VERSUS NEW VERSION

Vous retrouverez ici les différents événements et concours que vous auront préparé les animateurs. N'hésitez pas à participer, plus on est de fous, plus on rit !

Re: VERSUS NEW VERSION - 22 ème VS 23 ème Tenkaichi Budōkai

Messagepar Antarka le Mer Jan 09, 2019 20:27

Ouh que voilà deux supers matchs.

J'ai quand même une petite préférence pour le Goku Vs Krilin du 22eme championnat. Parce que l'ambiance y est légère, la camaraderie palpable, et l'humour encore présent (avec Goku qui se fait avoir par la ruse de Krilin). Sans compter la fierté si palpable de Mutenroshi.

A côté de ça, j'aime aussi bien la symbolique revancharde du Goku Vs Tenshinhan du 23eme championnat certes, mais un chouilla moins.


Du coup mon moment fétiche du Goku Vs Krilin c'est la fin, quand Goku passe a la vitesse supérieure et que seul Tenshinhan arrive à le suivre des yeux, la ou personne d'autre pige rien.
We all change, when you think about it. We’re all different people all through our lives. And that’s OK, that’s good, you gotta keep moving, so long as you remember all the people that you used to be.
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 9467
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

Re: VERSUS NEW VERSION - Obiwan VS Yoda

Messagepar Lalilalo le Ven Jan 11, 2019 13:35

Le 22ème Championnat du monde des arts martiaux

VS

Le 23ème Championnat du monde des arts martiaux


Préférence : Les deux ont des aspects assez comparables je trouve. On a droit à une débauche de nouvelles techniques à chaque fois. Goku réplique tout ce qu'il voit et l'adapte à sa sauce. Ten shin han dans le 22ème et Piccolo dans le 23ème démontrent tout leur panel de technique. Les matchs sont endiablés malgré quelques personnages clairement pas au niveau (Pamputt ou Chichi).

On a néanmoins une insouciance et un peu d'humour qui disparaissent entre le 22ème et le 23ème tournoi.

Je préfère néanmoins le 23ème tournoi qui est plus mature et qui correspond à l'apogée de db (sans le Z) en terme de baston technique avant qu'on aille, petit à petit, vers des combats plus impressionnants mais où la technique va s'effacer progressivement.

Vote: Ben le 23ème du coup !

Moment fétiche:
La patate de forain mise par Piccolo à Krilin quand il commence enfin à le prendre au sérieux.
Depuis quelque temps ça c'est amélioré les réunions de famille je trouve : il n'y a plus l'éternel oncle ultra-reac'.
Par contre je trouve que les neveux sont de plus en plus fatiguants avec leurs discours de Bisounours utopistes !
Oh ?!
Ooooooh...
Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: VERSUS NEW VERSION - 22 ème VS 23 ème Tenkaichi Budōkai

Messagepar kakarottogoku le Ven Jan 11, 2019 16:16

Préférence : Forcément, chaque Championnat du monde des arts martiaux de Dragon Ball trouve grâce à mes yeux tant les combats sont inventifs, géniaux et possédant beaucoup d'humour.
J'ai une très légère préférence pour le 22ème en raison de l'humour encore bien présent et qui aura tendance à un peu disparaître par la suite. J'ai vraiment bien aimé tous les affrontements, même Yamcha, le looser du manga réalise une belle prestation face à Ten shin han malgré la défaite.
Ce sera aussi la dernière participation de Mutenroshi qui livra un combat grandiose contre Ten Shin Han. Autre chose que j'ai appréciée sur ce tournoi est l'absence d'écart abyssal entre les différents protagonistes, chacun parvenait à compenser par la technique la différence minime de puissance.

Vote : Le 22ème Championnat du monde des arts martiaux.

Moment fétiche : Les échanges de coups que s'échangent Ten Shin Han et Mutenroshi au milieu du combat.
Image
Avatar de l’utilisateur
kakarottogoku
 
Messages: 533
Inscription: Jeu Août 11, 2011 20:15

Re: VERSUS NEW VERSION - 22 ème VS 23 ème Tenkaichi Budōkai

Messagepar kyoju kenpu le Ven Jan 11, 2019 21:24

J'adore ces deux tournois! Ce sont les meilleurs de tous le manga et cette période est celle que je considère comme la meilleur de tout dragon ball, en partie parce qu'elle fait la transition entre le DB du début et la partie Z.

J'aime beaucoup le 22ème Tenkaichi car elle introduit pas mal d'élément:
c'est à partir de ce moment là que les attaques de Ki se multiplient, que le manga introduit le Buku jutsu, que les combats deviennent vraiment très rapide et plus violent aussi.
La rivalité Tsuru sennin et Kame Sennin est bien ficelé en faisant la continuité dans le récit avec le combat qu'a livré Goku contre Taopaipai, gonflant par la même occasion l'antagonisme avec Tenshinhan. D'ailleurs c'est dans ce tournois qu'on aura droit à la meilleure performance de Yamcha, même si ce dernier perd quand même. Kame Sennin pue la classe et prouve sa grande sagesse en semant le doute dans le coeur assombri de Tenshin.

Mais je préfère le 23 ème. Non pas que je le trouve meilleur objectivement, mais j'adore les péripétie de ce tournois: Le combat de Krillin face à Piccolo est magnifique.
Goku quand à lui est vraiment très charismatique dans ce tournois et c'est probablement l'évolution la plus notable du personnage. Le match Goku/Tenshinhan est moins bon que celui du 22ème car l'écart entre les deux adversaires est palpable dés le début. Mais le combat reste très bon dans l'ensemble et Goku est vraiment impressionnant.
Que dire du frisson que me donne sa première rencontre avec Piccolo en Backstage, ce dernier étant lui aussi à son apogée en terme de charisme très loin devant un Vegeta qui ne frôle même pas un peu cette prestance.

Vote : 23ème tenkaichi.

Moment fétiche: Première rencontre entre Piccolo et Goku en Backstage.
kyoju kenpu
 
Messages: 441
Inscription: Lun Juin 12, 2017 8:06

Re: VERSUS NEW VERSION - 22 ème VS 23 ème Tenkaichi Budōkai

Messagepar BejitaSan le Ven Jan 11, 2019 23:51

Le prochain duel sera sur un film à regarder, avec les votes pour désigner le perso qui mérite le plus de remporter les points.

Vous avez des idées de films ?

J'ai plusieurs idées que je vais proposer, mais j'aimerai savoir si vous avez des choix qui pourraient arranger le plus grand nombre.

EDIT:

Comme prévenu voici des youtubers spécialisés sur la motivation et le bien être:

Spoiler
David La Roche: (Excellent)

https://www.youtube.com/user/AttitudesG ... _polymer=1


Argent entrepreneur: (que je recommande vraiment, présentateur super cool, vidéos inspirantes, pertinence)

https://www.youtube.com/channel/UCvlY7l ... _polymer=1


Anthony Nevo:

https://www.youtube.com/user/Frenchbizn ... _polymer=1


Jean Laval: (Un exemple de sagesse)

https://www.youtube.com/channel/UCcT-yb ... _polymer=1



Franck Nicolas:

https://www.youtube.com/user/GLOBparFra ... _polymer=1


Théophile Eliet (Qui m'a aidé à trouver une idée pour un futur projet)

https://www.youtube.com/channel/UCLLVFX ... _polymer=1


Un gros + quotidien pour ma part.
BejitaSan
 
Messages: 1424
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52

Re: VERSUS NEW VERSION - 22 ème VS 23 ème Tenkaichi Budōkai

Messagepar Imate le Sam Jan 12, 2019 15:35

Je me suis absenté quelques temps, mais je refais surface quand même pour ce duel^^

Et c'est pas forcément simple, si ça avait été l'un de ces deux Tenkaichi Budokai contre le 21ème, mon choix aurait été rapide. Mais ces deux là sont tellement bons...

Le 22ème Tenkaichi Budokai

Dès les éliminatoires j'étais pris dedans, particulièrement avec la version animée qui nous met magnifiquement en avant cette rivalité entre Yamcha et TenShinHan qui s'installe progressivement, tellement qu'on a l'impression de plus voir Yamcha comme protagoniste à opposer à TenShinHan plutôt que Goku. C'est l'une des premières fois ou l'on perçoit une réelle menace chez un ennemi, l'autre fois ayant été avec Tao Paï Paï (parallèle intéressant du coup), j'ai en tête, dans l'anime une fois encore, la scène ou l'on voit Nam laissé à moitié mort suite à son match contre TenShinHan aux éliminatoires, nous signifiant bien que les futurs combats n'auront rien de semblables avec ceux du 21ème TB, on est plus là pour rigoler.

Et le premier match annonce la couleur. Je sais que je parle encore de l'adaptation animée mais je la trouve tellement bonne sur cet arc que j'en ai fait ma référence. Et franchement, ce combat entre Yamcha et TenShinHan est l'un de mes favoris de l'anime Dragon Ball toutes périodes confondues. Même si l'insert song fait ultra rétro avec un regard d'aujourd'hui, elle donne un foutu charisme à Yamcha qui livre une bataille au corps à corps vraiment intense à son adversaire, la chorégraphie est au top, le Shin Roga Fu Fu Ken qui suit est totalement dingue (là ou dans le manga, bah c'était un Roga Fu Fu Ken classique malheureusement), on a une réelle opposition pour TenShinHan, qui ressort de ce combat en pensant avoir forcément vaincu le meilleur élève de Kame Sennin.

Bien sur nous avons quelques combats de transition, puis l'affrontement magnifique entre TenShinHan et Kame Sennin. Alors là, comment ne pas être à fond dedans. Autant dans le duel physique que psychologique j'entend, avec Kame Sennin qui tente de "sauver" ce jeune garçon perdu dans les ténèbres à cause de son maître corrompu. Quand on voit les deux à bout de souffles couverts d'hématomes et se cognant dessus de façon si pugnace, y'a une vraie violence dans ce combat sans merci. Le départ de Ten après le match, si sombre, plongé dans le doute, avec cette musique qui transmet tellement bien son état d'esprit pendant qu'il repense à son combat et cherche à comprendre les intentions et motivations du vieux maître et la raison de son abandon. Et la conversation entre les deux suite au combat est tellement prenante, dans cet arc le personnage de Kame Sennin est véritablement excellent, le vieux maître sage il est là. Et il déborde de classe. Je trouve époustouflante la façon dont est montrée l'installation progressive du doute dans l'esprit de TenShinHan.

Bien sur, j'ai en mémoire le combat épique qui oppose Goku et Kuririn qui est très beau, une opposition très attendue entre les deux rivaux qui ne nous déçoit pas pour le coup. Mais si vite éclipsé par une finale dantesque ou Goku et Ten jouent de mille et une techniques et stratégies, débordent d'inventivité et ne cessent d'innover à chaque minute du combat. Jusqu'au bout on est tenu en haleine, par ce combat incroyable, par le dilemme moral de TenShinHan, par la présence néfaste de Tsuru Sennin (renforcée dans l'anime, notamment avec sa tentative d'assassinat de Goku).

Vraiment un très grand tournoi.

Le 23ème Tenkaichi Budokai

Avec ce tournoi l'enjeu est encore largement décuplé par rapport au précédent. Tu sais qu'ici se joue le destin de la Terre, la revanche de Piccolo Daimao sur Goku, on monte encore d'un sacré cran. Puis voir Goku devenu adulte, plus sage, avec un grand gain de maturité et d'expérience, mais aussi être devenu un maître en arts martiaux parfaitement accompli, c'est dément.

Par rapport aux précédents Tenkaichi Budokai, y'a pas un seul combat qui ne soit pas prenant, et ça c'est une force. Yamcha contre Dieu en personne et le magnifique coup d'éclat du Sokidan, Goku contre la mystérieuse Chichi, Kuririn qui livre courageusement bataille à Piccolo, TenShinHan qui fait face aux fantômes de son sombre passé en affrontant Tao Paï Paï comme ultime reminiscence de ses erreurs de jeunesse, le match retour Goku/TenShinHan qui est l'aboutissement de l'évolution du héros et surement l'un des match les plus attendus du tournoi, Piccolo contre Dieu qui est un combat riche en révélations et rebondissements.

Bref, tous les combats précédant la final sont dingues ! Et la tension monte petit à petit du côté de Piccolo. Un de mes coups de cœur de la version animée sur cet arc, c'est la scène ou Goku révèle à tout le monde, dans une ambiance assombrie par la pluie et l'orage, qu'il s'agit de la réincarnation de Piccolo Daïmao, puis ce dernier arrive et entame une discussion avec son ennemi juré, tandis qu'on voit le visage de son ancienne incarnation parler en même temps que lui puis se confondre dans son visage. Ce passage est incroyable.

Et bien sur, la finale, dantesque, aussi riche que la finale du précédent tournoi, avec des enjeux très différents, moins humains et davantage héroïques. Très différent, mais tout aussi bon. Et faut admettre que l'epicness prend un niveau supérieur là aussi. Que ce soit quand Goku provoque Piccolo pour qu'il grandisse davantage, et entre dans sa gorge pour aller récupérer le flacon dans lequel Dieu est enfermé, ou à la fin quand il fait face à Piccolo sur le point de tout faire péter.

Puis la conclusion du combat bien entendu, avec Goku qui révèle le Buku-jutsu comme étant sa dernière carte, bat le démon, et remporte enfin le titre de Champion du Monde des Arts-Martiaux. Un aboutissement, un tournant dans l'histoire, c'était vraiment superbe.

Conclusion

Dooooonc...ouais, c'est vraiment pas facile DU TOUT !

Mais puisqu'il faut faire un choix...je vais dire le 22ème Tenkaichi Budokai. Mais vraiment de trèèèès très peu.

Moment Fétiche

J'en ai parlé dans mon pavé.

Pour le 22ème, il s'agit de la suite du combat TenShinHan/Kame Sennin, avec le départ de Ten rempli de doute et de frustration, puis la conversation qu'ils ont en parallèle du combat Goku/Kuririn. Un échange tellement prenant qu'il a éclipsé le début du combat à mes yeux.

Pour le 23ème, c'est la scène que j'évoquais également lorsque Goku révèle que Ma Junior n'est autre que Piccolo Daïmao, et que ce dernier arrive et s'adresse à Goku.
« Un Général...ne doit jamais faillir à son devoir »

Image
Dragon Ball Extended Universe : Les Chroniques d'une Guerre
(statut : en cours ; 28 chapitres publiés ; chapitre 29 en cours d'écriture)
Avatar de l’utilisateur
Imate
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2203
Inscription: Ven Sep 04, 2015 0:23
Localisation: Amiens, Somme, Picardie

Re: VERSUS NEW VERSION - 22 ème VS 23 ème Tenkaichi Budōkai

Messagepar Lenidem le Dim Jan 13, 2019 12:02

Préférence

Contrairement à beaucoup, le 22e championnat ne m'aura pas vraiment marqué. Je trouve que Ten Shin Han et Chaozu sont cool (oui, oui) mais il y a quelque chose d'un peu forcé dans leur traitement, et une certaine maladresse dans les chorégraphies, j'aurais du mal à expliquer ce ressenti. Concernant les autres, Krilin se démarque, c'est vrai, mais il fera bien mieux au tournoi suivant. Yamcha ne sert à rien, comme d'habitude (mais mon collègue du dessus m'a donné envie de revoir cette partie de l'animé). Tortue Géniale est extrêmement classe, il est vrai, et j'aime beaucoup son discours sur les qualités de ses élèves - plus que son rapport à Ten Shin Han, en fait. Je trouve un peu dommage qu'il soit encore si supérieur à Yamcha et peut-être même à Krilin à ce stade de l'histoire. Ceci dit, j'aime beaucoup ce concept de tournoi pour l'honneur plutôt que pour le destin du monde. Dommage que la saga Boo nous en ai promis un autre pour l'arrêter directement.

À côté de ça, le 23e tournoi fait pour moi un sans faute. L'exclusion de Chaozu dès les éliminatoires est peut-être un défaut, mais c'est normal : son pouvoir de paralysie devait être neutralisé d'une manière ou d'une autre. Cela mis à part, tout le monde participe, même Yajirobé, et chaque combat envoie du lourd, que ce soit en terme de symbolique ou d'intensité. Tous les personnages ont mûri, ça se voit, ça se sent et ça se constate. Surtout pour Gokû, bien sûr, qui est devenu grand, se marie, et remporte le titre de champion du monde, dans une explosion de joie que je trouve communicative, en triomphant une fois pour toutes du démon Piccolo ; Dieu lui-même reconnaît sa sagesse en lui proposant son poste, et on apprendra plus tard que c'est grâce à lui que Piccolo a commencé à changer. Krilin est devenu « un grand des arts-martiaux », et épate le bad guy, la foule, et le héro, qui tous le couvrent de compliments. Yamcha aura pu être mieux traité, encore une fois, mais son sokidan est très bon et Dieu lui-même le félicite. Ten Shin Han tourne définitivement la page sur son passé ténébreux en écrasant l'un de ses anciens maîtres, qui contraste avec Tortue Géniale qui, lui, est ravi de voir que les jeunes le dépassent... et son match retour avec Gokû est magnifique : de la bonne humeur, et en même temps une rage de vaincre, des techniques fabuleuses, une chorégraphie impeccable, de la classe à l'état pur des deux côtés... sauf quand Ten se retrouve en calebard !

Je pourrais continuer comme ça encore longtemps...

Conclusion

Le 23e championnat donc.

Moment fétiche

Il y en a trop. Peut-être la fin du combat de Krilin, quand il se relève alors que tout le monde le croyait mort (Bulma pleure, vous avez remarqué ?), que Gokû se précipite pour le féliciter et l'aider à se relever, et surtout, surtout, le compliment de Tortue Géniale, l'un des moments les plus touchants de Dragon Ball à mes yeux : tout en sobriété, discret parmi les applaudissements, et pourtant tellement puissant. À l'image de Krilin.
Avatar de l’utilisateur
Lenidem
 
Messages: 4582
Inscription: Mar Août 23, 2011 18:17
Localisation: Bruxelles

Re: VERSUS NEW VERSION - 22 ème VS 23 ème Tenkaichi Budōkai

Messagepar BejitaSan le Lun Jan 14, 2019 1:02

Match nul entre le 22 ème championnat et le 23 ème. 3-3

Finalement pour l'idée de film je reporte... on verra ça plus tard pour le moment on va se focaliser sur les duels.


Le prochain duel sera encore du Dragon Ball.


Il opposera deux sagas de Dragon Ball:


La Saga Namek

Image




Image





La Saga Cyborg-Cell



Image


Traitement du scénario:

Préférence:

Vote:

Moment fétiche:



Image

Image
BejitaSan
 
Messages: 1424
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52

Re: VERSUS NEW VERSION - Saga Namek VS Saga Cyborg-Cell

Messagepar kakarottogoku le Mar Jan 15, 2019 16:56

Pour cette affiche, le choix sera facile tant je trouve la saga Namek largement supérieure. Pour la première fois l'action se déroule sur une autre planète et l'un des enjeux majeurs et la recherche des Dragon Ball pour ressusciter les membres de la Z-team tués sur terre. Naturellement, cela va se compliquer lorsque deux autres clans auront la même idée mais pour un projet différent. La bataille va se révéler farouche entre les trois clans, cela nous permet de retrouver Végéta, le boss de l'ancien arc et qui s'est montré totalement increvable. J'ai eu une sueur froide lorsque j'ai appris qu'il était sous les ordres d'un type largement plus fort que lui, je me suis dit que les pauvres Krilin et Gohan vont avoir énormément de mal. Cette saga aura le mérite de nous proposer plusieurs rebondissements, on aura des alliances, des trahisons et encore des alliances. On retrouvera même un peu d'humour avec le commandant Ginue, le groupe des 5 parodiant les "sentai" est vraiment hilarant et, quand on voit le niveau de chacun, on se demande bien comment Végéta, Krilin et Gohan vont bien pouvoir s'en tirer. L'une des nombreuses forces de cette saga est la présence de Freezer, le boss le plus charismatique de l'œuvre restera marquant sur cette saga, se montrant totalement invincible et increvable, il faudra un super saiyen pour lui barrer la route.

La saga Cyborg-Cell démarre plutôt bien, on a hâte de voir à quoi ressemblent les cyborgs qui terrifient Trunks, le gars à qui il a fallu trente secondes pour éliminer Freezer. Après une première crainte lorsque la maladie empêche Goku de se battre, on est vite rassuré avec l'arrivée de Végéta et on se dit que la menace Cyborg va être réglée. La partie de cache-cache entre Géro et la Z-Team est palpitante et le savant parvient à activer les véritables cyborgs. Leurs designs, leurs looks et leurs actes contrastent fortement avec les méfaits qu'ils ont accomplis dans le futur. J'ai adoré la présence de la seconde machine à voyager dans le temps, la crainte de Kami-Sama et son accord pour fusionner avec Piccolo. La première apparition de Cell fait son petit effet, l'oppression est bien présente et j'adore sa première forme, ce côté inescte géant et vicieux qui se confirmera dans son comportement. Il est loin d'être bête, dupant même Piccolo pourtant réputé pour son intelligence.
Malheureusement, c'est au moment où Cell absorbe C17 que la saga, nonobstant un excellent début, va tomber dans l’insipidité la plus totale. On va assister à un concours de puissance où les différents personnages vont atteindre un niveau puis se faire dépasser et les terriens qui seront totalement mis de côté. Cell fait vraiment pâle figure par rapport à Freezer, le tyran nous gratifie de trois transformations pour augmenter sa puissance qu'il ne doit à personne d'autres alors que Cell se contente d'absorber les humains et les cyborgs, une facilité scénaristique qui m'a toujours dérangé.

Vote : La saga namek

Moment fétiche : La transformation en ssj1 de Goku.
Dernière édition par kakarottogoku le Mer Jan 16, 2019 10:01, édité 2 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
kakarottogoku
 
Messages: 533
Inscription: Jeu Août 11, 2011 20:15

Re: VERSUS NEW VERSION - Saga Namek VS Saga Cyborg-Cell

Messagepar niicfromlozane le Mar Jan 15, 2019 17:18

Idem, je trouve la saga Namek supérieure à la saga cyborgs pour les trois raisons suivantes :

- D'abord, si on retrouve trois groupes de personnages dans un jeu de cache cache (Krilin team, Vegeta, Freezer team & Z TEam, cyborgs, Cell), je trouve celui de la saga namek bien mieux mené, les différents jeux d'alliance et les rencontres épisodiques sont plus intenses de mon point de vue

- la saga cyborg suit un déroulement scénaristique plus "commun". On y retrouve le chemin classique du voyage du héros à différents points de vue, quand je trouve la saga namek plus riche en surprises et en retournements de situation. Bref, je la trouve plus originale.

- enfin, le final. Je n'ai rien contre la transfo de Gohan ou le plot mis en place, mais le combat entre Goku et Freezer, ainsi que son dénouement, sont à mes yeux beaucoup plus épiques qu'un Kamehameha surpuissant qui achève l'ennemi.
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 4958
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: VERSUS NEW VERSION - Saga Piccolo Daimao VS Saga Saiyen

Messagepar BejitaSan le Sam Jan 19, 2019 19:11

Mon vote:

Spoiler
Traitement du scénario:

Clairement la Saga Namek a un traitement qui nous a démontré que Toriyama s'est creusé les méninges après avoir déjà bien traité la saga saiyen et en s'assurant de trouver les causes à effet de nombreux événements dans DB pré-Radditz.
Toriyama désirant continuer sur la lancée de cette réussie saga saiyen où la violence et la terreur atteignent son paroxysme, Toriyama nous re-ramène dans la fraîcheur de la quête des Dragon Ball... pour mieux nous surprendre dans un espèce de chassée-croisée (la scène précédant le combat Végéta/Zabon second round est juste lourd de sens) où tous les coups sont permis, des forces supérieures et terrifiantes sont à la quête du même objet. Cela annonce la suite.

Entre les première scènes où Freezer est présenté, Végéta qui avec détachement comprend qu'il n'est pas le plus puissant, les Nameks qui se font massacrer, Son Gokû qui comprend qu'il doit s’entraîner comme jamais dans son vaisseau, Kaio qui le déconseille de ne pas s'approcher de Freezer (la scène en V.O fout des frissons), tu comprends qu'on n'est plus dans la même ambiance, et que le scénario passe un cap nettement supérieur.

Je rejoins sur le fait que c'est le meilleur traitement possible, il n'y a pratiquement pas de fautes, de baisse régime (peut-être Freezer et sa redondance sur la fin). Végéta et ses multiples astuces, Piccolo comme soldat du désespoir, Son Gokû qui dégage une force tranquille et sérénité, comme une compréhension du côté illimité de son potentiel de combat, il se surprend lui même... et l'acceptation du lâcher prise qui amènera le SSJ, puis la prestation de Freezer qui te fout à chaque fois un coup de panique supplémentaire en te montrant ses transformations cachées.... clairement Toriyama est arrivé à son apogée dans l'exploitation de ses capacités scénaristiques... On arrive au dénouement de son insouciance et de sa créativité exposée dans Dragon Ball sans Z.

La Saga Cell cela dit... est ma préférée de Dragon Ball. Ce qui est peut-être une carence chez certain est pour moi une force de cette saga: L’enchaînement.
Clairement Toriyama s'est moins creusé pour cette saga et a décidé de se rapprocher de l'univers cinématographique. La Saga Namek étant une oeuvre littéraire, une excellente fan-fiction.

La Saga Cyborg-Cell est un gros blockbuster des années 90. Et étant un gros gros fan de cette période, Toriyama a réussi malgré tout à me combler.
Il y'a tout ce que j'aime: La dynamique inspirée de films comme Terminator et Retour vers le futur, les moments d'epicness, telle la transfo en SS2, le Final Flash, le Cell-Game, la mort de C-16, le combat Piccolo/C-17, Piccolo qui atteint son stade ultime en tant qu'être en fusionnant avec Kami, Son Gokû qui comprend son rôle de mentor et pour une fois mise sur une autre personne que lui même, Végéta à l'apogée de sa badassatttitude, l'aura instauré par son seiyuu prenant un volume supplémentaire... une ambiance de l'arc Piccolo Daimao réinstaurée avec cette inquiétude permanente et ce sentiment d'impuissance qui rajoute un suspens au scénario.

J'ai trouvé l'initiative risquée et réussie malgré tout de Toriyama... il aurait pu se rater, surtout après l'excellente saga qui l'a précédé... mais au final avec des persos comme Trunks qui sont dans le top 5 des persos favoris du public, tu te dis qu'il s'en est quand même bien sorti.




Préférence:

Saga Cyborg-Cell donc. Cela démontre l'audace de l'auteur de tenter un virage qui en même temps pourrait plaire car inspiré du cinéma de l'époque et en même temps contrasterait pas mal avec ses codes et idéaux précédents. Il y'a du risque et de la lucidité. C'est un joueur le Toriyama.


Vote:


Saga Cyborg-Cell.


Moment fétiche:

https://www.youtube.com/watch?v=DUy8GBNd46k

Le final Flash lancé... Une dangerosité et une puissance digne des années 90 s'est ressentie. La première-fois j'ai eu un choc similaire à une scène badass des nineties...


EDIT:



La Saga Namek remporte le duel score de 2-1.



Le prochain duel opposera deux arcs les sombres du Dragon Ball world.



La Saga Piccolo Daimao:



Image









Image









La Saga Saiyen:


Image





Traitement du scénario:

Préférence antagoniste final:

Vote:

Moment fétiche:


https://youtu.be/Ntj8D2TT0P0?t=11s
BejitaSan
 
Messages: 1424
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52

Re: VERSUS NEW VERSION - Saga Piccolo Daimao VS Saga Saiyen

Messagepar Piccolo Daimao le Dim Jan 20, 2019 15:07

2 putains de saga et qui sont ptet les plus déprimantes et tragiques de l’œuvre 8-)


Traitement du scénario:
- Saga Daimao : on entre dans la saga la plus sombre pré DBZ. toute cette mise en tension avec la mort de Krilin (une première fois qu'un personnage principal meurt ainsi), l'ombre du Daimao planant sur le monde, la rage de Goku, Kamé Sennin qui est en panique, le désespoir se lisant partout c'était génial. On aura eu 3 morts d'un coup et même Shenron, renforçant ce sentiment de fin et de tragédie. Vraiment cette saga a un ton noir, cruel et qui contraste terriblement avec ce qu'il y'a eu auparavant mais qui offre une nouvelle direction au scénario en offrant de nouvelles perspectives narratives. Et puis Daimao, c'est le Patron, tout simplement. Cette aura, cette prestance, ce regard noir, qui s'amuse à distiller la peur sur l'humanité, avec en plus la terreur de tourmenter une âme pour l'éternité quand il tue, c'était un sacré ennemi tant par sa force (Goku peut remercier ses diverses aides) que par son charisme diabolique. Le premier vrai grand méchant de l'oeuvre et un des plus marquants.

- Saga Saiyan : elle me fait penser à la saga précédente sur l'aspect tragédie et désespérant. Encore un parallèle avec les morts des amis de Goku et celle de Piccolo qui comme Shenron, annonce la fin des Dragon Balls et renforce la dramaturgie. J'ai apprécié le développement de l'univers Dragon Ball avec le monde de l'au delà, les racines Saiyan, le passé de Goku/Piccolo. Les Terriens sont biens mis en valeur et ça faisait plaisir de les voir sur le front, chose qui disparaitra de plus en plus pour la suite. Les antagonistes sont intéressants, badass et marquants. On a des techniques géniales, un aspect tactique et stratégique qui me plait, des combats parmi les plus violents, des moments émouvants et poignants, tout un cocktail qui prend aux tripes. J'adore le Dragon Ball ayant ce ton là, ce dramatisme et cette tension. Toriyama est doué pour ça.


Préférence antagoniste final: C'est très dur. Vegeta étant vraiment increvable et son combat avec Goku l'un des plus mémorables. Mais bon le Daimao avec son charisme et sa personnalité l'emportent pour moi. Vegeta étant parfois énervant avec son coté princier et précieux, je le préfère largement dans les sagas ultérieures. Alors que le Daimao du début à la fin, il en impose.

Vote: Ca se joue sur un fil, mais je dirais la saga Saiyan. L'avantage venant du personnage de Piccolo, qui va vraiment être un pilier de cette œuvre.

Moment fétiche:
- Saga Daimao : quand le Daimao détruit un état, en étalant sa puissance 8-)
- Saga Saiyan : le Makankosappô de Piccolo, qui est la best technique ever
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Piccolo Daimao
 
Messages: 9161
Inscription: Ven Déc 21, 2007 10:29
Localisation: Plateau Yunzabit

Re: VERSUS NEW VERSION - Saga Piccolo Daimao VS Saga Saiyen

Messagepar BejitaSan le Dim Jan 20, 2019 22:03

Image

"Le revoilà !"


EDIT:


Traitement du scénario:


La saga Piccolo Daimao arrive sur la pointe des pieds après un très concluant 22 ème championnat du monde des arts-martiaux, où les rivalités se concluant définitivement en apprenant la mort de Krilin. Là ils se disent "nos désaccords c'est de la poussière !"
Et là où tu comprends que les choses deviennent vraiment sérieuses, c'est quand Muten Roshi dit que même Tsuru Sennin ne serait pas assez fou pour réveiller le démon Piccolo. Tu saisis que les ennuis commencent vraiment, et que ça ne serait plus jamais comme avant.

Tellement prenante cette saga, je me souviens qu'en classe de mer, avec les camarades on se faisait des soirées Dragon Ball et chaque fois je me refaisais l'arc Daimao tellement je l'adorais. Même aujourd'hui il me produit le même effet.
Son Gokû me donna vraiment l'impression plus que tout les autres arc cette sensation de prise de conscience... pour la première fois il perd son meilleur ami, il est vraiment passé à côté de la mort... Puis il voit Piccolo Daimao comme une sorte de leçon, sa vision sur les arts-martiaux, la baston évolue, il se rend compte qu'il n'est plus dans une cour de récré et que les choses peuvent vraiment être très graves... Piccolo Daimao qui est capable de tuer Shenron qui plus est... non vraiment Gokû comprendra qu'il y'a comme un bouleversement... et l'entrainement avec Kami arrivera à point nommée pour le faire grandir et évoluer en tant qu'homme et combattant.
Quand l'élève est prêt, le maître apparaît.

Cela dit, la charismatique saga saiyen arrive vraiment dans le haut du panier pour moi, notamment pour les raisons citées par Daimao.
On apprend le passé de Gokû, de Piccolo, même les autres membres de la Z-Team finissent pas être éclairés par certains faits. Radditz qui posa beaucoup de problèmes au duo Piccolo/Gokû n'était en fait que le plat d'entrée d'un arc qui s’avérera cruel de réalisme et de terreur.
Amenant l'un des duos les plus badass de tout Dragon Ball: Nappa/Végéta.
Cette espèce de binôme avec le gros gaillard qui sert la cause du petit intello avec ce sourire retranscrivant un sentiment de supériorité sera l'un catalyseurs principaux du changement de Dragon Ball.
Même Piccolo saisit qu'avant ils étaient juste entrain de jouer !

La mort successive de persos emblématiques du manga sera forcément l'un des faits marquants de cette saga, nous donnant le sentiment d'un déchirement avec Nappa à l'action et Végéta aux manettes dans un but bien précis. Provoquer ce traître de Kakarotto qui a refusé la proposition de Radditz... ou plus précisément le tuer de l'intérieur !

Il y'a effectivement des moments bien prenants, et Toriyama a parfaitement réussi le coup de passer d'une transition très rapide entre l'esprit Dragon Ball du passé et la violence et les bottes secrètes rapidement instaurées dans la saga-saiyen. N’hésitant pas à faire parler un Oozaru, ramener le prince du peuple de Gokû et l'amener dans un combat d'anthologie sur terre. Gokû devant repousser les limites de son corps à une limite jamais atteinte dans DB, cette technique pouvant amener la mort immédiate de l'utilisateur.

Je me dis que si j'avais découvert DB à cette période, à la sortie du manga et en suivant à la lettre j'aurais été sidéré, stupéfait...



Préférence antagoniste final:
Piccolo Daimao qui passe d'un look de vieillard sénile maléfique à un guerrier bodybuildé à la jeunesse retrouvée, et instaurant la terreur sur terre. Il a cet impact dans le scénario qui force vraiment Gokû un passer un cap et comprendre son rôle de sauveur du monde. Finit, il donnera naissance à l'un des persos les plus emblématiques de l'univers DB. Autant dire qu'en tant qu’antagoniste il se pose.

Ensuite en face c'est... le prince dédaigneux, avec cette confiance certaine en sa force qui se délectera de son combat contre Gokû, en attendant de voir les autres galérer devant un Nappa joueur et cruel. Toriyama a réussi son coup en donnant naissance à la rivalité qui sera un des éléments fort de tout Dragon Ball, avec Végéta et ses rires moqueurs avant de voir la partie s'inverser à coup de Kaioken, et voir alors une partie de tennis finissant par un aveu de faiblesse de Végéta mais qui paradoxalement finira par une victoire totale.
Une quasi-décimation de la Z-Team, décidée dés la mort de Radditz.

Tu comprends que Végéta devient le danger numéro un, et assurant la transition avec un danger plus grand encore: Freezer.



Vote:

Saga Saiyajin.



Moment fétiche:

Quand Végéta tue le saibaiman. "No time to lose".

Spoiler
Image
BejitaSan
 
Messages: 1424
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52

Re: VERSUS NEW VERSION - Saga Piccolo Daimao VS Saga Saiyen

Messagepar Lalilalo le Lun Jan 21, 2019 13:36

Alors là, ça va être vite vu:

Traitement du scénario:

Il n'y a pas vraiment de scénario pour la saga Saiyans je trouve. ça se résume à l'arrivée d'ennemi de plus en plus forts et des entrainements des héros pour les vaincre. A mon sens, c'est bien moins inspiré que la saga Piccolo Daimao où l'on passe en instant du bonheur du championnat du monde à une situation quasi désespérée avec la mort de Krilin, la disparition de Goku et la résistance qui s'organise autour de TG mais qui échoue.

Préférence antagoniste final:

Bon par contre, Végéta est un monstre increvable qui au final est seulement repoussé pour un temps. Piccolo Daimao est bon mais Végéta est excellent.

Vote:

La saga Daimao, sans le moindre doute.

Moment fétiche:

Le combat contre Nappa. J'aime beaucoup l'impression de désespoir absolu avant l'arrivée de Goku. Le mec est juste trop balèze, personne ne peut rien contre lui et il y en a un autre encore plus fort derrière.
Depuis quelque temps ça c'est amélioré les réunions de famille je trouve : il n'y a plus l'éternel oncle ultra-reac'.
Par contre je trouve que les neveux sont de plus en plus fatiguants avec leurs discours de Bisounours utopistes !
Oh ?!
Ooooooh...
Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: VERSUS NEW VERSION - Saga Piccolo Daimao VS Saga Saiyen

Messagepar BejitaSan le Lun Jan 21, 2019 16:40

This moment too:

https://youtu.be/lird-ekb5hQ?t=1m23s

J'imagines un son mêlant désespoir et cultisisme, comme une forme de sadisme admit par Gokû "accepte ta défaite, accepte là Kakarotto !" Le ciel étant plus éclairci mais l'astomosphère étant sombre... d'un sombre qui met Gokû dans un état proche d'un évanouissement...
Végéta enchaînant coup sur coup avec classe et elitisme... une leçon de rang... "guerrier de basse classe !"

Une sorte de Neo-Agent Smith...

Et Gokû admiratif, devant renverser la situation en faisant appel une technique venant d'un autre monde. Gokû admiratif mais réaliste... il sait alors qu'il va renverser la situation mais à quel prix...
BejitaSan
 
Messages: 1424
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52

PrécédentSuivant

Revenir vers Événements & Concours

Modérateurs: Animateurs, Animateurs temporaires

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités