Gohan et le Héros du Temps.

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Jeu Juin 27, 2013 17:09

Oyez, oyez gentes damoiseaux et gentes damoiselles !

Voici ma nouvelle fanfiction née d'une idée saugrenue à vouloir faire un genre de crossover entre deux univers que j'apprécie fort bien : Dragon Ball et La Légende de Zelda (Ocarina of Time principalement avec un zeste de Majora's Mask et de Twilight Princess, mes opus préférés :p )

Alors certes le mélange peut paraître étrange voire risible mais bon j'y peux rien, ca fait longtemps que j'ai cette idée en tête alors voilà ! Ca va peut être pas plaire à beaucoup de monde mais tant pis, moi ca me plait :o

Bref, trêve de causeries et voici le 1er chapitre qui sert de "plantage de décor", l'histoire ne démarrant réellement qu'au second chapitre.

P.S : Le monde de Gohan est celui de ma précédente fic "Deux Frères", donc ici Goten est déjà né etc... :wink:



Image
Illustration aimablement réalisé par Mizuumii


Chapitre 1 : La Rencontre.

La vie du jeune Gohan avait vite tournée au cauchemar. Alors qu'il rendait visite au mentor de son père, les retrouvailles furent interrompues par Radditz, le frère de Goku venant de l'espace pour l'engager à conquérir une lointaine planète car c'était apparemment ce que faisait les gens de la race de Goku, les Saiyens. Le petit métis-saiyen fut, devant le refus de son père d'accompagner son frère, kidnapper par ce dernier pour forcer Goku à coopérer et c'est la que la vie de Gohan bascula car malgré le fait que Goku et Piccolo avaient fini par vaincre Radditz et libérer Gohan de son emprise qu'il se retrouva à nouveau comme kidnappé par Piccolo, le grand rival de Goku. Le costaud Namek avait dit que c'était pour entraîner Gohan au combat en vue de l'arrivée d'autres Saiyen bien plus puissants que Radditz.

Gohan, après avoir retrouvé ses esprits, apprit la mort de son père et le sort qui lui était réservé. Il allait devoir survivre pendant 6 mois dans le désert où l'avait emmené Piccolo et par après, si il était toujours vivant, devoir s'entraîner jour et nuit contre le Namek. Autant dire que cette vision de l'avenir ne l'enchantait guère, préférant largement le confort de sa maison au Mont Paozu.

Le lendemain matin, Gohan se réveilla un peu groggy mais une fois réveillé, il constata qu'il était descendu de la falaise où il était perché et qu'il avait des vêtements identiques à ceux de son père. Il trouva ca fort étrange mais ne s'en fît pas plus que ca car il avait bien d'autre soucis en ce moment comme se trouver à manger et un abri pour la nuit suivante.

C'est lors des ces recherche que le fils de Goku trouva une petite grotte qui semblait inhabitée et qui donc semblait convenir pour un abri de fortune. Cependant après une petite exploration, cette grotte se révéla plus profonde qu'elle n'en avait l'air et semblait s'enfoncer longuement. La curiosité l'emportant, Gohan décida, à petit pas, de s'aventurer au plus profond de cette grotte. Le métis-saiyen arriva alors dans une large salle qui portait les traces d'une ancienne civilisation que Gohan reconnut comme celle des Namulia, une civilisation depuis longtemps disparue selon l'encyclopédie que le jeune garçon avait lue.

Sur le mur d'en face se trouvait une gravure imposante d'une sorte d'aigle avec à la place de la tête trois triangles formant un plus grand triangle. Les traits était assez carré comme si il s'agissait plus d'un emblème que d'un dessin. Intrigué, Gohan s'approcha et vit des symboles au bas de l'aigle. A première vue Gohan ne put déchiffrer ces symboles car il ne voyait pas à quelle écriture cela se rapportait mais après une longue réflexion, Gohan pensa qu'il s'agissait d'un ancien dialecte des Namulia et qu'il avait déjà vu une traduction d'un autre texte comportant les symboles sur le mur.

« Le...chemin...du...retour...s'ouvrira...si...vous...parlez...ami... » fit lentement Gohan.
« C'est bizarre comme phrase... » rajouta-t-il interloqué.
« Je sais que 'ami' en Namulien se dit 'Pryyand' mais je connais pas le mot dans ce dialecte... » dit-t-il à lui même.

Mais soudainement, l'aigle au-dessus des symboles se mit à briller de mille feux, le sol commença à trembler et ce qui servait de plafond semblait vouloir s'effondrer. L'aigle gravé au mur se scinda en deux pour laisser échapper une éblouissante lumière blanche qui éclaira toute la pièce et même au delà.

Pris de peur par la salle qui s’effondrait sur elle-même, Gohan se précipita vers la seule sortie qu'il voyait et s'engouffra dans cette dernière, disparaissant dans la blancheur immaculée de cette ouverture. Celle-ci se referma aussitôt et fut engloutie par l'effondrement de la salle.
Dans une paisible forêt, un jeune garçon donnait des coups d'épée dans le vide, il semblait s'entraîner seul au maniement de sa lame. Ses cris à chaque coup résonnèrent dans les bois alentours. Cependant il stoppa son entraînement quand il vit une large lumière blanche étincelante venant dans couloir pourtant toujours sombre.

Curieux, le jeune garçon alla voir ce que cela pouvait bien être et quand il arriva , tout ce qu'il vit c'était un enfant aux cheveux noirs vêtu d'une bien étrange façon. Une détail attira son attention, ce jeune garçon possédait une épée et cela intéressa beaucoup le garçon à la tunique verte. Ce dernier alla donc vers le garçon apparu mystérieusement pour engager la discussion.

« Salut ! » fit le garçon d'un ton enjoué.

Gohan tourna la tête vers la voix qu'il venait d'entendre et vit un garçon aux cheveux blonds, de grand yeux bleus et vêtu d'une tunique verte serrée par une simple ceinture brune. Une lanière rouge ceinturait le haut de son corps et il tenait en main un courte épée. Il avait aussi des genres de bottes brunes qui semblait un peu grande pour lui.

Son grand sourire jovial et assez avenant empêcha Gohan de s'enfuir de peur et lui répondit un « Bonjour » des plus timides.

« C'est toi qui a fait toute cette lumière ? » demanda le jeune interlocuteur de Gohan.
« Oui...mais je sais pas trop comment c'est arrivé... » répondit le métis-saiyen toujours aussi timide.
« En tout cas tu es la première personne de l'extérieur que je vois et en plus t'a une épée ! On pourra peut être s'entraîner tous les deux ! »
« Ha...heu...je sais pas trop m'en servir, je viens de l'avoir... » fit Gohan un peu plus à l'aise du à la franche sympathie du garçon en vert.
« Oh si tu veux je t'apprendrai, c'est pas difficile et comme ça je serais plus tout seul à m'entraîner ! »
« Allez viens, je te ramène au village et de là tu pourra repartir chez toi ou rester un moment si tu veux »
« Merci... » fit Gohan content de voir qu'il va pouvoir sortir de ce lieu étrange et retrouver le désert d'où il venait.
« Sinon je m'appelle Link et toi ? » demanda le jeune épéiste.
« Je..je m'appelle Gohan...Son Gohan et j'ai 6 ans. » répondit le fils de Goku.
« 6 ans ? T'es jeune pour te retrouver tout seul comme ça, moi j'ai 9 ans ! » fit Link étonné du jeune âge de Gohan.
« Mais pourquoi tu t'entraînais tout seul ? Il y a personne chez toi pour t'accompagner ? » demanda Gohan.
« Non il y a personne que ca intéresse..c'est pour ca que je suis content que tu ai une épée toi aussi, ca me fera de la compagnie. » répondit Link d'un air un peu triste.
« Mais nous voilà arrivé au village, je vais te présenter aux autres ! » rajouta-t-il alors que les deux garçons sortait de l'épaisse forêt pour se retrouver dans une petite plaine verdoyante avec néanmoins de gros arbres ici et là ainsi qu'une petite rivière traversant le village.

Gohan vit avec étonnement que la plupart des habitants du village étaient des enfants de l'âge de Link et qu'ils étaient tous vêtus de la même tunique verte.

Le nouveau venu provoqua un petit attroupement des quelques habitants du village. Gohan se sentit un peu gêné de se faire ainsi dévisager par ces enfants qu'ils ne connaissaient guère.

« C'est bien le truc le plus bizarre que tu nous ai rapporté ! » fit l'un des habitants.
« C'est pas un 'truc', c'est un garçon, vous le voyez bien tout de même ! » répondit Link.
« Oui on le voit bien mais il est bizarre, tout comme ces vêtements. » fit un autre habitant.
« Bah c'est parce qu'il vient de l'extérieur voilà tout. » répliqua Link prenant la parole à la place de Gohan bien trop timide pour répondre.
« De l'extérieur ?! Tu veux dire, d'en dehors de la forêt ?! » s'étonna un des enfants de la forêt.
« Oui, il a trouvé un passage secret et s'est retrouvé ici mais il ne sait plus rentrer par le même passage alors je voudrais demander au Vénérable Arbre Mojo l'autorisation de sortir pour qu'il puisse rentrer chez lui. » répondit celui qui avait trouvé l'étrange garçon venant de nulle part.

Des cris d'étonnement se firent entendre et les jeunes autour continuèrent à lui poser mille et une question mais Link mit fin à l’interrogatoire en disant qu'il fallait voir au plus vite le Vénérable Arbre Mojo qui était le maître des lieux ainsi que son protecteur. De plus son savoir millénaire et sa grande sagesse étaient reconnu par tous. Nul doute donc qu'il pourra conseiller Link et Gohan.

En traversant le village pour aller voir le vénérable protecteur de la forêt, Link fit une petite visite guidée en montrant où il habitait, où était le magasin et autre curiosité du village. Ce qui étonna Gohan c'est que tout le monde semblait vivre dans des troncs d'arbre dont la base avait été creusé pour y faire une habitation ou un commerce.

Passée le petit pont enjambant la rivière, les deux garçons arrivèrent à un espèce de couloir qui débouchait sur une autre petite pleine avec en son centre, un énorme arbre avec des racines tout aussi énorme. Un visage semblait comme gravé dans l'écorce et donnait une certaine forme humaine au végétal.

Cette taille gigantesque épata Gohan qui se dit que cet arbre devait vraiment être vieux pour avoir une taille aussi imposante.

Arrivé au pied de l'arbre, Link expliqua sa 'trouvaille' à l'Arbre Mojo qui, après avoir écouté son jeune protégé, réfléchît un instant avant de répondre.

« Mmmh....ce garçon ne semble pas de notre monde... » fit-il d'une voix caverneuse.

Cette voix étrange apeura quelque peu Gohan qui fît un pas en arrière mais il fut rassuré par Link en lui disant qu'il n'avait absolument rien à craindre.

« Il serait donc arrivé par le passage dont j'ai ressenti la puissante énergie tout à l'heure...très étrange...je ne savais pas que ce passage existait encore. » continua le végétal millénaire.
« Vous connaissez ce passage d'où est arrivé Gohan ? » s'étonna Link.
« Oui, je le connais. » répondit l'Arbre Mojo.

Le grand arbre se mit alors à raconter ce qu'il savait sur ce passage qui était en fait une porte entre deux mondes qui avait servi aux Namulia, un des peuples qui vivait ici bien avant l'avènement de l'actuel Royaume d'Hyrule. Quand les Hyliens sont arrivé sur leur terres, ils ont chassé les Namuliens jusqu'au tréfonds de la forêt et quand ces derniers furent acculé, le chaman de ce peuple créa un passage entre ce monde-ci et celui d’où venait apparemment Gohan pour fuir les Hyliens et éviter ainsi une mort certaine. Quand Gohan expliqua ce qu'il avait lu sur ce qui avait servi de porte, l'Arbre Mojo pensa que le chaman avait sûrement dû laisser le passage ouvert d'une certaine façon, espérant un jour pouvoir revenir sur leur terres natales mais à la connaissance du grand arbre, les Namuliens ne sont jamais revenus.

Gohan et Link, qui s'étaient assis entre-temps, écoutèrent avec attention les dires du vieil arbre et une fois que ce dernier eu fini, le jeune garçon de la forêt intervint.

« Mais est-ce que vous connaissez le moyen pour que Gohan rentre chez lui ? »
« Je crains que ce passage n'a été créé que pour un seul aller-retour et que maintenant il soit fermé à jamais. » répondit l'Arbre Mojo.
« Mais...mais..alors...je pourrais jamais rentrer chez moi ?! » fit Gohan presque en pleurs, dévasté par cette nouvelle terrifiante.
« Mmmmh...en tout cas, pas par ce passage...mais je connais quelqu'un qui peut voyager entre les mondes, c'est un personnage étrange qui vends des masques au Marché d'Hyrule, il va et vient entre plusieurs mondes, peut être pourra-t-il te ramener dans le tien. » répondit l'arbre.
« C'est quoi un Marché ? » demanda Link intrigué par ce mot qu'il ne connaissait pas.
« C'est un lieu où on vends beaucoup de choses et c'est souvent moins cher que dans les magasins, ma maman y va souvent acheter des fruits et des légumes. » répondit Gohan.
« Ca à l'air chouette comme endroit ! » fit Link d'un ton joyeux.

Cependant l'Arbre Mojo avertît les deux jeunes garçons que ce fameux vendeur de masques ne venait que tous les trois mois, il fallait donc attendre son retour. Il fut décidé que Gohan resterait au village pendant ce temps là et Link proposa de lui même qu'il vienne habiter dans sa maison car un peu de compagnie lui plairait beaucoup. Bien sur, Gohan accepta cet état de fait vu qu'il ne pouvait rien faire d'autre en attendant et les deux jeunes garçons prirent congé du Vénérable Arbre Mojo et retournèrent au village au proprement dit.

« T'inquiète pas Gohan, à nous deux on va bien s'amuser et vu que tu va rester un peu ici, je vais pouvoir t'apprendre à te servir de ton épée, ca pourra t'être utile si tu dois te défendre ! » fit Link enthousiaste à l'idée d'avoir un partenaire d'entraînement qui semblait certes fort timide mais fort sympathique tout de même.

Gohan ne répondit rien, encore un peu choqué par les révélations du vieil arbre. Sur le chemin, les congénères de Link se pressèrent pour savoir ce qu'il en était pour le jeune inconnu mais Link leur demanda de le laisser tranquille, le temps qu'il s'installe et digère un peu le fait qu'il devra passer 3 mois dans ce monde qui lui était totalement inconnu.

Le nouvel ami de Gohan le conduisît alors chez lui pour montrer au métis-saiyen où il allait habiter pendant son séjour dans cette forêt.

La demeure du jeune Link se trouvait sur la seule hauteur du village et donc un peu à l'écart des autres habitations. Comme vu auparavant, c'était un arbre massif qui faisait office de maison. Il fallait pour cela escalader une échelle en bois pour arriver sur un petit balcon servant d'entrée. Link sorti une petite clé de sa tunique et ouvrît la porte. Une fois à l'intérieur, Gohan découvrît avec étonnement que si l'extérieur n'était pas très avenant, l'intérieur était des plus chaleureux.

Au fond de la pièce principale, à la droite de Gohan, se trouvait la table à manger avec encore les restes de ce qui semblait avoir été le petit-déjeuner. Juste à côté se trouvait une assez grosse pierre qui avait été creusée et transformée en foyer pour le feu. Encore à côté et plus sur la gauche, se trouvait une étagère avec tout le nécessaire de cuisine. Tout à fait à gauche se trouvait une autre pièce dont le rôle était apparemment juste de donner accès à l'étage du bas.

Au sol il y avait un grand tapis assez joliment décoré. Link ferma la porte, enleva ses bottes pour les poser à côté de la porte et alla poser son épée et son bouclier sur le mur de gauche, au dessus d'une armoire. Gohan fit de même et enleva ses bottines.

« Tiens, tu peux déposer ton épée sur l'armoire là si tu veux. » fit Link pour que Gohan se débarrasse un peu.

Gohan fit bien sur un timide « Merci » et alla déposer son épée à l'endroit indiqué.
« Ici c'est la pièce de vie, la bas au fond avec l'escalier qui descend, c'est la salle de bain et les toilettes et là-haut c'est ma chambre. Faudra que je te fasse un peu de place et trouver de quoi te faire un lit. » continua Link dans sa visite.

Cependant, le jeune garçon arrêta de parler quand il vit que Gohan n'avait pas arrêté de fixer la table où il y avait encore des restes de nourritures.

« T'a tellement faim que tu regardes mon reste de petit-déjeuner avec autant d'insistance ? » fit-il un peu amusé.

Cette réflexion fit prendre conscience à Gohan qu'il fixait bien trop cette nourriture et que cela n'était pas très poli, il en fut donc un peu gêné.

« ..O-oui...j'ai juste mangé deux pommes hier soir, c'est tout... » avoua-t-il.
« C'est pas grand chose... » répondit Link d'un air étonné.
« Je vais te préparer quelque chose moi ! Je sais pas faire grand chose mais tu verras c'est délicieux ! » rajouta-t-il d'un air plus enjoué et se dirigeant vers la cuisine.

Devant l'immobilisme de Gohan, Link tenta de le faire agir.

« Allez viens m'aider au lieu de rester planter là ! » cria le garçon de la forêt.

Gohan s'exécuta et se dirigea vers la cuisine pour aller aider son hôte. La bonne humeur et l'entrain de ce dernier fit que Gohan se sentait de plus en plus à l'aise et, même si il restait assez réservé, commençait aussi à se montrer moins timide et plus curieux sur la nourriture que Link et lui préparèrent où même sur les livres qui étaient sur une étagère à côté de l'armoire oû était posé l'épée de Gohan.

Link apprit à Gohan comment allumer un feu sans ces étrange 'allumettes' dont Gohan parlait et vit que son invité apprenait assez vite car il avait intégré la technique plutôt rapidement. Link mit alors la petite marmite où il avait mis le dîner qu'il préparait sur le feux allumé par Gohan, alla chercher l'épée de ce dernier et puis s'installa à table pour contempler la lame de son invité.

« Elle à l'air bien ton épée mais je pense qu'il faudrait un peu l'aiguiser » fit-il après l'avoir inspecté.
« Je sais pas moi, j'y connais rien la dedans. » répondit Gohan.
« C'est pas grave, je t'apprendrai si tu veux. » répliqua Link tout en remettant l'épée de Gohan dans son fourreau.
« Oui je veux bien, ca m'aidera pour mon entraînement. » fit Gohan qui n'avait pas oublier l'entraînement de Piccolo.

Link se demanda de quel entraînement Gohan parlait et ce dernier lui raconta alors les derniers événements qu'il avait vécu avant d'arriver ici. Le récit de Gohan passionna Link car rêvant de vivre une aventure palpitante même si ce que racontait son jeune invité n'avait pas l'air très joyeux surtout le fait que Gohan semblait avoir été abandonné à son propre sort en guise d'entraînement.

« Il est vraiment pas sympa ce Piccolo de t'avoir abandonné comme ça ! » s'exclama Link après que Gohan ai terminé son histoire.
« Oui il me fait peur mais il a dit que c'était important et je devais m'entraîner pour sauver la Terre. » répondit Gohan peu convaincu.
« Bah ! Tu vas t'entraîner avec moi et je te laisserai pas tout seul moi, ce sera bien plus chouette à deux ! » fit Link toujours d'un ton enjoué.
« Oui j'aime pas être seul donc c'est chouette que tu veuille bien t'entraîner avec moi ! » répondit Gohan.

La dessus, le dîner fut prêt et alors que Link pensait que Gohan allait se ruer sur la nourriture, il fut surpris de voir qu'il n'en fît rien et même si il mangea beaucoup, il mangeait d'une manière tout à fait civilisé malgré sa grande faim.

Après s'être rassasié et avouer qu'en effet Link n'avait pas menti car la nourriture était délicieuse, la vaisselle fut vite expédié pour passer la soirée près de la chaleur du feu. Link avait pris quelque livre pour les monter à Gohan qui semblait beaucoup apprécier de se cultiver et de découvrir de nouveau peuple ainsi que leur histoire. Link en apprit aussi pas mal car il n'avait à vrai dire jamais vraiment lu ces livres qu'il avait reçu car ce n'était pas vraiment sa passion mais ici, le fait que ca passionnait vraiment Gohan lui avait donné l'envie de lire et de partager ces moments de cultures avec son jeune invité.

Aux premiers bâillements du métis-saiyen, il fut décidé de conclure cette soirée littéraire pour aller se reposer, demain étant, selon ce que Link avait décidé, le premier jour d'entraînement à l'épée pour Gohan, il fallait donc être en forme.

Link et Gohan montèrent alors à l'étage par une échelle en bois et arrivèrent dans ce qui servait de chambre au jeune garçon aux cheveux blonds. Cette chambre était simplement un genre de mezzanine avec un lit, en bois évidemment, une petite commode pour les vêtements et un petit tapis au sol juste à côté du lit.

Link sortit une sorte de futon de son armoire à vêtements et le posa à terre.

« Bon pour cette nuit, je vais dormir la dessus et toi tu prendra mon lit le temps qu'on t'en fasse un à toi » fit le garçon à la tenue verte.
« Mais...t'es sur ? Je peux dormir sur le futon si tu préfères. » répliqua Gohan un peu gêné.
« Non c'est pas grave, tu peux le prendre, le futon est confortable aussi, je dormirai bien aussi. » rassura Link.
« Et si tu veux poser tes vêtements, tu peux le faire sur la commode là mais laisse moi un peu de place hein ! » rajouta-t-il, un peu plaisantin.
« Merci » fit laconiquement Gohan qui aurait bien voulu son pyjama pour dormir car c'est l'habitude qu'il avait à la maison.

Mais il se fit à la situation car décidément, rien n'était plus comme d'habitude depuis 2 jours. Il dénoua alors sa ceinture et se déshabilla pour ne garder que le caleçon blanc qu'il portait en dessous de sa tenue d'entraînement. Link l'imita et enleva sa tunique verte pour lui ne rester qu'avec le genre de caleçon vert qu'il portait habituellement et posa ses vêtements à côté de ceux de Gohan. Une fois de plus Link fut étonné par les manières de son invité car alors que lui plaçait ses vêtements sans trop y faire attention, Gohan, lui, avait méticuleusement plié ses vêtements avant de les placer sur la commode.

« Hé bien, tu sais sacrément bien plier tes vêtements toi ! Faudra que tu m'apprenne ça ! » fit Link, épaté.
« C'est ma maman qui me l'apprit, elle m'a dit que c'était pas bien de laisser ses vêtements pas pliés » répondit Gohan déjà couché.
« Heureusement que ta maman n'est pas là, elle me gronderait ! » plaisanta Link en se couchant lui aussi.
« Ha ca c'est sur et tu serais privé d'entraînement pendant 3 jours ! » répondit Gohan assez amusé par la réflexion de son hôte.
« Faut vite que tu m'apprenne à le faire alors, j'ai pas envie d'être puni ainsi ! » rigola Link.
Après ce trait d'humour, Link souffla la bougie qui leur servait d'éclairage et les deux garçons s'endormirent aussitôt.


Le lendemain matin, Link se leva le premier, Gohan étant sûrement assez fatigué par ses péripéties de la vieille. Le jeune garçon de la forêt descendit alors pour aller préparer le petit-déjeuner, le temps que Gohan se réveille. Ce que fit ce dernier un peu plus tard. Il se réveilla même en sursaut et mis quelque secondes à resituer où il était. En voyant les vêtements de son hôte encore à côté des siens, Gohan retrouva pleinement ses esprits. Le métis-saiyen sorti du lit, s'habilla et descendît dans la pièce centrale pour y retrouver Link et s'étonna de voir ce dernier encore uniquement vêtu de son caleçon alors qu'il était hors de la chambre car Chichi avait toujours dit que cela n'était pas correct d'être quasi nu en dehors de la chambre ou de la salle de bain mais comme il n'était pas chez lui, il se retint de faire la remarque. De plus c'est pas comme si cela le dérangeait vraiment.

« Ah tu te réveille à temps, le petit-déjeuner est prêt ! » fit Link en posant deux bol sur la table.
« Mais je propose qu'on mange sur la terrasse vu qu'il fait beau dehors » rajouta-t-il après avoir réfléchit un instant.

Gohan acquiesça d'un hochement de la tête et Link prit alors les deux bols pour les déposer sur un genre de passe plat qui se trouvait à côté de l'armoire où l'épée de Gohan était posée. Après avoir refermé la petite porte, Link tira sur une corde pour faire monter les deux bols jusque tout en haut.

Le fils de Goku regarda avec attention et trouva ce système simple mais fort ingénieux.

« Voilà, y'a plus qu'a monter tout en haut ! Je te montre le chemin ! » dit Link d'un ton toujours très joyeux.

Les deux garçons, Link en tête, passèrent dans la pièce du fond, où se trouvait l'escalier descendant à la salle de bain, pour monter à une échelle que se trouvait sur la gauche. Elle était assez longue et semblait traverser tout l'arbre qui faisait office de maison. Une fois au dessus, Gohan et Link se retrouvèrent sur la terrasse qui était en fait le sommet d'un arbre coupé à mi-hauteur. Une barrière en bois faisait le tour de la terrasse. De la paille avait été tressé entre chaque bout de bois pour avoir tout de même une certaine intimité dont Link semblait être assez friand.

Au milieu de la terrasse se trouvait une table et deux chaises ainsi que l’extrémité du passe plat. Une petite cheminée en pierre ressortait aussi au fond de la terrasse.

Link alla au passe-plat pour y prendre les deux bols et les posa sur la table alors que Gohan s'installa à cette même table. Link fit de même, attrapa un des bols et commença à manger avec la fourchette en bois qu'il avait planté dans la nourriture au préalable.

« Je crois bien que tu vas aimer, c'est des noix Mojo dans un peu de lait. » expliqua Link en commençant à manger.

Gohan hésita un instant puis commença lui aussi à manger car il se souvint que le repas d'hier soir fut assez bon donc il n'y pas de raison que le petit-déjeuner ne le soit pas. Et en effet, ce fut bon car Gohan dévora tout le bol sans en laisser une miette.

« C'est vrai que c'était délicieux, merci beaucoup ! » fit Gohan en reposant délicatement son bol.
« Je savais bien que tu aimerais ! » répondit Link assez content de voir que sa préparation plaisait à son invité.
« Mais en fait, c'est quoi ca vient d'où ces noix Mojo ? » demanda Gohan, curieux.
« C'est le fruit qui pousse sur les branches du Vénérable Arbre Mojo, c'est très nourrissant et assez délicieux. » répondit Link.
« Sinon tu vois comme on est bien ici au dessus. On est dehors, au soleil et personne pour nous embêter ! » rajouta-t-il en posant ses pieds sur la table et s'allongeant presque sur sa chaise qui ne reposait plus que sur deux pieds.
« C'est vrai que c'est chouette comme endroit et toi tu me fais penser à Papa qui, après ses entraînements, aimait bien se mettre en caleçon et se mettre comme toi à table, ca faisait toujours crier Maman qui trouvait ca très grossier. » fit Gohan d'un air amusé en pensant à cette similitude.
« Hé bien, elle a l'air sévère ta maman ! » répliqua Link.

Après cette petite discussion, Link s'excusa un moment car il voulait rester au soleil en silence car c'était une chose qu'il aimait beaucoup faire le matin après le petit-déjeuner quand le soleil donnait bien sur la terrasse. Il aimait la douce chaleur du soleil réchauffant son corps et aussi profiter du silence du matin qui n'était seulement brisé que par les piaillement d'oiseau divers. Il en profitait maintenant car il savait qu'une fois ses autres congénères réveillé et sortit de chez eux, le silence fera place à l'agitation quotidienne du village.

Gohan laissa donc son hôte profiter de ce moment et pris l'initiative de débarrasser la table et déposer les bols dans le passe-plat puis de les faire descendre jusqu'à la pièce principale à l'intérieur.

En ouvrant à nouveau les yeux, Link vit que la table avait été débarrassé et que Gohan était déjà descendu. Le garçon de la forêt se redressa sur sa chaise, la reposant sur ses quatre pieds, puis quitta la table pour rejoindre Gohan. Une fois en bas, il vit son invité occupé à laver les bols ainsi que les fourchettes. Cette initiative plu beaucoup à Link car lui en général n'avait souvent pas très envie de faire la vaisselle dès le matin, préférant la faire le soir ou le lendemain.

« Hé bien, merci Gohan, c'est sympa de faire la vaisselle directement ! » fit Link en posant sa main sur l'épaule gauche du jeune métis-saiyen.
« De rien, ma maman elle dit toujours qu'il faut faire la vaisselle tout de suite sinon tu en a trop et ca prends trop de temps. » répondit Gohan
« Elle a raison et pendant que tu termines, moi je vais m'habiller et après on pourra commencer l'entraînement ! » répliqua Link.

Gohan acquiesça d'un « D'accord » tout en continuant à terminer de laver les bols alors que Link remonta dans la chambre pour s'y habiller. Une fois cela fait, Gohan et Link prirent leurs épées respectives, enfilèrent leurs chaussures puis sortirent de la maison. Link ferma à clé et puis les deux garçons descendirent.

Au sol, Link pensa que Gohan avait d'abord besoin d'un bouclier et qu'il fallait donc lui trouver une écorce bien grosse. Pour cela Link emmena Gohan là où il s'entraînait d'habitude car il y avait pas mal d'arbre mort ou l'on pouvait obtenir une bonne écorce pour en faire un bouclier solide.

« Ils sont où tous les autres ? » se demanda Gohan en voyant le village quasi désert.
« La plupart ne sont pas encore réveillé, je dois bien être le seul à me lever si tôt. » répondit Link.

Le reste du chemin se fit en silence, Gohan admirant la luxuriante forêt qui l'entourait avec sa faune et sa flore assez diverse et qui lui était bien sur totalement inconnue.

Arrivé au lieu d'entraînement, qui était assez près de là où Gohan avait rencontré Link, ce dernier se saisit d'une écorce bien robuste pour la donner à Gohan.

« Voilà avec ca, tu devrais avoir un bon bouclier ! » fit le jeune blond.
« Mais...je sais pas comment on fabrique un bouclier... » fit Gohan un peu gêné.
« T'inquiète pas je vais t'aider à le faire. » rassura Link.

Les deux garçons s'assirent à terre et Link commença à expliquer comment lui avait taillé son bouclier à partir d'une écorce brute. En bon élève, Gohan écouta attentivement les instructions de Link et appliqua ces dernières avec précision. Link fut épaté par la capacité à intégrer très vite un concept et à l'appliquer. C'est pourquoi il ne fallu à Gohan que deux heures pour fabriquer son bouclier.

Gohan était donc prêt à commencer l'entraînement à l'épée et pendant les trois mois qui suivirent, ce fut l'activité principale des deux garçons. Chaque jour, pendant de nombreuses heures Gohan et Link croisaient le fer même si au début il fallu apprendre à Gohan les rudiments les plus basiques et que donc Link de son côté ne s'entraînait pas vraiment mais transmettre son savoir plaisait assez au garçon de la forêt. De plus l'idée qu'il ai au final un compagnon d'entraînement plaisait aussi à Link. Et comme Gohan apprenait vite, il allait vite pouvoir rependre ses séances de combat à l'épée.

Durant ces trois mois, Link et Gohan devinrent comme inséparables et même si Gohan avait bien été accepté par les autres Kokiri du village, mis à part Mido qui n'aimait pas trop cet étranger qui attirait l'attention de tout le monde, Link était vraiment son seul véritable ami dans le village.

D'ailleurs au fil du temps passé avec Link, Gohan remarqua que ce dernier était différent des autres Kokiri. Il ne l'était pas physiquement mais dans sa manière de penser, ses aspirations et son comportement, tout cela différait des autres qui, par exemple, ne pensait qu'à jouer, flâner, s'amuser sans se soucier de rien et mener une vie tranquille alors que Link rêvait d'aventure au delà de la forêt et ainsi voir le monde, rencontrer d'autres gens et pourquoi pas des gens maniant l'épée et pouvant lui apprendre leur techniques. Et si Gohan était plus proche du caractère des autres Kokiri, il préférait tout de même rester avec Link qui pouvait lui apprendre moult chose car il était bien plus débrouillard.

Les trois mois passé, le temps était venu d'aller voir ce fameux vendeur de masque qui, selon l'Arbre Mojo, pouvait voyager à travers les mondes. Gohan plaçait beaucoup d'espoir en cette personne pour pouvoir rentrer chez lui malgré le fait qu'il se plaisait bien ici.

« Bien..comme convenu, je vous autorise toi et Link à sortir de la forêt pour aller voir ce vendeur de masque mais faites bien attention à vous, le monde extérieur peut être assez dangereux même si j'ai confiance en Link pour accompagner Gohan sans soucis. » fit l'Arbre Mojo.
« Merci beaucoup Vénérable Arbre Mojo pour votre confiance et vous inquiétez pas, on s'est entraîné tous les jours, on est prêt au combat si il le faut !  » fit Link assez ravi.
« Moi aussi je vous dit merci Monsieur l'Arbre, sans vous, j'aurais jamais pu rentrer chez moi ! » fit à son tour Gohan.

Et alors que les deux garçons allaient partir pour le Citadelle d'Hyrule, un monstre gigantesque et fortement hideux doté d'un seul pied mais de multiples pinces et autre genre de pattes ressemblant à un mix entre un crabe et une araignée. Le plus visible étant son unique oeil assez énorme dont la pupille était jaune et le fond rouge.

Cette apparence hideuse effraya Link et surtout Gohan qui s'était placé derrière Link comme pour se cacher.

« Mojo...donne la pierre... » fit le monstre d'une voix étrange.
« Il n'en est pas question, cette pierre n'est pas pour les êtres maléfiques tel que toi » fit calmement l'Arbre Mojo.
« Alors...je vais devoir la prendre moi-même... » répondit le monstre en s'avançant vers l'arbre.
« Gohan ! On doit défendre le Vénérable Arbre Mojo ! » cria Link tout en sortant son épée de son fourreau de la main gauche et prenant de l'autre main, son bouclier.
Dernière édition par Teen_Gohan_757 le Ven Nov 08, 2013 22:48, édité 6 fois.
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Bushido le Jeu Juin 27, 2013 17:42

:) :D Cool! Vite la suite! :D :)
Vous n'avez pas envie de perdre du temps à lire une fan-fiction mais vous voulez quand même en lire une ? Aucun problème ! Half Shot est fait pour vous ! Une série d'histoires courtes que, j'espère, vous apprécierez !

Half Shot - viewtopic.php?f=42&t=8709
Avatar de l’utilisateur
Bushido
 
Messages: 3856
Inscription: Lun Avr 22, 2013 14:40

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Jeu Juin 27, 2013 20:53

Ravi que cela t'ai plu :D

La suite pour bientôt :p
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Gakin le Jeu Juin 27, 2013 21:36

Cool encore une fic de notre cher fanatique de Gohan. Je n'ai pas lu ta première fic mais jle ferais ;)
Dragon Ball Renzoku --> Prochainement ...
Avatar de l’utilisateur
Gakin
 
Messages: 1030
Inscription: Ven Mars 02, 2012 13:35
Localisation: Palais de Dendé, un endroit calme et reposant

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Mar Juil 02, 2013 18:57

Y'a intérêt :twisted:

Sinon c'est vrai que c'est plus facile de prendre une fic dés le début plutôt en chemin, y'a moins à rattraper :P


EDIT :

J'ai été inspiré et motivé donc voilà le nouveau chapitre 5 jours plus tard :P


Chapitre 2 : La Citadelle d'Hyrule


Link se lança à l'assaut de l'immonde bête qui en voulait à l'Arbre Mojo alors que Gohan resta scotché sur place comme pétrifié par la peur. Son expression de terreur et son corps tremblant était là pour le prouver.

Cependant, voyant que Link venait de se faire repousser violemment par une des nombreuses pattes du monstre et que maintenant son nouvel ami était en difficulté, Gohan sortit de sa léthargie et fonça sur Link pour le protéger avec son bouclier. L'une des pattes pointues du monstre se planta alors dans le bouclier de Gohan alors que Link se releva pour à nouveau faire face à son assaillant.

« Merci Gohan, t'es arrivé à temps ! » cria le jeune garçon de la forêt .

Gohan n'eut pas le temps de répondre que leur adversaire repassa à l'attaque. Les deux amis évitèrent chacune des pattes pointues du monstre et tentèrent d'enfoncer leur épées dans la chair de la bête mais elles ne firent que ricocher, la dure peau du monstre étant trop épaisse.

« Comment on fait pour l'avoir si on peut même pas le blesser ?! » râla presque Link.
« Ha ! On va essayer son gros œil Gohan ! » ajouta-t-il après avoir rapidement observé son adversaire.
« Mais si on l'attaque, il va nous frapper avec ses grosses pattes ! » objecta Gohan.

Le monstre tenta une fois de plus d'atteindre les deux garçons mais leur petites tailles les rendaient assez difficile à atteindre.

« Je sais ! » fit Link après un moment de réflexion et sortant de sa tunique, un petit lance pierre fait de bois.

Le compagnon de Gohan, prit alors une petite noix mojo d'une bourse attaché à sa ceinture et la plaça dans le lance-pierre tout en bandant l’élastique.

« Gohan ! Attaque à mon signal ! » cria-t-il tout en visant le monstre.

Link lâcha l’élastique et le projectile alla frapper l’œil de la bête qui leur faisait face. Le coup réussi, le monstre en fit étourdit.

« Gohan ! Maintenant ! Frappe son œil ! » cria encore Link.

Cette fois-ci, Gohan n'hésita plus et alla planter son épée dans l’œil de la bête. Un puissant cri d'agonie et de souffrance s'en suivit puis le calme revint, la vie avait quitté le montre. La victoire acquise, Gohan en tomba sur les fesses tellement ce fut intense pour lui qui n'était pas habitué à tant de stress.

Cependant, Link vint quelque peu le rassurer.

« T'a été parfait sur ce coup là, bravo ! » fit-il d'un air enjoué.
« Merci...mais au début j'avais trop peur et je t'ai laissé tout seul contre le monstre... » répondit Gohan un peu honteux.
« C'est pas grave puisque au final t'es venu m'aider et à deux on a vaincu le monstre ! » répliqua Link.
« Oui c'est vrai t'a raison. » fit Gohan en se relevant.

Les deux vainqueurs revinrent vers l'Arbre Mojo pour savoir si il savait qui était ce monstre et ce qu'il voulait dire par « la pierre ». Le Vénérable de la Forêt leur répondit que le monstre, nommé Gohma, était une créature des ténèbres et qu'elle voulait la Pierre Ancestrale de la Forêt, joyau de la Forêt Kokiri et l'une des clés du Saint Royaume où se trouvait la Triforce, relique sacrée des anciennes déesses créatrices du monde et contenant leur pouvoir. C'est ainsi qu'Hyrule connaissait une période faste car aux mains de la Famille Royale dont le Roi était bon et généreux. Mais si cette Triforce devait tomber sous la coupe d'un être maléfique, le Royaume serait plongé dans les ténèbres et la terreur.

Le fait que cette créature ai voulu s'emparer de la Pierre Ancestrale montrait bien qu'une force maléfique supérieur tentait d'accéder au Saint Royaume, ce qui était d'assez mauvais augure. Le vieil arbre allait enquêter la dessus et contacter les autres détenteurs des deux autres Pierre Ancestrale.

Cependant, il était temps maintenant d'aller à la Place de Marché dans la Citadelle d'Hyrule pour y rencontrer le vendeur de masque et ainsi pouvoir faire revenir Gohan dans son monde. Gohan et Link se relevèrent alors après avoir écouté l'histoire de l'Arbre Mojo avec attention mais aussi une légère peur et partirent pour la Plaine d'Hyrule situé à la sortie de la Forêt Kokiri.

Link était fou de joie d'enfin pouvoir sortir de sa forêt natale et enfin découvrir le monde extérieur, chose que l'Arbre Mojo n'avait jamais permise auparavant. Gohan était lui plus enchanté par l'espoir de pouvoir rentrer chez lui que par le fait de pouvoir explorer le monde dans lequel il avait atterri.

Une fois sur le petit pont en bois qui faisait la jonction entre la Forêt Kokiri et la Plaine d'Hyrule, Link s'arrêta un instant puis se retourna vers la forêt.

« Qu'est-ce qu'il y a Link, t'as vu quelque chose ? » demanda Gohan.
« Non c'est juste que...c'est la première fois que je quitte la Forêt et...ca me fait bizarre... » répondit Link.
« Mais allons-y ! Allons voir ce qu'il y a, à l'extérieur ! » rajouta-t-il d'un ton plus enjoué et sur de lui.

Gohan acquiesça et les deux amis traversèrent définitivement le pont et s'engouffrèrent dans le passage menant au monde extérieur. Quand ils sortirent de se passage creusé dans la roche, l'immensité de la Plaine d'Hyrule les émerveilla car même si ce n'était qu'une plaine avec quelques valons ici et là sans aucune habitation à l'horizon, le gigantisme de l'endroit fut épatant pour les deux garçons car tout les deux n'avait jamais vécu ailleurs que dans leur forêt respective, Kokiri pour Link et Paozu pour Gohan. Alors certes Gohan, de par ses études et ses quelques escapades en ville avec sa mère, connaissaient un peu autre chose mais rien de pareil.

La seule trace de civilisation que l'on voyait était la pointe du Château d'Hyrule au loin.

« Comment on va faire pour trouver ce marché dans cette immense plaine ? » se demanda Link.
« Il est sûrement au pied du château la-bas au fond. » répondit Gohan.
« Du châ...quoi ? » s'étonna Link.
« Un château...tu sais pas ce que c'est ? » répondit Gohan tout aussi étonné.
« Bah..non.. » fit Link un peu gêné.
« J'en ai jamais vu en vrai mais dans les livres que j'ai lu, ca ressemble à ce qu'on voit au fond là et c'est là que doit vivre la Famille Royale dont nous parlait l'Arbre Mojo » expliqua Gohan.
« Oh je vois, t'es sacrément cultivé toi » répondit Link.
« Oui je lis beaucoup, j'adore ça ! » répliqua Gohan.
Sur cette petite discussion, Gohan et Link se mirent en route pour ce fameux château mais après une heure de marche et ne voyant encore la forteresse que de loin, les deux garçons commencèrent à fatiguer et se décourager quelque peu. Soudainement ils entendirent un étrange bruit et virent au loin une vague silhouette. Au fur et à mesure que cette dernière approchait, on put distinguer qu'il s'agissait d'une charrette à cheval conduite par un homme à l'embonpoint fortement prononcé.

Link décida alors d'arrêter le modeste véhicule pour voir si il n'était pas possible d'y monter et ainsi s'éviter toute une marche à pied des plus fatigantes. Par chance l'homme, qui était apparemment un marchant de lait, allait justement au Marché d' Hyrule pour y vendre ses produits et accepta volontiers d'embarquer Gohan et Link à l'arrière de sa charrette, ne voulant pas laisser ces deux jeunes garçons dans cette plaine qui pouvait être hostile, une fois la nuit tombée.

Les deux jeunes aventuriers embarquèrent alors dans la charrette et s'installèrent dans une petite botte de foin.

« Ah on est mieux sur cette charrette tout de même parce que le châ...truc là, il semble encore loin. » fit Link couché sur le foin.
« C'est vrai que c'est mieux et on peut observer le paysage sans se fatiguer à marcher ! » ajouta Gohan assis à côté de Link.
« Oui t'a raison, c'est géant comme plaine, c'est impressionnant. » répondit Link en regardant autour de lui.

Pendant tout le voyage, Gohan et Link ne cessèrent de regarder le paysage qui s'offrait à eux et de s’extasier sur chaque nouvelle chose qu'ils voyaient. Cela amusa d'ailleurs beaucoup le conducteur de la charrette et égaya son voyage d'ordinaire assez calme.

Quand ils arrivèrent devant le Château d'Hyrule et sa place forte, les deux garçons en furent émerveillé par la majesté du château et la taille assez impressionnante de ses fortifications. A l'entrée, au dessus du pont-levis, se trouva un symbole que Gohan avait déjà vu auparavant.

« Hé c'est le même symbole que j'ai vu dans la grotte avant d'arriver ici ! » s'exclama-t-il étonné de voir ce symbole.
« C'est l'emblème de la Famille Royale d'Hyrule, petit, normal que tu l'ai déjà vu, on le voit partout ! » répondit l'homme aux commandes de la charrette.

Gohan ne répondit pas mais il trouvait cela étrange que les Hyliens arborait le symbole des Namuliens.

Une fois dans la Place du Marché, la charrette s'arrêta et l'homme en descendit pour se diriger à l'arrière de sa charrette.

« On est arrivés les p'tits gars, tout le monde descends ! » s'exclama-t-il.

Gohan et Link s'exécutèrent et descendirent de la charrette pour partir à la recherche du mystérieux vendeur de masque.

« Dites Monsieur, vous savez pas où on peut trouver le vendeur de masque ? » demanda Link.
« Ha...euh...je pense qu'il a son échoppe au fond à droite là bas mais je sais pas si ce sera ouvert, il vient ici assez rarement. » répondit le marchand.

Link et Gohan remercièrent l'homme à la charrette pour le voyage ainsi que l'information et tous les deux partirent dans la direction indiquée.
Cependant en chemin, les diverses étals et autre stands attirèrent l'attention des deux amis. Nourritures diverses et inconnues qui avait l'air délicieux, articles divers tout aussi inconnu et même des épées, des boucliers et autres armes étaient en vente. Link voulu essayer cette nourriture et acquérir l'une ou l'autre chose mais Gohan lui rappela qu'il fallait sûrement de l'argent pour obtenir toutes ces choses.

« De l'argent ? Mais c'est quoi ca encore ? » se demanda Link.
« C'est des trucs que tu dois donner en échange de la nourriture ou d'autre choses, tu peux pas les avoir comme ça. » répondit Gohan.
« C'est bizarre comme système, c'était plus simple au village, t'allais au magasin et tu demandais ce que tu voulais et tu l'avais ou alors tu le fabriquais toi-même » répliqua Link.
« C'est peut être différent ici mais je sais que chez moi c'était comme ca. » fit Gohan.
« C'est pas grave, on va d'abord voir le vendeur de masques puis on reviendra voir le monsieur qui nous amené ici et on lui demandera pour l'argent. » pensa Link.
« Tu as raison, allons-y alors ! » répondit Gohan.

Arrivé devant le magasin du vendeur de masque, Link et Gohan eurent la surprise d'y lire un écriteau sur la porte de l'enseigne :

Absent pour la journée. De retour demain.

« Zut il est pas là... » fit Gohan un peu déçu.
« Il revient demain c'est pas grave, tu l'as bien attendu trois mois, tu pourra encore survivre un jour ! » fit Link d'un ton un peu moqueur.
« Allez viens, on va pas l'attendre devant la porte alors qu'il y a plein de trucs à voir ici ! » rajouta-t-il d'un air joyeux.

Gohan acquiesça et la perspective de découvrir tout ce qu'il y avait à la Place du Marché compensait un peu la déception de l'absence du vendeur de masque. Les deux garçons revinrent alors au centre du marché et comme convenu, ils allèrent retrouver le marchand qui les avaient amené ici pour lui demander comment acquérir de la nourriture et autres biens vendu à la criée.

Le marchand retrouvé, ce dernier leur expliqua bien gentiment que 'l'argent' dont parlait Gohan était ici appelé des rubis et c'était cela qu'il fallait donner en échange de nourriture. Cette histoire de rubis ennuya bien les deux garçons car bien évidemment, ils n'avaient pas un seul rubis sur eux. Ils allaient donc devoir se contenter de regarder et non de consommer.

Le métis-saiyen et le garçon de la forêt remercièrent alors le marchand et prirent congé de lui pour reprendre leur exploration de ce nouveau monde. La journée passa vite malgré l'absence de rubis, Gohan et Link purent tout de même, grâce à la générosité de certains marchands, goûté à quelques denrées du Marché. La plupart furent à leur goût et surtout à Link qui n'avait jamais mangé autre chose que des noix Mojo. De plus ils purent assister à divers spectacles de rue organisé ici et là et même parfois y participer.

La nuit tombée, l'effervescence du jour avait fait place au calme de la nuit. Tous les marchands avaient fermés boutiques et quelques rares personnes marchèrent dans la rue. Link pensa alors qu'il fallait trouver un endroit où passer la nuit car l'un des marchands lui avait dit qu'une fois le soleil couché, le pont-levis se refermait et il n'était plus possible de sortir de l'enceinte fortifiée.

Soudainement, Link et Gohan entendirent comme des épées qui s'entrechoquaient et un cri qui semblait appeler à l'aide. Sans trop réfléchir et n'écoutant que son courage, Link s'engouffra dans la ruelle sombre d'où venait les cris. Gohan, lui, suivît Link de près, plus par peur d'être seul que par courage. Arrivé au fond de la ruelle, Link vit trois personnes étrangement vêtues, masquée et armé des deux épées recourbées s'attaquant à une personne seule mais qui semblait maîtriser ses assaillants. Cependant derrière cette personne, une autre personne vêtu comme les 3 trois combattants aux doubles épées s'enfuît avec une fille qui semblait avoir l'âge de Link. Elle cria à l'aide mais son compagnon semblait trop occupé pour venir la secourir.

Alors que le kidnappeur passa devant Link sans le voir, le garçon à la tunique verte tendit son pied pour faire trébucher la vile personne. Ce petit stratagème fonctionna à merveille car le ravisseur de la jeune fille tomba à terre laissant libre sa captive.

« Gohan ! Par avec elle et essaie de trouver un Garde Royal ! » ordonna Link à son jeune ami tout en dégainant son épée et son bouclier.
« Mais...mais et toi ? » fit Gohan un peu paniqué.
« Fait ce que je te dis Gohan ! » cria Link d'un ton autoritaire.
« Oui...d'a-d'accord ! » bégaya Gohan.

Gohan prit alors la jeune fille et parti en direction du château où il était à peu près sur de trouver des gardes pouvant l'aider.

De son côté Link fit face au kidnappeur qui se trouvait en fait être une femme mais maniait ses deux épées fort bien, Link avait difficile à passer à l'attaque et ne faisait que subir les coups de son adversaire qu'il parait heureusement avec son bouclier. C'est d'ailleurs avec ce dernier qu'il passa finalement à l'offensive en frappant les deux épées de son adversaire avec celui-ci. La fille au cheveux de feu en fut déstabilisé et Link put tenter une autre offensive mais avec son épée.

Malheureusement pour le jeune garçon, son adversaire para son coup d'épée avec les siennes car déjà rétabli du coup précédant. D'un coup croisé avec ses deux épées, la combattante désarma Link en un coup et l'accula contre un mur, puis le prit par le col de sa tunique.

« Bien vu le coup du bouclier petit mais tu es fini là ! » fit-elle d'un air sadique et en plaçant la lame de l'une de ses épées sous le cou de Link.
« Nabooru ! Les Gardes arrivent, on s'en va ! Laisse tomber ce mioche ! On est pas là pour tuer des gosses ! » cria soudainement l'un des autres assaillants.
« Ton petit copain à fait vite, tu auras donc la vie sauve mais ne recroise plus jamais mon chemin ! » fit l'adversaire de Link en le lâchant pour le faire tomber à terre.

La mystérieuse femme disparu alors aussitôt que les gardes royaux arrivaient en compagnie de la jeune fille et de Gohan.

Link ramassa son épée et son bouclier et se dirigea vers Gohan et les deux inconnus.

« T'a fait vite Gohan, merci parce que c'était moins une ! » fit Link quelque peu soulagé.
« C'est grâce à la jeune fille, elle savait précisément où étaient les gardes donc on pas perdu de temps. » expliqua Gohan.
« Oh je vois, merci à vous deux alors. » répliqua Link.
« Merci à vous surtout d'être venu à notre secours car Impa, ma nourrice et protectrice est certes puissante mais contre quatre Gérudos, c'était délicat. » intervint la jeune fille.
« De rien...mais c'est quoi des Gérudos ? » se demanda Link.
« Un peuple qui vit dans le désert de l'extrême ouest mais je ne peux t'en dire plus car il me faut absolument rentrer. » répondit la jeune fille.
« Mais pour vous remercier de votre aide, je vous offre cette bourse de 200 rubis et une invitation à venir me voir au Château d'Hyrule, on pourra faire plus amples connaissance. » rajouta-t-elle.
« 200 rubis....on va pouvoir bien manger et dormir avec ça ! Merci beaucoup ! » répondit Link.

Link et Gohan quittèrent alors la jeune fille et sa nourrice pour se diriger vers la seule auberge de la Place du Marché et ainsi pouvoir se reposer de cette journée remplie en émotions.

Une fois entré, Link prit une chambre pour lui et Gohan, à la grande surprise de Anju, la gérante de l'auberge car peu habitué à avoir de si jeune clients. La clé en poche, Link suivit de Gohan allèrent dans la chambre qui leur avait été attribué.

« Elle est grande cette chambre, elle doit faire deux fois la mienne ! » s'étonna Link après avoir fermé la porte.
« Elle est plus grande que la mienne aussi et en plus il y a une salle de bain dedans ! » s'exclama Gohan tout aussi étonné.
« Oui c'est bien, on va pouvoir se laver et se détendre dans un bon bain chaud ! » fit Link en enlevant ses bottes.

Gohan l'imita et enleva ses chaussures aussi pour se sentir plus à l'aise. Cependant il vit que Link alla plus loin en se déshabillant quasi complètement, il garda juste son caleçon à manche courte et se dirigea vers la salle de bain. Une bruit d'eau qui coule se fit entendre et le jeune garçon revint aussitôt après revenant vers le lit.

« Bah Gohan, tu vas prendre le bain tout habillé ? » fit Link amusé.
« Ah..euh..non...je pensais juste à la jeune fille, on dirait que c'était une personne importante vu qu'elle habite le Château d'Hyrule. » répondit Gohan tout en commençant à se déshabiller lui aussi.
« C'est qu'elle a dit ? J'y avais pas fait attention mais c'est peut être une servante ou quelque chose du genre. » fit Link pensif, couché sur le ventre, sur le lit.
« Tu as peut être raison...faudrait regarder ce qu'elle a écrit sur l'invitation qu'elle nous à donné » fit Gohan maintenant déshabillé et pliant ses vêtements.
« Oui..on regardera après le bain si tu veux. » répliqua Link pas plus intéressé que ca.

Gohan enfin prêt, lui et Link se dirigèrent vers la salle de bain, Link arrêta l'eau, enleva son caleçon pour le poser là où était pendus les serviettes de bains et plongea presque dans le bain mettant pas mal d'eau en dehors. Gohan le suivit et après avoir déposé son caleçon à côté de celui de Link, entra lui aussi dans le bain mais d'une manière plus civilisée, sans remouds ni rien.

« J'espère que le vendeur de masque sera là tôt demain... » fit Gohan comme pressé de rentrer chez lui.
« T'a pas envie de voir le Château d'Hyrule avant vu qu'on y est invité ? » demanda Link tentant de retarder le départ de son ami.

Car secrètement, Link espérait que Gohan resterait encore un peu avec lui car le jeune garçon avait trouvé en Gohan, un très bon ami et n'a pas envie qu'il reparte déjà même si il comprenait très bien l'envie du métis-saiyen de revenir dans son monde.

« Oui peut être bien, je suis jamais rentré dans un château. » répondit Gohan.
« Moi non plus et je suis sur que ca va être chouette ! » se réjouit Link.
« Donc je propose que demain après avoir bien mangé, on aille directement au château puis après on ira voir le vendeur de masque. » proposa Link.
« D'accord on fait ca ! » accepta Gohan d'un ton ravi.

Le reste du moment dans le bain se passa dans le bonne humeur et une fois correctement lavé, les deux garçons sortirent du bain, se séchèrent vigoureusement puis remirent tous les deux leur caleçon pour enfin aller se reposer sur un confortable lit, trop fatigué pour aller manger dans la petite salle commune de l'auberge.

Bien couvert par la couverture fournie, Gohan et Link s'endormirent au moment même où ils fermèrent les yeux tellement la journée fut éreintante.


Le lendemain matin quand Link se réveilla, il eu la surprise de voir que Gohan n'était plus dans le lit et que ses vêtements n'était plus là aussi alors que son épée et son bouclier étaient toujours présent.

Le jeune garçon se redressa alors, se frotta un peu les yeux, sorti du lit puis alla à la salle de bain se mettre un peu d'eau froide sur le visage pour bien se réveiller. C'est en se séchant qu'il entendit la porte de la chambre s'ouvrir et se fermer. Link se dirigea vers la pièce principale et vit Gohan avec un gros paquet de nourritures de toutes sortes qu'il déposa sur la petite table à manger se trouvant près du lit.

« Ca à l'air délicieux ce que tu nous rapporté là ! » s'exclama Link avec extase.
« Oui c'est le marchand qui nous amené ici qui m'a conseillé tout ça, il a été gentil. » fit Gohan content de ses trouvailles.
« Je me demandais aussi ce que t'étais parti faire. » répliqua Link tout en se servant dans le sac à nourriture.
« Tu dormais encore et moi j'avais trop faim alors je suis parti au Marché. » expliqua Gohan, une sorte de brioche à la main.

Leurs estomacs criant trop famine, les deux garçons cessèrent de parler pour pouvoir engloutir tout ce que Gohan avait acheté. Le sac de nourriture fut vide en un temps record et Gohan et Link furent largement rassasié. Le métis-saiyen sorti alors deux petites bouteilles du fond du sac.

« J'ai acheté du lait au marchand aussi pour lui remercier de nous avoir pris et pour toutes les explications qu'il a donné aussi » expliqua Gohan.
« Bonne idée, j'adore boire du lait le matin ! » fit Link décidément ravi de l'initiative de Gohan.

Les deux petites bouteilles de lait furent vidées aussi vite que le sac de nourriture.

« Délicieux ce lait mais c'est dommage qu'on ai pas une terrasse comme chez moi. » pensa Link qui était vraiment quelqu'un qui n'aimait pas rester confiné à l'intérieur.
« Tu rates rien, il fait pas très beau dehors » fit Gohan.
« Oui c'est vrai mais bon, il faut qu'on aille au château, la jeune fille doit nous attendre. » rappela Link.
« Si tu y vas en caleçon, les gardes te laisseront pas rentrer ! » se moqua gentiment Gohan.
« Je vais m'habiller d'abord évidemment ! » répondit Link amusé par la plaisanterie de son ami.

Et c'est d'ailleurs ce qui fit immédiatement Link en quittant la table alors que Gohan s'occupait de débarrasser le peu de chose qu'il y avait à table. Une fois cela fait, les deux garçons s'équipèrent de leurs armes et protections respective et quittèrent la chambre. Gohan s'occupa de payer à la réception car c'était lui le plus doué en calcul et Link n'ayant qu'une connaissance basique de cette matière, il se tromperait facilement.

A l'extérieur, l'effervescence du marché était toujours aussi bruyante et joyeuse malgré le temps maussade. Cependant cette fois-ci Gohan et Link n'avait pas le temps de flâner car ils étaient attendu au Château d'Hyrule par la mystérieuse jeune fille qui les avaient invités.

Aux portes de l'enceinte du Château, les Gardes Royaux furent bien étonné de voir de si jeunes enfants se présenter à eux et alors que l'un d'eux allait les chassé, Link sorti l'invitation qu'il avait reçu. Quand l'autre garde la lu, il fut immédiatement des plus gêné d'avoir voulu faire dégager les deux garçons. Le premier garde lu aussi la lettre et se fendit d'un « Mes plus sincères excuses, je ne savais que vous aviez une telle invitation ! » le tout au garde à vous. Cela étonna assez Gohan et Link mais puisqu'ils pouvaient maintenant rentrer, ils ne se formalisèrent plus de cet étrange changement de comportement.
Le même cinéma se passa à l'entrée proprement dite du château et les deux garçons commencèrent vraiment à trouver cela étrange, qu'avait donc cette invitation de si spéciale ?

Alors qu'ils étaient guidé par un majordome vers leur hôte, Gohan décida de lire lui-même cette fameuse invitation et en fut assez étonné. Il montra alors l'invitation à Link qui lui scrutait chaque endroit toujours plus impressionné par ce qu'il voyait. Quand le garçon de la forêt lu l'invitation, il en fut tout autant étonné et un peu anxieux de rencontrer une telle personne.


Dans une petite cour intérieur du château pleine de verdure et de parterre de fleur, une jeune fille toute de blanc vêtue avec un genre de gilet rose et une coiffe sur la tête, cueillait quelques fleurs quand son majordome entra dans la pièce.

« Votre altesse, vos invités sont arrivés, puis-je les faire entrer ? » demanda-t-il d'un ton distingué.
« Oh ils sont là ? Parfait, vous pouvez les faire entrer. » répondit la jeune fille tout en se relevant.
« Bien, votre altesse. » fit le majordome.

Ce dernier quitta la petite cour un instant et revint avec Gohan et Link.

« Les voici votre altesse. » fit-il toujours sur le même ton distingué.
« Merci » répondit la jeune fille.

Gohan et Link, eux, ne disaient rien car trop impressionné par la stature de leur hôte ainsi que par la beauté de l'endroit.

« Merci d'être venu, ici on pourra discuter plus tranquillement que dans cette ruelle sombre de la nuit précédente » fit l'hôte des deux garçons.
« Je me présente donc, je suis la Princesse Zelda d'Hyrule mais si vous le saviez déjà grâce à l'invitation. » rajouta-t-elle.

« Enchanté votre altesse, moi c'est Gohan, Son Gohan. » fit respectueusement le métis-saiyen en s'incliner légèrement vers l'avant.
« Moi c'est Link de la Forêt Kokiri. » déclara Link bien moins formel.
« Enchanté tous les deux et appelez moi Zelda tout simplement, les formalités c'est pour les cérémonies. » fit la princesse du royaume.
« En tout cas c'est très joli chez vous, ma maman elle adorerait votre maison. » déclara Gohan en regardant autour de lui.
« Merci mais je vous avoue que je ne vous pas invité que pour vous remercier, je... » s'interrompît-elle en regardant derrière ses deux invités.

Invités qui, soudainement, ressentirent comme des frissons dans le dos et se sentirent quelque peu oppressé. Ils se retournèrent pour voir ce que la princesse regardait avec un regard si dur tranchant nettement avec son attitude très accueillante il y a un instant.

Les deux garçons virent un homme assez grand, d'une carrure très imposante, les cheveux rouges feu, le teint de visage assez bronzé et un air vraiment maléfique. Il était vêtu assez bizarrement avec un genre d'armure sur ses épaules et remontant un peu pour protéger son cou. Il arborait divers signes tribales, le ton dans des couleurs assez sombres.

« Princesse Zelda...je vous cherchais justement. » fit le sombre personnage d'un sourire faussement aimable.
« Ganondorf...je ne sais pas ce que vous voulez mais faites vite, je n'ai pas de temps à vous consacrer. » répondit Zelda d'un ton sec et fort peu aimable.
« Je ne voulais que vous remettre mes hommages et vous dire que l'hospitalité de votre Père est aussi grandiose que votre beauté. » fit l'homme imposant en s'inclinant un peu.
« Merci, vous pouvez disposer maintenant, j'ai à faire. » répliqua la princesse après avoir dévisagé des yeux, l'importun visiteur.
« Je vous en prie et à très bientôt, j'en suis convaincu. » fit Ganondorf d'un air encore plus machiavélique.

La princesse ne répondit rien et l'étrange homme sombre quitta la pièce sans même avoir fait attention à Gohan et Link.

Une fois l'intrus parti, l'aura pesante et maléfique disparu en un instant, preuve que c'était bien ce Ganondorf qui avait apporté cette sensation des plus déplaisante.

« C'était qui ce type ? Il m'a fait froid dans le dos. » fit Link pour rompre le silence.
« Moi il m'a fait aussi peur que Piccolo. » déclara Gohan.
« C'était Ganondorf, leader des Gérudos qui était là pour prêter allégeance à mon père mais je suis convaincue qu'il n'est là que pour mettre la main sur la Triforce. » expliqua Zelda, l'air sérieuse.

Quand Link et Gohan entendirent le mot 'Triforce', ils se rappelèrent de l'histoire raconté par le Vénérable Arbre Mojo ainsi que les conséquences d'une prise de contrôle de la Triforce par Ganondorf.

« D'ailleurs si je vous ai fait venir ici, c'est aussi pour vous demander de protéger la Triforce en empêchant Ganondorf de mettre la main sur les pierres ancestrales qui.. » rajouta-t-elle avant d'être interrompue par Link.
« Oui les pierres comme celle de la Forêt, le Vénérable Arbre Mojo nous en a parlé mais pourquoi vous demandez ca à nous et pas à la Garde Royale ? » fit le garçon de la forêt.
« Parce que mon père ne me croit pas et donc il ne fera rien, de plus, depuis quelque temps, je fais un rêve étrange où de sombres nuages noirs se forment autour d'Hyrule et plongent ainsi le Royaume dans les ténèbres mais à la fin je vois deux jeunes garçons pourfendant ces nuages d'une lumière dorée. » confia la princesse.
« Et quand je vous ai vu venir à mon secours, hier soir, j'ai tout de suite su que c'était vous, les garçons de mon étrange rêve, je vous fais donc confiance et je sais que vous avez le pouvoir d'arrêter Ganondorf, qui, j'en suis convaincue, est symbolisé par les nuages noirs de mon rêve. » rajouta-t-elle.

Cette confession des plus étranges laissa sans voix Gohan et Link car il semblait que l' étrange songe de la princesse était prémonitoire.

« Gohan doit rentrer chez lui alors j'irais seul empêcher Ganondorf de s'approcher du Triforce, de plus, c'est sûrement lui qui à envoyé ce monstre attaquer le Vénérable Arbre Mojo ! » fit Link après un instant de silence.
« Merci d'accepter cette dangereuse quête et de me croire, tu es bien le premier. » répliqua Zelda assez ravie.
« J'ai bien vu le monstre qui voulait la Pierre Ancestrale de la Forêt et ce que toi et l'Arbre Mojo m'avez raconté me conforte dans l'idée que ce Ganondorf doit être arrêté ! » répondit Link plein de conviction.
« Je..je veux venir avec toi Link ! » fit soudainement Gohan resté silencieux jusqu'à présent.
« Vraiment ? Tu ne veux plus rentrer chez toi ?! » répliqua Link assez étonné.
« Si je rentre chez moi maintenant, je serai de nouveau tout seul dans ce désert pour encore 3 mois sûrement alors qu'ici, je peux être avec toi tout en m’entraînant aussi, ce sera plus chouette que d'être tout seul avec des dinosaures qui veulent te manger tout le temps. » répondit Gohan.
« Et puis, j'ai pas envie de te laisser combattre ce Ganondorf tout seul, il a l'air très fort et en plus, Zelda a vu deux garçons dans son rêve donc pour gagner on doit être là tous les deux. » rajouta-t-il.

Une fois encore, Link fut sans voix, Gohan était prêt à mettre de côté son envie de rentrer chez lui, chose que lui tenait fort à cœur pourtant, pour pouvoir l'aider dans sa quête contre Ganondorf. Le jeune garçon de la forêt ne savait pas trop comment réagir car jamais personne n'avait fait une telle chose pour lui auparavant, personne ne s'était jamais vraiment inquiété pour lui mis à par le Vénérable Arbre Mojo mais il faisait ca pour chaque Kokiri.

Manquant donc de mot, Link ne put que prendre Gohan dans ses bras en lui adressant un chaleureux « Merci Gohan, merci ». Gohan fut lui surpris par ce geste des plus chaleureux mais fut finalement ravi de voir que Link était aussi content qu'il l'accompagne.

« De rien Link, ce sera mieux à deux que si on partait chacun de notre côté ! » fit Gohan.

Après cette émouvante étreinte, Link se reprît et demanda ce que lui et Gohan pouvait bien faire pour arrêter Ganondorf. Zelda lui répondit qu'il fallait rassembler les 3 Pierres Ancestrales avant que le vil Gérudo s'en empare. Cependant, elle ne savait pas où elles se trouvaient. Link expliqua qu'il savait où était celle de la Forêt vu que l'Arbre Mojo lui avait avoué qu'il était en possession de celle-ci. Gohan de son côté fit remarquer que l'Arbre Mojo semblait connaître les deux autres gardiens vu qu'il avait dit qu'il allait les contacter.

La dessus, les deux garçons prirent congé de la princesse pour s'en retourner à la Forêt Kokiri, demander conseil à son protecteur millénaire. Cependant, Zelda tint à offrir à ses deux preux chevaliers une monture pour qu'ils puissent traverser la Plaine d'Hyrule plus facilement et surtout plus rapidement. La princesse emmena alors Gohan et Link dans l'écurie du château pour leur présenter une pouliche répondant au nom d'Epona. Elle était de couleur brun clair avec une crinière blanche. Après que Zelda ai expliqué les rudiments de l'équitation, Gohan aida Link à monter dessus puis Link fit de même pour Gohan et voilà que les aventuriers étaient prêt à partir pour la Forêt Kokiri.

« Avec Epona, vous y serez très vite car elle galope plus vite qu'aucun autre cheval. » expliqua Zelda.
« Merci Zelda et promis, Ganondorf ne touchera pas aux Pierres Ancestrales ! » fit Link d'un ton déterminé.
« Bonne chance, j'ai confiance en vous donc je ne fait pas de soucis ! » répliqua Zelda heureuse de voir Link si déterminé.
« Et merci pour le cheval, ca va nous être utile ! » remercia Gohan derrière Link.
« Gohan, accroche toi à moi, on y va ! » cria Link on donna un léger coup de pied à Epona pour la faire avancer.

Gohan s'accrocha donc fermement à Link et les deux garçons partirent en trombe et rejoignirent la Plaine d'Hyrule par une sortie dérobée, indiqué auparavant par Zelda.

Galopant de toutes ses forces, Epona emmena Link et Gohan en un temps record devant la Forêt Kokiri en proie à de gigantesques flammes à la grande stupeur de des deux garçons.


Bon j'avais dit que l'histoire commencerait véritablement au chapitre 2 et comme vous l'avez vu, c'est pas trop le cas :P Mais bon voilà, je n'aime pas bridé mon inspiration donc j'y ai été à fond même si ca fait trop avancer l'histoire mais promis ca avancera vraiment au chapitre 3 :p
Dernière édition par Teen_Gohan_757 le Lun Août 26, 2013 14:32, édité 1 fois.
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Inikisha le Mar Juil 02, 2013 20:00

Bon. J'ai lu (le chapitre 1, j'écrivais pendant que t'as posté le deuxième). J'aime autant te prévenir à l'avance, le commentaire est long et y a plus de critiques que de compliments.
Je commence par les remarques sur le fond et je finirai par celles sur la forme.

Alors qu'il rendait visite au mentor de son père, les retrouvailles furent interrompues par Radditz, le frère de Goku venant de l'espace pour l'engager à conquérir une lointaine planète car c'était apparemment ce que faisait les gens de la race de Goku, les Saiyens

Tu aurais pu te passer de tout ce qui est en gras : si tu postes ça sur un forum DBZ, a priori ton lecteur sait qui est Radditz. Éventuellement si tu postes ça sur un forum Zelda mais bon, dans ce cas c'est méga-bâclé.
En fait, la remarque vaut pour tout le premier paragraphe : une petite introduction est effectivement nécessaire mais là, tu nous refais tout un historique qu'on connaît déjà ou qu'on devrait connaître pour lire ta fic.

Gohan, après avoir retrouvé ses esprits, apprit la mort de son père et le sort qui lui était réservé. Il allait devoir survivre pendant 6 mois dans le désert où l'avait emmené Piccolo et par après, si il était toujours vivant, devoir s'entraîner jour et nuit contre le Namek. Autant dire que cette vision de l'avenir ne l'enchantait guère, préférant largement le confort de sa maison au Mont Paozu.

... Il a six ans, son père est assassiné, il va devoir survivre tout seul dans un désert pendant six mois puis côtoyer et être entraîné par un démon, et "ça ne l'enchante guère".
Ça va, il le prend plutôt bien, je péterais un plomb à sa place mais je suppose qu'il a une force mentale que je n'ai pas.

Il trouva ca fort étrange mais ne s'en fît pas plus que ca car il avait bien d'autre soucis en ce moment comme se trouver à manger et un abri pour la nuit suivante.

C'est honnêtement la première remarque un peu logique de ton chapitre. À sa place ça me préoccuperait un peu quand même mais effectivement, il y a des priorités.

Le métis-saiyen arriva alors dans une large salle qui portait les traces d'une ancienne civilisation que Gohan reconnut comme celle des Namulia, une civilisation depuis longtemps disparue selon l'encyclopédie que le jeune garçon avait lue.

A première vue Gohan ne put déchiffrer ces symboles car il ne voyait pas à quelle écriture cela se rapportait mais après une longue réflexion, Gohan pensa qu'il s'agissait d'un ancien dialecte des Namulia et qu'il avait déjà vu une traduction d'un autre texte comportant les symboles sur le mur.

Whaaaat the fuuuuuuck Image
Je résume :
  • Il s'enfonce dans une grotte sans se poser des questions, sans peur ni reproche. (bon ça encore, admettons)
  • Il LIT. À six ans. Non bon OK, il est très en avance, admettons.
  • Il lit une ENCYCLOPÉDIE. Whaaat the fuuuuck, t'as déjà vu un gamin de six ans devant une encyclopédie ? OK je sais que c'est DBZ et qu'on tire des lasers avec ses mains mais merde quoi...
  • OK je veux bien qu'il retienne des trucs (encore heureux) mais là comme par hasard, il retient pile la civilisation qu'il fallait. Pratique.
  • Donc il est assez intelligent pour lire des encyclopédies à six ans mais pas assez pour se dire : "ce sont des vestiges des Namuliens, l'écriture est donc la leur". Décide-toi, c'est un petit génie ou un gros teubé mais pas les deux quoi.
  • D'ailleurs, il reconnait la civilisation à partir de "traces" ? Quelles traces ? De quoi tu parles ? C'est quoi les traces ? Des objets, des sculptures, des signes... ?
  • Finalement, Gohan arrive à retenir un texte écrit dans une langue qu'il en parle pas. L'original et la traduction, donc. ... Normal.
Tout ça prit séparément, si tu veux, ça peut passer. Perso ça me ferait grincer des dents mais bon, on prend tous de petites facilités de temps en temps. Mais là franchement, ces deux paragraphes c'est du concentré de n'importe quoi, d'improbable, on (enfin "je" mais j'espère vraiment pas être le seul) y croit pas une seconde.
Je sais que t'es fan de Gohan et tout mais un peu de réalisme et de logique quand même. D'un côté il est capable de prouesses méga-rares/impossibles pour un adulte, et d'un autre il est incapable de faire des liens que le premier gus venu ferait.

« Le...chemin...du...retour...s'ouvrira...si...vous...parlez...ami... » fit lentement Gohan.

C'est plus du clin d'oeil là, c'est du pompage. Image

« Je sais que 'ami' en Namulien se dit 'Pryyand' mais je connais pas le mot dans ce dialecte... » dit-t-il à lui même.

Donc il sait que "ami" se dit "pryyand" en Namulien mais il ne sait pas comment dire "ami" en Namulien. OK. Tout. Est. Normal.

Dans une paisible forêt, un jeune garçon donnait des coups d'épée dans le vide, il semblait s'entraîner seul au maniement de sa lame. Ses cris à chaque coup résonnèrent dans les bois alentours

Concordance des temps : tu commences à décrire à l'imparfait, tu finis de décrire à l'imparfait.

il vit une large lumière blanche étincelante venant dans couloir pourtant toujours sombre.

wat
quel couloir
on est dans une forêt
wtf
Tu nous situes pas, on sait pas où on est, on pensait être dans une forêt et d'un coup tu nous parles de couloir sans nous dire qu'il y a un bâtiment dans la forêt.
Et puis : "venant dans couloir", relis-toi.

Son grand sourire jovial et assez avenant empêcha Gohan de s'enfuir de peur et lui répondit un « Bonjour » des plus timides.

Donc les grottes, les démons, son père qui meurt, il s'en bat les couilles ;
par contre les inconnus ça le fait flipper, faut le rassurer.

« En tout cas tu es la première personne de l'extérieur que je vois et en plus t'a une épée ! On pourra peut être s'entraîner tous les deux ! »

Direct, y a pas de "je me demande d'où vient la lumière, comment il a fait, c'est qui, il s'appelle comment", il lui paye pas un verre que dalle : ENTRAINEMENT !

« Oh si tu veux je t'apprendrai, c'est pas difficile et comme ça je serais plus tout seul à m'entraîner ! »
« Allez viens, je te ramène au village et de là tu pourra repartir chez toi ou rester un moment si tu veux »

OK donc plusieurs choses :
  • Mise en page : dialogue = une ligne, une réplique, un personnage ; là tu nous fais deux lignes, deux répliques, un seul personnage, y a rien de mieux pour perdre ton lecteur
    ]
  • Ptain deux lignes au-dessus tu nous dis que Link a jamais vu personne de l'extérieur et maintenant tu nous parles de village, on a l'impression qu'il vivait tout seul et d'un coup non en fait.

« Merci... » fit Gohan content de voir qu'il va pouvoir sortir de ce lieu étrange et retrouver le désert d'où il venait.

Traduire une langue oubliée, no prob
Par contre se dire que sortir d'un désert par une porte pour atterrir dans une forêt verdoyante ça pose ptêt un problème pour le retour, là y a plus personne.

« Mais nous voilà arrivé au village, je vais te présenter aux autres ! »

Ah ben ils marchaient, merci de prévenir.
Tu nous racontes que dalle, tu nous dis pas ce qui se passe, ni où, ni comment, ON PIGE RIEN.

Le nouveau venu provoqua un petit attroupement des quelques habitants du village.

"habitants du village" est redondant avec la ligne du dessus. De plus, on se doute bien que ce sont des habitants du village qui se regroupent autour de lui.
C'est pas grave en soi, mais ça alourdit inutilement ton récit.

« Oui, il a trouvé un passage secret et s'est retrouvé ici mais il ne sait plus rentrer par le même passage

Noooormaaaaal ! 'fin jsais pas un peu de surprise, d'interrogation, quelque chose ?
C'est quand même un peu bizarre ce qui s'est passé, ce serait une bonne idée que tes personnages réagissent en conséquence.

répondit celui qui avait trouvé l'étrange garçon venant de nulle part.

Ouais. "Link" quoi, c'est une bonne idée de vouloir éviter les répétitions mais si c'est pour faire un truc à rallonge, mettre son prénom c'est aussi bien. :)

Nul doute donc qu'il pourra conseiller Link et Gohan.

"Pourrait", "pas pourra".
De plus tu présentes (très succinctement) l'arbre mojo. Ça aurait été une excellente idée de faire parler Link, présentant l'arbre à Gohan et lui disant ce qu'il y a à savoir sur lui. Ton lecteur, s'il connaît probablement déjà bien DBZ vu où tu postes, ne connaît pas forcément l'arbre mojo. (ce qui est le cas de Gohan donc ça serait passé tout seul dans ton récit)

autre curiosité du village

… Par exemple ????? C'est trop facile de dire que y a des trucs bizarres, faut nous en parler aussi et nous dire ce que c'est.
Ou alors t'en joues mais faut le faire avec un truc particulier, un artefact (un peu comme la valise dans Pulp Fiction, où on ne sait pas vraiment ce qu'il y a dedans), un truc mystérieux... Mais pas des curiosités d'un village.

Un visage semblait comme gravé dans l'écorce et donnait une certaine forme humaine au végétal.

L'un ou l'autre, le visage ou la forme humaine, mais pas les deux, c'est redondant.

Les deux garçons arrivèrent à un espèce de couloir qui débouchait sur une autre petite pleine avec en son centre

plaine*
Couloir de quoi ? Murs ? Haies ? Arbres ? Décris sérieux, fais pas les choses à moitié...

Cette taille gigantesque épata Gohan qui se dit que cet arbre devait vraiment être vieux pour avoir une taille aussi imposante.

Super !
On s'en fout.
On sait qu'il est vieux...
Ça fait vraiment bâclé, genre "bon gohan il est épaté et puis voilà", ptain c'était l'occasion de nous faire une méchante descro de l'arbre à travers les yeux de Gohan. Ça aurait été vivant, classe et tout mais là, ça tombe à plat.

Cette voix étrange apeura quelque peu Gohan qui fît un pas en arrière

Même remarque que plus haut : donc les grottes, les démons, son père qui meurt, il s'en bat les couilles mais par contre, une voix caverneuse et il pisse dans son froc.

continua le végétal millénaire.

Pffff le "végétal millénaire"… Pareil, c'est une bonne idée de pas vouloir se répéter mais là, c'est exagérément pompeux et compliqué.

celui d’où venait apparemment Gohan

Bah pas apparemment, il en vient épicétou. Image

L'histoire des namuliens/hyruliens est pliée en deux/deux : pas besoin d'en faire un roman mais bon là ça se résume à "ils étaient là avant, les hyruliens les ont chassés dans la forêt et le chaman a créé une porte".
D'ailleurs ils débarquent dans le monde de DBZ, point barre quoi, on sait pas ce qu'ils sont devenus (pas de raison que le mojo le sache d'un côté) mais surtout personne se pose la question.

Gohan et Link, qui s'étaient assis entre-temps

Donc son explication a dû prendre au max 15 secondes et ils s'assoient, putain les feignasses.
OK je veux bien que ça ait duré plus longtemps mais tu nous le fais ABSOLUMENT PAS comprendre.

« Je crains que ce passage n'a été créé que pour un seul aller-retour et que maintenant il soit fermé à jamais. » répondit l'Arbre Mojo.

Franchement bonne idée ! Sincèrement.

« Mais...mais..alors...je pourrais jamais rentrer chez moi ?! » fit Gohan presque en pleurs, dévasté par cette nouvelle terrifiante.

Même remarque : son père, le désert, le démon, que dalle
par contre là il chiale.
Mais en fait je pourrai la faire à chaque fois que Gohan va pleurer pour telle ou telle chose, donc bon...

« C'est quoi un Marché ? » demanda Link intrigué par ce mot qu'il ne connaissait pas.

Putain le teubé... D'ailleurs, à ce j'ai pu voir rapidement du chapitre 2, il ne sait pas non plus ce qu'est un château. Il sait au moins lacer ses chaussures tout seul comme Franklin ou ça aussi Gohan doit lui expliquer ?

Il fut décidé que Gohan resterait au village pendant ce temps là et Link proposa de lui même qu'il vienne habiter dans sa maison car un peu de compagnie lui plairait beaucoup.

Cette ambiance de pedobear/yaoi. :)
(et apparemment l'ambiance "internat pour garçons youyou allons-nous baigner en caleçon peux-tu me frotter le dos Gohan oui comme ça un peu plus bas" est aussi de mise dans le chapitre 2, mais bon ça je m'y attendais)

Gohan accepta cet état de fait vu qu'il ne pouvait rien faire d'autre en attendant

Ah ! Enfin un peu de logique.

retournèrent au village au proprement dit.

Ouais, au village quoi.

Le nouvel ami de Gohan le conduisît alors chez lui pour montrer au métis-saiyen où il allait habiter pendant son séjour dans cette forêt.

Le métis-saiyen est en trop : "lui montrer" aurait été bieeen suffisant, on sait de qui tu parles.
Même remarque pour "dans cette forêt" : pareil, on sait où on est.

La description de l'intérieur de Link est cool, honnêtement c'est la seule bonne description, on visualise bien.

La bonne humeur et l'entrain de ce dernier fit que Gohan se sentait de plus en plus à l'aise

C'est facile comme tournure de phrase ça "faire que". Y a mille manières + élégantes de le dire.

Link apprit à Gohan comment allumer un feu sans ces étrange 'allumettes' dont Gohan parlait et vit que son invité apprenait assez vite car il avait intégré la technique plutôt rapidement.

Quelle technique ? Ils préparent quoi ? Si tu racontes un truc, fais-le complètement, te contente pas de nous donner une idée de ce qui se passe.

« Elle à l'air bien ton épée mais je pense qu'il faudrait un peu l'aiguiser » fit-il après l'avoir inspecté.
« Je sais pas moi, j'y connais rien la dedans. » répondit Gohan.

T'avais qu'à lire moins d'encyclopédies, tapette.

Le récit de Gohan passionna Link car rêvant de vivre une aventure palpitante même si ce que racontait son jeune invité n'avait pas l'air très joyeux surtout le fait que Gohan semblait avoir été abandonné à son propre sort en guise d'entraînement.

… Ouais et que son père est MORT, tué par un EXTRATERRESTRE qui s'avéra être son FRÈRE.
'fin jsais pas on dirait que tu te rends pas compte de la portée des évènements que tu racontes.

« Il est vraiment pas sympa ce Piccolo de t'avoir abandonné comme ça ! » s'exclama Link après que Gohan ai terminé son histoire.

… sans déconner il le tabasse, l'abandonne dans un désert et il est "vraiment pas sympa" ?
Je sais que Link a neuf ans mais merde quoi...
Non et puis voilà quoi, il se pose pas de questions : qui attaque la Terre de Gohan ? Est-ce qu'ils peuvent venir chez lui aussi ? Rien du tout.
Gohan, lui, il passe de "mort de peur" à "déstabilisé" à "tout va bien c'est trop chouette jme suis fait un copain". Ça va, il s'adapte bien.

La dessus, le dîner fut prêt et alors que Link pensait que Gohan allait se ruer sur la nourriture, il fut surpris de voir qu'il n'en fît rien et même si il mangea beaucoup, il mangeait d'une manière tout à fait civilisé malgré sa grande faim.

Oui.
Donc ?
Il en tire quoi comme conclusions, etc ?
C'est bien de nous raconter qu'il le remarque mais si tu t'arrêtes là, ça sert à rien…

Gohan qui semblait beaucoup apprécier de se cultiver et de découvrir de nouveau peuple ainsi que leur histoire.

tu m'étonnes on sait jamais ça peut servir
des fois que t'irais
jsais pas
dans une grotte

ce n'était pas vraiment sa passion mais ici, le fait que ca passionnait vraiment Gohan lui avait donné l'envie de lire et de partager ces moments de cultures avec son jeune invité.

"mais ici" ? wat ?
La tournure de phrase est louuuurde...

« Et si tu veux poser tes vêtements, tu peux le faire sur la commode là mais laisse moi un peu de place hein ! » rajouta-t-il, un peu plaisantin.

Oui merci, on avait remarqué que c'était un trait d'humour, pas la peine d'en remettre une couche avec le "un peu plaisantin". Écrire "en souriant malicieusement" aurait été plus judicieux, tu nous apportes une vraie information et pas seulement un truc qu'on devine déjà.

« Hé bien, tu sais sacrément bien plier tes vêtements toi ! Faudra que tu m'apprenne ça ! » fit Link, épaté.

Oui enfin c'est bon quoi, il plie des vêtements c'est tout. Calme ta joie.

Tout le passage sur Chichi, l'humour… "amusé par la réflexion", gnnnn putain mais on s'en fout d'une, et de deux c'est louuuurd.
"les deux garçons s'endormirent aussitôt." > allez tac ça c'est fait, on passe à autre chose. J'entends par là que ça fait vraiment "bon la scène est finie, je me fais pas chier à faire une transition, ils dorment point barre"

Gohan étant sûrement assez fatigué par ses péripéties de la vieille.

On s'en branle.
En fait...
Tout le passage sur le petit-déj, on s'en fout mais alors COM-PLÈ-TE-MENT.
Je sais pas ce que t'as essayé de faire, d'installer une ambiance idyllique (ou pedobear, genre "youhou j'ai 9 ans je suis presque tout nu, hmmm my ding ding dong") mais là ça prend trois plombes. OK on a compris que la maison est trop cool et que l'endroit est un petit paradis, mais ça doit prendre dix lignes au maximum sérieux, pas plus.
À côté de ça, la légende du peuple machin tu la bâcles en deux-deux alors que c'est quand même important ! Je sais pas, check tes priorités.
D'ailleurs, Gohan fait la vaisselle, putain c'est trépidant. C'est quoi le plus intéressant, en savoir plus sur le peuple à cause de qui Gohan se retrouve là ou savoir comment Gohan s'y prend pour débarrasser la table ?

Franchement la fin j'ai survolé jusqu'à voir où l'histoire reprenait.
Franchement c'est chiant, on s'en branle des détails de leur vie là-bas, ça PEUT être intéressant si tu présentes ça de manière encyclopédique justement, un peu comme Tolkien et les Hobbits mais là ptain…

Et alors que les deux garçons allaient partir pour le Citadelle d'Hyrule, un monstre gigantesque et fortement hideux doté d'un seul pied mais de multiples pinces et autre genre de pattes ressemblant à un mix entre un crabe et une araignée.

OK. Je te remet la même phrase sans la description :
"Et alors que les deux garçons allaient partir pour la citadelle d'Hyrule, un monstre."
Chais pas il manque pas un verbe quelque part ?
Et puis, même sans parler de ça, c'est complètement plat ton truc. Je te quote un passage de ton deuxième chapitre :
Gohan s'accrocha donc fermement à Link et les deux garçons partirent en trombe et rejoignirent la Plaine d'Hyrule par une sortie dérobée, indiqué auparavant par Zelda.
Galopant de toutes ses forces, Epona emmena Link et Gohan en un temps record devant la Forêt Kokiri en proie à de gigantesques flammes à la grande stupeur de des deux garçons.

Bon déjà les successions de "et", quand tu peux éviter, évite. (et 99% du temps, tu peux)
Et puis surtout, la forêt crame quoi ! Tu nous déposes là comme des merdes, t'habilles rien, tu décris pas, tu mets aucune ambiance. La scène du monstre c'est pareil : tu le fais arriver comme ça, et c'est tout. L'ambiance doit être pesante, menaçante, il se passe un truc grave quoi ! Des cris pourraient parvenir jusqu'à leurs oreilles, le sol pourrait trembler, le ciel se couvrir... QUELQUE CHOSE quoi, pas juste "un monstre arrive".

Le plus visible étant son unique oeil assez énorme dont la pupille était jaune et le fond rouge.

Non, le plus visible c'est le monstre. L'oeil c'est le plus dégueu si tu veux, le plus choquant mais "le plus visible" ça veut rien dire, tu le vois pas MIEUX que son unique pied par exemple.
D'ailleurs c'est ptêt perso mais il a l'air ridicule ce monstre, je sais pas si tu reprends un monstre existant mais en ce qui me concerne, il me fait plutôt marrer. (probablement parce que je l'imagine sautiller sur son pied)

BREF.

Ça fait un moment que je me disais : "bon je sais que Teen_Gohan c'est un gros bisounours un peu pédophile sur les bords, et que ses fics sont kawaii-choupinous over 9000 mais bon, je vais quand même y jeter un oeil". Et bah putain, j'ai pas été déçu…

C'est N'IMPORTE QUOI.
Tu survoles des éléments majeurs, des trucs qu'il est important qu'on comprenne/visualise/retiennent et dans le même temps, tu passes la moitié de ton chapitre sur la soirée et le petit-déj de tes deux héros.

Y a des fautes qui sont absolument pas pardonnables parce que tu SAIS que ça s'écrit pas comme ça, c'est non seulement de l'inattention mais surtout de la feignantise parce que clairement, tu ne te relis pas.

Y a aucune logique dans tes personnages, à part qu'ils sont tous enjoués, gamins et dotés du même humour ; ils vont flipper devant une mouche mais bailler devant un métro qui leur arrive sur la tronche. Y a un PUTAIN de décalage entre les évènements et leurs réactions : désolé mais le "il est vraiment pas sympa", je m'en remet toujours pas. On parle d'un monstre, un méchant, un vrai (en fait non mais il a pas encore montré son bon côté), pas d'un type qui lui est passé devant dans la file d'attente.
D'ailleurs je sais que Gohan c'est le meilleur personnage de tous les temps mais là ça en devient ridicule : j'ai rien contre le fait de glorifier un personnage mais seulement si c'est bien fait, là tu balances juste ses prouesses parce que ça t'arrange dans ton récit et sans te rendre compte apparemment de leur irréalisme.

Tes phrases manquent de rythme. C'est pas grand-chose, honnêtement j'ai été surpris parce que je m'attendais à ce que ce soit majeur mais en général, ça va. Cela dit, ce serait bien que tu bosses sur ta ponctuation parce qu'il te manque pas grand-chose pour qu'on ait pas grand-chose à redire sur le rythme.
Dans la même veine, tu fais souvent des phrases trop longues. Déjà pour le lecteur, c'est perturbant parce que même dans sa tête, on a besoin de faire des pauses. Mais en plus, parfois tu te perds dans ta propre phrase : "Le petit métis-saiyen fut, devant le refus de son père d'accompagner son frère, kidnapper par ce dernier pour forcer Goku à coopérer et c'est la que la vie de Gohan bascula car malgré le fait que Goku et Piccolo avaient fini par vaincre Radditz et libérer Gohan de son emprise qu'il se retrouva à nouveau comme kidnappé par Piccolo, le grand rival de Goku"
"car malgré le fait que blabla qu'il se retrouva à nouveau comme kidnappé blabla" ? Ça veut rien dire, je ne suis même pas complètement certain de ce que tu voulais dire à la base. Là aussi, ça montre un manque de relecture : c'est pas le truc que tu rates à l'écriture + à la relecture.

Les retours à la ligne, tu connais pas. Par contre les sauts de ligne, ça y va… Du coup : aucune structure, on se repère pas dans ton récit.
C'est vraiment un gros gros gros défaut des auteurs ici, vous en avez absolument rien à battre de la forme ; au mieux l'orthographe et la grammaire sont surveillés, mais sinon c'est vraiment fait à la ouanégaine. Tout le monde fait sa petite sauce sans se demander comment un texte devrait s'organiser. La notion de paragraphe est quasi-inexistante.

Y a vraiment des moments où on sent que t'as envie de créer un effet, de faire quelque chose mais où tu fais pas l'effort de le faire bien : là où on écrirait "ils cuisinèrent au feu de bois une tarte aux pommes qui s'avéra délicieuse", toi tu vas écrire : "ils firent cuir un plat délicieux".
Mention spéciale à ce sujet aux "traces" grâce auxquelles Gohan reconnait la civilisation : soit t'avais pas envie de te faire chier et tu voulais passer à la suite, soit t'avais aucune idée de comment faire le truc et t'as pas fait l'effort d'aller voir à quoi peuvent ressembler des vestiges archéologiques.

Y a des fautes un peu partout, ça reste lisible mais ce sont des fautes qui reviennent souvent et qui sont très simples à éliminer.
Genre les é/er, les marques du pluriel qui disparaissent, les ces/ses...

Enfin, les descriptions sont soit inexistantes, soit bâclée. On sent que t'aimes pas ça, que t'as compris que c'est important (c'est déjà un bon point) et que tu te forces à en faire mais tu fais vraiment le strict minimum. Ou plutôt, tu penses faire le strict minimum mais en général, tu ne fais pas assez.
Je remarque d'ailleurs que tous les éléments tirés de Zelda sont au contraire pas trop mal détaillés, du moins beaucoup plus que le reste. J'ai l'impression que si tu as eu quelque chose sous les yeux ou que tu l'as au moment d'écrire, ça ne pose pas de problème pour le décrire ; mais si tu dois le sortir de ton imagination, tu en es incapable ou alors tu n'en as pas envie.
Et c'est vraiment dommage, tu prives ton récit de choses très intéressantes. Je reviens dessus mais les vestiges de la civilisation (dont j'ai pas retenu le nom parce que je suis nul à retenir les choses) trouvées par Gohan, c'était une putain d'occasion d'insuffler une atmosphère à ton récit ! Là au final, on ne sait absolument rien de cette civilisation si ce n'est qu'ils avaient des chamans (au moins un), qu'ils ont été chassés par les Hyruliens et sont venus dans le monde de DBZ. Tu fais lire des encyclopédies à tes personnages, en soi c'est délirant (j'insiste) mais puisque c'est fait, fais-nous profiter de ces connaissances.

Enfin voilà mon sentiment sur ce premier chapitre. Je trouve que c'est fait à l'arrache, sans être ni soigné ni réfléchi et délirante dans sa glorification de Gohan. Sans parler du côté kawaii-bisounours-shota-yaoi que je trouve franchement lourd, mais bon comme je le disais, je savais qui écrivait la fic, je ne peux pas vraiment m'en plaindre.
Je lirai le deuxième chapitre et aussi le troisième pour voir si tu feras quelque chose de mes commentaires. (et parce que j'ai assez envie de savoir ce qui se passe pour donner une deuxième chance à cette histoire) :)

Edit:
promis ca avancera vraiment au chapitre 3 :p

Évite. Si tu te sens obligé de promettre à tes lecteurs que la suite sera plus intéressante (parce qu'en substance, c'est ce que tu dis), c'est qu'il y a un souci.
Dernière édition par Inikisha le Mer Juil 31, 2013 21:18, édité 1 fois.
L'OgreIl nagea dans la lave, respira les vapeurs et s'élança dans le vide. Oh ! S'il avait su... S'il s'était rappelé tout ce qu'il avait oublié.
Avatar de l’utilisateur
Inikisha
 
Messages: 4465
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Mer Juil 03, 2013 19:41

Tu t'es lâché là dis donc :lol:

Bref, je ne vais pas te répondre point par point mais sache que j'ai lu le commentaire entièrement et que même si en effet il est largement négatif, je te remercie tout de même d'avoir pris autant de temps pour me faire part de tes impressions !

Cependant, je vais tout de même te répondre quelque peu, c'est la moindre des choses :p


Inikisha a écrit:Tu aurais pu te passer de tout ce qui est en gras : si tu postes ça sur un forum DBZ, a priori ton lecteur sait qui est Radditz. Éventuellement si tu postes ça sur un forum Zelda mais bon, dans ce cas c'est méga-bâclé.
En fait, la remarque vaut pour tout le premier paragraphe : une petite introduction est effectivement nécessaire mais là, tu nous refais tout un historique qu'on connaît déjà ou qu'on devrait connaître pour lire ta fic.


Perso je m'attends à ce que le lecteur ai une connaissance des deux univers mais bon en effet j'aurais peut être du abrégé l'intro.



Inikisha a écrit:... Il a six ans, son père est assassiné, il va devoir survivre tout seul dans un désert pendant six mois puis côtoyer et être entraîné par un démon, et "ça ne l'enchante guère".
Ça va, il le prend plutôt bien, je péterais un plomb à sa place mais je suppose qu'il a une force mentale que je n'ai pas.


Oui 'fin Gohan s'en remet assez vite tout de même dans le manga, il pète pas un plombs mais je crois que je me suis mal exprimé avec cette expression, certes un peu légère pour la situation.



Inikisha a écrit:Whaaaat the fuuuuuuck Image
Je résume :
  • Il s'enfonce dans une grotte sans se poser des questions, sans peur ni reproche. (bon ça encore, admettons)
  • Il LIT. À six ans. Non bon OK, il est très en avance, admettons.
  • Il lit une ENCYCLOPÉDIE. Whaaat the fuuuuck, t'as déjà vu un gamin de six ans devant une encyclopédie ? OK je sais que c'est DBZ et qu'on tire des lasers avec ses mains mais merde quoi...
  • OK je veux bien qu'il retienne des trucs (encore heureux) mais là comme par hasard, il retient pile la civilisation qu'il fallait. Pratique.
  • Donc il est assez intelligent pour lire des encyclopédies à six ans mais pas assez pour se dire : "ce sont des vestiges des Namuliens, l'écriture est donc la leur". Décide-toi, c'est un petit génie ou un gros teubé mais pas les deux quoi.
  • D'ailleurs, il reconnait la civilisation à partir de "traces" ? Quelles traces ? De quoi tu parles ? C'est quoi les traces ? Des objets, des sculptures, des signes... ?
  • Finalement, Gohan arrive à retenir un texte écrit dans une langue qu'il en parle pas. L'original et la traduction, donc. ... Normal.
Tout ça prit séparément, si tu veux, ça peut passer. Perso ça me ferait grincer des dents mais bon, on prend tous de petites facilités de temps en temps. Mais là franchement, ces deux paragraphes c'est du concentré de n'importe quoi, d'improbable, on (enfin "je" mais j'espère vraiment pas être le seul) y croit pas une seconde.
Je sais que t'es fan de Gohan et tout mais un peu de réalisme et de logique quand même. D'un côté il est capable de prouesses méga-rares/impossibles pour un adulte, et d'un autre il est incapable de faire des liens que le premier gus venu ferait.


Pour ce qui est des connaissances de Gohan, c'est certes abusé mais je ne reprends là que ce qu'y est dans le manga, à savoir que Gohan dès son plus jeune âge, est très cultivé car sa mère l'y oblige.

Après pour l'écriture qu'il déchiffre, je précise bien qu'il s'agit d'une dialecte ancien des Namuliens donc pas leur écriture commune donc il m'a paru normal que Gohan ne les déchiffre pas tout de suite (mais j'ai peut être mal exprimé cela).

Pour ce qui est des "traces", il est vrai que j'aurais pu être plus explicite, j'ai clairement l'image en tête et donc pour moi c'est logique mais j'oublie que le lecteur lui ne le sait pas -_-


Inikisha a écrit:
« Le...chemin...du...retour...s'ouvrira...si...vous...parlez...ami... » fit lentement Gohan.

C'est plus du clin d'oeil là, c'est du pompage. Image


Mais totalement et j'assume :P


Inikisha a écrit:
« Je sais que 'ami' en Namulien se dit 'Pryyand' mais je connais pas le mot dans ce dialecte... » dit-t-il à lui même.

Donc il sait que "ami" se dit "pryyand" en Namulien mais il ne sait pas comment dire "ami" en Namulien. OK. Tout. Est. Normal.


Non, il connait le mot dans la langue commune mais pas dans le dialecte ancien, c'est pas la même chose ^^

Dans une paisible forêt, un jeune garçon donnait des coups d'épée dans le vide, il semblait s'entraîner seul au maniement de sa lame. Ses cris à chaque coup résonnèrent dans les bois alentours

Concordance des temps : tu commences à décrire à l'imparfait, tu finis de décrire à l'imparfait.

il vit une large lumière blanche étincelante venant dans couloir pourtant toujours sombre.

wat
quel couloir
on est dans une forêt
wtf
Tu nous situes pas, on sait pas où on est, on pensait être dans une forêt et d'un coup tu nous parles de couloir sans nous dire qu'il y a un bâtiment dans la forêt.
Et puis : "venant dans couloir", relis-toi.
[/quote]

Manque de description de ma part car là ou est Link, il y a bien des couloirs creusé dans le bois :

Spoiler
Image


(et l'oubli de mot c'est juste une tare, car je relis et y'a toujours plein de truc qui m'échappe <_< )


Inikisha a écrit:
Son grand sourire jovial et assez avenant empêcha Gohan de s'enfuir de peur et lui répondit un « Bonjour » des plus timides.

Donc les grottes, les démons, son père qui meurt, il s'en bat les couilles ;
par contre les inconnus ça le fait flipper, faut le rassurer.


Bah heu...non...il s'en bat pas les couilles, je vois pas ou c'est dit (et si c'est l'impression que ca donne ben je me suis raté alors) mais bon Gohan est de nature timide et craintive à cette époque là :o


Inikisha a écrit:
« En tout cas tu es la première personne de l'extérieur que je vois et en plus t'a une épée ! On pourra peut être s'entraîner tous les deux ! »

Direct, y a pas de "je me demande d'où vient la lumière, comment il a fait, c'est qui, il s'appelle comment", il lui paye pas un verre que dalle : ENTRAINEMENT !


Bah il le demande après et à les explications après et comme Link est féru d'entrainement à l'épée, c'est la première chose qu'il a vu, ca m'a pas paru si incongru ^^


Inikisha a écrit:
« Oh si tu veux je t'apprendrai, c'est pas difficile et comme ça je serais plus tout seul à m'entraîner ! »
« Allez viens, je te ramène au village et de là tu pourra repartir chez toi ou rester un moment si tu veux »

OK donc plusieurs choses :
  • Mise en page : dialogue = une ligne, une réplique, un personnage ; là tu nous fais deux lignes, deux répliques, un seul personnage, y a rien de mieux pour perdre ton lecteur
    ]
  • Ptain deux lignes au-dessus tu nous dis que Link a jamais vu personne de l'extérieur et maintenant tu nous parles de village, on a l'impression qu'il vivait tout seul et d'un coup non en fait.


Problème de forme et d'expression (décidément -_- ) car il parlait de gens extérieur au village car les Kokiri ne sortent jamais de leur forêt (après comme je connais bien l'univers de Ocarina of Time, ca me parait logique mais c'est peut être pas le cas pour tout le monde ^^ )

Concernant la réplique, j'ai en effet oublié de préciser qui parlait ^^

Inikisha a écrit:Traduire une langue oubliée, no prob
Par contre se dire que sortir d'un désert par une porte pour atterrir dans une forêt verdoyante ça pose ptêt un problème pour le retour, là y a plus personne.


La je dirais plutôt que c'est la naïveté de Gohan qui lui joue un tour mais c'est peut être un peu gros :?

Inikisha a écrit:
« Mais nous voilà arrivé au village, je vais te présenter aux autres ! »

Ah ben ils marchaient, merci de prévenir.
Tu nous racontes que dalle, tu nous dis pas ce qui se passe, ni où, ni comment, ON PIGE RIEN.


Oui là encore, erreur de ma part, pourtant c'est pas mon habitude :x


Inikisha a écrit:
Le nouveau venu provoqua un petit attroupement des quelques habitants du village.

"habitants du village" est redondant avec la ligne du dessus. De plus, on se doute bien que ce sont des habitants du village qui se regroupent autour de lui.
C'est pas grave en soi, mais ça alourdit inutilement ton récit.


OK c'est noté.

Inikisha a écrit:Noooormaaaaal ! 'fin jsais pas un peu de surprise, d'interrogation, quelque chose ?
C'est quand même un peu bizarre ce qui s'est passé, ce serait une bonne idée que tes personnages réagissent en conséquence.


Bah y'a de l'étonnement à la ligne au dessus :

« De l'extérieur ?! Tu veux dire, d'en dehors de la forêt ?! » s'étonna un des enfants de la forêt.


Et à la ligne en dessous :

Des cris d'étonnement se firent entendre et les jeunes autour continuèrent à lui poser mille et une question


Aurais-je du en faire plus ?

Inikisha a écrit:
répondit celui qui avait trouvé l'étrange garçon venant de nulle part.

Ouais. "Link" quoi, c'est une bonne idée de vouloir éviter les répétitions mais si c'est pour faire un truc à rallonge, mettre son prénom c'est aussi bien. :)


OK c'était le but en effet mais je raccourcirai alors.


Inikisha a écrit:
Nul doute donc qu'il pourra conseiller Link et Gohan.

"Pourrait", "pas pourra".
De plus tu présentes (très succinctement) l'arbre mojo. Ça aurait été une excellente idée de faire parler Link, présentant l'arbre à Gohan et lui disant ce qu'il y a à savoir sur lui. Ton lecteur, s'il connaît probablement déjà bien DBZ vu où tu postes, ne connaît pas forcément l'arbre mojo. (ce qui est le cas de Gohan donc ça serait passé tout seul dans ton récit)


Oui peut être que j'en attends trop des connaissances des lecteurs sur l'univers de Ocarina of Time et donc je décris pas ce que je pense connu :?


Inikisha a écrit:
autre curiosité du village

… Par exemple ????? C'est trop facile de dire que y a des trucs bizarres, faut nous en parler aussi et nous dire ce que c'est.
Ou alors t'en joues mais faut le faire avec un truc particulier, un artefact (un peu comme la valise dans Pulp Fiction, où on ne sait pas vraiment ce qu'il y a dedans), un truc mystérieux... Mais pas des curiosités d'un village.


Bah c'est rien de spécial, c'est juste pour montrer que Link fait visité le village à Gohan mais je m'y suis peut être mal pris :o

Inikisha a écrit:
Un visage semblait comme gravé dans l'écorce et donnait une certaine forme humaine au végétal.

L'un ou l'autre, le visage ou la forme humaine, mais pas les deux, c'est redondant.


Oui le visage est forcément humain, c'est malin -_-

Inikisha a écrit:
Les deux garçons arrivèrent à un espèce de couloir qui débouchait sur une autre petite pleine avec en son centre

plaine*
Couloir de quoi ? Murs ? Haies ? Arbres ? Décris sérieux, fais pas les choses à moitié...


Plutôt un couloir d'arbre mais oui j'aurais du en dire plus.

Inikisha a écrit:
Cette taille gigantesque épata Gohan qui se dit que cet arbre devait vraiment être vieux pour avoir une taille aussi imposante.

Super !
On s'en fout.
On sait qu'il est vieux...
Ça fait vraiment bâclé, genre "bon gohan il est épaté et puis voilà", ptain c'était l'occasion de nous faire une méchante descro de l'arbre à travers les yeux de Gohan. Ça aurait été vivant, classe et tout mais là, ça tombe à plat.


Idem que plus haut, pour moi c'est connu donc pas nécessaire mais je pense pas aux lecteurs :x




Inikisha a écrit:L'histoire des namuliens/hyruliens est pliée en deux/deux : pas besoin d'en faire un roman mais bon là ça se résume à "ils étaient là avant, les hyruliens les ont chassés dans la forêt et le chaman a créé une porte".
D'ailleurs ils débarquent dans le monde de DBZ, point barre quoi, on sait pas ce qu'ils sont devenus (pas de raison que le mojo le sache d'un côté) mais surtout personne se pose la question.


Bah c'est devenu les ruines que l'on voit au début (et que l'on voit dans l'épisode 9 de DBZ, d'où je me suis inspiré :p ). Après je pense que Gohan veut plus savoir si il pourra rentrer chez lui que de connaitre le sort des Namuliens.

Pour l'histoire des Namuliens, j'ai pas jugé utile d'en faire plus vu qu'on en reparlera plus après, c'était juste la justification du pourquoi Gohan se trouve en Hyrule ^^


Inikisha a écrit:
Gohan et Link, qui s'étaient assis entre-temps

Donc son explication a dû prendre au max 15 secondes et ils s'assoient, putain les feignasses.
OK je veux bien que ça ait duré plus longtemps mais tu nous le fais ABSOLUMENT PAS comprendre.


Bah pour moi cette phrase le fait comprendre :o

Inikisha a écrit:
« Je crains que ce passage n'a été créé que pour un seul aller-retour et que maintenant il soit fermé à jamais. » répondit l'Arbre Mojo.

Franchement bonne idée ! Sincèrement.


Bah merci :D



Inikisha a écrit:
« C'est quoi un Marché ? » demanda Link intrigué par ce mot qu'il ne connaissait pas.

Putain le teubé... D'ailleurs, à ce j'ai pu voir rapidement du chapitre 2, il ne sait pas non plus ce qu'est un château. Il sait au moins lacer ses chaussures tout seul comme Franklin ou ça aussi Gohan doit lui expliquer ?


Bah il a jamais rien vu de l'extérieur Link donc c'est normal qu'il ne connaisse pas ce qu'est un marché et un château. Goku dans sa forêt ne savais pas ce qu'était une voiture, ca fait pas de lui un crétin fini :P


Inikisha a écrit:
Il fut décidé que Gohan resterait au village pendant ce temps là et Link proposa de lui même qu'il vienne habiter dans sa maison car un peu de compagnie lui plairait beaucoup.

Cette ambiance de pedobear/yaoi. :)
(et apparemment l'ambiance "internat pour garçons youyou allons-nous baigner en caleçon peux-tu me frotter le dos Gohan oui comme ça un peu plus bas" est aussi de mise dans le chapitre 2, mais bon ça je m'y attendais)


Oui 'fin "pedobear" me semble largement abusé, c'est des situations on ne peux plus normale et tout à fait innocente. C'est peut être un peu trop kawaii choupi (et encore ) mais ca n'est rien de ce que tu dis à mon humble avis.



Inikisha a écrit:
retournèrent au village au proprement dit.

Ouais, au village quoi.


Oui 'fin l'Arbre Mojo est un peu à l'écart du village mais dans le village tout de même, c'est pour cela que je précise ^^


Inikisha a écrit:
Le nouvel ami de Gohan le conduisît alors chez lui pour montrer au métis-saiyen où il allait habiter pendant son séjour dans cette forêt.

Le métis-saiyen est en trop : "lui montrer" aurait été bieeen suffisant, on sait de qui tu parles.
Même remarque pour "dans cette forêt" : pareil, on sait où on est.


Oh je vois..j'y ferai attention pour la suite.


Inikisha a écrit:La description de l'intérieur de Link est cool, honnêtement c'est la seule bonne description, on visualise bien.


Ravi que cela te plaise parce que j'ai mis du temps à l'écrire celle là :P


Inikisha a écrit:
Link apprit à Gohan comment allumer un feu sans ces étrange 'allumettes' dont Gohan parlait et vit que son invité apprenait assez vite car il avait intégré la technique plutôt rapidement.

Quelle technique ? Ils préparent quoi ? Si tu racontes un truc, fais-le complètement, te contente pas de nous donner une idée de ce qui se passe.


Est-ce vraiment important ? Je veux dire, Gohan allume le feu puis Link fait à manger, dois-je vraiment détailler tout le menu ?


Inikisha a écrit:
« Elle à l'air bien ton épée mais je pense qu'il faudrait un peu l'aiguiser » fit-il après l'avoir inspecté.
« Je sais pas moi, j'y connais rien la dedans. » répondit Gohan.

T'avais qu'à lire moins d'encyclopédies, tapette.


Ca c'est malin :twisted:


Inikisha a écrit:
« Il est vraiment pas sympa ce Piccolo de t'avoir abandonné comme ça ! » s'exclama Link après que Gohan ai terminé son histoire.

… sans déconner il le tabasse, l'abandonne dans un désert et il est "vraiment pas sympa" ?
Je sais que Link a neuf ans mais merde quoi...
Non et puis voilà quoi, il se pose pas de questions : qui attaque la Terre de Gohan ? Est-ce qu'ils peuvent venir chez lui aussi ? Rien du tout.
Gohan, lui, il passe de "mort de peur" à "déstabilisé" à "tout va bien c'est trop chouette jme suis fait un copain". Ça va, il s'adapte bien.


Bah j'avais pas trop envie de m'étaler la dessus et pour Gohan, il est pas vraiment dans la pensée "tout va bien" mais commence à être plus en confiance mais j'ai mal exprimé ca peut être.


Inikisha a écrit:
La dessus, le dîner fut prêt et alors que Link pensait que Gohan allait se ruer sur la nourriture, il fut surpris de voir qu'il n'en fît rien et même si il mangea beaucoup, il mangeait d'une manière tout à fait civilisé malgré sa grande faim.

Oui.
Donc ?
Il en tire quoi comme conclusions, etc ?
C'est bien de nous raconter qu'il le remarque mais si tu t'arrêtes là, ça sert à rien…


Bah y'a pas de conclusion, Link est juste surpris.



Inikisha a écrit:
« Et si tu veux poser tes vêtements, tu peux le faire sur la commode là mais laisse moi un peu de place hein ! » rajouta-t-il, un peu plaisantin.

Oui merci, on avait remarqué que c'était un trait d'humour, pas la peine d'en remettre une couche avec le "un peu plaisantin". Écrire "en souriant malicieusement" aurait été plus judicieux, tu nous apportes une vraie information et pas seulement un truc qu'on devine déjà.


OK, je note.



Inikisha a écrit:Tout le passage sur Chichi, l'humour… "amusé par la réflexion", gnnnn putain mais on s'en fout d'une, et de deux c'est louuuurd.
"les deux garçons s'endormirent aussitôt." > allez tac ça c'est fait, on passe à autre chose. J'entends par là que ça fait vraiment "bon la scène est finie, je me fais pas chier à faire une transition, ils dorment point barre"


Gohan étant sûrement assez fatigué par ses péripéties de la vieille.

On s'en branle.
En fait...
Tout le passage sur le petit-déj, on s'en fout mais alors COM-PLÈ-TE-MENT.
Je sais pas ce que t'as essayé de faire, d'installer une ambiance idyllique (ou pedobear, genre "youhou j'ai 9 ans je suis presque tout nu, hmmm my ding ding dong") mais là ça prend trois plombes. OK on a compris que la maison est trop cool et que l'endroit est un petit paradis, mais ça doit prendre dix lignes au maximum sérieux, pas plus.
À côté de ça, la légende du peuple machin tu la bâcles en deux-deux alors que c'est quand même important ! Je sais pas, check tes priorités.
D'ailleurs, Gohan fait la vaisselle, putain c'est trépidant. C'est quoi le plus intéressant, en savoir plus sur le peuple à cause de qui Gohan se retrouve là ou savoir comment Gohan s'y prend pour débarrasser la table ?
[/quote]

OK ca t'a pas plu, tu t'en fous, c'est bien mais désolé mais moi j'aime bien décrire ce genre de scène de la vie quotidienne, même si c'est peut être un peu long. On aime, tant mieux, on aime pas, tant pis.

Pour ce qui est de la légende des Namuliens, je ne voyais pas quoi dire de plus :o


Inikisha a écrit:Franchement la fin j'ai survolé jusqu'à voir où l'histoire reprenait.
Franchement c'est chiant, on s'en branle des détails de leur vie là-bas, ça PEUT être intéressant si tu présentes ça de manière encyclopédique justement, un peu comme Tolkien et les Hobbits mais là ptain…


Perso je n'ai pas vocation à faire du Tolkien (ou du Balzac lol) à tout décrire en détail car c'est pas mon truc et j'aime pas ce style.


Inikisha a écrit:
Et alors que les deux garçons allaient partir pour le Citadelle d'Hyrule, un monstre gigantesque et fortement hideux doté d'un seul pied mais de multiples pinces et autre genre de pattes ressemblant à un mix entre un crabe et une araignée.

OK. Je te remet la même phrase sans la description :
"Et alors que les deux garçons allaient partir pour la citadelle d'Hyrule, un monstre."
Chais pas il manque pas un verbe quelque part ?


Oui là il manque un verbe en effet, bravo -_-


Inikisha a écrit:Et puis, même sans parler de ça, c'est complètement plat ton truc. Je te quote un passage de ton deuxième chapitre :
Gohan s'accrocha donc fermement à Link et les deux garçons partirent en trombe et rejoignirent la Plaine d'Hyrule par une sortie dérobée, indiqué auparavant par Zelda.
Galopant de toutes ses forces, Epona emmena Link et Gohan en un temps record devant la Forêt Kokiri en proie à de gigantesques flammes à la grande stupeur de des deux garçons.

Bon déjà les successions de "et", quand tu peux éviter, évite. (et 99% du temps, tu peux)
Et puis surtout, la forêt crame quoi ! Tu nous déposes là comme des merdes, t'habilles rien, tu décris pas, tu mets aucune ambiance. La scène du monstre c'est pareil : tu le fais arriver comme ça, et c'est tout. L'ambiance doit être pesante, menaçante, il se passe un truc grave quoi ! Des cris pourraient parvenir jusqu'à leurs oreilles, le sol pourrait trembler, le ciel se couvrir... QUELQUE CHOSE quoi, pas juste "un monstre arrive".


Pour la forêt en feu, l'absence de description est voulue car en fin de chapitre et donc pour faire une genre de "cliffhanger".

Concernant le monstre, ca manque d'effet, il est vrai, j'ai voulu aller trop vite là :|


Inikisha a écrit:
Le plus visible étant son unique oeil assez énorme dont la pupille était jaune et le fond rouge.

Non, le plus visible c'est le monstre. L'oeil c'est le plus dégueu si tu veux, le plus choquant mais "le plus visible" ça veut rien dire, tu le vois pas MIEUX que son unique pied par exemple.
D'ailleurs c'est ptêt perso mais il a l'air ridicule ce monstre, je sais pas si tu reprends un monstre existant mais en ce qui me concerne, il me fait plutôt marrer. (probablement parce que je l'imagine sautiller sur son pied)


En fait ca m'étonne pas que tu trouve ca nul car j'ai eu des plus grand mal à décrire ce monstre qui existe déjà en effet :

Spoiler
Image


Mais il ne sautille pas sur son pied, c'est plus pour se redresser qu'il l'utilise, ses autres pattes lui permettant de se déplacer à la manière d'une araignée.


Inikisha a écrit:Enfin voilà mon sentiment sur ce premier chapitre. Je trouve que c'est fait à l'arrache, sans être ni soigné ni réfléchi et délirante dans sa glorification de Gohan. Sans parler du côté kawaii-bisounours-yaoi que je trouve franchement lourd, mais bon comme je le disais, je savais qui écrivait la fic, je ne peux pas vraiment m'en plaindre.
Je lirai le deuxième chapitre et aussi le troisième pour voir si tu feras quelque chose de mes commentaires. (et parce que j'ai assez envie de savoir ce qui se passe pour donner une deuxième chance à cette histoire) :)


Pour le côté kawaii choupi (et sans yaoi et autre s'il te plait, il n'y a rien de tout ca), comme tu le dis, fallait s'y attendre :p

Concernant les fautes et autres, merci de ne pas présumer de mon état d'esprit même si tu as raison sur un point, y'a des fautes (assez honteuses parfois), des oublis tout ca mais je peux t'assurer que je relis avant de poster mais je sais pas, je vois pas tout . Après j'avoue ne pas décortiquer chaque mot car sinon j'y serai encore <_<

Au sujet des descriptions, il est vrai qu'elle sont inégales et que parfois mon envie de passer à la suite s'en fait sentir, je devrais y faire attention même si bon, je ne compte pas faire de l'encyclopédique. J'ai en effet eu quelques images sous les yeux pour m'aider à décrire car je voulais que cela vienne des supports dont je tire l'histoire mais cela n'étant plus très frais dans mon esprit, j'ai fait quelque screenshots :p (mais bon ce fut pas toujours très utile, vu certaines descriptions ratées -_- )

Pour les phrase trop longues, c'est vrai que j'abuse parfois, faudrait vraiment que j'y fasse attention. Par contre pour la ponctuation, quel est le souci ? (à part le manque de point du à des phrases trop longues)

Bref, malgré tout ça, je suis content que tu souhaites continuer à lire :D

Inikisha a écrit:Edit:
promis ca avancera vraiment au chapitre 3 :p

Évite. Si tu te sens obligé de promettre à tes lecteurs que la suite sera plus intéressante (parce qu'en substance, c'est ce que tu dis), c'est qu'il y a un souci.


C'est pas faux, c'est juste que je sais que tout le monde n'aime pas mes longueurs mais j'éviterai.

Merci pour ce commentaire plus que biblique :P
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Inikisha le Mer Juil 03, 2013 21:48

Perso je m'attends à ce que le lecteur ai une connaissance des deux univers mais bon en effet j'aurais peut être du abrégé l'intro.

Ben du coup oui : si ton lecteur connait déjà les deux univers, c'est superflu.

Oui peut être que j'en attends trop des connaissances des lecteurs sur l'univers de Ocarina of Time et donc je décris pas ce que je pense connu :?

En fait, je pense que tu dois surtout viser un public bien défini : les connaisseurs de Zelda ? les connaisseurs de DBZ ? les connaisseurs des deux ? les connaisseurs d'aucun ?
En fonction de ce que tu auras choisi, alors tu pourras adapter la nature et la quantité des informations que tu donnes.

Après pour l'écriture qu'il déchiffre, je précise bien qu'il s'agit d'une dialecte ancien des Namuliens donc pas leur écriture commune donc il m'a paru normal que Gohan ne les déchiffre pas tout de suite (mais j'ai peut être mal exprimé cela).

Effectivement, j'avais pas du tout compris qu'il y avait plusieurs dialectes.

Bah y'a de l'étonnement à la ligne au dessus

Oui, mais pas de Link. :)

OK c'était le but en effet mais je raccourcirai alors.

C'est pas tant de faire court qui est important. On évite de se répéter parce que ça alourdit le récit et que la lecture n'en est pas agréable ; si en voulant éviter ça, tu utilises quelque chose de pompeux/lourd, ça revient au même. (voir pire)

Bah pour moi cette phrase le fait comprendre

Elle le fait comprendre mais elle arrive trop tard et trop isolée. Disons que tu nous met devant le fait accompli, que tu nous demandes de te croire sur parole lorsque tu nous dis que ça a duré longtemps, alors qu'on en a pas du tout eu l'impression.

Bah c'est rien de spécial, c'est juste pour montrer que Link fait visité le village à Gohan mais je m'y suis peut être mal pris :o

Est-ce vraiment important ? Je veux dire, Gohan allume le feu puis Link fait à manger, dois-je vraiment détailler tout le menu ?

Oui et oui.
C'est important de dire ce qu'ils font à manger et comment ils allument le feu à partir du moment où tu parles d'une technique particulière pour le faire. C'est pas tant le fait que tu n'en parles pas, c'est le fait que tu commences... Et que tu ne finisses pas.
Pour les curiosités, c'est pareil : des curiosités, c'est forcément étonnant, instinctivement ton lecteur a envie d'en savoir plus parce que c'est un peu mystérieux, tu sais que c'est intéressant (c'est le propre des curiosités, en gros) mais tu sais pas ce que c'est, alors ça t'intrigue ! Et là paf, t'es frustré parce que tu ne sauras jamais ce que c'est.
Tu vois ce que je veux dire ?

Bah j'avais pas trop envie de m'étaler la dessus

C'est pas la quantité qui pose problème, c'est le décalage entre l'évènement et la réaction de Link. :)

Ensuite :
OK ca t'a pas plu, tu t'en fous, c'est bien mais désolé mais moi j'aime bien décrire ce genre de scène de la vie quotidienne, même si c'est peut être un peu long. On aime, tant mieux, on aime pas, tant pis.

Perso je n'ai pas vocation à faire du Tolkien (ou du Balzac lol) à tout décrire en détail car c'est pas mon truc et j'aime pas ce style.

Faut savoir. :)
La question n'est pas que ça m'ait plu ou non. Elle n'est pas non plus que tu aimes écrire ce genre de choses ou non. La question, c'est : qu'est-ce que ça apporte à ton histoire ? La réponse, à moins que je ne sois passé à côté de quelque chose, c'est rien.
On apprend rien, il ne se passe rien, ça casse le rythme... Ça dessert ton histoire, même si tu as adoré écrire ce passage. Si d'un coup je me met à décrire la journée-type de Thomas Red dans ma fic, parce que j'adore parler de la vie dans une librairie, on me dira : good for you ! mais on s'en fout, ça n'apporte rien à l'histoire.
Alors après, si tu veux juste te faire plaisir, ne change rien. Mais si tu veux aussi monter la qualité, évite ce genre de passage ou fais-en quelque chose.

Au sujet des descriptions, il est vrai qu'elle sont inégales et que parfois mon envie de passer à la suite s'en fait sentir, je devrais y faire attention même si bon, je ne compte pas faire de l'encyclopédique

L'objectif n'est pas d'être méga-précis mais d'aider ton lecteur à imaginer la scène. Sois bref, concis mais efficace. :)

J'ai en effet eu quelques images sous les yeux pour m'aider à décrire car je voulais que cela vienne des supports dont je tire l'histoire mais cela n'étant plus très frais dans mon esprit, j'ai fait quelque screenshots :p

Ben t'as bien raison. Y a pas de mal à s'appuyer sur de la documentation, au contraire c'est une excellente idée.

(mais bon ce fut pas toujours très utile, vu certaines descriptions ratées -_- )

Ben imagine ce que ça aurait pu être sans, alors. :)

Par contre pour la ponctuation, quel est le souci ? (à part le manque de point du à des phrases trop longues)

Surtout ça, en fait.

Edit: ah et pour les trucs pédo-yaoï-bear, c'est pas tant ce que tu racontes qui fait tiquer. C'est le fait que tu ressentes le besoin de mettre des scènes comme ça, de les détailler... Et de le faire plus ou moins régulièrement.
L'OgreIl nagea dans la lave, respira les vapeurs et s'élança dans le vide. Oh ! S'il avait su... S'il s'était rappelé tout ce qu'il avait oublié.
Avatar de l’utilisateur
Inikisha
 
Messages: 4465
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Mer Juil 03, 2013 23:23

Inikisha a écrit:Ben du coup oui : si ton lecteur connait déjà les deux univers, c'est superflu.

En fait, je pense que tu dois surtout viser un public bien défini : les connaisseurs de Zelda ? les connaisseurs de DBZ ? les connaisseurs des deux ? les connaisseurs d'aucun ?
En fonction de ce que tu auras choisi, alors tu pourras adapter la nature et la quantité des informations que tu donnes.


Ah tiens, c'est une sacrée bonne question ça, bien vu, je vais y réfléchir car en effet c'est important.

Inikisha a écrit:Effectivement, j'avais pas du tout compris qu'il y avait plusieurs dialectes.


Ha je me disais aussi...bon va falloir que je m'exprime mieux à l'avenir :?


Inikisha a écrit:
Bah y'a de l'étonnement à la ligne au dessus

Oui, mais pas de Link. :)


Oh c'est de lui dont tu parlais, pardon et oui c'est vrai qu'il est pas super étonné ^^


Inikisha a écrit:C'est pas tant de faire court qui est important. On évite de se répéter parce que ça alourdit le récit et que la lecture n'en est pas agréable ; si en voulant éviter ça, tu utilises quelque chose de pompeux/lourd, ça revient au même. (voir pire)


Je vois mieux l'idée, merci bien.

Inikisha a écrit:Elle le fait comprendre mais elle arrive trop tard et trop isolée. Disons que tu nous met devant le fait accompli, que tu nous demandes de te croire sur parole lorsque tu nous dis que ça a duré longtemps, alors qu'on en a pas du tout eu l'impression.


Ah OK je vois et donc mon effet est raté :P

Inikisha a écrit:Oui et oui.
C'est important de dire ce qu'ils font à manger et comment ils allument le feu à partir du moment où tu parles d'une technique particulière pour le faire. C'est pas tant le fait que tu n'en parles pas, c'est le fait que tu commences... Et que tu ne finisses pas.
Pour les curiosités, c'est pareil : des curiosités, c'est forcément étonnant, instinctivement ton lecteur a envie d'en savoir plus parce que c'est un peu mystérieux, tu sais que c'est intéressant (c'est le propre des curiosités, en gros) mais tu sais pas ce que c'est, alors ça t'intrigue ! Et là paf, t'es frustré parce que tu ne sauras jamais ce que c'est.
Tu vois ce que je veux dire ?


Oui je vois ce que tu veux dire, j'aurais du en parler totalement ou pas du tout mais pas à moitié, j'y ferai attention.

Inikisha a écrit:C'est pas la quantité qui pose problème, c'est le décalage entre l'évènement et la réaction de Link. :)


OK je comprends mieux ce que tu voulais dire, la réaction est un peu trop lègère :o


Inikisha a écrit:Ensuite :
OK ca t'a pas plu, tu t'en fous, c'est bien mais désolé mais moi j'aime bien décrire ce genre de scène de la vie quotidienne, même si c'est peut être un peu long. On aime, tant mieux, on aime pas, tant pis.

Perso je n'ai pas vocation à faire du Tolkien (ou du Balzac lol) à tout décrire en détail car c'est pas mon truc et j'aime pas ce style.

Faut savoir. :)


Oui 'fin je me suis mal exprimé, je voulais dire que je décris ce que j'aime décrire et je m'attarde pas sur le reste qui me semble peu important à mon gout.

Inikisha a écrit:La question n'est pas que ça m'ait plu ou non. Elle n'est pas non plus que tu aimes écrire ce genre de choses ou non. La question, c'est : qu'est-ce que ça apporte à ton histoire ? La réponse, à moins que je ne sois passé à côté de quelque chose, c'est rien.
On apprend rien, il ne se passe rien, ça casse le rythme... Ça dessert ton histoire, même si tu as adoré écrire ce passage. Si d'un coup je me met à décrire la journée-type de Thomas Red dans ma fic, parce que j'adore parler de la vie dans une librairie, on me dira : good for you ! mais on s'en fout, ça n'apporte rien à l'histoire.
Alors après, si tu veux juste te faire plaisir, ne change rien. Mais si tu veux aussi monter la qualité, évite ce genre de passage ou fais-en quelque chose.


Exactement, ca n'apporte rien à l'histoire mis à part de voir comment Link vit dans la Forêt Kokiri mais en grand amateur de filler de DBZ que je suis, j'aime ce genre de moment et donc comme tu le dis, je veux juste me faire plaisir et ne cherche pas vraiment la qualité. Après je sais que je ne dois pas abuser non plus parce que bon, trop de filler tue le filler :P


Inikisha a écrit:L'objectif n'est pas d'être méga-précis mais d'aider ton lecteur à imaginer la scène. Sois bref, concis mais efficace. :)


OK je vois, je tâcherai de faire cela.

Inikisha a écrit:Ben t'as bien raison. Y a pas de mal à s'appuyer sur de la documentation, au contraire c'est une excellente idée.


Je suis bien d'accord et dans la plupart des cas, c'est fort utile !

Inikisha a écrit:Ben imagine ce que ça aurait pu être sans, alors. :)


La catastrophe que cela aurait été :lol:


Inikisha a écrit:
Par contre pour la ponctuation, quel est le souci ? (à part le manque de point du à des phrases trop longues)

Surtout ça, en fait.


D'accord, j'y ferai attention donc.


Inikisha a écrit:Edit: ah et pour les trucs pédo-yaoï-bear, c'est pas tant ce que tu racontes qui fait tiquer. C'est le fait que tu ressentes le besoin de mettre des scènes comme ça, de les détailler... Et de le faire plus ou moins régulièrement.


C'est vrai que là, ca c'est enchaîné deux fois sur deux chapitres mais c'est un peu l'histoire qui le voulait (même si cela pouvait être évité certes). Après j'ai peu être trop le soucis du détail la dessus et ca donne une fausse image de ma pensée :?
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Bejita le Jeu Juil 04, 2013 12:04

Tiens c'est intéressant cette fic, surtout qu'avec la énième redif' de l'anime sur D17 on en est en ce moment à Son Gohan avec le robot, sur une ile déserte avec le jaguar etc..

Pas mal donc, j'essayerais de suivre un peu toussa :D
" Pars tranquille Son Gokû , je veille sur tous nos amis .."
Avatar de l’utilisateur
Bejita
 
Messages: 747
Inscription: Dim Mars 03, 2013 15:53

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Jeu Juil 04, 2013 14:14

Ha ben ravi que cela te plaise :D

Si tu as vu l'épisode avec le robot, tu as du voir d'ou je me suis inspiré pour les vestiges Namuliens :P

Merci pour ton commentaire !
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar xela26 le Jeu Juil 04, 2013 21:51

Salut Teen Gohan,

J'ai seulement lu le premier chapitre de ta nouvelle fic, mon commentaire sera donc forcément partiel.
J'ai aussi lu le commentaire de Inikisha, et , le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il t'a, proprement et sans ménagements, bien "rhabillé" :)
Malheureusement je suis assez d'accord avec ce qu'il t'a écris :? :

- les tournures de phrases: Trop lourdes, à rallonges, ce qui les en rendait assez indigeste au final. Je dois t'avouer que j'ai sauté pas mal de passages et paragraphes un peu trop lourds....

- On sait tous que tu es fan de Gohan, mais le coup de la grotte ou il déchiffre une écriture inconnue .... Plus fort qu'Indiana Jones alors qu'il n'a que 6 ans à peine, même en étant indulgent c'était un peu trop gros. La, tu as rejoint un défaut de ta précédente Fic (Plus ou moins corrigé à force de commentaires :) ) que j’appellerai : OOA, pour "Out Of Age" Tu fais tenir à Gohan des raisonnements, attitudes et connaissances qu'il n'est pas censé avoir à cet âge je trouve. Je veux bien qu'on soit fan de personnages et qu'il y en que l'on préfères, mais quand on veut les parer de toutes les vertus ça ne passe plus. Bon, tu n'en es pas encore la, mais si tu (re)tournes dans cette voie tu y perdrais à mon avis.

- Le coup de Gohan qui s'effraie pour un rien et est timide ne m'as pas trop choqué par contre, à cet age les certains enfants oublient vite les évènements traumatisant.

- Le moment de l'attaque du monstre sur le village, après que Gohan et Link se soient connus... j'ai rien compris, c'est passé trop vite. Un peu comme l'arc Cyborg de ta précédente fic, avec des chapitres limites bâclés que tu as expédié.

Pour conclure, je dirais que je suis étonné par ce début de Fic. Je trouve ce premier chapitre en deçà des derniers chapitres que j'ai lu de ta fic "Deux frères". J'ai l'impression que tu retombes dans tes vieux travers : glorification excessive de tes héros, écriture bâclée quand un passage te "gave", lourdeur de certaines scènes. le tout avec plus de fautes que d'habitudes... bref, c'est moins bien que "deux frères"

Après, ça fait peut-être longtemps que tu as pas écris, le temps de te remettre à l'étrier...
Voila rapidement,je lirais la suite quand j'aurai un peu de temps ( tes chapitres sont longs)
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 122: publié
chapitres 123, 124 : relecture, correction
Chapitre 125: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1434
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Ven Juil 05, 2013 0:23

Hello xela :D

xela26 a écrit:J'ai seulement lu le premier chapitre de ta nouvelle fic, mon commentaire sera donc forcément partiel.
J'ai aussi lu le commentaire de Inikisha, et , le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il t'a, proprement et sans ménagements, bien "rhabillé" :)


C'est en effet le moins qu'on puisse dire :P

xela26 a écrit:- les tournures de phrases: Trop lourdes, à rallonges, ce qui les en rendait assez indigeste au final. Je dois t'avouer que j'ai sauté pas mal de passages et paragraphes un peu trop lourds....


Oui je tâcherai de faire moins long niveau phrase pour le prochain chapitre ^^


xela26 a écrit:- On sait tous que tu es fan de Gohan, mais le coup de la grotte ou il déchiffre une écriture inconnue .... Plus fort qu'Indiana Jones alors qu'il n'a que 6 ans à peine, même en étant indulgent c'était un peu trop gros. La, tu as rejoint un défaut de ta précédente Fic (Plus ou moins corrigé à force de commentaires :) ) que j’appellerai : OOA, pour "Out Of Age" Tu fais tenir à Gohan des raisonnements, attitudes et connaissances qu'il n'est pas censé avoir à cet âge je trouve. Je veux bien qu'on soit fan de personnages et qu'il y en que l'on préfères, mais quand on veut les parer de toutes les vertus ça ne passe plus. Bon, tu n'en es pas encore la, mais si tu (re)tournes dans cette voie tu y perdrais à mon avis.


C'est pas vraiment une volonté de glorifier Gohan, loin de là et pour tout avouer, je pensais que ca passerai sans soucis car je trouvais ca plausible mais je vois que non en fait :?


xela26 a écrit:- Le moment de l'attaque du monstre sur le village, après que Gohan et Link se soient connus... j'ai rien compris, c'est passé trop vite. Un peu comme l'arc Cyborg de ta précédente fic, avec des chapitres limites bâclés que tu as expédié.


Oui déjà, comme dit par Inikisha, il y déjà un problème de phrase (il manque un verbe) et ca rends la scène assez mauvaise mais pour la justification de cette attaque, tu l'auras dans le chapitre 2, là la soudaineté de l'attaque en fin de chapitre est voulue pour faire un genre de "cliffhanger" ^^


xela26 a écrit:Pour conclure, je dirais que je suis étonné par ce début de Fic. Je trouve ce premier chapitre en deçà des derniers chapitres que j'ai lu de ta fic "Deux frères". J'ai l'impression que tu retombes dans tes vieux travers : glorification excessive de tes héros, écriture bâclée quand un passage te "gave", lourdeur de certaines scènes. le tout avec plus de fautes que d'habitudes... bref, c'est moins bien que "deux frères"

Après, ça fait peut-être longtemps que tu as pas écris, le temps de te remettre à l'étrier...
Voila rapidement,je lirais la suite quand j'aurai un peu de temps ( tes chapitres sont longs)


Non je ne suis avoir l'excuse du long arrêt car j'ai quasi enchaîné entre la fin de Deux Frères et celle-ci, mais je crois que je me suis trop empressé et cela à donné un résultat assez moyen :|


Merci tout de même pour ce commentaire !
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar zaagaan le Lun Juil 15, 2013 10:41

Je trouve cette fanfic très intéressante, et je la suivrait.
Le mix entre Zelda ( que j'adore ) et Dragon Ball ne peut qu'être excellent! J'aime beaucoup le petit combat contre l'araignée bizarre et j'espere qu'il y aura d'autres combats comme celui la. De plus, je n'ai jamais joué a Ocarina Of Time et je ne connais pas l'histoire donc je pense l'apprendre un peu en suivant ta fic.
A plus, et que le roi des pingouins te protège!
De retour sur l'union sacrée!

( Fanfics abandonnées : explications sur le topic des fanfics dans les prochains jours )
Avatar de l’utilisateur
zaagaan
 
Messages: 482
Inscription: Mer Avr 24, 2013 11:37
Localisation: Tour karin

Re: Gohan et le Héros du Temps.

Messagepar Teen_Gohan_757 le Lun Juil 15, 2013 14:25

Ravi que cela te plaise :D

Et si tu n'a jamais joué à Ocarina of Time, tu devrais, c'est l'un des meilleurs Zelda à mon humble avis 8-)

Pour les combats, il y en aura bien sur d'autres, je te rassure :wink:

Merci pour ton commentaire !
Image Image
Illustrations aimablement réalisées par Mizuumii.
Avatar de l’utilisateur
Teen_Gohan_757
 
Messages: 10912
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:41
Localisation: Paozu Yama

Suivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités