Le souhait de Gohan (en cours de réécriture !)

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Gohan voyage dans le temps: Direction la planète Végéta

Messagepar Hercule Satan le Mer Juin 06, 2018 13:30

Encore un bon chapitre vivement la suite :wink:
Avatar de l’utilisateur
Hercule Satan
 
Messages: 155
Inscription: Mar Juin 09, 2015 22:24

Re: Gohan voyage dans le temps: Direction la planète Végéta

Messagepar Gaetan23 le Mer Juin 13, 2018 16:19

Chapitre 10
Une petite entracte


Alors que les deux soleils de la planète Végéta déclinaient lentement pour laisser place à une fraîche nuit d'automne, la saiyanne de basse naissance, Pitaya ouvrit l’œil. La salle dans laquelle elle se trouvait était d'un blanc uniforme, du moins pour le plafond. Elle remarqua d'ailleurs assez vite qu'elle ne pouvait pas se lever du lit dans lequel elle était installée, une douleur incroyable l'en empêchant, de ce fait elle resta dans son lit et entreprit alors de regardait attentivement la salle où elle avait passé les dernières heures ou jours, elle ne saurait dire.

Son adversaire, non son ennemi, l'ex-prince Végéta était lui aussi allongé dans un lit, à une distance plus que considérable et des chaînes l'entravaient, ils ne pouvaient pas bouger. Le matériaux des fameuses chaînes était du Katchin, le matériau connu comme étant le plus résistant de toute la galaxie voire même de l'univers. Personne, au grand jamais n'avait pu défaire des liens en Katchin sans un entraînement démentiel, d'autant plus qu'il fallait un temps fou pour y parvenir. Il faudrait, au bas mot, des années voire des décennies pour que le monstre qui dormait à côté d'elle ne puisse se délivrer. Elle était en sécurité pour l'instant, même si la présence de cet être sordide la faisait mentalement trembler.

N'ayant rien vu d'autre de particulier à sa gauche, hormis un écran et quelque meuble, elle tourna la tête vers la droite et fixa la personne qui dormait lamentablement sur la chaise en bois, qui était très certainement inconfortable. Il avait des traits fins, mais des muscles qui ne laissaient rien au hasard sur la façon dont il a dû les obtenir, lentement Pitaya regarda le visage de l'homme et le reconnu d'un seul coup d'oeil, le Roi Gohan. Il l'avait sauvé d'une mort certaine et de douleur insoutenable et l'avait conduit et attendu ici ? Elle avait du mal à y croire mais une part d'elle en était étrangement certaine, elle ne savait pas vraiment ce qui l'attirait chez lui, elle était juste attirée par lui sans en savoir les raisons. Il était dans cette salle depuis quand ? Elle ne saurait le dire clairement, mais au vu des cernes sur son visage, elle pourrait affirmer qu'il est ici depuis plusieurs heures et qu'il n'avait pas dormi. Ne connaissant pas vraiment l'heure qu'il était, la saiyanne fouilla la salle à la recherche d'une horloge ou de ce qu'il y avait de semblable et elle en trouva une près de la porte qui était relativement près de Gohan. Cinq heures du matin, Il était tard , très tard même, et le soleil ne se lèverait sur la planète Végéta que d'ici deux ou trois heures, mais elle ne savait toujours pas depuis quand il était là, non pas que sa présence la dérangeait, s'était même le contraire, mais un Roi ne dormant pas dans son palais et restant dans une salle d'attente durant toute la nuit était chose unique.

Alors qu'elle réfléchissait tranquillement à propos du Roi, ce dernier ouvrit les yeux, clairement agacé d'avoir fait un mauvais rêve ou quelque chose dans le genre, il prit directement une gorgée d'eau grâce à sa bouteille qui traîné à ses pieds et commença à regarder l'heure, pensant très clairement que Pitaya dormait vu l'heure tardive. Une fois sa gorgée bu, il regarda Pitaya qui faisait semblant de dormir, une raison qui lui était troublante l'empêchait de montrer au Roi qu'elle était éveillée. Ce dernier la regarda quelque secondes, puis d'une voix douce il déclara simplement :

''Je sais que tu es réveillée''

Alors démasquée elle tourna la tête vers lui, en le regardant difficilement dans les yeux, soutenir le regard étant bizarrement compliquée. Une impression de honte l'envahit, il l'avait sauvé, certes elle l'avait clairement demandé mais s'en rendre compte était une chose difficile pour elle. Elle voulait le remercier du fond du cœur mais elle avait peur qu'il ne la trouve sans une once d'honneur, car chez les saiyans dire ''merci'' était l'une des choses les plus dures au monde, bien au-delà de toute chose. Mais pire que toute chose lorsque l'on s'adressait à un saiyan important, était l'irrespect, il l'avait sauvé et elle devait le remercier pour ça.

''Merci votre majesté'' le regard de Gohan était clairement troublé, pour lui rien ne méritait un remerciement, voyant cela, Pitaya reprit, '' De m'avoir… sauvé de Végéta.''

''Ne me remercie pas, je ne l'aurais pas laissé te toucher une seule autre fois…'' Dit-il simplement, il était encore mal réveillé mais il avait tellement attendu de pouvoir passer du temps avec elle qu'il ne tomba pas dans le sommeil.

La curiosité, l'un des traits les plus notables de Pitaya reprit le dessus, et elle demanda avec un léger rougissement : ''Mais pourquoi l'avez-vous fait ? Je ne suis qu'une saiyanne de basse naissance…''

Gohan ne remarqua pas le rougissement de la jeune fille, il était plutôt préoccupé à essayer de trouver une explication à sa question mais d'un point de vue purement logique il n'en trouvait pas, il appréciait la fille sans savoir pourquoi, a vrai dire, il l'avait apprécié dès l'instant où il l'a vu. Il ne savait pas vraiment ce qui était différent dans sa relation avec Pitaya mais il y avait quelque chose de clairement différent. Il n'avait pensé qu'à elle durant toute la journée, alors qu'il y avait eu tous les combats des huitièmes de finale, il n'avait réfléchi et pensé qu'à elle, parfois un peu à Végéta lorsqu'il fut amené par les médecins ici. Alors il déclara simplement avec un sourire et un petit rougissement :

''Car je voulais le faire, tu es Innocente et jamais je ne laisserais quelqu'un d'innocent souffrir'' surtout toi, pensa-il. Il se gratta la nuque en riant un peu, ne sachant pas comment elle allait réagir.

Il m'a sauvé juste parce qu'il le voulait, bravant même les règles qu'il avait instaurées dans son tournoi, car je suis Innocente? se demanda-elle, ayant très clairement entendu la réponse de la part de son souverain. Elle le regarda simplement, et il lui rendit son regard, ils restèrent ainsi pendant quelque minutes, Gohan n'arrivant plus à se rendormir décida de relancer leur discussion :

''Tu sais, tu te bats très bien, et je cherche a former un commando d'élite pour combattre diverses menaces comme les pirates par exemple, et je me demande si tu souhaiterais entrer dedans ?''

La réaction de la jeune saiyanne ne se fit pas attendre, la seule chose qu'elle aimait le plus en dehors de la nourriture était le combat, et son sang ne fit qu'un tour à l'idée d'affronter et d'hypothétiquement combattre auprès des plus puissants guerriers, elle cria de joie en s'exclamant : ''Bien sur que je le veux !'', puis elle se rendit compte qu'elle n'avait pas réagi aussi poliment qu'elle aurait dû, alors elle se reprit en bafouillant, ''Je… Je vous demande de bien vouloir excuser mon impolitesse… j'aimerais vraiment pouvoir combattre à vos côtés !''. Se sentant totalement excité à l'idée du combat, elle voulut alors se lever pour remercier le Roi en s'inclina pour lui montrer qu'elle était très très fière d'y être invité, c'était un geste ultime pour les saiyans. Alors elle tenta de se lever quand bien même elle avait du mal, mais dès l'instant où elle posa-un-pied à terre elle commença a tomber vers l'avant. D'un coup, Gohan surgit et l'attrapa avec une finesse et une délicatesse peu commune, et il la posa sur le lit sans qu'elle ne souffre véritablement.

''Tu vas bien ?'' demanda-il avec une véritable inquiétude, il avait peur qu'elle ne se soit fait mal, et il avait encore plus peur de lui avoir causé la moindre douleur en l'attrapant.
''Oui votre majesté, je vais bien grâce à vous'' lui répondit-elle le plus rapidement possible, gêné qu'il l'ait touché, en dehors d'un combat, toucher quelqu'un était signe d'une grande sympathie et amitié, ce qui n'était pas encore le cas pour eux.

''Tu pourrais arrêter de me vouvoyer s'il te plaît, je n'aime pas trop ça.'' En effet, l'une des choses qui énervaient le plus Gohan était d'être vouvoyé car il trouvait que ça créait un décalage entre les gens et les classes, les pauvres et faible devaient toujours vouvoyaient les fort et riche selon la culture saiyanne. Ce n'était pas que Gohan n'avait rien tenté pour abroger tout ce système de classes mais il devait laisser du temps aux saiyans pour qu'ils changent par eux même. La sensation d'être vouvoyé par Pitaya le mit étrangement mal, il voulait absolument qu'ils soient amis et plus proches que ça, car actuellement, c'était comme s'il y avait une barrière, chose tout à fait normale puisqu'il était Roi de tous les saiyans.

Pitaya réfléchit calmement à la question, elle et le Roi allaient travailler ensemble dans le commando durant des mois, des années ou des décennies alors ils devraient bien s'entendre pour le reste, et elle avait aussi envie d'accepter ça juste parce qu'elle avait envie qu'ils se rapprochent l'un de l'autre, elle avait envie d'être son ami et de le connaître réellement. Mais alors qu'elle allait joyeusement accepter cette demande, une petite voix lui chuchota que ce serait très impoli de tutoyer le Roi, mais elle balaya rapidement cette petite voix et déclara avec un petit sourire :

''D'accord, je vais te parler comme ça''

Gohan se sentit soudainement fatigué, il l'était déjà avant car il s'était endormi très tard en attendant qu'elle se réveille mais le contrecoup commençait à franchement faire effet, alors il sourit gentiment à la belle saiyanne et il partit vers la chaise, et s'affala dessus dans une position ridicule, il se serait certainement mieux tenu s'il était moins fatigué mais il l'était tellement qu'il ne s'en soucia pas vraiment. Il ferma les yeux et commença a tomber dans le merveilleux monde du sommeil, ''Bonne nuit Pitaya'' n'oublia-il pas de dire avant de s'endormir.

''Bonne nuit votre… Gohan''


Le lendemain vers onze heures du matin

Raditz marchait calmement vers l’infirmerie, le tournoi ne commençant que dans trois heures, il avait le temps de vaquer à ses occupations, et la première chose qu'il voulut faire était de revoir son frère Gohan, il n'avait pas eu suffisamment de temps pour discuter de tout et de rien, le saiyan chevelu n'avait jamais osé avouer qu'il craignait la solitude plus que tout, qui sait ce qu'il aurait pu devenir s'il avait été seul ? Un fort lien de fraternité s'était soudé entre lui et son frère alors il voulait à tout prix passer du temps avec lui, surtout après un an d'absence physique, ils avaient bien sur parlé via divers appareils de communication , environ deux fois par semaine, donc il n'avait pas vraiment perdu le contact, mais le fait était qu'ils n'avaient pas eu le temps de parler de Végéta hier soir, Gohan souhaitant absolument rester dans la clinique pour observer l'état de sa ''belle'' comme l'avait supposé Raditz.

A vrai dire, il s'en était douté dès la première fois ou il avait vu le regard qui lui adressait, c'était le regard d'un homme amoureux, mais le plus troublant pour le grand homme était que son frère soit tombé amoureux d'une femme en un regard. Jamais cela n'était arrivé auparavant, du moins c'était ce qu'il croyait mais vu que son frère était très affectif, cela donnait très certainement une raison à ça. Néanmoins, le fait que cette femme ait mis son frère sous son charme l'amusa, il avait envie de la rencontrer pour de vrai et de savoir pourquoi elle était si particulière aux yeux de son Roi de frère.
Finalement, il atteignit la porte plus vite qu'il ne l'aurait pensé, cela étant certainement dû au fait qu'il était plongé dans ses pensées et de ce fait il n’avait pas fait attention au temps qui était passé. Il ouvrit joyeusement la porte, ayant réellement envie de voir son frère. Voyant ce dernier mal installé, la tête couchée sur un meuble en bois environnant sa superbe chaise, Raditz eut une idée de génie pour rire un coup. Délicatement, il saisit la chaise de Gohan et son frère et fit bien attention de ne pas le réveiller, et cela fut une tâche plus que aisée puisqu'il dormait profondément, a tel point qu'il ronflait, la chaise en main, il la bougea jusqu'au lit de la saiyanne que son frère courtisait, puis il prit la tête de son frère et l'installa sur le côté de l'oreiller, la fille, elle était dans un sommeil de plomb, sa tête profondément enfoncée dans le coussin, sans se rendre compte que Raditz avait posé la tête de Gohan sur le coussin. Cela donnait une belle scène, que le saiyan chevelu admira pendant quelques minutes. Il rigola doucement en regardant l'homme qu'il considérait comme son grand frère, elle va penser qu'il ne perd pas son temps, ehehehehehehehehe, pensa-il.

Alors le fils de Baddack alla jusqu'à la dernière chaise en bois de libre et s'assit dessus, attendant que son frère se réveille, d'une part car il avait le temps mais surtout parce qu'il souhaitait ardemment voir la surprise de son frère lorsqu'il le verra dans la pièce, rire un peu ne lui fera pas de mal. Alors il attendit un petit moment, à peu près une demi-heure avant que son gros dormeur de frère ne se lève.

Gohan était confortablement installé et il n'avait aucunement froid, surprenant car il était censé dormir sur une chaise près de la porte, mais sa tête n'était pas collée sur le mur ou un morceau de bois, alors il se força à ouvrir les yeux pour voir où il était. Il découvrit avec surprise qu'il avait la tête posée sur un lit, a côté du visage de Pitaya alors que son corps se trouvait sur la dure chaise en bois, mais il n'avait aucun souvenir d'avoir déplacé sa chaise et Pitaya n'aurait pas pu le faire puisqu'elle était blessée, mais même si elle ne l'était pas, pourquoi l'aurait elle fait ? Il était clairement perdu, qui aurait bien pu faire ça, le Roi se leva, et s'étira puis zyeuta la salle entière. Finalement, il remarqua son frère assis sur une chaise, un sourire aux lèvres.

''Alors frérot, tu dors auprès de ta belle ?'' murmura-il pour embêter

''Ma belle… ?'' lorsqu'il tilta enfin, il devint aussi rouge qu'une tomate, ''Raditz ! Je… Elle… puis tu fais quoi ici ?'' déclara-il en tentant absolument de changer de surprise

''Moi ? Je n'étais venu que pour te parler mon frère, mais je t'ai trouvé couché auprès de Pita… enfin d'elle'' répliqua-il simplement afin de mettre mal-à-l'aise son frère, il rigola doucement en voyant l'expression rougeâtre du pauvre Roi

''Elle s'appelle Pitaya et elle fait partie de mon commando d'élite, tiens le toi pour dit !'' riposta-il avec véhémence, comment peut-il oublier un simple nom ? Pensa-il

Le visage de Raditz prit un air véritablement choqué, comme ça son frère ne voulait pas le prendre dans son équipe ? Très bien, il allait se venger en l’embarrassant encore plus. Il n'avait pas à faire ses preuves pour rentrer dans son commando, il avait déjà bien prouvé qu'il en était capable en mission, avec sa longue année passée chez les Methamols.

''Dis Gohan… tu l'as présenté à maman ? Tu sais ce que sont les traditions…'' Il laissa planer le doute sur le fait qu'elle ne serait pas acceptée par leur mère, de quoi mettre Gohan bien dans l'embarras, mais il ne ferait pas plus que ça pour se venger, il ne voulait pas troubler plus que ça son frère.

Gohan tressaillit, comprenant parfaitement ce que voulait dire son frère, mais un cas où elle serait rejetée serait inadmissible et impossible. Pitaya était juste géniale, et si jamais il laissé sa mère la ''juger'' il savait que tous finirait bien. Jamais elle ne serait repoussée par sa mère. Eh attend, pourquoi il pense que je vais la présenter à maman et pourquoi je le ferais ? D'un coup tout devint clair pour lui. Son frère pensait qu'il l'aimait Pitaya, et il lui avait tendu un piège pour voir si c'était bien le cas, et il était tombé directement dedans. Pas un seul instant il avait laissé sous-entendre qu'il ne ressentait rien. Le fait est qu'il ne savait pas vraiment ce qu'il ressentait pour elle, ce n'était pas de l'amitié, c'était autre chose qu'il ne pouvait décrire. Peut-être était-ce de l'amour, il ne savait pas vraiment là dessus. Raditz lui avait donné une source de réflexion pour plusieurs jours alors il lui dit très clairement :

''Merci mon frère, tu m'as donné de quoi réfléchir, mais je commence à avoir faim moi ! Allez viens on va manger !''

Raditz haussa les sourcils de surprise mais il ne pouvait nier le fait qu'il avait lui aussi un petit creux, peut-être que manger maintenant n'était pas une mauvaise chose. D'un mouvement il se dirigea vers la porte et suivit son frère qui était déjà parti sans vraiment l'attendre. Les demis allaient enfin débuter, et il pourraient affronter son père...
Mes fanfics :

Le souhait de Gohan: viewtopic.php?f=42&t=8969&p=445791#p445791

Raditz, frère de Goku: viewtopic.php?f=42&t=9084&p=446296#p446296
Avatar de l’utilisateur
Gaetan23
 
Messages: 44
Inscription: Dim Fév 04, 2018 23:19
Localisation: Namek

Re: Le souhait de Gohan

Messagepar Gaetan23 le Mer Juil 18, 2018 17:18

Chapitre 11
Le tournoi des saiyans
2nd partie


Raditz regardait patiemment la foule devant lui, l'air confiant, un sourire s'étalant presque sur son visage pourtant sérieux d'habitude. Il allait enfin pouvoir prouver son niveau dans un combat, ce n'était pas qu'on le pensait mauvais, mais il était réputé comme étant l'un des membres de la famille royale le plus faible, Gôku étant dans l'esprit des citoyens juste au-dessus de lui, une véritable honte pour lui. Il était fort, cela devrait logiquement être une certitude pour tous, mais nombreux étaient ceux à ne pas le voir comme cela, quoi qu'il en était, une occasion de montrer sa puissance et son style de combat ne se refuser jamais. Le combat entre Goten et Végéta ayant été décalé en raison de l'état de ce dernier à poussé le match entre Baddack et Raditz à être le match d'ouverture des demis-finales.

Végéta, son ex camarade et ami avait sombré dans la déviance, et quoi que l'on puisse dire là-dessus, le fait était que le saiyan aux cheveux longs avait pourtant eu une confiance sans réserve envers l'ex-prince. Ils avaient après tout été dans la même équipe, mais ils s'étaient perdu de vu pendant une année après l’accession de Gohan au trône, le saiyan aux cheveux enflammés lui avait d'ailleurs confié qu'il avait fait son deuil à propos du trône et été passé à autres choses. Il s'était entraîné dur comme faire avec lui pendant trois ans puis Raditz dû partir sur la planète Methamol pour la protéger de toutes menaces pirates. Suite à son retour, le fier saiyan fut introuvable mais Raditz n'eut pas vraiment le temps de le chercher puisqu'il y allait avoir le fameux tournoi de son grand-frère. Imaginez la surprise qu'il eut en revoyant son ami et confident dans un état second, comme s'il était ensorcelé par une puissance qui lui était supérieure, comme s'il ne pouvait se libérer de cet état. Le second prince de la planète tenta bien de lui parler pour qu'il lui dise le problème qu'il avait, mais rien n'y faisait, Végéta ne pipait mots, il l'ignorait délibérément, comme s'il n'existait aucunement. Alors le chevelu mit le problème en ''stand-by'' jusqu'à la fin de ce tournoi, il n'aurait pas dû le faire. Végéta était devenu plus violent qu'il ne l'avait même remarqué, certes Raditz savait que son ami aimait bien se battre tel un démon enragé, mais de là à aller jusqu'au point de réduire la pauvre Pitaya dans un état de véritable loque, il a même réussi à attiser la colère de son grand-frère. Lui qui était si calme et joyeux en temps normal, prit bien vite son visage des grandes batailles, comme celles qu'il avait eut lieu il y avait cinq ans, des batailles époustouflante et grandiose par leur violence.

Alors que Raditz regardait l'arbitre, un saiyan moyen de plus d'un mètre soixante-dix aux cheveux tombant en arrière, son père Baddack se rapprocha de lui et lui tapota le dos avec une gentillesse qui ne lui était que peu commune. Le fils rougit légèrement à ce geste affectif très rare et se tourna vers son géniteur avec un petit sourire, et regarda calmement le saiyan aux cheveux ébouriffé qui semblait vouloir lui dire deux ou trois mots avant qu'ils n'aient à monter les marches.

''Vas-y à fond mon fils, je sais que tu me réserves quelque chose mais je ne sais pas quoi. N'ai pas peur de te donner à cent-pour-cent car j'en ferais de même'' dit-il en souriant, excité par un combat qui pourrait se révéler grisant.

L'arbitre qui regarda la scène prit son microphone pour bien se faire entendre et hurla alors avec passion : ''J'appelle Baddack et Raditz pour la première demi-finale de cette journée !''

D'un seul et unique pas, le fils cadet sortit de l'aire réservée aux participants et bomba le torse en se dirigeant hâtivement vers l'immense ring. En quelque pas, il se trouva sur le ring et attendit avec joie l'arrivée de son père sur le ring, étrangement il semblait ralentir le pas afin de laisser la sauce monter. Autant dire que la foule était folle de bonheur à l'idée de revoir Baddack combattre, le dernier duel avec Nappa fut des plus courts...
Flash back

Nappa, le général de la division Bald attendait patiemment que l'arbitre ne donne le coup d'envoi pour se jeter sur son ancien rival, le père du Roi, Baddack. Cela lui rappela le ''bon vieux temps'' où il pouvait tuer des gens innocents comme l'on écrase des insectes un jour humide, son immonde morveux lui avait détruit cela et réduit ce plaisir qu'à des escarmouches envers de misérables pirates d'une faiblesse qui était jusqu'alors inégalable.

''Que le combat commence !''

Baddack qui baillait jusqu'alors saisi rapidement le bras musclé du grand chauve et lui enfonça le genou dans le ventre puis il le jeta sur le sol tel un vieil emballage trouvé au fond de sa poche. Le grand saiyan se laissa tomber pour mieux se rattraper, malgré la douleur importante qu'il ressentait, il tenta de mettre un violent coup de pied dans sa chute, visant le menton mais il ne toucha que la paume remplie de ki de son ex-rival. Puis tout fut noir pour le beau chauve au crâne soyeux et brillant.

Fin du flash back

Baddack sourit en se remémorant ce moment-là et sa sublime victoire contre le grand et charmant Nappa le chauve, mais il allait devoir reporter son attention sur son adolescent. Raditz allait sur ses douze ans, le même âge qu'avait Gohan à son arrivée sur la planète Végéta. Baddack était en réalité fier de son fils cadet, qui malgré son pitoyable niveau à la naissance avait pu s’entraîner comme un dingue pour essayer de briser ses limites, mais cela n'aurait guère d'effet ce jour-là, Baddack voulait gagner le tournoi et Raditz était honnêtement le plus redoutable adversaire encore restant en pleine forme. Goten devait frôler le niveau de son grand-frère mais n'avait aucunement l'expérience nécessaire pour être un challenge.

Ce fut avec un profond soupir qu'il grimpa les trois marches qui permettaient d’accéder au stade, puis il s'approcha de son fils avec quelque petits pas puis le regarda avec un petit sourire :

''Ne me déçois pas mon fils, sinon tu iras chez le coiffeur…''

''Père tu ne ferais pas ça ?!'' Baddack sourit simplement et hocha la tête à la question, alors Raditz déglutit et se tourna vers l'arbitre, '' Je suis prêt, le combat va pouvoir débuter ! ''

''Très bien, et vous seigneur Baddack ?''

''Je suis plus que prêt nabot !''

Raditz dévoila sa garde totalement inédite par son originalité, bien différente de son ancienne d'ailleurs. Ses poings étaient fermés et tendus vers la gauche, laissant son côté droit ridiculement exposé, ce qui fut immédiatement remarquer par son géniteur et tous les experts d'arts martiaux du pubic. Baddack de son côté opta pour un garde simple mais efficace, la même depuis toutes ses décennies, il était prêt à casser tout ce qui allait venir vers lui. Certains auraient même dit qu'il ressemblait à un rocher incassable alors que d'autres le comparé à un volcan inactif. Ce duel allait être chaud bouillant !

''Que ce combat débute !'' cria le petit arbitre avec énergie

Alors que tous s'attendaient à une attaque de Raditz pour tenter de briser la garde de son adversaire, il en fut autrement et ce fut le puissant père de famille qui choisit de porter le premier coup. Il bondit en fendant l'air par sa vitesse et tenta d'atteindre, non le côté droit mais le gauche, voulant voir si ça allait créé un effet chez son fils. Ce dernier ne broncha pas et encaissant le coup en toute simplicité, il ne l'a ni paré, ni bloqué ou esquivé alors qu'il avait eu le temps de le voir. Il ne recula pas même si le coup qu'il avait reçu sur la joue gauche aurait dû lui causer cette effet.

Le saiyan à la cicatrice emblématique fit deux pas en retrait et fixa son enfant, puis il s'étira calmement tout en regardant le nouveau style de combat de son adversaire.

''Depuis quand tu la joues en mode ''défensif'' fils ?''

''J'ai d'abord envie de tester la différence de niveau qu'il y a entre nous deux. Ce combat me semble jouable…'' dit-il à la surprise complète de son père.

''Nous allons voir ça fils !'' Déclara-t-il avec véhémence

Le vent souffla alors soudainement sur la gigantesque arène, l'air chaud chatoyant délicatement par sa brise mordante le visage des deux guerriers, puis en l'espace d'un millième de seconde un rugissement bestial se fit entendre, Raditz fonça sur son père, prêt à en découdre sérieusement. Il frappait si vite que l'on aurait pu croire qu'il avait huit bras et huit jambes, les bruits que causaient les martèlements incessants du saiyan chevelu sur son père, auraient pu être entendu sur la planète Namek. Un craquement se fit alors entendre et retenti sur un kilomètre depuis le point d'impact, Baddack avait tenté de se défaire des coups continus de son acharné de fils mais il avait malencontreusement commis un faux mouvement et laissé son épaule droite a découvert, et il reçut le premier coup de l'échange, non de la bataille.

Le saiyan à la cicatrice ne s'était pas attendu à une telle puissance offensive de la part de son gamin, il était loin de lui en termes de puissance mais il était parvenu à le toucher et le blesser. Malédiction ! Il est bien plus fort que ne je ne l'étais à son âge, pensa-il. Grâce à ses jambes qui étaient toujours valides, il sauta en arrière puis balança un kikoha bleuté, avec sa main gauche, sur le carrelage afin de laisser la fumée obscurcir la vue de son fils, ainsi il pourrait examiner et éventuellement soigner sa jambe meurtrie. En un instant il concentra toute son attention sur sa blessure et en conclut que Raditz avait déboîté cette épaule, voyant la fumée disparaître Baddack réagit au quart de tour et remboîta sauvagement son épaule, la douleur le faisant grimacer tout au plus.

''Père, il suffit. L'échauffement a assez duré à mon goût, je vais te dévoiler le fruit de mon entraînement !'' Prononça-il avec passion en sortant de la fumée grisâtre.

Le père de Gôku et Goten mit un instant à comprendre ce que son fils sous-entendait…

''Ce n'est pas possible Raditz, tu bluffes ! On n'apprend pas ça en quelque mois sur une planète étrangère !''

''Allons père, tu ne sembles pas croire que je maîtrise le super saiyan ? Pourtant c'est le cas, admire ma puissance par tes propres yeux ! Je suis capable de le faire aussi bien que toi et Gohan !''

Un cri bestial déchira l'air en deux et se fit ressentir par tous ceux présent ce jour-là, le sol trembla et l'arène se craquela brutalement et une sensation de surpuissance se glissant à l’intérieur de tous. Les longs cheveux brun de Raditz changèrent du tout au tout et passèrent à une couleur brillante et dorée, puis ce fut au tour des yeux d'onyx de procéder au même changement. Il ne manquait plus que la touche finale, une aura éclatante par sa brillance jaillit hâtivement du sol et surplomba tout le super saiyan. Ce n'était plus vraiment Raditz c'était…

''Je suis Super Raditz !''

Baddack tressaillit d’excitation à la vue d'autant de puissance, peut-être qu'il devra monter jusqu'à soixante-dix pourcents de ses capacités face à son fils. Totalement en forme, il se teinta à son tour de son aura familière, sous les yeux du public ébahi. Ce fut le premier duel entre super saiyan de cette chronologie, du moins le premier combat que tous pouvaient voir.

D'un cri animé, le plus vieux des deux fonça avec un sourire sur le visage vers le plus jeune. Les poings s'entrechoquèrent violemment et cela des centaines de fois. La garde incomparable de Raditz face à l'attaque de folie de Baddack, en voilà un de combat !

Le chevelu profita d'un court instant d'inattention de la part de son père pour lui enfoncer son genou dans l'abdomen puis le poussa au loin à l'aide d'un kiai surpuissant, l'envoyant rouler bouler dans le ciel rouge aux deux soleils. Le saiyan le plus âgé mit très exactement sept seconde pour se rétablir de l'attaque, il n'était pas la peine de préciser qu'il était en sueur et que sa respiration était lourde. Son endurance ne mettrait pas longtemps à s'épuiser complètement, quelle progression fulgurante ! Pensait-il.

Aussi vite qu'il se fut remis du puissant enchaînement, une série d'attaques à son encontre débuta aussitôt, l'adolescent saiyan fonçant vers lui, le poing fermé et avant. Baddack le vu venir très facilement et trouva la faille dans l'attaque très vite, il tendit sa main et claqua ce qu'il pensait être un violent revers de la main gauche, mais il ne toucha que de l'air. Décontenancé et totalement perdu, le saiyan à la cicatrice fouilla toute la zone des yeux, hormis au-dessus de lui, là voilà l'erreur fatale, car un coup de pied l'attegna sur la joue et le fit reculer de quelque mètre, puis une tel une ombre à l'éclat doré, un nouvel enchaînement de Raditz vint par la droite de son père, le désarçonnant et l'envoyant directement vers les limites du hors ring, alors pour éviter une telle chose, le chevelu lui enfonça son pied dans l'estomac et l'envoya directement s'encastrer dans le sol de l'arène.

''C'est tout ce qui tu as père ? Pourquoi n'irai tu pas à 100 % de tes capacités ? T'en aurais bien besoin'' hurla-il avec arrogance vers son père qui se levait tranquillement.

''Tu es devenu fort mon fils, très fort en l'espace d'une année, malheureusement ça ne suffira pas du tout si je me mets à 100 %, je pense que tu ne pourrais supporter que 60 % de ma puissance maximal, et encore je ne suis pas sûr. Tu es à 100 %?'' Baddack profita de ce temps mort pour s'épousseter et enlever toute poussière et gravats de sa tenue.

''Oui, je suis au summum de mes capacités, mais tu vas voir, il me reste encore des tours dans ma manche !''

Considérant que la discussion était parvenu à son terme, le fils cadet de la famille royale chargea toute sa puissance dans ses deux paumes qu'il écarta à la diagonale de quelque centimètres, puis d'une voix rauque il cria ''Goûte à ma nouvelle invention ! Le Saturday night !''. Une énergie violette et bleu sortit des paumes et se côtoyèrent sans fusionner, le bleu décrivant des cercles autour du violet et vice-versa, permettant au tout de rester à grande vitesse et de conserver toute sa ''prestance'' selon son créateur. D'un cri viril il balança brutalement toute cette énergie condensée vers l'avant, espérant profondément qu'elle touche et affaiblisse son géniteur afin qu'il obtienne la victoire et l’accession à la prestigieuse finale. Tous ses espoirs reposaient dans cette ultime et surpuissante technique.

L'attaque sublime fonça avec élégance vers le saiyan aux cheveux ébouriffé qui tenta de la bloquer avec ses mains, car il n'avait eu le temps de préparer sa technique pourfendeuse de ki, le ''Saiyan Rend !''. Qu'importe, il n'avait plus le temps nécessaire, alors il saisit l'énergie et tenta d'apprivoiser la sauvagerie et la brutalité qui en émanait, la puissance s'échappait inlassablement de cette attaque énergique et Baddack avait l'impression que son ki fondait comme de la neige sous soleil d'été, autant dire qu'il ne tiendrait guère plus sous sa forme de super saiyan simple ; il avait besoin du stade deux et au plus vite ! Ressentant ce besoin insatiable, il se laissa submerger par une fausse colère qui lui permit d'atteindre ce fameux stade. Ses cheveux s'allongèrent quelque peu et sa puissance fut démultiplier pour atteindre un niveau quasiment jamais atteint dans l'univers tout entier. Seul Gohan pouvait hypothétiquement le dépasser s'il le voulait, mais Raditz ne le pourrait certainement pas, Baddack avait même dépassé le niveau qu'avait Végéta lorsqu'il était arrivé dans sa chronologie, peut-être même qu'il était égal au Gohan de l'époque désormais.

Les deux boules tentaient de forcer ses mains à lâcher et il fallait dire qu'elles auraient pu réussir s'il n'était pas en super saiyan 2, alors avec sa force nouvellement acquise il les repoussa avec un cri bestial et sauvage, le sourire aux lèvres. Raditz le regardait de loin, complètement épuisé de sa dernière attaque, l'envie de se battre avait quitté son corps car la défaite était plus qu'évidente. Il s'était rendu et attendait son sort patiemment, il savait qu'il ne pourrait pas gagner sans utiliser sa nouvelle et dernière attaque mais il n'avait pas la force de l'effectuer.

Baddack marchait désormais avec calme et tranquillité vers son fils, la confiance pouvant être lue sur ses traits, il était sûr et certain de gagner, rien ne pourrait l'empêcher d'avoir la victoire et de participer à la finale. En quelque instants il arriva vers son fils et le chopa gentiment entre ses bras, comme pour faire un câlin. Le mouvement déstabilisa au plus haut point Raditz qui laissa presque tomber sa garde et il reçut un petit coup sur la nuque et tomba à la renverse dans un petit sommeil.

''Beau combat mon fils, peut-être que tu étais né faible, mais fort tu deviendra'' dit-il en le saisissant au niveau de la ceinture avant de le jeter en dehors du ring et de valider sa place en finale.

Le commentateur qui avait assisté à un match incroyable, au même titre que les spectateurs, mit quelque secondes à se ressaisir devant cette victoire magnifique. ''Je déclare Baddack victorieux de la demi-finale, puisque Végéta est disqualifié, la finale opposera le jeune Goten à son père. La finale se tiendra d'ici 1 heure.''

Alors que le saiyan déblatérait un discours des plus ennuyants et décrivait ce qui allait se passer, le saiyan à la cicatrice récupéra son fils cadet et l'amena dans l'aile réserver aux participants et l’allongea sur l'un des bancs en bois, comme ça il pourrait se reposer tranquillement.

Trouvant que l’appétit lui venait, Baddack se dirigea vers la cuisine du tournoi, il traversa calmement le long couloir et rentra dans une petite salle où il n'y avait que trois tables, mais il était visiblement attendu car un cuisinier l'attendait visiblement. Le père de Gohan feuilleta le menu et décida de se rabattre sur le menu ''Kraknodar'' qui contenait six kilos de viande de Kraknodar, deux kilos de riz et un litre de bière, il aurait le temps de savourer avant d'aller affronter Goten.

Le petit hyperactif allait lui offrir un duel des plus agréables, son père voulait surtout voir s'il allait être capable d'innover et d'utiliser des techniques qu'il ne connaissait pas, car Baddack lui avait tout appris. L'entraînement de Gôku et de son frère ''jumeaux'' avait commencé il y a 1 an très exactement, la plupart des exercices qu'ils faisaient ensemble étaient à propos de la maîtrise du ki et des différents styles d'arts martiaux, mais il n'avait eu le temps de ne leurs en apprendre que deux, mais il n'en faut pas plus si l'on maîtrise bien son art.

Engloutissant son repas avec passion, le héro du peuple ne se faisait guère attention à ce qu'il se trouvait dans le couloir. Un saiyan normal, dans l'âge moyen, sans puissance incroyable marchait avec empressement dans le couloir en direction de l’infirmerie, les muscles de l'homme étaient développé et son regard laisser transparaître une certaine haine envers tout et n'importe quoi, mais le détail le plus intriguant dans son apparence était une espèce de ''M'' tatoué sur son front, un ''M'' semblable à celui qu'a l'ex-prince Végéta.

L'homme avait entendu une voix miraculeuse qui lui avait promis monts et merveilles à propos de sa puissance, lui disant qu'il aurait la puissance d'un guerrier de l'élite et qu'il pourrait vaincre tous ceux qui s'opposer à lui, sa puissance était passé d'environ 4 000 unité, soit la moyenne pour un homme de 37 ans, à une puissance de 70 000, le bond monstrueux dont il a bénéficié n'allait pas sans contrepartie pour sûr, la voix lui avait ordonné de libérer son frère Majin… Végéta.

Il y alla avec une démarche assurée mais en toute discrétion, si jamais il se faisait repérer, la voix pourrait en venir à des mesures drastiques à son encontre, et ça il ne le voulait pas. Il traversa alors toute la distance qui le séparait de l’infirmerie, puis zyeuta le couloir pour voir si quelqu'un avait remarqué sa présence, voyant que ce n'était aucunement le cas, il s’engouffra dans la salle…


1 heure plus tard

C'était enfin le moment de la grande finale entre les deux membres de la famille royale, une finale qui promettait un choc entre la génération actuelle, celle de Baddack, et la suivante, celle de Goten et Gôku. Le public encourageait celui qu'il préférait, la majorité des gens préférant le saiyan adulte grâce a tous ses exploits durant les décennies passés.

Le ring avait été vaguement réparé durant la petite pause d'une heure et la majorité des dalles qui avaient été brisées ou détruite complètement, avaient été remplacé par des nouvelles, de façon à ce que le ring puisse accueillir un duel dans les meilleures conditions possibles. Un vrai saiyan s'en fichait allégrement mais il fallait admettre qu'un ring de bonne qualité aidé grandement au niveau des déplacements, effectivement, il y avait bien moins de probabilité de trébuchée sur une dalle fêlée au début du combat puisqu'il n'y en avait point.

Goten jubilait d'avoir atteint la finale dès sa première participation, mais il sera le premier à vous dire qu'il aurait aimé humilier le sombre Végéta, mais bon, son frère l'avait disqualifié donc pas de demi-finale pour lui, tant pis pour ça car en compensation il pouvait aller directement en finale face à son père et entraîneur. Au sujet de l'entraînement, Gohan venait parfois aider leur père mais ça restait assez rare pour être souligné, il venait toutes les trois semaines en moyenne car il préférait clairement se former en solo lors de ses temps libres, comme s'il ne voulait leur cacher quelque chose.

L'arbitre et commentateur regarda joyeusement les deux saiyans, espérant avoir un combat passionnant comme le précédent en date. Il incarnait grossièrement l'avis de la foule, car pour lui le seul combat qui valait le déplacement était celui entre Raditz et Baddack, et s'il l'on était bon client, on pouvait aussi dire que le combat Pitaya contre Végéta était satisfaisant tout au plus. Qu'importe, un duel entre maître et élève allait se dérouler juste sous leurs yeux, un choc entre deux puissants guerriers !

''Messieurs êtes-vous prêt ?'' demanda-il avec impatience

''Je suis plus que prêt !'' déclara gaiement le petit saiyan de sang-mêlée.

''Allons-y, je n'aime pas retarder un match.'' Déclara-il en toute simplicité

''Alors la finale du premier tournoi des saiyans peut débuter !'' il sortit de l'arène et se plaça à l’extérieur pour ne gêner personne.

Goten partit d'un bond et tenta d'enfoncer son poing dans l'abdomen de son père, chose qu'il rata de peu, sa vitesse ayant surpris son père, alors pour tenter de se rattraper il tenta une balayette de la jambe gauche avant de tirer une courte salve de ki en direction de son père. Son approche en début de match était offensive, en vérité le frère jumeau de Gôku voulait ardemment prouver sa valeur au combat singulier, comme le voulait la tradition guerrière des saiyans. Baddack l'avait remarqué et décida d'offrir un défi honorable à son fils, sa transformation en super saiyan ne devant être utilisée que pour mettre un terme au combat. Les boules de ki allaient bientôt l'atteindre et la balayette l'avait déjà fauché, il ne pouvait pas s'échapper, l'attaque allait l'atteindre de plein fouet s'il ne levait pas sa garde, donc il se protégea habilement avant une garde en croix.

Goten était motivé à bloc et c'était le minimum que l'on puisse dire, il voulait absolument montrer son pouvoir, toutes ses capacités. Si jamais il perdait sans dévoiler son maximum, il ne ferait que pâle figure face à sa famille, mais dévoiler son pouvoir montrerait sa supériorité envers son frère jumeau et le blesserait sûrement, néanmoins il devait montrer toutes ses capacités. Sûr de son choix il regarda son père avec appréhension, il ne voulait pas que Gôku lui en veuille mais il devait le faire.

''Papa, je vais aller en super saiyan d'accord ?''

Baddack tressaillit brusquement, qu'avait-il entendu de la part de son petit ? Super saiyan ? Ce ne pouvait être qu'une blague de mauvais goût, on ne peut décemment pas maîtriser un tel pouvoir à son âge, déjà qu'il était très puissant pour un enfant… Pour sûr il ne voulait que lui faire peur et le déstabiliser et non autre chose, c'était évidemment du bluff se convainc-il.

''Arrête de faire des blagues fils, ce n'est pas vraiment le moment''

Mais ses paroles tombèrent dans l'oreille d'un sourd et il y eut une soudaine déferlante d'énergie qui souffla sur l'intégralité de l'immense arène. Le souffle de ki dégageait une puissance phénoménale, ce qui mit en émoi le saiyan à la cicatrice. Son fils et élève était parvenus au stade de super saiyan à un si jeune âge, il ressentait à la fois une incroyable surprise et une fierté magistrale, c'était si… inconcevable pour lui, mais si beau à voir.

''Tu… es très puissant fils, alors je vais te montrer toute ma puissance. On va pouvoir y aller sérieusement !''

L'énergie dorée familière entoura tout le saiyan et les éclairs se mirent à crépiter et à virevolter avec élégance tout autour de son corps désormais musclé tel un buffle. Un sourire se dessina lentement sur son visage, Goten avait un niveau juste inférieur à Raditz, oh que ce combat allait être excitant !

Alors qu'il s'avançait vers son fils, l'énergie crépitant tout autour de lui, quelque chose n'allait pas, un mauvais présentement, ce n'était rien mais pourtant ça suffisait à l’inquiéter. Deux énergies profondément malsaines n'étaient guère loin de lui et de son enfant, certes les deux puissances en question étaient faibles mais quelque chose semblait étrange dans leur puissance, d'un coup Baddack réalisa que l'une des énergies était celle de Végéta, l'autre il ne la connaissait aucunement. Le saiyan à la cicatrice emblématique resta sur ses gardes mais en vérité il s'était persuadé qu'il ne risquait rien, comme si deux faibles types pouvaient le blesser lui ou Goten… risible.

Il fonça alors vers son gamin pour échanger quelque coup avec lui mais ce dernier cria brusquement :

''Papa fais attention !''

Le père n'eut que le temps de se tourner pour voir une espèce d'aiguille avec un énorme récipient le transpercer, la douleur se frayant un chemin vivifiant à l'intérieur de lui. Il cria sauvagement, la douleur était importante mais il pensait pouvoir encaisser le coup et tuer son agresseur, mais son plan improvisé fut vite réduit en miettes car son énergie le quitter rapidement, trop rapidement. Dire qu'il craignait la défaite n'était pas mentir mais il restait confiant d'une certaine manière. Avec une confiance hésitante il tenta de frapper son adversaire à l'aide d'un uppercut du droit mais sa main fut saisie par un autre, pris de surprise le saiyan tenta de se débattre mais ne put rien.

''Père !'' dit une voix lointaine avec une certaine inquiétude

Goten assistait à la scène déroutante sous ses yeux, pensant qu'il devait aider son père malgré la fierté de ce dernier, il avait clairement un besoin d'aide. Son énergie redoubla et le jeune prince fonça vers son père pour le libérer de toute menace, il commença d'abord à fracasser le crane chauve de celui qui retenait son père et le jeta à terre. Au même moment, l'ignoble Végéta retira l'étrange outil du corps de son père et partit à toute vitesse dans le ciel.


Quelque minutes plus tôt dans la tribune royale

Gohan se délectait des combats passionnant de sa famille, ils se donnaient tant à fond que tous ses matchs avaient un air incroyablement épique et jouissif pour tout spectateur. Assis confortablement dans son fauteuil, il regardait Goten déclarait avoir la capacité d'aller en super saiyan. Cela était réellement amusant, un enfant ne pouvait pas le faire et surtout pas avant des années d’entraînement intensif, il lui avait fallu des mois dans la salle de l'esprit et du temps pour y parvenir, sans compter les trois années d’entraînement avant l'arrivée des cyborgs. Quoi qu'il en soit, avoir l'audace de déclarer une telle chose mis Gohan tout en émoi, il avait hâte de voir si son petit-frère allait y parvenir.

''Gohan, vous… tu penses que ton frère peut y arriver ? Il est pourtant si jeune !'' Déclara Pitaya impressionné par le fait qu'un enfant puisse accéder à une forme légendaire

Elle était venu avec lui il y a quelque petites heures, elle voulait tellement regarder les combat qu'elle supplia Gohan d'allumer l'écran, mais le jeune Roi avait refusé sa requête et lui avait proposé d'aller voir les matchs depuis la ''tribune VIP'' comme il disait. Bien évidemment, la jeune saiyanne hésita quelque minutes en disant qu'elle n'avait pas le rang dans la hiérarchie sociale pour accéder à un tel lieu, mais Gohan fit comme si elle n'avait rien dit à ce sujet, et déclara que les classes n'existaient plus dès lors qu'il avait accédé au trône détenu précédemment par l'ex-Roi Végéta.
Alors elle accepta, comprenant qu'il serait surtout irrespectueux de refuser la proposition de Gohan.

Elle eut un siège qui lui permettait de regardait les matchs sans souffrir de ses côtes brisées, et elle avait même eu un repas ''gastronomique'' de la part du cuisinier, sous ordre de son suzerain. Elle ne se serait jamais attendu à ce que son Roi soit quelqu'un d'aussi gentil et bavard, il pouvait être sérieux mais en réalité il était très sympathique et bien plus agréable à l’œil pour elle lorsqu'il souriait. Ils avaient discuté de tout et de rien durant la poignée d'heures précédents les combat, de sujets variés, parfois sérieux, et souvent décontracté, comme la vie au château et les passion de Gohan. Il en avait un nombre relativement restreint pour un souverain comme lui, des passions simple et agréables, tel que l'entraînement, la nourriture ou les spectacle humoristique. La société saiyan aimait bien se divertir lorsque les temps de guerre étaient fini, et le Roi ne dérogeait absolument pas à la règle. L'humour était son fort pour elle, il lui avait fait faire rire au moins une dizaine de fois en deux heures, d'autant plus qu'il faisait des blagues sur tout et rien, et parfois même sur des sujets ou des lieu qu'elle en connaissait pas alors qu'elle aimait bien l'exploration. Il lui avait parlé d'une planète qui lui était chère, la Terre, un planète ''bleu'' à la végétation fleurissante et au climat agréable. Somme toute une planète qui aurait été conquit par Freezer ou sa famille si Gohan n’avait pas réglé cet immense problème, il avait sauvé les saiyans et beaucoup d'autres espèces, il était un héro aux yeux de beaucoup et c'était reconnu dans tout l'univers.

Soudainement, une énorme bourrasque de vent souffla sur l'arène et fit entendre son bruit dans la loge, et puis une énergie stupéfiante apparut, c'était l'énergie du petit Goten ! Elle en était complètement retournée, il y avait eu ce jour-là, deux super saiyans de plus, Raditz et Goten. Leur puissance était phénoménale et absolument surpuissante, elles dépassaient tout ce qu'avait connu Pitaya, la famille royale était bien devant les autres guerriers de la planète en terme de force, c'était presque inquiétant, mais puisqu'il était d'une bonne nature personne n'en avait peur, et surtout pas la jeune saiyanne.

''C'est… incroyable ! Il est aussi fort que ton frère Raditz, Gohan !'' s'exclama-elle avec admiration

''C'est vraiment balaise de la part de Goten, je n'aurais pas pensé qu'il aurait pu y arriver aussi jeune ! Mais bon tout le monde peut devenir super saiyan avec de l’entraînement, mais aussi jeune… c'est plus qu'impressionnant.''

''Tout le monde peut devenir un super saiyan ! Comment est-ce possible ?!''

''Je vais t'expliquer, en fait ce n'est pas vraiment compliqué, pour devenir super saiyan il faut un but, une ambition et avoir le cœur assez pur, c'est pour ça qu'avant il n'y avait pas de super saiyan. Freezer a profité de notre amour du combat pour faire de nous des monstres mais maintenant que c'est fini et que les saiyans sont de plus en plus puissants, je pense que pas mal de gens seront capables de se transformer. Tu comprends ?'' Il se comportait comme professeur attentionné envers elle, puis il poursuit, '' Je pense que tu pourras devenir une super saiyanne avec de l’entraînement ! Si tu veux je t'apprendrais comment faire après le tournoi.'' Gohan avait le sourire aux lèvres, il pourrait passer du temps avec elle et s'entraîner en même temps, que de bonnes choses.

''Vraiment mais c'est super ! J'ai tellement hâte, t'es vraiment trop gentil !''

Soudain un cri effrayant sortit de la bouche de Baddack, un cri absolument angoissant et terrifiant pour Gohan qui tourna immédiatement la tête vers l'arène pour voir une scène des plus déroutantes. Son père était saisi par un homme chauve qui le bloquait et… Végéta, qui c'était miraculeusement libéré, avait planté un étrange outil dans le corps de son père adoptif. La colère le submergea et une familière aura doré l'entoura, il fonça directement vers les deux hommes mais il prit le temps de faire signe à Pitaya de rester là.

''Père !'' Cria-il avec peur

Il transperça rapidement l'air chaud et arriva jusqu'à l'arène en un rien de temps, la boule au ventre, il était terrifié de voir son père tomber dans les menus bras de Goten alors que le criminel fuyait tel un lâche vers l'ouest. Il tourna alors plusieurs fois la tête vers le ciel rouge et son père, ne sachant absolument pas quoi faire. Bon sang, il était le Roi et devait faire un choix immédiatement ! Son père gisait au sol et quémanderait certainement une vengeance, vengeance qu'il accorderait sans le moindre doute, Végéta en avait trop fait, il méritait plus qu'un simple avertissement ! Mais d'un autre côté, son père avait besoin de soins et d'une présence réconfortante à ses côtés à son réveil, mais ce salaud de Végéta se serait enfui avec cet étrange objet. Le choix était compliqué mais Gohan décida vite, il n'avait pas d'autre choix que celui-là, il se tourna alors vers Goten.

''Petit-frère, occupes toi de Papa et amène le à l’infirmerie. Après tu réveilles Raditz et tu lui dis de suivre mon énergie.'' il allait s'envoler mais pensa subitement à quelque chose, ''De ton côté, tu surveilles Gôku pour qu'il ne vient pas, d'accord ? Toi aussi, d'ailleurs. Il y a une fille dans la tribune VIP, protège là !'' Déclara-il en s'envolant vivement, cassant d'ailleurs les quelques dalles qui avaient été réparé à cause du surplus de puissance dans son accélération.

Végéta était parti vers l'ouest, alors il le suivit rapidement, certes il avait pris du retard mais sa vitesse de vol en super saiyan sera suffisante pour le rattraper et le suivre. Il décupla alors sa vitesse de pointe et partit à la poursuite de son ennemi.

Bien loin, dans un monde isolé

Un petit homme violet, nommé Kaio Shin, savourait un petit thé noir en compagnie de son fidèle assistant Kibito, la température de la belle planète était parfaite, et le soleil était à son zénith, en bref, c'était le moment idéal pour passer un petit moment tranquille. La planète était sublime, la terre ferme et la végétation agréable et bien taillée. Un monde parfait et superbe, ce monde représentait le calme et la beauté, un monde qui était sans l'ombre d'un doute, divin.

''Kibito, depuis que Freezer est mort nous avons bien moins de problèmes n'est-ce pas ?''

''Oui maître c'est vrai, mais nous devrions penser à veiller un peu plus sur ce fameux Gohan, nous ne le connaissions pas et il est apparut comme ça et il a tué le plus grand tyran qui n'a jamais existé. Je trouve ce garçon étrange, comme s'il était originaire d'une autre chronologie, ou je ne sais quoi, nous devrions vraiment le surveiller, maître.''

''Je sais Kibito, mais bon, il nous a rendu un fier service tout de même, c'est un saiyan et il n'y a pas de doute-là dessus, je pense pas qu'il vient d'une autre chronologie. Les bagues du temps ne nous ont avertis de rien à ce sujet, mais je veux bien reconnaître que l'on devrait le surveiller, après le thé nous irons à sa rencontre, nous n'avons rien de prévu après tout.''

''Merci d'avoir pris mes conseils en considération''

''Tu donnes toujours des bons conseils Kibito, peut-être que Gohan pourrait se révéler être un atout de notre côté, il a le cœur bon et ne tue que lorsqu'il le faut, il pourrait alors vaincre toutes les menaces, nous ne pouvons intervenir que très rarement après-tout. Ce n'est pas tout Kibito mais je commence à avoir soif, buvons puis nous partirons, rien ne presse.''

Puis il but sa tasse de thé en toute tranquillité, sans se douter de tout ce qui pouvait se passer sur la planète Végéta.


------------
Hey tout le monde, ça fait un petit moment, non? Un peu plus d'un mois, désolé mais je devais taffer pour mes épreuves de français et de sciences, alors la fic a été mise de côté, mais ne vous en faites pas, j'ai encore quelque chapitres d'avance pour vous (2 très exactement). C'est un chapitre assez long, et j'avais mis un bon moment à l'écrire, d'ailleurs j'en étais assez fier !

Beaucoup de contenu et surtout SUPER RADITZ !!! (j'avais adoré écrire ce moment :) )

Bon, j'attends vos commentaires avec impatience et je pense sortir le prochain chapitre début août, attention le chapitre 12 est trèèèèèèès long (un truc comme 9 000-10 000 mots). A plus les gars !
Mes fanfics :

Le souhait de Gohan: viewtopic.php?f=42&t=8969&p=445791#p445791

Raditz, frère de Goku: viewtopic.php?f=42&t=9084&p=446296#p446296
Avatar de l’utilisateur
Gaetan23
 
Messages: 44
Inscription: Dim Fév 04, 2018 23:19
Localisation: Namek

Re: Le souhait de Gohan

Messagepar Gaetan23 le Ven Août 10, 2018 16:40

Spoiler
Salut, petit avertissement avant que vous ne lisiez ce chapitre. C'est juste pour vous dire que je ne l'ai pas corrigé et qu'il y a certainement pas mal de fautes stupides. Mais j'avais dis que je mettrais le chapitre débout du mois et j'avais oublié... Désolé, mais bon, mieux vaut tard que jamais, non ?
Bref, profitez bien de ce chapitre car je ne posterais le prochain que pour la rentrée, il faut que je prenne de l'avance pour pouvoir publier toute l'année puisque je vais être pas mal occupé dans les mois à venir. Sur ce, enjoy !


Chapitre 12
Le navire de Babidi 1


Le dieu suprême de l'univers regardait l'environ, sa tasse de thé quasiment vide, il était temps d'y aller et de sortir un peu de son monde adoré, depuis combien de décennies était-il resté là ? Il ne savait pas vraiment, le temps passant tellement lentement et si vite qu'essayer de compter le temps qui passe était risible.

''Kibito, nous partons, j'ai hâte de voir Gohan''

L'assistant se pressa de récupérer la tasse de son maître puis s'inclina en déclarant qu'il était prêt à partir. Une fois qu'il eut rangé la tasse dans un endroit fait pour cela, il rejoignit son maître et toucha délicatement son épaule, prêt à partir via téléportation. Aussi vite qu'il eut posé sa main, tout devint noir puis la lumière réapparue aussitôt, les deux kaios se trouvèrent en plein milieu de la capitale saiyanne, mais il n'y avait pas grand monde qui peuplaient les grande rues de la métropole. Beaucoup de gratte-ciels étaient trouvables dans la ville, décrivant une société au summum de la technologie, magasin, restaurant, hôpital, tout pouvait être trouvé rapidement dans le centre-ville. Bien que Kibito ait déjà vu d'autre mondes que celui dans lequel il loge, il ne pouvait qu'être impressionné par la grandeur et la prestance qu'avait la cité saiyanne, c'était si grand et vaste, néanmoins le manque de vie dans ce lieu si beau vit trembler le Kaio, et s'il s'était passé quelque chose ?

''Maître, cette ville semble bien vide en comparaison de sa taille et de la population saiyanne… Pensez-vous qu'il se passe quelque chose ne particulier ? Une offensive ?''

''Je ne pense pas mon ami, je dirai qu'il doit y avoir un événement particulier, peut-être un festival ou éventuellement un rîtes sacrée en dehors de la ville. En tout cas, ce n'est pas une attaque, regarde l'état de la ville, ce ne peut pas être cela, d'autant plus que je ressens beaucoup de vies par là bas. Je suppose que l'on peut y aller pour voir ce qui se trame ici, nous pourrions même y trouver Gohan car la majorité des vies sont concentrées en ce lieu.''

Le serviteur hocha la tête et s'envola derrière son supérieur, le trajet fut des plus rapides, effectivement, ils virent que le lieu où était tous les saiyans était une sorte d'arène entourée par des larges tribunes grises. Il devait bien y avoir cent mille personnes dedans, voire même plus si l'on regardait bien. Kaio Shin jeta un coup d’œil à son fidèle serviteur et ami et lui fit signe qu'ils descendaient bientôt en espérant échapper aux regards des spectateurs, mais personne ne leur prêta attention, semblant être totalement accroché à ce qui se passait dans l'arène. Un homme dans la trentaine était couché sur le sol du ring, un enfant tentant de le soulever afin d'aller quelque part, il était à noté que personne en faisait de bruits, c'était calme comme la mort.

''Mais que se passe-il ici ? Ça ressemble à une fête ou du moins à un événement joyeux mais personne ne crie ou ne parle fort, c'est vraiment étrange'' dit avec inquiétude Shin, avant de rajouter, ''Kibito, il semblerait que l'homme au centre du ring est blessé, tu vas le soigner puis nous lui demanderons ce qui se passe-ici. Nous avons besoin de savoir''

Alors qu'ils étaient toujours dans le beau ciel rouge de la planète Végéta, ils décidèrent de descendre au centre de l'arène, leur présence et leur identité méritaient d'être connu de la part des gens, les saiyans étaient un peuple avancé et de ce fait, ils pourraient largement encaisser le fait que les Kaio Shin existaient, ils étaient déjà au courant de l'existence des dieux après tout, Beerus le dieu de la destruction étant déjà venu auparavant, il y a six ans très exactement.

Kibito et son majestueux maître descendirent alors du ciel et atterrirent sur le ring gris sous les yeux interrogateurs de Goten et de la foule. Les gens les regardaient avec inquiétudes, contrairement à ce que feraient les saiyans en temps normal, une chose terrible c'était passé ici. Prenant sa voix la plus douce et sympathique, Kaio Shin s’adressa gentiment à l'enfant qui s'était mis en position de combat.

''Détends-toi mon enfant, je suis Kaio Shin, mais tu peux m'appeler Neptune, et l'homme à ma droite est mon ami, Kibito. Nous venons en paix pour rencontrer le Roi de cette planète, Gohan, pourrais-tu nous dire où il est ?''

''Je n'ai pas le temps pour vous dire où est grand frère, papa s'est fait attaquer par Végéta et un type bizarre.''

Le dieu suprême cligna des yeux plusieurs fois en entendant les dires de Goten, premièrement, il était le petit frère de l'homme qu'il cherche et le père de ce dernier, que Shin reconnu comme étant Baddack, un grand guerrier. Mais ce qui étonna le plus le dieu était le mot ''bizarre'', qu'est-ce que voulait dire cet enfant par là ? Cela l'intriguait vraiment, mais il fallait d'abord soigner l'être souffrant qui ne pourrait peut-être pas s'en sortir sans aide médicale. Il tourna alors la tête vers son second et dit d'une voix calme et sereine :

''Kibito, mon cher, soigne le père de cet enfant, veux-tu ?'' Une fois cela dit, il se retourna vers le petit saiyan, ''Mon enfant, par qui ton père s'est fait agresser ? Peut-être que nous pourrions t'aider à retrouver l’odieux criminel.''

Le jeune Goten tressaillit, se demandant s'il devait parler de se qu'il venait de ce passer à l'étrange homme devant lui, il n'avait aucune énergie qui émanait de lui mais il n'était pas faible, ça se voyait très clairement. Hésitant quelque peu, il finit par décider qu'il pouvait lui faire confiance, un allié de plus était quelque chose de grandement positif, son grand-frère l'ayant dit d'être gentil avec tout le monde et encore plus les étrangers pour ''solidifier les liens commerciaux et relationnels'', alors le petit regarda l'homme à la peau violette claire et lui déclara :

''C'est Végéta et un étrange messieur, il ont de gros 'M' noir tatoué sur le front et ils n'ont pas l'air gentil, ils ont rentré une grosse aiguille dans mon papa ! J'ai eu très peur pour lui, alors j'ai vaincu le messieur que je ne connaissais pas, et Gohan est parti vers Végéta qui fuyait vers là'' il pointa l'ouest avec certitude.

Alors que Kibito commençait à soigner Baddack avec sa magie réparatrice, Shin trembla sur place, terrifié par les propos du gamins, ''de gros 'M' noir tatoué sur le front'' exactement comme l'effet de la sorcellerie de Babidi, et l'aiguille pourrait être la machine pour voler l'énergie, pour… le retour de Boo !

''Bon sang ! Mais que fait Babidi sur cette planète ? Il ne peut pas y avoir de puissance suffisante pour réveiller Boo, super saiyan ou non !'' Dire qu'il était effrayé était un euphémisme, il était à deux doigts d'une crise cardiaque, la situation était critique mais heureusement pour les saiyans et la galaxie, ils étaient là pour parvenir à sauver la situation. Il fallait rassembler les guerriers les plus puissants possibles et partir vers Gohan et l'aider à vaincre Babidi avant le réveil de Boo, sinon l'univers serait dans un état lamentable, d'autant plus que Beerus est dans un profond sommeil. Rassemblant tout son sang-froid, il prit la situation en faisant signe à Kibito de vite soigner Baddack.

''Bien petit, la situation est très grave, il va falloir faire vite compris ? Ou sont les plus puissants guerriers de la planète ?''

''Eh bien, il y a papa, Raditz, Gôku et moi, je m’appelle Goten. Ah oui, il y a aussi Dame Pitaya, Gohan semble lui accorder beaucoup d'importance alors elle doit être forte, en plus elle avait réussi à faire mal à Végéta.''

''Bien, rassemble-les tous ici pendant que Kibito soigne ton père, nous n'avons que quelque minutes avant de repartir.'' dit-il impatient de partir aider.

''Euh messieur… Neptune, Dame Pitaya est blessé mais peut-être que M. Kibito peut la soigner, regardez, mon papa à l'air presque soigner et ça ne fait même pas une minute ! Elle est là haut, dans la tribune VIP.''

''Bien, je vois. Kibito, tu soigneras la femme dont le petit nous a parlé et ensuite nous partirons. Maintenant, Goten va aller chercher les gens dont il nous a parlé''

Le petit saiyan partit en direction de l'aire réservée au participant pour réveiller Raditz et trouver son frère jumeau qui devait manger ou dormir. Un fois arrivée dans la salle blanche, il tapota l'épaule de son grand-frère grognon pour le réveiller mais voyant qu'il ne voulait pas se lever, il approcha son visage de l’oreille de son frère pour lui crier dedans, le faisant sursauté instantanément. Autant dire que le chevelu était stupéfait d'entendre ce qu'il avait à lui dire, mais le grand saiyan se reprit rapidement, content d'avoir un adversaire à combattre, le fameux Boo ne pourrait pas lui tenir tête !

Une fois qu'il eut informé son grand-frère, le petit partit à la recherche de son frère jumeau bien aimé, qui était en train de manger si sérieusement qu'il n'avait même pas remarqué tout ce qu'il c'était passé dans les minutes précédentes. Le finaliste informa son frère de tout ce qui s'était passé, le jeune Gôku était apeuré à l'idée que quelqu'un ou quelque chose ait pu blesser leur père, mais son sang saiyan bouillonna à l'idée d'affronter le grand méchant Boo en compagnie de son frère. Peut-être même qu'il pourrait réussir à atteindre le stade de super saiyan comme son frère jumeau, du moins il l'espérait vraiment. Une fois après avoir informé ses deux frères, Goten les amena voir Shin au centre de l'arène.

La foule de saiyan qui avait assisté au match était toujours présente, et le peuple avait visiblement peur du fameux Babidi et de Boo, mais leur Roi surpuissant s'en occuperait facilement, alors il n'y avait rien à craindre, seulement à rester à l'abri et admirer la future défaite de Boo.

Les diplomates des autres planètes étaient bien moins confiants que ne l'était le peuple des saiyans, de vieille légende obscure traînant à propos d'un maléfique sorcier et d'une créature rose indestructible, certaines histoires disaient même que le monstre avait tué plus de la moitié de la population de l'univers avant d'être miraculeusement stoppé par les Kaio Shin qui avaient héroïquement laissé leur vie pour sceller et vaincre le monstre. Les hommes et femmes étrangers à la planète Végéta décidèrent pour la plupart de rester, regardant comment la situation allait évoluer, mais ils gardaient leur vaisseau spatial auprès d'eux, dans le cas où le Roi guerrier serait vaincu et tué.

Alors que Goten amenait sa famille auprès de Neptune, Baddack écoutait le dieu lui parler du monstre qu'ils allaient affronter, et pendant ce court laps de temps, Kibito était en train de soigner une Pitaya complètement sidérée par ce qu'elle entendait. Mais c'était une guerrière qui ne reculerait sous aucun prétexte d'autant plus que Gohan et sa famille allaient avoir besoin d'aide, et elle souhaitait se rendre la plus utile et importante aux yeux de tous.

''Si j'ai bien compris Neptune, nous allons affronter un monstre horrible aux facultés incroyables, c'est ça ? Gohan risque d'être bien mal puisqu'il ne connaît pas la moindre chose à ce sujet. Nous partons.'' Déclara le paternel avec vitalité et hardiesse, il ne laisserait rien arrivé à son fils aîné.

''Bien, nous partons vers l'ouest, nous arriverons peu après Gohan en espérant qu'il ne lui soit rien arrivé'' ce fut sur ses mots là qu'il décolla dans le ciel rouge, suivi de près par le groupe d'assaut nouvellement formé.

L'équipe presque composée que de membre de la famille royale, Pitaya n'en faisant pas partie, vola en direction de l'ouest sous le pseudo commandement de Shin alias Neptune.
Du côté de Gohan

Le Roi de tous les saiyans volait à une allure soutenue mais pas trop vive afin de rester à une distance où ce monstre de Végéta ne pourrait le repérer, mais où il pourrait toujours l'avoir à l’œil. Gohan réclamait vengeance, il voulait la peau de ce type qui avait osé faire du mal à son très cher père, mais avant de mettre un terme à sa pitoyable existence, Gohan décida de savoir où allait son ennemi afin de savoir ce à quoi vas servir l'énergie que Végéta à volé à son père.

Gohan sentait quelque énergies familières derrière lui mais croyant que ce n'était rien, il continua de poursuivre le saiyan aux cheveux en forme de flammes. Parmi les énergies qu'il crut ressentir se trouvait celle de son père, qui normalement était en train de se faire soigner par les infirmiers, il y avait celle de Raditz et de ses deux autres petits-frères, et encore plus troublant, l'énergie de Pitaya qui ne devrait pas être en état de voler, seulement de marcher dans le meilleur des cas. Gohan ne pouvait pas sentir la signature de Shin et Kibito dans le ki car ses deux êtres sont divins, de ce fait leur puissance ne peut être ressenti par ceux qui sont des simples mortels.

Au bout d'une dizaine de minutes, l'ex prince des saiyans s'arrêta dans un immense désert que Gohan ne connaissait que de réputation, car selon ce que l'on lui avait dit, seul ceux ayant été banni ou qui cherchait un lieu d'exil se trouvait dans ce lieu, en fouillant dans les énergies présentes dans ce désert, Gohan n'en repéra qu'une petite dizaine, chiffre complètement ridicule lorsque l'on le compare à celui de la population saiyanne de l'époque qui s’élevait à neuf cent mille individus, chiffre en net progression depuis que Gohan était accédé au trône et qu'il avait appliqué un système relativement pacifique afin que l'espèce change de manière de vivre.

Voyant le salaud descendre près de quelque cailloux, le Roi le suivi toujours en toute discrétion, et se cacha derrière un grand rocher. Ce qu'il vu le surprit, plusieurs hommes, dont quelque saiyans, le reste étant de race inconnu, marchaient et s'agençaient à diverses taches comme déblayer la zone, comme s'ils étaient des esclaves. Végéta marcha vers un petit être chétif à la peau jaunâtre et aux yeux avides de pouvoir et il le lui remit le récipient contenant l'énergie de son père. A côté de cet être malsain, une grand être à la peau rouge et aux oreilles pointues attendait patiemment tel un garde du corps professionnel, un ''M'' était tatoué sur son front comme tous les autres hommes de la zone.

''Oh, voilà un nombre de kilis impressionnant Végéta ! Comme Boo va bientôt pouvoir ressusciter, je te laisse en vie malgré ton échec, rentre au vaisseau et garde le troisième étage, compris ?'' Dit-il d'une voix aiguë et grinçante.

''Vos désir sont des ordres mon maître, je vous remercie de votre clémence à mon égard'' l'adolescent s'agenouilla poliment et déclara sa tirade avant de se lever et de partir pour rentrer dans une étrange pièce ronde de quelque mètre carré avec une fenêtre au milieu.

Gohan était plus que surprit, ne comprenant pas ce qu'il venait de voir, son ennemi était donc l'esclave de cet être rachitique ? C'était pitoyable mais terriblement amusant pour le Roi, mais on lui avait appris à ne jamais sous-estimer son adversaire, ce qui est petit peut être vicieux, Freezer en était un parfait exemple.

Gohan ne connaissait ni le supérieur de Végéta, ni aucun des hommes qui travaillaient dans la zone mais leur signature dans le ki étaient purement mauvais et impurs, comme s'ils étaient pervertis par une magie noire. Le roi en frissonna rien que d'imaginer être sous le contrôle de quiconque, le fils aîné de Kakarot craignait bien trop la perte de sa liberté. Certes il était au sommet de sa planète et avait un métier des plus difficiles mais il se sentait absolument libre dans sa vie, c'était l'une des choses qu'il ne voulait à aucun prix perdre, au même titre que ses proches et son espèce. C'était pour lui une peur viscérale qui ne trouverait aucun fond.

Soudainement, le garde du corps de Babidi fixa l'endroit où était caché Gohan avec un petit sourire suffisant, il était évident que la position du Roi avait été révélé et que ce dernier allait devoir agir. Il ne pourrait bientôt plus se contenter d'observer et d'analyser de loin, il allait sûrement être temps d'aller à la bataille car il lui semblait évident que les êtres en face de lui était hostile.

''Dabra, élimine le déchet qui se cache derrière le rocher. Je vais rentrer à l'intérieur du vaisseau pour injecter les kilis dans le cocon de Boo.'' dit-il avec agacement, visiblement la présence du saiyan royal le dérangeait.

''Oui mon maître, je vous rejoindrais aussitôt que j'aurais fini.''

D'un pas sûr et affirmé, le Roi des démons s’élança avec puissance, leva la main et tenta de décharger une salve de ki directement sur le visage de Gohan, ce dernier malgré la surprise, réussis à mettre ses bras devant sa tête et contra le coup sauvage. Bien que le saiyan ce soit douté d'être attaqué, voir quelqu'un d'aussi puissant le stupéfia au plus haut point ; son adversaire n'était pas n'importe qui et il allait devoir se battre assez sérieusement pour le mettre k.o.

''Oh ? Tu es plutôt fort, saiyan ! Le roi des démons va te faire l'honneur de te tuer. As-tu une dernière volonté ?''

Ne trouvant pas de réponse correcte à une question aussi risible, le roi envoya son poing gauche à pleine vitesse dans l'abdomen de l'esclave de Babidi, faisant en sorte que ce dernier ne se relève pas dans la minute. Le coup fut si puissant, au même titre que la surprise qu'il ressentit, que le seigneur des démons s'écroula lamentablement au sol et cracha un peu de sang de sa bouche.

''Reste couché et je t'épargnerais, lèves-toi et tu mourras. Je pense avoir été suffisamment clair avec toi.''

Sur ses mots-là, le Roi des saiyans commença à marcher en direction de l'étrange bâtiment à la forme ovale, pensant très franchement que le Roi des démons était plus faible qu'il ne le pensait puisqu'il l'avait envoyé au tapis en un seul coup. Tant pis, il avait semblé être le plus puissant guerrier étranger de la planète, sa signature dans le ki l'assurant, mais il n'avait pas été capable de supporter un simple coup alors il ne valait pas la peine d'être achevé car il n'était pas une menace pour lui et son peuple. Alors qu'il pensait l'avoir vaincu à plat de couture, le démon paré de bleu se relevait et avait l'air en pleine forme physique.

''Où penses-tu aller misérable singe ?! Ne pense pas qu'un simple coup m'aurait mis au tapis, je me suis fait avoir par surprise c'est tout ! Je n'étais même pas à cinq pourcents de ma puissance totale, tu vas voir de quel bois je me chauffe !''

Il commença à charger toute son énergie en un seul et unique point, comme s'il allait tenter de le tuer dans la seconde. Gohan sourit bêtement et abruptement, peut-être qu'il vaudrait finalement la peine qu'il aille en super saiyan 1. Décidant qu'il allait devoir y aller sérieusement, le roi illumina le lieu d'une belle aura dorée qui abasourdit sérieusement le Roi démon .

''Je ne pense pas que je devrais aller en super saiyan 2 pour toi, si ta puissance est aussi grande que je l'estime je vais devoir t'éliminer car tu représentes un risque pour l'espèce saiyan. Sauf si tu décides de quitter ma planète immédiatement, je te laisse le choix. Décide bien car je ne te le proposerais pas une seconde fois.''

''Tu ne me fais pas peur !'' hurla-il, sûr de lui et de ses capacités

Le démon bondit instantanément vers lui et tenta de lui asséner un violent crochet du droit dans bouche, bouche qu'il atteignit en toute simplicité. Le démon pensa que son attaque allait mettre son ennemi hors d'état de nuire mais il en fut tout autre, Gohan se tenait droit avec un petit sourire suffisant sur le visage ; il avait encaissé le coup sans ressentir la moindre douleur. Voyant que le démon était inquiété par sa résistance, le roi de tous les saiyans envoya son poing droit se loger directement dans les reins de son adversaire puis enchaîna les coups à toute vitesse. Il frappa sans cesse alors que le corps du démon faisait des mouvements agressifs dans le but de s'enfuir, en vain.

L'issue du combat était joué, personne n'aurait pu nier la victoire proche du Roi, son adversaire ne pouvait rien faire face à lui quand bien même il n'était qu'à trente pourcents de ses capacités. Ce combat était un jeux d'enfant sur toute la ligne, c'était si simple que Gohan aurait même voulu que ce combat n'ai pas eu lieu afin d'éviter la déception qui lui avait apporté. Le souverain des saiyans saisit le col du démon et le tenu calmement, observant son regard brisé suite à sa défaite.

''Tu es décevant, démon, je m'attendais vraiment à mieux…'' Voyant le sourire grotesque de son faible adversaire, le Roi demanda : ''Pourquoi souris-tu ? Tu es vaincu pourtant.''

''Je souris car… tu es mort !'' Il cracha une salive grisâtre directement dans le dogi de Gohan qui ne comprit pas la menace à laquelle il devait faire face. ''Personne ne peut sous-estimer le Roi des démons ! Ma salive t'a touché donc tu es mort.''

Sa salive ? Mais de quoi parle-il? En même temps qu'il se posait ses questions, le saiyan de sang-mêlé regarda ses vêtements, là où la salive ''dangereuse'' de son ennemi était censée l'avoir touché. Il ressentit une sensation extrêmement étrange au niveau du torse, comme s'il était pétrifié, enfin ce n'était pas ''comme'', son haut était fait de pierre. Profondément inquiété, il saisit son dogi et l'enleva avant que la pétrification n'ait le temps de le tuer, dès l'instant où il eut l'habit en main il le jeta par terre.

''Tu as eu de la chance… ce ne sera pas le cas la prochaine fois saiyan !''

''Dabra, ce combat suffit, revient auprès de moi. Tu n'as aucune chance de le vaincre, mais boo devrait bientôt revenir à la vie, la jauge d'énergie nécessaire à sa résurrection est à trois quart.'' La voix de Babidi résonna aux seules oreilles du démon.

Son adversaire semblait si calme que Gohan se demanda très nettement ce qui était en train de se passer, avait-il décidé d'une stratégie ? Où allait-il attaquer ? L'étrange créature qu'était son maître allait-il envoyer des renforts ? Un flux de questions importantes l’assaillit, mais il ne pouvait toujours y répondre, tous ce qu'il pouvait faire était d'attendre froidement la suite des événements, même s'il pouvait attaquer le dieu démon il décida de ne pas le faire, décidant qu'il avait tout son temps, peut-être même que son ennemi lui donnerait des informations avant qu'il ne trouve et exécute pragmatiquement Végéta.

''Fils !'' Hurla une voix lointaine dans le dos de Gohan

L'adolescent se retourna immédiatement, bien trop heureux d'entendre la voix familière de Baddack, il était si heureux qu'il oublia la présence de Dabra, ce dernier voyant une opportunité de fuir ne s'en priva pas et l'exploita dans la seconde. Alors qu'il partait vers l'entrée du vaisseau immergé de Babidi, le saiyan attendait avec impatience l'arrivéd de ceux qu'il considérait être sa famille, Raditz et Baddack se posèrent devant lui et s'assurent qu'il était en bonne santé. Quelque seconde après ce fut au tour des garçons jumeaux et de Pitaya de se poser.

''Père, Raditz, Goten, Gôku, et Pitaya comment êtes-vous arrivée ici ? La plupart d'entre vous étiez censé être blessé'' demanda-il avec curiosité

''Mon assistant Kibito a soigné vos amis, mais nous devons parler de choses importantes Gohan. Je suis Kaio Shin, le dieu suprême de notre univers. J'étais venu avec Kibito pour vous rencontrer mais nous sommes arrivé peu de temps après votre départ, nous aurions voulu vous prévenir des risques que vous alliez encourir mais nous n'avions pas eu le temps alors nous avons soigné les plus puissants guerriers disponibles et nous vous avons rattrapé, heureusement à temps.''

Gohan avait tiqué au moment où il avait entendu le mot 'Kaio', alors l'homme qu'il avait en face de lui était le supérieur du Kaio du nord, celui qui avait entraîne son père dans sa chronologie originale. Il devait le respect à l'être qui était en face de lui et le Roi le savait, mais la raison de la présence d'un dieu aussi important était quelque chose qu'il devait prendre en compte, une fois qu'il aurait découvert le mystère de Végéta il devra parler avec le dieu suprême. Ce sera une discussion importante, sans aucun doute.

Mais s'il pensait que le démon Dabra était un adversaire surpuissant il pourrait se tromper, Gohan n'aurait eu aucune difficulté à le vaincre puis à l'achever, cet homme n'était pas une menace pour lui, peut-être pour les plus faibles de sa famille et le reste de l'espèce saiyan, mais il ne courait aucun risque. Néanmoins, la venue des deux dieux lui était très clairement bénéficiaire, Pitaya et son père avait été totalement soigné, il devrait les remercier pour cela.

''Je vois, vous êtes très clairement un être important et votre visite est une bonne chose pour mon peuple. Je tiens à vous remercier vous et votre 'assistant' pour avoir soigné mes proches. Sachez que je ne veux pas vous manquer de respect, mais le démon que je viens d'affronter n'était qu'un faible et je ne risquais rien en le combattant. Était-ce lui qui vous qualifiez de danger ?''

''Dabra ne vous a… posé aucun risque ?! C'est impossible il est le Roi des démons, vous l'avez fait fuir juste comme ça ? Vous êtes si fort ! Mais pas assez pour vaincre Boo…''

''Boo ? Qui est-ce ?'' demanda simplement le Roi des saiyans

''Grand-frère le gros monstre boo est tout rose et surpuissant, ce qu'a dit le Messieurs !'' Déclara hâtivement le jeune Gôku, ''Il veut que l'on empêche de ressu...ressuscité je crois.''

''Un ennemi surpuissant ? Il vaut mieux que nous le gérions avant qu'il ne devienne une menace pour les plus faibles… néanmoins, vous resterez en retrait les petits, bien derrière nous, même toi Goten. Papa, Raditz et moi irons empêcher le démon de revenir. Maître Kaio Shin, Dabra est-il le plus puissant guerrier du sorcier ?''

''Je pense que oui sauf si Babidi a un autre combattant maléfique à sa solde, mais peu de personnes sont plus puissantes que Dabra. Je pense même que vous êtes le mortel le plus puissant qui existe dans notre univers Gohan, il n'y a que le dieu de la destruction qui vous soit supérieur mais nous ne pouvons compter sur lui qu'en cas de dernier recours car il est dans un profond sommeil…''

''Bien, nous y allons. Pitaya et les enfants resteront en retrait sauf s'il y a des ennemis de leurs niveau. Nous avons un problème plus important à régler qu'une discussion sur les être les plus puissants de la galaxie, même si j'aimerais bien rencontrer ce fameux 'dieu de la destruction'.''

Gohan était très clairement curieux de savoir qui était Beerus, le dieu de la destruction, était-il plus puissant que lui ? Si la réponse était positive alors le Roi aurait enfin quelqu'un avec qui il pourrait combattre et progresser efficacement. En y regardant bien, dans le passé le fils de Baddack n'aurait jamais voulu et ni pensé qu'il aurait tant aimé les combats et les défis mais cette planète la transformé dans le bon sens. Il était un fier guerrier saiyan et non un érudit comme l'aurait voulu sa mère biologique, s'il était resté vivre avec Bulma il serait devenu un érudit et cela sans le moindre doute, mais ici sur la planète Végéta, le combat était une manière de vivre et un plaisir. Il était en perte de repère et voulait quelque chose qui pourrait lui permettre de s'attacher à la planète alors celui qui allait devenir le Roi des saiyans a profité de cela pour reprendre l'entraînement pour au final jamais le stopper.

Décidant qu'il valait mieux se dépêcher d'éliminer Boo, il commença a partir vers la pièce étrange qui était en réalité l'entrée du vaisseau spatial de Babidi qui était enterré sous terre afin de rester caché à ses yeux. Le majin qui menaçait la plénitude et la paix de sa planète ne devait absolument pas apparaître sur ses terres sinon il y avait un grand risque que tout bascule dans un monde de danger et de terreur. Bien sûr, Gohan n'avait pas oublié les Dragons Balls de Namek ou de la Terre mais il avait décidé de ne dérangeait les autres peuples extraterrestres que s'il le fallait vraiment, et ça ne devrait pas être le cas puisque le démon ne sortirait pas de là où il était enfermé, n'est-ce pas ?

Pitaya qui suivait la scène de loin était bouche bée par ce qu'elle entendait, elle savait qui était Boo grâce aux informations que leur avait prodiguées Kaio Shin mais voir la confiance et la sérénité de son Roi la rendit toute bienheureuse, comme si la planète ne risquait rien, bien sûr que la planète ne risque rien Gohan est là pour nous protéger, pensait-elle. Tous les saiyans qui avaient été présent au tournoi savaient que le monstre qui était la source des plus noirs cauchemars de Kaio Shin n'était que de l'eau pour leur roi. Alors sûr que tout allait bien se passer et que le sorcier serait vaincu et tué, elle suivit les petits en les surveillants attentivement, ils étaient si joyeux et insouciants, prenant le temps de rire et de jouer quelque soit le lieu où le moment. Dans le prisme de leurs yeux enfantin, la belle saiyanne voyait la joie de vivre et la simplicité… et aussi une part agréable d'innocence, chose rarissime sur Végéta, même si c'était de plus en plus le cas grâce à la politique que Gohan avait mise en place.

A l'intérieur du vaisseau de Babidi

Le sorcier sournois était au fin fond de son vaisseau, planqué dans sa chambre avec le Roi des démons pour seule compagnie. Il avait déjà rempli d'énergie le cocon d'énergie de Boo et désormais il attendait que l'étrange saiyan rentre à l'intérieur de son navire spatial. Alors qu'il s'attendait à qu'un seul guerrier, il eut l'immense plaisir de découvrir qu'il y en avait bien plus, autrement dit, bien plus de puissance à récolter pour son précieux majin.

Parmi les nouveaux guerriers qui entouraient le Roi se trouvait Kaio Shin, l'immonde être qui avait assassiné son paternel et avait scellé le monstre immortel. Babidi détestait l'homme du plus profond de son guerre, il l’exécrait même mais il n'avait rien pu faire à l'époque où son père était mort… Mais les choses avaient grandement changé depuis ce horrible jour, désormais, le sorcier avait en sa compagnie le Roi des démons et un nouveau guerrier… Yakon, personne ne pourrait le vaincre même le dieu suprême, et puis même dans le pire des cas, Boo aurait le temps de ressuscité, il n'y avait pas à dire, le souhait du fils de Bibidi était près d'être exaucé.
Tandis que les combattants adverse s’exerçait à comprendre dans quel lieu il était, le sorcier décida d'envoyé l'un de ses meilleurs pions pour exécuté les saiyans…
Du côté des saiyans et de Kaio Shin

Tout le monde attendaient patiemment que la porte en face d'eux s’ouvrent, ils étaient coincé là, après avoir descendu jusqu'au premier sous-sol, ils se trouvèrent dans une pièce d'environ 502 avec un design assez particulier pour le peuple natif de la planète Végéta. Au milieu parfait de la pièce était observable un rond, juste un rond, puis en face de nos guerriers il y avait une porte semblable à celle qui permettait l'accession au navire du mage noir.

Cela devait bien faire cinq minutes qu'ils s'observaient entre eux, tachant de déterminé ce qu'ils devaient faire. Baddack avait eu l'idée de faire exploser la porte pour descendre encore plus bas, mais Neptune lui dit que le moindre choc pourrait permettre le réveil du démon, alors en tant qu'homme intelligent et sage, le père de Gohan décida de suivre le conseil, néanmoins il gardait en tête l'idée de tout faire exploser pour aller plus vite. Les jumeaux, eux, s'amusaient à jouer à pierre-feuille-ciseaux ou à saute mouton, question de faire passer le temps plus rapidement, Raditz les surveillants attentivement en espérant qu'aucun des deux ne se battent à cause d'une chamaillade, il fallait éviter le retour d'une créature qui avait terrorisé l'univers tout entier il y a quelque millier d'années. Le dieu suprême et son assistant discutaient des différentes manières qu'ils avaient pour passer à travers des pièges tordu du sorcier alors que Roi et Pitaya blablataient sur la décoration intérieur et sur le fait que Babidi n'avait ''aucun goût''. Lors de son combat contre Dabra, Gohan avait perdu son haut, gênant alors la saiyanne, mais Kibito avait crée un habit Orange étrange comme l'avait désiré le plus puissants des saiyans. Un habit comparable en tout point avec le GI de son père biologique, néanmoins afin de mettre sa marque, le guerrier quémanda que l'inscription '' Saiyans'' soit inscrite dans son dos en caractère saiyans. Grâce à cela, il pu discuter en toute tranquillité avec celle qui l'intriguait.

Brusquement, la porte s’ouvrit et dévoila l'identité du premier ennemi, c'était un extraterrestre de taille moyenne au crane incroyablement allongé. Il portait une armure vaguement stylisé de l'armée de Freezer, hormis cela, son regard était particulièrement acerbe et noir comme le laissait supposé son ''M'' sur le front. Il s'avançait avec une démarche ferme et autoritaire, un sourire suffisant sur son visage ; enfin il pourrait tuer quelqu'un, cela faisait longtemps.

''Je suis Pui Pui, sachez que je vais mettre un terme à toute vos vies mais comme je suis clément, je vous laisse choisir qui me combattra en premier, puis en second.'' Son ton était sévère et sec, vu son sourire, la sanction appliqué au perdant était claire comme de l'eau.

Les protecteur de la paix se regardèrent durant quelque seconde, il ne faisait aucun doute qu'ils étaient considérablement plus puissant que le type en face d'eux ; quiconque du groupe pouvait y aller à cœur joie. Le patriarche déclina, de même pour Raditz et Gohan, pour eux il n'y aurait strictement aucun défi à tuer le minable. Du côté des moins puissants, Pitaya sembla désabusé car l'être en face d'elle ne l’intéressait pas le moins du monde mais cela n'était pas le cas pour les deux plus jeunes garçons de la famille royale. Gôku et Goten tremblaient de joie et frétillaient à l'idée d'un bon combat, aucun des jumeaux n'avaient eu un véritable duel lors du tournoi, certes ils s'étaient affronté mais c'était plus un jeux qu'autre chose alors que là il y avait un inconnu assez puissant. Les deux saiyans les plus âges eurent des réactions similaires, ils pouvaient laisser les petits vaincre le désolant et navrant guerrier en face d'eux, aucuns risque de défaite à l'environ. Baddack hocha la tête vers les deux gamins, qui sautèrent de joie et se tapèrent dans les mains sous le regard désolé de Neptune et Kibito qui se demandaient bien comment des êtres pareils pouvaient bien exister.

''Allons-y Goten ! On va le vaincre en deux minutes avec nos techniques spéciales !'' déclara noblement le plus grand des deux garçons. Il n'eut qu'en guise de réponse un hochement de tête et un sourire amusé.

Puipui les regarda avec consternation et dégoût, comme était-il possible de laisser les gamins aller au charbons en premier, encore plus face à lui ! Était-ce donc une blague de mauvais goût ? Il l’espérait vraiment pour eux car l'extraterrestre n'hésiterait absolument pas à torturer les gamins avant de les tuer. Son ordre était d'essoré et de pomper toute l'énergie possible et imaginable qu'avaient ses adversaires, et ce n'était pas la peine de dire à quel point ce travail lui importait, il était très fier de garder le premier niveau car personne ne le passerait ; il était l'un des plus puissant gardiens de Babidi, maintenant il était temps de le prouver aux yeux des misérables saiyans qui l'entourait.

D'un instant à l'autre il fonça vers les enfants avec un rictus mauvais, Oh ce que ça va être plaisant ricanait-il intérieurement alors qu'il balançait son pied de droite à gauche pour faucher et mettre à terre ses minuscules ennemis. Néanmoins, il ne toucha que de l'air, troublé il recula en arrière et zyeuta la zone de son regard fatigué, finalement il remarqua enfin la présence de Gôku qui était au-dessus de lui, ses paumes se joignaient et ressemblaient à des crocs débordant d'énergie bleu. Pour la première fois depuis des décennies, Puipui ressentait une peur profonde, mais il ne pouvait pas y passer même si l'attaque semblait magnifiquement superbe. L'homme du premier étage croisa ses bras pour se défendre et attendit que la sanction viennent, gardant toujours le regard sur le premier, ignorant le second.

''Kaméhaméha !'' Rugi le jumeau de Goten

L'être immonde s'était préparé juste à temps pour recevoir l'attaque mais il décida à la dernier seconde d'essayé d'esquiver la vague bleuté car elle n'était pas suffisamment rapide pour le toucher, il se propulsa alors d'un bond hâtif vers l'arrière sans regardait ce qu'il l'attendait, alors qu'il était satisfait d'avoir évité la poutre de ki il en oublia l'autre jumeau, erreur qu'il regratta dans la seconde car un menu poing était rentré en contact avec sa colonne vertébrale, ses os craquèrent bruyamment et il s'écroula lamentablement en avant. Lors de sa chute inexorable il tenta vainement de se rattraper avec les mains mais la douleur était tel qu'il ne pouvait rien y faire et il finit par cracher son sang mêlé de salive sur le carrelage blanc de la salle. Il savait pertinemment qu'il ne pouvait plus marcher mais il tenta de se relever juste pour rechuter l'instant d'après, il retenta encore et encore sous les yeux de ceux qui l'avaient rendu comme ça, qui l'avait rendu infirme à vie, vie qui était fini. Il allait périr maintenant, sans pouvoir se défendre, sans rien pouvoir faire, sans avoir d'aide, sans sa dignité. Il était touché dans le cœur, après avoir vendu son âme au sorcier il mourrait en suppliant que ce dernier ne vienne à son aide, il supplia, non il pria l'aide de son maître mais il n'eut qu'un silence sans réponse.

''On a gagné frérot, on l'a vaincu !'' retentit l'une des voix enfantine à ses oreilles, '' On fait quoi maintenant ? On ne peut pas le laisser comme ça, on le prend avec nous Papa ?'' Pour une fois, Puipui quémanda la pitié à ses ennemis ; il voulait ardemment survivre et ne pas finir son existence ici.

''Non, il ne vaudrait mieux pas le prendre avec nous, il pourrait causer des problèmes mais c'est vrai qu'il ne peut plus marcher… Nous pourrions lui extorquer quelque petites informations n'est-ce pas ?''

''Papa, je ne pense pas que ce soit une bonne chose à montrer aux petits, ils n'ont même pas compris qu'ils l'ont rendu infirme. Mieux vaudrait le récupérer avec nous et le garder en tant que prisonnier, je pense que cela serait bien mieux. Tu pourras te défouler contre Dabra, père.''

''Tss, qu'il en soit ainsi, je me contenterait du démon. Raditz ! Prends le faible avec toi, nous descendons au second sous-sol, la porte est ouverte dès l'instant où le faible a perdu.''

Sur ces paroles là, le fils récupéra le corps du faible dans ses bras puissant, l'homme était tombé dans le coma dès l'instant où il avait entendu qu'il serait gardé comme prisonnier. Le saiyans aux cheveux longs trouvait qu'il était ridicule, un guerrier préfère mourir avec son honneur qu'avec son déshonneur en temps normal, pensait-il avec franchise. Cet être ne lui inspirait que le dégoût, il ne valait pas la pitié de Gohan, son père avait pour une fois raison, il aurait dû mourir. Une fois le corps posé sur ses épaules, le saiyan suivi ses camarades qui était déjà partit devant lui. Il sauta dans le trou et sa vison fut brouillé par le noir durant l'espace de quelque seconde, puis il retrouva la lumière lorsqu'il atterrit dans la pièce du second étage. Sa famille se tenait debout devant un être étrangement grossier et morbide, un espèce de monstre difforme de deux mètres de haut. Sa peau verdâtre semblait grasse et il y avait plein de petite cornes qui ressortaient de son corps, il avait l'air absolument dégueulasse et ses longue griffes noires de quarante centimètre n'aidait clairement pas à le voir sous un autre angle.

''Je suppose que ça va être ton tour Raditz ! Ni moi, ni papa n'avons envie de combattre, je prendrais Végéta et papa s'occupera de Dabra donc il me semble que ce soit à ton tour frérot !'' dit le roi avec un sourire simple vers son frère, ''amuse-toi bien, il semble assez puissant !''

''Ne t'en fais pas mon frère, je vais le rétamer d'ici deux minutes. Tu vas voir que gros comme il est, il ne pourra pas égaler ma vitesse, ça va être un jeux d'enfant.'' déclara-il sûr de lui, rien ne pouvant le faire douter.

La créature caqueta avec amusement suite aux dires de son nouvel duelliste, voilà un arrogant qui va goûter à ses crocs et ses griffes. Alors que le monstre regardait et analysait son futur challenger, ce dernier posait au sol le corps de son camarade du premier étage, Puipui avait beau être plus incompétent que lui, il allait falloir se méfier plus qu'il ne le pensait du groupe en face de lui, peut-être que ce match à mort ne serait pas aussi simple et plaisant qu'il ne le pensait.

Raditz marcha calmement jusqu'au centre de la pièce, s'arrêtant seulement à trente centimètre du corps anguleux de son adversaire, puis il le fixa sans détourner le regard. Tout son sérieux était dans la bataille qui allait suivre, il était focus sur Yakon et rien ne pourrait lui faire perdre son attention. Le fils cadet de Baddack et de Gine augmenta brusquement sa puissance de combat et lui fit atteindre son paroxysme sous sa forme normale, tous tiquèrent et restèrent admiratif de sa puissance qui avait bien profiter du Boost Zenkai, il avait atteint une puissance considérable. Afin de démontrer sa supériorité face au démon à l'allure grossière, il envoya sa main ferme se fracasser directement dans la mâchoire carré de Yakon qui partit s'écraser contre le mur sans rien pouvoir faire pour contre attaquer. Alors que la victime de l'adolescent se levait, il vu une lumière mauve illuminer toute la pièce, le risque de mal finir était important, jamais il ne devait être touché par cela. La créature fonça à toute vitesse vers son ennemi, espérant lui trouer le ventre ou lui trancher la gorge avant que son attaque ne soit totalement chargé. Sa patte fendit l'air et devait bientôt frapper le saiyan aux cheveux long, il était proche du but mais il ne l'atteignit qu'à l'abdomen, ne lui causant qu'une vague plaie saignante qui cicatriserait d'ici peu.

''Tu es rapide, je te le concède, peut-être devrais-je y aller à fond ?'' rigola-il simplement en regardant le visage déconfit de la bête, ''Ouais je vais y aller à fond, juste pour toi.''

Lentement, la panique du benêt s'élargit, si Raditz était aussi fort qu'il le laissait sous entendre alors il ne pourrait rien faire pour gagner sans utiliser sa compétence spéciale, peut-être que maître Babidi le téléporterait lui et ses ennemis sur sa planète natale, si jamais ses deux ingrédients étaient présents alors sa victoire ne ferait aucun doute. Tandis qu'il réfléchissait avec crainte sur les risques que représentait le saiyan chevelu, le chevelu en question laissa toute sa puissance brûler hors de lui et illuminer ce lieu par son aura doré, il changea la température ambiante ne serait-ce qu'avec sa transformation et la gravité de la pièce doubla au strict minimum, lui ne le sentit pas mais Gôku et Pitaya tombèrent au sol n'arrivant pas à se relever. Baddack et Gohan allèrent les aider assez vite et les soulevèrent pendant que le combat reprenait de plus belle.

Le super saiyan avait enfoncé son bras tout entier dans le ventre de la créature, il le leva et le propulsa avec son bras en l'envoyant tâter la résistance du plafond, ce qui fit tomber quelque pierre sur la créature qui gisait au sol. La douleur était phénoménale et incroyablement vivace dans les zones où il avait reçu les impacts surpuissant, il y avait une classe d'écart entre eux et il le savait très bien mais le match était toujours jouable s'il parvenait à user de ses capacités. ''Maître, envoyez-nous sur ma planète, là je pourrais les vaincre.''

Alors que la lumière doré brillait a avec éclat dans la pièce lorsque toute les autres sources de luminosités s’éteignirent, le sol habituellement fait en carrelage laissa place à un sol rocheux irrégulier. Seule la lumière émise par Raditz pouvait être vu, laissant coi tous les autres, Yakon était lui très satisfait du changement, et il fixait Raditz comme l'on fixerait un steak appétissant. Déterminé à en faire son repas du jour, il ouvrit grand la gueule et commença à aspirer l'air ambiant, attirant l'aura du super saiyan dans sa gueule, toute l'aura était désormais avalé par le monstre qui en demandait encore. Tout s'était passé si vite que personne n'avaient totalement compris ce qu'il venait de se passer sous leurs yeux ébahis, ils étaient dans le noir complet, d'autant plus qu'ils se trouvaient dans un lieu qui leur était totalement inconnu.

''Vous êtes sur mon monde natal, la planète Noire. Considérez vous comme mort, je vais savourer chacune de vos attaques avec du ki…'' Déclara-il avec un sourire suffisant sur son hideux visage

''Voilà donc son pouvoir… Frérot fait gaffe à toi, on interviendra si besoin.'' Indiqua Gohan

''Hé, je suis capable de m'en occuper tout seul, nul besoin de ton aide pour ce type. De toute façon, il ne représente aucun risque, admire la défaite que je vais lui infliger.''

L'ennemi du groupe commença à bouger autour du saiyan, décrivant des cercles parfait, afin d'effrayer son duelliste, il caqueta avec exagération, donnant au lieu une ambiance encore plus malsaine et terrifiante, parfois on entendait un caillou rouler sur le sol. D'un coup tous les bruits cessèrent, et le calme fut durant quelque instants, puis brusquement une série de bruits secs se fit entendre, quelque seconde interruption dans cet échange eut lieu, puis un ultime son résonna, Yakon venait de mettre Raditz face contre terre. Le saiyan de sang-pur se releva d'un bond et s'embrasa d'une flamme doré, prorogeant l'éclat de la puissance dans les environs.

''J'avoue que tu es plutôt puissant mais j'ai trouvé un moyen pour te vaincre, monstre ! Je te mets au défi d'absorber toute mon énergie si tu es capable !'' dit-il avec un léger sourire sur ses traits.

''Ooh, un repas gratuit ne se refuse pas !'' Lui aussi souriait cependant c'était pour d'autre raison

Le fils cadet de Baddack et de Gine enfonça ses pieds profondément dans le sol et se concentra, il plaça son bras gauche derrière lui et il fléchit son autre bras vers l'avant, pointant le cœur de son adversaire. ''Allez, vas-y !'', hurla-il alors qu'il sentait son énergie le quitter, sentant que la sensation était beaucoup trop dominante à son goût, il força ses forces secretes à sortir en dehors de lui, espérant surcharger de ki son adversaire ; Raditz était persuadé que Yakon ne pouvait pas avaler trop d'énergie, alors il brisa les limites de son ki et inonda de lumière le monstre qui se goinfrait joyeusement. Il ne semblait aucunement dans une mauvaise situation, alors qu'à contrario, le fier saiyan l'était, il fallait donc qu'il passe au plan B. Il avait place adroitement sa main droite de manière à pouvoir utilisé sa nouvelle technique, qui était en cours de développement depuis une année entière, certes la puissance ne serait pas incroyable car il se sentait trop fatigué pour pouvoir se donner au maximum. Alors que Yakon engouffrait sa précieuse aura de super saiyan, le bras de Raditz se tendit lentement, il ne fallait surtout pas qu'il sente le coup venir sur lui, cela aurait pu être une mauvaise chose. Dans la même seconde, une longue lame de ki se borda autour de la main de Raditz puis elle s'allongea d'un simple coup jusqu'à pénétré le thorax du monstre. Les yeux de la bêtes cessèrent de bouger et leur signe de vie firent de même, lentement il commença à tomber vers l'avant alors que le sang jaillissait de sa plaie béante et de sa bouche.

Le saiyan tourna le dos et laissa son énergie allumé comme source de lumière pour ses amis, il avait un peu de mal à marcher, chose que repéra Gohan qui saisit son frère en le félicitant tapageusement, fier de le voir gagner un combat si peu évident de premier abord. Les deux garçons rejoignirent le groupe qui les attendaient patiemment.

''Bien, la porte du troisième étage est ouverte, nous pouvons stopper Boo d'ici peu, allons-y.'' les interpella Kaio Shin.

Tous suivirent le dieu suprême dans la descente au troisième étage, mais ceux qui étaient agité dans le groupe ce trouvait être Pitaya et Gohan, tous deux en voulaient à mort à Végéta pour ce qu'il s'était passé dans le tournoi. La saiyanne lui en voulait plus que le Roi, elle avait terriblement envie de le tuer, chose qu'elle n'avait plus fait depuis très longtemps, un temps lointain où elle était, comme tous les saiyans, serviteur de Freezer. Sa colère envers l'ex prince était assez incontrôlable, elle réclamait vengeance au plus profond d'elle pour faire subir à Végéta la même peur qui lui avait fait connaître ; elle voulait le voir mort.

Gohan, lui, souhaitait mettre hors d'état de nuire le majin dès lors qu'il avait apprit de Neptune qu'il était sous le contrôle de Babidi, certes il s'était laissé dominer par sa haine et ses sentiments néfaste mais il rester d'un certain côté, un être relativement bon. Il était loin d'être innocent, et le Roi le savait parfaitement mais pourtant il ne voulait plus le tuer, tuer était une chose qui le rebutait fortement, alors s'il pouvait éviter de tuer, il le ferait ; le fils aîné de Baddack ne tuerait que ceux qu'il doit tuer pour la survie de son peuple et de la galaxie, Babidi et Dabra faisait partie de la liste des futurs mort pour la sécurité des saiyans, ils étaient trop dangereux pour continuer à vivre car ils représentaient une menace pour l'univers tout entier.

Le comportement de Pitaya l'inquiétait d'une certaine manière, il n'était pas stupide et savait bien qu'elle voulait se venger, peut-être même jusqu'à aller à tuer le saiyan manipulé. Gohan ne savait pas vraiment quoi penser d'elle, mais il se doutait de quelque chose, il se doutait de ressentir un sentiment bien connu, il se doutait d'être tombé amoureux d'elle. Tout cela n'était que des doutes alors il n'était pas sûr de lui mais les doutes l'assaillaient depuis la finale du tournoi, voire même un peu avant cela, ses impressions s'étaient confirmé au moment où il avait eu peur de la voir venir combattre à ses côtes, il avait peur qu'elle ne se blesse sérieusement en affrontant un des serviteurs de Babidi. Mais d'un autre côté, c'était une guerrière puissante dans les standard actuelle de la société saiyan, elle avait profité de la capacité unique des saiyans lors d'une guerison était complété, le Boost Zenkai, sa force devait être passé d'environ 25 000 à 50 000 ou peut-être même plus, la vérité étant que Gohan ne le savait aucunement car il ne l'avait plus vu combattre depuis le tournoi. Il souffla un coup alors qu'il atterrissait au niveau du troisième étage, peut-être bien qu'elle méritait d'affronter Végéta à sa place, pourvu qu'elle ne se fasse pas mal sinon il interviendrait pour éviter cela.

''Pitaya, tu veux avoir ta revanche contre Végéta, n'est-ce pas ?''

''Bien sûr que je le veux, pourquoi cette question ?'' demanda-elle avec un mince espoir que Gohan lui propose de se battre.

''J'estime que tu mérites plus de te battre avec lui que moi. Je n'interviendrais que s'il te blesse ou si tu me le demande, alors si tu veux l'affronter, tu le peux.'' déclara-il la boule au ventre, sa principale inquiétude était qu'elle ne se blesse lors de ce combat.

Elle mit deux secondes avant de saisir complètement ce que Gohan venait de lui dire, lui avait-il demandé si elle voulait se taper avec Végéta ? Elle cligna des yeux de surprise, mais elle se ressaisit très vite, un large sourire se dessinant sur ses menus lèvres. ''Sérieusement, tu me laisse m'en occuper ? Si tu savais à quel point ça me fait plaisir !'' assura-elle avec joie et bonheur, ''je vais enfin pouvoir mettre un terme à sa misérable vie.'' continua-elle avec un petit sourire.

''Non. Tuer c'est tuer, le faire c'est perdre une partie de son âme et de sa bonne conscience ; je t'en empêcherait s'il le faut. Personne ne mérite la mort, surtout pas un homme qui a été réduit en esclavage par un sorcier maléfique, Végéta s'excusera une fois qu'il sera sortie de cet état.''

''Végéta n'est pas si mauvais que ce que tu as vue, il n'est plus le même à cause du sorcier, je le connais depuis longtemps, nous aurions dû être dans le même commando lui et moi. Les choses en changé pour le mieux, que ce soit pour lui ou pour moi, mais on s'est rapproché ces dernières années ; il est presque comme mon meilleur ami, alors je t'empêcherais de le tuer s'il le faut.'' Intervient Raditz

''Très bien, mais il prendra ses coups.'' rétorqua-elle avec un ton dur.

Tous restèrent à attendre patiemment jusqu'à ce que leur vœu du moment soit exaucé…

A suivre
Mes fanfics :

Le souhait de Gohan: viewtopic.php?f=42&t=8969&p=445791#p445791

Raditz, frère de Goku: viewtopic.php?f=42&t=9084&p=446296#p446296
Avatar de l’utilisateur
Gaetan23
 
Messages: 44
Inscription: Dim Fév 04, 2018 23:19
Localisation: Namek

Re: Le souhait de Gohan

Messagepar Gaetan23 le Mer Sep 05, 2018 16:50

Chapitre 13
Le navire de Babidi 2


La porte du troisième étage s'ouvrit lentement sous les yeux impatients des saiyans, ils allaient enfin pouvoir revoir Végéta et lui parler. Le combat semblait inévitable pour beaucoup d'entre eux, mais Raditz était persuadé de pouvoir convaincre son ami de revenir dans le droit chemin, le chevelu était sûr de lui lorsqu'il pensait pouvoir le ramener avec eux vivant. Gohan, lui de son côté était moins sûr de pouvoir faire revenir l'ex prince, le fait étant que ce dernier le haïssait au plus haut point et qu'il ne l'écouterait pas, quand bien même ses paroles seraient valables. Néanmoins, le Roi espérait vraiment que le majin fasse son retour auprès de la cour saiyan, secrètement, le fils aîné de Baddack souhaitait que Végéta retourne dans le chemin du bien et rejoigne son commando nouvellement formé, il y avait pensé en attendant son arrivée.

Alors que tous guettaient la porte, une ombre vêtue de noir sortit de l'obscurité et la silhouette mince de Végéta se montra à tous. Un mince sourire pouvait être vu sur son visage malgré les cernés et la fatigue accrue, son regard zyeuta l'intégrité de la salle et s'arrêta sur trois personne en particuliers.

''Eh bien, voilà donc le pitoyable Roi et sa 'magnifique' horde… Qu'importe, je vais me faire le plaisir de vous torturer avant de vous achever. Vous ne pouvez plus faire grand-chose pour arrêter la résurrection de Boo, il en est à plus de trois-quart. Bientôt, je vais pouvoir conquérir la galaxie comme mon père le souhaitait avant que tu ne le détrône et qu'il ne meure de maladie. Tu as ruiné mon existence Gohan !''

''Tu m'en veux car je t'ai pris ton trône et amené les saiyans à devenir pacifiste ? Regardes-toi dans une glace Végéta, as-tu vu ce que tu es devenu ? Tu n'es qu'un esclave sans honneur !''

''Comment oses-tu me parler comme ça !'' hurla-il de rage en fonçant vers son suzerain

Le fils de Baddack ne broncha pas le moins du monde et resta bien fixé sur ses appuis, lentement, il se décala vers la gauche et saisit le poing hargneux du gardien du troisième étage. Les deux se livrent à un duel de regard durant presque une minute jusqu'à l'intervention de Pitaya, cette dernière frappa durement le ventre de son ancien agresseur et le fit tomber à la renverse sur le sol.

''C'est moi ton adversaire, et non Gohan.'' Une pointe de colère évidente dans sa voix

Elle n'eut de réponse qu'un stupide rire insolent avant que la bataille commence, les deux se tournant l'un autour de l'autre, essayant de trouver la meilleure position et une faille dans la garde adverse avant de procéder à un coup de semonce. Une ambiance stressante était ressentie par tous ceux dans la pièce, chacun intéressé par le combat pour une raison qui leur étaient propres. Ils se fixèrent ainsi pendant cinq longues minutes avant que la saiyanne ait décidée de commencer d'attaquer. Elle recula de quelque mètre et utilisa le mur comme appui, elle utilisa ses pieds pour se propulser à haute vitesse vers lui, répétant l'opération alors qu'il esquivait difficilement chaque vague.Les murs tremblèrent bruyamment alors que tous étaient choqués par la vitesse du combat, même les supers saiyans ne savaient plus trop quoi pensaient de ce qu'ils voyaient, était-ce réellement des guerriers moyens ?

Le groupe des héros regardait le match en toute sérénité et tranquillité, pour eux tout allait bien, mais deux membres important d'entre eux craignaient que cela ne soit pas le cas. Kibito et Neptune pensaient à raison que les chocs répétés dans la pièce pourraient mener à la résurrection de Boo, et ça, personne ne le souhaitait. Le dieu supreme était même persuadé que le seuil de puissance requis pour le démon était d'environ quatre-vingt dix pourcents, soit à deux doigts de la débandade, mais ils ne pouvaient s’aventurer plus profondément dans le navire que si les gardiens de chaque étages étaient vaincu. Autrement dit, ils ferraient mieux de vaincre tous ceux qui restent à vaincre avant que Boo ne soit ressuscité, mais pour cela il faudrait que les combats forcés se finissent au plus vite. La situation était terriblement stressante pour lui, car il ne fessait qu'observer la suite des événements sans pouvoir réellement agir en conséquence.

''Pitaya, dépêchez-vous de finir ce combat car sinon Boo pourrait finir par revenir à la vie !''

Les deux combattants s’arrêtèrent durant quelque secondes, regardants celui qui avait osé les interrompre durant un moment si intense. Végéta ignora l'homme et profita du peu de temps gagné pour reprendre son souffle, alors que Pitaya hochait la tête, même si elle tenait absolument à vaincre son adversaire, elle savait parfaitement que le démon pourrait causer bien plus de problèmes que l'ex-prince. Décidant d'y aller à fond, elle se remit en position et commença à charger son énergie pour libérer tout ce qu'elle avait en elle.

''Kaio Shin ou non, j'en ai marre d'attendre vos ordres ; je vais creuser un trou jusqu'à l'étage prochain et tabasser ce foutu démon !'' cria Baddack, commençant à en avoir sérieusement assez d'être en stand-by.

Oh non. Tout se déroulait de plus en plus mal pour Neptune, la peur s'accentuait, son cœur commençait à battre de plus en plus fort alors que l'énergie sortant de la paume de Baddack était de plus en plus imposante. Une boule de ki d'un diamètre de cinquante centimètres atteignit alors le carrelage du troisième étage, et creusa son bout de chemin jusqu'à l'étage inférieur, Shin prit son temps pour analyser les choses en espérant fortement que l'explosion qu'il n'avait pu endiguer n'avait pas été la source du réveil de majin Boo. Une épaisse fumée se dégagea du trou nouvellement créé par le saiyan trentenaire, le dieu suprême n'eut pas même le temps de cligner des yeux que deux ombres se faufilèrent vers l'ultime étage, le laissant, lui, à la traîne derrière eux. Il serait bien resté avec Gohan afin de rester avec le plus fort du groupe, mais par malheur, si Boo venait à se réveiller, il ferait mieux de se tenir en face de lui pour pouvoir agir au plus vite.

Végéta trembla de peur lorsqu'il regarda l'énergie se défouler et s'amuser à détruire l'étage qu'il était censé garder, premièrement, il risquait d'attiser le courroux de son maître, risquant donc d'y perdre la vie dans d'affreuses souffrances. Il fallait absolument pour lui qu'il se rattrape en vainquant la saiyanne en face de lui, mais la situation commençait à tourner en son désavantage, certes ses compétences martiales et physiques avaient été améliorées par le sortilège mais il en restait tout à fait normal, en vérité, il profitait de la faiblesse de ses ennemis pour paraître plus résistant qu'il ne l'était, mais en face d'une personne d'un niveau équivalent aux siens… Il n'avait juste qu'un léger avantage physique, mais rien de vraiment transcendant. Dire qu'il était juste fatigué serait un grand euphémisme, car en réalité, il était totalement épuisé et vidé de son endurance, alors qu'à contrario son adversaire semblait encore dans une forme décente. Dès l'instant où il vit toute la puissance énergétique rassemblée par l’élégante guerrière, il commença à sérieusement se demander s'il allait survivre, mais il n'avait pas d'autre choix que de résister, il le fallait, il le devait, il le voulait de toute son âme.

La toute-puissance du désespoir le saisi fermement et le planta profondément dans le sol encore présent, et il cria de toutes ses forces en croisant ses bras au-dessus de son visage, afin d'éviter la décapitation certaine. Un faisceau vert grandissant fonça alors vers lui et souffla son souffle ardent sur sa silhouette. La majorité de son corps reçut la grande attaque et il en tomba à la reverse, brûlé plus que sérieusement, dans sa chute il ferma les yeux et jura qu'il s'en sortirait. Il n'était pas type d'homme à périr comme cela.

''Bien, allons-y maintenant'' déclara la saiyanne avec un petit sourire
A l'étage inférieur, cinq minutes plus tard

''Tu es plus puissant que je ne le pensais, démon !'' disait un homme musclé entourée d'une aura dorée.

''Ne pense pas que tu puisses me vaincre… tu es bien plus faible que ton fils. Sur mon honneur, je jure de te vaincre pour effacer la disgrâce que j'ai subie.'' Dabra le roi des démons était clairement fatigué, physiquement et mentalement, mais il ne pouvait pas reculer devant un adversaire, d'autant plus que celui qui était en face de lui était d'un niveau abordable. L'être à la peau rouge lança une imposante salve de ki pour faire reculer son adversaire au sol.

Baddack fit un pas vers la droite, esquivant la boule d'énergie concentrée. Un mince rictus se dessina sur les lèvres sèches du héro du peuple, il avait toutes ses chances contre le gardien du quatrième étage. Certes, il n'affrontait pas quelqu'un d'aussi puisant qu'il ne le voulait, mais au moins il affrontait quelqu'un capable de lui tenir tête ne serait-ce qu'une dizaine de minutes. Depuis qu'il avait affronté et vaincu Cold, plus personne, hormis son fils adoptif n'avait pu lui tenir tête longtemps, court était leur match puisqu'il gagnait continuellement, mais enfin un challenger pointait le bout de son nez. Il allait bien s'amuser avec lui…

Dabra qui fixait son adversaire depuis le ciel était totalement concentré, il avait testé son ennemi du jour avec plusieurs attaques, que ce soit avec du ki ou avec des attaques au corps-à-corps, mais rien n'y faisait, ses offensives étaient toujours bloqués ou contrés. Heureusement pour lui qu'il avait sa botte cachée, sa précieuse lame démoniaque qu'il peut invoquer à volonté lui servira bien pour prendre par surprise le saiyan trentenaire, le tuerait-il de face ou de dos ? Amusante question, n'est-ce pas ? L'esclave de Babidi connaissait néanmoins la réponse à sa question, il n'y avait rien de plus savoureux que d'arracher la vie de son ennemi en le regardant droit dans les yeux, pouvoir profiter de la luxure de la guerre était un immense privilège, qu'il était heureux d'être un seigneur démon !

Il fonça alors sans attendre vers le guerrier doré et tenta de lui assener un uppercut du gauche avant de continuer avec un coup de coude du droit, pendant le super saiyan bloquait son attaque venant de la gauche, mais une fois n'était pas coutume, ses deux attaques furent brillamment contrées par l'homme qui scintillait d'une folle énergie. ''Putain !'' hurla le plus faible des deux de frustration, puis il se désengagea avant de se figer dans une position de défense quelque mètres plus loin, espérant qu'il aurait quelque secondes pour mieux récupérer son souffle. Il lui fallait attendre le moment idéal pour le planter avec sa belle épée courbée, s'il perdait l'effet de surprise alors il se retrouverait dans une situation des plus délicates.

''Est-ce tout ce dont tu es capable ? Gohan a bien dû s'amuser avec toi, mais sache que moi je ne m'amuse pas avec les laquais d'un ridicule sorcier. Tu ne dois ta survie qu'à ta chance insolente, mais sache que je vais discipliner cette insolence !'' cria-il avec véhémence avant de se volatiliser rapidement.

Il avait honte. Il avait la boule au ventre. Il avait peur, peur de mourir, jamais il n'avait été si surpassé que ce jour-ci. Il était la honte des démons. Il était la honte de sa lignée. Il était seul. Il était qu'un simple esclave destiné à être manipulé comme un simple outil. Il était destiné à mourir, tout cela car il avait eu un sursaut d'orgueil en acceptant l'offre du sorcier. Il regrettait tout.

Tremblant de tout son être, il fouilla la pièce de droite à gauche puis de haut en bas, avant de se tourner pour répéter la même opération. ''Mauvaise direction, le faible !'', entendu-il avant de se retourner pour recevoir un coup lourd dans l'abdomen, abdomen qui fut si choqué qu'il s'effondra sur le sol, secoué de spasme, le sang jaillissant allégrement de sa bouche en direction du carrelage. Le poing de Baddack se balança une nouvelle fois avec plus de force et de fougue, puis il répéta encore et encore le geste jusqu'à que Dabra ne sombre dans l'inconscience.

Ce fut avec un petit geste que Baddack essuya le sang mauve qui s'étalait sur l'intégralité de sa main. La sensation le grisa mais il se reprit bien vite à son goût... Au moins il résista un peu, pensa-il alors qu'il regardait l'homme gisant à ses pieds, dois-je le laisser en vie ?Il ne mérite même pas que je le finisse...Pitoyable. J'imagine que Gohan souhaiterait que je lui laisse une seconde chance.

''Papa !'' hurla la voix familière de son fils aîné, suivi de près par Pitaya. ''Tu as eu le démon ? Il semble être encore en vie… Tant mieux, je ne pense pas qu'il soit une menace vu l'état dans lequel tu l'as mis.''

''Et il se prétendait 'Roi des démons', même Raditz aurait pu le vaincre.''

''Hé, je l'aurais vaincu en moins de temps que toi !'' rétorqua le chevelu qui avait assisté au combat depuis le début.

''Vous en parlez tous comme s'il était faible, mais pourtant il faisait peur à messieurs Neptune…''

Le dieu suprême et son assistant étaient d'ailleurs présents dans la pièce où avait eu lieu le combat mais à la vue inquiétante du seigneurs des démons ils s'étaient planqué dans un coin et avaient patiemment attendu que le combat se finisse.

''Vous ne vous rendez pas compte de votre étrange puissance, Dabra est l'un des êtres les plus craints de tout l'univers ! Il n'y a que le dieu de la destruction et Boo qui lui sont clairement supérieurs, et vous aussi, hormis Pitaya et les enfants jumeaux.'' résonna la voix du grand serviteur.

Alors que le serviteur à la peau rougeâtre s'acharnait à expliquer pourquoi le Roi des démons était un adversaire craint et reconnu pour sa cruauté, la porte qui devait mener au cocon de Boo restait bien évidemment fermé. Les saiyans qui n'avaient aucun intérêt à écouter l'inédit discours déjà entendu de Kibito, remarquèrent que la porte n'était toujours pas ouverte, ce qui aurait dû être le cas. Ils avaient vaincu le plus remarquable des champions du sorcier jaune mais il aurait été se voiler la face que de penser que la porte se serait ouverte aussi simplement. Il allait falloir rentrer dans le tas pour rejoindre la pièce où se trouvait le cocon du majin, chose que commença à envisager Baddack qui voulait réellement un combat. Il tuerait le sorcier et sa créature, car il espérait secrètement que le monstre soit réveillé de son sommeil millénaire afin d'avoir un véritable combat. Il avait envie de se sentir comme avant, sentir le sang couler depuis ses mains, sentir la vie quitter le corps de sa cible, se sentir revivre en enlevant la vie a nouveau. Ses pulsions le mordaient a mort, il en avait envie à n'importe quel prix : vouloir revivre comme avant, en chef de commando risquant sa vie pour mieux la vivre. Gohan lui avait offert un nouveau style de vie qui lui avait plu durant un moment, mais la paix n'était pas sa chose comme l'était l'art de la guerre, dans la paix il n'y avait pas ce grain d'adrénaline et de peur stupéfiante qui faisait vivre le véritable saiyan, dans la guerre si. Dans la guerre il se sentait revivre, dans la paix il se sentait mourir à petit feu, ils se ramollissait en élevant ses enfants aux côtés de Gine.

Il avait besoin d'un second souffle, il avait besoin de la guerre.

Tout ce qu'il y avait en face de lui devint soudainement incolore puis il vut tous ceux auprès de lui rester statique telles des statues de pierre. Le saiyan prit peur mais contenu ses émotions comme il en était habituellement capable, il n'y avait pas de doute, ce foutu sorcier avait lancé un sortilège pour stopper le temps ou pétrifier tous ceux qui l'entouraient, mais pourquoi était-il encore intact lui ? Cela n'avait aucun sens, il devrait être dans le même état que les autres, il maintenait toujours sa transformation en super saiyan ce qui l'avait éventuellement protégé de la magie fourbe de Babidi.

Qu'importe, il devait réveiller les autres et les sortir de cet état second dans lequel ils se trouvaient tous… où il pourrait casser la porte de l'étage pour aller s'occuper de la créature et de son monstre. Dès lors que l'idée lui vint, il considéra qu'il ne pouvait pas trouver mieux alors il leva sa main et concentra une quantité d'énergie non négligeable avant de la lancer vers la porte, mais étrangement toute énergie disparue de sa paume. Choqué et profondément intrigué, le saiyan tenta la voie de la curiosité et chargea encore une fois de l'énergie dans sa paume et retenta de la lancer pour parvenir au même résultat inutile.

''Fais chier, si seulement j'étais plus puissant je pourrais casser tout sortilège !'' cria-il avec rage et amertume envers lui-même

''Oh ! Mais ce n'est pas un problème, saiyan. Je peux te la donner cette puissance… Je peux lire en toi comme dans un livre ouvert, je sais ce que tu veux au plus profond de toi, et je sais aussi bien que toi que ce que tu veux ne t'es pas facilement accessible. Mais si tu jures fidélité je pourrais quasiment doubler ta puissance…''

''Babidi ?! Viens là que je te bute enfoiré ! Je vais te retrouver toi et ton monstre puis je vais vous tuer !''

''Réfléchi bien Baddack, tu veux me tuer alors que je suis le seul a pouvoir t'offrir une vie de combat et de guerre ? Crois-moi, tu en rencontreras des adversaires puissants en te soumettant à moi. Tu pourras faire comme avant et tuer pour te sentir mieux. Tuer pour s'amuser c'est ça qui te permet de te sentir vivre, n'est-ce pas ?''

Vivre de la guerre comme auparavant tentait réellement le saiyan à ce moment-là, mais l'idée d'être soumis en esclavage par un vieux salopard de sorcier lâche coupa court à toute discussion. Il n'avait pas à se soumettre pour obtenir plus de puissance comme le chien galeux qu'était Végéta, il ne serait plus jamais l'esclave de quelqu'un. Il avait fait son choix et il ne s'en détournerait pas, il trouverait bien un moyen de combler ses pulsions. Tant qu'à faire, ils les combleraient en s'amusant avec la dépouille du sorcier.

''Tu peux aller crever en enfer, sorcier ! Jamais je n'accepterais ton offre ! Je suis plus qu'assez puissant pour te vaincre, craint moi comme tu crains la mort car c'est ce que je vais te donner !''

Seul dans le coin sombre de ses quartiers, le grand magicien comprit qu'il ne pouvait pas convertir l'esprit rebelle du saiyan, il avait réussi avec Végéta car il souhaitait ardemment acquérir plus de puissance mais ce n'était pas le cas pour Baddack. La vérité étant que l'offre soumise par le mage noir ne le tentait pas, il n'était pas prêt à devenir un pantin pour vivre plus de guerre. Tant pis pour lui, il sera bientôt exterminé par Boo… pensa-il alors qu'il se dirigeait vers la petite pièce où se trouvait le cocon du majin.

''Il est à 85 % de ses capacités maximales… Mais ce sera bien suffisant pour les tuer'' remarqua-il avant de partir dans un grand rire. ''Ha ha ha, maintenant il est temps d'ouvrir la porte et de ressusciter mon cher !''

Juste avant de commencer à réciter la formule qui allait ramener le monstre à la vie, le sorcier fit un court mouvement du bras gauche en direction du plafond, ouvrant la porte de l'étage où était le groupe désordonné de Neptune. Décidant qu'il ferait mieux de s'appliquer, il se replongea aisément dans ses incantations démoniaques alors que le navire entier commençait à trembler entièrement.
Dans l'étage supérieur

Un terrible mal de tête s'installa en Baddack alors que le saiyan voyait sa vue se rétablir. Ses compagnons et sa famille allaient bien mieux, ils étaient justes en train de s'interroger sur pourquoi les murs semblaient défaillants, tandis que lui essayait de se relever alors que son corps avait l'air de peser une tonne. Ses jambes le brûlaient continuellement comme les décombres d'une cité mise à sac, ses bras lui rendaient la même sensation alors que sa tête le piquait tel le givre. Il souffrait follement du contrecoup de la magie vaine, personne ne l'avaient remarqué jusqu'à que son fils aîné ne s’aperçoive de ses souffrances et ne vienne l'aider.

''Incroyable ! Il n'a pas succombé à la tentative de perversion de Babidi… Quel force démentiel !'' s'insurgea le kaioshin, ''Kibito, soigne-le. Nous, nous allons vers la chambre de Babidi, il semblerait qu'il ait commencé le rituel… nous n'avons plus de temps à perdre en discussion stérile ! Suivez-moi, tous.'' s'empressa-il de dire avant de foncer vers la porte désormais ouverte.

Le précieux soigneur alla s'atteler à sa tâche tandis que tous partirent en la compagnie du dieu suprême, Gohan adressa un petit sourire et des mots rassurants à son père avant de partir sans tarder. Il allait devoir affronter un adversaire de taille s'il ne se bougeait pas sérieusement.

''Non ne partaient pas sans moi !'' cria le saiyan trentenaire, mais voyant que personne n'était là, il se tourna alors vers son infirmier. ''Combien de temps ?'' demanda-il avec entrain

''Je dirai entre huit et dix minutes, il ne s'agit pas de soigner une douleur physique donc ce n'est pas ma spécialité alors je vais mettre un peu de temps, veuillez m'en excuser.''

''Ouais, tu ferais mieux de te bouger car j'ai vraiment envie de tuer ce foutu sorcier.'' Baddack regardait patiemment la porte alors qu'il ressentait une mauvaise impression, ses fils étaient bien assez fort pour se protéger mutuellement, n'était-ce pas le cas ?

Plus bas, quatre minutes plus tard

Gohan parcouru les longs couloirs blancs aux côtés de ses alliés durant quelque minutes, le stress montant à chaque pas effectué, pas qu'il avait peur de se battre mais réveiller un monstre pouvant terrifier un dieu… dieu qui avait d'ailleurs peur de Dabra. Bien que Gohan ait perdu une partie de l'estime qu'il avait pour l'être divin, il lui accordait toujours sa confiance. Neptune était censé pouvoir identifié qui était l'être vivant le plus puissant dans la galaxie, de ce fait s'il ne pouvait pas avoir l'esprit tranquille lorsque le nom de Boo était évoqué, c'est que l'ennemi était réellement puissant.

La crainte de Gohan était d'autant plus élargi lorsqu'il pensait à ses proches, à ses amis et à son peuple. Il devait empêcher le monstre de renaître sinon il devra combattre quelque chose dont il ignorait les véritables capacités en combat, et être dans le doute n'était pas chose qu'aimait le Roi. L'éducation qu'il avait eue lors de ses douze premières années de vie l'avait conditionné ainsi, il appréciait de savoir un maximum avant de livrer bataille. Jamais auparavant il n'avait été confronté à un ennemi dont il ignorait tant des compétences, selon Kaio Shin, son adversaire était incroyablement puissant, mais d'après le dieu Dabra était très puissant, de ce fait Gohan ne savait pas comment aborder le combat dans le cas où le démon reviendrait à la vie.

''C'est ici !'' dit la voix nasillarde du Dieu.

Le fils de Baddack observa alors la porte devant lui et demanda alors à tous de reculer, tous s'ordonnèrent même Neptune. Il n'y avait qu'une seule énergie dans la pièce, celle du pitoyable sorcier, mais lentement une autre énergie se fit découvrir. Elle était faible, mais grandissait de seconde en seconde jusqu'à devenir clairement inquiétante. Gohan se figea durant une poignée de secondes avant d'enfoncer la porte avec son bras gauche, puis il commença à charger une puissante salve de ki dans son autre main.

Lorsqu'il pénétra à l'intérieur du lieu, il eut l'impression d'étouffer, l'air était des plus irrespirables, il était lourd et l'odeur putride n'aidait pas, mais le saiyan n'attendit pas une seconde de plus et balança son ki en direction du sorcier. Tout se déroula en une poignée de secondes, le Dieu suprême l'ordonna de stopper son attaque mais ses dires tombèrent dans l'oreille d'un sourd, l'orbe d'énergie pure perfora immédiatement le mage au niveau du ventre alors que ce dernier regardait son assassin avec une stupéfaction ahurissante. Le Roi des saiyans pouvait affirmer que le sorcier n'avait pas ressenti leur énergie et qu'il devait être trop occupé dans ses incantations.

En un instant, l'air insupportable changea du tout au tout et devint viable et respirable, permettant à tous de respirer à nouveau. La chambre du sorcier était malsaine, vraiment malsaine, les murs étaient d'un étrange rose pale et une étrange buée de la même couleur ornait l'air. Raditz tenta d'ailleurs de toucher cette étrange décoration mais rien n'y fit, il ne parvenait tout simplement pas à l'attraper dans sa main, pourtant il n'avait pas été faute d'avoir essayé.

Pitaya, elle, s'approcha de Gohan et regarda la pièce à côté de lui, observant la zone. ''C'est fini alors, il n'y aura pas de monstre à combattre pour toi.'' dit-elle avec un brin d'humour appréciable.

''Ouais, je suis bien content. J'aurais aimé l'affronter mais cela aurait pu être dangereux pour tout le monde si jamais j'avais perdu. Heureusement que nous sommes intervenu à temps pour l'interrompre.'' déclara-il en jetant un œil à la dépouille sanguinolente de Babidi, puis d'un geste assuré il jeta une nouvelle sphère d'énergie pour brûler définitivement le cadavre encore chaud du mage. C'était surtout par mesure de précaution pour lui, une créature pareille pouvait très bien camoufler son énergie vitale et faire croire qu'elle était en vie, il fallait mieux l'effacer de la surface de la planète.

''Ne t'en fais pas Gohan, tu trouveras toujours quelqu'un de puissant à affronter !''

''Eh eh, toujours plus fort que sois. Maintenant, allons voir Neptune, vu que tout est fini.''

Les deux se retournèrent alors pour voir la silhouette du dieu complètement choqué, il tremblait de tout son corps, ses yeux fixant les particules rosâtres peuplant la salle.''Il...Il...Il est là !'' hurla-il à la mort alors qu'il fixait un Gohan absolument perdu, '' Boo est là !''. Gohan comprit rapidement ce qu'étaient les choses roses qui tournaient autour de lui et il les écarta vivement de lui, Raditz faisant de même autour de lui et du dieu, alors que les enfants jumeaux imitaient ce qu'ils voyaient.

La totalité des étranges particules se regroupèrent et formèrent alors une sphère sous les yeux ébahit du groupe. Le Kaio Shin avait l'air bien plus effrayé que les autres car lui seul savait ce dont était capable la créature, lui seul savait à quel point tous ses amis avaient été brutalement et joyeusement assassiné par Boo, lui seul savait ce qui risquait de se produire. Savoir qu'il était le seul vraiment terrorisé le troublait au plus haut point, les saiyans étaient-ils fous de ne pas craindre la mort ? Qu'avaient-ils dont à être calme et serein alors qu'ils allaient connaître la chose la plus horrible de leur courte existence ?

Alors qu'il fut surpris durant quelque secondes, le Roi de tous les saiyans et son groupe reprirent leur esprit et leur sang-froid, prêt à en découdre face au monstre. Un affrontement allait avoir lieu ici même, sur leurs terres qu'ils devaient et voulaient protéger ; le monstre allait avoir un féroce comité d'accueil. Tous les saiyans qui en étaient capables se transformèrent en super saiyan, et les autres restèrent sur leur garde, lentement, toutes les particules formèrent une sorte de corps assez massif.

La silhouette sans visage se posa alors au sol alors que Raditz adressait un regard à son frère, lentement le monstre ouvrit les yeux et fixa ceux en face de lui. Les saiyans en firent de même mais furent néanmoins grandement surpris par l'apparence physique du monstre qui semblait presque enfantine, peau rose, corps gros, visage joyeux et surtout des habits lui donnant l'air d'un enfant de cinq ou six ans.

Le majin les regarda tous durant une poignée de secondes avant de s'exclamer d'une voix aiguë et enfantine, ''Boo veut s'amuser avec toi !'' en pointant son énorme doigt en direction de Raditz. Le fils de Baddack ne vit même pas le poing le percuter et il sentit tout son corps exploser à l'intérieur alors qu'il était projeté directement dans un mur, ses côtes semblaient être réduites en miettes et son dos lui faisait très mal au niveau de l'épine dorsale mais il pouvait encore bouger et sentir ses jambes mais plus pour longtemps car il sombra directement dans un lourd coma alors que du sang couler de son torse et de sa bouche.

''Raditz !'' cria Gohan en se précipitant vers son frère encastré dans un des murs de la chambres de Babidi, l’agresseur de son frère se mit à rire frénétiquement alors que Gohan se mettait à trembler de rage. Il n'avait même pas vu l'attaque de Boo, il n'était très clairement pas assez puissant pour pouvoir le vaincre, et cela lui mettait la rage au ventre, pour qui se prenait-il ? Quelqu'un qui n'était même pas capable de protéger son propre frère ? La rage commença à le consumer alors que le gros démon rose commençait à le regarder sérieusement.

''Tu vas payer Boo !'' rugit-il alors qu'une énergie débordante commençait à monter en flèche en lui, des éclairs l'entourant désormais tandis que tous le regardaient avec surprise. Il semblait différent, différent il était. Jamais un saiyan n'avait pu dégager une telle envie de sang, et Boo ne s'y trompait pas, l'homme qu'il avait en face de lui était quelqu'un d'immensément puissant, peut-être même qu'il pourrait lui offrir un défi…

Pitaya regarda Gohan avec surprise, elle n'avait vu cette forme qu'une seul fois auparavant, lorsqu'il l'avait sauvé de Végéta. Mais cette transformation était un peu plus différente de ce dont elle se souvenait, les éclairs semblaient plus violent et vifs et les muscles du Roi étaient plus imposants mais il parviendrait sûrement à garder sa vitesse si caractéristique, mais cela n'était pas le changement le plus incroyable qu'il y avait eu, oh que non. Les cheveux de Gohan étaient plus long et s’arrêtaient à ses épaules et ses sourcils semblaient plus fin et moins touffu que lorsqu'il était sous sa forme de base. Il dégageait un air grandiosement surpuissant, non, une puissance inédite qu'aucun membre de l'espèce saiyan n'avait jamais pu posséder à ce jour-là.

Le Roi s'élança d'un seul pas en avant et balança avec une violence irrespectueuse un énorme crochet du droit en plein milieu du visage de son ennemi qui partit voler à travers toutes les pièces que comportait l'étage, avant d'être finalement rattrapé par un extraordinaire uppercut du gauche en direction du ciel. Boo traversa tous les étages du vaisseau spatial avant de pouvoir goutter à l'air aride de la planète Végéta.

Baddack vit quelque chose défoncer l'étage dans lequel il se faisait soigner par Kibito, cette chose avait une apparence étrange pour lui. Ce devait être un sbire du sorcier que Gohan avait envoyé valdingué à travers le vaisseau, mais à la vue de ce qui n'était rien pour le saiyan, son, infirmier, lui, eu une réaction complètement opposé. D'abord il commença à trembler avant de se mettre à paniquer bruyamment et à signaler son incompréhension, ''Mais ce n'est pas… pas...pas possible! Ce ne peut pas… pas être majin Boo ! Pourtant maître Kaio Shin était là !''

Baddack comprit instantanément lorsqu'il entendit le nom de Boo, le fameux dieu avait échoué à empêcher la résurrection du monstre, tant pis, ses fils allaient s'en charger sans trembler, la preuve étant que le monstre avait volé à travers les murs de la pièce. Cependant, le saiyan ne pouvait analyser clairement la situation car ses sens étaient brouiller à cause des soins prodigué par le serviteur de Neptune. Il ne pouvait pas très bien sentir les énergies, mais il sentit difficilement celle du monstre et de son fils, pour finalement s’apercevoir que les deux étaient d'un niveau sensiblement équivalent, peut-être bien légèrement supérieur pour Gohan, mais le saiyan de sang-pur ne pouvait l'affirmer explicitement. Voyant que l'imbécile qui était en train de le soigner n'avait pas comprit que le combat était équilibré, Baddack décida alors de se lever, coupant alors tous les soins, bien qu'il ait toujours quelques douleurs, cela restait suffisamment acceptable pour qu'il puisse utiliser son corps et même se battre s'il le devait. Le saiyan commença alors à lever son énergie pour pouvoir suivre la trace du ki du monstre lorsqu'il repéra son fils qui fonça à toute vitesse à la poursuite du monstre qu'il avait envoyé voler. A cause du flou dû à sa vitesse, Baddack ne pu discerné clairement les différences qu'avaient engendré la nouvelle transformation de son fils, mais il remarqua alors directement la grande puissance qu'il dégageait. Jamais le saiyan n'avait sentit quelque chose d'aussi… d'aussi gigantesque et titanesque, personne ne pouvait défier son fils.

Mais alors que l'énergie de Gohan montait dans le ciel, celle de son fils cadet, Raditz, descendait en direction des abysses. La rage de son fils aîné venait peut-être du fait que son frère fut blesser. Sans hésité l'espace d'une seconde, le fier guerrier saisit par le col Kibito et fonça en direction de son fils mourant afin de le faire soigner.
Plus haut, à la surface de la planète Végéta (deux minutes plus tard)

''Toi très fort ! Moi très amusé par toi ! Boo vouloir amusement avec toi ! Joue avec moi encore une fois !'' cria joyeusement Boo en direction de son compagnon de jeu qui semblait sur les nerfs.

Gohan avait encore plus la rage que lorsque son frère fut blessé par cet espèce de… de créature démoniaque, il n'avait même pas été capable de lui infliger des dégâts corrects car chacun de ses coups étaient absorbé par la peau élastique de son adversaire. ''Tu veux jouer c'est ça ?!'' hurla-il de frustration et de rage alors que le monstre enfantin hochait simplement la tête, '' Alors encaisse donc ça !'' continua-il en armant un Kaméhameha dont la couleur bleuté fit frémir d'impatience Boo.

Quand bien même Gohan était dans un état de rage pur, il n'oubliait pas d'user de ruse afin de gagner le combat, il n'était pas stupide, son adversaire était plus endurant et résistant que lui. Peut-être bien qu'en terme de force il lui était supérieur mais voilà son seul avantage face à un adversaire pouvant encaisser les attaques physiques comme personne ne le pouvait. Son ancien maître Piccolo l'aurait fait, et le saiyan avait apprit auprès de lui la ruse et la sagesse. Si jamais il ne parvenait pas à tuer son adversaire, alors personne de son peuple ne pourrait résister longtemps face à la puissance dévastatrice du monstre. C'est en imaginant des images de sa famille, de son peuple, et de Pitaya tuées par le démon que la vague légendaire de la tortue se chargea au paroxysme de sa puissance. Il lança alors ses bras vers l'avant, fendant l'air chaud de la planète tandis que la vague de ki partit tel un boulet de canon en direction du visage de Boo.

La vague de ki avala en elle l'intégralité du haut du corps de son ennemi et continua son chemin jusqu 'à heurter une montagne à une centaine de mètre plus loin. Alors que la montagne s'écroulait rapidement vers sa direction, le Roi des saiyans recula et esquiva l’avalanche tandis qu'il fixait le corps rose être recouvert de bout de rocher. Étrangement, Gohan arrivait toujours à sentir l'énergie du monstre, il n'avait pas pu survivre à son attaque… il n'avait plus de tête mais pourtant l'énergie circuler toujours en lui, d'autant plus qu'il ne marchait plus et ne se dégageait pas des décombres. Cela rappela à Gohan la fois où son père avait annihiler la totalité du haut du corps de Cell mais que l'insecte était quand-même parvenu à reconstruire cette partie de son corps.

Gohan resta sur ses gardes et profita de ce court laps de temps pour régénérer une partie de ses forces, il allait devoir détruire l'intégralité de l'enveloppe corporel de Boo s'il voulait en venir à bout. Cela n'allait pas être simple mais il avait un plan pouvant l'aider à accomplir cette tache, puisque Boo mettait un peu de temps avant de revenir, il pourrait s'en sortir en détruisant son ennemi à petit feu.

Au bout de deux minutes passées sous les gravats, une forme visiblement furieuse sortit et cria un :'' Boo pas content, Boo tuer toi !''

Gohan sourit simplement et se mit en position, cela allait être particulièrement long mais il parviendrait à gagner.

A suivre...
Mes fanfics :

Le souhait de Gohan: viewtopic.php?f=42&t=8969&p=445791#p445791

Raditz, frère de Goku: viewtopic.php?f=42&t=9084&p=446296#p446296
Avatar de l’utilisateur
Gaetan23
 
Messages: 44
Inscription: Dim Fév 04, 2018 23:19
Localisation: Namek

Re: Le souhait de Gohan (en cours de réécriture !)

Messagepar Gaetan23 le Dim Sep 09, 2018 23:16

Petit message pour dire que je suis en train de réécrire les premiers chapitres, donc si vous avez aimé ce que j'ai fais avant, je vous encourage à aller voir cette nouvelle version plus pointilleuse de ma fic. Sinon on se revoie tous début octobre.
Mes fanfics :

Le souhait de Gohan: viewtopic.php?f=42&t=8969&p=445791#p445791

Raditz, frère de Goku: viewtopic.php?f=42&t=9084&p=446296#p446296
Avatar de l’utilisateur
Gaetan23
 
Messages: 44
Inscription: Dim Fév 04, 2018 23:19
Localisation: Namek

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités