Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Tendou Buu le Dim Août 14, 2011 3:55

San999 a écrit:Oui, c'était Cru qui avait réveillé Binary en elle. Cela dit, c'est pas tellement qu'elle n'arrivait pas à accéder à Binary jusqu'à Dark Reign, mais qu'il faut quand même qu'elle absorbe une certaine quantité d'énergie pour pouvoir le faire. Et forcément, cela ne lui arrive pas tout le temps d'accumuler suffisamment d'énergie.

C'est clair;même une bombe nucléaire ce n'est pas suffisant donc bon....Mais il me semblait quand même avoir lu que ses pouvoirs lui étaient inaccessible avant Cru;mais si tu le dit San je te fait confiance.
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Dim Août 14, 2011 8:22

Ils lui étaient effectivement inaccessibles avant Cru. Mais Cru c'était également avant Dark Reign.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Tendou Buu le Dim Août 14, 2011 12:30

San999 a écrit:Ils lui étaient effectivement inaccessibles avant Cru. Mais Cru c'était également avant Dark Reign.

Oh je sais que c'était avant Dark Reign;mais il me semblait que après le passage de Cru;la capacité à devenir Binary de Ms Marvel avait de nouveau été scellé jusqu'aux événements de sa résurrection dans Dark reign...Mais je te fais confiance San.
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Dim Août 14, 2011 19:43

Ben, dans Secret Invasion qui se déroule entre les événements avec Cru et les événements de Dark Reign, Ms. Marvel essaie de se transformer en Binary, face à un Super Skrull particulièrement puissant, qui a bien failli la tuer. Cela dit, elle n'y arrive pas. Mais cela semble plus être parce qu'elle n'a pas absorbé assez d'énergie que parce que c'est inaccessible de façon générale, sinon, elle n'aurait sûrement même pas pensé à ça.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Août 15, 2011 21:51

Je remercie Dr_Leon_Soldier qui me fait le plaisir de remettre son chapitre VEGETA VS SASUKE !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Dr_Leon_Soldier le Mer Août 17, 2011 20:57

Merci RMR de m'avoir renvoyé le texte et bonne lecture à tous :D

Chapitre Spécial 4 : SASUKE VS VEGETA (écrit par Dr_Leon_Soldier, approuvé par RMR)





Krilin et Sangoku étaient tous les deux en route vers la Capsule Corp. où habitait la famille Brief. Ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas entraînés ensemble et les deux amis étaient très enthousiastes. En effet, Krilin ne pouvait plus suivre l'entraînement de son vieux rival depuis déjà de nombreuses années, mais quand le saïyen est allé le voir pour faire un tour dans la machine virtuelle de Bulma, il ne s'est pas fait prier pour accepter. Malgré la différence de puissance entre les deux guerriers, Sangoku avait toujours admiré la technique du petit homme. Il savait que ça faisait un moment que l'ancien chauve avait relâché son entraînement, mais il s'attendait quand même à avoir beaucoup de plaisir dans la salle avec lui. Le terrien, lui, admirait surtout la puissance colossale du super saïyen que même sa technique n'arrivait pas à pallier depuis belle lurette. Après tout, la technique de son ami d'enfance était plus qu'irréprochable elle aussi. Les deux avaient très hâte de voir l'autre combattre.

Ils arrivèrent enfin dans la capitale de l'Ouest et atterrirent chez leur amie. Sangoku sentit la présence de la scientifique et ils se déplacèrent vers elle pour lui demander s'ils pouvaient utiliser la salle virtuelle. Elle était dans le garage avec son père pas très loin d'où ils s'étaient posés. Elle avait l'air occupé avec des réparations sur un avion alors le combattant ne voulut pas la déranger très longtemps.

-«Je vois que tu es occupée, mais je voulais seulement te demander si nous pouvions utiliser la salle d'entraînement virtuelle, Krilin et moi.» demanda le garçon, les poings sur les hanches.
-«Ah non, je ne suis pas occupée. C'est une affaire d'à peine une heure. Végéta est déjà dans la salle. Vous allez devoir attendre qu'il finisse. En tous cas, je suis heureuse que ma salle soit aussi populaire.» dit Bulma en souriant.
-«Oui, cette salle nous a beaucoup rapproché. Ça faisait longtemps que j'avais pas autant combattu. Si ça continue je vais songer à me raser les cheveux à nouveau!»
Les amis rirent en cœur.
-«Nous allons te laisser à ton travail et aller voir Végéta, alors. Au revoir, Bulma!»
-«Amusez-vous bien surtout!»
La femme regarda ses deux amis de longue date se diriger vers la maison. Elle était vraiment heureuse de revoir tout l'équipe combattre et s'entraîner ensemble plus souvent. Elle n'était pas une combattante elle-même, mais voir ses anciens compagnons de voyage vivre chacun de leur côté depuis un moment lui faisait un peu de peine. La salle avait réuni ses amis encore mieux que la plus grande des menaces, et en plus elle le faisait dans la bonne humeur. Que du bon.

Les deux hommes se dirigèrent vers la salle. Ils entendirent un cri de douleur puis Végéta hurler rapidement, presque en étouffant :
-«Fin de la session d'entraînement virtuel!»
Ils le virent ensuite sortir de la salle en sueur, une serviette autour du cou et l'air mal en point. Lorsqu'il vit Krilin et son rival qui le regardaient, il serra les dents. Si Carot avait vu ça, il était humilié.
-«Depuis quand êtes-vous là?!» siffla le prince entre ses dents serrées.
Il prenait appui sur le mur, fatigué.
-«On a rien vu, on vient d'arriver!» s'empressa de déclarer le père de Maron.
Végéta l'intimidait toujours autant, même avec Sangoku à ses côtés.
-«Tu es bien mal en point Végéta. Qui as-tu essayé d'affronter?»
-«Hmpff... Vous pouvez utiliser la salle, j'ai terminé, moi.»
Le saïyen blessé s'éloignait en claudicant, longeant le mur.

-«Allez, viens Krilin. Ca va être amusant!» dit Sangoku, le pouce en l'air et un sourire radieux sur le visage.
-«Quoi? Le nain va combattre avec toi? Ha! Ha! Ha! Même si tu ne deviens pas super saïyen, il n'a aucune chance.»
Le prince s'était retourné en insultant le petit terrien.
-«Nous n'avions pas l'intention de se combattre l'un l'autre, mais je crois que sans le kaïoken ni le super saïyen, Krilin a ses chances!»
Le principal intéressé avait l'air anxieux. Lui-même doutait grandement de pouvoir toucher son vieil ami, même sans aucun boost de puissance.
-«Pas besoin d'être gentil parce que ton petit ami est là, tu sais très bien qu'il n'a aucune chance, même si tu le laisses gagner.»
-«Végéta, la puissance brute ne fait pas tout, la technique est aussi très importante. Je croyais que tu le savais.»
Le gentil saïyen savait que son rival était présomptueux et qu'il pensait que la force brute lui était suffisante, mais pas au point de dénier l'importance d'une bonne technique.
-«Bien sûr que je le sais! Mais la technique ne change pas grand chose lorsque la puissance est aussi différente.» dit-il, un peu insulté de la remarque de l'autre saïyen.
-«Moi, j'aurais bien pu battre Nappa même s'il était bien plus fort que moi à l'époque!», dit Krilin d'un souffle, regrettant vite d'être intervenu.
-«Nappa était un inconscient» se défendit le prince en regardant ailleurs, n'ayant pas de vrais arguments.
-«Moi, je crois que quelqu'un avec à peine mille unités aurait pu te battre à ton arrivée sur Terre s'il avait de bonnes techniques.»
Le fier soldat était clairement insulté, mais il répondit avec le sourire.
-«Je sais que tu n'es pas très fort en math, mais tu es plus intelligent que ça Carot. Tu sais bien que c'est impossible.»
-«Au contraire. J'en suis convaincu, mais bon, il n'y a aucune façon de le savoir, nous ne connaissons personne avec de telles techniques.»
Végéta sembla hésiter, l'air un peu rebuté.
-«Non, on pourrait le savoir. Mais je ne sais pas si j'ai envie de vous en parler. On peut prendre des combattants d'univers parallèles et les faire combattre. Nous n'avons pas besoin de connaître le combattant.»
-«Ah! Alors tu as voulu tester un combattant d'un autre univers et il t'a battu! C'est pour ça que tu es de mauvaise humeur!»
Le père de Trunks ne fit pas attention à la remarque de Sangoku et se dirigea vers le panneau de contrôle de la salle. Il s'était beaucoup calmé depuis que Babidi l'avait contrôlé.
-«Alors, nous allons prendre une version de moi à l'époque où j'ai envahi la Terre et trouver quelqu'un de maximum mille unités que la machine considère quand même comme apte à me battre... Ah, un résultat. C'est étrange. Sasuke Uchiha. On va dire que Freezer m'a envoyé conquérir sa planète. J'espère que vous êtes contents!»
Les trois experts en arts martiaux s'assirent pour regarder le combat qui allait se dérouler sous leurs yeux.

Le décor qui s'afficha alors faisait pitié à voir. Une ville entourée de forêt était en proie aux flammes et à la destruction. De gigantesques cratères trouaient la ville et faisaient contraste avec les bâtiments presque collés l'un à l'autre qui formaient la grande agglomération. Il n'y avait en fait aucun être vivant ou virtuel dans cette ville, mais cela, le Végéta virtuel récemment créé, indifférent, qui balançait aveuglément des boules d'énergie, ne le savait pas. Il portait l'armure de l'armée de Freezer et un détecteur d'énergie. Sa queue était fièrement enroulée autour de ses hanches. Il ne regardait même pas l'endroit où il envoyait ses attaques et semblait de mauvaise humeur. Le vrai Végéta trouvait étrange que son double virtuel ne prenne aucun plaisir dans ce massacre, mais n'en fit pas part. La planète ne devait pas être abîmée... Végéta aurait peut-être dû poser un autre scénario qu'une mission pour Freezer, ça pourrait lui jouer des tours.

Pendant que l'envahisseur continuait son massacre sans même s'y intéresser, une autre personne virtuelle l'observait. Elle était posée sur une tourelle d'observation sur un des remparts entourant la ville. Virtuel Sasuke Uchiha était un jeune garçon d'environ une quinzaine d'années. Ses cheveux étaient noirs et dirigés vers l'arrière, deux mèches tombant devant son visage. Il portait un haut de kimono blanc ample qui laissait voir son torse et un pantalon bleu marine avec des sandales. Une grosse corde retenait une épée autour de sa taille. Lorsque le vrai prince saïyen vit l'adversaire de son homologue virtuel, il ne se retint pas de souffler du nez.
-«Tu veux vraiment voir ça Carot?» dit-il sans s'attendre à une réponse.

Le ninja fût le premier à ouvrir la bouche, mais c'était pour se parler à lui même. Il était trop loin pour être entendu par l'autre homme de toute façon.
-«Mais que fait cet idiot de Naruto? Peu importe, si je ne l'arrête pas, cet homme serait bien capable de détruire cette planète.»
Il colla ses deux mains ensemble, tous les doigts repliés sauf le majeur et l'index qui se collaient eux aussi. Ses doigts tendus pointaient vers le ciel.
-«Sharingan.»
Ses iris devinrent rouges et trois virgules apparurent sur ses iris.
-«Pour commencer je dois simplement jauger cet ennemi. Pas besoin de mangekyou.»
Maintenant que le sharingan était enclenché, il ne pouvait plus manquer son adversaire. Il se dirigea donc rapidement vers l'autre homme en sautant habilement de toit en toit puis, lorsqu'il fût assez proche, lui envoya une salve de shurikens pour attirer son attention.

Ça faisait déjà un moment que virtuel Végéta l'avait repéré, mais il n'en avait rien fait. Sa puissance contrastait fortement avec les autres habitants. En fait, ils étaient tellement faibles qu'il ne les voyait pas sur son détecteur. Il aurait pu laisser les shurikens le frapper sans dommages, mais il décida d'envoyer un kikoha vers son ennemi. Celui-ci engloutit les shurikens et failli frapper virtuel Sasuke qui sauta de justesse au loin, sur le toit d'un immeuble toujours debout. Lorsqu'il atterrit, il s'empressa de regarder vers le soldat, mais ne le vit pas.
-«Quoi?! Je l'ai perdu de vue?»
-«Tu es le plus puissant de cette planète, tu sais? Je vais être gentil et je ne me battrai pas de toutes mes forces. Quel est ton nom?»

Le vrai Végéta baissa les yeux dans la salle. Qu'est-ce qu'il pouvait être prétentieux à cette époque.

L'ancien élève d'Orochimaru se retourna rapidement, surprit que l'effrayant personnage soit déjà derrière lui. Il ne le laissa pas l'intimider avec ses tours cependant.
-«Je suis Sasuke Uchiha et je te conseillerais de ne pas te croire aussi supérieur.»
Virtuel Végéta se mit à rire et apparut à quelques centimètres du dernier Uchiha. Celui-ci lui envoya un coup de poing au visage par réflexe et son poing fut cueilli aussi aisément qu'une pomme. Le saïyen le retint fermement, mais ne semblait pas forcer, un sourire sadique aux lèvres. Finalement l'homme à la queue de singe le laissa partir et le ninja fit un bond en arrière pour mettre de la distance entre eux.

Décidément, le combat allait être plus difficile que s'y était attendu virtuel Sasuke. Il enclencha le mangekyou sharingan tout comme il avait enclenché son sharingan plus tôt, et un atome sembla apparaître dans ses yeux. Des veines saillaient maintenant aussi au coin de ses yeux. Il prit un kunaï et fonça sur son adversaire. Il savait que c'était futile, mais il cherchait seulement à s'approcher de son terrifiant adversaire. Malheureusement, virtuel Végéta ne bloqua pas comme la dernière fois et, au lieu d'attraper le petit poing qui filait vers lui, il contre-attaqua simplement en avançant son poing, le revers vers l’avant. Virtuel Sasuke fonça de lui-même dans l’obstacle qui était déjà immobile au moment du contact, ce qui le fit reculer et saigner du nez. Celui-ci semblait tendu, il ne savait pas trop s'il avait des chances de gagner ce combat.

Hors de la salle Sangoku jeta un regard à son rival qui avait un sourire aux lèvres. Peut-être qu'il avait en effet mal calculé la différence entre un combattant de mille unités et de dix-huit mille unités. Non, ce Sasuke avait toujours une chance.

Le Uchiha retourna à l'attaque la rage au ventre, tentant de prévoir toutes les ripostes possibles pour se préparer à esquiver, mais cette fois virtuel Végéta bloqua en attrapant la main du jeune brun. Cependant, il ne le regardait pas dans les yeux.
-«Cesse ces trucs avec moi. Tu sais que tu n'as aucune chance comme ça. Tente autre chose!»
Puis il le regarda dans les yeux d'un air sadique, avide de sang, mais son regard changea rapidement pour refléter la surprise.
-«Qu'est-ce qu'ils ont, tes yeux?»

L'écran que regardaient les trois vrais combattants se brouilla. Le combat ne se poursuivait pas sur le même plan que jusqu'alors. La machine, détentrice de toutes les données du combat, parvint à se recalibrer sur le nouveau lieu de la bataille. On pouvait en fait voir des bribes de ce qui se passait dans la tête des combattants virtuels au même moment. Les trois hommes devinèrent vite que le jeune virtuel Sasuke venait d'utiliser une technique qui permettait d'entrer dans la tête de l'adversaire.

Le ciel était rouge et le sol était noir, mais sinon, le décor était le même qu'auparavant. Les reflets d'ombre étaient maintenant blancs, comme si les couleurs s'étaient inversées. Ils étaient aussi tous les deux dans la même position, le poing de virtuel Sasuke dans la main de virtuel Végéta. Soudain, un bloc de granit apparut derrière le prince saïyen et des chaînes l'attachèrent. Cette situation le fit rigoler.
-«Comme j'ai peur! Le ciel est rouge! C'est l'apocalypse et en plus on m'a enchaîné!»
Avec un sourire, il tenta de briser les chaînes, mais elles tinrent bon. Son sourire devint inquiet lorsqu'il réessaya à nouveau sans succès. Il lâcha une insulte et donna tout ce qu'il avait sans résultat.
-«C'est quoi ce truc, bordel?!»
C'est alors que plusieurs virtuels Sasuke apparurent devant lui. Tous avaient une épée à la main. Virtuel Végéta les mit au défi. Après tout, aucune arme de n'importe quel métal ne pouvait percer son armure et encore moins sa peau. Un des ninjas s'approcha alors et lui transperça l'estomac, aisément et sans forcer. Du sang montait dans la gorge de l'ancien rival de Kiwi. Il poussa une autre insulte, ne comprenant pas. Tous s'approchèrent de lui et le transpercèrent en même temps, mais il se retint de crier.

-«C'est moi qui décide ici, et si je veux qu'une lame te perce, elle te percera. La même chose pour ces chaînes qui te retiennent. Par contre, on dirait bien que je n'arriverai pas à te faire hurler de douleur tout de suite. Ne t'inquiètes pas, tu ne mourras pas ici. Tu vas subir mes tortures pour trois jours complets.»
-«Tu vas voir quand la lune va se lever! Même tes petits trucs à la con ne sauront me stopper!»
-«La lune? Mais elle est toujours là, dans le ciel. En fait, ici, ce n'est pas vraiment moi qui décide, mais le dieu de la lune. Normal qu'elle soit toujours là.»
Le saïyen s'émerveilla. Il regarda le ciel et vit la lune. Elle était noire et semblait mille fois plus belle qu'à l'habitude. Il crut presque pouvoir sentir les chatouillements dans sa queue avant de se rendre compte que rien ne se produisait.
-«Je ne sais pas ce que tu voulais faire, mais on dirait bien que tu as échoué.»
Le soldat avait la bouche ouverte, pendante de dépit. Il ne pouvait rien faire. Une lame se planta dans sa gorge verticalement, ressortant par le haut de son crâne. Il ne put s'empêcher de hurler cette fois.

Végéta se leva et alla bidouiller un truc sur la machine. Il n'allait pas regarder son double virtuel se faire dépecer pendant trois jours. Sangoku et Krilin ne dirent rien, ils savaient qu'il allait seulement les faire sortir de la tête de virtuel Végéta. Il demanda à la machine de ne plus montrer ce qu'il se passait dans la tête des combattants virtuels et retourna s'assoir. Il n'aimait pas le spectacle, mais il était certain que virtuel Végéta allait l'emporter à la fin.

Les couleurs étaient redevenues normales et les deux personnages se tenaient comme tout à l'heure, le poing de virtuel Sasuke dans les airs. Ils se regardaient toujours dans les yeux. Aucune expression n'était visible sur leurs visages. Ils restèrent ainsi quelques secondes, le vrai temps de l'illusion, quand soudain le puissant prince saïyen trembla des genoux et s'écroula. Le jeune ninja en profita pour sauter en arrière et s'éloigner. Virtuel Végéta avait l'air mal en point. Il soufflait difficilement et devait garder une main par terre. Pourtant, rien ne se voyait sur son corps. Il se releva difficilement, la respiration encore lourde. Tout son corps était endolori, mais il n'avait aucune blessure. Le jeune garçon avait l'air surpris. Il aurait dû mourir en sortant du monde lunaire de Tsukuyomi.
-«Qu'est-ce que c'est que cette technique?! Tout ça s'est passé dans ma tête?!!»
-«Oui et j'ai encore d'autres trucs dans mon sac.»
-«Si tu crois que je vais te laisser les utiliser. J'ai bien vu que tes pouvoirs venaient de tes yeux, je ne les regarderai plus.»
-«Fais donc.»

Le deuxième œil du Uchiha s'enclencha. Tout ce qui se trouvait dans son champ de vision allait être pris dans la deuxième technique ultime du mangekyou sharingan : l'amaterasu. Vu la résistance de cet homme, il devrait extrêmement concentrer son attaque. Avec sa vision amplifiée, il visa un point précis de son armure au niveau de l'estomac. L'armure devrait être percée sur le coup, mais il ne savait pas si la peau de fer de l'extra-terrestre serait aussi percée tout de suite. Ce n'était pas bien grave puisque de toute façon, les flammes noires ne pouvaient pas être éteintes. Le guerrier aux ordres de Freezer souriait, prêt à l'attaque.
-«T'es prêt?»
Sur ces mots son armure s'enflamma. L'armure fondit sur le coup et des langues de feu vinrent lécher la peau du saïyen qui se contracta de surprise. Cette flamme était bizarre, il le savait. Elle ne faisait pas que brûler, elle mangeait la matière. Sa peau commençait à s'amincir malgré sa résistance. Ses abdominaux, par contre, prendraient beaucoup plus de temps à être percés. Il tenta de l'éteindre, mais se rendit compte que ce serait impossible. Si le souffle de son énergie n'éteignait pas les flammes, ses mains ne le pourraient pas.

Sangoku avait un sourire sur le visage. Même si virtuel Sasuke devait perdre maintenant, il aurait prouvé la validité de son point de vue. Avec de bonnes techniques, on peut mettre à mal quelqu'un d'énormément plus puissant que nous. Végéta était toujours sûr que son homologue allait gagner et Krilin regardait le combat sans intervenir. Il savait que c'était en même temps un combat entre Sangoku et Végéta.

-«Très bien! Tu vas me dire comment on éteint ces flammes, maintenant! Je ne te tuerai pas tant que je ne serai pas sain et sauf. Ne crois pas que le temps va te sauver, je pourrais résister plusieurs heures à ces flammes.»
-«Les flammes noires d'amaterasu ne peuvent pas être éteintes. Il n'y a que moi qui peut les éteindre et je n'en ai nullement l'intention, je préfère mourir.»
-« Si tu le prends comme ça.»
Le saïyen fonça, laissant une traînée noire derrière lui. Il le frappa au visage et l'envoya presque à l'autre bout du village. Maintenant que cet impertinent était mort, il fallait trouver une façon d'éteindre ce feu.

Au loin, une explosion d'énergie retentit. Cela venait de l'endroit où virtuel Sasuke avait été expulsé. Le soldat enclencha son détecteur pour voir sa puissance. Il sentait son souffle jusqu'ici, ce n'était pas rien.
-« Quoi?! Quinze mille? C'est une autre illusion, c'est obligé!»
Soudain, une silhouette se découpa au loin. C'était un espèce de tengu, un esprit au long nez. Il devait faire dix mètres de haut. C'était ce tengu qui possédait cette puissance? Il était presque aussi fort que le saïyen! Il brandissait une grande épée et portait un bouclier qui reflétait tout ce qui se trouvait devant lui mieux qu'un miroir. Virtuel Végéta concentra sa puissance. S'il envoyait un rayon d'énergie de toutes ses forces sur ce truc, il l'anéantirait, mais avec une force de quinze mille, son corps empêcherait la destruction de la planète.

-«Aaaaaah!!!»
Un gigantesque rayon d'énergie pure fila tout droit vers le géant. Celui-ci se mit en garde. Lorsque l'attaque arriva sur lui, il donna un coup de bouclier vers le haut. Le rayon fut complètement réfléchi vers le ciel, ne faisant même pas reculer le tengu.
-«Quoi? Ça ne lui a rien fait?»
Soudain, un craquement se fit entendre. Le bouclier miroir du tengu se brisa en deux et tomba au sol. Virtuel Sasuke était éberlué. Le bouclier de Susanoo, le dieu des tempêtes, était supposé pouvoir refléter n'importe quoi, même les coups les plus terribles. Comment cet extra-terrestre pouvait-il rivaliser avec un dieu? Il lui restait toujours l'épée. Si elle touchait le guerrier, il errerait pour l'éternité dans une autre dimension. Même sans le bouclier, Susanoo restait indestructible, mais quand même... Le jeune ninja commençait à avoir un doute sur la relative notion d'indestructibilité et d'invincibilité auquel ils étaient habitués sur cette planète.

Virtuel Végéta fonça à toute vitesse sur le grand chevalier-tengu qui se dressait toujours devant lui. Il se demandait comment l'adolescent avait pu survivre au coup. Même à la vitesse à laquelle il allait, les flammes noires ne le lâchaient pas et son ventre le torturait. Tout ça le mettait de plus en plus en rogne. Il frappa de toutes ses forces le ventre du géant au pic de sa vitesse. Cela ne le fit reculer que de quelques pas. Il était vraiment solide. Le bras tenant l'épée commença à s'abattre sur le guerrier. Celui-ci l'attrapa et en y mettant toutes ses forces il arriva à le faire passer par dessus son épaule et à le faire s'écrouler devant lui. Cela lui fit échapper son épée. Il était étonnement lent, ce serait sa perte. L'homme tenta de prendre l'épée qui faisait plusieurs fois sa taille pendant que l'entité spectrale se relevait. Elle était immensément lourde et il ne pourrait jamais la manier. Il la lança le plus loin possible pour empêcher que le monstre la prenne. C'est alors qu'il vit virtuel Sasuke à l'intérieur du tengu.
-«Comme ça, ce sera un vrai combat entre hommes, sans armes. Maintenant, avant que je te casse la gueules tu vas me dire qu'est-ce que c'est que ça et comment tu as survécu à mon coup!»
-«Susanoo est indestructible, même toi tu ne pourras rien contre lui. Il m'a protégé et maintenant il va t'écraser.»
-«Ha! Ha! Ha! Et pourquoi as-tu autant confiance en lui? Jusqu'à maintenant, aucune de tes techniques n'ont servi à quelque chose contre moi, tu n'as fait que me mettre en colère.»
-«Jusqu'à maintenant, j'essayais de m'occuper de toi moi-même en utilisant les techniques des dieux, mais maintenant, tu as affaire à un dieu en personne, Susanoo!! Le dieu des tempêtes!»
Virtuel Végéta eut un rire plein de fierté.
-«Alors je serais plus fort qu'un dieu?»
Puis il murmura à lui même.
-«Et cet enfoiré de Freezer, il est quoi lui alors?...»
-«Ne te surestime pas trop. Viens plutôt essayer de te frotter à Susanoo.»
-« Alors, j'arrive!»

Les deux combattants virtuels étaient l'un en face de l'autre. Le saïyen volait à environ quinze mètres de haut et dépassait le tengu. Le jeune garçon à l'intérieur du géant et son adversaire se toisaient. L'entité spirituelle, elle, regardait droit devant elle. L'extra-terrestre fonça alors sur le ventre du dieu des tempêtes et le mitrailla de coups de poing. Il finit son enchaînement d'un coup de pied latéral qui ne fit même pas broncher son ennemi. Pendant ce temps là, Susanoo avait entamé un coup de poing très lent qui n'avait pas attiré l'attention du saïyen. Alors que le coup de pied latéral venait d'être porté, le crâne de virtuel Végéta fut écrasé par le gigantesque poing du tengu en armure. Susanoo continua de descendre son poing jusque dans le sol, écrasant l'adversaire dans les rochers et l'envoyant profondément dans la terre en créant un cratère. Il était étonnamment fort pour être aussi lent, mais c'était moins que ce à quoi s'attendait le prince. Le géant tenta de ramener son bras à lui, mais n'y arriva pas. Quelque chose le retenait fermement. Virtuel Végéta, malgré le fait qu'il soit enfoncé dans le sol, se tenait toujours debout et retenait le bras du tengu de toutes ses forces, l'empêchant de bouger.

En criant pour libérer toute sa puissance, virtuel Végéta envoya le poing de son adversaire vers le sol, le renversant. Le dieu des tempêtes était maintenant couché sur le ventre dans les rochers, tentant de se relever. Le prince des saïyens s'éleva très haut dans les airs et fonça dans le dos de Susanoo, les poings en avant. Il y mettait toute sa vitesse, toute sa force. Il l'écrasa alors tellement fort que l'entité, avec virtuel Sasuke à l'intérieur, furent engloutis sous la terre. Cet enfoiré était plus solide qu'il ne le pensait. Il venait de se briser les deux mains sous l'impact et la puissance de ce monstre n'avait pas baissé. Il était très lent et pas très fort pour sa puissance, mais son endurance était phénoménale. Il faudrait qu'il lui envoie de toute ses force un rayon d'énergie surpuissant. Par contre, un simple rayon d'énergie ne fonctionnerait pas. Il fallait qu'il lui envoie son attaque ultime : le canon garric.

Alors qu'il commença à s'élever dans les airs, la main du tengu l'attrapa comme s'il était une poupée, l'empêchant de bouger malgré sa force. Il l'écrasa plusieurs fois contre le sol et le martela de coups au visage. Le détecteur du saïyen était en miette, comme les os de son visage. Il avait cessé de bouger et avait beaucoup de mal à respirer. Le ninja décida qu'il était temps d'en finir. Il le laissa tomber pour l'écraser avec le pied de Susanoo. Il sentait encore la flamme d'amaterasu sur le ventre de son ennemi à travers la main du tengu. Étonnant que ce ne soit pas ça qui l'ai tué. Il le lança mollement au sol comme un vieux jouet et leva le pied avant même que le combattant amoché ne touche le sol, mais lorsqu'il fût dans les airs, les yeux du prince se rallumèrent et une énergie nouvelle se ralluma en lui. Il fonça vers le ciel à toute vitesse et pointa ses bras vers l'arrière.
-«Tu vas mourir espèce de sale enfoiré! Je me fous que cette planète explose maintenant!»

En dehors de la salle, Végéta était tendu. Il ne s'était pas du tout attendu à cela. Trois guerriers avec une puissance immensément plus élevée que celle de ces deux combattants virtuels étaient scotchés à l'écran pour savoir qui allait gagner. Ce combat était vraiment étonnant et les chances étaient à peu près égales des deux côtés. Qui l'eut cru. Même Sangoku, qui habituellement aurait un sourire niais, ayant déjà prouvé la véracité de son point de vue depuis un moment, était sérieux et suivait le combat avec grande attention. Krilin , lui, n'y croyait pas. Végéta se faisait malmener par un gamin de moins de mille unités.

Dans la salle, des éclairs commençaient à entourer le saïyen et une aura violette apparue. Un arc se dessina dans la main du tengu à partir du vide et un carquois se forma dans son dos. Il prit une flèche et banda son arc. À l'intérieur du monstre translucide, virtuel Sasuke faisait des signes avec ses mains.
-«Chidorigatana.»
Des éclairs se répandirent à travers la flèche, la rendant presque indestructible. Dans le ciel des nuages noirs se formaient et le climat semblait être perturbé par la puissance du prince des saïyens. Des éclairs se formaient aussi dans les mains de virtuel Végéta et lui donnaient des douleurs atroces dans ses mains fracturées. Le puissant guerrier se moquait maintenant de la douleur, il voulait en finir à n'importe quel prix. Son aura flamboyait, il semblait carrément en feu. C'est alors qu'il envoya ses mains en avant en hurlant.
-« Canon garric!!!»
Au même moment, Susanoo décocha sa flèche qui fila vers le rayon, parcourue d'éclair et d'énergie.

Lorsque les deux se rencontrèrent, la flèche ralentit, mais continua sa course, défiant les lois de la physique en poussant le rayon d'énergie. Des veines de rage apparurent sur le guerrier alors qu'il mettait encore plus de puissance. La flèche avançait toujours et déviait même certains flux d'énergie. Elle semblait faite du même métal que le bouclier du tengu. En bas, Susanoo tenait encore l'arc dans ses mains, dans la même position qu'après avoir tiré. Virtuel Sasuke regardait le travail se faire sans bouger, ne doutant pas des armes de Susanoo. Il vit à travers toute cette lumière que la flèche commençait à dévier et que si cet extra-terrestre ne faiblissait pas, la flèche partirait vers le ciel. C'est alors que le saïyen libéra toute sa puissance en hurlant sa rage et sa douleur. La flèche ne partit pas vers le ciel, elle fut désintégrée. L'attaque ultime de virtuel Végéta fila vers le tengu qui n'aurait jamais le temps de réagir. Virtuel Sasuke était horrifié de la manière avec laquelle le métal qualifié d'indestructible et renforcé par son chidori avait été atomisé par cette attaque.

Le choc fût moins bruyant qu'anticipé, mais quand même terrible. Il ne restait plus aucune poussière dans le ciel et les nuages noirs avaient été complètement soufflés. Aucun bruit ne pouvait être entendu. Virtuel Végéta était dans le ciel, les bras ballants et reprenant son souffle. Il avait mis énormément d'énergie dans son attaque et l'horrible tengu avait disparu, il ne le voyait plus du tout. Il voyait quand même le ninja en bas, dans un cratère. Il descendit au sol et marcha lentement vers son ennemi. Il ne pouvait même plus aller vite et maintenant qu'il avait atterrit, il ne pensait pas pouvoir s'envoler de nouveau. Au loin il vit le jeune garçon se relever. Comment cette petite merde avait-elle survécu avec une si petite puissance? La planète aurait dû être en phase de destruction, et lui se relevait. Une lumière apparut dans la main du jeune homme au loin et il commença à courir vers lui. Que s'imaginait-il? Même avec dix pour cent de sa force, il pourrait l'écraser. Il envoya une dernière boule d'énergie sur son adversaire. Il se stoppa net dans sa course, le torse et la tête arrachés. Ses jambes firent un vol plané et s'écrasèrent dans la poussière. C'était terminé.

Le saïyen se retourna, sentant une présence, et eut la peur de sa vie. Le ninja était derrière lui, collé sur lui. Une lumière vive émanait de son bras et un de ses yeux était fermé et sanglant.
-«C'est fini pour toi. Amaterasu!»
Il regarda son bras qui s'illuminait d'éclair et le fît s'enflammer grâce à l'amaterasu. Des éclairs noirs et violets parcouraient maintenant son bras et son visage se crispa de douleur.
-«Je ne te laisserai jamais me battre! Peux-tu résister au chidori dans ton état?»
Il frappa le guerrier à l'endroit où l'amaterasu brûlait maintenant depuis plusieurs minutes et avait affaiblit son corps. La combustion avait été accélérée de plus belle lorsque le saïyen avait complètement été vidé de ses forces. Le bras du ninja perça le reste des abdominaux de virtuel Végéta et déchira son estomac. Son intérieur s'enflamma et se mit à brûler. Il tomba à genou et hurla. Virtuel Sasuke retira son bras et s'éloigna.

-«Comment peux-tu résister à toutes ces attaques?!!»
-«Susanoo est, ou était plutôt, extrêmement résistant. Il m'a encore sauvé la vie. Et si tu voulais parler de la dernière boule de chakra que tu m'as envoyé, c'était grâce à izanagi, la technique ultime du mangekyou sharingan. Je contrôle la réalité et je deviens invincible, étant partout à la fois. Par contre, j'ai perdu mon œil à jamais. Tu n'avais aucune chance contre le sang supérieur des Uchiha.»
Le guerrier tilta.
-«Sang supérieur?!! S'il y a quelqu'un ici avec un sang supérieur, c'est moi! Je suis Végéta, le prince de tous les saïyens!!! Je fais parti de l'élite universelle et jamais je ne mourrai dans ce trou! Tu vas mourir, sale fils de pute!»
Usant de ses dernières forces le saïyen se releva. Il n'avait plus de ki pour se battre ou pour faire la moindre technique, mais une gigantesque aura l'entoura. Des éclairs se mirent à parcourir son corps et des veines saillaient sur tout son corps. Il puisait ses forces à même son énergie vitale qui était plus élevée que jamais.
-«Je vais tout faire exploser et il ne restera plus rien de toi!»

Virtuel Sasuke comprenait le danger. Il devait éteindre son bras, mais fuir était plus urgent. Au pire, il pourrait s'amputer le bras. Il fuit le plus vite qu'il pouvait. Il était à quelques centaines de mètres lorsque l'explosion se produit, mais ce fût comme s'il était collé sur lui. Tout fut détruit sur des kilomètres et il ne restait plus rien du décor virtuel. Virtuel Végéta était à moitié mort par terre, certain de sa victoire. Il n'avait pas utilisé toute son énergie vitale, mais simplement lever le bras pour prendre la télécommande de sa capsule lui demandait énormément d'efforts. Son intérieur ne le brûlait plus. Lors de l'explosion, il avait soufflé les flammes hors de son corps et il les voyait autour de lui, toujours pas éteintes. Il devait y en avoir sur des kilomètres.

Hors de la salle, les trois compagnons savaient que virtuel Végéta n'avait pas encore gagné, sinon tout dans la salle aurait disparu. Cependant ils ne savaient toujours pas pourquoi ce n'était pas le cas, il n'y avait aucune chance que le jeune garçon ait survécue.

Après plusieurs minutes la capsule n'était toujours pas arrivée. Ce n'était pas normal. En fait, la capsule n'était pas programmée dans le décor et ne pouvait donc pas rejoindre le saïyen. Virtuel Végéta vit le jeune homme s'approcher de lui au loin. Il était très mal en point lorsqu'il s'accroupit à côté de son ennemi. Ses deux yeux étaient fermés et ensanglantés. Il tenait à la main gauche son épée. Son bras droit, qu'il avait enflammé plus tôt, était sectionné.
-«Non!! C'est impossible!!!»
-«À cause de toi, je suis aveugle et manchot, mais toi, tu vas mourir. Tu n'as plus l'énergie pour bouger ni pour riposter. Au revoir, monstre.»
-«Nooooon!!!»
Le visage du prince était déformé par la rage et la douleur quand finalement, virtuel Sasuke planta en lui son épée, le tuant. Il resta ensuite appuyé sur le pommeau de son épée, reprenant son souffle.

Tout disparu alors dans la salle. Dehors, Végéta était figé. Comment cela avait-il pu arriver? Carot devait avoir encore son sourire niais et exaspérant au visage, ce qui le mettait encore plus en colère. Pourtant ce n'était pas le cas. Krilin et Sangoku étaient tous les deux aussi choqués que le prince. Sangoku ouvrit la bouche en premier.
-«Eh bien, c'était tout un combat ça!»
-«Ta gueule Carot. Ne fais pas le fier. Ce gamin a invoqué une entité avec une puissance de plus de quinze mille, ça ne compte pas.»
-«Ses techniques étaient quand même redoutables!»
-«Pfff, si mon moi virtuel ne lui avait pas fait de cadeau il serait mort en moins de cinq secondes. Je m'en vais! C'était puéril.»
Végéta se releva et partit vers ses quartiers. Sûrement pour se changer et prendre une douche. Sangoku se retourna alors vers Krilin.
-«Alors, on fait un tour dans la salle?»
Dernière édition par Dr_Leon_Soldier le Sam Fév 04, 2012 22:08, édité 1 fois.
viewtopic.php?f=42&t=6790 Apocalypse, one shot sur les anciens Kaïoshins
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=170561#p170561 Sasuke vs Végéta
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=193963#p193963 Superman vs Végéto (p.1)
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=194083#p194083 Superman vs Végéto (p.2)
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=214487#p214487 Avengers vs Buu
Avatar de l’utilisateur
Dr_Leon_Soldier
 
Messages: 891
Inscription: Dim Août 16, 2009 20:36

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Août 17, 2011 21:11

Encore une fois, bien que mon commentaire fut perdu, vous savez que j'ai beaucoup apprécié ce chapitre, tactique et juste dans les échanges verbaux !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar sonluffy-z le Mer Août 17, 2011 21:36

J'ai trop cru a un new chap de Versus mais en fait non :( .

J'avais déjà lu le tien Doc, et je l'avais bien aimé, ça aura donné une bonne leçon à Vegeta de voir a quel point son arrogance d'autrefois aurait pu lui couté cher.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Ven Août 19, 2011 15:35

Cher RMR, je ne sais pas si j'ai un jour osé posté un commentaire sur ta fic mais dans tout les cas je le fais maintenant.

Bon j'ai pas tout lu mais le chapitre qui m'a beaucoup plu (attention ca va être original) c'est celui avec Goten et Trunks contre Boo. (j'avais bien dit que ca allait etre original ^^ ).

L'histoire fut bien écrite, le combat intérréssent et bien décrit. J'ai été hapé par le combat du début a la fin :D

De plus cette idée de machine virtuelle qui peut reproduire n'importe quel combat est une bonne trouvaille, j'aime beaucoup :wink:
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Ven Août 19, 2011 17:51

Eh bien merci beaucoup, Teen_Gohan_757 ! Content que ce chapitre des enfants contre Boo vous ai particulièrement plu. Pourtant, étant l'un des premiers écris et pas très recherché sur l'aspect psychologie, il n'avait pas les meilleurs cartes en mains. Alors j'espère que vous trouverez d'autres chapitres pour vous embarquer comme ça par la suite !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar sonluffy-z le Ven Août 19, 2011 21:04

L'un des meilleurs reste tout de même Tortue Géniale contre Tao Pai Pai.
C'est le retour en force du grand maitre en arts martiaux qui tente de voir si il aurait pu arrêter le tueur surpuissant à l'échelle des terriens, le combat est bien décrit et on n'est pas dans l'avalanche de puissance SSJ mais le mieux reste la chute du chapitre qui est comment dire...géniale.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Ven Août 19, 2011 23:21

sonluffy-z a écrit:le mieux reste la chute du chapitre qui est comment dire...géniale.


Je dirais même plus, elle est tortue géniale !

...

Je sais, c'est nul de faire une vanne pourrie en guise de remerciement, mais merci pour le commentaire.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Sam Août 20, 2011 0:14

RMR a écrit:Eh bien merci beaucoup, Teen_Gohan_757 ! Content que ce chapitre des enfants contre Boo vous ai particulièrement plu. Pourtant, étant l'un des premiers écris et pas très recherché sur l'aspect psychologie, il n'avait pas les meilleurs cartes en mains.


Ah bon ? J'ai trouvé ca assez bon personelement. Je ne suis pas expert en littérature mais bon moi je l'ai trouvé super. :D


RMR a écrit: Alors j'espère que vous trouverez d'autres chapitres pour vous embarquer comme ça par la suite !


Oui ce chapitre m'ayant mis l'eau a la bouche, je vais certainement lire un autre chapitre :D

(et bravo pour la vanne, j'ai bien ri :lol: )
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Août 21, 2011 16:02

Je remercie chaleureusement Vonvlad qui nous remet le chapitre spécial qu'il avait écris pour versus, permettant la reconstitution à 100% désormais de ma fic !

Bonne lecture !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar vonvlad le Dim Août 21, 2011 16:05

je suis le dernier maillon? cuuuul :lol:
voici donc mon versus avec mahou sensi negima^^



Chapitre spécial 6 : NEGI, FATE VS TRUNKS, SANGOTEN (écrit par Vonvlad, approuvé par RMR)





-«Hum, je me demandais…»
-«Oui, Trunks, tu disais?» demanda joyeusement le petit garçon.
Il ressemblait comme deux gouttes d’eau à son père.
-«Je me demandais, tu crois qu’il existe autre par des enfants comme nous?»
-«Hein? Quoi? Comment ça?
-«Tu sais bien Sangoten… Même ton frère n’était pas aussi puissant que nous à notre âge. Tu crois qu’on pourrait rencontrer un autre enfant de notre niveau?»
-«Pas sur Terre, on l’aurait déjà senti… Peut-être dans un autre univers?
-«Hey! Tu dis des trucs pas idiots des fois! Ha ! Ha ! Ha ! Ha!
-«Truuuuunks, te moque pas de moi!» commença à geindre le petit.
-«Désolé Sangoten, désolé…» répondit Trunks, gêné.
-«Ha! Ha! Ha! Ha! Je t’ai eu!» dis en rigolant le garçon avant de s’envoler.
-«Viens! Allons à la nouvelle machine de ta famille, ils nous trouveront bien un adversaire!»
-«Oui! Vite, avant que mon père ou le tien ne pique encore toute l’énergie!»

Les deux garnements arrivèrent rapidement à la Capsule Corporation, volant à toute vitesse. Ils faisaient tout leur possible pour ne pas se faire repérer. Paradoxalement, la plupart des personnes capables de ressentir les puissances avaient bien perçu le mouvement à pleine vitesse des deux jeunes. Certains se dirigeaient même vers eux. Les deux garçons, eux, tellement axés sur leur but, n’avaient rien vu. Après avoir slalomé dans des couloirs qu’ils connaissaient par cœur, ils se tenaient enfin devant la salle d'entraînement virtuel. Alors qu’ils étaient sur le point de rentrer, Trunks cria de surprise et de douleur.
-«Aïe! Aïe! Aïe!»
-«Trunks, qu’est ce que tu fais là? Réponds, je t’avais interdis d’approcher de cette salle pendant que je m'entraîne.» le gronda Végéta
-«Ah! Aïe! Papa, arrête! Papa!»
Trunks commençait à pleurnicher.
-«Allez, Végéta, laisse-les rentrer, on ira regarder avec eux.»
Tous sursautèrent, Sangoku venait de se téléporter derrière eux.
-«Carot, je te l’ai déjà dis, arrête de venir chez moi sans autorisation.» grogna Végéta.
-«Ha! Ha! Ha! Ha! Il fallait gagner le concours de vitesse pour ça.» lui répondit Sangoku en souriant.
-«Alors, Sangoten, qu’est ce que vous voulez faire? Viens parler à ton père!» dit-il à son fils en lui ébouriffant les cheveux.
-«Ah, euh... Oui, euh... Nous, on voulait savoir… si... si on était les seuls, en fait…» bégaya Sangoten qui ne s’était évidement pas attendu à tout ça.
-«Si vous étiez les seuls?»
Végéta venait de lâcher Trunks. Explique-nous Trunks!
-«Euh... En fait, on est les plus puissants de tous les enfants de cette Terre, voir de l’univers… Personne ne peut nous battre… On aurait bien aimé savoir s’il y avait d’autres enfants, quelque part, qui pourraient nous affronter…»
-«C’est ça, on voudrait se battre contre des enfants!» termina Sangoten qui était bien content que son ami l’ait sauvé de son explication foireuse.
-«Des vrais petits saïyens, hein, Végéta.» dit en souriant Sangoku.
-«Ouais, au moins cette génération a tout compris, pas comme celle d’avant.» se moqua le prince des saïyens.
-«Bon, les enfants, rentrez dans la salle, on va vous trouver des adversaires.»
-«Youpi!!!» hurlèrent les enfants en rentrant en courant dans la salle de combat.
-«Ha! Ha! Ha! Des vraies piles à fusion…» soupira Sangoku.
-«Bon, Végéta, tu t’en occupes?»
-«Pas de souci, j’ai déjà trouvé. Deux gamins, ils ont l’air rivaux, et semblent assez puissants… Tu en penses quoi?»
-«On y va, quelle question.» dit Sangoku en appuyant sur le bouton de lancement.

Les deux garçons attendaient impatiemment. Ils regardaient autour d’eux, cherchant le moindre signe de changement. Soudain, le décor se métamorphosa, et les deux garçons se retrouvèrent sur un rocher qui flottait dans les airs. En fait, ils étaient sur l’un des rochers qui formaient un immense anneau volant, entourant les ruines d’un château étrange, dont l’infrastructure partait aussi bien vers le haut que vers le bas. Le château semblait lourdement endommagé, troué en de nombreux endroits, comme s’il avait été frappé d’attaques énergétiques. D’ailleurs, on pouvait voir, sur le sol, des centaines de mètres plus bas, des montagnes de gravats qui s’entassaient sur une ville à l’abandon.

Trunks et Sangoten ne savaient plus où donner de la tête, ils n’avaient jamais vu d’environnements comme celui là. Soudain, ils tournèrent la tête dans la même direction, au même instant.
-«Qu’est ce qu’on fait là? Fate, c’est encore un de tes tours?»
-«Non, mon cher Negi, je n’ai aucune idée de ce qui se passe, nous ne devrions pas être ici… On devrait peut-être demander à ces deux enfants.» répondit le garçon en montrant du doigt les deux demi-saïyens.
-«Hey! On ne montre pas du doigt, c’est maman qui me l’a dit!» râla Sangoten.
-«Sangoten, tais-toi, je vais leur parler.» dis Trunks en s’avançant.
-«Voilà, nous sommes tous deux des combattants, et nous venons d’une autre dimension. Ma mère a créé une machine capable d’affronter n’importe qui, sans aucune contrainte. Nous voulions combattre des enfants aussi puissants que nous, mais ça n’existe pas dans notre univers. Si vous êtes là, c’est que la machine a jugé que vous seriez de bons adversaires.»
-«Attends, attends...» murmura l'enfant virtuel qui s’appelait Negi.
-«N’importe qui? Vraiment?»
-«Vraiment.» répondit Trunks qui préférait ne pas expliquer que les adversaires n'étaient pas les originaux pour ne pas perturber les deux enfants en leur apprenant la virtualité de leur nature.
-«Bien… Je ne veux pas me battre… Sauf si vous me laissez utiliser la machine!»
-«C'est que ce n'est pas si simple...» réfléchissait le garçon aux cheveux violets.
Sangoten souriait.
-«Si vous nous battez, vous pourrez utiliser la machine.»
-«Cela ne m’intéresse pas… Je n’en ai rien à faire.» expliqua virtuel Fate.
-«Pas de souci, je vais gagner seul.» dit en souriant virtuel Negi.
-«Bon, on y va vous deux?»
-«Tout seul? Tu es sûr? Après tout, fais comme tu veux.»
Trunks semblait sur de lui. Les deux enfants saïyens prirent quelques secondes pour observer leur adversaire. Il était plus grand qu’eux, mais aussi plus fin, moins musclé. Il était vêtu d’une sorte de kimono fin et court, sans manches, avec de longs gants qui lui remontaient jusqu’au-dessus des épaules. Il portait des lunettes et sa chevelure rousse contrastait violemment avec ses habits sombres. Dans sa main droite, il avait un long bâton dont l’extrémité pouvait faire penser à une hache, bien qu’il ne soit fait que de bois, et dans sa main gauche, il tenait une sorte de calepin. On pouvait apercevoir des cartes de tarot rangées dedans. Il s’avança en souriant vers les jeunes saïyens. L’autre garçon n’avait pas fait mine de bouger. De même carrure que le premier, il portait cependant un costume finement taillé, d’un blanc parfaitement propre, blanc de la même teneur que ses cheveux. Contrairement au premier enfant, son regard était inexpressif et semblait profondément ennuyé par ce qui se passait.

-«Je m’appelle Negi, et ne comptez pas sur moi pour vous faire de cadeau.»
-«Salut Negi! Moi, c’est Sangoten, et lui, c’est Trunks. Ravi de combattre avec toi.» répondit sincèrement le garçon.
-«Au fait, juste un conseil...» compléta Trunks.
-«Ne nous sous-estime pas.»
L’instant d’après, le combat avait commencé. Sangoten s’était jeté sur son adversaire alors que Trunks s’était élevé dans le ciel. Virtuel Negi, lui, parlait seul, s’emparant de son bâton à deux mains. Alors que Sangoten allait arriver au corps à corps, le bâton se mit à luire, et une lame blanche apparut au bout de l'objet, qui ressemblait désormais à une hallebarde. Cela n’effraya pourtant pas le jeune saïyen, qui donna un rapide coup de pied vers son adversaire. Ce dernier para immédiatement d’une extrémité du bâton, pour contre-attaquer de sa lame. Sangoten esquiva, ou du moins il crut esquiver, mais il tomba à genoux, alors que la lame était passée à plusieurs centimètres de lui. Il se sentait tout engourdi, comme s’il s’était fait électrocuter.
-«Eh bien, je vais voir mon père plus vite que prévu.» dit virtuel Negi, prêt à abattre son arme sur le cou de son adversaire totalement incapable de bouger.
-«Ou pas!» hurla Trunks avant de lancer une vague d’énergie vers son adversaire.
-«Quoi?! Vous faites de la magie vous aussi?»
-«Arrête de dire n’importe quoi! Et mange ça!»
Le rayon fila à toute vitesse vers virtuel Negi qui changea la carte de tarot de son calepin. Alors que le kikoha allait l’engloutir, il cria:
-«Adeat!»
L’attaque d’énergie disparue, purement et simplement. Trunks n’en revenait pas. Virtuel Negi souriait. Il tenait dans sa main une longue lame, lourde et imposante, n’ayant qu’un côté tranchant, et qui semblait être destiné à tuer des créatures de grosse taille. Une nouvelle fois, il cria "adeat", et après avoir changé de carte, il visa Trunks avec une sorte de pistolet étrange, en forme de chat.
-«Je suis désolé, mais j’ai gagné.» dit virtuel Negi en faisant un clin d’œil à son ennemi.
-«Ho! Ho!» pouffa virtuel Fate.
-«Si tu crois que tu me fais peur!» cria Trunks.
L’instant d’après, un immense rayon d’énergie, venant du ciel, frappa le jeune garçon.


Sangoku n’en revenait pas.
-«Cette attaque, elle faisait bien quinze mètres de large… Quelle puissance…»
-«Pfeuh, ce n’est pas ça qui va arrêter nos gamins. Il suffit qu’ils s’y mettent sérieusement.» râla Végéta.
En effet, Sangoten était en train de se relever, l’engourdissement étant passé. Trunks, lui, sortit du cratère causé par l’impact. Ses vêtements étaient déchirés, mais il ne semblait pas plus affecté que ça.
-«Waaaaah! Trunks, on va devoir s’y mettre sérieusement! Il est très fort.»
-«Oui, il manque de puissance, mais ses techniques sont incroyables… Allez, allons-y!»
-«Ils n’ont rien...» murmura virtuel Fate.
-«Ces petits sont incroyables. Negi, je vais me battre moi aussi, ils m’intriguent.»
-«Ou…oui. Je… Ils sont immensément puissants, bien plus que je n’aurais pu l’imaginer. Nous allons devoir nous battre à fond.»
Les deux enfants saïyens crièrent d’une même voix, et, alors que le sol se zébrait sous l’influence de la puissance déployée, ils se transformèrent en super saïyens. L’instant d’après, ils étaient devant les deux autres garçons. Sangoten combattait virtuel Fate, alors que Trunks s’occupait de virtuel Negi. On voyait bien que les deux magiciens avaient une grande maîtrise du combat, utilisant tous les deux des variantes du kung-fu. Ils paraient les coups de leurs adversaires, utilisant principalement leurs poings et leurs bras, en s’appuyant sur leurs jambes. Toutefois, ce n’était pas suffisant contre les deux amis qui combattaient ensemble depuis leur plus tendre enfance. De plus, la puissance et la vitesse données par leur transformation leur conféraient un sérieux avantage. Après un échange de coup de plus de cinq minutes, Sangoten trouva une faille dans le jeu de son adversaire et l’envoya s’encastrer dans un rocher, dix mètres plus loin. Puis il alla aider Trunks. Virtuel Negi, qui avait de plus en plus de mal à contenir son opposant, vit l’enfant en tenu orange arriver, et il décida de se sortir de cette situation.
-«Adeat.»
D’un mouvement vif et précis, il mit une nouvelle carte dans son calepin. Aussitôt, des dizaines d’épées courtes japonaises, utilisées par les samouraïs pour parer, apparurent devant lui, formant un cercle protecteur où ses adversaires ne pourraient l’atteindre. C’est du moins ce qu’il croyait. Trunks fit exploser sa puissance autour de lui, troublant la disposition des lames et obligeant virtuel Negi à se protéger. L’instant d’après, ce dernier avait rejoint virtuel Fate, projeté par un coup de pied de Sangoten.
-«Mouais, ils ne peuvent pas nous suivre en super saïyen, c’est dommage…»
Trunks semblait réellement déçu.
-«Ce sont quand même les enfants les plus puissants que nous avons du combattre.» rigola le fils de Sangoku.
-«Parce que vous croyez que c’est fini?» entendirent les deux garçons

L’instant d’après, quatre immenses piliers, longs de plusieurs centaines de mètres, apparurent dans le ciel pour foncer sur les saïyens.
-«Je suis Fate, Tertium, ne me sous-estimez pas!»
A l’unisson, les deux saïyens se mirent côte à côte, et lancèrent chacun un rayon d'énergie vers les piliers qui se rapprochaient dangereusement. Une gigantesque explosion recouvrit la zone de poussière, empêchant toute visibilité. C’est à ce moment que les jeunes amis se rendirent compte qu’ils n’arrivaient pas à ressentir la puissance des magiciens.
-«Tueur de titans!».
Ces mots résonnèrent quelques instants dans le vide, avant que ne se matérialisent devant les deux garçons une gigantesque lance, irradiante de lumière, qui venait de percer les nuages, envoyant la poussière au loin. La vitesse de la lance était sans comparaison aucune, et les deux garçons purent à peine esquiver. Une explosion électrique recouvrit la zone, et les deux saïyens tombèrent sur le sol.
-«Vous savez, il n’existe pas grand monde capable de détruire les attaques de Fate comme ça, et encore moins d’esquiver mes lances.»
Virtuel Negi se tenait debout devant les garçons. Son apparence avait radicalement changé. Il avait de longs cheveux, s’étalant sur deux mètres et flottant dans les airs. Il irradiait d’une pâle blancheur. Ses vêtements, ses cheveux, son visage, ses yeux, tout son corps était devenu blanc. Ses mains révélaient sa vraie nature. Elles étaient plus longues, et terminées pas de grandes serres, comme celles d’un démon. A coté de lui se tenait virtuel Fate, une grande épée de pierre dans les mains, le corps recouvert de cloques rocheuses, ce qui lui donnait un aspect de golem ancien et indestructible.

Les saïyens n’avaient pas dit leur dernier mot, ils étaient en train de se relever. Virtuel Fate s’était assis.
-«Je crois que tu n’as plus vraiment besoin de moi. Ca ne m’amuse plus, de toute façon.»
Il semblait quelque peu énervé.
-«Je pense aussi. Je suis désolé, Trunks et Sangoten, mais vous ne pouvez plus rien contre moi sous cette forme.»
-«On va voir ça tout de suite.» dirent les deux saïyens en faisant exploser toute leur puissance.
Sangoten lança un kaméhaméha sur virtuel Negi. Ce dernier ne prit pas la peine d’esquiver, l’attaque passant tout simplement au travers de son corps dans une gerbe d’électricité. Trunks, qui n’avait pas perdu de temps, donna un coup de pied horizontal dans le torse du magicien. Encore une fois, il passa au travers, sentant la décharge électrique sur sa jambe au moment où il traversait le corps de son adversaire.
-«Bon, on dirait que je n’ai pas le choix.» dis tristement virtuel Negi.
Il commença à bouger. Enfin, bouger... Sa vitesse était tellement rapide qu’on ne pouvait pas réellement appeler cela bouger. Même Sangoku et Végéta n’arrivaient pas à suivre les mouvements de l’être électrique. Il allait de droite à gauche. Les deux petits saïyens tentèrent de résister. Ils s’étaient mis dos à dos et encaissaient sans cesse les assauts du magicien. Après de longues minutes, les enfants, commençant à subir de lourds dommages, essayèrent de se dégager de l’impasse dans laquelle ils se trouvaient. D’un coup, instinctivement, ils hurlèrent pour expulser toute la force qu’il leur restait. Virtuel Negi, qui ne s’attendait pas à ce qu’il soit affecté, continua d’approcher. Toutefois, la chaleur dégagée par la vague de puissance était bien plus importante que les attaques d’énergie précédente, et virtuel Negi sentit, arrivé au contact de celle-ci, qu’il avait retrouvé une partie de son intégrité physique. Ce détail n’échappa pas non plus aux deux enfants qui envoyèrent une série de kikohas sur le magicien considérablement ralenti. Cependant, l’épuisement des deux jeunes hommes l’emporta, et ils tombèrent inconscients sur le sol. Virtuel Negi chuta lui aussi, touché par la volée de kikoha.
-«Aaah... Aaah... Je n’en peux plus… Je ne sais pas comment ces enfants ont fait, mais ils sont incroyablement puissants… Sangoten, Trunks, bravo… Vraiment.»
Virtuel Negi n’en pouvait plus
-«Hum, donc, tu as gagné, Negi?»
Virtuel Fate semblait dubitatif.
-«Tu sais très bien que sans ta diversion, je n’aurais jamais eu le temps de composer mon sort… Merci, Fate…»
-«Ne me remercie pas, je n’avais tout simplement pas envie de me battre plus que nécessaire.»

-«Bien, mettons fin au combat et soignons les petits. Je pense qu’ils ont beaucoup appris aujourd’hui.» dit Sangoku.
-«Hum... J’ai bien envie de combattre des gens de cette dimension, ils ont des pouvoirs étranges…»
-«Plus tard, Végéta, il faut nous occuper de nos enfants. Nous réessayerons plus tard.»
Le décor redevint normal au moment où Sangoku ouvit la porte pour aller chercher son fils, suivit de Végéta. Les petits n’étaient pas grièvement blessés, ils étaient juste épuisés, ils n’avaient pas vraiment combattu intelligemment. Quoi qu’il en soit, cette expérience ne pouvait être que bonne.
je suis pas vraiment constant hein :x
Avatar de l’utilisateur
vonvlad
 
Messages: 139
Inscription: Dim Août 21, 2011 14:04

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités