Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Black_Mass_Priest le Lun Juin 11, 2012 14:35

Lenidem a écrit:Comment diable une lune peut-elle être omnipotente? :?:


Nimitz a écrit:attention c'est Lune avec un grand " l ", j'imagine que c'est pas la lune = le satellite ^^ ... mais je sais pas ce que c'est quand même ^^


Dans la mesure où le chapitre se passe la nuit de pleine lune, celle-ci surplombe toute la ville. C'est juste une image. Sinon, un com', Nimitz ? Rien à ajouter ?

Voilà
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses." ( le bon, la brute et le truand )

Voici ma fic sur Broly : viewtopic.php?f=42&t=5769&start=75#p170875
Avatar de l’utilisateur
Black_Mass_Priest
 
Messages: 618
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:14
Localisation: In a Cold and Nameless Grave

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Nimitz le Lun Juin 11, 2012 14:47

Black_Mass_Priest a écrit:
Lenidem a écrit:Comment diable une lune peut-elle être omnipotente? :?:


Nimitz a écrit:attention c'est Lune avec un grand " l ", j'imagine que c'est pas la lune = le satellite ^^ ... mais je sais pas ce que c'est quand même ^^


Dans la mesure où le chapitre se passe la nuit de pleine lune, celle-ci surplombe toute la ville. C'est juste une image. Sinon, un com', Nimitz ? Rien à ajouter ?

Voilà


marf je me suis trompé dans ce cas ^^, je n'ai pas bien analyser l'ensemble :).

quand a un commentaire, je ne suis pas fan de orange Méchanique, donc j'ai lu mais sans conclusion a tirer :s ... ca ne m'a pas déplu , mais ca ne m'a pas plu plus que ca :s ...
Albert Einstein :" N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur."
Neil Armstrong :" That's one small step for a man, one giant leap for mankind"
Yuri Gagarin:" I see no god up there"
Avatar de l’utilisateur
Nimitz
 
Messages: 4972
Inscription: Mar Déc 22, 2009 14:34
Localisation: au Nord!!Bien plus au Nord!

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Lenidem le Lun Juin 11, 2012 15:33

Nimitz a écrit:attention c'est Lune avec un grand " l ", j'imagine que c'est pas la lune = le satellite ^^ ... mais je sais pas ce que c'est quand même ^^
La Lune avec un grand L, ça désigne juste notre lune terrestre. Dans le cadre de la fic, c'est l'équivalent virtuel de la lune terrestre de Dragon Ball. Donc, ça ne change rien.

Black_Mass_Priest a écrit:Dans la mesure où le chapitre se passe la nuit de pleine lune, celle-ci surplombe toute la ville. C'est juste une image.
Moui. J'ai du mal à saisir le sens de l'image, mais bon, j'admets que la tournure est jolie!
RMR a écrit:Moi, je peux vous dire qui a raison. C'est Lenidem.
Avatar de l’utilisateur
Lenidem
 
Messages: 5847
Inscription: Mar Août 23, 2011 18:17
Localisation: Bruxelles

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Foenidis le Lun Juin 11, 2012 21:11

Peut-être une confusion avec "omniprésente" ?
Le futur me donne un peu trop souvent l'impression d'avoir les mots de Dante « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance » gravés en lettres sombres sur son fronton.
Avatar de l’utilisateur
Foenidis
 
Messages: 11818
Inscription: Mar Avr 28, 2009 22:33
Localisation: Suivez mon actualité sur Twitter, cherchez @Foenidis

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Black_Mass_Priest le Lun Juin 11, 2012 21:13

Ouais, en fait. J'ai cru que c'était la même chose, car je parlais d'une chose très imposante. Je corrigerais.

Voilà
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses." ( le bon, la brute et le truand )

Voici ma fic sur Broly : viewtopic.php?f=42&t=5769&start=75#p170875
Avatar de l’utilisateur
Black_Mass_Priest
 
Messages: 618
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:14
Localisation: In a Cold and Nameless Grave

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar FilouZilla le Mer Juin 13, 2012 22:23

Habituellement, je ne lis pas les spéciaux, mais là, quand j'ai vu l'affiche de A Clockwork Orange... J'étais bien obligé de lire! Un crossover entre mon manga favori et mon film favori, je pouvais pas passer à côté :wink:

Donc, comme certains l'ont dit, on retrouve bien l'ambiance d'Orange Mécanique, et la personnalité de nos droogs est bien respectée. Le combat est assez égal, surtout à partir du moment au les droogs prennent leur milk-plus (je sais pas le terme en VF). Assez intéressant donc, même si parfois j'avais l'impression que le combat était un peu brouillon... Mais bon, c'est normal aussi, on parle d'une bagarre dans un bar.

Merci pour cette bonne dose d'ultra-violence cher Black_Mass_Priest, y a vraiment que toi pour faire des trucs pareils!

(prochain chapitre spécial de Versus par BMP: Dead, Varg Vikernes et Euronymous contre Diableman et Lucifer! haha :lol: )

EDIT: Ah oui, j'avais une question aussi, pas sur le chapitre, mais en général. Les personnages en provenance d'autres univers dans la machine de Bulma... Comment ils font pour les connaître? Ça ne concerne pas uniquement les personnages d'Orange Mécanique, mais aussi tous les superhéros, Sasuke, Nekomajin, etc.
L'ANARCHIE: Nirvāna social

Soyez solidaires envers les manifestants québécois! Aidez-nous à bloquer la loi 78!

Participez au cadavre exquis de l'Union Sacrée! (c'est pas long et ça vous coûtera rien!)

Projets musicaux:
Spoiler
THE INNER LIGHT
On Facebook

IDIOT HEAD (2010-2011)
On Facebook
Avatar de l’utilisateur
FilouZilla
 
Messages: 1613
Inscription: Sam Mars 01, 2008 14:33

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mer Juin 13, 2012 22:49

Eh bien, je ne sais pas ce qu'en pensent les autres auteurs de chapitres spéciaux, mais pour ma part, j'ai fourni une explication au début du premier chapitre spécial (Ms. Marvel vs Mecha Freeza // Phoenix vs Boo originel, Janenba transformé et Hildégan transformé).
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar FilouZilla le Mer Juin 13, 2012 22:58

San999 a écrit:Eh bien, je ne sais pas ce qu'en pensent les autres auteurs de chapitres spéciaux, mais pour ma part, j'ai fourni une explication au début du premier chapitre spécial (Ms. Marvel vs Mecha Freeza // Phoenix vs Boo originel, Janenba transformé et Hildégan transformé).


Je viens de lire le paragraphe où tu l'explique:

Spoiler
-«Je ne comprends pas comment tu as fait pour que les personnes virtuelles qui apparaissent dans ta machine aient des souvenirs auxquels tu n'as pas accès et sur lesquels il n'existe aucune donnée...»
Sangohan ne s'intéressait que peu au combat, mais les capacités de la machine à recréer des pensées et l'apparence de sentiments complexes éveillaient grandement sa curiosité scientifique. Particulièrement la possibilité de créer des informations apparemment à partir de rien et pourtant tout à fait exactes, les souvenirs des personnes qu'imitait la machine à guerriers virtuels, l'intriguait au plus haut point. Bulma souffla.

-«C'est quelque chose que j'évite généralement d'expliquer, car cela prendrait trop de temps. Même si tu es très en avance pour un lycéen, je pense que même pour toi, ce serait un peu trop complexe de te donner tous les détails. Mais je vais essayer une explication la plus simplifiée possible. Tu connais le principe du chien de Hözinger?*»
-«C'est l'un des principes de la physique quantique.»
-«Exactement. Le principe du chien de Hözinger est que le chien enfermé dans la boîte est à la fois vivant et mort. C'est une métaphore pour dire que la matière n'est en réalité pas dans un seul état, mais que chaque particule est en même temps dans tous les états possibles. On peut alors considérer que toute particule a en fait plusieurs réalités.»
-«C'est le principe sur lequel se base l'idée qu'il existe plusieurs univers différents. Mais quel rapport avec ta machine?»
-«J'y viens. Tu connais les ordinateurs quantiques?»
-«J'en ai entendu parler... Ce sont des ordinateurs qui exploitent l'information contenue dans chaque atome le composant, de tous les états quantiques des atomes. Je ne comprends pas très bien les détails, mais cela donne une capacité de calcul quasi infinie à cet ordinateur, car il peut contenir une quantité d'informations infinies.»
-«C'est à peu près ça. Ma machine virtuelle fait usage d'ordinateurs quantiques. Mais j'ai poussé cette technologie bien plus loin que ce qu'imaginaient la plupart des scientifiques. En réalité, je n'ai quasiment rien programmé dans ma machine, c'est elle qui avec les quelques principes de bases que je lui ai fournis, calcule tout. En fait, elle calcule des probabilités. Comme elle a une capacité de mémoire et de calcul infinie, elle peut calculer, d'après les données qu'on entre lorsqu'on lui demande de créer un adversaire, tout ce qui a conduit à ce que cet être virtuel soit tel qu'il est. Sa capacité de calcul infinie lui permet de prendre en compte un nombre infini de facteurs.»
-«Mais dans ce cas, elle pourrait parfaitement reproduire des êtres venus d'autres univers que le nôtre. Pourtant, jusqu'à présent, je n'ai pas vu un seul des adversaires virtuels avoir un comportement étrange par rapport à ce que l'on attendrait de lui.»
-«Ca, c'est parce que la machine calcule aussi les probabilités sur les raisons pour lesquelles on lui demanderait de créer tel adversaire à tel moment. Comme je l'ai dit, son système quantique lui donne accès à une quantité infinie d'informations et une capacité de calcule infinie. Parmi les données de bases que je lui ai fournies, il y a celles qui lui permettent d'identifier dans quel univers elle se trouve. Mais effectivement, elle peut recréer des créatures venus d'autres univers. Après tout, n'est-ce pas ce qu'était Cell?»
-«Et elle pourrait aussi recréer des créatures que l'on ne connaîtrait pas du tout?»
-«Bien sûr. Il suffit de lui demander de faire apparaître un être aléatoirement. Tu veux essayer de voir ce que cela peut donner?»
-«Oui, pourquoi pas?»
-«Suis-moi.»


Excellente explication, plausible et intéressante. J'y adhère :) Merci de ta réponse!
L'ANARCHIE: Nirvāna social

Soyez solidaires envers les manifestants québécois! Aidez-nous à bloquer la loi 78!

Participez au cadavre exquis de l'Union Sacrée! (c'est pas long et ça vous coûtera rien!)

Projets musicaux:
Spoiler
THE INNER LIGHT
On Facebook

IDIOT HEAD (2010-2011)
On Facebook
Avatar de l’utilisateur
FilouZilla
 
Messages: 1613
Inscription: Sam Mars 01, 2008 14:33

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mer Juin 13, 2012 23:06

De rien. ^^
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Jeu Juin 14, 2012 0:03

L'explication de San999 est celle qui vaut pour l'ensemble des chapitres spéciaux, ce chapitre en faisant un peu l'introduction. Ça fait partie des choses que je vérifie en mettant un spécial aux normes de versus.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Black_Mass_Priest le Jeu Juin 14, 2012 18:21

Merci Filouzilla.

FilouZilla a écrit:les droogs prennent leur milk-plus (je sais pas le terme en VF)


Lait plus , pas grand changement. Mais en tout cas, je comptes bien écrire d'autres chapitres où l'on verra certains moments de tabassage non stop, et autres trucs expérimentaux.

FilouZilla a écrit:(prochain chapitre spécial de Versus par BMP: Dead, Varg Vikernes et Euronymous contre Diableman et Lucifer! haha :lol: )


NANImage

Et le pire, c'est que j'avais imaginé un concert, mais ce n'est pas un combat, donc... Image

Mais je m'y remettrais avec tout plein d'idées dont une qui remontera à la source de Dragon Ball.

Voilà
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses." ( le bon, la brute et le truand )

Voici ma fic sur Broly : viewtopic.php?f=42&t=5769&start=75#p170875
Avatar de l’utilisateur
Black_Mass_Priest
 
Messages: 618
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:14
Localisation: In a Cold and Nameless Grave

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Juin 17, 2012 20:28

Les chapitres spéciaux pleuvent depuis la fin de versus ! Nous devons celui qui vient à Abysse que je remercie pour son travail ! En avant pour un Janemba vs Gohan !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Abysse le Dim Juin 17, 2012 20:37

Chapitre spécial 13 : SANGOHAN VS JANEMBA (écrit par Abysse, approuvé par RMR)






Bulma, en tenue de technicienne, avec un pantalon large à multiples poches surmonté d'une ample veste de mécanicien sur un débardeur noir, émergea, noire de crasse, de la trappe reliée aux circuits de la machine d'entraînement virtuel. La mine satisfaite, elle rehaussa sa casquette estampillée Capsule Corp. pour éponger la sueur de son front et marquer une pause dans son travail. Parfait! Encore quelques modifications à faire au niveau du compartiment réacteur et la machine serait prête... Elle sortit de l'une de ses nombreuses poches fourre-tout un paquet de cigarettes à moitié écrasé par le temps qu'elle avait passé allongée à l'intérieur de la trappe étroite. Son autre main alla farfouiller dans une autre poche à la recherche d'un briquet. L'air pensive, elle alluma machinalement une cigarette tordue, tout en fixant son œuvre, repensant aux ajouts qu'elle avait effectué dans les entrailles de la machine. Puis, elle se dirigea vers l'ordinateur principal de son bureau, auquel étaient connectés les innombrables câbles électriques et fibres optiques qui allaient, via plusieurs tableaux de dérivation, jusqu'à la machine d'entraînement virtuel. La cafetière était juste à coté de l'ordinateur. Elle l'alluma d'un geste absent pendant que ses yeux se rivaient sur l'écran plasma. Cigarette au bec, elle pianota sur son clavier à deux mains. Et ses yeux brillaient devant l'écran. La technologie du vaisseau de Babidi, c'était vraiment quelque chose. Lorsqu'elle avait appris en détail les exploits de Sangoku, Sangohan et Végéta dans le vaisseau du fils de Bibidi, lors de la bataille contre Boo, elle avait été très intriguée par la description qu'on lui fit des propriétés du vaisseau lui-même, de sa capacité à drainer l'énergie au travers de ses parois et, surtout, des capacités de ses pièces et étages à se dématérialiser et à se rematérialiser en temps réel dans un autre environnement ou sur une autre planète. Et elle avait failli s'étrangler au moment du récit où Végéta avait détruit le vaisseau pour se retrouver instantanément devant Boo et Babidi.
-«Imbécile!» lui avait-elle dit.
-«Avais-tu vraiment besoin de bousiller une telle merveille technologique pour retrouver Sangohan et les autres? Tu ne pouvais pas te contenter de ressentir leur énergie et d'y aller à vol d'oiseau?»
-«J'aurais pu, mais j'avais la flemme.» avait rétorqué Végéta.
-«Ca me paraissait plus rapide de détruire la trappe et le vaisseau pour me retrouver directement devant l'autre entrée. Et puis, c'était un cas d'urgence. Sans moi, Kaïoshin et Sangohan auraient été tués.»
Bulma soupira en se remémorant cette conversation. Végéta avait toujours eu aussi peu de considération pour la passion qu'avait sa femme des technologies extraterrestres. Pas un seul instant il n'avait pensé que l'analyse approfondie de la technologie encore inconnue du vaisseau de Babidi se révélerait être une mine d'or pour elle et Capsule Corporation. Certes, en partie grâce à son extraterrestre de mari, Bulma maîtrisait à présent les bases de la technologie saïyenne et de l'ex empire de Freezer, ce qui lui avait permis de reproduire des tenues de combat, de créer des vaisseaux ultra-rapides et de confectionner des salles de gravité résistant à des pressions extrêmes. Elle maîtrisait également les bases de l'art cybernétique de feu le docteur Géro, bien qu'elle ne parvienne toujours pas à convertir de l'énergie biologique en énergie mécanique. Ces connaissances, combinées à la technologie saïyenne et terrestre avaient permis de créer les premières versions de la salle d'entraînement virtuel. Mais la technologie du monde de Babidi était d'un tout autre ordre. Elle ouvrait de nouvelles perspectives inconnues jusque là. Maîtrisée, elle permettrait la matérialisation de combattants issus d'une base de données pour la salle, la reproduction d'environnements planétaires précis pour servir de terrain d'entraînement et de combat virtuel, ainsi que l'absorption de l'énergie déployée dans la salle afin de préserver le monde extérieur. La magie de Babidi semblait essentielle au fonctionnement de cette technologie, mais Bulma avait compensé comme elle pouvait. Cependant, le déplacement réel des personnes lui restait impossible.

Le bip sonore de la cafetière la tira de ses pensées. Elle réalisa que sa cigarette était éteinte. Elle écrasa le mégot dans le cendrier, au milieu du fouillis de son bureau, et se servit une tasse de café chaud. Puis elle se replongea sur son écran. Lorsqu'elle avait appris, sur le tard, les détails de la bataille contre le sorcier et son démon, elle avait aussitôt déployé une équipe d'intervention pour récupérer, jusqu'à la moindre vis, les restes du vaisseau de Babidi afin de les faire analyser. Par bonheur, lorsque Porunga avait refait la Terre détruite par le Boo originel, le vaisseau sans ses occupants était réapparu, mais malheureusement toujours dans l'état dans lequel l'avait laissé Végéta. Les restes du vaisseau étaient dans un état lamentable lors de leur extraction. Mais tout n'avait pas été complètement détruit et il restait divers fragments suffisamment intacts pour une analyse de base. Comme elle s'en était doutée, ces matériaux et ses composants ne se retrouvaient pas sur Terre. Ce n'était pas un problème, car elle maîtrisait parfaitement les dernières technologies de duplication au niveau nanotechnologique à partir d'un fragment ou d'un échantillon. De cette même façon, elle avait déjà été en mesure de recréer artificiellement des tenues de combat saïyennes les doigts dans le nez, lors de la bataille contre Cell. Mais là, recréer la technologie d'un vaisseau tout entier, c'était une autre paire de manches. Comprendre le pourquoi et le comment de cette technologie, afin de la combiner avec les technologies terrestres et saïyennes, allait lui permettre par la suite de créer, un jour, une formidable salle d'entraînement virtuel, avec toute une gamme de personnages virtuels de tout niveau, et même tirés d'autres univers. C'est Sangoku, Vegéta et les autres mordus du combat qui seraient contents, maintenant qu'il étaient en paix depuis la mort de Boo.

Sangohan, qui avait repris des études acharnées depuis la défaite de Boo et la paix qui s’ensuivit, était plongé dans la rédaction d'une thèse dans le but de rentrer dans une école supérieure. Alors qu'il était en train d'écrire, sans faire exprès, il cassa son stylo.
-«Et zut.» grommela t-il en voyant son travail réduit à néant par la tache d'encre qui se répandait impitoyablement sur les feuilles de papier sur lesquelles il avait passé tant d'heures.
Tout était à refaire. Ce n'était pas la première fois qu'il était tendu et cassait involontairement son stylo ou, parfois même, carrément la table de travail. En effet, être l'être le plus puissant du monde n'aidait pas, surtout lorsqu'il s'agissait de vivre au quotidien avec des matériaux délicats à manipuler et des gens plus faibles que lui. Il se remémora ses années de lycée, où il était tout aussi gaffeur, avec sa trop grande force. Il avait eu recours à Great Saïyaman, pour se "défouler", dans une moindre mesure. Mais là, il avait rangé sa cape depuis longtemps et c'était bien pire. Avoir eu son potentiel révélé au delà de ses limites par le doyen de l'univers exigeait des efforts considérables pour se réadapter à la vie sociale terrienne. Mine de rien, Sangohan devait fournir deux fois plus d'efforts que tous les autres, pour se "maintenir au niveau" et ne pas détruire l'université d'un éternuement malencontreux. N'y tenant plus, il décida de remettre à plus tard ses devoirs.
-«Sangohan, où vas-tu?» s'alarma Chichi lorsqu'elle vit son fils aîné enlever ses lunettes qu'il ne quittait pourtant plus et sortir de la maison alors qu'il était sensé être en pleine rédaction de sa thèse.
-«Ne te fais pas de soucis, maman... Je sors juste... prendre l'air.»
Sur ce, Sangohan sortit de la maison. Une fois dehors, il respira un grand coup. Puis, fixant le ciel azur de la campagne profonde, il prit une brève impulsion et décolla. En prenant la direction de la capitale de l'Ouest, il réfléchit.
-«Papa et Végéta sont encore loin du niveau qui m'a été octroyé par le doyen des kaïoshins... Je ne peux décemment pas les affronter... Et ça me mettrait mal à l'aise... Alors quel adversaire pourrais-je donc bien choisir dans la salle d'entraînement virtuel afin de faire un peu d'exercice en toute quiétude...?»

-«Sangohan! Quelle surprise! C'est rare de te voir!» l'accueillit Bulma, chaleureuse.
-«Je te croyais plongé dans tes études.»
-«C'est le cas.» répondit Sangohan, un poil mal à l'aise.
-«Je viens juste... me défouler un peu dans la salle d'entraînement virtuel, si tu veux bien. Mon corps a besoin de bouger un peu. Papa, Végéta, Sangoten et Trunks sont loin de pouvoir constituer un challenge pour moi... Et avec eux... Je ne pourrais pas m'empêcher d'être trop gentil... Même dans le cadre d'un match amical... De plus, je ne révèle toute ma combativité que face à un ennemi potentiel... C'est pourquoi j'aimerais trouver un combattant plus fort qu'eux dans la base de données et me mesurer à lui.»
-«A ta guise! Tu devrais y croiser Végéta, il t'aidera à prendre les bonnes dispositions.»
-«Vé... Végéta est là?» fit Sangohan, mal à l'aise.
En arrivant à l'entrée de la salle, l'ex prince des saïyens était bien là. Il semblait y être entré récemment lorsqu'il vit arriver le fils de son rival.
-«Salut. C'est pas souvent qu'on te vois par ici.» fit l'ex prince des saïyens d'un ton impassible.
-«Heu... Bonjour Végéta.» sourit aimablement Sangohan.
-«Qu'est ce qui t'amène?»
-«Je... J'ai juste besoin de me défouler un peu dans la salle. Tu sais sans doute à quel point c'est dur d'être détenteur d'une trop grande puissance et de s'adapter à un environnement plus fragile que nous...»
-«A qui le dis-tu.» sourit imperceptiblement Végéta.
-«Tu ne veux pas te battre contre moi, plutôt que d'affronter un adversaire virtuel?»
-«Non, Végéta, je n'en ai pas envie. Même si je n'aime pas le combat et que je n'ai pas autant d'expérience que toi, depuis ma révélation de potentiel, je pense qu'il y a une différence de niveau encore trop grande entre nous... Et j'ai vraiment besoin de faire sortir toute ma puissance pour retrouver une quiétude d'esprit adéquate et me replonger dans mes études...»
-«... Et ton père, alors? Tu ne peux pas te battre contre lui?» répliqua Végéta qui, même s'il lui était difficile de l'admettre, savait pertinemment combien le niveau atteint par Sangohan n'était pas ordinaire et bien trop éloigné du sien.
Du moins pour le moment. Là, il y avait autant de différence entre eux aujourd'hui qu'il y en avait à l'époque du Cell Game, si ce n'est plus. L'ex prince des saïyens se demandait parfois même s'il était désormais possible de rattraper le niveau de Sangohan.
-«J'ai bien peur de t'avouer que le niveau de mon père, malgré son super saïyen 3, est pareil au tien, malgré votre... propre différence de niveau.
-«...»
Un silence pesant s'installa, durant lequel Végéta et Sangohan se toisaient. La tension dans l'air était papable. Ce fut Végéta qui rompit le silence au bout d'un moment et déclara, comme si de rien n'était:
-«Alors... Quel adversaire vas-tu choisir pour te défouler?»
Content que Végéta ait mis de coté son propre ressentiment, Sangohan répondit:
-«Je ne sais pas trop... Quelqu'un qui soit plus fort que mon père, mais inférieur à Boo ayant absorbé Gotenks... qui m'avait battu à plate couture... Mon objectif est un match équitable avec quelqu'un qui soit à peu près de mon niveau... C'est tout.»
-«Hum...» réfléchit Végéta.
-«Voyons... Non... Le Boo originel? Non, impossible, ça colle pas, tu étais déjà plus fort que l'autre grand Boo lui-même.
-«A propos du Boo originel, pourquoi ne m'avez vous pas fait téléporter, quand j'ai ressuscité, pour l'affronter? Vous auriez évité d'avoir à faire un genkidama... dans lequel je n'ai pu mettre qu'une petite partie de ma force...»
-«Je l'ai déjà dit, je voulais que les terriens se prennent en main.»
-«Est ce la seule raison...?»
-«Eh bien, non. Disons que tu as déjà eu ta chance, c'est tout. Et nous n'aurions pas voulu risquer que Boo détruise encore une fois la Terre et, surtout, que tu te fasses absorber à nouveau, vu que tu étais beaucoup plus puissant que lui et nous.»
-«Je vois... Alors qui penses-tu qu'il soit un adversaire valable pour moi, un adversaire à matérialiser dans la salle? Si l'on excepte le Boo ayant absorbé Gotenks, le Boo m'ayant absorbé et... Végéto.
-«J'y réfléchis toujours... Un adversaire qui nous ait donné du fil à retordre à moi et Carot transformé en super saïyen 3... Mais qui soit inférieur à Boo ayant absorbé Gotenks... Pourquoi pas... Hum... Oui... Janemba?»
-«Janemba, le démon de l'autre monde?» fit Sangohan, intrigué.
-«Pour ce que je m'en souviens, Carot en super saïyen 3 avait brièvement réussi à rivaliser avec lui, mais n'avait pas pu le battre. En Gogéta, nous l'avions écrasé. Alors je me demande comment tu tiendrais face à lui. Je sais que, justement parce que Carot a pu lui résister, Janemba ne vaut probablement pas les trois que tu as mentionné et les seuls qui sont plus forts que toi.»
-«D'accord!»

Un instant plus tard, Sangohan était dans la salle d'entraînement virtuel, face à virtuel Janemba. Végéta avait programmé ce dernier pour qu'il apparaisse directement dans sa forme finale, puisque dans sa première forme, celle du gros bébé jaune joufflu, il était inintéressant pour la puissance de Sangohan au potentiel révélé. L'environnement de l'arène était exactement le même que celui de l'enfer de l'autre monde, lorsqu'il était sous le joug de Janemba. Le ciel était parsemé d'immenses gemmes multicolores et les mares de sang en ébullition s'étaient transformées et condensées en cônes flottant en l'air. Le démon virtuel et Sangohan se faisaient face, au milieu de ce décor chaotique et burlesque. Virtuel Janemba eut un sourire mauvais et fit fouetter sa longue queue musclée. Le démon fit un pas. Puis deux. Le sol des enfers se fissura sous ses pas et des petits morceaux de gravier sous chaque empreinte se mirent à léviter ostensiblement, signe d'une très puissante magie dégagée par son corps démoniaque au repos. Ni une, ni deux, sans crier gare, l'être virtuel décida de passer directement à l'offensive et fonça à la vitesse de l'éclair sur son adversaire. Le regard de jais de Sangohan se durcit et ce dernier anticipa l'offensive de son adversaire. Alors que virtuel Janemba tentait un coup de pied et abattait son tibia sur la tempe de Sangohan, ce dernier réagit au dernier moment et esquiva le coup en pivotant son buste en arrière. Puis, profitant de sa position courbée qui lui permettait de prendre un certain appui, il envoya, à son tour, son propre pied dans la figure de virtuel Janemba. Mais le démon para de sa main gauche le coup de pied circulaire qui s'abattait sur lui. Sa longue queue musclée cingla l'air et, d'un mouvement rotatif souple, il enchaîna et fouetta la joue de Sangohan qui, surpris par l'autonomie de cet appendice tel un troisième bras, en tomba à la renverse. Mais le demi saïyen se rattrapa et posa ses deux mains sur le sol, évitant de s'écraser la tête première. Puis, tendant les muscles de ses avant-bras et de ses jambes, il se récupéra et envoya son pied gauche dans la figure de virtuel Janemba qui reçut le coup en plein menton. Il en fallait plus que ça pour sonner le démon. En faisant la grimace, ce dernier se reprit aussitôt et agrippa la jambe qui l'avait frappé. Il fit tournoyer le corps du demi saïyen, afin de l'envoyer bouler, tel un lanceur de disque dans une compétition olympique. Pris au piège, Sangohan pivota néanmoins d'un geste brusque sur lui-même et abattit sa jambe libre dans la tempe du démon qui le lâcha et vacilla une fois de plus. Des éclairs bleuâtres grésillant autour de la tempe de virtuel Janemba attestèrent de la violence du choc.
-«Hum...» marmonna Végéta, qui observait le combat de l'autre coté de la vitre.
-«Au repos et sans déployer toute sa puissance, Sangohan est au moins aussi fort que Carot en super saïyen 3... Mais la puissance n'est pas le seul atout de virtuel Janemba... Il est loin d'être à fond, lui aussi...»

Sur le champ de bataille virtuel, Sangohan, dégagé de l'emprise de virtuel Janemba, enchaîna une pirouette arrière et profita de sa brève position de supériorité pour balancer un kikoha de la main droite. Mais virtuel Janemba se reprit à temps et afficha un large sourire démoniaque lorsqu'il vit le kikoha doré foncer sur lui. Il leva ses deux mains à son visage, paumes vers l'intérieur. Entre ses doigts rouges se forma subitement un cercle blanc dimensionnel, tel un disque plat et transparent. Le kikoha lumineux s'engouffra au dedans et disparut. En réprimant une exclamation de surprise, les sens de Sangohan captèrent juste à temps le disque blanc et le flux d'énergie qu'il contenait réapparaître tout juste derrière lui. Une détonation assourdissante retentit et l'environnement fut balayé par un immense nuage de poussière. Sangohan eut tout juste le temps de déployer sa vitesse et de s'extirper de l'explosion de sa propre technique. Imprimant une grande accélération, il contre-attaqua aussitôt et réapparut juste devant virtuel Janemba. Surpris, ce dernier ne put réprimer un grognement et se prit de plein fouet le coup de genou de Sangohan, en plein plexus. Des éclairs bleuâtres fusèrent à nouveau, au point d'impact. Puis, le métis se téléporta à grande vitesse en arrière, afin de prendre de l'élan, et balança de nouveau un kikoha lumineux que Janemba ne pourrait pas lui renvoyer immédiatement, suite au puissant coup de genou qu'il venait de se prendre.
En voyant la boule d'énergie fuser sur lui, le démon virtuel sut qu'il n'aurait pas le temps de la renvoyer par magie, celle-là. Il ne pouvait qu'esquiver ou résister. En une fraction de secondes, il choisit la première option. Au moment où le kikoha s'enfonçait en lui, son corps se décomposa en petites particules cubiques dans l'espace, tel un puzzle en relief, et il esquiva in extremis le kikoha dévastateur. Etonné par cette prodigieuse variante de la maîtrise du déplacement instantané, Sangohan eut à peine le temps de voir la main seule de Janemba se matérialiser juste sous son nez, et émettre un rayonnement violet sinistre. Une nouvelle explosion aveugle retentit, faisant trembler les fondations du décor virtuel. Le kikoha violet sorti de nulle part avait explosé à la figure de Sangohan, à bout portant.
-«Je t'avais dit que Janemba utilisait des techniques déconcertantes pour reprendre l'avantage dans un combat.» ricana Végéta pour lui-même, sachant bien que Sangohan ne l'entendait pas de là où il était.
-«Allons, tu vaux mieux que ça. Où est le Sangohan qui a massacré le grand Boo avant d'être absorbé...?»

Lorsque la poussière se dissipa enfin, et que la silhouette de son adversaire réapparut distinctement, le sourire de virtuel Janemba s'effaça. Sangohan se tenait debout, le visage noirci, les vêtements en partie déchirés, à quelques mètres de là, et bien droit. Son apparence avait sensiblement changé. Un observateur lambda ne noterait aucune différence, mais ses traits s'étaient bel et bien durcis, ses cheveux de jais s'étaient sensiblement dressés un peu plus sur sa tête. Et surtout, il était entouré d'une aura de flammes blanches, attestant du déploiement de sa puissance, telle une transformation en super saïyen, sans en être réellement une. Virtuel Janemba, devant ce nouvel adversaire, eut un grincement de dents et le fixa droit dans les yeux.
-«Voilà donc la puissance que tu cachais, Sangohan.» sourit Végéta, les bras croisés, sans pouvoir empêcher une goutte de sueur de couler sur son front, attestant du fait qu'il était sincèrement impressionné par l'énorme puissance que dégageait le métis saïyen au potentiel révélé.
-«Tu t'es enfin décidé à passer à l'action.»
Virtuel Janemba ne se laissa pas démonter par la puissance que dégageait son adversaire concentré, et afficha un large sourire pervers. Son rictus se déforma atrocement, et il ouvrit grand la bouche pour cracher un kikoha buccal vert pâle et gargantuesque.
-«Que vas tu faire, Sangohan?» songea Végéta.
-«Ce kikoha avait été capable de blesser grièvement Carot en super saïyen 3... Mais toi...»
Sangohan ne bougea toujours pas, restant de marbre devant cet immense déferlement d'énergie qui fonçait à une vitesse vertigineuse sur lui.
-«Ma...
Le geyser buccal se rapprochait dangereusement.
-«...sen...
La lumière verte et pâle de la puissance de virtuel Janemba allait l'envelopper et le submerger.
-«...ko!
Tout d'un coup, au dernier moment, joignant le geste à la parole à la vitesse de l'éclair, le métis saïyen joignit ses deux mains et déploya sa puissance. Un kikoha, blanc et limpide, encore plus gigantesque que celui de virtuel Janemba, surgit instantanément des paumes ouvertes et tendues vers l'extérieur. L'énorme cratère qui se forma entre les deux combattants, se dilatant instantanément et détruisant tout autour, attesta de la violence inouïe du choc. Et la puissance de virtuel Janemba fut surclassée net d'un coup. Bouche bée, ses yeux jaunes écarquillés, le démon rouge et violet vit sa propre technique se retourner contre lui. Dans un geste purement instinctif, virtuel Janemba déploya toute sa magie latente et un disque blanc gigantesque se matérialisa entre lui et la puissance de Sangohan combinée à son propre kikoha. La double déferlante fut engloutie dans l'ouverture interdimensionnelle ouverte, mais virtuel Janemba avait été pris de court par tant de puissance et il ne trouva pas le temps de la renvoyer avec précision sur son adversaire, comme il le faisait d'habitude. La brèche spatiale s'ouvrit donc à nouveau, mais juste au dessus de son utilisateur, et non pas derrière ou devant Sangohan pour le prendre à revers. Le disque blanc cracha l'énergie déviée qu'il contenait, mais à la verticale juste au dessus de la tête de virtuel Janemba, crevant le ciel constitué de gemmes multicolores pour aller se perdre au loin. L'énergie fut absorbée par les murs de la salle d'entraînement virtuel, comme à l'accoutumée.

Légèrement essoufflé par l'effort qu'il avait du fournir pour dévier toute cette fantastique énergie d'un coup, virtuel Janemba regarda devant lui. Son adversaire n'était plus là.
-«Limace.» fit une voix derrière lui.
-«Ta magie est peut être capable de mettre à mal un super saïyen 3, mais elle ne marche pas sur moi.»
Avec stupeur, virtuel Janemba se retourna mais le démon fut interrompu dans son mouvement par une douleur aiguë. Estomaqué, virtuel Janemba vit, au ralenti, une des ses cornes violettes dont il était si fier, voltiger et se planter silencieusement sur le sol des enfers. Le tranchant de la main de Sangohan avait jailli et frappé, fendant l'air comme un tonnerre. Le monstre poussa un hurlement de douleur et toute la région virtuelle des enfers vacilla. Ayant subi une perte momentanée de contrôle, la magie ambiante de virtuel Janemba fut ébranlée et d'innombrables gemmes multicolores se détachèrent du ciel et s'abattirent avec fracas sur le fond des enfers. Lorsque le calme revint et que la poussière ambiante, soulevée par la chute des gemmes du ciel, se dissipa, Sangohan se tenait calmement et majestueusement dans les airs, drapé de son aura blanche et limpide, en alerte. Il avait adroitement esquivé la pluie de gemmes colorées gigantesques qui étaient tombée sur eux.
-«Sors de là Janemba.» fit-il en fixant le sol couvert de grosses gemmes.
-«Ne me dis pas que la simple perte d'une corne a eu raison de toi.»
En effet, au bout d'un moment et en un point précis, les gemmes multicolores qui jonchaient le sol se soulevèrent et furent parcourues de rayons lumineux, se brisant instantanément comme du cristal, coupées nettes en plusieurs endroits. Presque simultanément, virtuel Janemba, une corne en moins sur la tête et rendu fou de rage, se matérialisa juste derrière Sangohan et abattit, à la vitesse de l'éclair, une splendide épée rouge et or sur son adversaire. Mais le métis saïyen avait déjà anticipé et concentré une puissante aura blanche dans son bras droit. Il se retourna et leva son poing pour bloquer et stopper en plein vol le faramineux coup d'épée magique. Il y eut comme une sorte de choc métallique, sans en être un. La puissance du bras droit de Sangohan venait de parer, à main nue, le redoutable tranchant de l'épée de virtuel Janemba.
-«Tu es comme Dabra... Tu ne sais qu'attaquer par derrière à coups d'artifices? Dommage pour toi, mais ma puissance et ma vitesse sont à présent trop grandes pour que ta magie puisse les outrepasser...» sourit le métis, le regard dur.

Virtuel Janemba poussa un grognement sourd et tenta de forcer le passage pour couper en deux le bras de son adversaire. Des nerfs à vif commencèrent à apparaître sur ses tempes.
-«Fais attention Sangohan.» marmonna Végéta pour lui-même.
-«Janemba était bien plus puissant que ça lorsque nous l'avions battu en tant que Gogéta... Sa puissance ne se limite pas seulement à ses gadgets et à sa magie.»
En effet, mu par la perte récente d'une corne, commençant à être acculé et voyant que même son épée ne suffisait pas, virtuel Janemba déploya instinctivement la puissance qu'il gardait en réserve. Une aura violette apparut pour la première fois et enveloppa son corps, telle l'aura d'un super saïyen, démultipliant sa force démoniaque. Sangohan sentit la force de virtuel Janemba augmenter et l'épée commencer à entailler peu à peu sa peau, malgré la résistance et la protection qu'offrait l'aura blanche condensée autour de son bras droit, le rendant plus dur que du fer.
-«Argh... Si ça continue, je vais avoir le bras tranché...» frémit le métis saïyen.
-«Le tranchant de son épée magique augmente avec sa force... Sa puissance est bien... supérieure à celle de Boo, et même à Gotenks super saïyen 3... Je comprends mieux pourquoi mon père et Végéta ont eu recours à la fusion pour le battre...»
Soudain, l'épée de virtuel Janemba s'enfonça dans le bras de Sangohan jusqu'à l'os, sans pour autant le couper en deux. Un abondant filet de sang se mit à couler le long du bras du métis. Reprenant l'ascendant, un large sourire pervers s'afficha sur le visage du démon virtuel et il mit encore plus de puissance pour tenter de fendre en deux le bras de son adversaire, dans ce duel titanesque et immobile. N'y tenant plus, Sangohan abandonna la partie et se dégagea du bras de fer avant de perdre son bras. L'épée de virtuel Janemba, ne rencontrant soudainement plus aucune résistance, frappa brusquement dans le vide. L'onde choc cinétique et magique qui en résulta fit s'entrouvrir le sol des enfers, pourtant situé à plusieurs dizaines de mètres en dessous du duel aérien. De la lave en fusion monta depuis les entrailles de la terre infernale, à travers la faille béante creusée par le coup d'épée à vide. La lueur des flammes et de la lave que le sol virtuel des enfers vomissait se reflétait et dansait dans les yeux de l'entité démoniaque, vainqueur du bras de fer. Sangohan réapparut derrière une gemme colorée, en tenant son bras qui n'avait pas été coupé, mais qui saignait abondamment.
-«Merde... Je n'ai pas été assez prudent... Je n'ai ni les réflexes de mon père ni de Végéta... A puissance égale, ils ne se seraient jamais laissés faire, eux... Hein???!»
Virtuel Janemba recomposait ses molécules juste derrière le métis blessé et s'apprêtait à lui porter le coup d'estoc. Sangohan, acculé, ne trouva pas d'autres solutions que de pousser son aura à son maximum, dans un grand cri de stupeur. Le démon virtuel fut aveuglé par le rayonnement de l'aura blanche de son adversaire et sa propre aura violette faiblit un instant, hésitante. C'est le moment que Sangohan mit à profit pour faire exploser en une fois toute sa propre puissance, au lieu de la faire grimper lentement et graduellement, ce qui avait failli lui coûter un bras. Le souffle de l'explosion de l'aura blanche autour du corps de Sangohan fut tel que virtuel Janemba en fut projeté à plusieurs mètres et alla rebondir et s'écraser, comme un pantin désarticulé, sur plusieurs gemmes multicolores. Lorsqu'il tenta de se relever cahin-caha, le démon virtuel voulut prendre appui sur son épée qu'il n'avait pas lâché lors de sa chute. Mais celle ci se brisa et se réduisit en poussière.

En face, Sangohan s'était relevé, blessé au bras. Il était essoufflé et saignait abondamment, mais la vivacité de son aura blanche restait intacte. Virtuel Janemba regarda son épée se désagréger en poussière et fit la moue. Elle avait encaissé à sa place la violence du choc de l'explosion de l'énergie de Sangohan acculé. Ulcéré et paré de son aura violette démoniaque, virtuel Janemba repartit promptement à l'assaut, sans armes. Sangohan leva sa garde et, malgré son bras blessé, il se prépara à recevoir le démon virtuel.
-«Que vas-tu faire, Sangohan, avec ton bras blessé alors que virtuel Janemba n'a eu qu'une corne coupée?» analysa Végéta.
-«Tu es aussi puissant que lui, sinon plus, mais il te manque l'instinct du combat. Ce n'est pas comme si tu étais immensément plus fort dès le départ, comme lorsque tu battais Cell ou Boo... Ton adversaire est pourtant loin de Boo ayant absorbé Gotenks en super saïyen 3, tu devrais pouvoir t'en tirer. Tu l'as vu tout à l'heure, si tu fais exploser ta puissance en une fois, virtuel Janemba ne peut rien faire... Il a eu de la chance, avec son épée magique qui a encaissé à sa place, c'est tout... Mais tu as bien vu que tu n'avais pas intérêt non plus à sous-estimer sa puissance maximale... La dangerosité de ses techniques en est démultipliée, elle aussi. Il ne suffit plus d'avoir une puissance et une vitesse supérieures pour passer outre tous ses sortilèges...»
Sur le champ de bataille virtuel, alors qu'il fonçait sur Sangohan, le démon des enfers se dématérialisa subitement en deux, et toute la partie basse de son corps disparut dans l'air en petits cubes s'effaçant dans l'espace. Il n'y avait à présent plus que le buste qui fondait sur le métis saïyen, poing en avant. S'interdisant de s'étonner, Sangohan para de son bras valide sans trop de difficultés le coup de poing, et s'apprêta à répliquer. Mais un choc violent à la tempe l'en dissuada. Il se prit un puissant coup de pied de la partie inférieure de virtuel Janemba qui venait juste de se matérialiser sur le coté. Ce petit manège dura plusieurs instants. A chaque fois que Sangohan parait un coup provenant d'une des deux moitiés du corps magique du démon virtuel, un coup surprise de l'autre moitié le déstabilisait.
-«Saleté! C'en est assez!» hurla Sangohan qui n'y tenait plus.
Puis, dans une sorte de prise de catch grossière, il agrippa, de son bras valide la partie inférieure de virtuel Janemba qui se matérialisait de nouveau sur un coté, s'en saisit et s'en servit pour frapper avec violence la moitié supérieure du démon qui tournait tout autour de lui, le tourmentant sans cesse, le frappant par-ci, par-là. Le buste supérieur de virtuel Janemba alla s'écraser au sol, bientôt suivi des jambes. Ce fut suffisant pour qu'il consente à stopper son assaut et qu'il daigne ressouder les deux parties de son corps pour changer de tactique.

-«Peuf... Peuf...» souffla Sangohan qui commençait à fatiguer.
-«Il n'a pas la faculté de régénération de Boo, la preuve en est que la corne que je lui ai coupée ne s'est pas recollée à lui... Mais sa technique de téléportation en combat et de maîtrise de l'espace est prodigieuse... Si ça continue comme ça, je vais me faire avoir à l'usure...»
Sangohan passa à son tour à l'offensive et se jeta sur le démon virtuel, poing valide en avant. Virtuel Janemba eut un sourire féroce et plongea son propre poing dans le vide.
-«Que...?» fit le métis, en plein élan.
Le bras de virtuel Janemba avait disparu dans une brèche dimensionnelle. Le portail se rouvrit non loin derrière le métis et la main aux doigts crochus de virtuel Janemba agrippa les cheveux du saïyen. Puis, imprimant une élongation à son corps magique, tel celui d'un namek, le bras de virtuel Janemba s'allongea à travers les deux brèches dans l'espace et, ainsi, il stoppa l'avancée de son adversaire sur lui en le freinant de l'arrière. Pris au piège par le bras magique qui l'agrippait par derrière alors que virtuel Janemba était juste en face de lui, Sangohan fut paralysé dans son élan et stoppa sa charge bien malgré lui alors que virtuel Janemba n'était plus qu'à deux pas. De sa main libre, pendant que l'autre tenait fermement le métis saïyen par les cheveux, virtuel Janemba se mit à le rouer de coups de poing. Le métis saïyen cracha du sang à chaque coup qu'il se prenait. De nouveau acculé et souffrant le martyr, Sangohan s'énerva et fit appel à toute sa puissance pour se dégager. Son aura blanche rayonna à nouveau et l'éclat aveuglant qui en résulta fut suffisant pour que virtuel Janemba consente à desserrer son étreinte. C'est le moment que le demi saïyen mit à profit pour s'extirper de là. Il y laissa quelques cheveux qui furent arrachés de son cuir chevelu, mais il était libre. Décontenancé et la paume de la main brûlée, virtuel Janemba ramena son bras allongé à lui, comme un serpent. Les deux brèches dimensionnelles dans lesquelles s'était engouffré son bras élastique s'évanouirent aussitôt.

A terre, Sangohan se releva avec difficultés. Il avait mal partout, surtout à la tête. Du sang s'écoulait de son crâne, sur son front, et venait lui obscurcir la vue. Il n'était pas impossible qu'il ait écopé d'un traumatisme crânien.
-«Il faut que j'en finisse... Je suis désavantagé par sa magie à puissance maximale... Même si je suis plus fort que lui... Je suis capable de le battre... Si je fais exploser ma puissance en une fois... Mais comment contourner ses sortilèges...?»
Un déclic s'empara de lui.
-«Mais oui...» pensa-t-il.
-«Janemba! Je vais t'asséner une boule d'énergie si puissante que ton corps en sera détruit! Cette fois-ci, tu n'auras pas d'épée pour encaisser à ta place! Alors essaye donc de l'éviter, si tu peux!»
Sur ce, Sangohan prit la position du kaméhaméha à une main, comme face à Cell revenu d'entre les morts, jadis. Une lueur bleuâtre commença à se condenser dans la paume de sa main.
-«...»
Virtuel Janemba demeura sceptique et se tint sur ses gardes en fixant son adversaire.
-«Es-tu stupide, Sangohan?» marmonna Végéta, étonné.
-«Tu annonces la couleur et tu tentes la provocation? C'est évident que virtuel Janemba va faire exactement le contraire de ce que tu dis et qu'il ne tentera pas d'esquiver... Le kaméhaméha que tu es en train de préparer est un gigantesque kaméhaméha ondulant qui suit partout son adversaire, ou qu'il aille, ça saute aux yeux. Tu crois que virtuel Janemba ne s'en doute pas? Il va te le renvoyer à coup sûr, oui. Et tu n'auras pas le temps toi, d'esquiver ou de contrer par un autre kaméhaméha, vu la formidable quantité d'énergie que tu es en train d'accumuler... Tu seras vulnérable...»
-«Ka...»
Végéta nota que conformément à ses prévisions, virtuel Janemba semblait adopter une posture indiquant qu'il n'allait certainement pas esquiver et tomber dans le piège, mais qu'il allait renvoyer la boule d'énergie, sans doute par la déformation de l'espace.
-«...mé...»
Végéta pouvait presque deviner et palper à distance le disque invisible que virtuel Janemba allait matérialiser d'un coup devant lui pour que Sangohan se prenne sa propre technique instantanément, comme s'il se l'infligeait à lui même.
-«...ha...»
-«Bon sang, Sangohan... Tu es aveugle ou quoi...» frémit Végéta.
-«Tu ne vois pas qu'il n'esquivera pas et que tu vas te prendre ta propre technique dans la gueule...!?!»
-«...mé...»
Virtuel Janemba sourit et fit mine d'esquiver à tout moment.
-«Arrête, Sangohan!» hurla Végéta en sueur, alors que ce dernier ne pouvait pas l'entendre.
-«Ton propre coup va te tuer instantanément! Il a la puissance magique suffisante pour te le renvoyer avec précision!»
-«...haaaa!!!»
Dans un grand éclat de rire démoniaque, virtuel Janemba matérialisa son disque blanc dimensionnel devant lui. Mais son sourire s'effaça d'un coup lorsqu'il vit la lueur bleuâtre devant lui.
Elle sortait de son propre disque, certes, comme prévu, mais vers l'intérieur, sur lui. Comment était ce possible...?
Sangohan avait prévu que virtuel Janemba ne céderait pas à son bluff et qu'il lui renverrait son coup au lieu de l'esquiver. Il avait tout fait pour que virtuel Janemba croie qu'il lui serait plus facile de la renvoyer que de l'éviter, tout en affirmant le contraire. Le métis saïyen pointait sa vague déferlante, mais non pas sur virtuel Janemba. Il lui faisait dos. Il s'était retourné subitement au dernier moment et avait largué son kaméhaméha au même instant que virtuel Janemba ouvrait un double portail dimensionnel, un devant lui et un derrière le métis saiyen, pour qu'il se prenne sa propre technique instantanément. Sangohan faisait donc dos à virtuel Janemba et balançait toute sa puissance dans l'entrée du second portail dimensionnel blanc et l'énergie ressortait donc par le premier portail, et juste devant son créateur. C'était un double pari risqué, mais qui se révéla payant. Le second seuil téléporteur ouvert derrière Sangohan n'était pas fait pour recevoir de l'énergie, mais pour en expulser. L'emprunter et balancer la sauce au travers avait provoqué l'anomalie spatiale sur laquelle Sangohan avait tablé. L'énergie ressortait donc bien du premier portail, mais du coté de virtuel Janemba, et non pas du coté de Sangohan. Ce dernier avait bel et bien retourné la magie du démon contre lui.

Virtuel Janemba poussa un hurlement et déploya toute sa puissance maléfique pour repousser cette vague qui sortait droit sur lui, dans le sens inverse. Tant bien que mal, à deux mains et en raclant le sol, il parvint à la contenir. De son coté, à l'envers, dos à virtuel Janemba qui luttait pour ne pas se faire submerger, et figé dans sa position du kaméhaméha à une main, Sangohan balançait encore plus d'énergie à travers l'entrée du second portail. Les deux adversaires savaient que les deux ouvertures interdimensionnelles ne se refermeraient pas, pas tant que de l'énergie y entrait et sortait en même temps.
-«C'est magnifique, Sangohan...» lâcha Végéta, presque impressionné.
-«J'avoue que tu m'as fait peur, un bref moment... Tu avais en fait déjà anticipé que virtuel Janemba allait anticiper... Mais à présent, vous êtes piégés tous les deux... On dirait qu'énormément d'énergie se perd dans les méandres de l'espace interdimensionnel... Sinon, tu aurais déjà pulvérisé virtuel Janemba... Il est maître de son terrain, pour un duel d'énergie à travers une distorsion spatiale... Tu t'affaiblis et lui te repousse petit à petit... Lorsqu'il aura repoussé toute ton énergie dans le disque, je suppose qu'il le rouvrira instantanément, mais dans le bon sens... C'est-à-dire sur toi... Et tu n'en réchapperas pas...»
En effet, Sangohan se sentait faiblir. Beaucoup trop d'énergie se perdait dans l'infiniment grand et l'infiniment petit qui constituait l'entre-deux dimensions des deux portails avant qu'elle ne ressorte sur virtuel Janemba.
-«Je n'avais pas prévu ça... Je vais lâcher... Et il va me la renvoyer... Pourrait rien faire...»
De son coté, virtuel Janemba peinait tout autant, mais il avait clairement l'avantage du terrain. S'il ne pouvait pas refermer son disque dimensionnel pour le rouvrir tant que la totalité de l'énergie n'était pas repassée dedans, il pouvait toujours en contrôler la dilatation. Plus il le dilatait tout en repoussant la vague bleue qui en sortait, plus les déperditions d'énergie antagoniste étaient grandes dans la dimension de l'entre-deux portails. Encore un petit effort, et il allait gagner. Handicapé par ses déperditions d'énergie dans une dimension parallèle et par son kaméhaméha d'une efficacité moindre à une main, Sangohan, à l'extrême limite de ses efforts, allait lâcher. Au moment où virtuel Janemba allait repousser la totalité de l'énergie dans le disque et tuer instantanément son adversaire en rouvrant le disque dans l'autre sens, droit sur Sangohan, ce dernier ne tint plus et poussa un hurlement sauvage et joignit d'un coup son bras blessé à son bras valide, celui qui projetait le kaméhaméha.
-«Haaaaaa....!!!!» poussa-t-il à pleins poumons, malgré la douleur qui cisaillait son bras venu en renfort. L'énergie fut alors décuplée d'un seul coup. Virtuel Janemba perdit l'avantage qu'il avait patiemment grignoté et fut repoussé. Il commença à disparaître au travers de la vague qui sortait du disque dimensionnel face à lui, en poussant des onomatopées stridentes. Sous la pression extrême de l'énergie qui se dégageait de ses deux bras joints, le bras à moitié coupé de Sangohan se déchira net en deux. L'os, déjà fragilisé par l'épée de virtuel Janemba, se rompit, cassa en deux dans un craquement sinistre, et tout l'avant-bras droit se détacha du corps du métis dans une gerbe de sang. Mais le fils de Sangoku ne cilla pas. Il ne bougea pas tant que la totalité de l'énergie ne s'était pas dissipée ni sortie du portail devant virtuel Janemba. Puis, enfin, les deux portails se refermèrent.

Sangohan posa un genou à terre, les deux bras toujours tendus en avant. Juste derrière lui, le corps de virtuel Janemba était toujours debout et immobile, entièrement carbonisé et noirci. Puis l'entité démoniaque virtuelle se fissura de toutes parts et tomba en poussière. Sangohan l'avait emporté. Le décor infernal s'estompa et laissa place au sol plat et carrelé de la salle virtuelle. Les murs sobres réapparurent. Il ne resta plus du champ de bataille virtuel que Sangohan, à bout de souffle et éreinté, le corps recouvert d'égratignures. Son bras arraché par la pression de sa propre énergie gisait sinistrement à quelques mètres de là, sur le dallage froid, le sang s'incrustant entre les fines rainures. Le métis saïyen se releva péniblement, tenant son moignon et stoppant l'hémorragie de son autre main. Mais ses jambes chancelèrent, et il tomba, assis sur le sol.
-«Bravo Sangohan.» fit sobrement Végéta en entrant dans la vaste pièce et en lui tendant sa serviette de sport pour boucher son moignon sanglant.
-«Tu m'as surpris sur la fin. Je ne t'aurais pas cru aussi stratège, tu as retourné la magie de virtuel Janemba contre lui... Bref, tu peux te vanter d'avoir réussi à vaincre le fameux Janemba, ce qui n'est vraiment pas à la portée de tout le monde. Tu as réussi là ou nous avions échoué, sans la fusion. Tu es bel et bien l'être le plus puissant du monde, je te le concède. Carot et moi ne t'arrivons pas à la cheville.»
-«...»
-«Allez, on sort. Tu es en train de te vider de tout ton sang. Entre les senzus, Shenron et la technologie terrienne, il ne sera pas bien compliqué de recoudre ton bras.»
-«Végéta...»
-«Humm?»
-«Si toi et mon père... aviez la même puissance que la mienne... Penses tu que vous auriez peiné autant que moi, face à virtuel Janemba...?»
-«... Je vais te répondre franchement, Sangohan. Tu as une puissance que personne ne pourra atteindre en des années d'entraînement, tu sais te servir de ta tête en combat, mais tu es loin d'être un combattant aguerri, faute d'aimer ça.»
-«Que veux tu dire...?»
-«Si j'avais eu ta puissance, virtuel Janemba n'aurait rien pu faire contre moi et ce, dès le début. Crois moi. Il en est de même pour Carot. C'est triste à dire, mais toi, tu n'excelles en combat que si tu pars vraiment loin devant ton adversaire. Tu partais loin devant Cell et Boo, tout comme Boo est ensuite parti loin de toi en absorbant Gotenks. Virtuel Janemba avait un niveau maximal à peu près égal au tien. Pour le vaincre facilement malgré toute sa magie, il ne te manquait que... l'amour du combat. Que tu n'as pas.»
-«... Merci, Végéta. Je me sens apaisé. J'ai eu la preuve que je n'ai définitivement pas ça dans le sang. Je vais pouvoir reprendre mes études, à présent. Je suis bel et bien las des arts martiaux, je n'ai plus rien à prouver.»
-«C'est bien dommage. Sache que tout compte fait, je n'envie pas ta puissance. Je veux pouvoir avoir des limites à toujours dépasser. Toi, on dirait que ce n'est plus possible, et tu n'en as même pas l'envie.»
-«...»
-«Allez, on va faire recoudre ton bras. J'ai pas envie que Bulma râle parce que tu fous du sang partout.»
-«Depuis quand tu te soucies de ce genre de détails, Végéta?» sourit faiblement Sangohan.
-«H... Hein...? A... Allez, on y va!»
Avatar de l’utilisateur
Abysse
 
Messages: 1594
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:33

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Juin 17, 2012 20:43

Le début est très bien pensé et permet d'enrichir le fond de versus. Le combat est tonique, bien rythmé et agréable à lire. Très bon chapitre, donc !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Lun Juin 18, 2012 1:47

J'aime bien le début avec l'explication sur comment Bulma a mis au point cette technologie virtuelle. Et ensuite, la réaction de Vegeta face à Gohan qui s'affirme loin devant lui.

Le combat contre Janenba était très intéressant aussi. Tu as bien exploité les pouvoirs du démon. C'était très bien fait. D'autant que tu as utilisé son pouvoir de façon parfois originale, comme lorsqu'il se bat avec le haut et le bas de son corps séparés. Bref! Très joli!
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités