Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Dr_Leon_Soldier le Mer Mai 30, 2012 21:05

Merci! :D

Sinon, y'a d'autres incohérences que tu vois? J'essaie quand même d'être le plus fidèle possible aux deux univers quand j'écris des spéciaux, mais je connais pas nécessairement tous les personnages, comme Ant Man et Wasp qui ne me sont pas familiers par exemple.
viewtopic.php?f=42&t=6790 Apocalypse, one shot sur les anciens Kaïoshins
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=170561#p170561 Sasuke vs Végéta
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=193963#p193963 Superman vs Végéto (p.1)
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=194083#p194083 Superman vs Végéto (p.2)
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=214487#p214487 Avengers vs Buu
Avatar de l’utilisateur
Dr_Leon_Soldier
 
Messages: 891
Inscription: Dim Août 16, 2009 20:36

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mer Mai 30, 2012 21:13

Je suis ravi que le combat avec Albafica t'ait plu également! :D

Que veux-tu dire par "il y va à la cool"? Tu entends qu'il ne se presse pas? Eh bien, au début, si, il essaie de vite en finir, mais il ne trouve pas la faille de Hildégan, qui se dématérialise, dès qu'il sent quelque chose qui pourrait le blesser. Après, quand Hildégan est sonné par le poison, oui, Albafica prend son temps, jusqu'au moment où il voit que Hildégan peut encore être dangereux et qu'il décide donc de l'achever.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Tendou Buu le Mer Mai 30, 2012 21:18

San999 a écrit: Après, quand Hildégan est sonné par le poison, oui, Albafica prend son temps

Oui;c'était effectivement à cela que je faisais référence.Si il avait été plus sérieux il l'aurait fini plus vite

Dr_Leon_Soldier a écrit:Sinon, y'a d'autres incohérences que tu vois? J'essaie quand même d'être le plus fidèle possible aux deux univers quand j'écris des spéciaux, mais je connais pas nécessairement tous les personnages, comme Ant Man et Wasp qui ne me sont pas familiers par exemple.

Incohérence non;Thor vas rarement jusque là et se retient beaucoup;de plus dans certains combat(notamment contre Hulk) on dirait qu'il(ou le scénariste)oublie une partie de ses pouvoirs donc non tu l'as écrit de manière assez cohérente;enfin pour Thor comme il est quand il est en équipe.(oui en même temps;c'est comme avec superman si il n'était pas amoindri il n'y aurait pas besoins d'équipe;surtout pas de Captain America)
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Antarka le Mer Mai 30, 2012 23:09

Perso je connais pas assez le Chevalier d'or pour donner un vrai avis sur ce combat (mais il était bien écrit et divertissant).

Pour le combat Avengers Vs Buu...

Alors la, je connais mieux, mais j'ai de grosses failles. Effectivement Thor pourrait réduire Buu en cendres très facilement selon moi, et conclure ce combat en quelques secondes s'il le voulait.

Hulk est un monstre. Pour m'etre tapé recemment les World War Hulk, on le voit bien, seul Sentry arrive a faire un nul avec lui (et aucun perso de DB ne vaut Sentry).

Par contre les autres... je suis un peu plus dubitatif sur leurs forces...
Wolverine est indestructible certes (enfin il finit toujours par se regenerer, faudrait le balancer dans une étoile), et ses griffes tranchent tout, mais je l'imaginais carrement faible en technique et force de combat (a vrai dire, je l'imagine pas pouvoir vaincre Mutenroshi autrement qu'a l'usure), hors l'apport qu'il a octroyé à Buu ne semblait pas limité qu'a une partie de sa personnalité et a l'adamentium.
Ant-man j'en sais trop rien...
Captain America... j'adore ce perso ! Il est le courage incarné, la bravoure personnifié, un leader formidable au coeur très pur (suis sur qu'il monterait sur Kinto). Après bon, il est très fort par rapport à un humain normal, mais j'pense qu'il aurait franchement un mal fou dès les premiers tournois de Dragon Ball... Que son bouclier résiste à une boule de Ki de Buu, soit, mais le Captain en dessous aurait du, selon moi, etre applati, transformé en hachis parmentier répandu dans une flaque irrégulièrement répartie autour de son bouclier.

Sinon très beau combat, vraiment prenant (quand Hulk a sauté et que Buu-W a paré et amorti le coup, je me suis dit "NON !") et bien écrit ^^
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 11549
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mer Mai 30, 2012 23:26

Bon, déjà, content que tu aies aimé, même si tu connais pas. ^^

Ensuite, je voudrais surtout apporter une précision pour Wolverine, que même si je le hais du plus profond de mon âme (du moins le Wolverine actuel), je dois bien te le signaler que si, Wolverine est très très bon, techniquement parlant. Je pense que seul Captain America doit le dépasser. Mais autrement, il est du niveau et même supérieur à des combattants tels que Daredevil, Elektra, Psylocke ou Deadpool. Après, en force de combat, effectivement, il est "faible", bien que tout de même largement supérieur à un humain normal.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Bra le Jeu Mai 31, 2012 9:28

Yop San,

Alors comme promis, je laisse un avis plus détaillé même si excuse-moi, ce n'est plus très frais dans ma tête. :?

J'ai beaucoup apprécié l'entrée d'Albafica, ainsi que sa description, j'aime ta façon d'insister sur la beauté du personnage, parce que c'est quand même ce qui caractérise pas mal Albafica.
Je ne m'attendais pas à ce qu'il gagne contre Hildegarn et Hoï par contre, même s'il est vrai que je ne m'attarde rarement à essayer de connaître leur puissance.

Ah, j'ai bien aimé le fait que ce soit Ten Shin Han qui "lance" le chapitre en voulant essayer de progresser.
L'humour à la fin avec Trunks et Chaozu qui se moquent du troiz'yeux, c'était marrant, tu m'as arraché un sourire. Jaja

Le caractère de Hoï est aussi respecté que celui d'Albafica, toujours aussi lâche et sournois celui là. :x

Concernant le combat, il était très beau, Albafica est vraiment intelligent et ça m'a beaucoup plu.

J'ai le souvenir d'une réplique:
Albafica a écrit:Comment suis-je censé me battre contre un courant d'air ?


Tu t'es laissé influencer par la VF ou quoi ? Sangohan dit exactement la même chose dans la version française. :lol:

Enfin bref, excellent chapitre bien dans l'esprit de Versus.
Avatar de l’utilisateur
Bra
 
Messages: 2742
Inscription: Dim Déc 04, 2011 23:22
Localisation: Capsule corporation, capitale de l'ouest.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Jeu Mai 31, 2012 10:11

Merci pour ton commentaire, Bra! :D

Ouais, j'ai voulu faire une bonne entrée en scène digne du personnage. ^^ Pour la victoire d'Albafica, comme je l'ai dit sur ce topic: Vitesse de la lumière et puissance du big bang. Si on le prend au sens littéral (ce que je fais), Hildégan n'avait pour lui que sa téléportation et sa taille.

Et puis, oui, j'ai essayé de mettre quelques touches d'humour dans les échanges entre Trunks, Chaozu et Tenshinhan. (Bien que Chaozu parle peu. Je me suis rendu compte que c'était difficile de faire parler un personnage aussi transparent...)

Content que tu trouves Hoi et Albafica respectés, et que tu trouves que j'ai mis en avant l'intelligence de d'Albafica. ^^

Et non, je n'ai pas du tout pensé à la vf. XD Et de toute façon, c'est quand même une expression appropriée à la situation.

Merci encore pour ton commentaire!
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Dr_Leon_Soldier le Jeu Mai 31, 2012 19:29

Antarka :arrow: Wolverine rend surtout Buu beaucoup plus sauvage et ses griffes d'adamantium couplé à sa vitesse déjà supérieure à celle de Hulk le rend capable de blesser Hulk sans que le gros vert puisse rien faire.

Je suis content que ça t'ai plus :D
viewtopic.php?f=42&t=6790 Apocalypse, one shot sur les anciens Kaïoshins
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=170561#p170561 Sasuke vs Végéta
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=193963#p193963 Superman vs Végéto (p.1)
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=194083#p194083 Superman vs Végéto (p.2)
viewtopic.php?f=42&t=3343&p=214487#p214487 Avengers vs Buu
Avatar de l’utilisateur
Dr_Leon_Soldier
 
Messages: 891
Inscription: Dim Août 16, 2009 20:36

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Juin 10, 2012 19:56

Nous accueillons un nouveau chapitre spécial mettant cette fois-ci en scène l'univers du film "l'orange mécanique" grâce au travail de Black_Mass_Priest. Merci à lui !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Black_Mass_Priest le Dim Juin 10, 2012 20:10

L'un des personnages de « A clockwork orange », Alex, utilise des termes d'un jargon inventé, le nasdat ( mélange de russe, de manouche et d'anglais pour anecdote. ). Pour ceux apparaissant dans ce chapitre, ils sont expliqués dans un glossaire à la fin du chapitre. Vous pouvez vous y reporter si le sens d'une phrase de virtuel Alex vous échappe.

Image

Chapitre spécial 12 : KNOCK, RAIL, BENNETT, BUNKER VS ALEX, PETE, GEORGIE, DIM (écrit par Black_Mass_Priest, approuvé par RMR)





-«Un combat entre pratiquants d'arts martiaux et délinquants? Tu es sûre que tu n'as pas autre chose à proposer?»
Bulma était sérieuse en posant cette question. Elle ne voyait absolument pas l'intérêt de ce genre de bagarre, si ce n'était de voir combien de temps il fallait pour une correction. Mais à son arrivée, Lunch, coiffée de ses cheveux blonds, ne se laissa pas dissuader. Elle avait réussi à apprendre l’existence de cette salle entrainement lors d'une conversation entre Tenshinhan, et Chaozu. Bien qu'elle n'avait pas compris de quoi ils parlaient, elle avait retenu les bastons virtuelles. Rappliquant à bord d'une moto subtilisée, elle avait ouvert grand les portes et exigé de voir la machine, sous peine de sortir son "équipement".
-«Comme si j'allais bousiller ce tas de boulons géant. J'essaie juste de voir si un pratiquant est capable de survivre dans un quartier pourri. Et puis bon, je vais rameuter quatre lascars d'un autre univers, et d'après l'ordi, ils sont pas piqués des vers. Ils tabassent du passant, et avec eux, ça cogne dur. Je sais que de vulgaires soldats du Ruban Rouge ou autres voyous seraient inintéressants, mais ceux-là sont vraiment terrifiants. Alex, Pete, Georgie et Dim, si j'ai bien retenu, et en plus, ils sont assez robustes, comparés à d'autres. Allez, me cherche pas des poux, tu veux bien? C'est la première fois que je vois cette machine. En plus, on va voir si certains de ceux qui viennent de notre monde pourraient m'aider dans de futures escapades chevronnées. Hé! Hé!»

Après avoir lancé la session, tout se mit en place. La capitale du Nord, choisie au hasard, se matérialisa sous une Lune réellement omnipotente, au contraire de certains prétendus "dieux". La cité était reproduite à l'identique, aucun recoin ne semblait artificiel, et toutes les personnes étaient également virtuelles mais plus vraies que nature. Tout semblait dormir à cette heure-là, seules quelques ombres étaient là pour démentir ce fait. Deux d'entre elles semblaient tituber légèrement, les joues rougies par une virée arrosée dans une boite de nuit complètement quelconque. Le premier était un sanglier humanoïde répondant au nom de Bunker, portant un marcel mouillé par un liquide pour lequel on pouvait se demander s'il s'agissait de sueur, d'alcool ou... d'autre chose. L'autre, qui s'appelait Dexter, avait des habits de militaire, sans doute volés. Lunch, rien qu'en les regardant, devinait que la moindre bouffée d'air qu'ils expiraient mettrait un humain normal K.O. de par la senteur du breuvage qui les avait mis dans cet état, sans doute de l'alcool de contrebande pêchée dans un bar miteux.
-«Beuuh... Il arrache grave ton s... s... soit-disant philtre enivrant. Ca te déboucherait les chiottes, ouais. Et puis ces pou... ces poupées... Tu parles! Tu t'es payé ma tête avec cette boite de strip-tease puant l'arnaque.»
-«Pfff! Tu pourrais arrêter de te plaindre, dis? Est-ce de ma faute si on s'est paumés dans cette mocheté de ville en zonant tout en évitant les bourges? En plus, j'avais plus assez de thunes pour nous payer notre bar préféré.»
-«Ouais, depuis que tu l'as dépensé pour la came coupée avec des médicaments pour la toux. Pfff, t'es trop, toi...»

Mais la dispute s'interrompit car ils entendirent une voiture vrombir comme jamais vers l'entrée de la ville. Ils ignoraient qu'à l'intérieur, les occupants de la voiture de sport avaient sillonné des routes pour échapper aux autorités. Virtuel Bennett avait entendu à la radio que quatre étranges individus avaient violenté des passants dans une autre ville et auraient volé une voiture. Ce bolide avait foncé à travers les ruelles et dégageait la route sans ménagement. D'ailleurs, il s'en fallu de peu pour que virtuel Bennett et virtuel Bunker se fassent écraser par les quatre dingues de la route. Ni une, ni deux, ils décidèrent de faire quelques pas dans la direction d'un bar. Sortant un couteau, le sanglier espérait l'utiliser comme passe, et ce fut un succès. En entrant, leur espérance n'était, à ce moment-là, pas trahie. Plus correct que le précédant, l'intérieur de l'établissement avait même un ou deux sièges en cuir. Le comptoir ne ressemblait pas à un réservoir à crachats et autres liquides. Leurs bières commandées, ils s'installèrent à la même table que deux autres bagarreurs. Le premier était chaussé de baskets plutôt propres, sans doute fournies par un vendeur méticuleux sur les tenues de sport. Son sac de sport en bandoulière et son t-shirt sans manche, représentant un boxeur célèbre, laissaient supposer qu'il pratiquait un certain sport de combat. Mais surement pas dans les grands stades, mais plutôt dans la rue ou un gymnase miteux. A ses côtés, trônait un autre pratiquant de sport, à en juger par la présence de muscles assez développés. Mais cette fois, les deux marginaux se rendirent compte qu'il s'agissait d'un pratiquant d'arts martiaux. Le personnage portait un bandana rouge qui semblait bien aller avec ses cheveux blonds et tout un attirail qui faisait de lui un "dur" dans les ruelles mal famées de la ville. Un peu mieux mis, ce deuxième pratiquant semblait doté d'une certaine assurance, chose qui dépassait les deux lascars, habitués aux rackets au couteau et à la barre de fer peu honorables.
-«Hé! Vous deux!» intervint brusquement le type déguisé en militaire.
-«Vous savez quoi? On ne va pas vous demander si cela vous dérange si on se tape l'incruste car de toute façon, on a décidé de se poser ici, moi et mon pote Bennett.»
-«Mpff. Ouais, si cela vous chante. On ne va pas laisser dehors d... d... des types cherchant le paradis. Quoi, vous ne vous en êtes pas rendu compte? Ca fait cinq minutes que l'on vous observe et on vous trouve plutôt cool. Mais sérieux, qu'est-ce que vous fouettez!!!»
-«Ben, c't'andouille de Bunker m'a fais avaler une mixture infâme qui devrait plus servir à la torture qu'à la dégustation.»
-«Ha! Ha! Ha! Des guerriers téméraires!! Génial!! Allez, venez donc, on va commander autre chose.»

Après quelques verres avalés, les quatre poivrots entamèrent les présentations, et les deux combattants ne cessaient de surprendre leurs invités.
-«Moi, je m'appelles Rail, et sachez bien que je suis le meilleur combattant du monde dans les rues. J'en ai vu passer des bourrins dans des quartiers et gymnases pourris. Mais une fois, j'ai vu un gosse qui a pulvérisé un mur, vous vous rendez compte? Après, dépression et tout. Mais j'ai participé à des tournois locaux, puis j'ai redressé la tête. Mais j'espère ne plus le revoir sur ma route.
-«Dingue!! Moi, c'est Knock, parce que j'en ai envoyé des types par terre, super sonnées et le cerveau en compote. J'aspire à devenir champion du monde. Quand je serai prêt, on me verra à un championnat du monde, et pas qu'aux phases éliminatoires! Rien ne m'empêchera de me présenter sur le ring pour le premier tour!»
Alors qu'ils allaient entamer un autre sujet de conversation, ils virent entrer, de façon assez fracassante un adolescent bien étrangement habillé. Il portait un pantalon et une chemise blancs, des rangers noires fraichement cirées et un chapeau melon de la même couleur. Les quatre alcooliques se dirent qu'il s'était trompé dans le calendrier et croyaient être mardi gras. Trois autres personnes entrèrent à sa suite et les quatre buveurs déjà installés crurent reconnaître avec un frisson d'angoisse les quatre vagabonds violents évoqués à la radio.
-«Alors, mes frères, ce sera quoi, hein? Vellocet, synthmesc ou drencrom? Il y a le choix jusqu'au spatchka, et on en aura plein le gulliver.» dit l'étrange adolescent en montrant des sachets avant de commander du lait.
Préférant les ignorer avec leur langage incompréhensible, le premier groupe de quatre déjà installé revint à ses discussions, mais ce fut de courte durée. Une danseuse, jusque là inactive, sortit un livre de partitions et chantonna. La chanson, en parvenant aux oreilles des nouveaux venus, résonna pour eux comme la musique du ciel et des anges. Mais dans les oreilles de virtuel Rail, c'était du soporifique ultra puissant. Agacé, le boxeur se mît à éructer.
-«Hé, toi! Pourquoi tu ne reprendrais pas la danse, au lieu d'endormir la foule? Cela serait... Arghh!!!!»
Il ne put finir, frappé au ventre par un brutal et inattendu coup de canne. Il venait de celui qui avait proposé ses sachets à ses copains. Levé d'un seul coup, furibond, il lança une pique à virtuel Bunker, le sanglier humanoïde, qu'il estima être le leader du petit groupe.
-«Tu devrais tenir tes droogs en laisse, avec leurs sales manières et leur ignorance en bonne conduite, oh mon frère.»
-«Dis donc, toi!! Tu veux venir au contact avec tes fringues has been et ta canne de vieux? Allez, donnons-leur une leçon de respect!!»

Un sourire énigmatique au coin de la bouche, virtuel Alex fît signe à virtuel Georgie qui s'écarta sur la gauche, tandis que les deux autres se décalaient vers la droite. Le phacochère sortit un couteau à cran d'arrêt.
-«Superbe nodz.» se dit virtuel Alex.
Tandis que les trois compagnons de virtuel Bunker firent craquer leurs doigts, les quatre droogs brandirent battes, cannes et chaînes. Après avoir repoussé une serveuse, au moment où virtuel Pete fît basculer virtuel Rail en le frappant aux jambes, la lutte commença. Esquivant de justesse un coup de chaîne de la part de virtuel Dim, virtuel Knock se releva pour administrer une gauche à son adversaire qui tituba en arrière. Ne se laissant pas intimider, ce dernier revint à la charge, tout en donnant des coups partout, n'importe comment. Nullement impressionné, le combattant en arts martiaux repoussa simplement son adversaire en évitant les coups de chaînes ou en la bloquant et en frappant l'autre au ventre.
-«Pfff, t'es trop lent, Musclor. Apprends à viser quand tu frappes.»
Satisfait de sa moquerie, virtuel Knock attendit que le gros droog se relève pour repartir à l'assaut. Ses coups visaient désormais les jambes et déchiraient les habits grotesques de l'expert en arts martiaux, alors que l'arme tournoyait en continu. Virtuel Georgie, lui, s'en donnait à cœur joie de frapper virtuel Bunker par petits coups de batte. Mais il voyait bien que son ennemi gros, gras et moche, ne sentait pas grand chose. D'ailleurs, il trouvait vraiment bizarre qu'un frère de la nuit et de la fête à ultra violence soit semblable à un cochon. Il se dit que si Billyboy surgissaient en face d'eux, il ne leur apparaitrait pas si différent de ce gars-là. Il se concentra plutôt sur virtuel Rail. Celui-ci étendit virtuel Pete sur une table de billard avant de s'en prendre à virtuel Alex. Mais il fut interrompu par un coup de batte en l'air et en profita pour tester son nouveau jeu de jambes. Il leva celle de droite pour le désarmer, puis chercha à pivoter sur lui même pour frapper son ennemi. La tactique marcha à merveille et virtuel Georgie prit tout en pleine figure. S'écroulant à terre, le droog laissa le champ libre pour que virtuel Rail attrape virtuel Alex et l'empêche de casser un bras ou une jambe à virtuel Bennett. Le chef des droogs se prit un coup au ventre et se remit difficilement sur pieds pour lui jeter une bouteille vide au visage. La manœuvre échoua lamentablement et virtuel Rail en profita pour lui assener d'autres prises d'art martial qui faisaient sa fierté.

Se positionnant à la droite de virtuel Knock, il constata que leurs adversaire étaient peu à l'aise. Virtuel Dim trainait un peu en se tenant la jambe et virtuel Georgie se remettait à peine des coups de virtuel Rail. Mais virtuel Alex et virtuel Pete semblaient toujours au taquet, prêt à frapper de nouveau. Alors que virtuel Knock cherchait à repartir à l'assaut pour accélérer la cadence et dégager les deux copains affaiblis de virtuel Alex, il vit ce dernier pousser un cri aigu, foncer vers lui et lui sauter dessus, les pieds en avant, pour le démolir. Un peu décontenancé, le bagarreur se releva et exécuta quelques prises de karaté pour se débarrasser de lui. Résistant avec sa canne, le chef de bande semblait assez décontenancé en voyant ce type qui avait l'air de lui mettre une sacrée déculottée. Virtuel Alex fit jaillir son baton qui claqua violemment contre le visage de virtuel Knock. Mais l'utilisateur de la canne se retrouva à terre suite à une attaque en traitre du sanglier qui venait de se relever. Ce dernier fut vite rappelé au bon souvenir de virtuel Pete qui l'attendait avec sa canne. Lui-même fut frappé par virtuel Bennett. Virtuel Rail en profita pour donner un autre coup de pied latéral à virtuel Dim, suivi d'un coup de karaté pour virtuel Georgie. Il ne restait plus que virtuel Alex. Celui-ci commençait à perdre patience et il hésita à sortir son nodz. Virtuel Knock se dirigea vers le combiné, mains dans les poches.
-«Et maintenant, t'as plus intérêt à revenir ici, petit crétin. Bon, je vais appeler une ambulance et...»
-«Si c'est pour nous, laisse tomber, on n'est pas mort.»

A peine avait-il entendu cette réplique que virtuel Rail sentit une violente douleur dans le dos. Il esquiva un second coup de batte. Lui et virtuel Knock se retournèrent et virent une chose peu commune. Les trois acolytes de virtuel Alex réussirent à se relever, en sang et plein de bleus. Ils étaient pourtant assez détendu. Il se tournèrent vers les verres de lait, puis les vidèrent d'un trait. Lunch et Bulma étaient assez surpris par l'endurance de ces quatre fous.
-«Dis, il y a quoi dans ces verres et ces sachets? Ils se prennent des coups dignes d'un bon pratiquant d'arts martiaux de base, et ils ne semblent pas en souffrir ni être fatigués. Pourtant, ils semblent ne rien connaître au combat . Ils ont l'air de se donner le mot pour se battre de la manière la plus lâche et la plus dépourvue de finesse possible.» interrogea Bulma.
-«Qu'est-ce que j'en sais , moi? Je n'ai absolument rien compris à ce que baragouinait leur boss. Sans doute une drogue supra stimulante. On voit bien que tu n'y connais rien en produits dopants ou stupéfiants qui te font oublier la fatigue et tout. T'es sûr que t'es une scientifique?»
En regardant la scène, elle ne s'y trompait pas, le combat continuait avec acharnement. De plus en plus de verres, de bouteilles, et de chaises volaient dans tous les sens, et virtuel Rail et virtuel Knock avaient du mal à s'y retrouver. Ces types devaient avoir ingéré quelque chose d'assez fort pour qu'ils ne ressentent pas la douleur et qu'ils ne se retrouvent pas plus amoché que cela. Surtout le chef de bande et le type au béret noir qui voulaient les frapper le plus fort possible. Et par moments, ils n'arrêtaient pas de rigoler et de hurler lorsqu'il s'agissait de foncer dans le tas.
-«Hé, Rail! Il y a comme un problème à l'horizon. Ces types font de plus en plus mal et ils sont comme ultra surexcités. Ils veulent vraiment notre peau, on dirait. Une bonne idée?»
-«Ben, je ne sais pas... Je t'avoue que je commence à flipper. C'est vrai que je n'y suis pas allé à fond, mais tout de même. Ils devraient avoir subi des fractures et avoir mal comme des chiens, mais non. Et puis c'est vrai qu'ils font mal, leurs coups de batte sont violents,et les coups de chaine, je m'en souviendrai! Je vais voir ce qu'ils ont pris, essaye de les retenir avec l'aide des deux autres.»

Tandis que le type au bandana attirait virtuel Alex et virtuel Pete, et que les deux voyous s'en prenaient à virtuel Georgie, parvenant à prendre momentanément l'avantage, virtuel Rail repoussa virtuel Dim pour accéder à la table. Mais il restait assez inquiet.
-«Grrr! Ce n'est pas possible! Je suis reconnu dans le monde pour mes combats de rue, et je vais me faire tuer par ces quatre clowns frappadingues? C'est un vrai cauchemar, ce bordel!!!»
Alors que virtuel Dim revenait sur lui, il passa ses nerfs sur la cible toute désignée en le frappant d'un surpuissant coup de poing. Des côtes de virtuel Dim craquèrent, et des pointe osseuses durent se loger dans des organes vitaux, car il s'écroula instantanément, extrêmement mal en point. Attrapant un verre et les sachets trainant, virtuel Rail les tendit au phacochère qui s'y connaissait un peu. Mais pour ce faire, il fallu à ce dernier éviter les chaises volantes, les coups de batte, et se concentrer malgré les fous rires qui s'échappaient de la gorge de virtuel Pete et de virtuel Alex. Virtuel Bunker se saisit d'un sachet et se mît à renifler. Puis il but un peu de ce qui restait dans un des verres. Son visage exprima de l'angoisse, il n'arrivait pas à croire que ces types savaient se faire plaisir avec un cocktail si explosif et dangereux. Il se retourna et se mit à hurler à l'adresse de virtuel Knock qui venait d'échapper à un coup de chaîne.
-«Hé, les gars, j'ai compris! Leur lait, ils l'enrichissent avec un mélange bien dosé de crack, de speed et de mescaline synthétique. Cela signifie grosse cocaïne plus amphétamines à haute dose et hallucinogène synthétisé aux produits chimiques.
-«Mais ils sont cinglés!» renchérit virtuel Knock.
-«Cette mixture va leur bousiller les neurones en moins de deux si ça s'éternise. Faut absolument qu'on en finisse.»

Virtuel Rail, ayant reçu le message non sans frissonner, se rua alors sur virtuel Alex pour tenter de l'empêcher de se droguer à nouveau. A présent, il avait compris qu'avec cette affreuse mixture de stimulants et d'excitants extra forts, la douleur était presque ignorée. Mais il avait l'impression que leurs adversaires comptaient sur un combat rapide car les effets secondaires étaient bien dévastateurs, vomissements, dépression, hallucinations, hémorragies et autres joyeusetés. La lueur de folie dans leurs regards ne présageait rien de bon de leur côté. Les coups portés à main armée étaient de plus en plus brutaux, les attaques plus ordonnées. Il fallait donc laisser sortir leurs deux copains qui n'avaient plus l'ombre d'une chance contre ces quatre psychopathes. Aussi, virtuel Knock se leva et se dirigea vers virtuel Bennett et virtuel Bunker, étendus et souffrant de partout. Leurs squelettes risquaient de tomber en morceaux à un tel rythme. Il les prit et, rassemblant toutes ses forces, il les expédia à l'extérieur.
-«Vite!!! Cassez-vous et appelez quelqu'un!!!!»
Aussitôt dehors, les deux lascars en détresse se dirigèrent vers la cabine la plus proche. C'était sans compter virtuel Alex qui, soudainement rapide malgré ses blessures, sortit un couteau de la canne et le lança en direction des deux malchanceux. Virtuel Knock eut le temps de voir le coup partir et vit virtuel Bunker tomber, poignardé à distance. Effaré, le deuxième comparse prit la fuite à toutes jambes. Il ne restait plus que virtuel Pete, virtuel Alex et un virtuel Georgie laissé très mal en point par les deux fuyards avant leur échappée belle et commençant à ressentir les effets secondaires des drogues. Face à eux, virtuel Knock et virtuel Rail semblaient extrêmement fatigués, mais refusaient de renoncer. Il en allait de leur honneur de combattant. Ils pratiquaient une des plus redoutables disciplines du combat, l'un d'eux voulait participer au championnat du monde. Du monde!!! Alors ils ne devaient surtout pas se laisser tuer par ces monstres dopés au crack et aux amphét's.
-«Hé! Hé! Hé! Hé! Hyyyyyyyaaah! Ha! Ha! Ha!!!!! Horrorshow, c'est!!!!! Allez, venez, que je vous en mette plein les glazzies, karatékas d'opérette!!»

Enervés, les deux acolytes se ruèrent sur les trois droogs, cherchant à les écraser à terre le plus vite possible, mais une autre bouteille se fracassa sur la tête du type au bandana qui s'écroula sur le sol. Mu par un réflexe, son ami se maintenait sur ses mains et envoya un grand coup de pied vers le fou au chapeau melon qui vola jusqu'aux tables de jeu. Il s'aperçut de l'énorme étendue des dégâts, toute la partie buvette n'était plus qu'un champs de ruines, de bois et de verres brisé. Les vitres, toutes cassées, laissaient les bagarreurs sortir et rentrer dans le bar pour en découdre à nouveau. Mais ils savaient que bientôt, avec cette nouvelle dose de drogue injectée, ils allaient mourir, rattrapés par leurs douleurs et blessures. Pourtant, le combat s'éternisait de plus en plus, à mesure que leurs forces se vidaient et que les effets secondaires se faisaient ressentir.
-«Ils font vraiment peur ces "droogs" ou je ne sais quoi. Ca doit faire vraiment mal de se piquer avec des cochonneries toxiques, même si cela leur permet de résister à un pratiquant d'arts martiaux.» se dit Bulma.
-«J'te l'avais dis!! C'est pour ça que j'ai pris ceux-là.»
Lunch tapa sur les commandes et toucha à son sac d'où surgit un bruit métallique.
-«Alors, t'attends quoi, Rail? Mais défonce-le, enfin! Tu n'as pas compris qu'il veut te massacrer? Il faut que je vienne te l'expliquer avec mon matos??!»
-«Arrête. Laisse-le. Il n'est pas encore mort. Et cesse de maltraiter mon invention, Végéta va rentrer d'un instant à l'autre.»
Alors que les deux femmes se remirent à contempler la bagarre, virtuel Knock et le grand combattant de rues, rassemblant leurs dernières forces, se jetèrent sur virtuel Alex qui rangea son couteau dans la canne pour frapper. Mais les deux assaillants cherchaient avant tout à les détrousser de leurs sachets de drogue dure, puis à les désarmer. Virtuel Pete fonça sur les deux guerriers, batte en l'air, mais se fît lourdement réceptionner par un double coup de pied. Cela profita à virtuel Georgie qui, chancelant et saignant de partout, frappa ses deux ennemis dans le dos puis s'acharna sur eux une fois qu'ils tombèrent sur le sol. Virtuel Knock, décidé à ne pas se laisser faire, attrapa le pied de son bourreau et le fit basculer, puis se releva pour retourner ses poches. Les vidant, il trouva les substances nocives et les écrabouilla. Mais il ne vit pas derrière lui virtuel Pete, ni son violent coup de batte qu'il lui plaça dans les cervicales. Le pauvre guerrier s'écroula à terre, mais cela lui était bien égal : il avait réussi à détruire la drogue qui allait tuer ces adversaires à la prochaine dose prise avec du lait.

Virtuel Rail fut totalement effondré en voyant le triste spectacle. Le bar n'était plus qu'une ruine à l'abandon, ravagé par un combat violent mais au cours duquel il avait prouvé que les arts martiaux rendaient bien inutiles toutes substances qui renforçaient les muscles mais détruisait la santé. Après un dernier coup de poing contre virtuel Georgie qui s'effondra, il vit virtuel Alex se mettre à vomir. Un son se fit alors entendre.
-«La police... Saloperie de dope, incapable de me maintenir longtemps. En plus, il n'y a même plus de devotchkas!! Allez, on se casse!!!»
Les trois fous dangereux quittèrent en trombe le bar, laissant virtuel Dim agonisant derrière lui. Virtuel Rail, lui, se releva difficilement et échangea un regard triste avec son ami. Une fois de plus, les arts martiaux avaient gagné, mais à quel prix... Trois morts. Ces types étaient vraiment dangereux.
-«Fin de la session d'entraînement virtuel.»
Tout s'arrêta net, puis Bulma vit sortir Lunch, un peu dégoutée.
-«Ce fut rapide. Je te l'avais bien dis, les arts martiaux viennent à bout de ce genre de délinquants, aussi surexcités soient-ils.»
-«Tu parles, ils ont fui avant la toute fin. De toutes façons, ils croyaient quoi? Face à un sadique et trois drogués à la grosse mixture, ils n'avaient qu'à se remuer le derrière. Mais au moins, ils en ont dans les bras, et je serai pas déçue. Allez, je me tire, je m'en vais faire mon petit recrutement et leur dire ma façon de penser. Non mais sans blague!»






Pour ceux qui ne les auraient pas reconnus, Bennett et Bunker, le type en militaire et l'homme sanglier, sont les deux voyous qui tentent de racketter Goku quand il vient à la Capitale de l'Ouest pour la première fois.

Glossaire du nadsat, le langage d'Alex de « A Clockwork Orange »

devotchka : fille

nodz : couteau

gulliver : tête

droog : ami.

vellocet : speed.

synthmesc : mescaline synthétique

drencrom : drogue à adrénaline/crack

spatchka : sommeil.

glazz : œil
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses." ( le bon, la brute et le truand )

Voici ma fic sur Broly : viewtopic.php?f=42&t=5769&start=75#p170875
Avatar de l’utilisateur
Black_Mass_Priest
 
Messages: 618
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:14
Localisation: In a Cold and Nameless Grave

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Lenidem le Dim Juin 10, 2012 21:15

Au début, j'ai cru à une blague. Un cross-over Dragon Ball - Orange mécanique, faut le faire! Mais j'ai trouvé ce chapitre vraiment bien fait. Tu as trouvé des opposants crédibles à la bande d'Alex, et tu as parfaitement rendu l'ambiance malsaine du film avec ces détraqués. Bon, je ne l'ai vu qu'une fois à un cours de philo, je ne peux donc pas vraiment m'étendre sur le caractère des personnages. Très bonne idée d'avoir recours à Lunch! Et je suis content que ce soient les arts martiaux qui l'emportent, même si les morts comme ça, même virtuelles, c'est triste...
RMR a écrit:Moi, je peux vous dire qui a raison. C'est Lenidem.
Avatar de l’utilisateur
Lenidem
 
Messages: 5847
Inscription: Mar Août 23, 2011 18:17
Localisation: Bruxelles

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Lun Juin 11, 2012 0:12

Pareil que Lenidem, j'ai été surpris de voir des personnages d'Orange Méchanique. En plus, j'ai pas tilté quand j'ai vu Knock et Rail, du coup, je me demandais bien ce que c'était que ce combat bizarre. Finalement, c'est bien écrit, avec une bonne ambiance racailles, bagarreurs, etc. Cependant, du coup, cela s'éloigne beaucoup de l'ambiance habituelle de Dragon Ball, plus que n'importe quel autre chapitre cross over qu'on a eu, jusqu'à présent. Mais bon, cela reste un bon chapitre spécial et j'ai été heureux de revoir Lunch.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Black_Mass_Priest le Lun Juin 11, 2012 12:12

Merci à vous deux, mais je dois avouer que ce n'était pas gagné d'avance : la première mouture était encore plus éloignée de l'ambiance dragon ball selon RMR, et il y avait peu d'explications, juste le hasard brut et du tabassage balancé à la tronche du lecteur.

En plus, l'activateur du départ était Goku et le reste était confus. En tout cas, je signale que vous avez échappé à, en parallèle du combat, à Lunch vs Leatherface ou Krug ( La Dernière Maison sur la Gauche ).

Merci encore.

Voilà
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses." ( le bon, la brute et le truand )

Voici ma fic sur Broly : viewtopic.php?f=42&t=5769&start=75#p170875
Avatar de l’utilisateur
Black_Mass_Priest
 
Messages: 618
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:14
Localisation: In a Cold and Nameless Grave

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Lenidem le Lun Juin 11, 2012 12:32

Ah oui, un détail me revient en tête :
une Lune réellement omnipotente, au contraire de certains prétendus "dieux"
Comment diable une lune peut-elle être omnipotente? :?:
RMR a écrit:Moi, je peux vous dire qui a raison. C'est Lenidem.
Avatar de l’utilisateur
Lenidem
 
Messages: 5847
Inscription: Mar Août 23, 2011 18:17
Localisation: Bruxelles

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Nimitz le Lun Juin 11, 2012 14:32

attention c'est Lune avec un grand " l ", j'imagine que c'est pas la lune = le satellite ^^ ... mais je sais pas ce que c'est quand même ^^
Albert Einstein :" N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur."
Neil Armstrong :" That's one small step for a man, one giant leap for mankind"
Yuri Gagarin:" I see no god up there"
Avatar de l’utilisateur
Nimitz
 
Messages: 4972
Inscription: Mar Déc 22, 2009 14:34
Localisation: au Nord!!Bien plus au Nord!

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités