Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Abysse le Lun Juin 18, 2012 16:21

RMR a écrit:Le début est très bien pensé et permet d'enrichir le fond de versus.

San999 a écrit:J'aime bien le début avec l'explication sur comment Bulma a mis au point cette technologie virtuelle. Et ensuite, la réaction de Vegeta face à Gohan qui s'affirme loin devant lui.

Merci beaucoup, ça fait plaisir !
A la base, j'avais simplement accouché d'un combat Mystic Gohan/Janemba juste pour le plaisir d'écrire, puis je me suis dit qu'un combat seul sans histoire derrière, c'était un peu léger. Le background de Versus était donc tout désigné pour ça.
Rajouter la technologie de Babidi me semblait une bonne idée pour creuser un peu plus les formidables capacités de la machine. Je suis content que cette idée ne vous ait pas déplu !

Le combat est tonique, bien rythmé et agréable à lire. Très bon chapitre, donc !

Le combat contre Janenba était très intéressant aussi. Tu as bien exploité les pouvoirs du démon. C'était très bien fait. D'autant que tu as utilisé son pouvoir de façon parfois originale, comme lorsqu'il se bat avec le haut et le bas de son corps séparés. Bref! Très joli!

Je suis content aussi que le combat en lui même vous a plu aussi, c'est vrai que Janemba ne manque pas de techniques originales à exploiter et à décrire.
En ce qui concerne le canonicité pure du combat, les rapports de force entre Gohan et Janemba, cela vous a paru satisfaisant et suffisamment crédible par rapport à l'idée que l'on peut se faire de leurs niveaux respectifs ?
Avatar de l’utilisateur
Abysse
 
Messages: 1594
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:33

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar sonluffy-z le Lun Juin 18, 2012 16:47

J'aime beaucoup les explications sur la création de l'environnement virtuel inspiré du vaisseau de Babidi et tout ce qui amène au combat. C'est rare de réussir à faire combattre Gohan.

Après le combat en lui-même est très intéressant et je trouve qu'au début il est "structuré" un peu comme dans le film c'est vraiment sympa.
Ce que j'ai vraiment adoré c'est le kaméhaméha final de Gohan lorsqu'il se sert de son bras blessé ça nous montre un Gohan qui a vraiment envie de gagner et sans l'aide de personne.

Ce que j'aime un peu moins c'est que pendant le combat je ne reconnais pas vraiment Gohan dans ses paroles et l'obviousité de Vegeta finit par être lassante.
Mais à part ça c'était un très bon HS versus. :D
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Abysse le Lun Juin 18, 2012 18:40

sonluffy-z a écrit:J'aime beaucoup les explications sur la création de l'environnement virtuel inspiré du vaisseau de Babidi et tout ce qui amène au combat. C'est rare de réussir à faire combattre Gohan.
Après le combat en lui-même est très intéressant et je trouve qu'au début il est "structuré" un peu comme dans le film c'est vraiment sympa.
Ce que j'ai vraiment adoré c'est le kaméhaméha final de Gohan lorsqu'il se sert de son bras blessé ça nous montre un Gohan qui a vraiment envie de gagner et sans l'aide de personne.

Merci sonluffy-z pour ton commentaire !
Je suis content que tu aies apprécié l'ensemble !
Ce que j'aime un peu moins c'est que pendant le combat je ne reconnais pas vraiment Gohan dans ses paroles et l'obviousité de Vegeta finit par être lassante.
Mais à part ça c'était un très bon HS versus. :D


Ahaha, "l'obviousité" de Vegeta. J'avoue que l'un de ses monologues intérieur est plus long que la scène de combat qu'il est censé commenter !
Quant à Gohan, ses réparties, je trouve que ça colle plutôt bien avec une certaine maturité qu'il aurait acquise après la saga Buu, ce qui lui permet de répliquer du tac au tac aux répliques de Végéta. Mais je peux me tromper.
Avatar de l’utilisateur
Abysse
 
Messages: 1594
Inscription: Jeu Août 11, 2011 18:33

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Juin 18, 2012 19:15

Abysse a écrit:En ce qui concerne le canonicité pure du combat, les rapports de force entre Gohan et Janemba, cela vous a paru satisfaisant et suffisamment crédible par rapport à l'idée que l'on peut se faire de leurs niveaux respectifs ?


C'est crédible, oui. Après, j'imagine plus Gohan éclater Janenba, personnellement, amour du combat ou pas. Janenba surclasse Gokû super saiyan 3, tout comme le grand Boo (et dans une moindre mesure le Boo originel), je lui donne donc le niveau du grand Boo. On peut d'ailleurs voir quel niveau je donne à Janenba via le JANEMBA VS BOO de versus (qui prend le Boo originel, qui gagne d'ailleurs grâce à son endurance). Ça n'empêche pas qu'en insistant sur le désintérêt de Gohan pour le combat et son talent de guerrier discutable comme tu l'as fait, ça justifie le combat que tu nous a présenté, donc pas de soucis me concernant.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Lun Juin 18, 2012 19:29

Pareil qu'RMR.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Juil 03, 2013 12:39

C'est la période des résurrections, chez mes fics ! Nous accueillons ici un chapitre spécial de San999 pour versus, opposant Gally de Gunnm à des saibaimen puis à Gokû ! Merci beaucoup à lui et bonne lecture à tout le monde !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mer Juil 03, 2013 12:40

Merci à toi, RMR! :D







Chapitre spécial 14 : GALLY VS 10 SAIBAIMEN, SANGOKU (écrit par San999, approuvé par RMR)
Image



Le vent soufflait sur la terre aride. Deux petits corps verts jonchaient le sol. L'un d'eux n'avait plus de tête, l'autre avait le torse en lambeaux. Huit autres de ces menues créatures ressemblant à des salades humanoïdes, encore vivantes celles-ci, posaient leurs yeux jaunes sur l'être qui leur faisait face, une femme aux cheveux mi-longs et épais d'un noir de jais. Sans être aussi minuscule que les étranges monstres, elle n'était pas bien grande. Son corps mécanique était d'une structure complexe, mais imitait parfaitement l'anatomie féminine humaine, si ce n'était qu'à part sur son visage, il n'y avait pas de texture dermique, mais bien un métal froid, changeant de couleurs en certaines parties pour imiter une combinaison violette. Ses lèvres pulpeuses légèrement entrouvertes lui donnaient un air de désinvolture, contrastant avec son regard tranchant, d'un brun profond, montrant toute sa détermination, sa combativité et surtout son absence de crainte face à ces créatures. Et elle n'avait aucune raison de les craindre. Les deux corps gisant étaient de son fait.

Soudainement, deux des créatures poussèrent des cris et ouvrirent leurs crânes, d'où sortit un liquide verdâtre, giclant vers la guerrière. Les autres se trouvant derrière leur camarade virent disparaître leur ennemie derrière l'acide ainsi propulsé. Quand celui-ci toucha le sol, une tranchée fut alors creusée et les attaquants purent constater la disparition de leur ennemie. Ils pensèrent un instant en avoir fini, mais quelque chose apparut dans la partie supérieure de leur champ de vision. La cyborg atterrit au milieu d'eux, en s'accroupissant, après un gracieux saut périlleux. Elle posa son regard sur le monstre le plus proche. Celui-ci poussa un petit "kaaah" effrayé et tendit la main, mais au moment même où un kikoha se formait dans sa main à deux doigts, le pied mécanique de la femme vint dévier le tir. L'énergie percuta un des petits gnomes étranges, et celui-ci s'écroula. Puis, la combattante posa rapidement ses mains à terre et, levant ses jambes, fit apparaître au bout de ses pieds des filets d'une forme d'énergie gazeuse. Elle pivota alors rapidement ses mains, faisant tournoyer à toute vitesse son corps, les jambes écartées. Tranchant du bout de ses pieds les créatures. Celles-ci tombèrent au sol en lambeaux. Une dernière était encore debout, mais l'être mécanique se retrouva soudainement devant elle, et donna un petit coup de la paume sur le crâne du monstre. Celui-ci explosa et le corps retomba mollement au sol.
-«Ca suffit avec tes illusions, Nova!» cria la gagnante avant qu'elle ne disparût avec le désert, donnant place à une chambre blanche.

Dans la salle des commandes, Krilin et Yamcha digéraient le spectacle.
-«Elle a une drôle de technique...»
-«Un simple touché et elle fait exploser des parties du corps. Je me demande quel genre de pouvoir c'était.»
-«Elle a appelé ça le Hertzer Haoen...»
Krilin était là parce qu'il avait accompagné sa femme qui était venue voir Bulma, après que cette dernière ait longuement insisté pour faire quelques observations sur sa batterie à énergie infinie, sans doute une nouvelle idée d'invention. C-18 n'avait pas tout de suite été enthousiaste à l'idée de faire ce qu'elle appelait "le cobaye", mais avait finalement accepté. Après tout, Bulma avait aidé le couple lors de la grossesse de la blonde. La constitution cyborg de cette dernière avait posé deux problèmes, une méconnaissance de ses conséquences sur une grossesse et une impossibilité d'alléger ce souci en allant voir un obstétricien normal. Au final, l'aide de la scientifique n'avait pas été si vitale et tout s'était bien déroulé, mais elle avait tout de même permis d'alléger les inquiétudes du couple. Yamcha, de son côté, était là pour une visite de courtoisie auprès son ex petite-amie, mais comme cette dernière était occupée, il avait décidé d'aller avec son condisciple dans la salle virtuelle et de programmer un combat. Sans vraiment avoir d'idée à l'avance sur ce qu'ils voulaient, ils avaient décidé de mettre en place un combat de bas niveau, plutôt qu'un des éternels combats de titans auxquels ils s'étaient habitués.
-«J'aimerais bien la voir à l'action face à un combattant plus à son niveau.» dit Yamcha.
-«Hmm... Je vais aller voir ce que la machine propose comme adversaire valable dans notre univers. C'est toujours plus agréable de prendre un référent que l'on connaît.»
Krilin pianota sur l'ordinateur qui afficha un résultat.
-«Ah! Intéressant!»

Pendant ce temps, Sangoku venait également d'arriver à la Capsule Corporation et, après avoir salué son amie d'enfance et la femme de son meilleur ami, il se dirigea vers la salle d'entraînement virtuel. Végéta essayait d'entraîner son fils Trunks dans la salle de gravité et, pour une fois, laissa son rival se diriger seul vers la salle de combat, sans chercher lui-même à l'affronter ou à voir ce qu'il voulait faire. On lui avait dit que Krilin et Yamcha y étaient déjà. D'après les termes de Végéta, ils programmaient des "combats de faibles".

Sur le chemin, Sangoku réfléchissait. Il se rendait compte qu'il avait au final toujours utilisé la fonction multiverselle de la salle de la même façon. À chaque fois, il se contentait de regarder des combattants surpuissants se battre. Puis, attisé par l'excitation à l'idée de se battre contre eux, il utilisait la machine pour régler leur niveau de façon à ce qu'ils représentent un challenge pour lui, sans pour autant qu'ils ne l'écrasent complètement à la première attaque. Parmi ses adversaires préférés, il y avait eu Superman, Wonder Woman, Thor, Binary, Nekomajin ou encore les Saints d'Or que Tenshinhan avait découverts. Il avait même essayé d'affronter Phoenix à un niveau comparable, mais il s'était rendu compte qu'il était quasiment impossible de le faire. Les pouvoirs et les capacités de celle-ci étaient en effet bien trop particuliers, ses faiblesses et points forts trop déséquilibrés. Entre autres, sa télépathie bien plus efficace en combat que celles de tous les télépathes que le saïyen avait connus, mais surtout sa capacité à ressusciter combinée à sa faible résistance physique, tout cela faisait qu'il ne pouvait au final pas équilibrer le combat sans modifier un nombre trop important d'éléments en elle, pour qu'il puisse encore la considérer comme Phoenix.

Cependant même sans Phoenix, il avait une bonne réserve d'adversaires très intéressants à combattre. Et il en avait bien profité, affrontant des combattants toujours très variés, avec des pouvoirs, des techniques et des façons de se battre qu'il n'avait jamais rencontré et ne rencontrerait sans doute jamais dans son propre univers. Cependant, il se rendait compte qu'il était un peu frustré. Tous ces duels étaient certes intéressants, mais ils lui laissaient un goût amer. Il ne les affrontait pas à leur vrai niveau. Il avait pour ainsi dire l'impression de tricher et cela lui déplaisait. Il n'empêchait que l'évidence de leur niveau encore bien trop éloigné du sien pour qu'il puisse affronter leur vraie force s'imposait à lui, et cela n'en était que plus frustrant. C'est pourquoi cette fois-ci, il voulait trouver un adversaire contre qui il ne "tricherait" pas.

Quand il entra dans la salle, Yamcha et Krilin se tournèrent vers lui. Avant même qu'il ne les saluât, l'ancien voleur s'exclama :
-«Ah tiens! Quand on parle du loup!»
-«Hein?»
-«Salut Sangoku! Nous étions en train de sélectionner un adversaire pour une combattante d'un autre univers qu'on a déjà vu à l'action et dont la technique nous intrigue.» expliqua Krilin.
-«Et nous voulions de meilleurs combattants que les saibaimen qu'elle a déjà écrasés.»
Le mari de C-18 montra sur l'écran la guerrière que lui et Yamcha avaient vu combattre peu avant.
-«Elle s'appelle Yoko ou Gally, et elle est surnommée l'Ange de la Mort, assez évocateur. Son style de combat est appelé Panzer Kunst et ce n'est pas un pouvoir inné, mais bien une technique apprise, assez étrange, pour l'avoir vue en action. Elle est aussi cyborg et cela lui permet d'utiliser du plasma en combat, apparemment, d'après ce que nous disent ces informations.»
Puis, il montra le nouvel adversaire que l'ordinateur avait trouvé pour Gally. Sangoku fut intrigué en voyant son portrait.
-«L'ordinateur t'a sélectionné. J'ai vérifié, apparemment, c'est toi quand tu étais disciple de Kaïo depuis déjà quelques mois, et que tu n'avais pas encore appris le kaïoken.»
-«Oh! Vous allez la faire se battre contre un moi virtuel, alors?»
-«Oui, pourquoi pas, après tout.»
Sangoku n'était pas venu pour voir un combat de bas niveau, mais après tout, le nouveau combat était déjà préparé, il n'allait pas empêcher ses condisciples de le voir. Et puis, il avait maintenant aussi envie de voir ce Panzer Kunst qui les intriguait tant en action.

La salle de combat se mit à changer. Un désert rocailleux légèrement orangé commença à apparaître. Aucun nuage ne parcourait le ciel de cet environnement torride. Virtuelle Gally se forma également, puis ce fut autour de virtuel Sangoku, avec juste sa tenue orangée de l'école de la tortue, une ceinture noire, sans chaussures et sans protèges-poignets. Une auréole planait au-dessus de sa tête. Les deux combattants se regardèrent. Le saïyen s'exclama :
-«Alors c'est toi, la guerrière dont Kaïo m'a parlé? Celle que je dois affronter pour mon entraînement?»
La cyborg ne répondit rien, se contentant de le fixer avant de détourner les yeux. Elle pensa :
-«J'ai maintenant les souvenirs de Yoko... Ou bien est-ce que ce sont des illusions? Non, cela a l'air trop réel. Mais par contre, ce que je vis maintenant est une illusion, ça, c'est certain.»
Soudainement, elle cria :
-«C'est encore une de tes illusions, Nova?! Je n'aurais pas dû te faire confiance juste parce que tu m'as donné un nouveau corps! Je suis déjà sortie de ton Ouroboros! Je le referai autant de fois qu'il le faudra! Et tu m'envoies un être de chair, en plus?! Qu'est-ce que tu espères?!»
Le jeune homme inclina légèrement la tête en levant un sourcil. De quoi pouvait-elle bien parler? Ou plutôt à qui?
-«Euh... À qui tu parles?»
À nouveau, la femme se contenta de crier vers ciel.
-«Très bien, comme tu voudras!»
Et sur ces mots, elle fonça sur le Sangoku virtuel qui fut surpris par sa rapidité mais para aisément le simple coup de poing qu'elle lui destinait et répliqua par un de ses propres poings directement sur le visage, sans trop forcer. Elle fut projetée sur le sol à quelques mètres.
-«Tu es rapide, mais pas très forte...»

Encore à terre, la femme leva la tête et mit une main sur sa joue.
-«Ce coup était violent, et j'ai pas l'impression qu'il ait mis toute sa force... Je suis dans un monde créé par Nova. Il peut faire tout ce qui lui plaît. Mais jusqu'à présent, il a toujours utilisé ce qu'il trouvait dans ma tête pour me torturer. Pourquoi me mettre face à cet énergumène que ni Gally ni Yoko ne connaissent? Je ne comprends pas. À moins que cela ne soit pas une illusion... Non, c'est impossible. Un organique ne pourrait jamais avoir une telle force.»
Elle se leva et se secoua, prenant une posture de combat.
-«Je ne sais pas ce que tu es, mais je ne compte pas laisser Nova me perturber.»
-«C'est qui, ce "Nova"?»
-«Je t'ai attaqué la première. À ton tour.» provoqua-t-elle sans répondre à la question de son adversaire.
Celui-ci sourit.
-«Très bien.»
Il fonça cette fois sur la cyborg. Il dirigea son poing gauche vers le visage de celle-ci. Mais levant son bras droit, elle repoussa le coup vers l'extérieur, en rabattant le dos de sa main sur le poignet du saïyen, puis en ramenant le bras de ce dernier vers le bas. Ensuite, d'un geste vif, elle ramena sa paume sur l'extérieur du bras de son adversaire. Ce dernier sentit un fort picotement au bras, l'empêchant de bien le contrôler. Elle repoussa alors le membre vers lui. Elle lança elle-même un coup avec les doigts tendus de son autre main. Virtuel Sangoku para le coup, mais d'un mouvement de poignet, elle déplaça encore sa paume sur l'extérieur du bras et le ramena vers l'autre bras, repoussant ainsi les deux en même temps vers le bas du corps de virtuel Sangoku. Sa main droite ainsi libérée, alors que son adversaire se retrouvait provisoirement dans l'incapacité de bouger ses deux membres supérieurs, elle lança un crochet vers son menton. Au dernier moment et poussant un petit cri de surprise, le saïyen pencha la tête en arrière, se faisant simplement frôler. Mais son adversaire n'en avait pas fini avec son enchaînement. Elle sauta légèrement et vint percuter son flan du genou, le faisant reculer légèrement. Mais, poursuivant le mouvement rotatif de son corps, elle vint poser ses mains au sol et son autre jambe vint percuter le saïyen plus violemment sur la poitrine, l'éjectant un peu plus loin.

L'homme fit une pirouette et se réceptionna. Se tenant le côté, il regarda son adversaire qui s'était remise en position de combat. Avec un sourire d'excitation, il pensa :
-«C'est... C'est quoi cette technique? J'ai pas compris ce qu'elle a fait avec mes bras. Jamais vu des mouvements pareils!»
Encore une fois, la cyborg poussa son opposant à l'attaquer d'un mouvement de la main et se mit en garde. Virtuel Sangoku sourit.
-«Mieux vaut ne pas attaquer de front.»
Semblant aller contre ses propres pensées, il fonça alors sur elle, dirigea son poing vers son visage, et alors qu'elle levait une main pour détourner l'attaque, il lui passa au travers.
-«Hein? Qu'est-ce que...?
Elle reçut un coup de pied dans le dos et chuta à terre. Elle se releva, et serrant les dents, se précipita pour l'attaquer, mais son poing passa au travers et elle reçut un coup de coude dans la nuque, mais avant qu'elle ne touche le sol, un pied vint la frapper dans l'abdomen. Elle roula par terre et leva la tête pour voir son adversaire qui la regardait en souriant. Elle n'eut cependant pas l'impression qu'il la narguait, simplement qu'il prenait plaisir au combat. Elle se releva et se remit en position, après avoir brièvement sautillé d'une jambe à l'autre. Elle courut vers le saïyen et leva le poing, prête à frapper. Mais au dernier moment, elle retint son coup et frappa le sol avec son pied de toutes ses forces, envoyant des morceaux de rocher tout autour d'elle.
-«Là!»
Pensa-t-elle, au moment où son esprit perçut l'impact d'un petit caillou. Elle frappa alors un endroit vide sur sa gauche, et le virtuellement vrai Sangoku réapparut avec le bras en position défensive pour stopper le coup, pendant que son image rémanente disparaissait. Puis, elle créa au bout de ses doigts de fins rayons de plasma, qu'elle jeta droit sur son adversaire, qui recula et ne fut blessé que superficiellement sur la poitrine. Mais virtuelle Gally décida de poursuivre l'assaut et le suivit, les doigts plasmatiques prêts à déchirer la chair de son adversaire. Cependant, à nouveau, elle ne frappa qu'une image rémanente. Alors que les morceaux de roche tombaient encore, le saïyen décida de ne pas contre-attaquer tout de suite et se contenta de s'éloigner. Il tendit une main et une boule d'énergie se développa au bout de celle-ci. Il la lâcha sur son ennemie qui écarquilla les yeux mais sauta rapidement sur le côté pour esquiver. Une énorme explosion eut lieu, et la cyborg fut soufflée et projetée au sol.

Quand la poussière retomba, elle regarda avec effarement l'étendue des dégâts.
-«Si j'avais été touchée, j'aurais été pulvérisée.»
Elle n'eut pas le temps de s'attarder sur cette pensée et encore moins de se relever qu'elle aperçut son ennemi au-dessus d'elle. Il rabattit son talon droit sur son visage. Mais roulant sur elle, l'attaque fracassa simplement le sol rocailleux, tandis que se tenant soudainement sur ses deux mains au sol, la femme à moitié mécanique fit tournoyer ses jambes et un pied vint atteindre l'homme à la gorge. Celui-ci s'étouffa, toussa et cracha, se tenant l'endroit où il avait été frappé. Virtuelle Gally dirigea la jointure d'une de ses mains vers lui, mais tandis que d'un bras il continuait de calmer la douleur, il leva l'autre et para l'assaut, avant de frapper son adversaire avec sa jambe au flan, la propulsant en arrière. Alors qu'il commençait à souffler, la femme prononça :
-«Hertzer Nadel.»
Il n'eut pas le temps de s'interroger sur ce que signifiait ses mots, car il sentit soudainement un picotement qui devint rapidement douloureux dans le bras qu'il venait d'utiliser pour se défendre, puis soudainement il sentit ses cubitus et radius exploser en leur milieu, avant que les muscles entourant ce point ne suivent également.
-«Guaaaaaaaaaaaaaaah!!»
Se tenant le moignon, et malgré la douleur, il n'en remarqua pas moins que son adversaire fonçait sur lui.
-«Merde!»
Il s'envola et, pour faire bonne mesure, lança un kikoha que virtuelle Gally esquiva au dernier moment, roulant au sol et se couvrant la tête à l'instant où celui-ci explosa.

Soufflant, grimaçant de douleur et se tenant son membre amputé, virtuel Sangoku observait son adversaire qui se relevait. Il n'en revenait pas qu'elle l'ait mis dans un tel état aussi rapidement.
-«Il plaisante pas, maître Kaïo, quand il me donne un partenaire d'entraînement.»
Puis à voix haute, il demanda :
-«Peuf... Peuf... C'est quoi cette technique...? Qu'est-ce que tu m'as fait...?»
La cyborg observait son ennemi qui, à son grand étonnement, ne retombait pas. Elle resta un moment silencieuse, avant de déclarer :
-«Mon art du combat s'appelle le Panzer Kunst. Cette technique est l'une des nombreuses attaques de cette école qui utilise des vibrations, et dont l'énergie kinétique fait exploser même les blindages les plus solides. Une fréquence explosive si tu veux.»
Gokû ne répondit rien, prenant un air concentré, avec un sourire à la fois inquiet et excité.
-«J'ai jamais entendu parler d'un truc pareil... Et normalement je devrais être plus coriace que n'importe quel blindage. Mais après tout, elle a dit qu'elle pouvait détruire des blindages, pas qu'elle ne pouvait pas s'attaquer à pire... En tout cas, j'ai intérêt à bien réfléchir avant de l'attaquer. Hé! Hé! Ce combat est excitant. Mais il faut que je fasse attention à ne pas mourir. Je ne sais pas ce qu'il se passerait si jamais je mourrais à nouveau et mes amis comptent sur moi pour affronter les saïyens qui vont arriver sur Terre dans quelques mois.»

De son côté, virtuelle Gally réfléchissait aussi.
-«Je ne sais pas comment il fait, alors qu'il est organique, mais en tout cas, il vole. Cet homme me paraît de plus en plus étrange mais, bizarrement, plus ça va et plus je me demande si c'est vraiment une illusion de Nova. Cela ne ressemble pas à son style. Et pourtant, je ne m'explique pas comment cet organique peut survivre à mes coups directs ou faire tout ce qu'il fait. Je suis un peu perdue... Oh et puis, peu importe! Il faut que je gagne ce combat, de toute façon. Voyons... Je n'ai pas d'arme pour l'attaquer à distance et mon plasma ne pourra pas l'atteindre d'aussi loin, sans qu'il ait le temps de fuir. Lui, en revanche, il pourra m'attaquer avec ses drôles d'attaques énergétiques, quand il aura repris son souffle. C'est mal parti. Je pourrais sauter, mais... Hmm... Ce nouveau corps que m'a donné Nova... Il a des possibilités que je ne connais probablement pas encore. ... Je ne sais pas si c'est possible, mais mon intuition me dit que cela devrait marcher... Et puis, autant essayer.»
La guerrière s'accroupit, levant légèrement les talons, et soudainement, ceux-ci s'éclairèrent. Utilisant le plasma qui sortait de ses pieds, elle se propulsa dans les airs en direction de Sangoku. L'attaque était rapide, mais le saïyen avait largement le temps de réagir. En voyant une attaque aussi directe, il se dit qu'il y avait anguille sous roche, et décida d'être prudent en l'arrêtant à distance et projeta un petit kikoha, pour ne pas dépenser trop d'énergie, au cas où elle trouverait un moyen d'esquiver.
-«Espérons que ça marche», pensa la femme.
Elle mit sa main en direction de la boule d'énergie et projeta du plasma. Quand ce dernier entra au contact de la boule de ki, celle-ci se dissout au point d'impact, avant de se diviser en deux, dont chacun fila sur chaque de ses côtés avant de poursuivre derrière elle et de s'écraser au sol.
-«Quoi?!» paniqua Sangoku, qui en catastrophe leva son seul poing pour l'abattre en direction de son adversaire, mais celle-ci stoppa soudainement le flux de plasma, et plutôt que de tenter d'esquiver ou d'arrêter le coup, elle accrocha ses deux mains au bras de son adversaire et se laissa emporter par son mouvement. Puis prenant appui sur son membre et le prenant comme axe pour pivoter tout son corps, elle lança son genou en direction de la tempe du disciple de la tortue. Ce coup désorienta complètement ce dernier, qui voyait des points de lumière. Pendant qu'il se remettait du choc, elle accrocha sa jambe à sa nuque et l'utilisa comme appui pour venir dans le dos du saïyen. S'accrochant avec une main à l'une des épaules de l'utilisateur de la danse de l'air, et levant les doigts de son autre main, elle fit apparaître au bout de chacun de ses doigts du plasma et abattit ces poignards nouvellement formés. L'élève de Kaïo fut transpercé de part en part à partir de son omoplate, et poussa un hurlement. Son cœur n'avait pas été touché, mais ses poumons si, et il cracha du sang. Réussissant à garder suffisamment de capacités de réflexion, il sentit que son ennemie s'apprêtait à bouger ses lames énergétiques vers son cœur, et il réagit juste à temps.
-«Kiaï!!»
Une énergie invisible se dispersa alors tout autour de lui, projetant virtuelle Gally.

La femme atterrit avec une pirouette, tandis que l'homme affaibli rejoignit aussi le sol, mais plus lentement et dans une trajectoire qui oscillait, tant qu'il devait forcer pour ne pas s'écraser. Il mit un genou à terre et cracha du sang à plusieurs reprises.
-«M... Merde... Je risque d'y rester... Il faut en finir... Mais problème... Elle a nettement l'avantage... Et elle n'a même pas l'air fatigué. Hé! Hé! Je suis vraiment dans un sale état... J'arrive à peine à rester conscient.»
Et en effet, elle avançait vers son adversaire. Elle avait un regard triste, comme si elle n'avait pas envie d'accomplir ce qu'elle allait faire. Cet homme était très affaibli. Mais si c'était une illusion de Nova, il fallait encore en finir. Elle avait déjà abattu froidement des illusions d'Idô, l'homme qui l'avait recueilli. Son regard se durcit.
-«Je crois qu'elle compte en finir. ... Le kaïoken... Si je dois réussir à le maîtriser, ce sera maintenant ou jamais. Concentrons-nous.»
Il se leva avec difficulté, vacillant, mais réussissant à tenir sur ses deux pieds. Elle se mit à courir dans sa direction, prête à l'achever. Il ferma les yeux et se concentra. Il l'entendait venir vers lui. Elle se demandait s'il avait accepté son sort. Pourvu que cela fût une illusion de Nova. Une larme s'écoula par l'un des yeux de la guerrière pourtant si déterminée. Quand elle en aurait fini avec ce combat, elle tuerait Nova de nouveau et s'assurerait qu'il ne reviendrait plus. Il la sentait de plus en plus proche. Plus qu'un ou deux mètres. Il rouvrit les yeux, décidé.
-«Kaïoken!!»
Une aura rouge l'entoura et sa vitesse se décupla soudainement sous les yeux écarquillés de la cyborg. Quand le coup de pied partit, elle ne le vit que lorsque son corps éclata en deux, ses jambes et son torse se séparant.
-«J'ai... J'ai réussi...», se dit virtuel Sangoku, le sourire aux lèvres.
Il entendit un bruit sourd et un roulement, et un autre bruit plus affirmé et bref. Cette différence de sonorité l'intrigua. Quand il se retourna, il vit virtuelle Gally, qui s'était réceptionnée, puis projetée d'une main, son autre poing levé avec son seul buste, le regard furieux et déterminé, mais redoublant de larmes.
-«Im... Impossible!
- Hertzer Haoen!»
La paume de la guerrière vint percuter son torse, et il recula de quelques pas, alors qu'elle retomba plus loin, derrière lui. Il se tint la poitrine et soudainement hurla de façon inhumaine alors que sa cage thoracique explosait. Puis, le cri s'interrompit, il vacilla et finalement s'écroula.
Virtuel Gally à terre, les yeux fermés et les dents serrées.
-«Aller! Saleté d'illusion! Arrête-toi! Je vais te tuer, Nov...»
Le désert disparut en emportant ses mots et la salle virtuelle redevint normale.

Dans la salle des commandes, Krilin commenta :
-«Sacrée combattante que cette Gally! Si on ne tient pas compte de la puissance pure, elle est probablement la meilleure combattante que j'aie vu.»
-«Effectivement. Sa technique a l'air très efficace, sans être aussi extrême que ces magiciens ou ces manipulateurs de matière.» dit Yamcha en hochant la tête.
-«Qu'en penses-tu, Sang...»
Krilin interrompit sa phrase lorsqu'il vit l'expression de son meilleur ami. Celle-ci semblait changer toutes les cinq secondes. Elle passait de l'excitation, à l'étonnement, à la réflexion, puis à la frustration, et il recommençait soudainement à être excité, puis réflexif, puis frustré. Il serrait les lèvres, puis les desserrait, et ouvrait la bouche. Il haussait un sourcil, puis un autre, puis les deux puis les fronçait. Ses yeux brillaient, s'assombrissaient. Il hochait parfois la tête, à gauche, à droite, en bas, en arrière. Il gardait les bras croisés, mais son buste se déplaçait au gré des mouvements de ses jambes que le saïyen ne semblait pas pouvoir garder en place, s'appuyant sur l'une, puis sur l'autre, tapant d'un pied, puis d'un autre. Remarquant aussi le manège, Yamcha demanda :
-«Euh... Ca va, Sangoku...?»
Soudainement, celui-ci stabilisa ses jambes, jeta sa tête en arrière et, prenant une mine contrariée, presque comme s'il allait pleurer, il gémit :
-«Pourquoi faut-il que je sois aussi fort...?»
De grosses gouttes de sueur apparurent derrière les crânes de ses deux amis, consternés.
-«Quoi...?»
Sans répondre, il laissa tomber ses bras le long de son corps, ainsi que sa tête devant lui, alors que ses épaules s'affaissèrent. Et il sortit de la pièce.
-«Qu... Qu'est-ce qui lui prends...?»
-«Je crois qu'il aimerait bien se battre contre cette Gally, mais vu qu'elle n'est pas assez puissante...» répondit le meilleur ami du saïyen à l'ancien voleur du désert.

Le lendemain à Kame House, Krilin, C-18, Tortue Géniale et Maron finissaient de manger le poisson cuisiné par le père de famille, que lui et son épouse avaient attrapé. L'homme discutait avec son maître des combats virtuels qu'il avait vu la veille. Ce dernier commenta :
-«Hmm... C'est une étrange technique... L'énergie kinétique? J'imagine bien comment on peut faire émettre des vibrations avec des coups, mais au point d'en faire une arme aussi efficace... Je n'ai jamais entendu parler d'une chose pareille, et je ne vois pas vraiment comment le mettre en pratique.»
-«C'est peut-être parce que c'est une cyborg. C'est peut-être parce que j'ai des parties métalliques que je ressens ça, mais je pense que le métal doit faciliter la transmission d'une fréquence, et si on l'associe à une bonne technique, on doit pouvoir l'utiliser comme une attaque.»
Le maître et son disciple furent surpris de l'intervention de la femme, qui se mêlait peu à ce genre de conversation, d'ordinaire. Mais avant de pouvoir poursuivre, Sangoku apparut soudainement dans la salle.
-«Krilin! Je vais faire un combat contre Gally! Puisque c'est toi qui l'a découverte, j'ai pensé que tu voudrais voir ça!»
-«Hein? Mais, même avec sa technique, elle ne pourra pas te...»
-«Je vais modifier quelques trucs. On y va? Yamcha et Végéta sont déjà à la salle de commandes et attendent!»
Le saïyen parlait de façon très excitée.
-«Euh... D... D'accord.»
Le meilleur ami du petit homme allait mettre sa main sur son épaule, quand l'épouse de ce dernier parla :
-«Je viens aussi.»
- Tu es intéressée?» demanda Sangoku d'un air surpris.
-«Krilin m'a parlé de cette Gally. C'est une cyborg, il paraît. Je pourrais peut-être apprendre quelque chose de ses techniques.»
-«Oh! J'ignorais que tu voulais devenir plus forte!»
Sans répondre au condisciple de son mari, elle se tourna vers le maître des tortues.
-«Je vous confie Maron.»
-«Encore?!»
-«Si vous regardez une émission ne serait-ce que vaguement érotique, je vous brise les deux rotules.» énonça-t-elle calmement mais froidement.
-«O... Ok...»
Elle posa une main sur l'épaule du saïyen et les trois combattants disparurent.

Ils réapparurent dans la salle des commandes où le silence entre le mari et l'ex de Bulma se faisait tellement pesant qu'on pouvait se demander si la salle n'avait pas une nouvelle fonction gravitationnelle. Yamcha se tourna vers ses trois amis :
-«Ah! Vous voilà!»
-«Je suis curieux de voir quel est cet adversaire que tu veux tant affronter, alors qu'elle est plus faible que toi, Carot.»
-«J'imagine que tu vas augmenter sa puissance, Sangoku?» demanda Krilin.
-«Seulement sa vitesse.»
-«Quoi??» s'exclama Végéta.
-«J'admets qu'elle a une technique qui permet probablement de t'atteindre peu importe ta puissance, mais si tu n'augmentes pas aussi sa résistance, un seul de tes coups de poings pourrait la tuer.» dit le mari de C-18.
-«Oui, mais j'ai bien réfléchi, et je vais la programmer pour qu'elle se rappelle de son combat d'hier contre ma version virtuelle. Je ne voudrais pas avoir l'avantage de connaître son style, alors qu'elle ne connaîtrait rien du mien. Mais comme au niveau technique, elle m'est clairement supérieure, j'essaie d'équilibrer au mieux notre combat. On a tous vu, hier, qu'une fois qu'elle s'est habituée à mon style de combat, aucun coup de mon double virtuel n'a porté sur elle. Je pense qu'à vitesse égale, j'aurais maintenant beaucoup de mal à la toucher. Et puis, je ne voudrais pas trop modifier ses capacités, car j'ai envie d'avoir vraiment la sensation de me battre contre elle. Alors soit j'augmente sa résistance, soit j'augmente sa vitesse. Vu que sa technique semble plutôt tirer avantage de la vitesse, je préfère augmenter celle-ci. Elle sera probablement un peu plus rapide que moi, je pense, pour compenser le fait que je pourrais probablement la tuer d'un seul coup si je la touche.
-«Hein?! Plus rapide, carrément?! Mais c'est pas un peu dangereux? Si elle touche une fois un de tes points vitaux, elle pourrait aussi te tuer d'un seul coup!»
-«Ne t'en fais pas, Yamcha, j'y ai bien réfléchi... Ce sera peut-être un combat qui se terminera sur un seul coup décisif, mais je pense que d'essayer de l'atteindre et d'esquiver ses mouvements fera un bon entraînement. Cela me permettra aussi de bien étudier sa technique. J'ai beaucoup de choses à apprendre d'elle, mais la puissance pure n'en fait pas partie.»
-«Je suis curieux de voir quel genre de pouvoir a cette combattante pour qu'elle puisse t'atteindre sans être plus forte. Ce n'est pas un pouvoir magique, d'après ce que j'ai entendu.»
-«Ce n'est même pas un pouvoir à proprement parler, Végéta. C'est une vraie technique de combat.»
-«Je ne vois pas bien quel genre de technique pourrait permettre de compenser une énorme différence de puissance.»
-«Tu verras.»
-«Plutôt que de tergiverser, si tu lançais le combat?» demanda C-18.
Le saïyen sourit et pianota alors sur le panneau de commandes. Il posa un senzu sur celui-ci.
-«Pour me le donner à la fin du combat, si je ne suis plus en état.»
-«Quoi? Tu penses que cela en arrivera à ce point?» demanda Végéta, étonné.
-«Je ne sais pas.»
-«Tu ne penses pas qu'il vaudrait mieux le prendre avec toi?» suggéra Yamcha.
Son interlocuteur secoua la tête.
-«Non. Je ne veux pas truquer le combat... Plus qu'il ne l'est déjà.»
Sur ces mots, il alla dans la salle virtuelle.

Le même désert apparut encore une fois autour cette fois du vrai Sangoku. Virtuelle Gally se composa également en face de lui.
-«Encore lui? Nova! Qu'est-ce que cela signifie!? Tu essaies de m'enfermer dans une boucle??»
-«Attends, Gally.»
La susnommée se tourna vers son futur adversaire
-«Tu connais mon nom, cette fois?»
-«Oui, et mon nom est Sangoku. Ecoute, je ne sais pas qui est ce Nova, mais je t'assure que je ne travaille pas pour lui.»
La cyborg le regarda d'un air méfiant.
-«On est dans une salle de réalité virtuelle...»
-«Exactement le genre de chose que ferait Nova.»
-«Mais... Ce n'est pas lui qui l'a construite. C'est mon amie, Bulma. Cette salle a été faite afin de simuler des combats ou de permettre à des combattants réels d'affronter des guerriers virtuels. Hier, tu t'es battue contre une version virtuelle plus jeune de moi.»
Elle fronça les sourcils.
-«Et pourquoi je me retrouve dans sa petite salle de jeu?»
-«Hum... C'est parce que tu es une combattante virtuelle...»
-«Quoi?! Qu'est-ce que tu racontes?? Je me souviens parfaitement de qui je suis et je suis bien réelle! C'est encore un de ces petits jeux psychologiques malsains de Nova!»
-«Non, attends! Je t'assure que c'est vrai! Tu existes bel et bien dans un autre univers et ces souvenirs appartiennent à la Gally réelle, mais c'est la salle qui a créé une copie d'elle dans cette salle.»
-«Qu'est-ce que c'est que cette histoire? J'existe dans un autre univers?»
-«Euh... Je suis pas le mieux placé pour t'expliquer... Mais cette salle peut créer des gens que l'on n'a jamais rencontrés et qui existent dans d'autres univers.»
-«Et tu espères me faire croire que toi, tu es réel? Avec les pouvoirs que tu as, alors que tu es organique. À moins que ta version virtuelle n'ait été améliorée.»
-«Oh non! Au contraire, je suis bien plus fort que ça maintenant. Et je suis peut-être organique, mais je ne suis pas tout à fait humain.»
Voyant qu'elle le regardait de façon dubitative, il reprit.
-«Ecoute, quand je t'ai vue te battre hier, cela m'a donné énormément envie de me battre contre toi, pour de vrai. Malheureusement, je ne peux pas venir rencontrer la vraie Gally dans ton univers, alors je ne peux que t'affronter, toi, dans cette salle.»
-«Je... J'ai du mal à te croire... D'un autre côté, j'ai l'impression que la possibilité que je sois virtuelle devrait me troubler, et pourtant, je ne ressens rien par rapport à ça.»
-«C'est parce que j'ai demandé à l'ordinateur de te garder stable.»
-«Et pourquoi tu me raconterais tout ça...?»
-«Parce que j'avais envie de t'affronter à terrain équitable. Je t'ai vue te battre. Il serait injuste que je t'affrontes sans que tu te souviennes de mes techniques. Tu es une trop bonne combattante pour que je gâche ce combat!»

Gally le fixa. Puis, soudainement éclata d'un rire honnête.
-«Je ne sais pas si c'est vrai ou si c'est un autre jeu de Nova, mais au final, peu importe, dans les deux cas, je dois t'affronter et te battre! Très bien!»
Elle sourit et se mit en position de combat.
-«Cela dit, tu dois savoir que je suis devenu beaucoup plus fort que la version plus jeune de moi que tu as affrontée. Si je te touche, je te tuerais sans doute d'un seul coup.
- Ah oui? Vraiment?» répondit-elle sans avoir l'air de franchement y croire.
Sangoku sourit, leva les poings au niveau de sa taille et poussa un cri. Son corps s'illumina alors, et l'air fut propulsé violemment loin de lui, emportant avec lui un tas de gravats qu'il arracha au sol. Des éclairs apparurent autour de son corps, ses cheveux se dressèrent en se colorant d'or, et ses yeux virèrent à l'émeraude, tandis que ceux de son opposante s'écarquillèrent.
-«Oui, vraiment.»
-«Qu'est-ce que... c'est que ce... cette transformation...?»
-«Transformation, c'est le bon mot. Je te l'ai dit, je ne suis pas tout à fait humain. Ecoute, si tu décides d'encaisser un de mes coups, le combat risque d'être trop rapide. Ce serait dommage, car je sais que si tu y vas à fond, je vais avoir du mal à te toucher.»
-«Ne te vante pas trop. Je peux aussi facilement te tuer. Tu as vu mon combat contre ton double, non?» dit-elle en reprenant sa contenance.
Sangoku se contenta de sourire.

Virtuelle Gally se précipita soudainement sur son ennemi. Celui-ci voyant une attaque aussi directe se demanda ce qu'elle cherchait à faire. Il attendit le tout dernier moment pour frapper, quand son adversaire était suffisamment proche pour ne pas réussir à attraper son bras. Cependant, avant qu'elle ne se fasse toucher, elle se retourna soudainement et le poing frappa le vide. Elle tapa le sol et d'un saut périlleux arrière percuta le front de Sangoku avec son genou. Cependant, à l'étonnement de la cyborg, ce dernier ne réagit pas au coup. Il leva son autre poing en direction de son ennemie et projeta un kiai avec, ce qui propulsa la femme en arrière, qui roula à terre avant de se relever.
-«Je t'ai dit que j'étais beaucoup plus fort qu'avant. Essayer de me frapper avec un coup aussi normal ne servira à rien.»
D'abord consternée, elle reprit son calme.
-«Je n'étais pas vraiment sérieuse. C'était un coup d'avertissement, pour te faire comprendre que je pouvais facilement te toucher. Mais je ne m'attendais tout de même pas à ce que tu ne bouges pas du tout...»
Le saïyen se rendit compte qu'effectivement, si elle avait utilisé sa technique, le coup aurait pu être fatal. Il sourit.
-«Eh bien considérons cela comme un avertissement pour tous les deux.»

Les deux adversaires se remirent en position de combat, prenant un air sérieux et foncèrent l'un sur l'autre en même temps. Ils se lancèrent dans une série d'échanges de coups de poings et de manchettes. Virtuelle Gally déviait chacun des coups du saïyen, rendant ainsi caduque leur puissance destructrice. Mais de son côté, celui-ci avait bien pu observer son adversaire, et même s'il avait un peu plus de mal à suivre, il déviait aussi à sa propre façon les coups moins puissants mais bien plus redoutables de la cyborg. Il reculait cependant peu à peu, alors il leva un pied et le projeta latéralement vers les jambes de la femme. Mais plutôt que de se sentir la heurter, il la sentit glisser comme si elle se soulevait grâce à la traction de son coup sans en ressentir le choc. Pivotant sur un axe situé légèrement entre sa taille et la jambe de Sangoku, l'Ange de la Mort se retrouva bientôt la tête en bas et balança un coup de pied en direction de la tempe de son opposant. Il para avec son bras et allait la frapper de son autre poing, mais elle avait déjà ses deux mains au sol et en profita pour se propulser en l'air, esquivant son attaquant. Il s'envola alors, se retrouvant dans son dos et prêt à lui porter un coup. Cependant, elle tendit ses jambes vers l'arrière et, accrochant ses pieds derrière les genoux du combattant, elle utilisa cet appui pour faire retomber son corps qui, lancé par l'élan, continua de tourner jusqu'à la mettre derrière lui. Elle posa une main sur son épaule et comme contre le double virtuel du saïyen, elle se prépara à le transpercer avec des rayons plasmiques. Mais comme lors de cet affrontement, avec cependant une peu plus d'avance, l'élève de l'école de la tortue poussa un kiaï qui repoussa son ennemie. Malgré cela, celle-ci n'abandonna pas, et elle s'accrocha avec ses pieds sous les aisselles de son adversaire tentant de rapprocher à nouveau ses lames de celui-ci. Mais il passa une main par-dessus son épaule et propulsa un kikoha, qu'elle dut parer avec son plasma pour ne pas finir en morceaux. Puis ce fut au tour de l'homme de pivoter vers le haut, faisant perdre à la femme son appui sous ses bras, et de tenter de mettre un coup de pied au visage de celle-ci. Cependant, elle mit devant elle ses mains desquelles sortait du plasma. Réagissant à temps, Sangoku retint son coup et recula sa jambe avant de se la faire trancher. Alors qu'elle retombait, virtuelle Gally tournoya sur elle même avant de tendre ses pieds et de les accrocher aux épaules de son adversaire. Avec l'élan obtenu par son tournoiement, elle se retrouva alors de nouveau au-dessus de lui, à genoux sur son dos. Il réagit rapidement et se tourna sur lui-même vers la droite, lançant un poing qu'elle dévia. Elle projeta elle-même un coup, qu'il esquiva. La valse aérienne se poursuivit un moment, la cyborg ne lâchant pas l'affaire, se débrouillant pour s'accrocher au saïyen, chaque fois qu'il tentait de s'éloigner, ou s'appuyant sur lui pour porter ses coups.

Finalement, le mari de Chichi décida que le mieux était d'atterrir, et il se laissa donc tomber en continuant de dévier les coups de son opposante. Une fois arrivé au sol, il frappa celui-ci violemment afin de propulser de la roche qui gênerait suffisamment son ennemie afin qu'il puisse en profiter pour s'éloigner et reprendre son souffle, sans qu'elle ne puisse le suivre immédiatement.
-«Fiu! J'en reviens pas! Je peux voler et toi non, et pourtant, tu me donnes du fil à retordre dans les combats aériens.»
-«Le Panzer Kunst a aussi été conçu pour se battre en gravité zéro où il est difficile de trouver appui pour ses coups ou pour esquiver. Il a fallu un peu adapter, puisque je ressens les effets de la gravité et toi non, mais la résistance de l'air limite également les effets de recul.»
-«Je vois...»
-«En tout cas, je vois que tu arrives bien mieux à éviter mes coups.»
L'homme sourit.

Dans la salle des commandes, Végéta commenta :
-«Tsss! Elle a effectivement d'excellents mouvements, mais cela ne devrait pas poser tant de problèmes à Carot. Il est clair à voir cet échange que la seule chose qu'il y a à craindre d'elle, ce sont ses jets de plasma. Je ne comprends pas pourquoi Carot perd autant de temps à esquiver et dévier ses coups, plutôt que d'encaisser ou en attraper un au vol, et la détruire instantanément.»
-«Ses coups manquent certes de puissance de frappe, mais crois-moi, elle a les moyens de le tuer sans son plasma. Elle n'a pas encore pu placer ses attaques, car Sangoku a justement pris bien soin de les empêcher de porter.»
L'ancien prince se contenta d'accueillir cette réponse de Krilin par du silence.

Alors que les deux guerriers se faisaient face sans prononcer une parole, toujours en position de combat. La virtuelle fonça sur le réel. Elle lança plusieurs coups de paume à grande vitesse. L'homme dévia chacun des coups comme il pouvait, mais elle avait redoublé de vitesse et il ne parvenait pas à répliquer.
-«Il fallait s'y attendre. Je l'ai réglée pour qu'elle ait une vitesse comparable à celle que j'ai dans ma troisième forme de super saïyen, pensa l'homme. Elle en gardait encore forcément sous le coude et n'est bien sûr pas encore à fond. Mais il vaudrait mieux éviter de me transformer trop vite, pour ne pas consommer toute mon énergie. Face à elle, ce serait catastrophique. Mais si ça continue, je n'aurai pas le choix.»
Voyant une ouverture, il interrompit ses pensées. Un des coups de virtuelle Gally fut dévié en direction de son autre bras pour la gêner dans ses mouvements, l'homme prenant bien exemple sur les mouvements passés de son adversaire, avant de lancer son propre poing gauche sur le visage de celle-ci. Cependant, elle recula soudainement, avant d'obliquer quasi immédiatement son corps vers le bas, en avant et de côté, passant à gauche du petit-fils de Sangohan, sur son côté vulnérable, ayant le poing gauche levé droit devant lui.
-«M... Merde!» pensa-t-il, au moment où elle remontait vers son visage, la paume en avant.
Il replia rapidement son bras pour parer le coup. Durant une fraction de seconde, il ne sentit rien, mais soudainement la douleur des os de son avant-bras se briser se propagea, avant que la chair elle-même n'explose. Il retint un hurlement de douleur et se recula. Il avait perdu un bras, comme son double virtuel la veille.

Parmi les spectateurs, le mari de Bulma eut l'air stupéfié, décroisant un peu ses bras et écarquillant les yeux. C-18 réagit moins vivement, mais sa surprise fut également visible, même si son mari lui en avait déjà parlé.
-«Qu'est-ce... Qu'est-ce qu'il s'est passé...?!»
-«C'est la technique dont Krilin te parlait tout à l'heure, Végéta. Elle utilise une technique qui permet de propager des ondes dans le corps et qui provoque la destruction de celui-ci, peu importe sa résistance.»
-«C'est... Je... Je n'ai jamais vu ça de ma vie...»

Pendant ce temps, dans le désert virtuel, la brune commenta :
-«Vu que tu es organique, tu vas avoir du mal à te battre avec un bras en moins...»
- Ne t'en fais pas pour moi.» répondit-il en souriant douloureusement.
-«Tu es en train de perdre du sang.»
Sans rien dire, l'amputé utilisa sa seule main pour cautériser la plaie béante avec un peu d'énergie. La femme haussa un sourcil. Après un silence, elle déclara :
-«Il est temps d'en finir.»
Sur ces mots, elle parcourut rapidement la distance qui la séparait de son adversaire. Elle lança une paume vers la poitrine de celui, mais il dévia le coup. Profitant de l'ouverture offerte par le bras disparu du saïyen, elle pensa le frapper en plein cœur, avec son prochain coup de son autre main, mais elle dut arrêter son mouvement pour esquiver un pied lancé vers son menton. Elle glissa alors de côté, pour retomber vers le bas, avant de remonter à nouveau vers le torse de son ennemi. Cette fois-ci, ce dernier ne put réagir et se prit le coup de paume en pleine poitrine. Il recula, chavira, cracha du sang avec une expression douloureuse. Puis il se reprit et garda son équilibre, avant de regarder son adversaire avec un sourire en coin, du sang coulant malgré tout de la commissure de ses lèvres. Virtuelle Gally écarquilla les yeux.
-«Quoi...? Qu'est-ce que...?»
-«Hé! Hé! Je n'étais pas sûr... Mais ça marche.»
-«Qu'est-ce que tu as fait...?»
-«En regardant ton combat d'hier et en comprenant ta technique, j'ai commencé à réfléchir à un moyen de la contrer. Comme il s'agit de vibrations, je me suis dit qu'en faisant résonner le ki dans mon corps, je pourrais contrer ces vibrations. Mais il fallait d'abord que je les ressente, ces vibrations, avant de pouvoir mettre cette théorie à l'essai. C'est pour ça que j'ai dû sacrifier mon bras.» dit-il en montrant son moignon.
-«Tu as... sacrifié ton bras volontairement...? Qu'un cyborg fasse ça, ce n'est pas surprenant. Mais pourquoi un organique ferait une chose pareille...?»
-«Ne t'en fais pas pour moi. J'ai un médicament très efficace qui fera repousser mon bras à la fin de ce combat. En tout cas, je suis content de voir que ma tactique marche... Pas aussi bien que je l'espérais, car c'était plus difficile que je ne le croyais de faire vibrer mon ki comme il le faut. Et ton coup était très douloureux, mais tu ne pourras pas me tuer avec un seul coup, maintenant.»
-«Si cela n'avait pas marché, tu te rends compte que tu serais mort...? C'est un pari risqué pour un combat sans enjeu pour toi...»
-«Hé! Hé! C'est vrai, mais ce combat est vraiment trop stimulant.»

-«En si peu de temps, il a réussi à trouver le moyen de contrer cette technique bizarre...» souffla Végéta.
-«Vous croyez que cela veut dire qu'il va pouvoir apprendre le Panzer Kunst...?» s'interrogea Yamcha.
-«Je ne pense pas.»
Ils se retournèrent vers C-18, étonnés qu'elle intervienne. Krilin se rappela sa conversation au dîner et attendit que sa femme éclaircisse encore.
-«Je ne peux pas très bien l'expliquer. Je le ressens simplement, en tant que cyborg. Ce genre de fréquence qu'elle utilise pour attaquer, je pense qu'on ne peut l'obtenir qu'avec du métal, pas avec un corps organique. Sangoku peut contrer l'attaque avec du ki, mais je ne crois pas qu'il pourrait transmettre cette fréquence à un autre corps. On peut diriger un kikoha depuis l'extérieur, changer sa direction. Mais le degré de concentration qu'il faudrait pour donner une telle fréquence à du ki en dehors de son corps, est probablement trop important pour être applicable en combat. Gally peut simplement transmettre la fréquence qu'elle produit dans ses parties mécaniques. C'est déjà difficile à maîtriser en soit, je pense, mais ce n'est pas possible de faire une telle chose avec un corps organique. Et la vibration du ki se disperserait bien trop vite, à mon avis.»
-«Tu peux le faire, toi?» demanda Végéta d'un air sérieux.
La blonde resta un instant silencieuse, puis répondit.
-«Non, mon corps est majoritairement organique. La quantité de métal n'est pas assez grande. Et j'utilise une forme d'énergie similaire aux kikoha.»
-«Je vois.» répondit-il simplement en se retournant pour suivre la suite du combat.

-«J'ai d'autres techniques mortelles pour toi, au cas où tu l'aurais oublié.»
Sur ces mots, la cyborg fit apparaître des rayons de plasma au bout de ses doigts.
-«Et moi, je ne suis pas à fond.»
Ce disant, Sangoku poussa un cri et fit exploser son énergie, ses cheveux se mirent à grandir et ses sourcils disparurent.
-«Tu... Qu'est-ce que... Tu n'es vraiment pas humain...?»
-«Je te l'ai déjà dit, non?»
Au moment de finir ses paroles, il lança un kikoha sur son ennemie. Celle-ci esquiva, mais fut projetée par l'explosion, roulant sur elle-même. Au moment de se lever, elle se rendit compte que l'homme était dans son dos. La jambe de ce dernier partit vers elle. Elle s'écarta, sauta et lança son propre genou vers son adversaire, qui évita, mais elle déplia alors sa jambe, faisant apparaître du plasma au bout de son pied. Il se baissa, laissant le coup passer par-dessus lui, et projeta son poing vers le dos de la combattante. Dans cette position, même virtuelle Gally ne pouvait esquiver efficacement. Elle réussit cependant à ramener un de ses bras en arrière, se le faisant broyer instantanément, mais profitant du choc pour reculer et reprendre pied. D'une pirouette, elle prit de la distance.
-«Nous voilà à égalité.» déclara Sangoku en indiquant son bras perdu.
-«La différence, c'est que je n'en ressens pas la douleur.»
-«Ne t'en fais pas pour moi.»
-«Tu es étonnant. Si on exclut tes attaques énergétiques et ton illusion d'optique, ton style est très simple, mais on voit que tu es très expérimenté en combat. Tes mouvements vont à l'essentiel, rien d'inutile et aucune fioriture. Mais en même temps, c'est trop simple. Tes coups visent juste, mais ils n'ont aucune subtilité. Normalement, cela te désavantagerait face à moi, malgré ta puissance. Mais tu t'es bien adapté à mon style, même si tu conserves ta simplicité.»
-«C'est le style que m'ont appris mon grand-père et mon maître Tortue Géniale, de lécole de la tortue. Il n'y a jamais eu d'apprentissage de techniques élaborées. Il s'agissait avant tout de faire travailler son corps, d'apprendre à le maîtriser, le connaître, ainsi que ses limites, et les dépasser. Les techniques plus particulières comme le kaméhaméha et la transposition, je les ai apprises sur le tas en observant Tortue Géniale.»
-«L'école de la tortue, hein? Intéressant. La tortue est un animal qui se replie sur lui-même. C'est un nom bien choisi pour un style qui se tourne avant tout vers soi.»
-«Hmm... Je n'avais jamais réfléchi à ça. Tu considères peut-être que c'est un style trop simple, mais pourtant, même si j'ai eu d'autres maîtres par la suite, c'est cette base qui m'influence le plus, et cela m'a toujours servi face à des adversaires n'ayant jamais appris ce style. J'ai pourtant eu des ennemis avec des techniques et des capacités tordues. Mais je dois dire que tu es celle qui me demande le plus d'effort pour essayer de m'adapter à toi.»
-«Mon style est l'inverse du tien. Il se tourne vers l'adversaire. Comment annihiler ses attaques, sa technique, comment les rendre inefficaces, mais aussi comment détruire mon ennemi le plus efficacement possible. C'est une technique faite pour tuer.»
-«Eh bien, nous allons voir si tu parviens à détruire toutes mes attaques.»
-«Je dirais que pour l'instant je me débrouille.»
-«Ce n'est pas comme si tu avais réussi à me toucher si souvent que ça, non plus, et je t'ai aussi touchée.»
-«Vrai.»

Les deux guerriers se remirent en position de combat, puis foncèrent l'un sur l'autre. Sangoku lança son poing, que virtuelle Gally dévia d'un revers de la main, faisant apparaître en même temps au bout de ses doigts des filets de plasma, les dirigeant vers le visage de son adversaire. Ce dernier pencha la tête et n'eut que quelques égratignures à la joue. Il leva sa jambe pour frapper la cyborg, mais celle-ci fit une pirouette avant et dirigea un coup de pied latéral droit sur la tête du saïyen qui se baissa pour esquiver. Il voulut envoyer son poing droit sur le flanc de la femme, mais voyant qu'elle s'apprêtait à faire de même avec du plasma, il préféra dévier son coup qui lui érafla tout de même l'abdomen. Cependant, bien que le gaz bouillant ne put l'atteindre, la guerrière put le toucher avec sa paume et il sentir alors des vibrations se propager dans son corps. Encore une fois, il contra du mieux qu'il put en faisant osciller le ki dans son corps, mais il ressentit malgré tout les effets et cracha du sang. Il prit immédiatement de la distance en lançant un kikoha qui fut dispersé par un coup de pied plasmique. L'experte en Panzer Kunst ratterrit et se relança à l'assaut sans attendre. Les deux combattants s'échangèrent des coups, pour la plupart déviés ou esquivés. Mais Sangoku était sans cesse égratigné par le plasma de la cyborg, et surtout il commençait à être bien essoufflé et avait de plus en plus de mal à suivre les mouvements acrobatiques et imprévisibles de la femme.»
-«Je pourrais m'envoler, mais je n'ai aucune assurance que le résultat sera meilleure que tout à l'heure.»
Soudainement, virtuelle Yoko porta un coup qu'il ne vit pas venir. Il tenta d'esquiver, mais les griffes plasmiques lui traversèrent l'épaule du côté de son bras manquant. La cyborg posa aussi sa paume et des vibrations se dispersèrent encore dans le corps du saïyen, qui régurgita du sang en grande quantité.

Étrangement, elle le laissa reculer et reprendre son souffle.
-«Tu es à bout de souffle. Il vaut mieux arrêter...»
-«Peuf... Ne... Ne t'en fais pas pour moi... J'aime me battre contre toi.»
-«Je te préviens que je n'ai pas l'intention de t'épargner.»
-«J'y compte bien... Peuf...»
Puis, dans sa tête, il poursuivit :
-«Je ne vais pas pouvoir tenir encore très longtemps la troisième forme du super saïyen... Je n'ai plus le choix. Je vais donner tout ce que je peux dans un gigantesque kaméhaméha. Je ne pourrai pas le charger au maximum, car ça m'étonnerait qu'elle attende sagement, mais j'ai juste besoin d'assez de puissance et de rayon d'action pour ne pas qu'elle puisse juste trancher mon attaque.»
Il ramena son seul bras vers lui et commença à concentrer son énergie.
-«Ka... Mé...»
-«Qu'est-ce que tu...?»
-«Ha... Mé...»
Comprenant le potentiel danger en le voyant charger du ki, elle se précipita sur lui, mais ne frappa que de l'air.
-«Merde! Encore cette technique!»
-«Ha!!!!»
Elle se retourna et vit que Sangoku était derrière elle, suffisamment loin pour éviter une éventuelle contre-attaque immédiate de virtuelle Gally, mais pas trop pour ne pas qu'elle esquive la vague d'énergie. Elle écarquilla les yeux en voyant l'énorme boule énergétique se précipiter sur elle. Son pur instinct de guerrière la fit réagir et faire une variante de ce que son double réel ferait elle-même d'instinct plus tard dans son propre univers : Avançant la main, elle propulsa du plasma et y appliqua son Hertzer Haoen, faisant ainsi vibrer son plasma et le transformant en Plasma Soliton, une sorte de dôme, contre lequel l'énergie vibrait avant de glisser dessus à mesure qu'elle le touchait.
-«M... Merde! Je... J'avais pas prévu qu'elle puisse faire une chose pareille.»
En pensant cela, ayant conscience que de toute façon, il perdrait sans doute sa transformation quasi immédiatement après cette attaque, Sangoku intensifia même la puissance, espérant que la cyborg finisse par lâcher. Et effectivement, celle-ci avait du mal à maintenir son Plasma Soliton. Alors que le saïyen luttait pour maintenir l'assaut, il se sentit peu à peu faiblir, et l'attaque diminua d'intensité, jusqu'à ce que la brune put enfin se précipiter sur un super saïyen épuisé. Passant par en-dessous, elle dirigea ses griffes plasmiques sur son visage, et bien qu'il se recula, ses yeux furent malgré tout brûlés, le rendant aveugle, et il sentit encore une vibration parcourir son corps alors qu'une paume lui touchait la poitrine. Il fut projeté en arrière en crachant encore du sang, et perdit sa transformation. Chancelant, il se maintint malgré tout debout.

Dans la salle des commandes, Krilin et Yamcha paniquèrent.
-«Merde! Il va se faire tuer! Pourquoi il ne demande pas d'arrêter le combat!»
Alors qu'ils allaient essayer d'ouvrir la porter pour interrompre la bataille, Végéta les en empêcha.
-«S'il n'a pas annulé la séance, c'est qu'il est encore combatif. Ne lui gâchez pas son combat.»
-«Mais...»
-«Carot a envie de faire ce combat et je le comprends. Alors tenez-vous tranquille!»
Se regardant l'un l'autre, Krilin et Yamcha regardèrent C-18, espérant peut-être de l'aide de la part de celle-ci, mais elle se contentait de regarder l'écran. De mauvais gré, ils décidèrent de continuer à regarder le combat, inquiets.

Dans le désert, Sangoku, tremblotant, tenait debout uniquement par la force de sa volonté.
-«M... Merde... Je crois que je n'ai jamais été dans un tel état, sauf peut-être quand je suis mort contre Raditz. Hé! Ça en dit long... Je n'ai plus d'énergie. Mais ce n'est pas une question de puissance. Cela n'a jamais été une question de puissance face à elle. Il faut que je trouve autre chose. Elle a parlé de la simplicité de ma technique... Que celle-ci ne pouvait rien contre son propre style... Mais peut-être serait-ce mieux de revenir à la simplicité, à la base.»
Se remettant en position de combat, et contrôlant les tremblements de ses muscles, le disciple de l'école de la tortue calma son esprit et sa respiration, à l'écoute de son environnement, sentant le léger vent virtuel passer sur la peau recouvrant ses muscles meurtris, et à travers la plante de ses pieds, les vibrations du sol, tentant de sentir les pas de son adversaire. Celle-ci voyant la détermination de celui qui lui faisait face, décida de faire honneur à sa combativité. Elle avança, d'abord doucement, puis en accélérant ses pas, avant de se mettre à courir de plus en plus vite. Sangoku se concentrait sur le rythme de ses pas et sur le déplacement d'air qu'elle provoquait. En un éclair, l'experte en Panzer Kunst se trouva à deux mètres de lui et dirigea ses doigts prolongés de plasma vers la poitrine de son ennemi toujours calme et immobile. À l'instant où il sentit la chaleur de l'attaque frôler son corps, Sangoku lança son poing en avant, percutant le petit corps métallique, faisant reculer en même temps le plasma qui menaçait de lui transpercer le cœur, et d'un cri puissant, articula :
-«Kiaï!»
Une énergie invisible se répandit alors autour de son bras restant et dispersa le corps de métal comme s'il était du beurre. Après une ou deux secondes, il entendit un bruit sourd et un roulement sur le sol. Il resta cependant un instant sur ses gardes, craignant qu'elle l'attaque de nouveau, comme elle l'avait fait avec son double virtuel. Mais il entendit soudainement sa voix :
-«Tu as gagné.»
Il sourit et se laissa alors tomber au sol. Virtuelle Gally, dont il ne restait que la tête et le cou accrochés encore à un morceau de colonne vertébrale cybernétique et une épaule, déclara :
-«Aaah! Je suis furieuse d'avoir perdu!»
-«Hé! Hé! Désolé. Mais c'était un beau combat.»
-«Hm, hm...» fit-elle d'un air faussement boudeur.
-«Dis-moi, tu as dit que j'étais juste une version virtuelle de Gally, c'est ça?»
-«... Oui, désolé.»
-«C'est pas grave. Je préfère ça. Sinon, cela veut dire que cette raclure de Nova est en train de se moquer de moi quelque part.»
-«Ha! Ha! Ne t'inquiète pas, c'est la vérité. Mais c'est qui ce Nova, dont tu n'arrêtes pas de parler? Il est costaud?»
-«Non, c'est qu'un bouffeur de flans. C'est un parasite, mais crois-moi, tu ne voudrais pas le connaître. Il a l'art de te pourrir la vie, et il ne la joue même pas fair-play.»
Il y eut un silence vite interrompu.
-«Je pense que mon vrai moi aurait aimé te combattre.»
-«... J'aurais aimé ça, moi aussi.»
-«Elle serait sans doute jalouse qu'une version virtuelle d'elle-même ait le souvenir de ce combat à sa place.»
Sangoku ne répondit rien, ayant perdu connaissance.

Il se réveilla avec Krilin et Yamcha penchés au-dessus de lui, avec un air soulagé.
-«Ah! Tu nous as fait peur, Sangoku!»
Il releva son buste et se gratta la tête. Il avait retrouvé la vue et l'utilisa pour constater que son bras avait repoussé.
-«Merci pour le senzu!»
Il aperçut Végéta et C-18 qui se tenaient un peu plus à l'écart, silencieux et impassibles.
-«Tu as bien failli y rester, Carot. Franchement, avoir autant de mal face à quelqu'un avec une puissance aussi minable!» se moqua-t-il.
-«Gally n'était peut-être pas très puissante, mais elle était un adversaire redoutable.»
En réalité, les mots de Végéta n'avaient que pour but de provoquer Sangoku, mais cela ne marcha évidemment pas. Le prince se contenta de sourire avant d'ajouter.
-«Je vais aussi me battre contre elle, et je ne serais pas aussi timoré que toi! Je vais aussi augmenter sa force et sa résistance.»
-«Tu vas sûrement perdre, si tu fais ça.»
Végéta fronça les sourcils avant de déclarer :
-«C'est ce qu'on verra.»
Il sortit alors de la salle. Soudainement, le saïyen qui venait de se battre se leva aussi, très empressé.
-«Je vais aller voir Bulma.»
Il disparut aussitôt derrière la porte.
-«Qu'est-ce qui lui prend...?» demanda Krilin.
-«Pas la moindre idée,» répondit Yamcha.
-«Rentrons, Krilin, avant que le vieux ne traumatise Maron,» déclara C-18.

-«Alors, penses-tu que tu serais capable de le faire, Bulma?»
Sangoku était entré brusquement dans le bureau de l'héritière de la Capsule Corp. et s'était mis à poser des questions sur les univers parallèles. La femme avait dû l'interrompre et lui demander de se calmer et parler plus lentement. Finalement, elle avait compris ce qu'il voulait.
-«Une machine permettant de voyager vers d'autres univers...?»
Son cerveau se mit à fonctionner à toute vitesse, imaginant ce qu'il serait possible. Soudainement, sa machinerie intellectuelle stoppa net, et elle pensa à tout autre chose. Un souvenir. Un essai de Trunks. Il s'était amusé à voir comment se débrouillerait Phoenix contre une ribambelle de kryptoniens. Il avait donc fait atterrir une virtuelle Jean Grey dans une colonie tout aussi virtuelle de kryptoniens, sur une planète avec un Soleil jaune, puisqu'ils avaient appris que les étoiles rouges privaient cette race de ses pouvoirs. Quand celle-ci s'était alors retrouvée en très grande difficulté, elle s'était soudainement transformée, son costume devenant rouge et ses cheveux plus ébouriffés et enflammés. Elle s'était appelée Dark Phoenix et en un clin d'oeil, les kryptoniens furent vaporisés... Si jamais un être de ce type entrait soudainement dans leur univers, même Végéto ne pourrait rien faire... Elle repensa aussi à tous les êtres mauvais que la salle virtuelle avait fait apparaître. Elle pâlit. Posant son stylo, elle bégaya :
-«N... Non... C... Ce n'est pas possible. Dé... Désolée...»
Elle essaya de prendre son air désolé le plus convainquant possible, pendant que son ami baissa la tête et les épaules d'un air déçu.
-«D'accord...»
Quand il sortir de la pièce, Bulma souffla :
-«Ouf! On l'a échappé belle!»

C'était après déjà quelques jours après le combat contre Gally que Végéta entra dans la salle des commandes. Il constata que son rival regardait d'un air pensif le tableau de bord. Il ne dit rien et se contenta de l'observer.
-«Alors, Végéta, tu l'as affrontée?»
Le prince leva un sourcil à cette question.
-«Qui?»
-«Gally.»
-«... Oui.»
-«En augmentant sa force et sa résistance?»
-«... Oui.»
-«Alors?»
N'entendant pas de réponse, Sangoku arriva à sa propre conclusion.
-«Tu as perdu, hein?»
Végéta se contenta de détourner le regard.
-«J'aimerais la réaffronter. Mais en même temps, je n'ai pas l'impression que je ressentirais la même chose. J'ai envie de rencontrer la vraie... Même si je sais que la vraie ne serait pas assez rapide pour me donner du fil à retordre. Mais je pense qu'elle m'apprendrait beaucoup de choses. C'est frustrant... Je n'ai pas envie de combattre ou de parler avec une simple copie virtuelle.»
Il sourit à lui-même, pendant que Végéta le regardait, intrigué. Sangoku se leva.
-«C'était un bon combat! Mais je vais trouver d'autres adversaires! Les univers sont nombreux et grands!»
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Juil 03, 2013 12:48

Comme d'hab', je recommente ici ton chapitre :

Le premier combat Gally/Gokû est très sympa, très technique, avec une découverte mutuelle des techniques de l'autre bien mise en scène.

Le deuxième combat est encore meilleurs que le premier, vraiment ! Le côté technique de Gally est super bien rendu, on la sent vraiment redoutable dans le corps à corps. Toute la discussion introductive où Gokû convaint Gally de ses bonnes intentions (enfin, il veut se battre, mais il ne veut pas être pris pour un allié de Nova ou une quelconque mauvaise personne) est à mon sens intéressante et instructive. J'aime aussi beaucoup les réflexions sur les styles de combat. Blooma qui flippe sur les voyages interdimensionnels m'a amusé aussi !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mer Juil 03, 2013 13:57

Merci! Je suis très content que cela t'ait plu! Et je suis particulièrement content que le deuxième combat soit encore meilleur à tes yeux que le premier. Puisqu'au moment de la conception, l'une de mes inquiétudes était justement de ne pas réussir à rendre le second combat assez intéressant. :p
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Majin-vegeto89 le Jeu Juil 25, 2013 20:34

n'avait pas vu ce combat moi :o . j'ai vraiment beaucoup aimé. le style est très agréable a lire, on sent que tu connais ton personnage sur le bout des doigts, et on ressent vraiment le combat, terriblement technique, et dangereux. c'était vraiment super, et ça me donne envie de recommencer a lire gunm pour voir la fin de l'histoire que j'ai jamais lu :( . en tout cas, chapeau, j'ai passé un moment génial :D
Comment Dragon Ball aurait pu tourner si Nekomajin avait été présent? la réponse:
[fanfic] Nekomajin Z

Lors du combat final contre Boo, ce dernier prend une autre décision, qui devait tout changer:
[fanfic]Boo: la quête de la perfection

Sur Namek, le prince Vegeta découvre le super saiyen et élimine Freezer avant de prendre sa place:
[fanfic] L'empereur saiyen

mon avatar est un cadeau de Greg 131982, un immense merci!
Avatar de l’utilisateur
Majin-vegeto89
 
Messages: 1801
Inscription: Ven Jan 08, 2010 16:20

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Jeu Juil 25, 2013 20:40

Yeah! Merci! :D Je devrais peut-être menacer plus souvent les gens avec des endives à l'ail, moi... Image

:lol:

Plus sérieusement, je suis content que tu trouves que je maîtrise bien le personnage. Gally est presque un peu sacrée pour moi, tu sais. :p

Merci pour le commentaire et ravi que tu aies apprécié le combat! :D
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Tendou Buu le Lun Août 05, 2013 18:13

Aaah enfin le chapitre de Gunnm Vs DB dont tu me parlais déjà avant que je ne soit remis en service actif,et bien ça fait plaisir de le voir,et je dois dire que je l'ai beaucoup apprécié,je le trouve très bien écrit et le combat extrêmement bien mené et fidèle aux personnages.Par contre j'aurais estimé la vitesse de Gally assez bonne de base pour pouvoir rattraper celle d'un SSJ3,mais bon comme je penses que tu as fait toute ta recherche de la manière la plus correcte je dois faire erreur en tout cas bravo San,je le redis j'ai adoré ce chapitre.
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Lun Août 05, 2013 19:08

Cool! :D Ravi que tu aies aimé et que tu trouves ma Gally fidèle! Merci du commentaire! (Et oui, il m'en a fallu du temps pour écrire enfin ce chapitre spécial. XD )

En fait, à la fin du volume 9 de Gunnm premier du nom, Gally se rend à Jéru depuis Zalem et je crois que c'est Nova qui lui dit qu'elle peut atteindre Mach17,5. Alors que d'après les calculs, Gokû atteint déjà au minimum Mach30, quand il revient sur Terre depuis la planète de Kaiô. Par la suite, dans Gunnm Last Order, rien n'indique que la vitesse de Gally puisse dépasser de façon notable celle indiquée à la fin de Gunnm. Éventuellement, quand elle revient avec le Fata Morgana inclus dans sa micro-puce dans le volume 12 (si je me rappelle bien), il serait possible d'imaginer qu'elle dépasse largement cette vitesse. Mais je n'aime pas la Gally de cette période, avec ses airs et sa queue de chat débiles. Et ce n'est de toute façon pas certain, car rien n'est dit sur le sujet, et vu qu'elle ne surpasse pas non plus Toji à ce point-là en vitesse... (Elle le dépasse de beaucoup, mais au point d'être cent fois plus rapide, voire plus? J'en doute.) Même si j'avais imaginé un temps prendre "neko"-Gally et lui faire pirater la machine de Bulma avec le Fata Morgana, pour augmenter sa vitesse (cela me semblait plausible), mais bon, finalement, j'aime vraiment pas neko-Gally et j'ai préféré prendre la Gally de la fin de Gunnm (même si elle utilise des techniques de Gunnm Last Order, ce n'est pas incohérent, vu qu'on voit très peu la Gally de la fin de Gunnm).

PS: Ah! Et au fait, je suis content pour toi que tu sois remis de service. ^^
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Tendou Buu le Lun Août 05, 2013 19:36

San999 a écrit:Cool! :D Ravi que tu aies aimé et que tu trouves ma Gally fidèle! Merci du commentaire! (Et oui, il m'en a fallu du temps pour écrire enfin ce chapitre spécial. XD )

Pas de problèmes :)
San999 a écrit:En fait, à la fin du volume 9 de Gunnm premier du nom, Gally se rend à Jéru depuis Zalem et je crois que c'est Nova qui lui dit qu'elle peut atteindre Mach17,5. Alors que d'après les calculs, Gokû atteint déjà au minimum Mach30, quand il revient sur Terre depuis la planète de Kaiô. Par la suite, dans Gunnm Last Order, rien n'indique que la vitesse de Gally puisse dépasser de façon notable celle indiquée à la fin de Gunnm. Éventuellement, quand elle revient avec le Fata Morgana inclus dans sa micro-puce dans le volume 12 (si je me rappelle bien), il serait possible d'imaginer qu'elle dépasse largement cette vitesse. Mais je n'aime pas la Gally de cette période, avec ses airs et sa queue de chat débiles. Et ce n'est de toute façon pas certain, car rien n'est dit sur le sujet, et vu qu'elle ne surpasse pas non plus Toji à ce point-là en vitesse... (Elle le dépasse de beaucoup, mais au point d'être cent fois plus rapide, voire plus? J'en doute.) Même si j'avais imaginé un temps prendre "neko"-Gally et lui faire pirater la machine de Bulma avec le Fata Morgana, pour augmenter sa vitesse (cela me semblait plausible), mais bon, finalement, j'aime vraiment pas neko-Gally et j'ai préféré prendre la Gally de la fin de Gunnm (même si elle utilise des techniques de Gunnm Last Order, ce n'est pas incohérent, vu qu'on voit très peu la Gally de la fin de Gunnm).

Ok je te fais confiance,à vrai dire il me semblait que Nova avait dit plus mais en même tgemps cela fait un paquet de temps que je n'ai plus lu mes Gunnms.

San999 a écrit:PS: Ah! Et au fait, je suis content pour toi que tu sois remis de service. ^^

Merci!! :D ça fait déjà un paquet de temps que j'ai été remis en service,et du coup j'ai pas raté le Mali par contre je me suis tapé le défilé du 14 juillet... :cry:
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar niicfromlozane le Mer Oct 23, 2013 15:23

Bonjour,

J'ai lu le denier chapitre de la fic qui m'a beaucoup plu. Normal: Gunnm et DB sont mes mangas préférés. Mais bref.

J'ai aussi lu le début. Je me suis arrêté au tournoi des trucs dont j ignore tout et que je decouvrirai ce soir.

Jusqu'ici, j'ai été bluffé. Malgré des problèmes de forme inhérents à toute fanfic, ce qui m'a épaté, c'est non seulement la qualité du pitch (la disparition d'un nombre important de contraintes) mais aussi son développement; contrairement à ce que vous disiez, on est très loin d'une "fic de combattants". En cela, vous parvenez parfaitement à capturer l'esprit des personnnages et du manga; le meilleur exemple que j'aie jusqu'ici étant le traitement apporté à C-16 lors de son combat contre Goku. On retrouve le personnage et il développe sa personnalité grâce au contexte dans lequel vous els placer.

Berf, du grand art, et surtout, un très bon moment!

Merci!

++
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5230
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités