Shinobi vs Saiya-jin

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Mar Août 02, 2016 10:10

Synopsis :
Lorsque l'armée de Freezer a le monde de Naruto en ligne de mire, cela ne peut que mal finir. Et pourtant, une résistance imprévue pourrait bien mettre à mal les plans du plus grand tyran de l'Univers...



SOMMAIRE


Dernière édition par Kurama_Senju le Mer Oct 17, 2018 20:04, édité 67 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Mar Août 02, 2016 10:17

PROLOGUE



Mille ans dans le passé, l'Univers était sous le joug d'un terrible tyran. Son égoïsme n'avait d'égal que sa cruauté, et il prenait un malin plaisir à dominer les peuples. On ne comptait plus les mondes asservis par son empire, et malgré de timides résistances, aucune civilisation n'avait jamais su résister à la domination écrasante de ce démon du froid.

- Je ressens une certaine puissance, sur cette planète...

À bord de son vaisseau, entouré de soldats, celui qui s'était auto-proclamé « seigneur du l'Univers » observait d'un œil neutre la planète vers laquelle ils se dirigeaient. Son allure était atypique : des cornes entouraient son visage efféminé.

- Sommes-nous arrivés ? marmonna-t-il.
- Seiyōnashi n'est pas sûr... Seiyōnashi se concentre... répondit l'un de ses subordonnés, à l'allure difforme et jaunâtre, semblant parler en son propre nom.

Sa réponse agaça son supérieur.

– N'avons-nous rien de mieux pour ressentir les énergies, Jin ? répliqua le seigneur à celui qui se tenait à sa droite, probablement une sorte de conseiller, dont la stature fine et élégante contrastait avec celle de son maître.
– Malheureusement non, Chilled-sama, répondit le dénommé Jin d'une voix calme.

Chilled soupira et leva un doigt en direction de Seiyōnashi. Le temps sembla soudain s'arrêter tandis qu'un flash illuminait le vaisseau, l'espace d'une fraction de seconde, puis disparaissait. Au même moment, le subordonné visé par le doigt de l'empereur s'écroulait par terre, et c'est à travers le silence pesant qui suivit que chacun comprit qu'il ne se relèverait pas...

– Tant pis, répliqua Chilled. J'en avais marre d'attendre qu'il se concentre...
– Mais... répliqua Jin tandis qu'une goutte de sueur perlait son front lisse. Chilled-sama, comment allons-nous retrouver les traces de ces primates sans les capacités sensorielles de Seiyōnashi ?
– Il suffit d'utiliser le détecteur de puissance.
– Sauf votre respect, il n'est pas aussi précis. Il ne repère que la plus grande puissance d'une planète et est incapable de la quantifier...
– Les Saiya-jin sont réputés pour être plus puissants que la moyenne, j'imagine qu'on les trouvera rapidement avec cette méthode...


Mais soudain, comme pour lui donner tort, la machine s'anima et une image fut visible sur son écran : elle représentait une créature reptilienne avec des ailes.

– Un dragon ?! s'exclama Jin. Un reptile au sommet du monde ?
– Un dragon ne me servirait à rien
, marmonna Chilled. Je ne pourrais même pas le faire rentrer dans ce vaisseau...

Il s'approcha du pont, hésitant à faire exploser cette planète. Puis il se ravisa : il n'avait pas que ça à faire et leur engin était trop proche.

– Planète suivante, reprit le petit tyran aux conducteurs du vaisseau.
– Nous en avons repéré une gravitant autour d'une étoile voisine, répondit l'un d'eux. On y sera rapidement... Attention, déclenchement de l'hyper-propulsion...

Et le vaisseau repartit à pleine vitesse.

Après quelques jours, lorsqu'il s'arrêta de nouveau, il sembla l'espace d'un instant qu'il ne s'était pas déplacé. La planète autour de laquelle il gravitait ressemblait à s'y méprendre à la précédente. Terre et mer s'y équilibraient dans une atmosphère parsemée de nuages.

Étonnamment, le détecteur d'énergie s'activa de nouveau et une image fut visible d'un être d'apparence plus humaine.

Chilled sembla intrigué.

– Serait-ce un Saiya-jin ?
– Je ne suis pas sûr
, murmura Jin. Il ne possède pas de queue...

Ils analysèrent la vidéo en direct de cet homme qui marchait d'un pas calme, son bâton à la main.
Une multitude de sphères noires, de la taille de sa paume, semblaient flotter derrière lui en formant un cercle.

– Non, poursuivit Jin, d'un ton plus sûr. D'après les témoignages que j'ai lus, les Saiya-jin n'ont pas de corne et possèdent des yeux noirs, et pas ces espèces de cercles concentriques d'un violet répugnant.

Chilled le fustigea du regard et Jin comprit qu'il valait mieux ne pas se moquer de cette couleur devant son seigneur.

– Regardez ! reprit soudain le bras droit de Chilled, comme pour changer de sujet. Celui qui l'accompagne semble regarder vers nous... !

En effet, sur la vidéo de leur appareil, qui zoomait sur le plus haut niveau de puissance de la planète, ils pouvaient à présent voir que l'homme aux yeux violets était accompagné d'un autre, d'apparence relativement proche mais avec des cheveux plus longs et surtout, de grands iris blancs pénétrant qui donnaient l'impression de les avoir repérés.
Certains soldats paraissaient même mal à l'aise.

– Ce ne sont donc pas des Saiya-jin, marmonna Chilled, indifférent. Mais ils semblent s'en rapprocher et puis, ils me seraient toujours plus utiles en tant que subordonnés que le dragon de l'autre planète. Préparez-vous à conquérir ce monde !

Les soldats n'étaient pas tous rassurés, mais en voyant que Chilled lui-même s'apprêtait à se rendre sur cette planète, cela leur redonna confiance. Ils se préparèrent donc en allant chercher armes et armures tandis que le vaisseau se dirigeait vers l'atmosphère, dans le but d'atterrir sur ce nouveau monde.

Dans cette précipitation, aucun d'eux ne remarqua sur la vidéo que l'homme aux yeux blancs avait prononcé quelques mots à son voisin, qui s'était soudainement envolé à pleine vitesse vers le ciel...

L'alarme du vaisseau se déclencha alors.

– Corps en approche ! s'exclama un subordonné au poste de commande. Je ne sais pas ce que c'est, ça vient de la planète et ça fonce droit sur n...
– AAAHHHHHHH !
hurla soudain l'un des soldats, voyant sur l'écran l'homme aux yeux si étranges voler vers le ciel.
– Nous aurait-il repérés ? murmura Chilled. Intéressant... Ouvrez-lui.

Le sas s'ouvrit et l'homme s'y engouffra, l'air calme et serein, tel un invité.
Les soldats se placèrent devant Chilled tandis que l'homme entrait dans la pièce d'un pas lent, avant de s'arrêter à quelques mètres d'eux.

– Salutations, étrangers, dit le nouvel arrivant d'une voix calme. Mon nom est Hagoromo, je suis le Rikudō Sennin, sage des six chemins et initiateur du Ninshū.

Les soldats restèrent un moment silencieux, n'ayant visiblement rien compris et semblant inquiets, mais ce fut Chilled qui rompit le silence avec un rire méprisant. S'avançant de quelques pas pour se placer à la hauteur de son interlocuteur – du moins, autant que sa petite taille le lui permettait –, il lui lança son habituel regard empli de haine.

– Si vos intentions sont pacifiques, poursuivit le Rikudō Sennin, au nom du peuple de notre monde, je vous souhaite la bienvenue. Mais si vous nourrissez quelques ambitions néfastes, vous serez chassés avec la force qui sera nécessaire.
– La force qui sera nécessaire ?
ricana Chilled. Sais-tu au moins qui je suis et quelle est ma force ?
– Mes Rinnegan ne me trompent pas
, répondit le sage d'une voix calme. Vous disposez assurément d'un Chakra colossal.
– Tu parles bizarrement
, marmonna Chilled. Je vais donc être clair... En tant que seigneur de l'Univers, je te donne le choix : me servir ou mourir.

Il y eut un bref silence.

– Alors ? insista Chilled, levant son doigt menaçant.

La tension était palpable pour les soldats qui l'entouraient.

– Je préférerais vous servir, répondit alors simplement l'ermite.

Sa réponse provoqua une réaction de surprise générale. Ce sage semblait pourtant particulièrement sûr de lui et posséder une certaine aura. Personne n'aurait imaginé voir un personnage aussi charismatique accepter de servir Chilled – même si tous se gardèrent de l'exprimer.
Chilled lui-même ne put retenir son étonnement et abaissa son doigt d'un air bête.

– Tu... acceptes de me servir ? C'est tout ?
– Assurément !


Chilled lui jeta un regard méfiant, avant de se reprendre.

– Prouve-le ! s'exclama soudain le petit seigneur.

Il avait retrouvé son attitude détestable.

– Je vous écoute.
– J'aimerais te voir tuer autant d'habitants de ta planète que tu le pourras
, murmura Chilled d'un ton particulièrement sadique.

Sans un mot, le Rikudō Sennin se tourna et se rendit sur le sas. Chilled remarqua des motifs étranges. Le vaisseau se trouvait à hauteur des nuages à présent.

– Si je puis me permettre, murmura le sage, nous devrions peut-être nous éloigner quelque peu...
– Intéressant...
répliqua Chilled, avide d'en voir davantage tandis que le vaisseau reprenait de la distance jusqu'à ce qu'une partie de la planète soit visible.
– Bien, reprit le Rikudō Sennin.

Des particules s'échappèrent de tout son corps pour se concentrer en condensés énergétiques de tailles titanesques au dessus de sa tête. Chacun d'eux devait bien faire le diamètre du vaisseau, d'où la nécessité du sage de se placer au dehors, directement dans l'espace.
Soudain, ces amas sombres furent projetés à pleine vitesse en différentes zones du globe, s'éloignant jusqu'à disparaître. Le temps sembla s'arrêter...
Puis des explosions gigantesques illuminèrent toute la surface de la planète. Les chaînes de montagnes pulvérisées et les nuages soufflés paraissaient ridiculement petits à côté de ces émanations de plasma.
Chilled ne put s'empêcher d'applaudir devant ce spectacle.

– Bravo ! Bravo ! Tu n'es pas si faible... Je sens que tu vas bien me divertir !
– En toute modestie, je doute vous décevoir...


Soudain, les explosions, de formes ovoïdes, devinrent encore plus étranges. Elles se transformèrent en têtes de mort qui fixèrent le vaisseau en riant. Le Rikudō Sennin se retourna alors et sa tête fut la même que celles issues des explosions, avec ce même rire démoniaque. Le démon du froid lui-même ressentit une étrange sensation : était-ce de la peur ?

– Qu'est-ce que... balbutia-t-il. Quel est ce maléfice ?!
– Rien de plus qu'un Genjutsu
, répondit le Rikudō Sennin. En dépit de votre Chakra exceptionnel, votre niveau mental frôle les abysses de l'Univers, ce qui vous rend particulièrement manipulable. Depuis le moment où j'ai répondu que j'accepterais de vous servir, votre état psychologique est devenu aussi facile à contrôler que ce vaisseau. Tout ce qu'il s'est passé depuis est donc une simple illusion vivante que je vous ai transmise à l'aide de mes Rinnegan. Je vous souhaite de trouver la paix intérieure, car votre arrogance est votre plus grande faiblesse et pourrait, un jour, causer votre perte...
– AAAHHHHHHH !


Chilled éjecta son Ki à pleine puissance, ce qui eut pour effet de dissiper le Genjutsu. Le Rikudō Sennin disparut, son monde aussi, et le petit seigneur se retrouva dans une toute autre zone de l'espace. Rageur, il se dirigea vers le conducteur, mais celui-ci semblait reprendre doucement ses esprits. De toute évidence, ce sage des six chemins avait usé de son étrange contrôle mental pour lui faire éloigner le vaisseau. Il ne put même pas retrouver son parcours, qui avait été effacé également. Le sage n'avait pas fait les choses à moitié et ne laissait aucun moyen à Chilled de le retrouver, ce qui le mit dans une rage folle. Personne en vie ne lui avait jamais résisté. Cet individu n'aurait pas dû faire exception à la règle...

****


– Qu'était-ce, mon frère ? demanda sur la planète l'homme aux yeux blancs.
– Des intrus, répondit Hagoromo. Ils ne reviendront pas, Hamura.

~~~~~~~


Plus tard, l'avenir donnera raison à la morale du sage : Chilled rencontrera un guerrier légendaire, qui lui sera supérieur, ce qui causera sa perte. Ironiquement, son bourreau sera l'un de ces Saiya-jin qu'il recherchait tant...

La seule erreur du Rikudō Sennin fut d'avoir pensé que jamais on ne reviendrait...
Dernière édition par Kurama_Senju le Dim Fév 12, 2017 22:01, édité 10 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Mar Août 02, 2016 10:50

Image



CHAPITRE 1
L'arrivée de Raditz



Cela faisait environ un millénaire (à quelques années près, selon les mondes et les phénomènes relativistes de l'Univers) que Chilled avait été vaincu par le Rikudō Sennin, puis par sa propre arrogance matérialisée en un guerrier légendaire. Un nouvel être, tout aussi maléfique – et encore plus redoutable – avait pris sa place. Il s'agissait d'un de ses descendant, le terrible Freezer.

Freezer était en de nombreux points similaire à son ancêtre, à quelques détails près, et notamment sa couleur rose et non violette, et le fait qu'il était presque continuellement assis sur un siège en lévitation, utilisé comme moyen de locomotion.

Par ailleurs, il disposait d'une lunette rouge de technologie avancée devant son œil gauche, nommée "Scouter" et permettant, à l'instar du détecteur de puissance de Chilled, d'analyser les potentiels énergétiques des individus. En revanche, il s'agissait d'une technologie hautement plus précise : elle ne se contentait pas de repérer l'individu le plus fort dans une zone géographique donnée, mais elle permettait d'avoir une indication précise sur le niveau de puissance de chaque entité ainsi que sa distance. Ce bond technologique avait été volé aux Tsufuls, un peuple pacifique qui avait été éradiqué par les Saiya-jin...

Car la descendance de Chilled les avait finalement trouvés, ces Saiya-jin, ces guerriers de l'espace dont la nature belliqueuse avait fait couler tant d'encre et de sang.

Cette avancée de l'armée de Freezer lui permit même de repérer une planète au potentiel de richesse intéressant et jusqu'alors absente de leur base de données. Cette découverte intrigua forcément le nouvel empereur de l'Univers, pour qui la conquête des mondes était devenue la priorité...

– Prince Vegeta ? s'exclamait un subordonné à tête de volatile. Nappa-sama ?

Il errait dans les couloirs d'une base positionnée sur une planète désertique, sans atmosphère.

– Bon sang, où sont-ils encore, ceux-là ?
– En mission...
marmonna un jeune homme aux longs cheveux noirs, une queue enroulée autour de sa taille.

C'était un Saiya-jin.

– Ah... Redite !
– Raditz
, corrigea-t-il, visiblement vexé par ce manque de reconnaissance.
– Pourquoi n'êtes-vous pas avec vos équipiers ?
– Parce que...
commença Raditz, qui semblait de plus en plus énervé.

Il y eut un moment de silence.

– Parce qu'il a été estimé que cette mission n'était pas de mon rang, que j'étais trop... faible.

L'autre le regarda en activant sa lunette.

– 1200 unités, ce n'est pas si mal, l'encouragea maladroitement son interlocuteur, comme pour se rattraper.

Cela sembla avoir eu l'effet inverse...

– Je ne suis peut-être pas aussi fort que le grand prince Vegeta, mais je suis suffisamment fort pour prétendre faire partie de l'armée de Freezer ! Tu devrais t'en souvenir. Après tout, tu n'es même pas un guerrier. Tu te contentes de choisir les missions.
– Je...
répliqua l'homme-oiseau, mal à l'aise et surpris. Hum...

Il semblait réfléchir.

– Cette nouvelle planète possède des guerriers plus coriaces que la moyenne, mais sans plus. Ils sont légèrement supérieurs à ceux de la planète de ton petit frère. Je pense que cette planète est à votre portée. Qu'en dîtes-vous ? Une telle planète, pour vous seul, ce serait un vrai challenge, l'occasion de progresser et, qui sait, d'obtenir la reconnaissance que vous méritez.
– Tsss
, cracha Raditz.

Il y eut un silence. Même si Raditz avait l'air de rejeter catégoriquement l'idée, celle-ci germait en réalité à toute vitesse dans sa tête. Il se voyait déjà vainqueur, revenant triomphalement, applaudi par Nappa, reconnu par Vegeta et, peut-être même, par Freezer.

Et puis, Raditz possédait ce fameux sang des Saiya-jin, cet esprit guerrier et combatif.

– Oh, et puis finalement, ça me fera tuer le temps...

C'est ainsi que Raditz reçut sa première mission officielle de conquête d'un monde...

******


– 'ttebayo ! s'exclamait un jeune garçon blond aux yeux bleus, avec des rayures sur les joues.
– Naruto ! hurlait un jeune adulte, courant après le garçon. Bon sang, tu ne peux pas t'empêcher de faire n'importe quoi ?!

La course poursuite s'intensifiait dans tout le village.

– Encore ce sale renard ? s'exclamaient les passants, outrés, en regardant les hautes statues de pierre représentant quatre visages qui dominaient tout le village.

Les statues étaient en effet pleines de peinture, avec des motifs pour le moins insultants...

Ce jeune Naruto était orphelin depuis l'attaque du terrible démon renard à neuf queues sur le village. Il en était même devenu l'hôte depuis que le Yondaime (4ème) Hokage – l'un des anciens chefs du village dont la statue venait d'être dégradée – l'avait scellé en lui au sacrifice de sa propre vie, sauvant du même coup le village. Méprisé, ignoré, haï de tous par peur et incompréhension, le garçon se cherchait une place et sa seule solution était de se faire remarquer par ses bêtises.
Mais Naruto Uzumaki n'avait pas un mauvais fond. Et c'était ce qui, un jour peut-être, ferait la différence.

******
~~~~~~


Tandis que Raditz, en état de stase artificielle, fonçait à travers l'espace en direction de sa planète, Naruto évoluait également. Il avait réussi à atteindre le stade de Genin et travaillait sous le tutorat de Kakashi Hatake, un Jōnin d'élite de Konoha. Il était entouré de ses camarades Sakura Haruno – une jeune fille gentille aux cheveux roses – et Sasuke Uchiha – héritier du presque défunt clan le plus redouté de Konoha.

Les missions de ces jeunes ninjas étaient relativement faciles, en comparaison de celles des plus confirmés. Il fallait dire que le grade de Genin était le plus faible. Il existait, au sein du village, trois autres grades officiels : les Chūnin étaient des ninjas confirmés, les Jōnin représentaient l'élite... et l'Hokage, le Kage de l'ombre, chef du village de Konoha. Cette structure hiérarchique existait également au sein des quatre autres villages cachés du monde Shinobi, en paix aujourd'hui.
Malgré ces grades, lorsque Naruto rencontrait le Sandaime (3ème) Hokage, un vieil homme qui avait repris sa place après le décès du Yondaime, le jeune ninja ne lui montrait absolument aucun respect. Cela exaspérait Sasuke, énervait Sakura et gênait Kakashi.
Cependant, ce n'était sans doute pas étranger à son acceptation de leur première vraie mission de Shinobi – sauf si attraper des chats en faisait partie...

*****
~~~~


Les jours passèrent et la navette de Raditz se trouvait à présent dans le système solaire visé. Son hyper-propulsion s'était arrêtée en même temps que l'effet de stase du Saiya-jin, qui commençait à reprendre ses esprits en voyant la planète aux reflets bleutés, au loin devant lui. Il arrivait enfin...

*****


Pendant ce temps, l'équipe de Kakashi était en train d'accomplir leur mission de rang C, devenue officieusement S. Il existait en effet différents types de missions. Les Genin ne pouvaient officiellement accomplir que les missions de rangs D et C, les Chūnin allaient jusqu'à B. Mais les missions de rang A et S étaient réservées au Jōnin, car beaucoup trop dangereuses. Bien sûr, les prix demandés par les villages pour l'accomplissement de misions dépendaient de leur rang.
Or, quand ce vieil homme constructeur de ponts avait fait sa demande à Konoha, il n'avait pas les moyens de financer une mission de rang S, c'est pourquoi il avait minimisé les risques afin de la passer en rang C seulement.
Mais il était évident que la mission avait changé de rang dès le moment où le dangereux Zabuza Momochi était apparu sous les ordres du riche Gatō pour tuer le constructeur de ponts. En effet, Zabuza fut connu comme l'un des sept célèbres épéistes du village caché de Kiri. C'était aujourd'hui un ninja déserteur parmi les plus recherchés dans le Bingo Book, qui classait l'ensemble des Nukenin connus.
Celui que l'on appelait le démon du brouillard était en possession de sa gigantesque épée, Kubikiribōchō, et accompagné d'un allié au visage masqué dont la faible corpulence trahissait le jeune âge.

Mais le temps n'était plus aux présentations, car le combat sur le pont avait débuté.

****


La planète se dessinait davantage aux yeux de Raditz, qui pouvait à présent bien distinguer les différentes zones du globe.

* Pfff... pensa-t-il. Quelle planète ridiculement calme. *

****


Pourtant, le combat qui avait lieu sur le pont était bien réel. C'était devenu une arène où chacun s'affrontait pour ses rêves.

Le jeune Naruto était en retard. Il se dirigeait à toute vitesse vers le pont.

* Depuis mon entraînement pour manier le Chakra, je suis devenu super fort ! Ils vont voir, ils vont tous voir, surtout Sasuke ! Préparez-vous, Naruto Uzumaki arrive ! *

Soudain, les cieux furent déchirés par un éclat intense. Les combattants ne le remarquèrent pas, mais Naruto ne put s'empêcher d'être fasciné.

* Une... étoile filante, en plein jour ?! Allez, fais un vœu, Naruto... *

Il ferma les yeux mais une puissante onde de choc attira son attention.

À l'horizon, la capsule avait engendré un important cratère. La porte s'ouvrit verticalement et une main se posa contre la paroi du vaisseau. La silhouette musclée de Raditz en sortit et il posa pied à terre.
Son premier regard fut attiré par la puissance la plus proche indiquée par son Scouter.

* 88 unités ? pensa Raditz. Amusons-nous... *

Le vent gronda... Ou était-ce en Naruto... ?

Le Saiyajin et le Shinobi se fixèrent à des dizaines de kilomètres de distance, sans se voir, mais chacun bien conscient de la présence de l'autre...
Dernière édition par Kurama_Senju le Dim Fév 12, 2017 22:09, édité 12 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Point le Mar Août 02, 2016 12:49

Euh déjà salut.

Je n'ai pas encore lu ta fanfiction, et je ne sais pas si je le ferai aujourd'hui, mais je le ferai c'est sur.
Juste que là tu arrives en posant un message de présentation + un prologue + la masse de chapitres.
Pas que ça me dérange de rattraper 7 chapitres, mais genre ça va vraiment vite, là mon gars.

Tu te crées un compte, tu te présentes pas, et tu balances 8 messages d'un coup dans la section fanfic !

Tu veux pas ralentir le rythme ? Genre, tu vas te présenter, en plus t'as l'air cool donc super, et tu postes ton prologue - premier chapitre, on te critique et ensuite tu passes à un rythme de parution plus rapide de 6 chapitres le quart d'heure.

Je veux pas donner d'ordres ou quoi que ce soit, et c'est pas méchant ce que je dis, surtout que c'est pas à moi d'intervenir normalement, mais voilà, c'est juste pour pas que tu continues à remonter la section fic à répétition.

Voilà, j'ai pas écrit ce message en mode littéraire mais j'avais la flemme d'écrire un truc construit et les idées sont là, donc voilà ^^
La révolte
En cours.
Le plus modeste des êtres...Un homme qui fera peur au plus grand des démons...Celui-là même qui en deviendra le guerrier le plus fidèle...


Le fruit de ses tourments
En cours.
Piégé à cause de ses origines, Thalès va tenter de survivre pour venger son peuple. Mais avant tout, il va devoir se battre contre lui-même, et ce sera bien plus dur que ce qu'il imaginait.
Avatar de l’utilisateur
Point
 
Messages: 632
Inscription: Jeu Jan 08, 2015 19:06
Localisation: Pas là où je devrais

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Mar Août 02, 2016 13:14

Salut, et merci pour ta réponse.
Je t'avoue que j'avais justement lu le règlement pour voir s'il y avait un "rituel" d'entrée sur le forum, genre présentation. N'ayant rien lu de tel, j'avais directement publié ma fic et ce jusqu'au dernier chapitre fini. Mais effectivement, je devrais faire chapitre par chapitre.
J'ai édité les chapitres, ne pouvant pas supprimer mes messages, afin que ne restent que le Prologue et le Chapitre 1.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Point le Mar Août 02, 2016 13:28

Non mais il n'y a pas de rituel à proprement parler, si ce n'est le fait d'avoir une présentation.

Je disais juste que c'est dommage de poster, comme tu le dis, tous tes chapitres direct d'entrée, à la place de les avoir sous la main et d'avoir un rythme de parution plus ou moins tenu avec des chapitres d'avance.

Après, je ne t'oblige pas à avoir un rythme de parution, surtout que c'est chaud à tenir pour certains, mais poster BAM 7 chapitres c'est quand même un peu lourd surtout si tu peux avoir facilement un rythme de parution.

Enfin, voilà. Je ne te donne aucun ordre et tu fais comme tu veux, t'façon c'est pas moi le boss je donne juste mon avis.
La révolte
En cours.
Le plus modeste des êtres...Un homme qui fera peur au plus grand des démons...Celui-là même qui en deviendra le guerrier le plus fidèle...


Le fruit de ses tourments
En cours.
Piégé à cause de ses origines, Thalès va tenter de survivre pour venger son peuple. Mais avant tout, il va devoir se battre contre lui-même, et ce sera bien plus dur que ce qu'il imaginait.
Avatar de l’utilisateur
Point
 
Messages: 632
Inscription: Jeu Jan 08, 2015 19:06
Localisation: Pas là où je devrais

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Mar Août 02, 2016 17:11

Pas de soucis, je n'ai pas pris ça comme un ordre, mais comme j'étais d'accord avec toi, j'ai agis en fonction. ;-)
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar xela26 le Mar Août 02, 2016 23:17

moi persos, ça m'aurait pas dérangé de voir les sept chapitres postés d'un coup, surtout si la fic est terminée :)
Par contre si c'est pas le cas, c'est vrai que tout posté d'un coup et ne rien fournir pendant plusieurs mois est le plus sur moyen pour qu'on oublie ton histoire, qui, je l'avoue, m’intéresse.

Rapidement, le niveau d'écriture est plus que correct, on voit que tu y as passé un certains temps.
Un de mes plus gros soucis, c'est la gestion du monde de Konoha. l'histoire est censée se passer au début de Naruto, mais tu spoiles sans arrêt la fin de l’œuvre, dans un mélange des époques assez étrange, et que je trouve pas bon du tout. Quand tu présentes Naruto, tu dis qu'il est orphelin ( ce qu'il est à ce moment là de l'histoire) et plus loin tu dis qu'il est le fils du 4ième hokage (ce qu'on sait plus tard) ce qui est assez cocasse. C'est un exemple parmi d'autres, mais des comme ça j'en ai relevé beaucoup (pour ne pas dire trop).
Même si on est sur un site DBZ, je pense que la majorité d'entre nous connait le manga, ce n'est donc pas la peine de tout réexpliquer en mêlant le début et la fin de Naruto. Si l'arrivée de Raddits se passe au début de Naruto, présente seulement les éléments qui sont connus dans le premier arc de Naruto, n'anticipe pas en avance au risque de nous faire une mauvaise salade, c'est tout ce que j'avais rapidement à dire.

J’espère que tu ne prendras pas mal, surtout que comme je l'ai dit plus haut, mis à part ce point, ta fic débute assez bien. Essaye de rester dans l'époque du début de Naruto sans parler du futur ( dans la ligne de temps qui se serait écoulé sans l'intervention de Raddits) rendra ton récit plus digeste qu'il ne l'est actuellement, c'est le premier conseil que je te donnerai.
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 122: publié
chapitres 123, 124 : relecture, correction
Chapitre 125: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1461
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Août 07, 2016 9:56

Spoiler
Merci pour ton retour ainsi que ton conseil !

Je suis en grande partie d'accord avec toi, la présence de Raditz perturbant le monde de Naruto m'avait fait prendre trop de libertés d'entrée de jeu dans les présentations, j'ai donc modifié certains points suite à ta critique afin de mieux situer l'époque au niveau des connaissances. Cela comprend ton exemple (sur le Yondaime), le passage sur la mère de Naruto, le passage concernant le coup d'Etat de Zabuza (pas nécessaire) et les précisions sur Haku et ses capacités (sur le point d'être découverts).
J'ai en revanche conservé les détails qui permettent de rappeler les éléments de l'Univers de Naruto connus à cette époque du manga (notamment ceux qui concernent les grades, les missions et les personnages). Evidemment, c'est uniquement pour ce chapitre de présentation. Par la suite, cela restera rare et ponctuel.

J'ai toujours été mauvais pour les présentations (ma présentation sur ce forum en est un exemple :mrgreen: ), la suite devrait être plus intéressante, je l'espère !

EDIT : Je viens de tilter que tu es l'auteur de la fic que je lis actuellement ("Cell - L'ascension de la terreur"). Pour l'instant c'est top. Je te donnerai plus de détails sur ton sujet une fois que j'aurai rattrapé mon retard.

CHAPITRE 2
Le pouvoir de Naruto



Naruto hésitait entre la nécessité de rejoindre le pont et sa curiosité d'en savoir plus sur cette drôle de météorite. Il aurait aimé faire les deux, mais c'était impossible. S'il voulait voir l'étrange objet qui s'était écrasé, cela lui prendrait un temps fou. Il pensa à ses amis et se retourna, se dirigeant de nouveau vers eux.
Mais, au loin, Raditz ne semblait pas de cet avis. Il s'était déjà envolé et fusait à pleine vitesse en direction de Naruto. Et c'est en moins d'une minute qu'il parcourut la distance qui les séparait...
Naruto ne l'entendit pas venir – et pour cause, sa vitesse dépassait nettement celle du son. Ce n'est qu'une fois que Raditz eût atterri derrière lui qu'il fit volte-face d'un mouvement vif, alerté par un bruit de coup de feu provenant du déplacement d'air qui l'aurait fait s'envoler s'il n'avait pas utilisé inconsciemment sa nouvelle technique : le contrôle du Chakra par les pieds.
Impressionné par sa musculature, le jeune ninja comprit aussitôt qu'il n'était pas n'importe qui. Un tel physique ne s'obtenait sûrement pas dans une vie normale. Son ventre fut parcourut par de légers picotements. Sans posséder de capacité sensorielle particulière, il ressentait une énorme puissance émanant de cet individu.
Raditz, quant à lui, avait droit à la surprise inverse.

– Tu n'es qu'un gosse ?

* Moi qui voulais m'amuser... *

– Je suis un ninja !
hurla Naruto, comme pour se redonner du courage. Je suis Naruto Uzumaki, et tu ferais bien de te souvenir de ce nom, car un jour je serai Hokage !
– Non, morveux, ton avenir et tes rêves se sont arrêtés depuis que j'ai posé le pied sur cette planète.


Il y eut un bref silence.

– Tu... Tu veux dire que... Tu es un extra-terrestre ?!
– Je suis un Saiya-jin !
répliqua Raditz, touché dans son orgueil. Et tu ferais mieux de me montrer du respect.

Il y eut un nouveau moment de silence, puis Naruto éclata de rire.

– Vous savez, je ne vous connais pas mais... je vous aime bien finalement !

Nouvelle frappe : l'ego de Raditz n'était sans doute pas préparé aux techniques ninja de Naruto.
Mais quelque chose l'intriguait chez cet petit plein d'insouciance. Bien qu'extrêmement faible par rapport à lui, il possédait un niveau de puissance peu commun pour un enfant. Il était sûrement entraîné.
Un sourire particulièrement sadique se dessina sur le visage de Raditz quand celui-ci s'imaginait déjà faire connaissance avec ce monde pour mieux le détruire ensuite. Une telle cruauté attirerait inévitablement l'attention du prince Vegeta.

– Bon, marmonna Naruto, c'est pas tout ça mais je dois sauver mes amis.

Raditz actionna son Scouter. Quelques puissances étaient effectivement visibles, non loin de là.

– Dis-moi, petit, murmura Raditz. Ça te dérange si je t'accompagne ?

Naruto le regarda des pieds à la tête, essayant de masquer son admiration pour sa musculature.

– Mouais... Mais ne te mets pas sur mon chemin.

* Quand Sasuke va voir mon nouveau pote, il va être jaloux ! *


Et c'est ainsi que Naruto et Raditz se dirigèrent en direction du pont... Bien sûr, ils y allèrent à pied, Naruto ne sachant pas voler, ce qui exaspérait Raditz au plus haut point.

Alors, Naruto fit son entrée remarquable en plein combat et se battit contre Haku aux côtés de Sasuke, tandis que Kakashi et Zabuza s'affrontaient et que Sakura protégeait le constructeur de ponts.
Raditz se plaça non loin de ces derniers, bras croisés, s'ennuyant au milieu de cette brume épaisse qui l'empêchait de bien voir ce qu'il se passait. Il s'amusait donc à suivre le point correspondant à Naruto bouger dans tous les sens.

* Quel drôle d'avorton. *

Les autres combattants ne l'avaient pas remarqué, trop concentrés par les différents combats et aveuglés par le brouillard.

Raditz s'amusa alors à regarder les autres puissances, pour passer le temps.

* Une gamine protégeant un homme, remarqua-t-il en voyant leurs silhouettes de dos, non loin de lui. C'est pitoyable. 5 unités ? Ce type pue la faiblesse... La fillette pourrait l'éclater facilement du bas de ses 36 unités. C'est quoi ce monde, sérieusement... *

Il concentra son Scouter en direction de Naruto. Celui-ci semblait en difficulté. Il alla voir par curiosité. Il se retrouva devant un dôme de glace. Il regarda à l'intérieur et vit que Naruto n'était pas seul. En effet, Sasuke se battait lui aussi contre leur adversaire. Mais Naruto semblait avoir subi trop de dommages et restait à terre. Seul Sasuke pourrait se battre à présent.

* Ce type semble meilleur que le blondinet... 92 unités. Mais le gars en face domine avec ses 114 unités. Je devrais peut-être l'anéantir histoire de garder Naruto en vie, sinon ça sera moins drô... Qu'est-ce que... ? *

Son Scouter, concentré sur Sasuke, s'activa tandis que s'éveillaient des yeux rougeoyants chez l'Uchiha : le célèbre Sharingan.

* Il vient de monter à 106 unités d'un coup ! *

Décidément, ce monde intriguait de plus en plus Raditz, qui concentra son Scouter sur les autres puissances qui l'entouraient.

* Oh... ! s'exclama-t-il avec surprise. Les deux dernières forces sont encore plus intéressantes... *

Kakashi et Zabuza se battaient à pleine puissance. Le Jōnin de Konoha avait également dévoilé son Sharingan, aux trois tomoes, qui lui valait son surnom de ninja copieur.

Raditz vit sur sa lunette le point de Naruto monter en puissance et eut un sourire. Cette mission l'amusait déjà, alors qu'il n'avait encore tué personne...

* 123 unités... Bon sang, j'ai visé juste en allant voir ce gosse. *

Naruto s'était déchaîné en voyant Sasuke tomber face à Haku pour le protéger. Dans sa rage, il avait libéré une infime portion du pouvoir du Kyūbi, qui lui fut néanmoins suffisante pour anéantir son adversaire.

* Tout cela commence vraiment à m'amuser, pensa finalement Raditz. *

Mais le Saiya-jin avait faim, et se lassait de ce piètre combat.
Naruto pulvérisa les miroirs de Haku et manqua de le tuer.
Alors le guerrier de l'espace interrompit leur combat.

– Dis, gamin ! beugla Raditz. J'ai faim, tu sais où je peux trouver à manger ?

Naruto fut un moment interdit. Il était en larmes, dans lesquelles peine et rage se mêlaient face à son adversaire. Une telle interruption était totalement inattendue. Mais il commençait à retrouver ses esprits.

– Zabuza... grogna-t-il. Il doit payer... !

Il ne semblait pas concentré sur les paroles de Raditz, occupé à digérer les révélations du passé de Haku, utilisé comme arme par Zabuza.

– C'est lequel ce Zabuza ? répliqua Raditz, agacé d'être ignoré par un enfant.
– Et que feras-tu en le sachant ? intervint alors Haku. Penses-tu que, sous prétexte que tu as une forte musculature, tu as la moindre chance contre l'un des meilleurs épéistes du monde ?

Pour seule réponse, Raditz libéra son Ki. Toute la brume fut comme éjectée tandis que le Saiya-jin s'approchait de Haku, le regard fou. Mais ce dernier tomba, évanoui par la seule puissance de Raditz ; Naruto également. Les deux enfants étaient trop affaiblis pour supporter consciemment une telle énergie supplémentaire.

– Pourquoi tous les peuples ont la même réaction ?! Pourquoi vous parlez toujours de nos muscles comme d'un truc décoratif ?! Tu crois qu'on les gagne comment, nos muscles ?! Les petits rageux comme vous, ça me dégoûte !

Zabuza et Kakashi s'étaient interrompus en plein combat, observant cette scène insolite.

– Ce type, avec sa queue... murmura Zabuza. Il n'est pas humain...

Mais Kakashi était pétrifié sur place. Son Sharingan observait le corps de l'individu.

* C'est quoi ce Chakra ?! Ce... C'est un vrai monstre ! *

Il surveillait le corps de Naruto, qui était beaucoup trop proche à son goût.

* Si ce type est notre ennemi... Même moi... Je serais impuissant... *

– Toi
, dit le ninja copieur à l'adresse du Saiya-jin, prenant son courage à deux mains. Quel est ton but ?

Il y eut un silence, perturbé par un grondement venant de ventre de Raditz.

– J'ai faim, répondit simplement celui-ci.

L'instant d'après, il se tenait derrière Zabuza. Kakashi ouvrit grand les yeux, ne pouvant cacher sa surprise.

* Rapide... ! Même mon Sharingan n'a rien pu suivre ! La seule personne ayant jamais réussi un tel exploit était... Minato-sensei, le Yondaime Hokage... ! *

Zabuza tenta un coup d'épée par derrière. Raditz attrapa la lame dans sa main.

– Impossible... Tu as arrêté Kubikiribōchō comme un vulgaire jouet. Qui es-tu ?!
– 182 unités
, lut-il sur son Scouter. Tu sembles plutôt bon pour ton monde... Mais tu devrais abandonner...
– Quoi ?
– Ton adversaire est à 198 unités. Il est plus fort que toi.


Il plaça la partie trouée de la lame autour du cou du Nukkenin de Kiri.

– Comme tu as une épée, je présume que c'est toi, l'épéiste Zabuza ? poursuivit Raditz.
– Fais ce que tu as à faire, répondit Zabuza, comprenant qu'il était inutile de lutter face à un tel monstre.

Raditz pencha sa tête qu'il approcha de l'oreille de l'épéiste.

– N'y vois rien de personnel, murmura-t-il d'un air sadique. C'est que j'ai faim...

Suite à ces paroles, alors que tout le monde retenait son souffle, il maintint l'épée autour de la tête de Zabuza d'une main et, de l'autre, tapa à pleine puissance dans son dos. L'effet fut immédiat : la colonne vertébrale du Shinobi fut complètement broyée en même temps que la tête, maintenue par l'épée, était décapitée du corps dont les restes gisaient sur le poing de Raditz. Kakashi fut couvert du sang de son adversaire, et resta immobile, se demandant quoi faire.
C'était totalement inattendu, surréaliste...
Il y eut un silence pesant. La scène qui venait de se produire était aussi horrible qu'impressionnante.

Finalement, l'arrivée de Gato et de son armée marqua le retour à la réalité.

– Deux déchets en moins, fit le riche petit homme en regardant le corps étendu de Haku et les restes de Zabuza. Ça tombe bien, je n'avais aucune intention de les payer...

Il éclata de rire.

– Faites le ménage ! hurla-t-il alors à ses hommes.

Raditz observa les niveaux de puissance des soldats de Gatō.

– C'est une blague ?! s'exclama-t-il. Le pic de force est de 7 unités... Il est hors de question que je vous fasse un quelconque honneur.

Alors, à la surprise générale, il s'assit par terre, en tailleur, tournant le dos aux soldats armés qui leur fonçaient droit dessus.

Kakashi et Sakura se battirent contre les soldats. Le ninja copieur dévoila rapidement son ultime atout : le Raikiri. Il s'agissait d'une intense concentration d'énergie électrique contenue dans sa main. Cela attira une fraction de seconde le Scouter et le regard de Raditz, qui était totalement insensible aux nombreux coups de lances et autres armes improvisées portés par les soldats qui l'entouraient. Tout en prenant le dessus, les Shinobi furent alors rejoints par les villageois venus se défendre, ce qui mit fin à la détermination branlante de l'armée de Gatō.
Ce dernier essaya de s'enfuir, avant d'être rattrapé par un petit garçon du nom d'Hinari – manquant par ailleurs de faire s'évanouir Raditz à la lecture de son faible niveau de puissance...

Finalement, les villageois insistèrent pour conduire eux-même Gatō et ses hommes de main à la justice du Pays des Vagues, mettant définitivement fin à la mission.

Kakashi s'assura que Naruto était en vie, puis il ligota Haku, toujours inconscient, avec dans l'idée de le conduire à Konoha pour une nouvelle vie tout en gardant un œil sur lui.

Sakura, qui n'avait rien vu de la scène de violence du Saiya-jin, ses yeux baignés de larmes devant le corps inerte de Sasuke, garda pour quelques temps encore une partie de son innocence...

Kakashi fixa Raditz. Il était conscient de la dangerosité potentielle représentée par ce guerrier, mais il savait aussi qu'il ne pourrait rien y faire, malgré son niveau. Il valait donc mieux la jouer fine afin de comprendre ses réelles intentions et s'adapter en conséquence, plutôt que le prendre bêtement de face.

Le réveil de Naruto ne tarda pas à arriver et c'est avec grand plaisir qu'il conduisit Raditz dans un bar du coin. La nourriture n'y fut pas aussi bonne que chez Ichiraku, cependant Naruto vit en Raditz un rival de taille en terme d'appétit... aux frais de Kakashi, bien évidemment.
Dernière édition par Kurama_Senju le Mer Sep 28, 2016 12:29, édité 5 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar omurah le Dim Août 07, 2016 13:46

Oh pitaing, Haku est vivant !! Cette fic va me plaire je sens :mrgreen:
Dommage que Naruto n'ait pas conduit radditz chez Ichiraku, ça aurait été une belle scène je trouve =p

Et bien sûr, bienvenu sur le forum et dans la section fanfic, Kurama_Senju ^^
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2721
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Dim Août 07, 2016 14:28

Merci à toi !
Yes, pas de mort de Haku ici ! Bon, y'en aura d'autres... :twisted:
Naruto, conduire Radditz chez Ichiraku, d'entrée de jeu ? Arf, le pauvre Kakashi, déjà qu'il est pas très à l'aise aux côté d'un type qui s'incruste juste après avoir ridiculisé son Sharingan et son porte-monnaie, je pense qu'il serait bien content de vite trouver une échappatoire avant de rentrer à Konoha, parce que revenir accompagné d'un monstre Saiyan en mode "destruction planétaire" dans son village caché, c'est le meilleur moyen de mettre Pain au chômage. :evil:
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar omurah le Dim Août 07, 2016 14:44

Autant pour moi, je pensais qu'ils étaient déjà à Konoha en fait lol. Ce qui effectivement serait assez laxiste de la part de Kakashi =p
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2721
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Août 12, 2016 20:00

CHAPITRE 3
Ki vs Senjutsu



– Hmmm... ! s'exclama Raditz, repu, ponctuant son repas par un bruyant rot.

Naruto s'était endormi, incapable de tenir tête à son adversaire. Le porte-monnaie de Kakashi avait également été mis à rude épreuve.
Sakura, qui avait assisté à la scène, soupira, tandis que Sasuke attendait devant le bar, perdu dans ses pensées. Kakashi sortit à son tour.

– Kakashi-sensei, murmura alors l'Uchiha.
– Yep ? fit le Jōnin.
– Ce type... Vous l'avez analysé avec votre Sharingan, pas vrai ?
– Ouais...
– Vous avez déjà vu une telle puissance ?
– Non mais... Sasuke, comment le sais-tu ?


Pour toute réponse, son élève activa ses Sharingan.

– Je vois... poursuivit Kakashi, masquant sa surprise.
– Qu'a-t-on prévu pour lui ? Je ne suis pas sûr qu'il soit sage de le garder à nos côtés...
– J'ignore ses intentions
, soupira le ninja copieur. Mais une chose est sûre : étant donné son niveau, nous ne pourrions pas le battre.
– Tsss...
marmonna Sasuke en serrant les poings. Comment se fait-il qu'il existe de tels monstre ?

* Je suis si loin de lui... et de toi, Itachi. Mais je le jure, sur la tombe de nos parents, qu'un jour, je te tuerai... ! *

– Le monde est vaste
, répliqua son maître. Pour le moment, j'ignore ce qu'il cherche réellement. Je sais juste qu'il semble intéressé par Naruto...

Cette remarque enragea encore davantage Sasuke.

* Qu'a-t-il de si spécial, celui-là ? *

Finalement, au grand soulagement de Kakashi, c'est le ventre plein que Raditz s'éloigna en prenant bien soin d'enregistrer Naruto sur son Scouter. Il pourrait lui être utile prochainement...

***
~~~~~


Les semaines s'écoulèrent.

Naruto et son équipe étaient rentrés à Konoha.
De là, ils avaient pu suivre les actualités dans le monde, et elles n'étaient pas des plus reluisantes. Tout s'était passé très vite, trop vite...

En effet, certaines villes avaient été ravagées, sans aucun signe annonciateur. On parlait beaucoup d'un monstre de Chakra, un Bijū isolé, bien qu'il n'eût pas encore été identifié. Cependant, des rumeurs parlaient de plus en plus d'un homme aux pouvoirs dévastateurs, ce qui n'était pas pour rassurer Kakashi.

Ce dernier avait évidemment informé le Sandaime Hokage au sujet de sa dernière mission, et il était clair pour les deux hommes que l'origine de ces troubles soudain n'était pas étrangère à ce mystérieux guerrier.

Raditz, de son côté, s'amusait comme un fou sur cette planète. Il avait fait connaissance avec quelques uns de ces ninjas qui faisaient sa puissance, et les avait facilement éradiqués. Il pulvérisait les villes quand ça lui chantait, engendrant derrière lui panique et désolation.

Si le monde était resté relativement aveugle concernant l'origine de ces troubles, terribles mais isolés, ce n'était cependant pas passé inaperçu au yeux de tous.

***


Au Pays du Vent, non loin de la frontière avec le Pays du Feu, une grande caverne montrait une activé peu rassurante en son sein.

– Vous êtes probablement tous au courant des actualités, fit un hologramme, brisant l'obscurité de la zone.

L'homme qu'il représentait avait les mêmes yeux aux cercles concentriques que le Rikudō Sennin d'antan : des Rinnegan. Face à lui se trouvaient une multitude d'autres hologrammes, à l'exception de deux hommes réels, l'un ayant une allure de requin, l'autre, plus petit et brun, les yeux fermés, semblait pensif... Tous les membres de l'organisation portaient une robe noire parsemée de nuages écarlates.

– Zetsu, poursuivit l'hologramme de celui qui semblait être le chef, fixant un individu difficilement discernable. Garde un œil dessus. Nous devons l'identifier. L'Akatsuki doit rester en alerte...

***


À des centaines de kilomètres de là, un grand homme d'âge mûr semblait en quête d'informations pour le moins douteuses. Son visage aux joues marquées de larmes rouges était décoré d'un bandeau à cornes, autour duquel de longs cheveux blancs hirsutes descendaient dans son dos jusqu'à recouvrir le parchemin enroulé qu'il y portait. L'individu louche était devenu expert dans l'observation discrète de jeunes femmes en tenue d'Ève... Armé de sa longue-vue télescopique, il n'hésitait pas à recourir à des techniques ninja avancées afin de satisfaire son inspiration du moment.
Les sources chaudes semblaient lui convenir à la perfection et c'est, tout naturellement, qu'il parvint à se hisser avec discrétion sur le rebord d'une barrière, à l'abris des arbres. Dans l'eau, des femmes riaient entre amies. À distance et silencieusement, le vieil homme riait avec elles.
Mais ce qui attira le plus son attention fut cette nouvelle arrivante, recouverte d'une serviette rougeoyante qu'elle s'apprêtait à enlever pour entrer dans l'eau...

– Oh oui, murmura l'individu pas très net. Retire-la, oui, oui... !

En équilibre précaire sur la balustrade, à moitié caché par les arbres feuillus qui l'entouraient, il pointait ouvertement sa longue-vue vers cette femme qui ne se doutait sûrement pas que son moment de détente ne concernait pas qu'elle...

Soudain, une explosion retentit, suivie de cris de panique.

C'était lui.

La jeune femme, qui s'apprêtait à se mettre totalement nue pour faire profiter intégralement à son corps de la douceur de l'eau thermale, s'enfuit en courant tandis que son observateur tombait tête la première à l'intérieur de la zone des femmes. Sa longue vue tomba à côté de lui mais, par chance, ne se cassa pas.

Une deuxième détonation retentit, plus faible que la première, mais qui eut pour effet d'amplifier la panique des femmes qui se ruèrent en direction du voyeur, sans le voir, fuyant l'origine des secousses et bien décidées à passer par la balustrade plutôt que faire le tour. L'homme, s'apprêtant à lever la tête avec espoir, se retrouva piétiné par le groupe en panique.

– Aïe, ouille, attention à ma...

Son longue-vue, à côté de lui, n'y échappa pas non plus et cassa net, sous son regard impuissant. L'ironie du destin semblait l'avoir frappé.

Rapidement, le tumulte de la terreur s'évanouit tandis que le vieil homme, dépité et agacé, se massait son crâne endolori et divaguait dans les rues jusqu'à atteindre l'origine des explosions.

Il y trouva alors le fauteur de trouble et se plaça derrière lui, croisant les bras d'un air déterminé.

– Eh toi ! tonna-t-il à sa nouvelle cible. N'as-tu pas honte de me déranger en pleine observation ?

L'autre se retourna. C'était Raditz. Il s'était posé pour vérifier l'état de son Scouter, l'éteignant et le rallumant.

* J'espère qu'il ne va pas déjà rendre l'âme, pensa-t-il, sans trop faire attention au suicidaire qui s'était placé devant lui. Même si je ne l'ai pas configuré pour qu'il m'isole les plus grandes puissances de la planète, je n'avais encore jamais vu personne dépasser les 200 unités... *

– La politesse t'écorcherait-elle ?
reprit son interlocuteur.

Raditz, fixant toujours son Scouter dans sa main gauche tandis qu'il se rallumait, se déplaça d'un mouvement rapide et tapa l'individu gênant d'un revers nonchalant de la main, comme il l'avait déjà fait sur d'autres pour s'en débarrasser.
Mais à sa grande surprise, son adversaire improvisé eut suffisamment de réflexes et de force pour contrer sa petite attaque.

* Hein ? Je me serais tant retenu que ça ? *

Il frappa à nouveau, sans spécialement se retenir cette fois, ce qui eut pour effet d'éjecter le gêneur à pleine vitesse jusque dans un arbre qui tomba sous l'impact.
Mais soudain, il le vit disparaître, transformé en ce qui semblait être une branche de l'arbre.

* Qu'est-ce que... ? *

– Curieuse façon de s'excuser
, dit alors une voix derrière lui.

Le Scouter, qui venait de se rallumer, s'activa subitement. La surprise éclaira le visage du Saiya-jin quand il lut à travers lui.

– Ohoh... murmura-il en se retournant. 346 unités, apparemment ça ne mentait pas... C'est bien plus que tous ces pitoyables freluquets que j'ai rencontrés jusqu'ici. Qui es-tu ?
– Très bonne question...
répondit l'homme à l'ample tenue verte et rouge, faisant claquer ses sandales dans ce qui ressemblait à une étrange danse de présentation. Tu as face à toi le plus grand des ermites, l'ami des batraciens aux nombreuses conquêtes... L'un des trois légendaires Sannin, le grand Jiraiya !

Raditz resta muet un instant face à ce curieux personnage. Entre Naruto et ce Jiraiya, cette planète abritait vraiment des individus étranges...

Cependant, la seconde d'après, le visage du Saiya-jin s'éclaira en un sourire.

– Intéressant, Jiraiya. Mon nom est Raditz et vois-tu, je suis curieux... Je me demande si, contrairement à tous ces pathétiques cadavres qui nous entourent, tu sauras me divertir le temps d'un échange !

Jiraiya fronça les sourcils en analysant son adversaire. Son expression avait brutalement changé.

* Il semble sûr de lui. Les explosions qu'il a créées sont particulièrement puissantes, il a même réussi à détruire des villes entières... Ce type n'est pas à prendre à la légère, c'est un véritable monstre. *

Il joignit ses mains.

* Je vais devoir être sérieux dès le début. *

– Oh...
murmura Raditz, observant son Scouter s'activer de nouveau. Ça monte encore ! Voyons voir jusqu'où tu peux aller...

À la grande surprise du Sannin, Raditz s'assit par terre et attendit, au son de son Scouter dont les chiffres ne faisaient que monter.

* Apparemment, c'est un détecteur de puissance, remarqua Jiraiya. Pour qu'il soit si sûr de lui, c'est que ma puissance doit être vraiment faible par rapport à la sienne... Bon sang, à quel niveau est ce type ? *

Le détecteur s'arrêta soudain. Jiraiya s'était partiellement transformé en batracien et deux vieux crapauds se trouvaient sur ses épaules.

– 571 unités ?! s'exclama Raditz. Pas mal ! Tu dois être un véritable dieu pour ta pitoyable planète...
– J'admets avoir une certaine renommée...
répondit-t-il avec fierté, ayant toutefois relevé le dernier mot de son adversaire.

Jiraiya fronça les sourcils. Les deux crapauds sur ses épaules semblaient particulièrement inquiets.

– Ne le prends pas à la légère, l'avertit l'un deux. Ōgama Sennin nous a parlé une fois d'envahisseurs de l'espace...
– Ce n'est pas pour me rassurer
, répliqua le Sannin d'un air sombre. On y va à fond direct, avec le mode Sennin mes capacités sont renforcées à leur paroxysme, on peut y arriver !
– Bon, t'es prêt ?
marmonna Raditz, ignorant les crapauds et leur bref échange.

Il n'attendit pas sa réponse et fonça immédiatement sur lui. Jiraiya, dont les sens étaient aiguisés de façon surhumaine, parvint à esquiver de justesse mais fut malgré tout effleuré par le guerrier, l'envoyant valser sur plusieurs mètres.

* C'est quoi ce délire ?! De cette distance et malgré mes capacités sensorielles, j'ai à peine eu le temps de bouger... Ce type est monstrueusement rapide... *

Jiraiya se releva rapidement tandis que Raditz éclatait de rire. Le Sannin effectua aussitôt des mudras avec ses mains.

DOTON – Yomi no Numa


Un gigantesque marécage de boue entoura soudain Raditz, dont les mouvement, bien que terriblement rapides et puissants, perdirent légèrement en efficacité l'espace d'une fraction de seconde. Cela permit à Jiraiya de se concentrer à nouveau sur son Chakra.

SENPŌ – Jizo Uari


Ses cheveux s'allongèrent et entourèrent Raditz avec fermeté en l'enfonçant davantage dans la boue.

SENPŌ – Goemon


En parfaite harmonie avec ses deux crapauds, Jiraiya éjecta une quantité colossale de feu tandis que les deux autres projetaient respectivement de l'huile et du vent sur leur adversaire. Le tout engendra une véritable fournaise que le guerrier prit de plein fouet tandis que la terre dans laquelle il se trouvait durcissait.
Si le feu ne fit pas grand mal à Raditz – sans lui faire beaucoup de bien, cependant – il l'aveugla suffisamment pour permettre à Jiraiya de foncer sur lui à pleine vitesse.

Chō Ōdama Rasengan


Une gigantesque sphère de Chakra pur tournoyant à une vitesse exponentielle fut créée au niveau de la paume du Sannin. À peine le feu incandescent s'estompait-il que déjà Jiraiya ne laissait aucun répit à son adversaire, coincé par la terre, et lui projetait son Rasengan gigantesque dessus.

Raditz encaissa de plein fouet l'attaque titanesque de son adversaire.

* C'est quoi ce Ki ? pensa le Saiya-jin qui, pour la première fois depuis son arrivée sur cette planète, ressentait un soupçon de peur. Ce type le contrôle à un niveau extrême et joue avec les éléments ! *

Cependant, l'attaque, aussi puissante fût-elle, n'était pas suffisante pour terrasser le terrible guerrier de l'espace.
Mais cela lui laissa quelques séquelles.
En effet, un flash lumineux illumina son œil gauche.
Son Scouter venait de casser sous la puissance de l'impact !

Non loin de là, partiellement dissimulé dans la terre, un étrange être, dont la moitié droite du corps était noire, observait le combat qui avait lieu dans ces restes de ville à présent désertée par ses habitants.
Il était vêtu de la cape de l'Akatsuki...

– Alors tel est le niveau d'un Sannin... murmura le côté clair. Incroyable... T'as vu ça, Zetsu noir ? Il arrive à mettre en difficulté un tel monstre...
– Son adversaire m'intrigue de plus en plus...
répondit le côté sombre. Zetsu blanc, contacte Pain.

Le concerné s'activa aussitôt, envoyant par la terre une partie de lui-même parcourant le monde jusqu'à sa cible.

Raditz, fou de rage, tira son mollet enseveli d'un geste brusque. La terre solidifiée qui entourait ses membres se cassa comme de la porcelaine dans la foulée et le Saiya-jin se donna une puissante impulsion pour rattraper l'étrange ninja. Il lui asséna un violent crochet pour le punir de son insolence. Celui-ci, boosté par le pouvoir de la nature qui renforçait ses muscles de façon considérable, voulut contrer. Il fut néanmoins repoussé par la force démesurée du Saiya-jin qui répliqua d'un violent coup de pied dans son abdomen, le propulsant sur plusieurs dizaines de mètres. Le Sannin était conscient que sans l'énergie naturelle, il serait déjà mort.

* Impossible, même la force brute du mode Sennin des crapauds ne fait pas le poids... ! *

Jiraiya tenta une diversion en créant un clone qui fut immédiatement broyé par le guerrier et profita de sa courte inattention pour lui envoyer un puissant chassé à l'arrière du genou gauche. Raditz plia légèrement mais ne perdit pas l'équilibre et se retourna d'un geste brusque. Le crapaud présent sur l'épaule gauche du Sannin – une femelle d'âge avancé – fit sortir sa langue, qui s'allongea de façon démesurée et dont l'extrémité ressemblant à une tête de batracien aux dents aiguisées mordit son adversaire en pleine face. Mais à la grande surprise des trois équipiers, cela n'eut aucun effet : les dents s'enfoncèrent légèrement dans la peau mais ne la percèrent pas.

* Il est incroyablement résistant... remarqua Jiraiya. *

Cependant, Raditz, bien que n'ayant pas souffert de la technique, l'avait prise au sérieux.

* Quelques centimètres plus bas et c'était mon œil... Ce type est plus dangereux que prévu, je vais devoir l'achever tout de suite ! *

Le terrible guerrier tenta de frapper le crapaud à l'origine de la dernière offensive, mais Jiraiya parvint à pivoter sur la gauche d'extrême justesse pour amoindrir considérablement le choc qui effleura sa poitrine, manquant malgré tout de lui faire perdre l'équilibre. Le Saiya-jin se plaça alors derrière lui en un déplacement particulièrement rapide et lui fit une prise d'étranglement.

– Croire que moi, le grand Raditz, ai pu être poussé aussi loin par un simple ninja de pacotille... Tu as cassé mon Scouter, enfoiré, tu vas payer !

Jiraiya suffoquait, totalement dominé par la puissance écrasante de son adversaire...
Dernière édition par Kurama_Senju le Dim Fév 12, 2017 23:00, édité 9 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Point le Ven Août 12, 2016 20:21

Oh que voilà une fic qui m'intéresse !

J'aime bien ce début de fanfiction, et j'ai hâte de voir la suite. Et bordel ce prologue de ouf malade qui montre bien que Naruto et Dragon Ball sont éloignés mais reste assez proches au niveau des puissances, enfin non, mais du ressenti. Enfin on a vraiment l'impression que les personnages ninjas peuvent faire du mal à ceux de DB et c'est cool, tu gères plutôt bien pour le moment le rapport de force entre les deux mangas.
Le combat Jiraya-Raditz est plutôt intéressant: On ressent plutôt bien la supériorité des personnages de Dragon Ball face à ceux de Naruto.

Les seuls trucs qui me gênent, ce sont le caractère un peu trop " gentil " de Raditz qui a l'air de ne pas vraiment vouloir détruire la planète comme demandé, et Jiraya qui comprend en trois secondes que c'est un détecteur de puissance que le saiyen a sur l’œil gauche. A part ça, je suis cette fanfiction et j'attends le chapitre suivant avec impatience !
La révolte
En cours.
Le plus modeste des êtres...Un homme qui fera peur au plus grand des démons...Celui-là même qui en deviendra le guerrier le plus fidèle...


Le fruit de ses tourments
En cours.
Piégé à cause de ses origines, Thalès va tenter de survivre pour venger son peuple. Mais avant tout, il va devoir se battre contre lui-même, et ce sera bien plus dur que ce qu'il imaginait.
Avatar de l’utilisateur
Point
 
Messages: 632
Inscription: Jeu Jan 08, 2015 19:06
Localisation: Pas là où je devrais

Re: Shinobi vs Saiya-jin

Messagepar Kurama_Senju le Ven Août 12, 2016 22:20

Merci pour ton commentaire !

J'essaye effectivement de gérer au mieux les rapports de force entre les deux mondes de façon cohérente, et le début de l'histoire a justement pour but de donner une référence de comparaison à travers le Scouter (tout en insistant sur le fait que les Saiya-jin et autres guerrier de Freezer accordent une importance démesurée à la puissance, risquant de sous-estimer les Shinobi). Rapidement, d'autres liens seront faits entre les deux univers.

Le début de l'histoire est assez spécial, il faut se dire que Raditz cherche à savourer sa première mission en solo et qu'il ne considère pas vraiment les Shinobi comme une menace vu leur puissance. Il n'est pas exactement dans l'optique de sa rencontre avec son frère, où la mission durait depuis des décennies. Par contre, certaines choses vont changer, et je peux te dire que ça deviendra beaucoup moins drôle à un moment (même si les prochains chapitres apporteront quelques points en plus qui ne pousseront pas Raditz à trop vite vouloir massacrer tout le monde ; explication dans 2 chapitres). Le début de la fic est aussi moins mature que la suite. ;)

Pour le détecteur de puissance, en fait faut comprendre la chose ainsi : Jiraiya voit Raditz allumer sa lunette, le regarder à travers et dire à haute voix un nombre d'unités, en comparant à d'autres personnes, s'intéresser soudainement à lui puis, une fois qu'il commence à absorber l'énergie naturelle, le détecteur s'active et le guerrier analyse que ça monte encore, se demandant à haute voix jusqu'où il pourra aller, avant d'en conclure que Jiraiya doit être considéré comme un dieu sur sa planète. C'est à partir de ces infos, pas uniquement de la vue du détecteur, que Jiraiya en a déduit qu'il permettait de repérer les puissances. Dans le monde de Naruto, les Shinobi aux capacités sensorielles sont fréquents (d'ailleurs, dans DBZ aussi), et Raditz s'est comporté d'une manière très similaire à un ninja sensorielle mais en lisant des chiffres sur son Scouter.

J'espère que la suite te plaira !
Image
Avatar de l’utilisateur
Kurama_Senju
 
Messages: 707
Inscription: Mar Août 02, 2016 8:28

Suivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Satan sama et 1 invité