Shinobi vs Saiya-jin

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Dim Déc 01, 2019 23:25

Bon chapitre, mais un peu frustré qu'Itachi n'entre pas en scène, son arrivée se fait désirer.
Minato, malgré son talent, ne fera pas le poids j'en ai bien peur.

Quant au "génins", ils ne feront pas long feu non plus face à Radditz. Même au plus bas, les dévorera comme on s'empiffre de saucisses knacki herta. Même avec Tsunadé et Hiashi dans le coin. hâte d'assister au carnage. J'espère qu'il y aura des morts parmi les enfants :twisted:, il faut faire le ménage :mrgreen:

Bref, vivement la suite. la bataille est bien mais je trouve que ça traine un peu en longueur (où est-ce moi qui deviens impatient?)
Ou bien c'est moi qui m'attendais plus à des combats brefs plus brefs. Par rapport à tes précédents combats de fin d'arc, j'ai vraiment l'impression que celui-ci est, si on continue sur la comparaison militaire, une véritable campagne alors que les précédents tenaient plus de la bataille.

Ton écriture est au top, comme tu l'as prouvé encore une fois de plus sur ce dernier chapitre. Mais j'ai l'impression que cette fin d'arc, du fait de sa longueur, a moins d'impact que les deux précédentes. Après peut-être que cela est aussi du à une plus (très) grande multiplicité d'acteurs.
La critique est facile je sais bien, je ne pense pas avoir des propositions à te faire par rapport à tout ça...

Concernant les musiques. Elles sont judicieusement trouvées, mais pour ma part je trouve qu'il y en avait un poil trop dans ce chapitre, ça a coupé un peu la fluidité de ma lecture, du coup j'en ai lancé que deux. Bon bien sur ce n'est qu'un détail par rapport au reste, et au fait que le chap en lui même est toujours très bien.
Voila, j'ai un peu plus écris que d'habitude ce soir...
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1564
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar biskus le Dim Déc 01, 2019 23:47

Concernant ce combat, j’ai plus l’impression qu’il ne marquera pas la fin de l’arc.
Mais c’est vrai qu’il fait très long et je pense que le fait de décrire chaque perso pour montrer leur capacité mentale technique et physique y contribue énormément .
Concernant Naruto j’ai l’impression qu’il a développé son pouvoir autrement qu’au début du combat. On se rapproche plus d’un naruto manga Même si l’utilisation des chaînes de sa maman montre qu’on est dans une étape intermédiaire.
Contrairement à Xela, je pense au contraire que l’affaiblissement de Radditz, Et les nouveaux pouvoirs de Naruto et sasuke et le soutien de gaara avec les deux hyuga et l'intellect de shikamaru seront suffisant pour être problématique.
De même le combat minato madara me donne l’impression que sa va être coton car le souvenir de madara sur un perso similaire peut le laisser entendre .
L’apparition de susano a sasuke serait elle indirectement lié à itachi?

Bref je pense que une mini coupure pour allez voir ailleurs pourrait casser le rythme et redonner de l’intensité à son retour .

( petite question vu que ichigo est dans la fic y aura t’il un passage au sereitei? Ou c’était juste pour son Introduction au début de la fic ? )
biskus
 
Messages: 267
Inscription: Sam Oct 18, 2014 12:36

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Déc 06, 2019 0:02

xela26 a écrit:Bon chapitre, mais un peu frustré qu'Itachi n'entre pas en scène, son arrivée se fait désirer.
Minato, malgré son talent, ne fera pas le poids j'en ai bien peur.
Ça sera au moins l'occasion pour lui de tout donner ! Jusque là, il ne se battait pas selon son style. Il restait sur la prudence, tentant d'épuiser son adversaire sans prendre de risque, car avec l'Akatsuki derrière ainsi que Naruto en danger.
À défaut de gagner (quoique, qui sait ? :P ), l’Éclair Jaune pourra vraiment briller.
... et mériter sa mort. :twisted:
Oups, pardon !
Ou alors, si tu penses qu'une entrée en scène d'un certain Uchiha se fait désirer, souhaitons, même pour Madara, qu'il n'aura pas droit à la formation d'un duo de malade.

Quant au "génins", ils ne feront pas long feu non plus face à Radditz. Même au plus bas, les dévorera comme on s'empiffre de saucisses knacki herta. Même avec Tsunadé et Hiashi dans le coin. hâte d'assister au carnage. J'espère qu'il y aura des morts parmi les enfants :twisted:, il faut faire le ménage :mrgreen:
Tout peut arriver, aussi bien le plus prévisible (oui, oui, j'assume parfaitement être un adepte des trolls façon "Tobi" = "Obito") que du plus sadique. :evil:

Bref, vivement la suite. la bataille est bien mais je trouve que ça traine un peu en longueur (où est-ce moi qui deviens impatient?)
Ou bien c'est moi qui m'attendais plus à des combats brefs plus brefs. Par rapport à tes précédents combats de fin d'arc, j'ai vraiment l'impression que celui-ci est, si on continue sur la comparaison militaire, une véritable campagne alors que les précédents tenaient plus de la bataille.

Ton écriture est au top, comme tu l'as prouvé encore une fois de plus sur ce dernier chapitre. Mais j'ai l'impression que cette fin d'arc, du fait de sa longueur, a moins d'impact que les deux précédentes. Après peut-être que cela est aussi du à une plus (très) grande multiplicité d'acteurs.
La critique est facile je sais bien, je ne pense pas avoir des propositions à te faire par rapport à tout ça...
Mais déjà la critique seule reste intéressante quand elle dévoile un ressenti global, comme ici.
À défaut de corriger ça, ça me permet au moins de te "rassurer" : je prévois une fin du bordel avant 2020.

Concernant les musiques. Elles sont judicieusement trouvées, mais pour ma part je trouve qu'il y en avait un poil trop dans ce chapitre, ça a coupé un peu la fluidité de ma lecture, du coup j'en ai lancé que deux. Bon bien sur ce n'est qu'un détail par rapport au reste, et au fait que le chap en lui même est toujours très bien.
C'est noté pour les musiques. En fait, habituellement j'aimais jouer sur les lectures en boucle, mais j'ai l'impression que le site que j'utilisais ne fonctionne plus (ou plus comme avant), du coup j'ai compensé avec davantage de sons mais ça casse le rythme effectivement.
Voila, j'ai un peu plus écris que d'habitude ce soir...
Yes, merci !

biskus a écrit:Concernant ce combat, j’ai plus l’impression qu’il ne marquera pas la fin de l’arc.
Sachant que les combats approchent de leur fin, la réponse ne se fera pas trop attendre... :twisted:
Mais c’est vrai qu’il fait très long et je pense que le fait de décrire chaque perso pour montrer leur capacité mentale technique et physique y contribue énormément .
En effet, et je pense que j'ai quand même un peu merdouillé pour que ça donne ce ressenti. C'est pas facile de gérer tout ce beau monde, mais bon, j'aurais sûrement pu mieux faire. Je vais tenter de pas empirer le truc pour finir le fight ! Parce qu'en vrai, je suis le premier à "cracher" sur les gros fights mal gérés (Tournoi du Pouvoir de DBS, 4ème Grande Guerre de Naruto...), donc faut pas que je tombe "trop" dedans ! :oops:
Concernant Naruto j’ai l’impression qu’il a développé son pouvoir autrement qu’au début du combat. On se rapproche plus d’un naruto manga Même si l’utilisation des chaînes de sa maman montre qu’on est dans une étape intermédiaire.
Le développement des capacités de Naruto va légèrement différer...
Contrairement à Xela, je pense au contraire que l’affaiblissement de Radditz, Et les nouveaux pouvoirs de Naruto et sasuke et le soutien de gaara avec les deux hyuga et l'intellect de shikamaru seront suffisant pour être problématique.
Hmm... À suivre !
De même le combat minato madara me donne l’impression que sa va être coton car le souvenir de madara sur un perso similaire peut le laisser entendre .
Un perso comme Madara, qui ne jure que par les frères Senju de sa génération, saura-t-il être contraint de reconnaître qu'un Kage de la jeune génération a du potentiel ?
Ou alors, ça va finir comme pour les 5 Kage : un petit test, juste pour voir ce que ça vaut en face, suivi d'une humiliation pure et simple. :P
L’apparition de susano a sasuke serait elle indirectement lié à itachi?
Hmm...
Susano'o est apparu une première fois contre Raditz juste avant que ça ne parte en c..., avortant la tentative de Talk no Jutsu de Naruto. Mais ça reste indirectement lié à Itachi, vu que pour le coup il s'agit du même état d'esprit qui a fait péter un câble à Sasuke. Le côté "Bordel, faut qu'on trouve la solution la moins pire, t'as fait du mal mais si on continue à se taper dessus ça va devenir un pur carnage", d'une certaine manière ça peut rejoindre les raisons du massacre Uchiha.

Bref je pense que une mini coupure pour allez voir ailleurs pourrait casser le rythme et redonner de l’intensité à son retour .
Hum... Je comprends peut-être mieux pourquoi tu penses que ce n'est pas la fin du round. On verra bien vite ! :mrgreen:

( petite question vu que ichigo est dans la fic y aura t’il un passage au sereitei? Ou c’était juste pour son Introduction au début de la fic ? )
Ce n'est pas exclu qu'on revoit le Sereitei, mais sans que ça prenne beaucoup d'importance. ;-)

Merci pour vos retours.
Je tente un prochain chapitre fin de semaine.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 833
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar goget le Dim Déc 08, 2019 14:38

Je me demandais, on va revoir l'univers de Star Wars à un moment ?
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 2634
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Déc 08, 2019 21:24

goget a écrit:Je me demandais, on va revoir l'univers de Star Wars à un moment ?
De façon très très anecdotique.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 833
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Déc 08, 2019 21:24

CHAPITRE 148
Rasengan ?





L'Hokage et son nouveau Nénémis, face à face au cœur de la danse envoûtante des corbeaux, se toisaient dans un puissant mutisme.

Au loin, les yeux rouge de Kagami Uchiha, qui brillaient à travers les flammes noires consumant son corps réincarné au rythme de sa régénération, fixaient les inscriptions sur la cape du quatrième chef de Konoha.

* Le successeur d'Hiruzen... synthétisa-t-il. Et l'Hiraishin de Tobirama-sensei... *

Ses sourcils, d'abord arqués, se froncèrent ensuite, son cœur battant à tout rompre tandis que son regard se tournait en direction de la mine devenue particulièrement concernée de l'Uchiha légendaire.

* ... Sera-ce seulement suffisant pour terminer la tâche engagée jadis par le Shodaime Hokage lui-même ? *

Une intense brise souffla les flammes noires qui continuaient de le brûler à l'infini, alors même que dansaient les longs cheveux noirs de Madara Uchiha et la pâle cape de Minato Namikaze.

Non loin – ses mouvements tout autant immobilisés que son confrère réincarné – Mikoto Uchiha se trouvait habitée de sensations puissantes et contradictoires à la vue de cette opposition qui s'engageait.

Elle connaissait terriblement bien le monde Shinobi. Pour faire partie de l'un des clans les plus puissants qui soient, et pour avoir connu la guerre, elle savait que Minato Namikaze, le si redouté Éclair Jaune de Konoha, brillait au-delà des plus grands génies du monde.

Le nouveau vent de désespoir apporté par Madara Uchiha pourrait bien être soufflé par ce simple homme, dominant sa génération composée de talents tels que Fugaku Uchiha, puis devenu Hokage en dérobant la place au Sannin Orochimaru dans le plus grand des calmes. Mikoto le connaissait depuis leur plus jeune âge ; déjà, à l'académie, elle avait ressenti l'étrange impression que même l'impossible pouvait devenir d'une simplicité déconcertante quand il s'agissait de son ami.

Alors, une nouvelle fois, elle y croyait vraiment. S'il existait un infime espoir de pouvoir vaincre Madara Uchiha, le légendaire maître du clan le plus célèbre au monde, c'était bien cet homme humble d'une lignée méconnue.

– Pourquoi m'avoir appelé... maintenant ? interrogea Minato, sans perdre de ses iris bleus concentrés les pupilles sanglantes de son adversaire. Ton fils...
– ... est en sécurité, maintenant
, acheva Mikoto.

Elle s'interrompit un bref instant, reprenant son souffle. Son regard se posa alors sur les volatiles qui les entouraient en croassant.

– Des corbeaux... remarqua à son tour Minato, pensif, sans toutefois perdre de vue le combat. Ça me rappelle... un enfant de Konoha...
– Tu connaissais bien les villageois
, conclut alors Mikoto.

Leur brève conversation n'avait pourtant jamais pu se défaire de l'insupportable ennemi historique des Shinobi, debout face à eux.

– Minato... reprit Mikoto, d'une voix encore plus concernée. Sois prudent. Cet adversaire... est vraiment à part.

Elle poussa un profond soupire.

– ... même pour toi, acheva-t-elle.

Sans perdre du regard le terrible Uchiha qui croisait les bras face à lui, le génie de Konoha resta immobile un instant.

– Je sais. Repose-toi.
– J'ai pas vraiment le choix...
– Minato ?
répéta alors Madara Uchiha.

Il réfléchit un instant, perplexe.

– Minato Namikaze, l’Éclair Jaune de Konoha... poursuivit-il, ses yeux rouge observant le mouvement de sa cape. J'ai eu vent de tes exploits durant la guerre... Tu es donc devenu Hokage ?

Le jeune homme fronça les sourcils.

* Il semble le découvrir... pensa-t-il. Je dois m'en assurer... *

– Quel est votre but, Madara ? interrogea le génie de Konoha.

Il profita du fait que son adversaire semblait savourer la question pour se concentrer un bref instant.

* Je ne sens pas mon ancienne marque sur son corps ! s'inquiéta Minato. Qu'est-ce que... ? *

– Mon but ? répéta l'Uchiha. Est-ce vraiment ta question ?

* Il n'est donc vraiment pas l'auteur de l'attaque de Kyūbi, il y a treize ans ? comprit en parallèle le Yondaime Hokage. *

– J'ai plutôt l'impression que tu essayes... de gagner du temps ! s'exclama l'Uchiha.



Ses yeux semblèrent briller. Ou peut-être fut-ce ainsi que les sens aiguisés de Minato traduisirent cette intense montée en puissance du terrifiant pouvoir spirituel qui se dégageait soudain à travers eux.

* Genjutsu... ! comprit-il aussitôt. *

Usant de sa propre maîtrise anormalement vive du Chakra – celle-là même qu'il utilisait pour la téléportation – Minato parvint à garder le contrôle sur ses énergies.

– Comme prévu, venant d'un Hokage, constata Madara. Le pouvoir Uchiha... ne t'est pas étranger.

Sans perdre de vue cet échange, Mikoto avala sa salive. Bien sûr, Minato avait parfaite connaissance de son clan. Après tout, ils étaient partenaires. Et même son époux, un utilisateur du Mangekyō Sharingan, avait déjà perdu face à lui.

La Kunoichi réincarnée, brièvement perdue dans ses songes, réalisa soudain avec horreur – trop tard – que Madara jouait sur l'effet de surprise. Profitant de la brève concentration de Minato, il venait de faire apparaître le bras de Susano'o. Une série de Magatama géants furent aussitôt propulsés en direction du jeune homme.

L'impact fut d'une violence inouïe, générant un immense cratère. Mais, plus que tout, il était anormalement rapide pour une arme aussi dévastatrice.

Pourtant, les Sharingan de Mikoto avaient clairement vu la forme jaune qui semblait danser sur les sombres projectiles mortels.

Et Minato apparut juste en face de Madara, le fixant à seulement un mètre de distance à travers l'épais voile ténébreux de l'ultime protection le séparant de son ennemi qui croisait les bras.

* Il cherche un moyen de percer la défense, analysa Madara. *

En temps normal, une telle tentative aurait été si parfaitement vaine qu'il aurait été absurde de la considérer. Mais Madara ne pouvait s'empêcher de discerner à travers ce regard calculateur une réflexion digne de ses plus brillants adversaires. S'il lui fallait faire face à la vraie puissance du si redouté Hokage de cette génération, il ne pouvait s'autoriser la moindre faille.

Il amorça de nouveau un bref Genjutsu, ayant constaté sa première réaction face aux puissantes illusions du Mangekyō Sharingan. Comme prévu, son adversaire ressentit avec une vivacité étonnante la puissance qu'il plaçait dans ses yeux. Jusqu'alors, le seul ayant jamais réussi à anticiper ses illusions par ses capacités sensorielles se trouvait être l'homme le plus rapide de sa propre époque. En cela, le proclamé Éclair Jaune de Konoha méritait bien son titre...

Toutefois, le fait qu'il eût détourné le regard, l'espace d'une fraction de seconde, permit à Madara de l'attaquer avec l'épée de son Susano'o, plantant la lame dans le sol.

Un infime morceau de cape voltigea dans les airs, signalant que l'attaque de Madara avait failli faire mouche. Mais Minato avait réussi l'exploit d'esquiver un assaut aussi rapide. Néanmoins, il venait de perdre l'équilibre, manquant de basculer en arrière, emporté par sa précipitation.

Madara se jeta sur l'occasion, ne laissant pas la moindre chance au redoutable Hokage qui avait eu le mérite de le pousser à se battre à fond l'espace d'une action.

Effectuant un pas en avant vers Minato qui reculait, il l'enserrait ainsi à travers l'immense allonge de son Susano'o, entre son buste et sa lame, tandis qu'une nouvelle série de Magatama fusait de nouveau droit sur lui, cette fois-ci par au dessus.

Il y eut un puissant impact, suivi d'un nuage de poussière. Mais Minato venait de réapparaître aux côtés de Mikoto.

– Impressionnante maîtrise de la téléportation, reconnut Madara. Félicitations d'avoir tenu aussi lon...

Mais il ne put terminer sa phrase, dont le son fut soudain noyé avec sa propre silhouette par l'explosion de fumée qui venait d'emplir son Susano'o.

– Wow... ne put s'empêcher de lâcher Mikoto, choquée.

L'action venait de commencer. Et Minato, plus que jamais fidèle à lui-même, avait fait d'une pierre deux coups en mettant à mal l'avantage visuel du grand Madara Uchiha tout en utilisant sa plus puissante arme contre lui.

Et tout ceci n'avait été réalisé qu'avec un simple fumigène.

* Une marque... réalisa Madara, conscient de la dangerosité de l'Hiraishin qui lui avait déjà causé des torts par le passé. Feintant le déséquilibre, il m'a forcé à avancer dessus, là où se trouve la faiblesse Susano'o : le sol. *

Le doyen des Uchiha se trouvait dans le noir complet à cause de la fumée remplissant l'espace clos de sa protection.

* J'ai deux options... pensa-t-il péniblement. Tant que Susano'o sera activé, il bloquera la fumée. Privé de ma vue, je peux toujours me battre avec mes sens mais je perds l'atout de mes Sharingan. Mon adversaire est réputé pour sa vitesse... Ce n'est pas une option viable. *

Il fronça les sourcils.

* Il me force donc à désactiver Susano'o. Cet homme est... brillant. *

Un sourire anima son visage, imperceptible pour le monde extérieur dont il était visuellement coupé par le nuage de fumée.

* Dès l'instant où Susano'o sera désactivé, il tentera probablement de m'attaquer. En tant qu'Hokage, il semble proche de cette femme, et doit particulièrement bien connaître le clan Uchiha ainsi que les contre-coups du Mangekyō Sharingan. Plus que le temps d'utilisation, le nombre d'activations accélère la cécité et c'est là-dessus qu'il joue. *

Il fronça les sourcils, soucieux.

* Je n'ai pas le choix. Je vais réactiver Susano'o à l'instant même où il sera dissipé. Après tout, j'ai déjà combattu l'homme considéré comme étant le plus rapide de mon temps... Je connais la vitesse. Je risque d'avoir à encaisser un coup, mais mes réflexes devraient suffire à l'empêcher de fuir avant d'être surpris par la réapparition de Susano'o. *

Il soupira.

* Cela va accélérer ma cécité. Il me faudra trouver un moyen de rapidement réveiller le Choku-tomoe de mes belles heures... *

Susano'o se désactiva, sous le regard ébahi de Mikoto qui n'en croyait pas ses Sharingan. Mais ce n'était que le début de la stupeur des Uchiha.

Car à l'instant même où Madara venait de dissiper le monstre, un nouveau apparaissait juste derrière qui, propulsé par les cellules de son corps, chassait du même coup la fumée.

* L'enfoiré ! s'estomaqua Mikoto. *

Pourtant, un sourire s'affichait sur ses lèvres. Car sa pensée stupéfaite ne concernait pas la performance de Madara.

L'Uchiha légendaire lui-même semblait impressionné, ses yeux observant avec surprise son ventre. En dépit du Susano'o qui le recouvrait, il ne pouvait ignorer la marque à présent dessinée sur son abdomen.

* Impossible... ! Mon timing était parfait... Quand a-t-il... ? *

L'Uchiha fronça les sourcils, observant le regard particulièrement calculateur de la légende de la Troisième Guerre.

– Je vois... murmura-t-il en retrouvant son calme. Ta vivacité... pourrait bien surpasser même celui que l'on appelait, en mon temps, l'homme le plus rapide...

Il semblait passablement contrarié.

– À présent que je suis marqué, marmonna-t-il, Susano'o ne m'est plus d'aucune utilité...

Alors, une fois encore, le redoutable monstre de ténèbres se dissipa. Mikoto conservait ses yeux grand ouverts. En deux actions, Minato venait d'épuiser le plus terrible individu de l'histoire de son clan tout en lui faisant perdre une partie de sa vue ainsi que l'intérêt de sa plus grande arme de destruction massive. Pire encore : le légendaire Madara Uchiha était maintenant marqué.

Porter le sceau de Minato sur soi, c'était porter la mort, laquelle pouvait frapper à tout instant. Peu importait maintenant la suite des événements. Quand bien même l'adversaire prenait la fuite, la marque ne s'effaçait jamais, laissant à la cible l'horreur de savoir que chaque seconde qui passait de son vivant pouvait s'accompagner d'un nombre incalculable de morts potentielles.

Tel était le châtiment d'un ennemi portant la marque de Minato Namikaze.

Mikoto ne put retenir un soupir, mêlant le soulagement à une forme d'embarras. Une lueur d'espoir s'imposait. Au fond d'elle, elle avait l'impression que le niveau de son vieux camarade leur avait toujours été inaccessible, à elle comme à Hiashi, ironiquement deux élites des plus puissants clans du village.

Même aujourd'hui, après tout ce temps, elle réalisait une fois encore et plus que jamais une réalité pourtant bien évidente : Minato était un génie incomparable. Et, à présent qu'il se retrouvait confronté à un autre génie d'une autre génération, l'évidence devenait d'autant plus frappante.

– Je comprends mieux ta réputation... admit finalement Madara. Dire qu'il existe encore quelqu'un... capables de rivaliser avec les frères Senju...

Kagami restait également abasourdi par cette performance. Il n'y avait aucun doute pour lui : le Yondaime Hokage dépassait peut-être même son propre maître dans l'utilisation de l'Hiraishin ! Il venait de tenir tête à l'un des plus puissants utilisateurs du Mangekyō Sharingan de tous les temps ; non, il avait pris le dessus indéniable.

– Je suppose que vous n'abandonnerez pas, murmura Minato d'une voix sombre.

Il ne laissa cependant pas le temps à Madara de s'exprimer, de se justifier, ou de tenter toute autre défense...
Même les Sharingan ne purent que discerner un mouvement dont la vivacité resterait inégalée.

Ce geste ne pouvait s'autoriser aucune hésitation, même, et surtout, venant de l'un des Shinobi les plus respectés de l'histoire de Konoha. Car le destin du monde en dépendait.

L’Éclair Jaune n'avait pas laissé la moindre chance à l'Uchiha légendaire.

Le bras de Minato était déjà revenu contre son corps. On aurait pu croire que rien ne s'était finalement passé. Mais l'action était déjà réalisée.

Et la teinte écarlate goûtant au bord de la lame du kunaï de Minato témoignait de cette réalité aussi inattendue que foudroyante.

Il sembla dès lors que ce qui suivit se déroula avec un train de retard. La gorge de Madara s'ouvrit, béante, déversant un puissant filet de sang sur le visage terriblement sombre du Namikaze.

Kagami, devenu simple observateur silencieux, ne put que laisser ses yeux rouge s'ouvrir en grand tandis que résonnait dans le canyon le seul son sourd des genoux de Madara s'écroulant sur le sol, aux pieds de Minato.

Après le laborieux et inégalable combat des Uchiha face à leur aïeul légendaire, ce simple homme, apparu comme une feuille, venait de terrasser la légende centenaire en trois actions.

Tandis que les mains de Madara se posaient au sol, entraînées dans la chute de son corps, Kagami laissa son regard se poser sur Mikoto, qui semblait peu à peu retrouver l'usage de ses membres. Le Fuinjutsu de Madara bloquant ses mouvements s'estompait, ultime symbole de la défaite du rival du Shodaime Hokage. Et Kagami comprit pourquoi elle avait appelé son ami, en dépit du danger jusqu'alors toujours croissant que représentait la légende.

Donner à combattre un ennemi puissant à Madara n'était qu'une opportunité de le faire monter en force. C'est ainsi qu'il avait pu, chaque fois, dévoiler un niveau plus abouti, retrouvant ses facultés d'antan. Plus l'adversaire était dangereux, plus Madara évoluait. Et si, à la place de Kagami et ses puissantes pupilles, Madara avait dû faire face à ses anciens rivaux Senju, il aurait même certainement retrouvé plus rapidement ses forces.

Mais Minato n'était issu d'aucun clan particulièrement redouté. Simple Hokage parfaitement dans l'ombre de ses aïeuls aux yeux de Madara, il ne pouvait être suffisamment vite pris au sérieux à sa juste valeur. Et, par sa façon de combattre, l'instant même où il dévoilait réellement son niveau représentait la mort de son ennemi.

Madara le réalisait sans doute maintenant. Son organisme devait finalement avoir enregistré que son adversaire était un danger terriblement sérieux, même pour lui, à son niveau actuel. Et son esprit se remémorait la mort de l'utilisateur de ses yeux actuels, Izuna Uchiha, abattu avec autant de froideur et de technicité.

Mais il était trop tard.

Mikoto avait bien compté dessus. Elle, plus que quiconque, connaissait Minato à la perfection. Elle savait que l'élève du Sannin et le partenaire des deux génies de clans réputés – Hyūga et Uchiha – avait largement su s'imposer malgré tout. S'il existait bien un homme capable de vaincre la légende, c'était Minato Namikaze. Et il l'avait prouvé.

Au-delà même de sa foi en son ami, elle savait que les capacités de Minato étaient les plus adaptées pour terrasser cet ennemi. La clé se trouvait dans la vitesse : il fallait simplement tuer Madara avant de le laisser évoluer. Et l’Éclair Jaune se présentait, logiquement, comme le plus indiqué.

Madara Uchiha s'écroula alors pathétiquement à même le sol, sous le regard toujours prudent du Yondaime Hokage. Ce dernier ne pouvait laisser la moindre faille fût-ce face à un ennemi à l'agonie. En dépit de l'état catastrophique de son ennemi, Minato n'était pas du genre à se relâcher une fois sa domination imposée. Il ne sous-estimait personne, peu importait son état ; peut-être s'agissait-il d'ailleurs du secret de sa force...

Il ne laisserait pas Madara mourir en se vidant de son sang. Même si sa première frappe avait été terriblement efficace, il allait l'achever immédiatement. Minato fit aussitôt vriller son kunaï dans son poignet et s'abaissa sur ses appuis pour terminer le travail au niveau de la nuque de son ennemi défait.

***




– Naruto ? s'étonna Jiraiya. Comment... ?

Il sentit soudain la douceur du pouvoir régénérant de Tsunade.

– Il devrait... être complètement inconscient... balbutia l'ermite.
– N'as-tu pas reconnu ces chaînes protectrices ? murmura Tsunade. Ce n'était pas le Chakra de Naruto...
– Bon sang...
réalisa Jiraiya, stupéfait. Tu penses à...
– ... Kushina Uzumaki !
s'exclama Tsunade d'une voix énergique, observant le dos du Jinchūriki miraculeusement debout après s'être laissé aller face à la puissance du Bijū.

Jiraiya fronça les sourcils.

– Minato m'a expliqué quand je le soignais... expliqua-t-elle. murmura-t-il. Une fois cet ultime don épuisé...
– ... Naruto replongera définitivement dans le coma
, acheva sombrement Jiraiya.

C'était évident. Naruto ne pouvait tenir debout que par sa seule volonté. Les conséquences de l'apparition du démon Renard n'en seraient que retardées par l'incroyable pouvoir du clan d'Uzushio.
L'ermite tenta de se relever, en vain.

– Je dois... !
– Tu n'es pas encore en état !
coupa Tsunade.
– Mais...

Elle poussa un soupire.

– Nous n'avons pas d'autre choix... que de nous fier à la nouvelle génération...

Les Sannin retrouvèrent le silence, observant l’ultime confrontation qui scellerait le destin du monde porté par quelques jeune Shinobi.

La silhouette de Sasuke atterrit avec souplesse aux côtés des autres jeunes Shinobi, son Susano'o particulièrement énergivore immédiatement dissipé. Gaara et Shikamaru, placés juste derrière lui, conservaient leurs yeux concentrés fixés droit sur le Saiya-jin.

Neji s'avança à son tour, se plaçant dans sa garde spéciale, prêt au combat.

– Shikamaru, murmura-t-il. J'imagine que as tout analysé. Quelles sont nos chances ?
– Nos chances ?
répéta Shikamaru, transpirant à chaudes gouttes, retenant même un fou-rire désespéré.

Il serra les dents, sans perdre de son regard le lointain guerrier monstrueux qui réapparaissait dans la poussière.

– Ce type est carrément affaibli. Mais il reste complètement hors norme, même pour un Shinobi confirmé... En considérant nos pouvoirs et les siens, même avec ma stratégie...

Après un profond soupire, le visage du Nara sembla légèrement se calmer.

– Nous n'avons pas la moindre chance.

Hinata ne put retenir un sursaut de surprise face à cette remarque.

– Tu... dois te tromper.
– Regarde la réalité en face !
s'exclama Shikamaru, en proie à une colère de panique.

Neji concentra son regard sur leur ennemi. La puissance qui parcourait son corps ne put lui décrocher qu'une grimace. Sa vue perçante à 360 degrés remarquait également son oncle, étendu à genoux en arrière, épuisé.

* Bon sang... Comment le maître Hiashi a-t-il pu combattre un tel monstre ? *

Naruto fronça les sourcils, concentré comme jamais sur les sens que lui procuraient l'énergie naturelle partiellement contrôlée par son état.

* Son Chakra... est phénoménal. *

Le bruit sourd d'un pas à ses côtés attira son attention. C'était Hinata, dont le regard déterminé restait également fixé sur le Saiya-jin.

– Si nous... n'avons pas la moindre chance, reprit-elle, dans un murmure. Alors...

Bien que son regard blanc restât pointé droit dans la direction du Saiya-jin, tous ses camarades surent qu'elle les fixait avec intensité.

– Pourquoi... êtes-vous encore debout ?

Raditz fronça les sourcils.

– Parce qu'on n'abandonne pas ! s'exclama aussitôt Naruto. C'est notre Nin...
– Ta gueule, Naruto.


L'intervention de Shikamaru imposa un étonnant silence.

– Sérieux, poursuivit-il, tremblant de tout son corps. Arrêtez avec vos conneries de Nindō ou je ne sais quoi.
– Le monde Shinobi... ne t'a pas attendu pour être impitoyable
, murmura Gaara.

Le regard de Raditz se posa sur les yeux terriblement froids du ninja du désert. Un profond silence s'installa.

* Ils sont tous résolus... réalisa-t-il. *

Ses sourcils se froncèrent.

– Très bien, reprit-il. Je respecte votre choix.

Il se mit en garde.

– J'y répondrai donc... sans aucune retenue.

Ses six jeunes opposants se tendirent tous alors même que montait la pression déchirante émanant du redoutable Saiya-jin. Et il s'élança.

Incapable de voler depuis l'intervention du Yondaime Hokage, le Saiya-jin se trouvait terriblement entravé dans ses mouvements. Néanmoins, même aux yeux perçants de Neji, cela ne faisait aucune différence.

L'onde de choc dégagée par la seule propulsion de ses jambes fut suffisante pour calmer les ardeurs de tous.

Raditz avait identifié sa première cible. Fusant droit sur Neji, il dépassait allègrement la vitesse de l'ombre de Shikamaru. Néanmoins, le Hyūga laissait déjà échapper du Chakra de son corps. En tant que cible isolée, il représentait une première victime de choix pour l'envahisseur, particulièrement après que ce dernier eût accumulé des connaissances suite au combat contre le membre de son clan de la génération du dessus.

En cela, il semblait même plus intéressant que la fille aux yeux blancs qui tentait de courir vers lui, visiblement prête à se sacrifier. Elle n'était qu'une version inférieure, et trop proche de Naruto. Raditz préférait rester prudent le concernant, le garder à l’œil sans l'attaquer précipitamment dans un premier temps, au même titre que pour Sasuke dont le clan lui rappelaient bien trop désagréablement son ancien ennemi aux corbeaux.

Et cette cible trop parfaite que représentait Neji rendait forcément son assaut trop prévisible. En dépit de la vitesse supérieure du Saiya-jin, le Hyūga avait su l'anticiper ; il avait beau être jeune, il réagissait déjà comme un soldat aguerri. Du Chakra émanait de son corps tandis que ses jambes engageaient déjà le tournoiement de son corps. Cela n'arrêterait absolument pas Raditz. Mais ceci, combiné à l'ombre et au sable fusant déjà dans sa direction, rendait la combinaison potentiellement gênante, sans même compter Naruto et Sasuke dans l'équation.

Mais Raditz le savait. Et il l'avait anticipé, quand il changea brutalement de direction.
Sa vraie cible, c'était Gaara.

Le ninja du désert, dont le sable tentait, comme au ralenti, de rattraper le Saiya-jin, exposait totalement son utilisateur. Et quand Raditz arriva à sa hauteur, rien ne vint se mettre entre son poing serré et le visage du jeune garçon.

La puissance de l'impact fut telle que la face de Gaara explosa littéralement. Le guerrier s'interrompit toutefois, observant le curieux phénomène de la tête craquelée de son ennemi entourant son poing. Le corps tout entier du garçon qu'il venait de pulvériser s'était transformé.

* Un clone de sable... ? *

Ses yeux s'abaissèrent, observant ses chevilles déjà sous l'emprise du véritable torrent de sable déchaîné à ses pieds.

* J'avais prévu ta feinte... songea Shikamaru, couvert de sueur. J'aimerais dire que j'ai prévu une vingtaine de coups à l'avance, mais cette partie... ne pourra pas durer aussi longtemps. *

Prêt à s'en extirper, le guerrier n'accorda que trop peu d'importance aux deux porteurs du Byakugan, évoluant cachés à travers le flot épais et aléatoire du sable qui les portaient, et dont les pupilles pénétraient à travers cette couverture pour se faufiler jusqu'au niveau du Saiya-jin. Raditz ouvrit grand les yeux tandis que tous ses sens réalisaient l'assaut commun des deux Hyūga.

Hinata se trouvait juste en face de lui, sa paume enragée fusant dans cette furieuse mare de sable agrippant chaque fois davantage les membres de Raditz, tentant de freiner ses mouvements à la manière d'une fumée aussi lourde que du béton.

Et la jeune Hyūga parvint à frapper avec une précision remarquable le Tenketsu du cœur du Saiya-jin, à tel point que cela vint légèrement compenser son manque flagrant de puissance en générant une sensation désagréable à Raditz. Mais celle-ci était également liée au coup, légèrement plus puissant, porté dans son Tenketsu du rein, par derrière.

De surcroît, la combinaison biomécanique des deux assauts, combinée à la puissance écrasante du sable, suffirent à légèrement faire perdre l'équilibre au Saiya-jin. Ce faisant, sa double contre-attaque au corps à corps contre les deux jeunes Hyūga manqua de précision.

Une silhouette aux sens surhumains était parvenue extirper Hinata au dernier moment, lui évitant un coup fatal du Saiya-jin.

* Naruto... pensa la fille, ressentant la douce chaleur de son sauveur contre son cœur. *

Quant à Neji, il venait d'être brutalement attrapé par une sombre main géante dont il ressentit le froid familier, bien connu de son Byakugan.

* Sasuke... *

Atterrissant avec souplesse aux côtés de l'Uchiha, le Hyūga ne put que constater la grimace de douleur qui déchirait ses traits tandis que s'estompait cette nouvelle utilisation partielle de Susano'o.

SABAKU KYŪ


Ainsi à distance, tous purent observer le torrent de sable construit dans les terres du canyon se resserrer sans pitié autour du Saiya-jin. Et Gaara, fixant sa proie de son regard glacial, tendit sa main ouverte.

SABAKU SŌSŌ


Le sable se comprima alors à l'extrême, signature ultime de la technique mortelle du terrifiant Gaara.

Lorsque le sable se disloqua, il laissa apparaître – sans surprise pour personne – le corps musculeux du Saiya-jin enragé. Mais les stigmates de ses différentes confrontations semblaient de plus en plus visibles.

– Vous n'êtes vraiment pas mauvais, reprit Raditz. Mais vous perdez votre temps.

Il s'élança de nouveau. Puis il s'interrompit, sentant soudain ses mouvements entravés.

* Prise des ombres... réussie ! pensa Shikamaru, recouvert de sueur. *

Jouant sur les innombrables et imprévisibles mouvements des particules de sable flottant dans l'atmosphère, sous le croissant lunaire perçant à travers les nuages, Shikamaru était parvenu à atteindre Raditz avant qu'il ne l'anticipât.

Celui-ci s'immobilisa, et poussa un profond soupire face à cette entrave terriblement faible.

* Ce type est trop malin... Ça cache quelque chose... *

Il jeta un coup d’œil à Shikamaru, dont le front couvert de sueur dévoilait sa totale concentration. Son Scouter bipa, lui indiquant l'arrivée de Sasuke dans son angle mort. D'instinct, Raditz tourna la tête, outrepassant au passage allègrement la prise des ombres qui, même dans son état de fatigue actuel, ne représentait qu'une simple gêne.

Shikamaru serra les dents et pivota ses yeux. Raditz réalisa alors, trop tard, que ses propres iris avaient également tourné.

Se sachant incapable de bloquer ou contrôler le corps entier de son adversaire, ou même seulement des membres, Shikamaru avait placé toute sa concentration dans ce simple mouvement des yeux.

Ce faisant, Raditz se trouvait confronté aux Mangekyō Sharingan !

* Enfoiré ! réalisa-t-il. *

Cette fois, la puissance fut bien plus dérangeante, pour l'état de Raditz, qui ressentit clairement son corps frissonner de l'intérieur, soumis à ce léger blocage.

– HINATA, MAINTENANT ! s'exclama Neji.

Les deux Hyūga avaient profité de cet instant pour fuser droit sur Raditz. D'un mouvement simultané, ils se collèrent au corps du Saiya-jin.

* Qu'est-ce que... ? s'interrogea Raditz, surpris. *

Hiashi, analysant son Chakra, ne put qu'admirer la performance technique de ses héritiers. Déversant en continu leurs énergies à travers ses Tenketsu, ils généraient l'équivalent exact d'un Fuinjutsu à travers le flux de Chakra de Raditz !

Le Scouter du Saiya-jin s'activa subitement, observant la transformation affolante défigurant les traits du garçon du désert. Toute une moitié de son corps se recouvrait des dessins caractéristiques d'une entité bien connue de Suna...

Spoiler
Image


– AHAHAH ! s'exclama le démon dormant. KURAMA, JE TE VOLE LA VEDETTE !

Le Jinchūriki, mi-humain, mi-Bijū, se laissait peu à peu entraîner par l'impulsion cauchemardesque du Shukaku des Sables.

Et une géante main de Tanuki fusa soudain, attrapant violemment le corps de Raditz qui se recouvrait de sable, ne laissant qu'une brève ouverture aux deux Hyūga poursuivant leur épuisante libération de Chakra pur.

* La stratégie... est un succès... ! analysa Shikamaru. *

Jiraiya et Tsunade, observateurs de cet enchaînement, restaient totalement sans voix.

* Ce Shikamaru... remarqua Tsunade. Il avait vraiment tout planifié... *

– NARUTO ! hurla le Nara. ACHÈVE-LE !

Mais le jeune Uzumaki n'avait pas attendu. Son regard, concentré sur le Saiya-jin immobilisé, reflétait l'intense lumière de l'orbe tourbillonnant au creux de sa main.

Le Scouter de Raditz ne cessait de s'agiter, réagissant à la puissance concentrée et terriblement dangereuse du Rasengan partiellement renforcé à l'énergie naturelle.

* Ça craint... pensa-t-il. Dans mon état... je ne dois surtout pas encaisser un truc pareil ! *

– NARUTOOO !!! hurlèrent tous les Genin, voyant l'Uzumaki fuser droit vers Raditz.

Ce pur élan de détermination semblait pouvoir tout accomplir. En cet instant, il parut vraisemblable d'envisager la défaite du Saiya-jin invaincu.

C'était une grave erreur.



* Qu'est-ce que... ? pensa Shikamaru. *

La même réaction de stupeur animait les traits de Sasuke. Tous deux venaient de réaliser que le Saiya-jin s'était libéré de leurs emprises respectives.

Neji et Hinata, donnant toute leur puissance, ressentirent soudain une résistance anormalement vive. En un instant, une énergie incommensurable s'était libérée du corps du guerrier.

L'onde de choc seule balaya les deux génies Hyūga, déséquilibra Sasuke à distance et écarta de force le bras de Shukaku

Neji et Hinata, sonnés par leur proximité de cette libération abusive de puissance, s'écroulèrent sur des dizaines de mètres tels dans pantins désarticulés.

Retrouvant possession de ses moyens, Raditz attrapa fermement la patte du démon qui l'avait enserré, faisant effectuer un violent arc-de-cercle au dessus de lui à son utilisateur qui ne se releva pas.

Et il envoya aussitôt un mini blast d'énergie droit sur Sasuke, lequel para de justesse par l'apparition de la cage thoracique de Susano'o, ce qui ne l'empêcha pas d'être propulsé droit sur Naruto, annihilant l'attaque du même coup tandis que les deux rivaux s'écroulaient à même le sol avec fracas.

Le regard du Saiya-jin se posa alors sur Shikamaru. Mais le visage totalement horrifié de ce dernier ne représentait clairement plus la moindre menace.

Car il réalisait finalement que, dans ce jeu de Shōgi à taille réelle, le Saiya-jin le mettait définitivement en échec.

En dépit d'une stratégie irréprochable accompagnée d'une dose de chance, le groupe de jeune prodiges venait de se faire complètement balayer.

***


Le corps étendu de Madara, sur le ventre, ne bougeait plus. Mais l'assaut final de Minato avait été avorté.

Une forme noire était apparue juste devant lui, dans un mélange de plantes dansantes.

Forcé d'effectuer un bond en arrière, Minato fronça les sourcils.

* Mais qui... ? *

Plus loin, Mikoto Uchiha grimaça.

* Zetsu noir... ! *

Kagami serra les dents.

* Il maîtrise le Mokuton... ? *

– C'est trop tard, murmura Minato, prudent face à ce nouvel ennemi qui, toutefois, ne semblait pas représenter un danger aussi important que Madara. Son point vital est touché. Laisse-moi l'achever. Il n'a pas besoin de souffrir inutilement.
– Est-ce vraiment de l'empathie ?
interrogea Zetsu noir. Ou... de la peur ?
– ... ?


Une forme blanche se tenait accroupie aux côtés de l'Uchiha légendaire, sa main apposée contre sa gorge ouverte qui se refermait à vue d’œil.

* Impossible... ! Il... le soigne avec son propre corps ? *

– Les cellules du Shodaime Hokage... peuvent tout guérir, ajouta Zetsu noir, affichant un odieux sourire qui en disait long sur la situation.

* Comment... pensa Mikoto, sous le choc. Comment... en est-on arrivés là ?! *

– EXCELLENT ! ne put contenir Madara, crachant un dernier filet de sang résiduel à même le sol. En l'absence des frères Senju, je désespérais de rencontrer un adversaire à ma hauteur !

Minato effectua un pas en arrière, se rapprochant davantage du visage horrifié de Mikoto.

Cette dernière avait analysé la scène. Minato n'avait effectué aucune erreur.
Pourtant, le cœur de Madara battait encore, et son visage animé d'un sourire presque fou dévoilait une vitalité parfaitement renouvelée. Seul le sang recouvrant sa gorge trahissait la présence d'une blessure qui aurait dû être fatale ; mais il n'y avait plus rien.

– Je n'aurais... jamais imaginé passer aussi prêt de la défaite... Non...

Alors, Madara Uchiha se releva lentement, sous le regard terriblement prudent de Minato. Ce dernier savait qu'il pouvait frapper de nouveau, mais sans connaissance exacte des capacités du double allié de son ennemi, c'était de la folie.

– En réalité, reprit alors l'Uchiha légendaire, fronçant les sourcils, fixant le Yondaime Hokage d'un regard d'une reconnaissance pleine et totale, sans l'intervention de Zetsu... Je serais mort.
– L'Akatsuki a rassemblé beaucoup d'informations sur cet homme...
intervint Zetsu noir, sans perdre des yeux Minato. De son vivant, nous le considérions trop dangereux pour agir, même avec Nagato. En combat, je ne te serais d'aucune aide face à lui.

Cette conclusion fut sans surprise pour le plus puissant des Uchiha. Après tout, le redoutable Yondaime Hokage venait de le tenir en échec.

Pourtant, étrangement, la remarque de Zetsu suscita l'intérêt de Madara.

– De son vivant, tu dis ? reprit-il. Cet homme... est donc déjà mort ?
– Il s'est sacrifié pour sauver Konoha de l'attaque de Kyūbi, il y a treize ans de cela... comme nous l'avions prévu.


Minato eut un sursaut intérieur de surprise. Cela confirmait ses doutes : l'homme qu'il avait affronté auparavant, celui qui avait contrôlé le Kyūbi avec son Sharingan, n'était finalement pas Madara ; même si, de toute évidence, il semblait fortement lié à son organisation...

– Je ne distingue pourtant pas les stigmates de la Réincarnation des Âmes, reprit alors Madara, intrigué. Comment cet homme peut-il être revenu à la vie ?
– C'est encore un mystère...
avoua Zetsu noir.

Au loin, Kagami ne put s'empêcher de réaliser l'étrangeté du phénomène. Effectivement, le successeur d'Hiruzen n'était visiblement pas réincarné par la technique de leur défunt maître. Il semblait bel et bien vivant, en chair et en os.

Pouvait-il avoir simulé sa mort durant treize ans, échappant à Konoha, aux Uchiha dont Mikoto, à ses amis, et à ses ennemis dont la terrible organisation qui semblait pourtant particulièrement au fait de nombreux événements ? Pouvait-il être resté dissimulé une année entière de décimation totale de sa civilisation par l'arrivée du terrible Saiya-jin, échappant au passage à son détecteur, tout cela pour revenir comme une fleur, pour cette bataille ? Cela semblait hautement improbable.

L'autre possibilité, néanmoins, suggérait quelque chose d'autre, confirmant d'ailleurs l'existence possible de l'essence divine visée par Madara Uchiha. Le Rinnegan, l’œil de l'ermite tenant du mythe, disposait, disait-on, d'un pouvoir susceptible de ramener les morts à la vie, purement et simplement...

– Très bien... murmura Madara.

Sa main recouvrant sa gorge baignée par son sang se dégagea, laissant entrevoir son cou parfaitement rétabli par les bons soins de Zetsu. Léchant l'hémoglobine gouttant de sa paume, le guerrier Uchiha dévoilait à présent un visage plus belliqueux que jamais.

Un même frisson parcourut Mikoto et Kagami, observateurs devenus muets du sombre présage émanant du plus puissant de leur clan.

Et Madara apposa alors le reste du sang de sa main contre son torse, là où se trouvait sa marque. Il y eut un filet de vapeur obscure, sous le regard estomaqué de Minato qui effectua un pas en arrière.

* Il... a effacé la marque de l'Hiraishin ?! *

– Pensais-tu vraiment qu'après des décennies à combattre les Senju, je n'aurais pas prévu de contre aux techniques de Tobirama ?

* Merde ! s'inquiéta Mikoto. D'abord l'Edo Tensei... et maintenant l'Hiraishin ?! Cet enfoiré, il a un contre face à tout... ! *

– Cela dit, je dois reconnaître que tu es peut-être encore plus redoutable que lui. Tu es même le deuxième individu capable de me pousser à ces extrémités. Alors, pour te remercier...

De nouveau, l'énergie sombre recouvrait le corps de Madara Uchiha.

* Susano'o, encore ? s'étonna Minato, néanmoins sur ses gardes. Pourquoi... ? Sa sur-utilisation pourrait lui coûter la vue... *

– Laisse-moi t'achever avec la pleine puissance d'Uchiha Madara, conclut le légendaire rival du Shodaime Hokage.
– C'est inutile, répliqua simplement Minato, tentant de raisonner son ennemi pour éviter des troubles inutiles. Je t'ai déjà vaincu ! Ce combat ne mène plus à rien, Madara...

Mais peut-être s'agissait-il de la stratégie la plus viable sur laquelle jouer. Minato savait qu'après l'avoir poussé dans ses extrémités, il pourrait maintenant le forcer à abuser de sa puissance, au détriment des contre-coups. C'était sans doute la solution la plus efficiente de terminer ce combat.

La même pensée traversait l'esprit de Mikoto, mais le regard horrifié dessiné au loin sur le visage de Kagami lui fit soudain se souvenir de quelque chose d'autre ; une réalité que même Minato ignorait encore...

Madara avait effectivement été poussé à ses limites. Mais, au lieu de simplement mourir avant de laisser à son organisme le temps de réagir, il avait écopé d'un sursis à cause de son double allié imprévu. Et cela changeait toute la donne.

Madara était effectivement contraint d'utiliser sa pleine puissance contre Minato. Mais il ne s'agirait plus d'une utilisation trop intensive de ses pouvoirs qui le conduiraient à sa perte... Car ses yeux ne connaîtraient plus les limites connues d'aucun autre Sharingan...

Le regard de Mikoto, alarmé, se positionna sur les yeux de Madara, seuls vestiges brillant à travers le colossal buste armé de ténèbres qui sortait de terre. Et elle eut l'horrifiante confirmation de ses craintes.

Les motifs du Mangekyō Sharingan de Madara avaient changé.

Spoiler
Image




Elle voulut hurler à Minato ce qu'elle savait. Mais lui parler du Choku-tomoe Sharingan serait bien futile en l'état, en comparaison de la manifestation de ténèbres qui parlait d'elle-même de façon bien plus convaincante.

* Qu'est-ce que... ? s'inquiéta le Yondaime Hokage, voyant le buste de l'entité s'élever dans les airs, avec Madara en son sein. *

Des jambes se formaient. Jamais Minato n'avait connu ça. Le Susano'o de Madara se trouvait à présent debout, doublant ainsi sa taille, augmentant sa mobilité et, surtout, supprimant tout point faible par le sol.

Mais c'était loin d'être fini. Les capacités sensorielles de Minato ressentaient le désagréable dégoût d'une puissance effroyable en constante évolution...

Le Susano'o, pourtant de taille impressionnante à la base, encore plus avec des jambes, grandissait maintenant à vue d’œil, le Chakra sprituel émanant de Madara épaississant son entière entité. Une masse pure de ténèbres s'imposait totalement sur le champ de vision de l’Éclair Jaune, dominant absolument tout le canyon. Ses dimensions totalement absurdes dépassaient les cauchemars, réveillant les peurs les plus profondes dissimulées dans l'ancestral Inconscient de l'humanité.

***


Au loin, le Scouter de Raditz ne cessait de biper, indiquant chaque fois la même position. Bien que concentré sur ses deux derniers adversaires, il ne put rester insensible aux quatre chiffres qui pointaient droit sur une gigantesque silhouette obscure qui s'imposait sur l'horizon.

* Bordel... pensa-t-il en tentant de rester focus, en dépit du terrible frisson qui parcourait tout son corps. Mais... Il se passe quoi là-bas ?! *

***


Minato, Mikoto et Kagami restèrent abasourdis par cette manifestation de puissance brute totalement inimaginable. Le plein pouvoir de l'apogée de Madara Uchiha s'exprimait enfin, surplombant le monde.

Spoiler
Image


* C'est... absurde, vint seulement à l'esprit de Mikoto, complètement sous le choc. Colossal... *

Kagami abaissa sombrement la tête. Lui qui, pourtant, était le mieux placé pour connaître l'étendue de la puissance des plus grands de son ère, n'avait jamais réalisé à quel point Madara Uchiha pouvait être terrifiant.

– Un tel pouvoir... prononça-t-il péniblement, son choc se mêlant à la fascination. C'est... le véritable Susano'o...

* Maintenant... pensa Madara, au cœur de l'entité titanesque de ténèbres. Stabilisation ! *

Alors, sous la concentration de son utilisateur, la quantité titanesque d'énergie pure trouva une forme plus aboutie, dévoilant la silhouette du titan à l'armure le plus effrayant de l'Histoire Shinobi.

Spoiler
Image


Minato ouvrit grand les yeux d'ébahissement, ses mains tremblant le long de son corps qui se forçait à ne pas reculer.

– À présent, murmura Madara, le seul pouvant me vaincre est Hashirama Senju.

La titanesque entité de ténèbres obscurcissait les cieux, dominant totalement la scène. Mikoto en restait abasourdie, fait rare pour cette Uchiha dont les pupilles avaient fièrement traversé la guerre. Ce Susano'o faisait pourtant passer celui de Fugaku pour un embryon. Et l'écart de puissance pouvait bien être comparable.

Une énergie terriblement oppressante se dégageait de ce monstre, dépassant de loin tout ce qu'un humain devait normalement afficher. Cette fois-ci, on entrait dans une autre dimension de puissance.

* Le Shodaime Hokage a vraiment combattu... ça ? ne put s'empêcher de penser Minato. *

Pour la première fois depuis le début du combat, il se trouvait confronté à une force face à laquelle il se sentait presque totalement démuni.
Sa marque disparue, il ne pouvait même plus espérer utiliser la téléportation pour atteindre directement son ennemi. Ce Susano'o, complet, ne dévoilait plus aucune faiblesse, en plus d'être considérablement renforcé à un point tel que rien d'humain ne pouvait seulement espérer l'égratigner.

– J'ai apprécié ce combat, reconnut finalement Madara. Et pour te remercier, en guise de respect, et avant que le désespoir de mon pouvoir ne t'emporte...

Susano'o dégaina son arme, défigurant d'un revers du bras un morceau complet du canyon, effleurant même le saint Mont Myōboku.

***


La puissance de l'impact déchirant l'atmosphère du son fracassant de la terre qui se détruit sur des kilomètres passa suffisamment près du combat de Raditz pour que ce dernier ressentît clairement la déflagration anormalement violente de la démonstration de force de Madara Uchiha.

Choqué, il tourna une nouvelle fois son regard en direction de la forme – pourtant lointaine – du gigantesque monstre qui dominait toute la zone.

* Ce Madara... réalisa-t-il, percevant la silhouette de l'avatar de ténèbres à travers les quatre chiffres de son Scouter devenus caduque. C'était... vraiment pas une blague... *

Il avala sa salive, sa fierté et toutes ses certitudes.

***


– ... Je vais te tuer, poursuivit simplement Madara à l'adresse de son adversaire.
– Minato... ! murmura Mikoto. Tu dois fuir ! Utilise l'Hiraishin, téléporte-toi ailleurs, loin d'ici !
– Hors de question
, répliqua le Yondaime. Si je fais ça, tout ce que tu as accompli aura été vain.

Il jeta un regard en direction de la Jinchūriki inconsciente, silhouette presque imperceptible faisant figure d'insecte aux pieds de l'immense titan.

– Tu avais raison, Mikoto. Si tu ne l'avais pas arrêté à temps... il serait sans doute déjà trop tard... y compris pour nos fils...

Il tourna son regard en direction de son amie, alors même que se dressait devant lui la silhouette gigantesque du monstre dépassant même les ténèbres des esprits.

– ... Et pour ça, je te remercie.
– Ta... Ta façon de parler...
murmura-t-elle. Ça ressemble... à des adieux...

Elle eut un sursaut, fronçant les sourcils.

– Me dis pas que tu comptes te sacrifier, comme il y a treize ans ?!

Minato lui lâcha un sourire énigmatique, avant de reporter son attention sur le monstre titanesque face à lui.

– Shiki Fūjin ne fonctionnerait sans doute pas. Le pouvoir du Susano'o... est comparable à celui de Kyūbi, que je n'ai réussi à sceller qu'à moitié.
– Mais alors...
– Je dois tenter quelque chose...


Minato sortit de son sac sa dernière arme : il s'agissait de celle qu'il avait récupérée après que Kakashi l'eût lancée pour l’appeler initialement. Tenant sa lame dans sa main gauche, il leva sa paume droite à ses côtés, générant un concentré d'énergie familière pour Mikoto.

* Le Rasengan... ? *

Spoiler
Image


– Un kunaï... et une sphère de Chakra ? analysa face au duo la terrible légende entourée de ténèbres, dont la voix résonna de sa hauteur à travers tout le champ de bataille devenu bien désastreux. Est-ce dont tout ce qu'il reste au Yondaime Hokage face à l'ultime puissance de Madara Uchiha ?

Mikoto fronça les sourcils, analysant de ses Sharingan le corps de Minato. Elle avait beau se creuser la tête, elle ne comprenait pas ce qu'il prévoyait de faire.

Pour la première fois de sa vie, elle eut terriblement peur pour son ami. Jusqu'alors, elle l'avait toujours considéré comme un frère protecteur, invincible. Jamais elle ne l'avait vu en réelle difficulté au combat. Jamais, en dehors des accès de violence de Kushina Uzumaki, elle ne s'était sentie en besoin de le protéger.

Mais à présent qu'elle voyait sa silhouette épuisée, maintenant qu'elle observait cet individu à la chevelure blonde agitée par le seul souffle de puissance émanant du monstre hérité des plus terribles cauchemars qui lui faisait face, elle réalisait une effroyable réalité.

Minato, en dépit de toutes ses qualités, connues et reconnues, qui avaient autant marqué la vie de sa partenaire que l'Histoire de son monde, ne pouvait outrepasser un tel gouffre de puissance.

Il n'était qu'un homme, après tout. Et il faisait face au titan.

Minato était un génie.
Mais Madara disait vrai.
Le génie avait ses limites.

C'était comme tenter d'abattre le Roi avec un simple Pion isolé.

Peu importaient les combinaisons et les stratégies, cette fois l'écart était trop important.

Alors pourquoi Mikoto ressentait-elle cette étrange et si familière confiance qui habitait Minato ? Comment pouvait-il lui donner l'impression de ne pas bluffer, alors même qu'elle savait qu'il ne dissimulait plus aucune autre carte maîtresse que sa seule intelligence ?

– Ce combat... murmura le légendaire Yondaime Hokage. Il sera terminé...

Et pourquoi se payait-il le luxe – lui qui pourtant ne faisait jamais preuve d'arrogance – d'exprimer à voix haute sa détermination ?

Minato pouvait-il vraiment vaincre la plus grande puissance du légendaire clan Uchiha, reproduisant la performance au-delà de l'humain d'Hashirama Senju, le Dieu des Shinobi... seulement armé d'un kunaï et d'un Rasengan ?

– ... en un éclair.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 833
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar omurah le Dim Déc 08, 2019 23:16

Yo ! :mrgreen:

125
Spoiler
Mais dans un labyrinthe, chaque mètre parcouru peut nécessiter des kilomètres de marche...

Très sympa, bon j'ai lu le chapitre plusieurs fois mais à chaque fois je trouve que ce passage représente bien tout l'enjeu lié au labyrinthe, à la gestion de l'énergie en prévision des affrontement à venir. Et dans le meme genre :

L'utilisation du pouvoir de Biju reste limitée dans le temps. On gaspillerait un précieux joker si on l'utilisait pour traverser ce labyrinthe

C'est ma came ce genre d'enjeu ^^

Face à la nature, nous sommes impuissants... expliqua-t-il.

Sakura semblait au bord du malaise.

– ... sauf quand on est contre-nature, ajouta alors simplement le ninja copieur.

Kurama-punchline ^^

– Isumi a raison, intervint Yakumi. C'est à nous, Uchiha, que revient le rôle de sauver l'un de nôtres.

J'aime ! On se croirait à Marineford :mrgreen:

– Oh, yeah ! s'exclama Bee, manquant de frapper involontairement Isumi – sauvée par ses Sharingan – en levant brutalement le poing en l'air.

:lol:

– Chacun des blocs de glace est connecté à un autre, positionné ailleurs dans le monde, dont il reflète la lumière, expliqua calmement Haku.

Excellente utilisation/extrapolation des capacités de Haku !

Et sinon, petit aparté, mais j'ai trouvé Kakashi brillant de clairvoyance dans ce chapitre !

Autre aparté, je suis triste pour le sphynx qui s'est fait défoncer :cry:
Enfin, si j'ai pas mal compris, ce qui ne serait pas improbable vu que je n'ai pas (encore) relu les chapitres précédant celui-ci
Façon c'est le genre de créature, dont l'immortalité ne m'étonnerait guère ^^

– Uzumaki... commença le ninja du désert.


La longue cape du jeune garçon face au trio voleta légèrement sous le doux rythme du vent, emportant dans sa danse le rouleau accroché à son dos.

Les Mangekyo Sharingan de Sasuke semblèrent s'activer d'eux-même.

– ... Naruto.
– ... Sasuke...

Quelle meilleure manière de conclure un chapitre ?!
C'était vraiment stylé comme fin
Et ça me désole de passer certains détails que j'aurais bien aimé relever mais y'a trop de trucs intéressants et si je devais tout relever, je ferai un copié-collé du chapitre entier en fait, donc je me contente de petites remarques à la volée, qui ne sont d'ailleurs pas forcément les plus importantes mais juste celles qui me viennent ou me reviennent :P


126
Spoiler
Pourtant, en dépit de cette violence non palpable mais plus terrible que n'importe quelle bataille, un sourire bien surprenant se dessinait sur le visage apaisé du jeune Uzumaki.

Une étrange joie animait le jeune garçon.

Comme pour rééquilibrer cet anormal rapport d'émotions, le visage de Sasuke se durcissait davantage, passant de la détermination à la menace évidente.

Alors, s'introduisant de lui-même parmi cet échange inégal, l'expression de Gaara se déforma à son tour. Le sourire qui déchirait son visage était plus grand que celui de Naruto, de même que ses traits devenaient plus durs que ceux de Sasuke.

Pourtant, il restait étrangement en retrait, comme pour laisser les deux rivaux dans leur conversation muette.

Alors, un sourire se dessina enfin sur le visage de Sasuke. Au même moment, l'expression identique affichée sur le visage de Naruto s'estompa.


Cette scène rendrait tellement bien en animé !

Il fut ainsi difficile de déterminer l'instant exact où ils s'élancèrent l'un vers l'autre, car aucun élément déclencheur n'aurait pu le prévoir. Ou peut-être Naruto avait-il attendu Sasuke, alors même que Sasuke avait attendu Naruto, dans un rythme uniquement bercé par ce qui les liait.


Tu me rends vraiment pas la tache facile avec tes chapitres, tu me donnes envie de tout citer xD


– L'objectif était clair : vous deviez garder un minimum de confiance pour oser chercher vos précieuses boules de cristal. Autrement dit, la seule raison pour laquelle vous avez survécu tout ce temps sans être menacés venait de votre capacité à nous conduire aux Dragon Ball. Il se trouve qu'en révélant aux autres les informations obtenues par Tao Paï Paï, je les ai légèrement modifiées pour laisser croire que le radar du Ruban Rouge n'était qu'un prototype. Ce faisant, votre survie restait plus sûre en tant que plan B. Et d'un autre côté, votre recherche devenait beaucoup moins dérangeante aux yeux d'Orochimaru une fois qu'il devint clair que le radar fonctionnait bel et bien, car il peut tout voir de là où il est. En fait, en réalisant que mes informations sur la localisation des Dragon Ball était exactes, il n'a pas jugé bon d'intervenir pour l'instant. Dans le cas contraire, il se serait probablement occupé personnellement de vous.

*-*

– N'est-ce pas une bonne raison de le découvrir ? interrogea alors la voix sifflante et pétillante de menace dans le dos du guerrier.

*___*


127
Spoiler
– Krillin... murmura Haku. Téléporte-toi avec la Dragon Ball. Je le retiens.

Tu tiens pas à la vie toi :lol:


Mais ce dernier semblait concentré. Et il était évident pour Krillin que c'était lié à l'état de Haku. Pourtant, une étrange expression semblait animer l'être de ténèbres face à lui.


Depuis qu'il est à moitié mage (quoi qu'il ait dépassé les concepts de mage et de shinobi) il se dégage une vibe tom jedusor de Ororef, mais en plus mystérieux encore, qui le rend tellement charismatique et poignant *-*

Tournant son regard totalement figé vers l'infâme entité diabolique face à eux, le guerrier réalisa soudainement sa pleine et totale impuissance. Ce n'était pas qu'il n'avait aucune chance de le battre – ça, il le savait déjà – mais cet ennemi jouait allègrement avec des données qui mettaient à mal la base même de son existence.


C'est très bien dit

Et si Haku voyait un certain Naruto en Krillin, alors Krillin voyait son ami Goku en Haku.


Un peu rapide quand meme :p

Mais, pour une raison aussi obscure qu'absurde, ils s'en étaient tirés. Et c'était comme si, dans cet état où l'esprit échappait aux notions spatiales et temporelles habituelles, un lien d'une puissance indescriptible s'était forgé pour ces deux partenaires qui, l'instant d'avant, n'étaient que des étrangers l'un pour l'autre.


Ah, autant pour moi alors, j'aurais du me mettre à leur place :mrgreen:


* Il est serviable, remarqua l'ancienne dirigeante de Kiri, et plutôt mignon... Dommage qu'il soit mort... *

Oh mais la mort, qu'est-ce que la mort finalement hein :mrgreen:
Fais-toi plaisir mizukage, on te jugera pas :mrgreen:

– Je n'ai jamais voulu ça, Naruto.

Tiens, celle-là je ne m'y attendais pas :o

(ça doit etre chiant pour toi de me voir citer des passages hors contexte qui te poussent à te demander de quelle scène ils proviennent exactement :p à moins que tu sois un illuminé comme moi qui se souvient avec précision de chaque passage de son histoire :mrgreen:)


* Jusqu'ici, Naruto rivalisait avec Sasuke. Mais maintenant que Gaara est dans l'équation, les choses vont changer drastiquement... *

Ne te sous-estime pas Shika ! Ton intellect (et celui de l'auteur qui te manipule actuellement) vaut bien tous les bijuu et tous les sharingan du monde !
En tout cas, à choisir entre une team kurama-senju, Naruto, Shikamaru vs Sasuke, et Gaara, je prends le camp du trio :mrgreen:

Quoiqu'en l'occurence, on est plutot sur une config Shikaxnaruxkura vs gaasasukura :mrgreen:
Faites vos jeux rien ne va plus :p

Son manteau vibrant d'une grâce animale, animé par les trois queues aux couleurs de l'arc-en-ciel qui scintillaient autour de son corps

Need un dessin d'asura 8-)

J'ai adoré l'arrivée de Gai, Kakashi et Sasuka ^^


Je te trouve dur envers toi même sur ce chapitre car j’ai vriament aimées .

Comment ça, il a osé dire quelque part que c'était pas un chapitre terrible ?
Il se moque vraiment de nous ce Kurama :lol:


Ça n'empêche que j'ai intérêt à remonter la pente. Parce que c'est vraiment pas le moment de baisser en qualité. :evil:

Ne lui répondons meme pas !
Laissons-le monter encore le niveau à sa guise, pensant qu'il passe de bien à très bien, alors qu'il passera d'excellent à mirifique :mrgreen:


128
Spoiler
– Il... Il a raison, intervint un Genin, non loin d'eux. Même si on se donne à fond... On est mal ! Ça craint, vraiment... ! Qu'est-ce qui pourrait battre un membre de l'Akatsuki ?!

Je m'attendais tellement à une réponse du style : un autre membre de l'akatsuki :mrgreen: puis à un plan à base de Genjutsu :p

– ... Des Sannin, répondit alors Hiashi, un sourire s'autorisant même à légèrement défigurer son visage calme tandis qu'il observait les deux nouveaux arrivants.

Aah !!
Je l'ai eu ma réponse badass finalement ! 8-)

Et oh putain que Hidan s'est fait fumer rapidement ! O.O
Aurais-je mal évalué les capacités des membres de l'Akatsuki à cette époque ? Ou sous-estimé celles des Sanins ? L'effet de surprise a t-il joué dans le coté expéditif ?
Bon, en meme temps, si Jiraiya s'y met en mode Ermite rien d'anormal
Selon toi (qui maitrise quand meme mieux que moi le sujet je pense), un versus Tsunade / Hidan dans le manga ça donnerait quoi ? A plein potentiel ?
Et taijutsu only, Tsunade éclate Hidan ?


Tous les combats s'interrompirent une fraction de seconde, tandis que la stupeur se créait sur tous les visages face à la performance de Yamcha. Ce dernier se trouvait tout autant abasourdi que les autres, mais ne perdit pas sa détermination. Il savait qu'en dépit de cet effet de choc, il en faudrait davantage pour totalement terrasser un tel ennemi.

Tu as pu deviner mon attachement envers le personnage de Yamcha avec Calfiru, alors cette scène tu peux aussi deviner comme elle m'a fait plaisir :cry: j'ai adoré !

– YAMCHA ! s’époumona Tenshinhan, alors même que semblait trembler le sol sous le loup solitaire.


Image


129
Spoiler
– Tu as raison, vieil homme, marmonna Zakuzi. Toujours utiliser l'environnement...

A la place de Karin j'aurais pas apprécié, elle vient d’être traitée d'élément du décor là xD

Les yeux de Raditz pivotèrent ensuite en direction de Gaara. Celui-ci, d'habitude habité par un calme froid, voyait son visage humecté de gouttes de sueur.

Aha ! :mrgreen:

il y eut un bruit sourd. Puis le Ninja Copieur s'écroula, frappé du puissant poing du guerrier qui lui transperça le torse comme on embrocherait un poivron.

:shock:
j'ai pas vu venir

Et, plutôt que de frapper directement le plus fort – Roshi –, il avait réalisé que Gyumao représentait le lien le plus important de cette nouvelle équipe.

8-)

Le génie Hatake faisait de nouveau preuve de sa parfaite maîtrise des arts ninjas, se laissant abattre par le terrifiant envahisseur pour mieux le frapper par la foudre.

Autant pour moi :mrgreen: 8-)
Et joli maîtrise du rythme en termes de mise en scène !

De façon totalement irrationnelle et inconsciente, Naruto, par son comportement depuis l'arrivée de Raditz, s'était érigé comme l'unique espoir dans une situation insupportable. Cela pouvait passer par lui-même, ou par un quelconque allié caché dans l'ombre, prêt à bondir pour sauver le monde d'un envahisseur qu'aucun ninja ne savait terrasser.

Cette idée, bien qu'absurde, reflétait l'état de détresse totale dans laquelle se trouvaient maintenant plongés les Shinobi, qui se raccrochaient dorénavant à n'importe quel espoir insensé.

Je comprends ce que tu veux dire par ce passage, j'aime quand un auteur prend la peine de creuser la psychologie aussi loin, c'est pas courant et beaucoup ne s'embêtent pas à être aussi "techniques" ^^

– Ma force de combat actuelle est de 1334 unités, murmura Raditz.

Incroyable, tu as vraiment réussi ton effet avec ce personnage, parce que le fait de ne pas avoir lu SvS depuis longtemps m'avait fait oublier les données chiffrées, or en se basant seulement sur l'aura que dégage Radditz dans les chapitres, je le voyais vraiment comme un dieu à cet instant précis, ce qui montre que tu as vraiment réussi à nous le faire voir à travers les yeux des Shinobi et plus à travers les yeux de lecteurs habitués aux puissances de SSJ3 et autres joyeusetés !

La pupille de Raditz se dirigea droit vers l’œil mêlant le motif du crapaud à celui du Renard. Il se focalisa sur l'impression que lui procurait ce dernier...

Sa peau frissonnait à l'idée seule d'être observé par le fauve indomptable...

Génial ce passage...
J'imaginais vraiment Kyubi observant Radditz à travers les yeux de Naruto !

– La seconde, poursuivit le guerrier d'une voix tremblante, c'est que le seul fait de l'imaginer fait vibrer mon sang Saiya-jin... Plus qu'un adversaire puissant, j'ai peur de l'effet qu'il peut provoquer en moi. Je pourrais... agir bêtement.

cough Vegeta cough Cell 2nd form cough


130
Spoiler
J'ai beaucoup aimé l'échange entre Kyubi et Radditz. Tu as vraiment su retranscrire à la perfection la vibe des débuts de Naruto, du temps où Kyubi dégageait encore quelques chose et mystifiait tout le monde à commencer par le lecteur ! (c'était encore le cas jusqu'à la saga Pain je dirais, après Kyubi a perdu de sa superbe selon moi)

Malgré la pression qui lui coûtait quelques gouttes de sueur, le plus imprévisible des ninjas afficha alors un sourire.

– ... Je crois qu'il te reste une dernière leçon à apprendre du monde Shinobi...

Eh bien, tout comme Kakashi, je me surprend à croire en Naruto, en dépit de toute logique !

– Qui d'autre pense comme lui ? interrogea-t-il.

Coup de pression no jutsu :mrgreen:

Ce seul geste, infime et absurde, apporta une étrange chaleur au cœur du Shinobi, qui crut, l'espace d'un instant, retrouver les cheveux blonds du plus courageux des ninjas sur le crâne chauve de son nouvel allié.

C'est pas vraiment une critique, mais je trouve que tu fais assez souvent référence aux absents, et de parallèles entre les persos, parfois ça peut me sortir du "présent" d'une scène, enfin, sortir est un bien grand mot, en vrai c'est très anodin, fais pas attention, j'écris juste ce qui me passe par la tête au fur et à mesure

– Si tu n'avais pas été trop occupé à tenter d'éloigner ton cœur d'Ororef, peut-être aurais-tu pu, comme moi, avoir l'honneur de le voir s'ouvrir à toi.

Un vrai fanatique ce Kimimaro :mrgreen: ça colle très bien aux sentiments que suscite Orochimaru dans l'oeuvre originale, jusqu'à un certain point parce que tout dans Naruto a fini par partir à la dérive avec la grande guerre, quoi que le personnage d'Orochimaru restera quand même l'un des moins ratés jusqu'à la fin, selon moi toujours

– S'il y a bien une chose que j'ai apprise d'Ororef, confia alors Haku, c'est...

Qu'il faut le laisser penser à ta place :mrgreen:
Tu copieras cent fois, Haku :mrgreen:

Des os brisés tombèrent à même le sol. C'était l'arme biologique de Kimimaro, qui s'effritait sous la puissance de l'impact.

F$ck Yeahh ! 8-)
J'attendais cette Gohanerie avec une telle impatience !!

Un immense dragon chevauchait les ténèbres de ce monde, scintillant d'une puissante lueur verte.

8-)

Il s'agissait de la pupille du serpent dans laquelle se reflétait l'image du dragon sacré.


O.O

Je ne sais pas ce qu'il se passe mais je sens l'epicness arriver O_O


131
Spoiler
– Un si puissant corps Saiya-jin... ne saurait me rendre indifférent.

Si tu savais ce que tu rates mon pauvre Ororef, du SS3 à l'UI en passant par le SSG :lol: :mrgreen:

– Je sens le trouble dans vos pensées, murmura Piccolo, reprenant ironiquement les paroles précédemment prononcées par le mage-ninja à l'adresse de Kimimaro.

:lol: :lol: :lol:

Bon, j'ai fini le chapitre, excellent comme d'habitude, tu arrives encore à me surprendre par ton style d'écriture et ta maîtrise des personnages et de l'intrigue. Ororef régale toujours autant, et Piccolo roxxe

Bushido a écrit:Alors, c'était vachement cool, mais je trouve quand même que depuis quelques chapitres, les discussions entre les personnages ne font plus très naturel.

Sur la fin, j'ai trouvé aussi
Enfin, juste sur ce chapitre et juste sur le côté policé d'Ororef qui s'étalait un peu (je parle bien de la forme, je n'ai rien à reprocher au fond au contraire)
Mais c'est une remarque que je me fais aussi assez souvent, quand je relis mes chapitres sur Calfiru, c'est peut-être que l'on prend trop à coeur les dialogues parfois, je ne sais pas...

Je trouve que tu devrais te focaliser un peu plus sur la description pour compenser !

Du coup je me permets de prendre la remarque de Bushido pour moi-même aussi :mrgreen:


132
Spoiler
Choqué par une telle démonstration de puissance, le jeune Shinobi sentait monter en lui le désespoir provoqué par la vue d'un être capable de tenir tête à celui qu'il considérait comme Dieu.

Et c'est ainsi que Kimikami se planta un stylo dans le coeur :mrgreen:

– ... une seule bouffée sans Oxygène suffit à tuer.

Ton côté très scientifique apporte vraiment une réelle valeur ajoutée à ton oeuvre, c'est un énorme plus !

– Inutile d'essayer de vous échapper, déclara alors Piccolo d'un ton satisfait.

C'est pourtant le plus gros défaut de cette technique
Du coup je suis curieux de voir comment ça va se passer :o

– Laisse-moi te présenter mon nouveau bras droit.

Joli ! :P

Bon, j'ai fini le chapitre, toujours très bon !
Hâte de lire la suite, et je m'y colle d'ailleurs de suite ^^

Ps: tiens donc, intéressant, Piccolo Daimaô n'était donc pas en enfer ? Personne n'a relevé il me semble
Bon, il y aura peut-etre une explication à ça dans la suite, je reste attentif ;)


133
Spoiler
– Il y a tant de choses que tu ignores, fils...

Le plus jeune grimaça de mépris.

– ... sur la vraie nature des démons, poursuivit son aîné d'une voix mystérieuse.


Hmmm hmm hmmm !

C'est... C'est de la folie... ! *

Haha, ça me rappelle les mots de Kakashi dans l'anime pendant l'examen Chunin par rapport à Orochimaru :mrgreen:

MAKANKO SAPPO

Frisson !

Alors même que le monstre énergétique approchait à une célérité anormale vers le regard grand ouvert d'Ororef, ce dernier réalisa soudain son incapacité totale à contrer, ou même bouger suffisamment rapidement.

J'aime !
ça m'a rappelé les sensations vécues à l'occasion du Perfect Cell vs Final Flash !

Ororef, ramené au référentiel de l'incroyable rayon de la mort, s'en trouvait également propulsé à la même vitesse, dans la même direction.


Pourtant, bien que n'en ressentant pas l'impact – car de son point de vue, le rayon à son contact restait immobile ; c'était le monde autour de lui qui fusait à pleine vitesse – Ororef savait que rien n'était encore joué.

Sérieux j'adore la vibe scientifique de ton histoire !

La dernière partie du corps d'Ororef pouvant s'étirer telle un serpent – bien que très symbolique pour le vieil ermite aux penchants douteux – ne suffirait pas à l'arrêter.

Tu as osé ! :lol:

Sinon,
Toute la première partie de ce chapitre était vraiment géniale ! Du grand art, vraiment
(je n'ai lu que cette partie pour l'instant hein, so je sous-entends pas que la deuxième est plus faible :P)

– La question est : laquelle des personnes présentes entrera en premier dans le périmètre de vœu pour Shenron ?

8-)

Bon, chapitre fini, je me rends compte que je n'ai pas beaucoup commenté, mais c'est réellement parce que j'étais trop absorbé dans ma lecture ;)


134
Spoiler
* C'est maintenant à toi de jouer, pensa-t-il. Yajirobe... *

Yajirobe qui met Ororef à l'amende, que demande le peuple :mrgreen:
Les codes de dragon ball sont parfaitement respectés
Yajirobe est à cette époque de l'histoire ce qu'Hercule Satan fut aux périodes Cell/Buu

Je savais pas trop par quel bout prendre cette question concernant les zombies, mais il semble bien que leur potentiel caché ou la mort reviennent finalement à la même chose les concernant. *

ça a l'air intéressant, mais j'ai pas bien compris, en même temps je viens à l'instant de me reveiller, soo... explication please ? :mrgreen:


135
Spoiler
– ... et reconnu de Sasuke-kun, confia enfin Naruto.

Naruto utilisait le suffixe Kun ?
Bon à part ça, je trouve ce retournement de situation génialissime, pour une fois à quelques rares exceptions près(je veux dire par rapport à l'oeuvre originale) le talk no jutsu de Naruto a du sens, genre totalement. Tu devrais donner des cours à Kishimoto :mrgreen:

– T'as fait beaucoup de bruit sur ce monde, Raditz, déclara alors sobrement Naruto.
– ...
– Mais... tu penses vraiment que ça suffira ?

Ouais, y'a pas à dire, c'est vraiment excellent

* ... enfin, au point où on en est, c'est peut-être bien la stratégie la plus viable... *

Ah mais de loin...
Sur ce coup Naruto a frappé vraiment fort

Kakashi, frappé par sa propre audace, laquelle restait motivée par le lancement de son disciple, réalisait un fait incroyable. Pour la toute première fois, l'attention du Saiya-jin se montrait sincèrement intriguée par les paroles des Shinobi.

J'en suis là et je suis à fond dedans !
L'intervention du Rikudo sur Terre, c'est très bien et tout, mais là je me sens disons plus concerné :D

Par contre j'aurais vraiment kiffé que ce soit Shikamaru qui profite de la brèche ouverte par Naruto, pour enchaîner correctement sur un bon talk no jutsu mindfuck des familles. Parce qu'au final, s'il y a un domaine dans lequel on ne l'a jamais vraiment vu briller dans l'oeuvre originale, alors que ça me semble tout indiqué et dans ses cordes, c'est la négociation et le verbiage ^^
N'empêche j'ai aussi beaucoup apprécié le petit côté, tout le monde y va de son mot pour faire flancher Radditz ^^

Et l'ambiance redevint brutalement pesante, donnant à la discussion pleine d'espoirs qui venait d'avoir lieu une dimension presque onirique.

J'en suis là et je suis toujours autant scotché !
Vraiment du lourd ce chapitre

– Il doit payer... !

Ouais, ouais, t'es juste jaloux que ce soit Naruto qui ait débloqué la situation, ferme-là un peu et laisse les pros négocier

du seul humain de la planète ayant gagné son respect martial

Madara ?
Bah, et Itachi alors ? :cry:


136
Spoiler
– 800... 900... 950... 1000 ! hurlait-il, surexcité, dément, et peut-être même un peu inquiet...

Bon, my bad, je ne commente que maintenant, à ce point précis du chapitre, surtout pour reprendre mon souffle parce que, waw, ça décoiffe !!

Image

Ah merde, je viens de me rendre compte que c'est la fin du chapitre en fait ! :lol:

Heureusement je peux enchainer direct sur le suivant :mrgreen:


– Oh, bien... commenta Madara Uchiha. Que la fête commence...


God, je l'avais presque oublié lui O.O
ça me donne encore plus envie de lire la suite T-T

Je sais pas si on peut faire plus épique comme fin... en tout cas l'image en cloture de chapitre résume toute l'ambiance !
J'aime surtout la manière dont tu as placé tes pions, et puis comment tu as soufflé le chaud et le froid, au point que l'on se demande si le danger viendrait de Naruto, s'il perdrait le contrôle oui ou non, Si les neufs queues seraient atteintes..., tu as réussi à brouiller habillement les pistes je trouve, rendant la fin d'autant plus forte

En tout cas, si Madara s'amuse a essayer de prendre le contrôle de Kyubi, Radditz aura très chaud aux fesses xD


137
Spoiler
– Kakashi-sensei ! s'exclama soudain une voix essoufflée derrière lui. Je... Je vous cherchais.

Tiens, malgré le joyeux bordel ambiant, je pensais justement à Shikamaru c'est marrant ! Et il est apparu pile à cet instant :mrgreen:
Nous sommes connectés 8-) (peut-être par l'ombre de Shikamaru tiens :D)

Jiraiya parvint à lire le symbole écrit sur la cape de leur sauveur : « ????? » (« Yondaime Hokage »).

Ce personnage qui aura fait mes plus belles heures dans les jeux Naruto sur play et xbox :mgreen:

Je doute que Naruto ait totalement disparu, à confirmer...

Du coup l'apparition de Yondaime m'a complétement dévié de ma hype Kyubi vs Raditz :lol: parce que maintenant je me prends à fantasmer sur un duel Yondaime / Madara :bave:

Au passage, la puissance destructrice de kyubi est magistralement rendue et mise en scène, dans ce chapitre ^^

xela26 a écrit:Les pronostics me semblent difficiles à faire à ce niveau là de l'histoire...

C'est ça qu'est bon ! :D

Kurama Sensei a écrit:Exact ! D'ailleurs, j'ai volontairement utilisé l'OST du jeu vidéo pour la partie racontant le massacre de Konoha par Kyûbi.

Malheureusement ça fait quelques chapitres que je lis sans musique parce que j'économise ma connexion :cry:
Je ne doute pas passer à coté de quelque chose de fantastique :cry:
Néanmoins, ça reste toujours génial, avec ou sans musique :)

Kurama Sensei a écrit:À défaut de surprendre par l'arrivée de Minato, j'espérais bien réussir à surprendre par la manière de faire. :twisted:

Mission accomplie :mrgreen:
On en serait presque à se demander si toute la scène du combat n'a pas lieu dans la tête de Naruto :lol:


138
Spoiler
– Le seul type... qui a déjà battu mon père au Shogi, répondit finalement Shikamaru.

8-) 8-) 8-) 8-)

Bon et comme mon esprit ne fait que dériver bêtement (comme au chapitre précédent avec Shikamaru) ils sont où Shodaime et Nidaime ? Ils me manquent :mrgreen:

* ... L'Ouragan Bleu. *

8-) 8-) 8-)

La cape du Yondaime Hokage se recouvrait soudain de flammes jaunes.

Logique
Il fallait bien qu'on ait droit à ça, mais de la part de Naruto, c'eut été prématuré
Alors Yondaime était la meilleure option
On a donc Naruto et ses neufs queues d'un côté (tu aurais aussi pu t'arrêter à huit, mais c'est peu ou prou la même chose en termes narratifs) et Minato KCM de l'autre
Une jolie combinaison de la part de l'auteur !
Bon et bien sûr une mise en scène aux petits oignons qui sublime le tout, s'il était encore besoin de le rappeler

J'ai adoré la discussion des deux Kyubi, vraiment très bien tournée !

Quant à la troisième option proposée par Minato, je ne l'avais absolument pas vue venir ! ça remet en question toute mon analyse du dessus, pour le meilleur et seulement pour le meilleur, je n'en doute point ! :D

fût-elle liée à seulement 2 unités

2 petites unités de rien du tout qui représentent tout le génie de l'auteur et toute la maestria de l'oeuvre :mrgreen:

Cela étant, le but de Minato est de sauver Naruto, et c'est là que je suis le plus intrigué...
Cela se fera-t-il au détriment de la puissance nouvellement affichée de Kyubi ou au contraire, Radditz aura bientôt à ravaler ses mots "Je... ne suis pas satisfait de son sort" ?
hmmmmm
Ou une nouvelle troisième option que je n'ai encore une fois pas vu venir :mgreen:

Je suis curieux aussi de voir la personnalité résulstante de Kyubi, au sortir de cette réunification ^^


139
Spoiler
Allez, le combat ultime commence ! Cette lecture sera assurémment savoureuse, ne t'étonne pas si je ne commente pas beaucoup ce chapitre, parce que je sens que je serai très concentré :mrgreen:

Bon, perso, je donne Radditz techniquemet gagnant. A l'aise meme. Pas besoin de zenkai, il a l'ascendant en termes de morphologie, de taille et de masse
Mais voyons voir ! Je ne doute pas que Kyubi aussi ait de la ressource :)


140
Spoiler
Alors, Kyubi cracha de nouveau des flammes. Mais, à présent que sa respiration était pleine et totale, le brasier fut d'une toute autre ampleur.

Les épais nuages parsemant le champ de bataille s'illuminèrent brutalement, reflétant l'incroyable éclat d'or qui s'échappait de la gueule du démon. Et le cyclone se parsema de feu.

Raditz se trouva ainsi emprisonné dans un immense tourbillon de flammes, dansant avec les nuages...

Cette scène était d'une puissance visuelle...

[i]– Kyubi a aussi été pris dans sa propre attaque... ! commenta Gaï.
Il y a un [i] qui traîne, et j'ai bien peur que cela soit ma seule critique de forme, depuis que j'ai repris la lecture de SvS :mrgreen:

RAITON JIGOKU NO BASUTO

Okkkkk
Bon, je pense qu'avec ce chapitre, on atteint la puissance évocatrice d'un Lamantin_Furtif, et c'est pas un petit compliment que je fais là !
J'ose même pas imaginer si j'avais eu accès aux musiques...

Il se demandait juste si, d'un coup, tout serait différent, ou si le temps, qui semblait se contracter à mesure que l'heure fatidique approchait, finirait par totalement s'immobiliser pour le laisser indéfiniment dans l'instant précis précédant son décès, dans une souffrance éternelle...

Qui a dit que la science n'était pas une forme d'art ? :mrgreen:

Yes ZPU et j'espère que Naruto va crever

C'est dit tellement simplement, après une chapitre aussi alambiqué (et accessoirement génial), que je n'ai pu m'empecher de rire ! :lol:
Et puis tu n'as pas tort, Goget :D


141
Spoiler
– Tu exiges ? répéta Zetsu noir, dont la voix se fit étrangement plus aiguë à mesure que l'outrage l'envahissait. Tes états d'âme primitifs n'ont aucune légitimité. Reste à ta place, singe.

ookkk, plus de respect xD
Pauvre Radditz, il a perdu de son capital terreur en affrontant Kyubi :P

– Tu seras l'adversaire idéal pour m'aider à retrouver mon Mangekyo Sharingan.

8-)

Ne te méprends pas, Biju, intervint la voix sombre de Madara Uchiha, debout sur la terrible statue de bois. Ce pouvoir... n'est qu'une pâle copie de celui d'Hashirama Senju.

Très bel hommage à Hashirama (que j'ai hâte de revoir, en passant) qui rend paradoxalement honneur aussi à Madara, bref bien trouvé

– Ouais, je n'ai pas la pupille des tricheurs.
– ... ?
– C'est comme ça que l'appelait Kushina, quand elle parlait de Fugaku...

Tricheurs parce que devant tuer quelqu'un de très proche pour l'obtenir ?
Ou tricheurs par rapport à Izanagi/Izanami ?

j'ai hérité d'une compensation... Je suis la seule Uchiha capable d'utiliser l'Enton sans avoir atteint ce stade.

J'aime beaucoup cette particularité que tu as attribuée à Mikoto et qui la singularise


142
Spoiler
– Tu savais que même une victoire face à Kyubi ne t'apporterait rien, poursuivit ce dernier. Soit tu mourais sous ses crocs, soit tu survivais en suffisamment piteux état pour être achevé par des Shinobi tels que moi. Ces clones avaient pour but de t'affaiblir assez vite, sans te tuer immédiatement, tout en préservant un maximum d'énergie ; c'était très bien dosé.

Radditz (ou plutôt Kurama_Senju) Mastermind :mrgreen:
Et le combo Scouter Genjutsu c'est du génie

– Quand t'auras fini de nous étaler ta demi-molle, ajouta l'Uchiha d'un ton dédaigneux, tu...

J'avoue que j'ai encore du mal avec le caractère que tu as donné à Mikoto, même si d'un autre côté j’apprécie l'idée que l'image qu'elle renvoyait dans le manga et/ou l'anime ne signifiait pas réellement que c'était sa personnalité profonde (on en a pas assez vu sur elle dans l'oeuvre originale en gros, ce qui justifie totalement que tu en fasses un peu ce que tu veux, et tu as raison de ne pas te priver). Ce n'est donc pas vraiment une critique négative, je suis juste... perturbé, mais pas en désaccord de fond

Son avant-bras contra à l'aveugle la lame noire de l'Uchiha, concentrant son énergie pour repousser l'Enton qui la renforçait. Mais Mikoto avait déjà retourné son corps, tordant son cou à l'extrême pour une personne vivante. Ses jambes enroulèrent ainsi le bras du Saiya-jin, le maintenant en position de clé.

Raditz s'y dégagea sans mal. Ce faisant, il permit à Mikoto d'enrouler ses cuisses autour de son cou, générant une pression extrême pour effectuer un étranglement.

– Bordel, mais crève ! s'exclama-t-elle, dépitée, tandis que Raditz ne lâcha qu'un bref toussotement de surprise face à une compression sanguine parfaitement placée.

j'aurais adoré voir toute cette scène en anime :mrgreen:

La mise sur orbite de Mikoto, et tout ce qui tournait autour (sans jeu de mot) était excellemment mise en scène !
* Fait chier. Je ne voulais pas utiliser ça pour... *

Ses sourcils se froncèrent.

Et du coup, qu'est-ce qu'elle s’apprêtait à faire, s'il n'y avait pas eu entre temps le Kunaï de Minato ? :mrgreen:

Qu'est-ce que... ?! s'étonna le guerrier, surpris de voir ces deux femmes qui, l'instant d'avant, se trouvaient respectivement loin et très loin.

C'est peut-être insignifiant et pas utile d'être relevé, mais j'ai bien aimé la tournure "loin et très loin", et puis je commente ce que je veux non mais :P

– J'imagine que si le troisième avait décidé de rester, les choses auraient pu être différentes, mais...

Une confrontation Radditz/Oro serait d'autant plus intéressante que désormais Radditz n'est plus le Radditz de Dragon Ball, en plus je le verrai en position de challenger face à Oro, et serait même plutôt du côté de Radditz (puisque je le donne perdant) non ce serait vraiment une confrontation qui m'aurait intéressé, et puisque j'en suis à égrener mes fantasmes, un combat Itachi / Madara (je sais pas si j'en ai déjà parlé tiens...), ça aussi ça vend du rêve :mrgreen:

L'image de fin de chapitre n’apparaît plus :P


143
Spoiler
Bon, ce chapitre je l'avais déjà lu il y a un bon moment (et je ne sais même pas quand ce commentaire sera posté), et je plussoie Antarka
Je me souviens plus des détails, j'hésite à le relire (j'hésite entre ça, et aller directement lire les chapitres que je n'ai pas encore lus), je me souviens juste que la performance d'Hiashi et la mise en scène le concernant m'avaient littéralement soufflé, le reste aussi était sans doute génial (pour ne pas changer) du moins c'est le sentiment qui me reste en tête. Je me souviens aussi d'une sorte de course entre Minato et Radditz, au premier qui attrapera Naruto, ça m'avait marqué aussi, même si je ne suis pas certain que ce soit ce chapitre et pas un autre (au moment où j'écris ce commentaire, les autres coms trainaient déjà sur mon PC depuis des mois)

Edit : Bon j'ai relu en diagonale, et voilà par exemple un passage que j'avais oublié mais que j'avais beaucoup aimé

– Dans le maniement du katana, Mikoto est inégalée, expliqua fièrement Jiraiya. Cette technique est sa création. Elle utilise sa lame pour compenser le déplacement de l'air des mouvements de son corps, perturbant les sons et les sens. Elle a créé un Kenjutsu... devenant Genjutsu.


ou encore

Même les points faibles de ce monstre restaient forts du point de vue des ninjas.


ou encore le mix tourbillon de Hiashi x flammes noires (combo en plus stylé que RasenShuriken + Enton)

Ou encore

– Ce ne sera pas nécessaire, répliqua alors Hiashi.

Le regard de Raditz se tourna vers le chef Hyuga.

– Tu es déjà marqué, ajouta-t-il. Plus de 200 fois.

J'avais eu une idée similaire dans une fic Naruto qui traîne dans mes cartons, Gai donnait des coups à Madara et chaque coup injectait des mini-parchemins de Tenten, les esprits se rencontrent :mrgreen: (je ne parlerai pas de grands esprits dans mon cas, dans ton cas c'est du talent, moi juste de la chance :mrgreen:) d'autant que la tienne est beaucoup plus cohérente que la mienne puisqu'elle intègre le facteur "Minato" là où moi c'était juste TGCM :lol:


Bonnnnnn !
Il me reste quatre chapitres à rattraper ^^ (bon cinq avec celui que tu as posté ce soir :P)
ça va aller relativement vite je pense, même si [strike]je reprends
j'ai repris le boulot ce mercredi, et que, et que

Du coup, je garde toujours en tête mon interrogation concernant la destination de Daimao Senior, s'il n'est allé ni au paradis ni en enfer :mrgreen: (peut-être cette question a-t-elle trouvé réponse entre les pages 59 et 60...)

Ah et ça aussi qui m'avait intéressé et intrigué (je sais pas si c'est dans le lore de l'oeuvre originale ou si c'est un rajout)
– Tu es bien l'héritier du Dieu Cyclope...


Ah et aussi, comment Sakura a fait pour dévier le tir de Radditz, exactement ? Y'a un truc qui m'a échappé ?

Bon, je m'en retourne à mes omurhies, en attendant ma prochaine review qui va certainement couvrir les quatre chapitres qu'il me reste et les suivants à date ^^

PS : les musiques étaient excellentes globalement
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2836
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar biskus le Lun Déc 09, 2019 1:03

Magnifique combat entre minato et madara et .... le pire dans tout sa c’est que tu a tellement rendu sa immersifs, que j’en ai totalement zappé zetsu et ses capacité ,... s’en est affolant car ton récit m’a ammener a sa et du coup ba j’ai été surpris de se retournement pas que j’imaginais la fin de madara mais clairement pas que zetsu allait le sauver ....
et après on va me dire que madara n’a pas d’ancêtre saiyen mdr son corps réagit façon powerup saiyen .
Par contre le coup de naruto tombera dans le coma une fois le boost kushina passer m’interroge. En plus je suis pas vraiment sûr que kurama ne fasse pas un « geste » car il doit savoir que une vrai symbioses sera la seule solution . Ou le transfert à radditz ... ou radditz pique les deux bijuu en face de lui pour les intégrer à lui même ( après tout il connais peut être l’art des seau )
biskus
 
Messages: 267
Inscription: Sam Oct 18, 2014 12:36

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Lun Déc 09, 2019 1:39

Comme Biskus, moi aussi j'ai été pris par ce combat Minato-Madara.
J'ai vraiment cru, vraiment espéré que Madara ait été mis hors-circuit par l'éclair jaune.
Je t'aurai adoré (divinement parlant :mrgreen: ) si Madara avait été éjecté de la Fic aussi salement! ça aurait totalement chamboulé les pronostics; et les gentils auraient pu avoir une vraie chance de vaincre Radditz avec le retour de Minato et des Uchiha avec les gennins
Bref, le salaud a survécu, et revient à son plus haut niveau... Aucun pronostic pour la suite. Radditz est trop affaiblie pour s'allier avec les shinobis et se retourner contre Madi.

Comme prévu, les téméraires genins ne font pas le poids face à Radditz, les microbes se font balayer. C'est vraiment là que j'aime ta fic. Dans Naruto ils auraient miraculeusement gagné. Dans SvS, la dure réalité les rattrape. Mention spéciale pour Hinata. Elle semble avoir été endurcie (bien que toujours déespérement faible) par le massacre de son monde. Big up pour son esprit combatif. "Grâce" à Radditz, elle s'est retrouvée dans les bras de l'élu de son coeur :mrgreen:

Bref, un magnifique chapitre qui redynamise la bataille (tant au niveau de Madara-Minato que Radditz-Les microbes) et balaye mes doutes lors de la lecture des derniers chapitres.
Vivement la suite.
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1564
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar goget le Lun Déc 09, 2019 20:02

Merci Kurama, merci de pas avoir fait un combat totalement inutile où les Gennins auraient gagne par pure chance, j'ai vraiment eu peur que ça finisse comme ça :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 2634
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Déc 13, 2019 22:28

omurah a écrit:Yo ! :mrgreen:
8-)
Spoiler
Image


125

Spoiler
Mais dans un labyrinthe, chaque mètre parcouru peut nécessiter des kilomètres de marche...

Très sympa, bon j'ai lu le chapitre plusieurs fois mais à chaque fois je trouve que ce passage représente bien tout l'enjeu lié au labyrinthe, à la gestion de l'énergie en prévision des affrontement à venir.
Merci ! Je souhaitais également apporter un petit plus à tout ce qui concerne les lieux sacrés, peu exploités dans le manga.
Dans le manga original, Naruto a un accès "VIP" au mont Myôboku grâce aux crapauds. Mais il est bien précisé qu'il faudrait un mois pour s'y rendre autrement depuis Konoha.
Quand on sait qu'entre Konoha et Suna, il n'a fallu que quelques jours au début de Shippuden, je voulais rendre hommage à cette longue épopée représentée par l'accès au Saint Mont Myôboku. :P

Et dans le meme genre :

L'utilisation du pouvoir de Biju reste limitée dans le temps. On gaspillerait un précieux joker si on l'utilisait pour traverser ce labyrinthe

C'est ma came ce genre d'enjeu ^^
8-)

Face à la nature, nous sommes impuissants... expliqua-t-il.

Sakura semblait au bord du malaise.

– ... sauf quand on est contre-nature, ajouta alors simplement le ninja copieur.

Kurama-punchline ^^
:mrgreen:

– Isumi a raison, intervint Yakumi. C'est à nous, Uchiha, que revient le rôle de sauver l'un de nôtres.

J'aime ! On se croirait à Marineford :mrgreen:
Il ne manquerait plus que ça, d'ailleurs ! Entre Naruto, DB, Fairy Tail et Bleach... :P

– Chacun des blocs de glace est connecté à un autre, positionné ailleurs dans le monde, dont il reflète la lumière, expliqua calmement Haku.

Excellente utilisation/extrapolation des capacités de Haku !
Ca fait plaisir que tu aies relevé ce point ! J'essaye de garder de la cohérence, tout en donnant un "second souffle" aux persos que je développe davantage que dans l'histoire originale.

Et sinon, petit aparté, mais j'ai trouvé Kakashi brillant de clairvoyance dans ce chapitre !
Il est de l'ordre du devoir de rendre à Kakashi ce qu'il mérite.

Autre aparté, je suis triste pour le sphynx qui s'est fait défoncer :cry:
Enfin, si j'ai pas mal compris, ce qui ne serait pas improbable vu que je n'ai pas (encore) relu les chapitres précédant celui-ci
Façon c'est le genre de créature, dont l'immortalité ne m'étonnerait guère ^^
Pas faux. :P

– Uzumaki... commença le ninja du désert.


La longue cape du jeune garçon face au trio voleta légèrement sous le doux rythme du vent, emportant dans sa danse le rouleau accroché à son dos.

Les Mangekyo Sharingan de Sasuke semblèrent s'activer d'eux-même.

– ... Naruto.
– ... Sasuke...

Quelle meilleure manière de conclure un chapitre ?!
C'était vraiment stylé comme fin
Et ça me désole de passer certains détails que j'aurais bien aimé relever mais y'a trop de trucs intéressants et si je devais tout relever, je ferai un copié-collé du chapitre entier en fait, donc je me contente de petites remarques à la volée, qui ne sont d'ailleurs pas forcément les plus importantes mais juste celles qui me viennent ou me reviennent :P
Merci beaucoup, de tels retours font vraiment plaisir, il s'agit d'éléments que je travaille particulièrement alors les voir décortiqués derrière est un superbe hommage, en plus de m'aider à voir ce qui fonctionne le mieux !


126
Spoiler
Pourtant, en dépit de cette violence non palpable mais plus terrible que n'importe quelle bataille, un sourire bien surprenant se dessinait sur le visage apaisé du jeune Uzumaki.

Une étrange joie animait le jeune garçon.

Comme pour rééquilibrer cet anormal rapport d'émotions, le visage de Sasuke se durcissait davantage, passant de la détermination à la menace évidente.

Alors, s'introduisant de lui-même parmi cet échange inégal, l'expression de Gaara se déforma à son tour. Le sourire qui déchirait son visage était plus grand que celui de Naruto, de même que ses traits devenaient plus durs que ceux de Sasuke.

Pourtant, il restait étrangement en retrait, comme pour laisser les deux rivaux dans leur conversation muette.

Alors, un sourire se dessina enfin sur le visage de Sasuke. Au même moment, l'expression identique affichée sur le visage de Naruto s'estompa.


Cette scène rendrait tellement bien en animé !
Il s'agit précisément du genre de scènes qui sont totalement imagées dans mon cerveau au moment de l'écriture. 8-)
Avec le coup de crayon de Kishimoto à l'époque où il dessinait le visage de psychopathe de Gaara, une version manga-papier m'aurait également fait kiffer.

Il fut ainsi difficile de déterminer l'instant exact où ils s'élancèrent l'un vers l'autre, car aucun élément déclencheur n'aurait pu le prévoir. Ou peut-être Naruto avait-il attendu Sasuke, alors même que Sasuke avait attendu Naruto, dans un rythme uniquement bercé par ce qui les liait.


Tu me rends vraiment pas la tache facile avec tes chapitres, tu me donnes envie de tout citer xD
Tu comprends pourquoi je suis content que t'aies fait une pause dans Calfirû ?
... ou pas ! Dépêche-toi de reprendre la plume ! :evil:

– L'objectif était clair : vous deviez garder un minimum de confiance pour oser chercher vos précieuses boules de cristal. Autrement dit, la seule raison pour laquelle vous avez survécu tout ce temps sans être menacés venait de votre capacité à nous conduire aux Dragon Ball. Il se trouve qu'en révélant aux autres les informations obtenues par Tao Paï Paï, je les ai légèrement modifiées pour laisser croire que le radar du Ruban Rouge n'était qu'un prototype. Ce faisant, votre survie restait plus sûre en tant que plan B. Et d'un autre côté, votre recherche devenait beaucoup moins dérangeante aux yeux d'Orochimaru une fois qu'il devint clair que le radar fonctionnait bel et bien, car il peut tout voir de là où il est. En fait, en réalisant que mes informations sur la localisation des Dragon Ball était exactes, il n'a pas jugé bon d'intervenir pour l'instant. Dans le cas contraire, il se serait probablement occupé personnellement de vous.

*-*

– N'est-ce pas une bonne raison de le découvrir ? interrogea alors la voix sifflante et pétillante de menace dans le dos du guerrier.

*___*
:oops:


127

Spoiler
– Krillin... murmura Haku. Téléporte-toi avec la Dragon Ball. Je le retiens.

Tu tiens pas à la vie toi :lol:
Le genre de scène parfaitement clichée, je l'avoue... Mais tellement exaltante à l'écriture qu'on ne s'en passe pas. :P


Mais ce dernier semblait concentré. Et il était évident pour Krillin que c'était lié à l'état de Haku. Pourtant, une étrange expression semblait animer l'être de ténèbres face à lui.


Depuis qu'il est à moitié mage (quoi qu'il ait dépassé les concepts de mage et de shinobi) il se dégage une vibe tom jedusor de Ororef, mais en plus mystérieux encore, qui le rend tellement charismatique et poignant *-*
J'apprécie beaucoup la comparaison. Je trouve l'oeuvre de Rowling terriblement bien construite, et j'avoue adorer la construction du personnage du Lord que tu cites (dont je ne prononcerai pas le nom, par pudeur). D'ailleurs, le parallèle dont tu fais référence est d'autant plus pertinent qu'Ororef représente vraiment ce qui s'en rapproche le plus, mixant le mage noir au serpent.
... Ouais, j'avoue : Ororef est le Voldemort de ma fic. :twisted:

Tournant son regard totalement figé vers l'infâme entité diabolique face à eux, le guerrier réalisa soudainement sa pleine et totale impuissance. Ce n'était pas qu'il n'avait aucune chance de le battre – ça, il le savait déjà – mais cet ennemi jouait allègrement avec des données qui mettaient à mal la base même de son existence.


C'est très bien dit
Merci !

Et si Haku voyait un certain Naruto en Krillin, alors Krillin voyait son ami Goku en Haku.


Un peu rapide quand meme :p

Mais, pour une raison aussi obscure qu'absurde, ils s'en étaient tirés. Et c'était comme si, dans cet état où l'esprit échappait aux notions spatiales et temporelles habituelles, un lien d'une puissance indescriptible s'était forgé pour ces deux partenaires qui, l'instant d'avant, n'étaient que des étrangers l'un pour l'autre.


Ah, autant pour moi alors, j'aurais du me mettre à leur place :mrgreen:
:D
En fait, pour l'anecdote, je me inspiré d'un sujet particulièrement sensible pour cette scène : les EMI (Expérience de Mort Imminente - ou NDE, Near Death Experience) pour représenter cet étrange état.

* Il est serviable, remarqua l'ancienne dirigeante de Kiri, et plutôt mignon... Dommage qu'il soit mort... *

Oh mais la mort, qu'est-ce que la mort finalement hein :mrgreen:
Fais-toi plaisir mizukage, on te jugera pas :mrgreen:
:lol:

– Je n'ai jamais voulu ça, Naruto.

Tiens, celle-là je ne m'y attendais pas :o
Le Talk no Jutsu allait-il fonctionner ?! :twisted:

(ça doit etre chiant pour toi de me voir citer des passages hors contexte qui te poussent à te demander de quelle scène ils proviennent exactement :p à moins que tu sois un illuminé comme moi qui se souvient avec précision de chaque passage de son histoire :mrgreen:)
Je suis un illuminé. :)
Image

* Jusqu'ici, Naruto rivalisait avec Sasuke. Mais maintenant que Gaara est dans l'équation, les choses vont changer drastiquement... *

Ne te sous-estime pas Shika ! Ton intellect (et celui de l'auteur qui te manipule actuellement) vaut bien tous les bijuu et tous les sharingan du monde !
En tout cas, à choisir entre une team kurama-senju, Naruto, Shikamaru vs Sasuke, et Gaara, je prends le camp du trio :mrgreen:
:oops: :) :D
J'espère ne pas te décevoir, surtout avec certain Hokage (presque) aussi brillant qu'un Nara (mais plus puissant).

Quoiqu'en l'occurence, on est plutot sur une config Shikaxnaruxkura vs gaasasukura :mrgreen:
Faites vos jeux rien ne va plus :p
Je suis dans tous les camps !!
... ou contre tous ? :evil:
Image

Cela dit, c'est vrai qu'en tant qu'auteur, représenter l'intelligence est un défi autrement plus complexe que pour la puissance, puisque ça oblige à se mettre davantage dans le rôle du perso, et c'est pas facile quand celui-ci a 200 de QI. :?

Son manteau vibrant d'une grâce animale, animé par les trois queues aux couleurs de l'arc-en-ciel qui scintillaient autour de son corps

Need un dessin d'asura 8-)
8-)

J'ai adoré l'arrivée de Gai, Kakashi et Sasuka ^^
Image

Je te trouve dur envers toi même sur ce chapitre car j’ai vriament aimées .

Comment ça, il a osé dire quelque part que c'était pas un chapitre terrible ?
Il se moque vraiment de nous ce Kurama :lol:


Ça n'empêche que j'ai intérêt à remonter la pente. Parce que c'est vraiment pas le moment de baisser en qualité. :evil:

Ne lui répondons meme pas !
Laissons-le monter encore le niveau à sa guise, pensant qu'il passe de bien à très bien, alors qu'il passera d'excellent à mirifique :mrgreen: [/quote]Si seulement !
Merciii en tout cas, vraiment !


128

Spoiler
– Il... Il a raison, intervint un Genin, non loin d'eux. Même si on se donne à fond... On est mal ! Ça craint, vraiment... ! Qu'est-ce qui pourrait battre un membre de l'Akatsuki ?!

Je m'attendais tellement à une réponse du style : un autre membre de l'akatsuki :mrgreen: puis à un plan à base de Genjutsu :p

– ... Des Sannin, répondit alors Hiashi, un sourire s'autorisant même à légèrement défigurer son visage calme tandis qu'il observait les deux nouveaux arrivants.

Aah !!
Je l'ai eu ma réponse badass finalement ! 8-)

Et oh putain que Hidan s'est fait fumer rapidement ! O.O
Aurais-je mal évalué les capacités des membres de l'Akatsuki à cette époque ? Ou sous-estimé celles des Sanins ? L'effet de surprise a t-il joué dans le coté expéditif ?
Bon, en meme temps, si Jiraiya s'y met en mode Ermite rien d'anormal
Selon toi (qui maitrise quand meme mieux que moi le sujet je pense), un versus Tsunade / Hidan dans le manga ça donnerait quoi ? A plein potentiel ?
Et taijutsu only, Tsunade éclate Hidan ?
Très bonne question !
Alors déjà, avant d'y répondre, j'en profite pour revenir sur le Sannin vs Akatsuki (d'une manière générale).
Je dirais qu'en vrai, un membre de l'Akatsuki a parfaitement de quoi se défendre contre un Sannin. Mais que les Sannin ont davantage de ressources, et une forme de hype renforcée par le scénario qui leur assure une victoire par intimidation. C'est un peu là dessus que j'ai voulu jouer.
Mais en gros, je dirais qu'en dehors d'Itachi, Obito et Pain, les Sannin seraient quand même au sommet de l'organisation. Orochimaru avait fait partie de l'organisation, et visiblement Sasori semblait un peu enragé contre lui en cherchant à l'abattre de façon planifiée via Kabuto... ce qu'Orochimaru a retourné contre lui. Et cela me semble d'ailleurs représenter la supériorité des Sannin, sans même parler forcément de combat direct.
Un Tsunade vs Hidan, en Taïjutsu seulement, ça pourrait aller dans tous les sens. Mais je serais tenté de dire que Tsunade l'emporterait, de façon assez surprenante même.
Kabuto s'est montré capable de présenter une belle performance face à Tsunade, usant néanmoins de quelques artifices en jouant sur ses faiblesses. Et Kabuto jouait dans la cour de Kakashi, lequel a engagé un duel serré de Taïjutsu contre Hidan.
Sans connaissance des particularités d'Hidan, Tsunade serait en danger. Dans le cas contraire, je pense qu'elle gagne sans trop de doutes.
Dans le premier cas, je pense même qu'Hidan pourrait déstabiliser Tsunade et sa peur du sang, retournant totalement le combat à son avantage avec sa technique usant justement du sang de son adversaire.
Mais à l'inverse, je pense que Tsunade, par son contrôle absolu des techniques corporelles, pourrait surprendre Hidan en résistant anormalement bien à son châtiment. Genre, se régénérer. Et passer outre sa peur du sang du même coup, car Hidan aurait fait l'erreur d'avaler son sang.
Au final, là où Hidan serait censé prendre le dessus en goûtant le sang de la Sannin, il scellerait au contraire sa propre défaite.
Enfin, c'est un peu comme ça que je verrais une telle confrontation, en mêlant les faits et le genre de scénario représentant les personnages concernés.

Tous les combats s'interrompirent une fraction de seconde, tandis que la stupeur se créait sur tous les visages face à la performance de Yamcha. Ce dernier se trouvait tout autant abasourdi que les autres, mais ne perdit pas sa détermination. Il savait qu'en dépit de cet effet de choc, il en faudrait davantage pour totalement terrasser un tel ennemi.

Tu as pu deviner mon attachement envers le personnage de Yamcha avec Calfiru, alors cette scène tu peux aussi deviner comme elle m'a fait plaisir :cry: j'ai adoré !

– YAMCHA ! s’époumona Tenshinhan, alors même que semblait trembler le sol sous le loup solitaire.


Image
Merci ! Mais... Pour le coup, je suis LOIN d'effleurer ton niveau concernant la mise en scène du personnage (et de bien d'autres). ;-)


129

Spoiler
– Tu as raison, vieil homme, marmonna Zakuzi. Toujours utiliser l'environnement...

A la place de Karin j'aurais pas apprécié, elle vient d’être traitée d'élément du décor là xD
:lol:

Les yeux de Raditz pivotèrent ensuite en direction de Gaara. Celui-ci, d'habitude habité par un calme froid, voyait son visage humecté de gouttes de sueur.

Aha ! :mrgreen:
Image

il y eut un bruit sourd. Puis le Ninja Copieur s'écroula, frappé du puissant poing du guerrier qui lui transperça le torse comme on embrocherait un poivron.

:shock:
j'ai pas vu venir[/quote]Un tel symbole, tué aussi froidement ?! :twisted:

Et, plutôt que de frapper directement le plus fort – Roshi –, il avait réalisé que Gyumao représentait le lien le plus important de cette nouvelle équipe.

8-)
En plus, j'aurais toujours aimé le voir plus mis en avant dans DBZ...

Le génie Hatake faisait de nouveau preuve de sa parfaite maîtrise des arts ninjas, se laissant abattre par le terrifiant envahisseur pour mieux le frapper par la foudre.

Autant pour moi :mrgreen: 8-)
Et joli maîtrise du rythme en termes de mise en scène !
:D

De façon totalement irrationnelle et inconsciente, Naruto, par son comportement depuis l'arrivée de Raditz, s'était érigé comme l'unique espoir dans une situation insupportable. Cela pouvait passer par lui-même, ou par un quelconque allié caché dans l'ombre, prêt à bondir pour sauver le monde d'un envahisseur qu'aucun ninja ne savait terrasser.

Cette idée, bien qu'absurde, reflétait l'état de détresse totale dans laquelle se trouvaient maintenant plongés les Shinobi, qui se raccrochaient dorénavant à n'importe quel espoir insensé.

Je comprends ce que tu veux dire par ce passage, j'aime quand un auteur prend la peine de creuser la psychologie aussi loin, c'est pas courant et beaucoup ne s'embêtent pas à être aussi "techniques" ^^
J'espérais générer cet effet !
Simplement dire que Raditz est le plus fort, après 130 chapitres, ça serait vite devenu lassant. On le sait parfaitement, mais je veux vraiment creuser l'effet apporté par cet élément extérieur au monde des ninjas en essayant d'innover malgré la situation inchangée : l'absence de défaite de l'envahisseur invincible.

– Ma force de combat actuelle est de 1334 unités, murmura Raditz.

Incroyable, tu as vraiment réussi ton effet avec ce personnage, parce que le fait de ne pas avoir lu SvS depuis longtemps m'avait fait oublier les données chiffrées, or en se basant seulement sur l'aura que dégage Radditz dans les chapitres, je le voyais vraiment comme un dieu à cet instant précis, ce qui montre que tu as vraiment réussi à nous le faire voir à travers les yeux des Shinobi et plus à travers les yeux de lecteurs habitués aux puissances de SSJ3 et autres joyeusetés !
Bien content de lire ça !
Effectivement, on reste ici focalisé sur une autre approche des puissances.
Cela dit, j'admets ne pas cracher sur d'autres œuvres qui présentent les rapports de force différemment et où, par exemple, un Raditz (faible pour DB) représenterait également un personnage faible dans un crossover, du moment que c'est cohérent et que l'histoire s'y prête.
Mais ici, y'a vraiment une notion d'aura d'invulnérabilité des Saiya-jin, à travers le développement du plus faible d'entre eux sur une la civilisation entière du monde de Naruto.
Bref, bien content de ton message !

La pupille de Raditz se dirigea droit vers l’œil mêlant le motif du crapaud à celui du Renard. Il se focalisa sur l'impression que lui procurait ce dernier...

Sa peau frissonnait à l'idée seule d'être observé par le fauve indomptable...

Génial ce passage...
J'imaginais vraiment Kyubi observant Radditz à travers les yeux de Naruto !
L'une des intéractions qui, en tant qu'auteur, me passionnaient le plus. :oops:

– La seconde, poursuivit le guerrier d'une voix tremblante, c'est que le seul fait de l'imaginer fait vibrer mon sang Saiya-jin... Plus qu'un adversaire puissant, j'ai peur de l'effet qu'il peut provoquer en moi. Je pourrais... agir bêtement.

cough Vegeta cough Cell 2nd form cough
Grillé ! :P


130

Spoiler
J'ai beaucoup aimé l'échange entre Kyubi et Radditz. Tu as vraiment su retranscrire à la perfection la vibe des débuts de Naruto, du temps où Kyubi dégageait encore quelques chose et mystifiait tout le monde à commencer par le lecteur ! (c'était encore le cas jusqu'à la saga Pain je dirais, après Kyubi a perdu de sa superbe selon moi)
J'approuve totalement ce message.
Je ne sais plus si je l'avais déjà dit, mais Kyûbi représente clairement des personnages qui me fascinent le plus (peut-être que mon pseudo n'y est pas étranger), et il s'agit même clairement de celui qui m'a, chaque fois davantage, accroché à Naruto.
Je ne suis pas forcément contre le lien entre Naruto et Kyûbi, mais j'ai trouvé ça beaucoup trop facile et dégradant pour le démon Renard que l'oeuvre tout entière, jusqu'à Pain, nous faisait peu à peu découvrir.
C'est un peu ce Kyûbi que je veux développer dans ma fic, pas le docile Kurama ami des ninjas. xD
D'ailleurs... tu verras (ou tu as vu) que plus tard, en dépit de toute la terreur représentée par Raditz, Kyûbi... mérite d'être craint de tous les ninjas (et du Saiyan invaincu, accessoirement ^^ ).

Malgré la pression qui lui coûtait quelques gouttes de sueur, le plus imprévisible des ninjas afficha alors un sourire.

– ... Je crois qu'il te reste une dernière leçon à apprendre du monde Shinobi...

Eh bien, tout comme Kakashi, je me surprend à croire en Naruto, en dépit de toute logique !
Image

– Qui d'autre pense comme lui ? interrogea-t-il.

Coup de pression no jutsu :mrgreen:
Image

Ce seul geste, infime et absurde, apporta une étrange chaleur au cœur du Shinobi, qui crut, l'espace d'un instant, retrouver les cheveux blonds du plus courageux des ninjas sur le crâne chauve de son nouvel allié.

C'est pas vraiment une critique, mais je trouve que tu fais assez souvent référence aux absents, et de parallèles entre les persos, parfois ça peut me sortir du "présent" d'une scène, enfin, sortir est un bien grand mot, en vrai c'est très anodin, fais pas attention, j'écris juste ce qui me passe par la tête au fur et à mesure
Au contraire, ton ressenti apporte beaucoup ! C'est vrai que ça peut casser le rythme, et avoir un inconvénient assez similaire aux flashback à répétition qu'on peut trouver dans certains manga pour bien casser le rythme... Bref, je vais faire gaffe à ce point.

– Si tu n'avais pas été trop occupé à tenter d'éloigner ton cœur d'Ororef, peut-être aurais-tu pu, comme moi, avoir l'honneur de le voir s'ouvrir à toi.

Un vrai fanatique ce Kimimaro :mrgreen: ça colle très bien aux sentiments que suscite Orochimaru dans l'oeuvre originale, jusqu'à un certain point parce que tout dans Naruto a fini par partir à la dérive avec la grande guerre, quoi que le personnage d'Orochimaru restera quand même l'un des moins ratés jusqu'à la fin, selon moi toujours
Je suis assez d'accord, quoique... il avait en fait un potentiel monstrueux durant la guerre.
Je ne veux pas nécessairement m'étaler sur ce point car il n'est pas exclu que le développement futur d'Ororef soit lié à des "regrets" que j'ai pu avoir avoir concernant celui d'Orochimaru sur la fin. Mais je reste quand même d'accord sur le fait qu'Orochimaru a échappé à la vague de massacre des légendes de la guerre.
Rien que le fait d'avoir été le seul Shinobi, avec Madara, à avoir échappé au Talk no Jutsu de Naruto, reste un bel exploit... et en plus, il a survécu !
Disons juste que... son rôle aurait pu ne pas se limiter à ressusciter des types balaises pour combattre contre Madara, ou juste attaquer une branche (en forme de dragon 8-) ) de l'arbre divin.

– S'il y a bien une chose que j'ai apprise d'Ororef, confia alors Haku, c'est...

Qu'il faut le laisser penser à ta place :mrgreen:
Tu copieras cent fois, Haku :mrgreen:
:oops:

Des os brisés tombèrent à même le sol. C'était l'arme biologique de Kimimaro, qui s'effritait sous la puissance de l'impact.

F$ck Yeahh ! 8-)
J'attendais cette Gohanerie avec une telle impatience !!
Nostalgie...
Image

Un immense dragon chevauchait les ténèbres de ce monde, scintillant d'une puissante lueur verte.

8-)

Il s'agissait de la pupille du serpent dans laquelle se reflétait l'image du dragon sacré.


O.O

Je ne sais pas ce qu'il se passe mais je sens l'epicness arriver O_O
Un crossover impliquant Dragon Ball... n'aurait pu s'en passer !! (encore moins après 130 chapitres :oops: )


131

Spoiler
– Un si puissant corps Saiya-jin... ne saurait me rendre indifférent.

Si tu savais ce que tu rates mon pauvre Ororef, du SS3 à l'UI en passant par le SSG :lol: :mrgreen:
Mais... qui te dit qu'il ne sait pas ? :twisted:

– Je sens le trouble dans vos pensées, murmura Piccolo, reprenant ironiquement les paroles précédemment prononcées par le mage-ninja à l'adresse de Kimimaro.

:lol: :lol: :lol:

Bon, j'ai fini le chapitre, excellent comme d'habitude, tu arrives encore à me surprendre par ton style d'écriture et ta maîtrise des personnages et de l'intrigue. Ororef régale toujours autant, et Piccolo roxxe [/quote]Image

Bushido a écrit:Alors, c'était vachement cool, mais je trouve quand même que depuis quelques chapitres, les discussions entre les personnages ne font plus très naturel.

Sur la fin, j'ai trouvé aussi
Enfin, juste sur ce chapitre et juste sur le côté policé d'Ororef qui s'étalait un peu (je parle bien de la forme, je n'ai rien à reprocher au fond au contraire)
Mais c'est une remarque que je me fais aussi assez souvent, quand je relis mes chapitres sur Calfiru, c'est peut-être que l'on prend trop à coeur les dialogues parfois, je ne sais pas...
Exact !
Je pense que, pour mon cas, il y avait aussi une forme de lassitude à cette époque, avec l'arrivée d'une période beaucoup plus intéressante de mon point de vue d'auteur (dans laquelle je suis :P ).
Par contre, pour Calfirû, c'est différent. Je trouve que ça fait partie du charme de certains dialogues justement. Tant que ça match avec les personnages, c'est top.
Dans mon cas, je pense que votre critique vient justement du fait que ça semble casser quelque chose. Enfin, c'est en tout cas mon ressenti, avec du recul, et quelque chose que je compte éviter au maximum à l'avenir !

Je trouve que tu devrais te focaliser un peu plus sur la description pour compenser !

Du coup je me permets de prendre la remarque de Bushido pour moi-même aussi :mrgreen:
Hum... Pas forcément, encore une fois, enfin de mon point de vue !
Je trouve le conseil de Bushido parfaitement indiqué pour mon cas.
Par contre, pour Calfirû, je n'ai pas ressenti cette même "lassitude" que j'ai eue après relecture de mon chapitre. Tu peux peut-être essayer quand même, pour voir ce que ça donne : si ça peut être une bonne excuse pour te voir publier rapidement un nouveau chapitre, tant mieux. :P


132

Spoiler
Choqué par une telle démonstration de puissance, le jeune Shinobi sentait monter en lui le désespoir provoqué par la vue d'un être capable de tenir tête à celui qu'il considérait comme Dieu.

Et c'est ainsi que Kimikami se planta un stylo dans le coeur :mrgreen:
Image

– ... une seule bouffée sans Oxygène suffit à tuer.

Ton côté très scientifique apporte vraiment une réelle valeur ajoutée à ton oeuvre, c'est un énorme plus !
Ravi que ça te plaise !
J'essaye de ne pas faire trop, glisser la science pour apporter un bonus cohérent sans endormir le lecteur...

– Inutile d'essayer de vous échapper, déclara alors Piccolo d'un ton satisfait.

C'est pourtant le plus gros défaut de cette technique
Du coup je suis curieux de voir comment ça va se passer :o

– Laisse-moi te présenter mon nouveau bras droit.

Joli ! :P

Bon, j'ai fini le chapitre, toujours très bon !
Hâte de lire la suite, et je m'y colle d'ailleurs de suite ^^
:twisted:

Ps: tiens donc, intéressant, Piccolo Daimaô n'était donc pas en enfer ? Personne n'a relevé il me semble
Bon, il y aura peut-etre une explication à ça dans la suite, je reste attentif ;)
Heureusement d'ailleurs, sinon ça aurait été ingérable pour Enma, entre lui et Madara... :evil:


133

Spoiler
– Il y a tant de choses que tu ignores, fils...

Le plus jeune grimaça de mépris.

– ... sur la vraie nature des démons, poursuivit son aîné d'une voix mystérieuse.


Hmmm hmm hmmm !
Ou comment ouvrir un nouveau champ de possibles. :P

C'est... C'est de la folie... ! *

Haha, ça me rappelle les mots de Kakashi dans l'anime pendant l'examen Chunin par rapport à Orochimaru :mrgreen:
Une des scènes les plus marquantes de la dangerosité du Sannin... !

MAKANKO SAPPO

Frisson !

Alors même que le monstre énergétique approchait à une célérité anormale vers le regard grand ouvert d'Ororef, ce dernier réalisa soudain son incapacité totale à contrer, ou même bouger suffisamment rapidement.

J'aime !
ça m'a rappelé les sensations vécues à l'occasion du Perfect Cell vs Final Flash !
Cette référence me plaît beaucoup, d'autant que je n'y avais pas vraiment pensé à l'écriture pour le coup !

Ororef, ramené au référentiel de l'incroyable rayon de la mort, s'en trouvait également propulsé à la même vitesse, dans la même direction.

Pourtant, bien que n'en ressentant pas l'impact – car de son point de vue, le rayon à son contact restait immobile ; c'était le monde autour de lui qui fusait à pleine vitesse – Ororef savait que rien n'était encore joué.

Sérieux j'adore la vibe scientifique de ton histoire !
D'ailleurs, le côté scientifique de cette scène... pourrait aider à comprendre un élément important du prochain chapitre que je compte écrire. :)

La dernière partie du corps d'Ororef pouvant s'étirer telle un serpent – bien que très symbolique pour le vieil ermite aux penchants douteux – ne suffirait pas à l'arrêter.

Tu as osé ! :lol:
Image

Sinon,
Toute la première partie de ce chapitre était vraiment géniale ! Du grand art, vraiment
(je n'ai lu que cette partie pour l'instant hein, so je sous-entends pas que la deuxième est plus faible :P)
Merciii ! :cry:

– La question est : laquelle des personnes présentes entrera en premier dans le périmètre de vœu pour Shenron ?

8-)

Bon, chapitre fini, je me rends compte que je n'ai pas beaucoup commenté, mais c'est réellement parce que j'étais trop absorbé dans ma lecture ;)
:D


134

Spoiler
* C'est maintenant à toi de jouer, pensa-t-il. Yajirobe... *

Yajirobe qui met Ororef à l'amende, que demande le peuple :mrgreen:
Les codes de dragon ball sont parfaitement respectés
Yajirobe est à cette époque de l'histoire ce qu'Hercule Satan fut aux périodes Cell/Buu
Exact ! On sent dans le lecteur... l'auteur chevronné que tu es.
Cela dit, j'ai intérêt à pas me louper du coup xD

Je savais pas trop par quel bout prendre cette question concernant les zombies, mais il semble bien que leur potentiel caché ou la mort reviennent finalement à la même chose les concernant. *

ça a l'air intéressant, mais j'ai pas bien compris, en même temps je viens à l'instant de me reveiller, soo... explication please ? :mrgreen:
Disons que... l'ultime état des zombies, ce vers quoi ils tendent, c'est la mort, à l'opposé d'un Saiya-jin pétillant d'une énergie vitale.
Donc, l'eau sacrée fait atteindre à ces cadavres mouvants cette apogée que le poison d'Ororef les empêche d'atteindre : la mort (en plus du côté symbolique de l'eau sacrée qui tue les zombies ^^ ).


135

Spoiler
– ... et reconnu de Sasuke-kun, confia enfin Naruto.

Naruto utilisait le suffixe Kun ?
Oups, pas sûr !
Ca m'apprendra, à trop jouer sur les suffixes japonais... En plus, je me souviens qu'à l'époque, au tout début de ma fic, on m'avait fait la remarque (je crois que c'était Bushido. Ca m'apprendra d'autant plus. :oops:
Bon à part ça, je trouve ce retournement de situation génialissime, pour une fois à quelques rares exceptions près(je veux dire par rapport à l'oeuvre originale) le talk no jutsu de Naruto a du sens, genre totalement. Tu devrais donner des cours à Kishimoto :mrgreen:
Je n'oserais pas !
Bon, j'avoue que Kishimoto-sensei a eu quelques lacunes sur la fin, sans doute excusables du fait de contraintes extérieures, mais l'Univers qu'il a créé est tellement dingue que... ça lui excusera quelques facilités scénaristiques liées à son personnage principal.
En tout cas, MERCI pour cet énorme compliment ! :oops:

– T'as fait beaucoup de bruit sur ce monde, Raditz, déclara alors sobrement Naruto.
– ...
– Mais... tu penses vraiment que ça suffira ?

Ouais, y'a pas à dire, c'est vraiment excellent
:twisted:

* ... enfin, au point où on en est, c'est peut-être bien la stratégie la plus viable... *

Ah mais de loin...
Sur ce coup Naruto a frappé vraiment fort
Putain, ça fait vraiment plaisir ! Je craignais de trop louper concernant ce personnage.
Ca peut paraître con, mais j'aime bien le personnage de Naruto Uzumaki, sans avoir forcément jamais réussi à aussi facilement le retranscrire que d'autres. J'ai plus de facilités à représenter Kyûbi ou Madara car y'a un effet de fascination plus important.
Bref, c'est cool si ça tape juste, surtout que y'a tout un "lien" entre Naruto et Raditz, pas forcément super exploité mais un peu quand même, sur lequel je voulais pas trop me louper.

Kakashi, frappé par sa propre audace, laquelle restait motivée par le lancement de son disciple, réalisait un fait incroyable. Pour la toute première fois, l'attention du Saiya-jin se montrait sincèrement intriguée par les paroles des Shinobi.

J'en suis là et je suis à fond dedans !
L'intervention du Rikudo sur Terre, c'est très bien et tout, mais là je me sens disons plus concerné :D
Normal, c'est le cœur de la fic qu'on touche là ! Hagoromo-sama te pardonnera.

Par contre j'aurais vraiment kiffé que ce soit Shikamaru qui profite de la brèche ouverte par Naruto, pour enchaîner correctement sur un bon talk no jutsu mindfuck des familles. Parce qu'au final, s'il y a un domaine dans lequel on ne l'a jamais vraiment vu briller dans l'oeuvre originale, alors que ça me semble tout indiqué et dans ses cordes, c'est la négociation et le verbiage ^^
N'empêche j'ai aussi beaucoup apprécié le petit côté, tout le monde y va de son mot pour faire flancher Radditz ^^
Bien vu !
C'est vrai que j'ai essayé de le faire intervenir, mais il n'a pas eu le même impact, clairement !

Et l'ambiance redevint brutalement pesante, donnant à la discussion pleine d'espoirs qui venait d'avoir lieu une dimension presque onirique.

J'en suis là et je suis toujours autant scotché !
Vraiment du lourd ce chapitre
:D

– Il doit payer... !

Ouais, ouais, t'es juste jaloux que ce soit Naruto qui ait débloqué la situation, ferme-là un peu et laisse les pros négocier
Image

du seul humain de la planète ayant gagné son respect martial

Madara ?
Bah, et Itachi alors ? :cry:
Itachi a gagné (et même éveillé) son respect ninja !
Pain a gagné son... admiration divine ?
Jiraiya a gagné... ses premières insultes.
Chacun son truc. :P


136

Spoiler
– 800... 900... 950... 1000 ! hurlait-il, surexcité, dément, et peut-être même un peu inquiet...

Bon, my bad, je ne commente que maintenant, à ce point précis du chapitre, surtout pour reprendre mon souffle parce que, waw, ça décoiffe !!

Image

Ah merde, je viens de me rendre compte que c'est la fin du chapitre en fait ! :lol:

Heureusement je peux enchainer direct sur le suivant :mrgreen:


– Oh, bien... commenta Madara Uchiha. Que la fête commence...


God, je l'avais presque oublié lui O.O
ça me donne encore plus envie de lire la suite T-T

Je sais pas si on peut faire plus épique comme fin... en tout cas l'image en cloture de chapitre résume toute l'ambiance !
J'aime surtout la manière dont tu as placé tes pions, et puis comment tu as soufflé le chaud et le froid, au point que l'on se demande si le danger viendrait de Naruto, s'il perdrait le contrôle oui ou non, Si les neufs queues seraient atteintes..., tu as réussi à brouiller habillement les pistes je trouve, rendant la fin d'autant plus forte
Merci beaucoup !
Pour la confidence, en tant qu'auteur, ce chapitre représente clairement l'un des plus forts que j'ai eu à écrire, un peu au même titre que celui de la résurrection de Madara Uchiha.
Je voulais vraiment quelque chose de poignant. Je voulais qu'on voit le désespoir de Naruto, sa descente aux enfers jusqu'au moment fatidique que j'aurais tant voulu voir dans le manga : la libération des 9 queues (autrement qu'en copain/copain avec le gentil renard).
En gros, l'étape juste après celle qu'on a vu face à Pain.

En tout cas, si Madara s'amuse a essayer de prendre le contrôle de Kyubi, Radditz aura très chaud aux fesses xD
Tu m'étonnes ! :shock:
Espérons néanmoins pour le Saiya-jin que l'Uchiha légendaire ait d'autres buts que de l'attaquer...


137

Spoiler
– Kakashi-sensei ! s'exclama soudain une voix essoufflée derrière lui. Je... Je vous cherchais.

Tiens, malgré le joyeux bordel ambiant, je pensais justement à Shikamaru c'est marrant ! Et il est apparu pile à cet instant :mrgreen:
Nous sommes connectés 8-) (peut-être par l'ombre de Shikamaru tiens :D)
8-)

Jiraiya parvint à lire le symbole écrit sur la cape de leur sauveur : « ????? » (« Yondaime Hokage »).

Ce personnage qui aura fait mes plus belles heures dans les jeux Naruto sur play et xbox :mgreen:
Si tu aimes bien ce personnage à l'action... c'est parfait ! (tout ce que je peux te dire ^_^ ).

Je doute que Naruto ait totalement disparu, à confirmer...
:evil:

Du coup l'apparition de Yondaime m'a complétement dévié de ma hype Kyubi vs Raditz :lol: parce que maintenant je me prends à fantasmer sur un duel Yondaime / Madara :bave:
Qui sait... ?
Bon, sans spoiler, on va dire que là où en est la fic aujourd'hui, tu as ta réponse sur la possibilité de l'existence d'un tel duel. :mrgreen:

Au passage, la puissance destructrice de kyubi est magistralement rendue et mise en scène, dans ce chapitre ^^
Parfait ! C'était complètement le but, là on est dans le pur fanservice assumé d'un fan absolu de la puissance sauvage du démon Renard. :twisted:

xela26 a écrit:Les pronostics me semblent difficiles à faire à ce niveau là de l'histoire...

C'est ça qu'est bon ! :D

Kurama Sensei a écrit:Exact ! D'ailleurs, j'ai volontairement utilisé l'OST du jeu vidéo pour la partie racontant le massacre de Konoha par Kyûbi.

Malheureusement ça fait quelques chapitres que je lis sans musique parce que j'économise ma connexion :cry:
Je ne doute pas passer à coté de quelque chose de fantastique :cry:
Néanmoins, ça reste toujours génial, avec ou sans musique :)
Aaah, tu rates tout !
La musique, c'est justement ce qui aide à rendre mes chapitres potables. :oops:

Kurama Sensei a écrit:À défaut de surprendre par l'arrivée de Minato, j'espérais bien réussir à surprendre par la manière de faire. :twisted:

Mission accomplie :mrgreen:
On en serait presque à se demander si toute la scène du combat n'a pas lieu dans la tête de Naruto :lol:
Image


138

Spoiler
– Le seul type... qui a déjà battu mon père au Shogi, répondit finalement Shikamaru.

8-) 8-) 8-) 8-)
Bon, en vrai, Shikaku reste à mes yeux, par pure hype, le plus gros cerveau de Konoha. Je le vois bien en tant que conseiller de Minato, au même titre que Tobirama auprès d'Hashirama ou Shikamaru auprès de Naruto. Et quand on est conseiller d'un type aussi brillant que Minato, ça en dit long !

Bon et comme mon esprit ne fait que dériver bêtement (comme au chapitre précédent avec Shikamaru) ils sont où Shodaime et Nidaime ? Ils me manquent :mrgreen:
Ils ne sont pas oubliés, promis !

* ... L'Ouragan Bleu. *

8-) 8-) 8-)
J'espérais bien que tu relèverais cette référence...

La cape du Yondaime Hokage se recouvrait soudain de flammes jaunes.

Logique
Il fallait bien qu'on ait droit à ça, mais de la part de Naruto, c'eut été prématuré
Alors Yondaime était la meilleure option
On a donc Naruto et ses neufs queues d'un côté (tu aurais aussi pu t'arrêter à huit, mais c'est peu ou prou la même chose en termes narratifs) et Minato KCM de l'autre
Une jolie combinaison de la part de l'auteur !
Bon et bien sûr une mise en scène aux petits oignons qui sublime le tout, s'il était encore besoin de le rappeler
Merci !
Pour Naruto 8 ou 9 queues, hmm... pour le coup je trouve au contraire que ça change tout ! 8 queues, ça veut dire que le retour en arrière reste possible, comme durant la confrontation avec Pain. 9 queues, ça veut dire que le fils de Minato s'est totalement abandonné à la haine, forçant le père à tenter une autre approche.

J'ai adoré la discussion des deux Kyubi, vraiment très bien tournée !
Yeah !
Je voulais pas trop en faire non plus, mais ça restait indispensable à mon sens. ;-)

Quant à la troisième option proposée par Minato, je ne l'avais absolument pas vue venir ! ça remet en question toute mon analyse du dessus, pour le meilleur et seulement pour le meilleur, je n'en doute point ! :D
:P

fût-elle liée à seulement 2 unités

2 petites unités de rien du tout qui représentent tout le génie de l'auteur et toute la maestria de l'oeuvre :mrgreen:
:oops:

Cela étant, le but de Minato est de sauver Naruto, et c'est là que je suis le plus intrigué...
Cela se fera-t-il au détriment de la puissance nouvellement affichée de Kyubi ou au contraire, Radditz aura bientôt à ravaler ses mots "Je... ne suis pas satisfait de son sort" ?
hmmmmm
Ou une nouvelle troisième option que je n'ai encore une fois pas vu venir :mgreen:
Muarf ! :P

Je suis curieux aussi de voir la personnalité résulstante de Kyubi, au sortir de cette réunification ^^
Très bonne question.
Si ça peut te rassurer, pas de Kyûbi docile pour tout de suite, mais néanmoins une personnalité forcément différente.


139

Spoiler
Allez, le combat ultime commence ! Cette lecture sera assurémment savoureuse, ne t'étonne pas si je ne commente pas beaucoup ce chapitre, parce que je sens que je serai très concentré :mrgreen:

Bon, perso, je donne Radditz techniquemet gagnant. A l'aise meme. Pas besoin de zenkai, il a l'ascendant en termes de morphologie, de taille et de masse
Mais voyons voir ! Je ne doute pas que Kyubi aussi ait de la ressource :)
Let's go ! :arrow:


140

Spoiler
Alors, Kyubi cracha de nouveau des flammes. Mais, à présent que sa respiration était pleine et totale, le brasier fut d'une toute autre ampleur.

Les épais nuages parsemant le champ de bataille s'illuminèrent brutalement, reflétant l'incroyable éclat d'or qui s'échappait de la gueule du démon. Et le cyclone se parsema de feu.

Raditz se trouva ainsi emprisonné dans un immense tourbillon de flammes, dansant avec les nuages...

Cette scène était d'une puissance visuelle...
Là encore, un autre chapitre que j'ai vraiment adoré écrire ! Cette partie (ce groupe de chapitres) est vraiment, en tant qu'auteur, celle que j'ai préféré globalement de toute ma fic.

– Kyubi a aussi été pris dans sa propre attaque... ! commenta Gaï.
Il y a un [i] qui traîne, et j'ai bien peur que cela soit ma seule critique de forme, depuis que j'ai repris la lecture de SvS :mrgreen:
Oups, faut que je corrige, merci !

RAITON JIGOKU NO BASUTO

Okkkkk
Bon, je pense qu'avec ce chapitre, on atteint la puissance évocatrice d'un Lamantin_Furtif, et c'est pas un petit compliment que je fais là !
J'ose même pas imaginer si j'avais eu accès aux musiques...
AAAH, dommage pour les musiques !!!
Mais merci ! :D

Il se demandait juste si, d'un coup, tout serait différent, ou si le temps, qui semblait se contracter à mesure que l'heure fatidique approchait, finirait par totalement s'immobiliser pour le laisser indéfiniment dans l'instant précis précédant son décès, dans une souffrance éternelle...

Qui a dit que la science n'était pas une forme d'art ? :mrgreen:
C'est même dans leur limites que ces deux concepts se lient... ^^

Yes ZPU et j'espère que Naruto va crever

C'est dit tellement simplement, après une chapitre aussi alambiqué (et accessoirement génial), que je n'ai pu m'empecher de rire ! :lol:
Et puis tu n'as pas tort, Goget :D
8-)


141

Spoiler
– Tu exiges ? répéta Zetsu noir, dont la voix se fit étrangement plus aiguë à mesure que l'outrage l'envahissait. Tes états d'âme primitifs n'ont aucune légitimité. Reste à ta place, singe.

ookkk, plus de respect xD
Pauvre Radditz, il a perdu de son capital terreur en affrontant Kyubi :P
Faut dire que là, ça commence à titiller le sérieux potentiel au-delà des ninjas...
Zetsu, c'est finalement... pas n'importe qui, on va dire. ;-)

– Tu seras l'adversaire idéal pour m'aider à retrouver mon Mangekyo Sharingan.

8-)
Madara-style.

Ne te méprends pas, Biju, intervint la voix sombre de Madara Uchiha, debout sur la terrible statue de bois. Ce pouvoir... n'est qu'une pâle copie de celui d'Hashirama Senju.

Très bel hommage à Hashirama (que j'ai hâte de revoir, en passant) qui rend paradoxalement honneur aussi à Madara, bref bien trouvé
J'apprécie grandement la relation Hashirama/Madara, qui me rappelle d'ailleurs fortement le Gokû/Vegeta en un sens.
J'espère d'ailleurs que... le jour où Hashirama reviendra sous les projecteurs, tu apprécieras. Car il ne s'agira là encore pas d'un moment random. :D

– Ouais, je n'ai pas la pupille des tricheurs.
– ... ?
– C'est comme ça que l'appelait Kushina, quand elle parlait de Fugaku...

Tricheurs parce que devant tuer quelqu'un de très proche pour l'obtenir ?
Ou tricheurs par rapport à Izanagi/Izanami ?
Hmm... Plutôt dans le premier sens, mais aussi parce que ça permet d'atteindre un niveau au-delà du commun des ninjas, avec entre autre la capacité à contrôler un Bijû.
En gros, Mikoto, elle veut surtout dire qu'elle est balaise mais pas parce qu'elle a une pupille qui la propulse d'entrée de jeu dans la cour des Kage. ;-)

j'ai hérité d'une compensation... Je suis la seule Uchiha capable d'utiliser l'Enton sans avoir atteint ce stade.

J'aime beaucoup cette particularité que tu as attribuée à Mikoto et qui la singularise
Ca fait plaisir que tu aies relevé ce point.
Mikoto est un personnage que je veux particulier. En fait, c'est aussi un clin d'oeil à la maîtrise inégalée des flammes noires par Sasuke, dans l'histoire originale.
Et un bel héritage/hommage à un certain ninja de Kumo qu'elle aurait combattu, dans le canon de ma fic (sauf que lui, c'était les éclairs noirs qu'il avait).


142

Spoiler
– Tu savais que même une victoire face à Kyubi ne t'apporterait rien, poursuivit ce dernier. Soit tu mourais sous ses crocs, soit tu survivais en suffisamment piteux état pour être achevé par des Shinobi tels que moi. Ces clones avaient pour but de t'affaiblir assez vite, sans te tuer immédiatement, tout en préservant un maximum d'énergie ; c'était très bien dosé.

Radditz (ou plutôt Kurama_Senju) Mastermind :mrgreen:
Et le combo Scouter Genjutsu c'est du génie
:D :D

– Quand t'auras fini de nous étaler ta demi-molle, ajouta l'Uchiha d'un ton dédaigneux, tu...

J'avoue que j'ai encore du mal avec le caractère que tu as donné à Mikoto, même si d'un autre côté j’apprécie l'idée que l'image qu'elle renvoyait dans le manga et/ou l'anime ne signifiait pas réellement que c'était sa personnalité profonde (on en a pas assez vu sur elle dans l'oeuvre originale en gros, ce qui justifie totalement que tu en fasses un peu ce que tu veux, et tu as raison de ne pas te priver). Ce n'est donc pas vraiment une critique négative, je suis juste... perturbé, mais pas en désaccord de fond
En fait, pour moi Mikoto a personnalité un peu changeante (Uchiha-style, on va dire). Il y a la Mikoto-fight, et la Mikoto-mère.
Face à Sasuke, Mikoto devient l'opposé de ce qu'elle pourrait représenter sur un champ de bataille : la douceur absolue.
C'est là-dessus que je joue, d'autant que l'oeuvre original ne la présente principalement que dans sa phase de mère.
Je voulais montrer qu'elle n'est pas que ça, ou plutôt qu'avant d'être mère, toute sa force maternelle se trouvait, disons, ailleurs.
Je voulais enfin lui donner une personnalité assez bizarre parce qu'au fond, ça reste la mère de Sasuke.
Et en tant que meilleure pote de Kushina, il lui fallait son grain de folie.
De même, en tant qu'élève de Jiraiya et partenaire de Minato, faut pas la laisser dans l'ombre hein !
Mais je comprends parfaitement ton ressenti mitigé la concernant. ;-)
J'espère que la suite de son développement te conviendra dans les prochains chapitres que tu vas lire. Pas sûr que ça te plaise forcément, mais je pense que ça ne devrait pas empirer, si peut te rassurer !

Son avant-bras contra à l'aveugle la lame noire de l'Uchiha, concentrant son énergie pour repousser l'Enton qui la renforçait. Mais Mikoto avait déjà retourné son corps, tordant son cou à l'extrême pour une personne vivante. Ses jambes enroulèrent ainsi le bras du Saiya-jin, le maintenant en position de clé.

Raditz s'y dégagea sans mal. Ce faisant, il permit à Mikoto d'enrouler ses cuisses autour de son cou, générant une pression extrême pour effectuer un étranglement.

– Bordel, mais crève ! s'exclama-t-elle, dépitée, tandis que Raditz ne lâcha qu'un bref toussotement de surprise face à une compression sanguine parfaitement placée.

j'aurais adoré voir toute cette scène en anime :mrgreen:
Yes, description Taïjutsuesque réussie ! :D

La mise sur orbite de Mikoto, et tout ce qui tournait autour (sans jeu de mot) était excellemment mise en scène !
* Fait chier. Je ne voulais pas utiliser ça pour... *

Ses sourcils se froncèrent.

Et du coup, qu'est-ce qu'elle s’apprêtait à faire, s'il n'y avait pas eu entre temps le Kunaï de Minato ? :mrgreen:
Elle voulait peut-être se faire ramener par quelqu'un d'autre ?
Par exemple, quelqu'un qui la rejoindra (accompagné) face à son prochain adversaire ? :twisted:

Qu'est-ce que... ?! s'étonna le guerrier, surpris de voir ces deux femmes qui, l'instant d'avant, se trouvaient respectivement loin et très loin.

C'est peut-être insignifiant et pas utile d'être relevé, mais j'ai bien aimé la tournure "loin et très loin", et puis je commente ce que je veux non mais :P
Ne te gêne surtout pas, car ce n'est pas aussi insignifiant que tu peux le penser. 8-)

– J'imagine que si le troisième avait décidé de rester, les choses auraient pu être différentes, mais...

Une confrontation Radditz/Oro serait d'autant plus intéressante que désormais Radditz n'est plus le Radditz de Dragon Ball, en plus je le verrai en position de challenger face à Oro, et serait même plutôt du côté de Radditz (puisque je le donne perdant) non ce serait vraiment une confrontation qui m'aurait intéressé, et puisque j'en suis à égrener mes fantasmes, un combat Itachi / Madara (je sais pas si j'en ai déjà parlé tiens...), ça aussi ça vend du rêve :mrgreen:
Nope, tu avais parlé de Minato / Madara. :mrgreen:
Itachi / Madara ? Maintenant ?
Bon allez, j'en ai marre de me retenir de spoiler, parce que tes commentaires pointent trop de trucs : au stade où on en est, au moins un des deux combats cités plus haut aura lieu. Voilà. :x

L'image de fin de chapitre n’apparaît plus :P
Merde !
En plus, c'était un montage que j'avais fait, représentant cette nouvelle génération de Sannin qui se confrontait au Saiya-jin, sous le regard "bienveillant" des 3 originaux. :-(


143

Spoiler
Bon, ce chapitre je l'avais déjà lu il y a un bon moment (et je ne sais même pas quand ce commentaire sera posté), et je plussoie Antarka
Je me souviens plus des détails, j'hésite à le relire (j'hésite entre ça, et aller directement lire les chapitres que je n'ai pas encore lus), je me souviens juste que la performance d'Hiashi et la mise en scène le concernant m'avaient littéralement soufflé, le reste aussi était sans doute génial (pour ne pas changer) du moins c'est le sentiment qui me reste en tête. Je me souviens aussi d'une sorte de course entre Minato et Radditz, au premier qui attrapera Naruto, ça m'avait marqué aussi, même si je ne suis pas certain que ce soit ce chapitre et pas un autre (au moment où j'écris ce commentaire, les autres coms trainaient déjà sur mon PC depuis des mois)
Yes, tout juste !
Pour que tu t'en souviennes, je suis flatté. :oops:
Hiashi, je voulais le mettre en avant, absolument. Je trouve qu'il n'a pas assez été exploité dans l'oeuvre originale (et son clan avec lui), au détriment du clan du Sharingan. Ca a été ensuite "corrigé" avec la fin de Shippuden et la suite, mais on va dire que j'aurais préféré une autre approche quoi...

Edit : Bon j'ai relu en diagonale, et voilà par exemple un passage que j'avais oublié mais que j'avais beaucoup aimé

– Dans le maniement du katana, Mikoto est inégalée, expliqua fièrement Jiraiya. Cette technique est sa création. Elle utilise sa lame pour compenser le déplacement de l'air des mouvements de son corps, perturbant les sons et les sens. Elle a créé un Kenjutsu... devenant Genjutsu.
Oooh, t'as relevé !
Allez, pour l'anecdote : c'est dans la continuité d'un (très vieil) élément que tu avais relevé au chapitre 50 :
omurah a écrit:En cerise sur le gâteau, j'ai adoré l'idée du [i]Buraindo no Katana imparfait :D


ou encore

Même les points faibles de ce monstre restaient forts du point de vue des ninjas.
Suprématie Saiyanne... 8-)

ou encore le mix tourbillon de Hiashi x flammes noires (combo en plus stylé que RasenShuriken + Enton)
Bien vu au passage pour le parallèle !

Ou encore

– Ce ne sera pas nécessaire, répliqua alors Hiashi.

Le regard de Raditz se tourna vers le chef Hyuga.

– Tu es déjà marqué, ajouta-t-il. Plus de 200 fois.

J'avais eu une idée similaire dans une fic Naruto qui traîne dans mes cartons, Gai donnait des coups à Madara et chaque coup injectait des mini-parchemins de Tenten, les esprits se rencontrent :mrgreen: (je ne parlerai pas de grands esprits dans mon cas, dans ton cas c'est du talent, moi juste de la chance :mrgreen:) d'autant que la tienne est beaucoup plus cohérente que la mienne puisqu'elle intègre le facteur "Minato" là où moi c'était juste TGCM :lol:
Au contraire, j'adore aussi ton idée !
Et pour le coup, c'était une excellente façon de faire (enfin) briller Tenten, autrement que par la tentative de lui donner des armes de Rikudô Sennin... :?


Bonnnnnn !
Il me reste quatre chapitres à rattraper ^^ (bon cinq avec celui que tu as posté ce soir :P)
ça va aller relativement vite je pense, même si [strike]je reprends
j'ai repris le boulot ce mercredi, et que, et que

Du coup, je garde toujours en tête mon interrogation concernant la destination de Daimao Senior, s'il n'est allé ni au paradis ni en enfer :mrgreen: (peut-être cette question a-t-elle trouvé réponse entre les pages 59 et 60...)
Bien vu ! Ça aura son importance...

Ah et ça aussi qui m'avait intéressé et intrigué (je sais pas si c'est dans le lore de l'oeuvre originale ou si c'est un rajout)
– Tu es bien l'héritier du Dieu Cyclope...
C'est de moi. ;-)
Disons que Kyûbi... est un Bijû à l'héritage plus fort que les autres. :twisted:

Ah et aussi, comment Sakura a fait pour dévier le tir de Radditz, exactement ? Y'a un truc qui m'a échappé ?
En gros, tir terriblement faible de Raditz (concentré sur la vivacité et l'abattage d'une cible) + déviation partielle de Kakashi + Susano'o de Sasuke, permettant au corps de Sakura, intervenant suffisamment à l'avance, de dévier de façon infime le tir pour permettre d'éviter un point vital sur Sasuke (bon par contre, elle, elle l'a pas évité xD ).

Bon, je m'en retourne à mes omurhies, en attendant ma prochaine review qui va certainement couvrir les quatre chapitres qu'il me reste et les suivants à date ^^
Yeah ! J'ai hâte !
Allons-nous également te revoir du côté auteur ? :D

PS : les musiques étaient excellentes globalement
Merci !

biskus a écrit:Magnifique combat entre minato et madara et .... le pire dans tout sa c’est que tu a tellement rendu sa immersifs, que j’en ai totalement zappé zetsu et ses capacité ,... s’en est affolant car ton récit m’a ammener a sa et du coup ba j’ai été surpris de se retournement pas que j’imaginais la fin de madara mais clairement pas que zetsu allait le sauver ....
:mrgreen:
et après on va me dire que madara n’a pas d’ancêtre saiyen mdr son corps réagit façon powerup saiyen .
Pas faux ! :oops:
Quoique, pour le coup c'est un peu différent. On va plutôt dire que son corps retrouve ses facultés d'antan, outrepassant l'effet secondaire lié au châtiment final utilisé par Nagato contre Raditz.
Mais le parallèle est intéressant, et me permet d'ailleurs de développer un peu !
Pour un Saiyan, l'équation est : stress physique + régénération --> surcompensation. En fait, ça n'est finalement qu'une amplification de phénomènes biologiques réels, à l'origine par exemple de l'immunité face aux maladies ou du développement musculaire.
Pour Madara : stress physique + stress mental --> regain des capacités. Par exemple, si à la place de Minato, Madara avait fait face à Tobirama Senju (style de combat comparable), il aurait peut-être retrouvé plus rapidement ses forces, car l'adrénaline serait montée à l'idée de combattre un adversaire qu'il savait capable de le défaire au stade du Mangekyô Sharingan. Minato, lui, partait avec l'avantage d'être sous-estimé par Madara, qui ne le voyait que comme un Kage inférieur à la manière de son comportement face aux 5 Kage dans Shippuden. Du coup, il a pu aller plus vite que le regain des capacités de l'Uchiha légendaire.
Sans l'intervention de Zetsu, Madara serait mort.
Sans l'intervention de Zetsu, et si Minato s'était loupé par pure malchance et n'avait que blessé Madara, Madara aurait eu le choc suffisant pour retrouver le Choku-tomoe (Mangekyô Sharingan Eternel), mais serait resté blessé. À l'inverse, Raditz, quand il est blessé, augmente sa force une fois le processus de régénération entamé. En l'occurrence, depuis le début de son combat, le Saiya-jin n'a cessé de baisser en puissance. Mais son corps a enregistré le stress accumulé. Autrement dit, c'est quitte ou double : soit il crève, soit il revient... beaucoup plus fort. Et quand on voit la galère que ça a été de le pousser dans ses retranchements, je te laisse imaginer la galère d'un Raditz redevenant un cran plus fort.

Par contre le coup de naruto tombera dans le coma une fois le boost kushina passer m’interroge. En plus je suis pas vraiment sûr que kurama ne fasse pas un « geste » car il doit savoir que une vrai symbioses sera la seule solution .
Pour vaincre Raditz ? Assurémment !
Mais... qui te dit que ça préoccupe vraiment Kyûbi ? Pourquoi voudrait-il tant aider Naruto ?
À la limite, si c'était Madara en face, ça se justifierait davantage (encore que... dans ma fic, la relation Naruto/Kyûbi n'est pas très poussée), car pour le coup Madara est vraiment l'humain qui a le plus sali l'honneur du démon Renard.
Mais au fond, Raditz, que lui a-t-il fait ? Il l'a combattu en guerrier, mais c'est tout.
En fait, en comparaison de Madara qui l'a contrôlé, Hashirama qui l'a scellé et ses différents Jinchûriki qui l'ont porté durant des décennies, aux yeux de Kyûbi Raditz n'est pas le monstre qu'il représente aux yeux des hommes.
Il faut bien comprendre que les problèmes de Kyûbi sont totalement différents de ceux des humains, déjà parce qu'il n'est pas humain, mais également par son immortalité.
Si Raditz tue Naruto, Kyûbi renaîtra. Là où ça peut poser problème, c'est si la planète est menacée. Mais jusqu'ici, Raditz s'est contenté d'exterminer les humains (contre lesquels Kyûbi a la haine).
Je ne dis pas que Kyûbi est plus disposé à faire copain/copain avec le Saiya-jin, d'autant plus que celui-ci semble plus ou moins se rapprocher des plans de Madara (qui, pour le coup, sont vraiment gênants pour le Bijû). Mais en l'état, il se pourrait bien que Kyûbi ne soit qu'un élément perturbateur et opportuniste.
Quand Kyûbi se libérait, par la force des choses il n'a eu d'yeux que pour Raditz vu que ce dernier était de loin le plus balaise. Mais ça ne veut pas dire qu'il lui en veut foncièrement.
Au même titre que dans le manga original, quand Naruto a laissé sa haine se déchaîner sur le pont, Kyûbi s'est presque uniquement concentré sur Orochimaru. Pourtant, il n'a pas de problème spécifique avec lui. C'est juste que, sur le coup, ben il cogne le plus balaise en premier.

Ou le transfert à radditz ... ou radditz pique les deux bijuu en face de lui pour les intégrer à lui même ( après tout il connais peut être l’art des seau )
Ce n'est pas exclu !
Cela dit, si Raditz fait ça, Naruto est condamné, à moins de récupérer un autre Chakra de Bijû avant de crever, ou un autre truc bien balaise genre la statue du Gedô Mazô (chose très improbable vu qu'elle nécessite le Rinnegan pour être invoquée).

xela26 a écrit:Comme Biskus, moi aussi j'ai été pris par ce combat Minato-Madara.
Ravi de lire ça !
Il s'agit d'un combat que j'aurais vraiment aimé voir dans le manga, opposant des capacités totalement différentes de deux personnages légendaires.
J'ai vraiment cru, vraiment espéré que Madara ait été mis hors-circuit par l'éclair jaune.
Je t'aurai adoré (divinement parlant :mrgreen: ) si Madara avait été éjecté de la Fic aussi salement! ça aurait totalement chamboulé les pronostics; et les gentils auraient pu avoir une vraie chance de vaincre Radditz avec le retour de Minato et des Uchiha avec les gennins
Bref, le salaud a survécu, et revient à son plus haut niveau... Aucun pronostic pour la suite. Radditz est trop affaiblie pour s'allier avec les shinobis et se retourner contre Madi.
L'apparition de la forme parfaite de Susano'o a comme jeté un froid. :mrgreen:

Comme prévu, les téméraires genins ne font pas le poids face à Radditz, les microbes se font balayer. C'est vraiment là que j'aime ta fic. Dans Naruto ils auraient miraculeusement gagné. Dans SvS, la dure réalité les rattrape.
C'est vrai que c'est ce qui me dérange parfois dans les mangas. Et encore, Naruto passe encore à ce niveau, mais Fairy Tail m'a un peu déçu pour ça.
C'est d'ailleurs là dessus que je voulais jouer avec ce chapitre : utiliser la volonté, la stratégie et une dose de chance... pour conduire à la défaite. :twisted: Je veux que tout soit possible aux yeux des lecteurs. Car tout est possible.
Comme la mort de Raditz au prochain chapitre, par exemple. Ou celle de Naruto.
Tout est possible.
Après, je n'exclue pas les "miracles", par exemple à base de volonté. Mais ils ne peuvent qu'être le détail qui fait pencher la balance.

Mention spéciale pour Hinata. Elle semble avoir été endurcie (bien que toujours déespérement faible) par le massacre de son monde. Big up pour son esprit combatif. "Grâce" à Radditz, elle s'est retrouvée dans les bras de l'élu de son coeur :mrgreen:
Hinata est un personnage que j'apprécie. Loin d'être parmi mes préférés, je lui ai toujours trouvé une force terrible.
Franchement, la voir affronter Pain en 1 vs 1 pour protéger Naruto, alors que le type était complètement hors de sa league, ça m'a donné des frissons (voir Sakura pleurer aussi, mais c'est juste parce que Naruto est apparu à cet instant).
Et comme tu le soulignes, je voulais également montrer un développement légèrement différent dû à l'impact plus traumatisant du monde laissé par l'intervention de Raditz.

Bref, un magnifique chapitre qui redynamise la bataille (tant au niveau de Madara-Minato que Radditz-Les microbes) et balaye mes doutes lors de la lecture des derniers chapitres.
Ça fait plaisir !
J'espère que la suite te plaira.

Vivement la suite.
Si je me débrouille bien, fin de semaine !

goget a écrit:Merci Kurama, merci de pas avoir fait un combat totalement inutile où les Gennins auraient gagne par pure chance, j'ai vraiment eu peur que ça finisse comme ça :mrgreen:
Sûrement pas ! 8-) D'ailleurs, ce combat n'aura pas été vain, dans tous les sens du terme.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 833
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Déc 15, 2019 20:23

CHAPITRE 149
Éclats !





L'indescriptible déflagration engendrée par le seul revers du bras de Susano'o complet généra une secousse inédite à travers tout le Mont Myōboku. L'intégralité des batraciens du lieu mystique découvrirent avec effroi l'intense pouvoir dont la puissance n'avait pas à rougir face à l'énergie naturelle.

Rassemblés en un point, autour du plus ancien d'entre eux qu'ils comptaient protéger par tous les moyens, les crapauds combattants se préparaient même à faire face à ce qu'ils considéraient comme un assaut potentiel direct du terrifiant Saiya-jin.

– Ce... n'est pas... la créature venue d'un autre monde... annonça alors Ōgama Sennin.
– Comment le savez-vous, vénérable maître ? demanda humblement le puissant Gamahiro, totalement retourné par l'ampleur de la démonstration de force dont il était témoin.
– Ce pouvoir... Cette énergie...

Le sage batracien semblait étrangement bien plus lucide que d'habitude, réveillé peut-être par l'anormal enchaînement des événements cataclysmiques.

– Sa nature... est bien plus sombre...
– Plus sombre que le salopard de Saiya-jin ?
s'étonna Gamabunta, manquant de faire chuter sa pipe. C'est possible, ça ?
– Cette signature... me rappelle le frère de ce jeune humain d'antan...


Les crapauds restèrent silencieux, se demandant de qui pouvait faire référence leur illustre aïeul. Rares étaient les humains ayant réussi à se lier aux arts du Senjutsu sur le Mont Myōboku, encore moins de mémoire de crapaud – aussi sacré fût-il. L'on pouvait sans doute les compter sur les doigts d'une seule main.
Et ni Naruto, ni Jiraiya n'avait de frère, aux connaissances de Gamabunta.

– Ce... Ce jeune humain ? interrogea finalement Gamaken.
– Asta ! tenta de se rappeler le vieux crapaud. Non... Aruka ! Non... Hashira ! Non...

Son regard sembla alors s'illuminer de sombre clairvoyance tandis que pulsait une nouvelle fois l'insupportable puissance lointaine de Susano'o.

– Ashura... Ashura Ōtsutsuki.

Ce nom ne fut suivi d'absolument aucun son, comme si la nature elle-même lui rendait révérence.

– Ce pouvoir... reprit alors Gamamaru, tournant son regard terrorisé en direction de l'origine de la puissance terriblement obscure qui s'imposait sur le monde. Il me rappelle... Indra Ōtsutsuki.

Il poussa un profond soupire.

– Je craignais pourtant que mon rêve d'un nouveau visage de pierre n'eût concerné l'étranger de ce monde...

***


* Comptes-tu... utiliser mon pouvoir, Minato Namikaze ? *

Les pensées du prodigieux Yondaime Hokage s'agitaient furieusement.

* Non... Même dans le désespoir, tu n'es pas aussi insensé... *

Une étrange image blanche s'imposait dans l'esprit de Minato.

* J'aurais sans doute apprécié... dévorer ton âme. *

Un sourire déchirant brûlait au cœur de la conscience du Shinobi ressuscité.

* Le départ de mon colocataire à neuf queues... consomme toutes mes ressources. Tu vas devoir... repousser mon... aide... à une autre fois... *

Les yeux de Minato restaient concentrés sur l'immense titan de ténèbres surplombant toute la zone.

* ... si tu survis... bien sûr... face à ce Reiatsu... démentiel... *

Du haut de Susano'o qui semblait obscurcir les cieux de la nuit, le regard brillant, couleur sang, de Madara Uchiha, se focalisait sur le Yondaime Hokage. Croisant les bras, le célèbre rival du Shodaime Hokage reconnaissait quand même en cet homme un danger qu'il était bon de ne pas sous-estimer.

Mais c'était la fin.



– Je dois te remercier, Minato Namikaze, déclara-t-il alors. Je n'aurais jamais imaginé retrouver la pleine puissance de mon apogée aussi rapidement.

Mais Minato restait concentré, continuant de faire le vide dans ses pensées – ignorant autant les paroles de l'Uchiha légendaire que l'étrange voix spirituelle qui semblait le narguer de l'intérieur.

Ses paupières closes se teintaient de rouge tandis que résonnait en lui le doux et intense pouvoir issu de l'environnement délabré qui l'entourait. L'énergie naturelle, particulièrement abondante en ce lieu, se mêlait à son propre Chakra.

Son Rasengan lui-même semblait réagir à la puissance qu'il infusait à travers son corps, sa couleur bleutée tendant davantage vers le jaune tandis qu'il se recouvrait d'un très léger voile électrique. L'allure de la sphère elle-même semblait évoluer, devenant plus pointue, plus perçante, plus aérodynamique...

Le regard de Mikoto s'ouvrit en grand face à cette prouesse technique. Elle savait que Minato travaillait depuis longtemps à associer le changement de forme absolu du Rasengan à un changement de nature. Mais même pour un tel génie, ce genre de prouesse n'avait jamais pu être atteinte de son vivant.

En cet instant, cependant, Minato dévoilait un Rasengan transformé par la foudre.

SENPŌ – RAITON KIIROI RASENGAN


* Minato... pensa Mikoto, stupéfaite. Quand... Quand as-tu appris une telle maîtrise ? Où... Où as-tu pu acquérir de telles compétences ? Contre... qui... ? *

La technique pétillant au creux de la main de Minato faisait passer le célèbre Chidori pour une tentative d'amateur.

– Le Senjutsu ? analysa Madara, visiblement impressionné. Et une incroyable prouesse technique, de surcroît...

Mikoto fronça les sourcils. En dépit de toute la technicité de Minato, cela ne pouvait rien changer face à la puissance brute de Madara Uchiha. Le Susano'o parfait qu'il dévoilait faisait clairement partie d'un autre monde, au même titre que les deux autres grandes puissances ayant combattu sur ce champ de bataille depuis le début de cette nuit sanglante.

Mais en plus, Madara représentait lui aussi un technicien hors pair doublé d'un stratège expérimenté. Il ne prenait plus à la légère son ennemi, et ses yeux perçants avaient parfaitement analysé l'étendue de la dangerosité de Minato. S'il reconnaissait évidemment le talent de son adversaire, il restait parfaitement confiant de sa victoire.

D'ailleurs, Zetsu, repositionné à distance, reconnaissait qu'en cet instant, l’Éclair Jaune dépassait même les plus grands prodiges de l'Akatsuki. Mais cela ne l'inquiétait plus.

Pour Kagami, les choses restaient malheureusement au même point. Il ne voyait pas comment une stratégie pourrait combler un tel gouffre. Minato avait augmenté sa puissance via le Senjutsu. Il avait augmenté son efficacité et sa polyvalence via sa maîtrise absolue du Ninjutsu. Et il lui restait son également son kunaï, lui permettant la téléportation.

Mais comment ces trois facteurs pouvaient-ils permettre la victoire d'un homme face au légendaire démon destructeur, Susano'o, sous sa forme la plus aboutie ?

Admiratif face à la technique bourdonnant au creux de la main du Yondaime Hokage, Madara afficha un sourire énigmatique.

Son regard s'attarda sur les inscriptions de la cape virevoltante de l'Hokage.

– Tu es le digne héritier d'Hashirama Senju, reconnut-il enfin, fermant lentement les yeux dans un mélange de respect et de dégoût.

***


Raditz poussa un hurlement si déchirant qu'il en déforma l'atmosphère.

Naruto et Sasuke, protégés de leurs avant-bras plus par le souffle de puissance que par le seul son émanant du guerrier détrôné, gardèrent toutefois leurs regards déterminés braqués droit sur leur adversaire, sans faillir.

– COMMENT DES NINJAS PEUVENT-ILS ME POUSSER SI LOIN ?! tonna le puissant Raditz.

Il serra les poings.

– Comment ? répondit alors Naruto. C'est simple...

Il jeta un bref coup d’œil à l'Uchiha, lequel gardait résolument les yeux rivés sur le monstre qu'ils combattaient.

– Tu as brisé nos rêves... Tu as tué, massacré, détruit tout ce pour ou contre quoi nous nous battions...

Il serra les dents tandis que semblait briller sur son front le symbole de son village.

– Tu as anéanti notre civilisation... Tu as réduit Konoha en cendres...

Il abaissa son visage, tremblant de peine.

– Et moi, j'ai une autre raison de te botter les fesses...

Sur ces mots, le regard de Raditz s'ouvrit grand.

– T... Toi ? murmura-t-il.

Un rire déforma brièvement sa face animée par la rage, avant d'être effacé tout aussi furtivement pour laisser place à un visage de pure détermination.

– Naruto... De tous les ninjas, tu étais celui que je respectais le plus...

Le poing fermé de Raditz se recouvrait maintenant d'une étrange lueur.

– Tu étais un faible dissimulant une force dépassant l'entendement du commun des mortels. Tu n'as jamais été accepté par ce monde...

De la fumée s'échappait des phalanges du musculeux Saiya-jin tandis qu'il parlait.

– ... et tu as vu en moi... plus que les autres.

Sasuke fronça les sourcils.

* Il prépare une attaque... *

Raditz prit une profonde inspiration.

– Si tu étais un Saiya-jin... je suis sûr que nous aurions pu devenir...

Il marqua une brève pause.

– ... frères d'arme.

Kakashi, aux prises avec le marionnettiste, ne pouvait s'empêcher de ressentir une intense pression croître dans l'atmosphère.

Raditz laissa même échapper un étrange sourire, d'une sincérité franchement troublante.

– Alors, en hommage à ce... lien...

Il arma son poing.

– JE VAIS TE TUER AVEC TOUT CE QUE J'AI !

* Ça craint ! s'alarma Kakashi. Naruto est devenu sa seule cible ! *

Le corps du génie Hatake fut alors brutalement transpercé par d'innombrables particules de limaille de fer projetées à pleine vitesse.

– Tu n'aurais pas dû baisser ta garde, Ninja Copieur... fit remarquer Sasori.

Et soudain, sa limaille se mit à luire de mille feux. Traversés par un courant électrique intense, les infimes morceaux métalliques illuminaient le champ de bataille, emportant avec elle la marionnette du défunt Sandaime Kazekage.

* Enfoiré ! réalisa soudain Sasori. Un clone de foudre... ! *

Mais le vrai corps de Kakashi était déjà loin.

* J'ai sacrifié beaucoup trop de Chakra pour ce clone... se dit-il, courant vers son élève dans un déplacement accéléré, tentant d'user de sa maîtrise parfaite du Raiton pour accroître encore ses mouvements. Mais je n'ai pas le choix. *

Son regard déterminé voyait Raditz fuser droit sur Naruto, poing armé.

* Aucun Shinobi ne peut résister à un tel coup direct. Je vais... *

Tandis qu'il s'approchait, l'image de ses partenaires d'antan s'imposait dans son esprit.

* ... le protéger de ma vie. *

Approchant de la scène de combat, il jura alors d'apercevoir l'image de Sakura face à lui. Non, c'était un simple effet de la brume du champ de bataille.

Et soudain, il vit s'y refléter une lueur qui venait de son dos. Tournant son Sharingan, il parvint juste à temps à esquiver les flammes incandescentes lancées par Sasori.

– Je suis ton adversaire... lui rappela doucereusement le marionnettiste.

Kakashi ouvrit grand les yeux d'horreur, réalisant non seulement la dangerosité des membres de l'Akatsuki, mais plus que tout, son impuissance totale à sauver son disciple.

Il regarda autour de lui. Seul Gaï restait encore debout, mais tout juste, la réouverture de la Porte de la Contemplation pour atteindre Deidara en dépit de la distance lui pompant toute son énergie ainsi que sa concentration. Quant aux autres, s'ils n'étaient pas inconscients ou pire, ça s'en rapprochait bien trop dangereusement pour espérer une quelconque aide inespérée.

Personne ne pourrait intervenir à temps.

Kakashi vit soudain avec surprise un garçon, Chidori en main, foncer droit sur le flanc de Raditz.

* Sasuke... ! réalisa-t-il, redécouvrant son élève aux couleurs de l'Akatsuki qui fusait vers le Saiya-jin. *



Oui, il restait un espoir ! L'Uchiha pouvait sauver l'Uzumaki.

Mais Raditz tourna son regard dans sa direction, et lâcha un puissant souffle. Les particules de l'air, ionisées par la foudre, semblèrent brutalement s'animer sans aucun contrôle pour Sasuke qui perdit l'équilibre et s'écroula par terre.

* Le Fūton l'emporte sur le Raiton... pensa Raditz, ayant tout anticipé. *

Plus rien ne se trouvait désormais entre lui et Naruto, en dehors du regard déterminé que lui lançait ce dernier, immobile.

Et le champ de bataille sembla s'arrêter au moment où le poing de Raditz rencontra le bandeau frontal de Naruto, générant une onde de choc qui frappa les cœurs désespérés des derniers combattants de ce monde.

– NOOON !!! hurla Kakashi, s'écroulant à genoux.

Il frappa du poing par terre, impuissant, totalement submergé par ses émotions. Il n'avait pas su protéger Rin, ni Obito.
Il avait laissé Sakura mourir sous ses yeux. Il n'avait pas réussi à empêcher Sasuke de s'enfoncer dans les ténèbres.

Mais Naruto avait toujours été son dernier espoir, celui qui le raccrochait à son âme, comme pour lui rappeler que rien n'était jamais perdu.

Sauf qu'à présent, tout était perdu.

***


Les yeux de Madara Uchiha se rouvrirent alors, laissant entrevoir son visage totalement dément face à cet adversaire unique, sans conteste le plus dangereux depuis Hashirama Senju lui-même.

– Il est temps de mettre fin à tous ces combats.

S'étendant dans une pose cauchemardesque, la démoniaque entité de ténèbres éleva son épée trancheuse de montagnes au dessus de sa tête.

Minato, son regard déterminé fixé sur le titan, s'abaissa sur ses appuis, Rasengan pointé vers l'immensité de ténèbres placée à des centaines de mètres. Son autre main libre, maintenant le kunaï, se contracta, prête à frapper.

* Alors, on y est... pensa fatalement Mikoto, simple spectatrice de cet ultime assaut historique. *

En dépit de sa taille immense, les mouvements de Susano'o étaient anormalement vifs. L'épée qui s'abattait allait tout détruire, une fois de plus, une fois de trop...

Minato lança son kunaï droit vers la face lointaine du colosse dans lequel se tenait son légendaire utilisateur. Mais, en dépit de sa vitesse, ce simple bout de métal semblait bien ridicule, en comparaison du destructeur de montagne qu'il visait.

Minato disparut du sol, réapparaissant en l'air, propulsé avec son kunaï. Cela ne surprit personne. Les Sharingan de Mikoto parvinrent tout juste à deviner sa silhouette, propulsée dans les airs avec son arme qu'il attrapait pour la relancer une nouvelle fois.

Puis Minato disparut à sa vue, s'apparentant davantage à une étrange forme jaunâtre.
En revanche, les Mangekyō Sharingan de Kagami parvinrent encore à le percevoir. Minato se trouvait emporté par la vitesse accrue de son kunaï relancé, qu'il attrapa de nouveau et repropulsa encore, avant de disparaître.

Cette fois, même Kagami ne percevait plus qu'un simple éclat jaune.
Et seuls les Chokū-tomoe Sharingan de Madara réalisèrent que Minato venait encore de gagner en vitesse ! Propulsé à la nouvelle célérité affolante du troisième lancer de son kunaï, le Yondaime Hokage le rattrapa. Et il le lança de nouveau, lui faisant encore gagner en vitesse.

Puis il disparut.

En cet instant, aucun œil sur ce monde ne pouvait plus suivre la vitesse atteinte par Minato. Car elle dépassait absolument tout ce qu'aucun Shinobi ne pouvait connaître – Saiya-jin compris.

Mais l'enchaînement se poursuivait...

***


La fumée soulevée par le choc surhumain se dissipait lentement, laissant entrevoir la silhouette de Raditz, poing toujours droit devant lui. À ses pieds gisait le bandeau frontal de Konoha, brisé en morceaux, témoin de la puissance de l'impact.

Et face à lui se tenait Naruto, toujours debout.

Son regard n'avait rien perdu de sa détermination. Ses lèvres vibraient d'une rage contrôlée.

– Je vais te botter les fesses, reprit alors Naruto, dont le front ensanglanté, à présent libéré de son bandeau frontal, laissait entrevoir le polygone, sceau Uzumaki hérité de la célèbre épouse d'Hashirama Senju et transmis à sa petite fille.

Un regard déterminé animait la face de Tsunade, son visage envahi de fierté fixant droit dans les yeux la mine abasourdie du Saiya-jin.

* Toi... ! réalisa-t-il. *

Aux côtés de la princesse légendaire, Jiraiya affichait la même expression, découvrant à travers l'extrême libération du Chakra de l'Uzumaki l'aboutissement simultané de sa maîtrise de l'art des ermites. Les nouveau motifs de Naruto se mêlaient à ceux entourant ses yeux jusqu'au niveau de ses tempes, laissant briller l'éclat des iris marqués du dessin caractéristique que seuls les adeptes du Mont Myōboku connaissaient.

La pupille étirée horizontalement de Naruto était celle que les experts maîtrisant le Senjutsu des crapauds dévoilaient, mais elle ne dissimulait toutefois pas l'incroyable puissance issue du Byakygō.

– ... parce que c'est mon rôle...

Kakashi et Sasori, témoins de la scène, stoppèrent brièvement leur combat, choqués. Mais ils n'étaient pas les seuls. Sasuke ouvrait grand les yeux de stupeur, son corps tremblant sous le choc d'une telle émanation de puissance.

– ... en tant que futur...

Quant aux autres Shinobi, Gaï le premier, ils ne restèrent pas insensibles. Et un sourire déterminé traversa le champ de bataille.

– ... HOKAGE !

Alors s'illumina le ciel à travers lui, déchirant même l'immense forme noire à l'horizon. En cet instant, tous les regards se tournèrent droit vers le phénomène surnaturel qui venait de s'imposer en arrière-plan.

L'entité de ténèbres qui dominait le monde venait d'être traversée par un éclat absolu.

* Un... éclair jaune ? *

***


Poursuivant son assaut vers le sol, le légendaire Susano'o ne fit que générer du vent. Car son armure imparable se dissipait brutalement, alors même que son crâne venait d'être transpercé par le corps le plus rapide de l'Histoire Shinobi.

En cet instant, même la protection ultime n'avait su résister à l'énergie cinétique concentrée de l’Éclair Jaune.

* Qu'est-ce que... ? ne put que penser Mikoto, découvrant à travers le titan dissipé la silhouette s'écroulant vers la terre. *

Kagami ouvrait grand les yeux, abasourdi.

* Mes Mangekyō Sharingan... n'ont absolument rien vu !? *

Les deux Uchiha observaient, sans voix, le corps de leur aïeul qui tombait au loin.

***


– Cet... enchaînement... balbutia Jiraiya, découvrant l'invincible forme spectrale s'écrouler, son ultime protection transpercée par l'éclair jaune venu du sol. Minato...
– Comment... ?!
s'étonna Tsunade, épuisée par ses soins et son état. Je n'avais jamais vu... un Ninjutsu aussi puissant !

Jiraiya fronça les sourcils, son visage se recouvrant de sueur.

– Ce n'était pas seulement du Ninjutsu, expliqua-t-il, fortement concerné. Le Ninjutsu parfait visé par Minato, mêlant l'aboutissement de la maîtrise et de la forme du Chakra, n'en étaient que la base. Mais cet éclair... c'était Minato.
– Quoi ?!
s'étonna Tsunade. Mais... L'énergie cinétique pour détruire un tel monstre lui demanderait une vitesse... complètement absurde ! Et quand bien même, son corps n'aurait pas pu résister...
– Le mode Sennin...
reprit sombrement Jiraiya. Associé à son Ninjutsu ultime perçant l'air devant lui, le corps de Minato, renforcé à l'énergie naturelle, a dû lui permettre de terminer son action.
– Mais... Jiraiya...


Tsunade reporta son attention en direction de la scène lointaine du géant monstre dissipé.

– ... Comment peut-il avoir atteint une telle vitesse, et dans les airs en plus ?
– Réflexes et téléportation...


Profitant de l'ébahissement total généré par cette scène sur les visages des derniers combattants, Jiraiya serra les dents en repensant à cet ultime atout, jusqu'alors théorique, mis au point par le Yondaime Hokage et son conseiller de l'époque, Shikaku Nara.

– Le Ninjutsu perce l'air et permet l'offensive et le Senjutsu protège l'utilisateur de sa propre vitesse, récapitula-t-il. Les réflexes de Minato sont incomparables. En lançant un kunaï, il lui fait atteindre une certaine vitesse. En s'y téléportant, il s'associe au référentiel de sa marque en mouvement et acquiert cette même vitesse. Puis il relance le kunaï, doublant ainsi la vitesse de son arme par rapport au sol. Et il s'y téléporte... À chaque nouveau lancer, Minato augmente donc d'autant sa propre vitesse. Et sa vivacité extrême lui permet d'enchaîner les téléportations et les lancers en un temps très court...

Tsunade resta totalement abasourdie par cette performance, peinant à croire ce qui pourtant venait de s'expliquer de façon parfaitement logique.
Il s'agissait sans doute de la meilleure utilisation possible d'un simple kunaï et d'un Rasengan.
Et cela permettait de dépasser la puissance de n'importe quel Kage.

Le temps d'un éclair jaune, le Yondaime Hokage avait peut-être même surpassé tous ses prédécesseurs, y compris le grand-père de la redoutable Kunoichi...

***


Madara Uchiha, complètement sonné, fusant droit vers la terre, ne put que réaliser ce qui venait de le terrasser. Le Sharingan pouvait bien gérer la vitesse, mais l'accélération était autre chose, car le rythme perdait toute sa constance.

Son regard brillant se tourna vers les cieux, d'où tombait la silhouette du Yondaime Hokage.

* Fan... tas... tique... ! pensa-t-il simplement. *

Et son regard s'éteignit, aussitôt suivi par sa conscience, le laissant perdre connaissance dans sa chute.

La forme indistincte de Zetsu le rattrapa juste avant de le laisser s'écrouler sur le sol.
Plus loin, le corps inconscient de Minato aurait dû subir le même sort fatal. Mais les innombrables corbeaux se rassemblaient sous le génie de Konoha, dans un concert de croassements plus puissants que jamais, supportant l'Hokage en l'accompagnant avec douceur jusqu'au sol.

Le combat était définitivement terminé.
Cet instant marquerait un événement historique.

Il ne restait donc plus qu'un dernier combat.

***




Il ne restait plus qu'un dernier combat car, à l'instant même où la plus grande puissance de Madara Uchiha se dissipait dans la nuit, l'Akatsuki avait étrangement disparu, laissant derrière elle ses adversaires à bout de forces et abandonnant le Saiya-jin face aux deux seuls Shinobi encore capable de combattre.

Raditz fronça les sourcils à la vue de la disparition du Susano'o aux proportions démesurées. Jamais il n'aurait pu imaginer un tel dénouement. En dépit de la distance, son Scouter, ses sens et son jugement lui avaient parfaitement traduit la scène lointaine.
Il réalisait plusieurs choses...

Madara Uchiha était un réel danger, y compris pour un Saiya-jin en pleine possession de ses moyens.
Le Yondaime Hokage représentait une menace encore plus importante que celle qu'il avait estimée durant leur affrontement. Il préférait d'ailleurs éviter d'imaginer le scénario si cette attaque avait été dirigée contre lui...
Et pourtant, en dépit de cet éclat pur du monde Shinobi et l'état terriblement affaibli de l'envahisseur, ce dernier affichait une mine plus confiante que jamais.

Car en cet instant précis, ni le Yondaime Hokage, ni Madara Uchiha, ni le démon Renard, ni le défunt Pain, ni l'utilisateur caché des corbeaux lointains, ni les Sannin épuisés, ni les Shinobi d'élite abattus, ni les prodiges inconscients, ni personne d'autre ne se mettrait en travers de sa route. Ils n'en auraient plus le temps.
Il ne restait plus que deux enfants.

Et quand il aurait gagné – s'il gagnait, car sa prudence tempérait son arrogance pour optimiser ses chances – il récupérerait.
Sa force augmenterait, à un stade inégalé.
Il dépasserait toute la puissance du monde Shinobi.
Ses cellules Saiya-jin évolueraient encore, surpassant même le pouvoir du démon Renard, du Yondaime Hokage ou de Madara Uchiha.
Il deviendrait véritablement invincible sur ce monde.

Peut-être même que le prince Vegeta en personne reconnaîtrait sa force... Mais, au fond, était-ce si important ?

Son attention fut soudainement attirée par les éclats bruyants qui s'imposaient sous ses yeux.
Il restait encore ces deux gamins. Et dans son état, il ne pouvait plus les sous-estimer.

D'un côté, il y avait Sasuke Uchiha. La main gauche du redoutable héritier des Sharingan se recouvrait peu à peu d'un éclat hurlant, tel mille oiseaux déchaînés sous la foudre enragée qui s'imposait. Et ils noircissaient, autant que les redoutées flammes de sa dangereuse mère...

De l'autre côté, il y avait Naruto Uzumaki. La main droite du ninja le plus imprévisible s'illuminait sous la puissance de l'orbe tourbillonnant d'énergie naturelle concentrée.

* Ceci... pensa Raditz. Ceci sera donc... *

Il avala sa salive, son regard se parsemant d'éclat sous l'émotion guerrière qui l'animait soudain.

* ... ma conclusion ! *

Soudain, à la surprise générale, Naruto s'éleva dans les airs. Raditz, d'abord choqué par cette capacité digne d'un Saiya-jin, ne put qu'afficher une mine terriblement fière face à l'utilisation par son ancien disciple de la technique qu'il lui avait apprise. Il s'agissait de l'aveu d'un Shinobi emporté par le désespoir : sa dernière chance de pouvoir le terrasser.

Car il n'y avait, en cet instant, plus aucune autre certitude. Si Raditz devait être vaincu, cet instant représentait l'ultime espoir du monde Shinobi.

Plaçant ses mains de part et d'autre de son corps, bras tendu pointés vers ses deux derniers adversaires, Raditz afficha un sourire défigurant son visage belliqueux. L'adrénaline renforçait tout son organisme. Et il savait que ses ultimes opposants partageaient ce même état d'extase terrifiante.

Aucun des autres Shinobi du champ de bataille ne pourrait plus intervenir à temps. Il avait tout analysé. Le temps que ceux qui pourraient encore mettre des bâtons dans les roues du Saiya-jin récupèrent ou arrivent, le combat serait terminé.

Et, si Raditz gagnait, il serait loin d'ici, retrouvant ses forces, surpassant les frontières de la puissance.
Bien sûr, tout ceci n'était valable que dans le cas où l'envahisseur l'emportait, car ce dernier restait conscient que cette ultime action serait terriblement serrée. Et cela le motivait d'autant plus, réveillant tous ses sens Saiya-jin endormis jusqu'alors.

C'était la dernière bataille.
Le troisième round de la confrontation entre le Saiya-jin et les Shinobi prendrait fin à cette action.
Naruto, Sasuke et Raditz partageaient, en cet instant unique, la même volonté farouche de tout donner.

Il n'y aurait aucun regret...

Ainsi pétillèrent les trois techniques naissantes qui concluraient le destin du monde.

SENPŌ – RASENGAN


Naruto fusa dans les cieux droit sur Raditz, volant à travers l'atmosphère, Rasengan pointé vers l'avant dans une pose enragée.

INTON – CHIDORI


Sasuke fila, son corps vivifié par la foudre noire qui l'animait, prête à transpercer tout ce qui se mettrait en travers des ambitions du dernier des Uchiha.

DABURU SANDĒ


Quant à Raditz, placé entre les deux ultimes espoirs du monde Shinobi, il tendait ses deux bras illuminés de tout ce qui lui restait de puissance, de part et d'autre de son corps ravagé par les combats. Et de ses deux paumes jaillirent des blasts énergétiques purs issus de sa propre création.

Le moment de l'impact fut d'une puissance inouïe, obligeant chacun des spectateurs encore conscients à se protéger le visage, tant par le seul éclat que par l'intense souffle qui en résulta. Un profond cratère déforma une dernière fois la terre sacrée du canyon ravagé.

Naruto et Sasuke serrèrent les dents, hurlant toute leur rage et leur détermination en dépit du frein, du mur presque insurmontable représenté par l'attaque du Saiya-jin. Quant à ce dernier, il concentrait toute sa puissance résiduelle à travers l'équilibre entre les deux pôles du monde Shinobi représentés par ses ultimes combattants.

Il estimait Naruto un peu plus fort, et jugea bon de lui accorder une once de puissance supplémentaire pour le combattre. Et cela fonctionna.

Naruto fut le premier à tomber.
Le bras droit de Raditz s'abaissa, vidé.

Il ne restait plus que Sasuke, contre le bras gauche de Raditz.
La technique perçante de l'Uchiha parvenait à l'inverse à grappiller les millimètres à travers l'incroyable puissance constante du guerrier invaincu. Et le Saiya-jin se surprit même à craindre sa défaite...

Il n'avait jamais écarté sa perte dans ce combat. Mais Sasuke Uchiha pourrait-il devenir celui qui le terrasserait, dans cet ultime instant ?
Puisant à travers ses dernières volontés, Raditz hurla de toutes ses forces. Perdre aussi près du but, face à ce gamin, n'était plus concevable !

Alors que Sasuke se trouvait presque au contact du guerrier, ses terrifiants éclairs venant çà et là pétiller au creux de la paume tendue de l'envahisseur libérant toute sa puissance, il se trouva finalement immobilisé.

Arrêté si prêt du but, Sasuke voyait ses Mangekyō Sharingan scintiller sous les larmes de ses émotions. Mais il n'y avait plus rien à faire.
Il avait déjà puisé dans toutes ses forces, même les plus enfouies.
Et Raditz avait réussi à l'arrêter, d'extrême justesse.

Sasuke ne gagnerait pas.
L'Uchiha sentit son Chidori faiblir. Et même si la puissance terrible de l'envahisseur s'estompait également, il n'y avait plus rien à faire. Car, en dépit de toute sa volonté, son ennemi en disposait tout autant.

Et il l'avait surpassé par la puissance.

Sasuke se sentit alors emporté par la dernière vague d'énergie de Raditz, sentant son corps partiellement brûlé par cet assaut terrible.

Et le Saiya-jin abaissa son dernier bras tandis que le dernier Shinobi s'écroulait, à peine conscient, à même le sol.

* Ça s'est joué de peu... reconnut Raditz. *

Conscient d'être passé à un cheveu de la défaite, l'envahisseur observa de part et d'autre de lui la chute de ses deux derniers opposants. Naruto et Sasuke, emportés par la puissance supérieure de son attaque, l'avaient réellement poussé dans ses ultimes retranchements...

En cet instant, la reconnaissance de Raditz à l'égard des Shinobi était pleine et totale. Ses deux derniers combattants l'y avait poussée.

Soudain, un éclat de fumée attira son attention. Intrigué, il leva son regard. Horrifié, il découvrit que Naruto avait disparu.

* Un clone ?! *

Ce fut néanmoins en cet instant, fatidique, que Raditz réalisa avoir commis une terrible erreur.

Son sens ninja développé à son paroxysme, il avait finalement perçu, à travers sa lecture accrue de la stratégie du combat, que le sourire lointain dessiné sur les lèvres d'un Shikamaru pourtant désespéré ne pouvait être dû au hasard.

L'opposition précédente face aux six gamins, alors même que ceux-ci savaient qu'ils allaient perdre, avait forcément eu un but.

Et Raditz savait précisément ce qui, dans son état affaibli, représentait la seule menace. Les attaques des Hyūga et du Jinchūriki, magnifiquement orchestrées avec l'entrave des ombres et du Sharingan, l'avaient détourné du vrai sens de l’opération. Il ne s'agissait absolument pas de sceller ses mouvements pour permettre à Naruto de l'attaquer avec un Rasengan.

Car Naruto, à peine réveillé, n'avait pu prendre connaissance du plan de Shikamaru. Il n'en était que l'élément aléatoire perturbateur, le pion isolé permettant de brouiller la combinaison trop parfaite, car logique, du Nara.

Mais en fait, de tout l'enchaînement, il y avait bien eu un facteur plus dangereux que les autres aux yeux de Raditz : le Sharingan. Glissé à la manière d'un simple trouble additionnel, il s'agissait en réalité de l'objectif de l'assaut.

Raditz n'avait jamais échappé au Genjutsu du Sharingan. Il s'en était libéré de la même manière que pour les autres agressions, alors même que, pourtant, cet Œil représentait un danger méritant davantage d'attention pour lui. En cela, cette stratégie devenait horriblement familière avec celle qu'avait jadis utilisée le redoutable frère de Sasuke, l'adepte des corbeaux...

Et à présent, le Saiya-jin comprenait précisément en quoi consistait le Genjutsu particulièrement simple de Sasuke. Utilisé à retardement, l'Uchiha s'était simplement contenté de générer la même technique tourbillonnante que Naruto avait usée au moment de son premier assaut.

Autrement dit, l'illusion était le Rasengan porté par Naruto. Et Raditz le réalisait d'autant plus que son Scouter n'avait pas réagi à la technique pourtant terriblement concentrée ; un fait qu'il n'avait plus jugé bon de relever tant sa maîtrise des arts ninjas l'avait finalement éloigné de cet outil Saiya-jin.

Et paradoxalement, il comprit, une fois de trop, que sa nature Saiya-jin avait repris le dessus, ranimée par cet ultime combat face au Shinobi auquel il s'identifiait le plus.

Emporté par la danse de l'air de Naruto, la fierté de Raditz n'aurait jamais pu imaginer voir le ninja réutiliser, enfin, le puissant fruit de son enseignement de façon aussi imprévue.
Car celui qui volait, démontrant une aptitude au-delà des ninjas, n'était pas vraiment Naruto. C'était un simple clone !

Il y avait donc eu une combinaison de jeunes prodiges, conduisant à une mauvaise conclusion de Raditz, générant l'illusion de l'utilisation d'une puissante technique par Naruto, lequel était alors un clone. Raditz avait équitablement concentré sa puissance entre Naruto et Sasuke, se concentrant sur ce premier, sachant les prodiges Shinobi de force comparable avec, sans doute, un léger avantage pour Naruto. Mais en réalité, il avait gaspillé le peu de puissance qui lui restait contre le clone de Naruto à la technique illusoire.

Et il venait de s'ouvrir dangereusement au vrai Naruto.
Car Naruto – le vrai – ne venait pas du ciel mais de la terre.

Son poing levé manqua de frapper le menton de Raditz, lequel esquiva pourtant en relevant la tête, ses réflexes terriblement affaiblis mais néanmoins extrêmes s'étant associés à l'anticipation de sa réflexion. Poursuivant l'esquive par la contre-attaque immédiate, Raditz parvint, dans son geste de recul, à attraper le poing tendu de Naruto de ses deux mains. Concentrant ce qu'il lui restait de force, il le brisa en plein air, générant un sinistre son sourd dont les ondes se propagèrent, comme au ralenti, à travers tout le champ de bataille silencieux.

Pourtant, quand le regard du guerrier s'abaissa vers le dernier bras du premier ninja qu'il eût connu – quand le visage du Saiya-jin refit face au plus imprévisible des Shinobi –, il ne put que refléter l'intense lueur de ce qui se tenait dans la dernière main libre du dernier des Shinobi.

C'était le Rasengan.

Alors, Raditz se rendit compte que toute son analyse actuelle, toute l'action arrivant à sa conclusion, ne représentait qu'une infime fraction de seconde. Le temps avait semblé se dilater à mesure que s'approchait inexorablement l'ultime technique de Naruto Uzumaki.

Mais même le corps du Saiya-jin, épuisé et surpris, déséquilibré, désemparé et poussé, malgré lui, au-delà de ses limites, ne pourrait cette fois-ci plus réagir à temps, tandis qu'il voyait s'approcher, comme au ralenti, le plein pouvoir du Shinobi.

Il n'y avait aucune échappatoire.

C'était en fait déjà trop tard.

Car l'orbe tourbillonnant creusait par-delà son armure, dont l'hyper-extensibilité n'avait jamais eu à faire face à l'ultra-concentricité.

Les yeux du guerrier rencontraient ceux du ninja, les iris de l'envahisseur se plongeant dans les pupilles étirées du disciple de l'ermite. Et la suite instantanée sembla parfaitement figée, telle une éternité enfermée dans l’éphémère éclat du contact.

Il se disait que, lorsque deux puissants Shinobi atteignaient l'apogée du combat, un phénomène particulier se produisait : un lien, d'une profondeur indescriptible, non soumis aux lois de l'espace et du temps.

En cet instant unique, Raditz était donc un Shinobi.

Quant à Naruto, il percevait lui aussi ce lien...

Ainsi fut-il le seul à discerner ce que même les Sharingan ne purent voir : le sourire de Raditz, symbole de la puissance enfin dépassée.

Car le Saiya-jin l'avait bien compris – sans doute même avant tous les Shinobi.

* J'ai... perdu... *

Et quand ses pieds se surélevèrent du sol – toujours dans cet étrange ralenti perçu –, cela n'avait plus rien du vol de l'envahisseur dominant le monde. Il s'agissait, à l'inverse, de la propulsion du Saiya-jin vaincu.

S'il fallait redonner au temps sa courbe naturelle – celle constatée par les observateurs extérieurs – il y eut une onde de choc.

Et la silhouette du Saiya-jin fut propulsée à une vitesse supersonique par la puissante technique renforcée à l'énergie naturelle.

Déchiré par l'ultime assaut de Naruto, Raditz n'avait plus rien à répondre. Son Scouter, se libérant de son propre visage sous l'impact, affichait la dernière chute des chiffres de sa propre puissance.
Propulsé à travers les cieux, son seul mouvement apparent représentait la réaction de son corps défait face à la technique la plus aboutie du monde sur lequel il avait régné un temps.

Car tout avait une fin.
Et à la nature d'un règne ne répondait que la force de la chute.

L'infime silhouette fusant vers l'horizon s'embrasait déjà au contact de l'air dans lequel il brûlait. Et le Saiya-jin détrôné sembla, en cet instant précis, illuminer tout le champ de bataille, du saint Mont Myōboku jusqu'à l'emplacement où gisaient les plus grands de ce monde.

Jiraiya et Tsunade restèrent totalement abasourdis, suivant du regard ce nouvel éclat brillant dans les ténèbres à travers l'aube perçant les cieux.

* Enfin... pensa Jiraiya. Je... peine à y croire... *

Son regard toujours fixé sur le point illuminant les nuages du monde ninja, sa main apposée contre son ventre arrondi, Tsunade poussa un profond soupire.

Un sourire étira les lèvres de Gaï, lequel gisait au sol, son corps poussé au-delà de ses limites ne lui empêchant pas de savourer l'ultime éclat de la jeunesse.

Étendu non loin contre un pan du canyon, Kakashi suivait de son œil épuisé le vol de l'envahisseur déchu.

* Sakura, peux-tu voir... l'éclat de l'équipe 7 ? pensa-t-il. Et vous, Rin... Obito... ? *

Un sourire illuminait les traits de Hiashi Hyūga, écroulé sur ses genoux.

Tous les ninjas à peine survivants du champ de bataille, épuisés, désespérés, désemparés, ressentirent pourtant la même extase à la vue de cette étoile filante dont la nature n'échappait à aucun sens.

Car la défaite de leur ennemi le plus terrible semblait traverser jusque dans les cellules des Shinobi.

Allongé à même le sol, incapable d'un mouvement, Minato vit bien passer au dessus de lui cette étrange étoile filante. Et ses paupières se refermèrent, comme pour faire un vœu, replongeant dans l'inconscience le génie de Konoha.

* Naruto... pensa-t-il avec fierté. *

À distance, dans une posture parfaitement comparable, le légendaire Madara Uchiha lui-même fut témoin de la signature de la défaite du Saiya-jin, avant que ses yeux ne se refermassent, éclairés par les premiers rayons perçant à travers l'obscurité...

Et le Soleil levant illumina le monde Shinobi de son nouvel éclat.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 833
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Dim Déc 15, 2019 22:10

Madara, vaincu ?§
ça fait plaisir!

Radditz, à l'article de la mort ?!

Gros chapitre. Curieux de connaitre les puissances (en scouter) du combat Madara-Minato.
Avec son Susanoo à pleine puissance Madara devait dépasser les 2000 tranquille non? Du coup Minato plus encore?

J'ai pas bien compris le genjustu de Sasuké pour Naruto, je me suis dit que naruto avait simplement fait un clone-transposition pour surgir de la Terre sous Radditz.

Bref, Si Radditz est bel et bien décédé, peut-être verra-t-on le retour de Nappa?
Parce que Même si Radditz a perdu, s'il survit, se cache et revient en pleine forme, la c'est sur qu'il va tutoyer les 2000 de puissance.
En tous cas, Radditz aura fait un bel antagoniste. Ce salaud (s'il est en enfer) va nous manquer :(

Vivement la suite
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1564
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités