Shinobi vs Saiya-jin

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Sam Août 17, 2019 21:15

xela26 a écrit:p'tain !!

Radditz commence enfin à poser les bonnes questions !
Après 140+ chapitres... :mrgreen:
Les Edo tensei Uchiha entrent en action !
Spoiler
Image

Une clone sur la fin?!
Qui sait... ? :twisted:
Il fait sauver le soldat Bee!
Mais qui sera assez fou pour le sauver ? Raditz ? :mrgreen:

Bushido a écrit:J’aime décidément pas la mère de Sasuke. :mrgreen: Elle rentre dans la catégorie des personnages de Naruto que j’aime pas. [Ceux tellement forts qu’on évite de demander comment ils ont fait pour mourir quand tu vois la puissance dont ils étaient capable] et dont le principal trait de caractère c’est d’être badass et forte. Elle a l’air vraiment off en comparaison du reste du monde. Quelque part c’est Bien fait parce qu’Edo Tensai de l’autre... Bon. J’espère que les Uchiha dégageront rapidement en toute honnêteté.
C'est effectivement l'impression qu'elle donne pour l'instant, et le côté détestable, disons qu'elle le tient de son fils. :oops:
Mais sa puissance scénaristique trouvera ses limites (on se demandera peut-être même pourquoi elle n'est pas morte plus tôt :lol: ). Malgré son entrée en scène, Mikoto Uchiha ne bénéficiera pas d'une immunité scénaristique. ;-)
Cela dit, pour revenir sur le point de sa mort inexplicable, cela revient à celle de Fugaku Uchiha. Le chef Uchiha maîtrisait le Mangekyô Sharingan. Etant donné son âge, son titre et sa maîtrise potentielle de sa pupille, je serais tenté de dire qu'il était même plus puissant que Shisui. D'ailleurs, j'ai lu quelque part qu'il aurait probablement pu combattre Itachi. Au lieu de ça, lui et Mikoto ont accepté leur destin et celui de leur clan en laissant leur fils accomplir sa propre voie.
Disons qu'avant même d'être puissante, Mikoto a aussi les yeux plus gros que le ventre (un petit côté Saiyan ?), effet terriblement renforcé par sa condition d'Edo Tensei. Par contre, sa particularité est que cette arrogance s'accompagne généralement d'une forme d'intelligence : chacune de ses décisions peuvent être interprétées façon Sasuke (je fous la merde) ou Itachi (j'ai un plan en tête). :P
Concernant les Uchiha, certains pourraient dégager rapidement. Et il n'est pas exclu que Mikoto en fasse partie.

biskus a écrit:La discussion avec zetsu noir et radditz et vraiment intéressante , car tu va etres obliger de développer le lore du clan otsutsuki après tous il s’agit d’extraterrestres venu sur le monde de naruto selon ta fic je vois comme possibilité :par le passé ils ont eu affaire aux saiyens qui les ont forcée à partir de leur planète ( étant donné que les otsutsuki ont largement plus de quelques centaines d’année sur le monde de naruto , ils s’agissait des premiers saiyens peut être Sarada avant d’aller sur tsuful ou des tsuful survivant ayant migres chez naruto ) .
Oh, intéressant, encore plus avec le point des Tsufuls...
Quoi qu'il en soit, l'existence d'un lien entre Saiya-jin et Ôtsutsuki est... probable. :twisted:

Au passage le petit détail du précédent chapitre qui nous rappelle que fairytail et aussi présent dans cette fic le fait que Kyubi ai appris des techniques auprès de ignir discret mais efficace est .... intéressant sa me donne envie de revoir le groupe de natsu même si je pense que tu la introduit surtout pour les dragons et le développement de certain protagoniste de Naruto).

goget a écrit:Sincèrement même avec le pouvoir de l'amitié je vois pas Natsu aller au-dessus de 5000 unités grand max, et avec Vegeta qui va exterminer toute la planète, pas sur qu'on les revoit...
Pas faux !
D'ailleurs, même 5000 unités, c'est vraiment une valeur extrême.
Pour rappel, Zeref, l'un des antagonistes principaux de l'histoire, affichait une valeur de 777 unités.
J'espère ne pas spoiler en affirmant que le pouvoir de l'amitié de Fairy Tail n'a pas la moindre chance face à Vegeta. :evil:
Spoiler
Et dans le même genre, Erza non plus.


Et du coup, je reviens sur le reste de l'échange : le Kage Bunshin.
Mais au fait... Pourquoi le Kage Bunshin ? :mrgreen:

goget a écrit:Je le savais !

Radditz a déjà eu tellement de ZPU que même avec un clone qui divise la force par 2 il peut gérer Kyubi

Alala j'ai eu peur :mrgreen:
Hmm... Intéressant ! Du coup, ton message semble à l'origine de l'échange qui suit. :D

Bushido a écrit:Désolé de casser vos espoirs, mais j’ai souvenir d’avoir eu une conversation avec Kurama au sujet du Kage Bunshin, et j’ai souvenir qu’il avait dit que le Kage Bunshin ne divisait pas en deux la force.
En quelque sorte. En fait, le Kage Bunshin ne divise pas le niveau de puissance affiché par le Scouter par 2, dans le sens où celui-ci n'est pas proportionnel à l'énergie physique, mais l'énergie, elle, est conservée, donc créer un clone ne crée pas une version aussi puissante de soi-même (sinon, créer 1000 clones serait terriblement cheaté). Du coup, pour répondre à goget :
goget a écrit:Si c'est vrai, raison de plus, pourquoi Radditz censé être devenu plus malin a pas juste pensé à gang bang Kyubi avec 300 (même 3 ça aurait suffit) clones à 1300 unités ???
Si Raditz est aussi fort que Kyûbi et qu'il se clone à forces égales, alors ses deux parties seront comparables à 1/2 Kyûbi. Le clonage ne multiplie pas la force, il la divise. 300 clones d'un Raditz à 1300 unités, ça donnerait grosso modo 300 Raditz niveau Jônin d'élite. C'est efficace, mais aussi potentiellement problématique, car du même coup chaque corps de Raditz deviendrait accessible pour des Shinobi. Ça a ses avantages et ses inconvénients, comme toute autre technique, donc à utiliser à bon escient !

biskus a écrit:Concernant le multiclonage il s’agit d’une répartition du chakra donc l’utilisateur peut donner plus ou moin de chakra à son clone selon la résistance ou l’utilité qu’il en a . Donc là on peut pas dire si il a donner 1/4 1/2 ou 3/4 de sa energie( qui ne veut pas dire puissance) en général un clone part en 1/2 coup .Mais en tout cas le radditz original doit être plus fort que prévu .

Goget relis l’explication sur le clonage que j’ai donnée ( je me suis retapé les premier tome de naruto pour être sûr mdr ) les clone ont pas la même force en soit ils ont un pourcentage de chakra du vrai seulement qui peut varier selon ce que tu veux faire. Après y’a aussi le problème qui se pose de la stabilité du clone ( cf combat naruto pain ) y’a plein de facteur à prendre en compte même si radditz maîtrise des technique ninja comme naruto a ses début fait il les mémés erreur dans la proportion du dosage ? Naruto mettais énormément de chakra pour faire une technique , sans sa constitution spéciale et son démon il serait mort assez vite d’épuisement .
Après la puissance de radditz au final est vraiment inconnu
Clone a 1300? Soit le vrai a tout donner soit il en a mis que la moitié soit un quart de son énergie dans le clone donc ont peu allez à la spéculation de radditz juste plus fort mais pas à 2000 u jusqu’à radditz plus fort que nappa ??? J’en doute car je me souviens que kurama avait donner des explications en ce sens où le chevelu ne serait pas en progression aussi violente malgré ses zpu.
Pour répondre au point sur la puissance de Raditz, non, il n'a pas (encore ?) rattrapé Nappa. Pour l'instant, il a été mis en difficulté mais surtout mentale. Il s'est fatigué (notamment durant la guerre face à Kumo/Iwa avec les Bijû) et il a eu des coups de chaud face à des techniques vraiment dégueu, mais au final rien qui le pousse à augmenter sa force de façon extrême. Le seul adversaire qui l'a vraiment poussé loin fut Pain, mais le châtiment du Lien des Âmes a joué le rôle d'anti-Zenkai. Par contre, pour Kurama, s'il récupère... :twisted: Mais dans tous les cas, entre Raditz et Nappa y'a un fossé niveau puissance (ce qui n'empêche pas Raditz d'être potentiellement plus dangereux sur d'autres aspects, depuis son débarquement).

Maintenant, concernant le point sur le Kage Bunshin, je ne suis pas forcément d'accord sur le fait que l'utilisateur puisse doser la quantité de Chakra qu'il peut placer dans chacun de ses clones.
Dans ma compréhension, le Kage Bunshin est une technique qui divise équitablement le Chakra. Là où l'utilisateur peut contrôler le Chakra, c'est uniquement dans le nombre de clones qu'il va créer. Les clones sont liés à l'original et de fortes perturbations de Chakra non contrôlées (genre, un Kyûbi qui s'incruste) peuvent impacter la chaîne. En fait, je me demande même s'il est seulement possible pour un clone de dépasser le pouvoir de l'original (càd, si l'original se clone et est affaibli, je me demande si les clones ne le sont pas aussi, même si l'inverse n'est pas vrai). Selon moi, le seul cas où des clones peuvent ne pas avoir la même force initiale, c'est si un clone se clone.
Pour dire autrement, avec des chiffres. Admettons que A ait 100 points de Chakra.
Il crée 4 clones (A'1, A'2, A'3 et A'4). Cela fait donc 5 Naruto en comptant l'original. Chacun dispose alors de 20 points de Chakra.
L'un des clones (ou même l'original) décide de réutiliser le Kage Bunshin pour 4 nouveaux clones. Disons que c'est A'1 qui se clone.
Dans ce cas, A'1 et ses clones, A''1, A''2, A''3 et A''4 ont chacun 4 points de Chakra, tandis que A, A'2, A'3 et A'4 ont 20 points de Chakra.
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : la somme des énergies de tous les clones nous ramène aux 100 points de l'original.
Par contre, le Scouter n'étant pas proportionnel à l'énergie (sinon, les chiffres monteraient beaucoup trop rapidement), ça ne divise pas les chiffres par 2, exactement au même titre que Kyûbi n'a pas doublé son niveau de puissance Scouter en devenant complet.

Concernant mon interprétation du Kage Bunshin, je peux me tromper, donc n'hésitez pas à me corriger si nécessaire ! Et bien sûr, en fonction de ça, je pourrais modifier des éléments (à condition que le Kage Bunshin ait bien un lien avec la suite :twisted: ).
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 817
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar goget le Sam Août 17, 2019 21:33

J'ai pas compris, là du coup le clone à la fin du chapitre c'est un clone à 1300 unités ou un clone qui affiche 1300 unités mais qui a en fait moins ?
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 2575
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Août 25, 2019 19:55

goget a écrit:J'ai pas compris, là du coup le clone à la fin du chapitre c'est un clone à 1300 unités ou un clone qui affiche 1300 unités mais qui a en fait moins ?
Si c'est un clone, il fait moins que 1300 unités (d'ailleurs, même si ce n'en est pas un, après le combat contre Kyûbi). ;-)
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 817
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Août 25, 2019 19:55

CHAPITRE 142
Les nouveaux Sannin





En un instant, le monde se figea.

Le corps du Saiya-jin, s'effondrant dans la terre, tranché en deux par la lame impitoyable, acheva l'impensable.

Le vent qui soufflait balaya le cri étouffé de Raditz, étendu au sol.

Zetsu noir, en bien piteux état, découvrit avec effarement la vision surréaliste sous ses yeux, la silhouette de l'Uchiha observant sa victime à ses pieds s'imposant sur cette scène macabre.

* Je dois... informer Madara... ! *

Discrètement, il commença à s'enfoncer dans la terre. Mais il remarqua avec horreur les yeux brillants de Mikoto se tourner vers lui. D'un mouvement habile du poignet, elle trancha alors le sol tout autour du symbiote, isolant un petit cube dans lequel se tenait toujours l'entité qu'elle suréleva et retourna d'un mouvement nonchalant de sa lame de jais.

Ce faisant, seul ressortait de ce morceau de terre le visage stupéfait de Zetsu, à l'envers, au niveau des yeux pétillant de danger de la terrible Uchiha.

– Pas si vite, ordonna-t-elle. J'ai des questions.

La peur venait de brutalement changer de camp. Mais cela ne dura qu'un temps.
L'instant d'après, le corps étendu de Raditz disparut dans un nuage de fumée. Et un mouvement presque imperceptible trancha net le bras de Mikoto qui maintenait Zetsu noir.

– Arf ! cracha l'Uchiha. Tu aurais pu attendre...

Le bloc de terre s'écrasa au sol, mais un sourire se redessinait sur le visage du symbiote. Il avait paniqué pour rien.

– Tu pensais vraiment qu'une faible femme pourrait me vaincre ? grogna le Saiya-jin. Tu croyais réellement pouvoir venger ta civilisation éradiquée et me tuer ?

L'Uchiha grimaça, observant d'un air neutre son bras se recomposer.

– Te tuer ? répéta-t-elle, faussement hébétée. Je créais juste une ouverture...
– Une ouverture ?
répéta Raditz.

SENPŌ – CHŌ ŌDAMA RASENGAN


Le Scouter et les sens de Raditz s'activèrent au moment où un violent choc le frappait dans le dos. Au même instant, un crapaud de pierre venait de se placer devant Mikoto, déviant légèrement la main de Raditz qui avait tenté de l'attraper par réflexe. L'Uchiha effectua aussitôt un bond pour atterrir aux côtés du nouvel arrivant.

– Es-tu prêt à répondre au jugement impérial du Roi des Batraciens ? intervint alors la voix de ce dernier. Tu fais face à celui qui par deux fois t'a combattu, l'ermite ayant dompté le monde, l'époux de ces dames et le héros de...
– Ça lui a rien fait, commenta Mikoto, observant le Saiya-jin ressortir indemne du nuage de poussière.
– Toujours aussi cassante... se lamenta l'ermite à ses côtés.
– Désolée... C'est juste que...

Elle tourna son regard brillant en direction du plus célèbre des Sannin, lequel ouvrit grand les bras.

– VOUS M'AVEZ TROP MANQUÉ, JIRAIYA-SENSEI ! s'exclama-t-elle soudain, se jetant dans les bras du Sannin, à la surprise générale.

En plein cœur de cette scène de guerre, face à la plus célèbre menace du monde Shinobi, la redoutable Uchiha semblait brutalement devenir une petite fille retrouvant une figure paternelle.

***


– Hiashi ? interrogea Minato.
– Ils ont suffisamment décontenancé Raditz, répondit le chef Hyūga. Jiraiya-sensei a pu dissimuler Naruto dans un crapaud.

Un sourire se dessina sur les lèvres du Yondaime Hokage.

– Merci, mes amis... murmura-t-il avec émotion.

***


– Vous êtes pas non plus obligé de me peloter les fesses, Sensei, s'offensa Mikoto, se dégageant de l'étreinte de Jiraiya.

Raditz fronça les sourcils, son regard se braquant soudain en direction de l'ermite.

– Je te reconnais, crapaud. Je suis surpris que tu aies survécu. J'admire ta ténacité.
– Tu m'en vois flatté
, répondit Jiraiya, dont le physique de batracien lui donnait une allure trapue suffisante pour se tenir fièrement face au colossal Saiya-jin.

Entre ces deux monstres, Mikoto semblait étrangement fine. Et son soudain silence ne pouvait qu'amplifier le puissant face à face qui s'imposait entre deux ennemis de longue date.

– Penses-tu vraiment pouvoir me combattre ? répliqua Raditz.
– Très franchement, répondit Jiraiya, une goutte de sueur coulant contre son épiderme étiré, même affaibli par Kyūbi, tu es sûrement au moins aussi dangereux que durant notre dernière rencontre...
– Alors, espérons pour toi que cette femme aux yeux rouge qui t'accompagne vaut ton ancien partenaire...


L'évocation de son fils par le Saiya-jin généra une grimace de haine sur le visage de Mikoto, épousant horriblement bien le sourire carnassier déchirant les traits du colosse qui leur faisait face.

– Dans le cas contraire, tes chances de survie risquent d'être... encore plus faibles !

Les sens de Jiraiya réalisèrent soudain un détail horrifiant. Un autre Chakra se dessinait à la limite de leur angle mort. Il y avait un deuxième Raditz !

Il tourna son regard en direction de sa disciple. Mais celle-ci semblait étrangement ne l'avoir pas remarqué, ses yeux perçants toujours focalisés sur le corps de Raditz en face d'eux. Comment une telle chose était-elle possible ? Sans même être un senseur hors pair, on ne pouvait ignorer l'aura de puissance dégagée par un tel monstre...

Et le pouvoir déchirant de cet autre Saiya-jin dépassait même celui de l'être qui leur faisait face. Il s'imposait totalement sur le champ de bataille. S'il existait une infime chance d'échapper à un tir à bout portant, il n'y avait pas de place pour le bluff !

Les sens de Jiraiya furent soudain chamboulés à l'instant où il se sentit violemment propulsé. Il y eut une explosion. Il n'avait rien vu venir. Raditz avait tiré.
Mikoto avait encaissé.

Tandis qu'elle explosait dans un nuage de cendres, Raditz put ainsi pleinement constater que les particules de l'Uchiha se recomposaient d'elles-même à vue d’œil jusqu'à régénérer le corps de Mikoto, intact.

* C'est pas passé loin... ! analysa-t-elle, fixant sa sacoche fûmante épargnée par le gros de l'impact. *

Une grimace anima la face du guerrier qui comprit beaucoup mieux comment son adversaire avait pu lui survivre jusqu'ici.

Mais Jiraiya restait totalement abasourdi. Si Mikoto ne l'avait pas poussé, il n'aurait jamais pu de lui-même voir l'attaque avant qu'elle ne frappâ.
La puissance du Senjutsu des crapauds associée à ses sens accrus lui conférait pourtant une réactivité inhumaine.
Mais il était resté impuissant.

– C'était donc ça... murmura Raditz, son regard pensif tourné en direction de Mikoto.
– Vous vous faîtes vieux, Jiraiya-sensei ? interrogea l'Uchiha.

L'ermite fronça les sourcils.

– Il avait raison... déclara-t-il alors. Mais j'espérais qu'il se trompait...
– Hein ?
s'étonna sa disciple. De qui ? De quoi ?
– Peu avant la fin de ton combat contre Kyūbi
, reprit Jiraiya, s'adressant à un Raditz prudent, sentant que, dans le meilleur des cas, tu finirais terriblement affaibli, tu as fait cinq clones.

Il fronça les sourcils.

– Cela a accéléré ta défaite. J'imagine que tu misais sur le fait que le démon se désintéresserait de toi, une fois suffisamment affaibli. C'était un sacré coup de poker, mais de toute façon ta victoire face à Kyūbi devenait improbable. S'il baissait sa garde en réalisant que tu étais faible, tu aurais peut-être pu le surprendre en désactivant ces clones dispersés. Mais ce n'était pas leur seul dessein...

Le Saiya-jin semblait étrangement tenu en respect par les paroles de l'ermite. Face à une telle analyse, il comprenait que son adversaire expérimenté avait probablement percé à jour son atout. L'avantage psychologique revenait à Jiraiya.

– Tu savais que même une victoire face à Kyūbi ne t'apporterait rien, poursuivit ce dernier. Soit tu mourais sous ses crocs, soit tu survivais en suffisamment piteux état pour être achevé par des Shinobi tels que moi. Ces clones avaient pour but de t'affaiblir assez vite, sans te tuer immédiatement, tout en préservant un maximum d'énergie ; c'était très bien dosé.
– C'est vrai que c'était bien vu
, admit Mikoto. Mais ça ne servait pas à grand chose au final, vu qu'on pouvait les voir.
– Justement
, poursuivit Jiraiya d'une voix sombre, sans perdre le Saiya-jin de ses six yeux – les siens ainsi que ceux des deux crapauds sur ses épaules. Là se trouve vraiment le génie de Raditz. Personne ne pouvait les discerner ; ni mes sens, ni les Byakugan d'Hiashi, pas plus que les Sharingan de Kakashi. Tu étais la seule à voir les clones, Mikoto.

Raditz ne montra aucune réaction, mais il ne put s'empêcher d'admirer l'analyse de l'ermite alors même que les yeux de l'Uchiha s'ouvraient grand de surprise.

– Nous ne pouvions que constater la conséquence de ce clonage par la chute brutale de ton énergie, expliqua Jiraiya, mais nous restions incapable de le percevoir. Nous sommes donc arrivés à la seule conclusion qu'il nous restait. Celle-ci paraissait assez folle, mais... il semble que nous avions raison... Tu as montré des compétences incroyables au Taïjutsu, puis également au Ninjutsu... Mais qui aurait cru que ta plus terrible invention serait...

Un sourire diabolique se dessina alors sur la face du Saiya-jin.

– ... Un Genjutsu... conclut Mikoto, abasourdie, fixant le guerrier avec effarement.
– Oh... réagit finalement Raditz. Je suis percé à jour... Juste en sentant l'évolution de mon énergie... Une telle déduction est vraiment impressionnante, même pour un ninja de ton calibre...
– En fait, ce n'est pas vraiment toi qui l'as déduit
, grommela dans l'oreille droite de Jiraiya la vieille Shima.

L'ermite afficha une légère moue. Mikoto croisa les bras, pensive. Le regard de Raditz se posa brièvement sur elle. En dépit de sa posture, il gardait l'étrange intuition à son seul regard que sa garde n'avait absolument pas baissé.

– C'est donc pour ça que j'étais la seule à ne pas être impactée... ? interrogea-t-elle, perplexe. Mais... Plonger tout un champ de bataille dans un Genjutsu, c'est... balaise.

Raditz éclata d'un rire mauvais, les yeux levés au ciel, avant de reporter son attention droit sur les pupilles de l'Uchiha, la fixant avec défi.
Mikoto réalisa une fois de plus la puissance anormale du guerrier, qui résistait à ses tentatives muettes de l'atteindre spirituellement. Sans même en avoir fait son atout, le monstre affichait une puissance anormale en illusions.

– Tu te sur-estimes, Femme. Si tu n'as pas été impactée, c'est parce que, pour une raison que j'ignore, ta puissance n'apparaît pas sur mon Scouter.

Mikoto et Jiraiya froncèrent les sourcils alors même que le colosse levait sa main en direction de son détecteur.

– J'ai beaucoup appris, sur ce monde... Mais je n'ai pas oublié mes origines... Alors, si je devais donner un nom à cette technique... Je l’appellerais...

Le détecteur se mit à biper frénétiquement tandis que le Saiya-jin dévoilait une expression de pure fierté.

– Scouter Genjutsu.

Mikoto cracha par terre, tandis qu'à ses côtés Jiraiya semblait réaliser le sens de ce nom.

– Ne... Ne me dis pas que... !

Le sourire de Raditz s'étira.

– Le principe est simple, reprit le Saiya-jin. Il me suffit de connecter mon K... hum... mon Chakra au détecteur. En combinant sa technologie à mes capacités sensorielles, je peux identifier chaque individu dans un certain rayon et y connecter ma propre énergie...

Zetsu, dissimulé dans la terre, dévoila soudain une expression de totale stupeur.

* Impossible... ! Une telle technique... ! Le principe est comparable à... *

Il leva les yeux en direction du croissant de Lune, dominant le champ de bataille.

* Penser qu'il parviendrait à atteindre un tel talent... ! *

Le visage de Jiraiya se recouvrait de sueur. Raditz ne se contentait plus d'associer sa puissance anormale à des techniques élémentaires ; il adaptait son expertise à ses outils, innovant les concepts Shinobi.

L'ermite fronça les sourcils, observant Mikoto, à ses côtés. Celle-ci semblait de plus en plus soucieuse. Il fallait dire que le Saiya-jin, qu'elle avait abattu par surprise, n'était qu'un des cinq clones de Raditz. Autrement dit, il s'agissait d'un sixième de la puissance d'un guerrier terriblement affaibli.

Celui qui se trouvait face à eux affichait un pouvoir beaucoup plus grand, une force qu'il avait su détourner des sens de Jiraiya par son clone illusoire.

– Je suis surpris que, sachant cela, tu aies décidé de te montrer, Sannin, reprit le Saiya-jin. Sans cette femme, tu serais déjà mort. Alors, cessons les enfantillages...

Un sourire amusé étira les lèvres de Mikoto tandis que Jiraiya disparaissait dans un nuage de fumée, son vrai corps faisant son apparition en sortant de la gueule d'un petit crapaud dissimulé non loin derrière. Le Scouter de Raditz se remit à biper.

– Je vois... commenta-t-il. En te cachant dans ce crapaud, ton niveau de puissance s'estompe en même temps que ta taille... Ingénieux.

Le terrifiant regard de Raditz se posa sur l'amphibien qui sembla se recroqueviller de lui-même.

– J'imagine que c'est aussi là que tu as dissimulé Naruto ?

Les épais sourcils de Jiraiya se froncèrent et son corps se tendit.

– Donc, déduit Raditz, il me suffit de tuer ce crapaud pour...
– Bla... Bla... Bla...
soupira Mikoto. Et après, on dit que les femmes parlent trop.

Le Saiya-jin s'interrompit, reportant son regard mauvais en direction de la disciple du Sannin.

– Quand t'auras fini de nous étaler ta demi-molle, ajouta l'Uchiha d'un ton dédaigneux, tu...
– Tu m'exaspères, Femme
, murmura Raditz. Je vais t'éliminer en premier.
– Ouais, puis je vais me régénérer, on connaît la musique. Et on va recommencer, encore et encore. Je me lasse déjà...


Elle soupira.

– J'ai pas envie de m'éterniser avec toi. Ou sinon, tu veux pas te suicider tout de suite ? Ça t'évitera un combat vraiment chiant contre un immortel. T'es fort, mais tu n'as aucun moyen de me tuer, vu que je suis déjà morte. Du coup, tu vas crever, mais tellement lentement...

Un souffle intense propulsa les cheveux de l'Uchiha vers l'arrière, alors même que Raditz venait d'effectuer un déplacement d'une vitesse incroyable.

– Pas mal, ne put-elle que reconnaître. Même mes Sharingan ont galéré à...

Raditz l'attrapa par la gorge. Mikoto dévoila une mine ennuyée, ne ressentant pas la douleur.

Le guerrier fut alors ébloui par un terrible flash accompagné d'une douleur lancinante. Mikoto s'était laissée attraper pour lui placer un parchemin explosif sur le front.

En dépit de sa grimace, Raditz tint fermement sa prise. Son avant-bras contra à l'aveugle la lame noire de l'Uchiha, concentrant son énergie pour repousser l'Enton qui la renforçait. Mais Mikoto avait déjà retourné son corps, tordant son cou à l'extrême pour une personne vivante. Ses jambes enroulèrent ainsi le bras du Saiya-jin, le maintenant en position de clé.

Raditz s'y dégagea sans mal. Ce faisant, il permit à Mikoto d'enrouler ses cuisses autour de son cou, générant une pression extrême pour effectuer un étranglement.

– Bordel, mais crève ! s'exclama-t-elle, dépitée, tandis que Raditz ne lâcha qu'un bref toussotement de surprise face à une compression sanguine parfaitement placée.

Le Saiya-jin parvint sans mal à se dégager de la prise par ses mains, obligeant Mikoto à effectuer une série de saltos pour lui échapper. Mais elle ne termina pas son enchaînement. Son adversaire, de plus en plus énervé par ses acrobaties, était parvenu à la saisir de nouveau en usant de ses capacités physiques irréelles.

Le colosse tourna son regard en direction de Jiraiya, gardant la prise de sa disciple.

– Taïjutsu, Ninjutsu, Genjutsu... Il me manque juste une bonne technique de scellement. Mais ça ne fait rien, pour ça, la vieille méthode suffira...

Plaçant son bras portant toujours Mikoto en arrière de sa nuque, le Saiya-jin s'abaissa sur ses appuis.

– Que fait-il... ? murmura Shima, depuis l'épaule gauche de Jiraiya.
– On dirait qu'il compte... la lancer au loin !? s'étonna Fukasaku.

Jiraiya remarqua alors où se pointait le regard de Raditz, dont le sourire affiché sur les lèvres en disait long sur les intentions. Et il comprit soudain, avec horreur, ce que le Saiya-jin s'apprêtait à faire de Mikoto...

Car il en était capable.

– NOOON ! hurla-t-il, effectuant un bond en direction du terrible envahisseur.

Mais il était trop tard. Raditz propulsa sa cible de toutes ses forces vers les cieux, générant une terrible onde de choc qui s'accompagna d'un nouveau cratère.
Mikoto se vit atteindre les nuages en un temps ridiculement court, le sol s'éloignant à une vitesse surréaliste. Elle poursuivit sa folle course supersonique, survolant le haut relief du gigantesque Mont Myōbokū qui ressembla rapidement à une simple excroissance de terre alors même que se dessinaient sous ses yeux les océans lointains, puis la courbure de la planète.

Son corps à présent déchiré par la stratosphère qu'elle traversait à une allure toujours ahurissante, elle sentit les pores de sa peau soudainement frappés par le terrible éclat du Soleil dont les rayons s'imposaient déjà par-delà les frontières de l'astre dont elle s'éloignait toujours davantage, longeant à présent ses océans.

La lumière qui frappait son corps s'accompagnait de son lot de radiations. Plus aucune atmosphère ne la protégeait plus.

***


Jiraiya resta totalement sans voix, observant le creux dans les nuages généré par l'incroyable propulsion du guerrier.

– Hmpf... soupira Raditz, admirant son œuvre. Kyūbi m'a salement épuisé. Heureusement que cette planète possède une gravité ridicule...
– Où l'as-tu envoyée ?!
s'exclama Shima.

Raditz tourna son regard goguenard en direction du Sannin, dont les crapauds gardaient les yeux rivés en direction des cieux surplombant leur montagne natale.

– En orbite...

***


Mikoto savait que son corps d'Edo Tensei était soumis à rude épreuve. Les radiations, cela restait acceptable pour un Shinobi entraîné, de même que l'écart de pression accru entre son organisme et l'extérieur. Par ailleurs, si le manque d'oxygène lui aurait été fatal de son vivant, il ne faisait que s'auto-compenser avec sa régénération continue. Elle se contentait donc d'errer dans l'espace.

Mais cela lui consommait son énergie illimitée. Autrement dit, elle ne disposait d'aucun moyen de tenter d'inverser la propulsion folle qui l'éloignait chaque seconde un peu plus de sa planète.

Pourtant, même si sa vitesse restait très élevée – et désormais plus vraiment freinée – elle semblait de plus en plus figée dans ce décor au milieu des étoiles, baignée par la puissance du Soleil. Ses rayons se reflétaient avec éclat sur le monde des Shinobi dont la gravité ne semblait définitivement plus pouvoir la faire retomber.

Elle lâcha un soupire. Aucun son ne sortit de sa bouche et elle s'étrangla. Elle se demandait combien de temps elle aurait pu mourir de son vivant pour atteindre cet instant. Ses Sharingan à présent illuminés par l'astre tout-puissant, elle n'était plus qu'un infime point perdu dans l'immensité inconcevable pour l'esprit humain du jeu des planètes dans le Système Solaire...

***


– Vous, Shinobi, pensiez vraiment qu'après avoir vu le sort de Nappa, je n'aurais pas cherché à m'adapter une fois encore ? reprit Raditz. Contrairement à vous, je n'ai pas besoin de techniques de scellement élaborées.

Jiraiya tremblait de tout son corps.

– Maintenant, poursuivit le Saiya-jin, nous sommes seuls.

Il appuya sur son Scouter.

– Enfin presque, quelques points approchent... Mais ils sont encore loin.

* Des personnes en approche ? s'étonna Jiraiya. Je les sens aussi... Mais... Ces Chakra... Ils sont... *

– On dirait que des types de l'Akatsuki ont gagné leurs combats, commenta Raditz, indifférent.

Jiraiya fronça les sourcils, la sueur s'écoulant sur son visage. Ceux qui approchaient n'avaient rien d'alliés !

– Enfin, pour toi, ça ne changera rien, ajouta le Saiya-jin. Tu seras déjà mort.

L'ermite l'avait pourtant déjà compris : ce Raditz qui se tenait face à lui était terriblement redoutable. Son incroyable démonstration de puissance avec Mikoto ne signifiait qu'une chose : il avait récupéré la puissance de ses clones. Maintenant que Kyūbi n'était plus une menace, il avait repris toute la force qu'il avait divisée.

Celui qui se tenait face au Sannin se révélait donc être ce qu'avait toujours été le Saiya-jin aux yeux des Shinobi : l'être craint, aux capacités défiant la logique.

La grimace terrifiée qui animait peu à peu la face de l'ermite se transforma alors en un sourire déterminé. Pourtant, la sueur qui continuait à couler à flots de son visage trahissait l'affolante puissance que ses sens accrus ressentaient.

– On parie ? provoqua Jiraiya avec fatalité, en se mettant en garde.
– Tss... laissa échapper Raditz, méprisant.

La fraction de seconde qui suivit, le Saiya-jin se trouvait juste en face du Sannin. Ce dernier avait anticipé la réaction vive. Lorsque Raditz frappa, il détruisit une roche.

* Substitution... ! comprit le guerrier. *

De l'ombre de la pierre pulvérisée se dessina alors la forme de batracien de l'ermite. Profitant de l'effet de surprise, il parvint presque à frapper Raditz.
Mais ce dernier esquiva.

* Sa vitesse est irréelle... ! ne put que penser Jiraiya face à la mine satisfaite du Saiya-jin, dont le visage se trouvait à quelques centimètres de son poing. *

SENPŌ – KAWAZU KUMITE


Une expression de stupeur frappa Raditz en même temps que l'émanation de Chakra qui le propulsa au niveau de la tempe, lui faisant brièvement perdre l'équilibre.

– ENFOIRÉ ! s'exclama le guerrier, furieux d'avoir été surpris.

La puissance du choc lié à une frappe directe du Kata des Crapauds d'un expert du Senjutsu était parvenue à faire pencher la tête du Saiya-jin. Cela laissa une fraction de seconde d'ouverture pour l'ermite qui enchaîna avec une série de Mūdra.

SENPŌ – GOEMON


Un véritable torrent d'huile s'échappa de la bouche de Jiraiya en même temps qu'à sa gauche, Fukasaku libérait du vent et, sur sa droite, Shima crachait du feu. Les trois techniques se combinèrent juste en face du Saiya-jin qui encaissa un véritable lac de brasier pur à bout portant.

Mais tout s'arrêta en un instant. Par delà l'incandescence affolante, la main de Raditz venait d'attraper l'ermite au cou.

– Tu n'as fait que retarder de quelques secondes ton destin... murmura le Saiya-jin. Mais tu mérites bien ton titre de Sannin.

Il compressa alors sa prise sur le cou de Jiraiya qui se brisa net.

***


* Il est anormalement fort... ne pouvait que constater Mikoto *

Errant dans l'espace, sans trop savoir si elle s'éloignait encore de la planète dont elle voyait les terres défiler sous ses yeux, l'Uchiha

* Jiraiya-sensei est incroyable... pensa-t-elle. Mais même lui ne peut pas faire face à ce type tout seul... *

Elle soupira.

* Fait chier. Je ne voulais pas utiliser ça pour... *

Ses sourcils se froncèrent.

* Désolée, Kagami... *

Suivant le flot de ses pensées, sa main s'enfonçait à travers sa pochette, partiellement détruite par sa brève entrevue avec le Saiya-jin. Bien sûr, les armes qu'elles effleurait à l'intérieur ne lui seraient sans doute d'aucune utilité : quelques explosifs ou des fumigènes ne pouvaient rien faire dans l'espace, pas plus que le simple kunaï qu'elle sentait au niveau de sa ceinture.

* Attends... Un kunaï... ? *

Elle ne portait pourtant pas de kunaï, théoriquement. Et un kunaï était généralement moins compact que celui qu'elle tenait en main...

* Bordel... ne put-elle que penser en découvrant sa forme et ses motifs familiers. C'est... ?! *

Elle comprit alors que son maître le lui avait placé en douce au moment de leur étreinte.

* J'y crois pas... ?! *

Ses yeux rouge s'ouvrirent en grand, l'expression de surprise affichée sur son visage se transformant rapidement en un sourire déterminé.

* Sacré Jiraiya-sensei... ! *

Dans l'immobilisme apparent du calme trop parfait de l'espace, elle distingua parfaitement la silhouette qui venait d'apparaître contre la sienne, sa célèbre cape flottant dans le néant, illuminée par le Soleil.

Un visage familier se trouvait juste en face du sien, voyageant comme elle à des des centaines de kilomètres de la surface de leur planète.

***


Le corps sans vie que tenait en main le Saiya-jin disparut dans un nuage de fumée. Raditz sentit soudain des mains sortir du sol et s'emparer fermement de ses chevilles.

* Encore un clone... L'enfoiré se cachait sous la terre ! J'ai baissé ma garde... *

Mais cela n'était pas un problème pour le guerrier, qui s'éleva dans les airs, entraînant avec lui le corps de Jiraiya qu'il propulsa d'un simple coup de pied en direction du sol.

L'ermite étendit sa longue crinière pour atténuer sa chute qui généra un profond cratère. En dépit de sa protection et de la résistance surhumaine que lui conférait le Senjutsu, le Sannin sentit d'intenses douleurs parcourir tout son corps.

Raditz fusa alors dans sa direction pour l'achever.

– ÇA SUFFIT ! tonna soudain une voix autoritaire aux côtés de Jiraiya.



Le Saiya-jin stoppa net sa course en visualisant le visage familier de celle qui le fixait sans trembler avec un visage brûlant de défi.
Son regard et la puissance qui l'animait ne laissaient aucun doute au guerrier, pas plus que sa forte poitrine n'échappait à l'attention d'un Jiraiya partiellement sonné.

– T... Toi... murmura Raditz.

Il se laissa lentement retomber jusqu'à toucher le sol.

– Tu...
– C'est plutôt rassurant de vous savoir aux côtés du Maître, princesse Tsunade
, coupa alors avec respect une autre voix féminine.

Raditz n'en croyait pas ses yeux, découvrant les longs cheveux noirs de Mikoto voler au rythme des cheveux blonds de son aînée.

* Qu'est-ce que... ?! s'étonna le guerrier, surpris de voir ces deux femmes qui, l'instant d'avant, se trouvaient respectivement loin et très loin. C'est... C'est comme si elles étaient apparues de nulle part... ! *

– Ce sale bougre n'en rate pas une pour se faire pouponner, grommela la Sannin, s'abaissant pour soigner Jiraiya.
– Je vous signale que je suis toujours conscient... articula péniblement ce dernier.
– Toi, tu la fermes et tu bouges pas.

L'Uchiha laissa échapper un rictus amusé à la vue de cet échange houleux.

– Mikoto, reprit Tsunade, relevant son visage grave.

L'interpellée eut une réaction de surprise face au soudain sérieux de celle qui le fixait avec intensité. Yeux dans les yeux, les deux femmes se comprirent sans même exprimer le moindre mot.

Le visage de Mikoto s'endurcit alors, ses yeux rougeoyants se tournant vers le Saiya-jin.

– Comptez sur moi, conclut-elle.
– Qu'espères-tu faire ? s'agaça Raditz. Même un Sannin n'est pas de taille...
– C'est vrai que je t'ai un chouïa sous-estimé...

Mikoto abaissa les paupières, alors même qu'apparaissaient soudain deux nouvelles silhouettes à ses côtés.

– Ohoh... commenta-t-elle, sans surprise. De vieux camarades de classe...

L'Uchiha jeta un coup d’œil enjoué à sa droite, où se trouvaient deux autres des plus grands Shinobi de sa génération.

– Tu as toujours eu les Sharingan plus gros que le ventre, Mikoto, fit remarquer le chef Hyūga, son regard blanc étincelant fixé droit sur le Saiya-jin.
– On se met aux jeux de mots, Hiashi ? grommela la concernée, un brin provocatrice.

Raditz serra les dents, remarquant l'attention simultanée des terrifiants yeux blancs et rouge. Deux des plus puissants Dōjutsu du monde Shinobi se trouvaient maintenant braqués droit sur lui.

Pourtant, les simples iris bleus de l'homme aux cheveux rappelant ceux du jeune Naruto le firent réellement déglutir.

– Ça faisait un bail, Minato... reprit Mikoto d'une voix douce. Va falloir que tu m'expliques...
– Je suis désolé de te savoir morte
, murmura Minato avec tristesse. J'aurais dû te protéger...

Mikoto sembla hésiter à répondre, puis reporta son attention sur Raditz.

– Vous vous souvenez du test des clochettes ? interrogea alors dans leur dos la voix mystérieuse de Jiraiya.
– Oui, répondit Mikoto. Vous êtes le seul Senseï de toute l'histoire de Konoha à ne pas avoir réussi à les conserver face à de simples Genin.
– TU POURRAIS LE DIRE AVEC PLUS DE RESPECT !
s'exclama l'ermite légendaire, dont l'effet venait d'être une nouvelle fois simplement balayé par l'Uchiha.

Un léger sourire anima l'expression de Tsunade. Mikoto lui fit un clin d’œil.

– Je reformule, reprit-elle plus respectueusement. On est la seule équipe de toute l'histoire de Konoha à avoir réussi à les dérober à un Sannin.

L'expression de celui-ci s'adoucit alors à l'évocation de ce souvenir, et un sourire déterminé anima son expression.

– Eh, Raditz, murmura péniblement Jiraiya, à la surprise générale.

Le Saiya-jin, stupéfait par tant de familiarité, tourna son regard belliqueux en direction de l'ermite.

– Il est vrai que même un Sannin ne fait pas le poids contre toi... D'ailleurs, on est deux à pouvoir en témoigner ici...

Tsunade abaissa sombrement son regard. Mais la paume de batracien se posa avec douceur sur l'épaule de celle qui le soignait.

– J'imagine que si le troisième avait décidé de rester, les choses auraient pu être différentes, mais...

Il laissa échapper un soupire, avant de dévoiler un fin sourire.

– Mais ceux-là... poursuivit-il en désignant d'un signe de tête ses disciples. Ils sont l'élite de ce que le monde Shinobi a pu créer.

Son regard se posa de nouveau sur Raditz, lequel fronçait froidement les sourcils. Les paroles de Jiraiya renforçaient le sentiment associé à la seule compréhension de ce que chacun des individus représentait.

– Briller parmi les meilleurs clans est une chose, reprit le Sannin, mais quand ils sont ensemble, tout prend une autre dimension... J'ai toujours pensé qu'ils représentaient la digne succession...

Un sourire déforma les traits de Jiraiya, dont le Senjutsu s'estompait parallèlement.

– Ils sont les trois nouveaux...

Le regard de Tsunade se leva à son tour en direction de génération du dessous.

– ... SANNIN ! acheva-t-elle en même temps que Jiraiya.

D'un même mouvement, Hiashi Hyūga, Mikoto Uchiha et Minato Namikaze se mirent en garde, prêts à entamer – ou finir – le combat qui scellerait le destin des Shinobi.

Spoiler
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 817
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Dim Août 25, 2019 23:20

La thèse du clonage est enfin confirmée, de même que le pourquoi de la défaite soudaine de Radditz face à Kurama ( le Biju je veux dire :mrgreen: )
Je suis sur que le moment ou les clones ont été crées c'est quand RAdditz à voulu l'achever avant le début du troisième et dernier Round.

Bref, que du bon dans ce chapitre avec un Radditz incroyable. en plus des Mudra ils maitrise maintenant les genjutsu... terrifiant pour les shinobis. Je ne sais pas si c'est le Zetsu noir qui lui a appris tout ça, lui même semblait surpris. Avec sa future augmentation de potentiel et les tours qu'il a appris, Radditz pourrait maintenant tenir face à Nappa au lieu de se faire massacrer un deux coups.

Les nouveaux sanins m'ont l'air bien sympathique, mais face à un Radditz avec ces nouveau atouts, même affaibli, les pronostics sont contre eux. à la rigueur ils auraient pu vaincre le Radditz du début, mais là...

Et Tsunade qui est intervenue, sans que Radditz ne tilte sur les stigmates de sa grossesse? ni les autres d'ailleurs? les sharingans et bakyugan ont du détecter la parternié de l'enfant avec leurs "yeux-chographies". Ils ont du voir sa queue à son stade de son développement. à moins qu'ils ne gardent le silence à cause de la présence de zetsu dans les parages?

En résumé pour la suite, j'ai du mal à voir Radditz vaincu et éliminé. même si c'était le cas, on en reviendrait à la situation initiale et le retour de la guerre contre Madara et l'akatsuki. Si Radditz l'emporte, il lui faudrait faire face à Madara pour accomplir sa mission. et même avec ses nouvelles connaissances, sans Nappa ça va être chaud pour le plus faible du trio sayajin.

Bref vivement la suite.
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1549
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar goget le Lun Août 26, 2019 0:21

(Orochimaru au loin) : SANNIN ! Attends pourquoi j'ai dis ça ?

Très bon chapitre, mais ça me fait un peu chier que Jiraya ait une seule seconde prévu que Mikoto ait besoin du Kunai, il était étonné de voir ce que Radditz allait faire donc je vois pas comment il aurait prédi qu'il pourrait l’immobiliser.

Si Radditz a un scouter de luxe est-ce qu'il peut Genjutsu toute la planète ? Madara aussi s'est fait avoir ?

Il est vraiment mort Itachi ???????
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 2575
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Août 30, 2019 20:19

xela26 a écrit:La thèse du clonage est enfin confirmée, de même que le pourquoi de la défaite soudaine de Radditz face à Kurama ( le Biju je veux dire :mrgreen: )
Je suis sur que le moment ou les clones ont été crées c'est quand RAdditz à voulu l'achever avant le début du troisième et dernier Round.
Bingo. 8-)

Bref, que du bon dans ce chapitre avec un Radditz incroyable. en plus des Mudra ils maitrise maintenant les genjutsu... terrifiant pour les shinobis. Je ne sais pas si c'est le Zetsu noir qui lui a appris tout ça, lui même semblait surpris. Avec sa future augmentation de potentiel et les tours qu'il a appris, Radditz pourrait maintenant tenir face à Nappa au lieu de se faire massacrer un deux coups.
Effectivement, là Raditz devient vraiment vraiment dangereux. Sa maîtrise des Genjutsu d'un point de vue technique n'est évidemment pas celle d'un Uchiha, mais sa puissance et son ingéniosité sont telles qu'au final ça suffit largement.
D'ailleurs, Zetsu est effectivement surpris. Il lui avait certes enseigné quelques astuces, notamment le Kage Bunshin pour surprendre Tobi et gagner du temps durant la résurrection de Madara, mais il ne s'attendait pas forcément à un tel développement.

Les nouveaux sanins m'ont l'air bien sympathique, mais face à un Radditz avec ces nouveau atouts, même affaibli, les pronostics sont contre eux. à la rigueur ils auraient pu vaincre le Radditz du début, mais là...
Là c'est discutable. Si on prend juste Minato, il est extrêmement dangereux. Honnêtement, dans ma vision, il mérite un podium sur l'ensemble des Kage de l'histoire Shinobi. Mais surtout, la combinaison des capacités respectives de l'équipe ajoutée à leur travail d'équipe pourraient bien surprendre... Wait and see. :twisted:

Et Tsunade qui est intervenue, sans que Radditz ne tilte sur les stigmates de sa grossesse? ni les autres d'ailleurs? les sharingans et bakyugan ont du détecter la parternié de l'enfant avec leurs "yeux-chographies". Ils ont du voir sa queue à son stade de son développement. à moins qu'ils ne gardent le silence à cause de la présence de zetsu dans les parages?
Tout s'est passé très vite, donc l'absence de réaction ne signifie pas que personne n'a rien vu. :twisted:

En résumé pour la suite, j'ai du mal à voir Radditz vaincu et éliminé. même si c'était le cas, on en reviendrait à la situation initiale et le retour de la guerre contre Madara et l'akatsuki. Si Radditz l'emporte, il lui faudrait faire face à Madara pour accomplir sa mission. et même avec ses nouvelles connaissances, sans Nappa ça va être chaud pour le plus faible du trio sayajin.
Héhé, il se pourrait qu'on ait droit à d'autres éléments perturbateurs...

Bref vivement la suite.
Merci pour ton commentaire !

goget a écrit:(Orochimaru au loin) : SANNIN ! Attends pourquoi j'ai dis ça ?
:lol:

Très bon chapitre, mais ça me fait un peu chier que Jiraya ait une seule seconde prévu que Mikoto ait besoin du Kunai, il était étonné de voir ce que Radditz allait faire donc je vois pas comment il aurait prédi qu'il pourrait l’immobiliser.
Jiraiya n'avait effectivement pas du tout prévu ce que Raditz allait faire à Mikoto. En revanche, il avait visiblement anticipé le besoin de la garder à l’œil. Raditz est devenu un parfait monstre et Mikoto a tendance à jouer les imprudentes, particulièrement avec l'Edo Tensei. Quel Sensei n'aurait pas prévu le coup ?
Mais dans tous les cas, Mikoto avait toujours une autre porte de sortie, si Minato ne l'avait pas tiré d'affaire... :twisted:

Si Radditz a un scouter de luxe est-ce qu'il peut Genjutsu toute la planète ?
Un Genjutsu sur une planète entière nécessite une énergie monstrueuse ! On peut imaginer qu'il aurait réussi à avoir la majorité des êtres vivants, mais plus le nombre de cibles est important, moins le Genjutsu a d'impact individuellement.
Dans l'état actuel du monde Shinobi, une bonne partie des puissants Chakra se trouve dans la zone de combat, donc ça n'aurait pas changé grand chose. Mais un monde Shinobi dans sa force, là non !

Madara aussi s'est fait avoir ?
Très bonne question. Réponse au début du prochain chapitre. 8-)

Il est vraiment mort Itachi ???????
Qui sait ? J'hésite à créer un suspens autour de lui du coup. :P
Promis, s'il est mort, il aura un impact (un petit coucou à Kaiô-sama ? :mrgreen: )
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 817
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Sep 01, 2019 19:46

CHAPITRE 143
Génies





– Mon Chakra est perturbé ? analysa Madara Uchiha, observant ses mains gantées de ses yeux perçants. Il semble que l'on s'essaye aux Genjutsu...

Son attention se porta sur l'immense taureau aux huit queues qui faisait face à la statue de bois sur laquelle il se tenait toujours, aux côtés du Zetsu spiralé.

– Notre adversaire a vraiment essayé de vous lancer un Genjutsu ? s'étonna ce dernier. C'est complètement absurde !
– Je doute que cette tentative confuse soit l'œuvre d'un animal dompté, répliqua l'Uchiha, générant une grimace sur la face du Bijū. Il semble que la technique visait... tout le champ de bataille ? Intéressant...

Son regard se tourna vers les nuages bordant le Mont Myōbokū, encore parsemés des stigmates de la rage du Saiya-jin.

– Où en est la capture de Kyūbi ? interrogea-t-il alors.

***


– Les nouveaux Sannin ? répéta Mikoto. J'espère que c'est pas moi, l'Orochimaru de la bande !

Tous les regards se tournèrent brièvement dans sa direction.

– Avec tout mon respect, il tournait trop autour d'Itachi pour que je l'apprécie... poursuivit-elle simplement, armant son katana sans quitter du regard le terrible Saiya-jin.

Tsunade fronça les sourcils.

– Jiraiya, murmura-t-elle à voix basse, je comprends que tu aies foi en eux mais... Raditz...

Ses mains se mirent à trembler en même temps que sa voix. Elle sentit alors le contact apaisant de la paume de son ami.

– Tu ne les as jamais vu combattre ensemble, je crois ?

Tsunade lui jeta un bref regard intrigué.

– Le fait qu'ils m'aient dérobé les clochettes n'est qu'un indicateur, expliqua Jiraiya. Te souviens-tu notre combat contre Hanzō la Salamandre ?

Son alter-égo acquiesça, ne pouvant oublier celui qui leur avait conféré leur titre, à Orochimaru et eux-même.

– D'une certaine manière, reprit l'ermite, on peut dire qu'ils ont connu leur propre Hanzō... Sais-tu ce qui lie l’Éclair Jaune de Konoha ? L'attrait pour les Byakugan ? Les flammes noires de Mikoto ?

Face au silence de Tsunade, Jiraiya laissa échapper un sourire énigmatique.

– Ils tirent tous leur origine de Kumo... Plus précisément, tous sont issus d'un seul homme, connu et redouté comme l'un des plus puissants du monde Shinobi : le Sandaime Raïkage.

Les yeux de Tsunade s'ouvrirent en grand.

– Cet homme ? On dit... qu'il est le seul, avec mon grand-père, à avoir tenu tête à un Bijū à mains nues !

Un sourire se dessina sur les lèvres de Jiraiya alors que Tsunade tournait son regard dans sa direction.

– Ne me dis pas qu'ils l'on combattu ?!
– Combattu ?
répéta Jiraiya, exprimant un léger rictus. S'il n'était pas question pour eux de libérer un précieux otage...

Ses sourcils se froncèrent tandis qu'il reportait son attention déterminée en direction du combat en prévision.

– ... Le Sandaime Raïkage n'aurait sans doute pas survécu.

Tsunade peinait à croire à de telles paroles, observant le dos du trio devant elle, faisant face au Saiya-jin.

Ce dernier analysait prudemment les trois individus.

Son regard se porta d'abord sur le chef Hyūga. Il le connaissait, mais n'avait jamais vraiment étudié son style, ayant plus rapidement réalisé le danger représenté par le clan Uchiha. Mais à présent qu'il découvrait ses yeux blancs bordés d'épaisses veines, il ne pouvait s'empêcher de s'interroger...

Tsunade elle-même se posait les mêmes questions. Hiashi Hyūga était terriblement talentueux, même pour son clan, dont le style de combat comptait parmi les plus redoutables qui soient en Taïjutsu. Mais elle doutait franchement de son efficacité contre un tel monstre de Chakra.

Le regard de Raditz se posa ensuite sur les yeux écarlates de Mikoto. À l'évidence, elle ne disposait même pas du Mangekyō Sharingan. Sa maîtrise de l'Enton la rendait certes gênante, mais le guerrier avait déjà connu pire, chez ce clan maudit...

Il s'interrompit dans sa réflexion, réalisant un brusque changement dans le comportement de ses adversaires. Jiraiya et Tsunade eux-même ne pouvaient l'ignorer.
C'était comme si Minato et Hiashi étaient mentalement hors combat !

* Elle... comprit alors Raditz. Elle a plongé ses partenaires dans un Genjutsu ?! *

Ses sourcils se froncèrent.

* J'y crois pas... ne put-il que penser. Mais pourquoi ? Compte-t-elle toujours... m'affronter seule ? *

Il ne connaissait qu'un autre individu doté d'une telle arrogance.
Il s'agissait d'un Saiya-jin.

* On dirait... Vegeta... ! *

Raditz fronça les sourcils. Mais un sourire étirait ses traits.

– Tu as gagné mon respect, Femme.

Il se mit en garde.

– IMBÉCILE ! s'exclama Tsunade, horrifiée, à l'adresse de Mikoto. LIBÈRE-LES !

Mikoto l'ignora. Et elle se jeta sur le guerrier, sa lame chargée d'Enton en main.
Raditz frappa, testant sa stratégie. L'Uchiha fut pulvérisée, comme prévue.
Sans surprise, elle se régénéra alors sous les yeux du Saiya-jin. Mais au lieu de dévoiler une quelconque menace, elle se contenta alors de prendre ses jambes à son cou.

* Mais qu'est-ce qu'elle fout ?! s'étonna le guerrier. *

Ne voulant pas la laisser trop s'éloigner, il fusa pour la rattraper au plus vite. Mikoto s'interrompit.

Raditz serra les dents.

– Elle ne fait rien... Elle... gagne du temps...

Il fronça les sourcils.

– Mais pourquoi ? Si elle ne veut pas me combattre seule, alors...

Ses yeux s'ouvrirent alors en grand tandis qu'il observait le regard toujours vide des deux partenaires de Mikoto.

* J'y crois pas ! Ils... Ils communiquent à travers le Genjutsu ?! *

L'hypothèse expliquait tout. L'illusion ne servait pas à combattre le Saiya-jin en un contre un.

Le Genjutsu n'avait rien d'offensif ici. Son utilisation, inédite, servait de support interne de communication, comme un réseau neuronal liant les combattants !

– La connexion qui existe entre ces trois là dépasse les concepts habituels de travail d'équipe, murmura alors Jiraiya. Ils communiquent, apprennent et s'adaptent ensemble, à un niveau jamais égalé.

Les yeux d'Hiashi, les réflexes de Mikoto et les sens de Minato restaient connectés à la réalité, mais leurs esprits se mêlaient dans une dimension qui n'appartenait qu'à eux.

Et quand Raditz, réalisant cette réalité, décida d'attaquer au plus vite, il comprit à leurs regards que toute leur stratégie était déjà prête.

L'Uchiha n'était plus sa cible prioritaire. Son offensive pouvait être gênante, mais ce qui la caractérisait le plus restait sa capacité à se régénérer de toute attaque physique.

Le redoutable Yondaime Hokage avait fait preuve de capacités franchement perturbantes, même pour l'habitué du monde Shinobi qu'était devenu le Saiya-jin. L'attaquer tête baissée ne pouvait représenter une stratégie viable.

Mieux valait évaluer ses atouts de façon détournée. Et si cela pouvait éradiquer le troisième membre de leur équipe au passage, ce serait d'autant mieux.

De plus, il était le plus isolé des trois. Il s'agissait clairement de la cible idéale pour réduire rapidement le nombre d'adversaires.

Il fusa donc sur le Hyūga, fixant avec détermination ses yeux blancs.



Quand Raditz frappa, le blanc devint rouge.
Les Byakugan devinrent Sharingan.
L'homme devint femme.
Le vivant devint mort.
Hiashi devint Mikoto.

* Bordel... ?! *

Il crut d'abord à un Genjutsu. Mais son Chakra n'était pas perturbé.
Ses yeux se tournèrent sur le côté. Le Hyūga s'y trouvait bien, aux côtés du Yondaime Hokage, à la place exacte où était positionnée l'Uchiha jusqu'alors. C'était comme s'ils avaient interverti.

Il ne put toutefois s’adonner au luxe de la réflexion, car les Mūdra de Mikoto étaient déjà prêts.

KATON – GOKAKYŪ NO JUTSU


La signature des Uchiha, matérialisée par une immense boule de feu suprême, frappa Raditz à bout portant. Enragé, il expulsa l'incandescente technique d'un souffle d'énergie.

Mais Mikoto avait disparu.
Minato et Hiashi également.

Fronçant les sourcils, Raditz balaya de nouveau l'environnement du regard. Il repéra rapidement la chevelure blonde du Yondaime Hokage.

Et une intense douleur lui traversa les vertèbres, parcourant tout son corps. Raditz tourna son visage et ses yeux. Il découvrit alors le visage prédateur de Mikoto, disposée dans son dos, Sharingan brillant devant ses yeux.

– Buraindō no Katana... lui susurra-t-elle dans l'oreille.

Ce nom, étrangement familier, résonna aux oreilles de Raditz. Mais sa réflexion s'interrompit à l'instant où il poussa un hurlement de douleur, avant de rester figé dans une posture tendue de souffrance pure.

– Impressionnant... ne put que reconnaître Tsunade.
– Dans le maniement du katana, Mikoto est inégalée, expliqua fièrement Jiraiya. Cette technique est sa création. Elle utilise sa lame pour compenser le déplacement de l'air des mouvements de son corps, perturbant les sons et les sens. Elle a créé un Kenjutsu... devenant Genjutsu.

Tsunade fronça les sourcils.

– Ce n'est pas seulement ça, analysa-t-elle. Sa précision anatomique est... remarquable.

Une goutte de sueur perlait contre son front.

– Raditz est paralysé... Elle... Elle a touché sa moelle épinière... !

Le guerrier peinait à comprendre ce qui lui arrivait. La lame noircie d'Enton de Mikoto était parvenue à légèrement pénétrer dans sa peau presque impénétrable.

Pourtant, les Sharingan percevaient bien les mouvements de doigts de son adversaire.

* Il résiste... remarqua-t-elle, stupéfaite. Son corps... baigne dans une telle puissance... Je ne peux pas suffisamment enfoncer ma lame ! *

Son katana restait effectivement bloqué à la limite de la surface de l'épiderme du redoutable Saiya-jin, dont la face se tournait lentement en direction de l'Uchiha, dévoilant sa capacité à aller au-delà d'une piquûre superficielle qui, à quelques millimètres près, aurait pu devenir réellement invalidante.

* Fait chier... ! pensa l'Uchiha, tentant vainement d'enfoncer davantage son katana dans ce mur impénétrable. *

L'expression de haine de Raditz redoublait de menace. Et Mikoto savait que sa propre prestation – pourtant parfaite – ne suffisait pas. Le Saiya-jin était simplement trop fort.

Une main effleura alors sa lame. Minato se trouvait aux côtés de sa partenaire.

Raditz, encore partiellement immobilisé, son cou tendu à l'extrême pour fixer les deux adversaires dans son dos, posa son regard dans les iris bleus déterminés du légendaire Hokage.

De son unique main libre, ce dernier effectua une série de Mūdra.

RAITON – DENKA


Ses doigts presque au contact de la lame semblèrent s'illuminer, répandant à travers le métal brûlant une myriade d'infimes éclairs.

Et Raditz les ressentit avec stupéfaction parcourir tout son corps, le pétrifiant davantage. La technique n'avait pourtant rien d'exceptionnel, mais combinée à la puissance de l'Enton et à la précision de l'attaque, l'efficacité était remarquable.

– V... Vous... articula-t-il péniblement, encore engourdi. C... C'est tout ?

En dépit de son état, le Saiya-jin restait confiant. Même une combinaison parfaite de ces deux combattants n'avait pas su l'inquiéter. Le fait de réussir à l'immobiliser un temps forçait le respect. Néanmoins, cela démontrait surtout leur incapacité à le blesser.

– S'il faut parler de précision, Minato et Mikoto sont redoutables, ajouta Jiraiya. Mais ils ne sont pas à son niveau...

Un sourire se dessina sur les lèvres de l'Uchiha, répondant à la provocation de Raditz.

– Tu devrais regarder devant toi... chuchota-t-elle.

Alors, la pupille de Raditz repéra un mouvement en face de son torse.

– Tu es dans le champ de mon Hakke... informa dangereusement la voix calme de Hiashi Hyūga, abaissé sur ses gardes, paumes ouvertes devant lui.

Sa pose était prête. Toutes ses cibles se trouvaient devant lui.
Raditz, diminué dans ses mouvements par le combo de Minato et Mikoto dans son dos, n'avait d'autre choix que d'encaisser l'attaque déjà entamée du redoutable vétéran Hyūga.

– DEUX POINGS !

À l'instant même où il reçut les deux premiers coups, le Saiya-jin comprit qu'il était parti pour subir une expérience terriblement âcre. Le ratio entre la puissance des coups et la force de leurs impact était totalement inégalé dans le monde des ninjas.

– QUATRE POINGS !

Les coups qui suivaient firent pleinement réaliser à Raditz pourquoi les Hyūga trônaient sur ce monde au même niveau que les Uchiha.

– HUIT POINGS !

La pluie de frappes suivante, plus rapide encore, imposa à tout le champ de bataille la grandeur représentée par l'expérience du plus puissant Hyūga de son temps.

– SEIZE POINGS !

Minato et Mikoto, maintenant toujours leur entrave par derrière le Saiya-jin, ressentaient à travers lui les vibrations imposées par l'incroyable enchaînement de coups de leur partenaire.

– TRENTE-DEUX POINGS !

Ce que subissait Raditz était une véritable leçon de Taïjutsu. La technique du chef Hyūga était telle que ses mouvements, de plus en en plus fluides et précis, s'autorisaient même un accroissement toujours plus grand à mesure qu'il augmentait la cadence.

– SOIXANTE-QUATRE POINGS !

Serrant les dents avec peine, le Saiya-jin dut encaisser une véritable avalanche de coups dont la précision atteignait des sommets jamais vus jusqu'alors. La sensation d'engourdissement qui l'avait frappé jusqu'alors par la combinaison de ses deux adversaires de dos s'en trouvait même reléguée au second plan tandis que son flux énergétique subissait une perturbation digne des meilleurs Genjutsu.

Sauf qu'il s'agissait de Taïjutsu.

Un sourire déterminé se dessina sur les lèvres de Jiraiya. Tsunade, en tant qu'experte du Ninjutsu médical, ne pouvait que reconnaître l'incroyable performance d'une utilisation aussi rarement parfaite des soixante-quatre poings du Hakke.

– CENT-VINGT-HUIT POINGS !! s'écria soudain Hiashi, à la surprise générale.

Et il s'élança de nouveau, sa vitesse encore augmentée, déchaînant une nouvelle série de coups avec une telle efficacité que Raditz y voyait là l'oeuvre d'un véritable monstre. Impuissant, il encaissa des assauts dont la célérité devenait si grande qu'elle dépassait allègrement tout ce qu'il concevait habituellement chez les Shinobi.

* Bon sang, mais c'est quoi ce type... ?! *

Les terrifiants yeux blancs du Hyūga semblaient brûler de cette rage de vaincre. À travers la succession des coups qui s'abattaient sur toutes les zones de faiblesse du Saiya-jin, Hiashi y accompagnait la souffrance des Shinobi qu'il avait détruits. Tout son corps se trouvait endolori par ce terrifiant enchaînement.

Minato et Mikoto, observant leur partenaire à l'action, ne purent retenir un sourire commun de pure fierté.

Mais même leurs expressions pâlirent au moment où Hiashi, terminant son enchaînement inhumain, remplaça sa reprise de souffle par une série de derniers mots.

– DEUX-CENT CINQUANTE SIX POINGS !!!

* QUOI ?! s'étonna Jiraiya. *

Même le maître légendaire ne put que dévoiler sa pleine surprise.
Il y eut une véritable onde de choc lorsque Hiashi s'élança une fois encore vers le terrible envahisseur.

Tsunade, tout autant abasourdie que son alter-égo, ressentait jusqu'aux vibrations de la terre. L'énergie déployée par cet ultime Taïjutsu doublait à chaque nouvel enchaînement, enivrée par un processus énergétique similaire à l'ouverture des Portes de Chakra.

La seule émanation de puissance issue des coups de Hiashi faisait totalement voltiger la cape de Minato qui dut se concentrer à l'extrême pour maintenir le corps du Saiya-jin en place. Une véritable tempête martelait de chocs le colosse devenu impuissant.

Mikoto, Sharingan grand ouverts, ne parvenait même plus à suivre les mouvements extrêmes de son camarade.

* C'est complètement absurde... ! pensa-t-elle. En cet instant, se pourrait-il qu'il soit plus rapide que... ? *

Son regard se tourna en direction de Minato, avant de se reporter sur la situation.

* Hiashi, enfoiré... pensa-t-elle, sourcils froncés, dans cet environnement martelé par d'innombrables percutions folles. T'es en train de reléguer les Uchiha au second plan, là... ! *

Un sourire se dessina alors sur son visage.

Raditz haletait, toussait, crachait, incapable dans son état de réagir aux coups dont la vitesse devenait totalement affolante pour un corps humain. En dépit de ce rythme effréné, le calvaire devenait tel qu'il paraissait s'éterniser.

Et il s'interrompit enfin. Sans prévenir, Hiashi s'écroula, à bout de forces.

La scène sembla se figer. La suite s'accompagna d'un profond silence.
Raditz cracha un filet de sang. Et ce fut son tour de perdre l'équilibre, posant malgré lui un genou au sol face au Hyūga étendu par terre.

Jiraiya et Tsunade ne prononcèrent aucun mot, se contentant d'observer la scène irréelle de la performance du Hyūga sur l'envahisseur ayant cru tout apprendre des Shinobi.

Raditz en avait simplement ignoré l'une de ses branches les plus redoutables. Et il le payait aujourd'hui.
Les Hyūga, dissimulés dans l'ombre, avaient profité de l'arrogance des Uchiha pour se perfectionner en silence, leurs yeux blancs se préparant loin de ceux du Saiya-jin.

* Presque chaque parcelle de Chakra de son corps a été touchée avec une précision chirurgicale, réalisa Tsunade, choquée. En terme d'efficacité, cet homme... dépasse tout ce que j'ai vu. *

Jiraiya posa son regard inquiet sur son disciple étendu au sol. Il n'aurait jamais imaginé le voir pousser son corps à de telles extrémités. Les soixante-quatre poings du Hakke étaient considérés comme une technique extrême maîtrisée uniquement par les plus grands experts Hyūga. Cela nécessitait un contrôle des énergies tel qu'il s'accompagnait souvent de blessures graves.

Tenter les deux-cent-cinquante-six poings dépassait l'entendement. En cet instant, Hiashi avait même surpassé le pouvoir du Senjutsu !

– B... Bordel... cracha Raditz, dont même le souffle était coupé par une telle manifestation technique. C'était... quoi... ça... ?!

Ses muscles se contractèrent péniblement, sa coordination seule se trouvant considérablement altérée par cet assaut incroyable. Concentré à l'extrême, le guerrier poussa alors un véritable hurlement qui résonna sur tout le champ de bataille.

Mikoto réalisa alors avec horreur que son Chakra terriblement puissant s'imposait à travers ses cellules. Les dégâts de Hiashi, dont chaque coup pouvait mettre fin à un combat chez un adversaire normal, auraient été fatals pour presque n'importe qui. Et le dépassement inhumain dont il venait de faire preuve amplifiait considérablement ce fait.

Pourtant, l'Uchiha était la première témoin d'une terrible réalité.

– Il... résiste... ?!

Le genou au sol de Raditz, tremblant, se releva péniblement tandis que son propriétaire se remettait lentement debout. Hurlant toujours dans la nuit, son énergie bouillonnante se manifestait autour de lui, véritable signature de la puissance brute d'un Saiya-jin pur.

– Non... Non... ! NON !!! s'exclama Tsunade, les larmes aux yeux, tandis que Raditz retrouvait peu à peu sa forme.

Hiashi, impuissant au sol, ne pouvait qu'observer son adversaire se relever et retrouver ses forces au dessus de lui. Ses yeux perçants l'avaient bien compris : la puissance du Saiya-jin était telle que la seule précision n'avait suffi à le blesser suffisamment. Même les points faibles de ce monstre restaient forts du point de vue des ninjas.

Raditz abaissa son regard enragé en direction du chef Hyūga. Ce dernier n'avait pourtant plus de puissance. Son corps tout entier le brûlait. Jamais il ne l'avait poussé aussi loin.

– Je te pensais le plus faible du trio... murmura le Saiya-jin. J'avais tort.

Il leva sa jambe au dessus de sa tête.

– Adieu, conclut-il, non sans une pointe de respect.

Et son pied s'abattit. Mais un éclair jaune s'était imposé dans son champ de vision au moment où il générait un véritable cratère.

– Impressionnant... reconnut-il en voyant apparaître devant lui Minato, maintenant debout à ses côtés le chef Hyūga épuisé. De la téléportation, hein... Tu utilises des marques. C'est comme ça que tu te déplaces si rapidement...

Jiraiya fronça les sourcils face à l'analyse pertinente du Saiya-jin.

– Je suis désolé, Minato... murmura Hiashi. Je ne suis... pas parvenu... à terminer ma dernière série...

Raditz éclata de rire. D'un revers du bras imprévisible, il trancha en deux Mikoto derrière lui, laissant se planter au sol son katana.

– Même si tu avais terminé, ça n'aurait rien changé.

Son regard se posa sur Minato.

– Ta téléportation est gênante, mais elle doit consommer de l'énergie. Je me demande... combien de temps tu tiendras ?

Il s'élança sur Minato et Hiashi, lesquels disparurent pour réapparaître sur une autre marque du champ de bataille. Mais Raditz ne leur laissa aucun répit, fusant de nouveau droit sur eux.

La scène se reproduisit encore, et encore, et encore. Jiraiya, tendu à l'extrême, savait pourtant que Minato pourrait tenir un bon moment comme ça. Il avait déjà téléporté des masses bien plus importantes et sur des distances beaucoup plus grandes. Mais la stratégie employée par le Saiya-jin ne lui donnait aucun droit à l'erreur, ce qui arriverait tôt ou tard avec la consommation d'énergie imposée.

Pourtant, alors que cette danse mortellement dangereuse semblait sur le point de s'éterniser, Raditz s'interrompit.

– Je déconne, marmonna-t-il, ennuyé. J'ai pas que ça à foutre.

Son regard se posa alors une fraction de seconde sur le crapaud disposé en retrait.

– Il n'y a pas de marque sur ce truc, je me trompe ?

Et Minato comprit avec horreur ce qu'il comptait faire.
Cette fois, il visait Naruto !

Raditz s'élança. Minato également.
Personne d'autre ne suivit la suite.

Et les deux sprinteurs apparurent alors sur une autre marque. L’Éclair Jaune effectua une série de roulades au sol qui l'éloignèrent du surpuissant Saiya-jin.

* Minato s'est téléporté avec Raditz pour l'éloigner de Naruto ?! réalisa Jiraiya. *

– Tu fais pas que te téléporter, commenta le Saiya-jin. T'es aussi sacrément rapide...

Pourtant, il commençait à mieux appréhender les limites de cet homme. Bien que plus proche de Naruto en distance par rapport à Raditz, le Yondaime Hokage avait opté pour l'option de se téléporter avec son ennemi. Il n'aurait donc visiblement pas pu atteindre le crapaud avant lui.

– Mais cette fois, on part d'aussi loin... murmura Raditz. Tu penses pouvoir me rattraper ?

Il tourna son regard en direction du crapaud et se mit en position de départ de course, un sourire goguenard affiché sur son visage belliqueux.

– Le premier qui touche Naruto... gagne !

Mais au lieu de s'élancer de nouveau, il leva son bras et envoya un tir énergétique.

– Oups... !

Il découvrit alors un tourbillon de Chakra pur faire barrage entre son tir et Naruto.

* Imbécile, pensa-t-il en réalisant l'ultime tentative de Hiashi. *

Même si son tir ne visait pas la puissance mais la vitesse, il restait trop puissant pour la défense du Hyūga affaibli.

Le regard du Saiya-jin pâlit quand le tourbillon de Chakra noircit, se renforçant de la puissance des légendaires flammes noires sombrement connues.

Le tir énergétique fut légèrement dévié et s'éleva dans les airs, consumé par le terrible feu contre-nature jusqu'à s'effriter dans l'atmosphère.

Le guerrier fronça les sourcils tandis que s'estompait ce mur de Chakra incandescent, laissant se dessiner les deux silhouettes de Mikoto et Hiashi face à lui. Ce dernier, terminant sa rotation, manqua de s'écrouler, mais il fut retenu par sa partenaire Uchiha dont le regard restait focalisé sur Raditz.

Minato disparut alors des yeux de Raditz pour se téléporter aux côtés de ses camarades.

À cette vision du trio légendaire faisant barrage pour Naruto contre l'envahisseur, Tsunade ne pouvait s'empêcher de se rappeler leur propre épuisement à la fin de leur combat contre Hanzō la Salamandre. Sauf que Raditz, même s'il reconnaissait sans doute leur talent, ne compterait sans doute pas s'arrêter tant que ses ennemis ne seraient pas éradiqués.

– Et maintenant ? murmura le Saiya-jin. J'ai percé à jour vos atouts.

Jiraiya serra les dents. Raditz avait raison.

– C'est exact, reconnut alors Minato, sortant de sa poche une multitude de morceaux de papiers. Mais c'est trop tard.

Raditz fronça les sourcils, puis il éclata de rire.

– Des parchemins explosifs ? Tu comptes faire quoi avec ces jouets ? Me les téléporter dessus ?
– Merde, il grillé la stratégie !
s'exclama Mikoto.

Raditz leva les sourcils.

– Sérieusement... ? Vous en êtes... vraiment réduits à ça ?

Il poussa un soupire amusé et tendit son bras, le regard fixé droit sur Minato.

– Peut-être devrais-je te laisser me marquer pour rendre les choses plus amusantes ? ajouta-t-il ironiquement.

Mais il n'en avait évidemment pas l'intention. Ses adversaires étaient beaucoup trop dangereux pour leur laisser la moindre ouverture d'arrogance possible, même si cela restait tentant dans l'état actuel des événements. En dépit de ses moqueries, le Saiya-jin ne sous-estimait plus les Shinobi, et particulièrement ceux qui lui faisaient face.

– Ce ne sera pas nécessaire, répliqua alors Hiashi.

Le regard de Raditz se tourna vers le chef Hyūga.

– Tu es déjà marqué, ajouta-t-il. Plus de 200 fois.

Alors, Jiraiya comprit la finalité de la stratégie enclenchée dès le début du combat.
Mikoto avait eu pour but d'immobiliser Raditz afin de permettre à Hiashi de pouvoir effectuer son enchaînement, avec Minato en support de ses deux camarades. Mais le terrible assaut du Hyūga ne représentait pas la véritable fin...

Au moment où Minato jeta en l'air les centaines de parchemins explosifs qu'il tenait en main, tous purent voir se dessiner sur le corps du Saiya-jin autant de marques de téléportation.

* Hiashi a accompagné ses offensives de minuscules sceaux, réalisa Jiraiya. Ils était parfaitement basiques, car chacun d'eux ne contenait rien d'autre... qu'une simple marque, un autre sceau autrement plus complexe, élaboré par Minato... ! *

Raditz, découvrant la multitude de marques se dessiner sur son bras tendu, réalisa que tout son corps en était maintenant parsemé. Stupéfait, choqué et terriblement inquiet, il ne put qu'ouvrir grand les yeux.

* Ses tenketsu sont marqués par l'Hiraishin ! comprit Tsunade. *

– NOOON !!! hurla le Saiya-jin au moment où tous les parchemins explosifs lâchés dans les airs disparaissaient à sa vue.

Car il savait ce que cela signifiait.

Ainsi se recouvrit l'envahisseur d'une multitude d'explosions qui le frappèrent avec une précision chirurgicale au niveau de tous les points faibles de son corps. Cette fois, la puissance se mêlait à la précision, dans un concert tonitruant qui retentit sur tout le champ de bataille.

Sous l'incroyable succession de déflagrations, Jiraiya parvenait toutefois à distinguer les silhouettes de dos de ses disciples, illuminés par l'éclat du Saiya-jin malmené par l'impact. Mais surtout, sans même les voir de face, le maître savait précisément quelle expression commune affichaient ses anciens élèves.

Ils souriaient.

Pour la première fois, les Shinobi reprenaient l'avantage.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 817
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Antarka le Jeu Sep 05, 2019 13:38

Personne n'a commenté tient.

De mon point de vue c'est un de tes meilleurs chapitres. Du très grand art.
Lalilalo avait raison, Batroux avait tort.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 10028
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Jeu Sep 05, 2019 14:56

Ce combat me fait furieusement penser au combat de Végéta contre la Z team. Radditz est supérieur mais ses ennemis ne sont pas mauvais et le grignotent jusqu'à ce coup de théatre de fin de chapitre. Coup de théatre suffisant pour entièrement inverser la tendance? Radditz va encore nous étonner, j'en suis persuadé! vivement la suite !!
Sinon toujours bien et proprement écris, toussa toussa... Comme d'hab quoi :mrgreen:
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1549
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar biskus le Jeu Sep 05, 2019 17:20

Les nouveaux Sanin envois du lourd , mais ... en dépit du côté dantesque et épique , j’ai l’impression que l’on revient un peu à ce qui c’est fait au début de la fic dans le sens où radditz se fait de nouveau surprendre par des « faible » même si en soit les donnée sont différente ( méfiance de radditz , connaissance du monde shinobi, puissance et complémentarité du trio ) )je trouve le schéma identique . ( cela n’enlèvent en rien la qualité et le plaisir de lecture mais j’avais envie d’être celui qui serai pas complètement satisfait 😂😂😂) mais le coup du gengutsu communicatif c’est top car on sait que certain gengutsu sont assez puissant pour modifier le « temps » ( quand Itachi plante mentalement Kakashi il fait sa durant un temps très long alors que dans la réalité c’est juste quelque seconde ) .


Mais je reste sur le dernier atout pour sauver nos shinobi favori .... un bébé 👶
biskus
 
Messages: 255
Inscription: Sam Oct 18, 2014 12:36

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar goget le Jeu Sep 05, 2019 22:59

Yes ZPU

Sincèrement j'aime vraiment pas ton monde Shinobi, c'est peut-être parce que ton Radditz est un super personnage mais en comparaison le Naruto-verse et ses persos sont fades, là je suis plus intéressé par la suite de l'histoire d'Ichigo que la fin du combat, c'est dire.

Évidemment c'est un super chapitre, juste que le monde de Naruto commence à devenir inintéressant et autant j'aime beaucoup les combats ont des personnages combattent un ennemi bien plus fort (c'est l'essence du Shonen) mais là ç'a vraiment l'air forcé, comme si tu voulais absolument que Radditz perde, je sais pas si tu vois ce que je veux dire mais j'ai vraiment l'impression que tu crées des situations improbables juste pour pouvoir continuer dans ta lignée de l'évolution du Statut de Radditz avec à la fin du 1er Round un conquérant suprême, à la fin du 2nd sa première égalité face à celui qui se situe au sommet du monde Shinobi, Pain (avant que Madara revienne), sauf qu'à chaque fois ça passait super bien, comme une rivière tranquille, mais là j'ai l'impression que t'as fait apparaître un barrage magique au beau milieu sans préavis pour détourner la rivière dans des situations totalement miraculeuses voire impensables qui aboutissent à la fin de ce 3ème round, en anglais ils diraient que tu as "broke the flow" (j'ai pas trouvé d'expression équivalente en france).

En fait j'aurais bien plus préféré que Madara fasse poser un genou à terre à Radditz, je veux dire, la quintessence du monde Shinobi face au pire conquérant ayant jamais posé les pieds sur ce même monde c'est la classe, alors que là ça fait 2 random persos (soyons d'accord le père d'Hinata et la mère de Sasuke c'est des random)+le daron à Naruto avec une armure en scénarium pure...

Et j'arrête pas de me demander pourquoi Radditz ne s'envole pas pour bombarder le camp ennemi comme il l'avait fait pour l'alliance Shinobi du début (Raikage et Tsuchikage si je me rappelle bien) parce que là il ne fait que jouer dans la main de ses ennemis en restant au sol et en leur donnant l'occasion de se défendre (bon Minato pourrait s'enfuir et la mère de Sasuké s'en fiche pas mal mais les autres... (au mieux Jiraya a peut-être encore l’énergie de rentrer dans un crapaud)).

C'est, et je le répère un super chapitre évidemment, juste que c'est vraiment trop forcé à mon gout:/

Ma théorie sur pourquoi Minato est revenu c'est que la Zteam a réussi à ressusciter Goku sauf que dans le monde où ils étaient, toutes les âmes sont liés, et donc ils ont indirectement tous été ressuscités par Shenron
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 2575
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Sep 06, 2019 23:27

Antarka a écrit:Personne n'a commenté tient.

De mon point de vue c'est un de tes meilleurs chapitres. Du très grand art.
Voilà qui fait bien plaisir ! 8-)

xela26 a écrit:Ce combat me fait furieusement penser au combat de Végéta contre la Z team. Radditz est supérieur mais ses ennemis ne sont pas mauvais et le grignotent jusqu'à ce coup de théatre de fin de chapitre. Coup de théatre suffisant pour entièrement inverser la tendance? Radditz va encore nous étonner, j'en suis persuadé! vivement la suite !!
Belle référence au passage ! Et pour le coup, je n'y avais pas pensé à l'écriture. ;-)
Alors, que deviendra Raditz après tout ça ? La réponse... bientôt. :twisted:
Sinon toujours bien et proprement écris, toussa toussa... Comme d'hab quoi :mrgreen:
Merci !

biskus a écrit:Les nouveaux Sanin envois du lourd , mais ... en dépit du côté dantesque et épique , j’ai l’impression que l’on revient un peu à ce qui c’est fait au début de la fic dans le sens où radditz se fait de nouveau surprendre par des « faible » même si en soit les donnée sont différente ( méfiance de radditz , connaissance du monde shinobi, puissance et complémentarité du trio ) )je trouve le schéma identique . ( cela n’enlèvent en rien la qualité et le plaisir de lecture mais j’avais envie d’être celui qui serai pas complètement satisfait 😂😂😂)
Héhé, en fait je jouais même là-dessus dans ce chapitre.
Minato, Mikoto et Hiashi, ensemble, doivent représenter le sommet de ce qui fait le style ninja Narutesque : travail d'équipe, Genjutsu, stratégies, etc.. Bref, rien de neuf en soit, surtout pas pour Raditz.
Et à travers ce retour aux sources pour Raditz, ces 3 là représentent un peu ce "truc en plus" dans un domaine qu'il connaît pourtant bien, et qu'il s'est même targué à plusieurs reprises d'avoir maîtrisé.
En fait, au même titre que Kyûbi est arrivé avec sa donnée "puissance" plus importante que ce que Raditz connaissait déjà (alors que pourtant, le Saiyan est rôdé de ce côté là), les 3 nouveaux Sannin sont censés représenter la donnée "ninja", mais à une échelle absolue.
Raditz n'a jamais fait face à une telle optimisation des arts ninjas. Il a "seulement" fait face aux arts ninjas. Il connaît le Ninjutsu, le Genjutsu, le Taïjutsu, le Senjutsu, les sceaux, il est devenu plus intelligent, il sait se méfier des combos d'équipe, etc. Mais la combinaison de tout ça, c'est différent. Le "travail d'équipe" auquel il a fait face, ce n'était pas du génie. C'était soit des génies ensemble (Jiraiya/Itachi), càd 2 personnages qui individuellement trônent clairement au sommet du game et sont capables de s'associer intelligemment, soit des armées.
Là, l'idée était de reprendre la base et de la pousser à son paroxysme pour y confronter Raditz. D'ailleurs, le travail d'équipe optimal est ce qui a été introduit via Minato et son test des clochettes contre Gokû et Ichigo.

mais le coup du gengutsu communicatif c’est top car on sait que certain gengutsu sont assez puissant pour modifier le « temps » ( quand Itachi plante mentalement Kakashi il fait sa durant un temps très long alors que dans la réalité c’est juste quelque seconde ) .
Exact !
Après, en terme de Genjutsu Itachi c'est quand même le level absolu à mon sens, avec Shisui. Les 72 heures de souffrance ressenties par Kakashi face au Tsukuyomi ne correspondent qu'à quelques instants (1 seconde d'après l'animé). Mais sur le principe, c'est effectivement ce qu'on retrouve !

Mais je reste sur le dernier atout pour sauver nos shinobi favori .... un bébé 👶

Spoiler
Image


goget a écrit:Yes ZPU

Sincèrement j'aime vraiment pas ton monde Shinobi, c'est peut-être parce que ton Radditz est un super personnage mais en comparaison le Naruto-verse et ses persos sont fades, là je suis plus intéressé par la suite de l'histoire d'Ichigo que la fin du combat, c'est dire.

Évidemment c'est un super chapitre, juste que le monde de Naruto commence à devenir inintéressant et autant j'aime beaucoup les combats ont des personnages combattent un ennemi bien plus fort (c'est l'essence du Shonen) mais là ç'a vraiment l'air forcé, comme si tu voulais absolument que Radditz perde, je sais pas si tu vois ce que je veux dire mais j'ai vraiment l'impression que tu crées des situations improbables juste pour pouvoir continuer dans ta lignée de l'évolution du Statut de Radditz avec à la fin du 1er Round un conquérant suprême, à la fin du 2nd sa première égalité face à celui qui se situe au sommet du monde Shinobi, Pain (avant que Madara revienne), sauf qu'à chaque fois ça passait super bien, comme une rivière tranquille, mais là j'ai l'impression que t'as fait apparaître un barrage magique au beau milieu sans préavis pour détourner la rivière dans des situations totalement miraculeuses voire impensables qui aboutissent à la fin de ce 3ème round, en anglais ils diraient que tu as "broke the flow" (j'ai pas trouvé d'expression équivalente en france).
Je comprends parfaitement ce que tu veux dire. Par contre je craignais au contraire que cet aspect "forcé" ne soit considéré pour la survie de Raditz auquel de nombreuses situations vont bien.

En fait j'aurais bien plus préféré que Madara fasse poser un genou à terre à Radditz, je veux dire, la quintessence du monde Shinobi face au pire conquérant ayant jamais posé les pieds sur ce même monde c'est la classe, alors que là ça fait 2 random persos (soyons d'accord le père d'Hinata et la mère de Sasuke c'est des random)+le daron à Naruto avec une armure en scénarium pure...
Le seul point où je ne suis vraiment pas d'accord c'est concernant Minato, qui n'est pourtant pas un de mes persos préférés mais que je considère comme faisant clairement partie des plus dangereux du monde Shinobi depuis la création des villages.
Mikoto et Hiashi, c'est différent, mais là leur travail d'équipe surclasse tout ce qui a été fait dans ma fic (cf. ma réponse à biskus), donc il ne faut pas les prendre individuellement.

Et j'arrête pas de me demander pourquoi Radditz ne s'envole pas pour bombarder le camp ennemi comme il l'avait fait pour l'alliance Shinobi du début (Raikage et Tsuchikage si je me rappelle bien) parce que là il ne fait que jouer dans la main de ses ennemis en restant au sol et en leur donnant l'occasion de se défendre (bon Minato pourrait s'enfuir et la mère de Sasuké s'en fiche pas mal mais les autres... (au mieux Jiraya a peut-être encore l’énergie de rentrer dans un crapaud)).
Il faut garder à l'esprit plusieurs points :
  • Kyûbi est passé par là, et pour le coup ça a vraiment pété dans tous les sens un peu comme tu le dis, mais ça a également affaibli Raditz
  • Le champ de bataille est terriblement éparpillé. Sur la zone de combat de Raditz, il n'y a que Minato, Mikoto, Hiashi, Naruto, Jiraiya (avec crapauds) et Tsunade, et seulement les 3 premiers en mode combat. Comme tu l'as fait remarquer, Minato et Mikoto peuvent gérer, ce qui ne laisse que Hiashi. Sauf qu'en plus de ça, Minato peut téléporter d'autres personnes. Et Minato peut aussi téléporter les attaques de Raditz, comme il l'a fait à sa première arrivée (et potentiellement lui renvoyer dans la face). Et pour finir, et pour toutes ces raisons, Raditz se méfie de ses adversaires, et particulièrement de Minato (encore lui) dont il ignore au début du combat toutes les capacités. D'ailleurs, il les évalue, c'est notamment l'objet de sa rapide course contre lui qui lui permet d'appréhender un peu sa vitesse. Donc en gros, Raditz, s'il va dans les airs et bombarde le champ de bataille, n'a pour seul espoir que de tuer Hiashi comme combattant, qu'il alors considère comme le moins dangereux (ses Tenketsu s'en souviendront toutefois), le tout en s'ouvrant totalement à un adversaire potentiellement de la trempe de Pain dont il ignore tout si ce n'est qu'il peut justement gérer ses attaques à distance.
  • En dehors du groupe, les plus proches du champ de bataille de Raditz sont... Madara et Hachibi. Hachibi, c'est le deuxième plus puissant Bijû, donc pas le genre à crever d'une attaque de zone non visée. Et Madara, ça serait vraiment dommage pour Raditz de risquer de se le mettre à dos en voulant faire un max de dégâts.
  • On ignore certains éléments concernant la psychologie actuelle de Raditz. Elle a évolué par rapport au temps où il voulait simplement tout péter.
Bref, en gros Raditz combat 3 types, est fatigué par Kyûbi, et irait s'épuiser en attaque de zone pour peut-être abattre Hiashi Hyûga au risque de se faire surprendre par le Yondaime Hokage, repousser par Hachibi et de se mettre Madara Uchiha à dos ? :mrgreen:

C'est, et je le répère un super chapitre évidemment, juste que c'est vraiment trop forcé à mon gout:/
Dans tous les cas je comprends ton point de vue sur le principe puisque c'est quelque chose que j'essaye au maximum d'éviter, par contre pour ce cas précis je t'avoue que j'ignore comment corriger le tir car je ne le ressens pas ainsi (pour les raisons évoquées au dessus).

Ma théorie sur pourquoi Minato est revenu c'est que la Zteam a réussi à ressusciter Goku sauf que dans le monde où ils étaient, toutes les âmes sont liés, et donc ils ont indirectement tous été ressuscités par Shenron
Hmm, intéressante théorie !
On en saura plus à ce sujet à la fin de ce round. ;-)
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 817
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités