Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Antarka le Jeu Oct 27, 2011 9:18

Globalement même critiques à emettre. Le comptage des puissances était un peu lourdingue. J'aurais preferé un truc du genre :

"Radditz sourit, a part Kakarotto à 400, les autres étaient tous entre 100 et 250. Ils attaquèrent, tentèrent quelques coups blablablablade quelques lignes blablabla Radditz écarquilla les yeux, le petit chauve dépassait 500 unités en préparant sa boule blablabla saleté, m'ont choppé par la queue, et voila que le 3 yeux dépassait les 700 blablabla".

Enfin tu as pigé le principe.

Partie sur l'annif de Goten un peu lourdingue, mais le combat est très bien sinon, la symbolique (l'alliance de l'époque indispensable) très bien trouvée également.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 11549
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Shadows le Jeu Oct 27, 2011 17:32

ouai il est bien comme combat cela n'est pas mon préférer mais il reste bien décrit et intéressant du point de vue historique de Dbz ^^
Avatar de l’utilisateur
Shadows
 
Messages: 90
Inscription: Jeu Oct 27, 2011 17:10

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar loupzaru le Jeu Oct 27, 2011 20:03

Merci pour vos critiques. Je vais y répondre un peu.

Concernant les données du détecteur, j'avoue que je me suis fais plaisir. Mais, hormis pour Chaozu à qui j'ai attribué 116 unités je crois, je n'ai inventé aucune donnée. Les autres sont dans les tomes 17 et 18 de DB. De plus, j'ai quand même veillé à ne pas donner d'autres chiffres précis lors du combat afin de ne pas créer de polémique. Et c'était là également un moyen de faire un bilan de la Z team à cette époque. Mais bon, je comprends que les anti détecteurs n'aiment pas trop :mrgreen:

Concernant l'anniv de Goten, c'était surtout un prétexte pour que Sangoku aille voir Piccolo et pas un autre. D'ailleurs San999, tu as raison, je préférais le Piccolo d'avant la fusion avec le Tout Puissant.
Avatar de l’utilisateur
loupzaru
 
Messages: 446
Inscription: Lun Août 22, 2011 15:41

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Jan 09, 2012 1:05

Après quatre mois et demi de coupure, que je peux aisément justifier car j'ai écris une fic de seize chapitres et un épilogue entre t... Comment ? C'est mon excuse de la dernière fois, et je n'ai rien refait de tel ? Ouais, mais... Rooooh... Bien sûr, si on y va comme ça, tout de suite... Je... Nouveau chapitre !



SANGOKU, VEGETA/GOGETA VS VEGETO





C'était un midi de fin de semaine, à la Capsule Corporation. Autour de la table, il n'y avait que Végéta, Bulma et Trunks, les grand-parents de ce dernier ayant été invités à prendre une collation autour d'un thé par un couple d'amis. Bulma ramena à elle le plat composé de dés de viande de queue de sauroposeidon en sauce et commença à se servir.
-«Au fait, Trunks a ramené son bulletin. Il est excellent, c'est bien le fils de sa mère!» lança-t-elle.
Tandis que l'enfant, son assiette pleine, souriait du compliment, Végéta observait distraitement le plat, attendant de pouvoir se servir.
-«Je constate avec plaisir tout l'intérêt que tu apportes à l'avenir de notre enfant.» lança sèchement Bulma en reposant la casserole.
-«Eh quoi? Il a sa place toute acquise dans ta Capsule Corp., non? Quelle importance, les bulletins?» répliqua Végéta, légèrement agacé.
Qu'est-ce qu'il aurait dû faire, d'abord? Donner une grande tape dans le dos de son fils parce qu'il avait fait ce qu'attendaient ses professeurs, des gens absolument incapables de survivre s'ils se retrouvaient livrés à eux-même en dehors de toute civilisation? Cette blague!
-«Ah, quelle belle morale pour notre enfant! Encourage-le à être paresseux, tiens! Je ne donnerai pas la direction de la Capsule Corp., ni même le moindre petit poste à quelqu'un qui non seulement ne serait pas qualifié, mais qui en plus ne serait capable de se motiver que pour donner de stupides coups de poing dans le vide en transformant artificiellement son corps en sac de plomb!»

Végéta haussa un sourcil. Après s'être assuré que Bulma ait fini sa tirade, il se tourna vers Trunks.
-«Quelle note as-tu eu en activité physique?»
-«A ton avis? Il a eu la note maximale, bien sûr.» lança la dirigeante de la Capsule Corp. avant que son fils n'ait pu répondre, la bouche pleine.
-«Bien sûr.» reprit Végéta comme s'il réalisait seulement alors l'évidence de la chose.
-«Mais en terme d'efforts, il n'a eu à en faire aucun, si?» demanda-t-il.
-«Seulement parce qu'il a ton sang saïyen en lui.»
-«Et alors? Il n'a pas été noté par rapport à son travail et à sa motivation, à l'effort qu'il a dû fournir. C'est pareil pour tous les autres, non? Tous les terriens ne sont pas aussi forts les uns que les autres, si?»
-«... Ils notent de façon distincte filles et garçons, mais à part ça, la système de notation est le même pour tous. Noter en fonction des capacités naturelles de chacun, ça serait compliqué, tu ne crois pas?»
-«Pas si on s'y prend intelligemment. Il suffit de connaître les gens qu'on note, ce qui est quand même la moindre des choses. Dans le cas de l'exercice physique, il suffirait une première fois de faire un exercice qui forcerait chacun à montrer ses limites, et à partir de là, il serait possible de voir par la suite qui tente de se surpasser, qui se contente de ses acquis, et qui se laisse aller. Et on note en conséquence. Mais eux, au lieu de cela, ils s'amusent à faire des distinctions presque "au pif". Cette distinction entre fille et garçon est systématique, hein? Donc, si un garçon se transcendait pour arriver à faire un score identique à celui de l'amie artiste martiale de Sangohan, alors qu'elle n'aurait fait qu'un exercice de routine pour elle, il serait moins bien noté. Excellent système.»
-«Ca te va bien, un discours pareil... J'aurais juré que pour toi, seul le résultat comptait.»
-«Quand quelque chose doit être réalisé, oui. Je me fiche de celui qui se dépasse pour atteindre une force minable, je n'en ferai pas pour autant mon compagnon sur un champs de bataille. Mais valoriser quelqu'un, ça doit se faire quand il se dépasse, parce que c'est comme ça qu'il progressera, quelque soit son niveau. Toute autre façon ne serait qu'inciter au surplace, non? La preuve, Trunks pourrait aussi bien faire ses exercices physiques un doigt dans le nez, à cloche-pied et en pensant à ce qu'il va manger le soir qu'il aurait toujours la note maximale. Il n'y a pas de raison que dans les autres matières, ils soient plus lucides, la notation souffre toujours de ne pas prendre en compte les capacités des gens et le travail fourni. Alors, les bulletins, moi, je m'en tamponne, et tu devrais en faire autant pour ta Capsule Corp..»

-«Oui, ben en l'état des choses, les seules assurances que j'ai sur les compétences des gens que j'engage, ce sont les diplômes, et c'est sur ça que tout le monde s'appuie. Trunks sera soumis aux mêmes contraintes, que tu le veuille ou non, donc son succès scolaire m'importe, à moi. Après, si tu veux que les choses bougent, si tu veux inciter à une réforme de l'éducation, tu n'as qu'à t'engager dans une association de parents d'élève pour faire entendre ta voix.» répliqua Bulma.
-«Prffft!» fit Trunks en tentant d'étouffer un rire.
-«Si papa entre dans ce genre de truc, tout le monde sera très vite de son avis.» fit-il.
-«Ah, tu vois, le "digne fils de sa mère" trouve que mes arguments sont convaincants, lui.»
-«Ben, ils auraient trop peur pour te contredire.» souffla le garçon en cachant tant bien que mal son hilarité, imaginant son père au milieu de parents en costard cravate se congratulant les uns les autres sur combien leurs enfants grandissent vite et sont mignons.
La mâchoire crispée, Végéta se défendit.
-«Qu'est-ce que tu racontes? Ils ne pourraient même pas sentir ma puissance, ces imbéciles, alors avoir peur...!»
-«Si seulement...» parvint à rajouter Trunks avant d'éclater de rire.
-«Passe-moi le plat!» demanda sèchement son père à Bulma, trahissant sa contrariété.
Le prince saïyen saisit brutalement la casserole quand elle lui fut tendue et commença à se servir, un nerf sur la tempe.
-«Ne le prends pas comme ça, mon chéri. C'est juste qu'au premier abord, tu n'es pas très... avenant.» dit la femme aux cheveux bleus avec un petit sourire amusé avant de se pencher et de rajouter à mi-voix:
-«Mais moi, je le sais, que tu es doux comme un agneau.»
Végéta renversa soudainement l'intégralité de la casserole sur son assiette qui ne pouvait pas en contenir tant, la moitié débordant sur la table. Il se mit alors à mettre de grands coups de baguettes dans son repas, l'air deux fois plus énervé qu'un instant auparavant. Bulma se réadossa à sa chaise, cachant à son tour son hilarité. Bien qu'il passait toujours la majorité de son temps à s'entraîner, Végéta tâchait tant bien que mal de se montrer sociable quand il était invité avec sa femme dans toutes sortes d'activités mondaines auxquelles une chef d'entreprise ne pouvait que difficilement se soustraire, afin de lui faire plaisir et de lui faciliter la vie. Au vu de ses efforts, il devenait assez susceptible sur le fait qu'il puisse paraître peu fréquentable, mais, simultanément, en tant que prince saïyen, il ne pouvait admettre avoir l'air aimable et inoffensif. Cette ambigüité dans sa façon de se représenter aux autres était un vrai parcours du combattant pour lui, bien plus dur que de livrer des batailles, et Bulma adorait jouer de ça avec lui. Après tout, c'était pour elle qu'il se donnait tant de mal, et elle trouvait ça... terriblement mignon.

Tout à coup, Végéta et Trunks stoppèrent leurs mouvements de baguettes, des dés de viande suspendus à mi-chemin entre leurs bouches et leurs assiettes.
-«Euh? Pourquoi il dégage autant d'énergie, pour venir?» demanda Trunks, interloqué.
-«Il? Qui?» interrogea Bulma.
-«Carot. Il sait qu'il n'y a que nous qui pouvons nous rendre compte qu'il dégage trop d'énergie pour un simple vol. Ca doit être sa façon de m'avertir qu'il vient pour moi... Je vais voir ce qu'il veut.»
Végéta reposa ses baguettes et disparut en dehors de la salle à manger.
Sangoku atterrit dans le jardin illuminé par la lumière du Soleil au zénith, s'étendant en avant de la bâtisse en dôme de la Capsule Corporation. Il arriva juste à temps pour voir la porte s'ouvrir sur Végéta.
-«Pourquoi tu as fais ça?» demanda le prince saïyen.
-«Quoi? Venir ici?»
-«Non, monter ton niveau d'énergie.»
-«Ah, ben pour que tu te rendes compte de quelque chose et que tu viennes à ma rencontre.»
-«Tu sais, cette bicoque a peut-être l'air primitive, mais je t'assure qu'il y a une sonnette.»
-«Tu y aurais répondu?»
-«Moi? Non, jamais personne ne vient pour moi, mais un robot serait venu me chercher après t'avoir répondu.»
-«Donc, ce que j'ai fait était plus simple.» conclu Sangoku joyeusement.
-«... Et pourquoi tu es venu ici?»
Sangoku se pencha un peu en avant, le regard malicieux, levant un index à la verticale devant lui.
-«J'ai une proposition à te faire qui va te plaire...»
Ménageant un peu son effet, il laissa s'étirer quelques secondes de silence.
-«Que dirais-tu d'assister au combat faisant s'affronter les deux combattants les plus forts de tous les temps à plein régime? Et même d'être partie prenante?» demanda le défenseur de la Terre avec un air complice.
Les lèvres de Végéta s'étirèrent doucement en un sourire carnassier. Il crispa légèrement les muscles, ses yeux brillant soudain d'une volonté guerrière exacerbée.
-«Tu es sérieux...? ...Enfin, tu te décides... Enfin le temps est venu!»
Sangoku se redressa brusquement, puis agita les mains devant lui.
-«Ah, non, non, c'est pas ça! Et puis tu oublies Sangohan au-dessus de nous.»
-«Ah? Pardon, il m'avait semblé que tu parlais de combattants.» répondit le prince, acerbe.
-«Je ne comprends pas où tu veux en venir.» rajouta-t-il.
-«Encore au-dessus de Sangohan, il y a les fusions... Végéto affrontant Gogéta, dévoilant toute leur puissance, puisant dans toutes leurs ressources, un combat au sommet de tous les mondes avec en jeu toutes leurs capacités! Végéta, nous allons provoquer le plus grand combat qui soit!»

Son interlocuteur plissa les yeux, l'air rétif.
-«L'idée, en soit, me plaît. Mais tu as parlé d'être partie prenante, non? J'ai peur de comprendre. Explique-toi.»
Une goutte de sueur au visage, Sangoku savait qu'il arrivait à la partie la plus compliquée.
-«Bon, Végéto sera virtuel, bien sûr. Mais ça serait bête de laisser ce combat unique nous passer sous le nez et n'être que de vulgaires spectateurs... Pour faire Gogéta... C'est nous qui fusionnerons!»
Avant que l'homme en kimono orange n'ait eu le temps de dire ouf, Végéta avait disparu dans les entrailles de la Capsule Corp., claquant la porte derrière lui. Sangoku fit remonter son niveau d'énergie. Rapidement, la porte s'ouvrit à toute volée.
-«Arrête de faire ça!!! Et je suis pas un chien qu'on siffle, avec ou sans aura!!!» hurla le prince, les yeux exorbités.
-«Réfléchis bien, Végéta, je ne réitèrerai pas ma proposition. Nous avons la possibilité, ensemble, d'affronter à niveau égal le plus grand combattant jamais porté par l'univers.»
-«Je ne veux pas fusionner avec toi, Carot, et encore moins alors que personne n'est en danger, pour un caprice!!!»

Contrarié, Sangoku se gratta le cuir chevelu. Puis il croisa les bras, en pleine réflexion.
-«Bon, j'ai peut-être une idée... Puisque tu fais un effort...»
-«Pour l'instant, je ne fais aucun effort!» s'empressa de rappeler Végéta, énervé.
-«...il est juste que j'en fasse un moi aussi. Végéta, si tu nous permet de livrer ce combat contre virtuel Végéto, alors, toi et moi, nous nous battrons l'un contre l'autre.»
-«J'ai déjà donné, merci. Je ne veux pas d'un combat avorté à la première occasion et où tu feras semblant de te battre...»
-«Ce que je t'offre, Végéta, c'est un combat total qui aura pour objectif de déterminer qui est, réellement, le plus fort d'entre nous, un combat où on donnera tout ce qu'on a, l'occasion de prendre ta revanche que tu attendais depuis toujours, un combat que rien n'interrompra.»
-«Rien?»
-«Rien!»
-«Et si la Terre est menacée de destruction?»
Sangoku s'agita sur place, mal à l'aise.
-«Allons, Végéta, quelle est la probabilité qu'une telle chose arrive pile le jour où on décide de se combattre l'un l'autre?»
-«Je dirais à peu près la même que le fait que l'univers entier soit mis en péril pile le seul jour où tu reviens d'entre les morts, après sept ans d'absence.»
-«...»
Sangoku reprit sa contenance.
-«Ne me demande pas l'impossible, Végéta, mais soyons sérieux, rien ne viendra interrompre notre combat.»
Le prince des saïyens soupira un grand coup.
-«Je n'ai plus aucune revanche à prendre sur toi. Il y a fort longtemps, tu as repoussé un envahisseur. Aujourd'hui, je suis un tout autre guerrier, un que tu n'as jamais affronté. Quant à savoir qui est le plus puissant...»
Il soupira encore, prenant sur lui.
-«Nous le savons tous les deux, c'est toi.»
Sangoku ne réagit pas, attentif, tandis que Végéta laissa un silence s'installer.
-«Cependant, te combattre reste ce que je désir le plus au monde. Comme je te l'ai dit, je suis un guerrier que tu n'as jamais affronté, je pourrais bien te surprendre, et j'espère même te voler la victoire.»
Sangoku sourit.
-«Je n'utiliserai pas mon super saïyen 3, ainsi, il n'y aura pas un écart significatif en puissance brute.»
A son tour, le père de Trunks sourit en coin, yeux fermés, tête penchée en avant.
-«Carot, j'accepte ton offre. Nous... ferons Gogéta, et bientôt, nous nous battrons. Mais j'y pose une condition.»
-«Je t'écoute.»
Il releva la tête, foudroyant son adversaire du regard.
-«Tu l'utilises, ton super saïyen 3, à loisir! Tu fais tout ce que tu peux pour être le plus redoutable des adversaires, tu me donnes tout ce que tu as!!! Je veux affronter Carot, le plus puissant de tous les saïyens! Et je te vaincrai! Voilà comment ça se passera!»
Le sourire du protecteur de la Terre s'élargit.
-«Vendu!» dit-il en tendant un poing vers son rival.
Végéta frappa dans le poing, puis sans un mot de plus, ils se dirigèrent vers la salle d'entraînement virtuel.

Coup sur coup, deux coups de vent firent glisser une onde sur l'herbe rase de l'environnement virtuel. Celui-ci était constitué d'un sol plat culminant sur deux niveaux d'une différence d'altitude de quelques dizaines de mètres, ceux-ci se rejoignant à leurs points de rencontre par des falaises abruptes. Ces deux niveaux se croisaient et s'entrecroisaient en un dédale de routes engoncées dans la roche ou déployées dans le vide. L'herbe était présente sur les deux niveaux, adoucissant le paysage, la roche n'apparaissant qu'au niveau des falaises. Au dessus, un ciel clair et lumineux permettait au Soleil de baigner les lieux de ses rayons. Virtuel Végéto apparut légèrement au dessus du niveau de sol supérieur, à l'extrémité d'une impasse, seul le vide surplombant le niveau inférieur s'offrant immédiatement devant et autour de lui. Il se posa, sa tenue ample bleue recouvrant tout son corps, s'arrêtant au niveau des épaules pour laisser place sur quelques centimètres au haut orange qui passait en dessous. Les deux pans bleus qui se rabattaient sur son torse dévoilait également la tenue passant en dessous. Les bottes de guerriers et les gants blancs typiques de Végéta étaient également en sa possession. Les potalas ornaient ses oreilles. Deux mèches de cheveux de Sangoku passaient devant son visage, le reste étant tiré en arrière comme pour Végéta. En face, sur une route transversale du même niveau supérieur, Sangoku et Végéta l'attendaient. Une expression de surprise brève naquit sur le visage du fusionné, rapidement suivit d'un sourire.
-«Tiens donc! Si je m'attendais, voilà une rencontre peu ordinaire! Je n'aurais jamais cru possible de vous rencontrer! Mais, en fusionnant, vous promettriez un défi bien plus intéressant que ce qu'a pu m'offrir ce pauvre Boo.» fit-il de sa voix dans laquelle se superposaient celles de Sangoku et Végéta.
-«Salut!» fit Sangoku en levant une main.
Puis, il se tourna vers son ami et rival, l'air joyeux.
-«Ca fait bizarre de se saluer un peu soit.»
Une goutte de sueur coula le long des tempes de l'ami en question mais aussi du fusionné qui avait entendu.
-«Donne le meilleur de toi, Végéto, on ne va pas te ménager!» reprit le héros de la Terre.
-«Végéta, allons-y!»
Sangoku plaça ses talons l'un contre l'autre, au sol, dirigeant les pointes des pieds à l'opposé l'un de l'autre, vers l'extérieur. Il tendit ses deux bras horizontalement vers sa droite, bras droit paume vers l'avant, bras gauche paume vers l'arrière. Végéta regarda son rival quelques secondes. Il jeta un coup d'œil à virtuel Végéto, puis regarda encore Sangoku.
-«Ben, qu'est-ce que tu attends, Végéta?»
-«... Je...»
Il se transforma soudain en super saïyen 2, et se jeta à l'assaut du guerrier fusionné.
-«V... Végéta!» s'offusqua Sangoku.
-«Tu veux t'amuser tout seul?! Egoïste!»
-«Comme si ça pouvait être ça, le problème!!!» hurla celui-ci tout en arrivant à hauteur de virtuel Végéto.

Le premier coup de poing qu'il envoya fut évité par le dessous par le combattant virtuel qui s'était penché en avant, sans avoir pris seulement la peine de se transformer. Toujours souriant, virtuel Végéto approcha son visage de l'oreille droite de Végéta et provoqua son adversaire qui faisait partie de lui.
-«Ca passe mieux à ma façon, hein? Tu veux que je te prête mes boucles d'oreille?»
Le prince des saïyens fit remonter son second poing vers le menton du provocateur. Plaçant le bout d'un index sur le poing assaillant, le guerrier fusionné dévia le coup tout en se déportant lui-même sur le côté, atterrissant à quelques mètres de son adversaire.
-«Non, mais...!» fit Sangoku, les bras croisés, les sourcils froncés.
Il se mit en garde et une longue crinière de cheveux dorés poussa dans son dos, son corps s'auréolant d'une aura dorée et d'éclairs éphémères. À une vitesse rarement égalée dans l'univers, il fondit sur virtuel Végéto. Il lança un coup de pied circulaire, mais sa cible disparut. Celle-ci réapparut sur une route du niveau supérieur distante de cinquante mètres. Végéta, n'ayant pas bougé depuis ses attaques manquées, écarta les bras, créant une sphère d'énergie dans chaque main. Il les ramena vivement en avant, les mêlant en un seul rayon qui se développa jusqu'à avoir un diamètre de cinq mètres et fusa vers le combattant virtuel. Virtuel Végéto attendit le dernier moment et lança soudain un kiaï en criant, pliant les bras et les genoux. La vague d'énergie invisible frappa le rayon et commença à le détruire tout en progressant. Le flux énergétique de Végéta se désagrégea sur toute sa longueur avant que le rayon ne finisse par disparaître entre ses mains. Le guerrier fusionné se tourna vers Sangoku qui se jetait sur lui, un kaméhaméha au creux des mains. Virtuel Végéto prépara un nouveau kiaï lorsque son adversaire lança ses mains en avant. Mais le kaméhaméha ne partit jamais. Souriant, l'attaquant ramena ses mains autour de son front.
-«La morsure du Soleil!»
Virtuel Végéto, surpris et aveuglé, ramena ses bras contre son corps, un avant-bras devant les yeux. Celui qui était l'un de ses constituants en profita pour lancer un puissant coup de poing. Sangoku écarquilla les yeux quand il sentit une résistance dans l'air qui bloqua totalement son coup. Il tenta de forcer le passage, mais l'air vibrant autour de son poing dévoila les contours d'un bouclier d'énergie. Il frappa encore de son autre poing puis d'un coup de pied avant de reculer, comprenant que même son super saïyen 3 n'était pas de taille pour détruire la protection. Virtuel Végéto ayant recouvré la vue, il retira le bouclier. Végéta revint auprès de son allié. Ils s'échangèrent un bref regard et se jetèrent simultanément contre celui qui était à la fois l'un et l'autre. Dans la pluie de coups qui suivit, le combattant virtuel esquivait tout promptement, sans prendre la peine de s'éloigner. Il semblait danser avec les membres agressifs de ses adversaires. Les deux reculèrent, un peu essoufflés.
-«Alors, quoi?! Tu as peur de te battre?» demanda Végéta, amer.
-«Normalement, même si vous étiez épuisés, votre fusion devrait donner un guerrier à pleine puissance. Mais à tout hasard, je préfère ne pas vous faire de mal. D'autant que je n'ai rien à prouver.»
-«Qu'est-ce que ça veut dire, ça?! Si tu crois que je vais te permettre de te moquer de moi parce que je suis une partie de toi, tu te leurres!»
Sangoku, reprenant son apparence normale, posa une main sur l'épaule de Végéta.
-«C'était amusant de le combattre un peu, mais il a raison, il est à un tout autre niveau que le nôtre. Fusionnons.»
-«Un tout autre niveau?! Comme si je n'avais rien fait depuis la bataille contre Boo!» pesta le prince.
-«Je ne renoncerai pas aussi facilement que toi, Carot!»
Virtuel Végéto soupira.
-«En fait, même fusionnés, vous ne pourriez rien contre moi, on dirait. Je suis vraiment issu de vous?»
Tandis que Végéta restait bouche béé devant l'insolence de son opposant, celui-ci glissa un discret clin d'œil à son autre adversaire. Celui-ci dû réprimer un sourire et reprit d'une voix grave.
-«Il est vrai qu'au vu de notre prestation à l'instant, même en fusionnant, on n'arrivera à rien. On devrait mettre fin à la session, Végéta.»
Il fallut une seconde au prince des saïyens pour assimiler ce qu'il venait d'entendre. Il saisit soudainement Sangoku par le col, les dents serrées.
-«Comment oses-tu dire ça alors que c'est toi qui m'as tanné pour qu'on vienne ici?! N'as-tu donc aucune fierté?! Keuf, on va lui montrer ce qu'il en est, que tu le veuilles ou non!»
Végéta se laissa revenir à sa forme normale et se mit brusquement en position de départ pour la fusion. Virtuel Végéto et Sangoku échangèrent un petit sourire entendu.

-«Fuuuu... sion!»
Les deux éternels rivaux ayant exécuté les pas propres à la fusion métamol, crièrent en même temps en faisant glisser leurs index vers ceux de l'autre tout en se penchant avec tout le corps vers leur vis-à-vis. Dans un déferlement de lumière et d'énergie, leurs corps n'en firent plus qu'un. Virtuel Végéto recula rapidement tout en se transformant en super saïyen, observant le résultat depuis une autre portion du sol supérieur. Le nouveau guerrier fusionné était encore indiscernable, apparaissant dans le contrejour de sa propre énergie. L'immense ligne de roche sous ses pieds se désintégra, ainsi que les plus proches. Finalement, ses contours émergèrent et Gogéta apparut. Portant la tenue propre aux métamols, pantalon bouffant blanc, épaulières noires à bordures gonflées oranges, chaussures et protège-poignets noirs, ceinture et protège-chevilles tout deux de tissu bleu, son torse et ses bras musclés apparaissaient à nu. Ses cheveux, dorés, remontaient au dessus de sa tête en pics verticaux à l'exception d'une mèche en avant. L'air grave, il se laissa redescendre au niveau inférieur du sol, perdant virtuel Végéto de vue. Il tendit une main en avant, paume ouverte, doigts écartés. Il la referma soudainement et, comme si tout l'espace devant lui se contractait, les murailles de roche semblèrent s'effondrer en leur propre sein avant de disparaître en une fine poussière invisible. Devant Gogéta, sur des kilomètres, il n'y avait plus qu'un seul niveau de sol. Son adversaire, se retrouvant au dessus du vide, se laissa à son tour redescendre.
-«C'est bon, c'est bon, je viens. Ne détruit pas toute la région.» fit virtuel Végéto, les poings sur les hanches, tout sourire, l'air parfaitement décontracté.
Dans un jaillissement de lumière, la fusion métamol fondit vers son opposant. Il logea un poing dans le ventre de virtuel Végéto dans un bruit de détonation. Celui-ci, les yeux écarquillés parvint seulement à bouger un peu les bras avant qu'un coup de pied dans le sternum ne le projette en arrière. Il fila dans les airs à une telle vitesse qu'un sifflement résonna tout autour. Plantant les deux pieds dans le sol, il s'immobilisa, accroupi.
-«Tu devrais te battre sérieusement tout de suite, ou tu n'en auras jamais l'occasion.» gronda Gogéta de la même double-voix que son adversaire, mais un peu plus grave.
Virtuel Végéto se releva, fit un pas en arrière avant de parvenir à retrouver son équilibre et à souffler. Il sourit.
-«Je ne peux pas te donner tort, Gogéta.»
Il serra les poings et son aura d'énergie s'amplifia. Le sol se fissura tout autour de lui tandis qu'il laissa échapper un cri. Puis son aura se replia autour de son corps, vibrante de puissance. Virtuel Végéto prit un très léger appui sur le sol pour s'envoler de quelques mètres. Ce faisant, la roche fissurée s'effondra, laissant place à un gouffre qui paraissait sans fond, à la façon de l'effet du kikoho, mais avec des bordures bien moins régulières.

La fusion métamol prit de nouveau les devants en se jetant sur la fusion aux potalas. Ses jambes, en arrière dans la posture de vol, décrivirent un arc-de-cercle, toujours tendues, pour atteindre virtuel Végéto par sa droite. Celui-ci bloqua le coup en mettant un avant-bras en opposition, mais son corps recula sous l'effet de l'impact. Les jambes remontèrent alors en position verticale, Gogéta faisant ainsi le poirier, et ses genoux redescendirent vers le haut du crâne de leur cible. Le combattant virtuel mit cette fois ses deux bras en opposition, croisés. Il para le coup mais grimaça sous l'effort, pliant les genoux. Il plaqua une main sur le torse renversé de son adversaire et des rayons d'énergie jaillirent dans toutes les directions avant qu'une violente explosion ne repousse Gogéta qui se remit à l'endroit. Une colonne de fumée s'élevait du point précis de son torse où la main de son opposant s'était posée. Il tapa deux fois avec une paume sur la zone brûlée, ce qui suffit à stopper les effets de l'attaque. La brûlure n'était que superficielle. Virtuel Végéto prit cette fois l'initiative en volant aux devants de son adversaire. Il lança un coup de poing que la fusion métamol attrapa dans une de ses poignes. L'attaquant tenta de reculer sa main, mais son adversaire la bloquait. La fusion aux potalas lança donc son autre poing. Gogéta para le coup avec l'autre main, mais ne put refermer sa poigne dessus. Virtuel Végéto, tel que pour un coup de fouet, avait commencé à ramener son poing l'instant précédent l'impact, permettant à celui-ci de se produire, mais extrêmement brièvement. Profitant de la confusion, il écrasa en criant le nez de son opposant, le renversant en arrière. Faisant voler sa jambe dans la foulée, il frappa Gogéta au menton, le projetant. Mais il attrapa son pied de la main gauche, l'empêchant de se retrouver hors de portée. Il s'attrapa, du coup, son pied gauche dans le visage, faisant voler sa tête en arrière, du sang jaillissant de son nez. Virtuel Végéto le relâcha donc, s'essuyant rapidement d'un revers de main. Leurs jambes partirent au même moment, se heurtant l'une l'autre avec violence. Une onde de choc fut générée et se propagea d'abord à travers leurs corps, agitant à toute vitesse leurs vêtements. Puis elle se diffusa le long du sol. Tandis que le vent faisait onduler l'herbe, cette onde-ci faisait ondoyer le sol lui-même dans un grondement de tonnerre. Les deux fusions s'écartèrent, atterrissant au sol. Elles se jaugèrent sans un mot, puis se jetèrent l'une sur l'autre en criant. Leurs mains se rencontrèrent deux à deux, leurs doigts s'entrecroisèrent, et les deux combattants s'immobilisèrent complétement. Dans un calme seulement rompu par le sifflement irrégulier des auras, les deux guerriers les plus puissants de l'univers se livraient un duel de force acharné. Leurs bras tremblaient sous l'effort, leurs yeux se défiaient férocement. Fidèles rapporteuses de leurs fluctuations d'énergie, leurs auras s'électrisaient un peu plus à chaque instant, se gonflant d'énergie tandis que chacun imprimait un peu plus de puissance dans sa poussée, cherchant des ressources toujours plus enfouies. Les bras de virtuel Végéto commencèrent à se plier. Gogéta saisit sa chance sans la moindre hésitation, avançant impitoyablement un pied, se donnant ainsi un avantage considérable avec un meilleur appui. Irrémédiablement, virtuel Végéto dû reculer pour ne pas que ses bras, ramenés de force contre lui, ne puissent plus lutter. Trop tard, déjà, profitant de son avantage, un genou de la fusion métamol s'enfonça dans le ventre de son adversaire qui cracha du sang. Un autre coup de genou fit écho au premier, pliant la fusion aux potalas en deux.
-«Merde!» fit le guerrier virtuel avant de concentrer son énergie dans ses bras.
Il relâcha deux rayons continus d'énergie qui frappèrent à bout portant les mains jointes de son opposant. Repoussé en arrière, Gogéta ne put pas mener plus loin son avantage. Il secoua ses mains brûlées, satisfait de son coup d'éclat. Un coup de pied survenu trop rapidement à son goût lui faucha la gorge. Il roula contre le sol et se releva en toussant. Il ne pensait pas que virtuel Végéto récupérerait instantanément de ses coups de genou.

Du sang au coin de la bouche, la fusion aux potalas sourit.
-«J'ai perdu une manche... C'est génial! Que ça puisse m'arriver, à moi... Ne me défusionne pas entre les doigts, Gogéta, je veux voir tout ce que tu as à me montrer!»
Son interlocuteur sourit à son tour, se massant la gorge.
-«La douleur dans mon corps proteste contre l'idée que je puisse me considérer vainqueur de notre joute... Ne t'en fais pas, ce n'est que le début, il nous reste encore beaucoup à faire.»
Virtuel Végéto redressa la tête, son sourire s'élargissant.
-«Bien, pimentons un peu les choses!»
Il ouvrit ses mains sur les côtés. Au bout de chacun de ses doigts, des petites boules d'énergie se matérialisèrent. Il croisa vivement ses bras devant lui, projetant des milliers de ces petites boules qui s'immobilisèrent partout dans les airs, sur une grande distance aussi bien vers le haut que vers le lointain et en arrière. Chacune prit la taille d'une balle de tennis. Gogéta, flairant le piège, se prépara à se frayer un chemin dans les boules avec l'aide d'un rayon avant qu'elles ne convergent toutes vers lui.
-«Tu peux te détendre, c'est fini.» dit virtuel Végéto en relâchant ses bras.
Son niveau d'énergie était revenu à la normale après le pic d'intensité qu'impliquait toute attaque. Il n'avait réellement plus aucune prise sur les sphères.
-«Qu'as-tu fait?» demanda la fusion métamol.
-«Un terrain miné. Il va falloir faire preuve d'agilité, et surtout ne pas laisser l'autre nous faire perdre le contrôle de notre trajectoire, sinon, boum. Ce sera tout aussi valable pour toi que pour moi.» expliqua le guerrier virtuel visiblement très content de lui.
-«Je vois...» conclut sobrement Gogéta.

Il s'envola vers son adversaire dans un ciel constellé de ces étranges kikohas statiques. Il progressa en ligne droite aussi longtemps qu'il put, puis pirouetta au-dessus d'une boule d'énergie, passa derrière la suivante en se mettant de profil, et continua à avancer presque sans jamais faire de détour à l'aide de mouvements précis et si rapide qu'il semblait, au final, disparaître d'un kikoha à l'autre. Virtuel Végéto se mit à son tour en mouvement, glissant entre chaque obstacle, inclinant légèrement sa trajectoire en fonction des possibilités. Chacun à sa manière, ils arrivèrent au point de contact. Gogéta jeta un poing avec tant de force qu'il semblait écraser l'air avant même que celui-ci ne puisse se fendre sur son passage. Son adversaire leva la main vers un kikoha au dessus d'eux et son corps tout entier pivota autour de ce point si vite qu'il sembla former une roue bleue. Une fois dos-à-dos avec Gogéta qui commençait seulement à ramener son poing jeté avec force en avant. Il lui mit un léger coup de pied en arrière entre les omoplates, juste ce qu'il fallait pour le déséquilibrer et le laisser tomber dans un kikoha. Il explosa, entraînant une autre sphère à exploser à son tour. Bien que l'enchaînement s'arrêta là, à elles deux, elles provoquèrent une explosion d'une densité telle que tout le paysage fut inondé de lumière. La poussière retombée, la fusion métamol réapparut, le corps entier marqué du feu de l'énergie.
-«Amusant, hein, mon petit système?» lança virtuel Végéto.
Pour toute réponse, Gogéta envoya un kikoha qui rata le guerrier virtuel de quelques centimètres.
-«Derrière toi.» dit-il simplement.
La fusion aux potalas se retourna pour voir le kikoha de son adversaire heurter l'un de ceux, statiques, qui planaient derrière lui.
-«Oh zut...» fit-il, impuissant.
L'explosion qui s'ensuivit engloutit le créateur du champs de mine. Il réapparut, les vêtements en lambeaux.
-«Tu es un malin, j'aime ça. Allez, allez, allez! On continue!»
Virtuel Végéto se jeta sur son adversaire, le terrain étant un peu plus praticable sur place suite aux deux impacts consécutifs. Il fit un virage à quatre-vingt dix degrés, montant à la verticale pour éviter un coup de poing. Alors qu'il piquait depuis le haut sur Gogéta, celui-ci coupa sa course d'un rayon d'énergie. Il monta à son tour et logea un poing dans le ventre offert du guerrier virtuel. Grimaçant, celui-ci saisit le poing à deux mains et se mit à faire tournoyer son adversaire en tournant sur lui-même. Il le relâcha à pleine vitesse de rotation. La fusion métamol ne put rien faire sinon traverser des dizaines de kikohas statiques qui, en explosant, de leur souffle, le jetèrent encore plus loin. Il finit par rejoindre les murailles rocheuses annonçant une zone où le niveau supérieur du sol était encore intact. Il s'y encastra, bientôt rattrapé par les explosions qu'il avait engendré sur son passage. À peine celles-ci finies, virtuel Végéto prit leur place en envoyant un immense kikoha qui projeta son adversaire à travers la roche jusqu'à la zone de niveau de sol inférieur suivante où il tomba dans un véritable nid de kikohas statiques. L'explosion créa un dôme d'énergie qui se maintint plusieurs secondes. Gogéta ressortit de tout cela avec du sang coulant de sa bouche et une plaie sur son torse, elle aussi sanguinolente. Il devait en finir avec ces kikohas statiques, leur présence était à l'avantage de son adversaire, peut-être un peu plus vif que lui.

Il lança d'une main un rayon vers le ciel, de biais, le maintenant tout en le remontant lui-même avec la danse de l'air. Ainsi, les kikohas explosaient loin devant lui. Il montait à une telle vitesse que virtuel Végéto ne pouvait espérer le rattraper avec son retard. Son rayon ayant fini de lui ménager un couloir, la fusion métamol mit les mains sur le côté droit.
-«Ka... mé... ha... mé...»
-«Tu ne penses pas t'en sortir à si bon compte, j'espère.» fit virtuel Végéto en plaçant deux doigts sur son front.
Il s'envola pour disparaître aussitôt et réapparaître juste derrière Gogéta, mais à pleine vitesse. Il n'avait plus qu'à tendre le bras et il pourrait bloquer la fuite de son adversaire en lui saisissant la cheville.
-«...ha!!!!!» hurla en se retournant le guerrier bien réel, ayant dépassé les plus hautes boules d'énergie et les plus excentrées.
Le kaméhaméha qu'il produisit s'élargit progressivement jusqu'à ce que le rayon soit si vaste qu'il semblait que la région entière fut en feu, l'atmosphère y comprit. Des bruits secs d'explosion par milliers trahirent que le champs de mine tout entier était en train d'être détruit. Longeant le sol, le rayon ne le frappa pas de plein fouet, évitant une explosion planétaire. Gogéta coupa le flux d'énergie et le rayon s'affina jusqu'à disparaître. Au milieu apparut virtuel Végéto dans son bouclier. La sphère protectrice disparut.
-«Ca brûûûûûûle! J'avais l'impression d'être dans une cocotte minute, là-dedans!!!» cria la fusion aux potalas en sautillant sur place, dans les airs.
-«Tu sais l'énergie que ça m'a coûté pour juste te brûler un peu à travers ton bouclier...?» marmonna Gogéta, une goutte de sueur à la tempe droite.

-«Je suis blessé là où lui n'est qu'un peu affaibli... Il n'a pas créé ce champs de mine au hasard, il a su rapidement déterminer en quoi chacun de nous excellait et en quoi l'autre nous dépassait pour créer un terrain à son avantage... Je n'y aurais même pas pensé... Il faut que je frappe fort et vite, si je ne veux pas que les rênes de ce combat m'échappent définitivement.» décida Gogéta.
-«Il se sent en position d'infériorité, il va frapper un grand coup. Et quand il frappe fort, il frappe fort... Il possède un plus haut niveau d'énergie que moi, à ce que j'ai pu en voir... Je dois me méfier...» pensa virtuel Végéto.
L'aura autour de Gogéta s'effaça totalement. Il leva une main vers le haut, paume vers le ciel. Un miroitement de lumière composé de nombreuses particules, tel des éclats d'étoile, remonta le long de son corps et de son bras jusqu'à former une sphère multicolore au dessus de sa paume. La sphère se condensa en une petite lumière, à peine un point, sur lequel se referma la poigne de Gogéta.
-«Cette attaque... Je m'en rappelle, tu l'as utilisé contre le monstre surpuissant qui détruisait le royaume des morts!» s'écria virtuel Végéto.
-«Pas question que je me la prenne!»
La fusion métamol ramena le poing en arrière avant de faire un mouvement ample vers l'avant tout en l'ouvrant, libérant ainsi un nuage figé de particules lumineuses, entouré, dans les huit directions du même plan vertical, de traits de lumière aux couleurs de l'arc-en-ciel, plus nombreux vers le haut, le bas, la droite et la gauche qu'aux directions intermédiaires. Virtuel Végéto amorça un mouvement d'esquive. Mais Gogéta poussa un cri en rehaussant son aura, libérant des colonnes d'énergie presque invisibles semblables à de l'air. Celles-ci frappèrent la fusion aux potalas, marquant légèrement sa peau et lui interdisant toute retraite. En se tordant sur place, se penchant sur sa droite tout en basculant l'épaule droite vers l'avant et la gauche vers l'arrière, il parvient à ne pas se prendre la technique en plein buste, mais au milieu du bras gauche. Les particules lumineuses pénétrèrent à l'intérieur de ses chairs. Virtuel Végéto hurla soudain à la mort, saisissant son épaule gauche dans sa main droite. Tout son bras droit commença à se creuser, comme s'il s'effondrait sur lui-même. La bave aux lèvres, le guerrier virtuel sembla se concentrer. Au bout de quelques secondes, il cessa de crier. Il reprit son souffle, haletant, relâchant son bras en charpie.
-«Tu ne cesses de m'étonner. Comment as-tu survécu à ce coup-là?» demanda Gogéta, sincèrement surpris.
-«Ton attaque subsiste en consumant l'énergie de sa cible. C'est ainsi que tu as pu éliminer un être entièrement spirituel comme le monstre de l'autre monde sans blesser son corps d'emprunt, le petit démon presque dénué d'énergie. Mais quelqu'un possédant autant d'énergie que moi aurait vu son corps être détruit bien avant que toute son énergie soit consumée. Je n'ai pas pu sauver mon bras, mais en coupant la circulation de l'énergie au niveau de mon épaule gauche, j'ai pu étouffer ton attaque avant qu'elle n'endommage tout mon corps.»
-«Tu es vraiment extraordinaire... Mais tu as désormais un bras dont les muscles et les os sont en miettes, ce qui t'en fait un de moins que moi. Ne compte pas sur moi pour ne pas profiter de cet avantage durement acquis.»

Poussant un bref cri, Gogéta développa son aura avant de fondre sur virtuel Végéto. Il lança un coup de poing que son adversaire para de sa main droite. L'autre poing vint librement le frapper avec force au visage, faisant pencher tout le corps du fusionné virtuel sur la droite. Puis, la fusion métamol ramena son bras dans l'autre sens, reheurtant, du coude cette fois, une tempe de son adversaire et faisant basculer son corps dans l'autre sens. Lâchant le poing qu'il retenait, virtuel Végéto crocheta le menton de Gogéta qui répliqua en heurtant de ses deux mains jointes le haut du crâne de son opposant. Lançant ses deux mains vers l'avant, paumes jointes à leurs bases, la fusion métamol envoya un kaméhaméha. Son adversaire tenta de bloquer le rayon avec sa seule main, mais il fut emporté par l'attaque. Il se restabilisa quelques mètres plus loin, le corps fumant, le souffle court, son gant de la main droite désintégré. Déterminé à ne pas le lâcher jusqu'à sa défaite, Gogéta était déjà de nouveau sur lui, le rouant de coups dont seule une partie était parée. Des gerbes de sang commencèrent à jaillir du corps de virtuel Végéto. Soudain, ce fut l'assaillant qui cracha du sang, les yeux troublés. Un rayon d'énergie solide lui traversait la poitrine droite. Pourtant, il surveillait constamment la main droite de son adversaire. Et en effet, le rayon ne partait pas de là. La main gauche tendue en avant, Virtuel Végéto souriait malgré le sang coulant de ses lèvres.
-«Impossible!» gargouilla Gogéta, la bouche pleine de sang.
-«Tu ne peux physiquement plus faire bouger ton bras.»
-«Physiquement, non, c'est vrai. Mais je peux faire bouger mon énergie à loisir, où qu'elle soit dans mon corps. C'est une forme d'autotélékinésie. Il m'a suffit d'en injecter dans mon bras mort pour le faire bouger comme on fait bouger une marionnette. Tu ne te rappelles pas comment j'ai pu bouger, étant bonbon, du temps de mon combat contre Boo? Pourtant, là aussi, je n'avais ni muscles, ni os.»
La fusion métamol cracha de nouveau une gerbe de sang. Sans se démonter, elle leva un poing et cogna le visage de virtuel Végéto qui ne put retenir un gémissement de douleur. Ne semblant pas goûter la promptitude de l'attaque, la fusion aux potalas se mit à forcer sur son épée d'énergie qui commença à déchirer lentement les chairs de sa cible vers l'épaule droite. Hurlant de douleur, Gogéta saisit l'épée à deux mains, devant lui, chacune un peu décalée de l'autre sur la hauteur de la lame, et tenta de la briser en deux. Un nerf apparut sur son front, rapidement suivi d'un deuxième. Ses mains, tremblantes, passèrent soudainement l'une devant l'autre tandis que l'épée se brisait en deux parties. Saisissant aussitôt l'extrémité qui sortait de son dos, la fusion métamol l'arracha. Du sang se mit à couler du trou dans son torse. Il recula rapidement, un peu sonné.

Il raffermit sa prise sur ses sens en concentrant ses forces. Son adversaire pouvait encore bouger son bras, mais l'attaque qui l'avait endommagé lui avait tout de même dévoré beaucoup d'énergie. Si l'intégrité de son corps n'importait pas pour qu'il puisse se battre, le frapper lui ôterait quand même de l'énergie. Il ne lui restait plus donc qu'à frapper virtuel Végéto jusqu'à ce qu'il n'ait plus de forces. Plus facile à dire qu'à faire... Il ne put s'empêcher, cependant, d'admirer encore la ruse de son adversaire. À aucun moment son bras n'était devenu inutilisable, mais il s'était laissé battre sans l'utiliser pour pouvoir tranquillement lui planter cette épée dans le corps. Gogéta décida qu'avec un tel adversaire, il ne prendrait plus jamais rien pour acquis. Il lui restait dix minutes pour vaincre son adversaire... ou pour être vaincu. Au delà, cela aboutirait sur un nul, et ni lui ni son adversaire ne le tolérerait. Il émit son énergie en une colonne faite d'une aura dorée, faisant vibrer la terre sur ses deux niveaux en dessous de lui. Gonflé à bloc, il repartit vers virtuel Végéto. Celui-ci fit jaillir de sa main droite un rayon d'énergie qu'il solidifia avant de le propulser comme une lance vers son adversaire. Cela entailla les côtes de Gogéta qui avait essayé de l'esquiver. Une autre lance partit de la main gauche de la fusion aux potalas. Cette fois-ci, volant sur le côté, son opposant l'évita totalement. D'autres fusèrent, virtuel Végéto alternant les mains, mais en vain. La fusion métamol, arrivant enfin au devant de son adversaire, lança un coup de poing qui heurta sa cage thoracique, lui coupant le souffle. Il envoya son second poing vers le ventre, mais virtuel Végéto balaya l'espace devant lui d'une main chargée d'énergie. Gogéta attendait une projection d'énergie, mais la trace lumineuse rémanente de son mouvement n'en était pas une, c'était de l'énergie solidifiée. Son poing heurta donc une muraille jaune brillante. Elle se fissura mais ne céda pas. La fusion aux potalas en profita pour placer un coup de pied circulaire. Faisant un tour complet sur lui-même, il en envoya un second, puis un troisième. Le quatrième finit entre les mains de Gogéta. Tenant fermement sa prise, il leva une jambe et l'abattit sur le dessus du genou de son adversaire, laissant entendre un craquement sinistre. Un sourire sur les lèvres de virtuel Végéto faisait écho au fait que ce qui avait craqué, c'était une nouvelle ligne d'énergie protectrice matérialisée à la va-vite d'un mouvement de la main. La fusion porteuse d'épaulières lança son poing en avant. L'autre fusion fit croiser ses mains pleines d'énergie devant lui, l'une plus en avant que l'autre, avant de les ramener dans le sens contraire en faisant remonter celle la plus éloignée et redescendre celle la plus proche, prenant le bras assaillant dans un étau d'énergie solide. Il profita de l'ouverture ainsi créée pour enfoncer son genou dans le visage de Gogéta. Celui-ci fit soudain exploser son énergie, réduisant en miettes l'étau d'énergie et immobilisant temporairement virtuel Végéto lui-même.

La fusion temporaire rendit son coup à l'autre en saisissant sa tête à deux mains et en l'envoyant vers son genou qui se dirigeait lui-même vers son nez. La fusion aux potalas fut projetée en arrière, une grosse quantité de sang jaillissant de son visage. Il bloqua sa chute en arrière en tirant un rayon d'énergie dans son dos et réacquis même rapidement une vitesse de déplacement droit vers Gogéta dans qui il rentra, l'épaule en avant. Ce coup n'avait eu que peu d'effet, mais lui avait donné le temps qu'il fallait pour se rééquilibrer. Il frappa du poing dans le ventre de son adversaire qui crut sentir sa peau se déchirer. Un autre coup de l'autre poing lui fit le même effet. Il recula rapidement pour s'apercevoir que des entailles s'étaient ajoutées là où il venait de se faire frapper. Le nouveau coup de poing qui lui arrivait dessus, virtuel Végéto l'ayant rejoint, atterrit dans sa main, bloqué. Pourtant, il sentit de nouveau une déchirure dans le creux de sa paume. Saisissant le poignet de son adversaire de sa main libre il retira avec douleur le poing ennemi. Il put voir que sur les premières phalanges des doigts de son opposant, des pointes d'énergie durcies étaient matérialisées. L'autre poing, libre, vola vers son visage. Gogéta recula vivement la tête, mais quatre sillons rouge sang se dessinèrent sur sa joue, son visage ayant était lacéré. D'autre coups l'effleurèrent, mais il partit soudain à toute vitesse vers le sol. Virtuel Végéto partit à sa poursuite.
-«Kaméhamé...»
La fusion métamol freina brusquement pour remonter à reculons au dessus de son adversaire.
-«ha!»
Il projeta un rayon d'énergie dense qui vint frapper virtuel Végéto dans le dos. Celui-ci fut emporté mais disparut rapidement pour réapparaître au dessus de son adversaire. Son visage crispé trahissait la douleur que lui avait infligé le puissant rayon, d'autant qu'une frappe dans le dos était toujours plus redoutable qu'un coup de face. Il reprenait son souffle. Gogéta en profita pour se poser au sol. Se redressant de toute sa taille, son imposante stature ne perdait rien en prestance malgré les entailles, les brûlures et le trou à son torse, sinon rajoutait à l'impression que rien ne pouvait l'affaiblir. Son expression, sinistre, précéda un grondement tout aussi sombre. C'était le sol qui tremblait, se délitant en pierres qui montaient jusqu'à hauteur du visage du guerrier avant d'exploser.
Celui-ci ouvrit la bouche sur un cri léger mais continu, qui gagna en intensité avec le temps avant de devenir un hurlement. Son aura semblait danser, s'agitant en immenses flammèches dans toutes les directions. Puis, comme étouffée, elle se rapprocha une première fois de son corps, d'un coup. Puis après un peu de temps, le phénomène se reproduisit. Au final, son aura se colla à son corps comme une fine pellicule d'énergie ondulante. Elle disparut alors totalement, mais l'air autour de son corps semblait luire par intermittence et déformait ce qui était visible derrière comme par forte chaleur. Son cri prit fin. Virtuel Végéto, qui avait récupéré, se mit en garde, les poings toujours armés de ses pics d'énergie. Gogéta fondit sur lui à une vitesse totalement inédite. L'un de ses poings fusa. Son adversaire voulu contrer d'un coup de poing, sachant que le sien serait plus dangereux grâce à ses armes d'énergie, mais avant l'impact, les pointes explosèrent. Les deux poings se heurtèrent, et les doigts de virtuel Végéto craquèrent. Il tenta de placer un coup au visage avec son autre poing, mais en approchant, ses dernières pointes semblèrent fondre et la force avec laquelle il toucha la joue de son adversaire fut dérisoire par rapport à la force qu'il avait mis dans le coup.

Il avait déjà vu ce phénomène, mais il ne parvenait pas à se rappeler quand et où. Soudain, la mémoire lui revint.
-«Contre le gros cyborg bleu aux cheveux rouges! Carot avait absorbé l'énergie d'un genkidama tout entier! Son corps était tellement chargé en énergie qu'elle débordait de tous les pores de sa peau en une armure offensive et défensive redoutable! Ce pitoyable cyborg ne pouvait même pas l'approcher sans être intégralement détruit! Lui, il arrive à faire ça de lui-même?! Il dispose d'une telle puissance?!»
Un coup de poing de Gogéta fila vers le ventre de son adversaire. Ce dernier se hâta d'ériger une barrière d'énergie qui vola en éclats sous l'impact du coup. Le poing s'enfonça dans le ventre de virtuel Végéto qui parvint à encaisser sans broncher, la barrière ayant amorti le coup. Comprenant tout de suite le problème, Gogéta redirigea toute la puissance de son armure d'énergie sur ses seuls bras. Le coup suivant fut si rapide que la fusion aux potalas n'eut même pas le temps de se défendre avec son énergie solide. Le poing enfonça les abdominaux de la fusion éternelle avant de produire une explosion qui la propulsa en arrière. Virtuel Végéto se tint le ventre à deux mains, plié en deux de douleur. Hoquetant, il se redressa.
-«Tu es fort... Tu es très fort... Puisque tu sembles avoir tout misé dans tes bras, alors on va jouer selon tes règles.»
Dans un cri, il laissa sa puissance exploser en une sphère d'énergie dorée qui gonfla jusqu'à avaler les deux fusions. Il stoppa son expansion et la solidifia. Ainsi, ils se retrouvèrent au sein d'un globe d'énergie solide mais creux, le mur diffusant une lumière qui leur évitait de se retrouver dans le noir complet. Avec ses quatre mètres de diamètre, ce ring improvisé ne leur permettait qu'une très petite marge de déplacement.
-«J'y ai mis la dose, cette muraille-là ne tombera pas aussi facilement que les précédentes. Ainsi, pas moyen de se défiler. Montre-moi donc ton corps à corps si redoutable, Gogéta.»
Les deux adversaires vinrent se placer au centre, baignés d'une lumière dorée, la seule dans cette boule, qui leur donnait un étrange air de statues bouddhistes, face à face. Les deux guerriers les plus forts de tout l'univers dans une cage minuscule.

Leurs poings partirent simultanément, frappant la joue de l'autre, la déformant. Mais, de nouveau, le coup de Gogéta fut suivit d'une détonation et virtuel Végéto fut projeté vers le bas où il s'écrasa contre la surface d'énergie. La fusion métamol fondit sur lui et lança un nouveau coup de poing. L'autre fusion s'envola au dessus de la frappe qui vint cogner la paroi dorée sans l'ébranler. Profitant d'être en l'air, la fusion aux potalas logea un coup de pied dans la tempe gauche de son opposant qui en recula de deux mètre. En criant, ils se jetèrent à nouveau l'un vers l'autre, leurs auras d'énergie soufflant dans toute la sphère. Virtuel Végéto lança son poing, mais celui de son adversaire vint trouver son menton. Nouvelle explosion, et il s'écrasa contre le plafond, un peu plus de sang dans la bouche.
-«Non seulement, ses coups son surpuissants, mais ils ont aussi gagné en vitesse. La seule chose que ne change pas cette armure d'énergie, ce sont ses réflexes. Il faut que je le devance sur chaque attaque!»
La fusion éternelle piqua vers son adversaire, mais avant même de l'atteindre, il bascula soudain en arrière, pirouettant dans le dos de Gogéta. Celui-ci se retourna, mais se prit malgré tout un coup de coude dans les côtes. Il lança un coup de poing dévastateur, mais virtuel Végéto s'était déjà allongé avant d'enchaîner deux coups de pied dans le menton de son redoutable adversaire. La fusion métamol voulut répliquer d'un coup des mains jointes dans son adversaire couché, mais celui-ci se redressait déjà tout en partant sur le côté. Remontant brusquement, il cogna de son front le visage de son opposant. Matérialisant une lame d'énergie à sa main, il entailla le torse de Gogéta transversalement, y faisant couler une grande quantité de sang.
-«Je le tiens!» s'exclama l'assaillant aux boucles d'oreille.
Un nouveau coup de poing de la fusion temporaire loupa sa cible qui s'était penché sur le côté droit. Pourtant, un puissante douleur vint lui tordre les entrailles. Un pied de Gogéta s'enfonçait dans son ventre. Virtuel Végéto s'écrasa contre la muraille.
-«Merde! J'étais tellement concentré sur ses poings dotés de l'armure d'énergie que j'en ai oublié ses jambes! Je suis trop bête!»
Il leva ses bras pour parer un coup de poing de la fusion à l'armure d'énergie, mais l'explosion qu'engendra l'impact éjecta violemment ses membres sur le côté. Un autre poing vint exploser contre son ventre, puis un autre cogna sa mâchoire, le suivant écrasant sa cage thoracique, puis un autre encore éclata contre son épaule. Les coups s'enchaînèrent à un rythme inimaginable, chacun provoquant une nouvelle explosion. Virtuel Végéto sentit de nombreux os de son corps se fracturer tandis que ses forces diminuaient à une vitesse vertigineuse. Il commença à s'enfoncer dans la paroi d'énergie, pourtant si solide. Gogéta hurla en concentrant ses forces dans un poing et frappa d'un direct du droit le torse de son adversaire qui traversa sous le choc la muraille, chutant dans le vide en dehors, accompagné d'éclats d'énergie. Amorphe, il dégringola dans les airs, rata de peu une surface du niveau supérieur du sol et s'échoua dans une faille menant au niveau inférieur. La fusion métamol sortit à son tour par le trou créé. Il regarda en soufflant là où son adversaire était tombé. Soudain, il se rendit compte que ses bras le faisaient souffrir. Une fumée noire s'en échappait, son armure d'énergie finissait par le détruire lui-même. Il dissipa aussitôt l'énergie, ne pouvant pas tenir plus longtemps cette technique.

Son torse découpé, transpercé, sa peau entaillée de partout, ses forces s'amoindrissant, une paupière lourde, sa grande fatigue se lisait finalement sur le corps de Gogéta. Le plus puissant guerrier de l'univers était mal en point. Tout en bas, au sol, virtuel Végéto se releva péniblement. Il s'immobilisa en position debout, le corps tremblant, avant de tomber sur ses genoux. Son corps ravagé de l'intérieur, couvert de brûlure et de poussière en surface, il ne parvint à se relever encore qu'en manipulant l'énergie dans son organisme. Le meilleur guerrier de l'univers était à bout de force. Les deux combattants ultimes se regardèrent. La flamme de vaincre brillait dans leurs yeux. Où qu'ils dussent la puiser, ils allaient encore utiliser de l'énergie. Virtuel Végéto écarta grand les bras, faisant vibrer son aura qui doubla de volume. Il ramena ses bras en avant, joignant les bases des paumes devant lui. Une sphère d'énergie se matérialisa. L'espace tout autour se mit à se tordre. Les falaises avoisinantes délimitant le niveau de sol supérieur se brisèrent en morceaux qui convergèrent vers la boule grandissante qui finit par occuper tout l'espace des deux mains. Des tonnes de matières rocheuses vinrent s'effondrer dans cette boule, y disparaissant à jamais, détruites jusque dans leurs atomes. Dans les airs, Gogéta ramena ses bras sur le côté, mains jointes formant comme une mâchoire.
-«Ka...»
Un souffle de vent se mit à tourbillonner autour de lui tandis que des raies des lumière convergèrent entre ses paumes.
-«mé...»
Une boule d'énergie apparut, éclatante de lumière par à-coups.
-«ha...»
La sphère grossit, des éclairs crépitant autour d'elle.
-«mé...»
Elle devint si dense en énergie que l'air lui-même semblait brûler tout autour, rougissant. En bas, l'attaque de virtuel Végéto vibrait, l'atmosphère claquant aux alentours comme si la dimension elle-même se déchirait autour du vortex de l'attaque.
-«Final flash!!!» cria-t-il en libérant un puissant rayon d'énergie qui transperça le ciel en montant vers Gogéta.
-«ha!!!» hurla celui-ci en rabattant ses mains en avant, faisant jaillir un rayon qui avala la distance le séparant de l'autre.

Les deux projections d'énergie se heurtèrent dans une détonation qui aurait pu s'entendre sur toute la planète s'il ne s'agissait pas d'un environnement virtuel. Une explosion uniquement due à l'impact inonda de lumière tout le terrain. Puis, la lumière se dissipant, réapparurent les deux rayons luttant l'un contre l'autre. Gogéta criait, les muscles de ses bras bandés, son aura d'énergie tourbillonnant autour de son corps comme le vent plus tôt. Virtuel Végéto serrait les dents, toutes ses vannes d'énergie grandes ouvertes, envoyant tout ce qu'il avait. La situation resta bloquée quelques secondes, puis le kaméhaméha commença à écraser le final flash, le repoussant lentement. Virtuel Végéto ne pouvait rien y faire, il était déjà à fond. Il tenta tant bien que mal d'affermir sa position, mais rien n'y fit. Il ne pouvait pas couper son propre rayon pour esquiver, il n'en aurait jamais le temps, l'instant où il couperait son rayon devenant le même que celui où il se prendrait l'attaque, même en tentant une téléportation.
-«Ce combat... est une pure merveille...» souffla-t-il, extatique.
Il tenta alors le tout pour le tout. Les muscles de son bras droit gonflèrent, revigorés d'une charge en énergie plus élevée que jamais. Il était en train d'appliquer à son bras le sous-niveau dit "3" du super saïyen classique. Cette forme, proscrite de par son inutilité, faisait perdre beaucoup trop en vitesse et consommait beaucoup trop en énergie pour être valable en combat. Mais là, c'était tout ou rien en ce qui concernait l'énergie, et quant à la vitesse, il aurait aussi bien pu être statufié que ça n'aurait pas changé grand chose. Son bras, étrangement surdéveloppé par rapport à son corps, se mit à décharger une quantité d'énergie astronomique. Mais cela ne suffit qu'à immobiliser le rayon. Cependant, le but de virtuel Végéto n'était pas de renverser la tendance. Il extirpa son bras gauche de l'attaque, parvenant à maintenir la pression énergétique avec son seul bras droit boosté. Le kaméhaméha reprit sa course vers son adversaire, avalant le final flash, mais pas assez vite pour empêcher virtuel Végéto de finaliser sa tactique. De son bras gauche libre, il envoya une nouvelle lance d'énergie qui fila dans les airs et traversa l'épaule droite de Gogéta, s'y fichant. Hurlant de douleur, déconcentré, la fusion métamol perdit la moitié de sa puissance d'attaque. La fusion éternelle replaça son bras gauche pour le final flash, laissant son bras droit reprendre sa forme normale, et envoya toute la sauce. Le kaméhaméha fut désintégré et Gogéta disparut dans le rayon dévastateur de son adversaire. Il réapparut une fois le final flash dissipé, et tomba dans le vide, ses cheveux devenant noirs. En heurtant le sol avec un bruit mat, son corps souleva une fine couche de poussière qui retomba sur le côté. Virtuel Végéto avança lentement vers lui, accompagné de son aura dorée significative de sa puissance, dans un chuintement variant en intensité.
-«Non!» grogna Gogéta en se relevant sur ses bras et ses genoux.
-«Non!!!» cria-t-il en reprenant sa forme super saïyen.
Il se releva, tremblant, les yeux dans le vague.
-«Je ne serai défait que quand j'aurai perdu conscience, Végéto! Je ne renoncerai jamais! En garde!!!»
Virtuel Végéto se jeta en criant vers son adversaire, une lame d'énergie dans la main. La fusion métamol se mit en position d'attaque. Ses réflexes émoussés par la fatigue, il ne parvint pas à éviter le coup. Pourtant, il ne se le prit jamais. L'attaque était passée au milieu de ses corps. Des corps bien différents l'un de l'autre, l'un appartenant à Sangoku, l'autre à Végéta, chacun volant vers un côté opposé, leurs cheveux retrouvant leur couleur noire. Ils s'écrasèrent tout deux contre le sol.

Après quelques secondes pour réaliser ce qui venait de se passer, virtuel Végéto reposa ses pieds au sol, revenant à sa forme normale. Sangoku se redressa, s'asseyant en tailleur. Végéta en fit autant, mais en laissant ses jambes en avant, ses mains au sol.
-«Match nul, on dirait.» fit virtuel Végéto, l'air dépité.
Sangoku lui sourit.
-«Nous n'avons qu'à attendre un moment et nous pourrons refusionner.»
-«Ce sera inutile.» dit Végéta, sobrement.
-«Végéto est le vainqueur. N'est-ce pas?» chercha-t-il à se faire confirmer en regardant virtuel Végéto.
-«... Oui, mais quand même, l'un des plaisirs du combat, c'est de concrétiser sa victoire...» fit celui-ci, boudeur.
-«Tu t'en remettras, mon grand.» ironisa Végéta.
-«Tu te venges pour mes provocations de tout à l'heure, hein?» murmura virtuel Végéto.
-«Comment peux-tu être si sûr que Gogéta n'aurait pas pu renverser la situation avec ses dernières forces, Végéta?» demanda Sangoku.
-«Peut-être qu'il l'aurait pu...» dit-il en lançant un regard dépréciateur à virtuel Végéto.
-«...mais j'en doute.» rajouta-t-il avant de reprendre:
-«Pour une raison que j'ignore, Gogéta était plus puissant que virtuel Végéto. Les deux étant la fusion des mêmes personnes, je ne me l'explique pas...» commença le prince des saïyens.
-«C'est la fusion métamol.» expliqua Sangoku.
-«Isolément, c'est un peuple très faible. Leur technique de fusion vise avant tout à gonfler au maximum leur puissance, appliquant bien plus qu'une simple addition des guerriers fusionnant. Les kaiôshins étant de base très puissants, peut-être que le gain de puissance n'est pas la finalité première des potalas qui provoque donc un moins grand "power up"...»
Végéta sembla avoir une illumination.
-«Je crois que je sais! Les potalas servent à exacerber les qualités des combattants, afin de leur permettre d'agir au mieux dans toute situation, le but étant de pouvoir résoudre de la meilleure façon possible les problèmes frappant l'univers. Elles ne créent donc pas un combattant le plus puissant possible, mais le guerrier le plus parfait possible! Et c'est exactement là où je voulais en venir! Virtuel Végéto a beau être moins puissant, il est bien plus redoutable. S'il ne fait pas de bêtises, il ne peut que gagner contre Gogéta.»
-«C'est quoi, ces histoires de "virtuel"...?» demanda virtuel Végéto.
-«Il a ton ingéniosité, Carot.» fit Végéta.
-«Il a aussi ta rage de vaincre, Végéta.» répliqua Sangoku.
-«Il a ta pugnacité.» rajouta le prince.
-«Et ta malice.» termina le protecteur de la Terre.
-«J'ai aussi ta bonté, Carot.» fit virtuel Végéto en souriant.
-«Un guerrier qui cumule nos qualités, un combattant ultime.» fit Végéta, ignorant délibérément la fusion virtuelle.
-«En fait, toi et moi, nous sommes des combattants très complémentaires! Les potalas sont parfaits, pour nous!» dit Sangoku, joyeux.
-«Dommage qu'on ne les réutilisera jamais, jamais, jamais. Compris, Carot?»
-«Euh, oui, oui, bien sûr. Mais tu envisageais quand même une possible victoire de Gogéta. Pourquoi, du coup?»
-«Avec les potalas, les défauts de l'un sont compensés par les qualités de l'autre. Mais il y a un même défaut en nous deux que les potalas n'ont pu effacer par une quelconque autre qualité. Une faille. Végéto est capable de faire preuve d'une stupidité bien digne de nous.»
Sangoku écarquilla les yeux. Le prince s'expliqua.
-«Toi et moi, nous sommes capable d'aller dans le sens de notre adversaire pour mieux faire la démonstration de notre totale victoire.»
-«Moi aussi?» demanda le combattant en kimono orange.
-«Par exemple, contre Cell. Moi, je lui ai permis de faire sa dernière transformation pour le vaincre en pleine possession de ses moyens. Toi, tu lui as donné un senzu, pour que ton atout, Sangohan, montre sa domination en le battant en pleine forme. Virtuel Végéto a fait preuve de la même stupidité en entrant dans le jeu de son adversaire et en lui créant un ring idéal pour qu'il puisse profiter de son armure d'énergie, juste pour montrer qu'il ne le craignait pas sur son propre terrain de prédilection, la puissance pure au corps-à-corps. Il l'a payé cher. S'il répétait une erreur aussi grossière sur la fin du combat, Gogéta pourrait gagner.»
-«Tout a ses limites, même les potalas. Végéto a lui aussi une part de défauts qui peuvent s'avérer dramatique pour l'issue d'un combat, même contre quelqu'un contre qui il devrait gagner.» conclut le père de Sangohan.
-«Vous savez que je vous entend...?» fit virtuel Végéto.
-«Mais, pour le geste, et pour le plaisir, on ne pourrait pas quand même finir ce combat, dès qu'on pourra refusionner?» demanda Sangoku.
-«Impossible.» dit le prince.
-«Ca te ferait si mal que ça de perdre, fusionné, contre moi?» se moqua virtuel Végéto qui rêvait de pouvoir finir son combat.
-«Pourquoi, impossible?» demanda le rival de Végéta.
-«Pour ça...» fit celui-ci en pointant du pouce, par dessus son épaule, la fusion éternelle.
-«Arrêtez de faire comme si je n'étais pas...»
Virtuel Végéto n'était plus là. Il avait soudainement disparut, suivi peu après de l'environnement virtuel.
-«Qu'est-ce qu'il s'est passé?»
-«Epuisement de l'énergie de la salle. Virtuel Végéto, c'est un gros morceau, la salle s'épuise vite, avec lui. On ne peut plus l'utiliser, pour le moment.»

-«C'était une expérience fantastique! Merci Végéta!» lança Sangoku avant de se diriger vers la sortie.
-«Carot!»
Celui-ci s'immobilisa. Il se retourna lentement, avec appréhension.
-«Oui, quoi?»
-«On se retrouve bientôt pour notre combat.»
Sangoku rit bêtement quelques secondes. Puis il reprit un visage grave.
-«Ah, promis, Végéta.»
Le regard qu'ils s'échangèrent promis pour bientôt un affrontement acharné. Bien que moins puissants que leurs fusions, dans un tel combat, ils y mettraient encore plus de tripes. Toute une vie de rivalité allait éclater sur le champ de bataille. Sangoku partit sans rien ajouter tandis que Végéta retourna finir, enfin, son repas, un sourire de joie froide aux lèvres.



À suivre...
Dernière édition par RMR le Mer Nov 22, 2017 23:50, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar gohan_29 le Lun Jan 09, 2012 2:41

Je..euh...bl...gulp... Woow.. :shock:

Je pense avoir bien résumé ce chapitre :mrgreen:

Nan plus sérieusement, tu mets comme d'habitude bien en scène la façon dont s'améne les combats, j'ai bien aimé la réaction de Vegeta par rapport à l'éducation.
Le combat en lui-même est comment dire magnifique ? destructeur ? fantastique ?
Un peu de tout ça en faites.

Bref, c'était génial. Vivement ton prochain chapitre :)
We are sayans, you need more than numbers to understand our might

Image Image Image
Des cliiiiiiiics.
Avatar de l’utilisateur
gohan_29
 
Messages: 96
Inscription: Mer Fév 24, 2010 20:52

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Jan 09, 2012 2:45

Merci beaucoup Gohan_29 ! Ce chapitre est voulu assez explosif, oui, ça me fait plaisir de voir que ça fonctionne, tout comme l'introduction au combat !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Lun Jan 09, 2012 3:21

Superbifique combat! Sincèrement! Plein de rage de vaincre des deux côtés, d'ingénuosité, de puissance et de dynamisme! Tu as bien su montré les différences de style entre les deux combattants! Et tu as trouvé de bons prolongements au peu de techniques qu'on a vu d'eux, pour en faire un style à part entière! Magnifique!

J'ai aimé aussi le début du chapitre. Avec des petits détails comme la viande de sauroposeidon, qui nous plonge dans l'univers fantaisiste de Dragon Ball. Et bien sûr, toute la discussion sur l'éducation selon Vegeta était très cool, d'autant que Vegeta a un point de vue très intéressant. J'ai aussi aimé les réflexions de Bulma et Trunks sur le côté peu avenant de Vegeta, qui de son côté n'aime être considéré ni comme avenant, ni comme non avenant.

J'ai également trouvé amusante la façon qu'a eu Gokû d'avertir Vegeta de sa venue, ainsi que le remarque de Vegeta sur le fait que Gohan ne soit pas un combattant. lol

Et bien sûr, j'ai encore aimé tes propres explications sur l'univers de Dragon Ball, avec l'explication sur la technique de Gogeta lui ayant permis de tuer Janenba sans faire de mal à Psyché, l'explication sur le bonbon le plus puissant de l'univers, et surtout l'explication très détaillée et très intéressante sur la différence entre les deux fusions et les avantages et inconvénients de chacune!

Et je suppose qu'un futur chapitre de combat entre Gokû et Vegeta nous attend! ^^
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Paulemile le Lun Jan 09, 2012 3:22

Ouah ! C'est dingue toutes les idées que tu as pour narrer un combat aussi long :shock: Chaque retournement de situation est bien expliqué, bien amené et cohérent (enfin cohérent toutes proportions gardées :mrgreen: ).

La réflexion de Vegeta et Goku sur les potalas est géniale.

Le seul truc qui me gêne un peu, c'est qu'on a l'impression que les deux combattants perdent un peu trop de sang pour de simples êtres humains (par humains j'entends de morphologie, donc 6 litres de sang, disons 7 parce qu'ils ont des gros muscles :mrgreen: ). Mais c'est un tout petit détail qui ne gâche rien.

Alors maintenant, on sait quel prochain affrontement tu vas écrire :D
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Jan 09, 2012 4:15

San999 a écrit:Superbifique combat! Sincèrement! Plein de rage de vaincre des deux côtés, d'ingénuosité, de puissance et de dynamisme! Tu as bien su montré les différences de style entre les deux combattants! Et tu as trouvé de bons prolongements au peu de techniques qu'on a vu d'eux, pour en faire un style à part entière! Magnifique!


Paulemile a écrit:Ouah ! C'est dingue toutes les idées que tu as pour narrer un combat aussi long :shock: Chaque retournement de situation est bien expliqué, bien amené et cohérent (enfin cohérent toutes proportions gardées :mrgreen: ).


Merci à vous deux ! Apparemment, j'ai réussis à maintenir un bon rythme tout en exploitant convenablement les personnages, j'en suis heureux !

San999 a écrit:J'ai aimé aussi le début du chapitre. Avec des petits détails comme la viande de sauroposeidon, qui nous plonge dans l'univers fantaisiste de Dragon Ball. Et bien sûr, toute la discussion sur l'éducation selon Vegeta était très cool, d'autant que Vegeta a un point de vue très intéressant. J'ai aussi aimé les réflexions de Bulma et Trunks sur le côté peu avenant de Vegeta, qui de son côté n'aime être considéré ni comme avenant, ni comme non avenant.


La viande de sauroposeidon est en effet un clin d’œil au monde de dragon ball avec ses dinosaures. Et j'ai choisis qu'ils mangent de la queue pour faire un clin d’œil à Gohan découpant de la queue de tyrannosaure dans le désert, enfant.

Eh oui, Vegeta est bien difficile, il ne veut ni passer pour une brute, ni passer pour un brave homme. Bon, alors, tu veux passer pour quoi ?! Faut te positionner, mon gars !!

San999 a écrit:J'ai également trouvé amusante la façon qu'a eu Gokû d'avertir Vegeta de sa venue, ainsi que le remarque de Vegeta sur le fait que Gohan ne soit pas un combattant. lol


La nouvelle sonnette d'alarme à l'aura ! Merci pour les compliments ! Content que tu ais aimé !

San999 a écrit:Et bien sûr, j'ai encore aimé tes propres explications sur l'univers de Dragon Ball, avec l'explication sur la technique de Gogeta lui ayant permis de tuer Janenba sans faire de mal à Psyché, l'explication sur le bonbon le plus puissant de l'univers, et surtout l'explication très détaillée et très intéressante sur la différence entre les deux fusions et les avantages et inconvénients de chacune!


Paulemile a écrit:La réflexion de Vegeta et Goku sur les potalas est géniale.


Merci encore à vous deux ! Ouais, versus est aussi une bonne tribune pour glisser des explications sur des faits de dragon ball. Si vous avez autant de plaisir à les lire que moi à les écrire, c'est tout bon !

Paulemile a écrit:Le seul truc qui me gêne un peu, c'est qu'on a l'impression que les deux combattants perdent un peu trop de sang pour de simples êtres humains (par humains j'entends de morphologie, donc 6 litres de sang, disons 7 parce qu'ils ont des gros muscles :mrgreen: ). Mais c'est un tout petit détail qui ne gâche rien.


Quelqu'un a dit "Roronoa Zoro" ? Hum, pardon, je m'égare... Ce sont des Saiyans, on pourrait même dire que ce sont des "Saiyans²", ils mangent des tonnes. Du coup, ils ont en réserve des tonnes de matière pour se créer du sang presque aussi vite qu'ils en perdent ! Plus sérieusement, ça peut avoir l'air impressionnant, mais ce n'est qu'un peu de sang qu'ils expulsent par la bouche à chaque fois, ce n'est qu'un peu de sang qui suinte des plaies. Ça ne coule pas en continue à flot. La seule grosse perte de sang qu'il y a eu durant tout le chapitre, à mon sens, ce fut lorsque Gogeta s'est fait percer le torse. (Non, pas le téton, le torse ! Et pas pour y mettre un anneau de métal !)

San999 a écrit:Et je suppose qu'un futur chapitre de combat entre Gokû et Vegeta nous attend! ^^


Paulemile a écrit:Alors maintenant, on sait quel prochain affrontement tu vas écrire :D


On ne peut rien vous cacher, à vous ! Encore merci à vous deux pour vos chaleureux commentaires !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Bra le Lun Jan 09, 2012 4:24

J'ai adoré le combat Gogeta contre Vegetto, c'est vraiment intéressant cette fanfic, c'est super bien pensé comme système !
Je crois que je vais me mettre à lire les autres chapitres, c'est très divertissant, avec du bon humour en plus. ^^
Avatar de l’utilisateur
Bra
 
Messages: 2742
Inscription: Dim Déc 04, 2011 23:22
Localisation: Capsule corporation, capitale de l'ouest.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Jan 09, 2012 4:34

Merci beaucoup, Bra ! Si vous lisez d'autres chapitres, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions, ça m'intéressera beaucoup !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Bra le Lun Jan 09, 2012 5:22

Pas de soucis !

D'ailleurs, je viens de lire le chapitre de Piccolo contre Kaio Shin.
Piccolo est mon personnage préféré et ce chapitre lui rend vraiment honneur.
J'ai adoré le passage dans lequel il devient gigantesque, très bonne idée d'utiliser cette "technique" oubliée.
Mais j'ai une petite question.
Les chapitres se déroulent juste après Boo ?
Donc si tu voulais faire combattre Oob ou un personnage de fin Dragon Ball, ça serait impossible ou tu te fiches de la chronologie ?


Edit:

J'ai aussi lu Janemba Vs Boo, dans la foulée...
Goten et Trunks sont vraiment fidèles à eux mêmes, j'ai adoré.

-«J’aimerais bien me battre avec une épée.» se dit-il à voix haute.
Sangoten lui répondit:
-«Tu as celle de Tapion, non ?»
-«Maman me l’a confisquée après que j’ai raccourci la West Tower de treize étages.»
-«Pas de chances…»


Vraiment excellent ! :lol:


Et j'aime comment Trunks essaye de motiver son ami à devenir plus fort !
Le combat était vachement dynamique également.
Avatar de l’utilisateur
Bra
 
Messages: 2742
Inscription: Dim Déc 04, 2011 23:22
Localisation: Capsule corporation, capitale de l'ouest.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar FilouZilla le Lun Jan 09, 2012 7:16

Bon, j'ai décidé de commencer à lire Versus. Deux chapitres par semaine, et puis je vais finir par rattrapper mon retard énorme :mrgreen:

En fait j'ai toujours pensé que Versus n'était qu'une succession de combats épiques, mais sans rien autour. Mais là je viens de passer près d'une heure à survoler les différents chapitres, et j'ai bien vu que ce n'était pas du tout ça! J'ai lu des passages au hasard et ça m'a totalement convaincu, alors je commencerai ma lecture complète de tout ça demain. Le scénario semble bien étoffé, et le talent avec lequel tu narres les combats est quasi-inégalable :O De plus l'ortographe est nickel, c'est très bien organisé et plaisant à lire.

J'ai lu l'introduction du dernier chapitre, et j'ai beaucoup aimé la discussion avec Végéta sur l'éducation et tout. Le personnage est fidèle à son caractère, tout en évoluant tranquillement.

Bref, j'ai très hâte de m'y mettre (là il est un peu tard...) et bonne continuation! (mais pas trop vite quand même, je veux avoir le temps de rattrapper mon retard avant! xD)
L'ANARCHIE: Nirvāna social

Soyez solidaires envers les manifestants québécois! Aidez-nous à bloquer la loi 78!

Participez au cadavre exquis de l'Union Sacrée! (c'est pas long et ça vous coûtera rien!)

Projets musicaux:
Spoiler
THE INNER LIGHT
On Facebook

IDIOT HEAD (2010-2011)
On Facebook
Avatar de l’utilisateur
FilouZilla
 
Messages: 1613
Inscription: Sam Mars 01, 2008 14:33

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Jan 09, 2012 8:53

Bra a écrit:D'ailleurs, je viens de lire le chapitre de Piccolo contre Kaio Shin.
Piccolo est mon personnage préféré et ce chapitre lui rend vraiment honneur.
J'ai adoré le passage dans lequel il devient gigantesque, très bonne idée d'utiliser cette "technique" oubliée.
Mais j'ai une petite question.
Les chapitres se déroulent juste après Boo ?
Donc si tu voulais faire combattre Oob ou un personnage de fin Dragon Ball, ça serait impossible ou tu te fiches de la chronologie ?


Moi aussi, Piccolo est mon personnage préféré ! Content que vous ayez aimé le chapitre ! L'histoire se déroule, à son commencement, peu après la saga Boo. J'ai choisi cette époque car la quasi totalité des personnages sont déjà apparus, donc utilisables, mais en même temps, on a des personnages dans un état qu'on connaît bien, ayant vécu toute la saga Boo avec eux. Repartir sur les personnages que l'on voit dix ans plus tard, brièvement, ça les aurait rendus moins reconnaissables, moins typés. Certains marqueurs temporels, par la suite, nous font comprendre que l'on dépasse une année depuis la saga Boo, avec l'avancement des chapitres, mais guère plus. Désolé, pas de Bra.


Bra a écrit:J'ai aussi lu Janemba Vs Boo, dans la foulée...
Goten et Trunks sont vraiment fidèles à eux mêmes, j'ai adoré.

-«J’aimerais bien me battre avec une épée.» se dit-il à voix haute.
Sangoten lui répondit:
-«Tu as celle de Tapion, non ?»
-«Maman me l’a confisquée après que j’ai raccourci la West Tower de treize étages.»
-«Pas de chances…»


Vraiment excellent ! :lol:


Et j'aime comment Trunks essaye de motiver son ami à devenir plus fort !
Le combat était vachement dynamique également.


Merci ! Si le plan de l'humour et le plan du combat sont bons, c'est un carton plein, j'en suis content !

FilouZilla a écrit:Bon, j'ai décidé de commencer à lire Versus. Deux chapitres par semaine, et puis je vais finir par rattrapper mon retard énorme :mrgreen:

En fait j'ai toujours pensé que Versus n'était qu'une succession de combats épiques, mais sans rien autour. Mais là je viens de passer près d'une heure à survoler les différents chapitres, et j'ai bien vu que ce n'était pas du tout ça! J'ai lu des passages au hasard et ça m'a totalement convaincu, alors je commencerai ma lecture complète de tout ça demain. Le scénario semble bien étoffé, et le talent avec lequel tu narres les combats est quasi-inégalable :O De plus l'ortographe est nickel, c'est très bien organisé et plaisant à lire.

J'ai lu l'introduction du dernier chapitre, et j'ai beaucoup aimé la discussion avec Végéta sur l'éducation et tout. Le personnage est fidèle à son caractère, tout en évoluant tranquillement.

Bref, j'ai très hâte de m'y mettre (là il est un peu tard...) et bonne continuation! (mais pas trop vite quand même, je veux avoir le temps de rattrapper mon retard avant! xD)


Oui, c'est une fanfiction centrée combat, mais de nombreux chapitres sont recentrés sur la psychologie des personnages. Ce n'est pas une fic 100% bourrin. Merci pour tous vos compliments sur mon écriture ! Ne vous inquiétez pas, le prochain chapitre n'est pas pour bientôt, vous devriez avoir le temps de tout lire. N'hésitez pas vous aussi à me faire part de vos impressions !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Bra le Lun Jan 09, 2012 10:14

RMR a écrit:Désolé, pas de Bra.


Oh mince, pas cool. :cry:
Non sérieusement, c'est vrai que c'est le meilleur choix. Si ça se déroulait 10 ans après, ça perdrait énormément d’intérêt puisqu'on ne sait rien sur les nouveaux personnages.(ou les autres, qui ont dû évoluer.)

Bref, je donnerai mon avis sur les chapitres que je lirai. (Je les regrouperai en un post quand j'aurais fini, pour éviter de flooder le topic. ^^ )
Avatar de l’utilisateur
Bra
 
Messages: 2742
Inscription: Dim Déc 04, 2011 23:22
Localisation: Capsule corporation, capitale de l'ouest.

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités