Dragon niais (parodie)

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Dragon niais (parodie)

Messagepar vicabouc le Jeu Nov 01, 2012 22:56

Après le monde merveilleux des Oav j'ai décidé de parodier la série, voici le premier chapitre.

La genèse de la niaiserie, partie 1

- Bonjour docteur Brief, vous allez bien ?
- Très bien, merci.
- Je n'ai pas vu votre fille en arrivant.
- Elle est partie en voyage à la recherche de dragon balls, un truc dans le genre.
- Les voyages forment la jeunesse, qui l'accompagne ?
- Personne.
- Hein ? Je vous rappelle qu'elle n'a que quinze ans.
- Et alors ?
- Elle pourrait être en danger, le monde n'est pas tendre.
- Ne vous inquiétez pas, elle a pris un flingue avec elle.
- Purée... Vous avez donné une arme à feu à une adolescente caractérielle et impulsive, je n'ose pas imaginer le carnage. Et elle se déplace comment ?
- En voiture.
- Ça explique le carambolage monstre de ce matin. Donnez moi une bonne raison de ne pas vous dénoncer aux services sociaux.
- Une augmentation ?
- C'est une bonne raison.

Pendant ce temps, Bulma, la fille du docteur Brief, roulait sur un chemin forestier en renversant tous les animaux qui croisaient son chemin.
- Encore ? Ils ne savent pas que j'ai la priorité ces connes de bestioles ?
- Bong !
- Un poisson maintenant ! Abrutis d'animaux ! Heu, depuis quand les poissons marchent ? En y réfléchissant, je crois que j'ai vu qu'il y avait aussi un petit garçon qui le trainait... Merde ! Cria Bulma qui freina brusquement. Je suis une meurtrière, je vais faire marche arrière au cas où il est toujours vivant.
La voiture roula en arrière et...
- Bong !
- Pitié, faites que ce soit le poisson... Hé non, il est sur ma gauche. Bon, il ne reste qu'à enterrer le cadavre.
- Tu ne voleras pas mon poisson sale monstre ! Dit une voix enfantine.
La voiture bascula sur le coté.
- Qu'est ce qui s'est passé ? Le mioche est vivant, super ! Une minute, comment a-t-il survécu ?
- C'est la première fois que je vois une bestiole pareille, ça se mange ?
- Manger ? Pourquoi il parle de manger ? A moins que... C'est un mort vivant ! Il veut mon cerveau !
Bulma surgit de son véhicule et pointa son arme sur le mioche.
- Go in hell motherfucker ! Dit la fille en tirant sur la tête.

L'éditeur de Shonen Jump regarda les planches de Toriyama avec perplexité.
- L'héroïne a donc tiré sur le gamin.
- Ouaip. Répondit le dessinateur.
- Sans poser de question, de sang froid.
- Ouaip.
- Ce n'est pas un peu extrême pour un shonen ? J'ai un peu peur de ce que cette folle pourrait faire après. Il n'est pas trop tard pour changer d'héroïne.
- Dans un ou deux chapitres, vous la verrez les fesses à l'air.
- On la garde !

- Aille ! Ça fait mal ! Tu vas payer monstre.
- Ne me fais pas de mal ! Je suis une frêle jeune fille sans défense !
- Tu es une fille ?
- A ton avis ? Les cheveux longs, le beau visage, la robe rose, ça te mets pas la puce à l'oreille ?
- Tu es Shun d'Andromède ?
- Ok.... Je suis tombé sur un arriéré... Oui, je suis une fille.
- Grand père m'a dit que je devais être gentil avec les filles.
- C'est un homme sage, comme tu dois être gentil, hé ! Qu'est ce que tu fais ? Pourquoi tu te déshabilles ?
- Je fais comme dans les magazines que grand père cachait sous son matelas.
- Heu non, c'est pas comme ça qu'on fait.
- Ha bon ? Dans ce cas suis moi à la maison, tu m'expliqueras comment faire. C'est quoi ton nom ?
- C'est écrit.
- Enchanté Cétécri.
- Hé non, pourquoi j'ai dit ça ? Je m'appelle c'est écrit. Rah ! Encore ? Pourquoi je n'arrive pas à dire mon nom ?
- T'es bizarre, moi mon nom est biiip ! Hein ? Pourquoi je peux je peux pas dire biiip ?
- Ahem, je peux vous fournir une explication. Intervint un homme en costume noir.
- Qui êtes vous ? D'où sortez vous ? Cria Bulma effrayée.
- Je suis un employé de la Toeï, la firme qui produit votre animé. Nous sommes en version française et pour une raison qui nous échappe, les traducteurs n'ont pas encore choisi quel nom vous donner.
- Quel bande d'amateurs, j'espère que ça ne va pas durer longtemps, c'est bizarre de parler à quelqu'un dont on ne connait pas le nom. J'ai trouvé : on passe rapidement en version japonaise pour se présenter. Buruma.
- Son Goku.
- Voilà, c'est mieux comme ça, c'est ta maison ?
En entrant, Bulma vit une boule de cristal orange.
- Je l'ai trouvé, super !
- Hé, pas touche, c'est tout ce qui me reste de mon grand père !
- Oups, désolée, c'est ce que je cherchais, un dragon ball.
- Beurk ! Dire que je l'ai embrassé il y a deux jours. C'est dégoutant et c'est vraiment cruel d'avoir fait ça à ce pauvre dragon.
- De quoi tu parles ? Bref il existe en tout sept dragon balls.
- Sept ? Les dragons sont vraiment des animaux étranges.
- C'est fini de m'interrompre ? Une fois qu'elles sont réunies, le dragon apparaît et...
- Il récupère ses couilles ! Aille !
- Et il réalise le vœu de celui qui a réuni les dragon balls. Bon, j'ai été ravi de parler avec toi simplet mais je voudrais voir tes parents.
- J'en ai pas, je suis tout seul depuis la mort de grand père.
- Ah... Je voudrais t'acheter la dragon ball. J'ai beaucoup d'argent.
- C'est quoi l'argent ? Et tu m'as toujours pas dit comment il faut faire pour être gentil avec les filles.
- Tu ne sais même pas ce qu'est l'argent ? Un gamin aussi fort que stupide et résistant aux balles... Hé petit, je suppose que tu ne sais pas non plus ce qu'est l'esclavage.
- Non, c'est quoi ?
- Parfait, pour être gentil avec moi tu vas devoir venir avec moi et me servir de garde du corps.
- D'accord.
- Oui ! Avec ce simplet, les dragon balls seront à moi muah ha ha ha !

Et c'est ainsi que Bulma obtenu son esclave personnel, il voyagèrent jusqu'au soir et s'installèrent dans un clairière. Après avoir fait découvrir à Goku les capsules, l'électricité et la télévision, Bulma dut échapper à une condamnation au bucher pour sorcellerie de la part du niais. Il ne restait plus qu'une chose à découvrir : l'hygiène.
- Tu empestes, il te faut un bain, déshabille toi.
- Tu es un peu vieille pour moi mais j'aime ton style. Montre à cet enfant des plaisirs interdits. Dit Pedobear.
Un pistolet se colla sur la truffe de l'ours.
- Je ne sais pas comment tu as fait pour rentrer mais tu as intérêt à déguerpir !

L'ours s'enfuit mais revint le matin, il présentait que quelque chose allait se passer, il entra par effraction. Il vit Goku qui dormait sur le ventre de Bulma, l'enfant parut intrigué et regarda la culotte de la jeune fille, il tendit ses mains...
- Fais le, tu vas découvrir un monde qui t'es inconnu.
Les mains touchèrent la culotte, Pedobear bava, et puis rien du tout.
- Non !!!!!! Maudite censure !
- Tiens ? Tu es là toi, tu es bien un ours ?
- Oui.
- Super, c'est bon l'ours à la broche.
- Quoi ? Non, pas question ! Cria Pedobear en s'enfuyant.
- Reviens, tu es mon petit déjeuner !

Goku revint essoufflé.
- Il m'a échappé, j'ai les nerfs, je vais casser du caillou pour me défouler. Hya ! Allez encore un.
- Non, pas moi. Cria une tortue de mer.
- Tu en fais du boucan. Dit Bulma.
- Bonjour mademoiselle, pourriez vous m'indiquer où se trouve la mer ?
- C'est dans la direction opposée.
- C'est quoi la mer ? Demanda Goku.
- C'est une grande étendue d'eau.
- Il doit y avoir plein de poissons là dedans, manger ! Je t'y amène. Dit Goku en emportant la tortue sur son dos.
- Esclave, reviens ! Je t'interdis de perdre du temps, esclave ! Et merde, je suis obligée de le suivre.
Bulma prit sa moto pour suivre l'enfant et la tortue nommée Umigame, ils furent bientôt arrêtés par un gigantesque homme ours.
- La bourse ou la vie, tiens ? Une tortue ? Donne...
- Oh super, un autre ours, je ne le laisse pas filer celui là ! Dit Goku en salivant.
- Incroyable il l'a mis KO en un coup. Dit Umigame.
- Il est plus fort que je le pensais. Heu pourquoi il abat cet arbre, on dirait qu'il fabrique une sorte de broche. Attends Goku, ne fais pas ça !

Une demi heure plus tard :
- J'ai bien mangé ! Pourquoi vous tremblez tous les deux ?
- Plus d'excursions avec les copines, plus jamais. Dit Umigame
- Vingt ans de psychothérapie, il me faudra au moins ça pour tout oublier. Dit Bulma.

Le trio parvint enfin à atteindre la mer.
- Attendez moi là, je reviens avec un ami. Dit Umigame.
- Super, comme si on n'avait pas perdu assez de temps.
La tortue revint avec un vieil homme.
- Bonjour je suis Kame Sennin, le maitre des tortues, ainsi jeune homme tu m'as ramené ma tortue. Je vais te donner le don d'immortalité. Viens à moi phénix ! Petit petit petit !
- Combien de fois je devrais te le rappeler vieux gâteux, je suis Ikki du phenix, un saint au service d'Athena, pas un piaf !
- Tu es grincheux aujourd'hui, voilà un biscuit. Dit le vieil homme en enfonçant un cracker dans la bouche du jeune homme.
La paupière droite d'Ikki trembla, il serra les poings et recracha le biscuit.
- Par l'illusion du phénix !

- Hein ? Ou suis je ? Demanda Kame Sennin. Un bar, des tables, une barre de pole danse, c'est un club de striptease !
- Messieurs, veuillez accueillir notre nouvelle danseuse, Raymonde, 90 ans, dans son numéro de striptease intégral !
- Argh !

Ikki s'éloigna, laissant Kame Sennin pleurer en position fœtale.
- Ça va papy ? Demanda Goku.
- Oui, je pense que je finirais par oublier ce que j'ai vu, un des rares avantages de la vieillesse. Il faut donc que je te trouve un autre cadeau, nuage magique !
Un nuage jaune apparut et s'arrêta au ras du sol.
- Il pourra te transporter où tu veux mais il faudra que tu aies le cœur pur ou que tu sois d'une grande stupidité.
Goku sauta sur le nuage et tint dessus sous le regard ébahi du vieillard.
- Oh ? Bulma, regarde, papy tortue a une couille de dragon autours du cou. Aille !
- Une dragon ball abruti !
- Une grande stupidité donc.
- Monsieur je peux avoir votre collier s'il vous plait ?
- A une seule condition, tu dois me montrer ta culotte.
- D'accord !
- Voilà ta dragon ball.
- Merci monsieur.
Kame Sennin regarda les deux jeunes gens s'éloigner.
- Mais, mais ! J'ai rien vu ! Pourquoi je lui ai donner mon collier ?
- La scène a été censurée en occident. Expliqua Umigame.
- Non ! Maudit censeurs, priver un vieil homme de ce plaisir, c'est cruel !
- Elle ne portait pas de culotte en plus.
Un immense cri de désespoir retentit.

A suivre...
Ma liste de fanfics :
viewtopic.php?f=36&t=4672
Avatar de l’utilisateur
vicabouc
 
Messages: 1082
Inscription: Mar Fév 16, 2010 20:44
Localisation: au village pingouin

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Regulator le Jeu Nov 01, 2012 23:19

HA HA HA.


J'ai bien ri,merci,man.
"Non non non,tu n'as pas mal en ce moment. Les enfants que tu as brisé ont eu mal! Toi, tu n'as aucune idée de ce qu'est la douleur!''

Allan "Hard Cop" Patrickson, blessé, brisé, meurtri, abattu mais toujours debout, mettant les choses aux poings avec un pédophile.
Avatar de l’utilisateur
Regulator
 
Messages: 689
Inscription: Ven Avr 02, 2010 0:18
Localisation: Planète Namek

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar végéta53 le Ven Nov 02, 2012 0:21

Tu l'as fait alors, la parodie intégrale de DBZ! Tu l'avais dit! :D
Si tu considère qu'une histoire Dragon Ball remplie de guerre et de combat ne peut exister, excuse moi de te contre dire mais en voici une:

Dragon Ball, Sayajîns conquêste:http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?f=42&t=6767
Avatar de l’utilisateur
végéta53
 
Messages: 366
Inscription: Dim Sep 30, 2012 20:08
Localisation: Quelque part qui ne vous regarde pas.

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Anaunsa le Ven Nov 02, 2012 2:14

Les paragraphes flashs mettant en scène le docteur Brief puis Toriyama sont très bons. J'espère qu'il y en aura d'autres dans ce genre :)
Fanfictions
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Anaunsa
 
Messages: 1129
Inscription: Ven Août 17, 2012 22:04

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Axaca le Ven Nov 02, 2012 10:21

Whaouh... J'ai trop ri^^ J'adore le passage avec l'ours et la tortue, quand Bulma parle de psychothérapie...
Pédobear m'a fait marrer aussi, ainsi que les passages a propos de la censure...

En tout cas bonne continuation.
« La différence entre un politicien et un homme d'État est que le politicien pense aux élections suivantes tandis que l'homme d'État pense aux générations suivantes. »
Avatar de l’utilisateur
Axaca
Le négociateur
 
Messages: 2293
Inscription: Sam Avr 24, 2010 21:47

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Foenidis le Ven Nov 02, 2012 12:25

Très réussi, très drôle ! Image
Le futur me donne un peu trop souvent l'impression d'avoir les mots de Dante « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance » gravés en lettres sombres sur son fronton.
Avatar de l’utilisateur
Foenidis
 
Messages: 11656
Inscription: Mar Avr 28, 2009 22:33
Localisation: Suivez mon actualité sur Twitter, cherchez @Foenidis

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Alawdi le Ven Nov 02, 2012 13:59

- C'est écrit.
- Enchanté Cétécri.


Énorme !! :lol:
J'ai hâte de lire la suite ! XD
Alawdi
 

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Battosai le Ven Nov 02, 2012 14:07

J'adore ton humour :lol: dés que je lis une de t-es fanfics humoristique j'éclate de rire !
Avatar de l’utilisateur
Battosai
 
Messages: 99
Inscription: Mer Sep 26, 2012 23:36

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar vicabouc le Sam Nov 17, 2012 0:39

Merci à tous pour vos commentaires encourageants.

végéta53 a écrit :
Tu l'as fait alors, la parodie intégrale de DBZ! Tu l'avais dit!


Hé oui, je l'ai enfin fait, j'ai souvent retardé ce projet pour avancer dans mes autres fics mais c'est enfin paru.

Anaunsa a écrit :
Les paragraphes flashs mettant en scène le docteur Brief puis Toriyama sont très bons. J'espère qu'il y en aura d'autres dans ce genre


Il en y aura, j'aime bien écrire ce genre de paragraphe.

La genèse de la niaiserie partie 2 : tout est bon dans le cochon

Biip et « c'est écrit » se rendirent dans un village apparemment déserté.
- Bon sang, ça commence à devenir lourd cette histoire de nom... Personne, où peuvent bien être ces bouseux ?
- Ça veut dire quoi bouseux, t'arrête pas de m'appeler comme cela. Demanda le niais.
- A ton avis ?
- Un surnom affectueux comme esclave ?
- T'as tout compris ducon.
- Chouette, tu dois bien m'aimer alors.
- Bien revenons à nos moutons.
- C'est super bon en méchoui, aille !
- C'est pas bientôt fini de m'interrompre, je vais finir par perdre le fil de mon histoire. Il n'y a que deux explications à l'absence de vie dans ce village : les bouseux sont tous allés à la fête du cochon à Ploucville ou le bruit de ma moto les a fait peur et ils sont terrés dans leur maison. Esclave, rentre dans un maison.
- D'accord.
Goku entra dans une maison et reçut un coup de hache qui se brisa sur sa tête.
- Aille, ça va pas.
- Vous auriez pu éviter de frapper à la tête, vous risquez de le rendre plus demeuré qu'avant. Protesta Bulma.
- Ah, pardonnez nous grand terrifiant ! Dit l'homme moustachu en se prosternant.
- Qui ?
- Laisse moi parler Biip, je suis la plus diplomate de nous deux. Bonjour bouseux, moi fille de la ville, moi jolie, beaucoup plus que cheval, mais pas toucher moi, pas comme cheval. Moi chercher dragon ball, moi donner argent pour que vous pouvoir acheter savon pour bain annuel.
- Ecoutez, en temps normal on vous aurait chassé du village à coup de fourche dans le derrière pour ces mots mais aujourd'hui on a d'autres chats à fouetter, nous allons recevoir la visite du grand terrifiant.
- C'est qui ? Demanda Goku.
- C'est un monstre qui enlève nos jeunes filles.
- Très jeunes ?
- Oui.
- Il ne ressemble pas à un ours au regard bizarre ?
- Non.
- Dommage, je savais comment l'attirer ici mais j'y pense, si on vous débarrasse de ce type, vous nous donnerez la dragon ball ?
- Vous ne perdez pas le nord vous, si vous réussissez, c'est d'accord.
- Ahem !
- Mais je dois vous prévenir, c'est un monstre terrifiant capable de changer de forme.
- J'ai dit Ahem !
- C'est un concentré de perversité, de vice et de fourberie et en plus il pue de la gueule.
- Hé ho ! Je suis là ! C'est moi, le grand terrifiant ! Et c'est quoi le problème avec mon haleine ?
Nos héros se retournèrent et virent un ogre rouge qui s'impatientait sur la place du village.
- Il est là ! Tenez votre promesse et vous aurez votre dragon ball.
- Biip, règle lui son compte !
- Ok.
- Un mioche ? Sérieux ? Vous êtes vraiment désespérés les gars. Tu ferais mieux d'abandonner.
- Non.
- T'es sur ? Personne ne t'en voudras si tu fuis.
- Non.
- Vraiment ? Aucun regret ?
- Mister Satan, c'est toi ?
- Qui ?
- Ah oui c'est vrai, l'histoire ne fait que commencer, il n'apparaitra pas avant longtemps.
- Mais de quoi tu parles ?
- Laisse tomber, c'est l'auteur de cette fic qui s'amuse à briser le quatrième mur. Dit Bulma.
- L'auteur de quoi ?
- Laisse tomber j'ai dit.
- D'accord... Bizarre... Tu l'aurais voulu gamin, je vais te piétiner à mort ! Dit le grand terrifiant en se transformant en un taureau.
- Prends une autre forme, vite ! Hurla Bulma terrifiée.
- Hein ? Pourquoi ?
- Mmm, c'est bon le bœuf cuit à la broche. Dit Goku.
Le niais renversa le taureau et ficela ses pattes.
- Mais qu'est ce que tu fais ?
- Pas de broche dans le coin, tant pis, je vais utiliser le bâton magique.
- Zut, la limite de temps est dépassée, je vais reprendre ma vraie forme !
Dans un nuage de fumée, le taureau devint un petit cochon.
- Zut, il n'y a pas autant de viande.
- Non, ne le mange pas, je ne veux pas revivre ça ! Hurla Bulma terrifiée en ceinturant Goku.
- Le grand terrifiant, un cochon ?
Les villageois regardèrent celui qui les terrifiait.
- Heu, sans rancune ?
- Ok les gars, la fête du cochon va commencer plus tôt que d'habitude.
- Non ! Je vais vous dire où se cachent vos filles, épargnez moi par pitié !

Un peu plus tard, Goku, Bulma et le cochon voguaient sur un lac.
- Qu'est ce que je fais ici ? Demanda ce dernier.
- On t'a donné le choix entre la broche et l'esclavage et l'auteur est une grosse feignasse qui n'a pas voulu décrire les retrouvailles entre les bouseux et leurs filles pourries gâtées. Expliqua Bulma et hey ! Je ne suis pas feignant, j'ai juste voulu éviter de décrire un passage ressemblant trop à l'œuvre originale.
- Ouais ouais, c'est cela oui.
- C'est quoi ton nom ? Demanda le niais.
- Olong et toi ?
- Je ne peux pas le dire à cause de ces méchants doubleurs français.
- Je te nomme Son Goku. Hein ? Pourquoi j'ai dit ça ?
- On dirait qu'ils ont enfin choisi. Baptisé par un cochon, ce n'est pas la grande classe. Je m'appelle Bulma, hé ! Ça marche pour moi aussi ! Mais ? Ils ont gardé les noms originaux. Il a fallu attendre quatre épisodes pour arriver à ce résultat. Putain de fumistes de... Glargh ! Les doubleurs français sont de grands professionnels et des types sympathiques. Ils ne sont pas en train de me forcer à dire ça car ce n'est pas leur genre. Post scriptum : je suis une pouffiasse qui mériterait de fermer plus souvent sa gueule.
- Encore le quatrième mur, je suppose... Et c'est quoi notre prochaine destination ?
- Le mont fripan.
- Quoi ? C'est là que vit ce cinglé de Gyumao ! Je ne veux être découpé en morceaux, je me casse !
Olong se transforma en poisson, Goku l'attrapa avant qu'il ne plonge dans l'eau.
- C'est un poisson maintenant, Bulma, je peux le manger ?
- Je ne sais pas, ça dépend d'Olong, alors.
- Je n'essaierai plus de m'enfuir. Dit le cochon.
- Bien, c'est non Goku.
- Oooh...

Arrivé sur la terre ferme, Bulma fouilla dans sa veste pour prendre de sa moto quand...
- Merde ! J'ai fait tomber la boite de capsules dans le lac, je suis vraiment une gourdasse par moment.
Par moment ? C'est plutôt souvent. Je me demande comment une fille si intelligente puisse être aussi gourde.
- On ne t'a pas sonné l'auteur ! Comment vais faire pour me déplacer ? J'ai trouvé ! Olong tu... Ce petit bâtard s'est sauvé !
Le cochon s'était caché derrière un arbre.
- Il croyaient vraiment que j'allais les accompagner chez Gyumao, je ne suis suicidaire.
- Goku, tu as la permission de manger Olong.
- C'est vrai ? Super !
Le niais retrouva le cochon rapidement grâce à son flair.
- Ravi de t'avoir connu Olong mais maintenant tu es mon repas.
- Non, arrête !
- Alors ? L'esclavage ou être mangé ?
- L'esclavage ! Hurla Olong.
- Bien, Goku, c'était une blague.
- Oooh... Ne me fais pas de fausses joies pareilles.
- Maintenant, tu vas te transformer en moto.
- Si tu veux mais je n'aurais pas la force de te transporter.
- Zut, je suppose qu'un peu de marche n'a jamais tué personne.
- On va devoir traverser un désert pour aller chez Gyumao.
- Et merde...

A suivre...
Ma liste de fanfics :
viewtopic.php?f=36&t=4672
Avatar de l’utilisateur
vicabouc
 
Messages: 1082
Inscription: Mar Fév 16, 2010 20:44
Localisation: au village pingouin

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar végéta53 le Sam Nov 17, 2012 0:45

Super Chapitre! Il nous Fait rêver
Si tu considère qu'une histoire Dragon Ball remplie de guerre et de combat ne peut exister, excuse moi de te contre dire mais en voici une:

Dragon Ball, Sayajîns conquêste:http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?f=42&t=6767
Avatar de l’utilisateur
végéta53
 
Messages: 366
Inscription: Dim Sep 30, 2012 20:08
Localisation: Quelque part qui ne vous regarde pas.

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar SuperIdle le Lun Nov 19, 2012 12:22

Les ruptures du quatrième mur sont fort à propos.
Le livre 2 est enfin achevé, Carnis attaque le livre 3.
Avatar de l’utilisateur
SuperIdle
 
Messages: 2235
Inscription: Jeu Juin 25, 2009 15:38
Localisation: Nouvelle Namek

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar vicabouc le Ven Déc 07, 2012 0:08

SuperIdle a écrit:Les ruptures du quatrième mur sont fort à propos.


Et je n'ai pas fini de le démolir, nouveau chapitre :

La genèse de la niaiserie

Partie 3 : Yamsha, le chat noir du désert

Bienvenue, dans cet épisode de man vs wild, nous sommes dans un des déserts les plus hostiles du monde. Un lieu inhospitalier où je devrais manger des petits insectes dégueulasses et boire ma propre urine pour survivre. Dans cet endroit hostile, nous rencontrerons des créatures hostiles telles que ce... gamin à queue de singe avec des cheveux en pétard et aussi... cette jeune fille aux cheveux verts et un cochon marchant sur ses deux pattes arrières qui porte un costume maoïste... Coupez ! J'ai déjà des hallucinations, je ne crois pas que ça va le faire, on arrête tout et on rentre.

- J'ai soif ! Dit Bulma en marchant avec un bâton.
- Trop chaud, on n'en serait pas là si une certaine gourdasse n'avait pas paumé ses capsules, aille ! Dit Olong qui venait de se faire matraquer par la gougourde, aille ! Ça va pas ? Je suis l'auteur, tu n'as pas le droit !
- Elle est vachement grande cette plage, c'est quand qu'on voit la mer ? Demanda Goku.
- Heureux les simples d'esprits... Tiens ? Il y a un peu d'ombre sous ce rocher.
- Preums ! Cria Bulma en se réfugiant sous le roc.
- Il y a plus de place maintenant. Les villageois qui découvrent ma véritable identité, le demeuré qui a failli me manger et je crève de chaud, c'est vraiment une journée de merde. Bah, au moins ça peut difficilement empirer.
- Tiens, quelqu'un vient.
Un jeune homme aux cheveux longs avec un chat sur l'épaule arrivait vers nos héros sur une trottinette motorisée.
- Bien, on dirait que les affaires reprennent. Dit l'homme en s'arrêtant près du duo.
- Pour qu'elles reprennent, il aurait d'abord fallu qu'elles commencent. Dit le chat exaspéré.
- Puerh, ce n'est pas le moment, je suis en train de faire mon bad guy.
- C'est le moment ! Ce sont les premiers humains qu'on voit depuis des mois ! Bordel, tu aurais pu choisir un endroit plus fréquenté ! Je parie que ces deux péquenots n'ont presque rien sur eux. Tu es la loose des bandits !
- Herbe à chat, où j'ai mis mon herbe à chat ? Ah voilà, Puerh, avale ça, tu seras zen après.
Après avoir avalé le contenu du sachet donné par Yamsha, le chat commença à rire bêtement.
- Oh... Y a des souris dans le ciel... Je suis trop stone... Salut Olong.
- Heu salut Puerh.
- Tu le connais ?
- Oui... Ce connard me maltraitait quand on était à l'école...
- Heu, je suis désolé pour ce que je t'ai fait. C'est du passé hein ? On oublie tout ?
- Non... Je veux toujours me venger... Casse lui la gueule... Dit le chat avec un sourire béat.
- Comme tu veux Puerh, je suis Yamsha le loup du désert et je...
- Voilà ma capsule, elle contient un camping car. C'est tout ce que j'ai, pitié, ne me fais pas de mal. Dit Olong en tremblant.
- Hé bien, c'était rapide, bon j'ai qu'à la prendre, ouah !
Le niais était en train de tâter l'entrejambe de Yamsha.
- Tiens, c'est bizarre, avec ses cheveux longs je croyais que c'était une fille.
Yamsha frappa Goku.
- Pas touche !
- Hé ! Ça va pas la tête, je t'ai rien fait. Si tu cherches la bagarre, tu vas l'avoir.
- Tu ne sais pas à qui tu as affaire, je suis très fort et... Heu, pourquoi tout le narrateur est en train de se marrer ?
Une minute de branlée plus tard, Yamsha eut un début de réponse.
- Ce gamin est tenace mais je n'ai pas dit mon dernier mot, l'attaque du loup ou rogga fufuken pour les puristes.
Yamsha donna une série de coups de poings rapides sur Goku qui s'écrasa contre un rocher.
- Personne ne peut résister à ma technique secrète.
- Heu, Yamsha, tu te contentes de frapper rapidement, ce n'est pas une technique ça. Objecta Puerh.
- Bien sur que oui, regarde le gamin est... en train de se relever, et merde ! Bon, il va falloir y aller franco.
- Vous en faites du bruit, je dors moi.
Yamsha se figea en apercevant Bulma. Il remonta immédiatement sur sa moto.
- Puerh, il y a une fille, on part.
- C'est qui ce canon ? Demanda Bulma.

Olong accepta enfin d'utiliser son camping car, la nuit finit par tomber, un moment propice pour les prédateurs et les bandits minables.
- Hé ! Je suis un voleur professionnel ! Dit Yamsha, voleur professionnel, ptrr !
- On dirait que l'auteur ne nous prend pas au sérieux. Dit Puerh alias captain obvious.
- Passons, voyons ce qu'ils font.
Yamsha jeta un coup d'œil à une fenêtre et poussa un hurlement d'horreur en voyant Bulma nue. Il s'éloigna rapidement du camping car.
- C'est bizarre, j'ai entendu quelque chose. Dit la jeune fille.
- Il faut vraiment que je trouve une solution à ce problème.
- Oui, il faut que tu prennes ton courage à deux mains et que tu sortes du placard.
- Tu as raison Puerh, il faut que... Heu... Tu crois que je suis gay ?
- C'est pourtant évident ! Tu veux seul avec moi, un chat, tu as les cheveux longs et tu viens d'hurler en voyant une nana à poil.
- Non, ce n'est pas ce que tu crois, j'ai hurlé à cause du shampoing.
- Le shampoing... Bien sur. Dit Puerh sceptique.
- Et merde, pour une fois que la censure française allait servir à quelque chose. Bon... Voyons ce que font les autres.
- C'est ça, change de sujet, il faudra bien un jour que tu avoues tes penchants.

- Et donc ça c'est une couille de dragon. Dit Goku.
- Une dragon ball abruti. Cria Bulma de la salle de bain.
- Et ça fait quoi ?
- Quand les sept sont réunies, le dragon apparaît et exhausse un vœu.
- Intéressant, je vais enfin pouvoir guérir ma phobie des filles.
- Heu Yamsha, ce n'est pas parce que la société exerce une pression sur toi que tu dois changer ta nature.
- Puerh, je ne suis pas de la jaquette. On va attendre qu'ils se couchent et on va se faufiler à l'intérieur. Tu vas prendre l'apparence du petit morveux et éloigner la fille.
- Oui, je peux me transformer comme Olong mais l'auteur a oublié de le préciser car c'est une feignasse.

Plus tard dans la nuit, Puerh prit l'apparence de Goku et éloigna une version naine et boulotte du Bulma du camping car.
- Alors qu'est ce que tu voulais me dire ?
Puerh reprit son apparence normale.
- Ha ha, je t'ai eu !
- Moi aussi ! Dit Olong en redevenant un cochon.
- Toi ? Zut, c'est vrai que le changement de taille et de corpulence aurait du me mettre la puce à l'oreille. Une minute, la fille doit être toujours...
On entendit Yamsha hurler.
- Gay comme un pinson, je suppose que je dois aller le chercher.

Le lendemain, nos héros reprirent la route.
- Olong, c'est quoi cette tenue ? Demanda Bulma furieuse, elle portait un costume de bunny girl.
- J'y peux rien, c'est la seule tenue à ta taille.
- Maintenant que j'y pense, qu'est ce que fait ce costume ici ?
- Heu, c'était à mon ex. Dit le cochon en rougissant.
- Toi, une petite amie ? Ne me fais pas rire.
- Hé ! J'ai plus de succès avec les filles que tu le penses.
- Bulma, j'ai trouvé un drôle de ballon dans les tiroirs d'Olong.
Goku tenait une poupée gonflable dans ses bras.
- Heu, ce n'est pas ce que tu crois, j'utilise cette poupée pour des dessins d'art.
- Des dessins d'art, bien sur... Dit Bulma narquoise.
Une explosion renversa le camping car et assomma Bulma. Yamsha était debout sur une jeep et tenait un bazooka.
- Encore toi ? Dit Goku.
- Vous allez me donner tout ce que vous avez.
Le gamin fonça vers Yamsha.
- Cette fois ci ce sera différent, je vais te donner une bonne correction Goku.
Cinquante cinq secondes de branlée plus tard...
- Bon... Heu, je suis désolé, voilà une voiture pour m'excuser et pour vous permettre de continuer votre voyage.
- Sympa !

Les deux bandits battirent en retraite après.
- On a perdu sur toute la ligne. Dit Puerh.
- Pas tout à fait, le véhicule que je leur ai donné a un mouchard, on va les suivre à distance.

A suivre...
Ma liste de fanfics :
viewtopic.php?f=36&t=4672
Avatar de l’utilisateur
vicabouc
 
Messages: 1082
Inscription: Mar Fév 16, 2010 20:44
Localisation: au village pingouin

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Rebel O'Conner le Ven Déc 07, 2012 18:33

c'est à peine différent de l'original. :lol:
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1051
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar Tonay le Dim Déc 09, 2012 13:34

J'ai toujours pas commenté moi :X

Franchement très drole, tu t'amuse bien avec les traducteurs français et rend le tout encore plus dingue que jamais x)

Continu ta parodie car elle est très réussi ;)
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 740
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: De retour sur Kaurava.

Re: Dragon niais (parodie)

Messagepar desa le Dim Déc 09, 2012 23:11

J'adore le duo entre Puerh et Yamsha

vicabouc a écrit:Les deux bandits battirent en retraite après.
- On a perdu sur toute la ligne. Dit Puerh.
- Pas tout à fait, le véhicule que je leur ai donné a un mouchard, on va les suivre à distance.

Il doit aussi être un peu maso le Yamcha. Ou il l'aime bien se gamin.
Avatar de l’utilisateur
desa
 
Messages: 1147
Inscription: Ven Mars 19, 2010 2:51
Localisation: Va voir ailleurs j'y serai

Suivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot], goget et 2 invités