Shinobi vs Saiya-jin

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar kouki le Dim Avr 15, 2018 23:21

Un excellent chapitre !

ce que j'aime bien, c'est que Raditz semble avoir '' regressé '' à la reprise de son détecteur. Autant il avait réussi à power up niveau intellignce, autant après qu'il ai retrouvé son détecteur, on dirais un camé qui retrouve sa drogue après une période d'abstinence :lol:
Image

Crédits AVS :

Spoiler
Merci à Anaunsa pour la superbe bannière !
Merci à Bushido et niic pour l'aide-scénaristique.
Merci à niic, Tiguor et goget pour l'aide au niveau des fautes.
Et un grand merci à tous les lecteurs !


News : koukishido ! La chaine DU duo d'LS !
Avatar de l’utilisateur
kouki
Loukoum Fragile
 
Messages: 5093
Inscription: Dim Oct 30, 2011 20:00
Localisation: Squatter le tchat

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Bushido le Dim Avr 15, 2018 23:23

Raditz a trop confiance en son détecteur. C'est dit dans le manga.

Ce qui m'a fait rire c'est le "Nappa/Végéta !!! PAIN IL M'EMBETE !!!"
Vous n'avez pas envie de perdre du temps à lire une fan-fiction mais vous voulez quand même en lire une ? Aucun problème ! Half Shot est fait pour vous ! Une série d'histoires courtes que, j'espère, vous apprécierez !

Half Shot - viewtopic.php?f=42&t=8709
Avatar de l’utilisateur
Bushido
 
Messages: 3583
Inscription: Lun Avr 22, 2013 14:40

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Avr 20, 2018 20:08

kouki a écrit:Un excellent chapitre !

ce que j'aime bien, c'est que Raditz semble avoir '' regressé '' à la reprise de son détecteur. Autant il avait réussi à power up niveau intellignce, autant après qu'il ai retrouvé son détecteur, on dirais un camé qui retrouve sa drogue après une période d'abstinence :lol:
La comparaison est excellente. 8-)
Effectivement, Raditz retrouve étonnamment confiance une fois son détecteur à l’œil. C'est le fruit de son état mental perturbé par Pain : face à cet adversaire insondable, Raditz raccroche toute sa confiance sur cet allié inattendu pour se donner l'illusion de maîtriser la situation.
Pain est vraiment dérangeant pour lui, car sans jamais montrer de puissance excessive, ses pouvoirs sont totalement hors de sa compréhension. Il se retrouve dans une configuration semblable à son premier combat "difficile" depuis sa découverte du style ninja (contre Jiraiya). Sauf que cette fois, c'est poussé à l'extrême. Ce n'est plus une gêne pour lui : c'est un danger de mort.

Bushido a écrit:Raditz a trop confiance en son détecteur. C'est dit dans le manga.
Exact. Et encore plus quand, en mauvaise situation, il le retrouve. :twisted:

Ce qui m'a fait rire c'est le "Nappa/Végéta !!! PAIN IL M'EMBETE !!!"
:mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 616
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Avr 22, 2018 21:22

CHAPITRE 88
Une énergie insondable





– Raditz ? entendit-il alors dans son oreille. C'est bien toi ?
– Nappa ?!
reconnut aussitôt le concerné. Bon sang, t'imagines pas à quel point ça fait plaisir d'entendre ta voix !

Ce n'était qu'à moitié vrai. Pour une fois, Raditz aurait préféré avoir une réponse de son prince, dont le génie combatif était, à ses yeux, ce qui se faisait de plus proches des Shinobi. En terme de conseil, mieux valait donc miser sur Vegeta.

Nappa répondit, mais ses mots se perdirent dans l'action qui se relançait. Car le corps du Pain maîtrisant la gravité fonçait à pleine vitesse droit sur Raditz. Il n'était certes pas aussi rapide que le Saiya-jin, mais dépassait dans ce domaine la quasi totalité des ninjas. Pourtant, la valeur qu'indiquait le Scouter n'avait pas changé : les cinq unités semblaient figées, alors que visiblement, l'action du porteur du Rinnegan dépassait de très loin les performances associées à ce chiffre.

Raditz n'avait plus le temps. Il se jeta aussitôt sur son adversaire pour reprendre l'intense combat qui les opposait.

Il avait trouvé sa cible, parmi les six corps et les trois créatures qui parsemaient ce champ de bataille. Il devait éradiquer l'invocateur, qui à ce stade du combat s'était montré des plus gênants et était accessible. Tentant d'ignorer les chiffres absurdes indiqués par son Scouter, le Saiya-jin avait bien réalisé que s'en prendre directement au Pain maîtrisant la gravité serait une erreur, car il était visiblement le plus redoutable de tous.

Raditz atterrit à vitesse extrême juste devant le corps de sa cible qui effectua au bon moment un mouvement d'arrêt pour éviter un choc frontal. Déséquilibré, il ne serait pas en mesure d'échapper au violent coup de pied latéral qu'enchaînait immédiatement le Saiya-jin.

Et pourtant, il esquiva.

Il avait effectué un vif bond latéral totalement irréel pour sa posture, ses muscles associés à un tel mouvement n'étant pas contractés.

Mais Raditz avait relevé autre chose, car lui-même s'était senti légèrement attiré. Il comprit définitivement en voyant non loin le Pain le plus fort dont la main était levée vers son partenaire. Il avait usé de la gravité pour l'attirer, et lui permettre d'éviter l'assaut mortel de son ennemi.

Cette coordination parfaite dérangeait Raditz, pourtant habitué aux styles ninjas. De plus, le terrain à présent fortement escarpé aurait dû limiter le champ visuel de son ennemi, ce qui rendait cet exploit d'autant plus gênant.

L'autre point qui avait perturbé le Saiya-jin était la vitesse des techniques de Pain. Ce fait n'était pas compréhensible pour le commun des mortels, mais lorsque l'on était en mesure d'atteindre des allures supersoniques, la perception des combats évoluait. L'une de ces adaptations était la prise en compte inconsciente de la vitesse des ondes de choc, car celles-ci devenaient accessibles et permettaient de jauger les interactions. Or, dans ce cas précis, quelles que fussent les ondes générées par Pain, leur effet semblait instantané, ou tout du moins beaucoup trop rapide pour la compréhension du guerrier.

Mais il n'avait pas le temps d'y réfléchir, car déjà une série de missiles s'abattaient sur lui. Raditz s'éleva dans les airs où il dut aussitôt esquiver une multitude d'assauts d’œufs explosifs. Il se jeta sur l'oiseau géant à l'origine de ces attaques en traître, mais remarqua alors la présence d'un immense insecte de plusieurs dizaines de mètres de longueur, érigé sur ses dernières pattes parmi de nombreuses autres. Ce scolopendre géant se servit de sa hauteur démesurée pour se laisser tomber sur le Saiya-jin qui l'attrapa au niveau de sa longue gueule. Puis, sans lui laisser le temps de réaliser, il fit tournoyer ce monstre dans les airs et l'envoya fuser droit sur le volatile. La puissance du lancer fut telle que l'impact des deux créatures généra un son sinistre de craquements tandis que les animaux s'écrasaient au loin.

– Qu'est-ce qu'il t'arrive ? interrogea Nappa dans cette brève fenêtre d'interruption. Tu m'as réveillé, enfoiré ! J'espère pour toi que c'est important...
– Écoute, je suis en plein combat là et...
– Quoi ?!
tonna son partenaire. Tu m'appelles en plein combat ? Tu devrais savoir à quel point c'est sacré...
– Je sais mais...


Son Scouter l'informa alors de l'arrivée par derrière d'un adversaire de 158 unités. Il se retourna aussitôt et réalisa que le rhinocéros géant le chargeait alors que Raditz planait juste à la hauteur de sa corne. Mais le Saiya-jin l'avait vu de suffisamment loin et préféra le détruire à distance pour éviter de laisser trop d'ouvertures à Pain.

Il lança donc une boule d'énergie tout en couvrant le champ de bataille de son regard. Il remarqua alors que l'immense buffle le chargeait également. Ces attaques frontales le surprenaient, car elles étaient basées sur la seule puissance, un paramètre qui faisait cruellement défaut à ces animaux titanesques en comparaison du Saiya-jin.

Son esprit lui fit alors réaliser qu'il n'entendait le son de l'impact ni ne voyait sa lueur. Surpris, il tourna la tête vers le rhinocéros dans son dos qui n'avait étonnamment pas freiné sa course et venait de le percuter de sa corne en plein abdomen.

Or, sur cette excroissance de plusieurs mètres de hauteur était planté un infime bâton noir de taille humaine. Pris en étau entre le rhinocéros et le buffle, Raditz sentit alors avec horreur le bâton mystique s'enfoncer de plusieurs centimètres dans son poitrail. Il cracha un filet de sang et vit soudain, sur l'immense tête du monstre qui l'encornait, la présence du Pain absorbeur.

Si Raditz ne l'avait pas repéré avant, c'était pour deux raisons. La première était qu'il était bien petit par rapport à l'animal. La seconde était qu'en retrouvant ses habitudes liées au port du Scouter, le guerrier avait focalisé son esprit sur le niveau de combat le plus élevé.

Son esprit instantanément troublé, le Saiya-jin banda tous ses muscles et se concentra. Les perturbations énergétiques auxquelles il était présentement soumis l'affaiblissaient considérablement.

DABURU SANDĒ


De ses mains pointées vers le bas jaillirent d'intenses rayons lumineux qui s'écrasèrent à même le sol, envoyant valser les créatures sur plusieurs centaines de mètres. Du coin de l'oeil, le guerrier vit au loin le Pain absorbeur quitter le dos du rhinocéros juste avant l'impact, mais les deux animaux ne se relevèrent pas.

Raditz se posa au sol et retira péniblement le bâton de son ventre. Cette fois, la blessure était plutôt profonde et du sang se répandait par terre.

– Qu'est-ce que j'entends ? s'exclama alors la voix de Nappa. Me dis pas que t'as été poussé au point d'utiliser une de tes plus puissantes attaques !
– Bordel !
répliqua Raditz. Pourquoi j'arrive pas à virer le haut-parleur ?!

Le Saiya-jin dont la longue crinière dansait au rythme du vent pointa alors Pain du doigt.

– Vous l'avez trafiqué ?! Tu veux lui parler ou quoi ?

Pain fixa de son profond regard les yeux noirs du Saiya-jin avant d'incliner lentement la tête.

– C'est exact.
– Hein ?
grogna Nappa. T'es qui, toi ?
– Pain
, répondit le chef de l'Akatsuki.

Raditz fronça les sourcils.

– Et de quel droit tu t'adresses à mes coéquipiers ?! s'énerva-t-il.
– Pour qu'ils soient témoins, répondit Pain.
– Témoins de quoi ?
– De ton châtiment...


Une goutte de sueur perlait sur le front de Raditz. Nappa éclata de rire à l'appareil.

– C'est quoi son problème ? Raditz, montre-lui qui est le maître...
– Je voudrais bien mais...
– Attends, me dis pas que t'es vraiment en galère ?
– ...


Après un bref instant de silence particulièrement dérangeant, le rire de Nappa redoubla d'intensité.

– J'y crois pas ! Même si tu es un Basse Classe, je pensais que n'importe quel Saiya-jin pouvait gérer un monde aussi banal...

Raditz bredouilla à demi-mot quelque chose en réponse.

– Hein ? grommela son partenaire. T'as dit quoi ?
– J'ai dit que peut-être que ce monde n'était pas si banal...
– T'es vraiment un trou du cul ! Putain, je suis en train de traverser l'espace pour m'éclater, sauver ton cul et la réputation des Saiya-jin. Mais j'ai l'impression que t'as déjà tout enterré. Reprends-toi, bordel de merde !


Il soupira.

– En plus, reprit-il, j'ai analysé les puissances sur ta planète avant de partir. Y'avait rien au dessus de 400 unités. Tu devrais pas galérer autant.
– Ces types augmentent leur force !
se défendit Raditz.
– Ah... marmonna Nappa.

Il s'interrompit un bref instant.

– Ouais, c'est emmerdant ça... reconnut enfin le colosse. À quel point sont-ils forts ?
– Je... Je sais pas trop...
répondit évasivement Raditz. J'en ai vu un ou deux dépasser le millier d'unités et...
– Quoi, c'est tout ?!
s'esclaffa le colosse. Et tu galères contre ça ?
– Ça suffit
, intervint Pain.

Les réponses hautement insultantes de Nappa à l'égard du chef de l'Akatsuki se volatilisèrent dans l'action qui se recréait. Cette fois, les six corps de Pain fonçaient droit vers Raditz, simultanément. Le combat changeait de tournure. Les choses devenaient vraiment sérieuses.

Jusqu'ici, Raditz avait réussi à se débarrasser de quelques dangers de Pain, de même que ce dernier était parvenu à le blesser. Mais jusqu'alors, rien de grave n'était arrivé dans les deux camps.
Et à présent, sous l'attention de Nappa, tout s'accélérait...

Raditz fusa en rasant le sol droit sur les corps qui se dirigeaient sur lui. Il tenta d'en atteindre un, mais celui-ci fut aussitôt tiré par un partenaire, augmentant sa vitesse d'esquive en même temps que deux frappaient Raditz au flanc. Celui-ci, plus rapide, contra cependant leurs coups qui semblaient viser ses blessures tandis que le Pain gérant la gravité profitait de l'action pour projeter avec force un bâton noir sorti de sa manche droit vers son cœur.

Le Saiya-jin attrapa de sa main libre le matériau et le cassa facilement, à son grand étonnement. Cela rendait leur capacité à percer sa peau d'autant plus étrange...

Il allait répliquer quand un violent choc le projeta à terre. Un énorme rocher venait de s'abattre sur lui, projeté par une nouvelle gravité absurde. Le Saiya-jin se releva en relâchant furieusement son Ki, désintégrant comme du beurre ce morceau de terrain.

Il vit aussitôt une main fuser droit sur lui, détachée de son corps et propulsée à la manière d'un missile. La surprise fit perdre une précieuse fraction de seconde au guerrier et permit au membre libre de l'attraper au visage. La gêne, combinée à ce masque du champ de vision, perturba suffisamment le Saiya-jin pour qu'un autre corps l'attrapât par derrière, sous les aisselles.

Raditz arracha violemment l'avant-bras qui le dérangeait et remarqua qu'une autre main, agrippant sa gorge, était reliée à l'un des membres de son auteur. Il s'agissait du corps qui avait lancé les missiles, dont le torse à présent nu dévoilait trois paires de bras qui semblaient chacun agir indépendamment et différemment...

En plus de celui qui tentait de l'étrangler et d'un second qui se rattachait à la main qui lui avait recouvert le visage, un troisième se transformait en une lame effilée tandis qu'un quatrième armait une série de missiles. Quant aux deux derniers, ils rouaient de coups le torse blessé du guerrier, augmentant leur puissance par des propulseurs qui n'avaient rien de naturel.

Raditz parvint à bloquer les missiles et contrer les coups grâce à sa rapidité, mais notait que celle-ci diminuait de façon presque imperceptible. Il perdait des forces.

Il comprit soudain que pendant qu'il se concentrait sur ce corps, un autre était resté collé à lui et drainait son pouvoir !

Furieux, il dut se contorsionner pour arracher cette sangsue gênante. En se retournant, il remarqua que le Pain aux six bras avait abaissé sa tête et littéralement ouvert son crâne. Une énergie inquiétante s'y concentrait.

Raditz se servit du Pain absorbeur comme bouclier, jugeant utile de faire d'une pierre deux coups en réduisant l'impact tout en éradiquant au moins un corps, si ce n'était deux en cas d'hésitation.

Du crâne ouvert de Pain fut soudain libérée un immense rayon d'énergie qui détruisit aussitôt le Pain absorbeur. Quant à Raditz, il sentit bien le souffle passer dans cette fournaise digne d'un propulseur de fusée.

Pour une fois, son Scouter s'activa, annonçant la mort du Pain absorbeur.

Légèrement perturbé, le guerrier relâcha avec toutefois une certaine satisfaction le corps inerte de celui qui avait drainé une partie de son énergie. Avec cette action, il diminuait enfin sensiblement la dangerosité de Pain : plus que cinq.

Stimulé par cette victoire, il se jeta aussitôt sur le corps aux bras mécaniques mais fut brutalement propulsé à même le sol par une augmentation brusque de la gravité. Serrant les dents, il se retourna vers l'auteur de la technique et fusa droit sur lui. Mais, à la suite d'une nouvelle coordination extrême, son torse fut soudain attrapé par une pince géante.

Compressé avec une force qui aurait probablement tranché en deux de l'acier, il remarqua que son auteur était un immense crabe porteur de Rinnegan. Sans perdre de vue les cinq corps de Pain – car ayant compris que leur dangerosité dépassait celles des créatures, en dépit des niveaux de puissance incohérents affichés par son Scouter – Raditz envoya un jet énergétique sur l'animal.

Il savait qu'il n'avait pas besoin de viser vu la taille de son adversaire, ce qui lui permettait de limiter à son maximum l'attention qu'il lui accordait.

Mais son offensive se volatilisa...

Surpris, le Saiya-jin tourna vivement la tête vers le crabe et vit sur son dos que se tenait un sixième corps de Pain. C'était l'absorbeur.

Raditz ouvrit grand les yeux, estomaqué. Il venait pourtant de l'abattre ! Il l'avait vu mort ! C'était impossible qu'il se tienne ainsi debout.

Cette incompréhension faillit lui être fatale au moment où il vit un bâton noir s'imposer dans son champ de vision, entre ses deux yeux. En louchant, il esquiva de justesse cet assaut du Pain maîtrisant la gravité en s'abaissant sur ses appuis, malgré la puissante pince du crabe qui le maintenait. Il arracha aussitôt celle-ci par la force, mais n'eut pas le temps d'abattre l'animal car, déjà, une série de missiles lui fonçaient dessus.

Le Saiya-jin fléchit les jambes et arracha un morceau de terrain qu'il projeta droit sur ces armes. La vitesse de son lancer était trop importante pour permettre aux missiles de l'esquiver, ce qui généra une série d'explosions à distance.

Raditz envoya aussitôt une attaque énergétique en direction du corps mécanique. Ce dernier vit ses jambes se transformer en propulseurs qui lui permirent d'esquiver avant de fuser droit sur lui, ses nombreux bras transformés en lames aiguisées.

Le guerrier parvint à contrer ses assauts avec vivacité, mais n'eut pas le temps d'agir d'avantage qu'il se trouvait déjà propulsé à distance par une nouvelle surprise gravitationnelle.

Sauf qu'il l'attendait. Il avait remarqué à force que ces attaques étaient périodiques, pas continues. Cela signifiait que son auteur ne pouvait les enchaîner sans interruption.

Autrement dit : il avait une ouverture.

Il se releva et se jeta aussitôt sur le Pain gérant la gravité, passant outre les autres corps plus proches. Dans sa course effrénée, il perçut même une dose de surprise animer le visage impassible de Pain.

Il arma son poing pour frapper, quand il vit soudain le Pain invocateur se tenir devant lui, comme pour le protéger de son corps.

KUCHIYOSE NO JUTSU


Entre le Saiya-jin et les deux corps apparut soudain un immense panda immobile dans lequel Raditz frappa de toutes ses forces. Le bruit lugubre généré par l'impact confirma au guerrier qu'il s'agissait là de la défense ultime de Pain. Pour autant, celle-ci ne parvint pas à bloquer son offensive. Tout au plus, elle la ralentit.

En dépit de ce bouclier extrême, le coup de Raditz tua sur le coup le Pain invocateur et propulsa violemment celui qui maîtrisait la gravité.

* Putain de coordination... Il s'est sacrifié pour le défendre ? Ça en fait toujours au moins un... *

Mais Raditz fatiguait. Il se battait trop intensément et sentait qu'il lui manquait un élément pour en finir...

Il s'envola dans les airs pour souffler et réfléchir. Visiblement, Pain semblait accepter cette pause.

– Oh, Raditz ! tonna soudain la voix de Nappa, enfin audible après ce violent échange. C'est quoi le problème ?
– Ce Pain est franchement balaise !
s'exclama Raditz. Je croyais en avoir buté un, qui absorbait mon énergie, mais il est comme neuf ! C'est pas possible, bordel, j'ai pas de solution !
– Ça fait quoi qu'il absorbe ton énergie ?!
beugla Nappa. Fais-le exploser !
– Hein ?
– La puissance régit tout. Te laisse pas avoir par ces techniques de merde. Si t'es plus fort que lui, alors ça suffira. C'est tout !


Raditz fronça les sourcils et se réalisa soudain que Nappa était un génie. À force d'être lui-même au contact des ninjas, il s'était adapté à leur style. En soi, cela avait été utile, mais il en avait oublié la valeur de la force. Il avait manqué de recul.

* Il a raison... Je dois arrêter de jouer le jeu de ces techniques bizarres. Si je le bombarde avec suffisamment d'énergie, il ne tiendra pas... *

– C'est vrai
, reconnut alors Raditz à son partenaire. Je voulais trop m'économiser par peur de ses capacités, mais visiblement, sa puissance n'est pas suffisante pour rivaliser...
– T'en auras mis, du temps. Il affiche combien, ton Scouter ?
– C'est pas important...
– Hein ?
– 5 unités...
bredouilla Raditz.

Cette fois, le rire tonitruant de Nappa résonna dans tout le champ de bataille. Raditz grimaça.

– C'est pas drôle...
– Attends... T'es vraiment sérieux là ? T'es en galère contre un type de 5 unités ?!
– Non mais c'est bon, ta gueule, j'ai compris, je vais me le faire...
– Ne fais pas ça.


Une troisième voix était intervenue. Raditz ouvrit grand la bouche de surprise en entendant son prince.

– V... Vegeta ?

* Alors ça l'avait réveillé, lui aussi ? *

– P-Pourquoi tu dis ça ?
demanda Raditz, dont le ton trahissait une timidité que peu lui connaissaient.
– Parce que tu si tu suis le conseil de cet idiot de Nappa, répondit Vegeta, tu mourras.

Les deux autres Saiya-jin restèrent bouche-bée face à cette remarque de leur prince. Était-il en train de reconnaître chez Pain un adversaire de taille ?

– Enfin, fais ce que tu veux, ajouta alors le prince d'un ton dédaigneux. Mais j'aimerais vérifier quelque chose avant que tu crèves...
– Attends, Vegeta
, intervint Nappa. Exagère pas, son adversaire a une force de combat de 5 unités...
– Et t'as déjà vu un type de 5 unités mettre en difficulté un Saiya-jin, même aussi faible que Raditz ?
– Euh... Non, et toi ?
– Oui.


Nappa lâcha une exclamation de surprise alors que les yeux de Raditz se gonflaient de surprise.

– Son Ki échappait à nos Scouter, précisa Vegeta. Seule la lecture de ses informations corporelles de base étaient prise en compte...
– Tu sembles soucieux
, intervint Nappa. Était-il si fort que ça ?
– Oui.


La voix de Vegeta tremblait.

– Raditz. Ce type que tu affrontes est sans doute loin de ce niveau. Mais tu dois rester vigilant. Son Ki est spécial...
– Tu veux dire, comme celui du type dont tu parles ?
– Oui.


***


– Atchoum ! éternua un bien étrange chat endormi, à des années-lumière de là.
– À vos souhaits, exprima joyeusement son associé, Beerus-sama.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 616
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Bushido le Dim Avr 22, 2018 21:46

''Ne meurs pas, Raditz.''


Franchement... C'est la seule chose que je retiens de ce chapitre.

Je n'ai même pas remarqué que la musique changée tellement j'étais absorbé par le récit. Je voyais mon saiyan préféré se faire avoir doucement mais sûrement par Pain. Pour le coup, j'ai vraiment crû que c'était la fin.

Les conseils que lui donnaient Nappa était ce qu'on pouvait s'attendre du colosse, mais je savais pertinemment que c'étaient de mauvais conseils face à Pain.

Sérieux. Si Raditz meurt, je sais pas ce que je ferais ! :lol:
Vous n'avez pas envie de perdre du temps à lire une fan-fiction mais vous voulez quand même en lire une ? Aucun problème ! Half Shot est fait pour vous ! Une série d'histoires courtes que, j'espère, vous apprécierez !

Half Shot - viewtopic.php?f=42&t=8709
Avatar de l’utilisateur
Bushido
 
Messages: 3583
Inscription: Lun Avr 22, 2013 14:40

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Lun Avr 23, 2018 19:49

Bushido a écrit:
''Ne meurs pas, Raditz.''
Spoiler
Image


Franchement... C'est la seule chose que je retiens de ce chapitre.

Je n'ai même pas remarqué que la musique changée tellement j'étais absorbé par le récit. Je voyais mon saiyan préféré se faire avoir doucement mais sûrement par Pain. Pour le coup, j'ai vraiment crû que c'était la fin.
Le monde des ninjas verra-t-il l'invulnérable envahisseur terrassé par son plus grand terroriste ? :twisted:

Les conseils que lui donnaient Nappa était ce qu'on pouvait s'attendre du colosse, mais je savais pertinemment que c'étaient de mauvais conseils face à Pain.
On remerciera Vegeta, parce que pour le coup, Raditz était tellement désespéré qu'il était à 2 doigts de foncer droit dans le mur. :evil:

Sérieux. Si Raditz meurt, je sais pas ce que je ferais ! :lol:
Tout peut arriver... :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 616
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités