Kuroki, un autre fic...

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Kuroki, un autre fic...

Messagepar Le Chauve le Mar Juil 19, 2005 20:14

Cette fic prend en compte les évènements de "DBNS, Epilogue", mais je n'appelerais pas ça une suite...

En tout cas si vous êtes adeptes de fics où un héros insipide fusionne 3 fois et se transforme en SSSJ627 en terassant un pseudo-méchant sans psychologie et sans histoire avec un Genkidama Rasengan en sauvant la Terre pour la 72ème fois et en rescussitant tous ses amis morts... vous vus êtes trompés d'adresse 8) L'esprit de Kuroki (haha jeu de mots -_-'' ) c'est de l'action bien sûr, mais surtout, je veux chercher à développer l'histoire et les personnages le plus possible, c'est une des raisons qui expliqueront la longueur des délais entre chaque châpitre. Sur ce on ferme les rideaux, on colle ses fesse au fond de son siège et on s'arme de pop-corn : bonn lecture (ou pas >_<) :wink:

KUROKI

Châpitre 1
Mauvais rêve
悪夢


On ne vit qu'une fois... C'est un fait. Une vérité indéniable. Pourtant, ce principe fut autrefois détourné : des objets en forme de sphère et au nombre de 7, appelés Dragon Balls, permettaient une fois réunis, de réaliser trois voeux. N'importe lesquels. Même celui-ci de rendre la vie... Des personnes en découvrirent un jour l'existence, et s'en servirent pour faire le bien. Mais ils finirent tout de même par mourir un jour... Leur esprit fut enfermé dans des stèles, à l'intérieur d'une pyramide. Par la suite, les hommes se mirent à rechercher les Dragon Balls, mais pour des raisons beaucoup moins nobles. Une scientifique du nom de Bulma Brief avait conçu un radar capable de détecter les signaux électriques émis par ces boules... Son invention lui valut d'être assassinée. D'abord, seules quelques personnes les recherchaient, mais l'avancée de la technologie permettait de fabriquer des détecteurs toujours plus perfectionnés à partir de l'original, qui étaient vendus sur le marché noir. Très vite, ce furent des petites bandes, puis des groupuscules, puis des organisations plus importantes, puis des communautés entières qui cherchèrent à s'approprier les Dragon Balls. Ensuite, le Dragon Radar fut utilisé comme matériel militaire.

En l'an 1127, une guerre sanglante éclata, et après plus d'un siècle de combat, en 1249, un général réussit à réunir les 7 boules magiques et invoqua le dragon Shenron, auquel il demanda la vie éternelle d'abord, puis l'extermination de tous ses opposants ensuite. Mais ce second voeu ne fut pas réalisé... Le dragon hurla de douleur, s'illumina, puis vola en éclat... Les Dragon Balls étaient transformés en pierre, et réduits en poussière. Le combat interminable qui coûta la vie à plus de trois milliards de personnes et détruisit la plupart des forêts et rivières n'avait servi qu'à satisfaire les caprices d'un seul homme...

Mais il n'est pas dans la nature des humains d'assumer leurs erreurs. Car une communauté avait brillé par son absence dans ce conflit insensé : les Sarunins. Les hommes ayant la particularité physique d'avoir une queue de singe. Cette epèce était naturellement pacifique, et bien que certains humains refusaient également cette guerre, ceux qui avaient fait couler le sang pour servir leurs interêts rendirent les Sarunins responsables de la décadence de l'humanité... Et ces derniers devinrent très vite des boucs émissaires...

" Rejoindre les rangs des Sarunins est un crime passible de mort !
Porter assistance à un Sarunin, quelque soit la situation, est passible de prison à vie !
Toute liaison amicale ou affective avec un Sarunin est prohibée !
etc."

Bien sûr, les Sarunins qui avaient le malheur d'être capturés étaient torturés, humiliés en public, avant d'être exécutés. Mais loin de s'appitoyer sur son sort, cette noble race se réfugia là où les humains n'iraient pas les chercher pour les exterminer... sous terre. Et l'espèce prospérait et se développait avec des idéaux et une culture propre, loin des préjugés et de la barbarie. Dans la cité d'Arata, tout le monde vivait en harmonie... Mais il fallait bien s'approvisionner à l'extérieur en minerais et en nourriture, ce qu'il n'y avait pas vraiment en abondance, sous terre... Et en fin de compte, cette vie n'était pas celle méritée...

7 avril 1788. Dans les plaines enneigées de Chiyuki, un jeune Sarunin de 22 ans, aux cheveux noirs et à la veste grise, ainsi que son meilleur ami âgé de 20 ans, aux cheveux blancs, muni d'une épée et portant au bras gauche un anneau métalique gravé, couraient pour échapper à la horde de fanatiques qui les avait pris en chasse. Pour les humains, chasser du Sarunin, c'était comme traquer du gibier... Leurs "proies" étaient plus fortes physiquement, mais trop peu nombreuses... Les deux traqués trouvèrent refuge dans une cavité, leurs poursuivants espérant que le lapin les mènerait à son terrier. L'un des humains s'approcha doucement de la cachette... Le Sarunin aux cheveux blancs l'aggripa, plaqua sa main gauche devant la bouche du chasseur et lui mit son épée sous la gorge. L'autre Sarunin, appercevant tout un groupe à quelques centaines de mètres de là, conseilla à son ami d'éliminer le prisonnier, par précaution... Mais le bras du jeune homme resta comme paralysé. Le pauvre garçon n'avait jamais tué qui que ce soit. Il n'avait pas le mental nécessaire... Il était faible, si faible, trop faible... L'autre lui prit l'épée des mains et exécuta l'humain, mais se crispa brusquement peu après, avant de s'écrouler dans la seconde qui suivit. Sa queue était parcourue par un puissant courant électrique... Puis une seconde décharge frappa de plein fouet lla même cible, affaiblie par le premier coup, mais dans le dos cette fois. Il était déjà à moitié mort et ne put que conseiller à son camarade de prendre la fuite...

Ce dernier comprit enfin, en voyant l'interrupteur que l'humain tenait dans sa main gauche : un signal de détresse. S'il l'avait tué de suite, ce chasseur n'aurait peut-être pas eu le temps de prévenir les autres. Ses sentiments et sa faiblesse d'esprit étaient seuls responsables de cette situation. Alors qu'il s'apprêtait à s'enfuir en emportant le corps affaibli de son ami, un 3ème décharge frappa et acheva celui-ci.

Il vit alors, à une centaine de mètres de là, un tireur embusqué tout de blanc vêtu, et tout un groupe d'humains se dirigeant vers lui à vive allure. Ces monstres connaissaient les faiblesses de leurs proies par coeur, depuis le temps... Voyant le corps inerte de son ami, son regard vitreux et le filet de sang qui coulait de sa bouche, le jeune homme décida de suivre son conseil. Ne prenant pas la peine d'emporter son corps, il frappa de toutes ses forces dans le sol pour soulever un épais nuage de neige qui lui permit de s'enfuir sans être suivi...

Au moment où le poing frappa le sol... Je me réveillai enfin. Ce n'était qu'un rêve... Ce rêve me rappellait sans cesse ma faiblesse passée... Les inscriptions sur l'anneau que je portais au bras irradiaient, comme à chaque réveil. Cet enfant qui prit la fuite, laissant le corps de son meilleur ami à ses bourreaux... C'était moi, un an plus tôt.

à suivre...
Dernière édition par Le Chauve le Mar Nov 17, 2009 22:41, édité 8 fois.
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar Salagir le Mar Juil 19, 2005 21:29

J'ai lu (alors que j'ai tjrs pas lu l'autre ahahaha)

Je pense que tu devrais relire et retoucher toute la deuxième partie, elle contient beaucoup de phrases assez ambigues et peu compréhensibles, une petite retouche de la narration ne serai pas inutile je pense.
Sinon c'est bien parti. :)

Note: j'ai commencé à retoucher à ma fanfic, le prochain chapitre d'Hanasia est commencé ! A bientot alors... :p
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1273
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Messagepar Le Chauve le Mar Juil 19, 2005 22:36

En effet, certaines phrases sont ambiguës :P C'est surtout parce que j'ai volontairement tu les noms des personnages, ce qui me force à utiliser des périphrases, alors forcément au bout d'un moment je me répète un peu :? Toutefois j'en ai corrigé certaines...
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar Chocoloutre le Mer Juil 20, 2005 15:10

Je fini de lire l'épilogue et je commence celle là, promis :) Tu as le droit de m'engueuler si j'oublie :P

EDIT : finalement, Goku et la bande me fatigue, je fini pas l'épilogue... Par contre, à quand la suite de celle-là ? C'est très bien parti :D
Avatar de l’utilisateur
Chocoloutre
 
Messages: 4541
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Messagepar Le Chauve le Jeu Juil 21, 2005 23:41

finalement, Goku et la bande me fatigue, je fini pas l'épilogue...


Bah tu sais quoi... Ca m'étonne qu'à moitié, le châpitre 3 de l'épilogue est relativement ennuyeux, mais tu sais comment ça finit de toute façon :P Pour ceux qui n'auraient pas bien compris, j'ai édité le dernier § du châpitre ci-dessus pour le rendre plus explicite, je vais revisiter le châpitre encore une fois puisque Salagir ne semble rien comprendre à ce qui se passe (il chipotte un peu aussi :p)

edit : voilà j'ai relu tout le châpitre et corrigé pas mal de phrases dans le passage de la poursuite... Salagir, relis-le, je pense que certains détails te sembleront plus clairs, comme l'anneau ou l'histoires des "charges" :)

Pour le prochain châpitre... Je suis pa sûr, j'étais tellement impatient de commencer cette fic que j'ai peut-être publié le 1er châpitre un peu prématurément... Mais j'y travaille quand même, je vois à peu près le scénar du prochain châpitre (la vraie intrigue va enfin commencer)
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar Le Chauve le Ven Juil 29, 2005 15:31

Je vous ai fait attendre longtemps, mais enfin le voici, il est tout beau, il est tout chaud, c'est le châp 2^^
Châpitre 2

Kyôjô
キョウジョウ

7 Avril 1789

Je n'avais jamais compris pourquoi cet anneau brillait de la sorte depuis la mort de Nezumaru. Au début je m'imaginais que son âme l'utilisait pour communiquer avec moi, mais je me rendit bien vite compte que ce n'était pas la bonne raison. Je ne croyais plus en la magie depuis ce ce jour. Je ne croyais plus en rien. J'avais longtemps rêvé d'un monde où humains et Sarunins pourraient vivre en harmonie sur cette belle planète. Qu'un jour, nos différences serviraient à rapprocher nos deux peuple, et non à les éloigner. Tout ça n'était que chimère. Il n'y a de place que pour une seule espèce dominante, et il était temps que ces stupides humains nous rendent la place qui nous était due. Mais le problème était toujours le même : nous étions trop peu nombreux. A dix petits millions contre huit milliards, le combat était trop inégal. Mais pas question d'errer dans ces galeries étroites et sombres pour l'éternité.

Tous les livres d'histoire humaine parlaient d'un héros qui aurait - soi-disant - sauvé la Terre de destruction à de nombreuses reprises. Il était vénéré comme un Dieu, tout le monde écoutait ce qu'il disait, sans même se demander si c'était vrai ou non. Son nom m'échappait, c'était Sa... Salan ? ou Patan ? Enfin bref, peu importait. Le 28 janvier de l'an 810, il fit une déclaration que tout le monde crut bien évidemment. Néanmoins, cette fois, ce n'était pas lui qui avait «sauvé la Terre». Plusieurs personnes se seraient sacrifiées dans une pyramide au beau milieu du Désert du Sud, ce jour là, empêchant ainsi une gigantesque comète de heurter la planète bleue. Les esprits de ces héros auraient été enfermés dans des stèles...

Cela m'avait toujours intrigué : comment des humains pouvaient-ils se soucier du bien-être de leur planète ? Mais surtout, comment lui avaient-ils, par leur seul sacrifice, épargné un destin tragique ? Ils devaient posséder une puissance colossale qui le leur permit, d'une façon ou d'une autre. Depuis plusieurs semaines, je m'étais mis en tête de quitter Arata pour retrouver les esprits de ces surhommes. Si nous arrivions à utiliser cette puissance, nous serions peut-être en mesure de combattre nos ennemis sur un pied d'égalité. Le rêve que je venais de faire acheva de me convaincre.

Je sautai du lit, enfilai mon T-Shirt, avalai ma barre protéinée, et sortis de la chambre. Mais je m'arrêtai brusquement, arrivé au niveau de la porte de la chambre voisine. A l'intérieur de la pièce, j'entendais des bruits étrange... Puis la porte s'ouvrit brusquement, libérant un fauve qui me sauta dessus en s'agrippant à mon cou.

«KYÔÔÔJÔÔÔ !! Tu as bien dormi ?!!»

Ce "fauve"... c'était Kina, 19 ans, la petite sœur de Nezumaru. Amoureuse de moi depuis toujours, elle souriait tout le temps. Les humains avaient pris ses parents d'abord, son frère ensuite : j'étais sans doute la seule personne importante pour elle, à présent. Ce n'est pas par pitié que j'avais choisi de l'héberger, mais parce que lui, il l'aurait voulu...

«Kinaaa ! grognai-je. Essaie un jour de te réveiller sans m'agresser !»

La repoussant d'une main en détournant mon regard de ses yeux pourpres pas aussi pétillants ni remplis de joie de vivre que semblait l'indiquer son sourire, je me relevai et me dirigeai vers la sortie, quand une autre voix m'interpella.

«Tu es donc vraiment décidé à partir ?»

Ça, c'était Jin, mon frère de 13 ans. Papa et Maman étaient morts alors qu'il n'avait que 6 ans, ça l'avait beaucoup marqué. Mais il avait appris à se débrouiller, et c'était le seule personne en qui j'avais encore vraiment confiance.

«Oui, je ne veux plus attendre... Qui m'aime me suive, que les autres continuent leur vie misérable ici.

-Moi je t'aime !! répondit Kina dans la seconde qui suivit, toujours avec le même sourire. Je peux te suivre ?!

-Fais comme tu veux, mais sois prévenue : je ne veux pas que tu ouvres la bouche sans que je t'en donne la permission, une fois qu'on aura quitté la cité, compris ?

-En tout cas, très peu pour moi... marmonna Jin. Depuis l'âge de 10 ans, je vais dehors toutes les semaines, j'ai ma dose, et puis je déteste pas la vie ici moi.»

Préférant ignorer ces paroles désolantes, je sortis à pas vifs, suivi par Kina. Après avoir marché de longues minutes dans ces étroites galeries, nous arrivâmes à un escalier en collimasson, menant au centre d'une salle circulaire, dans les parois de laquelle étaient creusés douze tunnels, menant tous à des régions à la surface. Malheureusement, aucun ne donnait sur le Désert du Sud, devenu trop fréquenté depuis que ce Sazan ou ce Laban ou ce je-ne-savais-quoi, en avait parlé. Une carte du monde, avec inscrits les endroits où débouchaient les différents tunnels, était dessinée sur le sol. Alors que je cherchais l'endroit le plus proche possible du Désert du Sud, Kina ne trouva rien d'autre à faire que de me perturber en ouvrant la bouche, tout en souriant. Ce sourire qui m'agaçait plus qu'autre chose.

«Alors ? On va par où ?

-Tais-toi, je réfléchis... Mh... le nord de Gokumu peut-être...

-Trop froid ! répliqua-t-elle immédiatement. Le Canyon de Klamai conviendrait mieux. Il est plus proche du Désert du Sud et il y a plus de ressources. Et puis dans ce type de région on rencontrera moins de chasseurs !

-Oui… tu as raison, ça me paraît mieux.

-Merci, Kyôjô ! Je n'ai pas envie d'être un boulet, tu sais ! Mon frère ne voulait jamais que j'aille avec lui quand il allait à la surface, mais je...

-La ferme !!! hurlai-je en lui coupant la parole. »

L'énervant sourire de la jeune fille s'effaça brusquement, pour laisser place à un air ahuri, mais réapparut quelques secondes plus tard. Je n'aimais pas qu'on me parle de Nezumaru.

Suivant malgré tout ses conseils, nous nous dirigeâmes vers le tunnel menant au Canyon de Klamai. Deux soeurs jumelles d'une quinzaine d'années en sortirent. Elles portaient chacune trois paniers sur le dos et sous les bras, remplis de fruits, légumes, céréales, et autres denrées. Des denrées qu'on ne trouvait d'ailleurs pas dans la régions d'où elles revenaient.

«Vous ne devriez pas vous aventurer trop loin, les filles. leur rappelai-je. Vous êtes encore jeunes... et les humains apprécient les proies faciles...

-On n'est pas allées très loin, tu sais. répliqua l'une d'elles. Apparemment, ils ont trouvé le moyen de faire pousser des récoltes dans la région. Les humains se développent plus rapidement qu'il n'y paraît.

-Vous devriez faire attention. poursuivit sa sœur. Il y a de la nourriture plus abondamment, certes, mais les chasseurs sont du coup plus nombreux. Mais ils restent loin de la crevasse, vous pouvez sortir sans crainte.

-Merci de vos conseils... Mais ce n'est pas des vivres que nous allons chercher, cette fois... D'ailleurs, nous ne reviendrons pas avant plusieurs jours, voire semaines, je pense.»

Kina et moi commençâmes à courir le long du tunnel qui montait doucement. Une heure plus tard, nous voyions enfin la lumière du jour. À la sortie, le vide s'étendait sous nos pieds… et des prises étaient creusées dans la roche à droite pour nous permettre de remonter la falaise discrètement.

« Aah, j'ai proposé cet endroit mais j'avais oublié que la sortie était si dangereuse… »

Après avoir atteint le bord de la crevasse sans encombre, Kina soupira un grand coup, comme si elle venait de livrer un combat particulièrement éprouvant. Pendant ce temps je scrutai l'horizon, le temps d'adapter ma vue à la lumière du soleil. Une lumière si belle et si pure, dont nous étions condamnés à nous priver… Après avoir enroulé notre queue autour de la taille, nous commençâmes à avancer prudemment. Nous pouvions voir à quelques centaines de mètres tout un groupe de rochers très volumineux, et très élevés... qui ne paraissaient pas très naturels. Nous continuâmes d'avancer au milieu de cette forêt de pierre, quand Kina s'arrêta et évita soudainement une balle électrifiée de même nature que celles qui avaient tué son frère. J'évitai moi aussi, peu de temps après, un autre tir. Impossible d'en détecter la provenance... Nous n'entendions pas un bruit, mais quelqu'un nous guettait. Nous étions tombés dans un piège...

à suivre...
Dernière édition par Le Chauve le Mar Nov 17, 2009 22:43, édité 6 fois.
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar Chocoloutre le Lun Août 01, 2005 15:13

La fin ne donne pas très envie de lire, il n'y a pas vraiment de suspens, on ne s'est pas encore attaché aux personnages. Essaie de donner envie de lire la suite :D
Par contre, très belle écriture. Ca fait un peu pavé des fois, mais c'est très agréable à lire dans l'ensemble :)

PS : et préviens moi quand tu postes un nouveau chapitre, GFX Universel monopolise toujours les "nouveau post" :P
Avatar de l’utilisateur
Chocoloutre
 
Messages: 4541
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Messagepar Le Chauve le Lun Août 01, 2005 15:17

La fin ne donne pas très envie de lire, il n'y a pas vraiment de suspens, on ne s'est pas encore attaché aux personnages. Essaie de donner envie de lire la suite
Par contre, très belle écriture. Ca fait un peu pavé des fois, mais c'est très agréable à lire dans l'ensemble


Arg c'est pas si facile d'accrocher le lecteur lol^^Mais j'essaierai de suivre ces conseils(un peu d'action dans le châpitre 3 ça fait pas de mal^^). Déjà le fait que tu évoques l'idée d'attachement (enfin non-attachement :p) aux personnages c'est une chose positive je trouve^^

GFX Universel monopolise toujours les nouveaux posts


Tiens, toi aussi t'as remarqué ? :P
Dernière édition par Le Chauve le Mar Août 02, 2005 11:27, édité 1 fois.
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar Salagir le Lun Août 01, 2005 21:10

Inikisha a écrit:PS : et préviens moi quand tu postes un nouveau chapitre, GFX Universel monopolise toujours les "nouveau post" :P

Et "Surveiller les réponses de ce sujet" c'est fais pour les chiens ?

Ben non c'est fait pour les (Iniki)sha.
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1273
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Messagepar Le Chauve le Lun Août 01, 2005 23:34

Hé, Salagir, si tu viens dans ce bar tu consommes, OK ? :lol: En gros sur le topic Kuroki, on parle de Kuroki, ce genre de remarques que tu fais à Ini se fait par MP^^

Et arrête de m'envoyer 300 MP pour des fautes bénignes XD
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar D-size le Jeu Août 04, 2005 15:32

Moi ca me plait ^^
C'est interessant plutot spécial....mais interessant.
Vivement le chapitre 3 et bonne continuation


Salagir a écrit:Et "Surveiller les réponses de ce sujet" c'est fais pour les chiens ?

Ben non c'est fait pour les (Iniki)sha.

:lol:
Avatar de l’utilisateur
D-size
 
Messages: 3
Inscription: Dim Juil 17, 2005 15:45

Messagepar Le Chauve le Ven Août 05, 2005 0:24

Moi ca me plait ^^
C'est interessant plutot spécial....mais interessant.
Vivement le chapitre 3 et bonne continuation


Plutôt spécial, c'est justement ça l'idée^^Essayer de faire des persos avec une personnalité propre, j'ai pas vu ça dans beaucoup de fics (celle de Salagir) et c'est mon but (que j'y arrive ou pas :p). Le châpitre 3 avance à bon rythme^^See ya
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar D-size le Ven Août 05, 2005 12:55

En fait c'était tellemetn spécial que soit on liassse tombé tout de suite soit on veut la suite....moi, je veut la suite!!
Avatar de l’utilisateur
D-size
 
Messages: 3
Inscription: Dim Juil 17, 2005 15:45

Messagepar Le Chauve le Dim Août 07, 2005 0:33

Merci pour ton impatience D-Size lol^^Voilà la suite, de l'action et un brin de spichologie, bonne lecture, je l'espère^^ Ce châpitre me parait quand même un peu court, il n'est pas à exclure que le rallonge d'un § si vous le trouvez trop bref...

Châpitre 3
Embuscade
伏兵

7 Avril 1789

J'aurais du y penser. Ces rochers si élevés et proches les une des autres étaient l'endroit parfait pour une embuscade. Les balles utilisées par ce chasseur étaient en fait des sortes de minuscules fléchettes qui laissaient un petit cratère autour du point d'impact et y restaient plantées. Kina se coucha et fixa le petit cratère du regard pendant quelques secondes, puis arbora un petit sourire, mais différent de celui habituel. Un sourire de satisfaction. Puis elle se releva et regarda vers le Nord-Ouest et murmura en souriant toujours...

«Si je me fie à l'orientation de la balle, il doit être...»

Puis elle sauta au sommet du rocher devant elle et se dirigea à toute vitesse au rocher qu'elle fixait du regard, avant d'en fracturer le sommet d'un seul coup de poing. Nous vîmes une silhouette sortir de derrière ce rocher. Alors que je m'apprêtais à aller prêter main forte à Kina, qui s'était lancée à sa poursuite, une autre balle effleura mon épaule gauche et échoua sur le rocher juste en face de moi. Ils étaient donc deux... Je sautai alors aussi haut que je pouvais, avant de me propulser en l'air et en arrière à l'aide de la paroi du rocher, ce qui me permit de scruter la zone de haut. De cette façon je put voir le tireur, portant un uniforme aux couleurs du rocher sur lequel il était posté. Je le fixais au plus profond des yeux. Mon regard était méprisant, le sien dédaigneux...

«Vous avez fait fort pour nous dénicher aussi vite. Vous êtes plutôt intelligents pour des chimpanzés.

-La ferme ! Nous vous sommes supérieurs en tous points !

-Ah oui ? Alors pourquoi vous cachez vous ? Pour pouvoir mieux nous poignarder dans le dos ? On ne vous laissera pas piller nos récoltes une nouvelle fois pour satisfaire votre gourmandise... et pour que vous les dévoriez dans votre cachette souterraine !

-Tchi... de quoi parles-tu ?

-Fais pas l'innocent ! On recensait six millions de Sarunins au début du siècle, puis étrangement, de plus en plus disparurent de la circulation, et on n'a jamais retrouvé un seul corps. Pour tout le monde, il est apparut évident que vous vous étiez réfugiés soit dans les hautes montagnes, mais les satellites n'ont rien repéré, soit sous terre... Je ne sais pas quel genre de refuge vous avez construit, mais tôt ou tard, on en trouvera bien l'entrée. ça n'est qu'une question de temps, et en attendant, profitez bien de vos derniers moments de bonheur : vous serez éradiqués, et le monde sera débarrassé de votre menace ! Tôt ou tard, nous viendront vous sortir de votre fourmilière et nous vous exterminerons !

-De... bonheur...?»

Mon poing et mon visage se crispèrent. Une vague de haine m'envahit peu à peu comme elle ne m'avait jamais envahie. Comment osait-il nous traiter ainsi ? De voleurs, de menace... ? Chacun de ses mots trahissait son ignorance et sa malveillance...

«Qu'est-ce qui te fait croire que nous sommes heureux ? Vous nous avez volé cette terre... Rendez-la nous !!»

Je mis toute ma force dans mon poing et fonçai sur lui, détruisant entièrement le rocher... mais lorsque la poussière s'estompa, il n'y avait aucune trace de l'humain. J'avais beau chercher dans les décombres, aucun corps, pas même une tache de sang. J'entendis alors un ricanement derrière mon dos, le même que celui du chasseur... En me retournant, je constatai avec agacement qu'en dessous de ses pieds... il n'y avait que de l'air. Voilà donc pourquoi on n'entendait rien quand ils se déplaçaient. Mais où avaient-ils donc appris à défier ainsi les lois de la gravité ?

«Ca dépasse ton entendement, pas vrai ? Mais c'est compréhensible après tout : les singes ne volent pas !»

Alors qu'il fonçait sur moi en piqué, je fis un bond en arrière et m'appuyai sur un rocher pour l'attaquer à grand vitesse grâce à l'impulsion. En frappant le sol du pied, il souleva un épais nuage de poussière, mais pas suffisamment épais pour s'y dissimuler. Pourtant mon poing ne traversa rien d'autre que ce nuage, et en en sortant, je me retournai avant de recevoir le poing de mon adversaire, sorti du même nuage, en plein mâchoire. J'avais mal analysé la situation : si il n'était pas en haut, il pouvait se baisser. Enfin la situation n'était pas si critique que ça, car son coup de poing n'avait fait que faire à ma tête un quart de tour et couler un peu de sang, ce qui ne manqua pas de l'étonner... Je tournai alors lentement mon regard serein sur le visage inquiet de ce piètre adversaire, qui venait de réaliser son infériorité. Pour les attaques fourbes ils s'y connaissaient, mais quand il s'agissait de se battre à la loyale, ils ne montraient finalement que leur vraie valeur. J'agrippai calmement le manche de mon épée sur mon flan gauche et la tirai lentement du fourreau... Une fois la lame sortie, je me propulsai avec lui sur un autre rocher. Cette fois, il était impossible qu'il esquivât l'attaque à cette distance. La lame avait transpercé son abdomen et s'était enfoncée dans le rocher derrière.

Après que ma victime eût rendu son dernier souffle, je retirai Ryûketsu aussi brusquement que je l'avais enfoncée, laissant le cadavre tomber lourdement sur le sol brûlant. Son sang empêchait mon arme de briller à la lumière du soleil, qui lui donnait un éclat majestueux que je ne retrouvais jamais avec les éclairages artificiels d'Arata. Mais un détail troublant attira mon attention sur le corps du chasseur. Sur sa nuque étaient tatoués les caractères "Son-go-han". Je grimpai au sommet du rocher où j'avais exécuté l'humain et scrutai la zone à la recherche de Kina, et les bruits de coups me menèrent à l'est des rochers, où Kina, bien qu'ayant l'avantage, semblait avoir moins de facilités que moi à venir à bout de son adversaire. Ils se regardaient fixement, reprenant chacun leur souffle. Mais si Kina n'avait pas son pareil pour apprécier les distances et les trajectoires, mes yeux étaient plus perçants que les siens, et aperçurent dans la main droite de son opposant un petit boîtier noir. Je fondis alors sur lui et lui pris le boîtier, que j'écrasai entre mes doigts, avant de lui asséner un violent coup de poing qui le projeta dans le rocher le plus proche, à une dizaine de mètres de là. Je me dirigeai vers lui, le tirai du rocher dans lequel il était incrusté et regardai sa nuque. Encore le même tatouage...

« Réponds à ma question ! Que signifie cette inscription sur votre cou ?!

-Tss... Pourquoi devrais-je te répondre ?

-C'est dans ton interêt...! »

Mais alors que je m'apprêtais à le frapper à nouveau, ses yeux s'écarquillèrent et devinrent vitreux, puis le prisonnier cessa de respirer, et enfin perdit tout tonus musculaire... Je le jetai par terre comme une poupée qui ne me servait plus. Curieusement, Kina ne reprit pas son habituel sourire, mais arborait au contraire une expression qui ressemblait étrangement à de la peur...

« Ne fais pas cette tête, j'ai tué l'autre sans trop de mal et sans pitié, et celui-là ne nous dérangera plus.

-C'est étrange... Tu les a tués si... facilement...

-Je n'ai aucun mérite, ils étaient ridiculement faibles.

-Ce n'est pas ce que je voulais dire. Tu les as tués comme ça, sans aucune hésitation, comme si ce n'était rien du tout...

-Est-ce que je te fais peur ? Les sentiments ne me seront d'aucune utilité dans cette quête, il va falloir t'y faire, que ça te plaise ou non.

-Pourtant, tu n'as pas hésité à me protéger, c'est que tu n'es pas si insensible que tu veux me le faire croire, non ?

-Ne te méprends pas. Le boîtier que ce chasseur tenait dans sa main a déjà tué Nezumaru, et si je t'ai protégée c'est pour deux raisons : la première, c'est que tu es sa sœur, et la deuxième, c'est que tu peux m'être utile.»

Elle baissa les yeux. Bien qu'elle ne dît plus rien sur ce sujet, je savais pertinemment qu'elle n'aimait pas ma façon de faire. Elle avait toujours été trop sentimentale, même lorsqu'il s'agissait d'humains. Pour rompre un silence oppressant, elle décida de changer de sujet.

«Je trouve ça bizarre qu'un simple coup de poing ait eu raison de cet humain, pas toi ?

-Je doute qu'il soit mort sous l'effet de ce coup, il est mort trop subitement pour ça. D'une manière ou d'une autre, il s'est probablement suicidé. J'ai entendu dire qu'on implantait une pilule de cyanure dans une molaire de chaque chasseur, au cas où ils seraient capturés, comme ici.

-Comment peut-on avoir si peu peur de la mort...? murmura-t-elle.»

Mais elle changea une nouvelle fois de sujet, comme si l'idée même de mort la mettait mal à l'aise.

«Ce mot, "Songohan", sur leur nuque... ça veut dire quoi ?

-Je l'ignore... pourtant c'est écrit en Sarunin...»

à suivre...

*Ryûketsu, c'est le nom que Kyôjô donne à son épée, cela signifie "effusion de sang" . Je ne pensais pas donner un nom à cette épée, mais finalement, je crois que c'est plus pratique^^.
Dernière édition par Le Chauve le Mar Nov 17, 2009 22:45, édité 5 fois.
Message tapé avec une disposition BÉPO

Image

Auteur de Kuroki, la fic garantie pas comme les autres.
Avatar de l’utilisateur
Le Chauve
 
Messages: 720
Inscription: Ven Oct 08, 2004 18:55
Localisation: Capitale de l'Ouest

Messagepar Salagir le Dim Août 07, 2005 15:13

Le Chauve a écrit:...spichologie...

Copie colle tes textes dans Word et fait F7 avant de poster quoi ^_^l

Le Chauve a écrit:Et que sais-tu sur les stèles de la pyramide du Désert du Sud ?!

Il va demander ça à chaque personne qu'il rencontre ? Pourquoi ce chasseur saurait-il quelque chose ?

Sinon l'histoire reste intéressante, non manichéenne, et cachant un monde complexe dont au saura toutes les implications au fur et à mesure au fil de la quête... c'est bien.
Ca me donnerai presque envie de reprendre ma fanfic :) (Mais tant que ca me donne pas le temps...)
Mes diverses créations : BD Hémisphères - BD Super Dragon Bros Z , et....
Image
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Salagir
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 1273
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Suivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités