Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Lun Juin 22, 2009 23:33

Merci! J'ai une idée de combat pour Tenshinhan, mais c'est encore vague. Pour Piccolo, je n'ai pas eu d'idées spéciales pour l'instant, mais un flash le concernant pourrait très bien m'arriver!
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Mar Juin 23, 2009 0:36

Oh! Combat intéressant pour ma part! Le fait qu'il y ait des changements dans le rapport de force ne m'a pas dérangé, vu les pouvoirs spéciaux de chacun des personnages. Tu as bien utilisé les capacités de chacun et j'ai trouvé intéressante et logique ton idée que Yakon puisse restituer l'énergie lumineuse en attaque. Par ailleurs, il est aussi intéressant d'avoir donné une capacité d'absorption limitée à Gero, tout en précisant qu'il reste moins fort que les cyborgs de type d'énergie perpétuelle. Cela permet de rester cohérent avec l'idée que ceux-ci sont supérieurs.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11961
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mar Juin 23, 2009 0:41

Merci beaucoup, San! Yakon est assez difficile à manier, parce qu'il apparaît très peu et parle très peu. J'ai toujours trouvé bizarre qu'en absorbant la lumière et en ayant un niveau de puissance exceptionnelle à l'échelle de l'univers, il se croit avantagé dans le noir...
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar quent68 le Mar Juin 23, 2009 14:18

Wahh je ne voyais pas Gero capable d'une telle performance ! En tout cas très beau combat RMR, j'adore tes descriptions, elles permettent vraiment de s'imager les échanges de coups.
Avatar de l’utilisateur
quent68
 
Messages: 3927
Inscription: Jeu Fév 07, 2008 18:28

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mar Juin 23, 2009 16:29

Ca me fait plaisir, ce que dit Quent68! Merci! Pour la performance de Gero, c'est juste que je me suis amusé à faire un pont entre deux débats! On compare souvent Gero et Freezer, ainsi que Freezer et Yakon! Allez hop! Gero VS Yakon!

Dans mon esprit, Gero est à peine moins fort que Freezer, mais alors vraiment un chouia, et Yakon est déjà sensiblement moins fort que Freezer. Ce qui donnait au final Gero légèrement supérieur à Yakon.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar quent68 le Mar Juin 23, 2009 16:57

Ah oui la je comprends mieux, a vrai dire je considérais Yakon comme plus fort que Freezer a cause de son pouvoir d'absorption, voila.
Avatar de l’utilisateur
quent68
 
Messages: 3927
Inscription: Jeu Fév 07, 2008 18:28

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mar Juin 23, 2009 18:30

Je vois. Mais je comparais justement Freezer aux formes de bases de Géro et Yakon, pas celles pleines d'énergie dont on ne connaît pas la puissance. Et comme les deux bases peuvent progresser, je suppose que les formes progressé ont le même rapport de force, surtout que Gero, supposé plus malin, utilise mieux le jeu des absorptions.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Triforceman le Mar Juin 23, 2009 18:58

Très sympathique, l'idée de faire s'affronter les deux "absorbeurs". Mais ce que j'apprécie beaucoup dans ta fic, encore plus que les combats, c'est la manière dont les introduits : dans ce cas-ci par exemple, la discussion entre Végéta et Bulma les rend vraiment "vivants", on assiste à un épisode de leur vie de couple...

En passant, tu crois Végéta capable de battre Gero sans se transformer?! Ce serait quand même chaud non?

Pour faire mon chieur maintenant...

s’inquiétait que le combat s’éternise
Cela choque mon oreille, je reformulerais...sans trop savoir comment :mrgreen: "De ce que le combat s'éternise" me semble déjà mieux.

Zut! Qu’est-ce que je vais faire!
C'est vraiment du chipot, mais "Que vais-je faire" "Que faire" ne colleraient-ils pas mieux au registre soutenu du docteur?

Allez, on attend la suite :mrgreen:

P.S. Et bravo pour ta participation à DBM :wink:
Avatar de l’utilisateur
Triforceman
 
Messages: 617
Inscription: Mer Nov 02, 2005 22:49

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Juil 01, 2009 4:59

Edit: Nouveau chapitre, un peu plus bas!

Triforceman a écrit:tu crois Végéta capable de battre Gero sans se transformer?! Ce serait quand même chaud non?


Pour Végéta normal VS Gero, je suis convaincu que son niveau dépasse largement celui de Gero. Car je crois que les saïyens font progresser leur force de base en s'entraînant, même s'ils ont le super saïyen. Sinon, ce serait comme considérer qu'ils seraient "coincés" sans la transformation... Et si Végéta normal avait dépassé le niveau de Freezer troisième forme avec son frôlage de mort provoqué par Krilin, comme je le pense, alors 14 ans plus tard (dont deux dans la salle de l'esprit et du temps), je le vois bien avoir tranquillement surpassé ce que Freezer obtient avec une transformation et sa concentration à 100%, et donc, toujours d'après moi, avoir surpassé Gero. Dans un précédent chapitre, Goku normal rivalisait avec C-16.

s’inquiétait que le combat s’éternise


Hum... Dans le doute, j'ai remplacé "s'inquiétait" par "redoutait", comme ça, la question ne se pose plus.

Zut! Qu’est-ce que je vais faire!


Là, je suis parfaitement d'accord, j'ai été négligent... J'ai changé quelques phrases de Gero.

Triforceman a écrit:P.S. Et bravo pour ta participation à DBM


Niii! Hi! Hi! Merci! Moi, je dois dire bravo à Gogéta Jr. Vous imaginez pas ce que ça fait de voir ce qu'on a imaginé être "Toriyamasé"! C'est juste trop jouissif!

Merci du commentaire, Triforceman!!!


LE TOURNOI DES SANKIS : INTRODUCTION






Ce jour-là, le ciel de l’île Papaye vit s’approcher une gigantesque grue couronnée, d’une envergure de cinq mètres, aux plumes bariolées, aux longues pattes, sellée. Elle atterrit lentement, en donnant de grands coups de ses gigantesques ailes. Sur la selle, un petit vieillard avec une barbichette, des lunettes de soleil et un chapeau orné d’une tête de grue crachait à sa monture de se dépêcher. Il sauta à terre une fois son animal posé. La grue referma ses ailes autour d’elle et les déplia, dévoilant un petit corps de quelques centimètres d’envergure, avant de disparaître à une vitesse phénoménale dans les cieux. Son maître fulminait, en montant les marches le séparant d’une grande bâtisse au toit en paille. Il avait appris la nouvelle le matin même, in extremis, grâce à certains de ses contacts qu’il avait dans le monde des arts martiaux. Il repoussa violemment la porte et entra dans la salle de réunion du complexe du championnat du monde des arts martiaux. Il lança à la cantonade:
-«Alors comme ça, on organise un tournoi événement et on veut tenir l’école de la grue à l’écart?!»

Après un instant de surprise des personnes rassemblées dans la pièce, un moine prit la parole d’un ton acide.
-«Vous n’êtes plus le bienvenue dans l’enceinte de ces lieux, maître des grues. Vous nous avez assez montré que les règles imposées par la pratique des arts martiaux vous laissent indifférent, aux vingt-deuxième et vingt-troisième éditions du championnat du monde.»
-«Je dirige une école officielle! Vous ne pouvez pas m’ignorer!» pesta le maître.
Celui qui semblait être le moine le plus influent prit la parole, d’une voix sourde et calme.
-«Savez-vous seulement en quoi consistera ce championnat? Vous n’êtes tout simplement pas concerné par ce tournoi.»
-«Tiens donc, je ne serais pas concerné, mais l’école des tortues, si? Et en quel honneur?» siffla le vieillard.
Le premier moine à avoir prit la parole haussa un sourcil.
-«Où voyez-vous ici l’école des tortues?»
-«Je…»
Le maître des grues détailla les douze autres personnes présentes dans la pièce. En plus du moine supérieur et de son autre interlocuteur, il y avait trois moines, dont un au visage juvénile. Il y avait également un homme ayant l’apparence d’un chien très âgé, tremblant de tout son corps, qu’il savait être l’organisateur des championnats du monde des arts martiaux. Il reconnu encore Satan, Mamie Voyante, l’arbitre des championnats et Bulma Brief, la directrice de la Capsule Corp. Il vit un homme très massif, dans la quarantaine, blond, avec un kimono et un autre, fin, surmonté d’un chapeau de cowboy.
-«L’école des tortues est ici représentée par la voyante!» s’insurgea le maître.
-«Est-ce que j’ai l’air d’un vieillard lubrique?» crachota la petite vieille installée sur sa boule de cristal.
-«Vous êtes la sœur de Tortue Géniale, je le sais!» protesta le dernier arrivant.
Il fut coupé par le moine supérieur.
-«Cela n’a guère d’importance. Puisque vous êtes là, prenez donc place. Nous n’avions pas même encore commencé.»
Les treize personnes s’assirent autour d’une longue table, seul mobilier dans la pièce en plus d’un tableau blanc, Bulma et l’organisateur des championnats à ses extrémités.

Le moine supérieur s’adressa à ce dernier.
-«Souhaitez-vous dire quelques mots, pour ouvrir cette séance exceptionnelle?»
L’homme-chien releva la tête en tremblotant.
-«Ou…»
Tout le monde tendit l’oreille pour comprendre la voix chevrotante.
-«Ouuuu…»
La tension sembla monter, tandis que l’orateur peinait à s’exprimer.
-«Ouaf!»
Plusieurs personnes chutèrent de leurs chaises, avant de se rasseoir maladroitement. Le moine supérieur reprit la parole.
-«Le championnat du monde des arts martiaux existe depuis plus de cent-vingt ans et a perduré jusqu’ici à travers vingt-cinq éditions. Il a survécu à la destruction totale de cette île il y a dix-huit ans de cela et ouvrira de nouveau ses portes dans deux ans. Il représente l’esprit du combat et le code de l’honneur des arts martiaux. Et dans le respect de ses traditions, il a toujours été géré par notre communauté de moines. Son ring a été foulé par d’innombrables combattants valeureux, dotés d’arts du combat aussi puissants que variés. Cependant, depuis la vingt-et-unième édition, l’engouement des grands combattants pour cet évènement à légèrement diminué à cause des démonstrations de puissance des utilisateurs de l’énergie, avant de chuter vertigineusement après les ravages de la finale de la vingt-troisième édition, profitant aux combattants de foire incapable de voir leur infériorité, encouragés par la récente médiatisation du championnat et par l’explosion de la valeur des récompenses qui ne concerne plus uniquement le seul vainqueur du tournoi.»
-«Ah bon? Je n’ai pas remarqué.» murmura Satan.
-«Notre communauté a estimé qu’il était de son devoir de redonner du souffle à l’esprit du combat qui a toujours animé le championnat. Pour cela, nous avons décidé de créer un tournoi spécial qui défierait le temps, et verrait s’affronter tout les combattants d’aujourd’hui et d’autrefois, permettant aux plus valeureux d’entre eux de s’illustrer, et invitant les grands guerriers du monde entier à relever le défi du championnat du monde des arts martiaux et à se surpasser!»
-«Et comment comptez-vous vous y prendre? Parmi les plus anciens, beaucoup sont morts, d’autres sont trop âgés pour combattre et d’autres encore ont dû renoncer aux arts martiaux.» questionna l’homme au chapeau de cowboy.
-«C’est là que Mme Brief intervient. Sa machine a créer des combattants virtuels nous permettra de compléter les absents par leurs doubles virtuels. Tout est prêt pour cela, mme Brief?»
-«Oui et non... En disposant des piliers de transfert de données autour du ring, les combattants virtuels pourront se battre exactement comme les vrais sur le terrain et dans le proche hors-ring. Cependant, en plein air, je ne pourrais pas empêcher les attaques des combattants, qu’ils soient réels ou virtuels, d’endommager l’environnement, et il ne faudrait pas que le scénario de la vingt-troisième édition du championnat se reproduise. Je n’ai pas encore trouvé de solutions…»
-«Vous n’avez pas à vous inquiéter pour cela. Car je ne vous ai pas encore énoncé la règle principale de ce tournoi. Afin qu’il change vraiment la donne, et ne soit pas une démonstration de plus de la large domination des utilisateurs de l’énergie, aucun d’entre eux ne sera invité à ce tournoi!»

-«Comment?!» hurla le maître des grues qui fit tomber sa chaise en se relevant, faisant sursauter l’organisateur qui commençait à somnoler.
-«L’énergie dont vous parlez, c’est l’une des bases des arts martiaux! Tout le monde la maîtrise, puisqu’il faut de l’énergie, même pour bouger! Ce n’est que le degré de maîtrise qui change! Vous voulez seulement discréditer ceux qui se sont donné la peine de travailler sur le contrôle de l’énergie, souvent pendant des décennies!»
-«Pour ma part, je trouve ça très régulier.» gronda l’homme blond à l’imposante stature.
-«On parle ici de la maîtrise de l’énergie pure, de ceux qui peuvent la projeter sous diverses formes. Ceux-là ont un don, et il est injuste pour ceux qui ne possèdent pas cette maîtrise d’être systématiquement opposés à de tels adversaires contre qui ils auront toutes les chances de perdre!»
-«Quelles conneries! N’importe qui peut maîtriser les projections d’énergie s’il s’en donne la peine!»
-«Peu importe qui a raison ou qui a tort.» coupa le moine supérieur.
-«Le fait est que pour permettre au tournoi de voir participer des combattants de tous horizons, il faut que la domination de ceux qui maîtrisent leur énergie et qui sont encore aujourd’hui peu nombreux cesse, au moins le temps d’un tournoi promotionnel.»
Le maître des grues insista.
-«Alors contentez-vous d’interdire l’usage de projections d’énergie!»
L’arbitre prit alors la parole.
-«Personnellement, je préfère assister aux combats mettant en scène la maîtrise de l’énergie, mais je comprends le besoin de la commission du championnat de laisser aux autres arts martiaux une chance de s’exprimer au tournoi. Et honnêtement, je sais que ceux qui maîtrisent les projections d’énergie ont aussi une puissance au corps-à-corps boosté par leurs flux d’énergie. Donc dans le même ordre d’idée, ils ne devraient pas participer.»
-«Excusez-moi…» interrompit timidement le moine au visage juvénile.
-«Je crois que monsieur Satan n’utilise pas l’énergie, et qu’il est invité à ce tournoi spécial. Pourtant, c’est le plus fort, toutes catégories confondues! Il a même éliminé Cell! Alors soit il devrait être d’autant plus interdit de tournoi que ceux qui utilisent l’énergie car il doit encore plus effrayer les combattants valeureux qui savent combien il est fort, soit même sans maîtriser l’énergie, on peut surpasser ceux qui en ont la maîtrise, et il n’y a pas de raisons de faire de discriminations!»
Un reflet passa sur les lunettes de soleil de l’arbitre tandis qu’un petit sourire se dessina sur ses lèvres. Satan, lui, se mit à bafouiller.
-«Heu… Ce n’est pas vraiment pareil, petit. En fait, je suis le seul à avoir la force mentale pour ne pas me laisser impressionner par leurs trucs de tricheurs, mais finalement, ils ne sont pas si forts, et moi-même, je ne suis pas trop trop au dessus des autres. Donc il faut quand même interdire la participation de ces gens-là qui impressionnent les autres et leur font perdre leurs moyens, mais autoriser la mienne!»
-«Mais… Heu… Alors autant faire comme l’a dit monsieur le maître des grues et juste leur interdire l’usage de l’énergie si ce ne sont que des artifices.»
Satan se mit à transpirer à grosses gouttes. Il se pencha vers le jeune moine, mettant une main devant sa bouche, comme pour partager une confidence et chuchota:
-«En fait, les utilisateurs d’énergie sont tous sournois, ils se débrouilleront toujours pour tricher. Ils tuent l’esprit des arts martiaux qu’on veut rétablir!»
-«Ah! D’accord!» s’exclama le moine, le visage réjouit.
Satan soupira de soulagement, l’arbitre d’exaspération et le maître des grues laissa échapper un petit gémissement de dédain.

Ce dernier se leva.
-«C’est vous qui tuez l’esprit des arts martiaux!»
Il cracha par terre et sorti dans le silence général. C’est Bulma qui le rompit.
-«Effectivement, si le tournoi se limite à ceux qui n’utilisent pas l’énergie, l’environnement, même sans protection, ne risquera rien. En ce qui me concerne, tout est donc prêt.»
Le moine supérieur reprit.
-«Cependant, le tournoi ne peut se dérouler entre tous les combattants qui existent depuis sa création. Sur quels critères va-t-on les sélectionner?»
-«La sélection ne doit pas se faire sur des critères de puissance, puisque ce tournoi se veut justement représentatif du niveau de combat expert, mais pas élitiste, pour inviter tous les combattants à revenir vers ces événements.» lança l’homme massif. La voix éraillée de Mamie Voyante renchérit:
-«A mon avis, on devrait simplement limiter jusqu’à quel moment dans le passé on va rechercher les combattants. L’effet de combat réaliste devrait être d’autant mieux rendu si les combattants sont encore dans les mémoires de beaucoup de gens. Si on remonte jusqu’à la vingt-et-unième édition, qui est d’après vous le début encore peu notable d’une chute de l’esprit des arts martiaux, on devrait avoir pas mal de combattants, autant de l’ancien style que du nouveau.»
L’arbitre surenchérit, un air rêveur caché derrière ses lunettes:
-«Oui, en ce temps-là, même parmi les non utilisateurs d’énergie, il y avait de sacrés phénomènes!»
-«Qu’il en soit ainsi!» clama le moine supérieur.
-«Allez me chercher les listes des participants des éditions vingt-et-un à vingt-cinq!» ordonna-t-il à l’un des moines.
Celui-ci sortit pour revenir avec cinq fiches qu’il donna à son supérieur.
-«Vingt-et-unième édition… Huit finalistes. Bactérie, Krilin, Jacky Choun, Yamcha, Lanfan, Nam et Sangoku. Qui utilise l’énergie, parmi eux?»
-«Krilin, Jacky Choun, Yamcha et Sangoku.» répondit l’arbitre.
-«Bien. On garde les autres.»
Le moine qui était allé chercher les fiches nota leurs noms sur le tableau.
-«Vingt-deuxième édition… huit finalistes. Yamcha, Tenshinhan, l’Homme Garou, Jacky Choun, Chaozu, Krilin, Pamputt et Sangoku. Si on enlève ceux dont on sait qu’ils utilisent l’énergie, il reste Tenshinhan, l’Homme Garou, Chaozu et Pamputt. Doit-on en supprimer encore parmi eux?»
-«Oui. Tenshinhan et Chaozu.» annonça l’homme aux lunettes de soleil.
-«Par contre, j’ai une requête. Un homme très puissant qui fut champion du monde une fois eu la malchance de tomber sur Sangoku aux phases éliminatoires de cette édition et fut éliminé. Mais il a tout à fait sa place au championnat.»
-«Son nom?»
-«Il est connu sous le nom de roi Tschapah.»
-«Très bien. Notez l’Homme Garou, Pamputt et le roi Tschapah! Vingt-troisième édition… huit finalistes, encore. Tenshinhan, Taopaïpaï, une… combattante anonyme, Sangoku, Krilin, Démon Junior, Yamcha et Shen. Qu’en est-il de Taopaïpaï, cette inconnue et Shen. Je ne demande pas pour Démon Junior, je suis bien placé pour savoir qu’il maîtrise l’énergie, ce démon destructeur de rings…»
-«Taopaïpaï est le frère et le champion du maître des grues. C’est parce que sa participation est impossible qu’il a fait une telle scène. Pour Shen, je vous demande de me croire sur parole, mais celui qu’on a connu au tournoi est un champion dans la maîtrise de l’énergie. L’inconnue, enfin, ne maîtrisait pas l’énergie, à cette époque. Cependant, je signale qu’elle est mariée avec Sangoku depuis lors, impossible de savoir si elle ne maîtrise pas l’énergie, désormais.»
-«Nous nous connaissons bien, elle et moi.» lança Bulma.
-«Elle s’appelle Chichi et je ne crois pas qu’elle maîtrise l’énergie, même aujourd’hui… Mais c’est vrai que je n’en suis pas sûre…»
-«Nous ne devons prendre aucun risque! Elle ne participera pas. Aucun des participants de cette édition ne participera!»
-«Attendez! Avec ma machine, on peut la faire venir telle qu’elle était lors de ce tournoi! Je vous donne ma parole qu’elle ne maîtrisait pas l’énergie! Et elle était très forte!»
-«Ce serait un traitement de faveur… Bon, tant pis, notez juste "Chichi". Vingt-quatrième édition… Huit finalistes, toujours. Spopovitch, Kiela, Satan, Kalony la rafale, le grand Piroshky, Jewel, Yamu et Punter. Y’en a-t-il à éliminer parmi eux?»
-«Yamu et Spopovitch ont montré par la suite qu’ils pouvaient utiliser l’énergie, mais ça semblait lié à leur changement d’apparence. Enfin, il reste impossible de savoir s’ils n’utilisaient pas déjà l’énergie… Tout les autres sont O.K.»
-«Alors notez les tous sauf Yamu et Spopovitch. Vingt-cinquième édition, pour terminer… Seize finalistes. Krilin, Punter, Shin, encore le démon destructeur de rings, Videl, Spopovitch, Kibito, Great Saïyaman, C-18, Satan, Sangoku, Végéta, Mighty Mask, Kiela, Yamu et Jewel. Si j’enlève ceux dont il est déjà avéré qu’ils utilisent l’énergie et ceux qu’on a déjà sélectionné, il reste Shin, Videl, Kibito, Great Saïyaman, C-18, Végéta et Mighty Mask. Qui faut-il éliminer?»
-«Shin, Kibito, Videl, Great Saïyaman, C-18 et Végéta utilisent l’énergie. Mighty Mask est en réalité deux enfants, qui de plus maîtrisent l’énergie.»
Le moine le plus âgé pris la parole.
-«Si d’anciens actes de tricherie sont éliminatoire, alors il faut supprimer la participation de l’Homme Garou. Je me rappelle qu’il avait utilisé une arme en plein combat.»
-«Il avait un grief particulier contre son adversaire, Jacky Choun. Cela ne se reproduira pas dans ce tournoi, soyez-en sûr.» rassura l’arbitre.
-«A… Attendez…» dit Satan.
-«Ma fille ne maîtrise l’énergie que depuis qu’elle fréquente ce Sangohan, qu’elle a rencontré au lycée, l’année dernière. Juste avant, elle n’en utilisait pas du tout. Alors comme vous l’avez fait pour la femme de Sangoku, pourriez-vous faire participer une version virtuelle d’elle, datant d’il y a un an?»
Le moine supérieur soupira.
-«J’ai accordé cette faveur à Mme Brief, je ne peux donc pas vous la refuser. Notez donc seulement Videl…» finit-il à l’adresse du moine scribe.

-«Maintenant, je vais laisser la parole à certains d’entre vous que nous avons invité afin qu’ils nous présentent leurs champions pour le tournoi. Monsieur Jones est un explorateur. Il a traversé toutes les régions du monde. Avez-vous des personnes à nous désigner, que nous pourrions faire participer?»
L’homme au chapeau de cowboy répondit.
-«Peu de personnes au monde rivalisent avec les maître d’art martiaux qui participent à vos tournois. Vous avez cependant sans doute entendu parler d’un homme d’une grande force, expert en kempo, qui n’a jamais été attiré par les grands tournois et a fait durant toute sa carrière des combats de rues. Il combattait beaucoup dans l’état de l’Ouest, et gagnait ainsi sa vie. Son nom est Rail.»
-«Ah… Oui! Il s’était fait une petite réputation. Vous pouvez le noter.»
-«A celui-ci, je n’en ajouterais qu’un autre. Il existe un peuple de farouches combattants, au pied de la grande tour Karine. Je vous invite à faire participer le plus fort d’entre eux. Un colosse du nom de Bola. Il faut prendre ces deux-là virtuels, tels qu’ils étaient il y a vingt-quatre ans, car ils sont vieux, désormais.»
-«C’est entendu. Nous rajoutons donc aussi Bola. Mamie Voyante, vous avez des combattants à nous proposer?»
-«Oui, virtuels, eux aussi. Il s’agit de Draculaman, l’Homme Invisible, Diableman et la Momie. Aucun ne maîtrise l’énergie.»
-«Très bien. Vous êtes une sommité, nous avons donc entièrement confiance en votre jugement.»
-«C’est dix millions pour chacun de mes combattants dont vous utiliserez des versions virtuelles!» lâcha-t-elle d’une voix sévère.
Le moine supérieur déglutit bruyamment, ainsi que nombre des convives.
-«C’est… C’est entendu…» bredouilla-t-il.
-«Quand à vous, monsieur Berujerass? Vous nous aviez dit que vous aviez un champion à nous proposer?» demanda-t-il à l’adresse du blond costaud.
-«Exactement. Mon fils.»
-«Vous plaisantez? Il est connu?» questionna un autre moine.
-«Non.» répondit l’homme d’un ton sans appel.
-«Alors il ne participera pas. Désolé.» conclu le moine supérieur.
-«Si vous le permettez, j’aimerais juste vous faire une petite démonstration… Monsieur Satan, voulez-vous bien être mon adversaire un instant?»
-«Ha! Ha! Ha! Vous ne manquez pas de cran! Vous ne convaincrez pas ces personnes en vous faisant piétiner par moi! Mais s’il n’y a que ça pour vous faire plaisir…»

Satan et Berujerass se mirent face à face. Ils se jetèrent en même temps l’un vers l’autre et s’empoignèrent leurs kimonos. Satan commença à soulever son adversaire, et le projeta de l’autre côté. Celui-ci s’écrasa par terre, tout en ayant maintenu sa prise sur le kimono du champion. Il glissa une jambe entre les deux du père de Videl et, d’un unique mouvement, l’envoya voler à travers la pièce. Il s’écrasa contre un mur et toute la maison trembla, sous les regards inquiets de ses occupants. Le champion se redressa.
-«Pas mal! Mais ça manque encore un peu de puissance!»
Il fonça vers Berujerass qui leva une main, paume tendue vers Satan.
-«Stop! J’abandonne!»
Son adversaire s’immobilisa, intrigué.
-«Je sais pertinemment que je suis moins fort que vous. Je voulais juste vous dire que mon fils est… dix fois plus fort que moi! Je lui ai moi-même enseigné les arts martiaux, loin des lutteurs de foire qui occupent les tournois de ces dernières années, et loin des inepties de ces privilégiés d’utilisateurs d’énergie!»
-« Son nom?» demanda gravement le moine supérieur.
-«Kirano. Il n’a encore que quinze ans, mais il pourrait bien gagner votre championnat!»
-«Je crois que nous avons terminé, alors.»
-«Non, j’ai demandé à quelqu’un que je connais de venir…» dit un moine, visiblement mal-à-l’aise.
-«Qui donc?»
-«Je vais le chercher…»
Il s’absenta un instant, et revint avec un homme en robe sombre et encagoulé dont le visage disparaissait dans l’ombre.
-«Qui êtes-vous?»
Une voix marquée par les années se fit entendre.
-«Je m’appelle Kapper, mais vous me connaissez peut-être sous le nom de commandant Vert.»
-«Quoi?!» hurlèrent presque toutes les personnes présentes, réveillant en sursaut l’organisateur qui s’était profondément endormi, un filet de bave au menton. Le moine au visage juvénile s’adressa à l’un de ses aînés.
-«Qui est-ce?»
-«Je ne sais pas exactement, mais ceux qui portent des noms de couleurs pour code après leurs grades militaires appartenaient à l’armée du Ruban Rouge, une armée malfaisante qui faisait régner la terreur sur toute la planète, il y a de cela plus de vingt ans.»
-«Il est hors de question que des serviteurs de cette armée vienne souiller ce championnat!» s’écria un moine.
-«Pourtant, ils ont des arts du combat très puissants et inédits.» répliqua le commandant Vert.
-«Et puis après tout, de quoi avez-vous peur? D’après vous, ils n’ont pas l’esprit des arts martiaux, ils ont soif de puissance, de richesse et de gloire. Ils ne peuvent pas vaincre des combattants au cœur pur, n’est-ce pas? Ce sera une belle leçon de morale que de voir leur défaite!»
Le moine supérieur se redressa de toute sa hauteur, le regard chargé de colère.
-«Enoncez donc vos combattants, que les fiers enfants de l’honneur des vrais arts martiaux les défasse dans des combats loyaux!»
-«Maître, vous perdez la tête!» s’exclama le plus vieux des moines. Il murmura la suite à son oreille, de façon à ce que personne d’autre ne puisse entendre.
-«Je sais pour la mort tragique de vos parents, mais restez raisonnable!»
-«Cela suffit! Ma décision est prise!»
Kapper ricana.
-«Je vous invite donc à rajouter à votre liste le lieutenant Gris, le ninja Violet et le commandant Bleu.»
Ce qui fut aussitôt fait.
-« Si vous le permettez, je vais m’éclipser désormais...»
L’homme se retira.
-On ne devrait pas appeler la police?» demanda l’un des moines. Celui qui l’avait introduit s’interposa.
-«Je lui ai promis au nom de notre communauté que son anonymat serait conservé, en échange des informations sur les plus puissants soldats de l’armée du Ruban Rouge. Je pensais que ça ferais de puissants combattants en plus…» finit-il l’air penaud.
Le moine supérieur le regarda avec froideur.
-«Vous pouvez rentrer chez vous. Nous n’avons plus besoin de vous!»
Le moine sortit, les épaules basses.

-«Maintenant, il serait bon de se poser la question des combattants virtuels et réels.» reprit le supérieur, la voix encore tremblante.
-«Les combattants de ces derniers tournois seront présents, j’en suis sûr.» commença Satan.
-«Ils ne voudront pas rater une telle occasion de me vaincre. Cela concerne Kiela, Punter et Jewel. Mes deux élèves, Kalony la rafale et le grand Piroshky pourront aussi venir en personne. Et moi aussi, bien sûr!»
-«Pour ma part, je sais que deux personnes parmi les combattants les plus anciens seront prêt à participer eux-mêmes et n’auront rien perdu en puissance avec les années. Il s’agit de Nam et du roi Tschapah.» poursuivit l’arbitre.
-«Mon fils participera réellement.» termina Berujerass.
-«Nous avons un total de vingt-cinq participants. A quoi ressemblera le tableau?»
Le moine scribe commença à dessiner un tableau, mais la voix de Bulma s’éleva.
-«Il y aura un combattant qui passera directement au deuxième tour sans combattre, le vingt-cinquième, à cause du nombre impair de participants. Au deuxième tour, il y en aura encore un qui passera au tour suivant sans combattre. Afin que ce ne soit pas le même, il faudrait que ce soit le gagnant entre les numéros un et deux, par exemple. Au troisième tour, il y aura encore un combattant qui passera directement au tour suivant. Pour que ce ne soit pas l’un des deux premiers, il faudrait que ce soit le gagnant du groupe allant des numéros quinze à dix-huit, pour reprendre l’exemple d’avant. Au quatrième et cinquième tours, les combattants seront en nombre pairs. Et là, le tournoi sera fini.»
Un petit silence régna, les convives restant sans voix devant cette rapidité de calcul.
-«Encore une chose. Doit-on mettre une récompense à ce tournoi?»
-«Bien sûr! C’est traditionnel et c’est une motivation de plus pour les participants. Même si on n’est pas obligé de donner des sommes telles que celles qu’on a donné pour la vingt-cinquième édition.» répondit un moine.
-«Je suis d’accord. Et seul le grand gagnant sera récompensé. Tout est dit! Désormais, nous lançons la campagne de promotion! Le tournoi aura lieu dans un mois!»

C’est ainsi qu’un mois plus tard, dans un complexe encerclés par des piliers de transfert de données, la voix de l’arbitre des championnats du monde des arts martiaux s’éleva, amplifiée par son micro.
-«Bienvenue à toutes et à tous pour cette édition exceptionnelle du grand championnat du monde des arts martiaux qui réunira des combattants de toutes époques et de toutes origines! Le gagnant remportera la somme de cinquante-mille zénis! Voici tout de suite le tableau des matchs, tirés au sort!»
Deux moines poussèrent un grand tableau à côté du terrain. L’arbitre le lu à haute voix.
-«Premier combat: Jewel contre virtuel Draculaman! Deuxième combat: Le ninja Violet virtuel contre virtuelle Videl! Troisième combat: virtuelle Chichi contre Punter! Quatrième combat: Le roi Tschapah contre le grand Piroshky! Cinquième combat: virtuel Pamputt contre virtuel Diableman! Sixième combat: virtuel Rail contre virtuelle Lanfan! Septième combat: Le commandant Bleu virtuel contre virtuel Bactérie! Huitième combat: Nam contre le lieutenant Gris virtuel! Neuvième combat: L’Homme Garou virtuel contre virtuel Guilan! Dixième combat: L’Homme Invisible virtuel contre virtuel Bola! Onzième combat: Satan contre Kalony la rafale! Douzième combat: La Momie virtuelle contre Kirano! Et enfin, Kiela est directement qualifié pour le second tour! Que le tournoi commence!!!»




A suivre!




Voilà, un chapitre sans combats, ou très très peu, pour mettre la situation en place. C'est après que ça va bastonner!
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar SuperIdle le Mer Juil 01, 2009 11:08

Une bonne idée de revenir aux combats "old school", ça va donner des combats plus faciles à suivre et plus proches de l'esprit des débuts...

quoique on n'est pas à l'abri de rebondissements...
Le livre 2 est enfin achevé, Carnis attaque le livre 3.
Avatar de l’utilisateur
SuperIdle
 
Messages: 2235
Inscription: Jeu Juin 25, 2009 15:38
Localisation: Nouvelle Namek

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Juil 01, 2009 13:56

Ca, qui lira verra!

Merci du commentaire!
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Redd le Mer Juil 01, 2009 17:59

Cool le tournoi ! Très très bonne idée.
La décision d'interdire les utilisateurs d'énergie est sacrément injuste par contre. Ils auraient pu juste interdire l'utilisation de l'énergie, et pas les utilisateurs.
Le principe d'interdire les personnages jugés "trop puissants" est sacrément discriminatoire. Je proteste, lol :mrgreen:

Yamcha, Goku et compagnie sont catalogués comme utilisateurs d'énergie. Pourtant leur démonstration s'est limitée au Sokidan

Par contre, j'ai été peu enthousiasmé par le combat gero/yakon. Je ne saurai dire pourquoi...

J'aime bien l'intervention du maître des grues !

Je ne vois pas qui est Rail ?
Quand Redd passe, les moustiques trépassent.
Avatar de l’utilisateur
Redd
 
Messages: 2973
Inscription: Jeu Oct 18, 2007 10:31
Localisation: Lille

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Mer Juil 01, 2009 22:07

Son nom, je l'ai inventé. C'est le combattant qui met de l'argent en jeu dans ses combats de rues. Sangoku le vaincra et pourra ainsi payer un renseignement auprès d'une passante.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14697
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Foenidis le Mer Juil 01, 2009 23:34

Gasp !... Faut pas dire la suite malheureux !... C'est vrai qu'un petit retour aux sources poru les techniques de combat peut s'avérer très raffraichissant.
Le futur me donne un peu trop souvent l'impression d'avoir les mots de Dante « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance » gravés en lettres sombres sur son fronton.
Avatar de l’utilisateur
Foenidis
 
Messages: 11818
Inscription: Mar Avr 28, 2009 22:33
Localisation: Suivez mon actualité sur Twitter, cherchez @Foenidis

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Antarka le Mer Juil 01, 2009 23:37

Autant j'aime bien le principe des combattants qui "ne maitrisent pas l'énergie", autant je suis pas d'accord sur les persos qui entrent dans cette catégorie.

Autant Goku est viré d'office, autant Krilin et Yamcha (au 21° tournoi) je suis pas d'accord, ils avaient juste une force musculaire énorme. Ils sont certes habiles (quoi que Yamcha...) mais ne font ni projection d'énergie ni super saut (Krilin utilise la transposition mais j'vois pas ça s compliqué).

En tout cas, je pense que Nam maitrise mieux "l'énergie" que ces deux la (en témoigne la hauteur de son saut).

Et dans le cas contraire, faut virer la ChiChi du 23° tournoi, car elle est beaucoup plus forte que les Krilin et Yamcha du 21° tournoi.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 11549
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités