Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Messagepar RMR le Mer Juil 02, 2008 12:40

La transformation en bonbon ne cesserait pas, puisque l'effet est indépendant du corps de Boo.

Cas 01: la blessure. Goku est blessé par un coup de poing de Boo. Quand Boo meurt, la blessure reste (jusqu'à ce que des soins soient donnés). Dans la réalité, c'est comme ça, dans le monde virtuel, pareil.

Cas 02: le bonbon. Goku se fait transformer en bonbon. Boo meurt, Goku reste un bonbon. Dans la réalité, c'est comme ça, dans le monde virtuel, pareil.

Cas 03: l'absorption. Goku se fait absorber par Boo. Boo meurt, Goku mourra aussi puisqu'il est en Boo. La fin de Boo affecte Goku. Mais la fin "mort" est différente de la fin "disparition du virtuel". Dans le cas de la salle d'entraînement virtuel Boo ne meurt pas, seulement, tout ce qui est virtuel en lui disparaît, c'est à dire tout sauf les absorbés.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Gogéta Jr le Mer Juil 02, 2008 16:06

Très intéressant !

Elle est quand même dangereuse cette salle ! Dans le cas où Goku serait transformé en bonbon (le cas 02) le vrai Buu pourrait le faire redevenir humain donc ça va.
Mais dans le cas de Ginue, ça peut être chaud si il arrive à échanger son esprit, ça signifierai à tout les coup la mort du perso virtuel et réel à la fin de la session si j'ai bien compris.

J'ai pas encore lu tout les combats (je n'ai lu que le combat Goku VS C16 et Végéta VS Végéta), il y a de bonnes idées et les combats sont très bien décrit, on imagine très bien les scènes.

Je ne sais pas si ça a déjà été dis, mais peut-on créer un virtuel Shenron, c'est pas un combattant mais ça pourrait servir mais bon c'est pas très réglo, à moins que sa magie ne fonctionne pas en dehors de la salle ?
Suivez-moi sur mon site : Image

Votez pour mon dessin en allant sur le lien ci-dessous et en cliquant sur "j'aime" , c'est rapide et ça ne prends pas plus de 10 secondes (enfin ça dépends de votre connexion :D) Je compte sur vous ! http://www.creads.org/logo-design/Conco ... tion275411
Avatar de l’utilisateur
Gogéta Jr
 
Messages: 124
Inscription: Jeu Nov 03, 2005 12:35
Localisation: Partout !

Messagepar RMR le Mer Juil 02, 2008 16:29

Pour l'échange de corps, il y aurait un moyen de survivre, que l'échange soit refait pour que l'hôte réel récupère son corps réel.

En ce qui concerne les pouvoirs spéciaux, la salle d'entraînement ne raisonne qu'en terme de coût énergétique. Après, elle exécute dans le monde virtuel et sur ceux qui s'y trouvent les effets de ces pouvoirs.

Ainsi, si Goku rentre dans la salle, fait apparaître un Shenron virtuel et lui demande de donner la vie éternelle à Chichi, rien ne se produira. Car les pouvoirs spéciaux n'ont pas d'existence hors de la salle. Quelqu'un d'extérieur ne verrait qu'une fluctuation d'énergie qui de toute façon ne franchirais pas les murs de la salle (sauf accident, cf chapitre "PICCOLO, VEGETA VS BROLY").

Par contre, si Goku entre dans la salle, invoque virtuel Shenron et lui demande la vie éternelle, il l'obtiendra. Et cette vie éternelle restera même en sortant de la salle.

Cependant, jamais nos héros ne penseront à faire un tel usage de la salle, tout comme ils n'ont jamais pensé à demander à Shenron d'avoir droit à 30 vœux. Faudrait pas que les choses deviennent trop facile pour eux.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Think le Mer Juil 02, 2008 18:26

RMR a écrit:Par contre, si Goku entre dans la salle, invoque virtuel Shenron et lui demande la vie éternelle, il l'obtiendra.


Moi je trouve ça dangereux quand même :?
Si Goten ou Trunks invoque le Shenron virtuel - pour s'amuser ou voire la tronche du Dragon par exemple - et que Ginue,la grenouille passe par là, elle pourra se faire exaucer.
Et là bonjour les emmerdes. ça pourrait aussi être n'importe qui qui passe par là et veut se faire exaucer sans chercher les boules de cristal.
:?
Image
Avatar de l’utilisateur
Think
Utilisateur banni
 
Messages: 1029
Inscription: Lun Nov 19, 2007 20:24

Messagepar RMR le Mer Juil 02, 2008 18:27

Heureusement que personne ne pensera jamais à invoquer un Shenron virtuel, tout comme personne n'a jamais pensé à demander au vrai Shenron de rendre tout le monde gentil dans l'univers, dans le manga original.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Think le Mer Juil 02, 2008 18:35

Hmm... Dans le manga,oui... Dans les OAV, c'est une autre histoire. :lol:
Il y a un OAV où Truncks et Gotn cherchent les boules juste pour voir à quoi ressemble Shenron. :?
Image
Avatar de l’utilisateur
Think
Utilisateur banni
 
Messages: 1029
Inscription: Lun Nov 19, 2007 20:24

Messagepar quent68 le Mer Juil 02, 2008 19:17

en plus c'est l'oav du retour de Broly xD
Avatar de l’utilisateur
quent68
 
Messages: 3927
Inscription: Jeu Fév 07, 2008 18:28

Messagepar Gogéta Jr le Jeu Juil 03, 2008 10:15

RMR a écrit:Pour l'échange de corps, il y aurait un moyen de survivre, que l'échange soit refait pour que l'hôte réel récupère son corps réel.


En effet, mais ça serait chaud de le convaincre d'échanger de nouveau de corps.

Sinon je suis d'avis que Goku et compagnie n'invoquerait jamais un virtuel Shenron pour des raisons trop personnel sinon ils l'auraient déjà fait à plusieurs reprises dans le manga avec le vrai Shenron. C'était juste pour savoir si ils pourraient exaucés des voeux, tu as très bien répondu à ma question, merci :wink:.
Suivez-moi sur mon site : Image

Votez pour mon dessin en allant sur le lien ci-dessous et en cliquant sur "j'aime" , c'est rapide et ça ne prends pas plus de 10 secondes (enfin ça dépends de votre connexion :D) Je compte sur vous ! http://www.creads.org/logo-design/Conco ... tion275411
Avatar de l’utilisateur
Gogéta Jr
 
Messages: 124
Inscription: Jeu Nov 03, 2005 12:35
Localisation: Partout !

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar SalagirKiller le Dim Juil 13, 2008 11:01

Dernier chapitre enfin lu ! :)

Gohan vs Broly, un combat très demandé. Je vois que tu as choisi ton camp du Broly faible, c'est ton choix.
L'Association des Fans de Broly arme ses fusils et charges ses mitraillettes. Notre expédition punitive va s'occuper de toi !!!!

J'ai tout bien aimé le chapitre, ca ne me dérange pas que les personnages soient modifiés pour ne pas se poser de question, les power-level sont respecté (enfin Trunks SSJ2 c'est.. particulier... A moins que tu sous entendais le niveau "ascended" que lui et Végéta ont à la sortie de la salle du temps ?)

Pour les autres messages :
:arrow: Gohan ago est effectivement une mauvaise appellation, mais qui s'avère pratique pour le différencier du Gohan namek. Il faut dire qu'il n'a ni la morphologie ni la maturité d'un gamin de 10 ans...
:arrow: Pas OAV, film.
SalagirKiller, alter-ego de Salagir quand il veut pas se connecter avec son propre compte.
http://www.amilova.com/
-What happened on DBZ today ? -They fought some guy.
Avatar de l’utilisateur
SalagirKiller
 
Messages: 36
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Juil 13, 2008 14:14

RMR a écrit:Ses muscles augmentèrent de volume tandis que ses cheveux se dressèrent sur sa tête, sous les yeux ébahis de son homonyme. Virtuel Trunks était super saïyen de niveau 2.

Attention, super saïyen de niveau 2 n'est pas super saïyen 2. Il s'agit bien de ce que tu appelles "ascended" (avec gros muscles).

Merci pour les commentaires, Gogéta Jr et Salagir. (Wouah! J'ai toute la team "DBM" qui me rend visite, dites donc!)
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Think le Dim Juil 13, 2008 19:34

Ben justement pourquoi tu n'y entrerai pas dans la team ?
Tes bonnes idées pour ta fanfic ferait de toi un bon scénariste pour multiverse.
Image
Avatar de l’utilisateur
Think
Utilisateur banni
 
Messages: 1029
Inscription: Lun Nov 19, 2007 20:24

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Dim Juil 13, 2008 21:04

Think... DBM, c'est pas comme un organisation ou je ne sais quoi dans laquelle n'importe qui peut entrer... C'est une oeuvre avec ses propres créateurs...
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Think le Lun Juil 14, 2008 17:40

San999 a écrit:DBM, c'est pas comme un organisation ou je ne sais quoi dans laquelle n'importe qui peut entrer...

Non, effectivement.
Salagir scénarise et Gogéta Jr dessine, on peut difficilement parler d'organisation.
Mais je note ton idée, San999. elle me semble très bonne.
Je crois que je vais la récupérer. :lol:

Sinon, c'est gentil pour le 'n'importe qui'. :!:
Image
Avatar de l’utilisateur
Think
Utilisateur banni
 
Messages: 1029
Inscription: Lun Nov 19, 2007 20:24

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar TRUNCKS le Mer Juil 16, 2008 12:53

Je viens de lire, avec un peu de retard, vacances oblige lol.
Personnellement j'ai beaucoup aimé, l'écriture et toujours aussi soignée et agréable à lire, moi je n'ai rien a dire sur la mise en scène des situations, bravo !
TRUNCKS // RAmar Lv 150
ATHENA // RAmarl Lv 100
NEMESIS // FOnewearl Lv 122
ANGEL // HUnewearl Lv 78
Avatar de l’utilisateur
TRUNCKS
 
Messages: 184
Inscription: Mar Août 28, 2007 13:57
Localisation: Marseille

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Juil 16, 2008 19:57

Ben du coup, vous avez presque aussitôt un nouveau chapitre à lire!

Et oui, vive les vacances et le temps libre, voici déjà un nouveau chapitre de "Versus"!




C-17, C-18 VS 5 METAL COOLER





Le jet flyer que Krilin s’était acheté avec l’argent remporté par C-18 à la vingt-cinquième édition du championnat du monde des arts martiaux s’arrêta dans un emplacement du parking "V.I.P." de la Capsule Corp. Bulma avait donné un accès à ce parking à tout ses amis et donc à la famille de Krilin. C-18 sauta par-dessus la portière après que l’engin fut complètement immobilisé. Krilin, côté passager, sorti de façon plus conventionnelle, en ouvrant et refermant la portière. D’un bon pas, ils rejoignirent l’entrée principale du bâtiment.
-«Tu sais, ça m’est bien égal de rencontrer un C-17 virtuel. Ca me serait d’ailleurs bien égal de rencontrer par hasard le vrai C-17 un jour.» dit C-18.
-«Je suis sûr qu’une fois que tu y seras, ça te fera plaisir de le retrouver.» lui répondit Krilin.
Sa femme s’abstint de répondre. Après un instant de silence, elle reprit.
-«C’est bien parce que tu as longuement insisté sur le fait que cette salle soit "formidable" que je joue le jeu.»
-«Oui, oui.» dit Krilin d’un air las avant d’argumenter:
-«Je t’assure que quand tu y seras, tu t’amuseras bien. Ca fait longtemps que tu n’as pas utilisé à fond tes pouvoirs.»
-«Donc, en résumé, j’entre, et aidé de C-17, j’élimine cinq robots. C’est tout ?»
-«Oui. Mais tes adversaires ne seront pas des rigolos, je te préviens. Un seul Cooler métallique a été capable de faire peiner Sangoku et Végéta réunis. Je me suis arrangé avec Trunks, tout est prêt, tu n’as plus qu’à entrer dans la salle.»
Le couple avançait dans les couloirs de la Capsule Corps. Soudain, Krilin s’arrêta.
-«Je vais aller bavarder avec Bulma. Tu reconnais le chemin, à partir d’ici?»
-«Oui, mais je pensais que tu allais regarder mon combat.»
-«Euh… En fait… Je… Je ne me sens pas d’humeur à jouer les spectateurs d’un combat. Vas-y. Et surtout, amuse-toi bien. Il n’y aura personne pour te regarder. Lâche-toi, pour une fois que tu le peux!»
-«Merci.»
C-18 déposa un baiser sur la joue gauche de Krilin de la même façon qu’elle l’avait fait la toute première fois, après avoir vaincu ses amis avec C-17. Elle avait prit l’habitude de faire ça à chaque fois qu’elle se séparait de son mari. Elle repartit en direction de la salle d’entraînement virtuel, légèrement intriguée par le refus de Krilin d’assister à son combat.

Lorsqu’elle arriva devant cette salle, la porte était ouverte. Elle entra, jeta un coup d’œil dans la pièce qu’elle avait déjà eu l’occasion de voir lorsque Krilin avait affronté virtuel Nappa. Au moment même où elle referma la porte, un décor de collines couvertes d’une herbe bleue sous un ciel vert avec des arbres aux feuillages formant des boules, les ajissas, se matérialisa. Virtuel C-17 se retrouva face à sa sœur. Et cinq virtuels métal Cooler apparurent tout autour, à une vingtaine de mètres de distances.
-«Salut… C-18.» lança virtuel C-17 sur un ton neutre.
-«Oui. Salut. Bon, occupe-toi de ces deux-là, j’éliminerai les trois autres, et tout ça sera réglé.» répondit-elle en lui tournant le dos et en indiquant des cibles du doigt.
-«O.K., mais ne t’étonne pas si j’ai terminé les deux miens alors que tu n’en auras pas finis un seul, et si du coup je tape dans les tiens.» dit son frère avec un sourire malicieux sur les lèvres.
Un frisson parcourut aussitôt le corps de C-18. Des sensations d’insouciance et de tranquillité qu’elle connaissait bien l’envahirent. Ces sensations n’étaient autres que celles qu’elle ressentait quand elle était auprès de son jumeau à la grande gueule. Les paroles de Krilin lui revinrent en tête. "Lâche-toi." Elle éclata de rire, ce qui lui arrivait de plus en plus souvent ces dernières années, alors que seul un ennui profond l’habitait, auparavant.
-«Celui-là, alors! On croirait qu’il me connaît mieux que je ne me connais moi-même.» murmura-t-elle.
Puis elle se tourna vers son allié virtuel avec un sourire en coin.
-«On verra bien. Que le combat commence!»
Et elle développa toute sa vitesse pour fondre sur un Cooler virtuel, volant couchée sur le côté.

Lorsqu’elle arriva sur son ennemi, elle envoya son poing droit qui fut arrêté par la main métallique de son adversaire. Son autre poing fut bloqué de la même façon. Elle cogna alors le plexus de son adversaire virtuel avec son genou, et il fut projeté dans une colline où il s’écrasa. Mais il sauta aussitôt sur ses jambes et fila vers le cyborg 18 qu’il frappa d’un coup de queue fouetté. C-18 tomba jusqu’au sol où elle se rattrapa avec ses quatre membres.
-«On ne rigole pas chez les machines extra-terrestres, dites donc.»
Un coup de pied dans le dos la fit racler le sol.
-«Vous pensiez que nous allions gentiment attendre chacun notre tour?» dit l’auteur du coup de pied, un second virtuel métal Cooler qui ouvrit et referma son poing dans un grincement métallique.
-«C’est étrange, mais ils ont l’air plus fort que le super saïyen. Soyons prudent.» répliqua le Cooler virtuel premièrement attaqué.
Virtuel C-17 s’était dressé devant un autre de leurs adversaires. Il avait les doigts repliés à la jointure des deux premières phalanges, crispés, et il frappait frénétiquement le visage et le torse de son ennemi avec des coups directs des paumes de ses mains. Sa cible était submergée par les attaques et ne parvenait pas à riposter. Elle recula d’un seul coup et envoya un uppercut vers virtuel C-17 qui l’esquiva nonchalamment d’un petit mouvement, les mains rangées dans les poches. La jambe du cyborg de Géro surgit derrière son adversaire, le frappa à la nuque et l’envoya au sol où il s’écrasa en formant un cratère. Un virtuel Cooler qui n’était pas encore intervenu envoya son poing vers le cyborg 17 virtuel. Celui-ci bloqua le coup en coinçant le bras de son agresseur entre son bras et son avant-bras droit. Un sourire malveillant illumina le visage de virtuel C-17 qui leva son poing libre devant le Cooler virtuel paralysé. Mais le deuxième bras de l’effigie métallique du frère de Freezer vint écraser le nez de son adversaire qui chuta de quatre mètres avant de se stabiliser.
-«Ils en ont dans le ventre, ces batards.» déclara le cyborg 17 virtuel.
Le dernier virtuel métal Cooler avança de son pas au bruit caractéristique.
-«Vous n’êtes pas des saïyens et sûrement pas des humains. D’où sortez-vous pour ainsi oser vous mettre en travers de notre chemin?»
-«Mauvaise réponse, on est des humains.» lança virtuel C-17, hilare.
-«Nous sommes également des cyborgs.» précisa la voix féminine de C-18 juste derrière leur interlocuteur.
Celui-ci n’eut pas le temps de réagir. Il vit un poing surgir à droite de sa tête et un autre à gauche. Le cyborg de la Terre avait croisé ses bras et exerçait maintenant une pression sur le cou de son adversaire. Celui-ci s’agita vainement et son cou finit par émettre un craquement sinistre tandis qu’il formait un angle étrange. C-18 s’éloigna pour observer l’impact du coup sur cette machine dont elle ignorait la résistance. Le Cooler virtuel resta immobile quelques instants. Puis son cou s’agita, comme si des insectes bougeaient en dedans. Le cou finit par se redresser.
-«Nous sommes immortels.» déclara l’un d’entre eux.
C-18 passa une main dans ses cheveux et avança vers celui qui avait parlé.
-«Votre endurance est sans fin?»
-«Nous, c’est notre réserve d’énergie qui l’est.» poursuivit la voix malicieuse du frère de C-18 qui marchait aussi vers le même ennemi, mais du côté opposé. Un sourire s’étala sur leurs visages.
-«Haaaaaaaaa!» crièrent-ils en avançant et rabattant leur bras au rythme des tirs de kikohas, poursuivant le cri aussi longtemps que l’attaque.
C-18 sentit une exaltation peu ordinaire la gagner, tandis que l’énergie fusait de ses bras sans relâche. Les quatre autres virtuel métal Cooler se mirent en garde et fondirent par groupe de deux sur les cyborgs de la Terre. Ces derniers envoyèrent un dernier rayon dans l’enfer enfumé qu’ils avaient créé et se défendirent contre les agresseurs. C-18 attrapa l’un de ses adversaire par le bras et l’écrasa dans le second. Celui-ci se remit rapidement du choc et passa une main derrière la tête de C-18. D’un revers, il la jeta en bas d’une colline. Virtuel C-17, quant à lui, envoya rouler par terre un assaillant d’un grand coup de pied. Mais le second le tacla sur sa jambe d’appui et il s’étala dos contre terre. Le guerrier métallique l’écrasa en frappant avec son pied, fissurant le sol autour du cyborg. Puis, d’un autre coup de pied, il le jeta au loin comme un vulgaire ballon. La femme cyborg et son compagnon virtuel se redressèrent, chacun de son côté, couvert de poussières. La cible de leurs assauts énergétiques d'avant avait été réduite en pièces détachées. Mais des filins métalliques s’agitèrent aux extrémités, se rejoignant les uns les autres, et la créature se reforma entièrement.
-«Ca risque de devenir lassant.» lâcha un virtuel C-17 contrarié.

C-18, le visage fermé, s’épousseta des deux mains avant de jeter un regard glacial sur un virtuel Cooler qui présentait un défaut dans sa garde. Elle se jeta sur lui et lui frappa la hanche d’un coup de pied qui le propulsa hors de portée. Un guerrier virtuel métallique surgit au dessus d’elle. Il descendit à sa rencontre et elle s’envola vers lui. Leurs poings se percutèrent l’un l’autre. Mais d’un rapide mouvement de la main, C-18 saisit son poignet et jeta son adversaire contre son genou avant de le laisser choir. De son côté, virtuel C-17 avait frappé de son poing le ventre d’un ennemi avant de frapper son dos d’un coup de coude, se défaisant momentanément de lui. Un virtuel Cooler l’interpella sur sa gauche.
-«Montre-moi ce que tu vaux!» lui avait-il dit.
Virtuel C-17 posa sa main sur le visage du bavard et une explosion se fit entendre. La cible fut jetée au loin tandis qu’un petit filet de fumée s’échappait de la paume de la main du cyborg de la Terre.
-«Leur niveau a largement baissé depuis tout à l’heure, c’est bizarre.» se dit-il avant de frapper un autre métal Cooler virtuel.
-«Leurs gardes présentent toujours une faille.» dit C-18 avant de donner un coup de poing dans l’un de ses ennemis.
Un virtuel métal Cooler se tenait près de virtuel C-17 et de C-18 qui s’était sensiblement rapprochés au rythme de leurs attaques. Ils frappèrent simultanément cet ennemi d’un coup de pied au torse et il vola en arrière. Mais il s’immobilisa.
-«Nous vous avons juste emmenés là où nous voulions.» dit-il.
Les cyborgs regardèrent autour d’eux. Ils étaient entourés par les cinq virtuels métal Cooler. Ils se trouvaient dans ce qui pourraient être les centres de cinq des six faces d'un cube dont le centre se trouverait au niveau des cyborgs, ne laissant que le sol comme issue. Ils tendirent chacun une main vers leurs adversaires.
-«C-18.» dit virtuel C-17.
-«Oui.» répondit C-18 en hochant la tête.
Des salves d’énergie plurent sur les cyborgs. Les clones métalliques de Cooler poursuivirent leurs attaques pendant une minute. Lorsque les explosions cessèrent, une sphère bleutée apparue. Virtuel C-17 avait érigé un bouclier autour de lui et de sa sœur qui s’était rapprochée. La protection disparut devant les visages furieux des virtuels métal Cooler.
-«Ne pense-tu pas qu’ils méritent de voir notre vraie force?» demanda virtuel C-17.
-«Je suis d’accord. Après tout, quand ils s’y mettent à deux ou trois contre un, ils arrivent quand même à nous toucher.» répondit sa jumelle.
-«Vous ne vous moquerez pas de nous très longtemps!» crièrent à l’unisson leurs ennemis.
Le cyborg numéro 17 virtuel apparu devant un virtuel métal Cooler et son bras traversa le torse de son ennemi qui ne put retenir un cri de surprise. L’agresseur retira son bras sous le regard stupéfié de l’être de métal. Celui-ci se reconstitua sans attendre. Virtuel C-17 le transperça une seconde fois de la même façon.
-«Je me reconstituerai encore et encore!»
-«Intéressant. Moi, je peux te perforer encore et encore. Mais ce scénario ne m’emballe pas trop, je dois dire.»
-«Et puis vous n’êtes pas fait en plastique.» ajouta-t-il en pensées, en sentant la douleur se diffusant depuis sa main.
Le cyborg de la Terre saisit le crâne de son adversaire de sa main gauche et avec sa main droite, après s’être concentré, il lui trancha la tête. Il la prit entre ses deux mains et la détruisit par une forte propulsion d’énergie. Comme il s’y attendait, son ennemi entreprit de se reconstituer. Il posa une main sur son torse, une autre sur son ventre, et envoya deux rayons d’énergies concentrés qui finirent par le transpercer. Il recommença à deux autres endroits.
-«Ca suffit comme ça!» cria un autre métal Cooler virtuel qui se rua sur virtuel C-17. Mais les deux moitiés de son corps se mirent à chuter, il avait été coupé en deux. Virtuel C-17 eut le temps de voir un disque d’énergie disparaître dans le ciel.
-«Le kienzan, hein? Tu n’as pas perdu ton temps, C-18, à ce que je vois.»
-«Hein?»
-«Euh… Je veux dire que tu as bien assimilé cette technique qui est présente dans notre mémoire informatique.»
Les trois autres métal Cooler virtuels partirent aussi à l’assaut de virtuel C-17. Mais C-18 leur barra la route en envoyant une large attaque d’énergie d’un grand mouvement du bras. Pièce par pièce, virtuel C-17 annihila son ennemi qui se reconstruisait trop lentement. Les jumeaux se rassemblèrent.
-«Preuve est encore faite que je suis le plus grand de tout les guerriers.» lança virtuel C-17.
-«Même la technologie extraterrestre n’arrive pas à ma cheville.»
C-18 prit appuie sur le visage de virtuel C-17 pour prendre son élan et se jeta sur un adversaire. Elle attrapa son poing droit dans sa main gauche et utilisa la force de ses deux bras pour donner un coup de coude dans le visage de son ennemi. Puis, avant qu’il ne riposte, elle se dirigea vers un autre, isolé, qu’elle découpa en trois avec l’aide de deux kienzans. Puis elle enchaîna les attaques tranchantes et le réduisit en morceaux qu’elle transforma en poussière d’un rayon d’énergie.
-«Mon visage n’est pas un starting block.» protesta virtuel C-17.
-«Enfoirés! Nous vous le ferons regretter chèrement.» crièrent les métal Cooler virtuels.

C-18 fonça sur le plus proche. Mais au moment de le frapper, il disparut. Réapparu derrière elle, il la frappa de ses deux poings réunis. Un autre Cooler virtuel apparut en dessous d’elle et la reprojeta d’un grand coup de pied. Par déplacements instantanés successifs, les deux se mirent à passer C-18 à tabac, esquivant les coups qu’elle parvenait à placer.
-«C’est pas bon, ça. Je vais devoir lui donner un petit coup de main.» dit virtuel C-17.
Mais le dernier virtuel métal Cooler apparut devant lui et enfonça son poing dans son corps. Le cyborg de la Terre tenta de riposter, mais l’insaisissable robot à l’image de Cooler se mit également à utiliser la téléportation. Les deux cyborgs n’en menaient pas large. Ils ne pouvaient rivaliser avec la vitesse que cette technique conférait à leurs ennemis. Par pure chance, C-18 parvint à parer un coup. Elle jeta aussitôt une gigantesque sphère d’énergie par terre, soulevant un énorme nuage de poussière. Ainsi à l’abri des virtuels métal Cooler, elle rejoignit son frère. Les deux cyborgs, couverts d’égratignures, avaient le souffle court. Lorsque la poussière se dissipa, ils se tenaient dos-à-dos. Ils jetèrent leurs bras dans toutes les directions, envoyant des kikohas dans tout l’espace disponible. Rapidement, un vituel Cooler dû s’arrêter dans ses déplacements pour se défendre contre les attaques. Puis les deux autres firent de même. Les cyborgs profitèrent de leur énergie infinie pour poursuivre leur attaque sans failles, concentrant les coups sur leurs trois ennemis dévoilés. Puis, lorsqu’ils furent lassés, ils se jetèrent dans la confusion générale sur l’un de leurs adversaires. Chacun des deux cyborgs de la Terre l’attrapa fermement à un bras. Puis ils se jetèrent de toute leur vitesse vers le sol où ils le laissèrent s’écraser. Ils envoyèrent chacun un rayon dans le ravin formé par la chute du métal Cooler virtuel et le tinrent jusqu’à ce qu’une explosion secoue les entrailles de la planète. Certains d’être débarrassés de celui-là, virtuel C-17 et C-18 se tournèrent vers les deux derniers.
-«Deux contre deux, ça va être sympa, maintenant.» ricana le cyborg virtuel.
Chacun se choisit un adversaire qu’ils mitraillèrent de coups. Ceux-ci ne pouvant plus s’entraider, ils furent impuissants face aux cyborgs qui les détruisirent sans pitié.
-«Pffff! Ca aura été longuet comme combat.» se plaignit C-18.
-«Et mes vêtements sont fichus. Enfin, ce n’était pas désagréable non plus de faire un peu d’exercice.»
Ce n’était rien de le dire. Malgré les quelques difficultés rencontrées, C-18 s’était énormément amusé à redéployer ses pouvoirs de cyborgs.
-«Fin de la session d’entraînement virtuel.»
La nouvelle Namek disparut laissant C-18 et C-17 dans la salle d’entraînement virtuel. C-18 serra les poings en voyant son jumeau.
-«Fin de la session d’entraînement virtuel.»
-«Cybernétique, je veux bien, mais virtuel, quand même pas.» lança C-17 avec un sourire d'excuse.

-«Je m’en doutais.» lâcha C-18.
-«Quand tu as dis que je n’avais pas perdu mon temps, tu n’aurais pas dû savoir que du temps s’était écoulé depuis le Cell Game si tu étais virtuel. Je peux savoir ce que tu fabriques ici?»
-«C’est le petit autrefois chauve qui…»
-«Il s’appelle Krilin.» le coupa sèchement C-18.
Les yeux de C-17 s’élargirent sous la surprise. C-18 n’avait jamais trouvé problématique ses façons peu courtoise envers qui que ce soit.
-«Euh… Oui. Krilin est venu me voir.»
-«Tu es indétectable. Comment aurait-il pu te retrouver de son propre chef?»
-«Il semblerait que Géro ait mis une puce dans le corps de ses cyborgs pour pouvoir nous localiser si nous fuyons. La femme du… enfin… Bulma quoi… Elle connaît la fréquence de cette puce depuis qu’elle a réparé C-16. Elle avait prélevé la sienne pour l’étudier. Elle m’a offert de retirer cette puce aujourd’hui, et j’ai accepté.»
-«Tu as accepté en échange de jouer cette mascarade de guerrier virtuel dans cette salle?»
-«Non, elle ne m’en a parlé qu’une fois arrivé ici. Soit dit en passant, la tienne t’a été retirée depuis longtemps, un jour où tu as eu besoin de ses talents de mécanicienne. Pour ta grossesse…»
-«…»
C-18 décida d’ignorer la réflexion indirecte sur son mariage.
-«Comment se fait-il que je ne t'ai pas vu en arrivant dans la salle?»
-«J'étais adossé au pilier central, du côté opposé à l'entrée.» dit C-17 qui comprit qu'il ne servirait à rien d'insister sur la question du mariage et qui décida de poursuivre son récit.
-«Il m’a demandé de venir faire ce combat dans cette salle dont il m‘a expliqué rapidement le principe, en me demandant de garder pour la fin la surprise de ma réalité.»
-«Keuf ! Je comprend mieux pourquoi il n’a pas voulu assister au combat. Il n’a surtout pas voulu assister aux retrouvailles qu’il pensait être émouvantes et ne voulait pas m’empêcher par sa présence de te tomber dans les bras… »
-«Il est spécial, ton mari…»
-«…»
C-18 reprit:
-«Ca ne m’explique toujours pas comment tu t’es laissé convaincre.»
-«C’est Krilin qui m’a dit que je serais un cadeau pour ton anniversaire. J’ai bien rigolé, ce qui l’a vexé, je crois. Mais j’ai accepté. J’étais trop intrigué. C’est notre anniversaire, aujourd’hui? Qu’est-ce que tu es allé lui raconter?»
-«Rien, justement. Je lui ai dis que je n’avais aucun souvenir de ma vie antérieure.»
-«Et il t’a cru?»
-«Je ne sais pas, mais il a décrété que ce jour-ci de l’année serait ma nouvelle date d’anniversaire. Tu sais quel jour on est?»
-«Le 17/M. Le Cell Game?»
-«Oui. Mais ce qui intéresse Krilin dans cette date, c’est surtout que nos bombes nous ont été retirés ce jour-là. Il dit que c’est le jour de ma renaissance…»
Les deux cyborgs ne dirent plus rien pendant quelques instants, les yeux dans le vague. Leurs vies se résumaient en trois périodes, l’avant, le pendant, et l’après. L’après avait débuté un 17/M, huit ans plus tôt. C-17 posa sa main sur l’épaule de C-18.
-«Tu n’as pas l’air de vouloir l’admettre, mais tu as beaucoup changé. C’est pour ça que tu ne voulais pas me voir, hein? Je ne te juge pas. De mon côté, après le Cell Game, j’ai voulu me ressourcer en m’isolant dans la nature. J’y suis toujours. J’ai pas l’électricité, c’est nul, hein? Dans mes bons jours, je descend en ville où je montre que je suis le numéro un dans les salles de jeux vidéos. Nous avons suivi chacun notre route.»
C-18 laissa échapper un petit sourire.
-«Nous ne nous reverrons plus, hein?» demanda-t-elle.
-«Oui.»

Les cyborgs sortirent de la salle et parcoururent l’immense Capsule Corp. Ils ne croisèrent ni Bulma, ni Krilin. Ils reconnurent Végéta à un moment, mais il s’éclipsa dans un couloir latéral.
-«J’arrive pas à y croire! Même le prince des saïyens joue cette stupide comédie. Vous vous êtes tous bien ramollis au contact de Sangoku et de ses amis.»
C-18 donna un léger coup de coude dans les côtes de C-17.
-«Ben toi, tu n’as pas changé, et ce n’est pas un compliment.»
C-17 était mieux placé que quiconque pour savoir qu’elle n’en pensait pas un mot. Ils arrivèrent à la sortie de la capsule corp. C-17 amorça un mouvement d’envol. Il dit:
-«Bon, je vais aller fêter mon "anniversaire" avec C-16. D’ailleurs tu as le bonjour de sa part.»
-«Comment?!»
Trop tard, le cyborg avait disparu dans le ciel. C-18 marcha jusqu’au jet flyer où elle s’installa, côté passager cette fois. Elle allongea son fauteuil et se perdit dans la contemplation des nuages. Lorsque Krilin reparut dix minutes plus tard, C-18 se redressa et déposa un baiser sur son front, rompant avec l’habituel baiser sur la joue gauche.
-«Je t’interdit de me demander comment ça s’est passé.»
-«Ah… Bon… Je comprends.» bafouilla un Krilin contrarié dans ses projets.




A suivre.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités