Epée de l'Esprit

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Jusqu'où seriez vous intéressés de lire l'histoire de Ambre?

Je m'en moque totalement
0
Aucun vote
J'aimerais bien voir les "changements prévus à l'arc Cell" mais l'idée de trop continuer m'enchante pas plus que ça...
0
Aucun vote
Quitte à aller jusqu'à Cell, autant intégrer la Saga de Buu, là où les Terriens sont absents
0
Aucun vote
Puisque Super existe, autant l'intégrer à ton histoire, tu ne penses pas?
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Rebel O'Conner le Dim Déc 17, 2017 12:09

apache office, donc?
essaye grammalecte, un correcteur grammatical et orthographique très efficace, avec plusieurs dico au choix. (encore qu'il fonctionne mieux avec libre office )

pour les rapports de force, une hiérachie de puissance est bien plus efficace que de vulgaires chiffres. après, si tu veux faire un classement exterieurs aux puissance, pourquoi pas, ça pourrait être un peu que les mutants marvel qui sont classés par lettre greques ( gamma, beta, alpha et omega, du plus faible au plus puissant )

pour le mary suisme, je vois que tu fait des efforts, mais je pense qu'il faudra attendre encore une bonne demi-douzaine de chapitres pour voir les résultats définitifs
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1055
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Sam Déc 23, 2017 14:07

Chapitre 3 : Légendes...



300 ans environ avant la rencontre entre une humaine et un démon...
300 ans avant que la vie de la jeune Ambre soit changée à jamais...
Deux entités regardaient une boule de cristal. Le premier était un être plutôt grand, avec une longue chevelure blanche comme la neige, coiffé en catogan. Son corps était d'un turquoise surprenant sans la moindre imperfection et possédait un regard incroyablement neutre, comme si rien ne pouvait l'affecter.
La deuxième était très différente. Composée uniquement de lumière, il était difficile de distinguer la forme de son corps.
Que pouvait-il bien être ? Une sorte de divinité supérieure ? Un concentré de sacralité ? Impossible à dire, mais les deux regardaient une petite planète. Une planète du nom de « Terre ».

« Il est ici, quelque part, souleva l'être lumineux.... Mais où ? Où peut-il bien se trouver ?
-Monseigneur, répondit le deuxième... Votre cible est prudente. Il se sait traqué, et utilise donc la magie pour couvrir ses traces. Nous devons attendre une occasion qu'il se montre.
-Je le sais... Mais combien de temps le jeu durera-t-il ? Depuis des milliers d'années, je recherche cet être maléfique mais il m'est impossible de trouver... ! … Nous n'avons plus le choix, il nous faut abandonner la surveillance de '' l’œuf ''. »

L'humanoïde fronça un cil de contrariété. Son supérieur songeait-il encore qu'il faudrait mieux confier la protection de l’œuf aux mortels ? Ce serait leur accorder une confiance incomparable...
Et surtout, à qui confier cette divine quête ? Des êtres impurs risquaient de succomber aux pouvoirs du sorcier maléfique.
Sans parler de la force nécessaire... Si « il » envoyait des subalternes chercher l’œuf, ce ne serait pas un ou deux terriens qui parviendraient à les combattre. Néanmoins, prendre le risque d'impliquer plusieurs personnes serait bien trop complexe et dangereux.

Le temps pressait, et qui pouvait prédire quand tout allait commencer à bouger ? L'être turquoise se gratta la tempe, d'un air songeur. Prendre le risque ou se concentrer sur le sorcier ?
Très sincèrement, les deux choix lui semblaient aussi mauvais l'un que l'autre.

« Chûsei, intervint l'être divin. L'heure n'est plus à la réflexion. Je te laisserai décider toi même si tu veux de l'aide ou non, mais nous n'avons plus le choix. Rend-toi sur terre et protège l’œuf, c'est un ordre.
-Vos désirs sont des ordres, Seigneur Kaioshin. »

Le dénommé Chûsei avait prononcé ces mots sans la moindre seconde d'hésitation. En réalité, il doutait de la pertinence de se séparer maintenant.
Mais il n'avait pas son avis à donner. Les Kaioshins ordonnaient, il obéissait, ainsi allaient les choses.
Gardant donc pour lui ses remarques inutiles, il posa sa main gauche sur la terre avant de disparaître.
Le Kaioshin ne bougea pas après son départ. Silencieux, il examinait le monde dans lequel son serviteur venait d'entrer.

« Bonne chance, Chûsei. Que ta mission soit couronnée de succès. »


Sur terre, un homme attendait. Encore un groupe qui voulait une escorte pour traverser le désert, ce serait facile.
Ça ne lui plaisait pas, le job allait probablement être surpayé et on allait encore lui ordonner de tout accepter. Il avait l'impression d'être un Voleur !
Resserrant son turban, il se contenta de soupirer alors qu'un groupe se dirigeait vers lui. Pas un seul n'avait une tenue acceptable pour faire une traversée du désert de l'Est. De vrais touristes....

« Bienvenue, messieurs et mesdames, clama le supérieur du protecteur. Je vous présente la personne qui va vous escorter à travers le désert, Falchion. C'est un bretteur habile qui vous mènera en un seul morceau de l'autre côté.
-Merci monsieur Faath, enchaîna le concerné. Écoutez moi bien, la traversée ne sera clairement pas une partie de plaisir. Et vu votre tenue, ça sera encore pire, alors faites-moi plaisir et allez vous changer avec l'équipement vendu dans notre commerce. Ça, ou vous devrez tenir dans des conditions difficiles. »

Certains se dirigèrent vers la boutique alors que d'autres se contentèrent d'attendre devant Falchion. Cette réaction le fit grimacer, si bien qu'il rajouta quelques bouteilles d'eau dans sa sacoche.
Sa fidèle lame trônait toujours sur son flanc, prête à être brandie si le besoin s'en faisait sentir. Mais vu le chemin que ses clients voulaient emprunter, elle resterait probablement au fourreau cette fois.
Un trajet sans risque majeur, très bien payé, voilà qui devrait convenir à sa femme, même s'il s'ennuierait.

Une fois que tous les touristes furent réunis, le mercenaire resserra le nœud retenant son épée et commença la traversée. Midi était passé, et la température allait doucement chuter, rendant la traversée plus supportable.
Leur premier arrêt fut aux ruines. Lieu de passage des pèlerins, Falchion avait néanmoins du mal à savoir pourquoi donc. Un lieu vide d'intérêt pour quelqu'un comme lui, vivant dans le présent.
Du coin de l’œil, il repéra un mouvement, à peine perceptible mais bien présent. Aux aguets, un chuintement de métal se fit entendre alors que son épée était sortie.

Un être vivant s'avançait, seul. Son allure générale marqua tout de suite l'épéiste, rien n'allait dans sa tenue ! Venir dans un désert dans ces conditions, souhaitait-il mourir ? Et son teint n'avait rien de rassurant non plus, il donnait l'impression de pouvoir s'évanouir au moindre instant.
Curieux de sa réponse, Falchion interpella l'inconnu.

« Excusez-moi, monsieur ? Seriez-vous perdu ? Devant l'absence de réponse, il regarda son groupe et après évaluation de risque, s'avança. Je m'appelle Falchion, je sers d'escorte à ceux voulant traverser le désert. Avez-vous besoin d'aide ?
-.... Je suis perdu, je recherche la forêt Fukuro.
-La forêt de-- … L'information arriva doucement à l'esprit du terrien, qui en fronça les cils. Vous savez que c'est à l'autre bout du monde, n'est-ce pas ? Vous vous moquez de moi ?
-Oh, me serais-je trompé à ce point ? C'est fâcheux. »

Le ton détaché de l'inconnu mit légèrement mal à l'aise Falchion. Rien ne semblait pouvoir affecter cet homme. Même pas la chaleur étouffante du désert.
Néanmoins, s'il était perdu à ce point, peut-être faudrait-il mieux l'accompagner, au moins jusqu'à la prochaine ville ? Ce groupe serait son seul de la journée après tout.
Ainsi, avec une invitation que l'inconnu accepta, le groupe de touristes se retrouva avec un membre de plus.

Une grosse semaine était passée, et Falchion n'avait jamais quitté cet inconnu, qui répondait visiblement au nom de Chûsei.
L'être avait réussi à le convaincre de rester à ses côtés, jurant que presque toute sa famille ne manquerait jamais de rien s'il acceptait ce travail. Un travail d'intérêt mondial.
Selon Chûsei, le terrien était légèrement plus fort que la moyenne et son cœur s'approchait assez de la pureté pour qu'il puisse être poussé dans la bonne direction.
Mais il y avait un ennui. Ce travail serait à durée indéterminée, il y avait donc de fortes chances que lui, son fils, et probablement sa descendance, soit impliquée jusqu'au restant de ses jours.

« Je ne suis pas du genre à prendre une décision de pareille ampleur tout seul, avertit le mercenaire. Et surtout, en aucun cas sans informations.
-Je déclare avoir besoin d'aide, n'est-ce pas suffisant pour ce faire ?
-Euuh, non. Ça aurait pu si j'étais le seul concerné mais ce n'est visiblement pas le cas, n'est-ce pas ? »

Le serviteur lâcha un léger soupir. Ces mortels pouvaient se montrer tellement contrariants parfois... Mais il semblerait que son maître aimait cette race particulièrement.
Après avoir pesé le pour et le contre, il jugea bon d'avertir son potentiel allié des tenants et aboutissants de cette histoire.
Tout fut expliqué. Bibidi, sa création, l’œuf dans lequel il était enfermé, les Kaioshins et le pouvoir de celui qu'ils affrontaient, Babidi.

Chaque nouvelle information sonnait comme un coup de marteau dans la tête de Falchion. De telles horreurs pouvaient-elles vraiment arriver dans son dos ?
En ce cas, vivre une vie normale n'aurait aucun sens. Puisque, un jour, le risque de perdre cette vie avec la planète pourrait exister, autant tenter quelque chose.
Mais était-il capable de faire ce que l'on attendait de lui ? Se renforcer physiquement et mentalement pour affronter des démons serait-il suffisant ?
Et s'il échouait, son fils serait le suivant, ou son petit fils peut-être ? La perspective d'avoir une famille damnée selon sa réponse était terrifiante.

Mais pourtant, maintenant qu'il connaissait la vérité, impossible maintenant d'agir dans une parfaite ignorance.

« Je n'ai pas toute la journée, soupira Chûsei. Puis-je compter sur votre aide, ou vais-je devoir chercher ailleurs ? »


Les années étaient passés, et Falchion avait beaucoup changé, physiquement. Ses bras étaient devenus plus puissants et la maîtrise de son épée était plus fine.
Son torse, habituellement couvert d'une chemise à manches longues, était uniquement recouvert d'un long haori blanc sans manches. L'une des raisons de sa puissance surhumaine.
Son regard aussi avait changé. Il était devenu plus doux. Mais une douceur ne trompant pas sur l'état dans lequel son opposant pourrait finir.
Une légère barbe mal rasée avait aussi élu domicile sur son menton. Même si son aura respirait la sérénité, son allure plus générale présentait plus un côté sauvage.

Cela faisait maintenant 15 ans que Falchion et son fils suivaient l'entraînement de Chûsei. Un entraînement rigoureux, strict, mais qui avait eu le mérite de le renforcer comme jamais.
Son jeune garçon avait abandonné. Il n'était pas aussi robuste que lui-même et préféra se consacrer à des études, gardant néanmoins tout ce que le serviteur divin pouvait avoir créé.
Le père aurait voulu partager plus de temps avec lui. Mais il avait un sens du devoir, et aujourd'hui, il avait juré fidélité à son maître de combats.

Soudain, une ombre remua dans les feuillages. Imposante, sombre. Aux aguets, Chûsei se mit tout de suite en garde, ce qui incita son compagnon à en faire autant.
Impossible de déterminer la nature de cet amas obscur, mais il s'agissait très certainement d'un démon. Et vu son aura, le serviteur Kaioshin comprit l'objet de sa présence.

« Faites attention, Falchion. Il vient pour l’œuf. »

Hochant du chef, l'épéiste se mit en garde, prêt à accueillir son adversaire. Sa forme répugnante ne devait pas l'effrayer, et l’œuf ne serait PAS emmené. Dans un cri de guerre, il s'élança contre son ennemi.


Ambre se réveilla en sursaut. Elle mit quelques secondes à comprendre ce qui s'était passé. Elle était toujours dans la plaine, aux côtés de Son Gohan et Piccolo.
Ce dernier, comme à son habitude, méditait à côté des deux dormeurs. Il ne réagit même pas quand l'humaine se redressa.

« Encore ton rêve. »

Percevant bien son ton agacé, Ambre confirma dans un soupir. C'était la troisième fois qu'elle faisait ce rêve à propos des Kaioshins et de son ancêtre.
Mais elle n'en avait parlé à personne. Piccolo s'était totalement désintéressé de la chose, et Gohan était trop jeune, quoi que pouvait en dire son mentor.
Car oui, l'épéiste n'était pas dupe. Falchion, et peut-être même le dénommé Chûsei, n'avaient pas survécu au combat.
Elle ne faisait pas que s'imaginer des choses, toute cette aventure était contée dans le livre qu'elle avait découvert petite. Une sorte de journal intime qui aurait appartenu à Falchion.
Et au lieu de décrire la difficulté du combat, la page était recouverte de sang.

D'ailleurs, d'après son grand-père, le fils aurait été le dernier à suivre la voie guerrière, jusqu'à elle-même. Et alors qu'elle avait découvert l'équipement créé par le serviteur Kaioshin, il prenait sévèrement la poussière.
Et son père l'avait encouragé, tout en sachant pertinemment que c'était dangereux. Pour la première fois, elle se posa la question du pourquoi.
Pensait-il qu'elle pourrait surpasser Falchion ? Ou bien qu'au contraire, elle serait trop faible pour attirer l'attention d'un démon ?

Trop de questions dans son esprit. Elle devait se reposer car, selon Piccolo, les Sayens arriveraient prochainement. Certainement le jour même, d'ailleurs, ils devaient donc être au top de leur forme.
Néanmoins, trop anxieuse, elle ne parvint pas à refermer l’œil de la nuit.



Voilà, l'origine de l'histoire de ses ancêtres. Et pour les remarques qui pourraient arriver :

-Non, ce n'est pas le Kaioshin du nord qui a envoyé Chûsei, il s'agit bel et bien de celui de l'est. C'est toujours lui le seul survivant, mais puisque le rêve d'Ambre ne se base que sur ce que son ancêtre lui a raconté, et que Chûsei était le suivant du Kaioshin Nord, elle a fait le lien à tord.
-Ca explique aussi la forme éthérée du démon et du Kaioshin, Falchion n'a décrit ni l'un (manque de temps) ni l'autre (manque d'informations) dans son journal.
-Pareillement, on peut imaginer que Chûsei aie adapté son dialecte à la personne à qui il parlait. Donc, même si c'est un cocon, il a plus employé l'expression "l’œuf de Buu"
-Et non, Ambre ne sera pas immunisée au contrôle d'esprit. Falchion a juste rapporté l'entraînement physique, pas celui spirituel. Je sais, je suis sur la défensive mais je n'ai vraiment pas envie qu'elle soit taxée de Mary Sue :/

Du coup, j'ai aussi profité de ce rêve pour faire l'ellipse d'un an. L'entraînement n'avait rien d'intéressant. On en suivra plus en détail lorsque untel ou untel développera une nouvelle technique se basant sur un concept particulier mais sinon, je n'ai pas trouvé ça intéressant de faire plusieurs chapitres sur ça. J'espère que ça vous aura plu!
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Rebel O'Conner le Dim Déc 24, 2017 18:32

il manque des descriptions pour les personnages, même secondaires.
à quoi ressemblent les voyageurs, globalement ( styles de vétement, vu qu'ils sont mal équipés, trucs comme ça, pas besoin de description détaillées)
quel est l'aspect global de Faath ( je l'imagine gros, avec un nom pareil )
et surtout, à quoi ressemblent précisément Falchion et Chûsei sous forme humaine ?
tu donnes de faibles détails sur l'évolution de Falchion, mais sans connaitre son apparence de base, ça n'avance à rien. et son fils, lui ressemble-t-il ou non?
même chose pour Chûsei, Falchion est étonné de son apparence, mais nous, on a aucune idée de celle-ci ( je doute qu'il ai conservé son apparence énergétique, car l'impression qu'il aurait donné n'aurait pas été la même )

tu as sans doute une bonne idée de leurs apparences, mais n'oublie pas que tu es le seul. d'où l'importance des descriptions.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1055
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Dim Déc 24, 2017 19:57

Encore une fois, merci pour le commentaire, ça fait toujours plaisir :)

Mais ici, tout est flou... Et fait exprès. J'ai une certaine idée de comment est Falchion, de comment est Chûsei (non, il n'a pas changé d'apparence, c'est pour ça qu'on a son apparence au KaioshinKai) mais...

... Mais Ambre n'en sait rien elle même. Je rappelle que c'est un rêve, point de vue subjectif. Et que ce qu'elle suit est un journal intime. Elle a un ordre de grandeur pour comment est Falchion parce qu'il a pu décrire ses évolutions physiques dans son journal, mais il ne s'est jamais vraiment décrit à 100%. Elle n'est pas devine, elle ne peut pas s'imaginer son ancêtre sur des descriptions approximatives.

Chûsei a été plus décrit (car non, ce n'est pas l'entité de lumière. Curieux, j'aurais juré avoir été assez clair sur le sujet? Entité lumineuse = Kaioshin "Nord" (même si en vrai, c'est celui de l'est) et personnage décrit = Chûsei) car justement, Falchion l'a plus décrit, vu qu'il était bizarre pour lui. Et l'entité de lumière est le Kaioshin, qui a cette apparence parce que ni Falchion ni Ambre ne l'a rencontré, du coup Ambre l'imagine comme ça, ce qui est faux.

En fait, j'ai toujours été contre le principe de "Vision dans un rêve", que ça soit pour raconter le passé ou donner une vision du futur. Si quelqu'un rêve du passé, pour moi, c'est une réminiscence d'un souvenir. Ambre n'a pas créé ce qu'elle ne sait pas, d'où ces descriptions très.... Limitées.

D'ailleurs, peut-être que Ambre s'est trompée sur certaines choses en interprétant. Falchion pourrait être plus le Fils que le père, mais la qualité de ce qu'elle a lu n'est pas parfaite.

Pour certains personnages qui auront de l'importance plus tard, je leur donnerai une description plus détaillée quand ça fera sens pour moi (Rapport de quelqu'un qui pourrait avoir connu la famille ou quelque chose du genre)
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Rebel O'Conner le Dim Déc 24, 2017 20:16

dans ce cas, il faudrait que l'absence de description soit plus explicite. après tout, elle "voit" kaioshin et son serviteur, donc soit elle voit tout, soit rien

ce que tu peux faire, c'est de lui faire penser qu'elle a encore rèvé de l'histoire que lui raccontait son père, ce qui expliquerait qu'elle connaisse l'histoire, mais pas les traits des personnages. car si c'est un souvenir, même ancestral, elle devrait avoir quelque chose, ou alors il faut vraiment faire comprendre au lecteur que tout est flou.

ce que tu pourrais aussi faire ( bon, ça c'est ma méthode personnelle ) c'est de mettre tout rève, vision et souvenir en italique, pour les séparés du reste du récit.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1055
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Dim Déc 31, 2017 20:08

Et voilà le chapitre pour ceux qui vont le lire! Pardon pour le temps et s'il est moins bon que d'habitude, j'ai été grippé. Mais j'espère qu'il vous plaira quand même et que je n'aurais pas fait trop de fautes que j'aurais manqué à la relecture....


Chapitre 4 : Le calme avant la tempête



« Plus que dix...! »

Voilà ce que se répétait Ambre pour s'encourager. Mais il fallait se rendre à l'évidence, cette fois-ci serait de trop.
En effet, cela faisait dix minutes qu'elle était dans une position loin d'être confortable.
Droite, à l'envers, tentant désespérément de garder son équilibre avec pour seul appui sa main droite.
Durant son entraînement, Piccolo avait de plus en plus augmenté le poids de sa tenue, rendant même ses exercices quotidiens laborieux.

Il ne lui restait que dix répétitions à faire, consistant à plier et déplier le bras. Mais il était ankylosé à un point que le plier relèverait presque de la torture.
Exaspérée par sa faiblesse, la jeune femme s'envola doucement, afin de se remettre sur ses jambes.
La dernière fois qu'elle fut contraint de s'arrêter en plein milieu de son échauffement matinal remontait à plusieurs années.
Le goût de l'échec toujours en bouche, elle chassa donc de quoi se préparer un petit-déjeuner correct.

Alors qu'elle venait de mettre son gibier dans la flamme, un jeune homme s'approcha. Un petit garçon qu'elle avait appris à connaître en six mois. Un jeune garçon très gentil, dont la sincérité pouvait déboussoler.
Ambre se mordit la lèvre en repensant à ce qui allait se passer aujourd'hui. Entre les trois combattants, il était le plus puissant, indéniablement. Ses colères, son corps de métis-Sayen fait pour le combat, Piccolo et elle-même étaient derrière.
Seulement, ça ne voulait absolument rien dire. Son pouvoir était instable et tant qu'il ne le maîtrisait pas pleinement, compter sur lui serait dangereux. En fait, en tant que combattant, il était le plus mauvais d'eux-trois.

L'image de deux Raditz venant sur terre lui vint en tête. Effrayants, imposants. Et Gohan n'avait que 5 ans. Il fallait donc faire attention à son sens trompeur des perceptions. D'autant que, si le petit garçon était très courageux, pour quelqu'un de son âge, n'importe qui ressentirait de la peur dans cette situation.
Ambre ne pouvait définitivement pas compter sur son aide active. Son premier combat, plus son jeune âge.... S'il se laissait envahir par la peur, au mieux il ne pourrait plus les aider et au pire, ce serait un boulet.

« Ambre-San ? Est-ce que tu.... Penses-tu que nous allons gagner ? »

L’interpellée se retint à la dernière seconde de grimacer. Penser était une chose, parler en était une autre. Et il fallait faire attention aux mots employés.
Si l'on commençait à lui dire que ça allait être très compliqué, jamais ce jeune homme ne pourrait se donner à fond à cause du pessimisme. Mais si on lui disait que la victoire était pour eux, il pourrait au contraire se relâcher et risquer de mettre tout le monde en danger.

« Je suppose que si nous donnons tous notre possible, nous devrions y arriver, tenta-t-elle avec un sourire se voulant rassurant. »

Le jeune garçon ne semblait pas convaincu. Mais comment pouvait-elle se montrer convaincante quand l'image d'un être plus faible hantait ses cauchemars, tel une marque indélébile. Pour être honnête, elle ne croyait pas en leurs chances de victoire.

« … Je ne vais pas te mentir, Gohan-Kun. J'ai peur de nos adversaires, avant même qu'ils n'arrivent. Mais s'il y a bien une chose que Piccolo-San m'a enseigné, c'est qu'il faut dépasser ces stades. Peu importe les chances, il faut y croire et parfois, un nouveau chemin peut s'ouvrir. Nous nous sommes entraînés pour ce jour alors respire calmement et ne penses pas à ce qui t'attend. »

Les lèvres du jeune garçon tremblèrent quelques instants, avant de se serrer. Son regard s'était durci et ses tremblements se faisaient moins présents. Sa peur n'avait pas disparue, mais il faisait son possible pour la surmonter.
Ambre lui adressa un petit sourire et se redressa. Les Sayans arrivaient aujourd'hui, elle devait se préparer à les recevoir. Si bien qu'elle enleva le haori que le Namek avait créé pour elle, et le laissa tomber.
Sous la masse pure du tissu, le sol se fissura, alors que la jeune femme avait l'impression de ne rien peser.
Et alors qu'elle ferma les yeux, Ambre laissa son corps s'envelopper de son aura. L'entraînement qu'on l'avait forcée à faire lui permettait beaucoup de choses, bien plus que ce qu'elle n'aurait jamais imaginé.

Elle sentait la puissance de Piccolo. A la fois inquiétante et sombre. Pour autant, elle ne ressentait pas d'agressivité, comme si elle regardait un de ces Onyx qu'on vendait sur le marché : Noir mais rassurant par sa forme lisse.
Il y avait aussi la présence de Gohan. Mal assurée, timide mais profondément douce. Si on le laissait grandir tel qu'il était actuellement, probablement que le petit garçon deviendrait un homme tout à fait respectable et tourné vers autrui.

Ambre leva les yeux au ciel. Cet enfant n'était pas un combattant et ne le serait probablement jamais, malgré les efforts de Piccolo pour y remédier.
Mais ils vivaient dans un monde où leur meilleur espoir n'était pas un combattant.Il fallait simplement espérer qu'un jour, le combat ne serait plus nécessaire pour survivre.

Son regard se durcit alors que sa main se posait sur le manche de son épée. Ambre sentait une nouvelle présence, mais impossible de dire s'il s'agissait d'un ennemi.
Elle se détendit en voyant du coin de l’œil Piccolo ne pas réagir. Il semblait même plutôt ennuyé. Probablement qu'il connaissait le propriétaire de ce Ki.
Cette personne chauve de petite taille qui venait d'atterrir face à elle. Ce dernier eut d'ailleurs un air surpris sur la figure alors qu'il dévisageait la guerrière.

« … Serais-tu la jeune femme à moitié morte de l'année dernière ?
-J'imagine qu'on peut dire que oui. Et vous... … ? Une minute, ne seriez-vous pas Krillin, l'un des deux élèves de la tortue ? Vous étiez au 21ème Tenkaichi Budokai!
-Oh, ça veut dire que je ne vais pas devoir me présenter, héhé... En tout cas, je suis content de voir que le Senzu a fonctionné à temps, fit remarquer le nouvel arrivant, tout en gardant pour lui qu'il aurait préféré sauver son ami!
-Un... Senzu ? »

Ambre fronça les cils alors qu'elle entendit les explications de l'autre terrien sur ce qu'étaient ces haricots particuliers. Un être capable de se faire repousser le bras, des humains volants et maintenant, un haricot capable de tout soigner ?
Elle commençait vraiment à regretter de s'être mêlée de cette histoire. Elle s'était presque faite tuée par un Saiyan, avait vécu un entraînement infernal avec Piccolo et commençait à apprendre que tout ce en quoi elle croyait était extrêmement limité.
Parfois, l'ignorance était plus agréable que de se rendre compte avoir été ignorant. Et elle ne doutait aucunement du fait que plus tard, toutes ses convictions allaient encore une fois être mis à mal. Peut-être que la mort ne serait même plus une fin à partir d'un moment ?

Une puissance destructrice envahit l'air, avec une telle intensité que même sans se concentrer, Ambre la ressentit avec violence.
Un pouvoir encore plus oppressant, maintenant qu'elle pouvait le détecter. A côté, probablement que même Radditz paraîtrait inoffensif.
C'était, certes, ce qui était attendu mais à un tel degré... !? Les belles paroles de la jeune femme semblaient maintenant bien ridicules....
Serrant son épée, puis ses dents, elle dut faire un effort pour ne pas se laisser tout de suite envahir par la terreur. Son ancêtre n'avait jamais laissé la peur l'envahir... !

Finalement, deux personnes atterrirent devant le groupe.Le premier était plutôt petit. Aussi bien par sa carrure que par son apparence globale, celui-là n'avait rien d'impressionnant. Etait-il réellement plus fort que Radditz ?
En revanche, le deuxième était bien plus imposant. Son biceps faisait probablement la taille de la tête de n'importe lequel de ses adversaires! Une carrure absolument inhumaine, il n'y avait aucun doute possible sur la puissance de celui-là.
Néanmoins, Ambre fronça les cils. Si leur apparence physique pouvait être révélatrice de certaines choses, l'impression que lui laissait leur aura ne trompait pas : Piccolo ne rigolait pas le moins du monde, Radditz semblait inoffensif à côté d'eux.

« Hin, vous vous êtes préparés à nous recevoir, demanda le plus petit des deux ?
-Qui sait, répondit simplement son mentor ?
-Cette voix, sembla réaliser le colosse... Tu es celui qui as tué Radditz, n'est-ce pas ? Pas étonnant qu'il aie été tué par un Namek. »

Ambre haussa un cil en entendant la surprise que suscitait l'origine alien de Piccolo. Les Saiyens venaient clairement de l'espace et vu l'apparence de celui qu'on venait de qualifier de Namek, ce n'était pas un habitant de la terre.
A quel point ce groupe avait-il vécu des situations absurdes pour ne plus réfléchir comme beaucoup d'autres personnes le feraient ? Et maintenant, elle était mêlée à ce groupe. Qui pouvait prédire qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire avec eux ?

« Hé, Nappa.... Combien t'en reste-t-il ? Six, je crois, non ?
-Hmm, Tu aimes bien jouer Végéta non ? Effectivement, il m'en reste six. »

Ambre examina cette brute planter d'étranges graines. Que pouvait-il bien faire ? Une plante qui grandirait d'un seul coup et qui les aiderait en combat ?
Ce qui sortit de terre dépassa tout ce que Ambre aurait pu imaginer. Une petite créature immonde verdâtre... La vue de cette chose inspira le dégoût à l'épéiste.
Mais elle ne se sentait pas en danger contre elles. Elles n'avaient rien de l'aura oppressante des deux Saiyans. Soit ces choses avaient des aptitudes spéciales, soit ceux s'appelant Nappa et Végéta les prenaient de haut. Peut-être les deux ?

Elle poussa légèrement la garde de son épée pour lui permettre de dégainer rapidement. A sa droite, Piccolo et Krillin se mettaient eux aussi en garde.
Chacun des quatre habitants de la terre le savaient, ce qui allait se passer ici et maintenant serait déterminant pour leur avenir.

Un terrien de petite taille, un petit métis de 5 ans, un Namek combattant et une jeune femme ayant la tête pleine de légendes étaient l'ultime rempart de la terre.
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Rebel O'Conner le Lun Jan 01, 2018 17:15

Un terrien de petite taille, un petit métis de 5 ans, un Namek combattant et une jeune femme ayant la tête pleine de légendes étaient l'ultime rempart de la terre.


où sont Ten shin Han, Yamcha et Chaozu?
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1055
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Lun Jan 01, 2018 18:41

Dans le manga, ils arrivent quand les Saibamens sont plantés. Et j'ai préféré les faire venir au chapitre suivant pour me donner un peu plus de temps pour réfléchir à la réaction de Végéta. Dans le manga, ils sont 6 VS 6 donc il propose des matchs pour le sport, mais maintenant que c'est 7 vs 6 ... Mais je vais bien sûr trouver quelque chose.
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Jeu Jan 11, 2018 20:26

Chapitre 5 : Un danger émeraude



Personne ne semblait bouger, se jugeant mutuellement du regard. Ces créatures étaient dérangeantes en tout point, aussi bien ridicules que par l'énergie semblant émaner d'elles.
Ce n'était pas spécialement puissant mais leur pouvoir laissait une sensation de grotesque. Et ils allaient devoir se battre contre ces choses.
Le point positif était le fait qu'aucun des deux Saiyans ne semblait se bouger pour combattre, ce qui aurait été catastrophique pour eux.
Mais il n'y avait aucun moyen de savoir si ce fait allait changer selon le déroulement du combat.

Trois humains se posèrent devant le quatuor, ce qui arracha un hoquet de surprise à Ambre. Trop concentrée sur l'ennemi, l'arrivée du trio lui avait totalement échappé.
Si Piccolo avait remarqué sa faute d'attention, probablement qu'il aurait claqué la langue en signe de désapprobation.
Ne pensant néanmoins pas à ce qu'aurait fait son mentor, la jeune femme détailla le groupe, dont elle ne reconnut personne.
Le premier semblait être quelqu'un d'un peu sauvage, avec ses longs cheveux mal coiffés et ses cicatrices barrant les joues.
Le deuxième était très grand. Son torse nu laissait apercevoir une puissante musculature. Et sa tête, aussi lisse qu'une meule, accueillait trois yeux et non deux.
Le troisième était beaucoup plus petit, à côté de l'autre. Et si sa peau était blanche comme le lait, ses joues étaient d'un rose cerise puissant.

Gohan et elle furent les seuls à ne pas les reconnaître, et si Piccolo leva de nouveau les yeux au ciel, Krillin fut content d'accueillir Yamcha, Tenshin Han et Chaozu.
Vu la confiance que leur accordait le petit chauve, ils devaient être de très puissants terriens. Et en ces temps de crise, toute aide serait bienvenue.

Végéta se gratta le menton, d'un air profondément ennuyé.

« … Non, c'est pas bon ça. Si vous étiez 6, j'aurais bien proposé des matchs en 1 contre 1 pour le sport, mais vous voilà 7.
-Si je suis le septième candidat, on retombe sur nos pieds, fit remarquer le grand Saiyan. Mais j'ai pas envie de faire un 1 Contre 1 avec des crevettes...
-Du sport, réagit le Namek !? Vous nous prenez pour qui au juste !?
-Attends Piccolo ! Ca nous avantage, Goku n'est pas encore arrivé... »

La remarque de Krillin interloqua l'épéiste. Goku devait-il lui aussi venir ? Si tel était le cas, gagner du temps pourrait être à leur avantage.
Mais il fallait trouver une idée pour que les Saiyans se montrent suffisamment intéressés afin de leur laisser ce dont ils avaient besoin...

« … J'ai une proposition, s'imposa soudain Piccolo. Vous souhaitez du sport et vous amuser.... Deux de vos horreurs contre un d'entre nous et les derniers se battent contre vous.
-Ooh, ça pourrait être intéressant, répondit le prince Saiyan ! Deux Saibamen contre un de vos défenseurs de la terre, ça me va. Mais si un, ou les deux, Saibamen survivent à l'affrontement, ils s'ajouteront aux suivants, et Nappa vous affrontera tous ensemble à la fin. … Enfin, ceux qui auront survécu à nos créatures, bien sûr. »

La proposition de Piccolo avait provoqué de multiples réactions plutôt variées. Si Krillin semblait paniquer, Tenshin Han ne fit aucune remarque.
Ambre, elle, était surprise par cette manœuvre. S'il fallait gagner du temps, pourquoi ne pas faire de un contre un ? Ils gagneraient plus de temps de la sorte ?
Elle entendit néanmoins l'explication que le Namek donna rapidement à son comparse, qui était plutôt logique.
En 1 contre 1, les Saiyans pouvaient décider que le match était perdu d'avance et intervenir d'eux-même, que ce soit en achevant le Saibaman ou en tuant le combattant.
Alors qu'en 2 contre 1, la différence était moins évidente. Il faudrait probablement beaucoup plus de temps pour se rendre compte que le match était déjà perdu.
Il fallait cependant bien choisir les candidats, qui devraient avoir toute confiance en leurs propres compétences à gérer deux ennemis à la fois.

Après quelques discussions, il fut décidé que Tenshin Han, Yamcha et Piccolo affronteraient chacun deux Saibamen dans cet ordre.
Chacun avait sa petite idée pour vaincre mais l'heure n'était plus à la théorie. Ainsi, le premier terrien s'avança alors que deux Saibamen se mirent devant lui.

Alors que le premier lui fonçait dessus, Tenshin Han lui saisit le poignet et l'envoya contre son allié. Maintenant tous deux alignés, le terrien leur envoya une vague Kikoha que ses cibles évitèrent maladroitement. Aucun travail d'équipe. Et alors qu'une patte griffue se dirigeait vers son œil central, le terrien bascula en arrière pour lui envoyer un coup de pied montant dans l'estomac. Une Dodonpa bien placée frappa la patte inférieure du deuxième alors qu'il retournait à la charge. Cela provoqua une légère écorchure, énervant la créature qui ouvrit son crâne en deux. De cette façon, un liquide bizarre en sortit que Tenshin Han esquiva. Mais là où ce liquide toucha le sol, d'épaisses volutes de vapeur nauséabondes s'en élevèrent.

« Hmm, de l'acide, constata Tenshin Han... Si son corps en est empli, ma seule option est de le désintégrer avec du Ki. »

Cependant, il n'avait pas oublié la « consigne » de Krillin, de faire durer le combat. Si Goku arrivait, le combat serait certainement plus facile pour eux. Et pour ce faire, il devait procéder par étape. Passant à l'offensive pour la première fois, le combattant saisit le poignet de son petit adversaire et lui asséna un coup de poing au ventre. Sa tête enchaîna en heurtant celle du petit être, ce qui sembla l'étourdir. Pareillement, le deuxième se prit un double atémi dans la nuque, le mettant hors combat quelques secondes. Tenshin Han en profita pour s'éloigner et adopter une posture spécifique.
Le terrien sembla devenir flou, comme si toute personne le regardant avait bu. Mais bientôt, un deuxième se tenait à côté de l'original, dans la même position. Ils se remirent ensuite en garde, ignorant totalement la remarque du Saiyan chevelu parlant de se « multiplier plus vite que des blattes ».

Ainsi, le combat reprit de plus bel de manière plus équilibrée. Et si ses amis s'étaient inquiété de le voir utiliser cette technique, force était de constater qu'il s'en servait mieux. Si avant, sa force aurait été divisée par deux, chacun des deux Tenshin Han semblait aujourd'hui égal à deux-tiers du vrai, les mettant juste un peu plus fort que ses deux adversaires. N'étant plus dominés, les Saibamen changèrent de style de combat. Le premier harcelait au corps à corps son adversaire, tandis que le deuxième lui envoyait des vagues Kikohas dans tous les sens. Celui qui affrontait le deuxième se contentait de se déplacer à grande vitesse autours de son adversaire, esquivant ainsi les attaques. Et alors qu'une attaque allait le frapper de plein fouet, Tenshin Han stoppa net, virant d'un seul coup vers son adversaire. Et d'une charge rapide et précise, il se propulsa vers le Saibaman et le bombarda de coups de poings. Dans le mouvement, le terrien asséna un coup de pied fouetté dans la tempe de son adversaire et l'envoya entre les deux autres combattants. Cependant, le deuxième, pris dans son élan, attrapa son collègue dans ses bras. Et alors que son corps commençait à briller, une puissante vague d'énergie les désintégra tous les deux.

Tous les regards se tournèrent vers Vegeta, dont la main était tendue vers les Saibamen. Il aurait tué les deux créatures sans le moindre problème.
…. Pourquoi, se demanda Ambre ? Certes, Tenshin Han était meilleur qu'eux, mais il ne les dominait pas vraiment non plus. Et puis, tout ce pouvoir...
Se tenant son bras ensanglanté, le clone semblait pris aux mêmes interrogations que la jeune femme. Mais le Saiyan avait réagi dans la précipitation.
Si le prince voulait faire croire que son acolyte était le meilleur des deux, il y aurait mis moins de force.
Peut-être que les Saibamen allaient révéler quelque chose que leur ennemi ne souhaitait pas qu'ils découvrent tout de suite ?

« Yamcha, l'interpella son camarade. Cette chose allait m'attraper, et quand il a pris son allié, Végéta les a désintégré. … Méfie toi de leurs charge et tue les à distance. »

Yamcha hocha doucement du chef avant de se craquer le cou. Il avait une mauvaise impression, mais se devait de tenir le change.
De nouveau, deux créatures s'avancèrent, le défiant d'un regard moqueur. Ces petites saloperies auraient des compétences cachées ?
Sûrement, puisque ces Saiyans ne souhaitaient visiblement pas arrêter le combat alors que Tenshin Han avait apporté la preuve qu'elles n'étaient pas au niveau.

Le deuxième combattant adopta une nouvelle posture. Et sans laisser le temps à ses adversaires de l'approcher, il créa deux orbes d'énergie dans ses mains, chacune flottant légèrement. La première fusa, puis la deuxième, qui furent évités sans soucis. Mais une douleur sourde frappa les êtres derrière, alors que deux sphères arrivaient devant elles. Tournant encore et encore, les attaques formaient un cercle parfait autours des deux créatures à pleine vitesse. C'était risqué, contrôler deux Sokidan en même temps étant plus difficile qu'un seul mais Yamcha leur faisait adopter une trajectoire similaire pour faciliter le contrôle. Le statu Quo ne dura que quelques secondes, alors que les Saibamen sautèrent pour se libérer du cercle. Instantanément, les Sokidan poursuivirent leurs cibles qui pourraient difficilement esquiver les assauts dans les airs. Assauts après assauts, les petites créatures n'avaient qu'un moyen pour casser le rythme imposé par leur ennemi. Le crâne de l'un s'ouvrit pour cracher de l'acide, que Yamcha esquiva d'un bond sur le côté. Néanmoins, l'effet était réussit et les Sokidan disparurent.

Krillin regardait le combat de l'extérieur. Son ami s'en sortait bien pour le moment, mais moins que son prédécesseur et surtout, ces choses n'allaient lui laisser aucun répit maintenant.
Sa technique peu avant avait été énergivore, il ne pourrait probablement pas maintenir l'illusion très longtemps. Se serait-il surestimé, ou chercherait-il quelque chose ?
Dans tous les cas, si Yamcha ne cherchait qu'à vaincre son adversaire, il fonçait droit vers le mur et devait se ressaisir au plus vite !

Un Kaméhaméha dispersa les deux créatures sur le côté, permettant à Yamcha de charger au corps à corps. Et ceux l'ayant vu se battre une fois reconnurent sa technique des crocs du loup. Les coups pleuvaient sur le pauvre Saibaman et lorsque le dernier coup frappa, il fut éjecté sur une dizaine de mètres. Le deuxième sauta sur le terrien qui répondit d'un autre Kaméhaméha. Mais dans l'esquive, il se rapprocha de son allié. Les deux se regardèrent brièvement, hochèrent du chef et le premier saisit son compagnon avant de le lancer de toutes ses forces. Yamcha eut un petit sourire en voyant l'action.

« D'après Tenshin Han, je devrais l'éviter. Si ce n'était qu'un bluff du Saiyan, Piccolo et moi perdrions trop d'énergie à se concentrer dessus. Mais si ce n'en est pas un et si Piccolo meurt, plus de Dragon balls. »

Alors qu'il aurait pu esquiver le Saibaman, Yamcha lui fonça dessus, se laissant ainsi saisir. Et alors que le corps du petit être irradia, le terrien comprit qu'il avait fait le bon choix. Une redoutable explosion émana du petit corps, alors que le corps de l'ancien brigand fut totalement désintégré par l'attaque.

Végéta, qui regardait la scène, ricana.

« Si c'est tout ce que vous pouvez faire, ça sera même pas amusant... Débattez-vous, enfin, je veux m'amuser un peu! »



Je re-poste le chapitre sans modifications pour signaler du coup que j'ai ajouté un sondage pour avoir votre avis.

Attention : Ce n'est pas parce que je dis le nom des arcs comme dans le manga que ce sera focalisé sur la même chose. Par exemple, dans "L'arc Buu", Buu pourrait ne jamais apparaître selon les choses se traiteraient. Enfin, vous avez probablement compris.
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar omurah le Sam Jan 13, 2018 23:31

Hello !
Si le prince voulait faire croire que son acolyte était le meilleur des deux, il y aurait mis moins de force.

J'avoue que j'ai pas compris ce que tu voulais dire, là x)
Après, je dis pas, c'est peut-être moi qui ai forcé sur le café :mrgreen:
Tu te sous-estime je trouve, sur le chapitre de training, j'ai été perso très agréablement surpris de la manière dont tu as tourné les débuts d'entraînement d'Ambre, je m'attendais à un truc somme toute classique, tu n'en as rien fait, genre pas du tout, et ce que tu as pondu comme concept (avec cette histoire de remonter à la source) ressemblait à quelque chose qu'aurait pu faire Niic (un fikeur du coin) bref, moi j'ai kiffé et je dis respect pour ton chapitre d'entrainement qui tient le haut du pavé de ce qui se fait dans la section en la matière ;)
Les autres chapitres sont cools aussi, je continuerai de lire, je suis sûr qu'il y aura de bonnes surprises ;)
J'apprécie ta manière de scénariser les combats et de trouver un très bon équilibre entre action et réflexion, continue comme ça ! ;)
D'ailleurs même au niveau combat pur, tu trouves quand même le moyen d'apporter de la subtilité et c'est très appréciable,
Par exemple :
C'était risqué, contrôler deux Sokidan en même temps étant plus difficile qu'un seul mais Yamcha leur faisait adopter une trajectoire similaire pour faciliter le contrôle.

Voilà le genre de détails réfléchis auxquels je suis sensible ^^
Je pense que la décision suicidaire de Yamcha aurait de quoi faire grincer les dents de certains lecteurs, je n'en fait pas partie, mais je comprendrai que certains lèvent un sourcil, car même si la justification semble tenir la route, ça fait quand même sacrifice pour le plaisir de se sacrifier, amha
Après moi, comme je l'ai dit, j'osef, étant un dogmatique du rule of cool
En plus je suis sensible à la volonté, apparente ou affabulée, d'offrir à Yamcha une mort peut-être plus digne que celle qu'on connait ;) (et qu'on ne changerait pour rien au monde par ailleurs)

Bref,
Keep up !!

Ps : c'est moi où le titre initial de la fic était "Epée et Esprit" au lieu de "Epée de l'Esprit" ?
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2747
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Dim Jan 14, 2018 1:54

Bonsoir Omurah, je te remercie pour ton message qui me fait évidemment très plaisir! ^^


Pour le passage que tu n'as pas compris, comme certains autres pourraient ne pas avoir compris, je me permets de clarifier : Végéta a détruit les deux Saibamen d'une attaque puissante. Puisqu'il voulait que le suicide des Saibamen reste secret, il devait le faire avant qu'ils n'explosent. Il ne s'est donc pas bridé pour anéantir les deux créatures. Sauf que voilà : Selon Ambre, si Végéta est plus fort que Nappa, il le dissimule pour leur faire une mauvaise surprise, à la manière d'un RPG si tu vois ce que je veux dire :

Groupe héros : On a vaincu le boss final, il ne reste plus que son bras droit plus faible et--
"Bras droit faible" : Héhé, vous y avez cru! Je suis bien plus puissant que ce gars

J"espère avoir été plus clair du coup^^

Pour le fait que je me sous-estime selon toi, disons que ça fait partie de ma personnalité de toujours me remettre sans cesse en cause, encore et encore, afin de donner le résultat le plus appréciable possible. Peut-être le fais-je trop, mais je pars du principe que "mieux vaut trop que pas assez" X)
Pour les combats, on va dire que j'ai un peu d'expérience dans le domaine même si la fic sera un peu plus psychologique plus tard, pour éviter de trop tomber dans ma zone de confort.
En fait, pour Yamcha, j'avais prévu de le laisser en vie à la base pour exploiter justement un peu plus les faiblesses de sa nouvelle façon de gérer les Sokidan, le but avoué de la fanfic étant de revaloriser à minima les pauvres terriens qui servent un peu d'arrière-plan dans DBZ (alors qu'ils parviennent à faire évoluer des persos guerriers en dehors des combats, Piccolo par exemple). Mais de toute façon, il se serait rapidement fait tué par Nappa, vu que je vois mal Yamcha mieux tenir que Tenshin Han. Mais c'est aussi vrai que j'ai voulu lui donner une mort du coup un peu plus digne, ce qui a donné ce que j'ai rédigé (et d'ailleurs, je suis moi même pas mal sur le "Rule of Cool", je le revendique ;) )

Du coup, je t'avoue que ça m'a remotivé à écrire ton commentary, alors je vais faire en sorte que le prochain chapitre sorte pour demain soir (je pourrais pas avant, malheureusement, j'ai des obligations)(Par demain soir, j'entends "Dimanche soir"du coup)


PS : Euh, non, ça a toujours été "Epée de l'Esprit", je ne vois pas d'où tu as pensé qu'elle s'appelait "Epée et Esprit"?
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Lun Jan 15, 2018 0:19

Chapitre 6 : Plan divergeant

Une veine de colère apparut sur la tempe de Krillin. Tué de cette façon... ! Avant même qu'il n'ait eu le temps de réfléchir à ce qu'il faisait, le terrien accumula une impressionnante quantité de puissance dans ses mains.
Le cil d'Ambre se souleva. Avec une attaque d'une telle puissance, les Saibamen seraient tous détruits en même temps. Et pourtant, c'était lui qui voulait gagner du temps à la base ? La mort de son ami lui avait changé les idées.
Si Piccolo s'était esquinté à lui apprendre une chose, dans ces temps là, c'était de ne jamais perdre de vue l'objectif principal. Et sa réaction, bien que humaine, était excessive, en sachant que le chevelu était mort en toute connaissance de cause.
La boule de puissance fondit tout droit, de manière très prévisible. Mais ensuite, elle s'éleva pour se diviser en cinq orbes d'énergies pures, qui se répandirent sur le champ de bataille, enveloppant chacun des opposants présents.

Si les trois Saibamen furent exterminés, Vegeta et Nappa étaient, eux, indemnes. Relativement peu surpris, Ambre et Piccolo furent les premiers à se mettre en garde. Ces deux-ci étaient indéniablement plus forts que Krillin, comment un pouvoir divisé en 5 aurait pu leur faire quoi que ce soit ?
Comme prévu, ce fut le plus musculeux des deux qui s'avança en premier. Malgré les très légères brûlures sur son corps, il ne semblait même pas s'en inquiéter, un grand sourire sadique étirant ses lèvres.
Son aura était.... Massive ! Comme un dragon bavant à la vue d'un amuse-gueule. Une pure aura de surpuissance et de combattant émérite. Tout le monde ne pourrait pas s'en sortir en un seul morceau, voilà la pensée qui traversait la tête de la jeune femme.

« Ca fait vous six contre moi, mes agneaux ! Essayez de ne pas mourir trop vite, ça serait chiant. Hmm, et si on commençait par la demoiselle ? « Honneur aux dames », c'est comme ça qu'on dit, non ? »

D'une charge, Nappa s'élança vers Ambre. Il n'était pas vraiment rapide, la jeune femme estimait l'être un peu plus, mais si ce poing la touchait directement, elle serait déjà dans un état de difficulté. Les deux Kiai des combattants s'opposèrent, l'un assuré, l'autre plus timide. Et alors que le colosse asséna une frappe de haut en bas du poing, il se heurta à la parade de la terrienne. Sous le choc de l'attaque, elle commençait à s'enfoncer dans le sol ! Plus pour se dégager que pour faire mal, elle asséna un coup de pied au plexus de son ennemi, le faisant un peu reculer et se donner une impulsion. Une fois hors de portée, la terrienne examina ses bras tremblants. La puissance de ce coup était tel qu'un seul bras bloquant l'assaut aurait résulté en une brisure nette ! Reprenant son souffle, elle regarda le duo de terriens chauves tenter de maîtriser ce monstre. Mais un simple mouvement du bras suffisait pour repousser Krillin, et la figure de Tenshin Han n'apprécia absolument pas sa rencontre avec le talon de son ennemi.

« Ambre, on y va, interjeta Piccolo !
-Oui, Piccolo-San ! »

Le Namek s'élança le premier, rapidement suivi de son apprentie, qui avait enfin dégainé. Alors qu'il repoussait sans peine un Kikoha de Piccolo, Ambre parvint à rentrer dans la garde de sa cible et lui asséna un coup d'épée au bras. La cuirasse effarante de Nappa ne laissa néanmoins qu'une estafilade superficielle sur son biceps, rien de handicapant en somme. Contrairement à la droite qu'elle se prit en pleine face, ce qui lui cassa deux dents et la repoussa sur le côté. En bon combattant qu'il était, Piccolo profita de l’inattention de Nappa pour lui asséner un coup de genou au menton. Sous le choc, le Saiyan en fut repoussé, permettant à son adversaire de le frapper une nouvelle fois au ventre. Puis à l'épaule. Le coude. Très vite, une pluie ininterrompue de coup s'abattait sur lui, le repoussant toujours un peu plus loin.

« Piccolo, écarte-toi ! »

Instantanément, le Namek bougea sur le côté, laissant un puissant Kaméhaméha et deux Dodompa fuser des trois humains. Cependant, le temps que les attaques arrivent jusqu'à lui, Nappa poussa un rugissement de puissance, crachant ainsi une puissante vague d'énergie qui repoussa rapidement les assauts. Chacun des terriens eut tout juste le temps de se mettre hors de portée de l'attaque. Mais le colosse n'en avait pas fini et avant que quiconque ne l'aie relevé, il s'était élancé vers l'un des trois humains. Sa main puissante entra en contact avec le corps de Chaozu et le pressa avec une grande barbarie au sol. La force de pression incomparable broya tous les os de sa victime d'un coup, réduisant son corps en bouillie et le tuant sur le coup, du sang coulant de ses yeux et ses oreilles.

L'ignominie gela tout le monde d'un coup, pour des raisons différentes. Ambre et Gohan étaient choqués de la surpuissance que venait de démontrer son adversaire, quand Piccolo prenait enfin compte de la force de son ennemi. Les deux terriens, quant à eux, ressentirent une vague de désespoir en regardant leur pauvre camarade.

« Oops, je crois que je l'ai cassé, remarqua-t-il en s'envolant, afin de mieux savourer la terreur de ses adversaires. Bah, pas grave, vous irez tous avec lui après-tout. Commençons par Trois-yeux ! »

Ambre inspira profondément pour se calmer. Paniquer ne servirait à rien contre ce genre de gars, et si ses yeux n'avaient pas joué de tour, sa charge contre Chaozu avait révélé un point faible qui pourrait leur être utile. Et vu les messes-basses que se faisaient Piccolo et Krillin, probablement qu'ils l'avaient remarqué, eux aussi.
Pourtant, les regards qu'ils lançaient à Gohan n'étaient pas pour la rassurer. Comptaient-ils vraiment se reposer sur lui pour leur plan ? Vu l'état dans lequel il se trouvait après le meurtre du tout petit, même s'il bougeait, ce serait bien trop tard ! Attendant donc la charge de ses deux camarades, elle se jura de prendre la place du plus jeune s'il flanchait.

Tout se déroula en un instant. Nappa piqua avec une célérité nouvelle vers Tenshin Han qui tenta de l'accueillir, malgré ses sueurs froides. Mais, comme s'il s'était téléporté, du point de vue du terrien, Piccolo apparut à côté du Saiyan, lui assénant une grosse claque sur la joue. Éjecté car pris de court, le frappé n'eut pas le temps de réagir qu'une petite paire de mains jointes lui frappèrent les reins avec violence. Et alors que Piccolo regardait Gohan, qui sembla paralysé par la peur, Ambre sauta sur Nappa pour lui enfoncer le pied dans l'estomac, le pliant en deux et l'envoyant en l'air. Très légèrement surpris du changement de plan, Krillin ne perdit néanmoins pas de temps pour lancer un Kaméhaméha, tandis que le Namek envoya une version plus faible mais plus rapide de son Makkankosappo et Ambre créa une nouvelle lame d'énergie, qui fusa, comme les deux autres techniques, vers ce colosse. Les trois attaques rentrant en contact, une puissante explosion se produisit, masquant la cible à tout spectateur.

Une seconde passa, qui sembla être une éternité pour la jeune femme. Avaient-ils réussi à le toucher ? Et est-ce que les attaques ne s'étaient pas gênées entre elles ? Si le coup n'avait rien fait, ce serait inutile de compter dessus de nouveau.
Un corps tomba de l'explosion. Long et épais. Ce n'était pas Nappa, mais peut-être était-ce une ancienne possession à lui ? Et alors qu'elle s'approcha pour regarder ce qui était tombé, Piccolo, Krillin et Tenshin Han pouvaient, eux aussi, voir le résultat de l'assaut. Le Saiyan était debout, se tenant l'épaule droite, sectionnée. Il ne semblait pas souffrir mais la colère se lisait clairement sur ses traits.

« Bandes de petites merdes... ! Je vais vous anéantir ! »

Le colosse chargea une puissante vague d'énergie dans sa main indemne et la projeta au sol. Sous la violence de l'explosion, Ambre et Gohan furent repoussés, alors que Piccolo dut bloquer un coup de poing direct vers son estomac. Tenshin Han n'eut pas le temps de lui asséner le moindre coup que le pied de Nappa se fracassa sur son épaule. Krillin tenta de le frapper de son coude mais dut se baisser pour ne pas se faire saisir le visage par la brute.

Plus loin, alors que le combat faisait rage entre cinq combattants, un jeune garçon avait les lèvres tremblantes. Ce monsieur moustachu était effrayant, tout son être ne voulait que fuir, loin de lui. Il savait que ce n'était pas la solution, et devait farouchement lutter internement pour ne pas détaler en courant.
Mais quelque part, il savait ne pas avoir le choix. Ambre avait confirmé qu'elle avait peur. Ambre n'était pas sûre de pouvoir gagner. Néanmoins, elle continuait à se battre. Piccolo devait, lui aussi, ressentir cette terreur mais n'en montrait rien.
Son regard se durcit. On comptait sur lui, et sans la jeune femme pour prendre la place qu'on attendait de lui, ce monstre aurait été encore plus dangereux. Mais compter sur les autres ne menait à rien, et Piccolo-San s'était évertué à lui enseigner d'agir par lui même.
Gohan aimait sa mère. Il aimait son père aussi. Et grand-père Gyumao. Pour leur bien, il s'était entraîné et pour leur bien, il allait devoir se battre !

Ainsi, alors qu'il plaça ses deux mains devant le front, un puissant Masenko fusa vers Nappa, qui ne put que se la prendre de pleine face puisque son bras restant était tiré vers l'arrière par Piccolo. Sans perdre de temps, le Namek envoya son ennemi de toutes ses forces dans une montagne. Encore une fois, les effets furent minimaux mais le Saiyan sentait sa colère monter de plus en plus. Et alors qu'il chargeait son attaque, une puissante vague d'énergie l'engloba, ce qui n'eut que peu d'effet. Tournant la tête vers l'attaquant, il vit le terrien aux trois yeux, livide, les doigts en triangle.

« … HAAA!! »

Une deuxième vague d'énergie le frappa de plein fouet, puis une troisième. Et alors que ses doigts se refermaient, Nappa ressentait de plus en plus la douleur. Se pouvait-il que la forme de sa main lui permettait de concentrer son attaque ? Cependant, n'importe qui aurait pu constater que Tenshin Han se vidait de ses forces. Sa limite était probablement largement dépassée, mais il en lança un autre. Et alors qu'il allait en lancer un dernier, le Saiyan tira un canon d'énergie de sa bouche, réduisant en cendres le pauvre homme.

Piccolo resta un instant en retrait, alors que les deux derniers terriens maintenaient sur eux l'attention du tueur. Ses mouvements étaient ralentis, probablement que tous ces coups avaient eu raison de l'endurance surnaturelle de ce type, sans parler de l'hémorragie.
Mais s'il avait assez de puissance pour refaire son coup sur chacun d'entre eux, Gohan était le seul qui survivrait probablement à l'attaque, ni Krillin, ni Ambre, ni lui-même n'avaient la résistance nécessaire. Il fallait en finir le plus vite possible, avant qu'il ne se sente totalement acculé.
Fermant donc les yeux, une aura entoura son index et son majeur droit. Trouver une ouverture et frapper de toutes ses forces, voilà quel était son objectif.

Ambre reconnut l'aura de l'attaque que préparait son mentor. Ce serait à elle de retenir l'attention du Saiyan jusqu'à ce que l'attaque soit prête. Sur ses gardes, elle dégaina son épée et se mit en position. Vu la vitesse actuelle de son ennemi, s'il chargeait au corps à corps, le contrer serait facile. Ce qui ne manqua pas, un poing fusa vers son visage, qu'elle esquiva d'une rotation sur la droite. Dans le mouvement, elle frappa le bras de Nappa de la pointe de sa lame et se recula. La blessure était superficielle mais elle s'ajoutait à la section et autres brûlures. Gohan en profita pour sauter sur le géant, frappant son visage de toutes ses forces. Un coup de poing au menton, un autre au nez et un dans la mâchoire. Même s'il tenait tout depuis un moment, les limites semblaient se faire sentir. Krillin profita d'ailleurs de sa petite taille et du fait que Nappa était frappé pour enrouler ses bras et ses jambes autours de son bras. Le Saiyan, sentant quelque chose se passer, tenta de se débarrasser de ce nain, en vain. Krillin poussa un cri, tirant de toutes ses forces en arrière le bras de Nappa, jusqu'à entendre un puissant « Crac ».

Une veine apparut sur la tempe de Végéta, alors que son subordonné hurlait de douleur. Cet incapable s'était laissé allé à s'amuser, et il était en train d'en payer le prix fort. Il n'allait pas le forcer à se battre contre ces misérables blattes, quand même !?
Se rendant à l'évidence, le prince se déplaça à grande vitesse près de son compagnon et, d'une baffe bien sentie, arracha le terrien de son bras cassé. Inadmissible, totalement inadmissible ! Sous la colère, il présenta sa paume ouverte à Nappa, avant d'utiliser un rayon d'énergie pure. Le crâne et le haut du torse de ce dernier fut totalement désintégré, sous le regard médusé des spectateurs. Ambre avait compris que c'était lui, le plus fort des deux, mais pas avec un tel écart !

« Bon. Les choses soient claires, je suis irrité parce que cet incapable n'a même pas pu se débarrasser de vous. Alors préparez-vous à souffrir, tous autant que vous êtes. »

Sous ces mots, il laissait affluer en lui son Ki. Aux dernières phrases, la puissance était telle que le sol tremblait violemment. Ce pouvoir oppressant glaça le sang des quatre personnes encore vivantes.

Le combat facile était terminé, les choses sérieuses commençaient.



Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que le fait que la Z-Team gère Nappa va faire polémique, si je considère les réactions que j'ai eu quand j'ai dit qu'une terrienne allait avoir un niveau suffisant pour tenir la route :/ Mais bon, j'espère que le chapitre vous aura plu néanmoins^^
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar omurah le Ven Jan 26, 2018 18:59

Naesala a écrit:Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que le fait que la Z-Team gère Nappa va faire polémique

Iz ok, moi ça m'a pas dérangé, au contraire, puis ils le gèrent de manière toute relative, in fine x)

Well, bon chapitre, le combat est bien écrit,
Quant à ton sondage, j'ai pas de préférence, pour l'instant je me laisse juste porter par le récit ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2747
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Mar Mars 13, 2018 16:50

Pfiou! Ca fait longtemps que je n'avais pas posté, tiens...

Bonjour à tous les lecteurs qui restent de ceci. Je vous présente mes excuses pour l'attente absolument obscène que vous avez eu à faire, j'ai eu une vie.... Particulièrement mouvementée ces deux derniers mois, remplie de hauts et de très bas. Je n'avais pas la tête à écrire et certaines fois, je n'en avais même pas la possibilité pour X ou Y raison qui me sont propres. D'où ce Hiatus, je préférais attendre et reprendre des ressources plutôt que d'écrire absolument n'importe quoi. Et du n'importe quoi, dieu sait que j'en ai eu en tête en repensant à ce que je voulais faire. Quelques exemples qui n'apparaîtront pas dans ma Fanfic du coup :

-Ambre meurt, va en Enfer et devient le corps de Janemba
-Ambre rejoint le Commando Ginyu
-Laisser Gohan devenir SSJ sur Namek à la place de Goku

Comme vous le voyez, il ne fait pas forcément bon pour moi d'écrire quand j'ai ce genre d'idées à l'esprit *rires* Mais pour ceux qui s'intéressent encore à mon "My Unit" de Dragon Ball et ce qu'il pourrait entraîner avec lui (car oui, faut bien que ça dévie un moment ou à un autre, sinon, à quoi servirait-il d'insérer un personnage dans un casting déjà richement sous exploité?), j'ai commencé à reprendre la plume pour écrire sur elle, le prochain chapitre devrait arriver d'ici ce Week-End, peut-être demain si je suis bon.

Merci encore à ceux qui liront ces lignes et qui critiqueront ce que je fais, même en négatif : Ca m'aide à progresser et à voir les pièges dans lesquels je tombe encore.
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Re: Epée de l'Esprit

Messagepar Naesala le Mer Mars 21, 2018 14:14

Et je ne suis pas doué puisque je n'ai pas réussi à conclure le chapitre quand je l'avais prévu, Mes excuses! Plus d'explications à la fin du chapitre, j'espère que vous apprécierez!


Chapitre 7 : Lame d'amertume




Ambre ouvrit doucement les yeux. Où pouvait-elle bien se trouver ? Il lui était impossible de se souvenir de ce qu'il s'était passé, et reconnaissait difficilement les lieux.
Ses derniers souvenirs étaient son entraînement avec Piccolo et Gohan, mais pourquoi sentait-elle.... Un lit ? Son entraînement avait été à la dure et dormir en intérieur était un luxe qu'elle n'avait pas depuis plusieurs mois. Et cet endroit lui était curieusement familier... ?
Ses sens s'affolèrent lorsqu'elle entendit le plancher craquer et, instinctivement, elle chercha à analyser la puissance de la personne. Une force ridicule, elle le gérait aisément le cas échéant. Mais alors qu'elle leva les yeux, ils se figèrent sur ces petites lunettes rondes sur un corps assez massif et gras.

« Bien dormi, ma chérie ? »

C'était impossible... ? Son père était mort sous ses yeux ! Était-elle en train de rêver ? Ou tout ce qu'elle avait vécu depuis l'arrivée des Saiyens n'était-il qu'un rêve ? Ses bras la tiraillaient légèrement, et même si elle n'en comprenait pas le sens, cela devait confirmer que ce qui se passait était réel.
Une larme roula sur sa joue, puis une autre. Son père était vivant, après tout ! Et pour être honnête, Des extra-terrestres, un jeune garçon timide se transformant en gorille géant.... Elle ne savait pas qu'elle pouvait être victime de ce genre de coups d'imagination débordante. Mais la seule chose lui important maintenant, c'était qu'elle n'était pas orpheline !

« Eh bien Ambre, tu m'as l'air toute drôle ! Aurais-tu fait un mauvais rêve ?
-Un rêve affreux.... Tu étais mort ! »

Envahie par l'émotion, alors que l'image du cadavre de cet homme lui revenait en tête, elle se jeta dans les bras du fermier pour se blottir contre lui, comme la jeune femme apeurée d'être laissée seule qu'elle était. Surpris, l'homme s'empara bien vite des épaules de sa fille pour l’enlacer.
Après quelques minutes, bercée par cette forte odeur rustique qu'elle ne connaissait que trop bien, Ambre s'apaisa. Et son regard se porta sur sa chambre. Le toit de bois qu'elle avait un jour troué sans le faire exprès, suite à un caprice, sa fenêtre où elle pouvait voir les animaux qu'ils élevaient...
Tout était là, comme si rien ne s'était finalement passé. Et peut-être était-ce finalement le cas ? Elle pouvait donc oublier ce cauchemar et reprendre sa vie normale aux côtés de son père, non ?

« Alors préparez-vous à souffrir, tous autant que vous êtes. »

Ambre leva un cil, à l'entente de ces mots. Ils lui disaient quelque chose.... Quelque chose de mauvais. Mais pourquoi donc !? Néanmoins, dans le doute, elle se redressa et mit la main sur le pommeau de son épée. Un petit bruit se fit entendre, et la jeune femme n'eut le temps de rien.
En une fraction de seconde, une myriade d'images flashèrent dans son esprit. Radditz, Piccolo, les Saiyens, Nappa, et...

« Vegeta !! »

Le cri de terreur de la jeune femme fut très vite masqué par le bruit d'une explosion, détruisant la ferme, le fermier et sa fille dans un vacarme assourdissant.


Ambre reprit connaissance en sursaut. Malgré qu'elle aie eu les yeux ouverts, la jeune femme ne voyait absolument rien. Et même si elle essayait, son bras ne bougeait pas jusqu'à ce qui lui bloquait la vue.
Son corps entier était brisé, comme si on l'avait jetée sous les sabots d'un troupeau de chevaux. Ses membres se faisaient lourds et une odeur pour le moins désagréable flottait jusqu'à ses narines. Une odeur entêtante lui donnant vaguement envie de vomir. Où pouvait-elle bien avoir atterri, au juste ?
Une douleur au crâne permit à Ambre de se rappeler ce qu'il s'était passé plus tôt.


« Canon Garrick ! »

Tout sembla tourner au ralenti pour la jeune femme. Les mains de Végéta se dressant vers l'avant, l'énergie au creux de ses paumes. Cette attaque l'annihilerait très certainement, si elle était touchée. Il lui fallait esquiver, ne surtout pas chercher à encaisser. Et sans comprendre comment elle était parvenue à penser tout cela à la fois, d'un bond en avant à pleine puissance, la jeune femme parvint à se mettre juste hors de portée de l'attaque.

« Commençons par toi, insecte. »

Ses yeux s'écarquillèrent alors que la voix de Végéta parvenait à ses oreilles, à l'instant même où la poigne enserra le poignet droit de l'épéiste. D'une précision redoutable, le prince Saiyen claqua des doigts à trois endroits distincts du bras de la jeune femme. Chaque coup porté brisa le bras d'Ambre alors qu'une douleur blanche envahit son être. Et malgré tous ses efforts pour se dégager, la poigne de Végéta ne bougea pas du tout. Ce fut finalement un Kienzan de Krillin qui l'obligea à lâcher sa prise. Le membre pulvérisé de la jeune femme tomba sur le côté et elle se recula, totalement terrifiée par cet ennemi. Saisissant sa chance lors du recul du Saiyan, Piccolo lui saisit l'épaule et le tira à lui, profitant du mouvement pour augmenter la puissance de son coup de poing. Le seul résultat obtenu fut que Végéta se trouva légèrement courbé.

« … Tu sembles déterminé à mourir, Namek. Désolé mais je compte pas te faire cette joie tout de suite. »

De nouveau, quelqu'un intervint pour aider le Namek. Et pour éviter de reproduire l'erreur de son ancien allié, Végéta esquiva le Masenko, limitant ainsi les mauvaises surprises du cumul de dommages. Krillin tenta d'en profiter mais un simple coup de pied suffit à l'envoyer dans le décors. Se recentrant sur son objectif, le Saiyan fonça sur Ambre et la transperça au ventre.


« …. AMBRE-SAN !! »

La terrienne fut tirée de sa vision par la voix d'une autre personne, près d'elle. Une voix ne lui disant rien, qui cela pouvait-il être ? Son esprit était tellement voilé que Ambre ne parvint même pas à étendre sa détection du ki vers cette personne. Et alors qu'elle se demandait pourquoi on l'avait appelé avec tant de force, la jeune femme remarqua que son corps était encore plus fébrile qu'avant. Aurait-elle laissé s'échapper sa puissance pendant cette... Réminiscence ?
Incapable de murmurer une excuse sous la fatigue et la souffrance, la jeune femme se contenta d'abaisser de nouveau son niveau de pouvoir.
L'inconnu à ses côtés soupira, alors qu'une couverture lui était mise sur le corps. Cette patiente semblait provoquer au moins autant de soucis que son colocataire de chambre. Si Mademoiselle Brief ne s'en portait pas garant, il les aurait déjà mis dehors sans sommation.

Derrière la porte, une jeune femme et un homme de petite taille regardaient les trois patients, entre la vie et la mort. Et alors que le plus petit était inquiet, la femme affichait un air plus circonspect. Ses amis lui faisait faire des choses... Surtout qu'elle avait appris des données perturbantes.

« Tu as conscience de ce que tu me fais faire, Krillin, n'est-ce pas ? J'ai pas le temps de m'occuper de toutes les démarches administratives pour une inconnue.
-Tu radotes, Bulma, tu radotes, répondit le concerné dans un soupir las.
-On va dire que je n'ai rien entendu... Mais je sais ce que je dis ! Vu les informations qu'on a sur elle, soit c'est une campagnarde dans le coin le plus paumé au monde, soit quelque chose sent mauvais... »

Le regard de la savante se posa sur les patients. Cette jeune femme dont elle ne pouvait rien savoir... Comme un certain Saiyan qu'elle avait rencontré voilà plus de dix ans, et qui avait chamboulé sa vie de manière certaine. Et si, deux ans auparavant, elle ne se serait pas méfiée, il y a eu une annonce l'année dernière.
Si son ami ne s'était pas cogné la tête étant bébé, le destin de la terre aurait pu être très différent... Aujourd'hui, il appartenait officiellement à une race de destructeurs confirmés. Qui pourrait prédire ce que cette « terrienne » leur réserverait ? Surtout si, comme Krillin l'affirmait, elle était très puissante.
Le seul point positif qu'elle y voyait était le fait que ce Végéta l'avait écrasée très facilement. Goku était donc plus fort qu'elle, et en cas de risque, il pourrait s'en occuper. Même sans être tranquille, Bulma dut bien admettre qu'il n'y avait aucune raison de la craindre.

Gohan entra dans la pièce, après avoir brièvement salué les deux terriens à l'entrée. Les deux personnes alitées dans cette chambre spéciale n'étaient toujours pas réveillés mais le jeune métis s'en moquait. Comme d'habitude, il restait quelques heures, veillant sur son père et Ambre, et, le temps passant, il finissait toujours par s'endormir sur l'un des deux matelas. Chichi passait généralement pour récupérer son enfant.
Cependant, aujourd'hui, la jeune femme était éveillée. Le métis le sentait à son aura. Prenant donc un siège, il s'assit entre les deux infirmes et commença à parler à la jeune femme, espérant qu'elle parvienne à comprendre ce qu'il disait.

« Ambre-San... Es-tu capable de me comprendre ? »

En posant sa question, Gohan regardait l'interpellée, guettant la moindre réaction de sa part. Pendant quelques secondes, rien. Puis, le visage de la jeune femme bougea légèrement dans un hochement positif. A la réception de ce signe, le métis expliqua à la jeune femme tout ce qui s'était passé contre Végéta.
Ambre fut la première à tomber contre Végéta. Tout le monde la croyait morte, alors qu'un Kikoha lui brûlait l'intérieur. Encore aujourd'hui, un mois après la défaite du prince Saiyan, personne ne comprit comment elle avait survécu.
Krillin n'avait pas subi trop de séquelles, ayant été assez souple et rapide pour esquiver les coups les plus dangereux. De plus, il était parvenir à être un soutien suffisamment efficace à Goku lors du combat. Gohan s'en était plutôt bien sorti, lui aussi. Des côtes brisées, plusieurs hématomes sur son corps, mais sa nature robuste de Saiyan semblait lui avoir évité le pire.

Piccolo, en revanche, n'eut pas cette chance. Le temps passé avec le jeune métis semblait lui avoir fait développer de l'affection envers lui. Et alors que le prince avait lancé un Canon Garlick, le Namek avait réagi d'un seul coup. Ce fut le geste désespéré de son mentor qui permit au plus jeune d'esquiver le coup.
Tout s'était déroulé en une fraction de seconde. Gohan eut juste le temps de constater que Piccolo venait de se faire désintégrer par l'attaque du Saiyan. Et s'il n'était pas intervenu, le jeune garçon n'aurait probablement pas eu le temps d'esquiver l'attaque.

Gohan vit les tremblements légers de la jeune femme et baissa les yeux. Pour Ambre et pour lui, cette mort était beaucoup plus significative que les précédentes. Deux ignorants du monde les entourant, réunis par un même mentor. En un an, le trio était pratiquement devenu une famille, avec le lot de complications que le caractère austère du Namek pouvait entraîner.
Cependant, le jeune garçon avait une donnée en plus, si bien qu'il resta grave moins longtemps que la terrienne. En effet, aujourd'hui serait la dernière visite qu'il pourrait rendre à son père et à Ambre.

« Au fait, Ambre-San, je ne sais pas si tu as été prévenue, mais Krillin-San, Bulma-San et moi, nous allons sur Namek ! Et avec leurs Dragon Balls, nous pourrons ressusciter Piccolo-San ! »

Ambre se figea. A ces mots, le visage de la bretteur tourna doucement vers celui qui venait de parler. Son audition lui aurait-il joué un tour ? Viendrait-il de parler de.... Résurrection ? Comme d'une chose vraiment possible, pas juste une simple lubie ? Ces Dragon Balls en seraient capables, sans contrepartie... ?
Le rêve de la jeune femme lui revint en tête. Le vieux monsieur avec sa petite moustache, le monsieur qui l'avait mise au monde, vu grandir et qui aimait tout le monde de la même façon. Cette personne qui était morte à cause de Radditz...
La jeune femme serra les poings. Elle devait faire en sorte d'aller sur Namek et obtenir un souhait, coûte que coûte.


Voilà, j'espère que vous n'êtes pas trop déçus de ne pas voir le combat directement. A la base, c'était prévu et Ambre devait remplacer Yajirobé sur la coupe de queue de Végéta. Mais en écrivant mon combat, ça ressemblait trop à du Nappa VS All, ce qui ne me plaisait pas. Et chaque fois que j'essayais de le réécrire, on arrivait à la même chose. C'est là que j'ai tilté.

-Végéta énervé
-Différence de force aberrante (j'ai considéré que dans le Manga, ce qui a sauvé Gohan, Krillin et Yajirobé du OS par Végéta, c'était uniquement l'état de fatigue de ce dernier, vu comment Nappa a tranché le bras de Tenshin Han sans soucis)

Je ne pouvais pas faire un chapitre de combat tenant debout, Vegeta explose littéralement les 4 survivants comme des mouches. Je citerais un antagoniste que j'aime beaucoup dans un manga que j'ai adoré : "Il est très difficile de marcher sur une fourmi sans l'écraser". Et je n'ai pas été assez inspiré pour faire un combat psychologique. Soit je faisais modéré et ça ferait encore plus Reddit de Nappa, soit je faisais plus et je risquais de rendre Freezer moins impressionnant. L'équilibre, quelque chose avec lequel j'ai encore des soucis héhé...

Bref, j'espère que vous avez quand même aimé, malgré tout!
Avatar de l’utilisateur
Naesala
 
Messages: 23
Inscription: Mer Sep 26, 2012 20:38

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités