Dragon Ball Z : STBR

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Dragon Ball Z : STBR

Messagepar Tamanegito le Jeu Fév 15, 2018 5:17

Bonjour, fans de Dragon Ball (ici pas de discrimination, que vous préféreriez Dragon Ball tout court, Z, GT ou Super, vous êtes le bienvenu!)

Vous êtes-vous déjà demandé « Mais, parmi tous les guerriers de l’univers, il y a des chances que d’autres soient arrivés sur Terre et aient aider Son Goku et ses amis, non? Ça aurait pu causer de gros changements dans la chronologie. » Bon, c’est sûr que vous vous êtes déjà poser cette question. En plus, y’a plein de fanfics qui répondent déjà à cette question, mais j’avais envie de le faire à ma sauce.

Donc cette fanfiction va traiter de l’histoire de Dragon Ball Z (je ne compte pas m’attarder sur Dragon Ball, je vais la mentionner dans le prologue), mais avec l’intervention de 4 nouveaux personnages (Deux arrivant pendant DB, un pendant l’Arc Namek/Freezer et un pendant l’arc Cyborg). Quelles répercussions auront ces personnages? Vous le saurez en lisant. D’ailleurs, vous vous dîtes sûrement « Woah, mais 4 personnages c’est un peu beaucoup non? T’es sûr que tu peux gérer ça? ». Je commencerai donc par te répondre de te calmer avec tes questions. Ensuite, oui, je pense pouvoir gérer ça. Je prendrai le temps de tous les développer, et de leur donner à chacun une personnalité et des objectifs propres à chacun. Je n’hésiterai pas à modifier salement la chronologie. On est là pour ça, nan?

(Et vous avez probablement compris que le titre de la fanfic fait référence aux initiale de chaque nouveau personnage)


Prologue


Image


Commençons par le commencement. Végéta. La planète. Freezer. Le tyran. Les saiyans. Le peuple. Bardock avait entrevu la destruction de sa planète natale à travers une vision offerte involontairement par un peuple ésotérique. La suite, nous la connaissons. La destruction de Végéta. Les survivants? Le prince, son ‘partenaire’, le saiyan de basse caste, et deux enfants. Kakarotto avait été estimé trop faible, même pour la Terre, un deuxième enfant à peine plus fort que lui avait été envoyé avec le jeune saiyan. Fannel était cet enfant. En tout cas, Fannel était son nom saiyan. Fannel n’est pas arrivé avec Gokû chez Son Gohan, il s’est écrasé plusieurs kilomètres plus loin et a été recueilli par un jeune fermier du nom d’Acon. Ce-dernier recueilli le jeune saiyan à bras ouvert, essayant de faire abstraction des détails qui le rendaient différent des autres petits garçons. Comme la queue, par exemple. Il le nomma affectueusement Sadamo, et l’éleva comme s’il était son fils. Ses aptitudes au combat se faisant remarquer très tôt, il commença à s’entraîner chaque jour, en plus d’aider son père aux travaux à la ferme. Cependant, il entra dans la vie de Gokû assez tard. Il participa au 21ème Tenka Ishi Budôkai, et c’est ici qu’il rencontra Gokû et Krillin. Une amitié se forma immédiatement entre les trois enfants. Cependant, ça ne changeait pas le fait que Sadamo voulait gagner ce tournoi! Après des combats de qualification simples pour lui, il affronta Krillin en quarts-de-finale (ici, pas de Bacterian) et gagna le match, non sans peine. Cependant, Jackie Chun offrit beaucoup plus de difficulté à Sadamo. Ce dernier, à cause d’un moment de déconcentration, perdit le combat contre le vieux. Après cette rencontre, Sadamo rejoignit Gokû et Krillin dans l’école de la Tortue. Les changements de ce côté-là furent mineur après ça, l’armée du Ruban Rouge fut défaite avec l’aide de Sadamo, etc. Pendant l’avènement de Piccolo Daimaô, il dû se réfugier chez Karin, pour s’entraîner avec Gokû. Cependant, il ne participa pas au combat contre le Roi Démon. Selon Karin, ils ne devaient pas « envoyer tous nos combattants d’un coup, au cas où ».


Si vous savez compter, vous vous rendez compte que j’ai présenter un seul personnage ici, et que j’avais précisé que deux nouveaux personnages apparaissaient pendant Dragon Ball. Voici le deuxième…


Tamtam est un petit Namek. Sa tête est ornée de pics, trait peu commun pour ceux de sa race. Malgré sa taille, ce n’est pas un enfant et il n’est pas à sous-estimer. Tamtam fut exclu de sa planète natale (devinez c’est quoi sa planète natale. Nan mais devinez, c’est marrant). Celui-ci, provenant du clan guerrier, avait été jugé trop ‘pacifiste’ pour possiblement protéger la planète. Ce qu’ils ignoraient, c’est que Tamtam possédait un potentiel de combattant caché, qu’ils auraient pu utiliser à leur avantage. Les Nameks avaient rassemblé les Dragon Ball et avaient demander au Dragon d’envoyer Tamtam sur une planète où il serait rejeté. Connaissant les plans de conquérir le monde de Piccolo Daimaô, envoya Tamtam sur Terre, où la malfaisance du Roi Démon le rendrait sûrement très impopulaire. Tamtam décida de vivre en ermite pour observer et comprendre les Terriens avant de se joindre à eux. C’est ainsi qu’il observa de loin plusieurs évènements Terriens, la chasse aux Dragon Ball, les Tenka Ishi Budôkai. Cependant, il n’intervenait pas, jusqu’à un évènement particulier, l’avènement du Roi Démon Piccolo. Il jugeait avoir assez observer et se montra au public. Piccolo Daimaô le reconnaissant comme un de sa race, il envoya rapidement une créature appelée « Umpet », semblable à Drum, pour le tuer. Tamtam s’en débarrassa facilement, et ça lui permit d’aller tuer Drum, la créature chargée de tuer Ten Shin Han. C’est ainsi que Tamtam rencontre Gokû et Ten Shin Han. Il rencontra ensuite le reste des combattants lorsqu’ils furent ressusciter et il pût finalement s’intégrer aux Terriens.
Au commencement, tout n'était que poussière...
Avatar de l’utilisateur
Tamanegito
 
Messages: 9
Inscription: Jeu Fév 15, 2018 1:42

Re: Dragon Ball Z : STBR

Messagepar Tamanegito le Ven Fév 16, 2018 3:02

L’Arc Saiyan
Chapitre 1


Novembre 761


Cinq après la victoire de Son Gokû sur Piccolo, la paix était revenue sur Terre. Piccolo ne s’était plus trop manifesté. Tamtam était chez Tortue Géniale, en compagnie de Tortue Géniale et de Krillin. Tandis que Krillin et Tortue Géniale buvaient, Tamtam faisaient les cent pas. Ces temps-ci, il était assez démoralisé, il n’y avait plus aucune distraction. Il énumérait toutes les choses qui l’énervait, mais il semblait plus parler tout seul.


« J’en viens presque à regretter Piccolo Daimaô! » S’exclama-t-il, énervé.

Tortue Géniale faillit s’étouffer dans sa bière. « Tu rigoles j’espère! Il a tué Krillin! ». Le Namek grogna et recommença à faire les 100 pas. Krillin rigola et ils entendirent un vaisseau se poser à l’extérieur. Les visages de Krillin et de Tortue Géniale s’illuminèrent lorsqu’ils virent Bulma rentrer dans la maison. Tamtam, même s’il n’affectionnait pas particulièrement Bulma, était content de la revoir après tout ce temps.


« Bulma! » S’écrièrent les trois combattants. Les retrouvailles se firent rapidement et amicalement. « D’ailleurs, Yamcha est pas avec toi? » Demanda Krillin. Tamtam soupira, et se boucha les oreilles tandis que Bulma commença à se plaindre du combattant. « C’est bientôt fini ?! Il t’a demandé s’il était avec toi, pas si tu l’appréciais! » Une chose que Tamtam n’avait toujours pas compris chez les Terriens, leur agressivité entre eux. Tamtam soupira, mais son visage s’illumina quand il vit Gokû atterrir en dehors de la maison.


« Gokû! » dit-il en se précipitant vers lui. Il s’arrêta lorsqu’il vit un petit garçon dans ses bras. Il hésita pendant quelques secondes et quand les autres sortirent de la maison il demanda. « Gokû, as-tu kidnappé un enfant…? » Lorsqu’il vit la queue de l’enfant, une expression d’effroi se créa sur son visage. « Mais non, je vous présente mon fils, Son Gohan. Dis bonjour, Gohan. » Le petit enfant, qui avait l’air plutôt timide, les salua. « Pauvre enfant… » Murmura Tamtam.


Tandis que Bulma parlait avec Gokû de la Dragon Ball sur la tête, Tamtam eu un mouvement de tête en direction de l’océan, suivi de Gokû. « Qu’est-ce que c’est que ça !? » s’écria le Namek en marchant vers le bord de la plage. « Je ne sais pas mais ça se dirige par ici. » Tamtam fronça les sourcils. « Ça ne peut pas être Piccolo, il est bien trop fort… » Dit-il pour lui-même. Ils restèrent silencieux plusieurs secondes. Lorsqu’un grand guerrier aux cheveux longs se posa à quelques mètres devant Tamtam, il se mit en position défensive.


« Tu as bien grandi… », dit le guerrier en regardant Gokû. Tamtam fut intrigué par la machine qu’il portait sur les oreilles. « Je t’ai tout de suite reconnu, Kakarotto, tu es le portrait craché de ton père. Qu’est-ce que tu as foutu toutes ces années, tu étais chargé d’éradiquer la vie sur cette misérable planète! » Tamtam eu un mouvement de réflexe lorsqu’il parla d’éradiquer la vie ici. Il avait fait trop de travail pour la protéger pour la laisser se faire détruire. Lorsque Krillin s’approcha pour insulter le grand guerrier, Tamtam voulut essayer de l’aider mais il s’était trop rapproché, et il se prit un coup de queue dans la mâchoire.


« Krillin! » S’écrièrent Gokû et Tamtam en même temps. Tamtam voulut s’avancer pour riposter, mais lorsqu’il vit la queue de son adversaire il s’arrêta. Gokû demanda des réponses à l’énergumène qui avait attaqué Krillin. « Mon Dieu qu’est-ce qui t’es arrivé, tu ne te souviens donc même pas de ton nom? Kakarotto tu étais chargé de tuer les gens ici! » Tortue Géniale, dans un moment de désespoir, expliqua à Gokû comment son grand-père l’avait recueilli. Après cette histoire que seul Gokû ne connaissait pas, le guerrier prit la parole.


« Tu ne viens pas d’ici Kakarotto, tu viens d’une planète lointaine appelée Végéta, tu fais partie du peuple saiyan! Et moi, je suis ton grand frère, Raditz! » Tamtam eut une exclamation de surprise, juste avant que les protestations soient exprimées par Krillin et les autres. Le dénommé Raditz expliqua les détails de cette race. « Tu mens, Gokû s’est battu à mes côtés pour protéger la Terre, il n’a jamais été ici pour la détruire! » S’exclama Tamtam. Raditz haussa un sourcil. « Et tu côtoies des Namek maintenant? » Dit le saiyan avec un sourcil. « Ferme-la! »


Tamtam était pressé d’en finir avec cet envahisseur. Raditz s’avança vers Gokû, dépassant Tamtam qui n’eut pas le courage de l’attaquer pour l’instant. « Dis-moi, Kakarotto, cet enfant, c’est ton fils? » Tamtam espéra que Gokû ne répondrait rien de trop stupide. « Non je ne le connais pas. » Le Namek s’écria. « Gokû espèce d’imbécile! »


- Ferme là, Namek!
- Khh… khkh… C’EN EST TROP, J’EN AI ASSEZ DE TES MENSONGES!

Tamtam, dans un élan de colère, s’élança vers Raditz. Celui-ci ne réagit même pas, sa queue le fit pour lui. Dans un mouvement d’une grande rapidité, sa queue s’enroula autour du cou de Tamtam et commença à l’étrangler. Tamtam réagit immédiatement en le pointa avec la paume de sa main. Celui-ci lança son attaque signature, le Chikahito, un rayon vert extrêmement rapide et facile à enchaîner mais peu puissant seul. Il envoya une salve de 10 rayons à l’arrière de la tête du saiyan. C’eût pour effet de faire lâcher Tamtam, lui permettant de reprendre son souffle. Le saiyan tituba, mais ça ne semblait pas lui avoir faire beaucoup de dégâts. Il semblait cependant en colère.


- Ça y est, j’en ai marre!

Il s’approcha de Gohan avec l’intention de le prendre. Gokû se mit en travers de son chemin, mais Raditz lui donna un coup de genou ferme au ventre. Il se plia de douleur et tomba au sol tandis que Tamtam était encore en train de reprendre son souffle. Le grand saiyan aux cheveux longs prit Son Gohan par le col. Gokû était encore à Terre et ne pouvait pas l’en empêcher. Le petit Namek ne semblait pas judicieux de l’attaquer à ce moment précis. Il pouvait blesser l’enfant, ou pire, le tuer.


« À ce train-là, il nous tuera tous… » Pensa Tamtam. Raditz commença à parler, recouvrant les pleurs de Gohan.

- Je veux que d’ici demain, tu aies tué 100 personnes de cette planète. Comme preuve de bonne foi, je veux que tu les entasses ici, sur cette plage!
- Qu’est-ce qui te fait croire qu’il acceptera ça?, s’écria Krillin
- Et bien, s’il veut revoir son fils, il ferait mieux d’accepter, répondit Raditz, avec un sourire en coin. Mais ne t’en fais pas, c’est aussi mon neveu, je ne voudrais surtout pas lui faire de mal.

Tamtam émit un grognement de colère tandis que Krillin, Bulma et Tortue Géniale protestaient et traitaient Raditz de lâche et de monstre. Celui-ci ne semblait pas en prendre compte. « De toute façon, le temps de cette planète est compté. Dès que nous aurons fini la mission en cours AVEC ou SANS Kakarotto, nous nous attaquerons à la Terre! » Tamtam s’empressa de répliquer. « Peu importe combien vous serez et peu importe votre force de combat, nous serons toujours là pour nous battre pour notre planète! ». Les autres acquiescèrent tandis que Raditz donnait des derniers avertissements. Celui-ci s’envola et partit rapidement avec l’enfant.


Tandis que Gokû criait son désespoir, Tamtam s’approcha de lui et posa une main rassurante sur son épaule.


- Désolé. J’aurais dû agir plus intelligemment. Nous le récupérerons, ne t’inquiètes pas.

Ses paroles n’avaient pas l’air de l’affecter. Il continuait de pleurer à quatre pattes. Il soupira tandis que les autres s’assuraient qu’il allait bien. Lorsqu’il appela le nuage magique, Tamtam se retourna avec une expression de colère.


- Tu ne comptes pas aller le combattre maintenant !? Tu as vu comment il nous a mis hors d’état de nuire sans se forcer à l’instant ?
- T’as une meilleure idée ?!, s’écria Gokû avec colère.
- Écoute, ça ne me rend probablement pas aussi en colère que toi, mais je peux t’assurer que je veux autant me venger que toi!

Ses paroles semblèrent cette fois le calmer et il l’aida à aller s’asseoir. Après une minute de silence, Krillin prit finalement la parole.


-Bon, on fait quoi maintenant?

Gokû sembla avoir une illumination au même moment. Il se leva d’un bond.


- Sa queue!
- Oui Gokû, on le sait qu’il a une queue…, lui dit Tamtam, confus
- Mais non, c’est son point faible ! Si j’arrive à la serrer très fort, il perdra tous ses pouvoirs!
-… Gokû, tu te rends compte que c’est totalement con?
- Je le sais, j’en avais une! Et de toute façon, on ne le saura pas tant que je n’aurai pas essayer.
- Mais tu es sûr que ça en vaut la peine? C’est une mission suicide!
- Pour mon fils, oui.

Ce fut suffisant pour que Tamtam cesse d’argumenter. Ils restèrent silencieux pendant que Gokû faisaient les cent pas.


« Qu’est-ce que vous êtes pathétiques! », s’écria une voix dans le ciel, une voix que Tamtam reconnaissait mieux que quiconque.
- Piccolo !, s’écria Tamtam, tandis que celui-ci se posait au sol.
- Content de te revoir, Tamtam.
- Bizarrement, ce n’est pas réciproque.

Piccolo eut un rictus condescendant et se tourna vers Gokû.


- Tu as bien vu que sa force de combat était bien supérieure à la tienne ou à celle de Tamtam. Vous n’avez aucune chance seuls… Mais moi non plus. Cependant, si nous allions nous force contre lui, nous pourrions le vaincre.
- Attends! Pourquoi m’offres-tu ton aide?
- C’est vrai que tu n’es pas du genre sympathique…, grogna Tamtam dans son coin
- Ne te méprends pas, je me fiche de cette planète ou de ton fils. Ils peuvent se faire détruire tous les deux. Ce que je veux, c’est tuer Raditz pour ne plus avoir de concurrence pour la domination du monde.
- Tu n’y arrives déjà pas quand tu as des concurrents de toute façon., dit Tamtam.
- Alors c’est décidé! Dit Piccolo, ignorant Tamtam. Nous ferons équipe, le temps de vaincre les saiyans!

Gokû monta sur son nuage magique et Piccolo se prépara à le suivre. Tamtam voulait aussi participer au combat, il se prépara donc à utiliser le Buku Jutsu pour les suivre. Cependant, Gokû posa une main sur son épaule.


- J’aimerais que tu restes ici.
- Quoi !? Pourquoi ?! Je ne suis pas un faible!
- Je sais, mais si quelque chose se passait mal là-bas, j’aurais besoin que quelqu’un reste là pour protéger les autres. Si je mourais, il faudrait que quelqu’un s’oppose à Raditz et aux Saiyans.
- Mais on pourrait compter sur Sadamo ou sur Ten Shin Han pour faire ça!
- Ça fait longtemps qu’on ne les a pas vu, on ne peut pas dépendre d’eux.
- Bon, c’est bientôt fini ?, dit Piccolo, impatient.
- Mais tu ne peux pas m’empêcher de partir!
- Tu as raison, mais ce serait égoïste de ta part de partir.
- Kh… Argh, et puis vas-y, pars affronter des saiyans. Je resterai ici.

Tamtam maugréa des paroles incompréhensibles et Gokû lui donna une tape amicale sur l’épaule. Lui et Piccolo partirent en direction de l’énergie de Raditz.


- Et moi qui voulait de l’action…

Tamtam soupira.
Au commencement, tout n'était que poussière...
Avatar de l’utilisateur
Tamanegito
 
Messages: 9
Inscription: Jeu Fév 15, 2018 1:42

Re: Dragon Ball Z : STBR

Messagepar Tamanegito le Dim Fév 18, 2018 4:00

Chapitre 2


Sadamo s’était éloigné de ses amis après le 23ème Tenka Ishi Budôkai. Pas pour des raisons personnelles, non, mais plutôt pour objectif de s’entraîner plus intensément. Sans Gokû pour le démoraliser avec sa puissance ou Krillin pour le déconcentrer avec son manque de sérieux pendant les entraînements. Non pas que Sadamo était très sérieux dans la vie en générale, mais sa passion des arts martiaux le rendait assez agressif pendant les combats ou les tournois. Ça pouvait être un grand défaut comme une grande qualité et Sadamo en était conscient. Il essayait de plus en plus de se détendre, de contrôler ses émotions, c’est pour ça qu’il s’est isolé après le tournoi. Il réfléchit pendant longtemps pour trouver un endroit adéquat pour s’entraîner.

« Le QG du Ruban Rouge! »

C’était évident, quoi de mieux comme terrain d’entraînement que cet endroit où il avait combattu aux côtés de Gokû. En plus, il était à l’abandon, aucune chance qu’il se fasse surprendre par qui que ce soit là-bas. Deux mois après le Tenka Ishi Budôkai, il se rendit à l’ancien QG de l’armée du Ruban Rouge. Il commença par se balader dans les débris. Que de souvenir… Pas nécessairement bons, cependant. Il installa tous ce dont il avait besoin (Provisions, mannequins de combat, « chambre », etc.) et commença son entraînement. Il s’était fait un programme d’entraînement assez strict. Il commençait par de la méditation et des exercices de musculation le matin, et l’après-midi il perfectionnait sa maîtrise des arts martiaux et de l’utilisation de son Ki. Autant dire que la dernière étape ne laissait pas le QG indifférent. Après trois ans, une bonne partie du château tombait en ruine, mais pour Sadamo, ça en valait la peine.

Un jour, précisément le 28 novembre, lors de sa méditation, il ressentit une puissance inquiétante sur Terre. Il n’arrivait à bien la repérer, mais il se rendait compte que sa force était impressionnante, mais plus importante, elle semblait maléfique. Il se leva d’un bond, puis compris que s’il s’était entraîné c’était justement pour atténuer l’impulsivité dont il faisait preuve. Il respira profondément et se rassit en tailleur. Il commença à se concentrer sur cette puissance. Il devait la repérer, pour savoir à peu près où elle était. Après quelques minutes, il se rendit compte que ce nouveau venu était sur l’île de Tortue Géniale.

« Bordel, c’est loin! »

Il commença à voler vers l’impressionnant Ki, essayant de garder sa concentration sur lui. À mi-chemin, il remarqua que l’aura maléfique était elle aussi en déplacement. Il dû ajuster sa trajectoire avant de se rendre compte que deux autres puissances la suivaient. « Gokû !? Pourquoi est-il avec Piccolo !? », pensa-t-il alors qu’il augmentait la vitesse de son vol. Au fur et à mesure qu’il s’approchait, il se rendait compte qu’un combat était de se passer. Il le ressentait, et il les voyait au loin. Il se posa à plusieurs mètres d’eux et il vit que le grand guerrier aux cheveux longs, qu’il identifiait comme la puissance maléfique, venait de passer derrière Gokû et Piccolo à une vitesse assez impressionnante pour leur donner un coup de coude dans le dos.

« Gokû ! », s’écria Sadamo.

Le guerrier aux cheveux longs se retourna pour regarder Sadamo. Celui-ci eût l’air d’avoir un choc en le voyant. Il commença à l’analyser, donnant à Gokû et Piccolo le temps de se remettre debout en position de combat. Sadamo, ne comprenant pas pourquoi le saiyan semblait si intrigué, lui cria.

« Qui es-tu, et pourquoi les attaques-tu ? »

Même s’il semblait confiant en parlant, le jeune guerrier était assez confus en voyant Gokû faire alliance avec Piccolo. Pourquoi, après tout ces plans de conquérir le monde, voudrait-il aider Gokû? Et surtout, qui était cet homme menaçant. L’envahisseur semblait lui aussi confus.

« Capper? Qu’est-ce que… Non, ça ne se peut pas, tu es mort… » Raditz resta silencieux, puis sembla avoir une illumination. « Fannel ! Mais qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi n’as-tu pas remis Kakarotto sur le droit chemin !? »

Sadamo regarda derrière lui, ne sachant pas s’il lui parlait vraiment. Il haussa un sourcil et s’adressa à Gokû. Il ne savait pas si c’était un simple taré ou s’il y avait vraiment un sens derrière ses paroles.

- Gokû où est-ce que tu as dénicher cet aliéné ?
- Je t’expliquerai plus tard, pour l’instant nous devons le battre il a mon fils!
- Attends quoi ?! Tu as un-

Il ne pût finir sa phrase. Raditz avait foncé sur Sadamo et lui avait donné un coup de poing dans la mâchoire. Ça l’envoya valser plus loin, mais il se rattrapa rapidement en mettant une main au sol. Il se remit sur ses pieds et essuya le sang qu’il avait au coin de la bouche. « Tu veux la jouer comme ça ? » Demanda-t-il avec un grognement. Il enleva les bracelets et les poids de ses chaussures. Il était habillé du même Gi qu’il portait lors du 23ième Tenka Ishi Budôkai. C’était un Gi semblable à celui de Gokû, sauf qu’à la place d’être orange et bleu, il était turquoise et rouge.

Sadamo fonça sur le saiyan et donna un coup de pied sensé atteindre sa côte. Il bloqua facilement, mais Gokû profita de se moment pour arriver sur son flanc gauche et essayer de donner un coup de poing. Il fut aussi bloqué, mais ayant ses deux mains occupées, Piccolo put l’attaquer sur le flanc droit, le déstabilisant légèrement. Cependant, ça ne semblait pas lui avoir fait très mal. Les trois combattants reculèrent d’un bon.

- On va devoir y aller à pleine puissance, leur dit Sadamo.
- On n’a pas vraiment le choix, répondit Piccolo.
- Toujours aussi pessimiste à ce que je vois?

Ils foncèrent tous sur Raditz et commencèrent à enchaîner Raditz de coups. Cependant, il les esquivait ou les bloquait quasiment tous. La confrontation allait extrêmement vite, les quatre combattants étaient pratiquement imperceptibles à cette vitesse. Cependant, même à pleine puissance, les guerriers faisaient peu de dégâts. À un moment, Raditz s’éleva dans le ciel. Impulsivement, Gokû et Piccolo commencèrent à s’élever pour le frapper, mais Sadamo comprit ce qu’il avait l’intention de faire.

« Piccolo, Gokû, poussez-vous! »

Les deux guerriers s’éloignèrent instinctivement tandis que Sadamo effectuait le gest de son attaque signature. Il mit ses deux mains en l’air et une boule d’énergie se forma entre ses paumes. Après l’avoir fait grossir, il pointa Raditz avec ses mains, lançant un rayon orange et noir sur lui. « Toranotogeki ! ». Raditz ne fit pas attention et lança tout de même deux rayons mauves de chaque côté. Grâce à l’avertissement de Sadamo, ils purent esquiver les rayons à temps, tandis que celui de Sadamo le frappait de plein fouet. Gokû et Piccolo redescendirent au sol aux côtés du combattant. Le Toranotogeki se dissipa et Raditz se posa au sol, à quelques mètres devant eux. Il semblait à peine ébranlé. On voyait des égratignures à gauche à droite, mais son armure semblait avoir encaissé le tout assez bien.

-Kh… j’avais mis la majorité de ma puissance là-dedans. Si ça continue comme ça, il nous tuera d’épuisement…
- Gokû, as-tu une nouvelle technique que tu pourrais utiliser sur lui ?, lui demanda Piccolo à voix basse.
- Malheureusement non.
- Pfeuh, on voit que tu n’as pas travaillé. J’ai une nouvelle technique, mais elle nécessite que je concentre toute ma puissance. Vous devrez le retenir.

Raditz semblait s’impatienter.

- Qu’est-ce que c’est que ces messes basses !? Il est inutile de faire une stratégie, vous êtes déjà perdus !
- Bon, fait vite cette nouvelle attaque, moi et Gokû on s’occupe de le retenir.

Piccolo mit ses deux doigts sur son front et commença à charger son énergie. Immédiatement, les deux saiyans allèrent attaquer l’envahisseur au corps à corps. Ayant vidé la majorité de ses réserves, Sadamo était moins efficace. Cependant, voyant que Raditz reprenait peu à peu l’avantage, Sadamo s’écria « Gokû, Kamehameha, tout de suite ! ». Comprenant le message, Gokû s’éloigna plus loin et mis ses mains en position pour faire l’attaque mythique enseignée par Tortue Géniale. « KAAAAAAAA…. MEEEEEEEEEEE… » Sadamo, ne comptant pas laisser de répit à Raditz qui voyait la force de Gokû grimper en flèche, continua à l’enchaîner de coups aussi puissants qu’il pouvait se le permettre. « HAAAAAA…. MEEEEEE… » Raditz, déconcentré, prit les coups de pleins fouets.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! » Le rayon bleu arriva à toute vitesse sur Raditz, mais Sadamo eut le temps et le reflexe de sauter sur le côté pour éviter de se faire toucher. Malheureusement, Raditz mit sa main devant lui et c’est la dernière chose que vit Sadamo avant que la lumière bleue l’aveugle, l’obligeant à reculer. Quand il rouvrit les yeux, Raditz était haletant, sans le moindre signe de blessure apparente. Le Kamehameha semblait avoir fait autant de dégât que le Toranotogeki de Sadamo. L’attention de Raditz semblait maintenant concentrée sur Gokû.

« À mon tour! », s’écria Raditz en matérialisant une boule d’énergie mauve dans sa main. Sadamo, qui était en train de reprendre son souffle, ne put intervenir. Raditz lança la boule sur Gokû qui explosa près de lui, le propulsant au sol. Raditz se téléporta près de lui et s’apprêtait à le frapper.

« PICCOLO QU’EST-CE QUE TU FOUS !? », cria Sadamo.

À ce moment, l’appareil sur le côté de la tête de Raditz commença à émettre une panoplie de sons. Le grand saiyan interrompit son geste et se tourna vers Piccolo. « Mon Dieu, sa puissance de combat est passée à 1300… » Sadamo haussa un sourcil en se tenant le bras. « PICCOLO, MAINTENANT! ». Piccolo lança son attaque en direction de Raditz. Elle était tellement éblouissante que Sadamo dû se cacher les yeux avec sa manche pour ne pas être aveuglé. Une explosion retentit et de la fumée s’éleva tout autour d’eux. Quand celle-ci se dissipa, Raditz se tenait à quelques centimètres à droite de sa position initiale. Son épaulette était détruite, mais c’était le seul changement notable.

- Bravo, tu as réussi à faire des dommages considérables à mon armure. Tu vas payer pour ça !

Il s’apprêtait à lancer un Kikoha sur Piccolo quand il arrêta son mouvement brusquement. Il tomba au sol et Sadamo put voir Gokû, prenant Raditz par la queue. « Bien joué Gokû! », s’écria Sadamo, reprenant de la motivation. Il sourit et commença à essayer de récupérer l’énergie qu’il avait perdu dans le combat. « Surtout ne le lâche pas, pendant que je recharge une autre attaque. Après ça, je ne pourrai plus en relancer! ». Gokû acquiesça en hochant la tête, pendant que le guerrier aux cheveux excessivement longs se tortillaient de douleur.

- Kakarotto, tu n’oserais tout de même pas tuer ton grand frère tout de même!
- Ferme-la! Je t’ai déjà dit qu’un monstre comme toi n’a aucun lien avec moi!



- Sadamo!

Tamtam venait de s’écrier ça pendant que Krillin, Bulma et Tortue Géniale restaient silencieux, inquiets. Ils sursautèrent lorsque le petit Namek brisa le silence pesant. Krillin haussa un sourcil. « Il est devenu fou, c’est ça…? », se dit-il. Tamtam avait concentré son énergie dans sa détection du Ki, pour pouvoir suivre grossièrement. Cependant, sa technique n’était pas au point et il venait de remarquer qu’il y avait une énergie en trop dans le tas.

- Sadamo est avec eux ! Sa puissance a considérablement augmenté depuis le 23ème Tenka Ishi Budokai ! À trois, ils ont peut-être une chance de la battre…
- C’est génial! Enfin de bonnes nouvelles, lui dit Bulma.

Il leur sourit et recommença à se concentrer sur le combat. Quelques secondes plus tard, ce n’était plus de la joie mais de l’étonnement que les autres lisaient sur son visage. Tamtam se leva d’un bond et marcha au bord de la plage, inquiet. Les autres se lancèrent des regards inquiets.

« Est-ce que c’est… Son Gohan !? », pensa le petit Namek.



- Écoute, Kakarotto, je sais que j’ai fait des choses horribles, mais écoute moi, si tu me lâches, je te jure que je partirai de cette planète sans faire d’histoires!
- Gokû, ne l’écoute pas c’est un piège!, lui cria Piccolo.
- Gokû, si tu le lâches je te jure que je te tuerai avant qu’il ne le fasse!

Gokû ne répondait pas. Sentant qu’il était sur la bonne voie pour se faire libérer, Raditz continua à enfoncer le couteau dans la plaie. « Kakarotto, je sais que j’ai fais beaucoup de choses odieuses sur cette planète et aussi à toi, mais si tu me libères je partirai et tu n’entendras plus jamais parler de moi! » Gokû sembla hésiter pendant quelques secondes. « Sérieux? » « Oui! ». Gokû desserra son emprise, faisant crier Sadamo et Piccolo. « GOKÛ ! ». Raditz ne perdit pas de temps et se redressa, donnant un coup de coude. Sadamo voulut aller lui porter secours, mais n’ayant pas totalement repris ses forces, ce fut facile pour l’envahisseur de le prendre par la gorge et de l’envoyer valser plus loin. Il se tourna vers Gokû et mit son pied sur son torse, appuyant pour le faire souffrir. Gokû émit une exclamation de douleur, qui régalait les oreilles de Raditz.

« Qu’est-ce que tu es naïf mon pauvre! Et stupide, en plus de cela! Je suis un fier guerrier saiyan, tu es un sombre idiot pour croire que je respecterais ma promesse ! »

Raditz semblait savourer chaque instant de souffrance qu’il infligeait à Gokû. Un sourire autant maléfique que satisfait était arboré sur son visage, un peu déformé par la douleur qu’il avait subi à cause de son frère. Son esprit lui disait qu’il avait quand même besoin de Kakarotto pour rejoindre le groupe de saiyan survivant, mais son orgueil lui dictait de le tuer. « Non, ma fierté », pensait-il lorsqu’il mit une autre pression sur le torse de Gokû. Il tourna sa tête vers Piccolo.

« Allez, lance-moi une autre de tes attaques! », lui cria Raditz.

« Piccolo, fais… quelque chose… », réussit à dire Sadamo, toujours à terre.

« C’est inutile, il l’esquivera encore… »

Piccolo restait silencieux. Voyant sa faiblesse et son incapacité à agir, Sadamo utilisa ses toutes dernières ressources pour se tenir debout. « Va… te faire foutre ! Même si tu nous tues, des guerriers seront toujours là pour t’affronter, et ils te vaincront! » C’était à moitié vrai. Il y en avait d’autre, mais les probabilités qu’il le vainque étaient vraiment faibles. « Tu n’es pas le bienvenu ici, les envahisseurs se font repousser ! ». Au même moment, une petite explosion retentie derrière Raditz, plus précisément elle provenait du cratère derrière Raditz. Son Gohan sortit du cratère avec un salto. Sadamo haussa un sourcil, il ne connaissait pas ce jeune enfant et il n’était pas au courant que c’était le fils de Gokû. L’enfant était en train de pleurer et son visage infantile respirait la colère. Sa puissance était impressionnante pour un enfant de son âge.

« Ne… touche pas… à mon papaaaaaa !!! »

« Oh merde ! », dit Sadamo à voix haute. C’était donc le fils de Gokû… maintenant qu’il le regardait, ça semblait évident, les mêmes traits du visage et il avait même une queue. Il avait été stupide de ne pas le remarquer, mais il était plus concentré sur le combat. Alors que la puissance de Gohan montait en flèche, il fonça à toute vitesse, tête baissée, sur Raditz. Sadamo pria pour l’enfant, étant donné qu’une de ses attaques les plus puissantes avait à peine abimer son armure. Cependant, l’enfant percuta le ventre du saiyan de plein fouet, le faisant tituber vers l’arrière avec succès. L’endroit de l’impact était maintenant très craquelé, Sadamo enregistra cette information comme un poing sensible. Le demi-saiyan retomba au sol près de son père, qui le regardait avec étonnement.

« Papa… »

Gokû eut un moment d’hésitation. « Gohan, c’est toi qui a…? » Voyant que Raditz se remettait du choc, il lui cria. « Gohan, tu dois partir ! » Raditz regardait l’enfant, tandis que du sang perlait au coin de sa bouche. « Tu vas… me le payer. » Il avança d’un pas, d’un pas qui signifiait pour Sadamo le décompte des derniers instants de l’enfant. Sa puissance était retombée, le laissant sans défense contre le saiyan. Sa soudaine montée de puissance semblait avoir été déclenchée par la colère de voir son père avoir mal. Sadamo décida de garder cette information dans un coin de sa tête. Gohan paraissait ne pas avoir l’air de vouloir s’enfuir. Raditz s’avança vers lui et utilisa son détecteur. Il marmonna quelques paroles que Sadamo était trop loin pour entendre. Il leva sa main comme pour frapper l’enfant. Sadamo fit un pas vers l’avant mais le fatigue qu’il ressentait dans tout son corps l’empêchait d’intervenir. Raditz frappa l’enfant d’un revers de la main, l’envoyant plus loin. Il avait l’air d’être assommé. Cependant, en voyant la façon dont Raditz s’avançait vers lui, Sadamo se doutait qu’il ne comptait pas juste l’assommer.

« Espèce de monstre! », cria-t-il. « Tuer un enfant au sol ?! C’est ça, les guerriers saiyans ?! »

Raditz eut un rire condescendant. « Ne me fais pas rire, cet « enfant » a un plus gros potentiel de puissance que chacun d’entre vous. Je dois m’en débarrasser. » Raditz continue à s’avancer. Sadamo ne pouvait toujours pas l’en empêcher, il risquait de s’évanouir de fatigue en plein milieu de son action. « De toute façon vous le reverrez très vite ! », ajouta-t-il en se moquant d’eux. Gokû voulait toutefois l’en empêcher, il avançait en rampant vers Raditz. « Tout ceci est futile, Kakarotto ! ». Il leva sa main, qui commençait à être recouverte d’une aura électrique. Il allait assassiner le petit Son Gohan quand il fut interrompu dans son mouvement par Gokû. Celui-ci s’était levé et avait utilisé une prise pour retenir Raditz, en passant ses bras en dessous de ses aisselles.

« Vite, Piccolo, lance-lui ton attaque dessus ! »
« Pas besoin de me le dire deux fois ! » Le Namek commença à charger son attaque, tandis que le saiyan essayait de se dégager de l’emprise de Gokû. « Tu te rends compte que l’attaque te transpercera aussi !? », lui dit Raditz. « Si c’est le prix à payer pour te faire disparaître, et bien soit ! ». Le saiyan émit une exclamation de surprise. Il ne comprenait pas bien le principe de se sacrifier pour le bien commun, lâche comme il était.

« Attends, Piccolo, il doit y avoir un autre moyen ! ». Sadamo voulait à tout prix éviter que Gokû meure. Il voulait éviter que qui que ce soit meure, en fait. Cependant, Piccolo ne semblait pas de cet avis. Il semblait même content à l’idée de tuer Raditz ET Gokû en même temps. S’il avait encore eu toute sa puissance, il aurait éventuellement pu utiliser son Ki pour augmenter sa vitesse et prendre Gokû juste avant qu’il se fasse transpercer, mais même avec toute sa puissance ça aurait été tendu, il ne l’imaginait même pas à sec.

« Allez Piccolo, vas-y! »

Sadamo grognait de mécontentement. Y avait-il une autre alternative? Plus il y réfléchissait, plus il se disait que Gokû avait raison et que son sacrifice était la seule solution possible. « Gokû… s’il te plaît… ». Piccolo ne faisait pas attention à Sadamo, et pointa les guerriers saiyans de ses deux doigts. « Makankosappo ! » Le rayon perforant chargea à toute vitesse, commençant par perforer le ventre de Raditz et finissant par sortir dans le dos de Gokû.

Et c’est ainsi que le guerrier Son Gokû mourut, sous les yeux de son amis et sous les coups de son ennemi.
Au commencement, tout n'était que poussière...
Avatar de l’utilisateur
Tamanegito
 
Messages: 9
Inscription: Jeu Fév 15, 2018 1:42

Re: Dragon Ball Z : STBR

Messagepar omurah le Ven Fév 23, 2018 19:48

Ne te décourage pas !
C'est normal qu'il n'y ait pas masse de commentaires pour l'instant, les gens sont encore en mode wait & see sachant que le récit est encore assez proche de ce qu'on connait tous par coeur, mais ça ne veut pas dire qu'on ne lit pas ^^
Perso j'attends qu'il y ait plus de matière au niveau de l'intrigue ou des personnages, pour faire un commentaire plus constructif :)
Mais je lis dans l'ombre et jusqu'ici je n'ai rien à dire de négatif, en plus la forme est sexy (peu de fautes, un bon phrasé) donc aucune excuse pour ne pas lire :P
Bonne chance !
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2701
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Dragon Ball Z : STBR

Messagepar sàber le Sam Fév 24, 2018 3:15

Je pense qu'Omurah a tout dit, on lit dans l'ombre en attendant qu'il y ai plus de chapitres à lire ^^, mais continue comme ça, personnellement j'aime les changements que les ficeurs inventent sur la trame de base de manière générale, plus encore avec des nouveaux perso inventés ( oui je suis un fanboy d'Eleria de "survivants").
sàber
 
Messages: 10
Inscription: Jeu Nov 24, 2016 0:53

Re: Dragon Ball Z : STBR

Messagepar Tamanegito le Sam Fév 24, 2018 22:13

Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas découragé !

C'est juste que ces temps-ci, j'ai pas trop le temps d'écrire, je sais pas si c'est pareil pour vous en France mais au Québec je suis dans la dernière ligne droite avant les courtes vacances du printemps, qui vont me permettre de mieux avancer ^^ Pour l'instant j'avance petit bout par petit bout, mais le troisième chapitre arrive bientôt !
Au commencement, tout n'était que poussière...
Avatar de l’utilisateur
Tamanegito
 
Messages: 9
Inscription: Jeu Fév 15, 2018 1:42


Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité