Héros Officiel

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Héros Officiel

Messagepar Salagir le Sam Juil 02, 2022 10:26

J'ai écris une nouvelle fanfic, courte, sur Dragon Ball.
Alors oui de la part du mec qui écrit DB Multiverse, pourquoi faire une autre fanfic à côté, et en quoi est-ce différent ?
Eh bien puisque vous (?) me posez la question, c’est une histoire simple, rigolote, et montrant j’espère un aspect méconnu de Son Gokû : que c’est un vrai héros, malgré sa naïveté.

Cette fanfiction :
• Est du pur « bon vieux DBZ » , sans « Super », etc.
• N’a rien à voir avec DBMultiverse (mais est compatible).
• Se passe juste après la saga Buu dans DB.
• Parle de tests psychologiques.
• Est rigolote (enfin j’espère)

Voici donc le début :
(prochain post)

La suite Jeudi prochain, à 20h !
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Sam Juil 02, 2022 10:28

Chapitre 1/6 : Gokû cherche du travail

La Terre, an 775.
Encore une fois, le monde, voire l'univers, avait été sauvé de la destruction. L'un des agents principaux de cette victoire, le guerrier extraterrestre hébergé sur Terre, Son Gokû, avait durant cette aventure retrouvé la vie, après sept ans de séparation d'avec sa famille.
La joie fit vite place, après à peine quelques mois, à des scènes de ménage. Sa femme Chichi était très conservatrice, et maintenant que l'homme était de retour, il allait devoir gagner de quoi faire vivre sa petite famille, non mais.
- Fini de passer tes journées au loin à t'entraîner ! Tu as deux enfants qui vont à l'école et une maison dont il faut réparer le toit ! Ce n'est pas avec la chasse et la pêche que tu vas régler ces factures !
Son Gokû pensait que lorsque le Dragon Sacré avait reconstruit entièrement la Terre à leur demande, il aurait pu la reconstruire sans toits cassés. Mais il savait qu'argumenter avec sa femme n'aurait aucun effet. Elle n'acceptait les dérobades que lorsque le monde était en danger.
- Tu veux que... Je vende mes poissons sur le marché ? Que je conduise un tracteur sur un champ ?
- Allons, Gokû-sa, un peu d'imagination ! Tu es l'homme le plus fort du monde ! Il y a bien un travail que tu peux trouver qui rapportera plus ! Gagne donc tous les tournois qui existent !
- Ce n'est pas très juste pour les autres participants, non ?
- Tu m'énerves ! Va donc demander à Bulma, elle dirige un gros business avec un million d'employés !
Le Saiyen se dit que c'était une bonne idée, et posa deux doigts sur son front, ce qui l'aidait à se concentrer. Il attendait que quelqu'un dans l'entourage de Bulma, qui serait assez puissant, fournisse quelque effort, dégageant alors de l'énergie, et il le détecterait facilement. À ce moment, il pourrait se téléporter auprès de lui.
Ce serait sûrement Vegeta. Mais ce dernier, lassé d'être utilisé comme relais par Gokû pour se rendre à la capitale, prenait un malin plaisir à cacher sa force. Néanmoins, dès qu'il montait le ton, donc deux mille fois par jour, son ami-ennemi le détectait sans peine.
C'est l'énergie de Bulma qu'il sentit en premier. Gokû disparu.

Gokû apparut dans la Capitale de l'Ouest, plus précisément dans le bâtiment familial de la Capsule Corporation, dans l'aile droite, dans... les... toilettes.
- Son-krétin ! Jura Bulma. Je suis occupée ! Sors d'ici immédiatement !
Il avait fallu bien du temps à cet enfant sauvage pour apprendre les règles élémentaires de la bienséance, mais Gokû savait que personne n'aime être dérangé quand on est sur le pot. Sans discuter, il sortit et referma la porte derrière lui.
- Je t'avais dit de ne plus jamais te téléporter devant moi sans me prévenir, cria-t-elle à travers la porte. Je t'ai donné un téléphone pour ça !
- Ah, c'est Goten qui l'a pris pour jouer à Candy Buu. Tu étais en train de pousser, n'est-ce pas ? J'ai senti ta montée d'énergie, ça devait être une grosse commission !
- Tais-toi ! Je vais demander à Vegeta de te tuer ! Tu vas mourir pour la troisième fois !
- Bah, il n'est plus du tout assez fort pour ça, maugréa l'hôte indésirable pour lui-même...
Un peu plus tard, après une paire de claques où Bulma réussit à ne pas trop se faire mal à la main, Gokû lui expliqua son souci du moment, en coupant chacun de ses mots par une bouchée de pâtisserie. Les robots serviteurs de Bulma avaient de fait depuis longtemps appris à reconnaître cet invité spécial, et remplissaient de manière continue un plateau de friandises.
Pour la directrice du secteur technique de la plus grosse entreprise du monde, la réponse était évidente :
- Un travail... Non mais elle est vraiment à la masse ta femme. Comme si tu allais être capable de remplir la moindre tâche quotidiennement ! Je ne souhaite à personne sur Terre de t'employer, c'est un coup à faire une dépression ! La seule chose que tu sais faire correctement, c'est t'entraîner...
- C'est ce que je lui ai dit.
-... Eeeet de sauver le monde. La première chose étant utile à la seconde.
- Oui ?...
Bulma resta pensive quelques secondes, puis se leva.
- Bon, c'est pas bien compliqué. Tu t'entraînes pour sauver le monde des menaces. T'es l'armée en fait. C'est un métier tout à fait utile et valable. Donc, continue à faire exactement comme maintenant. On va te payer pour ça : sauver le monde quand y'en a besoin.
Tout en disant cela, elle pianotait sur un ordinateur, car même dans le salon de thé il y en avait un.
- D'accord, dit Gokû qui aimait les solutions simples. Ça marche comment ?
- C'est fait.
Une carte venait de sortir de la console, Bulma la prit et la tendit à son ami.
- Voilà une carte de crédit. J'ai mis un million sur le compte, et il sera crédité de cinq cent milles zenis de plus par mois. Ce sera ton salaire, ça couvrira tous tes besoins avec de larges bonus, et c'est vraiment pas cher payé pour sauver la Terre.
- C'est toi qui payes ?
- Mais oui. Je peux me le permettre, et j'entretiens déjà un Saiyan qui ne pense qu'à s'entraîner toute la journée. On va dire que je sponsorise la défense de la Terre...
- D'accord. Mais tu ne veux pas que je te rembourse aussi en nature ?
Bulma rougit malgré elle tout en sachant pertinemment qu'il était impossible que Goku pense à la même chose qu'elle en ce moment. Elle ne put s'empêcher de répondre quand même, avec un sourire malin :
- Huuum... J'ai déjà Vegeta pour cela mon petit Gokû... Mais si tu insistes, on pourrait peut-être...
- Je peux t'apporter les plus gros poissons que je pêche ! Et des fois je trouve un sanglier.
- Moui. Évidemment. Bon, tu ferais mieux d'y aller avant qu'on dise encore d'autres conneries.
- Super. Merci beaucoup ! Chichi sera très contente !

Chichi n'était pas du tout contente.
- Payé à rien faire ? Et par Bulma ?
- C'est quoi le problème ?
- Il est hors de question que tu reçoives une pension ! Encore moins que ce soit de l'argent de poche donné par pitié par cette bourgeoise ! Non mais nous avons notre dignité ! On n'accepte pas son argent ! Et tu vas trouver un vrai travail, honnête !
Son Gokû ne comprenait pas tout cela mais savait qu'il avait encore du chemin à faire. Alors il alla demander conseil à l'autre personne la plus intelligente qu'il connaissait après Bulma : son fils aîné.
Il dut attendre le weekend car même s'il rentrait souvent à la maison après l'école, Son Gohan devait faire ses devoirs, et ça lui prenait des heures chaque soir. Le samedi aux aurores, il le guida vers un coin à poissons qu'il avait repéré, à huit cents kilomètres de la maison. Ça leur prit cinq minutes de trajet. Choisir les aurores n'était pas anodin, ça permettait d'être tranquille sans le petit frère, qui dormait encore profondément.
Au-dessus d'un torrent clair, les deux guerriers les plus puissants de l'univers s'évertuaient à attraper à main nue, le plus lentement possible pour leur laisser une chance, quelques poissons à faire griller.
- La réflexion de Bulma n'est pas bête, dit Gohan. Tu es Défenseur de la Terre, à plein temps. Ça justifie pleinement un salaire pour que tu fasses exactement ce que tu fais déjà.
- Chichi ne veut pas.
- Maman ne veut pas que Bulma te fasse l'aumône. Si tu recevais ce salaire en tant que soldat spécial de l'armée du Roi, elle n'aurait rien à y redire.
- Bon, bah on va demander au Roi, alors !
- J'insiste sur "spécial".
- Tu sais où je dois aller pour demander ça ?
Gohan comprit que c'était pour maintenant et relâcha un poisson dans la rivière. Il agita ses deux bras de haut en bas une seule fois, d'un coup sec, à une vitesse telle que des vagues apparurent à ses pieds. Il flotta jusqu'à son sac et sortit un petit ordinateur de poche de ses mains parfaitement sèches. Dans ses cours d'éducation civique, il se renseigna sur l'armée puis avec une recherche de l'historique, localisa le "pentagone" local, et trouva un lieu à la fois administratif et servant de caserne de grande envergure, connue pour ses chars et ses avions, ainsi que sa garde tatillonne.
Ce dont ils se rendirent compte d’eux-mêmes, car des tourelles les canardèrent alors qu'ils s'approchaient en vol, sous prétexte que, étant des êtres vivants dénués de radio, ils n’avaient pas répondu aux sommations.
Ils évitèrent tous les tirs facilement et se posèrent devant les grandes portes d'entrée, en face de deux gardes tremblants, qui les menaçaient sans conviction de leurs armes à feu.
- Ne... ne... ne bougez plus ! Cria le soldat de deuxième classe.
- Nous venons en paix, répondit Gohan, premier de sa classe.
- Salut ! Ça va ? Vous tirez très mal ! Lança Gokû avec zéro classe.
Gohan posa la main sur l'épaule de son père pour le faire taire.
- Nous aimerions rencontrer vos supérieurs, s'il vous plaît.
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Tonay le Dim Juil 03, 2022 12:24

Une nouvelle fic par Salagir, forcément ça attire l'attention !

J'ai trouvé ce premier chapitre plutôt sympa, assez drôle. Le personnage de Goku est bien respecté, surtout dans son aspect naïf, mais pas stupide (ce qui est un équilibre qui est tout sauf évident)
En fait, c'est un peu la vie quotidienne de Goku, vu par Goku, puisque le narrateur semble aussi prendre le ton du personnage principal en normalisant des éléments extraordinaires (les 800 kilomètres pour atteindre le coin à poisson m'a fait sourire)
Narrateur qui prend le ton de Goku pour ne pas dénaturer le récit, tout en étant parfois ironique, comme si, malgré tout, il ne pouvait s'empêcher d'être sarcastique.

En bref, j'ai aimé, j'ai trouvé ça tout simplement sympa, le genre de p'tite aventure que l'on suit en mangeant des chips, le sourire aux lèvres

J'attends donc la suite avec curiosité

EDIT : D'ailleurs, ça ne risque pas de provoquer un conflit avec Hercule Satan, dans la mesure où ce dernier, après Cell et Buu, est toujours considéré comme le sauveur de l'humanité, et donc son héros ?
Dernière édition par Tonay le Lun Juil 04, 2022 11:33, édité 1 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 849
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Héros Officiel

Messagepar Dr642 le Dim Juil 03, 2022 13:05

Bien le bonjour Salagir,

alors déjà: je ne vois pas le problème d'écrire DBM et d'autres fanfics. Les auteurs ont souvent beaucoup d'idées et d'histoires à raconter. Et les histoires n'ont même pas besoin d'être différentes. Nous somme beaucoup à apprécier le roman DBM, qui raconte la même chose que le manga. Du coup, c'est sympa que tu trouves le temps et la motivation de raconter aute chose en particulier.

Pour le scénario: pour toi c'est sûrement un peu différent, mais pour moi et beaucoup d'autres, c'est très difficile de faire un manga Dragonball avec des personnages comme Goku et sans faire de combats. Mais c'est c'est aussi très satisfaisant à lire. Je suis probablement l'un des rares à trouver "l'arc Videl" au début de la saga Buu géniale, bien plus même que tout ce qui se passe après la libération de Buu. Je suis aussi probablement l'un des rares à trouver le début de OnePunchMan super, et à ne plus être intéressé depuis que le scénario se soit centré sur une grosse bataille contre des monstres.

Pour le chapitre 1:
- Je le trouve très agréable à lire. Ça va être intéressant de suivre les péripéties de Goku pour trouver du travail, puis éventuellement pour travailler (mais en 6 chapitres, ça risque de ne pas être possible)
- Pour Gohan, comme d'habitude, je passe de "Il est malin, il sait comprendre et analyser la situation." à "Euhhhh.... Quoi ?? " quand il doit mettre son plan à exécution et intéragir avec d'autres personnes que la Z-team.


Au fait, est ce qu'on a le droit de faire deux posts succéssifs ? Je ne sais pas si le post de RMR (http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?f=42&t=8) de 2015 est encore d'actualité. D'après luim il serait préférable d'éditer le premier commentaire, quite à se retrouver avec un post de 100 000 lignes...
Dr642
 
Messages: 23
Inscription: Mar Nov 11, 2014 8:49

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Jeu Juil 07, 2022 21:07

Merci pour vos réactions, ça me fait très plaisir ! Content que mon approche de Gokû vous semble réussie !

Tonay a écrit:ne pouvait s'empêcher d'être sarcastique.

Ahah en effet c'est bien moi, ça !

Tonay a écrit: provoquer un conflit avec Hercule Satan,

Réponse au prochain post !

Dr642 a écrit:Je suis probablement l'un des rares à trouver "l'arc Videl"

Ce n'est pas rare. Il y a une fraicheur du quotidien dans cette histoire, et après des monstres et des aliens, le lecteur était content de voir une gentille histoire "de lycée" comme nos sitcoms à la télé. C'est agréable.

Dr642 a écrit:Au fait, est ce qu'on a le droit de faire deux posts succéssifs ?

Je préfère séparer le texte des chapitre et les posts de discussion comme celui-là. D'ailleurs je vais recommencer sur l'instant. Je pense que nos gentils modérateurs comprendront l'intention.


Un chapitre plus court pour préparer la suite.
Vous y croyez à tout ce que Gokû a fait ? Moi pas...

La suite Jeudi prochain, à 20h !
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Jeu Juil 07, 2022 21:08

Chapitre 2/6 : Le C.V. de Gokû

Avec du temps et beaucoup de précautions, les deux intrus, entourés d'une lourde garde à cran, entrèrent dans la base, mais ne furent pas invités dans les bâtiments. C'est un général qui les reçut dans la cour intérieure.
Gohan prit la parole :
- J'aimerais commencer ma présentation par un petit historique. En l'an 753, le démon Piccolo Daimao a détruit le King's Castle et toute la ville autour. Peu après il fut vaincu, par… Son Gokû, ici présent.
- Stop, fit le général. Vous me prenez pour un abruti. C'était il y a 20 ans ! Cet homme était à cette époque au mieux un gamin.
- Bah oui, j'avais... commença Gokû en comptant sur ses doigts, immédiatement arrêté par son fils d'une main sur l'épaule.
- Il avait quinze ans.
- Ce guerrier a 35 ans ? Il semble en avoir 20, et n'a pas une seule cicatrice. Pas une ride.
- C'est l'élève le plus émérite de l'école de la Tortue, dirigée par maître Muten Roshi, un homme qui comme vous savez est vieux de plusieurs centaines d'années. D'ailleurs, en consultant les archives des Tenkaichi Budokai de l'époque, vous y verrez les participations de Son Gokû et qu’il finit toujours second ou premier.
Le général fit un geste à une personne qui se mit à fouiller sur sa tablette.
- Ensuite...
- Attendez.
Ils laissèrent l'assistant finir sa recherche, qui montra son écran au général.
- C'est bien Son Gokû sur les tournois numéros 21, 22, 23, et très récemment le 25e. Et le Roi avait confirmé à l'époque que cet enfant avait combattu Piccolo, conclut l'assistant.
- Mouais. Mais rien ne prouve que ce gars-là est ce gamin-ci. Non mais franchement, il est habillé pareil et a exactement les mêmes cheveux que sur la photo de l'enfant ! Personne ne reste ainsi toute sa vie. Ça sent l'usurpateur.
- Ensuite, repris Gohan sans se démonter, Piccolo est revenu sous une autre forme, au tournoi numéro, hum… 23, justement. Toute l'île avait été détruite. Gokû l'a arrêté. Vous pouvez comparer les photos, il était adulte.
- Justement ! Pas une ride depuis ! C'est un cosplay ! Personne ne garde la même tête pendant vingt ans !
- Tom Cr...
- Les acteurs d'Hollywood ne comptent pas !
- Vous voulez que je change de tête ? Demanda Gokû en se pointant le visage du doigt. Voilà !
Et il s'entoura d'une lumière jaune, ses cheveux se dressèrent aussitôt sur la tête et changèrent de couleur.
Surpris par le petit tourbillon de vent émanant de lui, la foule sursauta et certains faillirent tirer, ce qui aurait sûrement créé un accident.
- Moins vite, papa, dit Gohan. Bon, ensuite, deux extra-terrestres ont attaqué la Terre, et détruit une ville. C'est encore lui qui les a vaincus.
- Allons, si nous avons réussi, c'est surtout grâce à toi et Krilin, fit Gokû amical.
- Arrête de tout compliquer. Je ne cherche pas de job, moi. Après, Cell a fait des ravages.
- Tu ne leur parles pas de l'arrivée de Freezer sur Terre ?
- Non, parce qu'ils ne le savent pas. Donc, il y a eu des images télés. Le premier grand combat, c'était lui, et il avait justement cette tête-là, avec les cheveux jaunes.
- C'est M. Satan qui a vaincu Cell, dit le général.
- Mais oui, mais oui, mais vous voyez, on a aidé.
Gokû avait bien compris que son fils utilisait une vérité parcellaire pour faire entendre aux militaires des vérités plus accessibles et déjà admises. Mais quand même, c'était lui-même, Son Gohan, qui avait vaincu Cell ! Il dût se retenir pour ne pas rendre honneur à son fils, ce que celui-ci se refusait lui-même par ses paroles.
Le Général regarda la tablette que lui tendait son assistant, et y reconnut Gokû en super saiyan.
- Enfin, récemment, Babidi et Buu ont fait des ravages. C'est aussi lui qui les a vaincus.
- C'était encore Satan.
- On était là pour l'aider. Rappelez-vous des voix qui vous demandaient de partager votre énergie. Avant Satan, c'est Gokû qui parlait.
- On peut faire une analyse spectrographique de sa voix, c'est bien plus dur à reproduire que l’apparence physique, glissa l'assistant au Général.
- Quant à Mister Satan, il nous connaît bien et pourra corroborer nos dires et argumenter en notre faveur.
L'idée qu'ils soient proches du grand héros impressionna plus le général que toutes les histoires précédentes.
- En bref, Son goku ici présent est un spécialiste des attaques contre la Terre et un puissant combattant capable de les repousser. Ce que nous vous proposons, c'est de l'intégrer à votre armée, en tant que consultant. Il sera disponible sur commande dès que vous aurez besoin de lui. Mais il ne viendra pas au bureau tous les jours, s'il n'y a pas de menace. En effet, il passe le reste de son temps à s'entraîner seul pour être au niveau contre ces menaces.
- Il peut très bien s'entraîner ici avec nous, proposa un instructeur.
- Vous ne pourrez pas suivre, dit Gokû avant que Gohan n'ait eu le temps de mettre sa main sur son épaule.
- Pour qui il nous prend, celui-là ?! Cria un soldat.
- Laissez-nous faire une démonstration, dit Gohan en élevant la voix. C'était prévu de toutes façons, de vous montrer de quoi nous sommes… enfin, il est capable !
Bon.
Ils arrêtèrent des balles, traversèrent des murs blindés, portèrent des chars d'assaut, et gagnèrent à la course contre des avions. Rien de bien passionnant.
Gokû devait revenir les voir le lendemain.
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Antarka le Jeu Juil 07, 2022 21:24

Bonjour Salagir.

Bon mon intention premiere était d'attendre la fin pour commenter, vu que tu annonces à l'avance ton nombre de chapitres et qu'a priori ça prendra pas des années (excuse hein, mais j'ai suivi la parution du CED puis d'Hanasia ^^').

Je change d'avis juste pour signaler 2-3 coquilles/invraisemblances.



- Stop, fit le général. Vous me prenez pour un abruti. C'était il y a 20 ans ! Cet homme était à cette époque au mieux un gamin.
- Bah oui, j'avais... commença Gokû en comptant sur ses doigts, immédiatement arrêté par son fils d'une main sur l'épaule.
- Il avait treize ans.
- Ce guerrier a 43 ans ? Il semble en avoir 20, et n'a pas une seule cicatrice. Pas une ride


Si c'était y'a 20 ans, et que Goku avait 13 ans, alors il aurait 33 ans la, pas 43.

Plutôt 30 ans plus tôt l'attaque de Daimao du coup non ?

Je regrette presque que Goku aït pas essayé de justifier sa jeunesse physique par le fait qu'il a été mort 8 ans quand même :lol:


Justement ! Pas une ride depuis ! C'est un cosplay ! Personne ne garde la même tête pendant vingt ans !
- Tom Cr...
- Les acteurs d'Hollywood ne comptent pas !


Michel Drucker !!


- On peut faire une analyse spectrographique de sa voix, c'est bien plus dur à reproduire que l’apparence physique, glissa l'assistant au Général.


Ils ont un enregistrement de Goku qui demande de l'énergie aux terriens ? C'est de la telepathie que fait Kaio non ?




Bon sinon vu que je suis la, je dirais que c'est à la fois un plaisir de voir une nouvelle fiction (cette section n'est plus ce qu'elle était) et qu'elle vienne de toi. Le concept est rafraichissant, c'est bien écrit, ça manque peut être un peu de fun ou de comique de situation, mais je vais pas cracher dans la soupe, qui reste très bonne.
Avant le Covid je toussais pour masquer mes pets. Maintenant je fait l'inverse.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 13293
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Ven Juil 08, 2022 6:48

Antarka a écrit:ça prendra pas des années

Ca prendra 6 semaines, j'ajouterai un chapitre chaque jeudi soir.
Je ne sors plus des trucs que je n'ai pas fini d'écrire, justement pour éviter les pauses de types Hanasia (alors pour les trucs longs - et j'en ai en cours - ca va etre dur)

Antarka a écrit:Si c'était y'a 20 ans, et que Goku avait 13 ans, alors il aurait 33 ans la, pas 43.
Plutôt 30 ans plus tôt l'attaque de Daimao du coup non ?

Je me suis raté en effet. J'ai corrigé. Déjà, goku avait plutot 14-15 ans au 2e tournoi (et donc contre piccolo).
Ensuite, non c'est malheureusement très court après. 3e tournoi : +3 , "avant z" : +5, 1 an d'entrainement saiyans, 2 mois pour aller sur namek, "1 an et goku n'est tjrs pas revenu", 3 ans d'entrainement cyborgs, 7 ans de pause. 3+5+1+1+3+7 = pile 20.
C malheureusement court parce que ma blague tombe un peu à l'eau ^^

Antarka a écrit:Je regrette presque que Goku aït pas essayé de justifier sa jeunesse physique par le fait qu'il a été mort 8 ans quand même :lol:

Bien pensé ! Tant pis.

Antarka a écrit:Ils ont un enregistrement de Goku qui demande de l'énergie aux terriens ? C'est de la telepathie que fait Kaio non ?

Tout bon gouvernement monitore un peu tout, et Kaio a surement parlé dans la tête des robots aussi, d'ailleurs Franky-8 l'a entendu !

Antarka a écrit:Bon sinon vu que je suis la, je dirais que c'est à la fois un plaisir de voir une nouvelle fiction (cette section n'est plus ce qu'elle était) et qu'elle vienne de toi. Le concept est rafraichissant, c'est bien écrit, ça manque peut être un peu de fun ou de comique de situation, mais je vais pas cracher dans la soupe, qui reste très bonne.

Bon, j'espère que la suite plaira :)
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Jeu Juil 14, 2022 16:11

Chapitre 3/6 : Tests, jour 1

Cette fois il entra dans un bureau. Il fut étonné de ne pas y trouver le général galonné, mais une dame en tailleur.
- Bonjour, je suis Mathilde Châ. Appelez-moi Matt. Je suis chargée de votre évaluation pour savoir si vous êtes de confiance et intégrable à l'armée.
- Salut ! Je suis Gokû !
- Je... sais. Bon, nous avons reçu vos références, et en effet Mister Satan a dit le plus grand bien de vous. Il insiste même pour que vous soyez grassement payé et nous parliez le moins possible.
- D'accord.
- La lettre de Mme Brief de Capsule Corporation est proche. Elle dit qu'il était temps que vous soyez payé pour vos efforts, a parlé de rétroactivité, et conseille aussi qu'on ne vous dérange pas. La lettre de Mr Brief, par contre...
- Mr Brief ?
- Je cite : "Vous feriez mieux de vous débarrasser au plus vite de cet abruti, avant qu'il casse en mille morceaux tous vos avions et ne dévore toutes les réserves alimentaires de l'armée. Dans chaque situation, il prendra la pire décision. Kakarotto frappe d'abord et réfléchit après, ou plutôt ne réfléchit jamais. C'est un nul et un crétin." Pouvez-vous nous expliquer cet avis, Monsieur Gokû ?
- Ah ah ah ! C'est Vegeta qui me fait une blague. En vrai, il m'adore.
- Et pouvez-vous m'expliquer qui est ce martien nommé Kami-Sama ?
- Dendé ? C'est le dieu protecteur de la Terre. Il vous a aussi écrit une lettre ?
- Non, Il est apparu en rêve à tout l'état-major et vous a aussi encensé.
- Sympa.
- Monsieur Gokû, il y a un soldat embusqué dans ce bureau, prêt à bondir. Êtes-vous capable de l'empêcher d'attaquer ?
- Vous parlez du type tout agité derrière cette cloison, là ? Je me demandais ce qu'il faisait là.
Agacé, le lieutenant qui était en planque se jeta hors de sa cachette, et fit feu immédiatement. Enfin, il l'aurait fait si son automatique était en un seul morceau. Le temps de son pas de côté, Gokû s’était retrouvé devant lui et avait broyé l'arme de sa main.
- Oui, c'est facile de l'empêcher, dit Gokû.
Fou de rage, le lieutenant allait frapper directement Gokû au visage, mais il se rappela le colosse qui avait essayé la même chose la veille et avait aujourd’hui le bras et la main dans le plâtre.
- Bien, dit Matt, je propose qu'on passe à quelques tests psychologiques. Suivez-moi.
Ils entrèrent dans une petite salle, simplement fournie d'une seule chaise et une table. Les murs n'étaient décorés qu’avec la porte d'entrée et un grand miroir manifestement sans teint. Sur la table, se trouvait uniquement un marshmallow posé sur une petite coupelle.
- Voici un marshmallow, dit Matt. Vous pouvez le manger à tout moment, mais...
* Chomp *
Et la friandise était avalée.
- Mais... Mais, vous l'avez déjà mangé ?? Dit Matt en haussant la voix.
- Vous avez dit que je pouvais.
- Je... J'avais pas fini de parler ! C'est pour tester votre résistance à la tentation, et là vous avez de loin battu le pire des records !
- C'est bien, non ?
- Non ! Je... Bon écoutez, on va le refaire, mais demain, parce que là vous avez cassé tous les paramètres de l'expérience. J'aimerais qu'à partir de maintenant, vous attendiez bien que j'ai fini mes explications avant d'agir ou de répondre, on est d'accord ?
- D'accord, dit Gokû avec un sourire radieux.
Décontenancée par sa candeur, la psychologue se mit la tête dans la main puis se dirigea vers la sortie.
- Allons dans la salle d'à côté, j'ai besoin de m'asseoir.
À côté il y avait deux fauteuils très confortables.

- Bien, alors maintenant je vais vous raconter une situation, avec un choix. Vous me direz quel choix vous ferez, et m'expliquerez la raison de ce choix. Vous avez compris ?
- Bien sûr.
- Cela s'appelle le dilemme du tramway. Vous êtes conducteur d'un train lancé à toute vitesse sur une voie. Et plus loin sur cette voie, vous allez percuter cinq personnes, les tuant à coup sûr. Mais vous pouvez décider d'actionner un levier qui fera changer le train de voie. Sur cette autre voie, il n'y a qu'une personne, qui serait alors tuée à leur place. Que décidez-vous de faire ?
- Attendez, alors il y a un train qui va écraser des gens. Ces gens ne peuvent pas aller hors des rails ?
- Le train est hors de contrôle, et il va très très vite. Personne n'aura le temps de bouger, vous avez juste le temps, si vous le décidez, de le faire changer de voie.
- D'accord. Mais si je suis dans le train, je peux sûrement l'arrêter. Comme ça personne ne sera écrasé.
- Non, non. Je vous dis que vous ne pouvez pas.
- Je vous assure que je suis beaucoup plus fort qu'un train. Mais alors beaucoup, beaucoup plus. Je pense que ce sera très facile de l'arrêter. Je peux même m'envoler avec et il sortira de ses rails et je l'emporterai où je veux. Ou sinon, je peux aussi me téléporter avec tout le train ailleurs...
- Monsieur, il s'agit d'un exercice, pas d'une situation réelle. Imaginez que ce train est alien et que vous savez que vous ne pouvez rien lui faire, à part lui faire changer de voie - si vous le décidez.
- Non parce que je peux aussi me téléporter auprès des cinq personnes et les déplacer hors de la voie. En les téléportant aussi, par exemple.
- Vous savez que vous n'avez pas le temps.
- C'est un déplacement instantané, vous savez… Bon, je le fais changer de voie.
- Ah. C'est donc votre réponse. Vous décidez donc, plutôt que de ne rien faire, de sacrifier une personne pour en sauver cinq.
- Ah non, je change de voie et après je me téléporte auprès de la personne et j'essaie de la sauver. Il est plus facile de sauver une personne que cinq.
- Mouais, on va dire que c'est pareil. Bon, deuxième version du dilemme. Imaginons la même chose, sauf que là, la personne seule est quelqu'un que vous connaissez. C'est votre fils, Son Gohan.
- Ah, j'ai envoyé le train sur Gohan ?
- Non, non, on reprend à zéro là. Imaginez donc, vous êtes de nouveau dans un train hors de contrôle, il fonce sur cinq personnes, vous pourrez utiliser un levier qui l'enverra sur votre fils à la place des cinq personnes. Vous n'avez pour sûr pas le temps de sauver ni votre fils ni ces cinq personnes. Dans cette nouvelle situation, faites-vous changer le train de voie ?
- Ah bah c'est encore plus facile !
- Vraiment ?
- Bien sûr. Je fais changer le train de voie immédiatement. Son Gohan est très fort. Il ne risque rien d'un train qui lui fonce dessus.
- Non, mais c'est un train très puiss... heu...
- Non mais même si c'est un super train ou quelque chose, Gohan saura l'éviter, ou l'attaquer, je sais qu'il pourra se débrouiller.
Matt Châ implorait son patient de son regard pour qu'il reste dans les paramètres de l'expérience. Gokû comprit qu'il devait se justifier.
- Gohan est très très fort vous savez.
- D'accord, mais... Je rappelle que c'est un train alien, avec des supers pouvoirs très puissants. Dans cette expérience, vous devez imaginer que même vous, même lui, êtes sûrs et certains que vous ne pouvez pas battre ce train.
- Que j'enverrais alors Gohan à une mort certaine ? Bah, ce ne sera pas la première fois.
- Pardon ?
- De toute façon c'est pareil. Gohan voudrait que j'envoie le train sur lui. Il est comme moi. S'il est possible d'envoyer le danger sur nous, nous le ferons toujours. Ces cinq personnes n'ont aucune chance, et ne sont pas des guerriers, n'est-ce-pas ? C'est à nous de gérer le problème. Gohan ne me le pardonnerait jamais si j'avais laissé cinq personnes se faire écraser alors qu'il était possible de renvoyer le danger sur lui.
Matt se détendit.
- Bon, ça reste une réponse très intéressante. Je vais quand même vous reposer le deuxième cas, mais en évitant la victime héroïque. Alors, on reprend la situation à zéro. Vous êtes encore dans ce train fou qui va trop vite. Il fonce vers cinq personnes.
- Si la situation se répète si souvent, je pense que moi et mes amis on aura quand même combattu ce train ou au moins empêché tous ces gens d'aller sur les rails.
- C'est la dernière. Vous pouvez rediriger le train, mais il fonce alors sur votre amie, Bulma Brief. Le faites-vous ?
Pendant le court instant où Gokû semblait réfléchir à la situation, Matt tremblait à l'idée d'apprendre sous peu que la directrice de Capsule Corporation, Lady Bulma Brief, soit en fait aussi une guerrière hyper puissante capable d'arrêter un train d'une seule main.
Gokû regardait toujours dans le vide alors Matt le relança :
- Alors, vous hésitez ?
- Ah ? Ah non pas du tout. Le choix est évident. J'imaginais juste la situation, parce que vous avez raison : c'est tout Bulma ça ! Elle est consciente du danger mais va forcément se mettre au milieu comme si de rien n'était…
- Ah... bon. Et votre choix évident, c'est...?
- J'envoie le train sur Bulma.
Matt Châ resta estomaquée.
- Ben oui, c'est plus simple. Elle sera forcément au courant de ce qui se passe, et si elle est là, elle est aussi au courant des risques. Donc ensuite, on la ressuscite, et tout va bien. S'il fallait ressusciter cinq inconnus à la place, il faudrait leur expliquer ce qui est arrivé. Vous comprenez, ça serait bien plus compliqué, et si on ne peut le faire que dans un an, par exemple, leurs parents vont s'inquiéter...
Matt eut l’air découragé et resta longuement silencieuse.
Puis :
- Vous... Vous avez le pouvoir de ressusciter les gens ?
- Non, pas moi, bien sûr !
- Je... Je crois que c'est suffisant pour aujourd'hui, lui répondit-elle, fortement troublée. On se revoit demain. Merci.
Et elle quitta la pièce d'un pas chancelant.
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Jeu Juil 21, 2022 19:13

Chapitre 4/6 : Tests, jour 2

Le lendemain, la psychologue devina que Gokû était arrivé : une clameur terrible retentissait à ses fenêtres. Elle s’approcha de l’une d’elles et reconnut Gokû, qui était isolé au milieu du terrain d'entraînement. Un bataillon de soldats, à distance respectable, le huait. Parmi les exclamations, elle comprit que les bidasses ne voulaient pas de cet intrus dans leur armée.
En bas, un gradé qui n'était pas le Général, arriva pour calmer le jeu.
- C'est une attaque ! Cria un soldat. Il ne s'est pas présenté à l'entrée, est venu en volant par-dessus les murs, après avoir évité les tirs de semonce.
- Vous devriez arrêter de tirer sur les gens, dit Gokû.
- C'est la procédure ! C'est un forçage de défense, qu'il nous fait là !
- Soldats, silence, cria le gradé avec autorité. Vous savez maintenant que cette personne ne fait pas une intrusion, vous savez parfaitement de qui il s’agit ! Quant à vous, invité spécial Son Gokû, vous êtes pour l'instant un civil en visite ! Alors soumettez-vous aux règles, que vous devriez connaître ! Entrée par la porte et le dernier kilomètre sur le sol !
- On veut pas de lui ! Hurla un autre militaire. Il est même pas humain !
C'était une interjection étonnante, car celui qui l'avait lancée était un ptérodactyle.
- Ce n'est pas de votre ressort. De plus, il ne va pas devenir soldat. Il postule pour être conseiller stratégique et agent spécial pour des missions solitaires.
- On ne naît pas humain, on le devient, dit Gokû.
Tous observèrent un silence ébahi.
Gokû comprit qu'il devait continuer :
- Quand j'étais bébé, j'étais un Saiyen venu d'une autre planète. Puis j'ai été élevé en humain sur Terre, et je suis devenu Humain.
Ils ne trouvèrent rien à répondre. Il y avait pas mal de personnes ici qui n'avaient pas de fières origines et avaient fait de l'armée leur vraie famille.
- Ah, vous êtes là ! Envoya Gokû en tournant la tête vers la psychologue à la fenêtre. Et il s'envola tout naturellement. Matt fit un pas en arrière alors qu'il arrivait à son étage. Profitant de l'espace, il s'y engouffra en toute fluidité en passant momentanément à l'horizontale.
Il posa pied dans le bureau :
- On peut reprendre vos tests, là.
- Heu... ah, oui... d'accord, allons-y. Mais ce n'est pas du tout là. Suivez-moi.
Sur le chemin, Matt en profita pour le questionner.
- Vous êtes né sur une autre planète, alors ? Mais donc, vos parents sont... des émigrés intergalactiques ?
- Je n'ai pas connu mes parents.
Et avant qu'elle n'ait eu le temps de dire qu’elle était désolée :
- Ils m'ont envoyé sur Terre pour tuer toute l'humanité, et vendre la planète.
- Que quoi ??
- Mais j'ai oublié de le faire. D'un autre côté, ils étaient bêtes d'envoyer un bébé faire ça.
- Comment ? Mais ?
- Ne vous inquiétez pas. Les Saiyens sont tous morts maintenant.
- Tuer toute l'humanité ? Vous deviez faire ça ?!
- Ne vous inquiétez pas. Je ne l'ai pas fait, et je ne le ferai jamais, je ne suis pas un monstre. Quand j'y pense, pas mal de mes amis voulaient aussi tuer toute l'humanité, mais ils ont été arrêtés à temps, et maintenant ça va. Piccolo, Vegeta, C-18...
- Vous avez tant d'amis qui étaient de potentiels génocideurs ?
- Ce qui est important, c'est qu'ils soient gentils maintenant. Comme mon ami Tenshinhan, il voulait être assassin professionnel, et au lieu de cela, il est devenu un grand défenseur des faibles. Et quand j'y pense, dit-il en haussant les sourcils, Yamcha était un brigand...
Matt demeura silencieuse sur le reste du chemin.

Ils entrèrent dans la même première salle que la veille. Sur la table se trouvait une petite coupelle...
- Cette fois laissez-moi parler jusqu'au bout, dit Matt en hâte. Donc, voici un cupcake. Vous pouvez le manger à tout moment, MAIS, si vous vous retenez de le faire pendant quinze minutes, alors nous vous donnerons deux cupcakes à manger.
- Bah ? Fit goku étonné, c'est facile.
- On va voir, minauda Matt, qui avait bien lu que son patient était un immense goinfre. Je vais vous laisser seul avec...
* Chomp *
Son Gokû avait tranquillement pris le cupcake et l'avait fourré dans sa bouche, alors même qu'elle n'avait eu le temps que de faire un pas vers la porte.
Ses yeux s'écarquillèrent assez pour dépasser de son visage et sa mâchoire cogna le sol, car de temps en temps l'auteur de Dragon Ball se remémore Dr Slump.
- Hum, ch'est pas mal, dit Gokû en avalant.
- Mais, mais, mais ? Sérieusement ? Vous n'avez pas tenu une seconde ?
- Tenu quoi ?
- D'attendre !
Gokû s'assit sur la chaise.
- Attendez, ce n'est pas du tout ce que vous avez dit. Vous m'avez demandé de faire un choix, comme hier avec les trains. Un gâteau maintenant, ou deux dans un quart d'heure. J'ai choisi.
- Je... ah, je vois, oui, c'est d'une certaine manière un choix. Mais le but c'était que vous attendiez, et de voir si vous ne pouviez résister à la tentation, disons au bout de cinq minutes, de finalement manger l'unique gâteau plutôt que de continuer à attendre.
- Il fallait le dire si vous vouliez que j'attende.
- Oui, bon, je vois, je me suis encore ratée. Mais il y a quelque chose d'intéressant quand même. Vous pouvez m'expliquer pourquoi vous avez fait le choix de ne pas attendre ? C'était plus facile ?
- Plus facile ? Non.
- Mais vous n'auriez pas préféré avoir deux gâteaux ? Matt se rendait compte que depuis que Gokû avait utilisé ce mot, plus personne n'avait prononcé "cupcake".
- Justement, j'ai réfléchi, et je me suis méfié. En fait, des fois dans ces petits gâteaux, y'a caché un fruit, et j'aime pas le goût que ça fait, par exemple un pruneau. Ou alors y'a une liqueur dedans, et j'aime pas non plus. Alors si j'avais attendu tout ce temps et qu'au final c'était pour avoir un peu plus d'un truc que j'aime pas, c'était du temps perdu ! Alors autant goûter tout de suite. Comme ça si c'est pas bon, c'est vite fini. De toute façon, vu la petite taille, un ou deux, c'est un peu pareil.
- Ok... j'en... prends bonne note.
Incapable d'en dire plus, elle sortit de la salle et commença à s'éloigner dans le couloir. Gokû la suivit. Quand il parvint à sa hauteur, elle s'était remise de ses émotions et lui indiqua la suite du programme.
- Maintenant c'est l'expérience de Milgram.
- Encore une histoire de gâteaux qui font prendre du poids, j'imagine.

Ils entrèrent dans une autre salle. Il y avait un gros pupitre au milieu entouré de deux chaises. D'un côté, face à une chaise vide, il y avait un curseur et un gros bouton, ainsi que des cartes empilées. Et de l'autre côté, en face d'une chaise pleine, rien. Cette chaise-là avait des sangles sur les accoudoirs, et était pleine d'une personne en civil.
Matt indiqua la chaise vide à Gokû pour l'inviter à s'asseoir. Elle restait debout. Elle expliqua :
- Dans cette expérience, vous êtes l'enseignant, et Sencha ici-présente est l'élève. Notre but est de tester une méthode d'apprentissage de la mémoire. Vous avez des cartes ici, vous en lirez une, elle devra se souvenir de tous les numéros dessus. Si elle réussit, vous passez à la carte suivante, sinon, vous appuyez sur le bouton.
Gokû tira une carte, la regarda, il y avait les numéros 3, 10, 11 dessus. Il regarda le bouton, à côté duquel un petit éclair était dessiné.
- Ce bouton déclenche un petit électrochoc à l'élève. Ceci pour stimuler sa mémoire. Et à chaque erreur, vous devez augmenter un peu le curseur, ce qui augmentera la puissance du choc.
Gokû regarda le gros curseur. Il était sur le minimum. Il remarqua qu'avant que le curseur atteigne le maximum, il devait traverser une valeur surmontée du mot “danger”.
- Vous avez compris ?
- Heu...
- Je vais vous guider. C'est simple. Commençons.
Sencha posa ses avant-bras sur les accoudoirs et Matt ferma les sangles. Des fils en partaient et allaient jusqu'au pupitre.
- Lisez distinctement les chiffres.
- Bon, dit Gokû, trois, dix, onze.
Matt se tourna vers l'élève qui dit :
- Trois, dix, onze.
- Très bien, carte suivante.
Il tira une autre carte et la lut :
- Vingt-quatre, dix-huit, quarante, cent trois, trente et un.
- Vingt-quatre, dix-huit, quarante, cent trois, et trente et un. Dit Sencha.
- Huu, dit Gokû devant la carte suivante, deux cent douze, cinquante deux, soixante sept, trente trois, cinq, trois cent vingt et un. Y'en a beaucoup.
- Deux cent douze, cinquante deux, heu, soixante... sept. Sencha resta silencieuse un instant. Trente.... deux ? Cinq. Et trois cent vingt et un.
- Elle a fait une erreur, dit Matt, appuyez sur le bouton.
Gokû s’exécuta et entendit un dzz retentir alors qu'il appuyait, auquel Sencha réagit par un "Aie".
Le regard du Saiyan se durcit instantanément. Sa main resta suspendue au-dessus du bouton.
- C'est le bouton qui a fait ça ? Qui lui a fait mal ?
- Oui, dit Matt, c'est l'électrochoc. Mais au minimum, ça ne fait pas vraiment m...
La main de Gokû s'abattit sur le pupitre, entre le bouton et le curseur et le traversa comme dans du beurre, détruisant toute l'installation. Il se leva et arracha les sangles, sans que quiconque n'ait le temps de réagir. Il se tourna vers Matt avec un regard qui la terrorisa.
- Pourquoi avez-vous fait ça ? Et est-ce que vous retenez d'autres gens ? C'est terminé pour vous !
- Que...
- Tu ne crains plus rien, Sencha. On ne t'obligera plus à faire ça.
- Attendez c'est pas du tout ça, dit Sencha paniquée. J'ai fait semblant !
- Hein ?
- Ces fils sont raccordés à rien, on fait semblant d'avoir mal, pour voir votre réaction...
- C'est... c'est une expérience, dit Matt.
Il y eut un long silence. Elles comprirent toutes deux qu'il était préférable de laisser Gokû réfléchir. Quand il eut fini, il se dirigea vers la sortie en déclarant simplement :
- Ne faites plus jamais ça.

Matt rattrapa Gokû dans le couloir.
- Je suis désolée, monsieur Gokû, il ne s’agissait que d’un test ! Je ne pensais pas qu'il...
- Un test pour savoir si je peux faire souffrir des gens ? Ce sont mes ennemis qui aiment faire cela.
- Mais non voyons, et c'est très bien ! Cela prouve justement votre intégrité !
Il s'arrêta, entre autres pour réfléchir à ce que devait vouloir dire "intégrité".
- Et je vais vous dire, moi, cela me rassure sacrément de savoir que vous qui possédez de tels pouvoirs, vous ne vous laisserez pas influencer et prendrez toujours la voie du Bien, lui assura-t-elle
Le Général, par contre, ne va pas apprécier de savoir que Gokû n'obéira pas aux ordres tendancieux, mais tant pis pour lui, songea-t-elle.
- Pouvons-nous passer sur cet incident, Monsieur Gokû ?
- D'accord, répondit Gokû, mais plus d’entourloupes.
- J’y veillerai, soyez-en sûr!
Il allait falloir qu’il revienne le lendemain pour le dernier jour des tests…
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Jeu Juil 28, 2022 18:06

Ca ne fait pas trop de réactions ^_^ Mais bon ça m'a jamais arrêté ça, donc chapitre suivant !
Chapitre plus court car j'ai pas trouvé de truc bien à raconter sur Rorschach.

Chapitre 5/6 : Tests, jour 3

Le soir, Gohan était assis à table, dînant avec sa famille.
- C'était comment, papa ?
- Très bizarre. Tu connais le test du train ?
- Heu, non.
- Et l'expérience du kilogramme ?
- Non plus.
- Le marshmallow et le gâteau alors ?
- Pas du tout. Tu es sûr que ce sont des tests militaires ?
Il était dommage que Gokû n'ait pu décrire les tests correctement, car Gohan avait vu en cours de psychologie le dilemme du tramway, l'expérience de Milgram, ainsi que "L'expérience de guimauve de Stanford" (damnées soient les traductions). Du coup ils écoutèrent Goten leur raconter avec enthousiasme l'épisode de dessin animé qu'il avait vu cet après-midi.

Vint ensuite le dernier jour. Alors que Gokû suivait la psy vers une salle qu'il connaissait bien, ses narines furent assaillies par des fumets délicieux. Il fit les derniers pas en trottinant et ouvrit la porte bien vite, laquelle était par ailleurs déjà entrouverte. Sur la table habituelle était posée une belle assiette garnie d'une cuisse de poulet recouverte de sauce, juxtaposée à une petite pyramide de riz collant, sur laquelle était posé un morceau de poisson grillé d'où s'échappait encore un léger fumet.
- Je vous redonne le principe plus clairement, expliqua Matt en notant que Gokû bavait déjà. Je vais vous laisser seul dans cette salle. Si vous tenez quinze minutes sans toucher à cette assiette, alors vous aurez droit à un véritable festin, contenant cinq fois la quantité de cette assiette, mais aussi bien d'autres plats. De quoi nourrir dix personnes !
- Voilà, ça c'est clair, dit Gokû en s'asseyant. Aucun problème ! Allez, lancez le chronomètre. Vous pouvez commencer, finit-il en faisant un petit mouvement de main pour montrer qu'il n'y avait pas de temps à perdre.
Matt souriait de toutes ses dents. Elle le tenait ! Tous ses rapports indiquaient l'intense gloutonnerie de son patient. Elle avait réussi à faire venir un chef cuisinier pour ce test, et insisté sur l'importance d'une odeur enchanteresse. Elle lui avait bien indiqué que la récompense était grande, et non juste une deuxième bouchée. Tiendra-t-il ? Tiendra-t-il pas... horreur !!
Matt venait d'entrer dans la salle obscure d'où l'on pouvait observer l'expérience à travers la glace sans teint, et Gokû avait le nez plongé dans l'assiette !
Oh, le sagouin, il n'a pas tenu dix secondes ! Et je n'ai pas pu observer son comportement sous tension !
Ah non. Il était au-dessus de l'assiette et n'avait touché à rien.
- Huuum... Il inspirait à plein poumons, mais lentement, avec délicatesse. Ça a l'air délicieux...
Matt reprit alors son sourire ravi. S'il commençait comme ça, il ne tiendrait pas longtemps !
Gokû se remit droit sur sa chaise.
- Bon. Bon bon bon... Il regarda vers le mur, qui était blanc et vide, volontairement dépourvu de tout intérêt, pour ne laisser au sujet aucune distraction.
Et il resta ainsi.
Gokû ne bougea plus durant de longues minutes.
Plus un muscle, rien.
C'était au tour de Matt de perdre patience, maintenant. Il fait quoi, là ? s’interrogeait-elle, il ne se passe rien ! À force de le voir immobile et de contempler cette assiette refroidir, c'est elle qui commençait à avoir faim !
Au bout de dix minutes, elle ne put plus se contenir et retourna en trombe dans la salle. Gokû se tourna vers elle, étonné.
- Déjà ?
- Mais qu'est-ce que vous faites ?!
- Bah, j'attends la fin des quinze minutes.
- Non mais, vous ne bougez plus d'un pouce ! Ce n'est pas normal !
- Oh, ça, c'est rien. Je faisais le vide dans mon esprit. Quand on a rien à faire, c'est le mieux. Cela fait partie de mon entraînement d'art martiaux.
- Que... Pardon ? Vous, un guerrier surpuissant... Vous êtes aussi... une sorte de moine zen ?
- C'est Kami qui m'a initié. Je peux tenir des heures comme ça. C'est pour ça que je disais que ce test était facile.
- Urg... En effet. Eh bien je crois que le test est concluant, vous faites preuve, lorsque c’est nécessaire, d’une patience infinie et vous résistez à la tentation.
- Bon, dites-moi, vous êtes revenue plus tôt, mais le chronomètre tourne toujours, n'est-ce-pas ?
- Hum, peut-être pas infinie. Inutile d'attendre plus longtemps. Vous y avez droit à votre festin !
À peine plus tard, Son Gokû épatait comme il l'avait déjà fait de nombreuses fois, toute une équipe de cuisine en engouffrant plat après plat.
- C'est dingue, commenta le général qui était venu voir comment se déroulaient les choses. Quand un soldat expérimenté vient ici, il prend toujours un solide petit déjeuner avant. Comme il ignore quelle mission lui sera proposée, et s’il pourra manger le midi, il fait en sorte d'être prêt.
- Son Gokû a bien pris un petit déjeuner avant de venir... lui répondit Matt. Je peux vous le confirmer, j'ai appelé sa femme pour qu’elle renseigne le cuisinier sur ses goûts. Et il était solide, au moins pour six personnes.
- Il vient de loin. C'était il y a combien de temps ?
- Il vient de très loin, mais il est venu ici en un instant car il est capable de se téléporter. Le petit déjeuner remonte donc à... (elle regarda sa montre) trente-huit minutes.
Le général était estomaqué par cette double révélation. Il oublia vite celle de l'estomac extensible à l'infini et se renseigna sur l'autre.
- Vous dites, se téléporter ? Instantanément ?
- Exactement. Il m’a expliqué qu’il n’avait pas eu envie de marcher sur le dernier kilomètre et de passer par la porte, alors donc il avait préféré apparaître devant moi directement.
- C'est incroyable, comme pouvoir !
- Eh bien moi, je ne l'aime pas du tout, ce pouvoir !
- Ça ne vous plaît pas. Je comprends. Un tel pouvoir doit faire peur.
- Je sais surtout que je ne pourrai plus jamais être tranquille aux toilettes !

Suite et fin jeudi prochain !
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Dr642 le Dim Juil 31, 2022 17:43

Je n'ai pas commenté les précédents chapitres, mais les ai quand même lus. J'aime bien ce genre de faits divers, qui comme tu l'avais annoncé, montre une autre facette de Goku. Notamment le fait que Goku soit quelqu'un de très "réfléchi", malgré son air ahuri et ses habituelles remarques naives et asociales. Très bonne fanfic.

J'ai beaucoup aimé le chapitre 3 avec le dilemme du tramway, et Goku qui surprend avec ses réactions atypiques.

Chapitre 4, j'ai bien aimé la réaction de Goku pour le "dilème de la tentation", ça montre bien qu'il a de la suite dans les idées. Mais je suis tout de même étonné qu'on lui face ce test, car ça m'a plutôt l'air d'être une expérience pour enfants de moins de 15 ans. Une fois passé cet âge, ça devrait être très facile de se retenir pour 15 minutes. Peut être que Matt considère Goku comme un enfant, au vu de sa personnalité naive...

J'ai trouvé la réaction de Goku pour l'expérience de Mylgram assez rude, à la limite du narutoesque. Et à la suite de cela, il retrouve une personnalité moins "mature", où il ne semble pas comprendre que ce genre de test aide à cerner sa personnalité, surtout si il n'y a effectivement pas eu de blessé. M'enfin bon, pourquoi pas.
Dr642
 
Messages: 23
Inscription: Mar Nov 11, 2014 8:49

Re: Héros Officiel

Messagepar Salagir le Jeu Août 04, 2022 17:59

Merci pour ta réponse, Dr642!
Dr642 a écrit:je suis tout de même étonné qu'on lui face ce test, car ça m'a plutôt l'air d'être une expérience pour enfants de moins de 15 ans.

C'est surtout parce que des expériences connues et racontables, y'en a pas beaucoup :)

Dr642 a écrit:J'ai trouvé la réaction de Goku pour l'expérience de Mylgram assez rude, à la limite du narutoesque.

Oui, elle est un peu forte. Si j'avais voulu être parfaitement "in-character", je l'aurai plutôt fait moralisateur, et disant qu'il ne veut pas continuer. Mais c'était moins intéressant à raconter ;) D'un autre côté, Gokû a rencontré bien des types maléfiques et qu'il détruire la source du mal immédiatement est probable (ça le serait plus sur un champs de bataille, en effet le contexte ici ne se prête pas trop à une réaction excessive).

Voici la fin !

Chapitre 6/6 : Première mission
Chichi était très contente.
La vie était la même. Son mari faisait les mêmes choses qu'avant, mais cette fois il était légitimement payé pour ça. Elle recevait des bulletins de salaire et avait même rempli sa déclaration d'impôts ! Quel bonheur de normalité.
Quelques mois plus tard, en fin d'après-midi, sa première vraie mission arriva.
- Maman, dit Goten en descendant les escaliers, le téléphone y me parle.
- Arrête de jouer avec, dit Chichi. C'est le téléphone de papa.
- Mais c'est pas un jeu que je connais. C'est la voix d'un monsieur qui parle.
- Quoi ? Mais enfin ! C'est un appel ! Donne-moi ça !
La voix étouffée de l'interlocuteur parvint à son oreille. Il était tout énervé.
- Allo ?
- Enfin quelqu'un qui répond ! C'est un numéro d'urgence je rappelle ! Où est Gokû ?
- Je ne sais pas, je vais voir.
- Comment ça vous ne... Il doit avoir ce téléphone vingt-quatre heures sur vingt-quatre !
- S'il faisait ça, ce téléphone serait cassé depuis longtemps, soupira Chichi. Mon petit Goten chéri, tu peux trouver ton père ?
Goten ferma les yeux. Il posa ses doigts sur sa tête, chaque main d'un côté du front, se concentra très, très fort et cria dans ses pensées aussi loin qu'il put : PAPA !! Et se transforma en super-Saiyen.
Son père se téléporta dans la maison.
- Goten ! Qu'est ce qu'il y a, ça va ?
- Téléphone pour toi, dit-il en reprenant sa forme normale. Pointant de l'index vers la main de sa maman.
- Ah, bon.
Il prit l'appareil que sa femme lui tendait.
- Allo ?
- Vous êtes bien Gokû ? Donnez votre code secret !
- Oui. Le code c'est Gokû.
C'est au terme de longues concertations et d'inutiles explications sur la sécurité qu'on avait permis à Gokû d'utiliser son propre nom comme code. Après tout, ce n'était pas plus devinable qu'un mot au hasard.
Le général soupira.
- Oui... c'est bien ça. C'est malheureusement bien ça. Bref ! Venez de toute urgence au quartier général !
- Pas de problème, dit Gokû en posant deux doigts sur son front, ce qui l'aidait à se concentrer. Il se tourna vers le nord-est, où il savait que le QG était.
Une fois prêt il continua :
- Demandez à votre soldat le plus fort de donner plein de coups de poings dans le vide !
Le général se couvrit le front d'une main et transmit l'ordre, qui fut répété à la fenêtre où s'échauffaient les membres d'une troupe.
- On parle de moi ! Lança Vervein, un arrogant soldat qui avait raison de l'être car il était dans le top 1% mondial en puissance physique. Il s'exécuta immédiatement, plein d'enthousiasme, et exécuta une pluie de coups dans le vide devant lui. Jusqu'à ce qu'au lieu d'un vide, il y eut Gokû, sur qui les deux poings s'écrasèrent en plein dans le visage.
Reconnaissant l'invincible guerrier, Vervein se jeta au sol, en panique et suppliant :
- Désolé, désolé grand Maître ! Je ne sais pas ce qui est arrivé ! Jamais je ne vous aurais frappé !
Gokû baissa la tête, tout sourire. Il n'avait pas la moindre marque sur le visage.
- Merci, c'est bon ! Je vous ai repéré parce que vous avez dégagé de l'énergie.
Puis il se dirigea vers le bâtiment.

Dans la salle de commandement, on lui montra un écran. Il y avait une représentation de la Terre. Juste à côté, à l'équivalent d'un seul kilomètre, il y avait comme il se doit la Lune. Plus loin, étaient représentées les trajectoires des premiers satellites. Beaucoup plus loin, un point rouge qui se rapprochait.
- C'est un envahisseur qui vient détruire notre civilisation, et nous réduire en esclavage ! Expliqua le général.
- Comment le savez-vous ? Demanda Gokû par simple curiosité.
- Nous avons repéré sa venue, et avons envoyé un message d'approche et une demande d'identification. Il a répondu.
- Ah je vois ! Je parie que c'est un ami de Freezer ! Du coup vous avez deviné ses affreuses intentions !
- C'est qui Freezer ? Bref, je vous passe l'enregistrement de sa réponse :
Muahahah ! Malheur à vous ! Je suis un envahisseur, et je viens détruire votre civilisation et vous réduire en esclavage ! Envoyez vos meilleurs guerriers, si vous voulez survivre ! Muahahah !
- Pourquoi est-ce qu'il dit "mu a a a" ?
- Nous ne savons pas. Mais pouvez-vous l'arrêter ?
- Bien sûr ! Je sens déjà sa présence. Il n'est pas très fort.
Et Gokû disparut.
- Le fou ! Il ne peut pas respirer dans le vide de l'espace ! Et il n'a même pas pris d'oreillette !

Dans le vide de l'espace, un extraterrestre se dirigeait vers la Terre. Sans scaphandre, sans vaisseau, assez simplement habillé, c'était un cyclope musculeux, large d'épaule, à la peau foncée. Il fronçait son unique arcade sourcilière et son sourire était mauvais. Il s'arrêta brusquement.
Un être lui faisait face. Il brillait d'une grande lumière. Ses cheveux jaunes ne flottaient pas dans l'espace, ils étaient raides et créaient de nombreux pics sur sa tête. Son aura était puissante et dorée.
L'alien fit une moue satisfaite.
- C'est toi le champion protecteur de cette planète ?
- Oui, et je vous demande de ne pas l'attaquer. Si vous rentrez chez vous, je ne vous ferai aucun mal.
- Muahahaha ! Prononça-t-il. Voyons ce que tu peux contre moi !
Et, ignorant la sage suggestion de Gokû, l'alien fonça sur lui, préparant un coup de poing menaçant. La saiyan l'évita d'un léger mouvement, et profita de l'ouverture créée pour le frapper dans les côtes. Le cyclope essuya le coup mais enchaîna sur un coup de pied qui surprit son adversaire. Peu habitué aux combats sans gravité, Gokû partit vers le côté, il dut utiliser sa technique de vol pour ne pas partir aux confins de la galaxie.
Le combat se poursuivit. L'alien n'avait aucune technique de projection de ki, alors Gokû se limita au corps à corps. Et très vite, il prit le dessus. Gokû se demandait si l'alien cachait une transformation qui le rendrait plus fort, mais alors qu'il le dominait depuis quelques minutes déjà, il dut se rendre compte de l'évidence. Le combat était plaisant, mais il avait largement gagné, et n'aurait pas besoin de puiser dans le Super Saiyen 2 ni 3.
L'alien aussi comprit qu'il avait perdu. Il arrêta d'attaquer, se tint à distance, et Gokû en fit autant.
- Hé bien bravo, dit l'alien. Ta planète est bien défendue.
- Bien, tu renonces à lui faire du mal, alors ?
- Ah ah, bien sûr ! Vous avez très bien passé le test !
- Hein ?
L'alien sortit de sa poche un petit écran et une sorte de stylo.
- Vous pouvez remplir ce questionnaire de satisfaction, s'il-vous-plaît ?
- De quoi ?
- Vous n'avez pas compris ? Je suis de la Coalition des Planètes, chargé de vérifier que vous êtes bien défendus. Je m'appelle Allen.
- Quoi ? C'est quoi ce truc ?
- Mais enfin, vous le savez bien, c'est vous qui avez demandé à être évalué ! Il montra l'écran. C'est écrit là : planète Tarr.
- Hein ? Mais c'est pas Tarr ici ! C'est la Terre. La Terre !
- Hein ?
Allen l'alien laissa passer un long silence.
- Oh merde.

À son retour, Gokû passa une demi-minute uniquement à respirer. Il s'était retenu très longtemps et n'avait pas l'habitude. Puis il expliqua ce qui s'était passé, et son public eut beaucoup de mal à le croire. Afin de ne pas faire pâle figure, il fut écrit dans les rapports que l'agent spécial Son Gokû avait sauvé la Terre d'un terrible envahisseur.
Et la vie continua.
Gokû était ainsi devenu héros officiel certifié de la Terre.
Après tout, si tu choisis un travail que tu aimes, tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie.

Fin
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1282
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Héros Officiel

Messagepar Tonay le Dim Août 07, 2022 12:07

Bon, j'ai pas commenté à chaque fois, pas parce que c'est inintéressant, mais tout simplement par oublie. Donc, on va rattraper ça chapitre après chapitre. Pour le coup, là, ce sera le chapitre 2 :

Je vois que tu es complètement parti dans l'idée de Goku qui fait face au monde réel tout en étant décalé. Encore une fois, Goku est simple, mais n'est pas un débile profond, ce qui fait toujours plaisir et empêche de faire tourner tout ça en une immense parodie.
J'ai bien aimé les interactions, le fait qu'Hercule Satan soit mentionné aussi, ou que Goku est intégré avec des demi vérité parce que la vérité tout court, ils n'auraient jamais pu la digérer.

En bref, c'est cool, j'ai trouvé ce chapitre plus intéressant que drôle, mais je sais déjà que les chapitres suivant m'ont, a minima, fait sourire.

Antarka :
Bon sinon vu que je suis la, je dirais que c'est à la fois un plaisir de voir une nouvelle fiction (cette section n'est plus ce qu'elle était)


Triste constat terriblement juste.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 849
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Héros Officiel

Messagepar Antarka le Dim Août 07, 2022 12:42

Bon j'ai envie de commenter sur le principe, mais j'avoue que je sais pas quoi dire en fait.


Une fiction rigolote. Y'a du Invincible dans le dernier chap non ?

Je dirais quand même que j'ai un peu de mal à situer le ton de cette fiction, qui n'est ni épique (c'pas le but) ni vraiment passionnante, ni vraiment drôle. Ptetre qu'il aurait fallu plus de burlesque, ou à contrario davantage de serieux, je sais pas, juste le sentiment qu'il manque un truc (ouais désolé, c'est pas très constructif comme critique) .

Pas une mauvaise fiction, mais ma foi elle me marquera pas. Même si je sais bien que c'était pas le but.


Seul gros defaut (mais la fiction repose la dessus) : Chichi. Totalement insupportable, comme dans 99% des fictions du Forum en fait (Vicabouc si tu passes par la, t'es dans l'autre %). Je sais que c'pas un modèle dans le manga et que l'animé a contribué à la rendre encore plus insupportable mais j'ai toujours trouvé que la représentation qu'on en faisait était extrêmement exagérée. Dans les faits, je pense sincèrement qu'elle s'en tape que Goku gagne officiellement sa vie.
Avant le Covid je toussais pour masquer mes pets. Maintenant je fait l'inverse.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 13293
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05


Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités