Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Sep 07, 2011 21:28

Intéressante idée, Antarka ! Mais ne coupez pas mes effets d'annonce, siou plaît, je prends -5 en crédibilité... Plaisanterie, bien sûr. Je prends juste -2.

Bon chapitre, Vonvlad. Malgré que je ne connaisse malheureusement pas Soul Eater, le combat attise quand même l'intérêt. Le kaiôken de Yajirobee est une bonne surprise, bien que je me demande qui a bien pu lui apprendre sachant qu'il n'est jamais allé chez Kaiô et que j'imagine pas trop Gokû lui enseigner, ni quand il l'aurait fait, à moins qu'il ne l'ait appris en autodidacte par simple imitation de Gokû, auquel cas il est très fort !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar vonvlad le Mer Sep 07, 2011 21:45

bah je sais pas, j'ai toujours imaginer que après la bataille contre vegeta, yajirobé s'était un peu entraîné, frôlant la mort, et donc il avait tenté d'apprendre le kaioken. Et je pense sincèrement qu'il est le meilleur humain, n'ayant pas eu de maitre pour s'entrainer. Dsl pour cette interprétation :oops:
je suis pas vraiment constant hein :x
Avatar de l’utilisateur
vonvlad
 
Messages: 139
Inscription: Dim Août 21, 2011 14:04

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar sonluffy-z le Mer Sep 07, 2011 22:09

RMR a écrit:Intéressante idée, Antarka ! Mais ne coupez pas mes effets d'annonce, siou plaît, je prends -5 en crédibilité... Plaisanterie, bien sûr. Je prends juste -2.


-5 RMR :mrgreen:

Concernant le chapitre de Vonvlad, il est très plaisant, ce Black Star c'est ton avatar et il a la classe à l'inverse de Yajirobé.
Le combat en lui même est très intéressant, la raison peut paraître un peu simple mais Yajirobé aime trop la bouffe pour se laisser faire voler.
Le final est super avec un Kaioken.

Petit bémol, j'ai moyennement aimé la mise en place du combat, tu aurais pu faire durer un peu plus, genre Vegeta qui refuse que Goku utilise sa salle, blablabla... je sais pas, j'a trouvé un peu court.



RMR : pour un futur Versus, je verrais bien un Tortue Géniale vs Tenshinhan force bloquée niveau 22ème tenkaichi.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar vonvlad le Mer Sep 07, 2011 22:51

Hum, dsl, le debut et la fin des combats me posent tj un peu souci :x mais RMR est le roi de sa fic, donc je respecte le jeu ;)

content que le kaioken plaise, j'avais peur de créer une émeute :x
je suis pas vraiment constant hein :x
Avatar de l’utilisateur
vonvlad
 
Messages: 139
Inscription: Dim Août 21, 2011 14:04

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Antarka le Mer Sep 07, 2011 23:36

Chapitre distrayant. Bon perso j'adhère pas à l'idée du Kaioken... Technique impossible à apprendre seul selon moi. Goku étant dans l'espace après le combat contre Vegeta, il aurait fallu qu'il l'apprenne à Yajirobé pendant les 3 ans d'attente des cyborgs, je trouve ça peu crédible.

Pour le reste, le combat est sympathique, trop court et rapide je trouve. Surtout pendant l'intro, avec le dialogue Vegeta/Goku, ou je trouve que Vegeta blablate un peu trop, et c'est SEULEMENT du dialogue, pas assez de "narration", je sais pas si je m'exprime bien. Ca manque un peu de profondeur.

Bref, pas mon chap preferé, mais sympa. Sans plus pour moi.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 11549
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar vonvlad le Mer Sep 07, 2011 23:48

je retiens, je ferais des efforts pour les intros :x enfin si je refais un versus, spas au programme pour le moment :lol:
je suis pas vraiment constant hein :x
Avatar de l’utilisateur
vonvlad
 
Messages: 139
Inscription: Dim Août 21, 2011 14:04

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Jeu Sep 08, 2011 3:30

C'était un peu court, quand même. Mais j'ai aimé le passage avec le combat des images rémanentes entre Yajirobê et Black☆Star. C'était le moment le plus intense, selon moi.

Par contre, j'ai du mal avec le Kaiôken de Yajirobê. Même en admettant qu'il soit le Terrien avec le plus de potentiel et de facilité, et qu'il puisse apprendre une telle technique en autodidacte, je pense qu'il est bien trop fainéant pour s'entrainer.

Je suis globalement du même avis qu'Antarka, mais j'aime bien le passage des images rémanentes.

PS: Le titre ne devrait-il pas être "YAJIROBE VS BLACK☆STAR & TSUBAKI"? Tsubaki a beau être une arme vivante, elle ne se contente pas d'être inerte, sa puissance et ses capacités entrent aussi en ligne de compte, dans la puissance de Black☆Star et ses techniques.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Jeu Sep 08, 2011 3:57

Moi, je ne sais pas, je ne connais pas la série, j'ai repris le titre donné par Vonvlad. Si elle est capable de se battre par elle-même, ouais, si elle n'est qu'un outil pour Black☆Star, même vivante, je sais pas trop...

Edit juin 2013 : Ayant vu la série, et Tsubaki étant effectivement un personnage à part entière, je l'ai ajoutée en titre.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar vonvlad le Jeu Sep 08, 2011 9:49

Je n'ai pas donné trop d'importance à Tsubaki, au niveau du rôle, c'est pour ça qu'elle ne figure pas dans le titre, elle est plus en outil qu'en humain là :?
je suis pas vraiment constant hein :x
Avatar de l’utilisateur
vonvlad
 
Messages: 139
Inscription: Dim Août 21, 2011 14:04

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Oct 23, 2011 17:25

Nous avons un nouveau chapitre spécial qui nous est offert par Loupzaru, "SANGOKU, KRILIN, TORTUE GENIALE, CHAOZU, YAMCHA, TENSHINHAN VS RADITZ" ! Merci à lui !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar loupzaru le Dim Oct 23, 2011 17:34

Merci RMR :D . Cela faisait un petit moment que je voulais écrire pour "Versus". J'espère que ce chapitre spécial aidera à patienter ceux qui attendent des nouveautés sur DBK et DBBK. Il devrait plaire aux fans de Radditz et aux Terriens.


Chapitre Spécial 8 : SANGOKU, KRILIN, TORTUE GENIALE, CHAOZU, YAMCHA, TENSHINHAN VS RADITZ (écrit par Loupzaru, approuvé par RMR)




Après s'être entraîné la veille comme un forcené à maîtriser une nouvelle technique à un niveau supérieur, Sangoku avait décidé de laisser reposer son corps un petit peu. Contrairement à Végéta qui s'imposait tous les jours de l'année une série d'exercices rébarbatifs dans l'espoir de devenir plus puissant, celui qu'il nommait Carot s'entrainait de manière plus cool et espacée. Il aimait, de temps en temps se relaxer et récupérer de ses efforts avant de repartir de plus bel. Ainsi, depuis le Cell Game, il avait opté pour le rythme de trois jours de repos pour trois jours d'entrainement. Végéta critiquait ce choix qu'il qualifiait de paresseux. Il fallait dire que le prince des saïyens disposait d'une volonté sans relâche et se moquait pas mal des courbatures. De plus, il n'avait pas eu dans sa jeunesse à pratiquer de techniques comme le kaïoken, très éprouvantes pour l'organisme, et qui avaient des répercussions encore aujourd'hui parfois.

Quoi qu'il en fut, Sangoku se demandait bien ce qu'il allait faire de cette journée de détente. Ce n'était pas les amis qui lui manquaient, et nombre d'entre eux seraient ravis de le voir. Mais, une semaine plus tôt, toute la troupe s'était réunie chez lui pour fêter l'anniversaire de Sangoten. Et Sangoku ne voyait vraiment pas quoi dire de nouveau à ses compagnons en si peu de temps. Pensez donc, ce n'est pas lui qui allait parler de mode, sport, cinéma et encore moins d'actualité ni des potins quotidiens.

C'est alors qu'il se rappela que Piccolo n'avait pas été présent ce jour là. Le namek parvenait mal à comprendre la notion d'anniversaire. Quel intérêt cela avait-il de fêter le jour de sa naissance chaque année? Son peuple grandissait très vite et personne ne faisait cela. Lui même ne se rappelait plus exactement quand il était né au jour près. Et cela ne le préoccupait absolument pas. C'était bien encore un truc de terrien. Encore que Végéta lui même ne semblait pas étranger à cette coutume.

Sangoku décida donc de rendre visite à son ami à la peau verte qu'il n'avait plus vu depuis au moins trois mois. Il se rendit donc au palais céleste en déplacement instantané, son moyen de locomotion préféré avec son fidèle nuage magique. Après avoir salué Dendé et Popo, il trouva Piccolo en pleine méditation. Le guerrier namek ouvrit les yeux lorsqu'il arriva jusqu'à lui.
-«Je savais bien que tu finirais par venir Sangoku!» s'exclama t-il.
-«Tu veux peut-être t'entraîner un peu avec moi? Si c'est le cas, je suis ton homme.»
-«Pas exactement.» sourit l'ancien élève de Tortue Géniale.
-«Je suis surtout venu aux nouvelles. On ne t'a pas vu l'autre jour, pour les huit ans de Sangoten. Il était assez déçu. Sangohan aussi d'ailleurs.»
-«Tu sais bien que ces réunions de famille ne sont pas ma tasse de thé. Nous, les nameks,, nous ne marquons pas le jour où nous naissons. Dendé te le redira. Et puis, je ne devais pas être le seul absent, non?»
-«Tenshinhan et Chaozu ne sont pas venus non plus.» admit le saïyen.
-«Ils devaient encore passer leur temps à s'entrainer. Par contre, Végéta a fait l'effort de venir, sans doute pressé par Bulma.»
-«Le prince des saïyens se déplace pour l'anniversaire d'un fils d'expatrié. Ce n'est pas à l'époque de Raditz qu'il aurait fait ça.»

Raditz. Parfois, Sangoku se remémorait ce temps qui avait signifié le plus gros tournant de sa vie avec nostalgie . C'est à l'arrivée de ce frère inconnu qu'il avait pris conscience des dangers que dissimulait l'univers. Derrière chaque étoile pouvait se cacher un monstre plus puissant. Avant, il croyait qu'il s'en sortirait toujours. Son seul véritable ennemi était Piccolo à l'époque. En une douzaine d'années, c'était fou ce que les choses avaient changé.

-«Je regrette parfois de ne pas avoir d'avantage pu connaître Raditz.» avoua Sangoku.
-«Je suis sur qu'il aurait pu changer lui aussi et devenir bon comme toi et Végéta.»
-«Possible, mais ce n'était qu'un minable orgueilleux. Pour un saïyen, il était vraiment très faible.»
-«Il n'empêche qu'il était bien plus puissant que nous lors de son apparition. Souviens-toi, nous avons eu beaucoup de chance de le vaincre. Sans toi et ta technique du makankosappo, c'est sûrement lui qui aurait détruit la Terre.»
-« Tu crois cela? Si je n'avais pas été là, toi et tes amis terriens l'auriez peut-être anéanti. Avec Krilin, Yamcha et Tenshinhan, vous formiez une belle équipe à l'époque.»
-«Il n'y a qu'un moyen de le savoir.»

Sangoku sourit, ravi d'avoir trouvé une distraction pour la journée. Afin de vérifier qui de lui ou de son ancien rival avait raison, quoi de mieux que d'aller ensemble vérifier cela avec la machine de combats virtuels de Bulma? Ils se rendirent donc à la Capsule Corporation en deux temps trois mouvements. A leur arrivée, la mère de Trunks leur apprit que son invention était libre, Végéta s'entrainant alors dans la salle de gravité. Les deux finalistes du vingt-troisième tournoi mondial des arts martiaux purent donc y accéder immédiatement.
-«Sangohan ne faisait pas encore parti de notre équipe de combattants, contre Raditz, il n'était même pas censé savoir se battre. Même si, au final, il nous avait sauvé la mise, pour cette fois, je voudrais voir l'équipe que nous formions aux précédents tournois combattre.»
-«Très bien.» approuva le namek.
-«Dans ce cas, tu n'as qu'à programmer ton équipe contre virtuel Raditz. Je te suggère d'ajouter virtuel Chaozu et virtuel Tortue Géniale à ta liste. Ce n'était qu'un gamin insignifiant mais il a fait preuve d'un courage admirable contre Nappa, un an plus tard. Quand au vieillard, c'est tout de même lui qui t'a appris à te battre. Il avait même réussi à faire trembler mon père avec son mafuba.»
Sangoku acquiesça. Virtuel Raditz n'avait qu'à bien se tenir. Il allait être opposé à six farouches guerriers défenseurs de la Terre!

Virtuel Raditz attendait debout, les bras croisés, au beau milieu de la plaine dans laquelle il avait atterri quelques temps avant ses adversaires. Depuis quelques minutes, son dispositif lui avait en effet indiqué que six individus venaient à sa rencontre. Le plus puissant affichait le chiffre de trois cent trente-quatre unités, exactement comme Carot. C'était probablement lui qui, refusant de s'associer avec son frère, avait décidé de le combattre accompagné de renforts.

Le saïyen cruel ne s'était pas trompé. Il aperçut six terriens venus se poser en ligne en face de lui. Il y avait de gauche à droite virtuel Krilin, virtuel Yamcha, virtuel Sangoku, virtuel Tenshinhan, virtuel Chaozu et virtuel Tortue Géniale, ce dernier ne sachant pas voler s'était fait porter par quelqu'un. Chacun d'entre eux, y compris les plus courageux, reflétaient parfaitement la peur sur leurs visages. Ils tremblaient tous, se sachant de loin inférieurs au monstre qu'ils venaient pourtant défier. Amusé, virtuel Raditz les scanna avec son appareil fétiche.
-«Voilà donc ta bande au complet, Carot.» constata t-il en ricanant.
-«J'espère que tu les emmènes en me suppliant de les recruter et non pour m'affronter. Parce que ce n'est pas avec eux que tu vas me battre.»
-«C'est ce qu'on va voir.» répondit virtuel Sangoku en serrant les poings.
-«C'est tout vu! Qui croyez-vous impressionner avec vos misérables forces de deux cent six, cent soixante-dix-sept, trois cent trente-quatre, deux cent cinquante, cent seize et cent trente-neuf unités? Même Carot est un faible à peine digne d'intérêt!»
Cette dernière phrase glaça le sang des amis de virtuel Sangoku. Comment? Même lui ne représentait rien face à ce Raditz? Non, impossible! Cet homme mentait, c'était obligé. A six, ils pouvaient l'avoir et ainsi sauver la Terre. Il suffisait pour cela de lui attraper la queue. Du moins, ils l'espéraient.

Les six combattants protecteurs de la Terre se positionnèrent en garde. Face à un guerrier de l'importance de virtuel Raditz, ils savaient qu'ils devaient éviter de se laisser toucher, chacun de ses coups pouvant s'avérer fatal. Ils devaient également rester groupés et unis pour espérer l'emporter. Et, comme la meilleure défense était l'attaque, ils décidèrent de lancer la première offensive et se ruèrent tous ensemble sur leur unique adversaire.
Nullement impressionné, ce dernier leur envoya aussitôt un kikoha afin de les calmer. L'attaque n'était guère plus grande qu'une balle de tennis et avait été chargée en moins d'une demi-seconde. Pourtant, elle représentait un très fort potentiel énergétique. Elle alla frapper le terrain, le creusant légèrement et donnant lieu à une petite explosion qui eut le mérite de stopper net tout le monde.
Virtuel Raditz n'en resta pas là. Il s'élança immédiatement sur ceux qui avaient osé le défier. Virtuel Tenshinhan eut à peine le temps d'avertir ses amis qu'il vit virtuel Krilin et virtuel Yamcha projetés à terre d'un coup de poing chacun. Une simple pichenette, même. Ils se relevèrent pourtant en grimaçant de douleur. Jamais ils n'auraient pu esquiver une telle offensive.

Dans ces cas-là, virtuel Sangoku savait qu'il devait donner du courage à ses compagnons en leur montrant l'exemple. C'est ainsi que, repoussant sa peur, il se jeta sur son grand-frère, très vite rejoint par virtuel Tenshinhan. Les deux rivaux engagèrent toutes leurs forces dans ce petit round, mais ils ne parvinrent même pas à toucher l'extraterrestre. Celui-ci se contenta dans un premier temps d'esquiver leurs prises, les bras croisés, avant de les repousser d'un coup de pied. Ils en eurent le souffle coupé.
-«Ils n'y arriveront pas comme ça!» s'écria virtuel Chaozu, paniqué.
-«Allons vite les aider!»
-«Non!» tonna virtuel Tortue Géniale en retenant le nain au teint blanc porcelaine par la main.
-«Face à un adversaire de cette qualité, nous jeter tous ensemble de face reviendrait à un suicide pur et simple. Nous devons ruser, c'est notre seule chance de triompher.»
-«Ha! Ha!» ricana virtuel Raditz qui devait avoir l'ouïe fine.
-«Vous feriez mieux d'écouter les conseils de votre ancêtre! Vous vous défendez bien, mais vos mouvements sont beaucoup trop lents pour moi. Forcez-vous un peu, essayez de m'amuser!»

Les guerriers de la Terre serrèrent les dents. Non mais pour qui se prenait cet homme?! Il s'attaquait à leur fierté. Eux qui figuraient incontestablement parmi les meilleurs combattants de la Terre, de leur monde entier! Leur honneur était en jeu, ils allaient vite montrer à ce saïyen ce que valait les experts en arts martiaux de la planète bleue.

Conscient que sa technique du loup ne lui servirait à rien et qu'il convenait mieux d'éviter les corps à corps, virtuel Yamcha décida directement d'employer sa meilleure prise, le sokidan. Virtuel Raditz nota une certaine montée en niveau sur son dispositif au moment de l'attaque, mais il ne s'en soucia pas. Cet être inférieur pouvait bien doubler, ou même quintupler sa puissance, il ne lui ferait pourtant pas une seule égratignure.

Virtuel Tortue Géniale concentra également son énergie dans ses mains pour accomplir une technique dont lui seul connaissait le secret, le namamidabutsu. En attendant, ce furent virtuel Krilin et virtuel Chaozu qui attaquèrent. Malheureusement, le kaméhaméha du premier fut repoussé d'un simple revers de main aussi facilement que s'il s'agissait d'une mouche tandis que les dodompas du second ricochèrent seulement sur l'armure du saïyen.

Puis, virtuel Yamcha fut prêt et il lança son attaque quelques secondes plus tard. Il fit d'abord tournoyer sa balle d'énergie autour de virtuel Raditz afin de le déconcerter et de mieux le frapper sur ses points faibles. Mais la manœuvre ne fonctionna qu'à moitié. Agacé de voir cette boule énergétique bouger sans cesse et le narguer de cette façon, l'homme venu d'ailleurs l'éclata d'un bon coup de poing bien placé. Même Sangoku ne s'y serait peut-être pas risqué.

Quand à virtuel Tortue Génial, il ne se démoralisa pas pour autant et lança sa meilleure attaque qu'il n'avait exécuté qu'à de rares occasions dans sa vie. Virtuel Raditz fut touché et même surprit par ce rayon jaune. Ce n'était pas de l'énergie ordinaire mais de l'électricité. Visiblement, il n'avait pas l'habitude de ce genre de techniques et esquissa une petite grimace de douleur, surtout que son armure ne lui servait à rien dans ce cas-là. Toutefois, il se reprit très vite et, d'un brusque mouvement, il balaya ce namamidabutsu dépassé.

-«C'est tout ce que vous avez à me proposer?» fanfaronna t-il.
-«C'est ridicule!»
A peine eut-il prononcé ces mots qu'il sentit que quelque chose n'allait pas chez lui. D'un coup, il devenait faible. Que se passait-il? Il se retourna et aperçut virtuel Sangoku qui lui tenait fermement la queue. Son jeune frère avait profité de la distraction de ses amis pour se glisser à grande vitesse derrière lui et se saisir de son point faible.

Virtuel Raditz gémit alors que ses forces diminuaient de plus en plus. Il bataillait déjà à se maintenir debout. Il était surtout furieux contre lui même. Par manque de prudence, il avait commit une erreur de débutant et se retrouvait en mauvaise posture. Ah, pourquoi n'avait-il pas fait comme Nappa et Végéta qui lui avaient conseillé d'entraîner leur queue afin de ne plus avoir de point faible?!

-«Tenshinhan!» s'écria virtuel Sangoku
-«Tu sais ce qu'il te reste à faire!»
Virtuel Raditz leva sa tête et observa d'un air inquiet l'homme aux trois yeux qui volait au dessus de lui. Sa force était en constante augmentation. Elle n'avait plus rien à voir avec les deux cent cinquante unités de tout à l'heure. Son dispositif affichait maintenant les chiffres de cinq cent, six cent... Jusqu'où allait-il aller avant de s'arrêter?

Bien évidemment, l'ex élève du maître des grues concentrait toute son énergie dans ses mains pour exécuter un formidable et ultime kikoho. Il n'avait droit qu'à une seule tentative, et c'était bien là l'une des rares techniques capables d'éliminer un adversaire nettement supérieur à soi. Virtuel Tortue Géniale sourit dans sa barbe. Ce plan pouvait bien fonctionner. Si virtuel Tenshinhan s'appliquait à bien viser la tête, même le saïyen n'y survivrait pas.

Comprenant que la situation devenait critique, virtuel Raditz commença à transpirer et à prendre peur sérieusement. Il aurait certes pu demander la grâce à son frère, mais il n'en avait plus le temps. Alors, dans un élan de volonté, il réussit à lever son bras et à empoigner lui aussi sa queue. Il tira d'un coup sec et se l'arracha en poussant un cri de douleur. Dans le même temps, virtuel Sangoku fut renversé en arrière tandis qu'il retrouvait toutes ses forces.

A cet instant précis, virtuel Tenshinhan libéra son canon d'énergie, provoquant un formidable nuage de poussière sur un petit périmètre. Personne ne distinguait plus virtuel Raditz. On crut l'espace d'un instant en être venu à bout. C'est alors que virtuel Sangoku, aux sens plus aiguisés que les autres grâce à son entrainement chez le Tout-Puissant, le sentit. Il le montra du doigt. Le méchant saïyen avait eut le temps de s'écarter juste avant l'explosion et observait ses ennemis à une vingtaine de mètres en gloussant.
-«Vous avez bien cru m'avoir!» siffla t-il.
-«Mais j'appartiens à l'élite et je ne meurs pas aussi facilement. A présent, c'est à moi de jouer!»

Tout le monde regarda virtuel Raditz et comprit qu'il n'avait plus de queue. Pourtant, il apparaissait toujours aussi féroce. Et sans sa queue, plus de point faible à exploiter. Un vent de panique souffla sur les héros de ce monde. Leur plan tombait à l'eau. Ils sentaient maintenant leur mort approcher. Beaucoup voulaient fuir, mais ils savaient qu'ils ne feraient pas cent mètres avant de se faire tuer. Ils devaient rester ensemble coûte que coûte, même si ils savaient pertinemment qu'ils n'étaient pas au niveau.

A présent, il ne fallait plus calculer mais se battre et tout donner! Virtuel Chaozu tendit ses mains en avant pour faire appel à son pouvoir magique. Virtuel Raditz sentit de vives douleurs au ventre dont il ne devina pas au début l'origine. Grâce à ça, il se révéla atteignable pour virtuel Yamcha, virtuel Sangoku, virtuel Krilin et virtuel Tortue Géniale qui se jetèrent sur lui en même temps. Tiraillé par ses crampes d'estomac, le saïyen encaissa plusieurs coups de poing et eut toutes les peines du monde à repousser ses quatre courageux ennemis. Toutefois, son armure l'aidait tout de même beaucoup et il réussit à s'échapper dans les airs. C'est alors qu'il constata que son ventre allait mieux. Évidemment, virtuel Chaozu n'avait pu le suivre à une telle vitesse.

Virtuel Raditz se demanda pourquoi le nain blanc ne prenait pas part au combat avec les autres et restait avec l'homme aux trois yeux, épuisé. Il comprit alors très vite la source de ses maux. Furieux, il fit fondre un puissant kikoha sur le petit lutin magique. Ce dernier n'eut même pas le temps de tenter la moindre esquive. Et il n'y résista pas. Son corps sans vie s'écroula sur le sol.
-«Chaozu!!!» s'écria virtuel Tenshinhan au bord des larmes.
-«Non!!!»

Le saïyen ricana en voyant la stupéfaction et la tristesse sur les visages de ses adversaires. Il avait tué ce microbe si facilement. Et il allait maintenant faire de même avec les autres. En l'espace d'un éclair, il disparut pour se déplacer juste devant virtuel Tortue Géniale et le décapita d'une manchette au niveau du cou.

Cette fois ci, virtuel Krilin, virtuel Yamcha et virtuel Sangoku poussèrent un cri d'effroi en voyant la tête de leur maître vénéré séparée du reste de son corps dans une flaque de sang. Fous de rage, ils lancèrent sans se concerter la technique fétiche du vieil homme, le kaméhaméha. Les trois rayons bleus se fondèrent en un seul d'une grande puissance. C'était peut-être là le dernier espoir de la Terre.

Personne n'aurait pu résister à cette attaque capable de détruire un pays entier. Personne sauf virtuel Raditz. Le redoutable extraterrestre tendit ses deux mains en avant pour arrêter ce kaméhaméha. Et, à la surprise générale, il y arriva.
-«Non!» balbutia virtuel Krilin, les yeux écarquillés
-«C'est impossible!»
-«Je n'aurais jamais pensé voir ça un jour.» admit virtuel Sangoku.
-«C'est la fin...» prophétisa virtuel Yamcha.
Le petit ami de Bulma ne croyait pas si bien dire. Il fut le suivant à trouver la mort. Virtuel Raditz se rua sur lui et lui transperça le ventre d'un coup de poing. L'ancien voleur eut à peine le temps de prononcer le mot "désolé" à ses compagnons avant de s'écrouler sur le sol. Déjà, la vie venait de le quitter.

Virtuel Sangoku venait déjà de perdre trois de ses amis, dont deux d'entre eux qui ne pourraient jamais être ressuscités. Il s'en voulait vraiment. Tout cela était de sa faute! C'était à cause de lui que virtuel Raditz était arrivé ici un jour. Et comment avait-il pu croire qu'avec l'aide de ses amis, il parviendrait à le vaincre? N'était-il pas un assez grand connaisseur des arts martiaux pour s'apercevoir dès le début de la différence de niveau? Il les avait envoyé à la mort!

Virtuel Tenshinhan se releva difficilement. L'homme aux trois yeux était certes complètement exténué mais il compensait par la rage de la perte de ses amis. Il trouva même la force de se pousser deux bras supplémentaires dans le dos. Ainsi, il était paré pour un ultime corps à corps. Le dernier de sa vie.

Virtuel Krilin repensa aux cinq dernières années de sa vie. Elles avaient été trop paisibles. Depuis le vingt-troisième tournoi des arts martiaux, il ne s'était que peu entraîné, ayant abandonné l'idée de devenir champion du monde un jour. Il le regrettait amèrement aujourd'hui. S'il avait continué à pratiquer aussi sérieusement qu'auparavant, il serait peut-être en mesure de sauver la Terre aujourd'hui. Mais il n'avait même pas inventé une seule technique depuis cette époque.

Pour l'honneur, les trois guerriers s'offrirent un dernier baroud d'honneur. Ils savaient désormais que leurs belles techniques ne serviraient à rien. Intelligemment, virtuel Raditz attendit qu'ils arrivent jusqu'à lui pour leur projeter deux rayons d'énergie. Seul virtuel Sangoku réussit à les éviter d'un bond. Trop affaiblis, virtuel Tenshinhan et virtuel Krilin se laissèrent toucher et furent désintégrés avant même d'avoir pu atteindre le saïyen.

-«Te voilà seul à présent!» s'exclama virtuel Raditz.»
-«Tes amis étaient courageux, mais ils ne valaient pas un clou comparé à moi. Tu as pu mesurer l'étendue de la puissance des saïyens. Et, même si tu es mon petit-frère, je ne peux te laisser en vie. On ne pardonne pas un acte de trahison. Comme tu l'as souhaité, tu vas mourir en même temps que ta planète d'adoption!»
Virtuel Sangoku tressaillit. La seconde d'après, il se retrouva le buste transpercé par un autre rayon d'énergie. Même lui, le grand champion du monde, vainqueur du démon Piccolo, n'avait rien pu faire face à la menace de l'espace.



Le vrai Sangoku arrêta à cet instant la machine de Bulma. Tout comme Piccolo, il ressortait assez choqué de cette vision. Raditz avait bel et bien constitué l'une des plus grandes menaces que la Terre ait connu. Le gentil saïyen regarda alors son ancien rival namek et se félicita de l'avoir épargné le jour du vingt-troisième tournoi, et surtout de l'avoir laissé s'entraîner. Sans ce geste que tout le monde avait qualifié d'inconscient à l'époque, l'homme à la peau verte n'aurait jamais pu mettre au point le makankosappo. Et le monde aurait connu une fin beaucoup plus tôt.
Avatar de l’utilisateur
loupzaru
 
Messages: 446
Inscription: Lun Août 22, 2011 15:41

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Oct 23, 2011 17:45

Encore merci pour ce chapitre intéressant qui nous ramène au début de dragon ball "Z".
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar sonluffy-z le Dim Oct 23, 2011 21:54

Très bon chapitre de Versus Loup.

Le combat est très bien décrit et immersif, par contre il y a une sous exploitation de Krillin, même Chaozu est plus utile. Bon je sais c'est mon côté fanboy qui ressort mais je croyais que toi aussi tu aimais le chauve.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Lenidem le Mar Oct 25, 2011 11:26

Excellent! Je m'attendais à une victoire des gentils, mais ce combat m'a beaucoup plu.
RMR a écrit:Moi, je peux vous dire qui a raison. C'est Lenidem.
Avatar de l’utilisateur
Lenidem
 
Messages: 5847
Inscription: Mar Août 23, 2011 18:17
Localisation: Bruxelles

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mar Oct 25, 2011 23:58

Niveau baston pure, c'était nickel. Très bonnes descriptions des différents échanges. J'ai bien aimé la stratégie pour tirer la queue de Raditts et l'avoir avec un Kikoho. Malheureusement, ici, Raditts a pensé à se couper la queue. Après, le petit massacre était chouette aussi, ainsi que les trois Kamehameha combinés des disciples qui cherchent à venger leur maître. C'était joli niveau symbolique.

Et la conclusion avec Gokû qui se rend compte à quel point ils l'ont échappé belle et à quel point il a eu raison d'épargner Piccolo, était bien trouvée.

Cependant, ton chapitre pêche par certains détails. Il y a quelques lourdeurs. Comme Raditts qui énumère les puissances de chacun des combattants. Gokû qui pense à donner l'exemple à ses compagnons, cela ne lui ressemble pas. Ou du moins, il ne le penserait pas en ces termes.

Et puis, la façon de parler de Piccolo au début... Je sais pas... Je trouve logique que cela ne l'intéresse pas d'aller à l'anniversaire de Goten. Mais sur tout ce passage du début, on sent que tu n'as pas aimé l'évolution du caractère de Piccolo, depuis sa fusion avec Dieu. C'est subtil, mais on le sent.

Mais bref! Je ne vais pas aller plus loin dans la critique, car je préfère retenir le fait que le combat était très bien mis en scène! ^^
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : DémonTrèsFroid, Twisted et 5 invités