Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Messagepar SANGOHAN ADO SSJ2 le Ven Avr 18, 2008 4:29

Je vais faire un petit (gros) retour en arrière, pour lequel je m'excuse d'avance, mais le duel Cell / Dabra ayant été à l'honneur ces derniers jours, j'ai décidé de me replonger dans ton chapitre Dabra vs Cell.

Le combat Dabra / Cell, tel qu'il est décrit, a été très équilibré.
Cependant tu dis au début qu'à ce moment là Dabra ne connaissait pas encore Babidi. Il n'était donc pas encore le "Majin-Dabra" que l'on connaît. Or, Dabra "sans le majin" devrait être moins fort que "Majin-Dabra", puisque l'on sait que les ensorcellements de Babidi s'accompagnent d'un boost de puissance, non négligeable. Et Dabra "non-majin" tient la dragée haute à Cell. Ca veut dire que tu penses que Dabra "avec le Majin" peut-être aussi fort, voire plus que Cell? Ca va dans le sens de la phrase de Goku, qui les a situés comme à peu près égaux, mais bon...
Enfin je ne voudrais pas non plus relancer le débat ici, puisque ce n'est pas le lieu et qu'il y a déjà un topic pour ça.



Autrement, j'ai vu que certains te soumettaient des propositions d'affrontement, alors même si je me doute bien que tu ne pourras pas satisfaire tout le monde, voici ma proposition :D :

-Gohan ado SSJ2 vs Majin Végéta SSJ2

J'adorerais un combat entre ces deux persos, avec un Végéta qui voudrait plus ou moins prendre sa "revanche" sur celui qui l'avait complètement surclassé 7 ans auparavant^^ . Il s'était entraîné pour dépasser ce niveau qu'avait Gohan, au départ (même si après, il n'est plus obsédé que par Goku... comme très souvent me direz-vous :lol: ).
____________
Image
Avatar de l’utilisateur
SANGOHAN ADO SSJ2
 
Messages: 1350
Inscription: Jeu Juil 12, 2007 19:35
Localisation: Marseille

Messagepar San999 le Ven Avr 18, 2008 11:36

Il se peut que Dabra n'ait pas eu de puissance cachée, qu'il était déjà au maximum de ce potentiel. Dans ce cas, Babid n'avait aucune puissance à révéler.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Messagepar SANGOHAN ADO SSJ2 le Ven Avr 18, 2008 14:10

Ouais, ça se peut. Mais bon, je sais pas si Spopovitch par exemple, avait beaucoup de force cachée quoi, c'était une merde^^. Et Babidi en a quand-même fait quelque chose de pas si mal. Dabra avait peut-être déjà atteint sa limite, mais bon...
____________
Image
Avatar de l’utilisateur
SANGOHAN ADO SSJ2
 
Messages: 1350
Inscription: Jeu Juil 12, 2007 19:35
Localisation: Marseille

Messagepar RMR le Ven Avr 18, 2008 14:22

Spopovitch n'est pas tellement plus fort qu'avant, vu que c'était déjà un expert et vu comme il est plus faible que Videl. Il est juste devenu super résistant. Enfin, la question ne se pose pas ici, fin du débat.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar SANGOHAN ADO SSJ2 le Ven Avr 18, 2008 14:26

Il sait quand même faire le Kikoha, alors qu'avant c'était une merde même pour quelqu'un comme Satan. Et Goku parlera de "puissance qui le dépasse". Et puis même s'il n'était pas tellement plus fort qu'avant, bah il est plus fort quand-même. :mrgreen: Et il devait pourtant pas avoir un très gros potentiel.

Ok, j'ai compris, j'arrête le débat :mrgreen: .
____________
Image
Avatar de l’utilisateur
SANGOHAN ADO SSJ2
 
Messages: 1350
Inscription: Jeu Juil 12, 2007 19:35
Localisation: Marseille

Messagepar Chocoloutre le Dim Avr 20, 2008 21:25

Bon j'ai enfin lu un chapitre.
Si parfois j'ai eu un peu de mal à suivre qui était qui, c'était vraiment très intéressant. Ca change des fics qu'on trouve habituellement. :)

C'est assez creusé et ça présente les choses sous un angle différent. Non vraiment, j'ai bien aimé.
Petit bémol cependant : les phases de combat sont peut-être un peu trop longues. Un combat de cette sorte n'est pas fait pour être narré, il faut le voir : synthétise-les un peu peut-être ?
Avatar de l’utilisateur
Chocoloutre
 
Messages: 4541
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Messagepar RMR le Dim Avr 20, 2008 21:27

Quel chapitre as-tu lu?
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Chocoloutre le Dim Avr 20, 2008 22:50

Le dernier :)
Avatar de l’utilisateur
Chocoloutre
 
Messages: 4541
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Messagepar RMR le Dim Avr 20, 2008 23:10

Ce n'est pourtant pas le plus intense en combats...

Inikisha a écrit:Un combat de cette sorte n'est pas fait pour être narré, il faut le voir : synthétise-les un peu peut-être ?


Le problème, c'est que mon but est justement de narrer des combats de cette sorte. Ce qui me motive à écrire cette fic, c'est la recherche de la mise sur papier de l'ambiance du manga et de l'anime. Si je résume la partie combat, je ne fait que raconter l'histoire d'une machine qui permet des tas de combats.

Après, je sais que j'ai pris un risque en faisant cela. Je vise un public particulier.

RMR dans le premier post du topic a écrit:Il s'agirait d'une fanfic pour amateur de confrontations, en somme.


Ca plaît ou ça ne plaît pas. Mais si je peux augmenter (comme diminuer) la partie "dialogue", les scènes "hors combat" et les descriptions, je ne peux par contre pas réduire les parties de combats. J'essayerais seulement de me rapprocher encore plus de l'esprit du manga et de l'anime. Même si c'est voué à l'échec.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar SalagirKiller le Lun Avr 28, 2008 0:51

Très fort chapitre !

La psychologie de Végéta, c'est tout un monde, et je suis tout d'accord avec ce qui est énoncé dedans. En fait, je trouve même Majin Végéta trop extrême, puisque l'on sait que même avec le M, Végéta était totalement conscient de ce qu'il faisait.

Ce combat entre les deux états de Végéta est d'autant plus pertinant, que pour moi, 80% du changement d'esprit de Végéta du bien vers le mal se passe effectivement après son passage en M (après avoir fusionné avec Goku peut-être ?)
J'en ai parlé ailleurs mais pour moi, le végéta qui attaque la terre, qui crache sur la vie de bulma et bébé trunks, qui aide cell à passer perfect cell, qui donne son âme à babidi : c'est le même végéta. Le méchant.
C'est seulement quand il comprends qu'il ne dépassera jamais, et surtout n'a pas besoin de dépasser, Carot, qu'il fait la paix avec lui-même et devient gentil (Porunga le juge même comme gentil et le ressuscite)
SalagirKiller, alter-ego de Salagir quand il veut pas se connecter avec son propre compte.
http://www.amilova.com/
-What happened on DBZ today ? -They fought some guy.
Avatar de l’utilisateur
SalagirKiller
 
Messages: 36
Inscription: Mar Sep 28, 2004 19:50

Messagepar Achim Shark le Lun Avr 28, 2008 1:35

SalagirKiller a écrit:J'en ai parlé ailleurs mais pour moi, le végéta qui attaque la terre, qui crache sur la vie de bulma et bébé trunks, qui aide cell à passer perfect cell, qui donne son âme à babidi : c'est le même végéta. Le méchant.
C'est seulement quand il comprends qu'il ne dépassera jamais, et surtout n'a pas besoin de dépasser, Carot, qu'il fait la paix avec lui-même et devient gentil (Porunga le juge même comme gentil et le ressuscite)


Je ne suis pas vraiment d'accord. Je crois que le Végéta qui se fout de sa femme et de son fils et le Végéta qui donne son âme à Babidi ne sont pas les mêmes. A partir de l'entraînement dans la salle de l'esprit et du temps il a commmencé à changer et devenir moins méchant.

Mais ce changement était plus subit qu'autre chose, il est devenu un peu gentil parce que les choses se sont fait comme ça. D'un côté il aimait sa nouvelle vie, son fils et peut-être Bulma mais il lui restait un goût d'inachevé, il ressentait ses excursions destructives avec Nappa comme un âge d'or malheureusement révolu.

Avec Babidi il a vu l'occasion de revivre ces choses et il s'est laissé grisé en y croyant et en tuant plein de monde au stade. Mais là lors du combat avec sangoku il s'est rendu comptequ'en fait ça n'était plus ça. Il a vu ce qui était vraiment important et a eu son plus gros changement, car c'était un changement volontaire et non subi.

Cela dit, excellent chapitre ! Bien écrit RMR, écris des livres et tu ne prendra plus jamais le RER !
Avatar de l’utilisateur
Achim Shark
 
Messages: 125
Inscription: Ven Oct 21, 2005 23:46
Localisation: Babylone

Messagepar Think le Ven Juin 13, 2008 2:52

Je préfère le Virtual Végéta pour son esprit combatif et le M sur le front, c'est classe quand même.
Par contre, on dirait une version passée de Végéta : il raisonne un peu comme Végéta jusqu'à la période Namec.
Il n'aurait plus sa place dans la série je trouve. Végéta est devenu humain : il a une femme et un fils qu'il aime. Et ça ne l'empêche pas d'être un redoutable combattant et d'aimer le combat (sans pour autant recher l'immortalité ou la domination e l'univers).
C'est toujours aussi bien écrit et drôle (le passage avec les nouille LOL).
Image
Avatar de l’utilisateur
Think
Utilisateur banni
 
Messages: 1029
Inscription: Lun Nov 19, 2007 20:24

Messagepar Sia le Ven Juin 13, 2008 15:16

Tiens j'avais pas lu ce chapitre. ET J'ADORE! En plus c'est très crédible je trouve (et j'adore le Vegeta sentimental mais cohérent que tu as fait).
Avatar de l’utilisateur
Sia
 
Messages: 805
Inscription: Jeu Avr 19, 2007 20:50

Messagepar RMR le Jeu Juin 26, 2008 2:45

Un grand merci à Salagir, Achim Shark, Think et Sia pour leurs commentaires. Voici le tout nouveau chapitre!





SANGOHAN, TRUNKS, BROLY VS HILDEGAN, TRUNKS, SANGOHAN







-«Mais pourquoi j’ai accepté de faire ça, moi?» souffla Sangohan, l’air contrarié.
-«Allez, ça va être super sympa! Je vais enfin rencontrer ce moi du futur dont on me parle si peu, et je suis sûr que ça sera intéressant aussi pour toi de rencontrer ton double virtuel version enfant. Celui-là même qui obsédait mon père, quand j’étais tout petit.» répondit Trunks, les joues rosies d’excitations.
Sangohan rougit à son tour, sous le compliment involontaire de son compagnon. Celui-ci, l’épée de Tapion passée à la ceinture, lança la session qu’il avait préalablement préparé.
-«Donc il n’y aura que nous quatre?» demanda Sangohan.
Un petit sourire s’afficha sur les lèvres du garçon.
-«En fait, je ne voulais pas que ça fasse trop "pique-nique entre amis", alors j’ai rajouté virtuel Broly et virtuel Hildegan.»
-«Virtuel Hildegan?!» s’étouffa Sangohan tandis qu’un environnement virtuel fait des décombres d’une ville s’étendant à perte de vue se matérialisait aux alentours.
-«Mais ça va pas la tête?! Il est trop fort, même pour moi!»
-«Je l’ai mis sous sa première forme, ça devrait aller.»
-«Nan, ça ne va pas aller du tout! Reprogramme cette session.»
-«Mais, Sangohan, même Gotenks a pu le vaincre. Alors toi…»
-«Gotenks ne l’a pas vaincu, il a provoqué sa mue, c’est tout.»
-«Ben moi, je dis qu’il a mué parce qu’il était dépassé. Et j’ai interdit la mue de celui-là. Allez, s’il te plaît, Sangohan, accepte d’essayer.»
L’adolescent soupira.
-«Bon, d’accord. Mais au moindre danger pour l’un de nous, je provoque la fin de la session.»
Puis, il ajouta en pensées:
-«Et moi qui espérait ne pas avoir à me battre sérieusement…»
Virtuel Broly, virtuel Hildegan, le Trunks du futur virtuel et le Sangohan de 10 ans super saïyen 2 virtuel se matérialisèrent à des points éloignés les uns des autres.
-«Ah, au fait, une dernière chose. On est par équipe. Toi, moi et virtuel Broly contre les autres nous et virtuel Hildegan.»
-«Mais tu n’a pas peur que nos doubles n’aient pas l’esprit combattif, en se retrouvant dans cette étrange situation? Et je ne me sens pas d’agresser une version de moi qui ne demande rien.»
-«Ne t’inquiète pas pour ça, j’ai fais en sorte qu’ils ne se posent pas de questions et combattent, comme ça avait été fait pour le combat entre virtuel Cell et virtuel Dabra. Allez, il est temps qu’on aille à la rencontre de nos doubles!»
L’excitation de Trunks se ressentait dans sa voix. Alors qu’il se mit à marcher vers son homonyme, Sangohan, ignorant totalement les projets de son compagnon, délaissa son propre double pour se diriger vers virtuel Hildegan qu’il souhaitait éliminer rapidement.


-«Papa m’a dit que si j’avais donné le meilleur de moi, j’aurais vaincu ce monstre, même sous sa meilleur forme. J’espère que ça va bien se passer…» se dit Sangohan, approchant à grande vitesse de virtuel Hildegan.
Les yeux de celui-ci se posèrent sur son ennemi. Le fils de Sangoku arriva au niveau du torse du monstre et donna un coup de pied. Mais sa cible disparut en volutes de fumées, et réapparu au-dessus de son adversaire. Il mit ses deux mains aux doigts crochus à plat au dessus du demi-saïyen et l’écrasa au sol en se laissant tomber, créant un cratère sous son poids.
-«C’est mal engagé… J’avais complètement oublié qu’il pouvait faire ça…» pensa Sangohan.
Il fit une pirouette pour se relever et s’envola hors de portée de son gigantesque ennemi.
-«Le point le plus facile à atteindre se situe au bas du ventre. C'est le moins mobile. Bien, je vais lui montrer ce dont je suis capable.»
Il fonça vers le bassin de virtuel Hildegan, mais celui-ci envoya un bras dans sa direction. Sangohan le bloqua de ses deux mains et le repoussa violemment. Il se fraya alors un passage vers le bas-ventre du monstre, évitant son deuxième bras lancé contre lui. Alors qu’il pensait arriver à son but, il se reçut un coup de genou qui l’envoya rouler dans le ciel. Il fut alors projeté vers le sol d’un coup de main, comme une vulgaire mouche. Il se retrouva couvert de poussière, du sang s’échappant de sa bouche à cause du choc qu’il avait prit dans la mâchoire. Il cria à l’adresse de la créature virtuelle:
-«Et alors?! Comment suis-je supposé t’atteindre?!»
Il apparut aussitôt devant le visage cadavérique de virtuel Hildegan et lui envoya un formidable crochet. Le monstre tomba de tout son haut, une fissure ayant apparu sur sa tête semblable à un crâne. Sangohan regarda son poing, surpris et ravi d’avoir enfin blessé le monstre. Un coup de queue donné comme un coup de fouet l’envoya s’écraser dans un immeuble couché, lui rappelant l’ordre de ses priorités.


Virtuel Sangohan était plus proche de virtuel Broly que du jeune Trunks. Son regard haineux se posa donc sur l’imposant super saïyen. L’enfant au corps parcouru d’éclairs marcha sans se presser vers virtuel Broly, lui-même déjà transformé sous sa meilleure forme.
-«Ho ! Ho ! Ho ! Ho ! Mais regardez qui voilà! Je te reconnaîs, tu es le fils de Carot.»
Le super saïyen de la légende pencha la tête sur le côté, un sourire dément tordant ses lèvres.
-«A défaut de crever ton papa, je vais me faire un plaisir de t’envoyer dans l’autre monde!»
-«La ferme!» lâcha virtuel Sangohan qui disparut et réapparut juste devant virtuel Broly.
Ce dernier, le dominant de toute sa hauteur et de sa carrure, éclata d’un rire sinistre. Alors la concentration d’énergie de l’enfant grimpa en flèche et il logea son poing dans les abdominaux proéminents de son adversaire. Virtuel Broly eut le souffle coupé. Il tomba sur ses genoux, se retrouvant avec la tête à hauteur de celle de virtuel Sangohan. Il vit la fureur dans les yeux du garçon et un instinct de survie venu du fond de son esprit dérangé lui dicta de fuir. Mais l’enfant avait déjà avancé un bras vers le saïyen pur sang et il l’attrapa au niveau du cou. Il commença à l’étrangler. Virtuel Broly saisit de ses deux grosses mains le bras de Sangohan et entreprit de le briser. Le sang lui montait dangereusement à la tête, et il ne parvenait pas à se défaire de l’emprise de son adversaire. Alors un demi sourire émergea sur le visage de l’enfant. D’un mouvement nonchalant, il jeta son ennemi sur une carcasse de voiture. Celui-ci se redressa. Il fit craquer les os de sa nuque en faisant tourner sa tête.
-«Tu vas morfler, mon garçon.»
Il cria ensuite:
-«Personne ne me vaincra jamais! Je suis le guerrier ultime, le super saïyen de la légende!»
Une aura grande comme un immeuble l’enveloppa. Il hurla de toute la force de ses poumons. Puis il se jeta sur son adversaire, un poing levé, une aura dense l’entourant. Lorsqu’il abattit sa main fermée, elle fut bloquée par la paume de la main de virtuel Sangohan, pourtant d’une taille ridicule comparé au poing de son agresseur.
-«Meeeeerde! Je ne peux pas y croire!» tonna le monstrueux saïyen avant de relever son poing pour l’abattre à nouveau.


Trunks arriva devant son double virtuel.
-«Salut!» lança-t-il maladroitement.
-«Bonjour… Trunks.» répondit celui qui habitait une autre dimension, pas beaucoup plus à l’aise.
-«Si je comprend bien la situation, tu es le fils du Végéta que j’ai rencontré pendant mon voyage dans le temps.»
-«C’est ça!» répondit le petit Trunks.
-«On s’est déjà rencontré, mais tu étais un bébé, à l’époque.» dit le Trunks virtuel, un sourire chaleureux aux lèvres.
-«Et donc tu te bats avec une épée?»
-«Pas nécessairement, non, mais j’aime bien.»
-«Moi aussi!» s’exclama l’enfant, réjouit.
-«Je n’avais pas pensé porter l’épée dans le dos, mais c’est trop classe!»
Le petit Trunks retira l’épée de sa ceinture. Alors l’autre Trunks sortit sa propre épée.
-«Une petite joute?» proposa-t-il.
-«Avec plaisir!»
Le combattant réel se transforma en super saïyen, aussitôt imité par son double. Ils se mirent en garde et une première passe résultat sur un choc entre les deux épées au son métallique. Puis virtuel Trunks fit glisser sa lame le long de celle de son adversaire et, d’un rapide moulinet, lui entailla le côté du ventre. Trunks, qui avait reculé après s’être fait touché, pesta et se jeta furieusement sur son adversaire. D’un large mouvement, le combattant virtuel chassa de son épée la lame de son agresseur, puis pointa sa propre arme sur le ventre de l’enfant.
-«On dirait que j’ai gagné.»
-«Je… Je ne suis pas concentré.» protesta le plus jeune des deux demi-saïyens, une goutte de sueur au visage.
-«Disons qu’on fait ça en trois points.» termina-t-il.
Son regard se fit plus dur. Il apparu au dessus de son double du futur et abattit sa lame. Un instant paniqué, virtuel Trunks parvint à parer le coup avec sa propre lame. Mais déterminé, l’enfant se mit à frapper à droite, à gauche avec une vitesse telle que son adversaire ne faisait que parer, sans trouver le temps d’attaquer. Alors le guerrier virtuel ouvrit une main devant Trunks et envoya une décharge d’énergie qui poussa son adversaire à battre en retraite, pour ne pas laisser une ouverture en contrant le kikoha.
-«Bon, je vais te montrer autre chose.»
Sur ces mots, le jeune Trunks rengaina son épée dans sa ceinture. Il mit ses deux mains en avant, et envoya un rayon d’énergie vers le ciel où il disparut. Puis il fit un mouvement vers le bas avec ses mains. Alors le rayon ressurgit, fondant sur le guerrier virtuel. Celui-ci bondit en hauteur pour éviter l’attaque. Mais son double de 8 ans était déjà sur lui, l’épée dégainée. Il frappa de toutes ses forces d’un grand coup de sa lame, mais virtuel Trunks, d’un mouvement de recul, parvint à n’être qu’entaillé sur tout son torse. Sans perdre un instant, il pointa sa lame sur le cœur du petit Trunks, qui emporté par la violence de son propre coup, ne put parer.
-«C’est mon deuxième point.» dit virtuel Trunks.
-«Tu es beaucoup plus habitué au maniement de l’épée que moi.» se justifia l’enfant.


-«Bon, cette fois, quoi qu’il arrive, je le frappe.» s’exhorta Sangohan.
Les yeux rouges de virtuel Hildegan l’observèrent mettre ses mains sur le côté.
-«Ka… mé… ha… mé…»
Sangohan ne lança pas l’attaque. Il continua à concentrer son énergie, attendant que le monstre fasse le premier mouvement. Ce dernier sauta brusquement dans les airs. Il balaya d’un immense coup de pied l’espace où se tenait son adversaire.
-«Haaaaaaaa!!!» hurla le demi-saïyen en envoyant son rayon sur la jambe qui filait vers lui, tandis que l’espace environnant devenait momentanément vert.
Le kaméhaméha frappa le monstre et une explosion s’ensuivit. Virtuel Hildegan atterrit au sol, mettant le genou de sa jambe touchée contre terre.
-«C’est le moment, il ne peut pas bien bouger !»
Sangohan fondit vers son gigantesque ennemi. Celui-ci tenta de le frapper d’une main, mais il fut paré avec le bras. Il frappa de son autre main mais le second bras de son adversaire le bloqua. Il lui restait sa queue pour frapper. Sangohan fut forcé de laisser les mains de virtuel Hildegan pour bloquer la queue. Il jeta d’un seul coup ses bras vers le fouet vivant de son ennemi et l’attrapa de ses deux mains. Le monstre envoya alors ses deux mains libres pour écraser son adversaire, mais avant d’y être parvenu, il se senti bouger. Sangohan avait concentré ses forces et s’était mis à tournoyer, avec la queue de virtuel Hildegan entre ses mains. La créature du sorcier Hoï virevolta dans les airs, créant un souffle de vent sur des kilomètres. Puis, ayant obtenu une force centrifuge qu’il jugea satisfaisante, Sangohan le jeta dans les airs. Il envoya quatre kikohas, un vers chacun des membres de son ennemi, au cas où il retrouverait trop rapidement l’usage de son corps. Puis il fonça vers le monstre qui usa une nouvelle fois de sa queue pour se défendre. Le fils de Sangoku attrapa la queue à une main et s’en servit pour se projeter encore plus près du monstre, comme une liane. Alors il arriva au niveau du bassin de virtuel Hildegan.
-«Nous y voilà! Prends ça!»
Sangohan frappa de son poing vers le ventre du monstre qui disparut en volutes de fumées. Alors le demi-saïyen s’écria:
-«Zut! Pas encore ça! Déjà que j’ai du mal à l’atteindre, si en plus mes coups ne portent pas… Il faut que je me défasse de ses monstrueux membres, et après ça ira mieux. Mais même mon kaméhaméha ne le bloque pas durablement. Il me semble pourtant me souvenir… C’est ça!»
-«Ton compte est bon, mon gros! Je vais t’apprendre qu’il y a toujours une limite à l’invulnérabilité!» cria-t-il à l’adresse de virtuel Hildegan.


Le poing de virtuel Broly fut à nouveau stoppé par la main de virtuel Sangohan. Ce dernier l’envoya s’écraser dans un mur de béton d’un coup de pied circulaire. Le pur saïyen se releva et émit son rire tonitruant caractéristique.
-«J’admets que ta puissance est monstrueuse. Mais la mienne n’est pas juste monstrueuse, c’est celle du super saïyen de la légende. Je vais te montrer ce que ça signifie.»
La terre se mit à trembler tandis qu’une sphère d’énergie enveloppa virtuel Broly. Il avait la tête penchée. Puis il leva les bras et les rabattit sur les côtés, brisant la sphère d’énergie. Alors l’environnement ne fut plus troublé. Virtuel Broly sourit. Virtuel Sangohan aussi.
-«Et alors?» dit ce dernier.
L’espace environnant devint vert, et cette teinte reflua jusqu’à former une sphère dans chaque main du super saïyen légendaire. Il envoya aussitôt ses deux attaques. Elles fondirent sur virtuel Sangohan. Celui-ci se pencha en avant, et au dernier moment, enfonça ses bras dans les sphères. Un instant plus tard, les deux boules d’énergie s’évanouirent dans l’atmosphère, découvrant les bras tendus de l’enfant, les poings fermés et fumants là où devait se trouver le centre des sphères. Le vent se leva, faisant virevolter la seule mèche non dressée de virtuel Sangohan. Puis il s’apaisa. Virtuel Broly partit d’un éclat de rire encore plus intense que le précédent.
-«Plus tu m’éprouveras, plus je deviendrais fort. Je ne peux pas être vaincu!»
Et il continua à rire.


Le vrai Trunks, l’air très tendu, remit encore son épée dans sa ceinture. Puis il se jeta sur son double virtuel.
-«A quoi tu joues?» demanda ce dernier en se mettant en garde.
Sans lui donner de réponse, le jeune métis saïyen arriva au niveau de sa cible. Celui-ci frappa d’un coup d’épée horizontal que l’enfant évita en se baissant en un éclair. Le demandeur de la session sauta alors sur un virtuel Trunks prit par surprise et lui bloqua de ses deux mains le poignet de son bras armé. Il prit appui d’un pied sur l’une des épaules de son adversaire et lui tira le bras tenant l’épée en hauteur et derrière lui. Virtuel Trunks tenta de s’emparer de l’épée de son ennemi mais celui-ci esquiva d’une pirouette. Puis l’enfant logea un coup de pied dans la tempe de son adversaire, maintenant sa prise sur son poignet. Le Trunks plus âgé bascula en arrière mais fut arrêté net lorsque le bras au poignet bloqué ne put pas se tendre plus. Alors la pression qu’il ressentait diminua, et il roula brusquement contre terre. Mais son épée lui avait échappé. Elle fit quelques vrilles sur le sol, alors même que l’espace alentour prenait momentanément une teinte verdâtre. Trunks se jeta dessus, l’attrapa avec sa main gauche et bondit à distance de son double virtuel qui se relevait.
-«J’ai deux épées et tu n’en a aucune. J’ai gagné cette manche.»
-«Ca reste à voir.» répondit virtuel Trunks avec un sourire malicieux.
Il concentra son énergie. Ses muscles augmentèrent de volume tandis que ses cheveux se dressèrent sur sa tête, sous les yeux ébahis de son homonyme. Virtuel Trunks était super saïyen de niveau 2.
-«Quelle puissance!»
Mais Trunks garda confiance dans la supériorité que devait lui donner les deux épées. Son regard se posa sur l’une des armes, puis l’autre, et un air intrigué passa sur son visage. Puis il se concentra sur virtuel Trunks. Un souffle de vent se leva tandis que les deux guerriers s’observaient et s’apaisa aussi rapidement qu’il était venu. Une fois de plus, ce fut le plus jeune des deux adversaires qui fit le premier mouvement. Il brandit ses épées en avant et tenta d’abattre la première sur virtuel Trunks. Celui-ci la para en claquant la paume de ses deux mains juste au passage de la lame. L’enfant fendit l’air avec la seconde, mais seuls quelques cheveux furent coupés, la cible ayant fait un rapide mouvement d’esquive. Sans se départir de son calme, l’enfant envoya à nouveau une épée vers virtuel Trunks, préparant déjà l’assaut de la lame suivante. Une lueur d’inquiétude passa dans le regard du combattant virtuel. Ce dernier bloqua la lame entre son pouce et son index. Puis d’un brusque mouvement, il envoya l’arme virevolter dans les airs. Le jeune métis saïyen se jeta pour la rattraper.
-«Mauvaise idée.» dit son adversaire derrière lui, un poing levé.
Trunks ne put éviter le coup et s’écrasa dans la poussière d’un parc naturel au sol bouleversé. Il essaya de se lever, mais il ne parvint pas à soulever son arme. Le pied de virtuel Trunks bloquait la lame au sol. Le guerrier virtuel tendit une main, paume ouverte, contre le torse de son double et y concentra de l’énergie.
-«Troisième touche.»
Le petit Trunks recula de quelque pas, l’air dépité.
-«Trois à zéro… Pffff… J’abandonne.»
-«Si tu m’avais attaqué avec l’épée qu’il te restait, au lieu de vouloir récupérer la seconde, tu aurais peut-être gagné.» lui révéla virtuel Trunks.
L’enfant quitta sa forme super saïyen. Son double virtuel lui sourit avant d’en faire autant et de lui jeter son épée que Trunks attrapa au vol. Puis le combattant virtuel récupéra la sienne, gisant un peu en arrière.
-«Trunks! Envoie-moi l‘épée de Tapion!»


C’était Sangohan, le réel, qui s’adressait à son compagnon.
-«Tu n’en auras pas besoin.» lui répondit Trunks.
-«Je ne plaisante pas, Trunks. Dépêche-toi.»
A contrecœur, l’enfant lui envoya l’épée. Sangohan se tourna vers le monstre, l’espoir revenu en lui. Il se jeta sur Hildegan qui se défendit comme à son habitude d’un balayage de l’un de ses gigantesques bras. Mais cette fois-ci, son coup s’arrêta en pleine course, car il avait perdu son bras droit. Celui-ci s’écrasa par terre où il git, immobile.
-«Excellent! Cette lame avait permis à Trunks de couper la queue de ce monstre. Avec ma puissance, je vais pouvoir le tailler en pièces!»
Virtuel Hildegan cru justement bon d’envoyer sa queue vers Sangohan pour le frapper. Celui-ci ne se fit pas prier pour la trancher à sa base.
-«Ca me rappelle le temps de l’entraînement dans le désert!» s’exclama-t-il en souriant, ignorant superbement le monstre qui hurlait de douleur.
Puis Sangohan apparut soudainement au niveau du bas-ventre de son adversaire. Mais avant même qu’il n’ait levé la lame, le monstre disparut en volutes de fumées. Le demi-saïyen observa les environs. Le géant virtuel apparut sur sa gauche, son dernier bras prêt à l’écraser. Mais comme l’autre, il fut coupé.
-«Tu ne peux m’attaquer qu’en étant matériel. Rends-toi à l’évidence, tu es fini!»
Sangohan apparut au niveau du cou du monstre et lui trancha sans hésiter le crâne qui lui servait de tête. Puis il pointa la lame vers les entrailles de la créature maléfique et y enfonça l’épée. Suite à quoi il traversa tout le buste du monstre de haut en bas, l’épée tendue devant lui. Le corps ouvert et la tête de virtuel Hildegan gisaient au sol, sans vie. Satisfait, Sangohan observa les environs. Trunks, qui discutait avec son double virtuel, lui lança un drôle de regard. Le fils de Sangoku n’y prêta pas attention.


Le corps de virtuel Broly était parcouru de spasmes. Son niveau d’énergie grimpait à une allure folle. Des raies d’énergie s’échappaient de tout ses pores. Il semblait souffrir le martyr. Son corps augmentait encore en volume. Virtuel Sangohan l’observait sans rien laisser transparaître. Les spasmes du super saïyen légendaire se faisaient de plus en plus forts. Il riait comme un dément.
-«Tu es pitoyable. Je n’aurais même pas besoin d’intervenir pour que tu meurs…» dit l’enfant.
-«Cause toujours.»
Virtuel Broly se jeta sur virtuel Sangohan comme un bolide. Il écrasa son poing dans la joue de l’enfant qui racla le sol et alla s’écraser dans un rocher. Virtuel Sangohan se dégagea de l’amas de roche sans sembler s’émouvoir du coup qui lui était porté. Virtuel Broly, lui, exultait. Il riait par saccade. Du sang coulait de ses oreilles et de sa bouche.
-«Ton corps était déjà éprouvé et déformé par la transformation en super saïyen légendaire. Là, tu es allé trop loin.»
-«La ferme, microbe!!!»
Virtuel Broly envoya un kikoha sur l’enfant qui l’attrapa à deux mains et, dans un cri, le détourna vers le haut.
-«Bon, j’ai pas envie d’attendre que tu meurs tout seul.»
Virtuel Broly ouvrit la bouche pour parler à l’enfant situé à sept mètres de lui. Mais seul un râle sortit de sa bouche. Le coude de virtuel Sangohan s’enfonçait dans son ventre. Le super saïyen légendaire fit un pas en avant, cracha un flot de sang, et fut prit de tremblements rapides. Il sembla alors illuminé d’une lumière verte de l’intérieur. C’était même plus consistant que ça. C’était comme s’il était une carcasse remplie d’un liquide vert. Ses entrailles se consumaient et fondaient. Il s’écroula, le regard vide, dans une flaque verdâtre.
-«Répugnant» lâcha un virtuel Sangohan plein de mépris.
D’un kikoha, il fit disparaître les restes du monstre. Il leva la tête et vit Sangohan, le vrai. L’un de ses deux autres ennemis.


Trunks avait envoyé l’épée à Sangohan. Puis il se tourna vert son double virtuel. Il voulait engager la conversation avec son "lui" du futur, et une question qui le taraudait allait faire parfaitement l’affaire.
-«Trunks? J’ai regardé ton épée, quand j’avais les deux. Elles se ressemblent, mais ce ne sont pas les mêmes.»
-«Ce n’est pas surprenant. J’ai obtenu cette épée à un âge plus avancé que le tiens.»
-«Mais qu’est-ce que tu as fait de l’épée de Tapion?»
-«Tapion?» demanda virtuel Trunks, interloqué.
-«Ben oui, le gars qui luttait contre le monstre qu’affronte Sangohan.»
Trunks désigna virtuel Hildegan du doigt, qui était en train d’être dépecé par son adversaire.
-«Je ne l’avais jamais rencontré. Et si ça en avait été le cas, les cyborgs n’auraient plus vraiment été ma priorité, si j’en juge à sa puissance.»
-«Ah, je sais pourquoi tu ne le connais pas! Le sorcier qui voulait libérer Tapion et par la même Hildegan, c’est une longue histoire, n’a pas pu trouver les dragon balls pour se faire exaucer, Piccolo étant mort. Il s’est probablement fait tuer par les cyborgs ou a fui sur une planète plus paisible.»
-«Oui, les choses ont beaucoup changées entre mon monde et le tiens.»
-« En tout cas, tu es rudement fort!»
Virtuel Trunks sourit.
-«Tu es jeune. A mon âge, tu seras sans doute beaucoup plus fort que moi. Mais moi aussi, je suis un peu curieux de toi. Comment ça se passe avec père, par exemple?»
-«Père? Tu veux dire papa?»
-«Oui… Papa.»
Virtuel Trunks dissimula un sourire amusé à l’idée d’appeler Végéta "papa".
-«Il est un peu dur, mais je suis fier d’avoir un papa aussi fort!» jubila Trunks avant de continuer.
-«Mais je ne le vois presque que pour les entraînements. Faut dire que je passe beaucoup de temps dehors, avec Sangoten.»
Virtuel Trunks cru avoir mal entendu.
-«Tu joues beaucoup avec Sangohan? Tu n’as pas d’amis de ton âge? »
-«Non, j’ai pas dis Sangohan, j’ai dis Sangoten, et il n’a qu’un an de moins que moi. J’aime bien jouer avec lui, mais il n’est pas très malin, j’aurais aimé qu’il me ressemble plus, comme toi.»
-«Un an de moins que toi… Je comprend.» dit virtuel Trunks d’un air triste.
Puis il se ravisa et sourit à son double.
-«Toi aussi, tu n’es pas parfait, et il y a des choses en toi qui doivent déplaire aux autres, comme à Sangoten. N’en demande pas plus aux autres qu’ils ne peuvent te donner, et tu seras un excellent ami.»
Trunks se renfrogna, ayant l’impression d’avoir été sermonné. Comme pour justifier ses paroles envers son ami, il poursuivit:
-«Si Sangoten était un excellent ami, il aurait remonté le temps avec toi pour t’aider. Mais on ne m’a jamais parlé que d’un voyageur du temps.»
Virtuel Trunks songea à dire à son double qu’il n’y avait qu’une place dans la machine à voyager dans le temps, pour ne pas l’attrister, mais il jugea que ce ne serait pas nécessaire.
-«Sangoten n’existe pas dans mon monde. Sangoku est mort avant de l’avoir conçu.»
Trunks resta bouche bée. Son double virtuel lui posa une main sur l’épaule et dit:
-«Tu sais, on n’a pas toujours ce qu’on veut. Il faut savoir positiver. Dans mon monde déchiré, c’est Sangohan qui est devenu mon ami, et il nous est arrivé de bien rigoler.»
-«Mais Sangohan est vieux!»
Virtuel Trunks sourit à nouveau.
-«Réfléchis bien à l’importance de profiter de ce que l’on a.»
Trunks n’ajouta rien, le regard pensif. Sangohan venait d’achever virtuel Hildegan tandis que Broly avait été vaincu par l’autre Sangohan. Le regard du fils non virtuel de Sangoku croisa celui de Trunks. L’enfant voulu marquer sa désapprobation de l’emploi de l’épée par son compagnon d’un regard, mais il n’y parvint pas bien, l’esprit encore encombré de ce que venait de lui dire son double. Un monde sans Sangoten…


Sangohan se rapprocha des deux Trunks, lorsque virtuel Sangohan lui barra la route.
-«Ca aurait été trop beau d’avoir la paix.» pensa Sangohan en soupirant.
Mais le combattant virtuel ne lui laissa pas plus de répit. Il apparut juste devant lui et envoya un coup de poing fulgurant. Sangohan bloqua le coup d’une main. L’enfant jeta un regard courroucé à son double avant d’ouvrir une main devant son visage. Sangohan ne put esquiver l’attaque qu’en se penchant violemment en arrière. L’autre était déjà sur lui et tentait de le mitrailler de coups rapides comme l’éclair. Sangohan les esquivait assez aisément, mais la situation l’agaçait. Il prit la fuite en direction de Trunks.
-«Pourquoi mon double est-il si violent?» lui demanda-t-il.
-«Ben, il est comme tu étais alors.»
-«Mais il ne se comporte pas différemment avec moi que si j’étais Cell.»
-«Bon, je l’ai peut-être un peu boosté côté agressivité, mais quelle importance puisque tu dois le combattre?»
Une fois de plus Sangohan soupira. Il ne garderait pas un très bon souvenir de l’usage de cette salle. Il fut rejoint par son double.
-«Désolé pour ce qui va suivre…»
Sangohan disparut et réapparut derrière son double virtuel. Il fit une manchette à la nuque de virtuel Sangohan qui roula sur un trottoir. Ce dernier se releva avec difficulté. Sangohan marqua sa surprise, il pensait l’avoir assommé.
-«Quelle hargne.» se dit-il en voyant son regard.
L’enfant se jeta sur lui, mais Sangohan l’envoya voler d’un coup de pied. Virtuel Sangohan s’immobilisa, ses deux mains sur sa droite, loin derrière lui, l’une serrant le poignet de l’autre. Il les rabattit vers son double réel.
-«Masenko!»
-«Haaaaa!» cria Sangohan en ripostant d’un kaméhaméha.
Le guerrier virtuel fut emporté par les attaques, et il chuta, inconscient.


Sangohan arriva enfin auprès des Trunks.
-«Tu n’as pas vaincu ton double, Trunks?» demanda-t-il au plus jeune des deux, en lui rendant son épée qu’il avait ceint à sa taille après la défaite de virtuel Hildegan.
-«Non.»
-«J’aurais fait tout le boulot, alors.» pensa Sangohan.
Il regarda virtuel Trunks qui lui sourit.
-«Tu as bien grandi, Sangohan. Tu te ressembles beaucoup, si j’ose dire. Tu me rappelles mon maître.»
-«Ca me fait plaisir de te revoir, Trunks!» répondit Sangohan.
-«Tu es devenu encore plus fort qu’à l’époque du Cell Game, hein?»
Sangohan rit d’un rire gêné.
-«Oui, mais seulement grâce à l’aide d’un dieu.»
-«Peu importe.»
Ils échangèrent un regard entendu.
-«Inutile qu’on s’affronte, donc.» termina virtuel Trunks.
Ils se serrèrent la main avec un plaisir non dissimulé. Puis les vrais Sangohan et Trunks commencèrent à s’éloigner. Le silence de Trunks intrigua son compagnon. Enfin, Trunks lui dit ce qu’il pensait.
-«Je suis persuadé que tu n’aurais pas eu besoin de l’épée pour vaincre virtuel Hildegan!»
-«Allez, Trunks, ne raconte pas de bêtises. Et puis quelle importance?»
-«Et ça, tu l’as fait avec mon épée?» demanda Trunks en désignant la fissure dans le crâne de virtuel Hildegan.
Sangohan éluda la question, troublé.
-«Fin de la session d’entraînement virtuel.» dit-il.
Sangohan se retourna et observa la salle d’entraînement virtuel. Il eut un pincement au cœur dont il n’était pas sûr de l’origine en sortant. Il secoua sa tête et chassa cette sensation. Il ne voyait vraiment pas l’intérêt de cette salle.

A suivre.
Dernière édition par RMR le Jeu Juin 26, 2008 12:50, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Messagepar Redd le Jeu Juin 26, 2008 4:58

A vrai dire, j'ai été un peu déçu. Ou plutôt mitigé.

Ce qui m'a déçu, c'est le 3 contre 3. Et surtout le fait que les protagonistes commencent le combat en étant séparés. En fait de 3 vs 3, c'est plutôt 3 1 vs 1 auxquels on a affaire. Dommage du coup, car une chose m'intriguait : c'était comment faire en sorte que Virtual Broly combatte aux côtés de ses ennemis. Or la réponse donnée est finalement toute simple : il se bat loin d'eux, sans les apercevoir et finit par mourir. Le combat est bien réalisé en revanche. Mais j'ai un peu trop l'impression de revoir cell vs gohan.

En fait, ça me donne l'impression que tu as voulu caser un combat "broly vs gohan ssj2" dans cette histoire alors qu'on aurait pu s'en passer.


J'aime mieux le combat Trunks / Trunks car il y a un début d'explications. Virtual trunks, gentil personnage, accepte de se battre pour s'amuser avec son alter-égo et pas pour tuer. Mais on se demande pourquoi Trunks ne ressent pas l'énergie de Broly ou de Hildegan et fonce aider l'un des Gohan au lieu de s'amuser. Certe, il y a la phrase magique "j'ai réglé la machine pour qu'ils ne se posent pas de questions", mais je trouve ça trop facile, et dommage. Ca accentue + le côté "3 1 vs 1 totalement indépendants" ou "3 fics en 1".

Enfin, l'aspect trop aggressif de Gohan SSJ2 ne m'a pas trop plu. Ce n'est même plus de l'agressivité, c'est du lavage de cerveau. Gohan attaque à vue sans réfléchir. Du coup, on se demande pourquoi Virtual Trunks n'a pas été configuré pareil.
C'est un peu une solution de facilité pour justifier un combat, (en mon sens) contrairement aux autres qui ont toujours un contexte bien expliqué.


Côtés positifs :

- Les descriptions des combats sont toujours aussi bonnes et dynamiques. C'est indéniable. Facile à lire et on s'imagine très bien la scène.

- J'aime bien le fait que Gohan utilise une épée. Ca me fait penser qu'un Versus où Gohan utiliserait la Z-Sword pourrait être sympa.

- le coup des deux épées de Trunks est bien vu. Mais j'aurais aimé que tu dises d'où Virtual Trunks du futur tire la sienne.

- le discours entre les deux trunks vers la fin est très bien vu

- les réactions du vrai Gohan vis à vis de la salle et de virtual Gohan sont bien faites. C'est ce genre de choses que je préfère dans tes fics, plutôt que des simples combats sans contexte et sans émotions.

Questions :

- c'est quoi ce pincement au coeur de Gohan à la fin, exactement ?

- rien à voir avec le chapitre mais ça m'intrigue. Que se passerait-il si un personnage (mettons Vegeta) invoque un Virtuel Vegeta de l'époque actuelle. Autrement dit un Virtuel Vegeta qui connait la machine, qui l'a déjà utilisé. Est-ce que Virtuel Vegeta pourrait croire qu'il est le vrai Vegeta ayant invoqué un Virtuel Vegeta ?
Quand Redd passe, les moustiques trépassent.
Avatar de l’utilisateur
Redd
 
Messages: 2973
Inscription: Jeu Oct 18, 2007 10:31
Localisation: Lille

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités