Fanfic : Versus.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Joka le Sam Déc 13, 2014 18:48

Et bien ! Ce nouveau chapitre spécial est tombé à pic, ça m'a rappelé que je n'ai jamais eu l'occasion de donner mon avis sur ta Fanfic alors que je l'ai lu.

Bon, déjà, je trouve le concept de la machine virtuelle vraiment excellent, cela permet non seulement de faire revivre des affrontements de légende, et de donner des éléments de réponse à des questions "existentielles" (quid Dabra ou Cell l’emporterait ?) mais aussi de faire rencontrer des personnages qui n'auraient en temps normal jamais pu se croiser (Gogeta Vs. Végéto ; Superman Vs. Végéto...etc).

Dans l'ensemble, c’est très plaisant à lire, c'est fluide, les personnages sont respectés, et on se retrouve très vite aspiré dans ton univers. Cependant, si j’ai trouvé en soit que les combats étaient dans l'ensemble très bien décrits, ce que j’ai préféré le plus lire dans ta fanfic a surtout été les interactions entre les différents personnages avant, pendant, et après un combat. Le "côté tranche de vie" m’a vachement plu, en fait, j'irai même jusqu'à dire que sans ces multiples discussions, l'effet aurait été moindre car on aurait seulement eu une succession de combat.

En conclusion, t’as réussi à construire un super truc qui a tenu la route du début jusqu’à la fin, et ce, pendant très longtemps mine de rien, bien joué.

Sinon, concernant le dernier chapitre sur le SSJG et de la mise en avant de Beerus et son acolyte, je l’ai trouvé dans la même veine que les autres : très bon dans l'ensemble ! Les combats étaient dynamiques, les caractères loufoques et lunatiques de Beerus et Whis bien respectés, et l'humour toujours aussi efficace. J'ai passé un bon moment, la fin nous laisse biiiiiiiiiiiiiien dans notre faim ! x)

Spoiler
RMR a écrit:Il faut environ 5 secondes pour cliquer sur versus puis revenir pour cliquer à nouveau. Il ne manque plus qu'environ 899 000 consultations à faire. Vous pouvez donc régler ça en 53 jours non stop.

Challenge accepted. Verdict le 4 février 2015 !
Univers 09 : L'Histoire des Terriens
C-33 fait du break dance dans le topic ! !
Avatar de l’utilisateur
Joka
Superstar Méphistophélique de l'Union Sacrée
 
Messages: 4260
Inscription: Jeu Jan 02, 2014 20:40

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Sam Déc 13, 2014 19:06

Merci beaucoup pour le commentaire, Joka !

En effet, j'ai essayé d'apporter une plus-value à versus en laissant une place importante au côté psychologique, avec les interactions entre personnages. Je suis content que ça plaise !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14919
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Oméga le Dim Jan 25, 2015 23:01

Superbe !
Des combats très surprenants !
De retour pour vous jouer un mauvais tour !

Recommandation(s):
Deux frères - (De Teen_Gohan_757): viewtopic.php?f=42&t=5963
Avatar de l’utilisateur
Oméga
 
Messages: 302
Inscription: Lun Déc 29, 2014 21:10
Localisation: Aurillac, Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Dim Jan 25, 2015 23:06

Merci, je suis content d'avoir pu vous surprendre dans le déroulement de ces divers combats !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14919
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Oméga le Dim Fév 01, 2015 23:01

RMR a écrit:Merci, je suis content d'avoir pu vous surprendre dans le déroulement de ces divers combats !

Tu aurais du faire un Broly contre Buu, car, comme Buu et très puissant, Broly va s'énerver et devenir plus fort et le faire souffrir ! :twisted:
De retour pour vous jouer un mauvais tour !

Recommandation(s):
Deux frères - (De Teen_Gohan_757): viewtopic.php?f=42&t=5963
Avatar de l’utilisateur
Oméga
 
Messages: 302
Inscription: Lun Déc 29, 2014 21:10
Localisation: Aurillac, Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar San999 le Lun Fév 02, 2015 1:01

Versus n'est pas DBM. ^^'
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 12048
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Jeu Fév 05, 2015 21:14

Nouveau chapitre spécial de versus que Joka m'a... non, nous a fait le plaisir d'écrire ! Merci beaucoup à lui !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14919
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Joka le Jeu Fév 05, 2015 21:16

Chapitre spécial 16 : (écrit par Joka, approuvé par RMR) VEGETA, SANGOHAN, KRILIN VS FREEZER


Les dix ans de l'apparition du Great Saïyaman approchant à grand pas, la ville de Satan City souhaitait organiser un grand festival pour commémorer sa naissance. En effet, aux yeux de l'opinion publique, le justicier masqué était loin d'être un simple héros comme l'était Suppaman, non, il pesait beaucoup plus lourd dans la balance : une véritable icône pour certains, un modèle de valeurs et de justice pour d'autres, et un cauchemar sans pareil pour les hors-la-loi. Comme à son habitude, Satan profita de cette occasion unique pour essayer de se retrouver sous la lumière des projecteurs. Il promit à la mairie, aux reporters ainsi qu'aux divers organisateurs qu'il convaincrait coûte que coûte le super-héros de participer à cet avènement.

Dans une maison circulaire située dans les fins fonds du mont Paozu, Sangohan, accoudé sur le bord de la terrasse, observait les étoiles, soucieux. Mais pourquoi n'avait-il pas refusé sur-le-champ? Ca lui aurait épargné bien des tracas. Le Great Saïyaman faisait partie de son adolescence, d'un passé désormais lointain. Il ne pouvait décemment plus se permettre ce genre d'activité maintenant qu'il était devenu adulte. Et puis, ses fonctions de chercheur lui prenaient déjà pas mal de temps, sans compter qu'il avait également des responsabilités familiales. Malgré ces raisons toutes aussi légitimes les unes que les autres, Sangohan ne résista pas aux supplications de Videl et de son beau-père, et, à défaut de leur avoir fait part d'une réponse claire et immédiate, il leur promit d'y réfléchir.

-«Alors Sangohan?» l'interpella Videl, un plateau de cookies dans les bras.
-«Tu t'es enfin décidé?»
-«Oui...» rétorqua-il, à contre cœur.
-«Ton père et toi ne m'avez pas vraiment laissé le choix, tu sais.»
-«A qui la faute?» renchérit la fille de Satan, un sourire goguenard sur le visage.
-«Tu devrais savoir depuis le temps que ma branche de la famille a toujours été un peu... maléfique!»
-«En effet.» admit le mari d'un air faussement ennuyé
-«J'aurais dû m'y attendre en épousant la fille du diable.»
Sur ces entrefaites, Sangohan quitta la terrasse et se dirigea vers la porte d'entrée, action qui ne manqua pas d’attirer l’attention de sa compagne.
-«Il se fait tard, où comptes-tu aller à cette heure de la nuit?»
-«Chez Bulma.» répondit-il tout en enfilant une veste.
-«Ca fait des années que je n'ai pas touché à mon ancien costume, il ne va plus m'aller. Je vais avoir besoin d'un nouvel uniforme pour la parade.»
-«Mais il est presque minuit! Ca peut attendre demain, non?»
-«Depuis le temps, tu devrais connaitre Bulma. Elle est probablement encore en train de travailler sur un nouveau projet.» argumenta-t-il tout en empoignant la la poignée de porte.
-«Ne t'en fais pas, ça ne lui prendra pas très longtemps de m'en refaire un. Et puis, je suis un peu rouillé à force de rester sans rien faire. Un peu d'exercice me fera le plus grand bien.»
-«Bon, très bien...» s'inclina-t-elle, pas très enthousiaste.
-«Mais ne tarde pas trop! Je te rappelle que tu dois emmener Pan à l'école demain!»
Sangohan lui fit un signe positif de la main avant de s'en aller. La distance qui séparait le mont Paozu et la Capitale de l'Ouest s'élevait à pas moins de dix mille kilomètres, mais pour lui, un tel parcours n'était rien de plus qu'une simple promenade de santé. Après quinze minutes de vol à pleine vitesse, il arriva enfin à destination, et comme toujours, l'habitat de la famille Brief restait impressionnant dans ses dimensions. Alors qu'il s'apprêtait à sonner sur le parlophone, une voix masculine, presque menaçante, le héla. Surpris, le demi-Saïyen se retourna promptement avant d'esquisser un sourire niais.
-«Qu'est-ce que tu fiches là, Sangohan? Ne me dis pas que tu es venu jusqu'ici pour te faire botter le train.»
-«Ha! Ha! Toujours le même, Végéta!» s'exclama le fils de Sangoku, une main grattant l'arrière de sa tête.
-«En fait, j'étais juste venu demander à Bulma si elle voulait bien refaire mon costume de super-héros!»
-«Super-...? Tu ne comptes pas...»
-«Eeeeeeeeh oui! A partir demain, le génialissime, l'incroyable, que dis-je, le mythique Great Saïyaman reprend du service!» s'écria Sangohan tout en prenant une pose qui ferait pâlir de jalousie les membres du commando Ginue.
La paupière gauche légèrement tremblante, Végéta fixa le jeune homme d'un air dépité. Quand bien même dix ans s'étaient écoulés depuis la défaite de Boo, ce gamin, aujourd'hui adulte, n'avait pas changé d'un iota. Et dire qu'il était l'un des guerriers parmi les plus puissants de l'univers...
-«Attends, attends! Je te vois venir avec ton air désolé, mais ne me juge pas trop vite!» se défendit Sangohan, les paumes des mains tendues vers le prince.
-«J'ai d'autres poses en réserve! Que penses-tu de celle-c...»
Ne tenant pas à assister davantage à ce spectacle qui outrepassait le ridicule, Végéta envoya presque machinalement une sphère d'énergie que Sangohan dévia d'une simple pichenette.
-«Hé! Je n'avais même pas encore commencé!»
-«Tsss... Tu as beau aimer faire le clown, ta force n'a pas diminuée, elle.» commenta Végéta, un rictus se dessinant sur son visage.
-«Suis-moi, je vais t'emmener voir Bulma.»
Les deux guerriers se rendirent sans plus tarder au sein de la gigantesque bâtisse où Sangohan rencontra l'héritière de la Capsule Corporation. Et comme il l'avait supputé plus tôt, la jeune femme était effectivement encore en train de travailler sur un tout nouveau projet, un générateur à photon de catégorie SS cette-fois. Il lui conta sa mésaventure du moment dans les moindres détails, et cette dernière finit par éclater de rire de l'ironie de la situation. C'était quasiment la même histoire qu'il y avait de cela dix ans, et une fois n'étant pas coutume, Sangohan se faisait, aujourd'hui encore, mener par le bout du nez. Le fou rire passé, elle sortit une cigarette de l'une de ses poches, l'alluma et répondit par l'affirmative à sa demande.
-«Aucun problème, Sangohan. Je comptais prendre une pause de toute façon, donne-moi une heure et ce sera fini!»
-«Merci beaucoup Bulma!» répliqua-t-il, rassuré.
-«Tiens! Où est Végéta? Il était juste derrière nous...»
-«Il est probablement retourné dans la salle d'entrainement virtuel.» soupira-t-elle.
-«Ca devient de plus en plus rare de le croiser.»
-«Ca ne m'étonne pas. Cette pièce, c'est du pain béni pour lui.» ajouta Sangohan, amusé.
-«Je ferai peut-être mieux de le rejoindre, ça m'aidera à tuer le temps.»
-«Tu connais le chemin.»

Après avoir demandé trois fois la direction à un robot-ménager pour rejoindre les royaux quartiers du prince, Sangohan finit bien malgré lui par arriver à destination. Il pénétra la salle spéciale empestant la sueur et attendit que Végéta finisse sa session. Un brin curieux, il jeta un coup d'œil au panneau de contrôle afin de découvrir quel était l'adversaire qu'il affrontait, et eut un hoquet de surprise lorsqu'il lut le nom de l'opposant en question.
-«Tu n'es pas sérieux, Végéta...»
Sur le moniteur était inscrit le nom de Végéto, l'une des seules personnes ayant jamais existé dont la puissance se trouvait être dans une toute autre ligue. Vu le niveau aberrant de la fusion comparé à celle du rival de Sangoku, Sangohan ne comprenait pas ce qui avait pu pousser Végéta à vouloir affronter quelqu'un d'aussi... inatteignable. Quand bien même toute la bande réunirait ses forces et se jetterait sur lui à l'unisson, elle ne lui arriverait même pas à la cheville tellement sa puissance dépassait l'entendement. Tout à coup, l'alarme qui signalait la fin de la session sonna et fit disparaître virtuel Végéto en même temps que l'environnement fictif créé pour l'occasion. Quelques secondes plus tard, le prince des saïyens ressortit de la pièce, couvert d'hématomes.
-«Mais qu'est-ce qui t'as pris de vouloir affronter virtuel Végéto?!» vociféra Sangohan, incrédule.
-«Ne me dis pas que tu croyais vraiment avoir une chance contre lui...»
-«La ferme!» pesta Végéta, piqué dans sa fierté.
-«Ce n'est pas en affrontant des minables comme Cell ou Freezer que je vais m'améliorer, j'ai besoin de vrais adversaires!»
-«Mais de là à affronter Végéto...» murmura Sangohan, encore sidéré.
-«Tu as peut-être visé un peu trop haut, non...?»
-«Ca me regarde, alors ne me donne pas de leçons!»
-«Je ne disais pas ça à mal...» fit-il tout en aidant le prince à s'asseoir sur le sol avant d'en faire de même.
-«Je te comprends un peu dans le fond, c'est vrai que Freezer et Cell sont dépassés depuis longtemps... Et dire qu'à l'époque, on les croyait invincibles.»
-«Cell restait dans une toute autre catégorie, même à cette période.» affirma Végéta avant de faire part d'un diagnostic bien différent pour le tyran.
-«Freezer, par contre, était largement prenable.»
-«Vraiment?» demanda Sangohan, sceptique.
-«Aujourd'hui encore, j'ai l'impression qu'il a été l'adversaire qui nous a le plus donnés de fil à retordre.»
-«Tsss... Si on avait élaboré une stratégie dès le début, on l'aurait vaincu bien avant que Piccolo et Carot ne se manifestent.»
-«Marrant que ce soit toi qui dises ça. Je me demande qui l'avait provoqué pour qu'il en vienne à se transformer...»
-«...»
-«Je te taquine, Végéta.» avoua Sangohan avant de reprendre d'un air plus sérieux.
-«Mais je reste persuadé que même sous sa première forme, il restait bien trop fort pour nous. J'ai encore le souvenir de ton bref bras de fer avec lui, tu en étais ressorti tout essoufflé alors que lui semblait encore bien frais...»

Végéta se releva tant bien que mal et se dirigea vers le panneau de contrôle de la machine virtuelle, visiblement déterminé à l'idée de lui prouver le contraire.
-«Comment s'appelle le petit namek qui était avec nous à l'époque, déjà?»
-«D... Dendé, mais pourquoi tu...» commença Sangohan avant de comprendre.
-«Ah, je vois, ça reste une manière comme une autre de tuer le temps.»
Le fils de Sangoku s'approcha à son tour du panneau de contrôle et regarda d'un œil intéressé les données entrées par le prince.
-«Je programme mon moi de l'époque de la bataille sur Namek, juste après avoir mangé un senzu suite à mon combat contre Reecom, Krilin et toi-même.»
-«Et Dendé alors?»
-«J'ai changé d'avis. Si on bloque Freezer sous sa première forme, avec les pouvoirs de guérison du Namek, j'aurais vite fait d'atteindre un niveau capable de le vaincre, ça fausserait l'expérience.»
-«Tu penses à tout.» remarqua Sangohan, impressionné.
-«Mais je crois que tu devrais quand même le rajouter sans la possibilité qu'il puisse se servir de ses pouvoirs, ça fera plus authentique.»
-«Hmm... Si tu y tiens.»
Après quelques minutes de traitement où Végéta entra les dénominations respectives desdits adversaires, du lieu de l'affrontement et d'autres détails qui avaient leur importance, il appuya sur le bouton d'envoi et attendit que la machine les traitent pour matérialiser le tout.
-«C'est bientôt prêt.» annonça-t-il avant de se retourner vers Sangohan, les yeux brillants à l'idée de pimenter un peu le jeu.
-«Ca te dit de parier? Ce sera beaucoup plus amusant comme ça.»
-«J... Je ne sais pas... Ma mère n'aime pas que je joue de l'argent, tu sais.»
-«Qui t'a parlé d'argent? Seule notre fierté sera mise en jeu!»
-«Oh! Ben si ce n'est que ça, ça me va!» s'exclama Sangohan, un sourire niais.
-«Alors, si jamais tu perds, je veux que tu...»
-«Si TU perds...» coupa Végéta d'une voix forte.
-«...tu ne participeras pas à ce festival ridicule. L'honneur des saïyens ne doit pas être plus entaché qu'il ne l'est déjà.»
-«Q... Quoi?! Mais Videl me tuera si je n'y vais pas!»
-«Pas mon problème.»
Sangohan serra les poings de frustration. Il s'était mis dans de beaux draps en acceptant ce pari, et maintenant qu'il avait accepté, il ne pouvait plus reculer... Bon sang! Il aurait dû se douter que Végéta avait une idée derrière la tête. Résolu à ne pas se laisser faire de la sorte, il imposa à son tour ses conditions.
-«Eh bien dans ce cas, si jamais TU venais à perdre, Végéta, tu devras me promettre de participer à ce festival à mes côtés en tant qu'allié de la justice!»
-«Comment oses-tu?!»
-«Eh bien alors?» nargua Sangohan, un sourire machiavélique sur son visage.
-«On a peur tout à coup?»
Bien que confiant dans ses pronostics, le prince ne pouvait s'empêcher de penser qu'il existait malgré tout une infime chance pour qu'il puisse avoir faux. De l'eau avait coulé sous les ponts, mais au fond, Végéta restait le fier prince des saïyens. Si jamais les autres venaient à apprendre qu'il jouait les clowns de service, il n'en se remettrait pas... Ou du moins pas avant un bon moment. Les enjeux étaient très élevés, certes, mais il n'était pas Végéta pour rien. Jamais il ne reculerait devant un défi, aussi fatal puisse-t-il être.
-«Ca m'est égal.» affirma-t-il d'un air confiant tout en appuyant sur le bouton rouge qui annonçait le début de la séquence.
-«De toute façon, c'est moi qui gagnerai!»

Les données traitées, l'environnement virtuel aussi vrai que nature se matérialisa.
-«Bande de minables, je ne vous le pardonnerai jamais... JAMAIS!!!» hurla virtuel Freezer à s'en arracher les cordes vocales.
-«Vous avez brisé mon rêve d'immortalité! Je vous ferai souffrir mille morts avant de vous donner le coup de grâce!»
Virtuel Végéta grimaça de dégoût tandis que virtuel Sangohan, virtuel Krilin et virtuel Dendé tremblaient comme des feuilles. Ils avaient clairement pu sentir à travers ce courroux toute la rage qui animait le tyran. Virtuel Végéta remarqua la panique soudaine qui envahissait ses acolytes et intervint pour les rassurer avant qu'ils ne perdent tous leurs moyens.
-«Calmez-vous! Il n'est pas aussi fort que vous le pensez! Si on unit nos forces, on a toutes nos chances de lui faire mordre la poussière!»
Virtuel Freezer tiqua à cette réflexion et sauta du rocher sur lequel il était posé pour les rejoindre. Sa colère semblant s'être, pour l'instant, estompée, il colla l'une de ses mains devant sa bouche et ricana doucement.
-«Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Comme si deux fourmis et un chaton pouvaient venir à bout d'un éléphant.»
Le fier concerné personnifié en animal sourit d'un air narquois.
-«Tu nous sous-estime trop, Freezer. Tu n'as aucune idée de la puissance qui sommeille au fond de ces deux terriens, surtout du plus petit, affirma-t-il d'un air confiant. Et quant à moi, je suis de plus en plus proche de devenir le super saïyen de la légende!»
Le rictus de Freezer s'effaça pour laisser place à une expression beaucoup plus froide et menaçante. Il leur avait accordé un bref répit, mais c'en était trop. Ils n'abuseraient plus de sa patience. Il avait déjà été trop généreux en acceptant d'écouter toutes ces idioties.
-«Ne te fous pas de moi, misérable singe!» tonna virtuel Freezer, fou de rage tout en se jetant sur virtuel Végéta.
Le poing gauche du tyran entra en collision non pas avec la mâchoire du plus âgé des saïyens mais avec la paume de sa main droite. Surpris que son attaque ait pu être interceptée de la sorte, virtuel Freezer retenta une seconde fois la même offensive, mais de l'autre main. Malheureusement pour lui, cette dernière fut avortée de la même manière que la précédente, coincée dans la paume gauche du prince. L'atmosphère était désormais si électrique qu'un halo d'énergie bleuté se forma autour des deux entités. La puissance dégagée finit même par atteindre le sol qui se fissura sous eux, faisant par la même occasion trembler tout le secteur et exploser le détecteur porté par virtuel Freezer. Une fois l'intensité arrivée à son paroxysme, les deux adversaires se dégagèrent simultanément en reprenant leur place originelle. Alors que virtuel Freezer ne semblait souffrir d'aucune forme de fatigue, virtuel Végéta, lui, peinait à retrouver sa respiration.
-«Ah! Tu vois!» s'exclama Sangohan comme s'il avait eu un éclair de génie.
-«Je t'avais bien dit que tu avais beaucoup plus forcé que Freezer dans cet échange.»
-«Hmm...»
De son côté, virtuel Freezer fut véritablement surpris par cette performance. Cependant, pour ne pas donner de semblants d'espoirs à ses futures victimes, il ne laissa rien transparaître, préférant feindre l'indifférence la plus totale.
-«315000 unités...» murmura-t-il avant de parler à voix haute.
-«Je vois... Ce n'était pas que du bluff.»
-«Combien de fois va-t-il falloir que je te le répète?» interrogea virtuel Végéta tout en haletant.
-«Tu as en face de toi le super saïyen dont tu as toujours eu peur, ma puissance n'a plus rien à voir avec celle d'avant!»
-«Tu es devenu bien plus redoutable, je te l'accorde, mais ça n'a au final aucune espèce d'importance. Tu n'imagines même pas ce dont je suis réellement capable.»
-«Ne me fais pas rire! Je sais que tu n'es pas aussi fort que tu prétends l'être! Aller! Transforme-toi, qu'on en finisse une bonne fois pour toute!»
Virtuel Freezer écarquilla grand les yeux, de nouveau très étonné, de même que virtuel Sangohan et virtuel Krilin qui ne s'attendaient pas à ce que ce monstre déjà si impressionnant soit capable d'augmenter encore plus sa force.
-«T... Tu n'es pas sérieux, Végéta? Il peut vraiment se transformer?!» paniqua virtuel Krilin.
-«Ne t'en fais pas. Le gain de puissance qu'il obtiendra sera dérisoire.»
Virtuel Freezer plissa des yeux, pensif. Excepté les membres de sa famille, ses deux plus proches conseillers et son commando d'élite, personne d'autre ne le savait capable d'une telle prouesse.
-«Je suis surpris que tu sois en courant d'une telle information, Végéta.»
-«C'est Zabon qu'il faut remercier!» avoua-t-il, le sourire aux lèvres.
-«Pendant que j'étais occupé à lui donner le coup de grâce, il n'a pas hésité à me révéler quelques-uns de tes petits secrets.»
-«Je vois, c'est vraiment une chance pour vous alors.»
-«Qu'est-ce que tu veux dire par là?»
-«Pas grand chose, si ce n'est que ta mort ainsi que celles de tes petits amis n'en seront que plus rapides, vous devriez m'être reconnaissant que je vous fasse un tel honneur!» conclut virtuel Freezer avant de se mettre en position.
Il se pencha en avant et laissa échapper un long cri aigu qui vrilla les tympans de toutes les personnes présentes. Un dixième de seconde plus tard, il bomba subitement le torse, et son armure de combat éclata en morceaux, dévoilant à l'air libre son buste frêle et blême.

-«Tu lui as bien bloqué sa transformation?» demanda Sangohan, interloqué.
-«Ne t'en fais pas, sa force n'augmentera pas.» répondit Végéta d'un ton sans équivoque.
Virtuel Freezer inspirait et expirait lentement. Quelque chose clochait. C'était insensé, il avait beau essayer, il n'arrivait pas à actionner le mécanisme de métamorphose. Il l'avait pourtant déjà fait plusieurs fois par le passé! Pourquoi n'y arrivait-il pas maintenant?!
Remarquant le désarroi de son adversaire, virtuel Végéta en profita pour enfoncer davantage le clou en le raillant, l'occasion présente étant trop belle pour la laisser filer.
-«C'est ça, ta transformation? Te débarrasser de ton armure...? Ha! Ha! Ha!»
Rassurés de constater que la puissance de virtuel Freezer n'avait pas grimpé, virtuel Sangohan et virtuel Krilin se permirent un sourire satisfait et reprirent confiance en eux. Virtuel Végéta n'avait peut-être pas tort, au final. Ils pourraient très bien venir à bout du tyran s'ils s'y mettaient tous ensemble.
-«Im... Impossible... Pourquoi je n'arrive pas à me transformer?»
Virtuel Végéta profita de ce moment d'absence pour engager les hostilités. Il fit brusquement monter sa puissance au maximum et fonça sur virtuel Freezer, encore abasourdi par la tournure des événements. Le poing droit du prince s'enfonça dans l'une des joues du tyran qui, sur le moment, ne s'était encore aperçu de rien, beaucoup trop focalisé sur ses interrogations. Un bref instant plus tard, virtuel Freezer fusa telle une comète sur une bonne cinquantaine de mètres avant d'entrer en collision avec une falaise.
-«J'aurais tellement aimé faire ça en vrai.» chuchota Végéta.
-«Hein? Tu as dit quelque chose?»
-«Non, rien.»
Virtuel Freezer reprenait à peine ses esprits qu'il fût mitraillé par plusieurs douzaines de sphères d'énergies violettes. Pris encore une fois au dépourvu, il eut tout juste le temps de voir les bombes mortelles se diriger vers lui avant qu'une formidable explosion n'ait lieu.
-«Qu'est-ce que vous attendez, les microbes?!» beugla virtuel Végéta tout en continuant son offensive.
-«Attaquez-le vous aussi!!»
Bien que tétanisé par la violence de l'affrontement, virtuel Krilin et virtuel Sangohan prirent leur courage à deux mains et se jetèrent à leur tour dans la mêlée. Ils dévorèrent en un rien de temps la distance qui les séparait du champ de bataille, et, tout en suivant le rythme soutenu de virtuel Végéta, ils envoyèrent tout deux une multitude de vagues énergétiques sur le tas de fumée. Après plusieurs minutes de bombardements, les trois silhouettes cessèrent leurs attaques, exténuées, et attendirent de voir le résultat.
-«Han... Han...! Bande de minables! Je ne vais pas sans arrêt vous demander d'intervenir, prenez l'initiative la prochaine fois!»
-«L... La prochaine fois?» répéta Sangohan, la bouche tremblante.
-«Tu veux dire qu'il...»
-«...est toujours en vie, bien sûr! Ce n'était pas avec votre pathétique contribution qu'il allait y rester de toute façon.»
-«Il a raison, Sangohan!» confirma Krilin, les poings serrés.
-«Même si sa force a diminué, je peux toujours sentir sa présence!»

-«Hé! Je te trouve un peu dur quand même! Nos attaques n'étaient pas si pathétiques!»
-«Si tu avais été pris de la même colère que lorsqu'il était immense, il aurait été bien plus blessé que ça.» affirma Végéta d'un ton neutre.
-«Sur ce coup, mon moi virtuel a raison.»
Une fois le nuage de fumée estompé, l'ombre précédemment agressée refit surface, une veine saillante sur le crâne, prête à éclater, et les yeux exorbités. Sa peau, encore fumante, était couverte d'hématomes et d'ecchymoses. Aucune partie de son corps n'avait été épargnée, pas même le bout de sa queue qui était passé d'un violet luisant à un noir digne de mister Popo.
-«Je n'ai jamais été aussi humilié!» invectiva virtuel Freezer, hors de lui.
-«Vous allez le regretter... VOUS ETES TOUS DES HOMMES MORTS!!»
-«Aïe! Freezer va leur faire payer ça!»
-«Il va probablement s'en prendre à mon moi virtuel en premier.»
-«Tu crois?»
-«C'est ce que je ferais à sa place.» continua Végéta.
-«Une fois la grande menace éliminée, j'aurais tout le temps que je veux pour bien torturer les restes.»
Virtuel Freezer fonça à toute allure vers les trois insolents qui avaient osé le martyriser à ce point, et finit par jeter son dévolu sur virtuel Végéta, l'être qui l'avait le plus énervé et lui avait causé le plus de dommages.
-«Vu?» fit Végéta, les bras toujours croisés.
Sangohan confirma d'un hochement de tête et se concentra davantage sur la suite du combat durant laquelle les choses n'allaient pas aller en s'arrangeant pour ses amis virtuels. Avec l'élan pris, virtuel Freezer parvint à asséner à virtuel Végéta un puissant coup de pied à l'estomac qui, non seulement le paralysa sur place, mais lui fit en plus cracher plusieurs gerbes de sang. Le prince tenta tant bien que mal de contre-attaquer avec un crochet du droit, mais diminué comme il l'était à ce moment-là, l'attaque du désespoir fut parée sans grande difficulté par l'avant-bras gauche du tyran.
-«Vu? C'est la différence qu'il y a entre toi et moi, macaque!» s'exclama virtuel Freezer avant de rendre à virtuel Végéta la monnaie de sa pièce en le gratifiant du même coup qui l'avait envoyé dans les gravats à peine plus tôt.
-«Maintenant...» dit-il tout en se retournant vers les deux qui restaient.
-«C'est à votre tour de payer, les insectes nuisibles!»
Pris d'une témérité soudaine, virtuel Krilin se jeta avec rage et détermination sur virtuel Freezer qui esquiva sans mal toutes ses attaques. Il se permit même de parer quelques-uns de ses coups par pure moquerie. Plus lent à la détente que son ami, virtuel Sangohan le rejoignit aussitôt et, à deux, ils tentèrent de faire flancher le tyran en le martelant de coups de poings et de coups de pieds divers. Si les offensives de virtuel Krilin ne le gênaient pas plus que cela, celles du métis saïyen devenaient de plus en plus virulentes au fur et à mesure que le corps-à-corps s'éternisait.
-«Maudit gamin!» tonna virtuel Freezer, maintenant acculé.
-«D'où te vient une telle force?!»
Voyant que le tyran avait du mal à contenir virtuel Sangohan, virtuel Krilin s'éloigna de la joute et se plaça dans l'angle mort de virtuel Freezer qui ne s'aperçut de rien. Une chance que ce dernier ne pouvait ressentir l'énergie. Désormais, virtuel Krilin pouvait se permettre le luxe de préparer la plus mortelle attaque de son panel : le kienzan. Alors qu'il s'attelait à créer son disque d'énergie, virtuel Freezer commençait à reprendre peu à peu le dessus jusqu'à dominer complètement son adversaire. Dorénavant, plus aucun coup ne l'atteignait, au contraire, c'était lui qui menait la danse. Il profita d'une faille dans la défense de virtuel Sangohan pour lui asséner plusieurs coups percutants avant de lui briser le bras droit en le tordant comme une brindille. Malgré les cris de douleurs de son ami, virtuel Krilin ne bougea pas, non pas parce qu'il ne le voulait pas, mais parce que son attaque n'était pas encore prête. À la moindre déconcentration, il perdrait tout. Virtuel Freezer agrippa virtuel Sangohan par la gorge et le suspendit tel un trophée.
-«Tu es très fort pour un terrien!» le félicita-t-il tout en haletant.
-«Si je n'avais pas exterminé tous les saïyens, je jurerais que tu es l'un des leurs!»
-«C'est parce que c'en est justement un, tyran à la sauvette!» rétorqua virtuel Végéta qui apparut juste au-dessus de lui d'un grésillement.
D'un coup des deux mains jointes, le prince frappa virtuel Freezer d'une violente attaque en pleines cervicales. Le choc fut tel que les pupilles du tyran disparurent momentanément. Propulsé dans l'océan à une vitesse fulgurante, virtuel Végéta profita de ce moment pour non pas poursuivre son adversaire, mais plutôt pour rattraper in extremis virtuel Sangohan qui chutait dangereusement. En temps normal, il l'aurait ignoré, mais aujourd'hui, il ne pouvait se permettre de perdre un tel atout. Il avait déjà été témoin de la puissance du fils de Sangoku pour l'avoir subie sur Terre. Et s'il y en avait bien un qui pouvait faire la différence dans ce combat, c'était bien ce gamin.
-«Hé! Le bonze! Je sais ce que tu prépares, mais un seul de ces frisbees ne suffira pas! Crée-en plusieurs à la chaîne pour être sûr que l'un d'eux atteigne son but!» ordonna-t-il avant de se refocaliser sur Sangohan.
Il le tint par le col et se mit à lui donner plusieurs claques au visage.
-«Réveille-toi, sale gosse! Tu as mal choisi ton moment pour faire la sieste!»

Virtuel Freezer sortit de son bain forcé, les yeux rouges de haine, et fonça vers ses agresseurs. Surpris et effrayé par cette vision, Krilin laissa malencontreusement ses émotions prendre le dessus et exécuta son attaque avant qu'elle ne soit totalement au point. Au final, seulement quatre kienzans furent générés et lancés. En un instant, l'instinct de survie de virtuel Freezer réagit au quart de tour. Il comprit la dangerosité de l'attaque et les esquiva toutes sans trop de difficulté... Enfin presque. Faute de concentration suffisante, l'une des scies tournoyantes parvint à trancher le petit bout de sa queue brûlé.
-«Imbécile! Je t'ai dit de prendre ton temps avant de les envoyer!» ragea virtuel Végéta, dégoûté.
-«Tu viens de gâcher notre seule chance de prendre un avantage significatif!»
Alors que virtuel Krilin s'apprêtait à se justifier, virtuel Freezer profita de cette discorde pour mettre hors d'état de nuire l'élément qu'il avait pensé être, jusqu'à maintenant, le plus inoffensif du groupe. D'un fin rayon énergétique, virtuel Krilin fut transpercé en pleine poitrine sans avoir pu faire quoi que ce soit pour l'éviter.
-«Et merde!»
-«Un de moins. Tu es le suivant, Végéta!»
Virtuel Végéta laissa tomber Sangohan et se précipita sur virtuel Freezer, désormais bien plus calme. Malgré une nette diminution de sa force de combat, le tyran restait toujours plus puissant que le prince en un contre un, d'autant plus qu'avec le sang-froid dont il faisait actuellement preuve, sa supériorité restait sans appel. Il contra sans difficulté toutes les attaques de virtuel Végéta et répliqua avec tout autant de ferveur. Très vite, le saïyen se retrouva dos au mur. Il n'évita plus. Il ne para plus. Il n'encaissa plus. Il subissait. Coups de tête, Coups de poings, coups de coude, coups de pieds, tout y passait.
-«Tu n'as jamais été de taille face à moi, prince de pacotille!» annonça-t-il à son adversaire, brisé de partout.
-«Adieu!»
Virtuel Freezer colla la paume de sa main droite sur le faciès de virtuel Végéta et libéra une vague d'énergie rose bien concentrée. Au fur et à mesure que le déferlement de puissance se produisait, virtuel Freezer hurla comme jamais et le kikoha prit des proportions encore plus énormes. En un instant, tout le corps du prince fut absorbé puis projeté au loin.
-«Et bien, je ne m'attendais pas à une fin aussi brutale.»
-«Ce n'est pas encore fini.» intervint Végéta qui n'avait pas aimé la façon dont son double s'était fait mettre hors combat.
-«Si la session ne s'est pas terminée, c'est que le combat est toujours d'actualité!»
Virtuel Freezer jeta des coups d’œil un peu partout pour vérifier l'état actuel des choses. Le corps de virtuel Krilin n'était plus visible, mais avec un poumon perforé, il avait certainement dû couler au fond de l'océan et y succomber. Celui de virtuel Végéta, en très piteux état, était étendu sur l'une des îles environnantes, à l'article même de la mort. De son côté, virtuel Sangohan reprenait tout juste conscience, flottant dans l'eau non loin de là, lui aussi grandement diminué, mais sans blessures fatales. Virtuel Freezer remarqua la présence du fils de Sangoku, encore déboussolé et le rejoignit aussitôt. Lévitant désormais à quelques centimètres de lui, il tenta un dialogue convivial.
-«Alors comme ça, tu es un saïyen, petit. Tu ne ressembles ni à Végéta ni à Nappa, peut-être es-tu un parent de Raditz...»
Virtuel Sangohan ne répondit pas, il se contenta de tousser l'eau qu'il avait par mégarde absorbé et attendait de récupérer un peu de ses blessures pour espérer pouvoir lancer un dernier assaut décisif. Il tenta de ressentir la présence de ses amis, mais la douleur lancinante de son bras l'empêchait de se concentrer.
-«Tu sais, tu n'es pas comme ces saïyens adultes.» fit-il d'une voix douce.
-«Je peux clairement voir à travers toi un merveilleux avenir. Que dirais-tu de travailler pour moi? Si tu acceptes, j'oublierai toute cette histoire.»
-«Va au diable, espèce de monstre! Tu as tué des nameks innocents, et tu as pris je ne sais combien de vies!» hurla virtuel Sangohan, horripilé par un tel être.
-«Jamais je ne me joindrai à toi! Lorsque mon papa sera guéri, il te fera payer toutes tes atrocités, tu verras!»
Virtuel Freezer souleva un sourcil qu'il n'avait pas vraiment, interloqué,suite à cette tirade inattendue, et finit par s'esclaffer lorsqu'il imagina Raditz essayer de porter un coup sur sa personne.
-«Que tu es drôle, mon petit, dommage que tu sois stupide. Je pensais que tu serais un peu plus intelligent en saisissant cette opportunité, mais au fond, tu restes comme tous les autres : un singe sans cervelle. Retrouve donc ces chers namek sque tu aimes tant dans l'autre monde!»
Virtuel Freezer pointa son index droit vers virtuel Sangohan et libéra un rayon d'énergie qui transperça sa gorge de part en part.
-«Avec cette blessure, tu agoniseras bien plus longtemps que ton ami le chauve.» révéla-t-il, un sourire machiavélique sur le visage.
-«Ca t'apprendra à te montrer insolent avec les adultes.»

Alors que virtuel Freezer reprenait de l'altitude, virtuel Sangohan, en larme après avoir appris ce qui était arrivé à Krilin, continuait de lutter corps et âme contre la Faucheuse. Il avait tout essayé : coller ses mains sur ses nouveaux orifices respiratoires pour les boucher, serrer sa gorge pour ne plus perdre de sang, en vain. L'hémorragie ne s'arrêta jamais et fut fatale au fils de Sangoku qui passa lui aussi l'arme à gauche au fin fond de l'océan, là où reposerait éternellement virtuel Krilin. Satisfait de son œuvre, virtuel Freezer se dirigea vers l'endroit où virtuel Végéta était allongé. Il vérifia son pouls et s'aperçut qu'il était encore en vie.
-«Aussi résistant qu'un cafard, hein. Tu vas regretter de ne pas avoir succombé à tes blessures, singe de malheur.»
Il le prit avec lui par le poignet et décida de l'emmener dans son vaisseau. Il avait certes perdu l'immortalité aujourd'hui, mais en échange, il prendrait beaucoup de plaisir à torturer son ancien soldat préféré jusqu'à ce que mort s'ensuive. Au fur et à mesure qu'il dévorait les kilomètres qui les séparaient de son appareil, il croisa la route de virtuel Dendé qui se rendait là où le combat avait eut lieu. Lorsque leurs regards s'entrecroisèrent, virtuel Freezer eut un flash et se souvint qu'il avait laissé passer ce rejeton alors qu'il se rendait chez l'un des derniers nameks en vie... S'il n'avait pas fait preuve de laxisme en le laissant filer, jamais les terriens n'auraient eu la formule magique pour invoquer le dragon, il aurait même probablement pu obtenir la vie éternelle. Quel gâchis, et dire qu'il devait cette succession d'événements à ce misérable garnement!
-«Je ne te laisserai pas fuir, cette fois.»
D'un rayon oculaire, Dendé fut foudroyé de plein fouet avant de tomber comme une mouche, sans vie.
-«Fin de la session d'entraînement virtuel!» lâcha abruptement Vegeta, un nerf à la tempe, peu désireux de voir son homologue virtuel torturé par son haïssable ancien maître.

-«Et bien, je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi violent...»
-«Comme prévu.» fit Végéta d'un ton satisfait, retrouvant de sa superbe.
-«On n'aurait pas pu l'emporter sans l'intervention de Piccolo et Carot.»
Sangohan tomba des nues. Ses oreilles lui jouaient des tours ou quoi?
-«Pardon? C'était moi qui avais affirmé ça!»
Le prince des saïyens profita de la surprise de Sangohan pour se transformer en super saïyen 2 et lui asséner un coup de poing dans l'estomac avant de quitter la pièce d'un pas pressé.
-«Argh! Reviens, Végéta!» ordonna-t-il, à genoux.
-«C'est moi qui ai gagné le pari, pas toi!»
Malgré ses plaintes, le prince parvint à prendre la poudre d'escampette. Sa présence effacée couplé au labyrinthe qu'était la maison Brief, Sangohan abandonna l'idée de le poursuivre. Dépité de s'être fait avoir de la sorte, il se résigna et partit retrouver Bulma qui avait terminé son nouveau costume depuis un bon moment. Par fierté, il ne révéla rien du pari, préférant régler ça un autre jour. Il la remercia, s'excusa de la gêne occasionnée et retourna chez lui.
Quelques jours s'écoulèrent et Sangohan participa comme promis au défilé organisé à son honneur en tant que Great Saïyaman. Il exécuta plusieurs poses, toutes aussi élaborées les unes que les autres, avant de signer moult autographes.
-«Merci d'être venu, Sangohan.» chuchota Satan tout en prenant une photo à ses côtés.
-«Je te revaudrai ça!»
-«Pas de problème, mais j'aimerais mieux ne plus être mêlé à ce genre de festivités à l'avenir.»
-«Je comprends, ce sera la dernière fois, tu as ma parole.»
Soudain, une explosion se produisit non loin de là. Des cris assourdissants et des appels au secours résonnèrent à travers toute la ville.
-«Qu'est-ce qui se passe?!» s'écria le champion du monde à la retraite.
Non loin de là, un individu masqué, habillé tout en noir et vêtu d'une cape rouge, se tenait en lévitation, les bras croisés.
-«Je suis Legrand Tagévé! Je suis venu réduire en cendres cette ville de paresseux, à moins bien sûr qu'un stupide clown masqué ne se décide à m'arrêter!»
Sangohan n'en croyait pas ses oreilles. Cette voix, cette silhouette, cette signature énergétique, ce pseudo si original, cela ne pouvait être que lui. Tandis qu'il quittait sa place pour rejoindre sa némésis, Satan eut des étoiles dans les yeux. Après tout, ce n'était pas à un vieux singe qu'on apprenait à faire la grimace. Il ne pouvait pas passer à côté de l'opportunité de se servir de l'intervention de ce mystérieux vilain pour attirer encore plus l'attention.
-«Vé... Végéta?! Mais qu'est-ce que tu fais?» demanda Sangohan, surpris de le voir ici.
-«Le prince des saïyens n'a qu'une seule parole.» répondit Tagévé d'une voix forte.
-«Tu voulais que je participe à ce fichu festival, me voilà!»
-«Oui, mais... Tu étais censé être mon allié à la base. On devait poser tous les deux ensembles, je m'étais même entraîné avec Videl et Pan pour qu'elles m'aident à perfectionner une danse en duo.»
-«Ne pousse pas ta chance, sale gosse! Tu devrais t'estimer heureux que je t'honore de ma présence!»
Sangohan rigola à gorge déployée, en réalité très heureux de le voir.
-«Et puis, c'est l'occasion pour moi de voir ce que tu vaux vraiment!» révéla Végéta, le sourire aux lèvres.
-«Je n'ai jamais eu l'occasion de t'affronter depuis que tu as atteint ce niveau extraordinaire!»
Une aura dorée parsemée d'éclairs entoura soudainement Tagévé, prêt à en découdre. Sangohan sourit et libéra à son tour son aura transparente, d'une intensité encore plus conséquente.
-«Merci, Végéta.» murmura-t-il avant de s'élancer contre le prince.
Univers 09 : L'Histoire des Terriens
C-33 fait du break dance dans le topic ! !
Avatar de l’utilisateur
Joka
Superstar Méphistophélique de l'Union Sacrée
 
Messages: 4260
Inscription: Jeu Jan 02, 2014 20:40

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Jeu Fév 05, 2015 21:25

Très bon chapitre ! Le combat est bien mené et intéressant ! Mais alors, ce final, à lui seul il pourrait justifier le chapitre entier tellement il est bon !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14919
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar omurah le Jeu Fév 05, 2015 22:15

Tu traites là de mon passage préféré du manga, donc je ne pouvais qu'être conquis dès le préambule! Et ça n'a fait que se préciser par la suite.
Les interactions entre Végéta et Gohan, avant de rentrer dans la salle, étaient très bien écrites et pour le moins originales avec le coup du pari.
Et l'idée de donner à la suite deux lectures, l'une active à travers "le match" et l'autre plus analytique à travers les commentaires, c'était très cool.
Le combat était prenant, jusqu'à la fin je n'ai pas pu anticiper le fait qu'il n'y aurait pas de miracle et que ce qui devait fatalement arriver est arrivé. La mort expéditive de Dendé n'était je pense pas à visée humoristique mais elle m'a fait rire quand même haha.
La réaction de Végéta à la fin de la session était juste épique, je m'y attendais pas du tout XD
Cela dit, ils risquent bien de la détruire pour de vrai la ville... s'ils se battent à ce niveau là O.o
Pour la forme, les retours à la ligne avec nouveau tiret pour marquer une pause dans le dialogue d'un même perso était un peu déroutants, mais c'est trois fois rien.
Au final, une belle interprétation comme je les aime de mon passage préféré de DB o/
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3303
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar RMR le Jeu Fév 05, 2015 22:33

Omurah a écrit:Pour la forme, les retours à la ligne avec nouveau tiret pour marquer une pause dans le dialogue d'un même perso était un peu déroutants, mais c'est trois fois rien.


Ce sont les normes d'écriture de versus, il n'a pas eut le choix.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14919
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar omurah le Jeu Fév 05, 2015 22:44

Ah... je me disais aussi x)
Etrange que je n'ai pas remarqué cette particularité dans les autres OS de versus que j'ai lu... c'était peut-être plus discret, ou alors j'ai été particulièrement attentif ce coup-ci haha.
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3303
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Foenidis le Jeu Fév 05, 2015 22:57

C'est un bon moment que tu nous offres là, Joka, digne de la saga Versus. :)

Petite précision, les tirets de dialogues servent à marquer les changements d'interlocuteurs !
Il ne faut pas en mettre quand c'est la même personne qui reprend la parole. Du coup, tes tirets partout perturbent quelque peu, d'autant plus que tu n'as pas souvent mis d'incises.

Pendant que j'y suis, le tiret qui convient pour les dialogues est le plus long, appelé cadratin : et non pas -

D'autre part, les guillemets ne se mettent pas à chaque réplique, mais juste pour ouvrir et fermer la phase de dialogue - et on ne met alors pas de tiret pour la première réplique :

« Blablablabla, dit le premier.
— Gnagnagna, répliqua le second. Je te schtroumpfe, tralalalère pouet pouet !
— Tu es mort ! » hurla le premier, toutes dents dehors.

Dans les faits, l'usage tend vers une disparition pure et simple des guillemets, le premier tiret marquant de facto la prise de parole :

— Blablablabla, dit le premier.
— Gnagnagna, répliqua le second. Je te schtroumpfe, tralalalère pouet pouet !
— Tu es mort ! hurla le premier, toutes dents dehors.

Rêveusement,
Foenidis
Le futur me donne un peu trop souvent l'impression d'avoir les mots de Dante « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance » gravés en lettres sombres sur son fronton.
Avatar de l’utilisateur
Foenidis
 
Messages: 11818
Inscription: Mar Avr 28, 2009 22:33
Localisation: Suivez mon actualité sur Twitter, cherchez @Foenidis

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar ButterflyAway le Jeu Fév 05, 2015 23:00

RMR a écrit:Ce sont les normes d'écriture de versus, il n'a pas eut le choix.


Là.

Foenidis a écrit:— Blablablabla, dit le premier.
— Gnagnagna, répliqua le second. Je te schtroumpfe, tralalalère pouet pouet !
— Tu es mort ! hurla le premier, toutes dents dehors.


Il le sait très bien. Jette un œil au dernier chapitre de sa fic. Lui, il a bien jeté le sien dans celui du dépannage sur le style. :)
LE TEST
Image

« Je pense qu'on tient avec le Test et le Sacre les héritiers de ce que furent CFC et l'Empereur Saiyen »
- Tierts -
« C'est tellement romanesque, J'AI AIMÉ PU**** ! *o* »
- Kyra1306 -
« On est dans le haut du panier de ce qu'on trouve sur le forum »
- anonymefromlozane -
Avatar de l’utilisateur
ButterflyAway
 
Messages: 1197
Inscription: Dim Fév 23, 2014 20:33
Localisation: derrière un Bingo Destructeur

Re: Fanfic : Versus.

Messagepar Foenidis le Jeu Fév 05, 2015 23:08

Eh bien, ces précisions seront utiles à l'auteur de Versus... parce que ses normes sont non seulement erronées, mais avec le style de Joka qui pratique beaucoup l'incise centrale, nuisent fortement à la fluidité et la compréhension de la lecture. ;)

Pendant que j'y suis : il n'a pas eu... ^^
Le futur me donne un peu trop souvent l'impression d'avoir les mots de Dante « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance » gravés en lettres sombres sur son fronton.
Avatar de l’utilisateur
Foenidis
 
Messages: 11818
Inscription: Mar Avr 28, 2009 22:33
Localisation: Suivez mon actualité sur Twitter, cherchez @Foenidis

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités