One shot

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: One shot

Messagepar Tonay le Dim Avr 16, 2017 15:42

Et maintenant, next chapter !
Encore une fois je remercie Omurah pour sa très précieuse aide, conseils, et corrections orthographiques vitale, qui ont permis chapitre d'atteindre ce niveau x)
Pour changer, le texte sera bien plus aéré, surtout entre les répliques. La correction qu'Omurah m'a fait parvenir présente plus d'espace que ce que je poste d'habitude et au final, après avoir remis plus de la moitié du texte à un format plus étroit, je me suis dit que vu la grande quantité de réplique dans ce chapitre, un peu d'espace ne serait pas un mal.
Bref assez de blablatage, place au chapitre !

ps : un remerciement à tout les lecteurs de l'ombre/commentateur de prendre la peine de lire ce que j'écrit, ça fait toujours plaisir !

p2 : un titre sera ajouté sur tout les chapitre précédents !




Discussion




« -C’est bon, tu as bien retenu tout ce que je t’ai enseigné depuis le début ? »

Ouais, c’est pas comme si ça faisait deux ans que tu m’apprenais des choses que je savais déjà à moitié.

« -Oui, oui... »

« - Qui sont Porunga, Yamara, Isstoï et Kjork ? »

Je crois que je n’ai jamais autant soupiré. Et on recommence avec les descriptions.

« -Porunga est le Dieu-dragon namékien, invocable sous la condition de réunir les sept boules de cristal. Il est la seule divinité capable d’accorder trois vœux mais il est incapable de ressusciter plus d’une personne par vœux ou quelqu’un qui est mort de vieillesse. De plus, il faut s’adresser à lui dans sa langue natale sous peine de se prendre un vent magistral. »

Il me regarde. Je le regarde. Est-ce qu’il va râler parce que j’ai oublié quelque chose ou est-ce qu’il est totalement ailleurs ? Peut-être qu’il se demande s’il a bien éteint le gaz en partant…

« -Continue. »

Je m’exécute, à défaut de pouvoir faire autre chose.

« -Yamara est une créature d’apparence féminine qui n’accepte d’exaucer un vœu que si on lui apprend quelque chose d’intéressant. Ce qui est vite compliqué car elle est omnisciente et sait déjà quasiment tout. »

« -Je te laisse poursuivre. »

Je soupire. Encore.

« -Isstoï, c’est un… truc ? Une chose bizarre qui demande une série de conditions et d’objets avant d’accepter de faire un vœu. Des sortes d’offrandes pour mériter une faveur. Contrairement aux autres, il n’a pas vraiment de lieu fixe donc on peut le croiser sur n’importe quelle planète, dans n’importe quelle galaxie, à l’exception du makaï et du paradis. On peut même le croiser directement dans l’espace. Souvent il demande un truc qui nous est très cher avant de nous accorder un vœu qui a parfois des restrictions. »

« -Tu as retenu beaucoup de choses sur lui. »

« -Forcément, Isstoï est vicieux au possible, je ne pouvais que l’aimer. »

« -Hmph. Continue. »

« -Bon et maintenant, Kjork. Kjork est une sorte de... divinité pour les Astaliens. Il vit dans la galaxie de l’Est et c’est un immense emmerdeur. »

Tiens, au tour de mon père de soupirer. Mais je l’ai très bien vu ton sourire en coin, le vieux.

« -Mais encore ? »

Tiens, il ne me fait pas la moral.

« -Absolument n’importe qui peut lui demander un vœu. Mais à condition que le vœu n’ait pas un intérêt purement personnel. »

« -Exactement. Et même ainsi, il peut se montrer récalcitrant. Quand je lui ai demandé de te ressusciter, il avait beau savoir que c’était pour le bien de l’univers, il a quand même fais en sorte de faire durer. Crois moi, il est important pour ton futur travail de gardien de savoir à qui s’adresser pour faire un vœu et contourner les lois de l’univers. Un simple vœu peut tout changer. »

« -Non. »

« -Pardon ? »

« -Je sais que tu m’as fait ressusciter, et merci pour le service, mais je ne t’ai rien demandé. Je n’ai pas spécialement envie de protéger l’univers. »

« -...Tu ne veux pas devenir le prochain gardien ? »

« -Tu as déjà eu ma réponse il y a quelques secondes. »

« -...Et pourquoi pas ? Pourquoi tu refuses un tel honneur? »

Mes sourcils se froncent, ma mâchoire se crispe, mes poings se ferment lentement. Il m’énerve.

« -Si tu me connaissais un minimum tu saurais que je m’en cogne des honneurs. Mais non, tu te fous de moi, de ce que je veux et de qui je suis. Je ne reste qu’un outil. Alors ton honneur, tu te le mets où je pense et tu vas te chercher un autre débile pour faire ton travail. »

« -Maintenant, ça suffit Dessaram ! Tu n’as jamais été un outil à mes yeux ! Tu m’es important car tu es mon fils ! »

Je crois que je n’ai jamais autant dû me faire violence pour éviter de coller une droite à quelqu’un.

« -Putain, t’es vraiment le dernier des hypocrites, hein le vieux ? Dis-moi une chose, pourquoi t’as mis ma mère enceinte ! »

« -Parce que je... »

Ma paume s’est ouverte et s’est dirigée vers son visage, un kikoha menaçant en formation. J’étais prêt à tirer mais avant ça, il fallait que je donne un avertissement.

« -Que ce soit clair, si jamais tu me réponds ‘’par amour’’, je te descends aussi sec. J’ai fouillé dans le Mémoriam et ce n’était pas la raison qui y apparaissait. »

Il fait une drôle de tête mais il aurait dû s’y attendre. Tout mage suffisamment puissant et intelligent est capable de plonger dans la Mémoriam. Il s’agit en quelque sorte d’une banque de données pour magiciens qui y stockent beaucoup d’informations, on peut y accéder depuis n’importe où, ou presque. Depuis que je suis revenu à la vie, j’ai appris à me servir de mes pouvoirs magiques latents. Enfin, il m’a appris à me servir de mes pouvoirs.

« -Parce que tu devais naître ? »

« -Pourquoi ? Je suis quoi ? L’élu ? »

Je le menace avec un tir à bout portant capable de sonner un démon du froid pendant un bout de temps, et tout ce qu’il trouve à faire, c’est rigoler.

« -Non, pas du tout, tu n’es pas l’élu. Ça n’existe pas, les élus. Ce sont juste des chanceux, rien de plus. Toi, tu es une anomalie. »

Je baisse mon bras.

« -Ok, c’est le moment où on se balance des compliments, c’est ça ? »

Il secoue la tête. Est-ce qu’il se fiche de moi ?

« -Non, tu n’y es pas. Dans l’univers, n’importe qui a une chance sur des millions de devenir une anomalie. Autrement dit, c’est assez régulier. »

« -Ok, d’accord à la rigueur je m’en fous, mais c’est quoi une anomalie ? »

« -Une anomalie est un être qui a un potentiel disproportionné de ki. Et par disproportionné j’entends immense. Gigantesque. »

« -Gigantesque comment ? »

« -Gigantesque comme ‘’si tu t’entraînais toute ta vie, du berceau à la mort, tu n’atteindrais pas même la moitié de ton potentiel’’. Toutes les espèces ont des anomalies qui vivront toute leur vie sans même connaître les bornes de leur potentiel. Certains mourront en atteignant à peine les 1000 unités. Même les saiyans, qui progressent à une vitesse impressionnante n’atteindront jamais leur plein potentiel en tant qu’anomalie. »

« -Une seconde… comment c’est possible qu’il y ait autant d’anomalies dans l’univers ? »

« -C’est à cause du processus de réincarnation. »

« -...celui du paradis ? »

« -Je n’en connais pas d’autre Dessaram. Tu sais que... »

« -...les âmes des morts réintègrent un corps après leur purification ou un certain temps, et bla bla bla, je sais, je sais. »

« -Certaines deviennent des anomalies. C’est l’un des très rares problèmes de ce système et il ne se produit que lorsqu'en cas de surcharges d'âmes, ce qui arrive après un génocide ou un carnage. Les âmes vont toutes se réincarner au même moment et à cause de cet afflux brutal certaines âmes sautent quelques passages du processus de réincarnation pour gagner du temps. Et c'est généralement la case ''fixation du ki potentiel'' qui est esquivée. Mais c’est un problème assez minime en soi puisqu’il est impossible pour une anomalie d’atteindre son plein potentiel. »

« -Un problème qui tu comptes exploiter avec moi, c’est ça ? »

« -En effet, c’est un atout non négligeable et tu vas en avoir besoin. »

« -Ben voyons… Une dernière question, qui est mon père ? »

« -Alors tu sais… »

« -Oui je sais. Je sais que tu n’es pas mon père. »

« -Hmm. Pas biologiquement parlant, c’est vrai. »

« -Tu n’as pas répondu à la question. »

« -Ta mère… Je savais que ta mère, selon des circonstances très précises, allait mettre au monde une anomalie. Mais je ne faisais pas partie de ces conditions et je ne pouvais donc pas… faire ça en personne. De toute façon, les morts ne peuvent pas procréer. Alors, j’ai pris le contrôle d’un soldat de passage. »

Je crois que je viens de faire tilt sur un détail. Et maintenant, il y a une question qui me traverse l’esprit.

« -Est-ce que ma mère était consentante? »

Il piétine, il n’est pas à l’aise. Je le crois pas…

« -Oui et... »

« -La vérité. »

« -… elle était aussi consentante que peut l’être une personne fortement alcoolisé. Ils l’étaient tous les deux. »

« -Tu te fous de moi ? »

« -Je... »

« -Tu te fous de ma gueule ?! »

« -Je n’ai pas violé ta mère en utilisant ce soldat si c’est que tu crois ! »

« -C’est pas l’impression que j’ai ! Et après, le soldat, tu en as fait quoi ?! Tu t’en es débarrassé ?!»

« -Il est mort au combat, je n’y suis pour rien.»

« -Et tu ne pouvais pas le sauver hein ?! Ça t’aurait fait chier que je grandisse avec un père qui ne soit pas toi, avoue ! »

« -Rien à v... »

« -Avoue ! »

« -Il ne voulait pas de toi ! »

« -... »

« -Il… il aurait convaincu ou contraint ta mère d’avorter. Je ne vais pas mentir, j’ai été satisfait de le voir mourir. Très satisfait même. Mais je ne l’ai pas tué. »

« -Et maintenant ? »

« -Comment ça ? »

« -Il se passe quoi maintenant ? Tu prends le contrôle de mon corps et tu m’utilises contre mon gré ? »

« -Non. Ce n’est pas dans mon intention. »

« -Et je suis censé te faire confiance ? »

« -Oui. »

Je me lève, me retourne et commence à dessiner des runes qui, avec le recul et vu mon niveau actuel, ont mis une éternité à prendre forme.

« -Qu’est-ce que tu fais ? »

« -L’anomalie se casse, elle va prendre l’air. »

« -Dessaram écoute... »

« -La ferme, occupe-toi de ton univers et moi je vais m’occuper de mes fesses. »

Sur ces mots j’ai plongé dans le portail nouvellement formé et j’ai disparu…


On peut dire ce que l’on veut au sujet des rêves, moi je trouve ça formidable. Cette manie d’apparaître sans aucune raison, de manière totalement aléatoire, pour nous offrir ce que l’on désire avant de se dissiper… du grand art. Il n’y a rien de pire que de quitter un rêve. Surtout quand ce dernier nous laisse rêveur. Mais ce matin-là, j’ai trouvé que mon rêve était assez ironique. Surtout en sachant qu’une discussion allait avoir lieu aujourd’hui avec chaque guerrier convoqué pour leur expliquer le bien fondé de ma cause. Je n’aurais jamais cru que le boulot de chef d’escouade allait me poursuivre après la mort, même si ce que je vais faire se rapproche plutôt d’un entretien d’embauche…


« -Pourquoi commencer par moi ? »

Dessaram bougea légèrement sur son siège. Pas tant que la question du Kaïo était gênante, loin de là, mais plutôt qu’il ne parvenait pas à trouver une position suffisamment confortable.

« -Je commence par le plus simple. »

« -Nous avons déjà discuté Dessaram. »

« -C’est vrai, mais j’ai un aveu à te faire. »

Le Kaïo haussa un sourcil. Il se demandait quel genre d’aveu le gardien de l’univers pouvait bien avoir en réserve.

« -...Très bien, je t’écoute. »

« -...Est-ce que tu te souviens de ton passage au paradis ? »

« -Hmm, oui bien sûr. »

« -C’était comment ? »

« -Agréable, dans l’ensemble. J’y ai retrouvé tous mes amis, les autres Kaïos morts pendant l’attaque de Buu. Nous étions au complet. »

« -Tout le monde ? Même ceux absorbés par Buu ? »

« -Il y a un problème avec ça ? »

Dessaram détourna son regard. Il laissa son attention vagabonder sur les montagnes au loin, sur le lac orange. Une minute passa ainsi, lentement, sans que le Kaïo n’ose interrompre les pensées du gardien.

« -Je ne sais pas comment le formuler pour être honnête. »

« -Dis-le franchement, je promets de ne pas m’énerver. »

« -Ce n’est pas ta colère que je crains. »

« -Alors quoi ? Tu crains que mon moral s’effondre ? »

Le regard que lança le gardien à son ami fut suffisant pour que ce dernier comprenne qu’il avait vu juste.

« -Kaïo, tu n’as jamais atteint le paradis. »

« -... »

« -Tu n’as jamais retrouvé tes amis, ta famille, revu Enma… ton âme… est prisonnière. »

Le concerné sourit tristement avant de répondre.

« -J’aurais dû m’en douter... »

« -Comment ça ? »

« -Même au paradis, tout n’est pas parfait. Il y a des hauts et des bas, mais surtout il y a des surprises. Mes souvenirs sont beaucoup trop constants, trop… idylliques. »

Ce fut au tour de Dessaram de sourire. Son ami était clairvoyant, il n’aurait pas dû douter de lui.

« -Dis-moi, comment se fait-il que je n’aie jamais atteint le paradis ? »

« -En t’absorbant, Buu a lentement dissous ton âme. Tu n’étais plus… récupérable. Sans l’intervention des gardiens, tu serais passé par la case réincarnation immédiatement. Ils ont considéré que tu avais les compétences requises pour passer l’examen. »

« -Et en échouant ils ont pensé que je n’avais plus d’intérêt ? »

« -...Tu n’as pas échoué Kaïo. »

« -Comment ça ? J’ai passé le test ? »

« -Tu as brillamment passé la dernière étape. »

« -Alors, que s’est-il passé ? »

« -Tu as abandonné, à cause de moi. »

Le visage du Kaïo s’assombrit avant de se détendre. Dessaram n’était peut-être pas le plus fin des psychologues, mais il avait clairement compris, que, l’espace d’un instant, le guerrier l’avait considéré comme un potentiel ennemi.

« -Développe, je veux comprendre. »

« -Lors de l’examen finale, j’ai compris que tu ferais un excellent gardien. Alors j’ai abandonné. »

Dessaram attendit une réaction de la part de son interlocuteur, mais rien ne vint. Alors il continua sur sa lancée.

« -Au début tu avais apprécié mon geste mais tu m’as tout de même demandé de passer l’examen. J’ai refusé. Tu as insisté. J’ai décliné une seconde fois. Tu as dit que… que personnellement tu ne te serais jamais défilé. Que tu aurais passé l’examen. Et je crois qu’à ce moment-là tu as eu un déclic. »

« -Je vois. »

« -Tu t’en rappelle ? »

« -Non. Mais je crois avoir deviné. Être gardien n’est pas qu’une question de puissance, mais aussi de confiance car un gardien n’affronte pas ses ennemis seul. Je n’aurais jamais toléré que quelqu’un d’autre que moi se sacrifie pour une cause mais j’étais aussi persuadé que j’étais le plus apte à remplir ce rôle. J’ai fait preuve d’orgueil. »

« -Tu ne l’as pas dit à voix haute, mais implicitement, c’était ça. Quand tu as compris cela tu as abandonné à ton tour, sachant que tu disparaîtrais dans le néant. Mon père a quant à lui décidé de te placer en stase, en attendant que vienne le moment où tu pourrais m’épauler en cas de force majeur. »

« -Et donc me voici. »

« -Oui. »

« -... »

« -... »

Le silence qui s’imposa ne fut pas aussi lourd que Dessaram le craignait. Le Kaïo prenait assez bien la nouvelle. Il ne fallait pas le sous-estimer, derrière son air jovial, l’ancien chef des Kaïo était un être intelligent et réfléchi.

« -Il faut qu’on parle d’autre chose. De quelque chose d’important. »

Quelques secondes passèrent, le temps que l’ami de Dessaram se concentre de nouveau sur la discussion.

« -Vas-y, je t’en prie. »

« -Il faut que l’on se prépare à une éventualité au prochaine combat. »

« -Une éventualité, laquelle ? »

« -Celle d’affronter l’une des pires créatures que j’ai eu la malchance de croiser. Et pour se faire, il faut qu’on se mette d’accord sur comment gérer ladite éventualité… »


Quelques minutes plus tard…

« -… »

« -... »

« -... »

« -Tu comptes bouder encore longtemps Cold ? »

Le concerné souffla en changeant une énième fois de position. Son anatomie n’était pas particulièrement adaptée pour un fauteuil.

« -Non. »

« -Tu veux qu’on discute ? »

« -Non plus. »

« -... »

« -... »

« -Dis-moi, une fois que tu auras ton vœu, tu comptes en faire quoi ? »

« -Si j’ai mon vœu, pour débuter. »

« -Tu doutes de moi ? »

« -Oui. »

« -Je tiens mes promesses tu sais. »

« -Rien ne m’indique que c’est la vérité. »

« -Pourtant si. »

Le démon du froid se leva et commença à léviter.

« -Cette discussion est une perte de temps, je m’en vais. »

« -Déjà ? »

« -Oui. »

« -Rassieds-toi Cold. »

« -C’est une menace ? »

« -Non. Si tu te rassois je t’expliquerai précisément pourquoi je t’ai fait venir dans ce groupe. »

« -Et si je refuse ? »

« -Tu mourras dans l’ignorance. »

« -Je suis déjà mort. »

« -Ne joue pas avec les mots, c’est ma spécialité. »

La dernière phrase que Dessaram fut assortie d’un sourire. Cold venait de mordre à l’hameçon, il le sentait.

« -Soit, je t’écoute. »

« -Assieds-toi d’abord. »

Après un interminable soupir, le père de Cooler obtempéra et revint s’installer sur le fauteuil, les jambes croisées.

« -Bien, bien, bien. As-tu une idée du pourquoi de ta présence ? »

« -Hmm… pour ma puissance ? »

« -Faux. En termes de ki, Gohan fait parfaitement l’affaire. Et pour ce qui est de la magie, j’ai fait appel au Kaïo. »

« -Alors pourquoi m’avoir fait venir si je suis inutile ? » se crispa le guerrier.

Dessaram se contenta de secouer la tête avant de répondre.

« -Tu n’es pas inutile, loin de là. Tu as quelque chose qu’eux n’ont pas. »

« - Viens-en au fait. »

« -Tu as des pouvoirs psychiques non négligeables. »

Le père de Freezer s’adossa en arrière et croisa les bras. Cette soudaine attitude défensive trahissait en réalité l’attention de l’ex roi.

« -Et donc ? »

« -Et donc ? Tu sais comment fonctionnent le ki et la magie ? »

« -Vaguement. »

« -Ok, très bien, je vais te faire un petit cours. On va commencer par le ki. Le ki, c’est très simple, tout le monde en a. Tout le monde à un ki ‘’effectif’’ qui est celui qu’on a sous la main dans l’immédiat, et tout le monde a un ki ‘’potentiel’’ qui désigne notre limite absolue et infranchissable. »

Cold ne bougeait plus, guettant une nouvelle information que le Kaïo ne lui avait pas communiquée.

« -En ce qui te concerne, ton ki ‘’effectif’’ est le plus faible de notre groupe alors que ton ki ‘’potentiel’’ est loin d’être mauvais. Au contraire même. Tu as un potentiel digne des meilleurs guerriers. »

« -Naturellement. »

Dessaram sourit à cette remarque.

« -Rien à dire sur le fait que tu sois le plus faible ? »

« -Kaïo m’a appris à lire le ki chez les personnes qui m’entourent. Je m’en suis rendu compte tout seul. Au moins, ils ne seront pas une gêne. »

« -Héhéhé, on peut voir ça comme ça. Oh, et au passage, avant que j’oublie, le ki, comme le reste, est attribué à la naissance, par contre il varie lors de la croissance, autant en terme ‘’effectif’’ que potentiel. Maintenant, on passe à la magie. »

Dessaram fit craquer sa nuque, autant pour réfléchir que pour marquer une pause avant de reprendre :

« -Alors la magie, tout le monde en a dès la naissance. Et c’est fixé, il n’y a aucun moyen d’augmenter son potentiel magique qui est disponible immédiatement. Le potentiel en magie de la plupart des personnes dans l’univers est si faible qu’il n’arriverait même pas à allumer une bougie. Après, pour ce qui est de la magie, c’est une question de maîtrise. Un maître en magie pourra lancer bien plus de sorts dévastateurs avec une quantité de magie réduite qu’un novice qui baigne dans un océan de magie qu’il dilapide sans être prudent. La magie revient d’elle même avec le temps et est moins sujette à être affectée par l’état du corps que le ki, mais encore faut-il pouvoir se concentrer. »

« -Et je suppose que je n’ai aucune compétence en magie. »

« -Détrompe toi, tu as une certaine dose de magie en toi. Mais c’est assez insignifiant. À la place d’une bougie, tu pourrais cramer une forêt. Tes ancêtres, les Cryos et les Keraunos, maîtrisaient vraiment bien leur compétence magique. »

« -Les quoi ? »

« -Les Cryos et les Keraunos. Ça ne te dit rien ? »

« -Non, et tu devrais le savoir puisque tu as fouillé dans ma mémoire. »

« -Ah, bizarre. Et non, je ne me suis pas amusé à explorer la moindre de tes pensées. Je croyais que vous aviez des archives impériales. »

« -Elles ne sont pas si anciennes que ça. J’aimerais en apprendre un peu plus sur mes ancêtres. »

Dessaram haussa les épaules.

« -Pourquoi pas. Alors je t’ai parlé des Kuraunos et des Cryos. Les premiers parvenaient à transformer leur magie en foudre et les seconds en glace. Et quand je parle de foudre et de glace, je veux bien entendu parler d’éclairs capables de transpercer une planète de part en part, ou d’icebergs de la taille d’une comète. »

« -Intéressant. »

« -Tu n’as pas idée… Mais je dois avouer que j’ai mis de côté une autre catégorie : les Pyros. Ils n’étaient pas bien nombreux et assez marginaux dans l’ensemble. Mais pas moins puissants. D’ailleurs, ils étaient tous puissants, ce qui a causé leur perte. »

« -Hmm, laisse-moi deviner, une guerre a éclaté ? »

« -La nation du feu est passée à l’attaque ? Et bien même pas. Pire, dans un sens. Ils ont voulu tester leurs pouvoirs en les fusionnant. Juste pour voir ce qui allait se passer. C’est comme ça qu’un Pryos, un Cryos et Kuraunos, tous dans le top 3, se sont retrouvés sur un caillou perdu pour créer une nouvelle forme de magie en fusionnant leurs propres éléments. Le résultat ? Ils ont vaporisé 27 systèmes stellaires. Et en ont secoué une bonne cinquantaine, ces génies... »

« -Impressionnant. Tu as assisté à la scène ? »

« -Malheureusement non. J’ai juste utilisé un canal de mémoire collective qui s’appelle le Mémoriam. Je t’expliquerai ce que c’est, un jour. Bref, ils sont tous mort avec leurs disciples et les autres maîtres, sauf le chef des Cryos qui s’est placé en stase de survie. Même avec son cocon jugé indestructible, et qui n’était pas loin de l’être, il a perdu un bras. Quand il en est sorti, des millénaires plus tard, il a entrepris d’établir un contrôle quasi totalitaire sur les magiciens de toutes les espèces. »

« -Une réaction normale, s’il en est. »

« -Plutôt oui. Le côté comique de la situation, c’est qu’au moment où il est sorti, il était persuadé de n’avoir dormi qu’un mois au grand maximum vu que c’était encore le bordel. En réalité, d’autres petits génies de magiciens ont retenté l’expérience. Et ça a de nouveau raté en beauté. Ce sont les ondes de cet échec qui ont réveillé le chef des Cryos, sans ça, il aurait continué à dormir en stase en dérivant au beau milieu de l’espace. Bon, passons maintenant à ton cas. »

Dessaram fit apparaître une petite bouteille d’eau, la vida cul sec, puis reprit ses explications.

« -Il existe une autre catégorie, et tu as les deux pieds dedans : les psychiques. Alors pour ce qui est des psychiques, seules quelques personnes disposent de leurs compétences et leur potentiel varie grandement entre elles. Pour ce qui est du développement, ça marche un peu comme le ki : avec de la pratique et de l’entraînement. Elles ont un avantage d’office sur n’importe qui. »

« -Les démons du froid sont naturellement faits pour dominer les autres espèces. »

Dessaram se pencha en avant, plongeant son regard dans les yeux de Cold et lui offrit un sourire amusé.

« -Tu dis ça par pure vanité, mais tu n’as pas idée à quel point tu as raison. Si nous étions dans un jeux vidéo, il faudrait ‘’nerf’’ l’ensemble des démons du froid. Vous naissez avec une quantité de ki ‘’effectif’’ démesuré et avec un potentiel loin d’être négligeable. Vous avez, pour certains, un potentiel magique dévastateur et en plus vous naissez, pour la quasi-totalité, avec ce qu’il y a de plus abusé dans tout l’univers : des compétences psychiques. »

« -Je ne vois pas très bien où tu veux y venir... »

« -Tu vois ce qu’est un banal pierre-feuille-ciseaux ? »

« -Oui, et ? »

« -Et bien, imagine que les compétences psychiques sont l’équivalent d’un quatrième élément dans ce jeu : la bombe nucléaire. Le ki et la magie s’affronte plus ou moins à armes égales et l’avantage dépend dans 80 % des cas des circonstances. Les compétences psychiques ne s’embarrassent pas de cela. Elles peuvent traverser n’importe quelle protection en ki, briser n’importe quelle barrière magique et peuvent faire à peu près tout et n’importe quoi, pour peu que l’on ait de l’imagination. »

« -J’ai déjà utilisé mes compétences psychiques au combat et je ne me souviens pas d’avoir été aussi… dominant grâce à elle. »

« -C’est normal, tu les utilises très mal. »

« -Pardon ? »

« -Enfin non, c’est pas ça. Tu n’utilises pas mal tes compétences psychiques, c’est juste que, par facilité, tu les mélanges avec ton ki, ce qui donne une attaque composée de bien plus de ki que d’énergie psy. Une attaque psychique pure est aussi puissante que je viens de le décrire. D’ailleurs, si le ki et la magie sont combinables assez difficilement, l’énergie psy peut, quant à elle, se mélanger facilement aux deux. »

« -Hmm. Est-ce qu’un démon du froid est déjà parvenu à parfaitement maîtriser ces trois éléments ? »

« -Je n’en connais qu’un seul qui y soit parvenue avec brio. Et il est aujourd’hui le gardien de tout un univers. C’est aussi l’un des plus vieux gardiens que je connaisse, mais aussi l’un des plus puissants. »

« -Pourquoi ne pas lui avoir demandé son aide dans ce conflit alors ? »

Dessaram se raidit à cette suggestion.

« -C’est compliqué… je… ne veux pas mêler d’autres gardiens à ce conflit. Ça me regarde, en somme. »

« -Hum, si tu le dis. »

« -Bref, tu as compris que tu dois ta présence à tes compétences psy. Compétences que le Kaïo t’apprend à développer. »

« -Je croyais qu’il s’agissait d’un spécialiste en magie. »

« -En effet, mais il a de très larges connaissances. Tu peux amplement t’y connaître en art sans être un artiste. Enfin bref. Tu sais maintenant pourquoi tu es là. »

« -Oui, et je crois que ça ira pour l’instant. »

« -Et moi donc ! Je te renvois au reste de la compagnie. »

« -Je n’ai pas besoin de toi pour... »

Mais Cold disparut avant de finir sa phrase.

« -Oups, trop tard. Bon, au tour de Dabra... »
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 796
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: One shot

Messagepar broly97 le Lun Avr 17, 2017 19:37

J'aime bien cet ensemble de chapitre explicatif, ça fait un petit côté Hunterxhunter que j'apprécie. Même si c'est du grand classique et que c'est loin de révolutionné le genre, quand c'est bien fait ça enrichie le background et l'univers d'un auteur de façon prometteuse et intelligente et ça j'aime bien.
Du coups je suis super impatient de voir quand-est-ce que l'on va passer par la casse action, parce que tous ces ones-shots servent de phase d epréparation et plus j'en apprend, pus je veux voir le quator et leur "leader" en action. Autres bon point que je n'ai pas relevé, j'aime bien cette atmosphère de suspension permanente entre chacun des membres de la team Dessaram". Sa apporte un petit suspens bienvenu et on sent que la trahison n'est pas très loin et peu venir de tout bord (même de Gohan d'ailleur bien que je ne penses pas, je parierais sur le Grand Kaïoshin trop gentil pour être honnête tout comme celui de DBM d'ailleur... Il me semble des plus suspect).

PS : Au fait, si on retire les 4 ou 5 premiers chapitre du topics, les"one-shots" n'en sont plus vraiment mais des chapitres reliés. Du coup, il faudrait pensé à changé de titre du genre "Guardian War" ou un truc comme-ça, non ?
Avatar de l’utilisateur
broly97
 
Messages: 965
Inscription: Mar Avr 10, 2012 19:48

Re: One shot

Messagepar Tonay le Mar Avr 18, 2017 19:57

broly97 a écrit:J'aime bien cet ensemble de chapitre explicatif, ça fait un petit côté Hunterxhunter que j'apprécie. Même si c'est du grand classique et que c'est loin de révolutionné le genre, quand c'est bien fait ça enrichie le background et l'univers d'un auteur de façon prometteuse et intelligente et ça j'aime bien.


Merci, j'essaye de rendre ça le moins lourd possible :)

Du coups je suis super impatient de voir quand-est-ce que l'on va passer par la casse action, parce que tous ces ones-shots servent de phase d epréparation et plus j'en apprend, pus je veux voir le quator et leur "leader" en action.


Il y a encore deux chapitre avant ça même si le deuxième est assez dynamique, enfin, tu verras ;)
En tout cas, quand l'action va commencer, ça va être du sérieux.

Autres bon point que je n'ai pas relevé, j'aime bien cette atmosphère de suspension permanente entre chacun des membres de la team Dessaram". Sa apporte un petit suspens bienvenu et on sent que la trahison n'est pas très loin et peu venir de tout bord (même de Gohan d'ailleur bien que je ne penses pas, je parierais sur le Grand Kaïoshin trop gentil pour être honnête tout comme celui de DBM d'ailleur... Il me semble des plus suspect).


Qui sait ? Trahison ou pas trahison ? D'où peut-elle venir ? Des quatuor ou de Dessaram lui même ? x)
Il y aura bien un retournement, ou plusieurs retournements, de situations mais reste à connaître leur origine ;)

PS : Au fait, si on retire les 4 ou 5 premiers chapitre du topics, les"one-shots" n'en sont plus vraiment mais des chapitres reliés. Du coup, il faudrait pensé à changé de titre du genre "Guardian War" ou un truc comme-ça, non ?


Encore une fois, le titre reste tel quel et il sera justifié plus tard ;)

En tout cas, merci pour ton retour, ça fait toujours plaisir :)
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 796
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: One shot

Messagepar Max le Mar Avr 18, 2017 21:00

Hello Tonay

Un com rapide avant que je zappe : J'ai beaucoup aimé ce chapitre. Je suis de ceux qui adorent en savoir plus sur le lore, savoir comment fonctionne l'univers (bon du coup suis dans les premiers à traquer les incohérences, mais c'est les risques du métier) donc forcément, ta dissertation sur la magie et l'énergie psychique...
C'est pas un aspect très developpé justement dans la section fanfic, et pour le coup, j'ai eu un moment "j'aurai aimé y avoir pensé tient". (surtout l'aspect psychique)

Affaire à suivre donc.
Cogito Gero Sum[Terminée] : Fic en duo avec Omurah.
Avatar de l’utilisateur
Max
 
Messages: 1454
Inscription: Lun Fév 20, 2012 15:01
Localisation: Dans un univers imaginaire

Re: One shot

Messagepar Tonay le Mer Avr 19, 2017 18:36

Max a écrit:Hello Tonay


Hello Max

Un com rapide avant que je zappe : J'ai beaucoup aimé ce chapitre.


Merci, ça fais toujours plaisir à entendre :)

Je suis de ceux qui adorent en savoir plus sur le lore, savoir comment fonctionne l'univers


Ahah, on est deux alors


(bon du coup suis dans les premiers à traquer les incohérences, mais c'est les risques du métier)


Personnellement, je déteste les incohérences ce qui me pousse toujours à tout prévoir avec beaucoup d'avance pour être sûr que ça tient la route. Mais tu peux toujours tenter d'en trouver une :)

donc forcément, ta dissertation sur la magie et l'énergie psychique...
C'est pas un aspect très developpé justement dans la section fanfic, et pour le coup, j'ai eu un moment "j'aurai aimé y avoir pensé tient". (surtout l'aspect psychique)


J'aime beaucoup m'attaquer aux zones d'ombres d'une oeuvre, trouver des explications ici et là, ce qui me permet de renforcer l'univers déjà présent.
Pour ce qui est du : "j'aurai aimé y avoir pensé tient", je l'ai eu aussi lors de votre explication, à toi et à Omurah, dans votre fic CGS, au sujet du rapport entre le nombre de super saiyans et la puissance desdits super saiyans. Une idée bien trouvé.

En tout cas, merci pour ton commentaire
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 796
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: One shot

Messagepar xela26 le Ven Avr 21, 2017 15:44

Commentaire tardif de ma part, j ai bien aimé ce chapitre moi aussi, t'es petites explications sur l énergie psy sont bien trouvés. D habitude on a tendance à mélanger l énergie magique et l énergie psyc. Donc si j ai bien compris ce qui permets à Goku de lire dans l esprit de krillin quand il débarque sur Namek c est bien l énergie psy ?
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1605
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: One shot

Messagepar Tonay le Sam Avr 22, 2017 12:29

xela26 a écrit: j ai bien aimé ce chapitre moi aussi, t'es petites explications sur l énergie psy sont bien trouvés.


Merci, j'avais peur que ce soit trop lourd et/ou confus


D habitude on a tendance à mélanger l énergie magique et l énergie psyc.


C'est vrai, d'où mes explications, je pensais que c'était important de les faire à part et pas en plein combat en mode commentateur/narrateur

Donc si j ai bien compris ce qui permets à Goku de lire dans l esprit de krillin quand il débarque sur Namek c est bien l énergie psy ?

Nah, ce qui permet à Goku de faire ça c'est du bullshit Toriyama/ gagner du temps et des pages/ fin prévue du manga/ pouvoir jamais réutilisé/ muffin button x)

Mais comme ça fait partie du manga, je vais faire une brève explication sur comment Goku a pu faire ça. Alors déjà, il faut prendre en compte que Goku maîtrise parfaitement le ki mais qu'en plus, il peut percevoir le ki ''vital'' grâce au genkidama. Je pense, et là on est dans la théorie pure, que Goku peut lire dans l'esprit d'un utilisateur du ki grâce au ''ki vital'' et ainsi obtenir rapidement des informations. Il a pu découvrir cette compétence en chemin ou alors c'est le kaïo qui l'a lui a révélé puisqu'avec personne pour l'expérimenter, ça aurait été un peu complexe pour la tester. Ou alors encore, il a juste déduis ça comme une possibilité.

Après, il peut y avoir une part d'énergie psy, ne dépassant pas les 1%, sûrement inférieure aux 1% d'ailleurs, qui se soit mêlée inconsciemment à son ki.
Il ne faut pas oublier que Goku n'a fait que ''lire'' les informations que Krillin essayait déjà de lui donner à l'oral, donc il était concentré dessus, ce qui est certainement plus accessible qu'explorer sa mémoire de fond en comble.

Pour ce qui est d'un mélange ki/psy plus conséquent, on peut penser à la boule jaune que Freezer utilise contre Goku avant de la faire exploser contre la planète. On peut partir du principe que : si ça explose, c'est du ki.

Voilà, voilà ^^
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 796
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: One shot

Messagepar xela26 le Lun Avr 24, 2017 23:32

Ok, merci pour les explications!
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1605
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: One shot

Messagepar Ewi le Lun Mai 08, 2017 18:00

Hello, je me permets un commentaire surement un peu hors sujet car il concerne surtout deux trois premiers One-Shot. Je viens de les lire et j'ai carrément aimé. Je trouve que tu as parfaitement su retranscrire chaque émotion sans forcément trop en faire et trop en dire. C'était au final peut-être court court mais assez bien mené et écrit pour se sentir touché par les sentiments que tu as cherché à véhiculer. Voilà, pour le coup, j'ai vraiment adhéré. J'ai bien aimé les autres One-Shot car ils suivent une certaine continuité, surtout celui avec les passages concernant Dabra. Et même si ça reste percutant, je me suis moins sentie transportée mais ce n'est bien sur qu'une affaire de gout. Bref, très agréable à lire tout ça !
Avatar de l’utilisateur
Ewi
 
Messages: 96
Inscription: Mer Avr 12, 2017 20:49

Re: One shot

Messagepar Tonay le Mar Mai 09, 2017 11:10

Ewi a écrit:Hello, je me permets un commentaire surement un peu hors sujet car il concerne surtout deux trois premiers One-Shot.


Dans ce cas tu n'es pas hors sujet puisque ça concerne tout des même des chapitres de ce sujet ;)
Je viens de les lire et j'ai carrément aimé. Je trouve que tu as parfaitement su retranscrire chaque émotion sans forcément trop en faire et trop en dire. C'était au final peut-être court court mais assez bien mené et écrit pour se sentir touché par les sentiments que tu as cherché à véhiculer. Voilà, pour le coup, j'ai vraiment adhéré.


Merci, ça fait toujours plaisir à entendre, surtout quand on s'est fait plaisir sur ces même chapitres. En plus, j'ai toujours peur de m'attaquer aux sentiments par crainte de trop en faire.

J'ai bien aimé les autres One-Shot car ils suivent une certaine continuité, surtout celui avec les passages concernant Dabra. Et même si ça reste percutant, je me suis moins sentie transportée mais ce n'est bien sur qu'une affaire de gout. Bref, très agréable à lire tout ça !


Merci, le passage avec Dabra n'a pas été évident à faire car j'ai dû contourner plusieurs règles que je m'étais imposé.
Je peux comprendre que tu sois moins transporté, j'imagine que tu es plus sensible aux introspections émotionnelle qu'aux chapitres plus ''classiques''.

Merci pour ces compliments et ce commentaire en tout cas !

Il faudrait d'ailleurs que je lise sur tes One Shot et que je commente tout ça aussi, quand j'aurai le temps, ce qui n'est malheureusement pas trop le cas en ce moment, mais je ferai un effort
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 796
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: One shot

Messagepar omurah le Lun Mai 22, 2017 21:20

Vieux motard que jamais :D

Bon, pour parler de ce dont j'ai pas déjà parlé... (quoi que je me souviens pas forcément de ce que j'ai pu dire en MP) j'ai adoré le descriptif des différents dragons, c'était imaginatif et ingénieux. Le coup des anomalies, toujours les mêmes qualificatifs, imaginatif et ingénieux. J'ai eu le même sentiment que Broly97 sur le côté HxH par moments, et c'est un très bon point ! Et la phrase suivante, je l'ai trouvée particulièrement cool :
« -Kaïo, tu n’as jamais atteint le paradis. »
Toute la conversation avec Cold était on ne peut plus passionnante, ça je pense l'avoir déjà dit x)
Mention spéciale à une phrase, qui est je trouve un joli pied de nez au coup très nekketsueske du "tu vas me/le gêner"
« -Kaïo m’a appris à lire le ki chez les personnes qui m’entourent. Je m’en suis rendu compte tout seul. Au moins, ils ne seront pas une gêne. »

Bref, excellent chapitre, comme d'habitude.
Toujours autant hâte de voir de quoi il retourne concernant Dabra !
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3102
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: One shot

Messagepar Tonay le Lun Août 14, 2017 1:20

Spoiler
omurah a écrit:Vieux motard que jamais :D


Ahah, à qui le dis-tu ? :lol:

Bon, pour parler de ce dont j'ai pas déjà parlé... (quoi que je me souviens pas forcément de ce que j'ai pu dire en MP) j'ai adoré le descriptif des différents dragons, c'était imaginatif et ingénieux. Le coup des anomalies, toujours les mêmes qualificatifs, imaginatif et ingénieux.


Merci, me suis creusé la tête pour faire original x)

J'ai eu le même sentiment que Broly97 sur le côté HxH par moments, et c'est un très bon point ! Et la phrase suivante, je l'ai trouvée particulièrement cool :
« -Kaïo, tu n’as jamais atteint le paradis. »


J'aime beaucoup expliqué des petits trucs dans l'univers de Dragon Ball ou au contraire, expliqué et développer les zones d'ombres, voir ajouter de nouveaux éléments. Donc merci à toi ^^

Merci, ce n'est pas au niveau des dialogues de tes fics, mais je suis content que ça te plaise x)
Toute la conversation avec Cold était on ne peut plus passionnante, ça je pense l'avoir déjà dit x)


Imaginatif et Ingénieux, non ? x)
Mention spéciale à une phrase, qui est je trouve un joli pied de nez au coup très nekketsueske du "tu vas me/le gêner"
« -Kaïo m’a appris à lire le ki chez les personnes qui m’entourent. Je m’en suis rendu compte tout seul. Au moins, ils ne seront pas une gêne. »


Ahah, merci, j'attendais que l'on me fasse la remarque
Surtout que Cold n'est pas en position de faire le malin

Bref, excellent chapitre, comme d'habitude.
Toujours autant hâte de voir de quoi il retourne concernant Dabra !

Merci à toi :D
Et bien justement...


Tout d'abord, désolé pour l'attente, j'ai pas vraiment été aidé pour trouver du temps. Ensuite, je tiens à prévenir que ce chapitre sera un peu plus long que les autres juste une petite vingtaine de pages. Je retombe juste dans mes vieux travers, rien de grave donc...
Plus sérieusement, c'est surtout du dialogue, donc c'est plus entre 12 et 15 pages que 20.

Bref, bonne lecture !

RAPPEL : Après s'être entretenu avec le Kaïo et Cold, Dessaram va désormais s'entretenir avec Dabra...


Discussions (partie 2)




« -Alors, c’est mon tour, c’est ça ? »

« -Exactement. »

« -Hmm. Tu as quelques choses à me demander ? »

« -Pour être honnête, Dabra, je pensais que ce serait toi qui me poserai une question. »

« -Je n’ai rien à demander en particulier. »

« -Vraiment ? »

« -... »

« -Même pas une faveur ? »

« -Non. »

« -Même pas pouvoir revoir ta fille ? Tes frères ? Ta sœur ? »

« -Non. »

« -Je te croyais plus familial que ça. »

« -L’espoir est le premier pas vers la déception. »

« -Mawah Aerm ? »

« -En effet, un grand sage. »

« -Un peu trop pessimiste à mon goût. »

« -Le pessimisme et le réalisme ne sont... »

« -Que la même facette d’une pièce. Chapitre III, huitième paragraphe du deuxième tome des Esprit d’Ashourat. »

« -Je ne savais pas que la littérature du Makaï avait dépassé ses propres frontières. »

« -Disons que j’ai ma propre source de lecture. Et cette pensée n’est pas exclusive au Makaï. »

« -Intéressant. Mais dis-moi, par curiosité, pourquoi avoir fait appel à moi ? »

« -Ahah ! Tu as une question finalement ! »

« -Je regrette déjà de l’avoir posé. »

« -Allons, allons ! Ne sois pas si négatif. As-tu une idée du pourquoi de ta présence ? »

« -En ce qui me concerne, non. »

« -Ah ? Développe. »

« -La présence d’un Kaïo est certainement dû à ses compétences magiques, pour ce qui est de Cold j’imagine que son héritage psychique est à mettre en avant. Le cas de Gohan est des plus évidents : c’est pour son ki. Pour ce qui est de ma présence, je ne comprends pas. Il existe des démons aussi puissants que moi, voir plus puissants que moi. Et plus conciliants. »

« -Oh ? Tu comptes me trahir ? »

« -Ce n’est pas ce que j’ai dit. C’est juste que je ne te fais pas confiance et que Gohan non plus. Et nous ne nous faisons confiance que grâce au fait que tu as mis en commun certains de nos souvenir. Tu es un sacré manipulateur, Dessaram. »

« -Plaît-il ? »

« -Oh allons, pas de ça avec moi. L’art de la manipulation et des actions calculées n’a pas de secrets pour un roi. »

« -Ex-roi. »

« -Si tu préfères… Je trouve juste cela curieux que tu m’ai choisi. Je n’ai pas de spécialité et je ne vois pas ce qui pourrait me rapprocher des autres guerriers présents. Nous n’avons aucun point commun. »

« -C’est un point de vu. Après tout, tu es un roi, comme Cold alors que Kaïo est une sorte de président, puisque les Daï Kaïo sont élu. Il n’y a que Gohan qui sort du lot. »

« -Je doute que dans un combat ne comptant pas d’armées, les titres soient d’un quelconque secours. »

« -C’est vrai. Enfin, pour en revenir à ta question, je t’ai choisi car tu fais un très bon maître d’arme. »

« -Une seconde… Tu voulais juste quelqu’un pour entraîner Gohan à l’épée ? »

« -Oui. J’ai le pressentiment que ça va être utile dont le conflit qui nous attend. »

« -Je reste sceptique… »

« -Après, l’héritage de ta mère, appartenant à la famille Médusa, entre aussi en compte. Le pouvoir de transformer n’importe qui en pierre grâce à ta salive, c’est un sérieux avantage. »

« -Hum… »

« -Mais surtout, c’est l’héritage de Médim qui m’intéresse. »

Dabra se redressa, son regard se fit plus sombre, bien plus intense comme s’il venait soudainement de se réveiller après un long passage à vide et qu’une masse sombre et indistincte en avait profité pour se glisser face à lui, un poignard à la main.

« -Il est hors de question que je m’en serve. »

« -Ah, pourquoi ? La ma... »

« -La malédiction n’est pas un jouet sorcier ! Ce n’est pas un outil que l’on contrôle à sa guise ! »

« -Tu as dit la même chose à Babidi ? »

Dabra souffla, autant pour signaler son mécontentement que pour s’apaiser.

« -Il… savait que j’étais puissant mais il ne s’est jamais douté que j’avais des compétences biens supérieures à ce que je laissais paraître. Si je n’avais pas scellé ces mêmes compétences avant mon pacte alors... »

« -...Alors tu aurais pu être encore plus dangereux que Buu. Tu n’as jamais réutilisé ta pleine puissance depuis l’accident, n’est-ce pas ? »

« -A toi de me le dire, c’est toi qui a fouillé dans mon crâne, sorcier. »

« -Je prends ça pour oui. »

« -J’en ai assez de cette discussion, je m’en vais. »

Dabra se leva, s’attendant à ce que Dessaram le retienne mais il n’en fit rien. Au contraire, il acquiesça. Néanmoins, il ajouta une dernière chose.

« -Dabra, tu n’es pas responsable de la mort de ta femme. »

L’ancien roi lui lança un regard noir en retour, mais le mage y percevait toute la mélancolie qui se cachait derrière cette colère apparente. Enfin le démon s’envola, disparaissant au loin dans une traînée d’aura rouge.

« -Bon, le meilleur pour la fin. »

Sur ces mots Dessaram fit claquer ses doigts, et Gohan apparut devant lui, debout, et visiblement contrarié.

« -Salutation, Gohan. »

« -... »

« -Tu ne veux pas t’asseoir ? »

« -... »

« -Tu boudes ? »

« -... »

« -Ok, je dois deviner, c’est ça ? »

« -... »

« -Tu sais, je m’attendais à ce que tu pousse une gueulante. »

« -... »

« -Une gueulante du genre : Dessaram, enfoiré ! Pourquoi tu ne nous a pas dit la vérité?! »

« -... »

« -Attaquer un autre gardien ?! Il en est hors de question ! Sale traître ! »

« -... »

« -... »

« -... »

« -Non sérieusement, dis quelque chose, j’ai l’impression de parler à Cold là. En plus froid. Sans mauvais jeux de mot. »

Gohan s’installa enfin sur le fauteuil, puis il croisa les jambes et les bras, le regard plongé dans celui de Dessaram. Enfin, il prit la parole :

« -Alors c’est comme ça que tu me vois ? »

« -Comment-ça ? »

« -Comme une espèce de boule de colère, juste bonne à s’énerver à la moindre contrariété ? »

« -Pour être honnête... »

« -Comme une brute sans cervelle ? »

« -Non. Plutôt comme un brillant scientifique avec un impressionnant QI et avec la force suffisante pour pulvériser une bonne partie de l’univers. Si j’avais voulue une grosse brute saiyanne dans l’équipe, j’aurais sûrement choisi Broly. Mais comme tu le sais... »

« -Broly est instable, incapable d’obéir à un ordre, il est aussi dangereux pour ses alliés que pour ses ennemis. Je ne suis pas dupe. »

« -Et pourtant, j’aurais pu soigner ses soucis mentaux. Enfin, les réduire... Il serait devenu un guerrier plus réfléchi, avec un sérieux contrôle sur lui même. Mais non, je t’ai choisi toi. Pas parce que tu es incroyablement fort. Enfin, pas que. Je t’ai choisi car tu es très intelligent. Vois-tu, tout le monde est persuadé que je t’ai choisi pour ton ki plus que conséquent. Ils ont tort, et ça m’arrange. »

« -Je vois. Je suis en quelque sorte, une surprise, c’est ça ? L’imprévisible ? »

« -Exactement. Je ne connais personne de plus apte que toi pour ce rôle. Tu seras parfait. Tes adversaires s’attendront à un guerrier à la puissance massive, mais pas à un génie. »

« -...Tout ce que j’espère Dessaram, c’est que les adversaires en question ne mourront pas et que cette mission soit terminée aussi vite que possible. Et même si ton plan est intéressant, c’est trop évident pour que ça fonctionne. »

« -Tu sais, Gohan, c’est toujours ce qui est le plus voyant qui est le plus discret. Personne ne suspecterai une belle blonde naturelle d’être en plus une super saiyanne. Même si ça peut sembler évident. Et puis, Shalens, le frère de Dabra, en est aussi un bon exemple. Il est aussi discret qu’un feu d’artifice dans un cimetière mais il a un don pour se fondre dans les ombres. Littéralement. »

« -Si tu le dis. »

« -Avant que tu ne partes, tu peux me poser quelques questions. Vas-y, ne te gène pas. »

« -J’aimerai savoir… est-ce que ce sont des os qui sont incrustés dans ton armure ? »

Dessaram baissa les yeux pour regarder ladite armure, entièrement noire.

« -En effet. Ces trucs gris entre les plaques d’armures sont des os de gongoss, des créatures magiques très puissantes. C’est pas vraiment pour le style que je les porte, mais plutôt pour avoir un stock de magie supplémentaire. »

« -Je vois, c’est assez...hum... »

« -Morbide ? Je suis d’accord, mais bizarrement j’aime bien. Autre chose ? »

« -Oui. Quand, je suis arrivé au paradis, je n’ai pas trouvé mon père. Ni Vegeta. Ils avaient disparus quelques mois avant mon arrivé. Pratiquement un an, en fait. J’aimerai savoir si tu sais quelque chose à ce sujet ? »

« -Ah, euh… bah… je réfléchis... »

« -Au même moment, un certain Païkuhan et un certain Geiz, un grand guerrier vert sans nez et un grand Lézard rouge bipède, ont aussi disparu. Tu ne sais vraiment rien ? Il n’ont pas été réincarné et même Enma ne sait pas où ils sont passé. »

« ...Non, désolé Gohan, je l’ignore. Mais je ferai des recherches. »

« -D’accord, merci quand même. »

« -De rien. Je te ramène ? »

« -Oui. »

D’un geste de la main, Dessaram fit disparaître le métis qui alla rejoindre les trois autres guerriers. Puis le mage s’affala sur sa chaise et passa sa main sur son visage avant de la laisser devant ses yeux. Et, une fois de plus, il se reprocha sa propre faiblesse…


Fatigué, et sachant ce qui l’attendait le lendemain, Dessaram alla se coucher. Mais pour une fois, il choisit le contenu futur de ses rêves. Il avait besoin de se remonter le moral car demain, ce pourrait bien être la fin…


Si on demande à un humanoïde masculin moyen sa conception du paradis, il répondrait, dans un petit rire, que ce serait être au lit avec cinq magnifiques jeunes femmes aux formes parfaites. Je crois que si je me fis à cette définition, et après avoir été tué et ressuscité, j’ai finalement atteint le paradis. Une femme sous chaque bras, une qui dors à moitié sur moi, une juste au dessus de ma tête et une au niveau de mes pieds. Et moi, au milieu, dans un immense lit. Dire que la nuit que je viens de passer était torride serait un euphémisme. J’avais toujours perçu l’accouplement comme une autre forme de combat. Un duel, ou une mêlée générale, basée sur l’endurance et la technique. Avec ma nouvelle puissance, j’ai un avantage évident. Et maintenant que c’est fini, je me sens terriblement vide. Sans mauvais jeu de mot. J’ai l’impression d’avoir un trou au beau milieu du corps. Un trou que rien ne peut remplir. Un gouffre qui ne fais que grandir avec le temps. L’absence de but peut avoir des conséquences néfastes, mais c’est la première fois que j’en fais aussi lourdement les frais. Je dois m’en aller, j’en ai marre de ce vide qui perdure depuis un mois. Il me faut des réponses.
Alors je me suis redressé, assis sur le lit, provoquant quelques gémissements de fatigue autour de moi. J’ai contemplé le champ de bataille avec un sourire à peine dissimulé, regardant ces corps nues comme autant d’adversaire vaincu. Puis, après une brève incantation, je me suis volatilisé et j’ai quitté cette chambre d’hôtel pour ne plus jamais y mettre les pieds.


La caverne est étrangement vide. Pas de faux-père à l’horizon. Tant mieux, pas envie de le croiser. J’ai fais une nouvelle série d’incantations. Et le Mémoriam est apparu. Enfin, je suis apparu dans le Mémoriam. C’est un peu dur à dire. Le faire apparaître c’est un peu comme exister à deux endroits à la fois. Au point de départ et en lui. Je suis toujours dans la grotte mais aussi dans un enchevêtrement de fils bleus clairs sur fond noir où d’autres magiciens apparaissent dans une forme brumeuse indistincte si ce n’est pas une boule blanche translucide. Ces derniers naviguent en mode privée dans cette immense source d’information, se coupant des autres visiteurs. Sûrement pour y découvrir des connaissances ou des sorts aux effets peu honorables…

Je salue quelques âmes que j’ai déjà rencontré par le passé. Elles font de mêmes, pour celles qui ne sont pas trop plongé dans leur recherche. Je me balade dans le Mémoriam en prenant garde de ne pas m’y perdre. J’ai suffisamment entendu d’histoire de magiciens qui se sont égarés dans ce monde pendant si longtemps qu’ils ont fini par s’y faire assimiler. Je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est juste un conte pour effrayer les magiciens débutants, mais je ne compte pas le vérifier personnellement. Je papillonne ici et là et découvre enfin un truc intéressant. Âme sœur. C’est curieux, ma première pensée va pour Koris, même si l’affection qu’on se portait été surtout physique. Elle me manque. Mais mon deuil est fais.

Je me dirige donc vers le fil qui a attiré mon attention. Généralement, ils s’ouvrent et dévoilent une série de tome ou de sphère de mémoire. Mais pas ici. Ce n’est qu’un seul bloc. Je tends la main pour saisir le fil. Et le monde devient blanc…

Je n’aurais jamais cru que le fais de prendre une cuite aurait pu me préparer aux effets secondaires d’un voyage trans-dimensionnel en hyper vitesse. Et ben, c’est le cas. J’ai envie de vomir sur… l’herbe ? Je crois que j’ai atterri sur une planète paumé d’un système paumé d’une galaxie paumé. J’ai fini sur un sentier de terre bordé d’herbe entre deux montagne à moitié couverte d’arbre. Celui qui a fais la section ‘’Âme sœur’’ a sûrement placé un piège de téléportation. L’enfoiré. Mais maintenant que je suis là, autant visité.

Rien de bien intéressant à voir ici, j’aurais mieux fais de m’envoler… Une seconde… c’est quoi ça ? Une hutte ? Une tente ? En peau de bête ? Tiens, ça me rappel un truc… entre ça et le décors ça me rappel l’histoire de cette planète où il y avait un guerrier qui mangeait des dragons… Je ne me souviens plus du nom. Bon je vais voir qui s’y cache.

« -Qui va là ?! »

Je m’arrête net. Une voix féminine. Pourtant je ne vois personne. Je lance un sort de détection de vie. Rien. Si ce n’est la tente-hutte qui brille. Elle est vivante ou… ah non, y a une fille qui en sort. Grande, forte, avec des habits tribaux en peaux de bêtes. Une pigmentation un chouilla sombre. Et surtout très belle. Oh, et léger détail, elle tient dans sa main droite un bâton qui balance des éclairs au moins aussi puissant que ceux que m’envoie ses pupilles vertes pommes.

« -Un humble voya... »

Et boom, la foudre s’abat à mes pieds. Ou peut dire qu’elle m’a coupé la parole à la vitesse de l’éclair. Ahah… je suis mal. Et elle aussi.

« -Je ne tolère pas le mensonge. Qui es-tu ?! »

« -Déjà, tu vas te calmer. »

« -De quel dro… »

« -Quel genre d’excitée balance des éclairs à la tronche du premier venu ?! Sérieusement ! »

C’est bizarre, j’ai une grosse montée de colère, allez savoir pourquoi, mais elle a l’air surprise que je ne sois pas terrorisé par ses pouvoirs. Elle s’attendait sûrement à ce que je me roule en boule et que je tremble de peur devant sa toute puissance. Et bah elle peut toujours courir.

« -C’est quoi votre problème à vous les ermites ?! Hein ?! Je suis désolé de perturber sa sérénissime altesse dans sa profonde sieste… oups je veux dire, méditation ! »

« -Tu vas… ! »

« -Regretter ton insolence ?! Ouai bah ma grande, je m’y connais en foudre moi aussi ! »

Sur ce, je lève les bras au ciel, balance quelques mots anciens en y insufflant de la magie. Et là, la tempête se lève. Les nuages noirs s’amoncellent, le tonnerre gronde et moi, je ne me sens plus. Par contre elle vient de levée son bâton et malgré tous mes beaux discours, je sens qu’elle peut me faire très, très, très mal. Alors je profite d’un avantage que presque aucun magicien n’a : le ki. Je bondit sur elle, avalant les mètres qui nous sépare en deux petites secondes pour la plaquer sur la terre et la pierre. Son bâton lui échappe, crachant un éclair vers le ciel comme l’aurait fais une arme à feu en percutant le sol. Elle se débat mais elle n’a aucune chance.

« -Lâche-moi ! »

Elle gigote beaucoup, cri, essaye de me mordre, mais rien n’y fait, elle n’a aucune chance physiquement parlant. Et sans son bâton, elle me paraît si faible, si démunie. Et toujours aussi magnifique, une vraie beauté sauvage. Avant que je ne m’en rende compte, sa respiration est devenue hachée, plus lourde. Elle plonge ses yeux bordées de larme dans les miens.

« -Fais ce que tu as à faire, mais fais-le vite. »

J’ai vraiment le regard si baladeur que ça ? Enfin, elle est à mon goût mais quand même, je vais pas me mettre à agresser des femmes en pleine nature, si ? Dans le doute, vaux mieux demander.

« -C’est-à dire ? »

« -Me faire disparaître. »

« -Hein ? Oh non, c’est pas mon intention ça ! »

Elle me regarde avec des grands yeux. On se fixe en silence comme deux idiots. Puis ses yeux s’humidifie alors que sa voix est devenue tremblante.

« -N-non… pas ça… pas le déshonneur… pas ça… plutôt la mort… »

J’ai mis cinq bonnes secondes à percuter. Et quand j’ai enfin percuté, c’était assez brutal.

« -Non non non non non non non non non non ! Pas ça non plus ! »

Là elle est perdue. Et moi aussi. Surtout qu’avec moi assis sur son ventre, la plaquant au sol en tenant ses bras, le premier venu s’imaginerait plein de choses. Et par forcément un meurtre.

« -Est-ce que vous… pourriez me relâcher ? »

« -Tiens, tu me vouvoie maintenant ? »

Elle me lance un regard courroucé en faisant la mou. C’est trop mignon. On dirait une petite princesse vexé qui n’arrive pas à bouder. N’empêche, je me suis relevé. Et elle aussi, en refusant mon aide.

« -Pour répondre à ta première question, je m’appelle Dessaram. Et je viens en paix. »

Elle me lance un regard dubitatif. J’ai jamais vu quelqu’un changer de regard aussi vite. Ni faire passer autant d’expressions dans ses deux petits yeux.

« -Pour quelqu’un qui vient en paix, Dessaram, tu utilise un peu trop la manière forte... »

« -Dixit celle qui m’a accueilli à coup d’éclairs. »

Elle sourit.

« -Tu n’es pas venu me tuer ? »

« -Bien sûr que non. Je me baladais juste un peu. Je suis tombé sur toi par hasard. »

Elle penche la tête sur le côté. La vache, elle a les mêmes mimiques que Koris. C’est adorable. Par contre, elle lorgne un peu trop sur son bâton juste à côté. Elle n’a aucune chance, j’espère qu’elle le sait.

« -Je suis dans l’un des endroits les plus secret d’Aximandéa, et toi tu m’as trouvé par… hasard ? »

« -Aximanda-quoi ? »

« -Tu n’es pas d’ici ? »

« -Non. Je viens de très très très loin. »

« -C’est à dire ? »

« -Par delà les étoiles. »

« -Oh, un alien donc. OK. »

« -...Tu n’es pas surprise ? »

« -Je devrais ? »

« -Ben… je sais pas si tu fais parti d’un peuple très… avancé ? »

« -Je porte des peaux de bêtes donc je suis une sauvage ? C’est-ça ? »

« -Oui, non… peut-être ? J’en sais rien moi ! Je viens d’arriver... »

Elle rigole. Je crois qu’elle se paye ma tête, la garce.

« -Ahahah ! Je sais, je sais, je te taquine juste. Je doute que tu fasse partie du clan d’Ossatios, sinon tu m’aurais déjà tué. »

« -Ils en ont après toi ? »

« -Yep. »

Elle ne développe pas. Je devrais lui poser quelques questions sur ce clan que je ne connais pas. Ou alors elle va mal le prendre ? J’ai pas envie de l’énerver… Mais pourquoi j’aurais peur de l’énerver ?

« -Et… pourquoi ça ? »

« -Leur leader voulait que je l’épouse de force. Alors je l’ai désintégré. »

« -Oh. »

« -En pleine cérémonie de mariage. »

« -Ah. »

« -Avec les témoins. »

« -Ouh. »

« -Et la plupart des invités. »

« -Ouch. »

J’ai rarement vu quelqu’un qui énonce aussi tranquillement un massacre. Sauf un sociopathe. Ou moi. Ça fais de moi un sociopathe ? Je crois que j’ai besoin d’un psy.

« -J’aime pas qu’on me force la main. »

« -Moi non plus. »

Elle lève les yeux au ciel. Un ciel toujours noir, plein d’éclairs.

« -J’ai vu ça... »

« -Et sinon, tu comptes te présenter ? »

« -Oh, oui, excuse moi. Je me nomme Korissya Almalah Sempira. »

« -Hmm. Ça va, pas trop dur à retenir. »

Elle rit. Un petit rire amusé particulièrement contagieux.

« -Sinon, utilise juste mon diminutif. »

« -Qui est ? »

« -Koris. »

Je crois que mon cœur viens de faire un bond. Un gros bond alors qu’un message d’alerte résonne dans mon cerveau. C’est trop beau pour être vrai.

« -D’ailleurs, rappel moi ton nom ? »

« -D-Dessaram. »

« -D’accord. Ça te dérange si je te surnomme Dessa’ ? »

Deuxième bond. J’ai frôlé la crise cardiaque.

« -N-non... »

« -Tu est tout pâle, ça va ? »

« -Oui, ça… va. Je crois que j’ai un coup de barre. »

Elle regarde derrière elle. Elle regarde sa tente. Elle regarde dans une direction qui n’est pas la mienne, me laissant tout le temps nécessaire pour me volatiliser. Mais je suis paralysé.

« -Tu peux venir te reposer chez moi, si tu veux. »

« -Pourquoi m’inviter ? »

« -Pardon ? »

« -On a failli s’entre tuer et toi tu m’invite comme si de rien était. Pourquoi ? »

« -Parce que si tu avais voulais me faire du mal, tu aurais pu. Rien ne pouvait t’en empêcher. Mais tu ne l’a pas fait. T’es quelqu’un de bien. »

« -Et alors, pourquoi vouloir m’aider ? »

« -A-t-on besoin d’une raison pour aider quelqu’un ? »

Je suis resté sans voix. Cette logique était d’une telle simplicité. Mais tellement évidente, au moins autant que sa réponse. Non, on a pas besoin d’une raison pour aider quelqu’un. Alors j’ai accepté.

Dès que je suis entré, j’ai vu la panoplie de la parfaite petite magicienne. Des ingrédients, des fioles, des livres de sorts par dizaines, des contrats, un paquet de lettres, un chaudron, un chapeau pointu, un désordres sans nom et surtout des runes de foudres prêtent à désintégrer le premier indésirable venu.

« -Dis moi… Koris… Ces runes et et ces réserves de magie un peu partout, c’est pour me dégommer au premier écart ? »

« -... »

« -Pas bête, le coup de la sainte qui veux aider son prochain. Mais maintenant je comprends mieux. »

« -... »

« -Tu es à court de magie, c’est pour ça qu’il te fallait un bâton. Je suis arrivé au moment où tu étais le plus vulnérable alors tu m’as fait venir sur ton terrain en prétextant l’amitié et la gentillesse. »

« -... »

Elle me tourne le dos, ne me regarde même pas. De l’électricité enveloppe progressivement son corps. Je me suis fais avoir comme un bleu.

« -Je suis désolé, Dessa’, mais je ne sais pas si je peux te faire confiance... »

« -J’aurais pu te tuer tout à l’heure. Une bonne dizaine de fois. »

Elle se retourne enfin. Et je vois des larmes au coin des ses yeux. Ça aussi, c’est pour m’amadouer ? Elle tend une main débordant d’éclairs turquoises et se sert de l’autre pour essuyer ses yeux humides. Moi, j’en profite pour lancer un sort de protection tant qu’elle ne me voit pas. Elle est vraiment belle. Mais il y a autre chose, comme une force invisible qui me rapproche d’elle. Il faut que j’en sache plus.

« -Pourquoi le Mémoriam m’a envoyé à toi ? »

« -Je… ne sais pas. »

Elle a l’air surprise.

« -Est-ce que tu es une âme sœur ? »

« -Je suis peut-être l’une d’entre elle, oui. »

« -L’une d’entre elle ? »

« -Nous avons plusieurs âmes sœurs, et pas forcément du sexe opposé. Ce sont des âmes avec lesquelles on a partagé un passé commun. Je ne sais pas si tu m’as dit la vérité, ou si tu te paye ma tête, mais je ne peux pas te laissé repartir. Je suis vraiment désolée. »

« -Pourquoi je voudrais repartir ? »

« -Pardon ? »

« -Je peux rester ici. »

J’avance d’un pas et elle recule. Elle est dos à la poutre centrale, prise de court par ma proposition. Visiblement, elle ne s’attendait pas à ce que je souhaite rester. La pauvre, elle a dû se rendre compte que je suis trop puissant pour elle et elle est donc prête à défendre chèrement sa vie. Et j’ai pas l’impression qu’exécuter un innocent l’enchante spécialement.

« -Tu… ne peux pas rester. »

« -Pourquoi ? »

J’avance encore. Sa paume est sur mon torse. Elle a peur. Elle tremble. Elle hésite. J’apprécie la situation de mon côté.

« -Parce que… parce que… pas la place ! »

Je ris. J’avance d’un pas. Je suis collé à elle. Visage face à face. Elle tremblote. Elle essaye de rassembler son courage. J’approche ma bouche de la sienne. Nos souffles s’affrontent. Chauds. Elle perd pied. Elle est aussi intriguée par moi que je le suis par elle. Sa main électrifié se pose mollement sur mes cottes. Dernière sommation. Dernière menace. À mesure que ma bouche approche la sienne, ses yeux se ferment. Nos lèvres se touchent. Une vibration la secoue. Elle tir un éclair que mon sort absorbe sans peine. Elle me regarde effrayée, persuadé qu’elle vient de m’attaquer. Je souris en haussant les sourcils, faisant mine de ne pas comprendre. Je pose doucement mes mains sur ses joues. Puis je l’embrasse, lui coupant le souffle. Et subit un choc électrostatique par la même occasion. Pas grave.

Je sens son cœur battre depuis sa poitrine. Je suis sa première expérience. Son premier ‘’amour’’. Un mariage forcé n’a pas dû lui donner envie de s’intéresser au sexe opposé. J’y vais doucement avec elle. Je ne la brusque pas. Après tout, je l’ai suivi dans son dernier bastion, dans son intimité, à l’abri sous des peaux de bêtes, je ne suis pas en position de force.
Quand j’y pense, le jour de notre rencontre, on s’est menacé à coup d’éclairs avant de s’embrasser. Trois jours plus tard, on faisait l’amour sur la peau d’un ours. Ou du moins ça y ressemblait beaucoup. Je ne saurais dire, mon attention était ailleurs…

Au final, j’ai passé un mois avec elle. Un long mois que je classerai comme l’un des meilleurs moment de mes deux vies. Mais comme la phrase clichée le dit si bien : on est toujours rattrapé par son destin.

Je sors de la tente, chercher quelques fruits pour le déjeuner. Je me rends sur le sentier. Et je tombe sur lui. Mon soi disant père. Mais je suis de trop bonne humeur pour l’envoyer baladé tout de suite.

« -Tiens, tu te mets à me suivre ? Je te manque déjà ? »

« -En réalité je suis surpris de te croiser ici, je ne savais pas que tu fréquentais cette planète. »

Ben voyons, joue l’ignorance. Mais c’est vrai qu’il a l’air surpris. Un peu.

« -Et sinon, qu’est-ce qui t’amène ? »

« -Un soucis à régler. Et toi ? »

Un soucis à régler ? Il n’y a rien ici, si ce n’est… Koris. C’est un endroit reculé et difficile d’accès, je le vois mal venir pour une autre raison.

« -Qu’est-ce que tu entends par ‘’un soucis à régler’’ ? »

« -Ça, ça me regarde. »

« -C’est au sujet de la jeune demoiselle qui se trouve dans la tente, n’est-ce pas ? »

Il soupire. Il se sait démasquer.

« -Oui. J’ai quelque chose à régler avec elle. »

« -Je vois. De quelle nature le soucis ? »

Il lèvre un sourcil, il fait toujours ça quand il est intrigué.

« -Tu m’as l’air bien concerné par mes intentions, Dessaram. Et tu n’as toujours pas expliqué les raisons de ta présence. »

« -Tu as l’intention de lui nuire ? »

Je voulais parler de façon calme et posée, mais ma voix me trahit.

« -Tu es devenu son protecteur ? »

Je ris, presque malgré moi.

« -Elle n’a pas besoin de protecteur. »

« -Alors laisse moi passer. »

« -Tu n’as pas répondu à ma question. »

« -Toi non plus. »

On se fixe, les yeux dans les yeux. Je refuse de prendre le risque de laisser Koris mourir. Hors de question.

« -Dessaram, je me suis montré suffisamment patient, écarte toi, maintenant. »

« -Non. »

« -Très bien. »

Il prépare une rune mais moi j’en avais profité pour en dessiner une sur ma paume pendant notre discussion. Je la tend vers lui et crie les mots pour l’enclencher :

« -Sakaï Saken ! »

Un gigantesque tourbillon jaillit de ma main. Un tourbillons assez puissant pour dévaster une ville, emporter un gratte ciel tout entier ou séparer la mer en deux. Un tourbillon qui ne lui fait rien. Par dépit, je mets fin à mon attaque qui a éloigné tout les nuages sur des kilomètres à la ronde. Et alors, je l’entends prononcer un simple mot :

« -Aethera. »

Un sort d’éthéré, permettant de transporter son corps dans une dimension secondaire tout en gardant un pied dans la réalité. Voilà comment il a résisté. Mais comment a t-il fait pour en lancer un aussi rapidement ? Est-il… bon à ce point ?

« -Joli coup, Dessaram, mais tu te repose trop sur la magie... »

Il ne finit pas sa phrase. Il préfère m’envoyer son poing dans l’estomac. Un coup qui mérite d’être dans le top 3 des coups les plus puissants que j’ai eu à encaisser.

« …et pas assez sur le ki. »

L’en… foiré, il… prend son temps… je n’arrive plus… à bouger…

« -Thassar ! »

Un éclair fuse au dessus de moi, frappant mon ‘’mentor’’ de plein fouet. Enfin… frappant le revers de sa main droite de plein fouet.

« -Te voilà donc, Korissya. »

« -Thassarim ! »

Je roule sur le côté, anticipant les deux éclairs qui vinrent frapper une nouvelle fois ce revers de main qui n’a pas une égratignure.

« -Dessa’, tu vas bien ? »

« -Ouais… ouais… »

« -Korissya, lâchez ce bâton, nous avons à parler ! »

« -Qui êtes vous ?! »

Elle ne le connaît pas ? Je préfère garder le silence. J’ai encore un sort très puissant en réserve et ça pourrait marcher. Alors qu’ils continuent à parler. Je reste accroupis et retire discrètement mon gant de ma main droite.

« -Je suis juste venu parler. »

« -Et c’est pour ça que vous vous en prenez à mon ama… mi ? »

Je ne la regarde pas, mais je suis sûr qu’elle vient de rougir.

« -Votre ? Ooooh. D’accord, je comprends mieux. Pour ma défense, il m’a attaqué en premier. »

« -Qu’est-ce que vous me voulez ? »

« -J’ai entendu une rumeur comme quoi vous auriez en votre possession d’une arcane interdite. »

J’ai senti mon sang quitté mon visage qui doit désormais être plus rose que violet. Personne n’est censé savoir ça. Je suis le seul au courant avec Koris.

« -Comment vous savez-ça ? »

« -Je sais bien des choses Korissya. Ou devrais-je dire Korissya Almalah Sempira. Au passage : tubujot boj. »

« -Vous parlez… Boqdefu ? »

« -Et bien d’autres langues. Disons que je me dois de connaître les peuples que je garde. Tous les peuples. »

« -Vous êtes… Oh… je… Non, Dessa’, attend ! »

Trop tard, je suis déjà à porté, ma main tendu vers ma cible. Les runes sombre tracées sur mon membre s’illuminent prenant une teinte grise. L’arcane interdite est prête.

« -O... »

Je savais que je n’affrontais pas n’importe qui et même comme ça, je n’ai rien vu venir. Il y a eu un grand flash. Je crois que j’ai entendu quelque chose comme Farsaram ou Barsaram… en tout cas c’était un sort, et il m’a mis K-O instantanément. Quand je me suis réveillé, j’étais allongé sur une couverture, un chiffon mouillé sur la tête et il faisait presque nuit. En me relevant, j’ai vu deux personnes autour d’un feu de camps dont les ombres s’étiraient sur plusieurs mètres. Koris. Et un démon du froid.

« -K...Koris ? »

« -Dessa’, déjà réveillé ? »

Elle sourit soulagée.

« -Repose toi encore un peu, tu en as besoin. »

Le démon du froid. Sa voix. Elle m’est familière. Il ne me regarde pas, il est trop occupé à fixer les flammes comme s’il les craignait… Ou comme s’il voyait quelque chose en elle. Plus je le détail et plus je le trouve impressionnant. Il est grand, il atteint sûrement les 2m50 debout. Voir plus. Son corps est d’un blanc grisé et ses étranges boules colorés qui incrusté dans ses épaules et son tibia, ainsi que son anima au centre de son torse, sont d’un bleu glacier. Et pourtant, il ne dégage riend e malveillant ou d’agressif. Mais un détail attire mon attention. Ses bras. Ils sont presque… translucides ?

« -Qui êtes-vous ? »

Ma question est simple. Trop simple. Il me regarde brièvement, avec ses yeux assortis à son anima avant de reporter son attention sur le feu.

« -Tu… ne le reconnais pas ? »

La question de Koris m’étonne et puis je crois que je commence à comprendre.

« -Non… tu es… Artic ? »

« -Tu utilise enfin mon nom ? »

« -J’ai toujours trouvé qu’il sonnait bizarrement avec ton… ancienne apparence. »

Il sourit et Koris reprend la parole.

« -Vous ne lui avez jamais montré votre véritable apparence ? »

« -J’avais beaucoup de choses à lui apprendre et la parole d’un démon du froid et toujours soumise au doute. Je l’ai appris à mes dépends. »

« -J’y crois pas…. »

« -Il va falloir pourtant. »

Alors je l’ai vu, d’un geste vif, emprisonner les flammes du feu de camps dans la glace. Les flammes ne bougeaient plus, prisonnière mais continuant d’émettre de la lumière.

« -J’ai fini de faire ce pourquoi je suis venu. »

Je me suis levé d’un bond. Moi je n’en avais pas fini.

« -Et qu’es tu venu faire ? »

« -Je suis venu me renseigner au sujet des attentions de Koris. Elle dispose de l’une des arcanes interdites. Arcane partagée avec toi, je n’aurai pu espérer mieux pour un futur gardien. »

« -Je n’ai pas l’intention de devenir gardien, je te l’ai déjà dit. »

« -Pourquoi ? »

La question de Koris m’a surpris. J’aurai pu répondre à Artic, mais pas à elle.

« -Je… »

Les mots meurent dans ma gorge.

« -Tu me laisserai mourir Dessa’ ? »

« -N-non ! J’ai même affronté Artic pour te protéger ! »

« -Affronté, c’est vite dit. »

Il avait vraiment besoin d’ajouter ça en souriant... En tout cas, ça n’a pas détendu Koris.

« -En refusant le rôle de gardien, tu condamne l’univers. Tu condamne le monde entier. Tu me condamne, moi ! »

« -Ce n’est pas ça ! »

« -Alors c’est quoi ?! »

« -Je n’ai jamais eu le choix, on me force la main ! On... »

« -Je ne te savais pas lâche, Dessa’ ! »

Là, c’est moi qui m’énerve. J’ai mes raisons, que ça lui plaise ou non. Mais… je ne veux pas qu’elle meure. Je crois que j’ai enfin quelque chose sur lequel je peux m’accrocher.

« -Rien à voir avec de lâcheté ! »

« -Bon ça suffit. »

Artic s’est levé et a tendu une main vers moi, m’enfermant dans une bulle dorée.

« -Je t’emprunte Dessaram, Korissya. Je pense que nous avons fini notre discussion pour l’instant. »

L’instant d’après, me re-voila dans la caverne, avec lui qui me regarde de haut. Avec presque un mètre de plus que moi, ce n’est pas trop difficile…

« -Si je suis venu voir Korissya, c’est parce qu’une arcane interdite peut ouvrir une faille dans l’univers et permettre au néant et ses monstres d’envahir notre monde. Je voulais connaître ses intentions et m’assurer qu’elle était bien à l’abri. Si elle avait été hostile, je l’aurais éliminé. C’est tout. »

« -Je déteste ça. »

Il hausse un sourcil. Enfin, il aurait haussé un sourcil si un démon du froid en avait un.

« -C’est-à-dire ? »

« -Je déteste quand tu me téléportes sans me demander mon avis. »

Il sourit.

« -Navré. »

Et il n’est pas sincère.

« -Dis moi, quand tu m’a raconté cette histoire de magie au sujet des démons du froid… Tu m’a bien dit que le chef des utilisateurs de glace avait survécu à la calamité, non ? »

« -Oui, et ? »

« -Le chef ne s’appelait pas Artic, par hasard ? »

Il sourit de plus belle. Bingo.

« -En effet, c’était bien moi. J’en ai fais du chemin. »

« -C’est marrant, je me faisait l’image de quelqu’un d’autoritaire et d’impitoyable… »

« -Et ? Je suis trop doux ? »

« -On peut dire ça. »

« -Il est facile d’être un tyran. Il est plus difficile de faire preuve de patience. J’ai voulu te traiter comme ma relève, faire de toi mon successeur, pas mon adepte ou disciple. Je ne voulais pas utilisé ma force pour que tu te plie à ma volonté. Je veux que tu crois en la cause des gardiens, pas que tu la craigne. »

Je suis surpris, c’est le moins que je puisse dire. Mais maintenait que j’y pense, c’est vrai qu’il s’est montré particulièrement patient avec moi. Néanmoins, j’ai autre chose à lui demander et je préfère le faire maintenant avant d’oublier.

« -Je vois. J’ai une autre question. Pourquoi tes deux bras sont fais de glace et non juste un seul ? »

J’en ai pas l’air comme ça, mais je suis impressionné par Artic. Il est puissant et à l’air puissant, bien plus que dans sa fausse apparence de père. Je comprends mieux pourquoi les démons du froid fonde des empires aussi facilement, ils ont vraiment un air royal, quelque chose d’intense se dégage naturellement d’eux.

« -Tu sais comment j’ai perdu mon premier bras. C’est la première calamité qui l’a emporté. Quant au second… Et bien après avoir obtenu le droit de te ressusciter, il me fallait faire autre chose. »

« -Quoi donc ? »

« -Te transmettre tout mon potentiel magique. »

Il y a eu un blanc. Un énorme blanc alors que dans ma tête les pensées se bousculaient dans une véritable cacophonie.

« -Une seconde… Me transmettre tes pouvoirs magiques ? »

« -Tu ne t’es jamais rendu compte que tu n’avais aucun pouvoir magique avant ta mort ? Tu ne trouve pas ça étrange de te ressusciter un beau jour et d’être capable de lancer des éclairs ? »

Bordel. C’était tellement évident que je n’y avais pas pensé.

« -Tu es train de me céder tes pouvoirs, mais pourquoi ? »

Encore une question stupide.

« -Pour que tu me remplace, bien sûr. »

« -Et ça te coûte un bras de faire ça ? »

Il rigole. C’est dingue, même dans sa forme originelle son rire ressemble au mien.

« -Ahahah, on peut dire ça comme ça. En fait, après avoir obtenu ta résurrection auprès de Kjork, je suis allé à la rencontre de Yamara. On ne peut pas transmettre son potentiel magique de façon définitive. C’est impossible. Alors, il me fallait un vœu. »

« -Mais… Tu as dû lui apprendre quelque chose qu’elle ignorait alors, non ? »

« -En effet. Et comme tu le sais, ça a marché. »

« -Qu’est-ce que tu as bien pu lui apprendre ? »

Il me lance un sourire amusé dans un soupir avant de lorgner vers l’un de ses bras de glace. Je crois bien que j’ai deviné.

« -Je lui ai dit que pour avoir ce pouvoir, j’étais prêt à sacrifier mon bras restant. »

« -Comment elle a réagi ? »

« -Elle a ri. Moi aussi j’ai ri avec elle. Puis sans prévenir, j’ai sectionné mon bras et l’ai détruit avec un sort qui m’empêchait de le régénérer, d’une façon ou d’une autre. Autant dire qu’elle a arrêté de rire aussitôt. »

J’avais bien deviné.

« -C’était risqué comme idée. »

« -Je sais. Elle a quand même accepté, un peu contrainte pour le coup. Je te déconseille de faire la même chose, elle pourrait très mal le prendre. »

Je n’ai pas pu m’empêcher de fixer ses bras. Jusqu’où était-il prêt à se sacrifier au nom de l’univers ? Et moi, aurais-je eu le courage d’en faire autant ?

« -Dessaram, accepte-tu enfin de devenir gardien de l’univers à ma place ? »

J’ai laissé quelque secondes passer, un long blanc. Mais je crois que je m’étais déjà résolu depuis quelques minutes. J’ai néanmoins une dernière question à lui poser.

« -Je promets juste d’essayer mais à une condition... »

Cette fois il hausse les deux sourcils. Enfin, presque…

« -Est-ce que tu peux m’apprendre le sort que tu as utilisé contre moi au moment où j’allais utilisé l’arcane interdite ? »

Je crois que je ne l’ai jamais vu faire un sourire aussi satisfait…
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 796
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: One shot

Messagepar omurah le Mar Août 15, 2017 23:04

7000 mots, mais ça passe vite parce que c'est toutafé mon style de lecture, avec ce qu'il faut d'épic de travail et de profondeur.

« -L’espoir est le premier pas vers la déception. »
Je sais pas si elle est de toi ou si c'est une citation (j'ai pas googlé) mais c'est la classe 8-)

Le premier dialogue est très riche dans le sens où ça rebondit bien de part et d'autre, les deux ont un sens de la répartie certain et on ne les voit pas venir dans leurs réponses (d'autant que des informations importantes se cachent entre deux punchlines bien senties) ce qui rend la discussion vivante et passionnante à suivre au point qu'on craint d'en voir le bout trop tôt!

« -... »
« -... »
« -... »

Je ne saurais dire pourquoi mais ce passage, dans le contexte, m'a vraiment fait rire :o

Pour le deuxième dialogue, je reconduis mot pour mot ce que j'ai dit au-dessus

« -Tu sais, Gohan, c’est toujours ce qui est le plus voyant qui est le plus
discret. Personne ne suspecterai une belle blonde naturelle d’être en plus
une super saiyanne.

Le voilà, le fameux passage :)
Dans le contexte, je trouve ça sincérement bien mieux et carrément plus intéressant que ce que j'ai pu pondre,
Bravo

Ces derniers naviguent en mode privée dans cette immense source d’information

J'adore ce genre de détails et comme d'habitude avec toi, il y en a dans tous les coins x)

Au passage, le Mémoriam me fait beaucoup penser à l'Akasha, je sais pas si tu connais ?

Dessaram...
Ce perso, très réussi, forcément, me fait toujours penser à ces personnages dont tu ne sais d'eux (s'pas français ça) que ce qu'ils veulent bien montrer. En fait, il me fait un peu penser à Whis (pas au niveau de la personnalité mais de cette aura de personnage dont on devine la profondeur sans trop l'appréhender) et Whis c'est un peu mon personnage préféré de DBS pour ces raisons-là :)

Mais bref, tout ça pour dire que le recours au récit à la première personne est judicieux concernant Dessaram, parce que ça marche, déjà, et que ça donne du rythme aux chapitres, et pour le développement du perso c'est excellent.

Bordel. C’était tellement évident que je n’y avais pas pensé

Joli le rebond sur le début du chap
Vraiment
8-)

Le ping-pong de sorts était bien divertissant, c'est le mot, j'ai tout aimé, c'était bien écrit :)

Et le passage à propos de Yamara, du petit lait comme on dit !

Revoir un démon du froid au top de la chaîne alimentaire universelle ça aussi c'est très cool, back to basics j'ai envie de dire, ça c'est l'esprit DB ! 8-)

Keep the love comin' !

Un chapitre calme mais en rien moins intéressant qu'un chap plein d'action, et de toute façon tu es connu dans le coin pour être l'une des plus fines lames en matière de fight, alors on se doute bien que c'est pas par manque d'inspi qu'il n'y en a pas des masses dans ce chapitre, mais parce qu'il y avait d'autres choses importantes à poser, et c'est très bien comme ça, le fight viendra quand il viendra ;)

@ bientôt dans le coin !
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3102
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: One shot

Messagepar Tonay le Mer Août 16, 2017 19:17

omurah a écrit:7000 mots, mais ça passe vite parce que c'est toutafé mon style de lecture, avec ce qu'il faut d'épic de travail et de profondeur.


Content que cette modeste fic continu à te plaire x)


« -L’espoir est le premier pas vers la déception. »
Je sais pas si elle est de toi ou si c'est une citation (j'ai pas googlé) mais c'est la classe 8-)


Ahah, j'aurai bien aimé mais non. Elle vient de Warhammer 40k. D'ailleurs Mawah Aerm est un anagramme de Warhammer, donc gros clin d'oeil ^^

Le premier dialogue est très riche dans le sens où ça rebondit bien de part et d'autre, les deux ont un sens de la répartie certain et on ne les voit pas venir dans leurs réponses (d'autant que des informations importantes se cachent entre deux punchlines bien senties) ce qui rend la discussion vivante et passionnante à suivre au point qu'on craint d'en voir le bout trop tôt!


Ce dialogue a d'ailleurs subit quelques modifications et une dispute devait éclater mais j'ai finalement trouvé ça juste lourd et OOC de la part de Dabra. Mais en tout cas, content que ça te plaise x)

« -... »
« -... »
« -... »

Je ne saurais dire pourquoi mais ce passage, dans le contexte, m'a vraiment fait rire :o


J'ai souris comme un idiot quand j'ai écris ça, j'imaginais tellement bien la scène x)

Pour le deuxième dialogue, je reconduis mot pour mot ce que j'ai dit au-dessus


Alors je te remercie une seconde fois, même si celui-ci n'a pas subis de changement :)

« -Tu sais, Gohan, c’est toujours ce qui est le plus voyant qui est le plus
discret. Personne ne suspecterai une belle blonde naturelle d’être en plus
une super saiyanne.

Le voilà, le fameux passage :)


Yes, tu l'as attendu un bout de temps celui-là ;)

Dans le contexte, je trouve ça sincérement bien mieux et carrément plus intéressant que ce que j'ai pu pondre,
Bravo


Merci beaucoup mais tu es trop modeste là x)

Ces derniers naviguent en mode privée dans cette immense source d’information

J'adore ce genre de détails et comme d'habitude avec toi, il y en a dans tous les coins x)


Ahaha, je savais que tu serais celui qui me relèverait ce petit passage x)

Au passage, le Mémoriam me fait beaucoup penser à l'Akasha, je sais pas si tu connais ?


Ah non, je ne connais pas du tout ._.

Dessaram...
Ce perso, très réussi, forcément,


J'ajouterai presque ''miraculeusement'' et ''grâce en parti à Démigra'', on va pas se mentir

me fait toujours penser à ces personnages dont tu ne sais d'eux (s'pas français ça) que ce qu'ils veulent bien montrer. En fait, il me fait un peu penser à Whis (pas au niveau de la personnalité mais de cette aura de personnage dont on devine la profondeur sans trop l'appréhender) et Whis c'est un peu mon personnage préféré de DBS pour ces raisons-là :)


Pas fan de DBS mais Whis est l'un des rares personnages que j'apprécie, donc merci à toi :)
Mais sinon, t'a bien cerné le cas de Dessaram
Mais bref, tout ça pour dire que le recours au récit à la première personne est judicieux concernant Dessaram, parce que ça marche, déjà, et que ça donne du rythme aux chapitres, et pour le développement du perso c'est excellent.


Merci à toi, ce recours à la première personne est un peu le défi que je me suis impose pour tous les flashbacks. Un défi que j'ai tourné à mon avantage

Bordel. C’était tellement évident que je n’y avais pas pensé

Joli le rebond sur le début du chap
Vraiment
8-)


Merci, merci x)

Le ping-pong de sorts était bien divertissant, c'est le mot, j'ai tout aimé, c'était bien écrit :)


Et à la base, il devait y avoir un vrai combat qui s'étalait sur une page ou deux... qui ont disparu dans le néant... Il y avait un vrai échange de sorts mais au final c'est pas plus mal car c'était trop long et je pense que ça aurais nuit à la véritable supériorité d'Artic sur Dessaram. J'avoue en avoir un peu marre des personnages qui se ''retiennent'' ou que cette excuse soit sortir à tout bout de champ...
Et le passage à propos de Yamara, du petit lait comme on dit !

Je crois que je vais bien intégré les nouveaux exauceur de voeu alors x)
Revoir un démon du froid au top de la chaîne alimentaire universelle ça aussi c'est très cool, back to basics j'ai envie de dire, ça c'est l'esprit DB ! 8-)


Comme un certain autre démon du froid, hein ? x)
D'ailleurs, le ''père de Dessaram'' n'était spécialement censé devenir un démon du froid, ça aurait très bien pu être une autre race. Puis je me suis un peu creusé la tête et je me suis dit que quitte à avoir raconté l'histoire des démons du froid, autant que ça soit exploité :)

Keep the love comin' !


Doin' mah best !

Un chapitre calme mais en rien moins intéressant qu'un chap plein d'action, et de toute façon tu es connu dans le coin pour être l'une des plus fines lames en matière de fight,


Et bien, que de compliments :D
Je vais essayé de conserver ma réputation alors x)

alors on se doute bien que c'est pas par manque d'inspi qu'il n'y en a pas des masses dans ce chapitre, mais parce qu'il y avait d'autres choses importantes à poser, et c'est très bien comme ça, le fight viendra quand il viendra ;)


Oh, my sweet summer child, si tu savais... :lol:
Mais si ça peut te rassurer, le prochain chapitre risque bien de satisfaire ta soif de violence ;)

@ bientôt dans le coin !


Le plus rapidement possible ;)
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 796
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: One shot

Messagepar Max le Mer Août 16, 2017 23:07

La pauvre qualité de ma co m'empêchera de poster de jolies images, mais le coeur y est :mrgreen:

Koris, c'est ton personnage de Skyrim nan ? :lol: J'y ai direct pensé avec "l'homme qui mangeait des dragons" (Le lore est aussi respecté, la foudre qui désintègre, toussa...)

Je plussoie Potomurah sinon, 7K de mots ça passe vite é_è

j'apprécie le taf sur le personnage de Desseram. Pour le coup, ça fait plaisir de voir un peu de magie offensive dans le monde de DB, autre que "le vice ahaha je te controooooole". J'aime bien sa personnalité aussi, même si il m'évoque pas tellement Whis, mais plus... je sais pas ? Greshym/Dismarum si tu as lu la série de la sor'cière, en un peu moins evil, ou l'archétype Caster de TypeMoon / Fate, ce qui, on va se l'avouer, semble naturel pour un mage. :mrgreen:
Tout le concept de gardien est également vachement interessant. J'ai plutôt hâte d'en découvrir plus sur eux.

Dabra en maître d'armes c'est hyper classe en fait :shock: Je l'imagine trop maintenant avec une tenue en cuir et un air sévère :lol:

J'admire toujours l'imagination des auteurs pour trouver de nouveaux noms aux démons du froid sinon :lol:

Je suis pas spécialement pressé que le fight arrive sinon '-' J'ai l'impression qu'il marquera la fin de la fic et franchement, ça peut attendre ça :mrgreen:

Bref, all positive, keep dis up =p
Cogito Gero Sum[Terminée] : Fic en duo avec Omurah.
Avatar de l’utilisateur
Max
 
Messages: 1454
Inscription: Lun Fév 20, 2012 15:01
Localisation: Dans un univers imaginaire

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités