résoudre à simplement fuir. Il s'était trop éloigné de sa voiture.

Et après tout, comme il l'avait prouvé plus tôt, personne ne s'attaquait à ses terres sans conséquences...

Et tandis que l'être inquiétant au regard reptilien s'avançait lentement vers lui, le fermier pointa son fusil dans sa direction.

– ST-STOP ! bafouilla-t-il.

À sa grande surprise, le mystérieux individu marqua un temps d'arrêt.

– Qui êtes-vous ? interrogea alors le fermier.
– Qui je suis ?
– Maître
, murmura à ses côtés un adolescent aux cheveux blancs. Ne vous abaissez pas à ce faible...
– Penser ainsi est ton erreur, Kimimaro
, répliqua froidement l'interpellé avant de retourner son regard si terrifiant vers le fermier qui tremblait tellement que le seul fait de maintenir son arme s'apparentait à un effort surhumain. Tu peux m’appeler Ororef.

* Ah...
pensa Suigetsu, finalement il s'est donné un nom... *

– Et quel est ton nom ?
reprit Ororef.

L'autre resta bouche-bée, incapable de répondre dans l'immédiat.

– Nick ? murmura alors son interlocuteur tandis qu'un sourire se dessinait sur son visage.

Mais le fermier n'avait pas prononcé mot. Et Ororef avait pourtant deviné son nom.

– Eh bien, Nick... fit alors le mage-ninja en s'avançant de nouveau.
– Restez loin ! parvint alors à prononcer son interlocuteur en serrant les dents. Je vous préviens !

Mais cette fois-ci, Ororef l'ignora et s'avança à distance bien trop proche pour le fermier qui ferma les yeux et – pour la première fois de sa vie – ne se contenta pas de menacer avec son arme.

Il tira.

Le coup de feu fit fuir les oiseaux encore un peu proches.

Rouvrant les paupières, le fermier constata avec horreur que les cheveux de l'individu face à lui s'étaient animés. Semblables à des serpents de fumée noire, ils s'agitaient autour de sa face en lui donnant une apparence déraisonnablement terrifiante.

Pétrifié sur place, le fermier réalisa que l'un des reptiles tenait en sa gueule la balle de son arme qui sembla prendre la même texture avant de s'évaporer.

– AAAH ! hurla le pauvre homme en reculant, impuissant. NOOON !
– Tu as peur de mourir ?
murmura avec perspicacité le sinistre mage-ninja. N'aie crainte. Les ambitions que j'ai te concernant dépassent de loin ce concept...

***




Haut, très haut dans le ciel, le palais de celui qui veillait sur ce monde était une nouvelle fois animé d'intenses combats. À Krilin et Tenshinhan s'étaient depuis joints Yamcha et Chaozu, eux aussi venus se renforcer suite au discours du démon, quelques jours auparavant.

En dépit des incroyables danses aériennes qui animaient les cieux, ce n'était toutefois pas dans leur direction que se posait le regard du protecteur du monde.

Le vieil être observait le sol, des kilomètres plus bas, des lieues plus loin. Il venait d'assister en direct à ce surprenant échange entre le mystérieux envahisseur et le banal fermier.

Tel une sentinelle, il tentait d'analyser cet obscure opération. L'énergie sombre de l'inconnu n'avait rien de commun avec ce qu'il connaissait. Ses sens devaient le tromper, au moins partiellement, du fait de son grand âge... Mais tout lui indiquait néanmoins que l'inividu représentait une menace indescriptible.

Ce n'était cependant vraiment pas le moment, avec les temps particulièrement sombres instaurés par Piccolo. À bien y réfléchir, l'ère actuelle était bien la pire qu'eût connu ce monde depuis plusieurs siècles, du temps du Daimao...

À peine Kami s'évadait-il dans de sombres pensées qu'il fut brutalement ramené à la réalité par un détail totalement inattendu. L’œil en forme de fente du mystérieux individu avait changé de direction.

Il le fixait, lui, Kami.

Cela n'avait duré qu'une fraction de seconde, mais le corps du gardien de ce monde se recouvrit de sueur tandis qu'il effectuait quelques pas de surprise en arrière, s'appuyant sur sa canne.

– Kami-sama ? s'inquiéta son associé qui se précipita vers lui.
– Imp... Impossible...

Mais il n'ajouta rien de suite, trop occupé à jeter un nouveau coup d’œil en direction de la terre ferme. Il retrouva le sinistre individu, dont le regard n'était toutefois plus tourné dans sa direction.

Il s'agissait peut-être d'un simple hasard...

Néanmoins, le cœur battant de l'auto-proclamé dieu ne cessait de lui rappeler le bref et intense sentiment de terreur qui l'avait traversé.

– Je vais bien, Popo, fit alors Kami d'un ton rassurant.

* Quel dessein sert cet être maléfique... ? *

***


– On s'en va, annonça alors Ororef dans un murmure amusé qui fut toutefois perçut comme un ordre direct par tous ses associés.

* Déjà ? s'étonna Suigetsu. *

– Retour en orbite !
s'exclama depuis le vaisseau l'oiseau humanoïde.

Une fois tout le monde à l'intérieur et son sas refermé, l'engin décolla gracieusement avant de disparaître dans les cieux, ne laissant derrière lui que le fermier.

C'était un homme normal, banal.

Mais ça, c'était avant.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 674
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Dim Fév 11, 2018 22:58

C'est bien la première fois que notre fermier national survit dans une fic :)
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 122: publié
chapitres 123, 124 : relecture, correction
Chapitre 125: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1445
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Bushido le Lun Fév 12, 2018 17:50

Faux. Les connaisseurs t’en diront que toute une’ fic est consacrée à ce fermier, capable de tuer un super saiyan ! Une fic que niic avait écrite spécialement pour m’en troller. :mrgreen:

Un bon chapitre ! J’ai particulièrement aimé le moment où Dieu et Orochimaru croisent leur regard. (J’ai du mal avec le nom choisi).

J’ai une petite idée de ce que tu vas faire, mais comme c’est un nouveau personnage aux multiples possibilités... je me trompe peut être etre.
Vous n'avez pas envie de perdre du temps à lire une fan-fiction mais vous voulez quand même en lire une ? Aucun problème ! Half Shot est fait pour vous ! Une série d'histoires courtes que, j'espère, vous apprécierez !

Half Shot - viewtopic.php?f=42&t=8709
Avatar de l’utilisateur
Bushido
 
Messages: 3962
Inscription: Lun Avr 22, 2013 14:40

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Mar Fév 13, 2018 0:52

C'est vrai, mea culpa :mrgreen:
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 122: publié
chapitres 123, 124 : relecture, correction
Chapitre 125: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1445
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar omurah le Mar Fév 13, 2018 19:11

Petit lien histoire que tu ne passes pas à côté de cette petite perle dont parle Bushido, Kurama :mrgreen:

J'ai kiffé Ororef, il en impose, c'est cool ! Certes, tout comme Bushido, je risque d'en rester à Orochimaru dans ma tête ^^
Et toujours comme Bushido, j'ai beaucoup aimé le moment où Ororef fixe Kami :o
Saisissant comme passage, et rafraîchissant

Le fermier UI m'a bien fait loler aussi, surtout avec sa manière de se prendre au sérieux avec son invitation du début, comme tout bon héros de Shonen ! xD
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2700
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Jeu Fév 15, 2018 21:02

xela26 a écrit:C'est bien la première fois que notre fermier national survit dans une fic :)

Bushido a écrit:Faux. Les connaisseurs t’en diront que toute une’ fic est consacrée à ce fermier, capable de tuer un super saiyan ! Une fic que niic avait écrite spécialement pour m’en troller. :mrgreen:

omurah a écrit:Petit lien histoire que tu ne passes pas à côté de cette petite perle dont parle Bushido, Kurama :mrgreen:
Ce texte est juste épique. À côté du terrifiant pouvoir des Arcanes de la Ferme, mon fermier Ultra Instinct fait pâle figure...

Bushido a écrit:Un bon chapitre ! J’ai particulièrement aimé le moment où Dieu et Orochimaru croisent leur regard. (J’ai du mal avec le nom choisi).
Spoiler
Image


J’ai une petite idée de ce que tu vas faire, mais comme c’est un nouveau personnage aux multiples possibilités... je me trompe peut être etre.
Je pense que tu penses bien (au moins sur le court terme). :twisted:

omurah a écrit:J'ai kiffé Ororef, il en impose, c'est cool ! Certes, tout comme Bushido, je risque d'en rester à Orochimaru dans ma tête ^^
Le pire, c'est que c'est ta faute si j'ai utilisé Ororef. :P
Tu avais utilisé ce nom dans un commentaire et j'ai tellement kiffé que j'ai voulu le ressortir au moins une fois.
Mais pas de panique : comme il l'a dit à sa team, Orochimaru peut convenir, si ça leur est trop difficile de concevoir l'étendue de sa nouvelle identité. :mrgreen:
Et toujours comme Bushido, j'ai beaucoup aimé le moment où Ororef fixe Kami :o
Saisissant comme passage, et rafraîchissant
Je crois que Raditz n'a pas idée du bordel qu'il a foutu en laissant filer Orochimaru dans l'espace...

Le fermier UI m'a bien fait loler aussi, surtout avec sa manière de se prendre au sérieux avec son invitation du début, comme tout bon héros de Shonen ! xD
C'est la base, pour l'éternel rival du grand Ichiraku.
Spoiler
Image


Merci !
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 674
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Lyne et 5 invités