Cell - Damned Souls

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Cell - Damned Souls

Messagepar xela26 le Mer Oct 10, 2012 23:48

Bonjour à tous,

Voici comme je vous en avais parlé sur le topic de ma fic sur Cell ma fiction "cadeau d'anniversaire"
viewtopic.php?f=42&t=5990&start=255

Cette nouvelle fic traite d’aventures de personnages un peu perdu de vue dans Cell -l'ascension de la terreur et space amazing stories.
Cette minific (prévisionnel d'une quinzaine de chapitres maximum) se déroule donc en parallèle des aventures de l’ascension de la terreur et space amazing stories mais fais partie du même univers. Avant de démarrer celle-ci, je vous incite fortement, (si ce n’est pas encore le cas) à lire au préalable l’ascension de la terreur au moins jusqu’au chapitre 20, sinon vous ne comprendrez pas tout. Enjoy !

Cell – Damned Souls


Prologue

Un rayon de lumière traversa le ciel rose de ce qui, en ce lieux, pouvait être considéré comme le jour. La comète lumineuse céleste s'écrasa sur une terre aride et violacée, sans provoquer d'explosion comme on pouvait s'y attendre..... le temps que les poussières de l'impact se dissipent, expulsés par un vent brulant, un être émergea du point d'impact, lui aussi étonné de n'avoir provoqué que si peu de dégâts sur le sinistre paysage qui l'entourait. Mais après tout, les lois de cette dimensions lui étaient inconnues. Au loin, d'autres étoiles filantes allaient bientôt rejoindre la terre ferme, comme lui tantôt.

Détournant son attention de ce spectacle envoutant, il se concentra sur un paysage qu'il découvrait pour la première fois, et qu'il allait malheureusement pouvoir contempler pendant longtemps.... très longtemps.... Le terre était faire de roche nue, brisée, concassée, stérile, sur laquelle rien ne pouvait sembler survivre. Ça et la, des pics et monts difformes transperçaient le sol, comme une peau scarifiée et poignardée. La gravité était notable. Bien plus que sur la planète ou il vivait et plus aussi que celle de son monde natal. Le ciel présentait quant à lui une teinte générale d'un rose sale, crasseux, terne. Mais le pire était l'air qu'il respirait, vicié, puant, acide et brulant, qui lui dévora les poumons dès la première inspiration :

"-Keuf!! keuf!! keuf!!" toussa-t-il. Mais l'être se reprit. Ce n'était pas le paradis, c'est sur, mais il en fallait plus pour le briser. Il se focalisa sur lui même, contemplant ses membres, son torses et ses vêtements, regrettant de ne pas avoir de miroir pour faire le point sur son visage. Il se passa la main sur celui-ci pour constater que comme le reste de son corps et de ses vêtements, il était impeccable. Mais il ne pouvait bien sur pas voir l’auréole qui flottait au dessus de sa tête. Le guerrier, car cet être en avait été un puissant, se concentra, tentant de moduler son pouvoir. Très bien, il pouvait faire varier sa puissance comme il l'entendait. Il s'étira ensuite, donnant quelques coups de pieds et coups de poings dans le vide. Parfait, de ce coté la aussi. Le guerrier se concentra ensuite pour repérer les énergies autour de lui, pendant que les étoiles filantes tombaient encore et encore. Au bout de quelques minutes, il en savait assez sur ses "connaissances", ses futurs antagonistes, ainsi que leur position.

"- Pff...J'aurai peut-être de quoi passer ma rage. Finalement je vais pouvoir régler les comptes que je n'ai pu honorer de mon vivant" sourit-il narquoisement. Le guerrier se concentra encore, cette fois-ci pour bander tous les muscles de son corps, qui se relâchèrent dans une explosion dorée. Il s'envola ensuite rejoindre les personnes qu'il connaissait déjà, de son vivant...


Loin, très loin du guerrier, l'apparition de celui-ci ne passa pas inaperçue: Deux hommes, l'un assez âgé, l'autre plutôt jeune et gros, cachés dans un réduit préparaient ensemble quelques conspiration contre les seigneurs de ce monde infernal. Les deux avaient, comme le guerrier doré qui venait de s'envoler, une auréole au dessus de leur tête. Ce fut le plus jeune qui interpella son ainé:

"-Dr Géro !! Cette signature énergétique !!"

"-Oui, C-19, je la détecte moi aussi !! Elle correspond à 99,9% à celle de Végéta"

"- Vé.. Végéta..." les processus informatiques, routines et programmation du cyborg buggèrent inexplicablement, provoquant des tremblements irrépressibles dans sa carcasse. Ses détecteurs et ses capteurs ne répondaient plus correctement... Il entreprit un reroutage de ses fonctions principales pour se remettre à fonctionner correctement... Le gros cyborg avait expérimenté l'équivalent cybernétique de ce que ressentent les êtres organiques, à l'évocation du nom de celui qui l'avait envoyé ici, en enfer : La peur. Le Dr Géro, lui, affichait un sourire plus amusé:

"-Mon cher Végéta, finalement tu nous rejoint ici, toi aussi !! Je suis curieux de savoir qui t'as envoyé parmi nous !! Surement C17 ou C-18 !!!" Géro était en proie a des sentiments contradictoires. D'un coté, il était vraiment ravi de savoir un de ses anciens ennemis éliminé, de l'autre, cela voulait surement dire que C17 et C18 étaient vivants, et qu'il n'avaient pas payé le prix de leur trahison. Géro, perdu, ne nota pas la grande différence entre le prince des sayans qu'il avait affronté et celui qui les avait rejoint. C-19 tempéra le doute purement humaine de celui-ci:

"-Doc.. docteur Géro, Végéta affiche des niveaux d'énergie bien plus importants que ceux que nous avons enregistré!"

"-Co... Comment??!!" s'interrompit le savant avant de se concentrer sur les dires de son comparse.

"- Effectivement.... Il est bien plus puissant que celui que nous avons affronté... Mais d'après mes capteurs, ils serait même supérieur à C-17 et C-18!! Même C-16 ne tiendrait pas face à lui !! C'est impossible!! Mes détecteurs doivent être déréglés !! C-19, transmets moi les données que tu reçois!!"

La créature de Géro s’exécuta. " Merde ! Ça correspond !!... Grr Végétaaaaaaa !!!" Cria le savant mégalomane, fou de rage. Puis il se raisonna. Il était mort après tout.

"-Dr Géro, ni C-16, ni C-17 ou C-18 n'auraient pus vaincre le sayan... Qui d'autre alors??"

Visiblement les évènements sur Terre avaient pris une tournure inattendue après leur mort...
"- Nous finirons bien par le savoir, C-19"


Bien plus tard...

L'agitation régnait au cœur du palais de Sheinatia, palais abritant les actuels seigneurs des enfers. Un estafette faisait actuellement face, a genoux, au triumvirat des actuels locataires du palais à savoir l'empereur Cold et ses fils, les Seigneurs Freezer et Cooler:

"- Alors Végéta nous aurait rejoint??"

"- Oui Seigneur Freezer !"

"- Et il prétend être super sayan, lui aussi. Ses cheveux?? ils étaient jaunes ??"

"- N.. Non Votre Altesse"

"- Et tu prétends savoir..."

"- Attends, Freezer" interrompit son père "Quant à toi, tu peux disposer" le congédia le roi Cold. Il s'adressa ensuite à son fils:

"- Nous savons que ces super sayans peuvent changer la couleur de leur cheveux à volonté. Et on ne sait pas quel est le niveau actuel de Végéta... Il ne bluffe peut-être pas"

"-Oui, père à raison. On sait qu'il existe d'autres super sayans que Son Goku". Freezer s'était imperceptiblement raidi à l'évocation du bourreau de Namek. Celui qui l'avait mutilé et humilié. Son frère continuait:

"-Et si ce macaque de Son Goku a appris sa technique à ce traitre de Végéta...."

"- Alors nous ne serons pas trop de trois pour définitivement l'écraser !!" Rugit Cold. Cette fois, il n'allait pas se laisser avoir. Non, pas une seconde fois, pensa-t-il, alors qu'il se transformait pour pouvoir accueillir ce Végéta comme il se devait: Dans sa forme originelle...
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1527
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar xela26 le Sam Oct 13, 2012 0:20

Je me permets de double poster, pour ne pas publier deux chapitres dans un même post. J'espère que ça posera pas de problèmes...

Chapitre 1: L'enfer après la mort


Bao ouvrit les yeux. C'était vraiment étrange, il ne comprenait pas bien ce qui se passait. Il avait fermé les yeux il y une seconde, coupé en deux par le cloporte chauve, pour les rouvrir intact: Il était débout, en parfaite santé, dans une file avec des individus de toute sorte, tous avec des auréoles sur leur tête ou ce qui en faisait office: Certains vaguement terriens, d'autres qu'il n'avait jamais vu auparavant. L'énorme file d'attente semblait se terminer devant un gigantesque palais. Ne cherchant pas à comprendre comment il était arrivé la, le petit de Cell se concentra pour localiser ses frères et son père. Pour une étrange raison, il ne les sentait pas. Pas plus qu'il ne pouvait moduler son énergie pour voler. Furieux, il sortit de celle-ci pour regarder le paysage. Le ciel était rosâtre, avec un sol qui semblait comme irréel. Il semblait fait de nuages orangés. Bon. Il n'avait plus qu'a se diriger vers le palais pour demander des explications, et gare s'ils faisaient les malins ! Bao , toujours en dehors de la file, bouscula les personnes devant lui et pour se rendre d'un pas décidé vers l'étrange bâtiment, se faisant interpeler au passage:

"- Hé !! Ho !!"

"- Attends ton tour !!"

"- Passe devant, si tu veux, j'suis pas pressé"

"- La ferme !! Sinon j'vous tue!!" Les rembarra le fils de Cell. Des rires se firent discrètement entendre au lieu du respect et de la peur qu'il inspirait habituellement.

"- C'est qui qui rigole !!" jappa Bao, s’arrêtant et fixant au hasard les individus de la file, dont plusieurs soutinrent son regard de tueur.

"- On dirait que t'as pas bien compris ta situation, petit, alors fais pas le malin et reste à ta place."

"- Ouais, tu pourras pas nous faire plus de mal que ça: T'es mort. Comme nous tous ici,"

"- Ki hi hi !! N'importe quoi !!" Répondit Bao. Il était bel et bien vivant, même s'il se sentait... affaibli. " C'est toi qui va mourir !! Disparait!!" Cria-t-il à son contradicteur, une espèce de géant à trois bras et trois pieds. Évidement, ne pouvant maitriser son ki, Bao ne s'envola pas. Mais il arma un coup de poing pour frapper le géant dans ce qui semblait être un genoux. Le coup porta. Sans l’effet escompté. Le réponse du géant fut plus efficace: Il envoya, d'un puissant coup de pied, valdinguer le petit moustique qui l'avait agressé derrière lui, provoquant des remous dans la file d'attente.

"-Aiiiiiiii" Bao, jamais frappé si violemment de sa vie, se releva d'un bond, prêt à en découdre. Autour, la foule s'énervait, mais d'étranges individus bleus et rouges avec des cornes sur le front descendirent du ciel et la calmèrent :

"- Bon !! On se calme !! Reformez les rangs !!" Dirent-il, en pressant les récalcitrants par des décharges de ki bien placés. Bao, qui les avait vu, tenta de réutiliser son énergie, sans succès. Tant pis. Il courut tout de même pour rendre la monnaie de sa pièce à celui qui l'avait repoussé mais fut repéré par un individu rouge :

"- Hola !! Petit, retourne à ta place!!"

"- Ma place c'est d'vant !!" répondit-il en continuant à courir vers son ennemi. Avant de l'atteindre, il fut foudroyé et déséquilibré par une boule d'énergie envoyée dans son dos par l'individu qui le surplombait, un garde de toute évidence: C'est comme ça qu'il s'était comporté à Strawberry city avec les habitants de la ville.

"- Petit insolent!!" Rugit le garde rouge, atterrissant pour ramasser le petit corps inerte "Puisque tu y tiens, je vais t’emmener au roi Enma de suite. Le paradis ne sera pas pour toi, je gage."

"- Hé hé" rigola son collègue bleu qui l'avait rejoint. Le rouge jeta Bao sur son épaule et s'envola avec son ami bleu vers le Palais d'Enma. A.u cours de leur vol, le petit reprit connaissance et s'agita déjà :

"- Lâche moi sinon j'vais te tuer !!" Rugit-il en donnant de faibles coups de poings sur le dos de son agresseur.

"-La ferme !!" Le coupa le garde bleu, en lui administrant un violent taquet sur le crane, taquet qui eut pour effet d'exciter encore plus le fils de Cell

"- Griii !! J'vais t'tuer !! J'vais t'tuer !!"

"-C'est ça, cause toujours petit impertinent" Répliqua stoïquement le garde rouge. Le cloporte continua de le frapper, mais il ne sentait quasiment rien. Ah la la, ces êtres qui ne comprenaient pas qu'ils étaient morts étaient assez fréquents. Mais il serait vite douché par le juge des âmes...

Les gardes, arrivés au abords du palais, se posèrent pour entrer dans celui-ci. Le petit criait et gesticulait toujours inutilement. La voix forte d'Enma , raisonnait dans l'antichambre de la salle de jugement. Les gardes attendirent que le jugement en cours se termine pour s'introduire dans la salle:

"- Roi Enma, désolé de chambouler l'ordre de passage" fit respectueusement le garde bleu, "Mais ce petit causait un raffut du tonnerre dans la file d'attente."

"- Je n'aime pas ça du tout, qu'on, désorganise et perturbe les âmes en attentes de leur jugement dernier !! Bref, ... toi !!" Fit le juge des enfers, en fixant plus attentivement Bao, "J'ai déjà reçu des personnes te ressemblant ici il n'y a a pas très longtemps... peut-être des membres de ta famille... "

Bao s'était calmé et ne comprenait rien à ce qui disait le colosse à casque

"-..."

"- Bon. Prévenez le procureur général et l'avocat de la défense. C'est un cas spécial, comme ses prédécesseurs" ordonna Enma aux gardes. Il en profiterai pour jeter un coup d’œil sur se fiches. Le garde Bleu s’éclipsa pour laisser Bao avec son collègue rouge. Au bout de quelques minutes, deux autres personnes une bleue et une rouge encore, mais habillés en costumes, apparurent après avoir franchi une porte cachée par le bureau géant. Le géant assis claqua des doigts et fit apparaitre devant lui un pupitre, deux tables ainsi que trois chaises, deux pour adultes et une pour enfant. Les individus nouvellement apparus prirent place chacun sur une table différente.

"- Genba, c'est vous qui vous occupez de la défense aujourd'hui?"

"- Oui, Roi Enma"

"- Et vous avez eu son dossier?"

"- Absolument, j'ai eu toutes les pièces en temps voulu"

"- Très bien ! Nous pouvons donc démarrer. Bourluf, vous êtes donc Procureur général aujourd'hui. Allons y !!"

Bao, ne comprenant toujours rien à rien, fut amené à la table de Genba et assis de force à coté de celui-ci. Comme depuis son arrivée dans l'autre monde, l'infortuné ne pouvait rien faire face à ces geôliers, incapable d'utiliser son énergie.

"- Méééééé!!! Hiiiii !!! " cria-t-il en désespoir de cause, avant qu'un garde ne le bâillonne avec un bout de tissu donné par celui qui se faisait appeler "roi Enma".

"- L'accusé étant calmé, le Procès peut-donc commencer. Ici comparait spécialement Bao, enfant de Cell, terrien. Étant donné le caractère exceptionnel de l'accusé – Son jeune âge- Un procès est nécessaire pour déterminer, non pas son orientation vers le paradis, la gravité de ses crimes lui interdit les deux premières options, mais la durée de sa peine dans la dimension infernale. Mais revenons en au début. Bao, âgé d'à peine...une dizaine de jours seulement, comparait pour actes de tortures et de barbarie ainsi que massacre d'êtres sapiens en très grand nombre. Pour ces crimes il ira en enfer. Mr le procureur général, veuillez nous faire votre réquisitoire et la peine que vous préconisez pour lui :

"- Céleste roi Enma, honorable défenseur Genba, nous nous retrouvons encore pour statuer du sort de Bao, Monstre sanguinaire. N'eut été son jeune âge, il aurait été bon pour une peine multicentenaire en enfer. Laissez moi vous rappeler ses crimes: Meurtres au premier degré avec préméditation de personnes sapiens, en grand nombre. Actes de torture généralisés, destruction de paisibles villes et de l'environnement de sa planète d'origine, la Terre. Heureusement que son parcours à été stoppé par un héros terrien, sinon ses crimes seraient bien plus nombreux. Ces actes valent l'enfer à toutes personnes les ayant commis. Mais j'imagine déjà les personnes sensibles qui me diraient "Il est jeune, il ne savait pas ce qu'il faisait, il a obéit à son père, ce Cell, sinistre personnage qui sévit sur Terre ces temps-ci. Mais n'était-il pas conscient? N'avait-il pas atteint l'age de raison, malgré ce qui peut nous paraitre comme un jeune age? Regardez !! Il a à peine une dizaine de jours mais s'exprime comme ses vis à vis terriens d'une petite dizaine d'années, ayant atteint l'âge de discernement.

Car oui !! Bao savait très bien faire la différence entre le bien et le mal, entre le bon et le mauvais !! Permettez moi d'ouvrir cette fenêtre spatio temporelle pour voir que ce monstre était parfaitement au courant du mal qu'il faisait..."

D'un geste souple de sa main droite, le procureur Bourluf fit apparaitre un disque imagé représentant Bao et ses frères, ainsi que leur père, dans une cave, terrorisant un terrien.

"-Regardez les se délecter avec joie de la terreur d'une de leur pauvre victime à Strawberry city, paisible ville dont ils ont quasiment exterminé tous les habitants!!

Le Roi Enma suivit attentivement la scène, tout comme Bao. Se revoir passant un moment de bonheur avec les siens lui transperça le cœur: Ils étaient tous heureux à cette époque et maintenant il était seul, perdu il ne savait ou. Peut-être mort, comme il avait cru comprendre. Mesh, Basilik et Père lui manquaient déjà.

"- Voila" reprit le procureur de l'au delà, "-Telle est la nature de celui qui se trouve devant vous. Un criminel, un monstre qui heureusement n'a pas eu le temps de grandir dans le mal. Pour le châtier de ses crimes, une peine de 50 années terriennes en enfer est le strict minimum." Le procureur se rassit, laissant la parole au Juge des morts.

"- Merci, procureur Bourluf. La parole est maintenant à l'avocat de la défense, Maitre Genba"

Le maitre en question se leva pour démarrer son discours:

"-Roi Céleste Enma, honorable procureur Bourluf. Je ne reviendrai pas sur les abominables crime du jeune Bao. Ils sont inexcusables et impardonnables. Je ne reviendrai pas non plus sur le principe de condamnation à une peine en enfer de l'accusé. Ce n'est que justice compte tenu de la nature de ces crimes. Cependant, la justice doit savoir tenir compte de ce qui pousse les êtres au crimes. Et pour le jeune Bao, c'est son entourage familial, sans aucun doute. Son père, tout d'abord: Cell, tueur fou qui terrorise la planète Terre et qui massacre à tous va. Ses frères, Mesh et basilik, toujours vivant et semant la désolation !! Comment connaitre le bien dans ses conditions !! C'est impossible !! Comment connaitre le jour quand on ne vit que dans les plus profondes grottes ?? On n'imagine pas son existence !!

"- Objection!! Roi Enma, nous jugeons ici Bao, pas sa famille. Et la comparaison de mon cher collègue est sans fondement. On peut se faire une idée des choses à partir de l'age de raison"

"-... En effet, Bao a grandi dans un environnement malsain, mais il aurait pu se corriger s'il voulait"

"- S'il pouvait, roi Enma. Car comment désobéir à ce Cell, monstre de puissance !!Il aurait exécuté son enfant sur le champ.... Compte tenue de toutes ces circonstances atténuantes, tout en ne niant pas la gravité de ses crimes, un séjour en enfer de 10 ans me semble tout à fait honnête.

"- 10 ans !!" Éructa le procureur "-Pourquoi pas une place au paradis tant qu'on y est !!"

"-Allons, un peu de calme Bourluf" le calma l'imposant juge des morts. " Bao est jeune en effet, et son entourage était malsain. Mais on ne l'a pas forcé à commettre ces crimes. Il y a même pris beaucoup de joie. La parole est maintenant à l'accusé" Un garde bleu s'approcha de Bao pour lui enlever son bâillon.

"- Bao, qu'as tu à nous dire sur tes agissements du temps de ton vivant??"

"- Pff, que j'vais vous tuer!! Que vous avez pas le droit de me traiter comme ça !! Vous allez le payer!! s'emporta le fils de Cell

Enma, qui en avait vu d'autres, garda son calme pour répondre:

"- Écoute petit, personne ne semble t'avoir expliqué et ça peut te sembler un peu étrange mais tu es mort. Tu as été vaincu dans ton combat contre ce guerrier terrien, Krillin. Je ne vais pas te faire de longs discours mais une fois mort, tout le monde est jugé et doit rendre compte des faits et actes de sa vie, bons et mauvais. Les bons, ceux qui ont œuvré pour leur prochains de manière exceptionnelle vont au paradis en conservant la forme corporelle de leur vivant. Ceux qui sont ni trop bons, ni trop mauvais, la majorité des individus, voient leur âme purifiée pour être réincarnés en telle ou telle forme de vie suivant leur vie antérieure. Enfin, ceux qui ont commis des crimes abominables, tué sans raison ou pour le plaisir, été malveillants, sont condamnés à souffrir en enfer pour un temps proportionnel à leurs crimes avant d'êtres réincarnés."

Bao écoutait, tout en regardant d'un air mauvais le colosse en face de lui. Mais ses explication corroboraient les étranges évènements qu'il avait vécu, ainsi que le fait qu'il ne puisse plus contrôler son énergie. Le géant continuait:

"- Toi, tu as eu une courte vie mais bien remplie de crimes, tuer des gens et faire souffrir pour le plaisir ce sont des crimes graves. Tu finira donc en enfer, ou tu aura le temps de méditer sur tes erreurs"

"- Jamais !! C'était bien de s'amuser avec les faibles !! C'était marrant!!" insista le fils de Cell, pas du tout impressionné par la tirade du maitre des juges.

"-Bien. Vu la gravité de tes crimes, mais compte tenue de ton jeune age et de ton milieux de naissance, je te condamne à expier tes crimes en enfer pour une période de 20 années terriennes, dont 15 incompressibles. La séance est levée" termina Enma.

Un garde rebaîllonna l'infortuné Bao et le fit sortir de la salle de jugement. Dans la salle, l'avocat et le procureur repartaient, tandis qu'Enma préparait les dossiers des personnes suivantes.

"- 15 ans !! C'est trop !!"

"- Tu t'attendais quand même pas à rééditer l'exploit que tu as fait avec les 7 autres et lui faire échapper à l'enfer !!"

"- On ne sait jamais!!"

"- Sois sérieux!! Les 7 n'avaient tués personne finalement, et ne savaient pas parler, alors que lui, il était déjà bien corrompu !"

"- Mouai..." admit Genba, à contre cœur.


Bao, lui, avait été pris par son geôlier, qui le fit sortir de la pièce par une porte rouge, derrière le bureau. Il avait tenté de se débattre, sans succès comme depuis son arrivée ici. Son garde lui flanqua un violent coup de coude sur le crane qui calma l'enfant turbulent d'un coup. Une fois la porte franchie, le condamné et son accompagnateur se retrouvèrent dans une grande pièce rectangulaire sans toit, le ciel rosé étant de nouveau visible. Mais ce n'était pas le plus important. La pièce n'était pas très large, une vingtaine de mètres, mais Bao n'en voyait pas la fin. Elle était divisé en deux parties égales par une allé centrale. De part et d'autre de cette allée, des sarcophages debout, en position verticale et collés au mur, partaient du début de la salle jusqu’à la fin de son champs de vision... il y en avait des milliers. Il y avait du monde aussi, de dizaines de gardes escortant des personnes portant une auréole.

Le jeune garçon, toujours incapable de parler se désintéressa du sort des autres personnes: Après avoir marché quelques mètres, son garde se dirigea vers un caisson. Il appuya d'une pression de main sur une sorte de commande et l'étrange caisson s'ouvrit par le milieux, une sorte de vitre teinté s'étant replié pour faire découvrir un espace vide à l’intérieur de celui-ci. Bao fut jeté sans ménagement dans la cavité, face contre la vitre l’extérieur. Il voulu en sortir mais il était comme par enchantement paralysé... Le garde lui retira son bâillon mais le fils de Cell ne pouvait pas non plus parler. Puis le garde le laissa pour se déporter sur le coté gauche du caisson, semblant chercher quelque chose. Après quelques minutes, il réapparu en face de Bao avec un étrange objet dans sa main droite: c'était un disque gros comme une main, qui comportait sur une de ses faces une sorte de sceau scintillant à l'écriture indéchiffrable pour Bao. Le garde s'approcha de lui, toujours incapable de bouger, et lui apposa le disque sur la poitrine pendant quelques secondes. Dès le contact de celui-ci avec sa peau, le petit être se mit à luire d'une étrange lumière bleutée. Enfin, le garde retira le disque de son corps et referma le caisson, plongeant le fils de Cell dans le noir. La dernière chose dont il s'alarma, avant de perdre connaissance, fut la terrible sensation de voir tout son être dissous et désintégré...

Quand il reprit connaissance, Bao se retrouvait sur une terre scarifié et sombre, sous un ciel rosâtre, sale. Ce n'était pas la terre, il en était sur, mais il ne savait pas non plus ou il était tombé. À moins que le géant n'ait raison avec ces histoires d'enfer. Mais il se sentait mieux, il pouvait à nouveau maitriser son énergie et voler. Il tenta de localiser ses frères et son créateur, sans succès. Il fit alors exploser son énergie jusqu’à son paroxysme et s'envola pour s'évader de ce monde, quel qu'il soit. Après plusieurs minutes à grande vitesse, il crut enfin percevoir les limites de l'atmosphère, marqués par une épaisse couche de nuages oranges. Il fonça sans réfléchir pour transpercer ce coton coloré. Mais étrangement, dès qu'il atteignait la couche vaporeuse, il était repoussé en arrière, plus bas. Il recommença sa manœuvre plusieurs fois sans succès. Irrité, il la bombarda, sans l'endommager ni la disperser. En désespoir de cause, il tira le plus puissant Kamehameha dont il était capable. Qui n’eut d'autres effets que de l'aveugler pendant quelques secondes et de le souffler encore plus bas, sans dommages sur ces nuages indestructibles. Épuisé par ses vains efforts, Bao se laissa retomber lourdement sur le sol crasseux de son nouveau monde.

Il se mit à pleurer. Amer, triste, défait, pour la première fois de sa vie. Non, la deuxième, s'il était vraiment mort. Il était seul, sans sa famille qui lui manquait, coincé dans un endroit inconnu...
Après un temps indéterminé – Une heure? Une journée ?? Il se releva. Tant pis, il était la pour 15 ans au moins, d'après cet Enma. Autant trouver de quoi s'occuper alors. Il repéra les plus grandes puissances des environs et s'envola à leur recherche...


Au dernier sous sol de ce qui osait s’appeler palais. Dans les geôles inviolables des prisonniers, Végéta s'occupait personnellement d'un des précédent locataire de celui-ci: Freezer.

Fantomatiquement éclairé par deux pathétiques flambeaux au feu maigre, l'ancien maitre de la galaxie Nord était lamentablement suspendu par ses deux mains, attachés à un grossier croc de boucher. Ses pieds ne touchant plus le sol boueux du réduit accentuèrent l'impression de petitesse du petit être blanc et violet. Celui-ci n'était plus du tout blanc d'ailleurs. De multiples echymoses et brulures l'avaient maculé. Une importante flaque de sang violet s'était étendue sous ses pied inertes. Mais l'ancien tyran n'avait rien perdu de sa morgue. Pas encore, pensa végéta, tandis qu'il s'approchait de sa victime, un bâton de pierre dans les mains. C'était bien agréable, finalement, que les éléments de cet enfer soient si résistants. Il pourrait y aller à fond sur son ancien empereur sans craindre pour le matériel.

Freezer, la tête haute malgré sa situation plus que précaire, darda ses prunelles de sang sur celui à l'origine de sa chute finale.

"-Kuuh !! Tu ne perds rien pour attendre, Végéta..."

"- Ah, ça, je ne crois pas Freezer" répondit sans se démonter celui-ci en enfonçant et tournant lentement la masse de pierre dans le torse de Freezer. Le sang giclait de la plaie nouvellement crée, agrandissant la mare au sol.

"- Argh !!! AAAAAAARGH !!!" ne put s’empêcher de crier le supplicié.

"- Voiiila !! j'aime mieux ça !!"

"- Argh... aarh.... keuf....keuf.. peuf.... " après avoir repris son souffle, le tyran déchu continua a tenir tête à son ancien fidèle.

"-Profites en bien, sale gorille... j'ai tout mon temps ici, et quand je sortirai" Freezer bloqua son regard dans celui de Végéta et tira deux puissants rayons oculaires à bout portant. L'explosion qui s'ensuivait éblouit la cellule mais quand la fumée se dissipa, le petit être blanc ne put que constater la futilité de celle-ci: Végéta, transformé en super sayan, riait à gorge déployée:

"- Ah Ah AH AH AH AH !!! Et dire que j'avais peur de ça il n'y a pas si longtemps !! Mais merci pour les chatouilles !!" Termina feu le prince en s'essuyant les yeux. Freezer restait bouche bé. Une attaque de cette ampleur aurait fait trembler le super sayan de Namek, mais ce Végéta transformé resta de marbre. Puis l'empereur reprit contenance et fulmina :

"- Ou... Oui !! quand je sortirai d’ici, et tôt ou tard ce jour viendra, JE TE LE FERAIS PAYER AU CENTUPLE !!!!!"

"- Bien sur Freezer, bien sur" fit un Végéta plus du tout enjoué. "Tu te fourvoies en pensant sortir d'ici du temps de ma présence. Mais l'espoir fait vivre- Pardon- fait tenir" rectifia-t-il devant l'incongruité de son propos. " Mais tu as raison sur un point, j'ai un peu de temps a passer moi aussi ici et j'ai l'impression que nous allons bien nous amuser tous les deux..." Après un temps de silence, il reprit:

"- Je vais te briser, Freezer. Comme tu ne l'as jamais été. Tellement que tu prieras pour que je finisse mon temps au plus vite. Oui, je vais te soumettre, te casser, toi et ta petite famille. Regarde !" fit le prince en sortant deux objets de sa poche: C'étaient des bouts de matière violette organique, longues bandes au bouts arrondis.

"-Tu sais ce que c'est?? Ce sont les langues de tes chers parents." Freezer écarquilla les yeux, choqué :

"-Quoi?? Comment oses tu?? Comment as tu osé les profaner ainsi, macaque !!"

"- Pff, ne t'inquiètes pas, ton tour viendra. Bien pratique finalement que nos corps soient renouvelables. J'ai l'intention de me faire un petit tapis de sol avec vos langues. Ce sera mon porte bonheur" lança désinvoltement Végéta, en léchant une au hasard. Cette fois ci l'ancien empereur resta pantois réalisant l’inconfort de sa nouvelle situation.

"- Tu commences enfin à comprendre. Et ce n'est que le début, nous avons le temps. Vraiment tout notre temps" Végéta fixait Freezer comme un chat la souris qu'il va dévorer. L'ex tyran n'avait pas encore peur, mais était maintenant sur la défensive, plus du tout aussi hautain qu'au tout début de la séance de torture.

"- Je vais te supplicier de tout mon coeur. Ce sera la moindre des choses pour réchauffer ton corps de glace. Je trancherai tes membres, t'écorcherai vif. Je t’empalerai aussi, te marquerai au fer rouge... Nous allons avoir une multitude d'activité nous deux, comme de vieux amis. Commençons par cette langue de vipère. Je vais t'en soulager comme je l'ai fait pour les membres de ta famille"

"-Tu !! Tu n'oserais pas !! NON !!" cria Freezer en se secouant dans tous les sens pour gêner Végéta qui tentait déjà de le bloquer en lui tenant la mâchoire. Mais le super sayan était fort, trop fort pour lui. Ses gesticulation ne retardèrent que de quelques secondes l'inévitable: Végéta, lui ouvrit sans efforts la bouche et allait introduire sa main pour arracher la langue qu'il rétractait au plus profond de sa gorge quand celui-ci arrêta son funeste mouvement:

"- Une telle force?? Qui cela peut-il bien être.... Non impossible !!" la force que Végéta avait ressenti ressemblait à s'y méprendre à celle d'un petit Cell. La force très élevée, augmentait de plus en plus. Elle prit de l'ampleur avant d'atteindre son paroxysme puis de chuter jusqu’à un niveau plus bas qu'au moment de son apparition. Végéta était tellement absorbé qu'il en avait oublié Freezer mais quand la force se stabilisa, il reprit son "entretien" avec son ancien maitre...

Après quelques heures d'amusement, la force s'était de nouveau manifestée. C'était un Cell junior, plus de doutes. Il avait reconnu une aura très proche des monstres miniatures qu'il avait combattu. Mais si Gohan était mort, Cell avait sans doute crée d'autres monstres. Personne sur terre, à part Goku, Gohan, Trunks et lui ne pouvait les vaincre. Non, ils avaient surement ressuscité Gohan, ou Trunks ou les deux. Goku et lui ne pouvaient être ressuscité par le dragon terrien. Ils étaient déjà morts une fois.... En attendant, le petit Cell allait lui fournir la distraction qui lui manquait tant, déçu qu'il avait été par le trio Cold. Dire qu'il l'avaient terrorisé à une époque... Il se concentra sur ce qu'il faisait actuellement:

"- Il est temps pour moi de m'absenter Je vais recevoir du monde. Mais ne t'inquiète pas, je serai de retour bien trop tôt pour toi". Il le quitta sans attendre une réponse qui ne viendrait pas: La langue encore sanglante de Freezer pendait d'une de ses poches...
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1527
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar Tonay le Sam Oct 13, 2012 0:42

Un très bon chapitre.

J'ai beaucoup aimé le procés, à l'exception que je vois mal Enma faire ça pour tout le monde, il y a quand même des milliers de morts et ça prendrai un temps fou.

En enfer, Vegeta plus sadique que jamais qui prend un malin plaisir à torturer Freezer.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 749
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: De retour sur Kaurava.

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar xela26 le Sam Oct 13, 2012 0:48

Merci !

C'est vrai que Enma ne juge pas tout le monde comme ça, seulement les cas les plus spéciaux :)

la suite, pour demain ou après demain :)
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1527
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar Pensyves le Sam Oct 13, 2012 12:09

du grand Vegeta, la tortue des nihiliens sport infernal :p Pas mal , sinon le procés j'ai bien aimé bien que vite reglé ...
Pensyves
 

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar Pinklaeti17 le Dim Oct 14, 2012 14:26

Sympa l'expédition en Enfer :-) ! Le procès de Bao était bien aussi, Vegeta a du en subir un, non ;-)? En parlant de celui-ci, on voit qu'il s'est déjà trouvé une occupation, le temps que sa peine s'achève :-P ; je plains le pauvre Freeza :-P! À part encore quelques fautes d'orthographe par ici et là, le reste est bien; j'ai bien aimé les deux chapitres :-D.
Avatar de l’utilisateur
Pinklaeti17
 
Messages: 317
Inscription: Lun Sep 26, 2011 19:19

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar xela26 le Mer Oct 17, 2012 23:41

Pensyves a écrit:du grand Vegeta, la tortue des nihiliens sport infernal :p Pas mal , sinon le procés j'ai bien aimé bien que vite reglé ...


Ravi que ça te plaise:). J'ai pas voulu trop m'apesentir sur le procès, Enma à pas mal de boulot et le cas Bao ne nécessitait pas trop de temps.

Pinklaeti17 a écrit:Sympa l'expédition en Enfer :-) ! Le procès de Bao était bien aussi, Vegeta a du en subir un, non ;-)? En parlant de celui-ci, on voit qu'il s'est déjà trouvé une occupation, le temps que sa peine s'achève :-P ; je plains le pauvre Freeza :-P! À part encore quelques fautes d'orthographe par ici et là, le reste est bien; j'ai bien aimé les deux chapitres :-D.


Merci! Pour Végéta, étant donné son passif et son actif, son procès (s'il y a eu) a été encore plus expéditif que celui de Bao :D

MàJ du 17 octobre pour la suite... Enjoy :)

Chapitre 2: Terres perdues

Bao volait maintenant depuis un bon moment. Il lui tardait d'arriver rapidement au lieu d'émission de forces. La bas, il saurait trouver des gens qui l'éclaireraient sur sa situation. Le Ciel rosâtre et le couvercle nuageux le surplombaient toujours, telle une pesante chape de plomb, alors qu'au sol, le paysage était toujours aussi déchiqueté. Ça et la apparaissaient quelques arbustes ou herbes d'une allure qu'il n'avait encore jamais vue. Tel spécimen était vraiment pour ses jeunes yeux, un concentré de laideur alors que l'autre représentait tout ce qu'il y avait de plus attirant. Mais l'assemblage global demeurait étrange.

Le fils de Cell continuait de voler à vive allure, n'ayant pas trop de temps à perdre dans la contemplation de la "nature", nature qui se faisait de plus en plus foisonnante sous lui. Ayant imperceptiblement ralenti pour admirer l'étrange spectacle, il se reprit pour accélérer jusqu'à sa destination finale. Avant qu'il ne passe à une vitesse supérieure, un mouvement fugace attira son attention au sol, dans la savane d'herbes et bosquets étranges. Bao stoppa net son vol. Il fixa au sol la zone ou il avait cru voir quelque chose mais rien ne bougeait. Au bout de quelques minutes, il se préparait à repartir, quand un énorme animal bondit du sol vers lui pour le happer. Le Cell junior, qui l'avait vu, esquiva cette charge qui n'avait l'air que trop hostile et se mit immédiatement en garde martiale. A son grand étonnement, l'animal retomba dans sur la savane, son pelage gris bien visible sur la tendance multicolore de la végétation. Qu'est ce que c'était ?? Et que lui voulait-il se demandait Bao. Il ne réfléchit pas plus quand la bête grise recommença son attaque, qu'il esquiva tout aussi aisément que la précédente. Pourquoi ne restait-il pas en l'air?? C'est qu'il ne savait pas voler ou quoi??

"- Ah ah Ah !!! Tu sais pas flotter??" lui demanda Bao, que la bête attaquait encore et encore. Finalement, il se posa dans les hautes herbes, déterminé à supprimer une bonne fois pour toute cet animal stupide, pas très fort eu égard de l'énergie qu'il dégageait. La bête, bien plus grande et imposante que lui, ressemblait avec un espèce de gros lion. Un trèèèèès gros lion au poil gris clair et aux yeux rouges à pupilles noires. Et contrairement à son presque sosie terrien, l'animal avait une double rangée de dents, avec des canines très proéminentes,

"-Cool, ça faisait longtemps que j'avais pas joué avec des animaux" se réjouit d'avance Bao.

L'Olimax, car la bête un était un, était content. Après avoir repéré sa proie, il avait réussi à l'attirer au sol avec succès. Lui restait maintenant à la dévorer et la stocker, commes les précédentes. Sa proie était petite, de taille similaire aux bipèdes de son monde natal qu'il terrorisait et dévorait, du temps de son vivant.

Car de son vivant, il avait commis de nombreux crimes, pris de nombreuses vies, d’où son arrivée ici. Mais son cérébrum animal ne le concevait pas ainsi: Pour lui, il était simplement vivant, arrivé par hasard sur cette terre infernale après moult péripéties. Les Olimax étaient les animaux dominants de sa planète d'origine et étaient au somment de leur chaine alimentaire. Ils partageaient bien sur leur planète avec d'autres espèces vivantes, animaux comme végétaux, dont des bipèdes, très intelligents, mais heureusement pour son espèce désespérément faibles. En tant que maitres de leur monde, les autres espèces se soumettaient plus ou moins intelligemment, en se battant pour perdre ou en sacrifiant certains de leur membres pour calmer leur courroux, comme les bipèdes par exemple.

Il en avait été ainsi jusqu’à son arrivée au pouvoir en tant que mâle dominant. Jeune déjà, il torturait plus que de raison ses proies, les tuait quand il n'avait plus faim, et avait plusieurs fois éliminés les petits de ses géniteurs, futurs rivaux potentiels pour son accession à la domination des meutes. Arrivé au pouvoir suprême, il ne s'était plus contenté des sacrifices tacites des bipèdes et autres espèces. Il transforma les meutes, les modelant en de grandes hordes sans pitiés, massacrant et égorgeant tout sur leur passage, rien que pour son plaisir. Mais son règne de la terreur s'était poursuivi auprès de ses congénères : Il avait massacré sans raison ses Olimax les plus fidèles pour le plaisir, éliminé ses rejetons de peur qu'ils ne le détronent et s'était même nourri de leur chair. La planète devenait chaque jour de plus un vrai tombeau. Tous ça, jusqu'au jour ou de puissants animaux, des bipèdes pour la plupart, étaient apparus dans leurs régions.

Ils étaient très intelligents, maitrisaient le feux, et surtout, étaient puissants. L'Olimax, qui régnait sans partage tel un tyran, fut vaincu pour la première fois de sa vie. Il fut ensuite transporté dans une cage.... pour en ressortir dans une région qu'il n'avait jamais vue, avec des odeurs qu'il n'avait jamais senti, un ciel d'une couleur qui lui était inconnue. L'intelligence limité de l'Olimax ne pouvait concevoir qu'il avait été transporté sur une autre planète. Il fut ensuite libéré et crut qu'il pourrait reprendre ses activités de massacre habituelles. Mais cette fois, c'est lui qui avait été chassé. Il était le gibier d'un prédateur, et eut peur la première et dernière fois de sa vie. La partie de chasse s'avéra fatale pour lui: Son terrifiant chasseur, un petit être bipède cornu aux yeux rouges sang, avait eu raison de lui très facilement. Puis il était arrivé sur ses terres. Il se crut libre à nouveaux, mais il déchanta rapidement: L'existence était insupportable ici, avec un air vicié, de la pluie qui vous perçait jusqu’à l'os, le soleil et la lumière qui vous brulait, vous tuait, le poids qui vous explosait l’intérieur... mais il revenait toujours à la vie, même si parfois il aurait souhaité en finir.

Il y avait des proies aussi parfois, qu'il dévorait mais qui revenaient pour êtres dévorés à nouveau. Et puis récemment, le démon à cornes était revenu. Même s'il avait changé de forme il avait reconnu son regard à glacer le sang, accompagné d'autres membres de se race.... Il fallait se faire discret. Et la cette petite proie apparaissait... Ce serait du tout cuit, une nouvelle et tendre chair à broyer et à torturer, ça le calmerait... sentir sa gorge brisée sous ses crocs, le sang tiède jaillissant et coulant dans sa gorge....Ça le calmerait.

Bao observait la bête qui s'approchait doucement mais fermement, respirant bruyamment :

"- Arf, Arf, Arf, Arf..."

"Hé ho !! "

"- Rrrrr"

"- Tu parles ??"

"- Rrrrr"

La proie lui adressait des braillements, comme les bipèdes de sa planète le faisaient à son approche, terrorisés par la peur. Mais celui la n'avait pas peur, il le sentait. Tant mieux pour lui, il l'attraperait plus facilement ! L'Orimax gardait toutefois son calme et marchait d'un pas mesuré, voulant éviter que sa victime ne prenne peur et s'enfuie dans les airs.... Il se sentait assez proche, c'était le moment de surprendre sa proie...

Bao, déçu que le gros lion ne lui réponde pas et lassé de sa démarche lente vers lui, comptait maintenant lui secouer les puces. Mais ce ne serait plus la peine:

"-GRRRRRRRRRRAAAAOOOOOO!" l'Orimax cria en faisant exploser son énergie. En un bond, il fut devant Bao, dont il happa le corps jusqu'au buste d'un rapide coup de gueule. Tant pis pour l'amusement, la bête n'avait plus qu'a resserrer ses mâchoires pour couper sa proie en deux. Elle s'appliqua à faire selon son désir, mais sans succès. Le viande du petit gibier était plus dure que prévue. L'orimax força pour briser sa proie mais contre toute attente, ce ne fut pas le le corps qui céda mais sa gueule qui se rouvrit:

"-Grrrooo ??"

"- Beurk, tu pues de la bouche, le lion !!" Déclara Bao, qui tenait maintenant l'Orimax par ses mâchoires en se dégageant. Mais la bête ne voulait pas s'avouer vaincue.

"- GRAAAAOOOOO !!!" Dans une dernier accès de fierté, elle tenta de resserrer son étreinte faiblissante et donna même de violents coups de pattes à son petit adversaire. En vain: ses griffes, pourtant si mortellement affutés, se brisèrent sur le torse du petit bipède, lui causant une douleur insoutenable. Mais ce n'était pas fini: Le bipède lui ferma d'un coup le gosier avant de le soulever avec facilité par celui ci, le maintenant queue à l'air et tête en bas, dans un position des plus instables. L'Orimax, déjà plus en position verticale, allait lourdement s'affaler sur le sol quand il sentit les mains qui le fermaient le museau bouger :

"- Hoo !! Hoo !!" cria Bao, en tentant de maintenir le gros lion en l'air. Il avait tenté de l'attaquer par surprise en faisant masquant son ki jusqu'au dernier moment. Bao avait cru qu'il pourrait l'amuser mais il n'avait vraiment pas le niveau. Alors il s'était trouvé cette façon de faire, essayer de le maintenir en l'air, comme un bâton, c'était plus marrant. Mais l'animal n'était pas un bout de bois inerte. Il n'y mettait vraiment pas de bonne volonté, en se tortillant sans cesse, rajoutant de la difficulté à l'exercice, faisant quasiment exprès pour qu'il n'y arrive pas!!

Agacé, Bao bazarda le lion au sol et lui décocha un Kikoha qui lui transperça le torse. L'animal s'effondra sur le coup, râlant quelques instants avant de se taire définitivement. L'amusement étant terminé, Bao reprit son vol vers les puissances qu'il sentait toujours, sans remarquer que le corps de l'animal vaincu s'était mis à luire, au niveau de sa blessure, d'une lumière bleutée....

Bao volant à pleine vitesse, s'écartant de ce coin ou il avait passé un petit moment sympa, mais maintenant, il devait avoir des réponses, vu que le lion ne l'avait pas trop aidé. Après un long moment de vol, la végétation changeait sous lui: Les étranges assemblages qu'il avait quitté faisaient place à des formations plus réduites, plus rabougries, plus chétives. Avant de disparaitre. Bao, pas troublé pour autant, continuait de voler, un peu plus lentement qu'auparavant, quand même un peu intrigué par le paysage qui lui défilait sous lui, de plus en plus lunaire. En bas, parfois, il apercevait des formes des humains et d'autres créatures plus étranges les unes que les autres, qu'il n'avait jamais vu sur terre Toutes avaient l'air fatiguées, exténuées.

Le fils défunt de Cell, remarquant qu'il volait de moins en moins vite, se pressa pour accélérer à nouveau. Mais quelque chose n'allait pas. Il avait beau mettre plus d'énergie pour avancer, sa vitesse n'était pas comme elle devait être. Pire encore, un peu plus tard, il n'accélérait même plus du tout. Il ralentissait même, en étant en plus attiré par le sol, ou des formes plus ou moins animales semblaient écrasés.

Bao continuait à forcer, à dégager plus d'énergie, plus de pouvoir, pour pouvoir continuer à avancer, avec de moins en moins de succès: La surface de cette terre maudite était maintenant de plus en plus proche et le fils de Cell pouvait maintenant distinguer les détails de ceux qui s'y trouvaient: Des êtres de toutes sortes écrasés, broyés par un poids extérieur. Beaucoup étaient ventre contre terre, immobiles et tremblants pour tenter de se relever. D'autres avaient réussi à se dresser sur certains de leurs appendices mais ne pouvaient faire plus. Tous n'avaient pas cette chance: Des corps étaient brisés, en sang. Des ventres explosés laissaient voir les entrailles d'une pauvre créature. D'autres dégageaient une étrange lueur bleue...

Non, Bao ne devait surtout pas se laisser attirer par cette terre maudite sinon il allait avoir des problèmes. Mais la volonté du petit être ne plus lutter contre le poids qui l’écrasait de plus en plus fort maintenant. C'était comme s'il portait le monde entier surr ses frêles épaules. Le sol était maintenant tout proche, à quelques mètres, et les corps agonisants avaient laissé place une une véritable marre de sang dégageant ici et la cette étrange lumière bleuâtre.

Bao chuta à son tour et s'écrasa face contre terre, son poids se multipliant encore de manière inimaginable dès son contact avec la mer de sang. Il tenta de se relever et pu à peine se mettre à quatre pattes, comme les infortunés qu'il avait vu tantôt et y arriva tant bien que mal. Mais sa position était intenable à terme. Bao perdit la notion du temps, les membres écrasés, et le crâne douloureux.

Dans un accès de lucidité, il comprit que tôt ou tard, il allait faillir, comme les autres, s'il ne réagissait pas. Il devait agir, mais que faire?? La pression , gigantesque, lui sapait lentement mais surement ses réserves d'énergie. Bientôt, il n'aurait plus les moyens de faire quoi que ce soit... Mais quoi?? Voler était maintenant impossible et marcher pour rebrousser chemin?? Un doux rêve. Non, il lui fallait d'abord quitter la terre ferme et rejoindre les cieux ou la pression était moins forte avant de rebrousser chemin. Pour ça il lui restait encore une petite possibilité.

Bao, tentant le tout pour le tout, ressembla son énergie et difficilement, joignit ses deux mains pour concentrer son énergie. La sphère qui se forma bientôt vaporisa la marra de sang sous elle. Quand il eu fini de rassembler le maximum d'énergie qu'il pouvait, il la libéra d'un coup. Sous une gravité normale, l'explosion qui aurait suivie aurait été gigantesque. Mais dans ce cas la, la déflagration était à peine plus puissante qu'une roquette terrienne, expulsant Bao à une dizaine de mètres dans le ciel. La pression était toujours très forte, mais plus assez pour empêcher le Cell jr, avec les forces qui lui restaient, de continuer sur sa lancée pour prendre un peu plus de hauteur. Bao, maintenant un plus léger et mobile, scruta son environnement et vola rapidement vers la zone d’où il venait, là ou la mer de sang semblait s’arrêter. Il espérait ne pas s'être tromper, sinon....

Heureusement il avait vu juste: Il était retombé mais la pression était déjà moins forte que celle du lieu qu'il avait quitté. Mais il pouvait marcher, et il se sentait déjà plus léger à mesure qu'il rebroussait chemin, même s'il était toujours attiré vers le sol. Persévérant, il n'abandonna pas et bientôt, la tendance sembla s'inverser. La pression devenait moins forte et lui permit un vol plus aisé. Bao prit de l'altitude, ne prêtant bientôt plus grande attention aux damnés au sol, pris dans la nasse. Ces faiblards avait échoués et étaient pris dans la nasse. S'ils n'avaient pu s'en sortir, c'était bien leur faute !! Bien faits pour eux !! Pensa-t-il en trouvant un chemin détourné vers les forces qui pulsaient toujours au loin.


Sheinatia, capitale infernale...

Il y avait eu du changement, au palais, récemment. La direction tricéphale des enfers avait été remplacé par un nouvel arrivant. La rumeur, puis la nouvelle, confirmée, avait fait le tour de toute la ville. Des demeures les moins décrépies aux masses qui dormaient à même le sol près des remparts de la cité, en passant par les taudis les plus bondés. Un changement de plus. Décidément, cela commençait à faire beaucoup, pensaient les plus anciens condamnés, les plus dangereux réprouvés. Avant, les dynasties duraient plusieurs centaines d'années, quelques dizaines pour les règnes express. Mais ces derniers temps, les condamnés surpuissants se bousculaient les un à la suite des autres, pour terminer par les anciens seigneurs de la galaxie Nord. Eux mêmes détrônés peu après leur arrivée. C'était du jamais vu.

Mais c'était de bonne augure pour un individu qui avait cessé de se cacher. La fin de la tyrannie Cold en enfer l'arrangeait bien, lui et son compagnon, actuellement foudroyé par la virus de la fièvre rouge.

Celui ci n'était pas avec lui, qui se rendait au palais rencontrer le nouveau maître des lieux. Son ancien chef d'équipe, de son vivant. Radditz avait été introduit dans la salle d'audience du Palais du Défi, nom officiel de cette bâtisse qui tenait plus d'un château provincial délabré que d'un véritable palais impérial. Mais c'était ce qu'il y avait de mieux en enfer pour se protéger des rayons mortels, des pluies acides, des températures extrêmes et de la gravité capricieuse, dans une certaine mesure.

Radditz avait patienté avec d'autres réprouvés dans une salle d'attente mais avait été introduit assez rapidement dans la salle d'audience, par un Namek qui lui rappelait de bien mauvais souvenirs. Le nouveau maître des enfers, Végéta, l'attendait sur son trône, un monobloc de la même matière que le sol maudit qu'il foulait souvent, assez finement travaillé pour lui donner une certaine prestance et une cachet plus qu'affirmé.

"- Et bien, mon cher Radditz !! Ça faisait longtemps !!"

"- Végéta !! " se borna à répondre le frère de Goku.

"- Pff !! C'est tout ce que tu as à me dire pour nos retrouvailles !!"

"- ...Alors la rumeur était bien vraie !! Tu t'es débarrassé de la tyrannie des Colds !!"

"- Tu en doutais ?? C'est pour ça que tu as attendu si longtemps pour venir me saluer ?? » questionna narquoisement Végéta. Radditz ne nia pas, à quoi bon :

« - Tu n'imagines pas Végéta, ce que nous aurions enduré si Freezer avait mis la main sur nous...La vrai mort nous aurait été plus douce.... Heureusement, nous avons pu lui échapper jusqu'à ton arrivée »

« - Sur vous ?? Tu veux dire toi et Nappa j'imagine. D'ailleurs ou est-il, ce gros balourd ?? »

«- Il n'a pas pu venir aujourd'hui, il était souffrant il y a peu et se remet ». Ce n'était qu'une demi-vérité.

« -On aura tout le temps de se voir, je ne me formalise pas pour cet impair. »

Végéta s'était levé de son siège dès le début de la conversation pour s'approcher du sayan chevelu. Sayan chevelu qui profitait de la proximité de son prince pour mieux l'observer.

Les années qu'il avait prit ne se voyaient quasiment pas. Il était aussi physiquement bien plus dessiné et musclé que dans son souvenir. Par contre, niveau caractère, le Végéta qu'il avait en face de lui n'avait rien à voir avec celui qu'il avait connu de son vivant. Il était par le passé déjà assez sur de lui et arrogant, mais c'était le masque qu'il affichait en permanence pour pouvoir résister psychologiquement, tenir dans l'empire de Freezer, au sein duquel ils étaient constamment rabaissés, et ou ils avaient des ennemis mortels. Mais la, la confiance qu'il dégageait ne semblait pas surfaite et son arrogance légèrement tempérée. Oui, le prince avait acquis durant ces dernières années de vies une chose qu'il n'avait jamais pu obtenir du vivant de son vivant à lui, Radditz. Quelque chose qui lui avait permis de se débarrasser des 3 tyrans en même temps. Le super sayan, selon les bruits qui couraient, même avant son damnation.

«- Végéta... Tu en as pour combien de temps ici ? » le questionna Radditz, tout de go. Végéta fixa son ancien subordonné avec intensité puis lâcha, sobrement :

« - 160 ans. Et toi ?? »

« - Pareil. Mais vu que ça fait 6 ans que je suis la... Il me reste encore 154 ans à tirer ici »

« - Mff, ça te fera quatre ans à passer à te cacher des Colds après ma disparition définitive ! » se moqua Végéta. Le frère de Goku allait répondre, quand un boucan du diable se fit entendre, venant de la salle d'attente.

« - Qui ose !! » s'énervait déjà Végéta, qui se dirigeait vers la salle pour calmer le malotru. Avant qu'il n'atteigne la porte séparant la salle d’audience de la salle d'attente, celle ci s'ouvrit violemment, laissant débouler un Nappa ivre de rage :

«-Végéta !! Radditz, qu'est ce que t'es venu foutre ici !! Enfoiré !! »

« - Je voulais m'assurer que la rumeur était vraie !! Nappa !! Nous n'aurons plus à nous cacher !! »

« - Radditz !! Écarte toi de lui !! Ce n'est plus le Végéta que tu as connu !! ce n'est qu'un TRAITRE !! »

« - Pourquoi !! Nappa !! Pourquoi tant de haine envers Végéta ?? »

Radditz savait que Végéta pouvait être cruel quand il le voulait, mais, de son vivant, il les avait toujours soutenus. Que s'était-il passé entre eux deux ?? Radditz n'avait jamais demandé à Nappa comment il avait été tué, c'était une règle qu'on apprenait vite quand on arrivai ici. Mais à l'évocation de leur prince, il se rembrunissait, comme s'il lui en voulait...Une mission qui aurait mal tourné ?? Radditz sentait que, pour une raison ou une autre, les deux sayans s'étaient gravement brouillés.

« - Pas le temps de t'expliquer !! Dégage de mon chemin, seconde classe !! » hurla Nappa, poussant sans ménagement un Radditz qui avait tenté de s'interposer entre lui et Végéta.

« C'est d'un hilarant !! » se dit Végéta. « Alors Radditz ne sait pas que j'ai éliminé Nappa...» Mais Nappa, débarrassé du frère de Goku, fonça sur Végéta, dans le but plus qu'évident de le frapper.

« Pff, futile... » songea Végéta, balayant d'un revers celui qu'il avait envoyé ici. Le géant Sayan traversa en sens inverse et plus rapidement qu'à l'aller la pièce, sous le regard ébahit de Radditz, qui se relevait. Nappa percuta le mur séparant la salle d'audience de la salle d'attente et s'affala lourdement, râlant au sol. Végéta se tourna alors vers Radditz :

"-Radditz. Apprends la vérité et hais moi si tu le dois..."

Radditz, étonné par le ton que prenait le défunt prince, l'écoutait:
"-.... Cependant si ce n'est pas le cas, et si même par dela la mort, tu veux te hisser au sommet....."

Le chevelu ne comprenait toujours pas ou il voulait en venir. Nappa s'était relevé, toujours plein de rage et de haine envers son ancien protégé:

"-TRAITRE!!"

"- Rejoins moi" termina Végéta explosant de milles feux en un éclair doré. La haine de Nappa, ébloui et charmé par la beauté de la transformation de son prince, fondit comme neige au soleil, tandis qu'il admirait la chevelure dorée et les yeux bleus nouvellement apparus. Radditz voulut avoir la certitude de ce qu'il voyait, et son prince, voyant sa stupeur, devança la réponse à la question qui restait bloquée dans sa gorge:

"-Oui. C'est ça, le super sayan" Puis il marcha lentement, dépassant premièrement Radditz, puis Nappa, relevé au fond de la pièce.

« - Je vous transmettrais mon enseignement si vous me rejoignez. Ma proposition est aussi valable pour toi, Nappa. Mais si vous vous satisfaisiez de votre pathétique sort...» Estomaqué, le colosse ne répondit pas, fixant le super sayan de ses yeux écarquillés.

« - Ou.. Ou vas tu Végéta ?? »

« - ...J'ai une personne à aller voir. Elle devrait être déjà la, mais j'ai l'impression qu'elle a un peu traîné sur la route » continuait Végéta.

«-On se révéra si vous restez jusqu'à mon retour. Sinon... » conclut-il en partant.



PS: désolé si il reste beaucoup de fautes, j'ai des problèmes avec mon correcteur :(
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1527
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar xela26 le Mar Oct 23, 2012 22:33

Pas de commentaires pour le chapitre précédent ?? :shock: ça fait rien , voici la suite :D

Chapitre 3 : Comité d’accueil


Végéta, volant en direction de la puissante force qui était apparue récemment pensa à sa rapide entrevue avec ses anciens lieutenants, Radditz et Nappa.

Plus de 4 ans avaient passé avant qu'il ne soit damné lui aussi mais cela lui semblait une éternité. Nappa n'avait pas changé, toujours à foncer dans le tas avant de réfléchir. Il espérait bien qu'ils acceptent sa proposition et qu'ils le secondent. Non pas qu'il avait forcément besoin de leur puissance mais il allait vite s'ennuyer de Freezer, Cooler et Cold. Leur remise à niveau serait une manière pour lui de passer le temps. Et de s'assurer que les Sayans restent au top, même dans la mort.

L'arrivé de cet inconnu, probablement un Cell junior, le confirmait dans ce choix. S'il voyait juste, Gohan ou Trunks avaient ressuscité et commencé à faire le ménage. Si c'était bien Gohan, les chances pour que Cell finisse ici étaient loin d'être nulles. Dans ce cas, 3 super sayan seraient toujours mieux pour non pas lui résister, mais, ça le répugnait de l'admettre, le fuir.

Perdu dans ses pensés, le prince hors vivant ne vit que trop tard la formation rapide d'un nuage jaune crasseux. Merde. Encore une joie de ce satané enfer. Il devait se trouver un abri au plus vite sinon il serait, sans mauvais jeu de mots, bientôt troué de partout et l’accueil qu'il réservait pour le nouveau venu ne serait plus d'actualité. Végéta chercha rapidement sous lui au sol quelque abri de fortune, renflement, ou caverne naturelle qui pourrait le protéger de l'averse de pluie acide qui s'annonçait.

La région qu'il volait n'était pas dépourvue de plateaux et vallons et il trouva finalement une brèche dans une falaise . Ni une, ni deux, Végéta s'engouffra dans celle-ci. La brèche accédait sur une caverne naturelle assez grande pour contenir une petite centaine de personnes. Seulement, vu que c'était apparemment le seul lieu couvert du coin, la place grouillait de beaucoup de créatures, toutes plus étranges les unes que les autres, avec d'insolites plantes rampantes, qui avaient aussi repéré leur salut par celle-ci. Et ça puait: L'air vicié était atrocement corrosif, constata Végéta qui poussa une quinte de toux. C'était surement à cause de ces petites cheminés dispersés ici et la, et qui crachotaient une vapeur verdâtre. Le prince joua des coudes pour s'écarter de l'entrée et être plus à l'abri dans les profondeurs de la salle. Mais les précédents occupants ne l'entendaient pas ainsi:

"- Hé Ho !! Tu te crois ou mon pote ?? Dernier arrivé, dernier servi !! On est un peu nombreux donc reste à la porte et attends que ça se calme" l'interpella un céphalopode d'environ 2 mètres d'envergure. D'autres rirent alors que certains commençaient déjà à le défier du regard.

Apparemment la nouvelle de la chute des Colds n'était pas arrivée ici, ou alors ils ne reconnaissaient pas leur nouveau seigneur. C'est vrai qu'ils étaient un peu serré ici. Un peu moins de monde ne ferrait pas de mal:

"- C'est vrai qu''il y a foule. Je vais faire un peu de place"

"- Pardon??" se rembrunit le soi-disant caïd. Il n'eut pas le temps de réagir plus violemment. Végéta fit exploser sa force et lança un fantastique rayon d'énergie qui illumina la grotte comme en plein soleil. La rayon frappa enfin les parois de celle-ci, occasionnant plus de bruit et de poussières que de réels dégâts.

Plus rien ne se trouvait sur la trajectoire de la décharge d'énergie, qui avait désintégré tout sur son passage sur un rayon de plusieurs mètres. Seulement de petits médaillons circulaire ou ovale sur le sol, et qui luisaient déjà d'un bleu fantomatique. La caverne s'était à nouveau assombrie mais le super sayan rayonnait dans celle ci comme une torche dans les ténèbres.

"- Toi la!!" dit Végéta, s'adressant a l'individu le plus proche de lui, un humanoïde à tête de tigre et quatre bras, "-Prends tous les médaillons et jette moi ça dehors" l'individu s’exécuta sans discuter et Végéta termina sa progression jusqu'au fond de la grotte. Il repéra la place la moins inconfortable et s'y installa: Les précédents occupants s'étant naturellement et respectueusement écartés à son approche. Ils le reconnaissaient maintenant comme leur chef.

Dehors, il tombait des cordes. Les malheureux qui n'avaient pu rejoindre à temps l'abri faisaient entendre leur cris de douleur, subissant la pluie infernale qui leur rongeait les chairs plus violemment et rapidement que les plus puissants acides, les dissolvant rapidement en bouillie répugnante.
La trombe d'eau infernale s’arrêta au bout d'environ une heure finalement. Le sayan hérissé laissa la ses nouveaux sujets pour rejoindre celui qu'il recherchait.


Bao avait senti une puissance non négligeable se rapprocher de lui. Durant la pluie, la puissance avait fait un bon important avant de retomber. Et elle s'était de nouveau mise en mouvement, se rapprochant toujours plus de lui...

Le fils de Cell avait lui aussi été surpris par la trombe infernale et avait réussi à s'abriter. Il allait repartir vers la ville mais celui qui le chassait s'était aussi mis en mouvement. Bon. Autant l’attendre et cesser ce petit jeu, pensa le petit être bleu. Et si la créature savait parler, et bien, elle parlerait !! Et vite !! Il se sentait de surcroit encore un peu fatigué de l'effort qu'il avait fourni pour se dégager du piège ou il s'était fourré et avait faillit rester. Il récupérerait un peu plus avant d'en finir vite fait avec celui qui arrivait. Si c'était comme sur terre et qu'il n'y avait que des faibles, alors ce serait du rapide. Quoique, il avait bien fini ici. Le petit être bleu retourna rapidement à l'abri- une nouvelle averse n'était pas à exclure- et s’assoupit sur cette dernière pensée...


Bao se réveilla encore plus brutalement qu'il ne s'était endormi. Combien de temps avait-il roupillé?? Assez de temps pour que celui qui la force qu'il avait ressenti soit proche. Très proche. Elle serait la d'une minute à l'autre sans doute. Bao s'étira rapidement et sortit de son abri de fortune pour accueillir et interroger son futur "invité". Invité qui ne tarda pas à apparaitre: L'individu, apparut d'abord au loin, petit point dans le ciel rosâtre de la journée avant d'être bien plus visible et d’atterrir à moins d'une dizaines de mètres de lui. Cool, c'était un humain, comme sur la Terre !! Il n'y en avait pas tant que cela ici, et la communication serait bien plus facile entre eux. Il avait la peau beige, et les cheveux noirs hérissés en pique. Et ses vêtements, un juste au corps bleu nuit sous une combinaison-buste blanche et jaune... il avait déjà vu ce type de vêtements quelque part...

L'individu ne semblait pas apeuré par sa présence, mais un peu surpris. Il ne lui laissa pas l'initiative de la première parole en le devançant:

"- Tiens tiens !! J'en était quasiment sur !! un Cell junior...Quel bon vent t'a mené ici, petit microbe ??"

Ce pathétique humain avait non seulement osé l'insulter, mais avait aussi cité le nom de son père !!!
"- Quoi !!! T'es qui toi d'abord?? Et comment tu connais mon père, terrien de merde ??!! J'vais te faire regretter c'que t'as dit!!

"-Ah Aaaaah ??? ça parle maintenant !Cell s'est amélioré en tant que père entre temps. Mais c'est pas plus mal. Tu pourra me dire sans t'exprimer comme un petit chiot qui t'a tué. C'est Gohan ?? Trunks ??Ou encore ce stupide Kakarroto??"

"-Kiiiiiiiiii !!!!!!"

C'en était trop pour Bao, à qui l'on avait jamais autant manqué de respect de son vivant. Le jeune damné se jeta en moins d'un battement de cil sur Végéta, armant un puissant coup de poing pour faire taire l'insolent. Mais le poing n’atteignit jamais la mâchoire du prince, paré par celui-ci après un éclair de lumière émanant de lui.

Bao, surpris par une telle résistance, ne resta pas à porté de la grande allonge du terrien et recula rapidement d'un triple salto. L'individu qui était devant lui était clairement différent de celui qui avait atterri: Ses cheveux étaient maintenant dorés et ses yeux bleus. Une aura dorée pulsait lentement autour de lui.

Comme lui et les siens quant ils se battaient sérieusement. Comme l'individu qui les avait stoppé alors qu'ils allaient rejoindre leur père, et qui portait la même combinaison, il se rappelait maintenant. Il n'aurait pas pu tomber plus mal, ces combattants dorés n'étaient pas à prendre à la légère. Le regard de Bao se fit plus dur avant qu'il ne fasse lui aussi exploser son énergie. Il sortit tout d'un seul coup, pas besoin de s'éterniser ni de se retenir contre un adversaire tel que le sien. Végéta, de son coté, sourit. Il allait pouvoir passer sa colère, à défaut du père, sur le petit.

Les deux adversaires se jaugèrent silencieusement quelques minutes.... avant de se jeter l'un sur l'autre en un seul cri :

"-YAAAAAAAAAHH !!!"



Alors que les deux anciens résidents terriens avaient débuté leur ballet mortel, Radditz et Nappa, toujours au palais, repensaient encore aux étranges propos de leur ancien supérieur hiérarchique:

"- ... Végéta a bien changé... tu y crois, toi, à ces histoires d'enseignement?? "

"-Pff..." Nappa ne répondit pas à son comparse mais n'était pas moins pensif. Et énervé. Végéta avait osé, toute honte bue, se présenter devant lui et lui parler comme si de rien n'était, comme s'il ne regrettait rien. Ça le mettait hors de lui !!

"-Alors??"

"- Tu vas te taire oui !? Basse classe !!"

Radditz en resta la, vexé lui aussi de l'attitude peu amène du colosse chauve. Détournant son regard de celui-ci, il tomba sur le Namek qui les avait fait sortir de la salle d'audience pour les mener dans ces appartement un peu plus intimes. Sale Namek... Était-ce parce que c'en était un qui l'avait envoyé ici, mais le frère de Radditz trouvait qu'ils se ressemblaient tous, même si celui ci était plus vieux que celui qui l'avait tué.

Radditz savait qu'il accepterait l'offre de Végéta et attendait son retour. Mais qu'en était-il de Nappa?? Rien ne l’empêchait de partir, mais il restait. Sans doute voulait-il profiter un peu des meilleures conditions "de vie " dans le "palais": On y était à l'abri des terribles éléments et l'air était sensiblement moins corrosif qu'à l’extérieur. Le frère de Kakarotto se demandait d'ailleurs ou était parti son prince. S'il avait su détecter les énergies, il aurait senti que celui ci menait actuellement un combat des plus violents. D'autres individus, comme le démon Piccolo, savaient que la bataille pour la domination de l'enfer faisait rage. Certains, intrigués, se dirigeaient vers le lieu du combat pour avoir le cœur net quant à son issue....



Végéta, lors de la première charge de son ennemi, avait profité d'un rapport de poids favorable pour le renvoyer dans le décor, poursuivre et le travailler au corps. Mais le petit diable avait été plus rapide que prévu pour se remettre en position et reprendre le combat. Aussi alerte que ses prédécesseurs sur Terre, Bao esquiva le poing droit du prince et contre attaquait déjà pour viser le torse, un peu moins protégé. Il fit mouche sur la sayan qui, bien qu'ayant vu l'attaque, n'avait pu agir à temps pour se protéger. Néanmoins, le choc fut moins violent que redouté et il encaissa le petit poing sans trop de mal. Végéta, voulant profiter de la très grande proximité de ce Cell junior, le bloqua avec un coup de coude descendant tout en coupant toute possibilité de fuite en remontant rapidement son genoux droit. L'impact fut dévastateur pour Bao, pris dans la gueule ce le loup doré.

"-Kiaaiii !!" cria-t-il, en chutant sur le sol. Malheureusement pour lui, Végéta ne le laissa pas se remettre d'aplomb tranquillement: Il se saisit de jambe puis le secoua et le frappa, tel un torchon qu'on époussète. Il le fit enfin tournoyer tel un toupie, pour le balancer à grande vitesse vers la surface ou le petit se fracassa douloureusement. Avant même qu'il n'atteigne le sol, Végéta lui envoya des centaines de boules d'énergies pour l'accompagner dans sa chute. Après quelques minutes de bombardement intense, le prince damné reprit sont souffle.

"-Peuf... Peuf... Keuf... " le petit n'apparaissait toujours pas. Bon, il n'y avait pas été de mains morte, mais les Cell juniors étaient censés être relativement costauds. Il aurait normalement du bondir avant que la fumée de l'attaque ne soit totalement dissipée...

"- Alors petite larve, tu ne te montres pas?? Je te fais peur c'est ça ???"

Pour toute réponse, Végéta aperçut enfin le Cell junior qui ne se relevait que maintenant, semblait-il. Végéta descendit au sol pour rejoindre son adversaire, pas très déterminé à le rejoindre dans le ciel. Adversaire qui semblait assez égratigné mine de rien, constata le prince.

"-Peuf... Peuf... Peuf....Tu .. peuf... Tu vas le payer !!" parvint à dire Bao, entre deux bruyantes respirations.

"- Ça m'étonnerait, vu l'état dans lequel tu es!! Je croyais que vous étiez censé, vous autres, avoir un corps parfait, mais il semblerait que Cell t'ai crée asthmatique!!"

"- Keuf... LA FERME !!"

Bao se jeta une fois de plus sur l'insolent combattant doré, bien trop insolent, mais surtout bien trop puissant à son gout. Arrivé à son contact, il tenta une nouvelle approche en essayant de lui balayer les jambes pour le faire chuter. La technique fut efficace, déséquilibrant un Végéta bientôt au visage près du sol et prêt à recevoir un coup de coude de Bao, mais le prince, d'un élégant mouvement, plaqua ses mains au sol pour se propulser au dessus du fils de Cell. Il fut, d'une non moins élégante pirouette, au dessus de son ennemi qu'il écrasa en retombant d'un double coup de genou dans le dos.

Bao subit la douleur de l'échec une seconde fois, mais, ne voulant connaitre le même sort que quelques instant plus tôt, il envoya une puissante boule que Végéta, toujours sur son dos, ne put éviter, l'expulsant à une dizaine de mettre de lui et le dégageant ainsi d'une posture plus que délicate. Sans perdre de temps, Bao se retourna et se rua de nouveau sur son adversaire, cette fois dans un corps à corps plus conventionnel, au sol.

Le petit était déchainé, et malgré son évidente infériorité, plus aguerri et technique que le junior qu'il avait affronté de son vivant, pensa Végéta, parant encore sans trop forcer une attaque. Par contre, il continuait à gaspiller son énergie en portant des attaques qui ne passaient pas. Il n'aurait plus qu'à en profiter quand il se fatiguerait. Finalement, le combat allait être moins difficile qu'il ne l'avait.... craint.

Bao n'en plus revenait pas. Cet être n'était pas beaucoup plus fort que le garçon violet qu'il avait affronté avec ses frères de son vivant, quasiment du même niveau. Mais il n'arriva pas à lui tenir tête. Pire il avait le dessous, réalisa-t-il alors qu'il se relevait d'un énième enchainement qui l'avait envoyé par terre. Ce n'était pas normal, pas du tout. Ou bien ne s'était-il pas totalement remis du piège qui avait faillit le perdre?? Il n'avait pas assez récupéré et subissait le contre coup mais il lui fallait réagir sinon il allait être battu une fois de plus. Et pour mettre hors d'état de nuire ce dangereux guerrier blond, il voyait bien une solution, quelle ironie qu'il l'utilise !!

Bao était totalement sur pied que son ennemi était déjà tout près, marchant lentement vers lui en le narguant :

"- Si tu es prêt à passer aux choses sérieuses c'est quand tu veux. Ce n'est pas que je m'ennuie, mais je crois que tu peux faire mieux non??"

"- Kiii !!!" cria le petit être en s'écartant de Végéta d'un double salto arrière.
"- Prends ça !!" dit-il en formant rapidement puis lançant une petite boule d'énergie, assez concentrée en énergie remarqua feu le prince.

Bao lança la boule d'énergie tout en gardant le contrôle sur elle. Il n'avait jamais pratiqué cette technique mais elle lui semblait à sa portée. En face, son ennemi se préparer à la parer, en s'arc-boutant sur ses jambes mais était toujours dans la ligne de mire. La sphère de ki traversa en quelques secondes à peine l'espace séparant les deux adversaires et alors que Végéta esquissa un mouvement pour la contrer, Bao joua le tout pour le tout: il remodela l'énergie qu'il contrôlait pour en transformer la forme. Et ça marchait: la sphère s’aplatit et s'élargit rapidement, prenant,la forme d'un disque tournoyant, comme l'avait fait le nain chauve sur terre. Il avait réussi !!

Mais la suite ne fut pas aussi heureuse pour le fils de Cell. Végéta réagit rapidement et interrompit son mouvement de renvoi pour esquiver le dangereux disque coupant, disque qui lui infligea tout de même une profonde estafilade horizontale sur le torse.

"- Argh !! Petit merdeux !! J'ai été patient avec toi mais ça suffit !! Tu va payer pour cette affront !!" Végéta, plus fou de rage que de douleur se lâcha alors sur le petit junior, le martelant à pleine puissance sans aucun instant de répit. Bao, déjà en difficulté depuis le début de l'affrontement, fut totalement submergé. Au bout d’à peine 5 minutes de tabassage en règle, il gisait sur le sol infernal, inanimé.

Végéta, dont le coup de sang se terminait, reprenait son souffle:

"-Peuf... peuf... peuf.... Alors, tu ne te relèves pas???" mais le petit ne jouait pas la comédie. Il était vraiment inconscient apparemment
"- Peuf... J'y suis peut-être allé un peu fort, mais tu n'avais qu'a ne pas m'énerver. La prochaine fois avant de t'attaquer à des inconnus, prends conscience de ta propre faiblesse !!"

Toujours pas de réponse.

"-Bon, je vais te vaporiser, tu seras plus facile à transporter ainsi. Tu me dira bien vite ce que fait Cell sur terre et qui t'as envoyé ici dans les cellules du palais" dit Végéta, plus pour lui que pour Bao, tendant la main droite pour préparer une attaque big bang à bout portant, à laquelle le corps meurtri de Bao ne résisterait surement pas.

Concentrant son énergie, feu le prince ne remarqua les bruits de pas indiquant la présence d'êtres tout près de lui. Il ne remarqua cette présence que très tard, en étant ébloui et déséquilibré par un tayoken et une décharge d'énergie en pleine tête.

"- Argh !! Qui va la !! Qui ose s'en prendre au plus puissant des guerriers !!" Personne ne lui répondit et Végéta, ne voulant laisser l'opportunité à ou aux présences inconnues de l'attaquer pendant qu'il ne voyait rien bombarda la zone à qui mieux mieux.

Quand il recouvra la vue, personne n'était visible, à part la fumée des précédentes explosions. Rien n'avait changé mais le Cell junior avait disparu.

"- Merde !!" Le prince déchu se concentra pour tenter de repérer sa proie. Sans succès, son ki était introuvable. Surement masqué. Qui donc était intervenu dans le combat. Et que se tramait-il??
Dernière édition par xela26 le Ven Oct 26, 2012 0:09, édité 2 fois.
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1527
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar Tonay le Mar Oct 23, 2012 22:54

J'ai oublié de commenter le chapitre précédent :oops: *s'écrase la tête contre le bureau* Aie...

Enfin bref. Pour le chapitre précédent la découverte de l'enfer et de ses tortures est vraiment sympa, surtout que Cell jr. rajoute lui aussi quelques tortures de son cru.
Nappa qui en veux à Vegeta, quoi de plus normal ? Il ne lui reste qu'à l'expliqué à Radditz.
En somme, c'est un chapitre intéressant.

Pour ce chapitre :

Les seuls trucs qui me titillent sont Vegeta qui s'imagine que Trunks ou Gohan finiront en enfer... non sérieux si les deux métis finissent en enfer, mais qui va au paradis ? x)
Et les yeux bleue turquoise en super saiyan... quand je les imaginent ça me fait bizarre ^^
Bleu vert à la rigueur, ou bleu tout simplement ^^ Bon je chipote là :P C'est pas si grave que ça, un détail ^^

Vegeta qui impose son autorité c'est agréable, pour une fois qu'il distribue les baffes, ou rayons d'énergie, au choix x)
La bataille avec le Cell junior aussi, quoique la réaction de ce dernier est un peu exagéré je trouve mais le coup du Cell asthmatique m'a bien fait rire :)

Un bon chapitre ;)

Ah oui... Mais qui est ce mystérieux individu ? :p
Taïyoken ? Donc... Tao paï paï ? Le seul qui connait cette technique et qui puisse finir en enfer je pense ^^
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 749
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: De retour sur Kaurava.

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar Pensyves le Mer Oct 24, 2012 18:49

je n'avais su commenter sur ma tablette, alors tu es un adepte des descriptions de tortures toi ! En tout cas le fonctionnement de ton enfer est étrange je ne comprend pas tout concernant le devenir d'un mort remort?
Pensyves
 

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar SuperIdle le Mer Oct 24, 2012 18:50

Il me semble que ses morts ne peuvent pas mourir, ils reste toujours un médaillon indestructible d'où le corps se reconstruit. Après c'est ce que j'en ai compris pour le moment.
Le livre 2 est enfin achevé, Carnis attaque le livre 3.
Avatar de l’utilisateur
SuperIdle
 
Messages: 2235
Inscription: Jeu Juin 25, 2009 15:38
Localisation: Nouvelle Namek

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar xela26 le Mer Jan 09, 2013 22:43

Tonay a écrit:J'ai oublié de commenter le chapitre précédent :oops: *s'écrase la tête contre le bureau* Aie...
Enfin bref. Pour le chapitre précédent la découverte de l'enfer et de ses tortures est vraiment sympa, surtout que Cell jr. rajoute lui aussi quelques tortures de son cru.
Nappa qui en veux à Vegeta, quoi de plus normal ? Il ne lui reste qu'à l'expliqué à Radditz.
En somme, c'est un chapitre intéressant.


Il est jamais trop tard de bien faire :) content que le chap t'ai plut.

Tonay a écrit:Pour ce chapitre :
Les seuls trucs qui me titillent sont Vegeta qui s'imagine que Trunks ou Gohan finiront en enfer... non sérieux si les deux métis finissent en enfer, mais qui va au paradis ? x)
Et les yeux bleue turquoise en super saiyan... quand je les imaginent ça me fait bizarre ^^
Bleu vert à la rigueur, ou bleu tout simplement ^^ Bon je chipote là :P C'est pas si grave que ça, un détail ^^

Vegeta qui impose son autorité c'est agréable, pour une fois qu'il distribue les baffes, ou rayons d'énergie, au choix x)
La bataille avec le Cell junior aussi, quoique la réaction de ce dernier est un peu exagéré je trouve mais le coup du Cell asthmatique m'a bien fait rire :)

Un bon chapitre ;)

Ah oui... Mais qui est ce mystérieux individu ? :p
Taïyoken ? Donc... Tao paï paï ? Le seul qui connait cette technique et qui puisse finir en enfer je pense ^^


- Ok, merci pour la remarque sur les yeux, c'est corrigé :)
- Pour trunks et Gohan, c'est clair ils seront jamais en enfer !! Je me suis mal fait comprendre peut-être, mais Végéta fait allusion au fait que si un Cell junior est la, il a surement été éliminé par son fils ou Gohan. Et si c'est le cas (que les deux on été resscuscité) il se dit qu'il y a des chances non négligeables pour que Cell père le rejoigne en enfer sous peu

- Pour la suite de l'intrigue, Joker :)

Pensyves a écrit:je n'avais su commenter sur ma tablette, alors tu es un adepte des descriptions de tortures toi ! En tout cas le fonctionnement de ton enfer est étrange je ne comprend pas tout concernant le devenir d'un mort remort?


Ben on est en enfer pardi :) Je me suis pas mal inspiré de mangas assez durs que j'aime bien :)

SuperIdle a écrit:Il me semble que ses morts ne peuvent pas mourir, ils reste toujours un médaillon indestructible d'où le corps se reconstruit. Après c'est ce que j'en ai compris pour le moment.


Voila c'est ça à peu près. J'expliciterai tout ça au prochain chapitre. Chapitre que je publierai .... pas tout de suite. Je compte en effet me concentrer à nouveau sur space amazing stories- qui a pâti de mon implication pour damned soul. J'espère que vous avez quand même ce petit "cadeau" d'anniversaire de ma première fic.

La suite pour ... allez, fin Novembre - début décembre. Je pense que je posterai 3-4 chapitres d'affilé, comme je l'ai fait pour le démarrage.

Édit du 9 janvier 2013 : c'est reparti pour quelques chapitres...



Chapitre 4: Premières explications


Géro et C-19 filaient à pleine vitesse, en rase motte. C-19 tenait Bao, par dessus son épaule gauche, inconscient.

"- Dr Géro, nous approchons une zone de perturbation gravitationnelle..."

"- Oui, C-19, j'ai vu. Prenons un itinéraire plus sur."

Les deux cyborgs, grâce à leurs capteurs ultra-perfectionnés, déterminèrent une route plus calme. Enfin, la moins dangereuse dans ces conditions, qui pouvaient changer du tout au tout en quelques minutes.

"- Une chance que l'on ait pu échapper à Végéta tout de même" dit C-19, brisant un silence qui s'éternisait.

"- Nous nous en serions sorti même s'il nous avait vu" infirma Géro, plus confiant. Ils avaient réussi à extraire ce petit individu, qui se disait apparenté à Cell, mais C-19 n'avait pas totalement tort, les probabilités de succès de leur opération n'avaient pas été très élevés au départ.

Les deux cyborgs étaient en embuscade depuis peu après le début du combat. Ils avaient suivi le déroulement de celui-ci et la défaite inexorable du petit, mais puissant enfant. Alors que Végéta allait porter un coup décisif, ils avaient réussi à le gêner et à prendre le lardon. Ils avaient même pu collecter pas mal d'énergie lors du bombardement stupide de Végéta. Énergie qui leur avait été utile pour filer en vitesse et assommer le petit qui avait failli se réveiller et aspirer son énergie jusqu’à la limite de son "existence": C'était vital qu'il soit inanimé, sinon Végéta les aurait traqué sans relâche.Une chose utile, finalement, que la sayan ce soit défoulé sur lui. Restait maintenant à éclaircir la provenance de ce mystérieux enfant: De quelle manière pouvait -il être affilié à Cell ??


Bao émergea lentement, très lentement, gardant les yeux fermés. Il ne se sentait plus aussi affaibli, aux limites de la mort et il parvint à entendre deux voix, près de lui:

"- C'est rigoureusement impossible, Dr Géro, qu'il ait un lien avec le projet C-21."

"- Et pourtant... C-19... nous avons bien entendus la même chose. Il doit bien y avoir une explication logique à tous ça..."

Bao sombra à nouveau dans un sommeil réparateur, perdant le fil de la conversation....


A son second réveil, tout était calme. Les deux voies avaient disparu et Bao en profita pour découvrir le lieux ou il se trouvait: Il était sur un lit, un paillasson plutôt, et qui puait. Sa litière était , de toute évidence, une espèce de peau de bête. Bao se leva. Le paillasson odorant se trouvait dans une petite grotte faiblement éclairée par des torches intelligemment disposés. ça et la, des tables sur lesquelles étaient posés des blocs de pierre, des choses qui ressemblaient à des outils. L'air était infect a respirer, mais moins qu'à l’atmosphère libre.


Les voix qu'il avait cru entendre se manifestèrent a nouveau, un peu plus loin. Bao sortit le plus discrètement possible de ce qui lui servait de couche et traversa la pièce ou il se trouvait, masquant le plus possible son niveau d'énergie, pas très élevé au demeurant. Mais la pièce débouchait sur une autre encore, une antichambre, au moins trois fois plus grande que celle qu'il venait de quitter. Et beaucoup plus ordonnée et organisée aussi. Les tables de la salle étaient plus propres, enfin, moins sales. Les objets qu'elle supportaient moins grossièrement taillés, plus fin et plus polis: D'étranges tubes de verre ou de pierre, des ustensiles et des outils qui ne disaient pas grand chose au fils de Cell. Des poudres plus ou moins colorés dans des coupelles et sur des plaques de pierre, ici aussi sans fenêtres. L'éclairement était assuré par des flambeaux, comme dans l'antichambre qu'il venait de quitter.

Bao , tout en observant ces objets et la pièce , se demanda comment diable il avait pu atterrir ici. Les voix qui l'avaient tiré de son sommeil s'étaient de nouveaux tues. Dommage, il avait grand besoin de réponses. La dernière chose dont il se souvenait c'était.... Son combat contre ce sale guerrier doré, ce heu... En plus il ne connaissait même pas son nom !! L'esprit du petit Cell junior s'échauffait tandis qu'il repensait à sa défaite. Impossible de laisser passer un tel affront !! Il devait retrouver sur le champ celui qui l'avait battu pour prendre sa revanche. Il cherchait déjà comment sortir de ce foutu endroit quand une voix l'interpella:

"- Je voix que tu es bien réveillé et ..." Deux individus étaient apparus d'un encadrement qu'il n'avait pas remarqué. L'un petit mais plutôt gros, jeune et au teint blanc. L'autre, un vieil humain plus grand que son compagnon. Les deux portaient un étrange accoutrement: Deux paires de mocassins noires et blancs, visiblement défraichis. Des pantalons bouffants, noir pour le vieil humain, orange rayé pour le gros blanc. Le tout surmontés de gilets ne dépareillant pas avec les pantalons et d'étranges chapeaux pour les deux. Bao, après son inspection rapide, ne laissa pas le temps au vieux de continuer. Il lui coupa sèchement la parole en se préparant au combat:

"- T'es qui toi d'abord !! T'es un ami de ce sale type doré c'est ça ?? J'vais te tu.."

"- Au contraire, c'est un de mes pires ennemis. Je vais tout d'expliquer mais calme toi d'abord! Ton ennemi, Végéta, pourrait nous repérer si tu hausses trop ton niveaux d'énergie! Et tu n'es clairement pas rétabli pour l'affronter à nouveau."

"- N'importe quoi !!"persista le fils de Cell, toujours sur la défensive.

"- J'ai assisté à ton combat contre Végéta, et nous t'avions repéré quand tu es arrivé en enfer. Pour une raison que tu pourra peut-être m'expliquer, ton niveau lors de ton combat était inférieur à celui qui dont tu avait fait montre lors de tes premières manifestation ici...."

La situation était tendue: Si ce petit décidait de se battre, bien sur que C-19 et lui arriveraient, dans son état actuel de faiblesse, à le maitriser. Mais Végéta saurait immédiatement ou ils se cachaient. Et il faudrait trouver une nouvelle planque, ce qui n'arrangeait pas du tout les projets du docteur.
C-19 s'était lui aussi préparé à cette éventualité en s'interposant entre lui et la petite créature. Heureusement, peut-être qu'ils n'en arriveraient pas la. Le petit était toujours méfiant mais moins crispé, il écoutait:

"- ...C'est nous qui t'avons tiré des griffes de ton ennemi. Si nous étions vraiment de mèche avec lui, tu crois que je perdrais mon temps à essayer de te parler?? Je t'aurai déjà livré à lui." Ce dernier argument semblait enfin percuter dans la petite caboche de la créature qui défit sa garde, toujours méfiante cependant."

"- ... Pouquoi??"

"- Pardon??"

"- Pourquoi vous z'êtes intervenus?? J'vous connais pas !!"

"-On ne se connait pas c'est vrai. Nous ne t'avons jamais vu de notre vivant, mais il semble que tu connaisses ou que tu sois lié à une personne que je connais.... un certain Cell..." la, le petit fut surpris, puis réagit toujours aussi vivement:

"- Comment tu connais mon père ??" Cette fois, ce fut au tour de Géro d'être surpris. Ainsi ces capteurs auditifs ne l'avaient pas trompé !! Ce petit se réclamait donc de la descendance du projet Cell alors que ledit projet - quasi abandonné- n'aurait, même dans les circonstances les plus optimistes, pas du être opérationnel avant près de 30 ans d'après ses calculs préliminaires. C'était impossible mais il était pourtant la, en enfer. Un problème de plus à résoudre...

"- Oui, en quelque sorte. Cell et moi sommes très liés." Le petit ne réagit pas à cette déclaration. Il était toujours un peu méfiant. Géro continua de parler pour le convaincre définitivement qu'ils étaient de son côté. Mais que dire? Ne sachant comment s'y prendre sans heurter la sensibilité de la petite boule de nerfs, il débitait des banalités :

"- ... on peut même dire que c'est grâce à moi que Cell à pu triompher !! Il me doit quasiment tout !!"

"- Menteur !! Père est le plus fort !! Y'doit rien à personne encore moins à un .... Robot comme toi !!"

Zut !! Le petit avait vraiment un sens filial très développé pour prendre la défense de son créateur.

Bao, de son coté, avait bien remarqué que les deux individus ne dégageaient aucune énergie. Même s'ils l'avaient masqué, à cette distance, il aurait du sentir ne serait-ce qu'un pouillème de celle ci mais la rien. Comme les robots qu'il avait affronté avant de se retrouver ici. C'était peut-être des ennemis alors. Il se remit en garde, prêt à en découdre après les avoir fait parler :

"- Et z'aime pas les robots !!" criat-il , le regard mauvais "- Les robots c'est des méchants et les méchants, z'lé buttes !!"

Merde !! Il avait presque apaisé le petit mais la situation s'était maintenant totalement retournée, avec un petit prêt à se battre à nouveau. C-19 se mit lui aussi en garde mais avant que l'un d'eux ne se mette en mouvement Géro fit une dernière tentative :

"- Écoute petit..."

" -Chuis pas p'tit, et j'm'apel Bao !!"

"- Très bien, Bao, je suis navré que tu ne nous croies pas. Tu peux partir régler tes comptes avec Végéta et qui tu veux la haut d'ailleurs. " C-19 défit dans la même temps sa garde sur un signe de main de son créateur.

"- Laisse le passer, C-19. S'il veut se jeter dans la gueule du loup, laisse le faire." Le savant fou indiqua une ouverture dans les parois du mur:

"- Bao, nous ne te retenons pas. Il te suffit de suivre cette ouverture pour regagner la surface."

Bao, un peu plus calme mais toujours aux aguets, marcha lentement vers l'ouverture indiqué et dépassa les deux robots, sans qu'il ne manifestent d'intention hostiles Alors qu'il entrait dans le tunnel vers la sortie, il entendit les derniers mots du vieux robot:

"-Quel dommage que ce petit refuse de nous écouter. Nous trois ensemble, nous aurions pu faire tellement!! Nous venger de ceux qui nous ont envoté ici, C-17, C-18 et ces maudits Sayans !!"

"- Ne vous inquiétez pas docteur Géro, nous arriverons à nos fins sans lui."

"- Peut-être C-19, peut-être. Mais quel dommage.... Je suis sur que Cell m'aurait au moins écouté avant de prendre une décision. Mais les enfants ne sont bien souvent pas à la hauteur de leurs parents.

Bao s'était arrêté pour les écouter un peu. Pas à la hauteur de père!! Il allait leur prouver le contraire, et leur faire payer si jamais ce qu'ils avaient à lui apprendre ou à lui dire n'était pas intéressant et amusant. Il se retourna et rebroussa chemin vers la pièce ou il avait quitté les deux robots.

"- Tiens!! Tu n'es pas encore parti??"

"-Non. J'veux bien vous écouter." Géro soupira intérieurement. Son dernier va tout, jouer sur la fierté de ce petit "Bao", avait marché. Il était temps d'en savoir plus sur lui.

"- Je suis ravi que tu nous écoutes au moins. Tu pourra toujours nous quitter si ce que je te propose ne te plait pas, Bao."

"- Oui, Oui. D'abord vous êtes qui vous ?? Et comment vous connaissez père ??"

"- Je suis le docteur Géro. Et voici mon fidèle assistant, le cyborg C-19....."

Ce fut le début d'une longue conversation, pleine de surprise pour les 3 protagonistes: Pour Bao, qui n'avait pas compris comment mais qui capta que ce Dr Géro était comme un père pour son père à lui. Pour les deux cyborgs enfin, qui surent que certains de leur ennemis étaient encore en vie et que le projet Cell était bel et bien opérationnel. Malgré le fait qu'il avait été mis en jachère par son concepteur et que, même s'il s'était poursuivi, il ne devait pas être au point avant longtemps. Peut-être que leurs ennemis avaient hâté, sans le vouloir, l'avènement de son ultime champion??

"- Les choses vont changer, maintenant. A nous trois, nous pouvons devenir les maitres de cet enfer et nous venger de Végéta !!"

"Oui, y va payer ce sale con !!" appuya Bao. Mais les projets de Géro ne s’arrêtaient pas à une simple vengeance:

"- Ce n'est que le début de notre ascension. Bao, C-19, nous allons transfigurer les dimensions à tout jamais. Notre rêve s'accomplira, même par delà notre mort..." conclut le savant déchu.
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1527
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar Pensyves le Mer Jan 09, 2013 23:13

Bao rencontre son grand père et son oncle, mais quel sens de la famille! En tout cas j'aimerai bien un fan art de ton enfer :p je l'imagine rouge et jaune je sais pas trop pourquoi :p En tou cas prend ton temps pour distiller tes chapitres tant que tu as du stock (mais pas trop) ;)
Pensyves
 

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar Tonay le Mer Jan 09, 2013 23:49

La rencontre des cyborg. Les forces en enfer risquent de pencher du côté de Gero, Vegeta ne fait clairement pas le poids face à trois adversaires.
Je me demande comment ce dernier va se défendre. Radditz et Nappa utile ?
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 749
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: De retour sur Kaurava.

Re: Cell - Damned Souls

Messagepar xela26 le Sam Jan 19, 2013 16:10

Pensyves a écrit:Bao rencontre son grand père et son oncle, mais quel sens de la famille! En tout cas j'aimerai bien un fan art de ton enfer :p je l'imagine rouge et jaune je sais pas trop pourquoi :p En tou cas prend ton temps pour distiller tes chapitres tant que tu as du stock (mais pas trop) ;)


Pour les fan art, je m'y étais mis à un moment... Mais je suis un si piètre dessinateur que j'aurai du stopper mes fics des semaines pour sortir une planche pas trop médiocre. Par contre s'il y a des volontaires pour faire des fan art de ma fic, j'en serai très honoré :)

Pour les chapitres qui vont suivre, (j'en ai un autre de prêt. Le troisième est en préparation) ce sera un chap par semaine ( deux la dernière semaine - si j'arrive à être plus productif)

Tonay a écrit:La rencontre des cyborg. Les forces en enfer risquent de pencher du côté de Gero, Vegeta ne fait clairement pas le poids face à trois adversaires.
Je me demande comment ce dernier va se défendre. Radditz et Nappa utile ?


C'est pas sur pour Végéta. Vu son niveau de puissance, Géro et C-19 ne sont que des moustiques. Par contre il peuvent le gêner (comme ils l'ont déja fait) de manière à ce que Bao prenne l'avantage...


Chapitre 5: Engrenage machiavélique

Environs de Sheinatia

Végéta stoppa le coup de poing final de Radditz. Les deux guerriers s'étaient retirés de Sheinatia pour être plus à l'aise. Radditz avait accepté la proposition de Végéta, contrairement à Nappa. Le colosse n'avait pas officiellement donné de réponse mais Végéta se doutait bien qu'il allait accepter, tôt au tard. Dès que Radditz le dépasserait normalement. Nappa était donc resté au palais mais ce n'était pas plus mal comme ça. Le pouvoir du prince n'était pas encore totalement affermi. Il avait mit au arrêts tous ceux qu'il savait susceptible de sympathie pour les Colds mais des admirateurs de l'ombre lui avaient peut-être échappé. Nappa, au palais, ferait réfléchir deux fois les plus audacieux. Non pas qu'il n'avait pas confiance en Piccolo mais son il était loin d'être au niveau d'un guerrier de base de l'armée des Colds.

Sous un ciel rose terne dans une région rocailleuse, les deux sayans s’entraînaient.... enfin, c'était plutôt Radditz qui s’entraînait et tentait de toucher son prince. En vain depuis le début.

Végéta profitait de son relatif repos pour penser à sa mésaventure avec le Cell junior. Une semaine s'était écoulée depuis son affrontement avec celui-ci et le petit ne s'était pas manifesté. Ni ceux qui l'avaient attaqué.... Qui cela pouvait ce bien être?? Un être sachant masquer son énergie et assez puissant pour le gêner en super Sayan ?? La liste n'était pas très longue. Freezer et sa garde personnelle étaient sous les verrous quand il était rentré au palais, de même que les plus puissants soldats de Cold et Cooler. Cette façon furtive de faire... ça aurait pu être du Cyborg tout craché. Mais il doutait du fait que ceux ci soient en enfer, n'étant pas vraiment "vivants". Qui dans ce cas?? Une puissance des temps reculés, d'un monde ou d'une époque qu'il ne connaissait pas?? Ce n'était pas impossible: Certains purgeaient ici de très longues peines, mais un guerrier de la trempe de Freezer ce serait manifesté ouvertement....

Comme Végéta l'avait prévu et le constatait, le frère de Goku ne pouvait pas aller plus loin, trop exténué pour continuer:

"- Peuf... Peuf... Peuf... Peuf..."

"- Alors, on se prélasse?? Ce n'est pas comme ça que tu deviendras plus fort." taquina le prince.

"- Peuf... Peuf... je me suis donné à fond" répondit Radditz. "J'ai besoin de reprendre des forces pour que l'on continue."

"- Peuh!! avec ce genre d'état d'esprit, pas étonnant que tu sois toujours resté faible."

"- Mais je me suis donné à 100% !!" protesta le sayan chevelu.

"- Et alors ?? Tu ne t'es donc jamais donné de ta vie à 200%?? ou même ne serait-ce que 150 ??"

Radditz ne répondit pas , confirmant les propos de son chef.

"- Pff... On part vraiment de très loin" l'enfonça un peu plus Végéta. "- Écoute Radditz, si tu veux progresser un jour dans ton existence, il va falloir que tu changes ton état d'esprit pour continuellement aller au delà de tes limites. Ton petit frère, qui était pourtant bien plus faible que toi, a atteint un niveau plus que respectable grâce à cette attitude. Si tu ne veux pas changer, autant retourner au palais et arrêter de me faire perdre mon temps !!"

Radditz semblait réagir pour reprendre le combat, toussant et suffoquant, reprenant un souffle d'air vicié avant de repartir à l’assaut. La rodomontade avait été efficace. Radditz, bien qu'ultra faible, tentait d'atteindre son prince, sans succès bien sur. Mais Radditz allait progresser s'il ne se décourageait plus. Et le plus vite serait le mieux: Il tardait à Végéta qu'un des deux sayans n'atteigne le niveau doré rapidement. La, les choses deviendraient un peu moins ennuyeuses pour....

Une énergie explosa. Puissante. Bien plus que ce qu'il avait montré lors de son combat contre lui. Car c'était le petit insecte.

"- Radditz, l’entraînement est terminé. Rentres au palais. Je dois régler une histoire."

"- Peuf... peuf.... mais tu disais à l'instant..."

"- Rentres au palais et repose toi. Non !! Préviens Nappa et rejoignez moi !!"

"- Mais !! Comment on va te trouver sans détecteurs ??"

"Merde !! C'est vrai qu'ils ne savaient pas repérer les énergies sans appareils. Ce serait pour la prochaine leçon."

"- Rentres donc au palais !!" Cria feu le prince à Radditz en s'envolant. Le combat serait plus dur que la première fois mais il devait savoir qui se jouait de lui....



"- Yaaaaaaaaaaaaah" cria Bao, libérant tout son potentiel. C'était la première fois qu'il voyait le jour depuis son humiliante défaite. Il lui avait fallut une semaine pour recouvrer ses forces puis le docteur Géro avait voulu constater de visu son niveau. D’où leur présence ici , dans cette région désolé de l'enfer. Les détecteurs de Géro et C-19 enregistraient le potentiel du petit Bao.

"- Magnifique jeune garçon! Il semble que tu aies retrouvé toute tes forces. "

"- Dr Géro" interrompit C-19 "- Végéta nous a repéré et viens vers nous."

"- Oui C-19, Oui. Il a arrêté son entraînement avec ce Sayan, ce Radis. Mais ne t'inquiètes pas C-19, c'est un peu trop tôt pour la confrontation, nous n'en sommes qu'au début de nos préparatifs. Nous allons mettre les voiles avant qu'il n'arrive. Bao, tu peux arrêter, c'est bon."

C-19 était soulagé mais Bao mécontent. Il espérait que le sayan vienne pour lui mettre la patté avec ses deux nouveaux amis.

"- Mais le méchant !! Il arrive !! On va le finir non !!"

"- Pas encore Bao, nous ne sommes pas prêts, nous dev..."

"-Si j'ai dit!! On reste ici!!" Ils avaient beau être sympas, ce n'était pas ces deux robots qui allaient lui dicter ses ordres. Le petit faisait son capricieux, soit, mais Géro ne s'avoua pas vaincu:

"- Écoute Bao, je ne comprends que trop bien ton désir de vengeance. Mais parfois, il faut savoir se retenir pour se préparer à vaincre ses ennemis a coup sur. Végéta n'est pas au courant de notre existence et s'il nous voyait, il nous pourchasserait sans cesse."

"- Mé on est trois!! On va le butter!!" Bao ne connaissait pas le réel niveau de Géro et C-19, Mais si Végéta n'était pas trop fort, ils pourraient le gêner assez pour qu'il le mette hors d'état de nuire." Mais le vieux docteur revenait à la charge:

"- Bao, nous sommes en enfer, personne d'entre nous ne peux mourir. Même si on bat Végéta, ils reviendra tôt ou tard pour nous ralentir. Bao ! Je compte trouver un moyen pour changer tout cela mais si on reste, mon plan sera fichu !!"

"-... Et après on pourra définitivement tuer Végéta ??"

"- ...J’espère bien" se vanta Géro.

"...D'accord. J'vous suis. " céda Bao.

"- Merci Bao. Masque immédiatement ton énergie, Végéta approche. C-19 va te porter pour aller au laboratoire. Je vous expliquerais les grandes lignes du plan en route."

Bao obtempéra et se mit sur le dos de C-19, déjà en position de vol. Le trio quitta ensuite rapidement la zone pour retourner dans leur repaire, en rases mottes.


Végéta avait perdu la trace de Bao alors qu'il n'était plus très loin de lui. Le petit l'avait repéré et masqué son énergie. Pourtant il était en forme cette fois ci. Quelque chose se tramait, mais le prince n'aurait pas le fin mot de l'histoire tant qu'il ne coincerait pas le Cell junior. Le prince damné , immobile en l'air depuis qu'il avait perdu la trace de son ennemi, rebroussa chemin vers Sheinatia et le palais qui lui faisait office de logement.


Pas très loin du prince...

"-Végéta n'est qu'a quelques dizaines de kilomètres de nous." déclara C-19.

"- Oui, j'ai vu aussi. Peut-être devrions nous continuer au sol" répondit Géro. C-19, avec Bao sur lui, suivait son créateur qui se laissait déjà tomber vers la surface. Par chance pour eux, l'endroit ou ils se trouvaient n'était pas dépourvu de toute végétation, de petits arbustes et herbes hautes étranges et dépareillés, assez nombreux tout de même pour les cacher d'éventuels yeux inquisiteurs. La flore, pour étrange qu'elle soit, dégageait un mélange d'odeur des plus exquis. Charmé par cette vision et ces odeurs paradisiaques, Bao tendait déjà la main pour attraper une extravagante fleur mauve qui semblait exhaler une fragrance des plus exquises, mais C-19 l’arrêta à temps :

"- Attention Bao, la majorité de ces plantes sont dangereuses pour les êtres organiques. Tu ferais mieux de ne pas y toucher."

"-Quoi?? Mais pourquoi, l'est jolie !!"

"- Oui mais très toxique aussi. Nous détectons des molécules de paralysant très puissant émanant de la tige de la fleur et de l'arbre dont elle est issue. Sans doute que les malheureux qui la touchent soient paralysés plus ou moins rapidement en fonction de leur constitution."

"- Ok...." soupira le fils de Cell. Géro continuait:

"- Bao, Tu es nouveau ici. Nous aussi, mais en tant que cyborgs, nous voyons des choses et avons accès à des informations que tu ne peux pas voir. Nous sommes en enfer. Les êtres, animaux, comme végétaux, qui sont ici ne sont pas la par hasard, injustement ou pas. Tu dois te méfier des choses que tu ne connais pas. Si c'est plantes sont ici, c'est qu'elles ont sûrement prélevé plus que leur part du temps de leur vie en tant qu'espèce. Si nous ne sommes pas avec toi, soit très précautionneux.

"- Pfiou... d'accord, j'ai compris." maugréa Bao, déjà fatigué par le ton sentencieux de Géro. Il avait déjà remarqué que les cyborgs, le vieux en particulier, aimaient bien ramener leur science. Celui-ci d'ailleurs n'en rajouta pas.

"-Nous pouvons continuer, Végéta est parti." les rappela C-19. Le groupe se mit en route en sprintant vers leur cache. Bao, se rappelant des précédentes paroles de Géro, l’interpella:

"- Et dis!! Ton plan pour tuer... euh....Végéta alors ??"

"- Oui. Comme tu l'a vu, nous sommes coincés dans cette dimensions infernale. Le ciel , plombé par un chape de nuages nous est impensable à franchir. Le sol que nous foulons nous est très difficile à modeler alors que de notre vivant, sur terre, nous pouvions raser des continents et même la planète en un clin d’œil."

"- Oui j'ai vu" confirma Bao.

"- Pareil pour les êtres qui se trouvent ici.. "

"- Comment ça ??"

"- Je ne sais pas si tu as combattu d'autres personnes que Végéta" lui demanda C-19 "- Mais n'as tu pas remarqué qu'il est rigoureusement impossible pour nous de tuer une personne??"

"- Ah bon??" s'exclama Bao. Alors le tigre qu'il avait tué était peut-être encore vivant?

"- Le sceau." dit Géro en mettant sa main gauche sur sa poitrine. "Un de ses sales gardes a apposé un sceau sur ta poitrine." C'était donc ça se rappela le petit de Cell. " Chaque hôte ici est en quelques sorte protégé par ce sceau. Si tu tues une personne, elle reviendra à la "vie" grâce à cela. Même si tu la désintègre, il restera toujours d'elle une partie que tu ne pourra pas endommager, celle qui est protégée par ce sceau. Et elle se reconstituera à partir de celui-ci. Voila pourquoi même si tu désintégrais Végéta, il reviendrait très vite."

Bao ne répondit rien, pensif. Les robots en savaient vraiment beaucoup, alors autant la jouer tranquille et les écouter.
"- Waou!! Comment vous savez tous ça?? Mais si on peut les désintégrer jusqu'au sceau, on peut faire en sorte qu'ils reviennent jamais, en les tuants dès qu'ils reviennent??"

le petit réfléchissait vite, pensa Géro en répondant:

"- Oui c'est possible, mais cela nécessiterait une surveillance constante de l'individu ce qui n'est pas très pratique. Le meilleur moyen, c'est de trouver comment se débarrassez ou outrepasser cette protection. Tu te demandes comment nous savons tout cela?? C-19 et moi, sommes muni de capteurs très efficaces. Nous avons commencé à analyser notre environnement et en plus de phénomènes que nous savons reconnaître, comme les tempêtes gravifiques, les pluies de rayons cosmiques et différents gaz toxiques et corrosifs. Mais nous avons aussi détecté plusieurs types d'ondes électromagnétiques inconnues; Dont deux que l'on rencontre souvent: Celles dégagés par les personnes et les plantes et celles dégagés par l'environnement."

"-C'est quoi des ondes??" demanda Bao.

"- Le rayonnement électromagnétique désigne une forme de transfert d'énergie. Le rayonnement électromagnétique peut être décrit de manière corpusculaire comme la propagation de photons ou de manière ondulatoire comme une onde électromagnétique. Il se manifeste sous la forme d'un champ électrique couplé à un champ magnétique."

Bao regarda C-19 avec de gros yeux avant de déclarer tranquillement "-....Rien compris..."

Géro se fit plus efficace vulgarisateur que sa création:

"- Une onde, en gros c'est une forme de transfert d'énergie entre un point A et un point B. La lumière, par exemple, est une onde électromagnétique visible, de même que le son."

"- Comme quand je lance une boule??"

"- C'est exactement cela. Mais dans toutes les direction et sans te faire de mal pour la lumière." C'était un peu plus clair pour le petit et Géro continuait: " Bref, nous savons que nous dégageons des ondes spéciales, tout comme le sol que nous foulons actuellement. Nous avons conduits quelques tests sur quelques individus et animaux, et nous sommes surs à 99,9 % que les propriétés de nos corps et de notre environnement sont liés à ces deux ondes. Je pense qu'en les étudiant et en les caractérisant, nous serons en mesure, de pouvoir découvrir comment dépasser les limitations qui nous sont imposés..."

"- Et on pourra définitivement tuer ce Végéta !!" comprit Bao.

"- Absolument. Mais Végéta n'est qu'une gêne temporaire. Une fois que nous maîtriserons les individus et les éléments, nous serons maîtres de cet enfer. Nous ne serons plus limités par ces maudits nuages au dessus de nous!! Comprends tu ce que cela veux dire, Bao ??"

Le visage de celui-ci s'illumina, a mesure qu'il réaliserait les possibilités qui s'offraient à eux.

"-On... On pourra partir d'ici??"

"-... Oui." confirma le savant fout. " Nous ferons payer a ces foutus juges au centuple ce qu'ils nous ont fait subir ici. Nous les éliminerons. Et nous retournerons dans le monde des vivants!!! Mua ha ah ah ah ah !!Ah ah ah ah ah ah !!"
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1527
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Suivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités