Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Messagepar Shyioken le Mer Août 29, 2007 17:35

oui , vous marquez un point .
Cependant n'est ce pas trop linéaire que toute votre histoire se passe dans le même endroit ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Shyioken
Utilisateur banni
 
Messages: 1407
Inscription: Sam Août 25, 2007 11:38

Messagepar RMR le Mer Août 29, 2007 18:12

Chapitre un: desert de roches

Chapitre deux: X (brochure) X

Chapitre trois: salle de l'esprit et du temps.

Chapitre quatre: ring du Cell Game

Chapitre cinq: palais de Freezer

Merci Bulma d'avoir imaginé les environnements virtuels! Et avec un championnat, on a pas beaucoup de diversité de lieu....
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar San999 le Mer Août 29, 2007 21:15

Un championnat me paraitraît effectivement ennuyeux. Par ailleurs, j'aime bien la façon dont les rencontres sont mises en scènes dans la fic de RMR. Dabra et Cell qui se rencontrent par hasard et sont obligés de reconnaître la valeur l'un de l'autre. (La seule chose que j'aurais aimé en plus, ç'aurait été un prétexte à la venue de Dabra sur Terre, mais cela aurait été difficile, je suppose...) Freezer & co. qui se font écraser par Bejîta, alors qu'ils s'imaginent être à l'époque juste avant Namekk et croient Bejîta très faible, c'est tout bonnement génial. Comment avoir ce type de réactions avec un tournoi infernal? Non, pour moi, la machine, bien qu'un peu difficile à expliquer, est l'idéal, car elle permet non seulement des combats inédits, mais aussi de créer à chaque fois un contexte bien particulier qui met bien en avant toute la symbolique du combat à venir. Donc, je soutiens RMR sur ce choix.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Messagepar Shyioken le Mer Août 29, 2007 21:41

Le tournoi n'aurait pas lieu sur terre mais en enfer ... Donc pas à un endroit précis , plusieurs surfaces de combats à différents endroits ...
Mais il ne s'agissait que de suggestion . :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
Shyioken
Utilisateur banni
 
Messages: 1407
Inscription: Sam Août 25, 2007 11:38

Messagepar San999 le Mer Août 29, 2007 21:44

Le tournoi, même en changeant de paysage, n'aurait pas permis tout ce jeu sur le contexte, qui est, selon moi, ce qui est le plus jouissif. (J'entends dans ce qui entoure les combats...)
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Messagepar RMR le Mer Août 29, 2007 21:49

Avec la salle d'entraînement virtuel, je contrôle les personnages, le lieu et l'époque. Que demander de mieux? Je vous demanderais par ailleurs de ne plus argumenter sur comment il aurait mieux valu entreprendre la fic, car c'est trop tard et que ça devient de la pollution du topic. On est presque à une page entière sans chapitre. Les commentaires doivent être des critiques, des conseils pour améliorer la fic. Pas des demandes qui transforment le principe même de la fic. Merci.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Shyioken le Mer Août 29, 2007 22:08

Ce n'est pas mon objectif .
Je donnai simplement mon opinion . Je cherchai juste à préciser ce que j'entendai précisément par un tournoi , dans un post précédent . Il n'est pas du tout dans mes intentions de vouloir vous influencer à réécrire tout ou partie de votre fic !!!
Image
Avatar de l’utilisateur
Shyioken
Utilisateur banni
 
Messages: 1407
Inscription: Sam Août 25, 2007 11:38

Messagepar RMR le Jeu Sep 06, 2007 1:23

Et voici donc un nouveau chapitre de Versus. Bonne lecture!




PICCOLO, VEGETA VS BROLY




Bulma travaillait sur un amplificateur d'ondes ce jour-là lorsque la sonnette retentit. Végéta s'était enfermé depuis plusieurs heures dans la salle d'entraînement virtuel ce qui agaçait singulièrement sa femme. Elle alla à la porte qu'elle ouvrit violemment. Et ce fut elle qui sursauta en se retrouvant d'un coup face à l'impressionnant Piccolo. Bulma resta quelques instants sans rien dire puis salua enfin Piccolo:
-«Salut Piccolo... Enfin... Je veux dire... Bonjour.»
Elle détourna les yeux.

Elle n'avait jamais réellement digéré les événements de la vingt-troisième édition du championnat du monde des arts martiaux. Certes, ce qu'avait fait Piccolo était moindre que ce qu'avait pu faire Végéta lui-même au cours de son existence, mais Bulma n'avait assisté qu'à un seul acte barbare de Végéta: lorsque celui-ci avait explosé l'abdomen de Zabon. Ce dernier ressemblait alors à un monstre cauchemardesque ce qui fit que son meurtre ne choqua pas Bulma. Puis elle s'était attachée à Végéta et lorsqu'il tua des centaines de personnes à la vingt-cinquième édition du championnat du monde des arts martiaux, elle parvint à lui pardonner par amour. Mais elle n'avait jamais parlé directement à Piccolo. Si, une fois, mais cela n'avait pas rendu Bulma agréable à ce dernier. Au palais de Dendé, elle avait d'abord accusé Piccolo de garder pour lui tout seul ce qu'il pouvait voir des événements se produisant sur Terre, puis lui reprocha de rester sans rien faire plutôt que d'aller aider Trunks en difficulté face à Cell. Ainsi, se trouvant pour la première fois en tête-à-tête avec le namek, Bulma perdait ses mots.

-«J'aurais aimé faire l'expérience d'un combat dans la salle d'entraînement virtuel. Pourrais-tu m'y mener?» demanda Piccolo, ignorant la gêne de Bulma.
-«Eh bien, ça ne va pas être tout de suite possible. Végéta l'utilise en ce moment. Mais si tu veux, tu peux patienter au salon.»
Piccolo acquiesça de la tête et Bulma le conduisit vers le salon. Un silence pesant, du moins pour cette dernière, s'installa en chemin. Elle finit par lâcher quelques mots:
-«Pour patienter, je peux te proposer des gâteaux...»
Bulma mit aussitôt sa main sur sa bouche, confuse, et reprit d'une voix faible:
-«Excuse-moi, j'avais oublié que tu ne mangeais pas... Mais peut-être veux-tu boire?»
Piccolo fit non d'un signe de tête. Bulma s'assit dans un fauteuil tandis que Piccolo s'adossa à un mur. Plus personne ne parla pendant une dizaine de minutes. Puis Bulma gronda:
-«Végéta n'est jamais resté aussi longtemps dans la salle. Il va m'entendre quand il sortira!»
Piccolo eut soudain l'air de trouver un grand intérêt au mobilier, laissant croire qu'il n'avait pas entendu ce que Bulma venait de dire. Cette dernière marmonna, suffisamment fort pour que Piccolo l'entende:
-«On dirait bien qu'avoir fusionné avec Dieu ne t'as pas rendu plus bavard»
Piccolo répliqua d'une voix calme:
-«Désolé, même Dieu, qui aimait tous les humains, ne savait pas tenir des conversations avec des personnes superficielles.»
Le caractère fort de Bulma prit le pas sur sa gêne.
-«Hé! Je t'accueille chez moi alors tu pourrais être un minimum aimable!»
C'est alors que la mère de Bulma fit son apparition, le visage radieux, un plateau de cookies dans les mains. Elle aperçut Piccolo. Bulma voyant la situation s'écria dans sa tête:
-«Pitié! Faites qu'elle ne lui propose pas un gâteau! Il ne manquait plus qu'elle à la fête!»
-«Piccolo! Vous prendrez bien un gâteau!» lança la mère de Bulma.
Le namek lui adressa un léger sourire.
-«Non merci, madame, je ne mange jamais.»
Cette dernière marqua un temps de surprise, puis s'éclipsa, le visage de nouveau radieux. Bulma cria à l'adresse de Piccolo:
-«Pourquoi t'es aimable avec ma mère et pas avec moi?!»
-«Peut-être parce qu'elle n'a pas peur de moi, elle.»
-«Crois ce que tu veux.» finit-elle, vexée.

Peu de temps après, elle se redressa et dit d'un ton guilleret:
-«Toi et Trunks avez passé beaucoup de temps ensemble. Je suis sûre que vous avez plein de choses à vous dire. Je vais le chercher et je vous laisserai tous les deux.»
Elle esquissa un mouvement de départ, mais Piccolo s'avança et l'interrompit:
-«Avec ta permission, je vais rejoindre Végéta dans la salle d'entraînement virtuel.»
-«Si tu ouvres la porte, la session de Végéta s'interrompra.»
-«On n'aura qu'à la reprogrammer là où elle en était.»
-«Oui. Je suis sûre que Végéta va beaucoup apprécier de s'arrêter en plein milieu d'un combat pour en programmer la suite.»
Piccolo ne répondit rien.
-«Comme bon te semblera.»
Et Bulma l'emmena jusqu'à la salle d'entraînement virtuel. Elle saisit la poignée de la porte et retira vivement sa main. La porte était brûlante. Bulma montra des signes d'inquiétude, et Piccolo l'interrogea.
-«Je pense qu'il y a eu surcharge. L'énergie employée par ceux qui utilisent la salle, tout comme l'est l'énergie des combattants virtuels, est absorbée par les murs pour empêcher l'environnement réel d'être affecté par l'intensité des combats virtuels. Cette énergie, le ki, je ne sais pas l'utiliser pour alimenter la salle d'entraînement virtuel. Après une session d'entraînement, il faut donc forcément décharger les murs de l'énergie cumulée. Par sécurité, j'ai fait en sorte qu'à la fin d'une session, il ne soit pas possible d'en relancer une autre tant que les murs ne se sont pas entièrement déchargés de l'énergie et que la salle n'a pas récupéré au moins 50% de son énergie globale. Mais il semblerait que Végéta et ses adversaires aient utilisé plus d'énergie que les murs ne peuvent en accumuler.»
Piccolo détruisit la porte d'un kikoha. Derrière l'embrasure de celle-ci se trouvait un monde bouleversé, composé de ruines, de rivières et lacs de lave et d'une terre creusée de nombreux cratères. Bulma parla avec une voix de moins en moins calme:
-«L'environnement virtuel aurait dû disparaître avec l'ouverture de la salle d'entraînement virtuel. Attend voir...»
Bulma entra dans le monde virtuel et dit d'une voix claire:
-«Fin de la session d’entraînement virtuel.»
Rien ne se produisit. Elle parla à Piccolo:
-«La surcharge a bloqué le programme. Et si les murs continuent à accumuler de l'énergie, ils finiront par saturer. Et avec une telle quantité d'énergie, l'explosion qui s'ensuivra n'épargnera pas la Terre. Il faut que Végéta en finisse vite avec les adversaires qu'il a programmés.»
Elle s'enfonça plus loin dans le monde virtuel, à la recherche de son mari. Soudain, Piccolo la renversa. Un kikoha passa à l'endroit où se tenait Bulma un instant plus tôt et explosa contre un bâtiment à moitié écroulé. Cette dernière s'était mal reçue et râla après le namek.
-«T'es dingue ou quoi?! On peut savoir ce qui t'a pris?»
Elle vit alors le bâtiment portant la marque de l'attaque et comprit ce qui venait de se passer.
-«Merci, Piccolo. Tu viens de me sauver la vie!»
-«Retourne te mettre à l'abri, je m'occupe d'informer Végéta de la situation.»
-«Bien. Bonne chance Piccolo. Merci beaucoup de m'apporter ton aide.»
Bulma sortit de la salle tandis que Piccolo partit dans la direction d'où était venu le kikoha.

En chemin, il remarqua d'innombrables combattants virtuels morts, dont il ne connaissait pas la majeure partie. Il vit plusieurs fois le corps de virtuel C-17, ainsi que ceux de virtuels C-16, C-18, C-19 et C-20. Il rencontra également deux fois le corps de virtuel Cell parfait. Enfin, il ressentit une énergie allant bien au-delà de la puissance des cyborgs. C'est là qu'il vit virtuel Broly, seul, sous sa forme de super saïyen légendaire, en plein milieu d'une ville ravagée. Il fila se cacher derrière un immeuble et trouva Végéta, assis par terre.
-«Piccolo... Qu'est-ce que tu fais là?» dit-il d'une voix faible.
-«J'étais venu m'entraîner aussi... Tu as l'air de bien t'amuser.»
-«Tout se passait bien, mais je me suis affaibli plus que je ne l'avais prévu en me battant simultanément avec deux virtuels Cell. Maintenant, je suis en difficulté face à virtuel Broly.»
-«On a un problème, Végéta. Tes adversaires et toi avez tellement utilisé d'énergie que la salle sature. Elle finira par exploser et la Terre avec. Il faut rapidement terminer ce combat.»
-«Si j'ai bien compris, je dois vaincre virtuel Broly en utilisant un minimum d'énergie. Voilà un défi qui me plaît.»
-«On ne peut pas interrompre la session d'entraînement virtuel. Les guerriers virtuels que tu as programmés doivent nécessairement être vaincus. Il y en a encore beaucoup, après virtuel Broly ?»
-«Keuf... Je n'ai pas essayé de l'interrompre, la session d'entraînement virtuel, et je ne l'aurais de toutes façons jamais fait. Virtuel Broly est le dernier combattant que j'ai programmé.»
-«Je n'ai pas pris de senzus. Je t'aiderai pour vaincre virtuel Broly.»
Végéta rejeta l'offre d'aide de Piccolo. Il se releva et une légère aura dorée s'éleva autour de lui. Avec hésitation, ses cheveux devinrent jaune doré puis des éclairs se mirent à parcourir son corps. Le namek insista:
-«Je ne suis pas de taille face à virtuel Broly et tu n'es plus en mesure de le battre. Nous devons le combattre ensemble.»
-«Pas question! Je ne serai pas battu par Broly, pas cette fois!»
-«Tu prendras ta revanche dans un face-à-face une autre fois. Je te rappelle que ce n'est pas vraiment Broly et que la Terre est menacée.»
Après quelques secondes, Végéta hocha la tête en signe d'assentiment.

Le prince saïyen s'envola et rejoignit virtuel Broly. Piccolo, lui, le contourna et se plaça dans le dos du super saïyen légendaire à son insu. L'espace prit une teinte verte qui reflua jusqu'à la main du guerrier virtuel, devenant une sphère d'énergie verte qu'il jeta sur Végéta. Ce dernier l'esquiva et frappa virtuel Broly d'une big bang attack drainant beaucoup du peu d'énergie qui lui restait. Sa cible reçut le coup sans broncher. Piccolo restait en retrait, deux doigts posés sur son front. Virtuel Broly se jeta sur Végéta qui fit une feinte en se déplaçant d'abord vers sa gauche puis d'un coup sur sa droite et plaça sa main contre le ventre de son adversaire. Il envoya à bout portant un kikoha qui propulsa virtuel Broly au sol. Ce dernier se releva et fit exploser son aura énergétique pour chasser la poussière sur son corps. Il partit d'un grand rire mais fut frappé par un tourbillon d'énergie perforant. Le makankosappo. Le rayon s'écrasa contre son torse et s'éteignit, ne laissant qu'une rougeur.

Virtuel Broly repéra Piccolo, vola à sa rencontre et le frappa dans le dos, lui coupant le souffle. Piccolo recula, ôta sa cape et son turban et envoya un grand nombre de kikohas autour du combattant virtuel. Végéta revint à la charge et roua virtuel Broly de coups. Il se retira juste au moment où Piccolo fit converger les kikohas. Le super saïyen légendaire sortit des fumées de l'explosion, des fumerolles suivant ses mouvements. Il donna un coup de boule à Végéta. Ce dernier tomba mais envoya en pleine chute une énorme sphère d'énergie. Piccolo en fit autant. Virtuel Broly arrêta chaque attaque d'une main, puis renvoya l'attaque du namek sur Végéta et inversement. Tous deux esquivèrent et se rapprochèrent de leur adversaire. Piccolo envoya une volée de coups de pied dans la tête de virtuel Broly. Végéta le saisit par une jambe et le fit tournoyer. Mais le combattant virtuel frappa le prince saïyen de ses deux mains et libéra sa jambe. D'un large coup de pied, il envoya Piccolo s'écraser dans un immeuble où il resta, sans connaissance.

Végéta concentra toutes ses dernières forces. Il mit les mains en avant, brouillant l'espace sous l'intensité de la charge énergétique.
-«Tant pis pour la salle, j'espère qu'elle tiendra le coup, mais il faut en finir avec virtuel Broly.» pensa Végéta en lui-même.
-«Final flash!»
Il lança son attaque droit sur son adversaire qui érigea un bouclier d'énergie. Le bouclier ploya sous la puissance de l'impact et céda. Virtuel Broly amorça une esquive mais fut emporté par l'attaque. Végéta perdit sa forme super saïyen et s'effondra. Il parvint à se recevoir sur le sol où quelqu'un atterrit devant lui. Relevant les yeux, il découvrit un virtuel Broly couvert d'égratignures, de sang, et dont une épaule avait été gravement entamée par le final flash. Celui-ci fit un pas en avant, avec un rire proche d'un grondement. Puis il s'arrêta, les yeux grands ouverts, exprimant une rage immense.
-«Saïyen raté!» se contenta de dire virtuel Broly.
Il se jeta sur Végéta et le massacra de coups de pied. Ce dernier s'éloigna à toute vitesse en projetant de l'énergie par une main pour finalement se heurter... au torse de son puissant adversaire. Virtuel Broly recréa une sphère d'énergie verte pour en finir avec le prince des saïyens. Au moment d'avancer le bras, il se prit un violent coup d'un poing vert, qui écrasa sa joue, ce qui eu pour effet de le renverser entièrement. L'attaque du combattant virtuel s'envola dans le ciel tandis que ce dernier s'écrasa au sol.

Après avoir matérialisé une cape et un turban légers, Piccolo envoya deux rayons d'énergie avec ses yeux dans la direction de son adversaire. Végéta, à demi conscient, peinait à se maintenir en l'air. Virtuel Broly revint, reprenant son souffle. Dans un élan de fierté, le prince saïyen se redressa et avança vers l'autre saïyen, lentement. Piccolo le couvrit avec des rafales d’énergie. Le super saïyen légendaire les repoussa à l'aide de coups de poing. Le namek allongea ses bras pour le frapper, mais virtuel Broly les bloqua entre ses propres bras et ses côtes. Il se mit à parcourir à toute vitesse les environs, traînant Piccolo et le faisant s'écraser dans plusieurs bâtiments. Ce dernier parvint à s'immobiliser en s'appuyant avec ses jambes contre des roches, mais ses bras furent arrachés. Il les fit repousser dans un flot de liquide verdâtre et cracha de l'énergie sur virtuel Broly.
-«Tu devrais te laisser mourir car autrement, tu vas beaucoup souffrir.» lui dit ce dernier, insensible à cette énième attaque.
Il reçut alors un coup de genou qui lui fit mordre la poussière. C'était Végéta. Avec Piccolo, ils frappèrent virtuel Broly de multiples coups de poing et de pied. Celui-ci cogna le visage de Végéta qui se le mit aux creux des mains, envahi par la douleur. Piccolo recula, mais son ennemi le saisit à la jambe d'une main.
-«Et où crois-tu aller?» lui dit-il.
Puis il l'écrasa par terre et le prit de son autre main au cou. Il le souleva et commença à l'étrangler. Sa victime mit ses deux mains en avant et projeta une immense vague d'énergie. Virtuel Broly n'en fut pas ébranlé. Mais il se reçut alors une seconde big bang attack dans le dos. Il tomba à genou et libéra Piccolo de son étreinte. Ce dernier observa Végéta, devenu super saïyen, et ne put s'empêcher d'admirer son endurance.

-«Prépare ton attaque qui perfore!» lui cria son allié.
-«Ca ne l'atteint pas.»
-«Si tu maintiens l'attaque, si.»
-«Alors il l'esquivera!»
-«Prépare ton attaque qui perfore!!» lui ordonna Végéta en hurlant.
Piccolo fit ce qui lui était demandé. Virtuel Broly se dirigea vers lui, mais l'autre saïyen s'interposa. Toujours supérieur à Végéta, le guerrier virtuel était bien moins efficace qu'avant, et les deux saïyens échangèrent des coups sans que virtuel Broly ne prenne trop l'avantage. Piccolo trouva ainsi le temps de préparer son makankosappo.
-«Pousse-toi, Végéta!» cria le namek.
Mais le saïyen interpellé ne se poussa pas. Il se mit derrière virtuel Broly et le saisit par les bras en passant ses propres bras sous les aisselles de ce dernier et en les redressant devant lui.
-«Vas-y, Piccolo, il n'esquivera pas.»
-«Mais tu seras transpercé toi aussi, et tu mourras!»
-«Keuf! Ne me prends pas pour cet imbécile de Carot.»
Virtuel Broly se mit à écraser le nez de Végéta en le frappant avec le dos de son crâne. Il chercha à s'envoler loin de Piccolo, mais le prince saïyen avait suffisamment de force pour le retenir. Le namek envoya le makankosappo. Végéta s'éleva et se mit à l'envers au dessus de virtuel Broly, faisant ainsi le poirier tout en maintenant sa prise. Le rayon frappa le combattant virtuel sans plus d'effets que la première fois. Mais Piccolo continua l'attaque qui persista contre le torse du super saïyen légendaire. Ce dernier envoya des kikohas sur son agresseur qui les reçut sans bouger. Celui-ci était pratiquement à court d'énergie et des vaisseaux sanguins gonflés de sang apparurent sur son visage. Il transpirait à grosses gouttes quand le makankosappo transperça le torse de virtuel Broly et ressortit par son dos. Celui-ci s'effondra lorsque Végéta le lâcha. Ce dernier perdit sa forme super saïyen et s'assit au sol où il perdit conscience. C'est alors que virtuel Broly se releva, de grandes quantités de sang vert coulant de sa blessure béante.

-«Vous! Enfoirés!» dit-il.
Il fonça sur Piccolo et saisit ses épaules. Il le força à se pencher et lui enfonça son genou dans le ventre. Le namek tituba en arrière, puis frappa dans la blessure de virtuel Broly de sa main tendue. Il envoya ensuite toute l'énergie qui lui restait dans le corps du surpuissant saïyen qui cracha du sang et en perdit beaucoup par l'ouverture dans son dos. Il s'écroula à nouveau, mais cette fois, il devint deux fois moins large et ses cheveux, devenus noirs, tombèrent dans son dos. Alors tout disparut, laissant place à la salle d'entraînement virtuel dont la porte était toujours absente. Bulma était devant l'entrée. Piccolo et elle se sourirent mutuellement.
-«Vous n'avez pas ménagé les murs de la salle... On a frôlé la catastrophe» dit Bulma.

Piccolo partit chercher un senzu. Végéta fut ainsi rapidement remis sur pied. Dès lors, Bulma plancha sur un moyen d'augmenter largement la capacité de stockage d'énergie des murs de la salle d'entraînement virtuel.

A suivre.





Si vous souhaitez me dire à quel point j'ai sous-estimé Broly dans ce chapitre, vous êtes priés de le faire dans un topic plus approprié. Merci. Les commentaires positifs comme négatifs mais fondés sont toujours les bienvenus. (les commentaires positifs même non fondés sont les bienvenus quand même...)
Dernière édition par RMR le Ven Juin 13, 2008 15:46, édité 9 fois.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar return le Jeu Sep 06, 2007 10:12

Et les commentaires pour dire que tu as sur-estimé Broly, c'est là-bas aussi? :lol:

Bref, un combat interrésant, car en plus, la Terre est en danger cette fois.
Mais surtout l'association Piccolo-Vegeta, nos 2 ténébreux et solitaire qui marche à merveille, m'a ravi
Avatar de l’utilisateur
return
 
Messages: 1865
Inscription: Sam Juil 08, 2006 13:08

Messagepar San999 le Jeu Sep 06, 2007 10:39

J'ai été moins sensible à ce combat, même si c'est toujours bien écrit et que le combat est bien mené. C'est une question de goût personnel. Même s'il est vrai que l'association Bejîta/Piccolo est intéressante.

Par contre, j'ai bien aimé le début avec Buruma. Cela montre une facette du groupe que l'on voit peu: Les mésententes. Cela m'a bien fait rire que Piccolo sourie à Mme. Brif, mais pas à Buruma. lol

Un truc qui m'a quand même choqué: Le corps de virtuel C-18. :shock: D'un côté, je me suis dit qu'elle et Bejîta ne sont sûrement pas très amis. Mais d'un autre, je me suis dit aussi que le Bejîta d'après la période Boo n'irait peut-être pas jusqu'à massacrer une personne qu'il côtoie régulièrement, même sous forme virtuelle. Et puis, c'est peut-être un peu fleur-bleue de ma part, car il n'y a aucune preuve de ce que j'avance, mais je me suis toujours imaginé que, quelque part, tous les membres de la Z-Team se respectaient les uns les autres. (Même si par exemple, Bejîta n'admettra jamais ressentir autre chose que de la pitié pour Kuririn.)

Bon, j'attends le prochain combat avec impatience!
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Messagepar RMR le Jeu Sep 06, 2007 10:57

Végéta à parfaitement conscience de la virtualité de ses adversaires. Et comme ce n'est pas un philosophe, il peut tuer une ancienne ennemie devenu par la suite la femme du petit chauve qu'il ne rencontre presque jamais sans subir d'état d'âme à l'idée d'être irrespectueux envers un proche. Mais il est vrai que cela ne s'appliquerait pas aux autre héros qui ne combattrai pas à mort un ami.
Merci Return et San999 pour vos commentaires.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Shyioken le Sam Sep 08, 2007 2:38

J'ai bien aimé mais pourquoi Piccolo s'intéresse t il au mobilier ? :shock:
Image
Avatar de l’utilisateur
Shyioken
Utilisateur banni
 
Messages: 1407
Inscription: Sam Août 25, 2007 11:38

Messagepar RMR le Sam Sep 08, 2007 2:42

C'était pour montrer que Piccolo trouve honteux que Bulma s'en prenne ainsi à Végéta devant lui pour empêcher le silence de s'installer. Pour éviter de gêner Bulma, il ne la regarde pas en face et fait comme si le mobilier était soudain devenu trés intéressant.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Shyioken le Sam Sep 08, 2007 12:03

:shock:
Hmm . Je comprends . Je ne voyiais pas Piccolo comme ça .
Image
Avatar de l’utilisateur
Shyioken
Utilisateur banni
 
Messages: 1407
Inscription: Sam Août 25, 2007 11:38

Messagepar RMR le Sam Sep 08, 2007 12:20

C'était ça ou dire qu'une goutte de sueur manga coula derrière sa tête. Mais cette deuxième solution rend bizarre dans un récit.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités