Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Août 21, 2011 16:10

Encore merci pour ce chapitre très intéressant que je suis ravi d'accueillir ici, comme j'avais pu le dire la première fois que ce chapitre était paru, mais mon commentaire ayant disparu, je réaffirme mon plaisir.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar sonluffy-z le Dim Août 21, 2011 16:28

Mon commentaire n'a pas disparu mais j'en profite pour te le redire Vonvlad.

Ce chapitre m'a donné envie de connaître l'univers de Negima...mais avant je vais m'attaquer a Fairy Tail.

Ton spécial est mon préféré pour l'instant.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar vonvlad le Dim Août 21, 2011 16:45

\o/ ça, ça fait plaisir^^
en plus, d'après le dernier chap de negi ma, c'est bientot fini (donc 36 tomes), fairy tale par contre, c'est pas pret d’arrêter ;D

sinon le chapitre sur yajirobé avance ^^
je suis pas vraiment constant hein :x
Avatar de l’utilisateur
vonvlad
 
Messages: 139
Inscription: Dim Août 21, 2011 14:04

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Août 21, 2011 20:22

Bien, bien, bien, pour fêter la récupération totale de la fic (non, en fait, c'est plus une coïncidence qu'une cause, mais faisons comme si), et après presque huit mois depuis la sortie du dernier chapitre classique (bon, j'ai quand même écris une fic entière de seize chapitres et un épilogue sur autre chose que dragon ball entre temps, ce qui explique ce délai), voici le tout nouveau chapitre de versus !!! Bonne lecture à tous ceux qui suivent fidèlement les sorties de chapitres tout comme à ceux qui découvrirons peut-être ici cette fic !





PICCOLO, C-18, SANGOTEN, TRUNK/GOTENKS VS BOJACK





Un nuage de poussière s'attardait au ras du sol du désert rocheux virtuel qui servait de scène de combat. La masse poussiéreuse fut soudain soufflée sur le côté. D'abord, au travers des dernières fumerolles, apparurent une tenue bleue collant au corps et trouée par endroits, des chaussures blanches à bouts jaunes striés au niveau du sol et des cheveux en pic dorés en haut. Les contours du guerrier en train d'apparaître étaient parcourus de petits éclairs claquant dans l'air. Puis enfin il fut entièrement dévoilé. Ses deux bras levés se croisaient devant sa tête dans une posture défensive, cachant ses yeux. Le bas de son visage était visible. Un grand sourire carnassier s'y afficha.
-«Voilà donc tout ce que la fusion peut offrir à quelqu'un qui dépassait pourtant déjà le niveau des cyborgs? Il n'y a vraiment pas de quoi s'émerveiller.»
Végéta décroisa les bras. Son corps était marqué par la trace de précédents combats. Il darda un regard provocateur vers son adversaire. Celui-ci se tenait dans les airs, une main tendue vers le prince des saïyens, reprenant son souffle. Le visage pâle du kaïoshin virtuel, issu de la fusion de celui de l'est avec son serviteur Kibito, exprimait sa surprise.
-«Qui aurait cru qu'il y aurait des saïyens pour se distinguer à un tel point de la force commune à ce peuple?! C'est peut-être une chance, finalement, qu'ils se soient presque éteint. A moins que ce ne soit précisément à cause de ça que les derniers représentant sont aussi forts, une sorte de système de défense d'urgence pour la sauvegarde de l'espèce...»
-«De quoi est-ce que tu parles, idiot? Nous avons la force qu'on s'est donné les moyens d'avoir, ni plus ni moins.» répliqua Végéta d'un ton dédaigneux.
-«Tu es peut-être très fort, mais ça ne sert à rien si tu ne peux pas m'atteindre! Moi, ma spécialité, c'est la téléportation!» fit virtuel Kaïoshin en se désignant du plat de la main.
Et aussitôt, il se mit à disparaître et à réapparaître à un rythme effréné autour du saïyen.
-«C'est ça ton dernier recours, te rendre insaisissable? Tu admets donc avoir peur de ma force.»
Les recoins de la bouche de Végéta se baissèrent en une expression grincheuse.
-«C'est puéril.»
Il écarta soudain les bras, faisant exploser son énergie en un kiaï produit avec son corps tout entier. La vague invisible se propagea tout autour, heurtant immanquablement le dieu de l'univers qui s'écrasa dans une masse rocheuse. Il se redressa sur un coude, tremblant, du sang au coin de la bouche.
-«C'est à peine croyable...»

Végéta commença à s'approcher de lui quand un bruit d'explosion retentit en arrière. Le prince se retourna vivement.
-«Tch! Déjà de retour?!»
Virtuel Boo lançait son corps maigrichon et gris à toute vitesse vers son adversaire. Il faucha l'air du tranchant de la main pour frapper un Végéta qui plia une jambe et tendit l'autre pour se ramasser contre le sol, passant sous l'attaque. Il se redressa tout aussi vite pour enfoncer son poing dans le visage émacié de son adversaire. Celui-ci se retrouva tête en arrière, enfoncé en son milieu. Il la rejeta en avant et projeta un puissant souffle qui, tout en regonflant son visage, expulsa le saïyen en arrière, prit par surprise. Celui-ci parvint à se stabiliser et envoya un rayon qui remonta le courant jusqu'à finir dans la bouche du monstre et transperça le fond de son palais. La créature maléfique se régénéra et flotta jusqu'au devant de Végéta qui serra les poings. Virtuel Boo lança sa queue en avant et matérialisa son rayon transformant. Le prince sauta sur le côté et décapita son adversaire d'un coup du tranchant de la main. Puis il chargea un nouveau rayon, mais le corps sans tête lui lança un puissant coup de pied dans les côtes. Végéta roula au sol, crachant du sang.
-«Merde, mes forces me quittent...»
Il se redressa pour faire face au corps, la rage de vaincre en tête. Il ne vit pas la tête arriver par derrière. Celle-ci lui mordit le crâne avant d'englober complétement son visage. La matière grise commença à se répandre sur son cou et son torse. L'aura dorée autour de Végéta se dissipa. Il leva des bras tremblants et saisit d'une main la gomme grise au niveau de sa bouche. Il arracha vivement un lambeau de cette matière.
-«Fin de la session d'entraînement virtuel!» cria-t-il avant que sa bouche ne soit de nouveau recouverte.
Virtuel Kaioshin et virtuel Boo disparurent en même temps que le désert. Végéta tomba sur les genoux, reprenant son souffle. Puis il frappa soudain le sol du poing.
-«Et merde! Entre les Cells et Dabras trop faibles d'un côté et les Boos et autres Janembas trop forts de l'autre, qui puis-je affronter pour vraiment me surpasser?!»
Il se releva, avec un air résigné.
-«Ca ne me plaît pas trop, mais je crois que je vais trafiquer la puissance de mes adversaires à l'avenir, pour avoir des challenges à ma hauteur. Je veux encore progresser!»
Et il se dirigea vers la sortie.

-«Enfin!» fit une petite voix quand il ouvrit la porte.
Végéta baissa des yeux surpris pour voir Trunks, devant l'entrée, les bras croisés. Juste à côté, Sangoten regardait joyeusement vers l'intérieur de la salle. En remontant les yeux, il tomba sur C-18, adossée contre le couloir, paupières closes, de profil. Et encore derrière, Piccolo, de face, sa grande cape sur le dos. Végéta se frotta les yeux et regarda encore une fois la mimique sévère de son fils qu'il empruntait à son saïyen de père, le grand sourire de Sangoten, le visage fermé de la cyborg et l'air distant du namek.
-«C'est quoi ce comité d'accueil flippant...» marmonna-t-il.
-«Sangoten et moi, on a décidé de jouer dans la salle. On a d'abord croisé Piccolo. Il a dit qu'il ne pouvait pas se battre au palais divin, donc il aimerait se battre dans la salle. Puis on est tombé sur C-18. Elle nous a dit qu'elle avait redécouvert le plaisir du combat avec cette salle et qu'elle voulait s'y rebattre. On se retrouve tous là par coïncidence, du coup, on est coincé sur qui va utiliser la salle... Et en plus tu es resté super longtemps dedans!»
-«Peuh, il reste à la salle assez d'énergie pour une nouvelle session d'entraînement, mais le temps qu'elle se décharge de l'énergie accumulée dans les murs, vous aurez une demi-heure pour vous arranger. Du reste, ce ne sont pas mes oignons.»
-«Euh... Tu diras rien à maman, hein?» demanda Trunks, inquiet.
-«Comme si j'allais faire quoi que ce soit pour t'empêcher de t'entraîner.»
L'enfant sourit. Son père partit à travers le couloir, dépassant C-18 puis Piccolo.
-«Végéta!» lança soudain une voix féminine.

Le prince s'arrêta, sans pour autant tourner la tête. La cyborg, elle, avait relevé la sienne et regardait dans sa direction.
-«Ce combat qu'on a livré autrefois... Tu n'as jamais voulu prendre ta revanche?»
L'homme ainsi interrogé resta silencieux quelques secondes.
-«J'ai perdu un duel alors que j'y avais mis toute ma fierté d'être l'élu saïyen. Je n'étais qu'un super saïyen de plus, mais étant aussi le prince d'entre eux, j'avais retrouvé toute la supériorité à laquelle je prétendais. Ce jour-là, je me suis pris l'une des plus grosses claques de ma vie. J'ai voulu prendre ma revanche de toute mon âme et c'est ce qui m'a poussé à aller plus loin que le super saïyen.»
Un éclat de rire ironique lui échappa.
-«Mais ce faisant, j'ai perdu mon adversaire...»
-«Quoi?» fit C-18, interloquée.
-«Fut un temps, j'aurais cherché à avoir ma revanche à n'importe quel prix, le temps où j'étais un exterminateur et où laver mon honneur était plus important que respecter ma propre force. Aujourd'hui... je ne peux plus retrouver la fille qui peut me casser un bras, et si revanche je devais prendre, ce ne pourrait être que contre elle.»
-«...»
-«En cela, je suis bien plus un combattant qu'à l'époque où je me battais sans cesse.»
Végéta inclina légèrement la tête vers son interlocutrice. Un fin sourire en coin se dessinait sur ses lèvres et son regard était dénué de malice ou d'arrogance. Puis il reprit sa marche. C-18 pencha la tête en avant, comme avant, ses franges de cheveux retombant devant son visage. Ce qu'ils cachaient ainsi positionnés, c'était un autre petit sourire.
-«Fut un temps, je me serais sentie insultée et aurait cherché à me battre. Aujourd'hui... je comprends ce qu'il a voulu dire. Ce n'est pas que je ne sache pas me battre, ça il me le reconnaît, c'est que je ne me soit pas dressée en rivale, tentant de me surpasser pour cela, même si ça aurait certainement été en vain. En cela, je ne suis pas une combattante. Mais au lieu de bâtir cette rivalité, ces dernières années, j'ai construit bien autre chose... et cela fait de moi bien plus qu'une combattante.»
Elle cessa de sourire et perdit son regard dans le sol.
-«A chaque fois que je viens ici, c'est pour me rendre compte à quel point tout le monde change...»
La cyborg s'écarta soudain du mur et marcha vers la salle. Tandis que Végéta disparaissait à l'autre bout du couloir, elle s'enfonçait dans la pièce. Chacun de ces deux grands guerriers suivait son propre cheminement.
-«Les personnes au sommet des puissances de l'univers sont des êtres bien étranges...» remarqua Piccolo.
-«Et ça vaut aussi pour moi.» finit-il intérieurement en se tournant vers Sangoten et Trunks avec un léger sourire au visage, leur faisant signe de le suivre d'un mouvement de la tête.
Ils entrèrent alors tous dans la salle d'entraînement virtuel.

-«Pourquoi ne nous battrions-nous pas entre nous? Ca réglerait la question. D'après mes souvenirs, on est tous à peu près aussi fort.» demanda C-18.
-«Aussi fort? Piccolo est beaucoup plus fort que Trunks et moi!» répondit Sangoten.
-«Tu ne pouvais pas savoir, mais en vue du Cell Game, j'ai suivi un entraînement particulier.» expliqua Piccolo.
-«Ah! C'est vrai, ça me revient, Végéta avait changé du tout au tout en quelques jours. Tu as donc fais pareil...»
-«Lors de mon dernier combat ici, j'ai déjà affronté quelqu'un de moins fort que moi. Ce n'est pas contre toi, mais je tiens à affronter quelqu'un qui me force à faire appel à toutes mes ressources.» dit le namek.
Puis, il se tourna pour faire face aux trois personnes qui souhaitaient utiliser la salle.
-«Et si nous combattions tous ensemble contre quelqu'un de bien plus fort que nous? Nous devrions nous battre sérieusement, et ensemble, on pourrait gagner.»
Les enfants échangèrent un regard et bondirent sur place.
-«Super idée! On va tous se battre contre un méga-ennemi!»
C-18 poussa un petit soupir amusé.
-«Je ne peux pas casser un tel élan d'enthousiasme. C'est d'accord.»
-«Je vais regarder contre qui on peut se battre!» dit Trunks.
Après quelques manipulations, il se tourna vers les autres challengers.
-«Il y a Cell deuxième forme qui est assez fort.»
-«Non.» répondit sèchement Piccolo.
-«A nous quatre, il ne serait pas vraiment un problème.» rajouta-t-il plus doucement.
C-18, qui avait les bras croisés, avait crispé ses mains sur ses coudes. Mais elle se détendit tout de suite.
-«... Merci, Piccolo.» pensa-t-elle, même si elle n'était pas sûre qu'il ait refusé pour elle.

-«Ben... Euh... Après, y'a des gens tout verts. Les plus forts d'entre eux dépassent Cell deuxième forme. Sinon, leur boss est encore un peu au dessus, il s'appelle Bojack.»
-«Bojack?! "Un peu" plus fort?! Je me rappelle que son niveau approchait celui du Cell du début du Cell Game!» protesta Piccolo.
-«Euh... Transformé, oui, mais pas dans sa forme normale. Je peux bloquer sa transformation, on l'a déjà fait avec virtuel Hildegan.»
-«C... C'est vrai... J'avais réussis à tenir un échange très court avec lui... Mais ça reste un monstre!» dit le combattant à la cape, une goutte de sueur dévalant son visage.
-«Oui, mais si on se bat ensemble, on est les meilleurs!» fit Trunks, le regard décidé.
Piccolo scruta les enfants qui semblaient avoir très envie de faire ce combat. C-18 observait la scène d'un air détaché. Elle leur faisait confiance pour le choix de l'adversaire.
-«Bon...Ecoutez-moi bien! Il ne faudra jamais, jamais vous battre en tête-à-tête avec lui! On l'attaque toujours au moins à deux, le reste du temps, on esquive! Nous ne sommes pas au niveau pour un duel avec lui, aussi court soit-il!» dit l'ancien mentor des enfants.
-«Il est si fort que ça?» fit la cyborg.
Elle soupira et fit quelque pas.
-«Bon, et bien il faudra que j'y revienne dans cette salle, pour mener mon propre combat. J'ai déjà combattu au côté de quelqu'un la dernière fois, tant pis, je peux bien le refaire.»
-«Et je vous préviens, au moindre signe de danger, je coupe la session!» fit le namek.
Sangoten et Trunks échangèrent un sourire belliqueux.
-«Allons, allons, ce serait bien plus fun de faire appel à Gotenks si vraiment c'est ingérable.» dit le fils de Végéta, les mains dans les poches, le sourire aux lèvres.
-«Et puis de toutes façons, on va gagner!» reprit le fils de Sangoku.
-«Allez, je prépare ça!» termina le premier.

Les flots de la mer virtuelle créée par la salle montaient et descendait le long de la plage de terre herbeuse qui s'étendait au loin. Plus haut, un champs de fleurs occupait tout l'espace, ponctué de-ci de-là d'arbres et de pierres. Au loin en arrière, des montagnes obstruaient l'horizon. C'est dans ce lieu semblable à l'un de ceux créé par Bujin en lieu et place des battle zones du temps du tournoi détourné par sa bande qu'apparut virtuel Bojack, son chef. Les quatre combattants réels jaugèrent le nouveau-venu virtuel qui en fit autant avec eux, bras croisés. Un sourire mesquin s'afficha sur son visage verdâtre parcouru de deux cicatrices. Un bandana noir couvrait le haut de sa crinière de cheveux orangés qui tombaient dans son dos. Des boucles d'oreilles et plusieurs colliers lui servaient d'ornements. Son pantalon blanc était ceint d'un tissu noir flottant au vent et sa veste bleue s'étendait derrière lui jusqu'aux jambes telle une cape, s'ouvrant devant sur un torse lui aussi traversé d'une cicatrice.
-«C'est donc vous quatre, les finalistes de ce tournoi... Quelle étrange planète, parmi les quatre supposés plus fort d'entre ses habitants, il y a deux gosses... Enfin, on dirait bien que je vais devoir vous faire l'honneur de vous éliminer moi-même. Hé! Hé! Hé!»
-«Allez-y à fond!!!» cria Piccolo.
Et dans le même temps, il fit jaillir une aura blanche autour de lui, faisant ployer les fleurs alentours. Sangoten et Trunks passèrent simultanément super saïyen. Quand à C-18, elle se contenta de serrer les poings. D'un même mouvement, ils s'envolèrent vers le conquérant, à distance les uns des autres. Virtuel Bojack décroisa les bras en conservant son air goguenard. Le namek lança le premier assaut.
-«Voyons voir où j'en suis depuis la dernière fois!»
Il arriva devant son adversaire et utilisa sa vitesse de déplacement pour frapper violemment de la paume d'une main la gauche du visage de virtuel Bojack. Surpris, celui-ci pencha la tête de l'autre côté, la joue déformée. Lorsqu'il chercha son assaillant du regard, celui-ci était déjà en train de descendre loin du dangereux combattant virtuel. Aussitôt, deux petits genoux diffusant une lumière dorée frappèrent les abdominaux de virtuel Bojack.
-«Kuh?!» fit celui-ci.
Sangoten et Trunks s'écartèrent, laissant la place à C-18, un kikoha dans chaque main. Elle les rejoignit contre le torse balafré du conquérant, provoquant une explosion qui le repoussa. Ce dernier leva une main bien haut, une grimace au visage, et matérialisa une boule d'énergie concentrée. Une main verte se saisit de son bras levé depuis son dos. Il tourna la tête pour voir Piccolo fouetter l'air de son autre main, lançant une vague d'énergie large qui emporta sa cible. Virtuel Bojack s'immobilisa en dessous de tous ses adversaires. Il n'était même pas égratigné, seuls ses vêtements semblaient légèrement marqués. Les quatre combattants à l'origine du combat soufflèrent un grand coup. Ils étaient extrêmement tendus, sachant qu'ils ne pouvaient se permettre la moindre erreur.

-«Je vois, vous semblez déjà avoir pris conscience de votre infériorité. Mais attaquer à plusieurs ne suffira pas, contre moi.» annonça virtuel Bojack.
-«Vite, on se regroupe!» hurla Piccolo.
Mais, déjà, le guerrier au bandana noir apparut devant Sangoten. D'un large coupe de pied transversal en pleine poitrine, il l'envoya s'écraser bien loin contre le sol. Il bifurqua aussitôt et se retrouva devant la cyborg qu'il frappa au menton, lui tirant un gémissement. Les sens engourdis, C-18 s'effondra sur place, chutant vers la terre. Le conquérant arriva devant Trunks, les deux mains levées. Au moment de les abattre, un autre de ses adversaires vint lui cogner le front, tête la première. Virtuel Bojack frappa de face le buste de Piccolo qui cracha du sang. Au même moment, un rayon d'énergie vint frapper le menton du combattant virtuel, le forçant à relever la tête. Le fils de Végéta maintint le flux d'énergie malgré qu'il semblait n'avoir pour seul effet que d'indisposer le surpuissant guerrier aux cheveux orangés. Cependant, Piccolo en profita pour rejoindre ses deux mains au dessus de lui et frapper d'un coup de haut en bas l'arrière du crâne relevé de son ennemi, le forçant à plonger la tête dans le rayon avant de le faire tomber une dizaine de mètres plus bas.
-«Vous vous réorganisez vite, petits merdeux!» pesta Bojack, le menton roussi.
Il contracta ses muscles, posant son regard sur le grand namek. Il se retourna soudain et vit un kienzan fondre sur lui. En se courbant en arrière, il l'évita, celui-ci se perdant au loin dans le ciel. Le conquérant se redressa, un sourire crispé au visage.
-«Joli...! Une attaque dont la force ne réside pas dans la puissance énergétique mais dans la vitesse de rotation de l'énergie, une bonne méthode pour frapper fort contre un adversaire qui nous dépasse...»
Il regarda C-18, à l'origine de l'attaque, qui avait réussi à se reprendre avant de heurter le sol et observait son échec, une goutte de sueur à la tempe.
-«Haaaaa!» cria Sangoten en envoyant un kaméhaméha à seulement quelques mètres de virtuel Bojack.
Celui-ci leva instantanément un bras. Le rayon d'énergie s'écrasa dans sa main écartée pour y mourir, ne laissant qu'un peu de fumée.
-«Ah... Aaaah... Il l'a bloqué d'une seule main!» fit le jeune garçon, les yeux écarquillés.
Le conquérant se jeta soudain sur Piccolo, le coude en avant, le frappant avec en plein visage. Le namek fut projeté en arrière, pirouettant. Il se stabilisa vite, les deux mains plaquées sur son nez. Sans avoir bougé, virtuel Bojack tendit un bras vers Trunks et enchaîna trois kiaïs qui heurtèrent successivement l'enfant, le faisant reculer à trois reprises et le laissant pantelant.
-«Bon, maintenant que vous avez tous pu goûter à ma puissance, je vais tuer l'un d'entre vous avant que vous ne vous rassembliez de nouveau.» dit le guerrier virtuel nonchalamment.
Il mit ses deux mains face à face et matérialisa une sphère d'énergie vibrante.
-«De qui s'agira-t-il...?» interrogea-t-il sournoisement.

-«Maintenant! Attaquez-le de toutes vos forces!» cria Piccolo.
-«Vous perdez votre sang-froid, vous courrez au suicide!» ricana le conquérant tandis que, déjà, les deux enfants et la cyborg se précipitaient vers lui.
Il fit un tour sur lui-même, son attaque toujours en main, et l'envoya en direction de la cible qu'il avait choisi, le grand type vert à la cape. Au moment où la boule d'énergie fut jetée, il réalisa que celui qu'il visait n'avait pas bougé du tout, malgré son ordre d'assaut.
-«Qu'est-ce que...?»
Piccolo se décala aussi vite qu'il put, mais son bras gauche et une partie de son épaule furent emportés par l'attaque. Virtuel Bojack, ne comprenant pas du tout sa manœuvre, hésita un instant sur la marche à suivre. Prit d'un doute, il se retourna vers les autres combattants qui auraient dû également avorter leur attaque au risque de se prendre la fameuse sphère, mais ils étaient déjà sur lui. Les poings des deux enfants vinrent frapper chacun un côté de son visage. Puis C-18 arriva et frappa de ses deux poings dans le torse du conquérant, avant d'enchaîner avec un coup de pied retourné dans la nuque et de finir d'un coup de genou au visage. Ils s'éloignèrent de leur puissant adversaire avant qu'il ne reprenne la main.
-«Vous vous êtes vraiment jetés sur moi au risque de mourir alors que celui-là même qui vous a dit de le faire n'en a rien fait?!»
-«Si Piccolo nous a dit de le faire, c'est que c'était la bonne chose à faire.» dit simplement Sangoten.
-«Hé! Hé! Il manque d'humour, mais il est très malin, notre Piccolo, ne le prend pas à la légère!» rajouta Trunks en souriant.
-«Ce type a été le dieu de cette planète, en partie, il ne jouera pas avec nos vies.» lâcha C-18, bras croisés, l'air calme.
-«Piccolo...? C'est le type que j'ai tué...?»
Ils n'avaient pas l'air de parler d'un mort, mais pourtant... Virtuel Bojack se retourna et se prit un puissant crochet en plein visage. Pour la première fois, un peu de sang lui échappa. Piccolo l'enchaîna d'une série de coups de poing, le dos des main vers le bas, en plein ventre, avant de lui donner en revers un coup de coude dans la tempe, projetant le conquérant en arrière.
-«Il peut faire repousser ses membres arrachés! Et il avait compris que j'allais l'attaquer lui, étant visiblement le plus fort. C'était sûrement le seul à pouvoir survivre à mon attaque, il a permis aux autres d'en profiter... Des quatre, c'est le plus dangereux.»
Virtuel Bojack se retourna vers C-18.
-«Ensuite, c'est sûrement elle la plus dangereuse, avec son disque d'énergie. Je suis sûr qu'elle est en train de réfléchir à une méthode pour replacer son attaque. Je ne la laisserai certainement pas faire.»
Puis, en deux coups d'œil, il observa les enfants.
-«Eux deux ne représentent aucune menace. Ils ne semblent pas avoir de techniques particulières ni une quelconque stratégie...»
Soudain, il sentit un goût de fer dans la bouche et se rendit compte que la dernière série d'attaque l'avait fait saigner. Un simple crachat suffit à faire disparaître la marque des dégâts reçus, mais malgré ça, virtuel Bojack serrait les dents, blessé dans son orgueil.
-«Vous n'êtes que des moucherons vous égaillant à chaque attaque pour survivre! Je vais en finir avec vous tous d'un seul coup!»

Il s'envola vers le ciel à toute vitesse, montant loin au dessus de tous ses adversaires, et s'immobilisa juste avant le faux-plafond en trompe-l'œil.
-«Dispersons-nous! Au moins, il ne pourra viser qu'une personne avec son attaque!» lança Piccolo.
C-18 observait le ciel où virtuel Bojack n'était plus qu'un point à peine perceptible.
-«Ce type, il sait ressentir les énergies?» demanda-t-elle
-«Je ne crois pas.» répondit Piccolo.
-«Alors au contraire, rassemblons-nous!» dit la cyborg précipitamment.
-«Disparaissez, insectes que vous êtes!» cria le conquérant avant de lancer en avant et de ramener en continue ses bras, déversant une pluie d'attaques énergétiques.
Celles-ci, décrivant des arcs de cercle, tombèrent sur toute la région, dévastant les champs de fleurs, détruisant les arbres, soulevant d'immenses mottes de terre, plongeant dans la mer, y créant une tempête.
-«Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Où est-ce que vous allez fuir, cette fois? Mourrez! Mourrez!»
Un sourire déformé aux lèvres, il poursuivit implacablement son attaque, les kikohas se perdant dans un immense nuage de poussière qui recouvrait le sol et la mer. Lorsqu'il arrêta enfin, il poussa un soupir satisfait. Et, tandis que la poussière retombait, il descendit voir le résultat de son assaut. Mais soudain, derrière un voile de poussière, apparurent les quatre combattants réels, rassemblés. C-18, bras levés, souriait avec satisfaction.
-«Que...?» fit l'auteur de la pluie d'énergie.
-«J'ai fait un barrage de kikohas pour contrer ceux des tiens qui viendrait vers nous.»
-«Impossible! Tu n'as pas le niveau pour contrer autant de mes attaques sans faiblir!»
-«Je n'ai pas de limites quant à la quantité d'énergie que je peux utiliser.»
-«C'est insensé...»
-«Bien vu, C-18, ne pouvant pas nous voir, il allait arroser les lieux d'attaques basiques. Tu nous a sauvé la mise.» dit Piccolo.
-«Puisque vous tenez tant à jouer au chat et à la souris, alors on va jouer.» dit virtuel Bojack.
Il serra alors les poings.
-«Mais je vous préviens, dès que j'attrape l'un d'entre vous, je ne le lâcherai plus! Je le collerai et le défoncerai jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien de lui! Je vais vous trucider un par un!»

-«C... C'est moi ou il ne montre pas le moindre signe de fatigue?» marmonna C-18, inquiète.
-«Il n'a pas l'air d'avoir une seule blessure malgré tout nos efforts...» fit Sangoten, un sourcil haussé.
-«Merde, même non transformé, il est à ce point différent de nous?!» songea Piccolo.
-«Ce n'est pas le moment de désespérer!» cria Trunks.
Il fit grandir son aura de super saïyen et se lança droit sur le conquérant.
-«Trunks! Imbécile!» cria Piccolo avant de se lancer à son tour au combat.
Le fils de Végéta brandit le poing. Au moment d'envoyer un direct, virtuel Bojack en fit autant. Le grand poing vert éjecta celui plus petit de l'enfant avant de frapper son visage. Alors que le garçon tombait, Piccolo prit le relai et lança son genou vers le ventre du conquérant. Celui-ci le bloqua dans le creux de ses mains desquelles rayonnèrent de l'énergie. Une explosion plus tard, le namek était projeté en arrière. Mais virtuel Bojack l'attrapa par le col, stoppant le mouvement.
-«Je t'ai bien dit que je ne lâcherai pas ma prochaine cible...» ricana-t-il.
-«Sangoten, Trunks, maintenant! Pratiquez la fusion!»
Un coup de crâne fit taire le guerrier à la cape qui tenta de contre-attaquer en lançant deux kikohas à bout portant.
-«Fusionner? Déjà? Mais on s'est à peine battu!» protesta Trunks, une main sur son visage endolori.
Le combattant virtuel, apparemment insensible à la dernière attaque, frappa d'un coup de poing la tempe gauche de Piccolo, le faisant reculer d'un mètre et l'étourdissant. A ce moment, C-18 arriva par derrière et passa ses deux bras autour du cou de virtuel Bojack, serrant du plus fort qu'elle put.
-«Il vous faut quoi?! Que l'un de nous quatre meurt?! Si vous ne fusionnez pas, je met fin à la session d'entraînement!» reprit l'ancien mentor des enfants.
-«O... Okay...» dirent les deux garçons en se rapprochant l'un de l'autre.
-«Qu'est-ce qu'ils préparent, encore?» se demanda le conquérant.
-«Et toi, lâche-moi!» rajouta-t-il avant d'enfoncer un coude dans le ventre de C-18, se libérant ainsi de l'étreinte.
-«Dépêchez-vous!» cria Piccolo.
-«Oui!» dirent d'une même voix les enfants.
Ils entreprirent alors les mouvements permettant la fusion.
-«Fuuuuuu...» dirent-ils simultanément.
-«...sion!» continuèrent-ils ensemble.
-«Haaa!» fit Trunks.
-«Haaa!» cria Sangoten.
Un flash de lumière voila les deux métis.
-«Qu'est-ce que c'est que ça?!» s'étonna virtuel Bojack, découvrant une forme unique dans la lumière.
Une voix double étrange s'éleva alors.
-«Le ton du combat va un peu changer, désormais...»
Et alors, il apparut. Ses cheveux noirs dont les mèches latérales étaient couleur lavande surmontaient un visage bouffi, lui-même au-dessus d'un corps enrobé.
-«...car voici Gotenks le terrible!»

-«C'est pas vrai... Il ne nous a pas fait ça...» marmonna Piccolo, dépité.
-«Aïe... J'ai déjà vu ça, et ça n'augure rien de bon...» commenta C-18.
-«J'arrive, Bojack, je vais te laminer!»
Gotenks se mit à courir le long d'un parterre de terre qui s'était soulevé pendant le bombardement de kikohas de virtuel Bojack. Arrivé au sommet, il s'envola... s'immobilisant au bout d'un mètre.
-«Hé? Pourquoi je monte pas plus haut? Whaaaa!»
Retombant, il attrapa du bout des mains le rebord de la motte, s'écrasant contre le versant à pic.
-«C'est quoi ce délire? Je vole plus! Nnnnnnnngh!»
Gotenks tenta de remonter à la force des bras mais échoua. Il grimpa alors en trottant avec les jambes contre la paroi, mais il finit par faire du surplace et retomba.
-«Est... Est-ce que quelqu'un peut m'aider à remonter?»
Piccolo, C-18 et virtuel Bojack perdirent quelques mètres d'altitude avant de se ressaisir.
-«C'est ça, votre dernier atout? Bande de larves...» se moqua le conquérant.
Il envoya un kikoha qui détruisit l'à-pic, faisant tomber Gotenks qui rebondit contre le sol.
-«Qui est le con qui a détruit mon promontoire?!» pesta-t-il.
-«A ton avis, crétin?!» hurla Piccolo.
-«C'est comme ça que tu m'aides?! Tu me déçois, Piccolo!»
-«Mais c'est Bojack, idiot!»
-«Comment je pouvais le savoir, imbécile? J'avais la tête dans le mur!»
-«Maintenant, le combat est fichu par ta faute, on a plus aucune chance de gagner!»
-«N'importe quoi, j'ai juste pris un mauvais départ!»
-«Tu as raté la fusion, vous vous êtes désynchronisés sur le dernier geste!»
-«Hein?»
Gotenks regarda ses bras boudinés.
-«Ah... Ouais... Peut-être... C'est ta faute! Tu nous a pressés!» se défendit-il.
-«Fin de la session d'entr...»
-«Non! Attends Piccolo! Rien n'est perdu!» coupa le fusionné.
-«La fusion est ratée, mais un ratage peut se compenser par une réussite!» rajouta-t-il
-«Compenser...?» fit Piccolo, interloqué.
-«Bojack!!! Tu vas périr par la main d'une légende!» lança Gotenks
-«Votre spectacle est divertissant, mais si vous espérez m'inspirer de la pitié, c'est peine perdue!» dit virtuel Bojack avec un sourire torve avant de charger le namek.
Soudain, la cape de ce dernier se mit à danser sous l'effet d'une vague d'énergie libérée, de même que la veste longue du conquérant. Tous deux se retournèrent avec surprise vers Gotenks. Ses cheveux avaient pris une teinte dorée et l'énergie ondulait autour de lui.
-«Transformation en super saïyen... réussie!!!» dit-il fièrement.

-«Il peut faire ça dans cet état?!» s'étonna Piccolo.
La fusion prit soudain son envol, filant vers son adversaire.
-«Ka... mé... ha... mé...»
Il arriva au devant de son ennemi et lança ses deux mains en avant.
-«Haaaa!!!»
Un peu d'énergie jaillit en pétaradant, se dissipant aussi vit qu'elle était apparue.
-«...» firent les deux opposants.
D'un coup de coude de haut en bas, le conquérant renvoya la grosse fusion s'écraser au sol. Gotenks se releva, une bosse sur le front.
-«On n'en a pas fini, toi et moi!»
Il saisit une immense pierre et tenta de la soulever. Ne parvenant à rien, il prit une pierre à peine plus grande que lui et la souleva, sans plus de succès. Il prit alors à deux mains un cailloux et le souleva.
-«Ha! Ha! Je vais t'envoyer ce monstrueux roc en pleine gueule à t'en éclater la boîte crânienne! Crains la puissance du super saïyen!»
-«Je crois que la légende ne s'en remettra jamais...» murmura Piccolo.
La fusion jeta le caillou qui décrivit une cloche, montant à trois mètres d'altitude, et retomba mollement.
-«O... Okay! C'est pas grave! Maintenant, ultra super saïyen!!!» cria Gotenks.
-«Même si je ne deviens pas beaucoup plus fort, au moins, ça précipitera la fin de la fusion!»
-«Non, arrête! Redeviens tout de suite normal, Gotenks!» cria Piccolo.
-«Hé?! Pourquoi?»
-«Moins tu dépensera d'énergie pendant la durée de la fusion, plus vite tu pourras refusionner!»
-«Ca veut dire qu'on n'abandonne pas?!» dit le petit gros avec une note d'espoir.
Piccolo regarda virtuel Bojack qui semblait commencer à s'impatienter de nouveau.
-«Tch... Dépêche-toi de te séparer, on va l'avoir difficile le temps où on ne sera que deux contre lui.» fit-il avec un sourire contrit.
Et il repartit à l'assaut.

Un coup de pied en pleine poitrine lui rappela amèrement son désavantage en force, l'envoyant à toute vitesse vers le bas où il s'immobilisa en toussant.
-«Où est passée C-18?!» s'étonna-t-il.
En levant, les yeux, il les écarquilla.
-«Hm?» fit virtuel Bojack avant de se retourner. Mais avant même qu'il n'ait levé la tête au ciel, une main verte se saisit d'une de ses épaules.
-«Déjà là, toi?!» cria-t-il en se retournant de nouveau pour trancher son ennemi d'un coup large avec le côté de la main. Mais il ne frappa que le vide, à sa surprise. La main qui s'était saisie de lui était au bout d'un immense bras long de plusieurs dizaines de mètres. Un bras en train de se raccourcir très vite, emmenant son possesseur avec lui. Virtuel Bojack para avec l'avant-bras gauche le coup que Piccolo allait lui donner en le rejoignant à toute vitesse, coup qui ne vint jamais. Le namek s'était simplement laissé emporter par sa vitesse pour se retrouver au dessus de son ennemi. Il reprit une vitesse, de chute cette fois, saisissant à bras le corps son adversaire au passage, l'entraînant vers la terre dévastée. Un coup de poing dans le ventre lui écrasa les organes internes, un suivant lui fit cracher une grosse quantité de sang, un troisième lui arracha un puissant râle, mais il maintint son mouvement. Au moment d'envoyer son ennemi au sol, celui-ci se saisit de sa tête et, forçant un grand coup, se libéra de son étreinte pour écraser le namek, visage en avant, dans la terre qu'il lui destinait. Piccolo se dégagea d'un grand bond et lança un rayon d'énergie pour se jeter en arrière tout en frappant vituel Bojack avec. Celui-ci se redressa quand, soudain, un kikoha le frappa derrière la tête. Il regarda en arrière, mais un autre le frappa sur le côté. Il vit alors des centaines de kikohas constellant le ciel.
-«C'est la fille qui peut faire autant de kikohas qu'elle veut! Merde, il faut que je me dégage!»
Mais quelques kikohas le frappèrent depuis toutes les directions, suivit d'autres, puis d'autres. Des séries de kikohas fondirent ainsi sur virtuel Bojack, le clouant sur place. Depuis les cieux, C-18, haletante, le visage crispé, coordonnait l'attaque. Piccolo vint la rejoindre.
-«Tu as préparé cette attaque pendant tout le cinéma de Gotenks? Pas mal!»
-«Hé! Hé! L'idée de contrôler les kikohas après coup, je la tiens de toi. Ca se marie bien avec ma possibilité d'en faire un nombre illimité.» répondit-elle avec un sourire.
-«Combien de temps pourras-tu tenir?»
-«A ce rythme, je les aurais tous envoyés dans six minutes, peut-être sept si je ralentis encore la cadence, mais je crains qu'il ne parvienne à se libérer si je la diminue trop.»
-«Ca va aller?»
-«Au point de vue énergie, aucun problème, mais immobiliser tous ces kikohas en même temps est difficile... J'en ai mal aux muscles...» dit la cyborg, transpirante avant de provoquer la chute d'une nouvelle salve de sphères d'énergie.
Six minutes plus tard, il ne restait plus que deux salves.
-«Bon, à mon tour de jouer, il est temps d'utiliser ma propre technique!» dit Piccolo qui se mit à lancer des kikohas tout autour du lieu où virtuel Bojack était bloqué par les attaques.
Deux salves plus tard, le conquérant réapparut, les vêtements en lambeaux.
-«Vous... Je vais...»
Piccolo entrecroisa ses bras, provoquant le resserrement de ses boules d'énergie sur sa cible dans une gigantesque explosion.

Virtuel Bojack n'avait, physiquement, pas le moindre dommage. Mais sa grimace trahissait une rage sans nom.
-«...vous éradiquer!!!»
Il s'envola si vite que ses adversaires n'eurent même pas le temps de bouger avant qu'il ne soit devant la combattante qu'il frappa à l'épaule d'un puissant coup de poing. Un craquement se fit entendre avant que la cyborg ne tombe en criant de douleur, se tenant le haut du bras d'une main. Le conquérant se jeta sur Piccolo et lança un coup que le namek para non sans douleur avec un avant-bras. Le second coup fut si rapide que sa cible ne le vit même pas venir. Le guerrier à la cape s'écrasa au sol, derrière un monticule de terre soulevée.
-«Khhh! Encore quelques coups comme ça, et je suis fini! C'est foutu, il faut que je mette fin à la session...»
Piccolo resta silencieux, fixant son adversaire.
-«Alors pourquoi je ne le fais pas...?»
Il regarda ses bras qui tremblaient.
-«Je... Je ne peux pas me résoudre à abandonner prématurément... Je ne veux plus de ça...»
Il laissa retomber ses bras le long de son corps et un petit sourire s'afficha sur son visage.
-«C'est sûrement pour ce genre de choses que je ne peux pas être dieu de cette planète.»
Il hurla soudain, déployant une immense aura blanche qui souleva sa cape et engloba largement son grand corps vert tandis que son turban, lui, s'envolait complétement. Il fondit sans hésiter sur son adversaire et lui lança un coup de poing vers le visage. La cible de l'attaque bloqua le coup en refermant sa main gauche dessus. Mais un genou du namek remonta et lui rentra dans le plexus solaire. Le direct qu'envoya ensuite virtuel Bojack passa au dessus de Piccolo, s'étant rapidement baissé. Celui-ci donna un coup de pied dans le ventre du conquérant et s'en servit pour reculer de plusieurs mètres. Quand son ennemi se jeta sur lui, il l'accueillit d'un rayon tiré de ses antennes, l'électrocutant. Pourtant, le conquérant poursuivit sa course et frappa le namek à la tempe. Malgré la douleur, Piccolo riposta en écrasant son poing dans le visage de virtuel Bojack. Puis plusieurs détonations résonnèrent dans les airs tandis qu'ils échangeaient des coups. A un moment donné, le combattant virtuel concentra ses forces et rejeta son adversaire une dizaine de mètres en arrière d'un coup de poing, puis le frappa d'un kikoha qui le fit encore reculer de cinq mètres. Piccolo avait le corps ensanglanté.
-«Je vais te remettre à ta place! Tu n'es rien face à moi!» cria virtuel Bojack.

-«Perdre autant de temps pour quatre moucherons, quelle honte!» marmonna-t-il, les dents serrées.
Il se jeta sur son opposant avec toute sa puissance afin de l'achever. Il s'arrêta brusquement, laissant un kienzan lui passer juste devant. Il regarda dans la direction d'origine de l'attaque et en vit plusieurs autres lui arriver dessus, décalés les uns des autres pour qu'il ne puisse tous les éviter d'un seul mouvement. Virtuel Bojack se mit à voler à travers les airs, mais toujours plus de kienzans arrivaient, visant à chaque fois sa position actuelle. C-18, au sol, utilisait son bras valide pour envoyer les un après les autres des dizaines de kienzan.
-«Je croyais qu'on ne devait pas l'attaquer seul à seul.» dit-elle à son allié sur un faux ton de reproche.
-«Hé! Hé! … Je... Peuf... Je me suis un peu emporté... Peuf...» répondit le concerné en souriant avant de mettre deux doigts sur son front.
Les kienzans n'étaient pas assez rapides, et le conquérant avançait plus vite que ce que les disques d'énergie mettaient comme temps à le rejoindre. Virtuel Bojack se mit à courber sa trajectoire pour commencer à se rapprocher de la cyborg.
-«Persistante insolente, je vais mettre un terme définitif à ton petit jeu!»
A ce moment-là, une lumière attira son regard. Les doigts de Piccolo, toujours sur son fronts, étaient entourés d'énergie.
-«Makankosappo!» cria-t-il en lançant ses doigts en avant de la trajectoire de sa cible, pour lui couper la route.
Un rayon rectiligne entouré d'un autre spiralé jaillit. Aussitôt, Piccolo ramena ses doigts en arrière, rompant la connexion entre l'attaque et sa main. Mais de l'énergie brillait encore au bout de son index et de son majeur.
-«Makankosappo!» répéta-t-il en lançant ainsi un deuxième rayon dont il brisa encore la base.
-«Makankosappo!» cria-t-il une dernière fois, laissant partir le reste de l'énergie et reculant ses doigts rapidement.
Tels trois flèches, les makankosappos arrivèrent sur virtuel Bojack au devant de sa trajectoire tandis que de nouveaux kienzans filaient vers lui en arrière de sa course. Coincé, le conquérant virtuel bascula sur le dos tout en tournant sur lui même, échappant aux disques d'énergie. Deux makankosappos se perdirent dans le ciel. Le troisième frôla ses côtes, lui arrachant de la peau. Il regagna la station verticale et posa une mains sur sa blessure puis la mit devant ses yeux. Elle était couverte de sang.
-«Boooooooooooordeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeel!!!»
Un kikoha chargé dans chaque main, il se précipita aveuglément vers Piccolo. Il ne rentrerait plus dans aucun de leur petit jeu, il allait juste massacrer celui qui l'avait blessé, quoi qu'il en coûte. Au moment d'atteindre la cause de sa fureur, deux objets lumineux arrivèrent par derrière elle et le frappèrent de toute leur vitesse, le renvoyant en arrière.
-«Sangoten! Trunks!» s'exclama Piccolo.
-«Désolé pour l'attente!» fit le fils de Végéta.
-«On n'a pas fait grand chose pendant qu'on était Gotenks, on pourra bientôt refusionner!» dit Sangoten.
-«En attendant, on s'occupe de lui!» dirent-ils simultanément.

-«Hein?! Ne faites pas de bêtises, il est furieux!» cria l'ancien mentor des deux enfants.
-«On s'en fiche qu'il soit furieux!» lança le fils de Sangoku.
-«On a combattu Boo, nous!» rajouta Trunks.
Et à l'unisson, ils intensifièrent en criant leur aura de super saïyen.
-«Tss! Revoilà les mioches!»
Ceux-ci se jetèrent droit sur virtuel Bojack et lancèrent chacun un coup de poing. Ce dernier bloqua les deux bras, chacun d'une main, retenant les enfants à proximité de lui.
-«Non seulement, vous êtes faibles, mais contrairement aux deux autres, vous n'avez rien pour compenser!»
-«Kuh! Kuh! Ne nous sous-estime pas... parce qu'on est des enfants!» dit Trunks en forçant.
-«Ouais! Ouais! Tu vas voir... si on est faible!» renchérit Sangoten.
Encore une fois, alors qu'ils serraient les dents, leur aura d'énergie s'intensifia. Ils firent jaillir chacun leur second poing, frappant le visage du conquérant. Celui-ci lâcha ses adversaires. Il lança un coup de poing vers le plus jeune des deux petits qui fila dans le dos de son ennemi en laissant une trainée dorée sur son passage.
-«Rapide!» s'étonna virtuel Bojack.
Mais Trunks ne lui permit pas de penser plus longtemps à complimenter ses adversaires, plaquant ses deux mains sur son buste, il envoya un rayon d'énergie qui expédia son opposant dans les airs, le poussant toujours plus haut. Sangoten, lui, se mit à monter à son tour, les mains sur le côté droit.
-«Ka... mé... ha... mé...»
Il doubla virtuel Bojack et se retourna au dessus de lui.
-«Haaaaaaa!!!»
Le conquérant fut prit entre les deux rayons qui se mêlèrent à leur point de contact en une boule d'énergie destructrice. Il en ressortit fumant, le corps tout égratigné, du sang coulant du nez.
-«Tch! Je me suis trompé à votre sujet, vous ne posez pas moins problème que les deux autres. Les uns comme les autres, vous avez tous un don pour me faire chier!»
-«Fallait pas nous prendre à la légère!» lança Trunks.
-«Ces deux-là... Ils... Ils sont plus forts que toi?» demanda C-18 à Piccolo dont elle s'était rapprochée, tenant son épaule blessée dans sa main valide.
-«Hm! Ils ne sont pas métis pour rien... Mais ça ne va pas durer...»
De nouveau, les enfants se jetèrent sur virtuel Bojack, chacun approchant d'un côté. Leur ennemi se mit de profil au dernier moment et attrapa vivement la nuque de chacun d'eux. Avec les enfants en main, il pivota sur lui-même et les lâcha au dernier moment pour les frapper en ciseaux avec ses jambes. Malgré la douleur, les deux métis envoyèrent quatre kikohas cribler le corps de leur ennemi. D'un double coup de pied simultané, ils jetèrent le conquérant vers le sol dans lequel il s'enfonça, celui-ci ayant été rendu meuble par la pluie de kikohas que virtuel Bojack avait lancé. Les enfants s'apprêtèrent à descendre à la rencontre de leur adversaire quand la voix de Piccolo retentit.
-«Essayez la fusion maintenant que vous vous êtes obtenus un répit!»
-«Mais... On est en train de se le faire!» protesta Trunks.
-«Même ensemble, vous n'êtes même pas moitié assez fort pour le vaincre, et de toutes façons vous ne pourrez pas tenir ce pic de puissance longtemps, il faut en profiter!»
-«Mais...»
-«Trunks!» cria Sangoten avec un regard alarmé.
-«Bon, okay!»

Ils descendirent au sol et prirent la position de départ de la fusion. Au même moment, la terre explosa, libérant virtuel Bojack qui filait déjà vers les deux enfants.
-«Merde!» s'exclama Piccolo.
-«Fuuuuuu... sion! Ha!» firent Sangoten et Trunks en parfaite synchronisation.
Le conquérant arrivait sur les deux enfants dont les index se touchaient.
-«Fusionne! Mais fusionne!» implora Trunks.
-«Ah... Aaaaaah...» fit Sangoten, ne pouvant détacher ses yeux du bolide vert qui lui arrivait dessus.
Celui-ci passa entre les deux garçons, mais les gratifia au passage chacun d'un coup de poing au visage, les projetant en arrière. Il s'immobilisa brusquement et, au moment où les corps de ses victimes le rejoignirent, il les enfonça de plusieurs centimètres dans le sol à l'aide de ses poings, où ils se retrouvèrent comme pris dans un moule. Leurs visages étaient en sang et leurs formes super saïyen disparurent.
-«Finissons-en!» cria virtuel Bojack.
Un monstrueux poing vert de plusieurs mètres d'épaisseur vint l'éjecter en arrière. Il se releva et écarquilla les yeux devant l'immense Piccolo haut de plusieurs dizaines de mètres.
-«Décidément, vous en avez des tours dans votre sac... A ce niveau-là, vous devriez faire du cirque plutôt que du combat.» dit-il.
La voix tonitruante du gigantesque namek se mit à résonner.
-«C-18, cache les enfants le temps qu'ils récupèrent un peu, puis qu'ils fusionnent!»
-«Sois prudent!» lança la cyborg avant de s'exécuter.
Avant que virtuel Bojack ne se décide à agir, Piccolo lança ses mains et le plaqua au sol, forçant pour l'y maintenir. Cela fonctionna quelques secondes, puis un rayon d'énergie les traversa. Le namek les fit alors glisser pour que les trous ne se superposent pas. Un nouveau rayon jaillit, mais Piccolo répéta la manœuvre, transpirant. Alors son adversaire changea de tactique, se mettant à soulever à la force de ses bras les immenses paumes. Il parvint ainsi à se libérer et monta dans les airs vers la tête de son ennemi. Celui-ci cracha un rayon par la bouche mais virtuel Bojack l'esquiva facilement. Il passa à travers la gorge de Piccolo, ressortant par sa nuque. Le namek s'effondra sur le dos avant de regagner sa taille normal, à peine conscient.
-«Hé! Hé! Hé! Tu vas avoir du mal à faire repousser ta gorge, elle est toujours là, juste qu'elle ne sert plus à rien. Tâche de crever lentement.» ricana le conquérant.
-«Merde, les autres ont disparu... Et si j'essaie de bombarder toute la zone, ils vont refaire comme la dernière fois... Ils sont vraiment doués pour emmerder le monde, je suis bon pour les chercher...»

Dissimulés derrière un soulèvement de terrain, les trois fuyards se reposaient tant qu'ils le pouvaient.
-«Dites, vous avez de l'énergie à l'infini, c'est bien ça?» demanda Sangoten en tirant sur une manche de C-18.
Celle-ci confirma d'un petit hochement de tête.
-«Si vous avez le temps, vous pourriez pas mettre plein d'énergie dans une seule attaque jusqu'à ce qu'elle puisse tuer ce virtuel Bojack?»
-«Non, je ne peux pas créer un kikoha avec une puissance plus concentrée que ne l'est mon propre corps, la pression énergétique m'empêche d'injecter plus d'énergie dans mon attaque.»
-«Sangoten, imagine que tu prépares le plus puissant kikoha que tu sois capable de faire. Si on te donne un senzu, tu penses que tu pourra alors le rendre encore plus puissant avec ton énergie renouvelée?» demanda Trunks qui doutait que son ami ait compris les explications de C-18.
Le fils de Sangoku s'imagina en train d'essayer.
-«Hum... Je crois que ça serait trop dur de... heu... pousser l'énergie.» dit-il.
-«Ben voilà, c'est pareil.» expliqua savamment le fils de Végéta.
Ils virent soudain virtuel Bojack monter haut dans les airs. Il semblait avoir abandonner l'idée de chercher tout le terrain accidenté.
-«Ils ne savent sûrement pas que leur ami est déjà mort, je vais essayer d'en tirer partie.» se dit le conquérant avant de se mettre à crier.
-«Montrez-vous! Ou je tue votre ami!»
Il tendit un bras vers le sol, matérialisant un kikoha.
-«Vous avez cinq secondes pour vous montrer!»
-«Ne vous laissez pas avoir!» fit C-18.
-«Si Piccolo était en danger, il aurait stoppé la session d'entraînement virtuel.»
-«Cinq!»
-«Il est peut-être inconscient!» protesta Trunks.
-«Quatre!»
-«Vite, fusionnez!» dit la cyborg, inquiète.
-«Trois!»
-«On aura jamais le temps de pratiquer la fusion!» s'épouvanta Sangoten.
-«Deux!»
-«On est là!» cria le fils de Végéta en s'écartant de son ami et en prenant la pose initiale de la fusion, celui-ci l'imitant aussitôt.
Un grand sourire satisfait fit jour sur le visage de virtuel Bojack.
-«Pauvres imbéciles!» murmura-t-il.
Il fondit vers eux.
-«Fuuuuu...»
C-18 s'envola vers le conquérant. Celui-ci tenta de la décapiter d'un coup du tranchant de la main, mais en mettant son bras valide en opposition et son bras blessés en appui, la cible du coup parvint à l'amortir. Cependant, elle fut de nouveau projetée au sol.
-«sion!»
Virtuel Bojack reprit sa course vers les enfants quand un kikoha le frappa dans le dos. En se retournant, il vit un Piccolo pantelant, à bout de force, une main levée, la gorge intacte.
-«Mais... Tu ne te contentes pas de faire repousser tes membres, tu régénères toutes tes blessures, alors!! Je vais réduire ton corps en poussière, ça réglera la question!!!»
Un formidable souffle d'énergie coupa virtuel Bojack tandis qu'un flash de lumière attira son regard vers les deux enfants. Il sourit quand il comprit qu'il s'agissait du même phénomène qu'auparavant. Enfin, avec le puissant souffle en plus... Une inquiétude sourde se saisit de lui sans qu'il ne comprenne bien pourquoi. Et alors apparut Gotenks avec, cette fois-ci, un corps fin et musclé.

Virtuel Bojack se ressaisit.
-«Je m'occuperai de toi plus tard, je ne supporte plus ce type increvable.» dit-il en se tournant là où étais Piccolo.
Mais, faible comme il l'était, le souffle de l'apparition de Gotenks avait emporté le namek au loin, hors de portée de la vue du conquérant. Le guerrier fusionné s'envola tranquillement vers son adversaire.
-«Il n'y aura pas de plus tard.» dit-il simplement.
-«Quelle confiance. Mais pour toi, il va être l'heure de dormir. Eternellement.»
-«Est-ce que j'utilise un super saïyen, contre toi?» se demanda Gotenks, dubitatif.
Un coup de poing écrasa sa joue gauche, penchant légèrement son corps.
-«Boarf, non.» dit-il en se redressant.
-«Quoi?!»s'étonna virtuel Bojack avant d'envoyer un nouveau coup de poing.
Cette fois-ci, Gotenks passa en dessous et mit un crochet dans le foie du conquérant qui hurla de douleur avant de reculer en se tenant le ventre.
-«T... T'es qui, toi?! Ca existe une puissance pareille?!»
-«Dit-il face à Gotenks dans sa forme de base. Enfin, normalement, toi aussi, tu peux te transformer, alors c'est réglo que je ne le fasse pas.» lança l'enfant aux cheveux noirs et lavandes avec une expression de mépris.
Virtuel Bojack contracta ses muscles et projeta une immense vague d'énergie sur Gotenks qui fut avalé. Une fois l'énergie passée, la fusion réapparut et décroisa les bras qu'elle avait mis en protection.
-«C'est tout de suite moins drôle quand le rapport de force est renversé, hein? J'espère que tu t'étais bien amusé jusque là.»
-«M... Mais... Je suis...»
-«Mort! T'es juste mort!» soupira Gotenks en se penchant en avant.
Il plaqua une main sur le torse du conquérant et, d'une impulsion d'énergie, il projeta son adversaire une cinquantaine de mètres plus loin, le buste brûlé et entamé, du sang coulant à flot.
-«M... Merde... Je viens à peine d'être libéré... Je ne peux pas mourir comme ça...»
Virtuel Bojack serra les dents.
-«Vous foutez pas de moiiiiiiiiiiiii!!!!» hurla-t-il.

Il tendit brusquement une main vers le sol, en biais, matérialisant un kikoha concentré.
-«Sépare-toi! Redeviens les deux mioches nuls ou je la butte!» hurla-t-il avant d'afficher un sourire dément.
Ce qu'il visait, au loin, c'était C-18, interdite.
-«Je ne me laisserai pas vaincre en un seul coup, tue-le!» cria-t-elle alors.
-«Bah, de toutes façons, le coup ne partira jamais.» dit Gotenks, les poings sur les hanches, juste devant la main tendue de virtuel Bojack.
-«Que...?!»
Il regarda là où se tenait Gotenks un instant auparavant. Evidemment, il n'y était plus, mais il avait du mal à croire qu'il ait franchi la distance les séparant pendant l'instant où il avait détourné ses yeux à cause des paroles criées par la femme. Il avait juste jeté un coup d'œil par réflexe...
D'un coup de coude en revers, le guerrier fusionné fracassa la tempe du conquérant qui fit une chute de plusieurs mètres avant de reprendre conscience.
-«Vous n'étiez que des insectes... Cette planète devrait être pour moi!»
-«Qui est l'insecte, maintenant?» demanda Gotenks.
-«Bon, finissons-en. Pour ne pas que tu meurs trop honteusement, le surpuissant Gotenks va te faire l'honneur d'une de ses meilleurs techniques!»
Il souffla un fantôme à son effigie.
-«Super ghost kamikaze, débarrasse-moi de ce type!»
Le fantôme se jeta en tournoyant comme une spirale vers sa cible. Celle-ci avait les yeux écarquillés.
-«Ne te moque pas de moi!!!» hurla-t-il en se jetant, poing dressé, sur l'attaque autonome.
Il la frappa de toute ses forces. Une violente explosion se produisit. Une fois passée, virtuel Bojack réapparut, toujours entier, mais le corps entièrement brûlé.
-«Ah... C'est un cauchemar. Je comprends mieux. Je vais... me... ré... veil...»
Ses yeux se révulsèrent. Puis il chuta et son corps virtuel disparut avant de toucher le sol, qui disparut également pour celui, dallé, de la pièce de la Capsule Corporation. Seuls restaient les trois combattants bien réels, deux d'entre eux en piteux états.
-«On va prendre des senzus chez Dendé.» rassura Piccolo, songeant également aux enfants qui étaient aussi blessés.
-«Attendez cinq minutes, si ma mère nous vois fusionnés, elle va se douter que j'ai utilisé la salle d'entraînement virtuel pour moi!» lança Gotenks.
Il passa super saïyen 3. Sachant que les murs de la pièce absorberait toute l'énergie qu'il allait émettre, il ne risquait pas de se faire repérer, même par son père. Rapidement, la fusion se rompit. En sentant que son visage était encore ensanglanté, Trunks se dit, dépité, que rencontrer sa mère ainsi serait encore pire.
-«J'ai du mal à considérer ce que j'ai fait comme un combat, ça ressemblait plus à un jeu de survie...» marmonna C-18.
-«Néanmoins... Merci.» dit-elle avec un petit sourire.
-«C'est vrai, on ne peut pas vraiment dire que ce fut un combat à la régulière...» pensa Piccolo.
-«Mais ce qui est sûr, c'est qu'on a donné le meilleur de nous-même!» se dit-il avec une certaine satisfaction.
Sans faire de mauvaises rencontres du point de vue de Trunks, les quatre combattants partirent se partager des senzus avant de se séparer, éreintés malgré leur énergie retrouvée, mais fier de n'avoir jamais abandonné.



À suivre...
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Tierts le Dim Août 21, 2011 21:17

Diantre, je viens de me rendre compte que je n'avais commenté Versus alors que je m'étais fait un plaisir de dévorer chacun des chapitres.
Il est temps de réparer cela et je vais profiter du hack pour ça (Vous utilisez bien cette excuse, pourquoi pas moi ? ^^)

En plus, le style de ce chapitre est un style que j'aime bien puisque j'aime les combats en groupe. Il est ici très bien maîtrisé, chacun des membres essayant de faire gagner du temps en utilisant ses propres techniques qui font toutes chier le pauvre Bojack, c'est bien trouvé. J'aime aussi le fait que Bojack soit montré comme relativement réfléchi, ne fonçant pas comme un bourrin sans faire gaffe à ses adversaires ^^

Et bien évidemment, tout le coté psychologique (début de chapitre surtout donc) est très bien trouvé, que ce soit entre C-18 et Végéta ou entre les gosses et Piccolo. Bien trouvé aussi Piccolo qui préfère éviter Cell deuxième forme face à C-18.

Bravo encore
Cold Family's Chronicles.
Sur Namek, le grand souverain Freezer réussit à défaire le terrifiant Super Saiyen. Il peut enfin étendre son emprise sur l'univers sans danger. Du moins, le croit-il car il découvrira bientôt que ses nouvelles conquêtes vont lui apporter bien des problèmes.
Avatar de l’utilisateur
Tierts
Nihilien Légendaire
 
Messages: 980
Inscription: Jeu Oct 07, 2010 20:18

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Tendou Buu le Dim Août 21, 2011 21:20

Excellent chapitre et ce en tout point que cela soit au niveau de la mentalité des personnages et de leur interaction ou au niveau de la description et de la dynamique des combats;brefs bravo encore un bon chapitre de plus pour cette fic.
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Août 21, 2011 21:35

Merci, Tierts ! Il semble que je me sois pas trop mal débrouillé avec mes quatre combattants mêlés, ça me fait plaisir ! Et ça me fait également plaisir que le côté psychologique vous paraisse réussis !

Et merci également à Tendou-Buu ! Si j'ai pu rendre quelque chose de bon dans tous ces domaines, c'est super.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar vicabouc le Dim Août 21, 2011 21:41

J'ai adoré ce chapitre.

Les capacités de Piccolo et C18 sont bien exploitées et Gotenks obèse m'a bien fait rire.

J'avais également loupé le spécial Negima que j'ai aimé( je suis fan de cette série). Par contre, je me demande si Vonvlad lit des scans. Il y a des attaques de Fate que je ne connais pas (la transformation en golem par exemple).
Ma liste de fanfics :
viewtopic.php?f=36&t=4672
Avatar de l’utilisateur
vicabouc
 
Messages: 1093
Inscription: Mar Fév 16, 2010 20:44
Localisation: au village pingouin

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar asm75 le Dim Août 21, 2011 21:43

Ouaip bon chapitre comme d'hab

J'ai bien aimé les interactions Piccolo-C-18 qui respirent le bon sens.

Goten et Trunks, je suis pas fan des persos mais je trouve que leurs charactéres respectifs sont bien retanscrits

Pis la ptite réaction de Picco' qui ne veut pas affronter Cell 2, d'abord pour ne pas traumatiser C-18, ensuite car il se sait désormais beaucoup plus fort que Cell 2.

C-18 et ses Kikohas télécommandés j'ai trouvé ca cool.

Piccolo en mode berserk facon old school c'était super, on voit que tu t'es fait plaisir sur le coup.

Ha oui par contre j'ai pas compris le moment ou Goten et Trunks mettent Bojack en difficulté et deviennent subitement plus fort que Picco...Sont passés en mode caca nerveux type Gohan?
Critiques ciné sur Youtube à savourer ici:

https://www.youtube.com/channel/UCP2P5a ... 9Lh9cLPm3A
Avatar de l’utilisateur
asm75
 
Messages: 4387
Inscription: Jeu Jan 17, 2008 22:52
Localisation: Paris

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Dim Août 21, 2011 21:57

Déjà, dès que j'ai vu le titre avec N°18, mes yeux ont fait des étoiles! Cela dit, c'est un combat bien original et qui surprend dans l'idée. Qu'est-ce qui t'a donné envie de faire une telle combinaison? Et aussi pourquoi Piccolo n'enlève jamais sa cape d'entrainement? Mais en tout cas, c'était un chapitre tout bonnement magnifique! Malgré la combinaison inattendue, c'est sans doute un de tes meilleurs combats!

Bref! Plus en détail (j'ai écris au fur et à mesure qu'une réflexion me venait, pendant que je lisais).

Kaiôshin fusionné et le Boo gris! Tu ne les avais encore jamais utilisés! Mais effectivement, je comprends la frustration de Vegeta. ^^' Ah! Et c'était rigolo, la façon dont le Boo gris a tenté de l'absorber, en lui mordant la tête. XD

Intéressant dialogue entre N°18 et Vegeta! C'est vrai que beaucoup pouvaient se demander comment Vegeta parvenait à supporter sa présence dans le groupe. ^^ Par contre, ce que dit N°18 m'intrigue: "c'est que je ne me soit pas dressée en rivale, tentant de me surpasser pour cela, même si ça aurait certainement été en vain." Est-ce que cela veut dire que selon toi, elle peut progresser?

Intéressante aussi la réaction de N°18 face à l'évocation de Cell, qui est sans doute un mauvais souvenir pour elle.

Maintenant le combat principal: Dès le premier assaut combiné, cela respirait la classe!

C'est cool que Bojack ait réussi à analyser le Kienzan. Cela montre que c'est un vrai combattant! D'ailleurs, j'aime bien son flegme et son côté analytique, de façon générale. Même s'il sous-estime Goten et Trunks. Mais bon, difficile de prévoir la fusion et la colère des métis Saiyans.

J'aime bien aussi la confiance que les trois portent à Piccolo. ^^ C'est particulièrement marquant venant de N°18, qu'on n'a pas l'habitude de voir interagir beaucoup avec les autres membres de la Z-Team. Mais c'est vrai que Piccolo est un bon chef d'équipe. Il l'a prouvé contre Nappa et Freeza. Et il le prouve ici aussi.

Et ensuite, elle était pas mal la méthode de N°18 pour résister aux multiples kikoha!

Par contre, bon sang le ratage de la fusion, malgré les efforts de Piccolo et N°18 de contenir Bojack. XD Si ce n'avait pas été virtuel, ils auraient vraiment été dans la mouise (Bojack se serait transformé). lol Toute l'action et les dialoguent qui suivirent étaient juste délirants! "-«Je crois que la légende ne s'en remettra jamais...» murmura Piccolo." => loool

Ah! Tu as décidé que le temps d'attente entre deux fusions dépendait de la puissance utilisée?

Piccolo et N°18 forment un bon duo. :D J'aime bien l'enchainement de Piccolo avec son bras élastique et ensuite l'imitation de la technique de Piccolo par N°18, mais en plus puissante (vu qu'elle n'a pas de limite d'énergie). Intéressant d'ajouter la limite de la fatigue musculaire du contrôle des kikoha. Et puis, ensuite Piccolo qui fait l'attaque originale. Par contre, j'imagine pas la rage de Bojack!

Et ensuite, belle mise en avant de la fierté et la combativité de Piccolo, qui ne veut pas mettre fin à la session. ^^

Et encore une belle combinaison des Kienzan de N°18 et des Makankosappo de Piccolo. Et ensuite, joli moment de gloire pour Goten et Trunks! Suivi d'encore une belle intervention de Piccolo!

Deux phrases de Bojack que j'aime:
"-«Tch! Je me suis trompé à votre sujet, vous ne posez pas moins problème que les deux autres. Les uns comme les autres, vous avez tous un don pour me faire chier!»" => J'adore!
"-«Décidément, vous en avez des tours dans votre sac... A ce niveau-là, vous devriez faire du cirque plutôt que du combat.» dit-il." => Mythique!

J'ai pas très bien compris les explications de N°18 et Trunks sur le fait de ne pas pouvoir créer un kikoha plus puissant que soi. Mais bon, le ki c'est un élément pas réaliste. Alors, ça me suffit de savoir qu'il y a un raison pour que cela ne fonctionne pas.

Enfin, intervention géniale d'un Gotenks réussi! Joli! Joli!

"les quatre combattants partirent se partager des senzus avant de se séparer" => Ca fait: "Ils se sont pris une bière." XD

Bref! Magnifique!
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Août 21, 2011 22:26

Merci beaucoup, Vicabouc, Asm75 et San999 !

Asm75 a écrit:Ha oui par contre j'ai pas compris le moment ou Goten et Trunks mettent Bojack en difficulté et deviennent subitement plus fort que Picco...Sont passés en mode caca nerveux type Gohan?


Alors, pour Goten et Trunks, ils n'ont pas fait vraiment comme Gohan. Je trouve plus cool de garder l'unicité du power up dément par colère au seul Gohan. Mais d'un autre côté, Goten et Trunks sont aussi des métis avec, donc, un potentiel particulier. Ce qui s'est passé, contre Bojack, c'est qu'ils ont été boostés non par la colère, mais par la volonté. Un ardent désir de se battre s'est emparé d'eux, mais tout comme pour Gohan avec sa colère, au moindre petit contrecoup, leur boost se serait envolé, c'est ce dont parle Piccolo en disant que ça ne durera pas.

San999 a écrit:c'est un combat bien original et qui surprend dans l'idée. Qu'est-ce qui t'a donné envie de faire une telle combinaison? Et aussi pourquoi Piccolo n'enlève jamais sa cape d'entrainement?


J'avais envie de faire un combat en équipe, j'avais envie de réutiliser Piccolo pas vu dans versus depuis perpet', et j'en ai profité pour réutiliser des combattants pas très loin de son niveau et qui me tentaient bien. Bojack, avant de se transformer, déchirant ses vêtements et devenant physiquement assez quelconque, j'aime bien son style un peu "pirate", bandana, ceinture de tissu, ornements et cicatrices, et comme je ne l'avais jamais utilisé dans versus, l'adversaire de mon équipe était trouvé. Pour Piccolo, j'aime bien sa cape, donc comme dans le chapitre contre Kaiôshin, j'estime qu'il en porte une légère.

San999 a écrit:Par contre, ce que dit N°18 m'intrigue: "c'est que je ne me soit pas dressée en rivale, tentant de me surpasser pour cela, même si ça aurait certainement été en vain." Est-ce que cela veut dire que selon toi, elle peut progresser?


Je n'en sais rien, et tel que je l'imagine, elle non plus n'en sait rien, n'ayant jamais éprouvé le besoin d'essayer. Par contre, ce que je pense, c'est qu'elle peut faire évoluer sa technique. J'aime à imaginer que le kienzan qu'elle utilise contre Mighty Mask soit une technique qu'elle ai apprise au contact de Kurilín et non qu'elle possède de base sans l'avoir utilisée pendant la saga Cell.

San999 a écrit:Intéressante aussi la réaction de N°18 face à l'évocation de Cell, qui est sans doute un mauvais souvenir pour elle.


Oui, elle s'est faite avaler par ce truc, aspirée par son appendice caudale pour finir dans ses entrailles. Je ne sais pas elle, mais moi, je ne serais pas à l'aise de retrouver ce monstre, même accompagné des meilleurs combattants.

San999 a écrit:C'est cool que Bojack ait réussi à analyser le Kienzan. Cela montre que c'est un vrai combattant! D'ailleurs, j'aime bien son flegme et son côté analytique, de façon générale.


Hé ! Hé ! Toujours à cause de son petit look pirate, je trouvais que lui donner un caractère de bourlingueur, le type qui a vécu et qui sais reconnaître un danger tout en ayant une forte confiance en lui, cela lui irait bien.

San999 a écrit:Ah! Tu as décidé que le temps d'attente entre deux fusions dépendait de la puissance utilisée?


Ouais, plusieurs raisons à cela. Quand il explique le fonctionnement de la fusion, Gokû dit "Sachez que quand vous aurez fusionné, cela ne pourra pas durer plus d'une demi-heure environ. Et après, vous ne pourrez pas la repratiquer avant un certain temps.". Le fait qu'il reste vague (y compris en VO) corrobore ma théorie, avec le fait que deux temps d'attentes apparaissent au cours de la saga. Quand Gotenks se rate et n'en fout pas une pendant une demi-heure, ils refusionnent tout de suite (VF et VO). Aucun effort, délai d'attente 0 minute. Par contre, quand ils utilisent toute leur énergie en super saiyan 3 jusqu'à en faire rompre prématurément la fusion, là, ils doivent attendre une heure (encore VF et VO), ce qui serait selon moi le délai d'attente maximal occasionné par une utilisation complète de l'énergie de la fusion. Effort maximum, délai d'attente 60 minutes. Et entre ces deux extrêmes, le délai varierait. J'ai fait un dossier là-dessus, mais il est pour l'instant toujours dans mon ordi. Et ça reste une théorie.

San999 a écrit:"les quatre combattants partirent se partager des senzus avant de se séparer" => Ca fait: "Ils se sont pris une bière." XD


Ha ! Ha ! Je voulais surtout sous-entendre qu'ils ne consommaient pas quatre senzus mais moins, les découpant. Je trouvais un peu dommage de gâcher quatre senzus à cause d'un entraînement virtuel sachant que les senzus semblent se raréfier avec le temps, alors comme Gokû l'avait fait en arrivant sur les lieux du combat contre Nappa et Vegeta, il y aura eu découpage. Après, je suis resté vague sur le fait qu'il y ait eu ce découpage et sur le nombre concret de senzus utilisés pour ne pas me prendre la tête avec quelque chose d'un peu recherché dont pas grand monde ne se préoccupe. Les senzus, scénaristiquement, il y en a le nombre qui plaît à Toriyama...

San999 a écrit:Bref! Magnifique!


Encore merci beaucoup !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar sonluffy-z le Dim Août 21, 2011 23:06

Waouh pour du chapitre, c'est du chapitre ça...l'attente valait le coup :D .

J'ai adoré, la mise en place du combat, Vegeta qui a perdu son combat, son petit dialogua avec C-18.

On retrouve l'excellent leader qu'était Piccolo sans pour autant perdre ce côté "professeur" de la saga Bou.

L'exploitation de C-18 et de son énergie infini est réussi avec justement une explication que j'attendais : Pourquoi C-18 ne peut pas faire une attaque énergétique en continu.
On sent bien que Piccolo est présent, car les jeunes métis ne font pas n'importe quoi et ne fonce pas tête baissée, ils écoutent celui qu'ils considèrent comme un maître et je dois dire que j'ai bien apprécié.

Le combat fut intense du début à la fin et pourtant,Vous avez réussi à nous caser une pause comique avec la fusion raté des petits qui formèrent le gros gotenks.
L'idée de "casser" un makankossapo était très intéressante. Vous avez aussi bien utilisé le fait que Bojack ne ressente pas le ki.


Maintenant si cela ne vous dérange pas voici ce que j'ai trouvé un peu raté :
__ Le fait que Bojack n'essaye même pas de se transformer...a moins qu'il ne sache pas qu'il puisse se transformer vu que Trunks "bloqua" sa force grâce à la machine.
__ Je ne suis pas vraiment bien placé pour donner des conseils mais a un moment au début du combat, vous parlez de Trunks en ces termes : le jeune garçon aux cheveux lavandes. Ce qui est vrai sauf que lorsque Trunks est en super sayen, ça ne lui correspond pas trop.
__ Bojack ne se pose pas de questions sur où sont ses compagnons ? Bon on peut mettre ça sur le fait que Bojack se contrefiche d'eux mais quand même.
__ Le final du chapitre je l'ai trouvé assez moyen, c'est un peu simple, j'aurais bien vu Bulma débarqué, engueulé trunks sous les sourires de Piccolo, Goten et C-18 avant qu'ils aillent chercher des senzus.


Voila c'est tout ce que j'avais a dire sur ce super chapitre de Versus attendu depuis pas mal de temps.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Majin-vegeto89 le Dim Août 21, 2011 23:19

j'ai beaucoup aimé ce chapitre, vraiment très bien à tout les niveaux^^. l'exploitation des diverses capacités des personnages, leur coopération, aucun n'est ridicule, tout le monde a son heure de gloire, du tout bon :) . j'ai par contre quelque questions:

- à combien évalue tu piccolo? parce que bon, je me doute que perfect cell est bien au dessus et donc bojack transformé également, mais la version normale? remarque, il abat super vegeta, c'est vrai. donc juste pour savoir, tu l'évalue ou à peu près?

- ça par contre, c'est une question très con, mais peux tu me dire ce qu'il se passerai si boo arrivais avait réussi à absorbé vegeta? ça l'aurait tué ou la cession se serait achevé? ou autre? (je me doute que tu n'a pas vraiment du y réfléchir, mais je me suis fait cette réflexion, d'abord avec boo, puis avec le petit passage sur cell 2ème forme)
Comment Dragon Ball aurait pu tourner si Nekomajin avait été présent? la réponse:
[fanfic] Nekomajin Z

Lors du combat final contre Boo, ce dernier prend une autre décision, qui devait tout changer:
[fanfic]Boo: la quête de la perfection

Sur Namek, le prince Vegeta découvre le super saiyen et élimine Freezer avant de prendre sa place:
[fanfic] L'empereur saiyen

mon avatar est un cadeau de Greg 131982, un immense merci!
Avatar de l’utilisateur
Majin-vegeto89
 
Messages: 1801
Inscription: Ven Jan 08, 2010 16:20

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Nimitz le Dim Août 21, 2011 23:49

très beau chapitre RMR!

j'ai adoré la partie avec végéta et je dois te dire que ce fut ma partie préféré, tu sais comme j'aime quand on travail le coté psychologique des combattants.
et je trouve que la partie avec végéta rempli ce point a merveille :)


le combat en lui même est très passionnant, ne laissant aucun répit autant aux lecteurs qu'au combattants ^^.tout les protagonistes sont utilisé a merveille, et le fait que le gros gotenks fasse son apparition m'a bien fais rire, ce fut le moment détente du combat,me rappelant la saga buu sur certains aspect ^^.

un excellent chapitre!
Bravo :)



PS: j'espère que le hackeur reviendra :lol: , des chapitres ainsi j'en redemande ^^
Albert Einstein :" N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur."
Neil Armstrong :" That's one small step for a man, one giant leap for mankind"
Yuri Gagarin:" I see no god up there"
Avatar de l’utilisateur
Nimitz
 
Messages: 4972
Inscription: Mar Déc 22, 2009 14:34
Localisation: au Nord!!Bien plus au Nord!

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Août 22, 2011 0:56

Je vous remercie beaucoup pour vos commentaires, Sonluffy-z, Majin-vegeto89 et Nimitz !

Sonluffy-z a écrit:L'idée de "casser" un makankossapo était très intéressante.


Merci, mais pour être honnête, je me suis un peu inspiré d'une attaque de jeu vidéo, l'ultimate de Piccolo de "dragon ball z : supersonic warriors 2" sur DS. Cependant, dans le jeu, même si Piccolo lance trois fois son bras, il n'y a quand même qu'un makankosappo non rompu qui est projeté. Vous pouvez voir à quoi ressemble cette attaque sur cette vidéo, aux alentours de 2:20 : http://www.youtube.com/watch?v=0hbbJ0WoK2A.

sonluffy-z a écrit:Le fait que Bojack n'essaye même pas de se transformer...a moins qu'il ne sache pas qu'il puisse se transformer vu que Trunks "bloqua" sa force grâce à la machine.


sonluffy-z a écrit:Bojack ne se pose pas de questions sur où sont ses compagnons ? Bon on peut mettre ça sur le fait que Bojack se contrefiche d'eux mais quand même.


En effet, virtuel Bojack ne sait pas qu'il peut se transformer, tout comme il est incapable d'être aussi surpris qu'il le devrait en entendant Gotenks dire qu'il peut normalement le faire. C'est la machine qui agit sur la conscience des virtuels pour qu'ils ne perçoivent pas ce qui devrait être pris comme des anomalies afin d'assurer la bonne marche du combat. De même, il ne s'étonne pas plus de l'absence de ses compagnons, la machine lui aura fait considérer qu'ils sont ailleurs, ou simplement l'aura empêché de penser à ça. J'ai songé à faire dire à virtuel Bojack qu'il soupçonne ses quatre adversaires d'avoir tué ses compagnons, mais finalement, j'ai renoncé, je ne voulais pas qu'il parte sur un à priori de puissance. J'ai développé un peu cet aspect de versus avec humour dans ce post : viewtopic.php?f=42&t=3343&p=88158#p88158. J'avoue, c'est une facilité scénaristique.

Sonluffy-z a écrit:Je ne suis pas vraiment bien placé pour donner des conseils mais a un moment au début du combat, vous parlez de Trunks en ces termes : le jeune garçon aux cheveux lavandes. Ce qui est vrai sauf que lorsque Trunks est en super sayen, ça ne lui correspond pas trop.


C'est tout à fait vrai, j'ai arrangé ça.

Sonluffy-z a écrit:Le final du chapitre je l'ai trouvé assez moyen, c'est un peu simple, j'aurais bien vu Bulma débarqué, engueulé trunks sous les sourires de Piccolo, Goten et C-18 avant qu'ils aillent chercher des senzus.


Ça aurait fait un peu redite à Blooma qui vient gifler Gotenks à la sortie de son combat avec Boo. Je comptais plus sur l'humour du "A... attendez, je veux défusionner, sinon, je vais me faire tuer ! Aaaah ! j'ai la gueule en sang, c'est encore pire !" pour mettre une touche sympa à cette fin, mais bon, c'est pas très punchy, en effet.

Majin-vegeto89 a écrit:- à combien évalue tu piccolo? parce que bon, je me doute que perfect cell est bien au dessus et donc bojack transformé également, mais la version normale? remarque, il abat super vegeta, c'est vrai. donc juste pour savoir, tu l'évalue ou à peu près?


Piccolo, je le mettrais à mi-chemin entre Cell ayant absorbé Numéro Dix-sept mais pas Numéro Dix-huit et un super saiyan de niveau 2 (celui aux muscles gonflés, mais pas trop). Bojack non transformé, assez loin au dessus du niveau super saiyan de niveau 2, et Bojack transformé proche du niveau du Gokû du Cell Game, un peu en dessous (j'ai l'impression qu'il galère contre Gohan non super saiyan 2, l'emportant grâce à ses coéquipiers). Bien sûr, c'est juste mon avis, si quelqu'un veut en débattre, il faudra se reporter sur le topic approprié.

Majin-vegeto89 a écrit:- ça par contre, c'est une question très con, mais peux tu me dire ce qu'il se passerai si boo arrivais avait réussi à absorbé vegeta? ça l'aurait tué ou la cession se serait achevé? ou autre? (je me doute que tu n'a pas vraiment du y réfléchir, mais je me suis fait cette réflexion, d'abord avec boo, puis avec le petit passage sur cell 2ème forme)


Pour l'absorption façon Boo, ça n'aurait aucune conséquence fâcheuse. La salle d'entraînement virtuelle finirait par épuiser ses réserves et virtuel Boo disparaîtrait. Comme on a pu le voir, les absorbés sont parfaitement conservés dans le corps. Ainsi, quand tout ce qui est virtuel en Boo disparaîtrait, il ne resterait que le Vegeta bien réel qui reprendrait sa taille normal au contact de l'extérieur, comme dans le manga quand ils sortent de Boo. Pour Cell absorbant Numéro Dix-huit, il en irait probablement de même, puisqu'on a vu Cell vomir une Numéro Dix-huit en parfait état (bien qu'inconsciente), elle devait être conservée... euh... quelque part.

Encore merci à vous trois !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités