DBAF-Lamantin

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar niicfromlozane le Ven Juil 06, 2018 1:58

Man, ça fait trop longtemps que je me dis que je prendrai le temps de te faire un commentaire intelligent pour pas préciser comment je kiffe, quoi. Piccolo dans ce chapitre, quoi… Quant à la fin… woaw

Et j'ai enfin compris ce qui me plaît à ce point dans ton style : la manière dont tu personnifies les lieux au point de les rendre vivants. Comme ici la grotte.
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 4749
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar Antarka le Dim Juil 08, 2018 12:15

Oh mon dieu ! GOHAN ! Abel a effacé Gohan de la réalité !!?!?

Ce désespoir que j'ai ressenti à ce moment là. Je donne pas cher de la vie des deux arrivants (Buu et... Si les morts avaient pas été renvoyés dans l'autre delà, j'aurais parier sur Vegeta).

Enfoiré d'Abel. J'espère très fort qu'il sera vaincu d'une manière ou d'une autre. Et qu'il aura peur.

Concernant la Flèche d'or, je comprend mieux ce que tu voulais en faire. Taris a fait mieux que tout les terriens et Saiyens réunis.
Par contre balancer une étoile à neutrons sur la lune, ça aurait dû catapulter la Terre et le soleil en dehors de leurs orbites, et balayer tout le système solaire, mais osef.
Les amis, c'est comme les flocons de neige. Quand tu pisses dessus, ils disparaissent.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 8851
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: DBAF-Lamantin

Messagepar Lamantin_Furtif le Jeu Août 02, 2018 11:36

Yop !
le temps file, au Japon, mais ça commence à faire un moment depuis le dernier chapitre. J'en pose un tout petit parce que le découpage me le permet.

Antarka a écrit:Concernant la Flèche d'or, je comprend mieux ce que tu voulais en faire. Taris a fait mieux que tout les terriens et Saiyens réunis.
Par contre balancer une étoile à neutrons sur la lune, ça aurait dû catapulter la Terre et le soleil en dehors de leurs orbites, et balayer tout le système solaire, mais osef.


huhu. Je rappelle juste le post d'Omurah qui m'avait bien fait rire à l'époque :
omurah a écrit:Côté empire du froid, le charisme le dispute à la crédibilité. J'aime vraiment ce que tu fais de tout ce beau monde (Taris, Nordis, Krios...) et tu gères toujours aussi bien les apparitions divines que ce soit côté Makaïoshins ou - en l’occurrence - côté Kaïoshins. Petit bémol, j'ai toujours cette sensation que côté empire, ils sont déclassés et je vois difficilement le rôle prééminent qu'ils pourraient jouer, mais vu comment les gens sont déjà sceptiques concernant Trunks dans CGS, je suis pas le mieux placé pour critiquer de ce côté-là xD ; pis je te fais confiance les yeux fermés. Pis dans ta fic il n'est pas juste question de combat mais aussi de géopolitique donc, en cela, l'empire a toute sa place !

Et j'avoue que niveau physique... On a touours fait des concessiosn dans DB, je me suis dis que je pouvais aussi en faire.


Antarka a écrit:Enfoiré d'Abel. J'espère très fort qu'il sera vaincu d'une manière ou d'une autre. Et qu'il aura peur.

tkt, j'ai pas prévu qu'un seul personnage s'en sorte vivant 8-)

Merci pour tous vos commentaires, je suis content que cette partie vous plaise, avec tous sses rebondissements ! :D
Spoiler
Un peu mois content que personne n'ait spotté la référence à Niicky9G :cry:


Bref, place au texte parce que je suis un peu pressé :

Chapitre 22 - Poussière et ruine



« Ah, je voudrais bien vous voir essayer ! »


C'en était déjà trop pour Son Goujin : il aurait immédiatement pulvérisé le sorcier si la seconde créature ne l'avait pas immédiatement engagé. Il était très grand, mais pas extrêmement fort. Moins que certains démons, et certainement beaucoup moins que Son Goujin. Mais il avait participé à tuer Gohan, et le jeune sayen ne le sous-estima pas. Peu importait la technique spéciale que cet individu avait utilisé contre le plus puissant des sayens, elle n'entrerait pas en ligne de compte si on ne lui laissait pas le temps de l'utiliser. En une seconde, Goujin était passé derrière lui, et une volée de coups de poing avait pulvérisé tout son buste. Les sens en alerte, il avait instantanément compris que la créature avait survécu à l'assaut et se reformerait rapidement. Le temps que cela se produise, il prépara une seconde attaque, beaucoup plus concentrée, qui atomisa chaque molécule de l'immortel de Pandora.

Il l'avait prévue pour Baphasi, mais tant pis. La vitesse était la chose la plus importante à l'instant présent, et il avait en effet été rapide. Moins de cinq secondes en tout, et il avait complètement éliminé cet ennemi. Confiant, il chercha comment tout se déroulait du côté de Boo.

...

Il n'arrivait pas du tout à les suivre.
Impossible : Goujin était plus rapide que Boo, même sous sa seconde forme de super-sayen. Il y avait forcément autre chose. Quelques secondes de recherches plus tard, il comprit que c'était le monde entier qui se déplaçait à toute vitesse et qu'il était la seule exception. Une bulle de distorsion temporelle l''emprisonnait... Quand est-ce que ce sortilège était passé ?

D'expérience, les sayens avaient constaté qu'on pouvait briser la plupart des sortilèges d'un kiaï suffisamment puissant. Étant plus ou moins les seuls individus de l'univers connu à pouvoir facilement dégager les quantité absurdes de ki requises pour une telle opération, ils avaient l'exclusivité de la technique, et aucun sorcier jusque-là n'avait trouvé de parade. Le géant blanc ne fit pas exception. La kiaï du super-sayen de niveau trois éclata, et le temps reprit son cours normal.

Trop tard. Le combat en bas avait duré une minute de trop et Goujin ne put que contempler son mentor disparaître dans une colonne de flammes noires, sous les yeux d'un mage réduit à une tête, une clavicule et un bras qui se terminait un peu après le coude. Il parvenait à rire au lieu de décéder comme il l'aurait dû.
Son Goujin n'intervint pas immédiatement. Il connaissait Boo depuis tout petit et svait qu'on ne pouvait pas le tuer comme ça. Le nécromancien avait détruit le corps principal, certes, mais Boo avait détaché des dizaines de fragments tout au long du combat, et l'un d'entre eux rampait, silencieux, vers l'ennemi. La chair du sorcier se régénérait à toute vitesse, et il parvenait même à se hisser sur deux jambes tremblantes lorsque la langue de chewing-gum se referma sur lui.

Un sentiment d'anxiété incompréhensible au creux du ventre, Goujn regarda la masse rose prise de spasmes, alors qu'elle retournait à une apparence de plus en plus humanoïde.


*******



Tout s'était passé très vite. Sahane avait disparu, Baphasi s'était remise à grandir, complètement insensible à leurs agressions. "Vous trouverez quelque chose." avait-elle dit. Et bien ils n'avaient rien trouvé. Tout le temps qu'elle leur avait donné au prix de sa vie ne leur avait pas offert la moindre ouverture contre l'indestructibilité et les capacités de régénération de leur ennemie.
Et puis, elle s'était mise en mouvement. La résistance de Zakriel avait été poussée à sa limite par le premier coup de racine, qui lui avait coupé le souffle et plié le dos. Il n'avait pas compté combien d'autres avaient suivi. Au moins trente. Pas possible de savoir.
Il était celui qui avait tenu le plus longtemps, c'était sûr. Kyra n'avait pas été en position, et c'était une main (ou du moins ce qui avait été une main, et était alors un buisson de branches cruelles et de feuilles tranchantes) qui l'avait frappée en premier.
Elle était morte sur le coup. Enfin, il l'espérait pour elle. Agoniser avec ces blessures-là, ce devait-être très douloureux. Lui, il allait mieux. Il n'avait pour ainsi dire plus de colonne vertébrale, et l'angle que faisait sa tête le dispensait de regarder les cadavres de ses amis, ou l'absence de ses propres jambes. Il était sûr qu'il ne lui restait plus ses jambes. Impossible qu'elles aient résisté à ça.

Il aurait paniqué, mais il avait brûlé ses batteries depuis quelques temps déjà. Dès que la métamorphose avait commencé, Zakriel avait vu venir cette issue, inévitable. C'était là qu'il aurait dû fuir. Maintenant c'était beaucoup trop tard.
Une main lui ouvrit la bouche. Il aurait eu le réflexe de la refermer, mais même cette force-là l'avait quitté, il semblerait. On introduisit de force quelque chose dans son œsophage. La sensation, répugnante, aurait sûrement entraîné un réflexe vomitif si son abdomen avait encore eu un seul muscle en état de fonctionnement.

Une vague de douleur explosa dans son buste, remonta en arrière pour englober son bassin, sa tête et... Et ses jambes. Les effets antidouleurs des senzus trouvaient leur limite. Reconstitué, le sayen se redressa péniblement sur ses deux jambes. Qui donc l'avait sauvé de ce sort ? Qui avait été suffisamment désintéressé pour sacrifier un senzu sur lui ?

Il mit plusieurs secondes à reconnaître Derek. Il n'avait que ses yeux bleus comme signe distinctif évident et tout le monde était sale, débraillé et fatigué. Un ennemi, la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Maintenant, c'était... Pas un allié, non. Il était trop faible pour servir à quoi que ce soit, même si Baphasi revenait magiquement à son niveau initial. Une victime terrorisée qui avait mis tous ses espoirs entre les mains d'un des super-sayens.
Ne pouvait-il pas voir que Zakriel était exactement aussi désarmé que tous les autres ? Qu'il se ferait tuer à l'instant où la reine des démons déciderait d'en finir avec sa vie. Et voilà qu'il le regardait avec ses yeux désespérés. Il voulait des instruction ! Une ligne directrice à suivre dans tout ce chaos. Il voulait que lui, Zakriel, qu'il avait vu déchiqueté par la force inarrêtable de Baphasi, le protège de cette même reine !
Il avait envie de le baffer.

Ses yeux captèrent un mouvement en périphérie. Krilin, qui se relevait péniblement. Il avait été passé à tabac par quelque chose, et il ne se serait pas relevé si ce quelque chose avait été Baphasi.

Derek, immobile devant l'accusation, faisait non de la tête. Il savait pertinemment ce qu'il avait fait, et la colère de Zakriel montait progressivement, avec son ki.

Il voulait donner le senzu à C18. Ça n'aurait servi à rien. En plus, elle va peut-être s'en sortir, c'est une cyborg...

Blam !


Il s'était transformé et il avait frappé. Pas de toutes ses forces : Derek était encore en vie, quoi qu'inconscient. C'était excessif. Le cœur battant à tout rompre, il croisa progressivement les regard de Krilin et de Piccolo, qui venaient de le voir agir. Le namek avait survécu uniquement grâce à ses pouvoirs de régénération. Eux deux, et peut-être C18. Tous les autres étaient...
Il reprit conscience de ce qu'il venait de faire. Il avait failli tuer quelqu'un, sur un coup de colère. Derrière lui, Baphasi avait pris des proportions grotesques. Ce n'était plus qu'un immense arbre à mangrove, dont les racines démesurées s'enfonçaient profondément dans le sol, et ressortaient périodiquement, dévoilant un réseau souterrain qui s'étendait sur plus d'un hectare. I devait croître de seconde en seconde. Le soleil n'était plus distinguable qu'à travers de plus en plus rares trouées dans la canopée qui les surplombait maintenant.
Au cœur du tronc, on pouvait distinguer ce visage, ces membres vestigiaux qui trahissaient encore pour quelques temps la présence de Baphasi.

Elle exhalait un souffle maléfique qu'il avait commit l'erreur de respirer. Il chercha la culpabilité et ne trouva que de la colère.

Zakriel devenait dangereux pour tout le monde. Tout le monde allait devenir dangereux pour tout le monde s'ils restaient à portée de l'influence de cette chose, bon sang. Il prit quelques secondes pour tenter de retrouver son calme, échoua, et s'en remis à crier à la ronde, pour que tout le monde l'entende.

« Il faut évacuer la planète ! Rassemblez les macro-capsules, et on y va ! Je vais chercher Boo et Goujin ! »


Il y eut comme un blanc, et tous les survivants valides se mirent en mouvement. Ça ne faisait plus grand-monde. Ils avaient prévu une flotte de vaisseaux-capsules pour ce genre de situations. Ils avait juste espéré ne jamais avoir à s'en servir.
Abandonner la terre... Ils avaient une poignée de planètes prêtes pour se réinstaller, mais tout allait être si long, si difficile...


*******



Le monde était rose bonbon. Dans la masse insondable du cœur de Boo, le sol se souleva, se détailla, et révéla le djinn protecteur de la terre. La bonhomie de sa grosse figure ronde avait presque disparue. Soucieux, il parvenait presque, à intimider le mage qui le toisait depuis son cocon de chair élastique.
Seul le visage d'Abel ressortait, il n'aurait pas besoin d'autre chose pour répondre aux questions. Mais il ne répondrait peut-être pas, même coincé dans la matrice que constituait le corps du djinn, Les pouvoirs de cette créature étaient fascinants, et Boo hésitait à l’absorber. L'aura du nécromancien empestait la mort, il était parfaitement possible qu'une absorption le condamne...

Pensif, il apprécia la situation stratégique. Goujin venait de gagner, il n'y avait donc pas urgence immédiate de reprendre sa forme de combattant. Quant à Zakriel et les autres...

Il eut un haut le cœur lorsqu'il réalisa ce qui s'était passé.

Tous morts ou presque... Tout ça parce qu'il était parti et qu'il avait emporté leur meilleur combattant avec lui. Est-ce qu'il aurait pu négocier les choses différemment ?
Il fallait agir vite. Secourir ceux qui pouvaient encore l'être, et après... Il trouverait quelque chose. Le sorcier pouvait définitivement attendre que la situation soit réglée, ils avaient grand besoin de ses pouvoirs de soin là-bas.
La décision était prise. Il jeta un dernier regard à son prisonnier, et se prépara à fondre à nouveau dans le sol, sans lui avoir adressé la parole. Il n'y parvint pas. En fait, il ne parvenait pas à bouger du tout. Un rapide regard aux alentours qui rendit l'impensable vérité.

Il était coincé dans l'une de ses propres chrysalides, fait prisonnier de son propre corps.

Et la gangue de chair qui retenait Abel avait fondu sur lui, se distordait en une forme horriblement humanoïde, comme celle qu'aurait pu prendre le djinn s'il avait lui-même absorbé le mage et gagné ses caractéristiques.
C'était le visage du nécromancien, torse nu, dans le pantalon blanc bouffant et les babouches de Boo. Le tentacule sur sa tête avait de nouveaux nœuds, là où s'étaient trouvés les bijoux dont les cheveux du nécromancien étaient affublés. Un autre, semblable, avait poussé sur son menton.

Appréciateur, sous le regard horrifié et muet du dieu de la terre, le nouveau maître de ce corps s'étira, appréciant se nouvelle élasticité. Il éclata d'un rire qui n'avait rien de maléfique, simplement ravi d'avoir découvert un nouveau jouet.

Il tourna la tête vers Boo et lui adressa un clin d’œil.

    - Ha ha, ce corps est génial ! Et facile à contrôler, en plus ! C'est comme s'il avait été fait pour ça. Allez, je te laisse, on en reparle quand j'aurai arrangé tout ça !
Il eut tout de même assez de pitié pour endormir Boo, et ne pas lui infliger la vue de Son Goujin lorsque ce dernier découvrit le résultat de la confrontation intérieure, avec ses terribles implications.
"Dorenavant votre rage me parviendra comme un sketch de Gad Elmaleh"
Many, 12 juin 2016


Mes Fics (dans l'ordre de parution)
Guerres Glacées
Une couronne à terre
Alpha et Oméga
Héritage

Image
(on remerciera kouki pour cette bannière)
Avatar de l’utilisateur
Lamantin_Furtif
 
Messages: 987
Inscription: Dim Nov 04, 2012 19:39
Localisation: Juste derrière vous.

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité