Survivants

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Survivants

Messagepar Tonay le Mer Fév 16, 2011 13:53

Bonjour à tous et bienvenu sur ce sujet !

Comme vous l'aurez compris, je vais (enfin) ajouter ici un sommaire à Survivants ! Oui, plus de neuf ans après les débuts de cette fic je vais ajouter un élément aussi basique que celui-ci !
Ce sera fait étape par étape, Arc par Arc, mais il y a un petit twist... Je vais RELIRE chacun de mes chapitres avant de l'ajouter au sommaire.
Ce qui veut dire correction, ce qui veut dire amélioration et peut-être même l'apparition d'éléments bonus qui, sans avoir une incidence énorme sur le scénario, seront toujours un p'tit + pour ceux qui veulent relire mes tout débuts ! Je changerai certainement quelques titres peu inspirés, tant qu'à faire.

De même, pour ceux qui veulent débuter la fic, c'est aussi un bon moyen de ne pas souffrir d'une qualité originelle d'écriture très... disons pas terrible, pour être poli.

En sommes, un gros lifting pour la fic qui rentre dans une sorte de V2 bien méritée ! (un V2 sera d'ailleurs ajoutée aux chapitre qui en ont bénéficier)

Voilà c'est à peu près tout pour le moment !

PS : Un gros merci à Omurah qui m'a ajouté ce petit message avant tous les autres pour me permettre de faire tout ça ! Encore une fois, tu gères !


Arc 1 : La Fuite




Arc 2 : Namek




Arc 3 : La contre-attaque des démons du froid




Arc 4 : Androïdes et Cyborgs




Arc 5 : Cyborgs sur Terre, Grox dans l'espace







Arc 6 : Cell Game




Arc Spécial : Un futur en ruines


Spécial : Le futur de Trunks
Chapitre 62 : Vengeance.



Arc 7 : Dans l'autre-monde




Chapitre Spécial
Rivalité



Arc 8 : Dans un futur en ruines




Arc 9 : Jugement




Chapitre Spécial : Le guerrier légendaire
Chapitre 76 : La légende



Arc 10 : Buu

Dernière édition par Tonay le Mer Juil 05, 2023 11:49, édité 15 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Survivants

Messagepar Tonay le Mer Oct 19, 2011 21:46

Bon voila une Fic de plus ^^. J'éspère qu'elle vous plaira :) C'est vrai qu'à force d'en lire sa donne envie d'essayer. Et tout commentaires est le bienvenue ;) .

Prologue.

Ryack releva lentement sa tête de son bol. Il venait tout juste de finir de manger lorsqu’un homme vint faire irruption dans la salle. Cet homme, il le connaissait bien, ils se côtoyaient depuis leur enfance, ce n’était pas juste un ami de longue date, mais aussi un frère.
Ils s’étaient défiés, affrontés, ennemis au début, ami par la suite. La confiance et leur respect mutuel s’étaient forgés dans des défis, des combats côte à côte, dans des sauvetages mutuels et enfin dans des affrontements contre des armées entièrement avant de partir chacun de son côté. Leur ambition les avait séparés, il ne pouvait y avoir deux chefs dans un seul groupe, sans pour autant altérer leur lien.
Et ce même homme, qui était une élite parmi les saiyans, une basse classe qui, comme lui, avait grimpé les échelons, venait de hurler la phrase qui pouvait être de la plus haute importance pour toutes les personnes réunies dans cette salle qui servait de cantine, soit le canular du siècle.

« -Je vous répète que Freezer à l’intention de tous nous exterminer ! s’époumona à nouveau le saiyan.

-Écoute Baddack, répondit un saiyan à l’armure orange crevant ainsi le silence ambiant, ta mission chez les Kannassion ou un truc dans le genre a du te secouer, tu sais le surmenage, et tout ça, peut…

-Je ne suis pas fou Terax, coupa le guerrier, je l’ai vu nous tuer, je…

-Une seconde, tu as vu Freezer nous tuer ? Celui qui nous paye pour qu’on lui offre des planètes ? Je sais pas vous, mais moi je me sens vivant, y a-t-il des morts dans cette salle ? » fit une saiyanne, adossée contre un mur au fond.

Quelques rires fusèrent, ce qui finit d’énerver le père de Radditz.

« -FERMEZ-LA !!! Fashia, Toma… TOUTE mon équipe s’est fait tuer par cette espèce de grosse boule rose de Doria, ce lèche botte aux services de ce tyran ! Bordel, vous ne vous rendez pas compte que comme par hasard on est tous réunis là sur Vegeta en même temps ?! »

Ryack se souvenait de cet ordre de retour étrange ordonnait à tous les saiyans de se rendre sur Vegeta dans les meilleurs délais. Il avait donc quitté la planète sur laquelle se déroulait sa mission pour rejoindre Vegeta au plus tôt. Cependant, son pod avait subi une avarie en chemin, d’après les techniciens il avait eu une "chance de tous les diables" de ne pas avoir échoué sur une autre planète suite au dysfonctionnement de son système
de navigation.

« -Bon d’accord, mais ça prouve quoi ? Peut-être que notre roi veut nous faire une annonce, comme il l’a déjà fait. C’est chiant, mais pas la peine de se mettre dans cet état. Désolé Baddack, je crois que tu te trompes.

-Tu crois que Vegeta se ferait chier pour nous ramener tous ici pour un discours ?! Comme s’il y en avait quelque chose à faire de nous !

-Baddack fait très attention à ce que tu dis, lui répondit un grand guerrier chauve arborant une moustache légèrement blanchie et d’un âge avancé. »

-Burnane, c’est parce que ton fils est nommé mentor auprès du prince que tu défends le roi ? fit le guerrier blessé avec une pointe de sarcasme.

-Et si c’était le cas ?! C’est aussi ton roi ! répondit l’imposant saiyan en haussant le ton.

-Je suis plus fort que toi, alors tes menaces tu peux te les garder.

-Pff, répondit le guerrier chauve en haussant les épaules qui savait pertinemment que son interlocuteur avait raison, au moins là-dessus.

-Barrez-vous pour sauver votre peau au moins ! continua désespérément le saiyan aux cheveux ébouriffés.

-Laisses tomber Baddack, va délirer ailleurs. » lui répondit Terax avant de lui tourner le dos.

A l’instar de ce dernier, tous les saiyans commencèrent à ignorer le père de Radditz, sauf son ami.
Ryack vit alors une chose qu’il n’avait auparavant jamais vu sur le visage de Baddack. Des larmes minuscules, des larmes de frustrations, de colère et de haine. Le saiyan portant un bandeau rouge frappa le mur, le faisant ployer vers l’extérieur avant de partir en courant. Ryack s’élança derrière lui et le rattrapa.

« -Attends ! Baddack ! »

Le saiyan en colère se retourna, et vit son ami d’enfance l’appeler. Avant même de répondre, Ryack reprit la parole :

« -Explique moi tout, je t’écoute »

Baddack ne se fit pas prier deux fois. Il expliqua tout depuis son arrivé sur Kadessa jusqu’à son retour ainsi que ses visions d’apocalypse. Ryack sentit le sol se dérober sous ses pieds.

« -Dis-moi… dis… moi que tu plaisantes… »

Baddack se contenta de secouer la tête. Voyant le regard effrayé de son ami il se demanda même s’il allait le croire.

« -Ryack, je vais affronter Freezer et je vais envoyer Kakarotto en lieu sûr, Radditz n'est pas encore rentré et je ne sais pas où est Hanasia, fait de même pour tes enfants et va avec eux. »

Le concerné pensa à son fils nouveau né et à sa défunte femme qui avait péri deux semaines après avoir accouchée, suite à une attaque surprise dont peu avait survécu. Ryack avait traqués les responsables en vie et leur avait infligé une mort des plus douloureuse…
Puis il pensa à sa fille adoptive. Progéniture de deux de ses équipiers, morts au combat. Ils les avaient déposés prés l’un de l’autre, avec pour lui un bras en moins et le visage brûlé et elle plusieurs côtes cassées et une jambe brisée, entre les hémorragies et les membres brisés, le chances de survie étaient faibles. Il avait fait la promesse de prendre soin de leur fille avant de s’éloigner afin de les laissés s’embrasser une dernière fois, dans l’intimité en tant que couple avant de mourir. Il avait perdu trois êtres chers en à peine deux jours et sans le soutien de Baddack et les deux enfants à sa charge il ne savait pas s’il ne serait pas tout simplement renfermé sur lui-même et lancé dans une course à l’auto-destruction.
Sa fierté de saiyan ne lui aurait pas permis le suicide, mais il se serait battu jusqu’à ce que mort s’ensuive, enchaînant les missions à risques, il avait été profondément touché par toutes les pertes dans son entourage et après la vengeance il ne lui restait que bien peu de choses.
Il ne pouvait pas laisser son plus vieil ami partir seul au combat. Pas face à une armée, de surcroît.

« -Baddack je vi…

-Ne dis rien, tu as une promesse à tenir va chercher les enfants et met les en sécurité d’accord ?

-Quand j’aurai fini, je te rejoins. Tu n’as pas intérêt à mourir.

-Ça marche, mais je te conseille de te dépêcher sinon je les tuerai tous avant que tu ne débarques. » répliqua le saiyan dans un sourire.

Ils se faisaient leurs adieux et le terminèrent en percutant leurs avant-bras droits respectifs, comme ils l’avaient toujours fait avant d’entamer une mission périlleuse. Ou après des retrouvailles. Sans attendre plus longtemps, Ryack s’élança à toute vitesse dans le couloir, voler ne serait qu’un gaspillage d’énergie. Il avait presque atteint la nurserie où se trouvait son fils, qui était bien éloignée de son point de départ comparé à celle où se trouvait le fils de son ami, lorsqu’il aperçut deux soldats de Freezer munis de détecteurs ainsi que d’une seule corne érigée sur leur tête.
Ils possédaient la même armure standard de l’armée impériale du traître, avec son blason ainsi qu’une peau verte parsemée de tache turquoise.

« - Hep ! On ne passe pas !! » tonna l’alien à droite.

Il ne s’agissait que de gardes affectait à la protection des nouveaux nés, ce que les saiyans ne s’abaisserait pas à faire, de peur de ne plus partir en mission. Ryack ne prit même pas le peine de répondre et sans ralentir, il se pencha en arrivant à leur portée. Sans attendre leur réaction, il fractura les côtes du soldat à sa droite du tranchant de la main, son armure se fissura même légèrement sous le choc. Puis dans le même élan, il envoya un magistral crochet du gauche au visage du second alien surpris, l’encastrant dans la porte quelques mètres derrière. Ryack sauta les deux pieds joints et brisa la cage thoracique de son ennemi, défonçant l’entrée de la nurserie par la même occasion dans un vacarme assourdissant.
Il se mit en position de combat, s’attendant à d’autres adversaires, mais ne voyant personne il partit récupérer son fils et sa fille, ignorant les autres nourrissons, et les déposa dans un même pod puis le programma pour la planète Exen, sachant que l’empire ne l’atteindrait pas avant au moins six ans et que ses habitants étaient faibles et particulièrement pacifiques. Si pacifique qu’aucun saiyan n’avait envie de conquérir leur planète qui ne présentait aucun défi.

Les bébés continuaient de dormir paisiblement pendant que Ryack ajoutait des provisions et du matériel de survie, ce pod de grande taille proposait deux places pour les enfants les plus jeunes. Une fois les coordonnées entrées, il vit le véhicule s’éloigner rapidement avec angoisse et un pincement au cœur dont il se serait bien passé. Il savait qu’il ne pouvait rien faire pour les autres bébés, et cela le mettait dans une profonde colère. Un seul pod passerait inaperçu, mais un escadron certainement pas.
Ryack décida enfin de rejoindre son propre moyen de transport à l’extérieur, le trajet au moins dix minutes et il s’en voulut de ne pas avoir demandé à Baddack où son fils avait été envoyé pour y envoyer ses propres enfants. Une fois dehors il chercha dans le ciel son vieil ami parmi les troupes de Freezer. Certains soldats blessés chutaient depuis la stratosphère, signe du passage de Baddack. D’autres saiyans observaient ahuris la scène, ne comprenant pas vraiment ce que pouvait bien faire l’armée de leur employeur dans les cieux de Vegeta. D’autres riaient juste, comparant les soldats en chute libre à des étoiles filantes.
Ryack, quant à lui, se prépara à le rejoindre pour l’aider. Bien qu’il se savait de force égale à Baddack, cela serait toujours un plus non négligeable. Soudainement une énorme boule lumineuse apparut dans le ciel, semblable à un soleil réduit. Il se figea, incapable de réagir, il se sentit écrasé par une telle masse de puissance. Son détecteur à l’écran rouge, s’alluma et bipa à plusieurs reprises, affichant une source de ki dépassant les 50,000 unités. Cela ne pouvait qu’être Freezer.

Il était déjà trop tard, la boule d’énergie fonçait déjà sur lui à une vitesse affolante, se rapprochant de la planète condamnée.

« -NOOOOOOON !!! , hurla Ryack, prit d’un sursaut de colère, en vain, BADDAAAAACK !!! »

La boule d’énergie meurtrière termina de désintégrer le guerrier, que Ryack ne pouvait pas voir, tout en se rapprochant dangereusement de la planète.
Dans sa rage, le saiyan voulut foncer sur ce qu’il estimait à juste titre comme un "salaud de tyran", mais il aperçut le pod des deux nourrissons s’échapper à l’horizon, caché par la lumière du mini soleil. Il se promit de venger son ami et fonça dans son pod personnel puis entra les coordonnées d’Exen. Il pourrait bien plus accomplir en restant vivant.
Dans son reflet sur la vitre de son appareil, il aperçut un saiyan arborant une armure noire, mais rouge à l’emplacement de ses abdos, un pantalon noir et des chaussures rouges au niveau des chevilles. Puis son visage ressemblant à celui de son ami balafré en plus fin et sans les cicatrices. Ses cheveux étaient courts, mais ébouriffés avec une mèche vers l’avant. Un visage qui cachait mal une colère et une haine pour un monstre qu’il avait servis bien trop longtemps à son goût.

Il ferma les yeux et se sentit soulever, essayant de ne pas réfléchir, de ne pas penser. De ne pas sentir les vibrations provoquées par l’explosion de Vegeta. De ne pas entendre les débris ricocher contre son véhicule. De ne pas voir ce flash lumineux qui l’éblouit même à travers ses paupières. Il essaya de son mieux d’ignorer les centaines de milliers de morts provoqué par un seul être, par une trahison sournoise orchestrée dans l’ombre et sans raison apparentes.

Alors qu’il essayait de ne rien ressentir, le système d’hibernation eut finalement raison de sa colère bouillonnante alors qu’il quittait la planète.
Il ne savait pas qu’il venait de frôler la mort de quelques secondes et que, ni Freezer, ni son frère ne s’étaient pas aperçus de la fuite des deux pods, cachés par la puissante explosion. Mais surtout, il avait oublié que les techniciens n’avaient sûrement pas eu le temps de réparer la pièce défectueuse de son moyen de transport…
Dernière édition par Tonay le Sam Jan 23, 2021 19:19, édité 21 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar xela26 le Mer Oct 19, 2011 22:03

Salut Tonay,

Je confirme, à force de lire des fics :)

Ton histoire commence bien je trouve. Un ami survivants de Berdock et d'autres enfants en fuite... ça ouvre un grand champ de possibilités.
Au niveau de l'écriture, ça va aussi. on visualise bien les persos et le combat. par contre j'ai vu quelques fautes, des ponctuations oubliés, et d'autres petites fautes d'orthographe, mais rien de bien méchant. Avec un bon correcteur d'orthographe, tu vas les éliminer.
Bref, j'attends la suite...
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1642
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Mer Oct 19, 2011 22:06

Oui je sais et je m’excuse pour les petites fautes m’ayant échappé ^^'
Le scénario est assez bien formé dans ma tête et j’ai beaucoup réfléchi à 'histoire (oui pendant les cours :p ), je vais continuer à écrire à un rythme plus au moins régulier :)
Demain je posterai une nouvelle page je pense ;)


Chapitre 1 : Atterrissage forcé


Ryack se trouvait au-dessus d’une plaine verte qui s’étendait à perte de vue. Au sol il vit ses anciens équipiers autour d’un feu de camp, bavardant joyeusement, Garlan le plus massif et le plus âgé du groupe était assis en tailleur et semblait poursuivre une discussion animée. Malgré son allure de grosse brute, il était assez compréhensif et amicale, pour un saiyan. Quant aux deux autres qui lui faisaient face, il s’agissait de Noros et de Siran. L’homme portait une armure blanche et verte au niveau des épaulières et du ventre alors que Siran avait une armure quelque peu différente au niveau du buste, pour mieux correspondre à sa morphologie. Le vert était ici remplacé par du bleu.
Ryack aperçut soudainement une silhouette sur sa droite Il se retourna, se mit en garde et… son cœur se serra dans sa poitrine. Elle était là, la mère de son enfant, celle qu’il avait tenu dans ses bras pendant qu’elle agonisait, celle qu’il aimait plus que tout, sentiments peu répandus dans son espèce. Soria.
Ses cheveux d’ébène mi-long et soyeux, ses yeux marrons clair et son visage doux. Elle était là, à quelques mètres de lui. Puis il leva la tête et aperçut son ami de toujours, Baddack.

Le guerrier jeta un coup d’œil furtif à son équipe pour les voir tous à terre, morts et baignant dans leur sang recouvrant la plaine d’un liquide rouge vif. Le visage calme du saiyan céda à la terreur. Prit d’un mauvais pressentiment il s’élança vers Soria pour la sauver d’un ennemi invisible. Mais elle était déjà morte, le corps en lambeaux sanguinolent et chutant vers le sol.
Pour disparaître subitement au moment où Ryack l’avait enfin rattrapé. Alors il fonça sur Baddack toujours présent, plus il s’en rapprochait plus son ami était couvert de blessures et plus son armure se fissurait, alors qu’un rire démoniaque résonnait en arrière-plan.
Une immense boule de ki rouge apparut derrière le père de Kakarotto, engloutissant tout sur son passage…

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

Ryack voulut tirer son ami de là, mais il ne pouvait pas le saisir. Pas le sauver d’une mort certaine.
Les mains du saiyan brûlaient lentement, pourtant il tenait presque le père de Kakarotto, encore quelques centimètres…

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

Ryack se réveilla brutalement, transpirant de tout son corps et tremblant, baignant dans une lumière rouge qui emplissait le pod. Et d’après ce dernier, un problème technique survenait.
Le saiyan regarda par le hublot et vit avec effroi le véhicule contenant les enfants amorcer un atterrissage sur la planète Exen alors que le sien continuait son chemin, cela eu l’effet d’un choc électrique et le réveilla totalement. Il tenta de modifier les données de trajectoire en coupant par la même occasion le répétitif message d’alerte qui commençait à lui taper sur les nerfs. Malgré chaque donnée entrée avec précision et rapidité, le pod semblait n’en faire qu’à sa tête.

« -Bordel. » maugréa le saiyan.

Il avait bien envie de faire exploser l’engin, mais si c’était pour mourir comme un idiot dans l’espace ce n’était pas la peine. Il était impuissant.
Sa colère monta d’un cran en pensant qu’il aurait pu choisir un autre véhicule, mais dans l’empressement il n’avait pas réfléchi. Sa seule consolation était le fait que les enfants ne risquaient rien sur cette planète, mais s’il se transformait en pacificateur ça ne l’arrangerait pas.
Bien qu’avec leur sang saiyan ça ne devrait pas arriver, sinon tout espoir de vengeance allait vite être balayé.
En Oozaru par contre ils risquaient de massacrer toute la population, alors qui prendrait soin d’eux ? Les Exenien s’occuperaient sûrement de deux bébés sans défense, mais de singes géants… Quatre mois s’étaient écoulés entre Vegeta et la destination prévue, maintenant Ryack espérait qu’il n’atterrirait pas sur une planète trop éloignée ou trop dangereuse. Au moins une planète hors du contrôle de l’empire.
Il continua à échafauder des hypothèses jusqu’à ce que le véhicule ne choisisse une nouvelle destination, Ryack s’endormit peu de temps après.

Lorsque le saiyan sortit de son pod, il fut accueilli par une violente rafale de vent et un paysage montagneux s’étirant à l’horizon. Des montagnes, dont le sommet disparaissez au-dessus des nuages. Derrière lui, son véhicule fumait de manière inquiétante, il n’était tout simplement pas envisageable de l’emprunter de nouveau.

« -Et maintenant, murmura le saiyan pour lui-même, il va falloir que je trouve un moyen de repartir ou au moins savoir où j’ai atterri… »

Un petit éclat attira l’attention du saiyan. Un vaisseau de transport. Qui se dirigeait droit sur la planète, trop rapidement pour que ce soit un atterrissage normal…
En effet, la navette s’écrasa contre une montagne provoquant d’importantes secousses et l’envolée de nombreux oiseau aux plumes grises. Une colonne de fumée se détacha de la montagne ayant supporté un tel impact. Le vent souffla de plus belle et le saiyan s’interrogea sur ce qui pouvait bien être la raison d’un tel crash. Il se demanda également de quelle race il s’agissait, car il n’avait pas reconnu le véhicule.
Il ne s’agissait pas d’un pod, ça, il en était certain.
Une race alien inconnu ?
Le meilleur moyen était de vérifier…

« -C’est un bon début… » se dit finalement le guerrier de l’espace en se dirigeant vers la montagne fumante.





Je suis malade et j’ai l’impression de n’avoir pas écris un bon chapitre :/ enfin bon j’arrangerai ça au fur et à mesure ;).
Il arrivera que je modifie souvent mes textes pour corriger les fautes ou rajouter des détails alors ne vous inquiétez pas si il y a du changement parfois. ;)
Dernière édition par Tonay le Sam Jan 23, 2021 19:39, édité 8 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Sam Oct 22, 2011 0:37

Chapitre 2 : Poursuivre le voyage

Ryack s’envola vers le site du crash, regrettant de ne pas avoir son détecteur sur lui pour lui permettre de se repérer. D’un autre côté, le détecteur aurait permis aux forces de Freezer de le repérer. L’oubli était donc plutôt en sa faveur. Après un vol bref, le saiyan se posa entre deux énormes rochers avec une vue idéale sur la zone du crash. Ryack tenta d’apercevoir quelque chose ou quelqu’un qui émergerait du cratère, mais pour le moment tout était calme. En attendant, il songea à son cauchemar. Ce n’était pas une nouveauté pour lui, surtout depuis la mort de ses anciens partenaires ainsi que de sa femme. Hélas son ami mort faisait désormais partie des personnes qu’il risquait de voir en fermant les yeux…

« -Tout le monde en rang ! » fit une voix autoritaire.

Cet ordre tira Ryack de ses pensées et regarda légèrement au-dessus des rochers. Plus bas, il aperçut une créature qui lui était inconnue, elle mesurait deux mètres de haut et l’arrière de sa tête légèrement courbé se prolongea sur une dizaine de centimètres, telle une excroissance osseuse. Il ne possédait visiblement pas de nez et avait d’ailleurs un visage plat avec deux fentes en guise d’yeux. Ses muscles étaient saillants, caractéristique commune pour un guerrier, et d’étranges lames lui sortant des coudes indiquait clairement qu’il ne pouvait s’agir que d’un soldat.
Une armure grise, qui ressemblait davantage à une énorme plaque de métal, couvrait le haut de son corps. Sa peau jaune contrastait avec la couleur sombre de la roche environnante et avec le paysage morne. Trois autres créatures sortirent simultanément du cratère. Toutes semblables à leur chef, mais plus petites, 1m80 tout au plus, une armure d’un blanc éclatant et les mêmes lames au niveau des coudes. Aucune ne possédait de détecteurs à première vue.
Ryack n’entendait rien de leur discussion et hésita à attaquer. Il ne connaissait pas leur puissance ni leur race. Il devait prioritairement trouver un vaisseau. Mais il ne pouvait pas se permettre de laisser cette chance lui échappait. Il se décida enfin. Se relevant il fonça vers ce qui semblait être le chef des aliens et lui administra un violent coup de pied dans le bras, l’envoyant dans une montagne voisine qui cracha un pan de fumée grise émanant de la roche pulvérisée par l’impact. Les trois autres guerriers étaient totalement surpris et ne réagirent pas immédiatement. Néanmoins, l’un d’eux se décida à prendre la parole :

« -Mais t’es… t’es qui… toi ?

-Celui qui va vous tuer si vous ne coopérez pas gentiment. »

Ryack ne voulait pas s’encombrer de trois guerriers inconnus, mais ne connaissant pas leur puissance il préférait rester prudent. Les attaques furtives ne marchent qu’une fois. De plus si vaisseau il restait, autant garder quelques êtres capables de le faire fonctionner.

« -Eh bah, c’était pas mal du tout, ahaha ! »

Surpris, le saiyan se retourna et aperçut la créature qu’il avait envoyé dans la montagne marcher tranquillement dans sa direction, riant à gorge déployée. Un rire qui faisait vibrer son torse non pas recouvert d’une armure, mais d’une carapace. Un rire qui était peut-être également présent pour cacher la gêne d’avoir été prit par surprise sans rien ne voir venir.

« -Intéressant moucheron… ça faisait longtemps qu’on ne m’avait pas envoyé voler comme ça.

-Tu es plus résistant que je ne le pensais…

-Et bien oui. Vous autres si vous agissez je vous décapite, est-ce que c’est clair ?! Ce gars est à moi ! »

Les trois autres créatures ne se firent pas prier pour répondre à l’affirmative et s’éloigner pour laisser la place aux deux combattants.

« -Par pure curiosité, tu es de quelle espèce ?

-Saiyan. Et toi ?

-Morosilien, je vais enfin affronter un saiyan… depuis le temps que je voulais vérifier les rumeurs vous concernant. »

Le morosilien se jeta en direction de Ryack, le poing droit levé. L’ami de Baddack esquiva l’attaque sans problèmes avant de répliquer d’un violent coup de genou dans le ventre.
Mais à sa grande surprise, l’alien ne bougea pas d’un centimètre et renvoya le saiyan contre son ancien poste d’observation d’un simple revers de la main.

Ryack réussit à ralentir sa chute et repartit à l’assaut en prenant appui sur les rochers. Profitant de l’élan, le saiyan tenta d’asséner un coup de poing en pleine tête, mais l’alien parvint à stopper l’attaque à l’aide de sa paume, reculant tout de même plusieurs mètres en marquant le sol.
Le morosilien tenta alors un coup de pied dans les côtes, bloqué lui aussi.
Se reprenant, le saiyan frappa à plusieurs reprises le torse et le visage de son adversaire avant d’être repoussé par un coup de tête.
Ryack, repoussé, avait du mal à maintenir son souffle. Le guerrier qu’il affrontait était résistant, très résistant même. D’excellents réflexes également, mais quelque chose clochait.
L’alien semblait attendre, hésitant, avant de finalement attaquer Ryack qui bloqua son poing sans difficulté, ainsi que les suivants.
À quoi jouait son ennemi ? Il ne mettait aucune force dans ses coups. Pourtant, Ryack savait que son adversaire ne manquait pas de puissance, la preuve en était de sa joue encore brûlante.
Le morosilien expédia soudainement un coup de poing visant le front du saiyan.
Ce dernier sauta en l’air afin de l’éviter, il vit alors ce qu’il avait pris pour une lame à l’arrière du coude du morosilien s’enfoncer dans le bras de son propriétaire et en ressortir doucement.
L’alien prit la parole, visiblement déçue :

« -Je m’attendais à mieux de la part d’un saiyan.

-Et moi j’ai compris.

-Comprit quoi ? demanda le morosilien intrigué.

-Compris comment te tuer. »

Sans laisser le temps a l’alien de réagir, Ryack se plaça dans son dos et lui faucha les jambes. Le morosilien déséquilibré, Ryack eut tout le loisir de saisir le crâne de son ennemi pour l’enfoncer dans le sol.
Profitant du fait que son adversaire soit sonné, le saiyan brisa rapidement les deux protubérances dans un craquement sinistre.

« -Ce truc qui sort de ton bras augmente la puissance de tes coups. Il rentre dans ton membre pour provoquer un impact puissant, tu as une peau solide et de bons réflexes, mais sans force tu ne peux pas gagner. De plus
tes… trucs… sont plutôt à découvert et mal protégés. Tu n’es pas assez prudent.

-Petit enfoiré ! Venez m’aider vous autres ! » hurla le chef morosilien.
Les trois soldats sortirent simultanément de la montagne et foncèrent sur Ryack qui en désintégra un d’une vague d’énergie ce qui les pétrifia de peur.
Le chef, les yeux exorbités, ne put s’empêcher de demander en bégayant :

« -Co... co... com... comment tu fais ça ?!

-Tu ne sais même pas manipuler ta propre énergie ? Pathétique. On fait ça… comme ça. » expliqua le guerrier saiyan avec un sourire mauvais.

Ryack désintégra le second soldat et lorsque le troisième voulut prendre la fuite il le rattrapa, se plaça au-dessus de lui et abattit ses deux mains jointes sur le crâne de l’extraterrestre qui s’enfonça dans le sol. Puis le saiyan lança simplement deux boules d’énergie pour l’achever.

« -Vous êtes résistants physiquement, mais vous ne valez rien face à une vague ou une boule de ki. »
Ryack saisit le dernier survivant par la gorge et le souleva avant de lui demander :

« -Ton vaisseau fonctionne encore, vermine ? »

L’alien tenta d’asséner un coup de pied dans la nuque du saiyan. Ryack soupira sachant qu’il n’en tirerait aucune information et plaça sa main libre face au visage du morosilien, le désintégrant totalement.
Puis il laissa son corps décapité tomber mollement sur le sol, telle une marionnette désarticulée.
(Quelle bande de faible) pensa le saiyan avant de se diriger vers le vaisseau, à sa grande surprise il le trouva presque intact.
Le guerrier remarqua une petite silhouette dans l’ombre qu’il attrapa sans mal avant de la plaquer contre le mur de la cavité, ne sachant pas s’il s’agissait d’un animal ou d’un ennemi.
Ryack détailla la créature du regard, observant ce qui était une créature bleue semblable aux quatre autres, mais faisant à peine la moitié de leur taille et possédant trois cornes sur la tête.
La créature tenta de parler malgré l’étreinte mortelle étouffante.

« -Non pitié… gaargh… Je peux… ai… der vous… krrrrh… »

Ryack relâcha doucement la pression.

« -Comment ?

-Je vous emmènerai où… vous voulez avec le vaisseau… ne me tuez pas… je suis le technicien- pilote… pitié… »

Ryack réfléchi quelques instants, il ne connaissait vraiment rien à cet appareil et se demanda s’il pouvait faire confiance à cette créature. Après une brève réflexion il finit par accepter devant le regard pitoyable qu’il subissait, se disant qu’il la tuera au moindre problème. Et que ce serait aussi une bonne ration de survie si nécessaire. Il jeta le pilote sans ménagement dans le cockpit de l’appareil en détaillant le transport puis ordonna au nain :

« -Amène moi à Exen.

-Où… où ça ? commença la créature bleue.

-Exen !

-Je ne connais… pas cette planète… expliqua le petit être, craignant pour sa vie.

-Incapable… » maugréa le guerrier en cherchant ce qui ressemblait à un panneau de commande.

Il le trouva rapidement, au centre de la pièce. Assez semblable à celui d’un pod, étonnement.
Ryack y entra les coordonnées. Visiblement, le vaisseau disposait d’une carte stellaire semblable à celle de l’empire. Avec bien moins de planètes inscrites.
Une fois les coordonnées insérées, le vaisseau trembla et s’envola, affichant une durée de vol d’environ trois mois. Mais le saiyan interrompu la manœuvre obligeant le véhicule à demeurer immobile dans le ciel.

« -Tu ne me sers à rien, lança Ryack en direction de la petite créature.

-Je… je suis le seul capable de réparer une avarie… »

Dans d’autres circonstances, Ryack aurait abattu son prisonnier sans état d’âme. Pas la peine de s’encombrer d’un potentiel traître. Mais son expérience avec les pannes de vaisseau l’obligea à reconsidérer l’idée de garder une petite créature chétive à ses côtés. Surtout si ladite créature était en mesure de repérer un vaisseau spatial.
Le technicien pouvait servir. Pour le moment.

« -Va récupérer mon pod. Tu devrais le détecter sans problème, dans le pire des cas je t’indiquerai son emplacement. On partira ensuite en direction des dernières coordonnées que j’ai entrées. Ne me donne pas de
raisons de te tuer, car je n’ai pas de patience à t’accorder. »

Sur ces ordres, et menaces, le guerrier alla s’allonger sur ce qui ressemblait à un lit, et se reposa.
Quant au petit morosilien, il s’activa, courant dans tous les sens, tapant des coordonnées, activant les différents générateurs et espérant que le détecteur fonctionnerait. Ce qui fut le cas.
Le pod de Ryack fut rapidement récupéré, et le vaisseau se dirigea vers son nouvel objectif : Exen.

« -Au… autre chose ? demanda le petit être.

-Non. » répondit simplement le saiyan, pensif.

(Trois mois, répéta intérieurement le saiyan, encore trois mois et je pourrai mettre mon plan à exécution…)
Dernière édition par Tonay le Jeu Avr 08, 2021 16:24, édité 5 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Lun Oct 24, 2011 0:56

Chapitre 3: Destination


Treris avait eu peur à de nombreuses reprises dans sa vie. Après tout, il faisait partie de la sous-caste de sa race, comme aimaient le rappeler les "dominants". Il était plus intelligent, mais moins fort physiquement que les autres morosiliens. Il était d'ailleurs considéré comme faible. Comme si un équilibre universel devait exister entre la force et l'intelligence de toutes les créatures.

Avec le temps, Treris était devenu pilote puis technicien, des fonctions que seule les être ayant son Q.I. pouvait accomplir. Tous les pilotes devant apprendre à réparer son vaisseau soi-même, Treris dut apprendre à en faire la maintenance. D'ailleurs, cette compétence s'est étendue avec le temps à tout type d'engin.

Sa dernière mission connue fut de déposer quatre combattants "supérieurs" sur une planète afin de l'examiner et d'en déterminer l'utilité. Ces derniers n'avaient pas arrêté les brimades et les humiliations tout au long du trajet. Néanmoins, le petit être bleu avait plusieurs fois eu envie de se révolter, mais en vain. Seul et isolé, n'ayant que l'espace hostile comme potentielle échappatoire, il était piégé.

Ce fut lors de l'une de ces humiliations qu'il aperçut leur destination. Sans réfléchir, Treris avait foncé droit contre la planète pour montrer qu'il ne manquait pas du courage dont les combattants se vantaient chaque jour. Il activa le bouclier du vaisseau au dernier moment et s'enfonça profondément dans une montagne. Évidemment, les quatre guerriers n'avaient guères apprécié ce geste qui les avait fait hurler de peur, et promirent au pilote de le torturer sur le chemin du retour. Ce qui n'était que sa première mission d'exploration interplanétaire risquait d'être la dernière.

Finalement, un saiyan sorti de nulle part avait tué les guerriers avec une facilité dérisoire, mais cela ne rassura pas Treris, qui tremblant de peur, avait cru sa dernière heure arrivée. À sa grande surprise, il était encore vivant et le saiyan lui avait demandé de le déposer sur Exen. Enfin demandé... Plutôt contraint. Il s'attendait à des nouvelles brimades, mais le guerrier se moquait éperdument de sa présence et ne lui parlait qu'en cas de nécessité.

Le petit être pensa plusieurs fois à éliminer le "monstre", avant de se résoudre à sa présence. Une telle tentative était impossible, car il ne disposait d'aucune arme assez puissante pour être efficace. À moins d'en fabriquer une. De toute façon, il manquait de force pour l'assassiner dans son sommeil. Et, bien qu'il ne voulait pas l'avouer, il manquait aussi de courage. Foncer droit dans une montagne était moins intimidant que de se confronter à un guerrier saiyan.

De plus, s'il revenait sur sa planète natale il serait sans doute traité comme un déserteur, et en conséquence, terminerait exécuté. Sa parole n'ayant que peu d'importance sur son monde. Alors voilà un mois qu'ils voyageaient ensemble, espérant que les provisions tiennent jusqu'à la fin de son périple.

À mesure que le voyage se poursuivait, il était passé de la terreur à l'admiration pour le guerrier lors d'une attaque de pirate. Le saiyan s'était tranquillement levé avant de passer par le sas d'abordage reliant les deux vaisseaux pour affronter ces ennemis imprudents. Il ne lui fallut que cinq petites minutes pour mettre en pièce la quinzaine de brigands qui l'attendait de pied ferme. Le tout, sans aucune combinaison de survie. Il avait ensuite détruit le véhicule spatial et était parti comme si de rien n'était. Puis il avait repris sa sieste.

Treris avait même eu l’occasion de récupérer et de travailler sur le véhicule du saiyan. Un « pod » dont il ne comprenait pas grand-chose, pour la plus grande exaspération du guerrier. Le morosillien se demanda comment des êtres aussi brutaux que les saiyans avaient pu créer une technologie aussi avancée. Si cela était bel et bien leur invention.

« -Il nous reste assez de provisions pour deux mois, ce sera juste. » informa Treris.

Face à une telle information, le saiyan se contenta de répondre d'un grognement avant de replonger dans ses pensées.

(Deux mois…), évalua mentalement le saiyan.

La nourriture qui devait suffire à deux mois avait tenu trois semaines et demie, en se rationnant. La créature bleue n'avait pas pris en compte la gloutonnerie de son passager. Bien qu’il n'avait pas non plus rencontré beaucoup de saiyans, ne pouvant donc pas savoir que ces derniers consommaient une quantité de provisions importante. Ils furent donc contraints d'atterrir sur une planète proche afin de se ravitailler, ce qui irrita Ryack, jugeant avoir déjà perdu trop de temps.

Le vaisseau traversa un ciel d'or et se posa sur une longue plaine rocheuse. Tout était plat et en pierre, et peu propice à la vie. L’endroit paru si désert et inhospitalier que le saiyan se demanda s’il y avait seulement de quoi se nourrir. Pourtant, l'air ambiant lui permettait de faire une sortie sans casque ou masque de protection. Or, s'il y avait de l'oxygène, la présence de plante était fort probable. Et donc de la vie. Restait à savoir si une vie composée de viande allait faire son apparition.

Le duo entra dans un énorme dôme rocheux se dressant au beau milieu de la plaine, seul élément qui de se démarquait quelque peu dans ce paysage. Le duo descendit les escaliers vers un point profondément enfoui sous terre dans une obscurité totale. Ryack avait insisté pour que Tréris l’accompagne. La crainte que le morosillien ne l’abandonne à son sort avait été plus forte que celle de le voir mourir sur la planète.

Alors que la créature bleue avançait, craintive et hésitante, le saiyan marchait droit devant et sans peur. Il activa son aura baignant le long couloir de pierre d'une douce lueur bleue et continua de marcher avant de ralentir progressivement. La sensation d’être observé ne diminua pas, au contraire, elle augmenta. La sensation augmenta. Soudainement, un bras apparut dans la pénombre.

Le guerrier réagit immédiatement. Il saisit le membre, et, tirant avec force, Ryack révéla son agresseur à la lumière de son aura. Agresseur qu’il maîtrisa au sol sans attendre.
L'être était intégralement composé de roche, tout en ayant une forme humanoïde, évidemment dépourvue de cheveux. La créature prit alors la parole, la menace d’un tir de kikoha en plein visage à bout portant étant particulièrement persuasive :

« -Excusez-moi, je vous ai pris pour des sbires de Rera.

-La prochaine tu feras plus attention, enfin s’il y a une prochaine fois... »

Sur ces mots, Ryack commença à charger davantage d'énergie dans sa paume et la pointa vers la tête de l'être minéral, qui se raidit immédiatement. Il leur proposa de les dédommager pour son attaque erronée. Mis au courant du besoin de nourriture par le pilote, il leur proposa de se ravitailler gratuitement. Il se releva donc, sous une surveillance accrue, et leur fit signe de le suivre dans le tunnel.

Au bout d'une dizaine de minutes, le tunnel atteignit une énorme cavité où se trouvait une centaine d'êtres semblables au premier, ainsi que d'énormes cubes de roches troués, probablement des habitations. Tout était entièrement gris, dépourvu de couleur chaude et faiblement éclairé par la lumière tombant du plafond depuis des pierres phosphorescentes.

Une lumière révélant la poussière accumulée dans la caverne ainsi qu'une trentaine de créatures minérales.

« -Qui va là ?! questionna une créature composée de pierres grises fissurées, prête au combat.

-Noble Tryus, je t'amène des étrangers qui pourront nous aider contre Rera, en échange de nourriture et...

-Je vous arrête tout de suite. Je me fous de vos problèmes, de ce Rera et même de cette planète, je n'ai pas de temps à perdre. Je veux juste des provisions pour repartir, coupa Ryack sur ses gardes, suspectant une embuscade ou une attaque-surprise.

-Dis-moi guerrier à queue de singe, manges-tu de la nourriture organique ?

-Oui et ? répondit le saiyan en haussant les sourcils.

-Il n'y a que des pierres ici, nous nous nourrissons de ces dernières, cependant Rera possède de cette nourriture, en l'éliminant tu pourras tout récupérer et nous rendre service par la même occasion. »

Ryack réfléchit à la proposition et demanda :

« -Et pourquoi je ne m'allierais pas à ce Rera pour vous éliminer ? Ça me semble plus logique que de foncer tête baissée contre un ennemi dont j'ignore tout et qui semble plus fort qu'une bande de bouseux. Si vous le craignez, c'est qu'il est supérieur à votre race. De plus, il n’a jamais été question de Rera dans le marché précédent… », expliqua le saiyan en lançant un regard mauvais à son guide.

Insensible à la remarque, le vieillard répliqua :

« -Je t'enseignerai une technique très utile. Repérer les forces sans détecteur.

-Co.. comment sais-tu que j'ai besoin d'un détecteur ? demanda Ryack surpris.

-Tu es équipé d’une armure utilisée par les soldats de Freezer et des saiyans, et jusqu'à preuve du contraire tu as besoin de détecteur pour repérer un ennemi, je te propose de t'en passer. Alors ? Qu'en dis-tu ?

Ryack réfléchit rapidement puis se dit que de toute façon il n'avait pas le choix, il aurait probablement tué Rera pour prendre le maximum de provisions, mais s'il pouvait s'améliorer ce serait encore mieux. Alors il accepta cette proposition, après tout, peu de guerriers égalaient son niveau d'élite.

« -Où habite ce Rera ? »

Si Ryack comprenait les expressions des visages de pierre des habitants, il aurait reconnu la joie et l'espoir, une émotion qui avait disparu depuis quelque temps. Le vieillard était ravi, le guerrier de pierre méfiant, le saiyan fatigué et le morosilien gagné par la peur de voir tant d'êtres imposants.

« -Il habite sur la montagne nommée Nadesion, ou Destination, dans ta langue, Quake te montrera le chemin et t'accompagnera jusqu'à son repaire, bonne chance à toi saiyan, et reviens victorieux. »

Le saiyan en question soupira pendant que les personnes présentes l'acclamaient et l'encourageaient, frappant de leur poing rocheux sur les parois de la grotte. Ce vacarme se voulait encourageant, mais il ne faisait que lasser le guerrier.

Sans attendre, il leur tourna le dos et se mit en route accompagné du pilote et du guerrier désigné. Dans d'autres circonstances, ils les auraient probablement tués pour vendre la planète. Mais maintenant il était devenu un héros et l'ironie de la situation le fit sourire. Il se dit que Baddack en aurait bien ri aussi.
Dernière édition par Tonay le Mer Juin 28, 2023 19:30, édité 7 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Mer Oct 26, 2011 0:13

Chapitres 4 : Rera



Ryack hésita longuement. Renvoyer Tréris au vaisseau était plus sûr, mais ce dernier pouvait toujours prendre la fuite. Toutefois, il y avait de fortes chances que Rera était venu sur cette planète grâce à un vaisseau. Voire, un pod. Dans le pire des cas, le saiyan pouvait toujours en emprunter un. Au final, il décida d’ordonner à Tréris de rentrer dans le vaisseau pour se mettre à l’abri. De toute façon, la faible quantité de provisions restantes l’empêcherait probablement de fuir.

Enfin, le saiyan prit la voie des airs, seul. Son guide restait ancrer sur la terre ferme.

« -Tu ne sais pas voler ? s’étonna Ryack

-Non, mais je pourrai te suivre, ne t’inquiètes pas, la montagne au loin est notre destination, suis-moi. »

Sur ces mots, Quake s’enfonça dans le sol avec la même facilité qu’une pierre en pleine mer. Surpris, Ryack le chercha du regard quelques instants avant d’apercevoir des fissures se déplaçant rapidement vers la montagne. Le saiyan comprit rapidement qu’il s’agissait du guerrier minéral. Guerrier qui se déplaçait étonnement vite. Le saiyan ne commenta pas le fait que la montagne que désignait son guide n’était à ses yeux que l’une des montagnes parmi les centaines de visibles. Il se contenta de le suivre, prenant son mal en patience.

Le voyage fut long, et peu éprouvant, si ce n’était la faim qui venait lentement tirailler le saiyan. Jusqu’à ce que le guide ne fasse un arrêt brutal, quelque peu éloigné d’une montagne qui était bien plus éloignée que prévu. Toutefois, cet arrêt n’était pas aléatoire. Il se faisait face à une habitation étrangement cubique, seule, jurant au beau milieu de ce paysage désert.

« -Nous dormirons là, informa le guide rocheux.

-Déjà fatigué ? » se moqua Ryack

Quake secoua la tête puis répondit :

« -Le soir, la température de la planète peut approcher le zéro absolu. Moi-même je n’y survivrai pas. Nous sommes proches de notre destination, mais je ne nous ferai pas courir un tel risque. »

Ryack hésita, il faisait pourtant chaud dehors, malgré le soleil qui déclinait au loin, il ne voyait pas comment une misérable habitation en pierre pourrait les protéger du froid.

« -Les maisons que nous fabriquons ne sont pas constituées d’une simple roche banale. Elles sont en partie constituées de notre propre… hmm… comment dire… De notre propre pierre. Elle nous isole presque parfaitement de l’extérieur et peut servir d’abri. La légende veut que même une pluie de météore ne puisse l’ébranler. »

Le saiyan haussa les épaules, peu convaincu, puis entra dans le cube rocheux par une ouverture que son guide créa. N’étant pas natif de la planète, il ne voulait pas prendre de risques. La seule source de lumière était une fenêtre composée d’une roche translucide. Quant au confort, il était inexistant. Le guerrier s’adossa finalement contre un mur avant de prendre la parole :

« -Je monte la garde ?

-Personne ne viendra la nuit, tu peux dormir tranquille. »

Peu rassuré, le saiyan scruta l’horizon par la fenêtre rocheuse. Au loin, le soleil disparaissait lentement. Chaque centimètre de lumière perdu était remplacé par une fine couche de givre, grignotant toujours plus de terrain. Le saiyan comprit pourquoi il n’y avait ni animaux ni plante sur cette planète. Rien ne pourrait résister à des changements de températures aussi brutaux, du moins, pas en surface.

Quant à Treris, il serait à l’abri dans le vaisseau, le bouclier s’activerait automatiquement pour le protéger du changement de température trop rapide. Ryack aperçut son compagnon du jour se rouler en boule, dans un coin et ne plus bouger, sans doute endormi. Les pensées du guerrier s’envolèrent vers Soria. Son cœur battit un peu plus fort lorsque visualisa le visage de celle qu’il ne reverrait sans doute jamais. Lentement, il s’endormit, ses pensées rivées sur elle. Alors que son subconscient lui rappelait une mission s’étant déroulée deux ans plus tôt…

***

Il y a deux ans sur Terza…

« -Ose répéter Ryack !

-Du calme Soria, je te propose juste à toi et à ton groupe de vous occuper de la logistique pendant qu’on décime la population. Ce sera facile, aucun risque pour vous, » répondit le saiyan dans un sourire mal dissimulé.

Ryack se baissa afin d’éviter un coup de poing en direction de son visage.

« -Tu insinues que je suis faible ?!! » s’époumona la saiyanne.

-Non, je réfléchis logiquement, c’est…

-Tais-toi ! Je suis la plus puissante ici ! »

Noros, membre du groupe de Ryack, ainsi que son bras droit, activa son détecteur afin de vérifier cela.

« -Hum, ÉTAIT plus forte, 8100 unités pour toi contre 9400 pour Ryack, donc…

-La ferme ! On va régler ça à l’ancienne ! » décida la guerrière, furieuse.

Les trois membres de l’équipe de Soria firent signe à ceux de Ryack. Les trois concernées répondirent d’un hochement rapide de la tête, habitués à ce genre de scène. Voir leurs deux capitaines se battre avait été palpitants les premières fois, maintenant, c’était devenu une tradition. Voire, ennuyeux.

« -Bon, pendant que vous faites votre gue-guerre nous on va éclater les terzaniens, il paraît que c’est mangeable une fois grillé. » Informa Garlan.

Les six saiyans s’éloignèrent vers la ville la plus proche pendant que Ryack suivait Soria qui se dirigeait sur ce qui semble être une habitation en ruine. Elle atterrit à l’entrée, noircie et dévastée, avant de pénétrer dans une pièce entièrement vide. Plongée dans une semi-obscurité, elle laissa Ryack la suivre avant de faire brutalement volte-face. Sans prévenir, elle le plaqua violemment contre le mur opposé et l’embrassa furieusement.

« -Je suis toujours aussi douée pour jouer la comédie ?

- On y croyait, enfin presque…, répondit Ryack amusé.

-Idiot, tu… »

Le guerrier ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase et l’embrassa avant de l’allonger au sol. Sur le sol, comme à la fin de l’un de leurs nombreux combats. Un échange de regard, de la gêne, et puis les pulsions et la nature avaient guidé leurs pas. Un baiser, un mordillage de lèvre, des caresses et toute suite d’actions qui les avait laissés essoufflés et transpirants sur le sol…





« -Bien reçu. », sur cette confirmation, Ryack désactiva son détecteur.

Puis il se tourna vers sa partenaire, ne portant que sa combinaison, son armure reposant près d’elle. Assise sur le sol, dos au mur, la guerrière posa enfin une question :

« -Alors ?

-Ils ont terminé et nous invitent à un barbecue, il nous demande aussi ce qu’on a fait pendant une heure. »

A cette réponse elle gloussa légèrement.

« -C’est quoi l’excuse cette fois ? demanda Soria.

-Je te laisse la trouver, répondit le saiyan en souriant.

-Pfff, tu es à court d’idées ?

-On a tout épuisé comme excuses, à ce niveau ils doivent déjà avoir des doutes.. Et pourquoi tu veux garder ça secret ? Au début tu t’en moquais qu’ils l’apprennent non ? »

Soria regarda son armure bleu et orange au centre de la pièce afin d’éviter le regard de Ryack. Puis, elle répondit d’un ton à la fois gêné et triste :

« -… Au début je te dépassais à peine en puissance, donc je m’en moquais que ton équipe le sache… mais ensuite tu m’as vite dépassé et… je voulais juste devenir plus forte avant de rendre ça officiel…"

« -Arrête avec ça ! »

Ryack la releva et l’embrassa, lui coupant la parole.

« -Il n’y a que toi que je veux. Toi et personne d’autre, comprit ? Alors, arrête avec tes conneries ! »

Sur ces mots, il l’embrassa de nouveau laissant leurs queues de singe s’enrouler. Elle le regarda reconnaissante, et amusée.

« -Quoi ?

-T’es mignon quand tu fais semblant de t’énerver. »

***

Ryack se réveilla alors, doucement, s’étirant tout en bâillant. Voilà longtemps qu’il n’avait pas fait un rêve agréable, mais au final il ne lui en restait qu’un goût amer. Soria n’était plus, il ne lui restait que des souvenirs. Le saiyan nota alors l’absence de Quake. Inquiet, il jeta des regards autour de lui, se maudissant de ne pas avoir monté la garde.

« -Bien dormi ? »

Le guerrier à queue de singe se tourna rapidement vers l’entrée fraîchement créée. Soulagé, il lui répondit tout de même que ce n’était pas ses affaires. La créature minérale haussa ce qui semblait être des épaules avant de répliquer :

« -Hmm, soit… »

Ils sortirent de l’habitation et l’être de pierre se demanda si toutes les espèces étaient aussi compliquées et désagréables que les saiyans. Après un nouveau trajet d’une heure, ils arrivèrent enfin au pied de la montagne.

« -Attends-moi ici, je pars m’en occuper, je reviendrais une fois que j’en aurais fini. »

Le saiyan s’envola vers le sommet de la montagne, traversant au passage une couche de nuage et atterrit finalement sur ce qui semblait être un vaisseau. Le même genre de vaisseau qui appartenait aux soldats de Freezer, à la différence près que le sigle impérial était barré d’une croix rouge. Des renégats, visiblement.

Ryack entra dans l’engin par la seule trappe accessible en demeurant sur ses gardes. Il arriva enfin dans ce qui semblait être la salle des commandes, le plus normalement du monde. Immédiatement une douzaine de lézards pointèrent un canon sur lui. Le saiyan nota mentalement qu’ils étaient trop faible pour tirer des boules, et donc qu’ils n’étaient pas un danger pour lui. Enfin, ces lézards relativement fins étaient tous violets, en plus de porter une armure intégralement bleu turquoise. Si ce n’était leur commandant à la peau verte, vêtu d’une armure rouge sang.

« -Bonjour à toi visiteur, ou devrais-je dire, saiyan. Je doute que tu sois tombé sur nous par hasard. Alors, comme ça Freezer nous a envoyé l’un de ses fameux laquais. Que veut donc sa majesté le tyran ? » demanda la créature d’un ton obséquieux.

Ryack ne l’écouta qu’à moitié et admira plutôt les caisses pleines de nourriture placées non loin, faisant gargouiller son ventre. Vu la quantité présente, il doutait de pouvoir négocier quoi que ce soit. De plus, si les renégats le prenaient pour un soldat de Freezer, il ne le laisserait jamais partir vivant. Tant pis pour la diplomatie. Et tant mieux aussi. Il ne laissa cependant rien paraître et répondit plutôt à son interlocuteur :

« -Sympa l’accueil… C’est toi Rera ?

-Oui, pourquoi ? demanda le chef, méfiant.

-Pour savoir… »

Ryack disparut brusquement et se plaça derrière l’un des soldats placés au centre de la pièce pour lui transpercer le dos, répandant son sang violet et froid aux alentours. Le saiyan écarta ensuite ses bras pour tendre ses paumes vers les soldats sur les côtés. Deux vagues d’énergies simultanées firent trois victimes supplémentaires. Les cadavres fumants tombèrent mollement au sol et leur commandant vert s’écria :

« - abattez-moi ce mercenaire saiyan ou je vous exécute personnellement ! »

D’un ample mouvement de la jambe, Ryack décapita un lézard qui eut la bêtise de s’approcher au corps à corps. Puis, d’un coup de pied retourné, il expédia sa tête sur l’un de ses camarades horrifié, paralysé par la peur. Le guerrier n’eut donc aucun mal à s’en approcher pour lui briser la nuque du tranchant de la main.

L’un des soldats tira enfin. Ryack saisit la tête d’un lézard qui tentait une attaque en traître et le plaça face au tir. Ce dernier traversa la gorge du soldat qui criait de surprise, le laissant pour mort. Sans attendre, Ryack traversa la salle d’un bond et frappa le tireur en plein ventre, lui coupant la respiration, le pliant en deux. Le saiyan en profita alors pour lui enfoncer le crâne d’un coup de genou bien placé.

Les quatre soldats restants voulurent s’enfuir par un couloir étroit, s’alignant involontairement.

(Parfait.)

Ryack plia son bras afin de concentrer son énergie puis le déplia subitement, le poing serré, dans la direction des fuyards :

« -Sonic Pulse ! »

Les quatre armures turquoise furent transpercées par une force invisible et leur porteur moururent sur le coup, la moitié du buste en moins. Le saiyan se tourna vers le commandant qui n’avait pas bougé.

« -Suivant ?

-Je m’occupe de toi tout de suite, sale singe. »

Rera se jeta sur le saiyan et voulut l’assommer d’un coup de pied dans la tempe, coup de pied que Ryack esquiva en se baissant. Le lézard reçut alors un puissant uppercut dans la mâchoire et s’enfonça la tête la première dans le vaisseau. Le saiyan voulut lui saisir les jambes, le pied atteignit sa cible. Cible qui termina sa course sur le corps des quatre victimes de sa précédente technique.

Ryack tenta de se relever, mais un puissant choc en plein l’estomac l’en dissuada, en plus de lui faire traverser le couloir à pleine vitesse. Le guerrier se rattrapa de peu avant de s’encastrer contre la porte donnant accès à l’extérieur. Le lézard se tenait devant lui la paume ouverte, accumulant de l’énergie…

(Et merde), pensa Ryack avant de se prendre une vague déferlante de plein fouet, traversant brutalement la porte du transport.


Alors qu’il chutait dans les airs, la tête vers le bas, il vit son adversaire le prendre en chasse. Le guerrier tenta alors un second Sonic Pulse. Il le rata de peu, mais arracha tout de même une bonne partie du vaisseau.

Enragé par la destruction de son seul moyen de locomotion, la créature verte enfonça ses pieds dans le torse du guerrier dans l’intention de l’écraser contre le sol quelques mètres plus bas. Ce dernier les saisit, et réussit à projeter son adversaire vers la plaine rocheuse. L’impact créa un énorme nuage de poussière à l’impact, enveloppant un nouveau cratère.

« -Il est fort, murmura Ryack pour lui-même en atterrissant doucement.

-Les négociations ont l’air d’avoir échoué. Un coup de main ? », proposa Quake qui n’avait toujours pas bougé.

Le saiyan leva sa tête vers le ciel et vit cinq amures turquoise foncer vers sa position.

« -Je te les laisse. »

Ryack fit exploser son aura et chargea son adversaire qui essuyait un filet de sang violet au coin de la bouche, avant de charger à son tour. L’impact de leur poing fit trembler le sol, suivi d’un second tremblement lors du second impact. Ryack se pencha en avant et saisit les poignets de son adversaire afin de le tirer d’un coup sec vers lui pour lui administrer un violent coup de tête.

Le lézard siffla de douleur, mais il se rétablit rapidement. Le saiyan était aussi sonné que lui. Alors, il en profita pour saisir les deux bras du guerrier à queue de singe, prit de l’élan, et lui donna à son tour un puissant coup de tête. Les deux guerriers reculèrent en mettant leur main sur leur front respectif, se regardèrent avec des yeux chargés de haine et s’élancèrent en avant, percutant dans un même mouvement leur tibia.

Plus loin Quake venait de briser les os de son malheureux adversaire en l’écrasant de toutes ses forces contre son propre corps. Les autres lézards avaient tenté de se venger, mais le guerrier de pierre s’était enfoui dans le sol avant de jaillir de la montagne, surprenant un guerrier qui lui tournait le dos.

Ce dernier ne put hurler de douleur, car sa mâchoire fut brisée en un coup de poing et son échine broyée par deux mains de pierres. Une fois le soldat mort, il retourna dans le sol afin d’éviter toutes représailles. Les derniers survivants mitraillèrent la zone de tir d’énergie avant que Quake n’apparaisse de nouveau plus loin.

« -Heavy Gravity ! »

Il plaça sa main gauche vers le sol et sa droite vers ses cibles. Ces dernières chutèrent rapidement vers les rochers et furent momentanément bloquées par la forte d’attraction qui s’était démultipliée.

« -Trenor. »

Le sol s’ouvrit sous les lézards libérant des pics rocheux qui en embrochèrent deux et en blessa un troisième à l’épaule qui, une fois libéré de l’attraction, voulut s’enfuir par les airs en tirant sporadiquement sur le guerrier de pierres. Deux tirs le touchèrent à l’avant-bras gauche et un à l’épaule. Le bras entier chuta lourdement sur la roche. Quake impassible frappa le sol de sa main valide.

« -Line Rock. »

Des fissures apparurent à l’endroit où Quake frappa, et semblèrent poursuivre le fuyard qu’elles rattrapèrent sans mal. Puis une pierre fut projetée depuis le sol et explosa la tête du dernier soldat lézard. Quake se dirigea vers la montagne et plaçant son moignon sur cette dernière, il reforma progressivement son avant-bras. Une fois cela terminé, il s’adossa à la montagne et observa le combat du saiyan. À son niveau, il savait qu’il ne serait rien de plus qu’une gêne, sans compter qu’il avait perdu une quantité non négligeable d’énergie.

Ryack était essoufflé, mais il put se réjouir de voir son opposant dans le même état, sinon pire. Son armure noire était trouée à plusieurs endroits, notamment au buste et au ventre suite aux rayons oculaires lancés par la créature à sang froid. Des brûlures douloureuses avaient leur apparition sous le point d’impact, et il était persuadé qu’au moins une de son côté était cassée.
Son armure était fissurée et son visage parsemé d’hématomes, principalement sur le front et la joue droite, lui faisait mal. Rien que le fait de sourire lui était douloureux.

Son adversaire n’avait quant à lui plus aucune armure au niveau du ventre, là où un Sonic Pulse l’avait atteint. Sa queue, dissimulée sous son armure, lui avait sauvé la vie lorsque Ryack avait empoigné sa nuque à deux mains pour la briser. Mais le membre était désormais amputé d’une bonne trentaine de centimètres suite à un kikoha bien placé. Son œil gauche, touché par une manchette, refusait de s’ouvrir.

Le lézard attaqua à nouveau, et le saiyan bloqua sa jambe avec son bras parsemé de bleus, puis il dévia un rayon violet de la main gauche avant d’utiliser cette dernière pour envoyer une vague d’énergie. Rera l’esquiva en faisant une roulade puis répliqua avec plusieurs kikohas. Ryack sauta aussi haut qu’il le pouvait pour y échapper, mais sa jambe gauche fut touchée, ajoutant une déchirure supplémentaire et une touche de sang qui contrasta davantage avec la noirceur de la combinaison. Le saiyan chuta à genoux et leva les yeux vers le lézard.

« -Tu vas mourir ici, siffla ce dernier entre ce qui lui resté de crocs posant une main sur son ventre.

-Non, j’ai gagné. »

Rera prépara son énergie dans le tranchant de sa main. Il fit un pas en avant, brandissant son bras comme la hache d’un exécuteur, méprisant le saiyan de son œil rouge, un sourire au coin de la bouche.

"-Purple ..."

Le reste de sa phrase resta suspendu dans le vide. Pris d’une violente douleur à l’estomac, il s’écroula, appuyant sur son ventre pour faire taire la soudaine douleur qui venait de l’interrompre.

« -Ma technique ne se contente pas de blesser ou de tuer, elle endommage aussi les organes internes de mon adversaire, dans quelques heures, ça passera. Mais je ne te laisserais pas ce délai.

-Nooon ! »

Subitement, le saurien ouvrit la bouche et envoya un chou makouhou percutant la vague d’énergie de Ryack qui l’avait anticipé. Les attaques se percutèrent avec fracas, repoussant les pierres et autres débris sur des centaines de mètres à la ronde. Finalement, à défaut de se repousser davantage, elles fusionnèrent en un centre d’énergie qui commença à grossir.

Rera ne voulut pas s’avouer vaincu et força davantage, il commença à gagner du terrain devant un saiyan haletant qui se concentra à son tour. Le guerrier réussit à envoyer davantage de puissance, lui brûlant la paume pourtant habituée aux vagues d’énergie. Le duel d’énergie s’immobilisa entre les deux guerriers épuisés, y laissant leurs dernières forces.

Rera peinait et commença à paniquer, mais tint bon jusqu’à ce qu’une nouvelle crampe d’estomac vint lui faire perdre le reste de sa concentration. Il perdit instantanément le duel et fut entièrement désintégré sans avoir le temps de hurler de terreur. Une fois le lézard mort, Quake se détendit enfin.

Ryack s’écroula sur le sol, épuisé. Avec la faim qui le tenaillait de plus en plus, le saiyan était désormais à bout de forces.

« -Beau combat. »

Ryack tourna la tête vers Quake qui lui tendait la main pour l’aider à se relever. Ryack refusa par fierté et se leva par ses propres moyens.

« -On a déjà perdu suffisamment de temps. Partons. »

Le guerrier de pierre hocha la tête et ils se mirent en route, sachant que le retour allait être particulièrement long et difficile. Il n’aurait qu’à revenir plus tard pour récupérer la nourriture des lézards, il n’était de toute façon pas en état dans l’immédiat.
Dernière édition par Tonay le Jeu Juin 29, 2023 12:17, édité 5 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Mer Oct 26, 2011 19:22

Chapitre 5 : Départ et arrivée


« -Enfin ! »

Ryack entra dans les bâtiments où ils avaient passé la dernière nuit, suivis de près par Quake, avant de s’écrouler en fermant la porte. Ses blessures, ajoutées à sa forte dépense d’énergie et à sa faim, l’avaient épuisé. Il avait pris la peine de prendre quelque chose de rapide à manger dans le vaisseau de Rera avant de partir, mais ce n’était pas suffisant. Et de toute façon, il n’était pas en état de transporter davantage de nourriture dans son état actuel.

Le saiyan s’allongea contre le mur et apprécia la chaleur dégagée par celui-ci. Ils étaient arrivés de justesse, à cause de leurs blessures et de leur épuisement, ils avaient mis trop de temps à se déplacer, si bien qu’une couche de givre commença à les recouvrir.

Il ferma les yeux et s’endormit presque aussitôt. Le lendemain il se leva peu avant Quake. Une nuit sans rêve, ce qui lui convenait très bien. Les deux guerriers se regardèrent une fois bien réveiller et sortirent sans un mot. Au bout de plusieurs heures de voyage, ils arrivèrent finalement dans la cavité où le saiyan s’était rendu le jour de son arrivée sur la planète. Il fut accueilli par des hourras et d’autres hurlements rauques, célébrant leur victoire face à l’envahisseur.

Peu habitué aux éloges, le saiyan dissimula son malaise, affichant tout de même un sourire léger, gagné par l’euphorie ambiante. Mais il ne s’attarda pas sur les acclamations, à la place, il se dirigea vers le chef du village afin de lui rappeler sa promesse.

« -Je n’ai pas oublié, suis-moi. » répondit Tryus.

Ryack entra à la suite de la créature rocheuse dans une habitation cubique. L’être gris lui demanda de s’asseoir en tailleur, et le saiyan s’exécuta.

« -Ferme les yeux et concentre-toi, ne pense à rien d’autre. Ressens la présence des autres êtres vivants autour de toi. » conseilla l’ancien.

Ryack essaya pendant plusieurs heures. Prenant son mal en patience et faisant de son mieux grâce aux directives de son mentor du jour. Enfin, il perçut un soupçon d’énergie, l’espace d’un court instant. Malheureusement, sa concentration et le silence furent interrompus par un bruit indépendant de sa volonté, un gargouillement d’estomac qui voulait tout dire.

« -Tu t’y habitueras et tu seras plus rapide au fur et à mesure du temps que tu méditeras. Cela t’apaisera également. » expliqua Tryus, sachant que dans son état actuel, Ryack n’était pas vraiment en mesure de se concentrer.

Le saiyan hocha la tête, se leva et partit. La foule continua de l’acclamer, et ne sachant quoi faire il leva la main dans l’espoir que cela calmerait leurs ardeurs. Toutefois, ce salut provoqua un tonnerre d’applaudissement et de nouveaux cris de joie.
Ryack sortit finalement du tunnel et croisa Quake qui l’attendait, adossé à un mur.

« -Tu pars déjà ? J’aurais voulu au moins t’affronter une fois.

-Oui j’ai déjà perdu assez de temps comme ça, pour l’affrontement ce sera une prochaine fois, pour le moment tu es trop faible… »

Le géant de pierre resta impassible à la remarque.

« -Je suppose que tu as raison, même si c’est dur à avouer. Bonne chance.

-Merci…, répondit Ryack, commençant à s’éloigner avant d’ajouter sans se retourner, mais tu as de bonnes techniques. »

Le visage de Quake bougea légèrement, donnant l’impression qu’il souriait alors qu’il observait le saiyan quitter le tunnel.

Soulagé de constater que le vaisseau morosillien était toujours là, Ryack entra. Il chercha Treris du regard avant de remarquer que son pod était ouvert et que le mur à sa gauche était couvert de sang. Il se mit en garde, s’attendant à tomber sur des lézards tentant une embuscade ou encore le pilote pris en otage. Pour attirer l’attention sur lui, le saiyan effectua un bref sifflement, dans l’espoir que Treris le remarque. Soudainement, une tête dépassa du pod.

« -Toujours vivant ? fit Treris en souriant.

-C’est quoi ce sang violet sur le mur ? demanda Ryack, baissant légèrement sa garde.

-Un lézard qui a servi de cobaye pour l’une de mes armes, je l’ai fabriquée en chemin. Difficile à manipuler et coûteuse en énergie, mais très efficace. Elle envoie des ondes qui...

-M’en fiche. Prépare le vaisseau on va récupérer à manger. », ordonna le saiyan qui nota mentalement que Treris savait se défendre. Resté à savoir s’il était ou non dangereux.

Le morosilien n’attendit pas plus longtemps et démarra le transport dans un vrombissement de centaines de libellules avant de laisser place au ronronnement d’une meute de tigres. Ronronnement qui s’estompa progressivement.

Le vaisseau décolla et atteignit la montagne où se trouvait le véhicule des lézards, amputé de ses compartiments pour soldats, donnant ainsi un accès direct sur la cuve de régénération à bord.
Ryack chercha tout d’abord cinq caisses remplies de provisions qui pouvaient leur permettre de tenir quelques mois. Le guerrier expliqua au pilote l’importance de cette cuve et la démonta, à l’aide du technicien, ce qui lui prit toute la journée, avant de l’installer dans le vaisseau.

Le guerrier se rendit ensuite dans la pièce du transport contenant l’énergie représentée sous la forme d’un gros cube où était présent un rechargeur manuel. Un système de secours qui permettait d’alimenter un vaisseau grâce au ki d’un individu.

Hésitant, Ryack plaqua sa main sur le chargeur d’énergie y envoya le reste de ses forces dans une douce lueur bleue. Totalement épuisé, il jeta un coup d’œil vers la créature aux trois cornes qui faisait décoller l’appareil avant de lui demander :

« -Tu aurais pu t’enfuir alors pourquoi être resté ? »

Treris rejeta sa tête en arrière, souffla et répondit au saiyan sans se retourner :

« -Pour aller où ? Ma propre race me traitera en paria ou en traître si je revenais, si ce n’est en esclave. Et que ferais-tu sans moi ? » fit-il avec une pointe d’ironie.

Ryack haussa les épaules et entra dans la cuve avec un demi-sourire sachant que Treris ne le trahirait pas. Il avait déjà eu de très nombreuses occasions.

« -Je reviens, maintiens la direction vers Exen. »

La cuve se referma et le saiyan mit le masque respiratoire, il avait laissé ses habits devant la cuve pour ne pas souiller le précieux liquide guérisseur. Liquide qui commença à remplir le matériel de soin.

Quatre heures plus tard, il sortit de la cuve et retrouva ses habits là où ils les avaient laissés à la différence qu’ils étaient rapiécés. Il jeta un regard sur Treris qui dormait affalait sur le tableau de bord, frissonnant, une couverture traînant sur le sol. Le saiyan ramassa la couverture en grommelant avant de couvrir le pilote.

Après avoir dévoré une bonne quantité de nourriture, Ryack s’allongea sur le lit qui devait être celui de l’ancien chef d’escouade morosilienne. Il s’endormit de nouveau, à défaut d’une autre activité.





Ryack ne décochait plus son regard du hublot, il avait appris à repérer les forces grâce à la méditation qu’il eut bien du mal à maîtriser, s’endormant parfois en pleine concentration. Toutefois, n’ayant que l’énergie de Tréris à remarquer, il ignorait s’il maîtrisait cette technique. Dans l’immédiat, il ne se lassait pas de regarder Exen. Des mois de voyage et le but enfin atteint, à portée de main.

Entamant un atterrissage, le vaisseau creva le ciel bleu turquoise pour traverser plusieurs nuages avant d’atterrir finalement près d’une ville aux bâtiments étonnants. Grand, presque entièrement de métal, tous courbé et imitant les vagues, défiant la gravité même.

Le saiyan respira un grand coup et ferma les yeux avant de les ouvrir de nouveau. S’il restait une ville en si bon état c’est que les deux petits ne s’étaient pas transformés en Oozaru. Ce qui signifiait qu’ils n’avaient pas encore observé de pleine lune. Ou alors, leur queue avait été coupée. Mais dans un tel cas, il y avait fort à parier qu’ils étaient morts…

Ryack ne continua pas ses réflexions et se dirigea vers la sortie le torse gonflé d’oxygène. Ce n’était pas le moment d’être pessimiste. Il devait retrouver les enfants, maintenant.

La passerelle se baissa et le guerrier descendit les quelques mètres le séparant de la planète puis il cligna des yeux avant de les couvrir grâce à l’ombre de sa main pour s’adapter à la lumière des étoiles jumelles qui éclairaient la planète. À sa grande surprise, il vit les habitants réunis devant le vaisseau. Ils étaient grands, avec une peau bronzée et dépourvue de nez mais possédait deux trous au niveau du cou afin de respirer. Leur corps était élancé, leurs vêtements colorés, visiblement raffinés.

Ryack s’arrêta pour observer les alentours. Il constata qu’il arrivait à repérer l’énergie de ses adversaires, inférieure à la sienne, mais rien ne lui permettait de repérer celle des enfants. Le guerrier avança avec méfiance. Soudain un petit cri attira son attention et il tourna vivement la tête à droite, le cœur battant, galvaniser par l’espoir.

Il vit alors deux petits bébés dans les bras de natifs de la planète, dont le buste et un visage plus fin que la moyenne laissa supposer qu’il s’agissait de femmes. Les deux petits êtres dans leurs bras s’agitaient, faisant tantôt des bulles de salives ou poussant des petits cris. Ryack s’approcha d’eux, chaque pas lui sembla être une éternité. Cela aurait pu être un piège, une embuscade, mais il n’en tint pas compte. Et heureusement pour lui, ce ne fut pas le cas. Les femmes lui tendirent les enfants et il en prit un dans chaque main puis il les rapprocha.

Son fils Darack à sa gauche et sa fille adoptive Eleria à droite. Il put enfin sourire, soulagé, et imagina déjà Freezer mort…
Dernière édition par Tonay le Lun Juil 03, 2023 11:31, édité 2 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar xela26 le Mer Oct 26, 2011 21:18

j'aime vraiment beaucoup l'histoire !
Tu t'améliores au niveau de l'orthographe mais on note encore des fautes. C'est dommage, sa gâche un peu la lecture. tu utilises word pour écrire?? sert toi du correcteur automatique intégré, ou bien trouves une personne pour relire tes chapitres .
Sinon, qu'est ce que tu écris vite :) 5 chapitres en une semaine !! tu es inspiré !:)
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1642
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Mer Oct 26, 2011 21:58

Merci beaucoup xela sa me fait vraiment plaisir que quelqu'un commente :D
En faite j'écris directement là et un amis relis qui aime aussi la fic me corrige :) je vais essayer de bien tout corriger ;)
Je vais essayé de continuer sur le même rythme car je suis inspiré en ce moment et comme je suis en vacances j'ai le temps :)
Je bosse déjà sur la suite :p

Chapitre 6 : Entraînement


Cela faisait deux ans que Ryack avait retrouvé ses enfants et il passait le plus clair de son temps à les surveiller. Il refusait de les entraîner aussi jeunes, à ses yeux, ce ne serait pas productif. Certains parents saiyan étaient assez dur avec leurs enfants alors que ces derniers n’étaient que des bébés. Lui préférait attendre qu’ils soient capables de faire la différence entre un coup de poing et un coup de pied.

Toutefois, un problème persistait, le contraignant à rendre visite au président de la planète. Ce dernier l’attendait dans une imposante maison évoquant un tsunami sur le point de s’abattre sur le sol. La faible gravité permettait aux exeniens toute sorte d’extravagances architecturales.

Si Ryack demeurait sur cette planète, c’était avant tout pour surveiller ses enfants, mais aussi pour éviter que Freezer ait la soudaine envie d’augmenter la taille de son empire dans sa direction. De ce fait, entre deux séances d’entraînement, il surveillait les planètes alentour.

Le guerrier entra dans une pièce dont les portes s’ouvrirent automatiquement. Le président l’attendait tranquillement, une tablette entre les mains, le plus nonchalamment du monde.

« - J’aimerais comprendre pourquoi mes enfants grandissent aussi lentement ! » s’impatienta le saiyan en direction du président.

Le concerné posa tranquillement la tablette, avant de se tourner vers son invité. Et ce, sans même relever le fait que ce dernier ne l’avait même pas salué.

« -Du calme Ryack, sur cette planète la croissance des êtres vivants est plus lente. Tes enfants grandiront donc plus… Puis-je savoir où tu te rends ? »

Ryack qui avait tourné le dos à son interlocuteur répondit sans se retourner :

« - Je ne vais pas rester sur une planète où les enfants ne deviendront pas forts assez vite. Le temps n’est pas de mon côté.

-Cela n’influe pas sur leur force. Ils deviendront aussi forts que sur une autre planète. Le temps ralenti pour leur croissance, mais cela n’affecte pas beaucoup leur puissance. Ne t’inquiète pas. Au sujet de la faible gravité sache qu’une salle d’entraînement est en préparations, elle reproduira la gravité de ta planète natale. En sommes, vous avez tout à gagner à rester sur place. »

Le saiyan ne répondit rien à cela, se contentant d’hausser les épaules. L’Exenien interpréta ce silence comme une victoire et vaqua à ses occupations dès que le saiyan quitta son bureau.

Ryack sortit du bâtiment et vola jusqu’à la maison où les enfants vivaient avec lui et leur nourrice. Il entra par une fenêtre ouverte, celle donnant accès à la pièce où les enfants dormaient. Il regarda Darack bouger dans ses rêves, il avait baptisé en l’honneur de son ami mort Baddack en espérant que son fils deviendra aussi courageux que ce dernier. Puis il regarda Eleria.

Garlan, membre de son ancienne équipe, avait perdu sa femme du nom d’Eleria lors d’une mission, et afin de lui remonter le moral Noros et Siran avait baptisé leur propre fille en son honneur. Le geste toucha le grand guerrier, bien plus qu’il ne le montra. Il se voyait déjà s’occuper du bébé comme un oncle de sa nièce, l’événement qui suivit ne lui en laissa pas l’occasion…

Soudain la nourrice fit interruptions dans la chambre, en armure hi-tech complète accompagnée d’un fusil laser. Au même instant, des drones de défense sphériques s’activèrent, sortant des murs, pointant leurs canons vers l’intrus, ignorant qui aurait bien pu s’introduire dans la chambre des nourrissons. Elle fut soulagée de constater que ce n’était que le père, et très vite les drones retournèrent à leur sommeil, se dissimulant dans l’architecture de la pièce. Bien qu’il doutait que ces systèmes puissent le blesser, Ryack songea que les enfants seront bien protégés.

***

Dix ans plus tard…


« -Bouge plus vite ! »

Ryack, dans les airs, esquiva le coup de pied de son fils avec aisance, pour mieux répliquer d’un violent coup de poing en plein ventre. Le jeune guerrier termina courbé en deux, les mains sur la source de douleur, mais pas à court de souffle :

« -Eleria… maintenant ! », cria de son mieux le fils de Ryack, les dents serrées.

La jeune saiyanne tenta une attaque par l’angle mort, le poing levé, visant l’échine. Mais Ryack fut plus rapide. Il pivota instantanément et tira un kikoha à bout portant en plein torse. L’explosion projeta Eleria en arrière, tout en créant un nuage de poussière qui monta lentement vers le ciel, disparaissant progressivement entre les montagnes.

« -Votre plan tombe à l’eau, on di… »

Darack profita de ce moment d’inattention sauter sur son père. Il noua ses jambes autour du bras encore tendu de Ryack pour l’immobiliser, tout en concentrant au même instant de l’énergie dans ses mains. La seconde suivante, il les orienta en direction de son adversaire.

« - Double Light ! »

Ryack secoua brusquement son bras pour dégager son fils de sa prise. Les mouvements, ajoutés à la pression de l’attaque, terminèrent de décrocher le jeune saiyan. Quant à la vague de ki, elle explosa contre le plafond qui s’en tira avec une simple égratignure.

Soudain le monde grésilla autour d’eux. Le décor holographique montagneux et verdoyant fut remplacé par une salle d’entraînement d’un blanc immaculé.

Le père se posa finalement au sol rejoint par sa fille adoptive et son fils. Le plastron blanc et vert d’Eleria était fissurée, encore noircie par le kikoha, et sa combinaison verte parsemée de trous. Ce qui était toujours mieux que la combinaison noire en lambeau de Darack, et de son plastron noir et rouge presque détruit. Elle s’en était mieux sortie.

« -Tu es trop brusque, Darack, soupira la saiyanne.

-Tu es trop lente, frimeuse !

-Tu es trop faible ! rajouta Eleria.

-Et toi trop stupide ! renchérit Darack.

Ryack leva les yeux au ciel et les saisit tous les deux par le col avant de les sermonner :

« -Darack tu n’as pas attaqué assez vite et tu n’as pas suffisamment serré ta prise sur mon bras ! »

En entendant Eleria rire, il tourna sa tête vers elle, lui arrachant tout sourire par son regard, et lui dit :

« -Ne rigole pas trop toi ! Tu as attendu qu’il te fasse signe alors que tu aurais dû prendre l’initiative ! Et au lieu de profiter de l’ouverture que je t’ai laissée en balançant Darack au sol, tu as préféré t’inquiéter de son état ! Tu n’auras pas beaucoup d’occasions dans un combat, alors essaye au moins d’en profiter ! »

Elle voulut répliquer, mais le regard de Ryack l’en dissuade. Il lâcha les enfants et Eleria prit la fuite, boudeuse.

Ryack soupira, alors que Darack le regardait, dépité. Lorsque le saiyan adulte remarque un scientifique s’approcher, il ordonna à son fils de faire une centaine de tours du terrain. Ce dernier voulut protester, mais obéit finalement à contrecœur, sachant que son père était intraitable.

« -C’est quoi le problème ?

-Faites plus attention avec vos attaques, la salle n’est pas indestructible, vous savez ? » commença l’exenien, peu à l’aise.

« -On va se battre contre un tyran qui explose des planètes avec un doigt. Alors si on ne peut pas s’entraîner convenablement… » maugréa le saiyan, évitant de regarder les nombreux cratères parsemant la salle autrefois immaculée.

-Je sais, je sais, mais la remettre en état ça met du temps. Enfin, je ne suis pas là pour ça… Des forces de Freezer ont atterri non loin d’ici, sur une planète voisine. Ils sont une quarantaine et possèdent une énergie aux alentours de 5000 unités. Ce qui est tout de même élevé pour de simples soldats, à mon humble avis. Enfin de ce que j’en sais, hein ! Enfin bref, si possible, on aimerait que vous ayez enquêté. On n’aime pas les mauvaises surprises, et encore moins les soldats de Freezer. Même si c’est bizarre qu’ils s’approchent autant. »

Ryack trouvait que le scientifique parlait trop, ce qui ne l’empêcha pas de sourire à la nouvelle. Ils pourraient enfin entraîner les enfants dans des combats réels. Des combats à morts. Les deux petits possédaient une puissance de loin supérieure aux 5000 unités et Ryack avait surpassé le triple depuis un bon moment.

À son niveau actuel, il aurait été le saiyan le plus puissant de feu Vegeta, et les enfants des guerriers d’élite. Les entraînements étaient pénibles, mais ils avaient du bon, surtout dans un espace adapté.

« -Dites-moi, vos lasers de soins portatifs, ils prêt ? »

-Tout à fait. Ils ne sont utilisables que trois fois chacun, mais ils marchent de façon opérationnelle.

-Parfait. Préparez-en deux, ainsi que des provisions et des combinaisons. Nous partons pour la planète.

-Deux ? Vous comptez ramener des prisonniers ? »

Ryack arqua un sourcil, circonspect.

« -Des prisonniers, pourquoi faire ? »


Au même moment, très loin d’ici, un jeune garçon à queue de singe venait de tuer un démon portant le nom de Piccolo Daimao.
Dernière édition par Tonay le Lun Juil 03, 2023 22:57, édité 2 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar Shadows le Jeu Oct 27, 2011 22:33

Sympa ta fic continue comme sa ^^
Avatar de l’utilisateur
Shadows
 
Messages: 90
Inscription: Jeu Oct 27, 2011 17:10

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Jeu Oct 27, 2011 22:59

Merci c'est bien mon attention ;)

Chapitre 7 : Premier combat à mort

Ryack observa la planète Exen disparaître lentement depuis le hublot du vaisseau, espérant qu’en son absence elle ne serait pas attaquée. Il ne doutait pas que les exeniens se défendraient, mais plutôt que ces mêmes défenses seraient suffisantes.

Il finit par reporter son regard vers son fils. Avec le dérèglement temporel de la planète, il avait du mal à déterminer son âge. Il lui donnait entre six et sept ans à lui, comme à Eleria. Et pourtant, ils possédaient déjà une puissance formidable. Au moins aussi grande que lui avant d’arriver à Exen. Un détecteur en état de marche afficherait sûrement un chiffre proche des 10 000 unités.
L’entraînement intensif avec une forte gravité était réellement efficace. Seule l’expérience était manquante, ainsi que des techniques puissantes. Mais elle viendrait, l’instinct de survie rendait très inventif.

S’allongeant sur son lit, Ryack s’allongea lentement, sachant que presque un jour entier le séparait de sa destination, la planète Tyreo. Le saiyan bâilla légèrement, ferma les yeux et plongea dans les rêves, sachant qu’avec le système d’hibernation, il ne se réveillerait que peu avant son arrivée…

***

Quelques semaines avant la destruction de Vegeta…

Ryack se releva lentement de son lit et enfila un pantalon de combat. Il laissa ses yeux se balader sur la saiyanne qui observait le monde par la fenêtre, avec pour seul vêtement un long drap blanc. Ryack s’approcha lentement de Soria pour mieux l’enlacer par-derrière, passant ses bras sous sa poitrine pour ensuite embrasser sa nuque.

« -Bien dormit ? » demanda le guerrier.

Pour toute réponse, elle hocha doucement la tête, avant de lui demander :

« Tu es fier de notre fils ? Il n’a que 58 unités, alors que moi je suis né avec 72 unités de combat, et… »

Sans lui laisser le temps de continuer, il la retourna et plongea son regard dans le sien.

« Je suis né avec 27 unités et aujourd’hui je suis plus puissant que toi. Bien sûr que je suis fier de lui, je le serai encore plus après sa première conquête. La puissance à la naissance ne veut rien dire, cesse de t’obséder à ce sujet. »

Elle le poussa sur le lit, se mit sur lui, joueuse.

« -Je vais repartir en mission, murmura-t-elle.

-D’accord. Fais attention à toi, je devrais te rejoindre bientôt. »

Soria se releva, mit sa tenue de combat et l’ajusta.

« -J’y vais, fit-elle en souriant, rejoins-moi vite, j’aurais une surprise pour toi…

-D’accord, sois prudente. »

La saiyanne lui fit un clin d’œil et s’en alla. Ryack s’allongea sur le lit, se disant qu’il aurait pu l’obliger à rester un peu plus. Mais il ne souhaitait pas l’étouffer. Ils étaient des guerriers saiyans. L’action, la guerre, le combat étaient leur vie, leur sang. Bien sûr, il ne pouvait pas savoir qu’elle ne reviendrait pas vivante de cette mission, qu’il ne la reverrait plus jamais si pleine de vie…

***

Dans la navette vers Tyreo…

Ryack se leva lentement, les mains serrées. Il avait à la fois vécu et assisté à son propre rêve, essayant d’empêcher sa femme de partir. En vain, comme à chaque fois. Ces rêves étaient devenus une habitude, et si les premiers avaient été pesants et pour le moins stressants, il avait fini par s’y habituer. Non sans un pincement au cœur.

« -Vingt minutes avant atterrissage, énonça la voix neutre de la navette.

-Debout les enfants. »

S’habillant, le saiyan remarqua que les enfants en question, toujours endormis, n’avaient pas eu la moindre réaction. Darack se retourna juste alors qu’Eleria marmonnait quelque chose d’incompréhensible.

« -J’ai dit debout ! »

Voyant Darack et Eleria toujours endormit, remuant à peine, Ryack prit la lance à incendie de l’appareil et aspergea les deux enfants saiyans endormis. La douche glaciale fut pour le moins efficace. Ils se relevèrent aussitôt, et croisant le regard de Ryack, ils s’habillèrent sans attendre.

« -Dix minutes avant atterrissage. »

Ryack s’assit sur l’un des sièges et les deux jeunes saiyans en firent autant. Après plusieurs secousses, et un léger choc à l’atterrissage, le transport s’immobilisa et ses passagers sortirent immédiatement, ajustant leur plastron.

Tyreo était une planète composée en majorité de rochers, de montagnes et de minéraux. Même si minoritaire, on y retrouvait des mers, des océans et des fleuves. Pourtant la vie n’y proliférait que difficilement.
Les saiyans atterrirent au beau milieu des montagnes, là où ils pouvaient être le pus discret. Ils se postèrent au sommet de l’une d’elles pour mieux repérer leurs ennemis en contrebas.

Droit devant eux se dressait une imposante tour de communications. À leur gauche se trouvaient des vaisseaux de transports et Ryack put remarquer une croix rouge sur chaque blason de l’empire de Freezer. La même que pour le vaisseau de Rera. À leur droite, un campement où devait se trouver les chefs de cette petite armée. Contrairement aux statistiques des exeniens, il y avait au moins une centaine de soldats, mais à peine la moitié possédait une puissance de 5000 unités…
Ryack aperçut des lézards, les mêmes que sur la planète où habitait Quake. Et aucun d’eux ne possédait de détecteurs, mais à la place d’étrange casque qui protégeait le sommet et l’arrière de leur tête.

« -Darack tu peux me rappeler ce que l’on fait lorsque l’on traque un ennemi ?

-On détruit toutes ses chances d’échappatoires ? » répondit le concerné.

Ryack sourit, le petit comprenait vite.

« -Tu vois les vaisseaux là-bas ? Tu vas t’infiltrer et tuer les soldats DIS-CRE-TE-MENT, puis tu détruiras les vaisseaux juste après. Compris ? »

Le saiyan hocha la tête et descendit vers les transports en dissimulant son énergie. Le père se tourna alors vers sa fille adoptive.

« -Je compte sur toi pour détruire les moyens de communication sans te faire remarquer, tue les ennemis que tu croiseras en route. Pas besoin de grosses explosions, tu fais ça en silence. Il ne faut pas leur donner l’occasion de donner l’alerte.

-D’accord, mais et toi ? »

Ryack sourit de nouveau et répondit :

« -Moi, je rends visite à ceux qui ont eu l’idée géniale de venir ici… »

Darack descendit lentement la montagne en prenant garde de ne pas se faire repérer. Sur son avant-bras se trouvait un système de soins imaginé et conçu par les exenniens. Eleria en possédait un également, mais Ryack avait refusé de s’en équiper, prétextant qu’avec sa force l’appareil ne tiendrait pas plus de deux minutes lors d’un combat.

Darack continua sa descente jusqu’aux vaisseaux. Il se cacha derrière les rochers et vit deux lézards discuter, relâchant visiblement leur surveillance. Ils se trouvaient devant la passerelle et le jeune saiyan ne pouvait pas se permettre de perdre son temps, il sauta donc en direction de ses adversaires et tua le premier d’une manchette dans la nuque et le second fut décapité d’un coup de pied bien placé.

Darack désintégra les deux lézards morts pour ne laisser aucune trace, si ce n’est une tache noire, avant d’entrer dans le vaisseau en prenant soin de ne pas être vu ou entendu. Au détour d’un couloir, Darack aperçut son reflet dans l’une des vitres, celui d’un petit garçon habillé d’une combinaison noire, d’une armure noire au centre rouge et de bottes rouges. Les mêmes habits de Ryack, mais adaptés à sa taille et renforcés.

Fier de son apparence, il entra dans la salle des commandes et se retrouva face à une vingtaine de lézards armés tout aussi surpris que lui…

***


Eleria venait de tuer trois soldats à l’aide de kikohas rapides et peu lumineux. Elle put donc entrer dans le bâtiment qui ressemblait à une tour sans être vu. Avec attention, elle ouvrit la porte d’entrée, ne sentant pas de force derrière celle-ci.

Poursuivant son chemin, elle ouvrit doucement une seconde porte donnant accès à une pièce aussi dénuée d’énergie que la première. Ce fut donc avec surprise qu’Eleria se retrouva face à trois lézards entièrement vêtus de manteaux noirs, dissimulés dans une obscurité quasi totale où seuls leurs yeux jaunes étaient perceptibles.

La saiyan n’attendit pas qu’ils prennent la parole. Elle bondit, et transperça son premier adversaire d’un coup de poing en plein ventre. Depuis ce même poing, toujours enfoncé dans l’abdomen d’une créature à l’agonie, elle tira un kikoha qui pulvérisa le crâne d’une autre cible. Enfin, elle fonça sur le survivant du trio et lui administra un uppercut si puissant qui le propulsa contre le plafond où sa tête termina écrasée.

Fière de constater que ses réflexes surpassaient clairement ceux de ses opposants, au même titre que ça force, elle se permit de pousser un sifflement de contentement avant de sortir. Toutefois, elle jeta un regard déçu à son bras. S’habillait d’une combinaison blanche, pour changer, n’était peut-être pas très judicieux. Elle repoussa ces pensées et se concentra plutôt sur la mission.

Désormais, elle affrontait des ennemis potentiellement indétectables, la précaution était désormais secondaire. S’appuyant toujours sur cette même déduction, Eleria sprinta dans les couloirs du bâtiment avant de s’arrêter dans une glissade face à un grand panneau. Un plan du bâtiment en question.

La tour ne faisait pas moins de vingt étages, reliés par les escaliers comme par ascenseur. La guerrière soupira, empruntant les escaliers. Les ascenseurs n’étaient pas une option. Trop long, trop visible et surtout terriblement ennuyeux.

Une fois au second étage, elle désintégra la porte d’un puissant kikoha, tuant au passage deux sauriens supplémentaires, et entra dans une pièce sombre, totalement dépourvue de lumière. En réponse, elle fit exploser son aura bleue et blanche et tomba face à quatre créatures étranges.

Des lézards, elles aussi, mais leurs écailles vertes laissaient place à des écailles d’un bleu nuit profond, recouvert par un grand manteau noir. Ils n’avaient en commun que des yeux rouges fendillés. Quant à leur position, voûtée, prête à bondir, elle évoquait bien plus des félins qu’un quelconque reptile.

La saiyanne se baissa à temps, évitant de peu un coup de griffe. Elle répliqua sans attendre par une explosion d’aura qui fit reculer les créatures dans un sifflement courroucé. Elles n’aimaient visiblement pas la lumière. Profitant de leur gêne, elle prit l’initiative. D’un bond, elle atteignit la première créature et lui enfonça son coude dans le ventre, écrasant ainsi plusieurs organes.

Puis, d’un saut très léger, Eleria atteignit la tête de sa cible et l’arracha d’un coup de pied retourné. Les autres créatures, s’étaient réfugiés dans le fond la pièce, les yeux plissés. La guerrière y vit une occasion parfaite pour en finir rapidement. Ne voulant pas perdre de temps elle les désintégra d’une vague d’énergie qui troua le mur, laissant la lumière extérieure s’y engouffrer. Une alarme retentit alors.

(Oups, infiltration ratée.)

***
Ryack se faufila jusqu’à ce qui semblait être un QG. Évidemment, les plus grosses forces y étaient réunies, si ce n’était pour deux bien au-dessus de la moyenne, respectivement proche des vaisseaux et à la tour de communication. Sans surprise, chacune protégeait un point stratégique.

Il entra directement dans la tente, sachant pertinemment que les enfants ne pourraient être discrets bien longtemps. Entre leur impulsivité, leur soif de combat et la difficulté que représente une infiltration, ce n’était qu’une question de temps avant qu’une alarme ne retentisse.

Ryack entra donc dans la tente de commandement pour faire face à huit paires d’yeux totalement surprises. L’un des gardes tenta évidemment de le saisir, mais le saiyan fut plus rapide. Il attrapa le lézard par la gorge et la broya sans une once de pitié.

« -Qui es-tu ? »

Ryack montra sa queue de singe et les commandants comprirent immédiatement à qui ils avaient à faire.

« -Un… un saiyan ? Il y a donc des survivants ? As-tu l’intention de te venger de Freezer ?

-Oui. »

« -Écoute, nous sommes des renégats et nous voulons aussi la mort du tyran, vient sous nos ordres et…, le saurien aux écailles violettes n’eut pas le temps de finir sa phrase, il fut désintégré par une vague d’énergie.

-Je ne suis aux ordres de personnes. Vous me dérangez par votre présence sur cette planète, je suis donc contraint de vous tuer. Vous comprenez, je ne peux pas me permettre de laisser des témoins derrière moi. » répliqua froidement le guerrier, la main encore tendue.

Un lézard immense se leva en riant, dépassant Ryack d’au moins une tête et équipée d’une armure classique à épaulières, il croisa ses bras couverts de cicatrices, avant de demander :

« -Tu comptes nous tuer seul ?

-Je ne suis pas seul. » répondit Ryack en souriant alors qu’une secousse fit vibre toute la zone, suivit de peu par une immense vague d’énergie bleue qui jaillit de la tour de contrôle…

Darack se releva, essoufflé. Il avait abattu tous les lézards présents dans la salle. Salle désormais parsemée et de cratère dû aux kikohas. Les soldats non désintégrés gisaient d’ailleurs dedans, dans la poussière de leur semblable.

Ce bombardement suivi d’un violent corps à corps s’était avéré efficace, surtout avec l’effet de surprise. Pour un premier combat à mort, il s’en sortait bien.

Darack traversa le sol pour se rendre dans la salle des machines, ajoutant encore davantage de poussières sur sa combinaison maculée d’un sang violet. Ne sachant pas vraiment comment s’y prendre, le jeune saiyan détruisit le moteur en marche d’une simple salve de kikoha. Une attaque aussi directe créa une explosion qui propulsa le fils de Ryack hors du vaisseau, dans la surprise la plus totale.

Ce qu’ignorait le guerrier, c’était que le vaisseau était en plein approvisionnement. De ce fait, les différentes sources d’énergie l’alimentant explosèrent à leur tour, emportant avec elles les autres vaisseaux. La réaction en chaîne fut si brutale que tous les transports volèrent en éclat, emportant avec eux personnel et soldat.

Le jeune guerrier, le corps fumant, mais presque intact, lâcha un sifflement d’étonnement face au chaos qu’il venait de provoquer.

« -Mais que voilà ? » fit une voix dans le dos du saiyan.

Un lézard avait visiblement échappé aux explosions. Peut-être grâce à une puissance supérieure à la moyenne, à de meilleurs réflexes, ou encore à la chance. Darack n’en savait rien, il se contenta de se mettre en garde. Son adversaire l’avait surpris, c’était suffisant pour le rendre dangereux.

« -Un petit combat ? » proposa le nouveau venu, se mettant en garde pendant que son long manteau blanc vibrait au-dessus de ses écailles bleues.

Le jeune saiyan acquiesça. Le guerrier devant lui possédait une puissance formidable et le combat n’allait pas être aussi facile que les précédents…

***

Eleria monta jusqu’au dixième étage avant de sentir une violente secousse. Elle comprit que la discrétion ne servait plus à rien. De toute façon, l’alarme sonnait déjà dans son bâtiment. Elle décida alors d’utiliser l’une de ses techniques les plus dévastatrices. Eleria accumula de l’énergie bleutée dans ses deux mains puis pointa ses paumes lumineuses vers le plafond. La saiyanne concentra davantage de puissance, ce qui fit apparaître une boule bleu brillante qui grossissait à vue d’œil dans chacune de ses paumes avant de fusionner et de grossir davantage.

« -Buster Wave ! »

La vague d’énergie fusa brutalement, s’élargissant de plus en plus avec la distance parcourue, emportant ainsi la moitié du bâtiment dans la poussière et les hurlements.
N’ayant plus besoin d’escaliers, Eleria monta au sommet de la tour en volant, tombant face à face avec ce qui semblait être un technicien qui surveillait un écran de contrôle.

« Impo… impossible. Seulement trente survivants ? Nous ne sommes plus que trente ?! »

Le saurien se retourna, sentant une présence. Il glapit en apercevant la jeune saiyanne et prit la fuite. Jusqu’à ce qu’une lézarde n’arrive devant lui et ne l’embroche sur ses griffes dans un cri de douleur.

« -Plus que vingt-neufffffff maintenant ssssssale lâchhhhhhhe… » fit la nouvelle venue, léchant le sang sur ses griffes avant d’ajouter. « -Peuh, le goût de la lâchhhhhheté… Et toi jjjjjjeune sssssssaiyanne, quel goût à ton sssssssang ? »

Eleria recula d’un pas, dégoutée par la créature aux écailles rouges se tenant devant elle. Non seulement elle possédait une grande puissance, mais dans les fentes de ses yeux brillait un sadisme conséquent. Prenant son courage à deux mains, elle se mit en garde prête à affronter le monstre sanguinaire.

« -Mmh, habillée de blanc avec une armure bleue, tu dois être magnifffffffffique couverte de ssssssang. J’ai entendu dire que le ssssang rouge des guerriers de ton essssspèccccccce a un goût divin ! Laisse-moi vériffffffffier cccccccela petite ssssaiyanne courageuse. » siffla la lézarde léchant ses crocs, avant de se jeter sur son adversaire, la gueule grande ouverte.

***

Ryack attrapa l’un des commandants et lui administra un violent coup de tête, brisant ainsi le crâne du lézard qui chuta quelques mètres plus bas. Face à Ryack, seul le lézard aux écailles violettes était debout, ce dernier n’avait pas bougé, même en voyant ses hommes mourir les uns après les autres. Le chef prit alors la parole :

« -Je souhaite connaître le nom du guerrier que je vais affronter, sache que le mien est Poraos. Et toi Saiyan ?

-Ryack. Je ne serais pas aussi gentil avec toi qu’avec eux. »

Sur ce, les deux guerriers se mirent en garde. Se fixant pendant ce qui semblait durer une éternité. Après un brutal coup de vent, la toile servant de tente s’envola, révélant le carnage ayant eu lieu dans cette dernière.

Ce fut alors le départ de leur combat. Leurs poings s’entrechoquèrent, faisant trembler le sol, puis ce fut leur jambe. Ils reculèrent simultanément, envoyant plusieurs kikohas qui se percutèrent créant ainsi un nuage de poussière. Profitant de l’effet de ce dernier, Ryack lança trois kikohas supplémentaires dans le nuage et s’envola au-dessus de ce dernier. Lorsque le lézard esquiva les boules de ki en sautant sur le côté, le saiyan fondit sur lui, son bras droit armé pour un direct du droit à destination de la mâchoire de la créature.

Alors qu’il n’était plus qu’à quelques centimètres de sa cible, Poraos saisit le poing en question et envoya son genou dans le ventre du guerrier, lui coupant la respiration. Puis, le lézard tira une vague d’énergie à bout portant, projetant son adversaire au loin.

Ryack prit quelques secondes pour se stabiliser dans les airs avant d’atterrir et de se servir de ses pieds pour ralentir sa chute. Il se redressa, son armure abîmée, et remarque alors l’aura violette enveloppant le reptile.
Le saiyan comprit que ce qui semblait être le général de cette armée de rebelle savait contrôler son énergie. Ryack comprit également en percevant l’étendue de la puissance de son adversaire que ce combat allait probablement être à la fois le plus long et le plus dur de toute sa vie…
Dernière édition par Tonay le Mer Juil 05, 2023 11:49, édité 4 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar xela26 le Dim Oct 30, 2011 18:48

les 3 combats en parralèle sont très bien fait. Et le père qui sait que malgré ses instruction les enfants ne seront pas discrets et anticipe, très bien.

Il y a encore des fautes, mais moins que les premiers chapitres.
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1642
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Survivants.

Messagepar Tonay le Dim Oct 30, 2011 18:49

Merci xela :) je bosse déjà sur la suite des combats ;)


Pourquoi mon nouveau message avec la suite de l'histoire c'est mis dans un autre message ? Oo J'ai pourtant pas éditer le précédents :/
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans un combat épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 907
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants.

Messagepar RMR le Dim Oct 30, 2011 19:07

Parce que les double-post sont interdits, voir ici : viewtopic.php?f=33&t=3702
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 15598
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Suivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité