Fic : Le commando Ginyu

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Fic : Le commando Ginyu

Messagepar desa le Sam Juil 16, 2011 3:00

Moi aussi je lis.
Edit: suite au hack du forum les chapitres se trouvent après mon message.
Dernière édition par desa le Dim Août 21, 2011 1:41, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
desa
 
Messages: 1164
Inscription: Ven Mars 19, 2010 2:51
Localisation: Va voir ailleurs j'y serai

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar sonluffy-z le Mar Juil 26, 2011 23:29

EDIT : Suite au hack du forum, vous aurez sans doute remarquez que les chapitres précédent ont disparus, je vous les remet ci-dessous, ouvrez les balises spoilers, le chapitre 7 sont en balise spoiler sur la page suivante

Chapitre 1 :
Spoiler
chapitre 1 : En route pour Sakra


Cette histoire se passe 5 ans avant la naissance de Sangoku ( désolé pas de date précise) , dans les confins reculés de l’espace, un immense vaisseau de forme circulaire est stationné en orbite autour d’une planète rouge du nom de Milat. A travers une baie vitrée, une personne installée dans un fauteuil flottant tenait entre ses doigts fins, un petit verre à pied contenant un liquide rouge. Cette être qui est sans nul doute le capitaine du vaisseau est entourée de deux soldats qui se tiennent légèrement en retrait par rapport à lui, tout les trois admirent la rougeoyante planète situé à quelques milliers de kilomètres en dessous d’eux, un grand sourire apparut sur le visage du petit extraterrestre confortablement installé dans son étrange fauteuil, il était émerveillé par les immenses boules lumineuses qui apparaissaient et disparaissaient aux quatre coins de la planète.

Les deux soldats derrière lui étaient très différents, l’un avait la peau rose avec des pics sur son crâne et ses avant-bras et était très gros, il devait avoir une bonne vingtaine d'années.
L’autre soldat ne ressemblait pas du tout à l’autre, il était visiblement très jeune il avait environ dix ans, sa peau était d’un vert clair mais en dépit de son jeune âge il semblait doté d’une très grande force. Il hésita un long moment avant de s’avancer d’un pas :

__ Free…… ,Un poing rose vint s’abattre sur sa tête, grimaçant de douleur, il se tourna vers celui qui avait osé le frapper, celui-ci le regarda d’un regard cruel puis reprit d’une voix calme.

__ Pour nous Zarbon c’est Seigneur Freezer où bien Monsieur Freezer, retient bien cela, l’oublier pourrait t’être fatal.

__ Excuse moi Doria, je ne referais pas deux fois cette erreur.

Il se tourna désormais vers son seigneur qui continuait d’admirer le spectacle de lumière qui se déroulait sous ses yeux, ayant peur de déranger son maître, le petit soldat préféra se raviser lorsqu’une voix glaciale l’interpella:

__ Et bien ! J’attends toujours ta question.

__ Seigneur, je voulais vous demander pourquoi vous envahissiez cette planète, elle ne semble pas dangereuse pour votre empire, ses habitants ne possèdent pas la technologie spatiale et leur forces de combat ne dépasse pas les 3000 unités pour les meilleurs.

__J’ai ordonné de conquérir cette planète car ce ciel rouge plaira certainement à des acheteurs potentiels, je ne la conquiers pas pour y établir mes quartiers.

__ Pouvez vous me dire quelles personnes vous avez envoyé conquérir cette planète ? Son gros compagnon rose le poussa avec son coude pour lui faire comprendre que toutes ses questions énervaient le seigneur.

__ J’y ai envoyé une vingtaine de sayens, un peuple de mercenaires que j’ai récemment rallié à ma cause, ils sont nombreux et ont une force de combat très variable, certains son extrêmement faible mais il y en a quelques dizaines dont la puissance dépasse les 20 000 unités.

__ Maître n’avez-vous pas peur qu’ils se rebellent contre votre autorité ? Questionna Doria qui n'aimait pas ces nouveaux sbires à l'air hautain.
__ Non, ils ont l’air fidèle mais il faudra les surveillés de près, les soirs de pleine lune ils sont capables de se transformer en singes géants et leurs forces augmentent radicalement mais c’est surtout une légende autour de leur peuple qui m’inquiète, une légende raconte que tout les 1000 ans un super sayen légendaire apparaît et sa force dépasse l’entendement.

Craignant de nouvelles questions de la part de ses subordonnés le tyran leur assigna des taches :

__C’est tout pour les explications, Zarbon va me chercher Kowaï, Doria tu peux te retirer.


Les deux soldats s’exécutèrent et laissèrent leur chef savourer le spectacle lumineux en face de lui. En chemin Doria ne manqua pas d’engueuler le jeune Zarbon qui n’a toujours pas compris que le seigneur Freezer n’aime pas être dérangé pour des broutilles.
Ils se séparèrent devant une porte avec une plaque dorée où on pouvait lire “ salle d’entrainement “.
Doria continua son chemin vers une salle de repos pendant que le petit soldat se colla l’oreille contre la porte, il savait que Kowaï n’aimait pas être dérangé en pleine séance d’entraînement mais l’ordre venait directement du seigneur Freezer, il resta un long moment planté en face de la porte avant de se dire : « Il vaut mieux que je me fasse engueuler par Kowaï que par le seigneur Freezer ».


Il ouvrit la porte et fut soulagé de constater que le puissant soldat avait terminé son entraînement, des gouttes de sueur coulaient le long de son corps, il se sécha rapidement, réenfila son armure et tourna sa tête violacé vers Zarbon :
__ Que me veut tu vermisseau ?

__ Moi euh rien, c’est… c’est le seigneur Freezer qui m’envoie. Dit-il d’une voix tremblotante.

__ Tu ne pouvais pas le dire plus tôt, le seigneur a horreur qu’on le fasse attendre, répondit le guerrier au jeune soldat avant de le pousser afin de pouvoir passer la porte et rejoindre rapidement son maître.

__Tu pourrais au moins dire pardon, hurla le jeune garçon dans un élan de folie, heureusement pour lui, le soldat numéro 1 de Freezer était déjà loin et ne l’avait pas entendu.

Le tyran entendit la porte s’ouvrir derrière lui puis reconnu le bruit du genou de Kowaï se poser sur le sol, celui-ci attendit patiemment que le seigneur lui adresse la parole.

__ Tu m’as fait attendre, je n’aime pas cela.

__ Je vous prie de m’excuser mon Seigneur, c’est votre jeune serviteur qui est trop lent.

__ Ne soit pas dur avec lui, malgré son jeune âge, il est très fort, il pourra faire parti de ton prochain commando, il faut que tu retrouves des coéquipiers dignes de faire régner la terreur en mon nom, et si on oublie les soldats de l’empire familial, ce jeune Zarbon est un de mes meilleurs soldats.

__ Très bien, je le formerais et j’en ferais un guerrier craint de tous, répondit-il sans réel enthousiasme, en réalité il détestait ce gamin insolent.

__Enfin bref si je t’ai fais venir c’est car toi et moi on va intervenir personnellement sur une planète, j’aimerai rester ici pour continuer de voir le feu d’artifice en dessous mais malgré le fait que j’ai envoyé tout mes meilleurs soldats sur la planète Sakra, les habitants de celle-ci se montrent très tenaces, ils refusent de se rendre, j’ai du demandé l’appui des soldats de mon père, nos troupes se font sacrément malmenés, la force de combat de ce peuple est très élevé .

__ C’est à ce point grave, ils ne sont tout de même pas assez fort pour que vous interveniez seigneur ?

__Non, bien sur que non mais toi tu va intervenir, nos détecteurs avaient estimés la force en moyenne des habitants de 25 000 unités.

__ 25 000 unités en moyenne, c’est une race puissante mais pas si inquiétante, pourquoi voulez-vous cette planète.

__ Dans 3 mois aura lieu l’anniversaire de mon père le roi Cold et mon frère va certainement lui offrir une belle planète, il faut que je lui en offre une plus resplendissantes, je refuse de perdre encore une fois face à mon frère et cela peut importe dans quel domaine. La planète Sakra est très belle, mon père l’appréciera, c’est donc pour cela que nous y allons et puis il y a une légende assez dangereuse autour de ce peuple il faut les exterminer jusqu’au dernier. Maintenant va avertir les pilotes du vaisseau, le trajet doit être rapide, j’aimerai y être dans moins de deux heures. »


Kowaï partit en direction du centre de commande de l’engin spatial et quelques minutes plus tard, le vaisseau sortit de l’orbite de la planète Milat et partit en direction de Sakra…...


Chapitre 2 :
Spoiler
chapitre 2 : INVASION.


A plusieurs milliers d’années lumières du vaisseau impérial de Freezer, se trouve la planète Sakra, les habitants de cette planète nommés les Sakrans sont des êtres qui vivent paisiblement sur les 10% terrestres de la planète qui est constitués presque entièrement d’eau, ils ont hérités d’une grande force dont la plupart ne la développent pas, ils ont une forme humanoïdes et ressemble à un croisement entre un homme et un poisson de plus leurs corps écailleux est très résistant, ils possèdent tous une nageoire dorsale et des branchies au niveau du cou de plus ces hommes poissons comme on pourrait les appeller voient leurs forces se décuplés lorsqu'ils se battent sous l'eau.

Une alarme retentit dans une grande prison sous-marine qui trônait au milieu d‘une mer agité, un Sakran avec une balafre récente sur la joue était en train de jouer aux cartes lorsqu’il demanda à ses colocataires de chambre.
__ Ce n’est pas mon premier séjour ici et je peux vous assurez que d’ordinaire les gardes ne font jamais sonné l’alarme pour un rien, toi t’es la depuis hier, tu sais ce qui se passe dehors ?

__ Oui plus où moins, avant-hier des extra-terrestres ont débarqués sur la planète, ils sont capables de voyager dans l’espace, soit disant ils sont venus pour nous conquérir au nom de leur seigneur mais la plupart sont très faibles, la preuve la police m’a arrêté pour vol à l’étalage dans un zoo, j'avais envie d'un Kraken, si la menace était réel je ne pense pas qu’on m’aurait arrêté.

__ Ainsi donc, on a des monstres venus nous conquérir en dehors de ces murs. Ah si seulement je n’avais pas ces chaînes qui me privent de ma force je pourrais sortir et faire de la violence gratuite contre les envahisseurs. Ma femme et mes gosses doivent s’inquiéter cela fait une semaine qu’ils m’ont arrêté, ces lâches de policiers s’y sont mis à quinze, j’avais rien fait j’avais juste cogné des idiots qui m’importuner.

Les prisonniers Sakrans continuèrent cette discussion pendant de longues minutes tout en jouant aux cartes, c'était l'un des rares droits dont ils bénéficiaient dans l'enceinte des cellules puis de violentes perturbations se firent ressentir contre la prison sous-marine. Les bagnards s’en moquèrent et terminèrent leur partie de cartes lorsqu’une explosion retentit juste à côté d’eux ouvrant une brèche dans le mur et laissant l’eau s’engouffrer à l’intérieur de la cellule.

__ C’est ma chance je vais retrouver ma famille, adieu prison on ne se reverra plus, s’écria le balafré avant de s’enfuir par le trou.

En dehors de la prison, il tomba nez à nez avec deux soldats de Freezer, ils avaient l’air très faibles par rapport à lui mais étant donné que le Sakran avait les poignets et les chevilles enchainés par des menottes qui absorbaient son énergie, le combat risquait d’être rude, heureusement qu’ils étaient sous l’eau, son élément de prédilection.
Les soldats se ruèrent sur le prisonnier, il esquiva les poings du premier et réussi à lui donner un coup de tête, le soldat vit son sang se mélanger avec l’eau. C’est donc avec colère que le soldat de l’empire Cold repartit à l’assaut du prisonnier mais celui-ci avait l’expérience des combats et profita de la bêtise de son adversaire qui fonçait sur lui tête baissée pour mettre ses mains en avant, le crâne du soldat brisa les chaînes du taulard avant de se briser à son tour contre les abdos contractés du Sakran. Le balafré enleva lui-même les chaînes qui entravait ses mouvements de jambes puis sprinta en direction du second soldat qui hésitait à l’attaquer voyant qu’il avait vaincu son acolyte avec d’une facilité étonnante, le soldat perdu dans ses réflexions eu juste le temps de voir une ombre bleu avant de se faire transpercer le cœur par la main palmée du guerrier bleu.
Après s’être débarrassé de ses chaînes et des envahisseurs, le prisonnier jeta un dernier coup d’œil vers la prison où il venait de passer une semaine et décida finalement d’y retourné afin de libérer les autres prisonniers car la seule brèche de l’impénétrable tour était situé dans sa cellule, il libéra quelques prisonniers lorsque les gardes accoururent.

__ Halte là !!! S'époummona un des gardes avant de reprendre . Retournez dans vos cellules c'est un ordre ! Ne nous forcaient pas a employaient la manière ….

__ La manière quoi, enfin réfléchissez, la dehors c’est la guerre contre un ennemi inconnu, nous pourrions être utile afin qu’il y ai le moins de perte de notre côté, le coupa le sakran à la joue entaillé.

__ Il a raison, nous ne pouvons pas nous permettre de surveiller les prisonniers alors que notre peuple vit un de ses pires moments là haut, enchaina le chef des gardes en s‘adressant à ses subalternes.

__ Très bien, personnellement je pars pour la ville du rivage Est, Bonne chance vous autres.

Le Sakran a la cicatrice salua les gardes et les autres prisonniers avant d'élargir la brèche de la cellule en foncant dessus. Au bout d’une demi heure de nage épuisante durant laquelle le Sakran tua plus d’une dizaine de soldats de Freezer, il arriva enfin sur la rive Est de la mer, une fois sur la surface il survola rapidement la région jusqu’à atteindre une petite maison en bordure extérieure de la ville, il frappa à la porte, une femme l’ouvrit.

__ Chéri tu es rentré !!! Dit-elle en lui sautant dans les bras.

__ Oui tu n’as plus à t’en faire, des gens m’avaient cherché et j’ai été obligé de les calmer et cette fois les flics se sont ramené à 15 donc je me suis laissé embarquer.

__ Promets moi que ça n’arrivera plus.

__ Oui je te le promets, où sont les enfants, j’ai vu les corps de pas mal d’ennemis en venant, c’est eux qui s’en sont chargé ? Demanda-t-il a sa femme avant d’entendre.

__ Papa !!! Hurlèrent deux voix de derrière.

__ Ecoutez moi les enfants, nous devons restez groupés, certains de ces monstres sont très puissants, de loin j’en ai vu un exterminer quatre des nôtres tout seul, j’aurais aimé les aider mais j’avais trop peur pour vous, peur qu'il vous soit arrivé un malheur.

__ T’inquiète pas papa, on est fort, nous sommes tes fils, répondit fièrement l’ainé des deux enfants.

__ Très bien, chéri on part tous les quatre pour la ville.


C’est donc ensemble que cette famille partit vers l’Est pour affronter les soldats de Freezer, ils étaient presque arrivés lorsqu’ils virent un immense vaisseau bien plus grand que les autres descendre du ciel ( bé oui il va pas descendre du sol) et atterrir au milieu de la ville, le père ressentit un frisson lui parcourir l’échine en regardant ce vaisseau imposant.
Une porte s’ouvrit de manière automatique dans le vaisseau du tyran et le fidèle serviteur rose de Freezer annonça la bonne nouvelle.

__ Seigneur Freezer, Kowaï, nous sommes arrivés.

__ Bien sortons, je n’ai pas envie de m’amuser, je me contenterai de te regarder, je te préviens, je veux que le paysage subisse le moins de dégâts possible, quand à vous Doria et Zarbon, ce n'est pas que vous n’avez pas la force nécessaire pour ce raid mais je n'ai pas envie de perdre des éléments tel que vous. Ordonna le tyran à ses serviteur.

Le vaisseau s’ouvrit laissant apparaître le tyran dans son fauteuil ainsi que son soldat d’élite, la vingtaine de Sakrans se trouvant sur les lieux observèrent ces deux êtres pour le moins étrange, Kowaï s’avança, activa son détecteur et sourit……


Chapitre 3 :
Spoiler
Chapitre 3 : La technique interdite.


Tout un groupe de Sakrans comprenant des forces de l’ordre et de simples civils voulant se rendre utile s’étaient approchés du vaisseau dans le but de terrasser les nouveaux envahisseurs avant qu’ils ne s’éparpillent aux quatre coins de la planète ( c’est pas possible étant donné qu’une planète est ronde mais vous avez sans doute déjà compris) cependant, les envahisseurs contre toutes attentes ne furent que deux à descendre, un petit à l’apparence fragile confortablement installé dans un fauteuil noir qui flottait dans les airs mais dont les yeux reflétaient une soif de sang démentielle et un autre plus grand avec une peau violette et deux cornes noires presque horizontale à l’emplacement des oreilles.

La victoire semblait sourire aux créatures bleus étant donné que leurs ennemis n'était que deux, pourtant une étrange atmosphère planait au-dessus de la ville, l'inquiètude commença à gagner les rangs des Sakrans lorsque Kowaï descendit du vaisseau pour rejoindre la terre ferme, très vite suivi de son seigneur qui avait décidé de ne pas intervenir dans cette bataille.
Kowaï toujours souriant en voyant les forces indiqués sur son directeur, plia ses genoux et s’élança tel une fusée sur ses adversaires, il se trouva au milieu de deux d’entre eux et les empala au niveau des côtes en bougeant sa tête à gauche et à droite, les deux blessés gémirent de douleur avant de se faire violemment éjectés sur le sol où ils périrent quelques secondes plus tard. Kowaï tourna sa tête vers les autres, l’atmosphère était différente, pesante, écrasante, ceux-ci hésitaient entre attaquer ce monstre et s'enfuir le plus loin possible, Kowaï les provoqua :

__ Alors à qui le tour ? Vous préférez peut être que je vienne vous cherchez ?

__ Pour qui nous prends-tu, on va venger nos amis, s’écrièrent en cœur les Sakrans.

Aussitôt les guerriers Sakrans se jetèrent sur l’alien violet qui saisit d’une main un poing lui étant destiné, le guerrier bleu tenta de se libérer mais la pression qu’exerçait Kowaï sur son poing était telle qu’un horrible craquement se fit entendre suivi d’un hurlement de douleur qui arracha un sourire au tyran assis dans son fauteuil, Kowaï remarqua ce sourire et se félicita lui-même, il était en train de distraire son seigneur.
Le guerrier dont la main venait de se faire broyé se releva et envoya son genou sous le menton du soldat qui ne bougea pas d’un millimètre, il se contenta juste de faire apparaître une lueur jaune dans sa main et de jeter la boule d’énergie sur le jeune guerrier qui mourut sur le coup.
A quelques mètres de là, un Sakran impétueux s’aventura près du tyran, il bondit sur lui par derrière et voulut lui mettre un coup de pied circulaire direct sur la nuque malheureusement pour lui, son pied fut bloqué par une queue inattendue situé dans le dos du petit alien, celle-ci broya la jambe du guerrier bleu avant de s’enrouler autour de son cou jusqu’à que sa tête explose à cause de la pression exercée. Le soldat violet décida de passer à la vitesse supérieure et tua rapidement tout les autres guerriers présents d’une vague d’énergie avant de se faire réprimander par son souverain :

__ Je t’avais dit de préserver le paysage.

__ Veu…veuillez m’excuser seigneur Freezer, balbutia-t-il en posant un genou au sol.

A une centaine de mètres du massacre perpétué par Kowaï, une famille venue en ville pour aider les habitants est terrorisée en voyant le massacre.

__ Il est monstrueux, papa tu pense pouvoir le battre ? demanda le cadet des deux fils.

__ Je ne sais pas fiston, peut-être que sous l’eau j’aurais une chance après tout ça m’est déjà arrivé de me battre contre des dizaines d’hommes à la fois mais ce monstre est trop cruel, jamais je ne serait capable de faire preuve d'autant de barbarie que lui, moi je me bat réglo.

__ Tu es sur de ne pas être capable de le vaincre ? Questionna à son tour sa femme.

__ Il y a bien la technique interdite. Murmura-t-il mais sa femme l’entendit.

__ Non je refuse, cette technique n’est pas interdite pour rien, il ne faut pas la pratiquer.

__ Oh chéri arrête, mes parents la pratiquaient tout le temps afin de heu… Je ne peut pas t’expliquer cela devant les enfants.

__ Tes parents ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils étaient, désormais ils ont du mal à se tenir debout c’est sans doute pour cela d’ailleurs.

__ En fait lorsqu’on pratique cette technique pour la première fois, tout se passe au mieux mais plus on pratique cette technique plus on faiblit, je ne veux pas trop rentrer dans les détails mais tu vois l'idée, expliqua le père de famille du mieux qu’il pouvait.

__ Les enfants partez vers l’océan, vous n’êtes pas encore assez fort pour nous aidez, la mère s’interrompit,Baissez vous, chuchota-t-elle en voyant que le monstre violet regardait dans leur direction.

__ Maître Freezer, mon détecteur indique 4 présences un peu plus loin dont une supérieure à 30 000 unités, dois-je y aller ?

__Bien sur, quelle question idiote.


Kowaï le meilleur soldat du petit tyran fonça vers la petite troupe qui se rua en direction de la mer, ils n’étaient plus qu’à quelques centaines de mètres lorsque le guerrier violet leur barra la route, le père se mit instinctivement en position de défense devant sa femme et ses enfants.

__ Je serais ton adversaire, chéri part et emmène les gosses avec toi.

La femme pris ses enfants chacun par un bras et s’envola vers le rivage mais elle préféra se planquer à une centaine et observer la scène.

__ Uhuh, tu me provoque en combat singulier alors que j’ai vaincu une quinzaine des tiens, tu es bien prétentieux petite chose bleu.

__ C’est ce qu’on verra monstre hideux. ( vous remarquerez la rime bleu-hideux, j'ai mis 2-3 minutes à la trouver).

Le Sakran se savait plus faible que son adversaire mais il devait de se battre de toutes ses forces afin que sa famille puisse s’enfuir, il se concentra, une aura blanche l’entoura, Kowaï regarda les chiffres qu’indiquait son détecteur, ceux-ci indiquait une force de 51 000 unités, ce qui était bien insuffisant face à lui mais bien plus élevé que tout les autres individus sur cette planète.

Le combattant bleu se jeta sur le guerrier de Freezer qui esquiva son pied, il se retourna pour parer sa prochaine attaque et vit son adversaire voler à pleine vitesse vers l’océan, il ne pouvait pas permettre cela, les Sakrans sont plus fort lorsqu’ils se battent sous l’eau, Kowaï le rattrapa rapidement mais au moment ou il voulut lui saisir le pied, le combattant a la cicatrice se retourna et une vague d’énergie bleuté s’échappa de ses mains pour exploser contre le torse de l’envahisseur qui sortit de la fumée , saisit le pied du guerrier bleu et l’envoya s’écraser au sol avec violence. L’armure que portait Kowaï était en lambeaux, toute la partie supérieure de celle-ci avait été détruite mais le corps du guerrier était intact, le soldat de Freezer n’avait que quelques brulures superficielles, Kowaï vit une main sortir du cratère suivi du corps tout entier, le soldat de Freezer était impressionné par l’endurance de son adversaire « petit mais tenace » se disait-il.
Freezer qui regardait la scène de loin aussi était surpris, ce n'était pas tout les jours que quelqu'un arrivait à toucher son meilleur guerrier. Kowaï descendit sur le sol et essaya en vain de convertir son adversaire.

__ Tu es vraiment fort, si tu rejoins l’armée du seigneur Freezer tu deviendras très vite haut gradé, tu connaîtras une vie que tu n’aurais jamais imaginé.

__Cela ne m’intéresse pas, ma vie est ici sur ma planète.

__ Dans ce cas meurt, Kowaï s’élança sur le guerrier bleu.

__ Désolé fils, désolé chéri, je n’ai plus d’autres choix.

Des larmes coulaient le long des joues du père qui se doutait qu’il ne reverrait jamais ses enfants, Le Sakran écarta ses bras, son corps brilla d’une lumière intense avant que la lumière partent en direction de Kowaï en une pluie de fins rayons d’énergie.

__ Pauvre fou tu es trop faible, tes attaques ne peuvent rien contre moi.

Kowaï avait déjà jugé la force de son adversaire et l’avait trouvé bien trop faible par rapport à la tienne, c’est-ce qui causera sa perte, le soldat continua sa course et percuta les rayons, il y eut un grand flash lumineux puis plus rien, aucun des deux combattants réagissaient, les deux guerriers restaient immobile se fixant l’un l’autre….


Chapitre 4 : Le nouveau soldat du tyran.

Spoiler
Le meilleur soldat du seigneur Freezer était stupéfait, il ne se souvenait de rien, si ce n’est de foncer sur son ennemi à travers son attaque lumineuse qui ne l’avait pas blessé puisqu’il ne ressentait pas trop de douleur, pourtant cette attaque semblait bel et bien avoir eu un effet sur lui.

__ Qu’est-ce qui m’arrive pourquoi je vois mon corps et où est ce maudit Sakran, je ne le vois nulle part, serait-ce cela la mort ?

Un rire de satisfaction le sortit de ses pensées qui le torturait. Il regarda vers son corps en face de lui et remarqua que celui-ci bougeait encore.

__ Tu n’as toujours pas compris pauvre idiot, tu n’es pas mort, au lieu de regarder vers moi, regarde toi.

Kowaï se pensait fou à écouter son corps, il baissa le regard avant d’hurler en voyant ses mains bleu et palmées, il se toucha la tête et constata avec frayeur que ses cornes n’étaient plus là, il dut se rendre à l’évidence, son corps n’était plus le même désormais, il se trouvait dans le corps du Sakran, ce corps bleu et chétif.

__ Par quel miracle as-tu réussis cet exploit, petite raclure.

__ La technique interdite de mon peuple consiste à échanger son corps avec un autre mais elle peut s’avérer extrêmement dangereuse avec une utilisation excessive de celle-ci.

__ Rends moi mon corps.

Kowaï se jeta sur ce qui fut sur corps mais il frappa le vide, en changeant de corps il avait perdu sa prodigieuse force ainsi que sa vitesse, il revit son ancien corps à quelques mètres de lui.

__ Ce corps est impressionnant, je me sens si puissant, si vif c’est magnifique, quand à toi en raison des nombreux meurtres que tu as commis, je ne peux pas te laisser en vie, on se reverra sans doute un jour dans l’autre monde.

Kowaï n’eut même pas le temps de bouger que le Sakran ayant pris possession de son corps était déjà à côté de lui, en un éclair il lui brisa la nuque d’un coup droit, net et précis, une mort rapide qui ne convenait pas vraiment à un type tel que lui, une mort aussi lente et douloureuse que celles qu’il infligeait aurait mieux convenu pour un monstre comme Kowaï.
Le Sakran se sentait fort, mais il savait qu’il ne maitrisait pas encore complètement ce corps étranger. Sa femme et ses deux fils arrivèrent sur les lieux.

__ Tu va rester comme ça pour toujours ? Lui demanda sa femme les larmes aux yeux.

__ C’est le mieux que je puisse faire et puis que faites vous encore là, je vous avais dit de rejoindre l’océan.

__ Papa, on savait que tu gagnerais, peut importe comment, s'exclamèrent les fils.

__ Bien sur, les enfants, papa est le meilleur, dit-il d’une voix pleine de fierté mais qui n’était pas la sienne avant de reprendre , Chérie, les enfants je vais m’occuper du plus petit qui est venu avec celui que j’ai affronté, je ferais un nettoyage des villes en surface et on se rejoint demain dans la résidence sous marine d’accord ?

__D’accord ! Répondirent en cœur la mère et ses deux fils avant de s’envolés pour l’océan.

Le temps que le père dans son nouveau corps se retourne, un petit être lui aussi cornu était arrivé auprès de lui, celui-ci le toisait de son regard glacial, malgré son apparence chétive, nul doute que celui-ci possédait une grande puissance, il suffisait de voir ses yeux pour comprendre cela ses prunelles d‘un rouge sang le fixait prêts à le fusiller du regard dans tous les sens du termes. Il sortit de son grand fauteuil noir et commença à parler, sa voix était d’une rare froideur.

__ Kowaï pourquoi as-tu laissé ceux-ci s’enfuir ? demanda-t-il en pointant du doigt la famille du guerrier qui volait au loin.

__ Euh…, les tuer ne seraient pas une solution. Répondit l’imposteur après un rapide temps de réflexion.

Le tyran attendit quelques secondes avant de rire puis de continuer.

__ Bien tenté, me prendrais-tu pour un idiot, tu crois que je n’ai pas compris qui tu es, tu as utilisé une technique bien étrange mais elle ne marchera pas contre moi. Sache que tu as tué mon meilleur soldat, il va falloir que tu le remplace, rejoins mon armée.

__ Que va-t-il se passer si je refuse ?

__ C’est très simple, je tuerais devant tes yeux ta femme et tes enfants, lentement pour plus de plaisir.

__ Je ne te laisserai pas faire.

Le Sakran jeta son poing en direction du petit être, un sourire se dessina sur le visage blanc du tyran. Il stoppa le poing contenant toute la puissance du guerrier qui avait volé le corps de son meilleur soldat à une main et resserra son emprise sur celle-ci jusqu’à qu’un horrible craquement se fit entendre suivi d‘un hurlement de douleur. Le Sakran tomba à genoux sur le sol, il voulut se relever mais un pied vint lui plaquer la tête contre le sol.

__ Tu t’es peut-être senti tout puissant après avoir vu l’étendue de la force de mon soldat mais sa force est bien dérisoire, il n’était rien de plus qu’un moucheron par rapport à ma force… mon meilleur moucheron , je reformule mon offre, travaille pour moi où j’exécute lentement ta famille sous tes yeux, je m’arrangerai pour que ce soit vraiment très long.

__ Vous êtes monstrueux !

__ Oui je vais faire cela, os par os, organes par organes, je commencerai par les phalanges puis une bonne torsion des poignets, ensuite je m’attaquerait aux dents, celles du fond jusqu’aux canines… dit-il à haute voix sans prêter attention aux paroles du tueur de son soldat.

Le pauvre guerrier n’eut pas d’autres alternatives, il était obligé de partir avec cet homme dont l’apparence laissait supposer une faible puissance et qui pourtant était capable de l’écrasé avec une seule main. Il repensa à sa famille, les savoir morts serait insupportable alors les voir mourir devant lui torturé en plus, ça il ne le supporterait pas, des larmes coulèrent le long de ses joues violettes, il regarda sa main blessé et constata les angles bizarre que formaient ses doigts, il ne pouvait pas vaincre son ennemi et il savait que s‘il venait à mourir en essayant, le petit monstre n‘hésiterait pas à tuer tout les siens.

__ Si je te suis, tu me promets que tu ne touchera pas ma famille et que tout tes soldats quitteront ma planète ?

__ Bien sur! tu as ma parole.Tu ne m'as toujours pas dit quel est ton nom ?

__ Je m’appelle Ginyu, répondit-il résigné à quitter son monde pour le préserver.

Freezer pointa son index gauche vers Ginyu et 3 rayons d’énergie vinrent percer le guerrier à la peau mauve, celui-ci s’écroula sur le sol, à moitié conscient il demanda au tyran :

__ Pourquoi ? j’ai pourtant accepté votre proposition.

__ Raison une: tu n’as pas le droit de me tutoyer, raison deux: tu as tué mon meilleur soldat, et raison 3 j’avais besoin d’un cobaye pour ce nouveau remède miracle que mes médecins ont inventé, ça s’appelle la cuve régénératrice.

Ginyu n’entendit pas la suite, il sombra dans l’inconscience. Freezer ordonna à Doria à travers son détecteur de venir chercher le corps de son nouveau soldat et d’envoyer un message à tout les soldats présents sur la planète disant que le décollage est prévu dans deux heure.
A son arrivée au vaisseau, le jeune garde du corps de Freezer vint le voir.

__ Seigneur, vous allez faire sautez cette planète ? Ne vouliez vous pas l’offrir à votre père ?

__ Non je suis las de cette planète, je donnerai Freezer17 à mon père, c’est ma plus belle planète.

Et le tyran laissa son jeune soldat derrière lui, il avança à travers les allées de son vaisseau, tout les soldats qu’il croisait se courbaient pour le saluer, l’un d’entre eux n’eut pas ce geste de courtoisie et mourut la seconde d’après, sous les yeux ébahis de ses collègues qui s’empressèrent de saluer Freezer.
Le tyran s’arrêta devant une porte ornée d’une croix rouge et l’ouvrit, il vit Ginyu baigné dans un liquide bleu clair, il était toujours inconscient mais ne semblait pas en danger, le seigneur félicita ses médecins pour cet invention qui s’avérerait bien utile par la suite, désormais ces cuves régénératrices seront produites en grandes quantités au sein de l’empire élargissant ainsi la force des Cold, ces cuves permettraient entre autre de soigner les soldats lors des batailles sur les planètes peu amicale.

__ Seigneur Freezer êtes vous sur de vouloir faire cela, vous pouvez encore annuler l’opération si vous le souhaité ?

__ Non, on annule rien, je ne veux prendre aucun risque de rébellion de la part de ce soldat, commencez l’opération.

Le médecin appela ses congénères, et ils appliquèrent les ordres reçus, les médecins commencèrent par extirper la tête de Ginyu de la cuve tout en lui laissant le reste de son corps dans l’eau. Ensuite l’un d'eux vint planter une seringue rempli d’un liquide jaune près de chacune des cornes de Ginyu puis un autre vint planter des étranges patchs sur la tête parfaitement lisse de Ginyu, ces patchs étaient reliés à un immense écran, le liquide contenu dans les seringues fut injectés dans le cerveau du soldat et ses souvenirs devinrent accessible et visible sur l’écran. Freezer enleva presque tout les souvenirs du pauvre Sakran qui à son réveil ne se souviendrait plus ni de sa famille ni de ses amis. Les seuls souvenirs qu’il laissa au Sakran étaient ceux de ses nombreuses altercations avec les autorités de sa planète et le peu de souvenir qui pourrait le laisser supposer qu‘il n‘était pas très aimé.

__ Bien maintenant,vous allez lui implanter de nouveaux souvenirs. Ordonna le petit être blanc.

Les médecins obéirent au tyran et sortirent tout une collection de seringues dont chacune implanté un souvenir différent. Ainsi ils implantèrent le souvenir que Freezer était venu le délivré de ce monde cruel, qu’il était bienveillant, et tout puissant…. A chaque souvenir implanté, des grosses veines ressortait sur le crâne lisse de Ginyu, celles-ci ne disparaitraient jamais, les médecins firent un temps d’arrêt.

__ Qu’attendez-vous, vous n’avez toujours pas implantez les règles de bases de l’empire dans sa tête.

__ Mais maître Freezer, nous risquons de lui causer de sérieuses lésions au cerveau.

__ C’est moi qui décide qui à des lésions cérébrales ou qui n’en a pas. Le tyran s’arrêta de parler quelques secondes avant de se rendre compte à quel point sa phrase était idiote. Retirez lui ses patchs et les seringues je me contenterai de cela, il apprendra les règles de bases tout seul.

Une heure plus tard, tout les soldats de Freezer et les renforts du roi Cold encore vivants était rentré dans le vaisseau qui décolla, une fois dans l’espace, Freezer dans son fauteuil sortit du vaisseau et sous les regards admiratifs de ses soldats, il fit exploser la planète Sakra à l’aide d’une immense boule d’énergie. Ce travail étant achevé, il reparti dans ses quartiers privés à bord de son vaisseau….



Chapitre 5 partie 1 et 2
Spoiler
---------------------------------------------------


Chapitre 5 : Repas au sommet de l’univers


3 mois se sont écoulés depuis que Ginyu a volé le corps de Kowaï, il ne lui reste que très peu de souvenir de sa planète natale, si ce n’est l’apparence qu’il avait auparavant et que les Sakrans ne l’aimait pas beaucoup, il se souvenait de ce noble Freezer venu le libéré de cette horrible vie, il ne se souvenait pas ni de sa famille ni du cruel dilemme qui lui a été imposé par le tyran qu‘il idolâtre.
Durant ces 3 mois Ginyu passa plus de temps dans les salles de soin que Kowaï en toute une vie, car Kowaï savait se tenir en compagnie de son seigneur alors que Ginyu se faisait percé de part en part à chacune de ses insolences, Doria avait été désigné pour lui apprendre les valeurs et principes de l’empire des Cold mais Ginyu continuait à faire des oublis de « seigneur » devant le nom de Freezer où des fois il le tutoyer, tant de maladresses qui le conduisait automatiquement en salle de soins intensif dans lesquelles il passait la grande majorité de son temps.
Le tyran en vint même à se demander si ce n’était pas du à des lésions au cerveau qu’il aurait provoqué lors de l’effacement de ses souvenirs. Cependant son nouveau soldat contrôlait parfaitement le corps qu‘il avait volé, Freezer était au moins content de cela.

La salle d’entraînement du vaisseau impérial de Freezer avait un plafond bas en effet il fallait une bonne couche d’épaisseur pour ne pas qu’un tir d’énergie trop puissant ne fasse une brèche dans le vaisseau, aussi en temps normal cette salle ne devait être utilisé que lorsque le vaisseau était situé dans l’atmosphère d’une planète voire sur le sol de celle-ci ce qui est encore mieux .
Aujourd’hui la salle était rempli de monde, une vingtaine de soldat de l’armée régulière dont la force variait entre 200 et 4000 unités étaient venus voir un combat opposant le nouveau soldat du seigneur au serviteur personnel de celui-ci.
Le tyran fit son entrée dans la salle, tous les soldats posèrent un genou au sol et le saluèrent comme il se doit.

__ Et si on compliquait les choses, Ginyu je t’ordonne de retirer ton armure de combat, de plus je t’interdit de te servir de ton bras gauche durant ce petit duel.

__ Très bien seigneur, pas de problème, répondit-il.

__ Pour pimenter encore plus le jeu, le perdant aura droit à un traitement dont j’ai le secret, Doria, Zarbon je vous conseille de gagner, il n’y a qu’une cuve régénératrice.

Le gros soldat rose tremblait de peur à l’idée de recevoir la terrible attaque que son maître adorait utiliser, il se jeta sur Ginyu avec la rage de vaincre mais la rage n’était rien si on ne possède pas la force qui va avec et cela le puissant soldat s’empressa de le montrer à Doria en envoyant son genou percuter avec violence l’estomac de celui-ci, le faible bibendum rose allait recevoir un deuxième coup lorsqu’un jeune guerrier au cheveux vert se lança dans la bataille.
Zarbon aussi n’avait pas envie de subir la foudre du tyran, il réussit à surprendre Ginyu qui encaissa un coup de poing dans la mâchoire, un peu de sang coulait du coin de sa bouche mais rien de plus, si l‘être violet avait concentré un peu plus sa force, ce coup n‘aurait eu aucun effet , il ricana face à l’impuissance du jeune garçon qui lui martelait le corps de coup de poings qui n’avaient guère plus d’effet que de simples piqures de moustiques quoique Ginyu était tout de même obligé de bien contracté ses abdos pour ne pas ressentir trop de choc, ce petit avait de la ressource finalement.

Le nouveau numéro un de Freezer saisit le petit serviteur à la gorge avec son bras droit, sans se servir du gauche son maître lui ayant interdit son utilisation, il plongea son regard dans les yeux de Zarbon puis lui donna un coup de tête qui l’assomma pour quelques minutes tout au plus. Ginyu se retourna vers Doria qui s’était relevé du coup de genou de tout à l’heure, le porc rose repartit à la charge mais il termina sa course contre le sol, la tête coincé sous le pied de Ginyu.

Le combat terminé tout les soldats repartirent à leur poste excepté Doria, Zarbon et Ginyu qui restèrent dans la salle, les deux serviteurs s’approchèrent du tyran afin de recevoir leur châtiment.

__ Je fais preuve de clémence pour aujourd’hui, dans quelques heures nous arrimerons le vaisseau au Polarius, il ne faut pas que vous soyez endommagé pour l’anniversaire de mon père, d’ailleurs je m’attends à un comportement irréprochable de votre part, est-ce clair ?

__ Très clair mon seigneur, répondirent en cœur les 3 guerriers.

Une heure s’écoula, heure durant laquelle Freezer regretta de ne pas avoir amoché Zarbon et Doria qui n‘arrêtait pas de le remercier pour sa bonté depuis qu‘il les a épargné, puis il fut enfin visible, le Polarius, le gigantesque vaisseau du plus grand conquérant qu’ait connu l’univers : Cold.
En s’approchant toujours plus de l’immense vaisseau de la taille d’une immense ville capable d’accueillir quelques millions de soldats, Freezer eut la mauvaise surprise de voir le vaisseau de son frère sur les lieux avant lui, il mourrait d’envie d’envoyer un Kikoha sur cet amas de métal qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à son vaisseau.
L’arrimage se déroula sans encombre, c’était comme garer sa voiture sur un parking mais à l’échelle spatiale, le tyran entra dans le Polarius suivit uniquement de ses deux serviteurs et de Ginyu, les autres soldats reçurent l’ordre de rester dans l'enceinte du vaisseau de Freezer.

Après de longues minutes de marche, Freezer et ses 3 soldats arrivèrent devant une immense porte ornés d’or et gardé par deux soldats dont la puissance paraissait bien dérisoire pour protéger ce qui se trouvait de l’autre côté de la porte.

__ Seigneur Freezer, vous pouvez entrez, dirent ensemble les deux gardiens en effectuant le traditionnel poser de genou au sol.

Les soldats ouvrirent la majestueuse porte qui débouchait sur un couloir long d’une centaine de mètres, Freezer s’avança suivi de ses soldats lorsque les portiers s’interposèrent entre eux et le seigneur.

__ Sans invitation, nous ne pouvons pas vous laisser passer. Dirent les gardes sur un ton neutre.

__ Voulez vous que je vous envoie sur Cold 41 pour votre insolence soldats, êtes vous stupides au point de ne pas remarquer qu’ils sont avec moi, je parlerai de votre incompétence à mon père, il sera ravi d’apprendre cela.

__ Pardonnez nous seigneur, messieurs, vous pouvez continuez.Les deux portiers suaient à grosse gouttes à l'idée de se retrouver en face de Cold suite à leur incompétence.

Freezer suivi de ses 3 soldats s’avança donc à travers le couloir, un long tapis rouge très doux s’étendait depuis l’entrée du couloir jusqu’à la porte visible plus loin et qui n’était pas gardé. Adossé contre les murs du couloir, des tableaux représentants la famille Cold mais aussi de formidables peintures de guerre, Freezer marqua un temps d’arrêt face à un tableau long de plusieurs mètres, dessus on pouvait voir son père le roi Cold, dans un piteux état après avoir terrassé ce qui ressemblait à un chat bleu très grotesque dont l’apparence seule frôlait le ridicule, pourtant le défenseur de la planète Cold 24 fut le plus puissant extra terrestre que le roi eut à affronter durant sa longue conquête spatiale, ce monstre bleu si on peut qualifier cette chose de monstre car en effet son apparence frolait le ridicule avec ses vêtements oranges et son épaisse fourrure bleu avait réussit à pousser le grand roi dans sa deuxième forme qu'il ne quitta plus depuis, la trouvant glorifiante, d'ailleurs même dans sa deuxième forme le grand roi Cold eut beaucoup de mal à se défaire de l'extraterrestre bleu défenseur de Cold24, ce combat est narré dans tout les livres de l'histoire de l'empire.

Le petit tyran s’arrêta devant la porte que Zarbon et Doria ouvrirent rapidement tout en s’inclinant lorsque le seigneur passa à côté d’eux, cette entrée en scène très comédienne arracha un sourire à Cooler son, grand frère, celui-ci n‘aimait pas ce genre d‘entrée trop cavalière, il n‘était pas aussi arrogant et joueur que son petit frère.

Freezer scruta la salle mais il ne vit son père nulle part, une bonne partie l’élite de l’univers était présente, des centaines de personnes tout au plus, des soldats jeunes et moins jeunes appartenant aux différents membres de la famille royale quoique sur une centaine d‘invités, une cinquantaine appartenait au roi, et une vingtaine était des bureaucrates, des conseillers en tout genre, ce qui laisse aux deux frères que très peu de personnes présentes sous leurs ordres.
La famille royale des sayens avait été invité, ainsi on pouvait y voir le roi accompagné de sa femme, la reine Apurikotto, une femme à la fois resplendissante et puissante, le fils de Cold fut surpris de constater que la reine était quelque peu grosse mais bon les macaques sont connus pour bien manger.
Le petit tyran s’imagina durant un court instant la tête que pourrait avoir le futur prince des sayens si ces deux primates en face de lui s’accouplaient, « ce serait sans doute un de mes jouets favoris » pensa Freezer.

En regardant plus loin à travers la foule, Freezer reconnut les gardes personnels de son père le roi, Abo et Kado, deux frères que Freezer n’aimait pas du tout, ils se ressemblaient énormément excepté leurs couleur de peau, l‘un d‘eux était rouge, l‘autre bleu et il n‘avait pas le même nombre de cornes. Freezer ne les aimait pas car il estimait qu’ ils étaient beaucoup trop forts pour être toléré, ils possédaient une étrange technique qui permettait d’unir leur corps, le jeune tyran ne les avait vu qu’une seule fois sous cette forme mais la puissance qu’ils avaient ainsi était presque aussi élevé que la sienne à sa première transformation, il n’aimait pas cela, de tels combattants étaient des menaces potentielles pour l’empire familial.
Freezer fut extirpé de ses pensées par une odeur forte attirante aux saveurs épicées qui se dégagea de la table, celle-ci était très grande, elle s’étalait sur la moitié de la salle et de multiples plats divers et variés se plaçait ici et là-dessus, devant la table se trouvait une estrade, celle ou se succédaient les bouffons du roi qui les faisait venir lorsqu’il s’ennuyait. D’ailleurs une voix rugit de derrière le rideau rouge de l’estrade :

__ On attendait plus que toi mon fils….

Les personnes présentes dans la salle furent très heureuse d’entendre cette voix puissante, la plupart étaient heureux car avec l’arrivée de Cold, le repas allait enfin commencer. Freezer vit d’abord une main suivi d’un corps grand et imposant sortir de derrière le rideau, cela faisait presqu’une année entière qu’il n’avait pas revu son père… depuis son dernier anniversaire plus précisément, son paternel n’avait pas changé, il restait le même que dans ses souvenirs.
Le roi était vêtu d’une armure de combat , fabriqués à partir de matériaux solides et élastiques, ces armures mêmes qui avaient permis à ses nombreux soldats de conquérir des planètes sans trop être blessés. L’armure du grand roi était tout de même différente des traditionnelles armures de combat noire, la sienne était bleu et était assorti avec son bulbe crânien commun à l’espèce des démons du froid de plus le grand roi revêtait également la cape royale rouge qui flottait majestueusement dans son dos retenu par des accroches placés sur les larges épaulières de son armure.

Le père de Freezer, le puissant conquérant ayant conquis plus de trois milliers de planètes avait passé le flambeau à son fils Cooler il y a maintenant neuf ans, celui-ci fut vite suivi par Freezer qui se lança dans la conquête spatiale trois années plus tard. Désormais le grand roi aimait rester dans son immense vaisseau à organisé des combats entre ses soldats et se divertir devant les dizaines d’ aliens comique qui le font rire chaque jour… où ceux qui meurent en essayant.

Aujourd’hui, c’était lui qui se trouvait sur cette scène immaculée du sang de ses comédiens ratés, il s’avança sur l'estrade et commença à parler de sa voix grave :

__ Bien, maintenant que tout le monde est présent, nous allons pouvoir commencer les festivités, allez-y prenez places.

Les invités s’installèrent le long de l’immense table rectangulaire, Cold se mit en bout de table comme chaque monarque qui se respecte. Ses fils vinrent prendre place à côté de lui, Cooler à sa droite et Freezer à sa gauche, les deux frères se trouvaient donc l’un en face de l’autre, la tension était presque palpable. Ginyu lui se trouvait un peu plus loin, assis entre Zarbon et Doria, il avait l’air pensif au bout d’un moment de réflexion il se tourna vers Doria.

__ Doria, je ne comprend pas, je croyais que le seigneur Freezer n’avait qu’un seul frère, dit-il en désignant la personne assise aux côtés de Freezer.

__ C’est bien cela, Freezer n’a qu’un seul frère, cette personne que tu vois n’est autre que la femme de Freezer, Dame Sibéria, le seigneur n'en parle que très peu.

Ginyu à l’écoute de cette phrase cracha la totalité de l’étrange liquide qu’il venait de boire sur la table, ce geste ne passa pas inaperçu, le grand roi le remarqua.

__ Et bien Freezer, ton soldat ne connaît donc pas les bonnes manières .

__Si, père il les connait, bien sur qu’il les connait, hein Ginyu, le tyran fixa son soldat avec un regard tueur, il venait de le ridiculiser devant sa famille.

__ Pardonnez moi Ô grand roi, mon seigneur cela ne se reproduira plus, dit-il en s’inclinant vers la famille impériale.

La suite du repas se déroula sans incident, à part quelques cas d’invités ayant consommés trop de liquide euphorisant et désinhibant, on appela les gardes et ceux-ci se chargèrent d’emmener ces trouble-fêtes en salle de repos. La femme de Freezer profita d’un moment de calme après la disparition des gêneurs et prétexta se sentir mal afin de retournez dans ses quartiers à bord du vaisseau de Cold, sa chambre était la plus grande du vaisseau et elle préférait de loin y retourner plutôt que de rester à table en compagnie de parfait inconnus qui ne savait discuter que de guerres, conquêtes et massacres.

Quelques minutes plus tard Freezer était aux anges, la planète baptisé Freezer17 qu’il venait d’offrir à son père plaisait bien plus à son père que la planète Cooler82 mais le jeune tyran se doutait que cette année son cadeau serait le meilleur, Freezer17 était une magnifique planète aux paysages multiples et à la gravité faible, cependant elle était de temps à autres la cible de pirates galactiques ( non non pas Bojack) mais l’armée de Cold n’aurait pas de difficultés face à eux.

Une heure s’écoula, il ne restait maintenant plus que les Colds, les divers conseillers, les serviteurs de Freezer et une vingtaine de membres des différentes armées.

__ C’est minuit passé, on est plus le jour de mon anniversaire par conséquent parlons affaires, quelles sont les nouvelles ? Questionna l’immense roi à ses fils.

__ Père, mes scientifiques et mes médecins ont fait d’énormes progrès dans les domaines de la santé, ils ont mis au point des cuves de régénération. Voyant son père intéressé par le sujet, Freezer continua son explication. Il suffit d’incorporer le soldat blessé dans une de ces cuves et selon la gravité de ses blessures le soldat mettra plus où moins de temps à guérir, Ginyu mon nouveau soldat a déjà bien expérimenté ces cuves.

__ Tiens donc le malpoli de toute à l’heure, c’est donc toi le fameux guerrier qui a volé le corps du meilleur soldat de mon jeune fils.

__ Oui, seigneur, c’est bien moi, répondit Ginyu en faisant preuve d’humilité.

__ Ces cuves sont-elles efficace soldat ? L'interrogea à son tour Cooler.

__ Très efficace seigneur, votre frère le seigneur Freezer m’y a envoyé des dizaines de fois, sans ces cuves je serais certainement mort depuis un moment.

__ Bien, mon fils je te félicite pour cette formidable trouvaille de tes scientifiques, nous allons commencer à produire ces cuves régénératrice en grande quantité... Et toi Cooler tu as des nouvelles intéressantes ? Dit-il en se tournant vers son fils ainé.

L’intéressé ressemblait comme deux gouttes d’eau au tyran Freezer, seul sa couleur de peau et sa taille différait, il avait la peau violette, ses cornes étaient légèrement plus verticale que celles de son frère, son bulbe crânien était d’un bleu marin et non violet et en dehors de son siège Cooler devait bien faire une tête de plus que son frère. Le fils ainé de Cold prit un instant de réflexion avant de répondre à son père :

__ Hélas père, je n’ai pas de bonnes nouvelles à vous racontez, je pensais attendre un peu avant de vous en parler mais ces rumeurs à propos d’une « alliance rebelle » sont belle et bien fondée, cette alliance existe, certaines des rebellions auxquelles nous avons du faire face sur certaines de nos planètes ont étés provoquées par des membres de cette alliance, dorénavant nous devrions faire attention lorsqu’on conquit un monde civilisé, toutes planètes ayant accès à la technologie spatiale peut avoir été en contact avec ces ennemis.

__ As-tu d’autres informations sur ces résistants ? Le questionna Freezer qui avait lui aussi eu plusieurs cas de rébellions ces derniers temps.

__ Non, j’ai mis quelques uns de mes hommes sur l’affaire mais nous devrions chacun chercher de notre côté et mettre en place un service de renseignement, certains de ces rebelles sont dangereux, ils ne sont pas nombreux mais certains sont très fort, les scooters classiques ont explosés avant d’évaluer la force de certains membres, ce qui veut dire que quelques uns ont une puissance supérieure à 20 000 unités... Cooler fut coupé dans son élan par son père.

__ Pffff, quand est-ce que les gens comprendront qu’ils ne sont que des moucherons, 20 000 unités, ce n’est rien pour nous, quoiqu’il en soit mes fils nous allons mettre en place un service de renseignement comme tu l’as suggérer Cooler.

Un petit alien de forme insectoïde fit comprendre à son roi qu’il souhaité dire quelques mots, il attendit le signal de celui-ci puis commença à parler:

__ Il ne faut pas non plus oublier la menace que représente ce fameux Slugh, ce monstre vert aux origines encore inconnus ne nous as pas encore posé de problème mais nos troupes conquiert fréquemment des planètes lui appartenant, fort heureusement ses soldats sont assez faibles par rapport aux nôtres mais sa force est encore inconnu qui sait de quoi il est capable.

__ Oui il faudra se montrer vigilant vis-à-vis de ce conquérant mystérieux, une fois qu’on en saura plus sur lui on pourra l’attaquer. Répondis un autre conseiller.

La réunion se poursuivit dans le calme, les sujets houleux étant passé, et c’est ainsi qu’une heure plus tard Freezer fit ses adieux à son père en s’excusant pour ses soldats morts lors de l’assaut de Sakra quelques mois plus tôt, même si il s’en foutait royalement cela faisait bonne figure auprès de son père de s’excuser, Freezer quitta la grande salle et retraversa le long couloir, une fois au bout cette fois-ci les gardes laissèrent tout le monde passer, ils avaient compris la leçon de tout à l’heure.
Freezer suivi de ses trois soldats s’arrêtèrent à un croisement.

__ Ginyu, Zarbon, Doria vous retournez au vaisseau, nous partirons tôt demain matin.

__ Et vous maître qu’allez vous faire ? Demanda le jeune garçon.

__ Ce que je vais faire ne vous regarde pas, rentrez ! Ordonna le tyran avant de filer vers la chambre de sa femme.

Une fois à bord du vaisseau, Ginyu s’empressa de rejoindre sa chambre, après avoir passé plusieurs heures écrasé par l’impressionnante aura du roi Cold qui n’avait pas vraiment l’air de l’apprécier, Ginyu n’avait qu’une seule envie, c’était dormir. Il se coucha et presque instantanément il se mit à rêver pensant à la femme de Freezer qui n’était visiblement pas très bavarde, il se demanda ce que son seigneur et elle pouvait bien faire en ce moment puis il s’imagina la tête qu’aurait le fils de Freezer, un minuscule monstre blanc avec une puissance terrifiante, c’est sur cette pensée que Ginyu finit par s’endormir profondément….



Chapitre 6 partie 1 et 2 :
Spoiler
Chapitre 6 : L’élite parmi l’élite, un commando de choc.


Cela faisait maintenant deux mois que Ginyu avait quitté le Polarius le vaisseau impérial de la puissante famille Cold, deux mois durant lesquels il acquit un début de renommée au sein de l’empire de Freezer en prenant certaines planètes dont les habitants étaient plus fort que les troupes de Freezer envoyés conquérir les planètes.
Le tyran était très fier de son nouveau soldat mais il trouvait que celui-ci travaillait trop lentement, il lui fallait un groupe comme celui qu'avait Kowaï autrefois et lorsque Freezer veut quelque chose, il l’obtient ainsi moins d’une heure plus tard, la rumeur comme quoi le second de Freezer mettait en place un commando d’élite circula dans tout l’univers.
Le tyran sollicita l’aide de son père, en effet la majorité de ses généraux souhaitaient faire parti du fameux commando alors ils partirent pour la planète Freezer-one afin d’avoir une chance d’être sélectionné, d'ailleur les soldats de Freezer n'était pas les seuls à vouloir être intégré dans ce commando, certains soldats de Cold firent même le déplacement pour avoir une chance d'être reconnu dans toute l'armée du froit.
Privés de leur généraux les planètes de l’empire de Freezer était désormais sans réelle sécurité alors l’appui des soldats lambda du grand Cold était crucial pour le bon déroulement du recrutement.

Freezer-one, la première planète que Freezer rencontra durant sa conquête de l’espace… où plutôt la deuxième étant donné que sa toute première planète il l’avait fait exploser. Les recrutements allaient avoir lieu loin des baraquements des soldats et du centre de commande de l‘armée du seigneur, le recrutement se ferait dans une vaste plaine à l’écart d’éventuels dégâts collatéraux. Freezer fit construire d’immenses tribunes pour que les soldats de l’armée régulière puissent admirer de vrais combats. La zone de combat devait faire environ trois fois la taille d’un terrain de futchebol un sport intergalactique très pratiqué sur les planètes dévellopés. Les premiers candidats étaient prévus dans moins d’une demi-heure et déjà les tribunes étaient quasiment remplis, si bien que certains soldats à défaut de trouver une place, furent contraints de léviter au-dessus de ceux qui étaient arrivés plus tôt dans la matinée où même de ceux qui avaient dormis dans la plaine dans l'espoir d'être les premiers sur les lieux.

Obtenir sa place dans les forces spéciales du tyran, s'avérer être une tache très difficile, pour pouvoir entrer dans le commando, il fallait réussir deux épreuves et encore si trop de monde venait à réussir la deuxième, tout les vainqueurs ne seraient pas pris pour autant.

Tout d’abord une épreuve éliminatoire très simple qui consistait à se débarrasser d’une dizaine de Saîbaïmens dont la puissance était de 2000 unités, la force d’unité d’un Saibaimen normal était de 1200 unités mais à force de modifications génétiques, les scientifiques de l’empire réussirent à augmenter cette force de 800 unités malheureusement ces « Super saibaimen »avaient une durée de vie très limitée, dès qu’ils éclosent ils ne leur restent que 10 minutes à vivre, c’est le seul inconvénient que possède ces étranges créatures végétales.
La seconde épreuve était très simple, il s’agissait d’un combat contre Ginyu lui-même, ceux qui réussiraient à le toucher auront leur place dans le commando.
Ginyu était assis sur une chaise adossé contre une tribune, il jeta un coup d’œil vers la salle V.I.P aménagé au-dessus de la tribune de droite dans laquelle se trouvait Freezer et ses deux serviteurs Dodoria et Zarbon, il n’avait pas envie de décevoir le tyran, aujourd’hui était un grand jour autant pour le soldat que pour son maître.

__ DRÏÏÏNG !!!

Une alarme retentit signalant l’arrivée du premier participant.
Le premier général descendit les marches des tribunes, il était acclamé par les soldats de son régiment, de loin Ginyu avait du mal à le distingué, lorsqu’il fut plus près, le guerrier violet fut surpris par l’apparence du premier candidat, il était petit, gros, possèdait deux paires d’yeux et sa peau était d'un vert malade, il n’avait pas vraiment l’allure d’un guerrier, d’ailleurs il semblait déjà avoir un âge avancé.
Le futur chef des forces spéciales activa son détecteur de puissance et demanda au général vert de se concentrer afin de faire ressortir toute sa puissance, le détecteur se figea sur un nombre final de 36 000 unités, ce qui était plutôt pas mal.

__ Votre nom général ? Demanda Ginyu au petit alien vert.
__ Je m’appelle Guldo.

Sa voix était calme et traduisait une confiance en soi sans pour autant être arrogante, cela plu beaucoup à Ginyu qui esquissa un sourire.

__Bien, vous pouvez vous avancer dans le cercle, la première épreuve va débuter.

La petite boule verte partit s’installer dans le cercle, les bras en croix, le regard fixant Ginyu, il ne prêta guère d’attention aux misérables soldats qui vinrent planter les 10 graines de Saïbaimens tout autour de lui, ce qui suivit se déroula très rapidement, Les monstres végétaux à peine éclos bondirent simultanément sur Guldo, le crâne des monstres s’ouvrit en deux, laissant s’échapper un liquide extrêmement corrosif, le flot mortel allait s’abattre sur le général qui se contenta d’inspirer fortement. Ginyu crut que le général allait mourir pourtant la seconde d’après le petit Guldo était à une distance raisonnable des Saïbaimens et lança une grosse vague d’énergie dans le tas, tout les monstres furent réduits en cendres.
Une salve d’applaudissement se fit entendre depuis les tribunes, Ginyu comprit que le petit Guldo méritait bien son surnom de magicien qui était marqué sur la feuille de renseignement.

__ Félicitations général, vous avez réussis la première épreuve avec beaucoup de facilité mais je ne suis pas une de ces plantes vertes, je tiens à préciser que je ne fais pas de cadeau.

__ Vous essayer de m’intimider, mais ça ne marche pas avec moi, commençons le combat.

Les deux soldats se placèrent de chaque côté de la plaine, une distance de 200 mètres les séparaient.

__DRIIING!!!
La cloche annonçant le début du match retentit.

Ginyu se jeta sur son adversaire qui fit de même, lorsqu’il fut assez près de son ennemi, Ginyu lança une boule d’énergie sur Guldo qui inspira profondément, le temps sembla s’arrêter tout autour de lui, dans les tribunes plus personne ne bougeaient, les spectateurs étaient eux aussi dans le champ d‘action de la technique spéciale de Guldo. Le monstre vert asséna un coup de poing contenant toute sa force sur le corps inerte de Ginyu puis réouvrit la bouche. Le puissant guerrier se retrouva projeté à terre face à un Guldo essoufflé qui avait réussi à le blesser sans qu‘il comprenne comment, Ginyu se releva, il n'était pas blessé, il s'avança vers Guldo et lui serra la main.

__ Félicitations soldat, tu as mérité ta place dans le commando.

Le petit soldat s’inclina en guise de remerciement, il ne trouva pas les mots pour exprimer la joie qu’il ressentait en ce moment alors il repartit dans les tribunes acclamé par la foule.

un nouveau général descendit des tribunes, contrairement à Guldo celui-ci était immense, il devait bien faire dans les trois mètres de haut, Ginyu le regarda arriver puis jeta un coup d‘œil à la fiche avec le nom des généraux inscrits aux épreuves en voyant inscrit plus de 60 généraux une chose était sur pour le futur chef du commando d’élite : la journée allait être fort éprouvante......



L’imposant général arriva face à Ginyu, le soldat violet fut véritablement surpris par la taille de l’être en face de lui, il était tout bonnement immense, c’était un géant, sa peau totalement bleu parsemés de taches noires, seul ses yeux rouges et le sommet de sa tête jaune rayés par des bandes noires n’étaient pas bleu.

__ Je me nomme Barta, si vous pouviez vite me faire passer l’épreuve des créatures vertes que je puisse me mesurer à vous ce serait bien.

__ Très bien, allez-y j’ai hâte de vous faire ravaler votre fierté, répondit Ginyu à ce nouvel adversaire qui le toisait de toute sa grandeur.

Barta partit se placer au centre du cercle autour duquel des soldats vinrent planter les graines des Saibaimens génétiquement modifiés, ceux-ci s’extirpèrent rapidement du sol pour faire face au colosse bleu qui était facilement cinq fois plus grand qu’eux.
La taille du général ne gêna nullement les créatures vertes qui avaient reçu l’ordre de l’abattre, le plus téméraire des petits monstres se rua sur lui de face prêt à l’éventrer, c’est alors que le géant se baissa pour éviter le coup de griffes, il se retourna, saisit le Saibaimen par le pied puis l’envoya rejoindre ses neufs compères avant de jeter une boule d’énergie dans le tas, aucune créatures n’y survécu.

Ginyu n’était pas vraiment impressionné, tout les généraux devraient être en mesure de les vaincre, celui-ci les as tués simplement, sans faire étalage de techniques impressionnantes et peu banale comme le précédent général surnommé Guldo le magicien. Barta revint voir le soldat cornu, un grand sourire sur ses lèvres.

__ Alors étonné hein ? Demanda le géant à son futur supérieur.

__ Absolument pas, il n’y avait rien d’exceptionnel dans ce massacre, répondit froidement Ginyu.

__ Peuh, je vais vous montrer quelque chose d’exceptionnel, venez m’affronter vous verrez bien à quel point je mérite ma place au sein de votre groupe d’élite.

Comme pour le précédent combat, les deux adversaires se placèrent à une distance de 200 mètres l’un de l’autre, Ginyu n’avait qu’une envie c’était de rétamer rapidement ce prétentieux qui oser le regarder de haut avec un air méprisant, seul Freezer et sa famille pouvait faire cela car ils étaient fort…immensément fort, à un niveau inaccessible , lui n’était qu’un général avec une puissance de 64 000 bien moins fort que Ginyu, il n’avait aucun droit d’ordre sur lui et il comptait bien le lui montrer.

La cloche sonna, ce bruit aigu vraiment pénible à entendre aller retentir des dizaines de fois aujourd’hui, mais cette fois là, le combat qu’elle engendra fut intense. A peine le son de la cloche s’était arrêter, Barta avala les mètres le séparant de Ginyu à une vitesse tout bonnement hallucinante, cette fois là Ginyu fut vraiment surpris, il lança une grosse boule d’énergie sur son gigantesque adversaire qui sauta par-dessus la boule afin de l’éviter, celle-ci le manqua de peu, il se réceptionna sur le sol, fléchit les genoux puis son corps irradia d’une intense lumière bleuté avant que le géant ne se propulse le genoux en avant à une vitesse folle sur Ginyu, le second de Freezer eut tout juste le temps de mettre ses mains en protection devant son ventre, le genou vint se loger dans les mains du guerrier violet qui tint bon malgré la puissance de l’attaque, il repoussa son adversaire en lui administrant un formidable coup de tête au thorax.

Ginyu regarda le sol devant lui, le géant n’était pas qu’un prétentieux, sa vitesse était prodigieuse, il avait réussi à faire reculer Ginyu sur quelques centimètres, le général à la peau bleu se releva et repartit à la charge sur Ginyu qui n’eut pas le temps d’agir, Barta assénee des séries de coups hyper rapide au soldat qui pourtant ne se sentait pas blessé, il finit pas saisir la jambe de Barta au niveau de la cheville avec sa main et resserra l’étau jusqu’à ce qu’un craquement se fit entendre très vite suivit par un hurlement de douleur, Ginyu s’envola toujours en tenant son adversaire puis refondit très rapidement vers le sol où il encastra le géant.

Barta étant dans l’incapacité de continuer, le combat fut arrêter, Ginyu vint l’aider à se relever puis félicita son adversaire :

__ Félicitations tu étais le plus rapide j’ai eu beaucoup de mal à suivre tes mouvements mais tu te sers mal de ta vitesse.

__ Que voulez-vous dire par là ? Réussis à demander Barta entre deux gémissements.

__ Je veux dire que la vitesse n’est rien si tu n’y ajoute pas la force, lorsque tu m’as roué de coups, ce n’était rien d’autres que de simples piqures que j’ai ressenti, retient bien ceci, il vaut mieux taper une seule fois avec toute sa force et sa vitesse que taper un millier de fois inutilement.

__ Je comprends ce que vous voulez dire, je tacherais de m’en souvenir.

__ Tu t’en souviendra car tu es accepté, tu fais désormais parti du commando des forces spéciales de l’empire Freezer.

__ Vraiment, barta se releva sautant de joie, Aïe!!! Je peux aller me soigner maintenant s’il vous plaît, je crains que vous m’ayez casser le pied.

__ Oui je t’ai cassé le pied, c’était un combat pas une partie de spatiopoly, maintenant dégage il me reste encore beaucoup de candidat à faire passer. Ordonna Ginyu sur un ton cruel et distant.

Barta retourna en direction des tribunes, il se fit épauler par des membres de son unités et partit en direction de la région habité afin de se faire soigné. Un autre général vint à son tour tenter sa chance malheureusement pour lui, il se reçut un jet d’acide de Saibaimen dans le dos, il n’aurait eu aucune chance contre Ginyu qui fut surpris par la dangerosité de ces bestioles, leur force était risible 2000 unités ce n’était rien comparé à lui pourtant leur attaques pouvait blesser un général dont la force dépassé les 20 000 unités, c’était impressionnant.

D’autres généraux tentèrent en vain de blesser Ginyu afin d’entrer dans le commando qui leur apporterait la gloire et la reconnaissance dans tout l’empire des démons du froid seulement même si les deux premiers généraux à être passé avaient réussis à blesser plus où moins le puissant soldat, les suivants n’arrivèrent pas à accomplir les mêmes prouesses si bien que lorsque la cloche sonna afin de permettre une pause à Ginyu ainsi qu’à tout les soldats présents afin qu’ils puissent manger aucun autre général avait pu toucher Ginyu et pourtant certains d’entre eux avaient des forces supérieures à 50 000 unités.


Ginyu se régala avec les multiples plats que l’on lui avait fait servir il faut dire que combattre ça creuse l‘appétit, il se trouvait actuellement dans la tour que Freezer avait fait bâtir afin de voir le spectacle plus au calme que dans les tribunes d’ailleurs le petit tyran semblait nerveux quelque chose le tracassait, Ginyu l’avait bien remarqué et cela durait depuis bien avant qu’il ne rentre dans la pièce dépourvu d’ornement exceptée un trône devant la baie vitrée sur lequel était assis Freezer et la table sur laquelle Ginyu dévorait des plats.

__ Que se passe-t-il mon seigneur, vous n’avez pas l’air dans votre état normal ? Demanda Ginyu qui finalement posa la question au tyran.

__ Et bien mon père était censé venir me rejoindre pour admirer les festivités et ajouter quelques candidats de plus pour les épreuves, on sait jamais peut être qu’il a des pièces intéressantes.

__ Vous en faites pas sire, je suis sur qu’il ne va pas tarder, dit Ginyu qui se voulait rassurant.

__ Tu as fini de manger, redescends et poursuis les sélections, je m’ennuie là, ordonna le tyran à son second qui devenait bien énervant avec ses questions.

Ginyu descendit les nombreuses marches de la tour et lorsqu’il fut à l’extérieur, il cru que la nuit était déjà tombé, puis le soleil revint partiellement caché par une ombre gigantesque qui finit par disparaître. Quelques secondes plus tard, un gros vaisseau spatial entouré d’une vingtaine de petits vaisseaux qui lui servait surement d’escorte atterrit dans la plaine non loin des tribunes. La porte du vaisseau principal s’ouvrit et il apparut, vêtu de l’armure royale et d’une cape d’un rouge éclatant, le roi Cold vint profiter de cette agréable journée pour voir des combats. Il se dirigea vers la tour, parmi tout les soldats qu’il croisa sur son chemin aucun ne s’était permis de rester debout, tous s’agenouillèrent lorsque le grand roi passa près d’eux. Ginyu détourna la tête de l’être cornu qui gravissait les marches de la tour de son fils et regarda en direction du vaisseau, aucun soldat n’en sortit, Ginyu se sentit rassuré, il n’aurait pas à affronter plus de généraux que prévu.

__ Alors mon fils comment se passe les recrutements pour ce fameux commando d’élite ? Questionna le roi de sa voix forte.

__ Bien, très bien même, pour l’instant seul deux généraux ont étés sélectionnés mais il reste une trentaine de soldats à faire passer.

__ Ah parfait ! Je n’ai donc pas encore raté le spectacle, Ighor est passé ?

__ Non père, il marqua un court silence, le meilleur pour la fin comme vous me l’avez appris.

La cloche annonçant la reprise des combats retentit et cette fois-ci c’est un jeune soldat pas beaucoup plus vieux que Zarbon qui vint se présenter face à Ginyu, l’enfant semblait fort et avait une allure étrange, tout comme Barta il possédait la peau bleu sauf que lui il l’était entièrement, tout son corps était d’un bleu comme l’océan, et au milieu de son front trônait une petite corne torsadé.

__ Votre nom général ? Demanda Ginyu lorsque le jeune arriva à proximité.

__ Je ne suis pas général.

__ Dans ce cas que fais-tu ici, retourne dans les tribunes, le garçon ne répondit pas, il ne bougea pas, Ginyu s’énerva , alors qu’attends tu, tu veux peut être que je te montre où elles sont.

__ Je m’appelle Taris, je veux me battre. Lança le jeune garçon.

__… … Mwouhahaha, tu es bien drôle jeune homme soit vas-y va te battre contre les Saibaimens, si jamais tu gagne je t’affronterais.

Le garçon parti se positionner au centre du cercle et les Saibaimens sortirent de terre, ils se jetèrent sur le pauvre Taris qui les esquiva les uns après les autres avec une facilité déconcertante, le jeu dura une petite minute avant que les créatures végétales épuisées par le comportement puéril de leur adversaire libérèrent chacune un flot d’acide sur le jeune homme qui en reçu une giclée au torse. Il hurla de douleur avant d’envoyer une salve de kikoha détruire les créatures une par une, il baissa sa tête vers son torse atrocement brulé, sa peau s’était dissoute et les muscles de l’abdomens étaient visible malgré cela le jeune Taris gardait un sang froid hors du commun, du haut de la tour, Cold posa un œil intéressé sur ce jeune extra-terrestre sorti de nulle part.

__ Bien, bien tu as vaincu les Saibaimens mais ils t’ont bien amoché et face à moi ce sera pire, dit Ginyu en ricanant, il n’avait même pas remarqué que des tissus de peau se reformaient sur le ventre brulé du garçon bleu.

Comme pour les combats précédents, Ginyu et le jeune Taris se placèrent à une distance raisonnable l’un de l’autre puis lorsque la cloche effectua son « dring » les deux hommes se jetèrent l’un sur l’autre. Taris fonça tête baissé, espérant empaler le puissant Ginyu sur sa corne, mais le guerrier violet n’allait pas se laisser avoir par un faible gamin, il saisit la tête de Taris, la corne coincé entre ses doigts et tout en tenant fermement la tête bleu, il donna de puissants coups de genoux sur le visage de Taris qui se déformait un peu plus après chaque coup, Ginyu finit par donner un coup décisif en lachant son étreinte et en cognant avec une violence inouïe sur le pauvre enfant qui fit un vol plané en arrière avant de retomber lourdement sur le sol sous les milliers d’yeux admiratifs du courage du gamin.

Ginyu se retourna vers les tribunes pour voir arriver son prochain adversaire mais la surprise générale qui s’emparait des visages de la foule poussa le puissant soldat à se retourner, il évita de justesse un coup de corne destiné à le tuer, sous la colère Ginyu se jeta sur le gosse et le frappa jusqu’à épuisement, des bruits d'os brisés se faisaient entendre de temps en temps lorsqu'il eut fini, la plupart des os du jeune guerrier était en bouillie et pourtant il respirait encore, Ginyu ne put que saluer l’endurance de ce phénomène avant d’appeler des soldats pour qu’ils l’emmènent dans une cuve régénératrice où l’enfant passerais bien une semaine à l’intérieur pour guérir de ses blessures.

le roi Cold très intrigué par cette résistance hors du commun en dépit du jeune âge de l’enfant envoya ses soldats le chercher en salle de soin pour le transférer dans son vaisseau, Freezer voulut s’y opposer, il aurait voulu garder une si belle pièce pour sa collection mais il se ravisa de le faire… Personne ne s’oppose au grand Cold.



Chapitre 6 partie 3 :

Spoiler
Les combats reprirent de plus belle et Ginyu ne trouvait toujours pas de généraux dignes de faire partie de som commando pourtant la puissance de beaucoup n’était pas négligeable, il ne reste désormais plus qu’une dizaine de soldats qui espèraient avoir leur place dans le groupe d’élite.
Après qu’un général a la peau rouge n’ayant même pas à réussi se défaire des saibaimens, ce fut au tour d’un soldat bien étrange d’entrer en action, il s’avança vers Ginyu, la tête et le corps encapuchonné dans une toge bien poussiéreuse. Finalement arrivé en face du second de Freezer, le mystérieux soldat retira sa capuche pour laisser apparaître une tête verte parsemé de taches rouges, le soldat avait la peau écailleuse, des yeux jaunes avec des pupilles noires en forme trait… des yeux de prédateurs pensa Ginyu.

__Votre nom général, demanda-t-il pour la énième fois dans la journée.

__ C’est Snake ( -_-"" waouh bravo Sonluffy, très original) , vous pouvez déjà m’inscrire dans le commando, ça vous fera économiser du temps, lança le saurien à l’ego apparemment très dévelloppé.

__ Snake le coupeur de tête c’est bien ça, un bon vantard comme ceux que j’aime mater, on va bien s’amuser vous et moi si vous réussissez la première épreuve.


Sans dire un mot, l’alien a l’apparence reptilienne partit se poster au centre du grand cercle, comme pour chaque participants, des soldats inférieurs vinrent planter les graines, mais là à peine éclos, les saibaimens se retournèrent vers les pauvres soldats qui ne s’enfuyèrent pas assez vite, ceux-ci se firent lacérés par les créatures végétales qui une fois leur meurtre terminé, se retournèrent vers le soldat saurien dont les bras étaient cachés par les manches trop longues de sa toge, Ginyu aperçut quelque chose briller sous les manches du soldat qui se jeta sur les pauvres créatures qui ne purent rien faire face au brutal carnage qu’accomplissait Snake.

Il ne restait plus qu’un seul des petits saibaimens, tout apeuré en voyant le tueur de ses congénères s’avancer vers lui, il recula, recula jusqu’à être contre le mur des tribunes à la merci du général qui abaissa son bras et scinda en deux la créature avant d‘en boire une gorgée de sang encore frais, un être vraiment immonde et répugnant ce Snake.
Suite à cette boucherie, Ginyu regarda ses notes sur ce général et constata que sa puissance n’était que de 48 000 unités, rien de bien inquiétant pour lui cependant ce soldat était cruel et impitoyable, de redoutables qualités et comme si ça ne suffisait pas, Ginyu n’avait pas encore bien cerné la manière dont ce type se battait, avait-t-il des griffes ? Un quelconque moyen de faire gicler le sang ? Quoiqu’il en soit Ginyu allait s’en assurer étant donné que la deuxième épreuve pouvait commencer. Avant d’aller se placer, Ginyu s’arrêta face à son adversaire.

__ Ce n’était que des Saibaimens, avec moi ça va être différent.

__ Nous allons pouvoir nous amuser dans ce cas. Répondis le soldat avant de montrer sa langue fourchu.

__ Je te conseille de pas trop faire le malin, et puis c’est quoi cette tenue, tu ne peut pas mettre les armures de l’empire au lieu de ce vêtement ridicule.

__ Si vous me prenez dans votre commando, je promet de mettre une armure, sinon j’en mettrais jamais, ainsi si vous voulez que je mette une armure vous n’avez pas d’autres choix que de m’accepter.

__ Quel ultimatum impressionnant , je vais me faire une joie de te faire redescendre sur terre.


Les deux adversaires se retournèrent et avancèrent chacun vers l’une des extrémités de la surface de combat. Au même moment un vaisseau s’approcha de la planète, à l’intérieur un petit être à l’apparence insectoïde courait dans tout les sens à la recherche, lorsqu’il vit enfin celui qu’il cherchait, il se précipita vers lui.

__Seigneur Cooler, nous sommes arrivés, que devons nous faire, nous entrons dans l’atmosphère où nous restons là ?

Cooler qui trônait dans son siège un verre de vin à la main, ne regarda même pas son soldat, il se contenta de lui ordonner.

__ Va me chercher la combinaison anti-détection, je vais aller faire un petit aller-retour furtif sur la planète de mon frère, sans passer par les formalités habituelles et les fausses politesses familiale.

__ Très bien mon seigneur, la voici, je me doutiez que vous alliez faire comme ceci alors j’ai pris soin de l’amener, on l’a encore amélioré, dorénavant même les appareils les plus sophistiqués de l’empire ne détecteront pas votre puissance si vous l’équipez.

L’insecte donna la combinaison au seigneur Cooler qui l’équipa sans attendre, la combinaison était bleu foncé et ressemblait plus à une tenue moulante auquel on a ajouté des capteurs à différents endroits afin de camoufler l’énergie du porteur, l’insecte était fier des améliorations qu’il avait apporté et espérer obtenir une récompense où un remerciement de la part de son seigneur mais il n’obtint rien, Cooler se contenta d’enfiler la combinaison tout en faisant attention à ne pas la déchirer à cause de ses cornes et partit dans le sas d’ouverture du vaisseau, quelques secondes plus tard, il se retrouva dans l’immensité de l’espace, il ne perdit pas de temps et fonça vers la planète Freezer one.

Pendant ce temps sur la planète, une cloche signalant le début d’un combat avait retentit, le puissant Ginyu qui n’appréciait que peu son adversaire lui lança une rafale de boules d’énergie, celles-ci firent mouche mais Snake ne semblait pas blessé, sa toge s’enflamma lors de l’explosion des boules sur son corps puis elle finit par être entièrement consumé, laissant apparaître un corps recouvert de cicatrices, nottament sur les bras et le torse. Ginyu regarda son adversaire et comprit enfin comment il avait tué les saibaimens, ce n’était pas avec des griffes comme il le suggérait même si le guerrier saurien était muni de griffes à l’extrémités de ses quatre doigts à chaque main. Le guerrier se battait en fait à l’aide de lames en forme de croissant de lune, un peu comme une faucille, Ginyu sentit en voyant la couleur noire des lames que celles-ci n’étaient pas ordinaire, pour s’en assurer il fonça vers le soldat qui mit ses lames en croix devant son torse pour se défendre, le poing de Ginyu percuta les lames qui tinrent bon malgré tout le reptile recula de quelques mètres sous la violence du coup.
Ginyu stupéfait d’une telle résistance effectua quelques pirouettes en arrière pour se dégager et recommença à envoyer des boules d’énergies qui s’écrasèrent elles aussi contre les lames noires d’une extrême résistantce.
Le second de Freezer ne se découragea pas pour autant et repartit à l’assaut, une nouvelle fois son poing percuta les lames, les deux soldats se firent donc à nouveau face mais Snake semblait essoufflé, retenir un monstre de puissance comme Ginyu n’était pas une mince affaire, il parvint quand même à le narguer.

__ Je vous avais dit que je ferais parti de votre commando.

L’être cornu ne parvenant pas à briser les lames préféra donner un coup de tête à son adversaire un peu trop bavard, celui-ci s’effondra quelques mètres plus loin, lorsqu’il se releva, il vit Ginyu sprinter vers lui à très rapidement.
Snake lâcha ses lames et tournoya sur lui-même à grande vitesse, le soldat violet ne vit pas le danger et continua son avancée vers Snake, un flot de sang très vite accompagné d’un hurlement de douleur s’échappa de Ginyu, sa joue venait d’être légèrement entaillé, il regarda comment son adversaire avait réussi une telle prouesse et constata avec surprise que les lames noires étaient reliés à des chaînes de la même matière que les lames accrochés aux poignets du saurien, d‘ailleurs celui-ci porta la lame qui avait entaillé le puissant être violet à sa bouche et lécha le sang présent sur le fer.

Enervé de s’être fait avoir comme un débutant, Ginyu attaqua sans prévenir son adversaire qui réagit aussitôt et se remit à tournoyer sur lui-même mais Ginyu n’allait pas se laisser avoir deux fois d’affilée, il bondit dans les airs et lança une grosse vague d’énergie qui explosa sur le reptile créant un petit cratère.
Le second de Freezer redescendit au sol afin de vérifier s’il n’avait pas tué le général mais non celui-ci respirait encore et réussi même à se relever et il demanda.

__ Alors je suis pris n’est-ce pas ?

__ Bien sur, tu es certainement celui qui mérite le plus sa place dans mon commando, répondit Ginyu après un léger temps de pause il reprit, par contre tu devra mettre une armure signe de l’appartenance à l’empire Freezer et encore une chose, quelles sont ces armes, elles sont incassables ?

__ Très bien pour l’armure je la mettrais, en ce qui concerne ces armes je les ai voler au dieu de ma planète avant de le tuer, selon la légende, elles ont étés crées par quelqu’un au-dessus de dieu et elles sont faites à partir d’un métal rare et qualifié d‘indestructible et c‘est vrai personne n’a jamais réussi à casser ces lames, répondit le saurien avec fierté.

__ Tu devrais relire le règlement de l’Empire des Colds, selon la loi 19, tout objet où personne supposé indestructible, invincible, incassable où immortel doit être connu des seigneurs qui décideront du sort de la personne où de l’objet en question.

__ J’ai lu le règlement, le seigneur Freezer est au courant pour mes lames et il m’autorise à les garder, personne ne sait s’en servir mieux que moi.

__ Bien…Soldat vous pouvez disposer.

Le sanguinaire Snake repartit dans les tribunes acclamé par la foule de soldat, dans la loge privé, Cold était surpris de ce combat, il félicita son fils qui s’était tout de même entouré de puissant soldats pour conquérir les mondes en son nom, ni le père ni le fils se doutait qu’en ce moment Cooler venait de se poser sur le toit de l’immense tour, aucun soldat dans les tribunes ne pouvait le voir d’ailleurs, la tour était très haute et si Freezer et son père voyait si bien les affrontements, c’était d’une part grâce à leur vue perçante et d’autre part car la baie vitrée faisait office de Zoom.
Cooler était donc perché au sommet de cette tour et attendait le prochain combat. Une nouvelle personne vient tenter sa chance pour entrer au sein du commando en la voyant arriver Ginyu soupira, il s’avança vers le soldat et parla d’une voix pour l’instant calme.

__ Que fais tu là petit ? Ce n’est pas un endroit pour les jeunes, retourne t‘entrainer.

Le petit en question semblait effectivement très jeune, encore plus jeune que le garçon que Ginyu avait envoyé à l’hopital précédemment dans la journée, tout comme Taris ce jeune garçon là avait lui aussi la peau bleu mais il avait aussi de longs cheveux, d’un blond radieux qui descendait jusqu’au milieu de son dos. ( vous remarquerez les rimes bleu-cheveux-radieux/ garçons-longs-blond, ça m‘a pris au moins deux minutes pour les trouver)

__ Je veux entrer dans votre commando, je suis fort, je veux être la gloire de Freezer. Insista l’enfant très déterminé.

__ Petit tout d‘abord c‘est seigneur Freezer, ensuite Je suis la gloire de Freezer, toi tu n’es qu’un gosse comme il y en a des milliers dans l’empire de Freezer mais je suis sympa, je t’autorise à participer aux épreuves afin de te montrer le fossé qu’il y a entre tes ambitions et la réalité, dis moi quel est ton nom.

__ Je m’appelle Sauzer et vous verrez je ferais parti de votre commando et je serais la fierté du seigneur Freezer.

__ Mais oui bien sur, vas t’installer au centre du cercle, les yeux de Ginyu firent un tour complet face à la naiveté du gamin :roll: .

Le jeune Sauzer alla s’installer au centre du cercle, de nouveaux soldats furent dépêchés pour planter les graines de super saibaimens étant donné que les précédents se sont fait tués, ces soldats là ne firent pas la même erreurs que les précédents et s’envolèrent immédiatement après avoir planté les graines dans le sol.
Lorsque les créatures furent toutes sorties de terre, Sauzer se jeta sur elles, il en assomma une d’un coup de poing, en tua deux autres avec une vague d’énergie et fit tomber une pluie de boules d’énergie sur les dernières, Ginyu finalement intrigué par la puissance de l’enfant activa son détecteur qui afficha une puissance de 21 000 unités, presque autant que le petit Zarbon, le futur garde du corps du seigneur Freezer.

__ Bien petit, tu as vaincu les saibaimens, mais il n’y a pas de quoi être fier, c’est maintenant que tu va comprendre pourquoi Freezer ne s’embarasse pas de nul comme toi.

L’enfant et Ginyu se mirent de chaque extrémités du terrain et lorsque la cloche retentit, chacun se rua sur l’autre, en moins d’une seconde les deux adversaires était déjà l’un sur l’autre mais avant que Ginyu ne puisse frapper, le jeune Sauzer envoya un gros rayon d’énergie sur Ginyu qui le dévia d’un revers de main, la boule fondit vers les tribunes où elle y fut à nouveau dévié par un colosse a la peau rouge mais Ginyu n’avait pas le temps de s’attarder là-dessus, il devait donner une correction à cet impétueux jeune homme.

le petit se battait comme un diable à coup de morsure, de coups bas et traître mais sa puissance était trop dérisoire pour que ses coups blessent Ginyu, celui-ci finit par saisir le garçon et le serrer dans une étreinte jusqu’à que les côtes de Sauzer se brisent, l’enfant chuta lourdement sur le sol mais pas de répit pour les faibles, un pied vint broyer les genoux du pauvre Sauzer avant que les poings de Ginyu martèlent frénétiquement le visage de l’enfant. Lorsqu’il estima que la leçon était passé, Ginyu s’arrêta et jeta le corps de l’enfant à des soldats chargés de l’emmener à l’infirmerie au centre de commande.

__ Petit tu es faible, et tu manques de technique, si tu pensais impressionner le seigneur Freezer comme ça et bien sache que c'est raté.

Les soldats partirent avec le gamin suite à cette phrase, ils s'envolèrent sans se douter qu’ils étaient suivis, après s’être suffisamment éloigné de la zone de recrutement le mystérieux suiveur passa à l’attaque et deux rayons jaunes traversèrent les têtes des soldats, Sauzer encore conscient, se retourna pour voir qui avait fait cela, il crut tout d’abord que c’était Freezer mais non Freezer avait la peau plus blanche et était plus petit.

__ Petit, aujourd’hui tu as vu ce que Freezer pense de ses soldats, il n’a aucun intérêt pour eux, il s’en contre fiche, je me présente je suis le seigneur Cooler mais tu as surement déjà entendu parler de moi, rejoins mon armée et je te promets que tu obtiendras ta vengeance sur ce Ginyu et que tu auras toute la reconnaissance que tu mérite.

Sauzer, la mâchoire en miettes était dans l’incapacité de répondre, ainsi il acquiesça d’un signe de tête avant que Cooler ne le prenne par les épaules et s’envole avec sa nouvelle acquisition .
Dernière édition par sonluffy-z le Mer Jan 18, 2012 18:56, édité 3 fois.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar Juu17 le Mar Juil 26, 2011 23:42

Bon chapitre!
Toujours aussi plaisant à lire!
Je suppose que le traditionnel commando va se former plus tard
Image
Avatar de l’utilisateur
Juu17
 
Messages: 452
Inscription: Lun Avr 18, 2011 22:25
Localisation: Dans mon carton,dans une ruelle sombre

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar sonluffy-z le Mar Juil 26, 2011 23:45

Juu17 a écrit:Bon chapitre!
Toujours aussi plaisant à lire!
Je suppose que le traditionnel commando va se former plus tard


En effet bonne supposition, je suis content que t'ai continué à lire même si tu pouvais plus te connecter :D
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar Juu17 le Mar Juil 26, 2011 23:46

C'est simple,continue d'écrire une bonne fic sur un de mes commando préféré,et je continuerai à lire quoi qu'il arrive!
Image
Avatar de l’utilisateur
Juu17
 
Messages: 452
Inscription: Lun Avr 18, 2011 22:25
Localisation: Dans mon carton,dans une ruelle sombre

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar Tendou Buu le Mer Juil 27, 2011 3:10

j'ai lu ta fic SonLuffy et je dois dire que je la trouve assez intéressante je suis curieux de connaitre la suite des aventures de ton commando.
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar sonluffy-z le Mer Juil 27, 2011 23:18

Tendou Buu a écrit:j'ai lu ta fic SonLuffy et je dois dire que je la trouve assez intéressante je suis curieux de connaitre la suite des aventures de ton commando.


C'est un plaisir de t'avoir comme lecteur...les autres aussi vous inquietez pas :D .
Les aventures de mon commando seront nombreuses, ne t'inquiète pas.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar tenma le Jeu Juil 28, 2011 14:00

j'ai rattrapé mon retard, c'est excellent; Bon choix de ne pas avoir encore mis le comando au complet
A mon avis, Ighor va trahir ginue...

Pas mal aussi la formation de zarbon...Sinon je me demande qui a écrit le livre dont freezer parle, va t on le savoir?
la suite de DB, la véritable histoire du peuple saiyen, et Sangoten en héritier, c'est ici
http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?f=42&t=4781
Avatar de l’utilisateur
tenma
 
Messages: 3606
Inscription: Ven Mars 26, 2010 15:27

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar broly 972 le Mar Août 02, 2011 6:19

Je viens de lire toute ta fic d'un seul coup,et je trouve qu'elle est trés bien,car l'attitude des perso est crédible et fidèle au manga et je trouve que l'origine de ginu (qui est semblable à celui du general grievious dans star wars qui est mon perso préférés de cette univers :D )est bien trouvé.
Néanmoins je pense que zarbon et sauzer sont trop jeune (peut être par ce que j'ai toujour crus qu'il avait environs 130 ans en faisant partis de races qui peuvent vivrent jusqu'a 500 ans) ainsi que doria qui dans le manga donne une impression de vétérans alors que ta fic donne 20 ans si je m'en souvient bien,mais sinon je la trouve bien sympa.
Au fait la dance officiel du commando ça va être avant ou aprés l'arrivés de barta et jeece ? et combien de chap sa va prendre pour qu'il se décide à la faire ? (vus comment c'est partie on dirait que même ginue n'est pas chaud pour ça)
De plus les auteurs de ce livre ne serait-ils pas les kaoshins par hasard (au risque de spoiler un peu :wink: ) ?, si c'est le cas les années ne se compteraient-ils pas en millons plûtot ?

Néanmoins continue comme ça
Avatar de l’utilisateur
broly 972
 
Messages: 188
Inscription: Ven Avr 16, 2010 23:53

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar sonluffy-z le Mar Août 02, 2011 9:23

Bon alors au vu de vos questions, j'ai relu mon chapitre et je me suis rendu compte que je n'avais pas laissé assez d'indices mais non les auteurs de ce livre sont Bojack et sa bande, si on c'était arrété à quatre auteurs, ça aurait pu être les kaioshins mais j'ai aussi écrit qu'ils ont subitement disparus donc c'est la bande à Bojack.

tenma a écrit:A mon avis, Ighor va trahir ginue...


Ouf, j'avais peur que ce soit trop prévisible...non il ne le trahira pas.

broly 972 a écrit:Néanmoins je pense que zarbon et sauzer sont trop jeune (peut être par ce que j'ai toujour crus qu'il avait environs 130 ans en faisant partis de races qui peuvent vivrent jusqu'a 500 ans)


J'ai choisi de les faire jeune, . Je ne sais pas si tu connais la fic de Majiin-Vegeto : l'empereur sayen mais j'ai également choisi d'utiliser un de ses personnages : Taris et d'en faire quelqu'un de jeune.
Après si tu penses que Zarbon et Sauzer sont vieux, c'est possible étant donné que l'on a aucune information là-dessus dans le manga mais je trouve qu'ils ont une apparence assez jeune, de même que Jeece et Reacum.

broly 972 a écrit:ainsi que doria qui dans le manga donne une impression de vétérans alors que ta fic donne 20 ans si je m'en souvient bien,mais sinon je la trouve bien sympa.


Disons que Doria n'a pas une espérance de vie de 500 ans et que pour l'instant on est 30 ans avant l'arrivée sur Namek.

broly 972 a écrit:Au fait la dance officiel du commando ça va être avant ou aprés l'arrivés de barta et jeece ? et combien de chap sa va prendre pour qu'il se décide à la faire ? (vus comment c'est partie on dirait que même ginue n'est pas chaud pour ça


Barta est déjà dans le commando. Jeece est prévu pour dans un petit moment quand à la danse, ce sera encore après.

Voila, j'ai répondu à vos questions, le prochain chapitre demain où après-demain, faut que je peaufine quelques détails.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar Tendou Buu le Mar Août 02, 2011 16:37

Euh;c'est pas pour être chiant mais si le livre est de Bojack et de sa bande alors ce ne serait pas plutôt cinq auteurs au lieu de quatre ?
Celui qui excelle à résoudre les difficultés les résout avant qu'elles ne surgissent.

Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent.


Sun Tzu


La quête de savoir absolut d'un homme peut avoir des répercussions sur toute la réalité: viewtopic.php?f=42&t=6013
Avatar de l’utilisateur
Tendou Buu
 
Messages: 1437
Inscription: Dim Mars 06, 2011 22:09

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar sonluffy-z le Mar Août 02, 2011 16:58

Tendou Buu a écrit:Euh;c'est pas pour être chiant mais si le livre est de Bojack et de sa bande alors ce ne serait pas plutôt cinq auteurs au lieu de quatre ?


:oops: :oops: :oops: L'erreur de débutant, j'ai oublié Gokua, faut dire qu'il se fait tuer si vite qu'on a pas le temps de s'en souvenir, je rectifie de suite.

Edit : c'est rectifié.
Fic Le tournoi ultime : viewtopic.php?f=42&t=5624 Fiction terminé
Ma seconde fic sur le commando Ginyu depuis sa création à sa fin : viewtopic.php?f=42&t=5702 dernier chapitre en date du 18/01/12
Neko Powaa !!!ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sonluffy-z
 
Messages: 3714
Inscription: Mer Avr 13, 2011 22:46
Localisation: au croisement entre le rayon lingerie féminine et dvd pour adulte

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar Juu17 le Mar Août 02, 2011 19:52

C'est vrai que le pauvre gokua c'est fait démonté la tronche en même pas deux minutes de film :lol:

Dommage,c'était le plus sexy de sa bande :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Juu17
 
Messages: 452
Inscription: Lun Avr 18, 2011 22:25
Localisation: Dans mon carton,dans une ruelle sombre

Re: Fic : Le commando Ginyu

Messagepar Marthym le Mar Août 02, 2011 20:14

Je viens de me faire ta fiction sur le commando dans la journée (entre les transports en commun, la pause dej et ce soir, c'est passé bien vite).

Je dois dire que j'apprécie beaucoup de découvrir la création d'un groupe emblématique de DBZ. Voir comment les personnages ont étés amenés à rejoindre cette troupe d'élite est plus que passionnant.

J'ai hâte de lire la suite !
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme !

Ma fanfiction : viewtopic.php?f=42&t=5807

Clique ici et viens te battre !
Avatar de l’utilisateur
Marthym
 
Messages: 330
Inscription: Ven Mars 05, 2010 16:37
Localisation: Paris

Suivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités