Cadavre Exquis (Version Texte)

Vous retrouverez ici les différents événements et concours que vous auront préparé les animateurs. N'hésitez pas à participer, plus on est de fous, plus on rit !

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Batroux le Ven Juin 19, 2020 17:24

Bon, j'ai finalement rattrapé TOUT mon retard de lecture !

Vous m'avez offert de bons moments de lecture.

Spoiler
Quel plaisir de voir des seconds couteaux remis sur le devant de la scène avec fluidité et inventivité tout en les faisant cohabiter avec les OC !
Du Yamcha, du Ten Shin Han, du Yajirobé !
Ça m'a beaucoup beaucoup plu et ça fait tellement du bien de changer de ses surenchères à la puissance qu'on voit partout ailleurs.


Bref, j'ai plein d'idées pour mon chapitre, hâte de voir ce que Tonay va valider ou invalider pour pouvoir attaquer l'écriture.

Par contre, je suis au regret de vous dire que je ne continuerai pas les entretiens (trop chronophage avec la reprise du déconfinement). J'ai encore celle de Bushido dans mes MPs que je vous posterai.
Si d'autres participants veulent prendre le relais, manifestez-vous auprès de ceux et celles qui n'ont pas été interrogés !
Désolé du désagrément, mais comme c'était du bonus et que c'était pas prévu, j'ai pas trop honte de lâcher le principe. :P
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 6274
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Dans ta tête

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar xela26 le Dim Juin 21, 2020 1:23

Bon chapitre ARtikod, très bon même.

RIP Splitz :mrgreen: C'est l'extinction d'une espèce vu qu'il est (probablement) mort.
Bref les choses s'accélèrent. J'ai pas trop saisi du premier coup la fin avec la TP de Freezer. J'imagine que Cooler veut rassembler sa petite famille pour un diner ? :mrgreen:

Et Yamcha et C-18 qui s'apprêtent à détruire les
Spoiler
DB aux étoiles noires :D


Je ne sais pas vers quelle direction tu vas nous emmener Tonay, mais j'attends impatiemment ta publication :mrgreen:

Batroux,
Spoiler
Le fait d'avoir mis Goku et Végéta hors circuit était vraiment une bonne idée. GG pour ça Omurah !
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1615
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Tonay le Ven Juin 26, 2020 11:48

Batroux a écrit:Bref, j'ai plein d'idées pour mon chapitre, hâte de voir ce que Tonay va valider ou invalider pour pouvoir attaquer l'écriture.


Ahaha... Comment dire... Bon courage ? x)


xela26 a écrit:Je ne sais pas vers quelle direction tu vas nous emmener Tonay


Dans tous les sens, pour changer tiens !


xela26 a écrit:mais j'attends impatiemment ta publication


Eh bien la voici !


Bon quelques brèves infos ! Mon chapitre était prêt depuis quelques jours, j'ai préféré laisser un peu de temps aux retardataires de rattraper leur retard. Je dois aussi avouer que j'ai très légèrement débordé en terme de mots, j'ai pourtant dégagé BEAUCOUP d'idées et détails, j'ai fait au mieux donc désolé (bon, c'est une vingtaine de mots, c'est pas la mort non plus, soyez pas trop dur :lol: )

Bref, j'ai fais de mon mieux pour respecter les éléments déjà exploités et/ou proposés dans les chapitres précédents, tout en laissant une bonne marge de manœuvre aux suivants. Enfin, je vous souhaite à tous une bonne lecture !



Chapitre 9 :

Il tapota sur son accoudoir, dans son vaisseau. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas procédé à un voyage aussi long. Dans ce véhicule ancien, mais loin d’être archaïque, où les équipages se succédaient alors que lui demeurait. Parfois, il pensait à son histoire, à son passé, à ses débuts, ses origines, comme des flashs successifs d’images.
Il était de la première génération, l’un des derniers des premiers nés. Mais il avait aussi fait partie des traîtres. Des assassins. Des meurtriers. Des parricides. Il était censé être celui qui apporterait la vie éternelle à son père et fut au contraire l’instrument de sa chute. Cruelle ironie.
Puis l’alliance temporaire s’était évidemment effritée, à une vitesse folle. Ce fut ensuite le fratricide. Ou plutôt, les fratricides. Il avait tué Iceberg de ses mains, par nécessité. Puis Neige, par légitime défense. Et enfin, Grêle, par pitié.

Désormais, il était l’un des derniers de cette même génération. Givre. Mais il n’en tirait aucune fierté. Tant mieux pour lui, tant pis pour les autres. Et inversement.

« -Nous sommes arrivé, seigneur. »

Il acquiesça mécaniquement, sa tête toujours posée sur son poing fermé, son coude encastré dans son fauteuil. Il regarda Maleena l’espace d’un instant. Son énième pilote. Une femelle Tyssar, espèce à la fois insectoïde et aquatique. De longues pattes couvertes de chitine, des cheveux de soie et de délicates branchies. Elle était gracieuse, chose rare chez les insectes, quels que soient les croisements. Elle était la membre d’équipage le plus récent de l’Azure. Son dernier pilote s’étant fait tuer dans une précédente bagarre de bar. Artos ? Artus ? Son nom disparaît déjà peu à peu de sa mémoire. Bientôt, son visage ne serait plus qu’un…

« -Tout va bien Givre ? »

Le concerné se redressa promptement. Il venait enfin de sortir de ses pensées, de son rêve éveillé. Il craignait le jour où son cerveau deviendrait sa prison, une crainte qui devenait un peu plus une réalité à chaque instant. La faute à l’âge, peut-être. Physiquement, il restait jeune, mais le poids des années pesait dans son corps.

« -Tous va bien, je rêvassais Glïde. Nous sommes bien à portée de la Terre ?

-Absolument.

-Alors il est temps que je rende une petite visite aux terriens. »

Le démon du froid se leva. Son corps craqua lourdement. Il avait pris pour habitude de rester en forme finale, une peau grise où une orbe turquoise était incrusté à la tête, aux épaules, aux tibias et au centre du torse. Une peau d’un gris sombre recouvrait ses avant-bras, genoux et coudes. Il évitait d’arborer sa deuxième et troisième forme de réduction, une gêne dans un espace aussi exiguë. Quant à la première forme, il ne l’avait jamais aimée.

« -Soyez prudent, seigneur. »

Seigneur. La voix empreinte de timidité de Maleena le fit sourire. Les autres membres ne l’appelaient plus seigneur depuis longtemps. Ils lui témoignaient toujours un immense respect, mais la barrière du protocole avait été franchie. Givre n’était le seigneur de rien, pas même d’une misérable planète perdue. Mais on pouvait être un seigneur autrement que par la possession.

« -Toujours. »

Il ouvrit le premier sas qui se ferma automatiquement après son passage. Il ouvrit alors le second sas et il disparut dans l’espace. Pendant un instant, il observa la Terre dans son entièreté, en conclut qu’il espérait ne pas avoir à la détruire, même s’il le ferait sans remords. Enfin, il se dirigea à pleine vitesse dans sa direction…


Yamcha planta sa batte en fer dans la terre pour freiner son élan. Une fois fait, il porta sa main à son torse dans une grimace. La douleur était vivace, mais il y résista de son mieux. Autour de lui, les débris enflammés du vaisseau de Cold, auxquels ils avaient tous échappé une fois son atterrissage forcé terminé, menaçaient de mettre le feu à la forêt. Il s’en était extirpé le premier pendant que les autres retenaient aussi bien les gardes, dans une panique généralisée, que leurs prisonniers. Le bandit n’avait malheureusement pas pu y retourner pour leur prêter main-forte avant que son adversaire actuel ne lui tombe dessus. Quant à la dragon ball noire à trois étoiles, elle avait fait un magnifique homerun.

« -Vous l’avez… tué… »

La voix d’outre-tombe qui émanait de son adversaire n’avait rien de rassurant, pas plus que sa posture, celle d’un pantin désarticulé qui tenait étrangement debout. Une certaine Orphéa d’après Dard et Drita, lorsqu’ils étaient encore dans le vaisseau. L’ancien bandit était pourtant persuadé que C-18 lui avait réglé son compte. Ce qui était tout à fait probable vu l’état de la guerrière, dans une espèce de transe que Yamcha qualifierait plus tard de : « carrément flippante ».

« -Et alors ?

-RaaaAAAAAAAH ! »

Dans un cri qu’aucun être vivant ne pouvait lancer, Orphéa se jeta à la gorge de Yamcha. Ce dernier dévia la première frappe avec sa batte et répliqua d’un coup de pied dans les côtes. Il entendit le son des os qui se brisent, mais il ne vit aucun signe de douleur sur le visage déformé par la haine de son adversaire.

« -Meurs ! »

Orphéa saisit Yamcha par la bouche. L’ami de Plume se sentit faiblir, ce qui lui rappela un très mauvais souvenir concernant un certain C-20. Par réflexe, comme par peur, il envoya son genou dans le visage de son ennemie. Un nouveau craquement retentit, celui d’un nez cassé. Toujours aucune réaction. Alors Yamcha frappa le bras qui le tenait de son tibia, droit dans le coude. Si Orphéa refusait de sentir la douleur, elle ne pouvait ignorer la physique. Son bras se cassa et elle relâcha malgré elle sa cible. Yamcha tomba sur le dos, la vue brouillée, sa batte gisant à ses côtés, tordue. Face à lui, le cauchemar se poursuivait.

Orphéa était agitée de spasmes qui secouaient tout son corps. Ses membres se réparaient, les uns après l’autre. Le bras, nez, les côtes, le tout dans un sourire d’extase terrifiant. Enfin elle darda son regard noir sur Yamcha. Elle n’était plus Orphéa. Elle était l’incarnation de la mort. Ses doigts se tendirent vers l’ancien bandit. Des doigts pâles et crochus. Le terrien ne dû sa survie qu’au rayon doré qui transperça Orphéa à l’épaule et la fit reculer de deux pas.

Ten Shin Han tira un second dodompa, droit dans la jambe d’Orphéa, avortant le bond qu’elle voulait effectuer. Puis il la transperça de nouveau, au ventre cette fois. Et de nouveau elle recula, mais elle s’obstinait à ne pas mourir. Du moins, pas définitivement. Trois nouveaux tirs, trois nouveaux trous, six pas en arrière.

Yamcha ne détachait pas son regard de son ennemi. Orphéa, un trou béant à la place de l’œil gauche, continuait à s’agiter, tel un zombie en quête de chair fraîche. Le joueur de baseball entendit le son caractéristique d’un sabre que l’on dégaine, avant qu’un kienzan, quelques secondes plus tard, ne vienne décapiter Orphéa.

« -Dommage, j’allais le faire, fit Yajirobe en rengainant.

-Ce n’est pas suffisant, elle bouge encore, commenta Ten.

-Je la pulvérise ? proposa C-18.

-Non, je vais le faire. »

Ten forma un triangle avec ses mains, quelques secondes avant de tirer un puissant kikoho qui désintégra Orphéa, mettant un terme à sa non-vie. Il ne restait plus qu’un grand trou carré enfoncé dans le sol.

« -Une bonne chose de faite.

-Vous en avez mis du temps, reprocha Yamcha dans un sourire amical.

-La faute à Dard, il a mis une éternité à me libérer du poison, expliqua Ten en indiquant du pouce son dos, dans la direction du concerné.

-Moi et C-18 on a tué le reste des soldats.

-Surtout moi.

-Oui bon ça va. Je sais pas voler.

-Non, juste faire l’hélicoptère avec ton sabre. »

Le visage de Yamcha vira de l’amusement à l’effroi en un instant. Il vit la scène se dérouler devant ses yeux bien avant que le son n’arrive aux oreilles de ses amis. Dard n’avait plus de tête. Et pour cause, une silhouette féminine se tenait derrière lui. Une silhouette végétale, composée de lianes en tout genre qui jonglaient avec le crâne du chef du commando Venin. Drita, qui se tenait juste à côté, recula avec précaution. Ses doigts s’agitaient dans tous les sens, comme des tentacules fous qui cherchaient désespérément un endroit où s’accrocher.

« -Ne faites pas attention à moi, je suis juste venu exécuter un traître et en récupérer un autre. », fit l’amas de lianes d’une voix étonnamment métallique.

Drita poussa un petit cri malgré lui quand les lianes se mirent à l’envelopper.

« -Allons, pas de panique. Cold te considère comme important, tu devrais t’estimer heureux de ne pas être exécuté.

-Relâche-le, ordonna froidement Ten Shin Han.

-Non. Et je ne suis pas censé vous affronter. Mais je vous en prie, attaquez-moi, tous, sans exception, donnez-moi une bonne raison de vous massacrer. »

La voix restait mécanique, mais le ton était sans appel.

« -Quel est ton nom ? demanda Yamcha de but en blanc.

-Aiguille. Pourquoi ?

-Pour savoir.

-Ou pour gagner du temps. Et si vous voulez gagner du temps, vous êtes une gêne. Je me trompe ?

-Très de bavardage, je vais te tuer. » répliqua C-18, déjà lassée de cet échange sous tension.

Les lianes s’entrouvrirent et l’espace d’un instant, en suspension en leur centre, tous aperçurent furtivement un petit être dont le crâne était le point de départ de cette végétation. Mais surtout, tous pu voir, entre deux tiges, un œil jaune brillant, teinté de malice et d’une profonde cruauté. La seconde suivante, des épines particulièrement fines sortirent des lianes, dégoulinant d’un liquide violet peu rassurant.

« -Parfait, venez mourir. »

***


« -Maman, viens voir, vite ! »

La concernée sursauta, releva la tête et cessa d’analyser les échantillons de sang prélevés sur le corps de son meilleur ami et de son mari.

« -Trunks ?! Qu’est-ce qui se passe ?!

-C’est Goku il… il est bizarre ! Viens vite ! »

La scientifique se leva immédiatement, inquiète, pour courir jusque-là salle de repos. Une fois arrivée, elle resta coite. Goku était debout. Les yeux fermés, incroyablement détendu, mais debout.

« -G-Goku, tu m’entends ? »

Le concerné hocha la tête. Goten déboula à son tour dans la salle après être sorti des toilettes au galop pour faire le même constat.

« -Le venin ne fait plus effet ? espéra Bulma, sans trop y croire.

-Si, je le sens. Il est en moi.

-Mais alors, comment tu tiens debout ?! C’est incroyable !

-Genkidama. »

Les réponses de Goku restaient courtes, évasives. Après un interrogatoire d’une dizaine de minutes, Bulma comprit que son ami avait utilisé le Genkidama pour se lier à toutes les énergies naturelles environnantes, même à travers l’espace, pour se sustenter et se lever. Il prétendait faire partie d’un tout. En procédant ainsi, en se connectant à des énergies autres que la sienne, il contournait la problématique du venin.

« -Je vais maintenant réveiller Vegeta.

-Hein ?! »

Sans rien ajouter, Goku posa ses mains sur son rival. Après quelques secondes qui parurent éternelles, où Bulma manqua de se mettre à prier Dende, Vegeta se mit à tousser et se releva lentement avant de se mettre debout, avec précaution. Les deux saiyans avaient maintenant les yeux mi-clos, si bien que Bulma avait l’impression de parler à deux somnambules. Ou deux junkies.

« -Tu m’as réveillé, Goku ?

-Oui.

-J’ai l’impression d’avoir… fusionné… avec… toi. C’est désagréable. »

Une minuscule esquisse s’imprima sur le visage du concerné.

« -Je sais.

-Bon c’est bien, vous êtes debout, maintenant, vous vous reposez, vous n’irez nulle part comme ça ! »

Goku secoua la tête.

« -Non. On sent… Tout. Des grosses énergies sont là. Freezer. Peut-être.

-Sûrement, renchérit Vegeta.

-Oui. Mais aussi… D’autres énergies. Inquiétant.

-Mais vous n’arriverez à rien comme ça ! Vous tenez à peine debout !

-Goten ? appela Goku.

-Euh… Oui ?

-Frappe-moi.

-Hein ?! Mais ça va pas ?!

-Fais-moi confiance. »

Le métis hésita, mais frappa une première fois, doucement.

« Plus fort. »

Il obtempéra. Puis il poussa un cri de surprise.

« -Aouch ! Je me suis fait mal !

-C’est normal, je peux concentrer le genkidama en un instant puis le relâcher. Des ennemis sont arrivés, on va faire de notre mieux.

-Tu vas t’en sortir avec mon père ? s’inquiéta Trunks.

-On peut se débrouiller.

-Attends, attends, tu vas pouvoir vous maintenir tous les deux ? demanda Bulma, suspicieuse.

-Nous deux non, pas complètement. Pas parfaitement, répondit Goku, toujours évasif.

-Ah ! Tu vois !

-Mais je peux faire ça pour Gogeta. »

***

« -Je préférai quand tu étais mortel, père. »

La voix de Freezer était faussement amicale et bien plus menaçante que d’habitude. Le tyran ne cachait plus ses intentions. Un comportement qui détonnait dans le palais du tout puissant, entre deux haies de palmiers.

« -Et moi quand tu n’abattais pas mes vaisseaux à vu. Ou moi. » répliqua le concerné en essuyant son front, là où l’un des rayons de son fils l’avait frappé pour le tuer, sans succès.

Freezer se mit à léviter, autant pour égaliser son frère et son père en termes de hauteur, que pour ne pas baigner dans le sang du cadavre yardat derrière lui. Yardat qu’il avait exécuté à la première occasion. Les téléportations sans son consentement ne lui avaient visiblement pas plu.

« -Pour moi la situation est très simple. J’exécute Coola, puis je t’enferme à tout jamais.

-Essaye pour voir, répliqua le premier-né entre ses dents.

-Gardez votre calme il n’est pas nécessaire de…

-Au nom de quoi je devrais garder mon calme, père ?! Au nom de quoi je devrais te respecter ?! Tu es le plus faible d’entre nous désormais !

-Change de ton Freezer !

-Oblige-moi donc ! Après Namek, je comptais sur toi, et tu as échoué ! Tu m’as laissé mourir, sans lever le petit doigt !

-Je suis aussi mort, mais j’ai été trahi !

-Tu as échoué à protéger tes fils comme tu as échoué à obtenir la loyauté de tes hommes ? Pathétique. Estime-toi heureux d’être immortel, pour le moment. Je me contenterai de ce lâche de Coola dans l’immédiat.

-C’est ça, approche petit frère, je vais m’occuper de ton éducation ! » clama le démon du froid, faisant jaillir des lames à énergie de ses mains pendant que le dernier yardrat se cachait derrière son dos.

Alors que l’affrontement semblait inévitable, un démon du froid atterrit au milieu du groupe sans prévenir, s’écrasant sur les dalles immaculées avec fracas. Givre se doutait qu’il intervenait au pire moment et il s’en moquait éperdument.

« -Hmm, Cold et ses rejetons je présume.

-Tu présumes bien. Je te recommande tout de même de décliner ton identité, lança le plus jeune démon du froid présent.

-Givre. Je suis à la recherche d’informations concernant les dragon balls.

-Et tu penses que nous allons gentiment de faire part de la moindre information ?

-Je te conseille de débuter par un changement de ton.

-Je n’ai rien à changer, ni aucun ordre à recevoir de toi, qui que tu sois.

-Cold, tu as échoué dans l’éducation de ton jeune fils, répliqua Givre en croisant les bras.

-Si ce n’était que ça…, souffla Coola.

-Silence, je n’ai pas besoin de commentaire de quelqu’un qui a besoin des autres ! » Répondit Freezer en indiquant le yardrat d’un mouvement de tête.

Avant que Coola ne puisse lancer une réponse cinglante, Givre reprit la parole, faisant un pas en direction de son interlocuteur après chaque question.

« -N’as-tu pas besoin de pilotes pour tes vaisseaux ? De soldats pour tes conquêtes ? De généraux pour tes armées ? D’économistes pour ton empire ? J’avais pleinement conscience de ton arrogance, défaut que j’exècre, mais j’ignorais que tu étais un tel hypocrite, ce que je déteste d’autant plus.

-Ohohoh ! Tu veux jouer au donneur de leçon avec moi ? Sache que si tu continues ainsi, je t’exécuterai sans la moindre hésitation.

-Essaye donc.

-… Pardon ?

-Va, tentes de m’abattre, montre-moi de quoi tu es capable, faible créature que tu es.

-Tu vas regretter tes mots. »

Le ki de Freezer monta en flèche, son aura violette l’enveloppa avant que son corps ne vire au doré à l’exception de son visage désormais de la couleur de son ki. Givre demeura impassible alors que Cold jaugeait le niveau de son fils. Quant à Coola il se raidit, à la fois furieux et frustré de constater la force de son frère.

« -Prépare-toi à mourir, Givre. Non sans souffrir d’abord. »

Le concerné tendit sa paume vers Freezer, ferma sa main et d’un geste brusque la tendit vers l’extérieur. Givre semblait avoir saisi quelque chose pour mieux l’arracher. Ce qui fut en effet le cas, Freezer n’était plus doré.

« -Qu-quoi ?!

-Pathétique.

-Comment as-tu fait ça ?!

-…

-Comment ?! Réponds-moi ! »

Pour toute réponse, Givre enfonça son poing dans le ventre du démon du froid qui se courba en deux, hoquetant, avant de finir sur ses genoux en toussant.

« -Je n’ai aucun ordre à recevoir de toi non plus. De plus, le simple fait que tu me poses une telle question démontre ton incompétence.

-Khrr… Khrr…

-Mais si tu souhaites vraiment savoir, sache que tu es un idiot. Tu as développé une forme qui ne sied pas à tes véritables compétences. Dans le domaine du ki, tu ne pourras jamais devenir plus fort, tu as atteint tes limites en quatre mois sur une planète interdite.

-Ce qui… ne fait pas de moi… un idiot… »

Givre écrasa le visage de Freezer sur le sol de son pied et sans ménagement aucune, fracturant les dalles blanches sur plusieurs mètres.

« -Lorsque je parle, on se tait. Tu as sacrifié la moitié de ton espérance de vie sur cette planète pour te perfectionner dans un domaine qui ne te convient pas. Si tu avais pris la peine de te connaître toi-même, tu aurais compris que les compétences psy auraient été ton meilleur allié. Mais non, tu t’es obstiné dans une autre voie, tel un l’imbécile têtu et capricieux que tu es. »

Freezer voulut se redresser, mais Givre le maintint fermement au sol, sans la moindre difficulté.

« -Sache que ton frère a également atteint cette forme dorée.

-Co-comment vous pouvez le savoir ?!

-Par ton ki. Le ki est une immense source d’informations. Il permet de presque tout savoir sur n’importe qui. Il permet de prévoir ses mouvements ou ses pensées. Vous en êtes incapables, car comme presque l’ensemble des guerriers de cet univers, vous a presque uniquement pris la peine de maîtriser votre propre ki plutôt que d’influencer celui de votre adversaire. »

(Voilà comment il a maîtrisé Freezer, il lui a arraché son ki…) supposa Cold.

« -Dans ton cas, Coola, le ki était en effet la bonne voie. Tu l’arpentes à la fois dans les transformations autant que dans le ki brut. Le chemin est encore long et, contrairement à ton jeune frère, tu mérites ta puissance.

-Merci ?

-Remercie ta propre persévérance, pas moi, je ne fais qu’énoncer des évidences. Bien, revenons sur le sujet de ma venue. Que savez-vous sur les dragon balls ? »

Sur ces mots, Givre libéra Freezer et se rapprocher des deux autres démons du froid présent.

« -Que souhaites-tu savoir ? demanda Cold, curieux.

-Peuvent-elles rendre immortelle ?

-Je présume que oui ?

-Hmm. Qui en est à l’origine ?

-Un namek dont nous ignorons l’emplacement actuel.

-Très bien. C’est tout ce que j’ai besoin de savoir.

-Vraiment ? Veux-tu devenir immortel ?

-Certainement pas. Je m’assure que personne ne puisse le devenir.

-Pour quelles raisons ?? demanda Coola, curieux.

-Mon père m’a créé afin que je découvre un moyen de le rendre immortel. Mais j’ai rapidement changé d’avis.

-Pourquoi ?

-Que se passerait-il si un démon du froid, ou n’importe quelle autre créature également capable d’enfanter seule devenait immortel ?

-…

-Je vous laisse trouver une réponse à cette problématique, par ailleurs… »

Sans prévenir, Givre tira un rayon oculaire qui frappa Cold en plein front, ce dernier recula d’un pas avant de se mettre en garde, surpris.

« -Tu es immortel, c’est bien ce qu’il me semblait, ton aura était étrange. Est-ce définitif ?

-Non.

-Il vaudrait mieux pour toi, mais il semble que tu dises vrai.

-Comment le sais-tu ?

-Une aura ne ment jamais.

-Évidemment…

-Bien, je vais partir maintenant. Mais avant ça…

Givre se tourna vers Freezer qui le foudroyait du regard.

« -Tu veux me tuer, tu n’as pas besoin de le formuler, ton ki le fait pour toi. Et même sans ça, tes yeux me suffisent amplement. Sache que tu es encore en vie, car je considère que toi, comme Coola, n’êtes que des enfants. Je me suis contenté d’une rapide leçon afin de vous éduquer. Mais si tu tiens tant que ça à me nuire, je me montrerai alors bien plus impitoyable. Je t’abattrai, sans l’ombre d’une hésitation. Toi, Coola ou Cold. J’espère avoir été clair. Sur ce, au revoir ou adieu, peu m’importe. »

Le démon du froid s’envola alors et disparut rapidement.

« -Je vais le tuer ! s’écria Freezer, enragé avant de s’envoler à son tour dans une direction opposée.

-Tss, quelle imbécile, c’est lui qui mourra, lança Coola.

-En effet. Mais Givre est en effet un danger qui ne doit pas être ignoré ou sous-estimé.

-Comme si tu pouvais faire quoi que ce soit, père.

-Moi non, et toi non plus, mais ensemble si.

-L’immortalité t’a rendu fou. Même ensemble, nous ne pourrions rien accomplir !

-Effectivement. Mais je pense avoir une solution. Es-tu familier avec la salle de l’esprit et du temps ? »

Pendant ce temps, un peu plus loin Gohan s’écrasa de son mieux contre l’un des bâtiments au bord du palais, se faisant aussi discret que possible, aussi bien physiquement qu’avec son ki…

***

« -Je n’aurais jamais cru que tu laisserais tomber aussi vite…

-... »

La phrase de Tortue Géniale ne reçut aucune réponse, ce qui le poussa à insister alors que son rival rangeait ses affaires.

« -Tu prends donc la fuite ? Si c’est ainsi, tu peux faire une croix sur notre accord.

-Comment fais-tu ?

-Pardon ?

-Comment fais-tu pour continuer de vivre la tête haute quand tout le monde autour de toi t’écrase par leur simple ki ? Comment vouloir vivre en tant que moucheron parmi les aigles ?

-… tu as fini par maîtriser cette technique.

-Oui, et je le regrette terriblement. Au début, je ne sentais qu’un immense ki, puis je me suis rendu qu’il n’y avait que des immenses ki. Même ce Gohan m’écrase sans même lever le petit doigt. J’avais depuis longtemps admis n’être plus parmi les puissants de ce monde, mais… Pas comme ça, pas avec un tel ravin entre eux et moi. Un monde nous sépare d’eux désormais.

-C’est vrai, c’est la cruelle vérité. Mais pour citer une connaissance mutuelle : ‘’Le ki n’est pas qu’une affaire de puissance, il est aussi une affaire de maîtrise. Sans maîtrise, il n’y a pas de puissance. Sans maîtrise, nous ne sommes que des animaux, pas des artistes martiaux.’’ »

Corbeau Génial se retourna, et pour une fois ce fut un regard triste qu’il posa sur son vieux rival.

« -Maître Mutaïto ?

-Non, toi. C’est toi qui m’as enseigné ça et je ne l’ai jamais oublié. »

Un silence passa, quelques longues secondes sans animosité, juste la nostalgie qui submergeait deux vieux maître.

« -Je n’aurai jamais cru que tu aurais été capable de retenir le moindre enseignement, vieille tortue sénile...

-Ou que toi tu puisses faire preuve de sagesse, vieux corbeau dégarni. »

Et les deux vieux ennemis se mirent à rire, ensemble. Comme au bon vieux temps où ils étaient disciples, et amis. Puis les rires laissèrent place au silence, encore.

« -Tu sais ce qui m’a le plus enragé lorsque vous êtes venu me chercher ?

-Non, je l’ignore.

-Que nous n’ayez même pas pensé à Tao Paï Paï.

-Tu as raison, il aurait été un candidat acceptable, mais je crains qu’il aurait refusé. De plus, j’ignore où il se trouve à l’heure actuelle. Nous ne pouvions pas le localiser.

-Je sais où il est. Après tout, je l’ai enterré moi-même.

-J’ignorais qu’il était mort, mes condoléances.

-Pas de ça avec moi, tu ne l’as jamais aimé et c’était réciproque. Son corps cybernétique n’a pas pu le sauver au final. Un certain Gero devait s’en charger, mais il s’est volatilisé, il y a longtemps. Tu le connaissais ?

-… Oui, on peut dire ça.

-Mon frère préférait mourir que d’aller quémander de l’aide aux Briefs. Obstiné jusqu’au b… »

Trois coups sur la porte de l’appareil mit un terme à la discussion.

« -On a toqué ? s’étonna le vieux maître des tortues.

-Il… Il a un ki immense… C’est impossible d’être aussi fort… »

Comprenant que personne ne lui ouvrirait, Givre arracha la porte et entra dans le véhicule.

« -Mes excuses pour cette intrusion, j’ai quelques questions, mais peu de temps.

-Vous… Vous êtes qui ?

-Givre. Mais oublions les présentations. Que savez-vous sur le créateur des dragon balls et où puis-je le trouver ?

-Pourquoi, qu’elles sont vos intentions ?

-Lui parler, dans l’immédiat. Je préférerais résoudre cette situation sans effusion de sang. Mais sachez qui si pour mettre un terme à mon problème je dois détruire cette planète, je le ferai. »

Tortue Génial recula d’un pas et son rival soupira longuement. Ils savaient tous deux que ce n’était pas du bluff.

« -Inutile de mentir, je le saurai immédiatement. Parlez, c’est ce que vous avez de mieux à faire. » ordonna Givre.

***

« -Ici, ce sera bien. »

Vegeta acquiesça. L’endroit était désert. Tant mieux.

« -Il viendra, tu es sûr ?

-Oui, il nous a déjà sentis. Il va venir, on a son attention. »

Les deux guerriers restèrent silencieux, côte à côte. Le plus grand, les yeux fermés, scrutait la planète de ses sens et de son mieux. Le plus petit se contentait de scruter l’horizon, les yeux ouverts, les bras croisés.


***

Ten tituba avant de s’appuyer contre un arbre. Plus loin, Yamcha s’agitait sur le sol, pâle, la bouche remplie d’une écume blanchâtre et les yeux révulsés. Yajirobe était introuvable et C-18 se battait de son mieux contre Aiguille, uniquement avec ses jambes depuis que ses bras, gonflés et violets, ne lui obéissaient plus.

« -Enfoiré, si je te trouve… »

Le guerrier chauve eut un haut-le-cœur et vomit sur le sol.

« -Estime toi heureux, je n’utilise que l’hypnotisme par le regard, si je n’avais pas Aiguille ici, je me lâcherai bien plus, répliqua Pockle.

-Les yeux, hein ? Merci pour l’info.

-Pourquoi ?

-Taïyoken !

-Gaaargh ! »

Le cri de Pockle suite au flash de sa technique fut une libération pour Ten Shin Han qui fondit sur sa cible, temporairement aveuglée. Même les effets de l’hypnotisme semblaient avoir disparu. Il arma son poing et frappa de toutes ses forces. Lorsqu’il retira sa main maculée de sang du cadavre encore chaud de son ennemi, le guerrier manqua de s’écrouler. Il venait de tuer Yajirobe.

« -Oh, et j’ai menti pour les yeux, évidemment. Mais tu le savais, n’est-ce pas ? »

Le guerrier chauve se laissa tomber sur les genoux, désemparé. Il serra sa main sanglante avec une rage renouvelée. Il se redressa, le monde se remit à tourner autour de lui et il chuta de nouveau, transpirant et épuisé.

« -Et maintenant, tu… Tu… Je… Je n’arrive pas à bouger… C’est quoi… Ce délire… »

Ten releva la tête avec précaution, craignant un nouveau piège. Pourtant il n’avait jamais eu l’esprit aussi clair, aussi limpide. Pockle était immobile, plus loin, entre deux arbres, les bras le long du corps. Au-dessus de lui, Chaotzu, les yeux bleus, tremblait de partout. Le petit être, inquiet suite à la disparition de son ami près du sanctuaire divin était arrivé au moment opportun.

« -Je… Je le tiens !

-Lâche-moi !

-Non, meurs ! »

Sur ces mots, le petit guerrier blanc tira un rayon unique sur le crâne de sa cible. Du sang coula sur la tête de Pockle, jusqu’à son œil gauche. Sang qui imprégna sa fourrure désormais brune. Mais il n’était pas mort. Il saisit le pied du guerrier responsable de sa blessure et l’écrasa au sol. Alors qu’il s’apprêtait à le tuer, un doigt vint se planter sous sa mâchoire.

« -A-attends !

-Non. »

D’un unique Dodompa, Ten Shin Han traversa la mâchoire puis le crâne de son adversaire qui chuta, inerte, sur le sol. Il entendit alors un hurlement strident dans son dos puis un corps qui s’écrase contre le sol pour mieux s’y enfoncer. Quelques secousses plus tard, des lianes et des racines couvertes d’aiguilles dégoulinant d’un poison violet jaillirent des arbres aux alentours…

***

Prism, membre du commando hypnotique, s’assit sur une branche en hauteur avant de s’appuyer contre le tronc de l’arbre, une main sur sa blessure au flanc. Une blessure peu profonde, mais sanguinolente. Rien qu’il ne puisse pas supporter. Plus bas, ignorant sa présence, les restes des mercenaires et soldats de Dard exécutaient tout ce qui leur tombait sous la main, même d’anciens camarades qui avaient pour malheur de ne pas être des ‘’élus’’. Eux, ils avaient été ‘’choisis’’ par les boules aux étoiles noires sur lesquelles ils ne cessaient de verser du sang. En réponse, les boules rayonnaient d’une aura rouge malsaine. Ils en avaient cinq et le groupe était persuadé de trouver les boules manquantes dans la carcasse du vaisseau.

Prism regarda la boule à trois étoiles noires qu’il tenait dans sa main libre. Elle brillait aussi. Il se mordit l’intérieur de la bouche pour résister à son envoûtement et détourna le regard. Les boules aux étoiles noires n’étaient pas un artefact d’invocation, elles étaient un sceau. Quoi qu’elles puissent cacher, il espérait ne jamais le découvrir…
Dernière édition par Tonay le Sam Juin 27, 2020 13:26, édité 1 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 805
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar RMR le Ven Juin 26, 2020 14:07

Maaais c'est génial ! Il y a de l'esprit dragon ball (la discussion des maîtres, les combats) et de l'esprit space fantasy (les nouveaux personnages, les relations). J'aime énormément Givre malgré son côté "sorti de nulle part" (ou presque, on sait quand même que c'est l'un de ceux qui ont bénéficié de la remontée en puissance offerte par son père, qui qu'il soit), de par son côté un peu grand sage du ki et du combat, son rapport spécial à l'immortalité, bref, il foisonne d'aspects intéressants à découvrir ! Les derniers assauts d'Orphéa et de Pockle leur rende hommage avant de tirer le rideau sur ces personnages. On avance énormément sur les boules noires et j'aime beaucoup l'originalité de ce que tu en as fait. C'est très intéressant, aussi, ton traitement des "quatre mois" de Freeza, je valide. Et j'oublie peut-être des trucs, j'ai kiffé de bout en bout !

Cold a écrit:Es-tu familier avec l’esprit de la salle et du temps ?


Je crois que le rayon qu'il s'est pris dans le crâne lui a pas fait que du bien !
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14671
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar xela26 le Ven Juin 26, 2020 18:27

Chapitre de dingue Tonay! chapitre de dingue ! (commentaire construit plus tard)
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1615
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar goget le Ven Juin 26, 2020 19:20

J'ai adoré, j'aime beaucoup le personnage de Givre, surtout le fait qu'il n'ait pas l'air d'un ennemi mais plutôt d'un chaotique
le genkidama je savais bien qu'il finirait par être utilisé pour soigner Goku :mrgreen:
Dommage pour Taopaipai, ça m'intriguait qu'il n'ait pas été mentionné dans les chapitres précédents

Adios Yajirobe :cry:

Gohan s'écrase donc il a l'air blessé


Et Gogeta apparaît enfin, c'est pas Vegetto mais je kiffe :D
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 3100
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Tonay le Ven Juin 26, 2020 23:21

Wow, tout d'abord merci à tous pour vos commentaires, ça fait plaisir !

Alors je vais répondre globalement avant d'entre dans le détail en répondant à chaque commentaire individuellement. J'essayerai aussi de ne pas influencer Batroux dans mes réponses de mon mieux.

Déjà, merci à tous pour vos compliments ça fait plaisir :mrgreen:
Ensuite, je suis rassuré que Givre plaise autant, si j'était passé un chouilla plus tard,je n'aurais certainement pas introduit un nouveau personnage par manque de temps. En tout cas je suis content qu'il soit aussi bien accueilli !

Maintenant, réponse aux commentaires :

Réponse à RMR :

Spoiler
RMR a écrit:Maaais c'est génial ! Il y a de l'esprit dragon ball (la discussion des maîtres, les combats) et de l'esprit space fantasy (les nouveaux personnages, les relations)


Merci :mrgreen:

Oui, ça manquait un p'tit peu de combat récemment alors j'en ai mis... Et aussi parce que j'en avais envie :mrgreen:

J'aime énormément Givre malgré son côté "sorti de nulle part"


J'avais un peu peur qu'il fasse cet effet, justement, mais si il te plaît, alors tout va bien !

(ou presque, on sait quand même que c'est l'un de ceux qui ont bénéficié de la remontée en puissance offerte par son père, qui qu'il soit)


Son père c'est Glace, précisément, il est l'un des derniers fils direct de Glace, je n'ai pas pu être beaucoup plus précis à cause de la limitation de mot, mais j'ai essayé de le glisser en tant qu'info, ou en gros sous entendu au moins
J'ai repris les élément d'Omurah, ça m'a assez plus l'originalité de cette vision des démons du froid

de par son côté un peu grand sage du ki et du combat, son rapport spécial à l'immortalité, bref, il foisonne d'aspects intéressants à découvrir !


Merci !
Je voulais nous épargner à tous une énième brute de ki surpuissante

Les derniers assauts d'Orphéa et de Pockle leur rende hommage avant de tirer le rideau sur ces personnages.

Merci, j'ai essayé de leur donner une fin intéressante, surtout qu'on était un peu arrivé au bout des choses avec ces deux persos
...
Je viens de me rendre compte que j'ai exécuté deux personnages d'Omurah en un seul chapitre, oups :lol:

On avance énormément sur les boules noires et j'aime beaucoup l'originalité de ce que tu en as fait.


Merci ! Encore une fois je voulais faire quelque chose de nouveau, je suis très curieux de voir comment ça va être traité par ceux qui vont prendre la suite

C'est très intéressant, aussi, ton traitement des "quatre mois" de Freeza, je valide.


Voilà, c'est décidé, c'est désormais canon !

Et j'oublie peut-être des trucs, j'ai kiffé de bout en bout !


T'es pardonné, t'as presque cité tous les éléments de mon chapitre ! Honnêtement, je suis très content qu'il te plaise, tu avais toi même placé la barre assez haut

Cold a écrit:Es-tu familier avec l’esprit de la salle et du temps ?


Je crois que le rayon qu'il s'est pris dans le crâne lui a pas fait que du bien ![/quote][/quote]

Les deux rayons, Freezer aussi a essayé de le tuer au tout début ! Mais je confirme, à défaut de perdre la vie, Cold a perdu des neurones !
(je vais corriger cette coquilles, et les autres aussi qui sont passez inaperçues au passage, honte à moi...)


Réponse à xela26 :

Spoiler
xela26 a écrit:Chapitre de dingue Tonay! chapitre de dingue ! (commentaire construit plus tard)


Merci xela26, j'attends avec impatience le reste du commentaire :mrgreen:


Réponse à goget :

Spoiler
goget a écrit:J'ai adoré, j'aime beaucoup le personnage de Givre, surtout le fait qu'il n'ait pas l'air d'un ennemi mais plutôt d'un chaotique


Merci, encore une fois, content que le personnage plaise !

le genkidama je savais bien qu'il finirait par être utilisé pour soigner Goku :mrgreen:


Wow, très bien anticipé dans ce cas !

Dommage pour Taopaipai, ça m'intriguait qu'il n'ait pas été mentionné dans les chapitres précédents


Maintenant il ne le sera plus du tout x)

Adios Yajirobe :cry:


Rest in peace.

Gohan s'écrase donc il a l'air blessé

Non, je veux dire, il se fait le plus discret possible, il s'écrase contre le mur, c'est un exagéré mais c'est l'équivalent de : "il se fait tout petit"

Et Gogeta apparaît enfin, c'est pas Vegetto mais je kiffe :D


Goget qui aime Gogeta ? En voilà une grande surprise ! :mrgreen:

PS : Je préfère Gogeta à Vegetto ! :wink:
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 805
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Batroux le Lun Juin 29, 2020 15:54

A que coucou !

Pas de fausses joies, c'est pas mon avis que je poste.
Pas de fausses joies, c'est pas mon chapitre que je poste.

Je dois en être à 60% de rédaction, et quand j'en serais à 100% je le laisserai mijoter un ou deux jours pour pouvoir le relire convenablement et éviter le plus possible les fautes, coquilles, maladresses, toussa.
Et ce n'est en aucun cas pour jouer à The Last Of Us 2, hein, non, pas du tout, jamais !

Par contre comme promis et vu que le sujet n'a pas été vu depuis quelques jours, voici l'entretien de Bushido pour vous faire patienter (qui sera le dernier fait par mes soins et probablement le dernier tout court puisque personne ne m'a contacté pour prendre la suite).

Enjoy !

Les questions qui te font le portrait:

Bonjour Bushido, en quelques mots, peux-tu répondre à ces premières questions, car j'imagine que beaucoup de membres sont comme moi et se les posent: T'es qui toi ? Tu fais quoi ici, sur le forum ?

Je suis Végéta53. Enfin... J'étais. J'ai menacé de hacker le forum quand j'avais...12 ? 13 ans ? Maintenant, j'en ai 20 et je vais sur mes 21 ans, et je me souviens à peine de cette époque que j'ai préféré laisser derrière moi. Comme quoi le temps passe vite.
La raison pour laquelle je suis le forum est plutôt simple : Je voulais lire la suite des fan-fictions qui étaient présentes sur "Fan-Manga DBZ". Parmi elles se trouvaient... L'histoire de Son Goten, si je ne m'abuse ? Ainsi que la fan fiction de Vicabouc ? Cela fait longtemps que je ne me suis pas rendu le site.
A l'origine, j'étais sur le site "Transgoku", où j'ai rencontré pas mal de futurs membres de l'union sacrée.

Aujourd'hui, même si je ne participe plus autant aux conversations, je continue de venir en coup de vent de temps en temps parce que malgré tout, j'ai un attachement particulier envers ce forum.

Les questions bateaux qui "cool":

Alors, dis nous, qu'est-ce qui t'a motivé à participer à ce cadavre exquis ?

C'était un event que tu organisais et qui semblait te tenir à cœur. Cela faisait longtemps que je n'avais pas écrit quelque chose sur Dragon Ball qui serait posté sur le forum. Lorsque j'ai vu les participants, je me suis senti nostalgique et j'ai décidé de participer.

Ce n'était pas trop stressant de prendre la suite d'Omurah ?

Pas vraiment ! J'ai peut-être été sévère avec ce qu'a écrit Omurah, mais il reste un très bon écrivain et je suis habitué à sa manière d'écrire une histoire. Les retournements de situations incessants, la façon dont Piccolo était à nouveau celui qui savait que son ennemi savait qu'il savait qu'ils savaient qu'il savait... J'étais prêt.

Si t'avais pu choisir, t'aurais aimé être placé comment ?

Je n'aime pas vraiment choisir, donc la façon dont les places ont été choisir aléatoirement me convient parfaitement. Le début ou le milieu étaient des places qui m'allaient parfaitement. J'aurais su me débrouiller en dernière place, mais je pense que la conclusion que j'aurais donné à l'histoire en aurait déçu plus d'un.

Qu'est-ce qui a été le plus dur à écrire ?

Pour être honnête, aucun passage n'a vraiment été difficile. A choisir, je dirais le moment où Boo transforme Cold en chocolat et le mange pour le stocker à l'intérieur de ce Cold. Je veux dire, Boo (Absorption Cold), on dirait une histoire toute droit sorti de Heroes, non ? Je m'inquiétais de la réaction qu'auraient les autres en retirant purement et simplement Cold du récit.

Qu'est-ce qui a été le plus sympa à écrire ?

La mythologie de Dragon Ball.
L'univers étendu de la licence est un sujet qui me passionne. Et puis, étant donné qu'on était parti sur les membres de la Dragon Team qui étaient bien au-dessus de la ligue de l'armée de Cold et qu'ils s'étaient fait avoir parce qu'ils n'avaient pas eu le temps de se transformer, je me suis dit que le réveil de Goku et Végéta ne seraient d'autant plus impactant ainsi.

Tu t'attends à lire quoi pour la suite de l'histoire ?

J'espère que Boo sera mis en valeur, et que la suite du récit sera plus une bataille intellectuelle que véritablement sur la plan physique. J'ai tendu énormément de perches dans ce chapitre pour qu'on évite la traditionnelle course à la puissance. J'espère aussi que Boo sera traité comme il se doit, et moins comme un imbécile incapable de réfléchir seul ou qui peut facilement se faire rouler dans la farine. On y a droit dans Dragon Ball Multiverse, et le Boo de Super passe son temps à dormir donc on ne peut pas vraiment dire qu'il est traité comme tel vu qu'il n'est simplement pas là.

"Redorons le blason du meilleur méchant de Dragon Ball !"

C'est avec cette mentalité que j'ai écrit ce chapitre.

Les questions au fond de la forme:

L'intégration de Dragon Ball Super, c'est quelque chose qui manquait dans les premiers chapitres selon toi ?


Pas vraiment !

La vérité, c'est que j'ai plus vu l'intégration de Super comme un bon plot twist plus que comme une nécessité.

Dard était déjà montré comme manquant des informations. Etant donné que Super se passe majoritairement hors planète, voir même hors univers et que les dieux sont supposément indétectables, je me suis dit que ce serait le bon moment pour le mentionner.

Et puis, Dragon Ball Super est énormément critiqué sur l'union sacrée. J'avais envie de voir si les écrivains de l'us étaient capables de faire mieux que la licence qu'ils critique.

Tu choisis d'intégrer directement Moro dans l'histoire est-ce que c'est pour rendre canon au cadavre exquis l’entièreté de DBS ?


Oui et non. Cooler n'est pas présent dans Super, bien qu'il soit dans Heroes, et pourtant il est là. De même pour les dragon ball aux étoiles noires de GT.
J'ai plus vu cela comme une manière d'introduire les éléments de Super, canoniser certains évènements importants à mes yeux qui rendraient ce cadavre exquis plus intéressants, et étoffer le lore de l'univers de Dragon Ball Super à ma sauce pour que les prochains puissent les adapter à leur guise.

D'où t'es venue l'idée d'enfermer Cold dans le corps de Buu ?


Je déteste Cold.
La vision que la communauté a du personnage m'exaspère au plus haut point. Il n'est pas plus fort que Freezer. Il n'est jamais montré comme possédant une certaine noblesse. Au contraire, même, on le montre comme un couard qui n'a aucun attachement envers son fils, et qui ne le voit que comme un outil.

Je trouve que Dard est un meilleur antagoniste et peut mener à un développement beaucoup plus intéressant que quoi que ce soit concernant Cold.

Donc, ouais, quand j'ai vu qu'on allait partir sur un Fukkatsu no Cold, j'ai décidé de me débarrasser de lui et le virer de l'histoire.
Le retour de Freezer était déjà une erreur. La seule chose qui a rattrapé cela est sa participation au tournoi du pouvoir et son développement dans le film Dragon Ball Super : Broly que j'ai mentionné dans mon chapitre.

C'était une manière pour moi de montrer que quitte à développer Cold, autant le montrer pour ce qu'il est et arrêter de le vendre comme une menace crédible.
Il ne l'est pas.

Tu fais un gros appel du pied à Dragon Ball GT, tu aimerais voir apparaître les Dragons Maléfiques dans la suite de l'histoire ?


Les Dragons Maléfiques sont nés des boules de cristal de la Terre. En vérité, l'ajout des boules de cristal aux étoiles noires est plus un gros bouton rouge sur lequel Dard pourrait appuyer comme dernier recours. Un véritable moyen de pression sur la Dragon Team dont seul Piccolo connait vraiment les dangers, a.k.a la destruction pure et simple de la Terre si elles étaient activés, qu'importe s'ils survivent à l'affrontement ou non contre la Dragon Team.

Mentions de DBGT, de Cooler, de Dragon Ball Super, est-ce que finalement ton chapitre n'est pas une porte ouverte à Super Dragon Ball Heroes ?


Ce serait un plaisir de voir du Super Dragon Ball Heroes dans ce cadavre exquis. Néanmoins, ce n'était pas mes intentions. C'était plus une référence qu'autre chose.

D'ailleurs, j'en profite pour dire que j'aurais bientôt l'intégralité des chapitres traduits et que le prochain sort d'ici quelques jours et qu'on aura le raw du dit chapitre dans les prochaines semaines à venir.

Buu ayant absorbé Cold a des relents de paternité positive, il veut "faire un câlin" à Cooler, faire se réconcilier les deux frères, on apprend même que Cooler a une forme Golden, n'as tu pas peur que certains auteurs s'égarent dans le lore de SDBH ? (Qui est quand même, avouons-le riche, très riche...)


C'est un cadavre exquis.
J'ai laissé la porte ouverte pour exploiter les éléments de Super, tout en permettant leur non-utilisation parce que les personnages ne sont soit pas présents, soit hors de combat.

La même chose va pour SDBH. Le seul élément de l'histoire en question est Golden Cooler, et cela pourrait très bien être celui de la timeline principale qui serait différent de celui qu'on voit dans Heroes.

Tu utilises des guillemets et des tirets, pourquoi ?


On m'a appris qu'on ouvrait un dialogue avec des guillemets, puis que la conversation se terminaient avec des guillemets, mais que pour montrer un changement de personnage qui parle, on utilisait les tirets.

Je crois que la première fois que j'ai vu cette utilisation, c'était dans les romans GoT, bien que je n'ai jamais dépassé le premier chapitre à l'époque.

Est-ce que tu veux bien faire la conclusion ? (Je la mets sous forme de phrase interrogative, mais en fait, c'est une obligation :) ):

Je vous vois, vous, qui lisez, mais ne commentez pas !
Oui, vous, là, dans le fond, qui ont fait monter les vues de ce sujet à plusieurs milliers mais qui ne laissent aucun commentaire !

Un créateur a besoin qu'on lui dise que ce qu'il fait vous plaît, même s'il s'agit d'un petit commentaire. Ce manque d'interaction entre les écrivains et les lecteurs a tué la section fan fiction !

On est plus à l'époque où des vieux cons se moquaient de vous parce que vous aimiez l'histoire de Son Goten, ou parce que votre histoire ne leur convenait pas !

Si une histoire vous plaît, c'est l'essentiel, qu'importe les critiques.

Il en va de même pour les critiques.
Vous avez le droit de critiquer, si quelqu'un vous dit que vous n'avez pas le droit, bloquez le, il n'a rien à vous dire !

Mais ne vous acharnez pas non plus sur un sujet parce que vous êtes frustré de votre vie. On a compris que vous aimiez pas, pas la peine de répéter les mêmes arguments pour la cinquante troisième fois.

Si la tronche de quelqu'un ne vous plaît pas, mutez-le. C'est ça, la liberté d'internet.
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 6274
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Dans ta tête

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Tonay le Jeu Juil 02, 2020 14:56

Bonjour à touuuuus !

Alors comme Batroux l'a expliqué, personne n'a repris les interviews. Jusqu'à maintenant ! Et oui, je reprends les interviews et je vais les effectuer aussi rapidement que possible !

Donc, sans faire traîner davantage, voici l'interview de RMR ! Bonne lecture !



INTERVIEW DE RMR




Les questions qui te font le portrait :

Bonjour RMR, en quelques mots, peux-tu répondre à ces premières questions, car j’imagine que beaucoup de membres sont comme moi et se les posent : T’es qui toi ? Tu fais quoi ici, sur le forum ?

Je suis un professeur de langue au Japon, mais ce n'est pas en tant que tel que je suis arrivé ici, loin s'en faut. Quand j'avais 18 ans, mon premier internet à moi, et que je me lançais dans des études pour devenir vétérinaire (comme c'est loiiiiiiin !), je me suis jeté sur tout ce qui touchait à dragon ball de francophone, j'ai adoré le site "Au cœur de Dragon Ball" d'un certain Salagir, et j'ai fini sur le forum associé, l'Union Sacrée. Dragon Ball Multiverse n'existait même pas (j'avais vu les dix premières pages sorties d'un coup au lancement du projet, j'étais alors un simple spectateur). L'Union Sacrée, à une époque où j'étais encore quelqu'un de respectable, je l'ai modéré et même administré ('fin étant une daube en codage, disons que je l'ai super-modéré). Maintenant, je suis un vieux con infantile qui comprend pas quand l'Union Sacrée est devenu un forum politique. Mais je suis toujours là, parce que c'est comme ça, ce forum est l'onglet le plus à gauche de mon navigateur et de ses quelques vingt à trente onglets ouverts la majorité du temps.


Les questions bateaux qui sont "cool" :

Alors, dis-nous, qu’est-ce qui t’a motivé à participer à ce cadavre exquis ?

L'écriture. J'avais déjà participé au concours d'écriture précédent, j'en ai même organisé un il y a trèèèèès longtemps (du type "écrivez la suite"), enfin bref, dès qu'il s'agit d'écrire mais pas une fic entière tout seul, je suis chaud. En fait, c'est une chance, je trouve, de pouvoir écrire sans avoir à s'investir de fou dans un projet à long terme. Et puis j'avais confiance en ma capacité à m'approprier les éléments des autres écrivains et à pousser dans le sens global de la fic.


Ce n’était pas trop stressant de prendre la suite de Bushido ?

Pas plus que de prendre la suite de n'importe qui d'autre. Je dirais que la spécificité, c'était d'être après un chapitre relativement cours et un peu "hors-trame" (j'entends par là, et ce n'est pas un jugement de valeur, que les lieux et actions sont assez déconnectés du reste, lointain passé, lieu non identifiés des kaiôshins, planète inconnue de Coola). Je me suis donc replacé dans la trame en premier lieu, pour y voir plus clair, avant d'intégrer les éléments du chapitre de Bushido.


Si t’avais pu choisir, t’aurais aimé être placé comment ?

Hmmmm... Moi, tout me va, je m'adapte. Après, avoir l'honneur de finir, de donner un sens et une raison à tout ce qui s'est passé, ça aurait pu être excitant. Débuter aussi, mettre en place beaucoup d'éléments pour alimenter la fic, ça aurait pu être cool. Je suis très content de ma place en fin de première moitié, mais si j'ai le choix, j'ai bien envie de me démarquer avec un chapitre symbolique comme le premier ou le dernier.


Qu’est-ce qui a été le plus dur à écrire ?

Je vais rester sur "à écrire" très spécifiquement, car à concevoir, on en parle plus bas dans l'interview. À écrire, je dirais les explications des insectes de Dard. Il fallait que je sois clair tout en respectant le côté discours mécanique car diablement désintéressé que j'avais décidé de donner à Drita. D'après vos retours, je l'ai été, et pourtant, je suis toujours pas convaincu.


Qu’est-ce qui a été le plus sympa à écrire ?

La résurrection de Salgue. J'y reviendrai plus largement dans la partie "mon idée préférée", mais écrire la survenue de ce personnage tellement singulier dans l'univers en cours de développement, c'était trop fun. Passage court, mais fun !


As-tu été surpris par les chapitres suivants, et si oui, en quoi ? (histoire, rebondissement, traitement des personnages…)

Oui et non. Oui, parce que comme pour tout le monde, la suite aura été différente de ce que j'imaginais. Je ne m'attendais pas à ce que toute la famille à Cold se réunisse si vite sur Terre pour un ballet très centré sur leur noyau familial, les gentils faisant du nettoyage autour la plupart du temps. Ma plus grosse surprise, ça a été Givre, je ne pensais pas que quelqu'un oserait faire venir un nouveau personnage si tard avec autant d'emprise sur l'histoire, mais j'ai trouvé que ça avait très bien fonctionné. Mais en même temps, pas tellement surpris, parce que l'histoire suit un déroulé qui avait déjà était mis en place même avant moi, les héros VS Cold et les siens VS des perturbateurs (de l'intérieur comme de l'extérieur). De ce point de vue-là, l'histoire va là où on l'attendait, et c'est pas un mal (les cadavres exquis à 500 virages à 90 degrés, c'est... pas intéressant).


Les questions au fond de la forme :

Les chapitres se sont enchaînés et les idées aussi, et tu es parvenu à mettre de l’ordre dans tout ça. C’était volontaire ou c’était juste l’inspiration du moment ? (en tant qu’auteur qui est passé après toi, je te remercie au passage !)

Non, c'était complétement volontaire. J'en avais besoin.

À ce stade de l'histoire, j'avais une source d'incompréhension : mais qu'est-ce que les héros ont fichu ?! Je trouvais que c'était les grands absents du chapitre d'Omurah (c'est pas un jugement de valeur non plus, simplement effectivement ils passent par ici, repassent par là, mais ils subissent pour ce qu'on voit d'eux). J'avais besoin de comprendre comment ils avaient pu se faire damer le pion aussi méchamment sans réagir, sur une période de temps pourtant conséquente, pour pouvoir écrire la suite. J'ai donc tout reconstruit sur l'idée qu'il fallait les handicaper, qu'ils ne puissent plus repérer ni les ki, ni les dragon ball, tout en justifiant quand même les rencontres qui avaient eu lieu.

Quand j'ai découvert le dernier chapitre, je ne m'étais pas hasardé à essayer de démêler tout ça, au risque que ledit dernier chapitre change à nouveau toute la donne. Il ne l'a pas fait puisqu'il est parti sur autre chose, mais je n'étais pas plus avancé. Quand j'ai découvert ce dernier chapitre, il était tard. J'ai essayé de me lancer dans la reconstruction de tout ça, mais plusieurs points faisaient que je m'embrouillais complétement. La rencontre Piccolo/Pockle, la défaite au vaisseau, le rôle de Dende, je n'arrivais pas à donner du sens à tout. Il fallait bloquer les perceptions de kis, les conversations télépathiques, le repérage des dragon balls, mais avec le bon timing pour que tout soit réalisé avant l'isolement sensoriel des héros nécessaire pour que le camp de Cold ne soit pas en apnée permanente. J'ai donc renoncé à réussir à démêler tout ça avant de m'endormir.

Je vous jure, j'en ai rêvé. Ou semi-rêvé, j'étais à la frontière entre l'éveil et le sommeil quand j'ai eu des images de tout ça, preuve que ça travaillait dans ma tête (à mon insu, mais il paraît que le cerveau fait des miracles quand on dort sur un problème, je ne l'ai jamais autant constaté que cette nuit-là). Bref, le lendemain, je savais où j'allais. Du coup, j'ai pu écrire super vite toute la partie "relecture du point de vu des héros" avant d'attaquer ce que je voulais faire de mon côté. Et vous avez eu le chapitre dans la foulée.


Je crois bien que ton apport au personnage de Drita a été unanimement apprécié, de quoi t’es-tu inspiré pour le créé ?

De quoi, je ne sais pas, plutôt d'une idée. Je ne voulais pas écrire un bête traître à Cold (d'autant qu'il y avait déjà un "traître" par chez eux), mais je voulais qu'il m'aide à remettre les héros en piste, qu'ils sachent où ils en sont et où ils doivent aller pour reprendre leur destin en main. J'ai donc imaginé un "innocent", quasiment un autiste, complétement absorbé dans son univers de découverte du vivant et des manipulations sur le vivant. Un personnage ni bon ni mauvais, simplement complétement perdu dans sa bulle, qui ne regarde rien à ce qu'il se passe autour. Il ne parle pas pour trahir Cold, mais parce qu'il comprend que tant qu'il répond stricto sensu aux questions, il peut continuer à faire ses études de la montre de Bulma. Et nos héros voient bien qu'ils ne peuvent avoir aucune prise sur lui par la pression, il se fiche de sa propre vie (comme on le voit quand Jaam s'en prend à lui, il accepte juste la nouvelle donne sans ressentir la moindre frayeur), il prend juste le chemin le plus direct vers la poursuite de l'étude de ce qui l'intéresse. Mais nos héros ont aussi bien vu qu'il n'avaient pas à se méfier de lui. Il leur dit tout ce qu'ils veulent, et son manque total de concentration sur ce qu'il raconte et l'ultime preuve qu'il ne leur ment pas, il parle sans même réfléchir à ce qu'il dit, puisqu'il est ultra focus sur la montre. Auraient-ils dû attacher Drita avec des chaînes ? Pour quoi faire, il est obnubilé par les technologies de Bulma et ce qu'elles peuvent provoquer sur des organismes vivants, il ne partira que si on l'y force, mais qui oserait entrer dans la Capsule Corp. ultra protégée avec des guerriers redoutables ? Seul un mage ou un usurpateur d'identité pourrait faire un truc pareil ! Et un tel personnage ne serait pas arrêté par des chaînes. Réciproquement, Jaam (et Dard quand il l'avait envoyé), savent tout aussi parfaitement que Drita n'est jamais devenu leur ennemi. Il a juste fait ce qui lui chantait, perdu dans son monde propre. Mais il a honoré sa mission de chercher un moyen de rentrer à plusieurs dans la salle de l'esprit et du temps, simplement parce que ça ne lui était pas préjudiciable, alors pourquoi pas ? Il ne pense ni à bien, ni à mal, juste à ce qu'il peut faire en tant que biologiste.



Parmi toutes tes idées, laquelle est ta préférée et pourquoi ?

La résurrection de Gla... Ah, mince, de Salgue !!! J'avoue ne pas être peu fier d'avoir trouvé cette idée sortie des tréfonds d'une brève explication de Piccolo saga Boo sur les enfers et la réincarnation, j'étais persuadé que même Omurah n'avait pas pensé à ça en écrivant le pouvoir du dieu de la mort ! Et puis imposer dans l'échiquier l'antique démon du froid réincarné en un commercial en banal costard-cravate, aligné bon mais invoqué du côté des méchants, je trouvais que ça foutait une belle merde dans tous les camps avec plein de possibilités d'exploitations surprenantes par la suite.


Dans ton chapitre tu passes des sauts de lignes dans la première moitié à un simple retour à la ligne pour la suite, une raison en particulier ?
Parce qu'il y a deux temps dans mon chapitre. La reconstruction de l'histoire côté héros, essentiellement organisée autour des "coups durs" qui guident la structure générale, puis ensuite la reprise en marche avant de l'histoire, où je prolonge ce qui a été fait en rajoutant mes petits éléments de surprise, écrit donc plus en blocs de texte avec conversations tenues.


Dans ton chapitre tu enchaînes les scènes sans problèmes avec de multiples personnages, ça n’a pas été trop compliqué à mettre en place ?

Sur la première partie, pour toutes les raisons que j'ai évoqué, retrouver la chronologie et la situation géographique des personnages, un peu, si. Mais ensuite, non. Je suis simplement allé là où l'histoire avait besoin d'aller, c'est à dire chez Coola et chez Cold


Tu fais un appel du pied clair à Tsuru Senin dans ton chapitre, est-ce que ça cache une sympathie pour les personnages secondaires, voire tertiaires, de DBZ ?

Pas spécialement, c'est plis pragmatique. Je voulais que les héros aient une quête à mener, qu'ils aient à nouveau les outils pour "sauver la journée", qu'ils redeviennent actifs. C'est pour ça que j'ai mis en place la possibilité d'être soigné par Boo et la possibilité de retrouver Boo par Tsuru Sennin. J'ai eu peur que ce dernier ne soit mort selon une interview de Toriyama, mais en vérifiant, si effectivement il meurt de façon complétement con avec Tao Pai Pai dans une interview, on ne sait pas quand, alors je me suis permis de lui donner ce rôle. Tsuru Sennin me paraissait plus intéressant que Tao Pai Pai, qui fait, lui, moins "maître martial" et est moins en relation avec nos héros.


Tu utilises des guillemets et des tirets, pourquoi ?

De base, dans versus, j'utilise un tiret et une paire de guillemet pour chaque ligne de dialogue. Mais je sais que ce n'est pas la norme, alors j'ai essayé de corriger en mettant autant que possible le dialogue entier entre une paire de guillemets, avec les tirets au début de chaque réplique, mais ça me laisse avec la problématique des coupures descriptives dans le dialogue. Donc le résultat final est cet espèce d'hybride bizarre...


Une p’tite conclusion à formuler  ? (courte, longue, moyenne, isocèle, comme tu veux !)

C'est une belle histoire, qu'on écrit. J'ai profité de cette interview pour dire ce que j'avais projeté sur les persos tels que je les ai utilisés, mais c'est purement à titre informatif, si vous n'avez pas reconnu ce que vous avez écrits en tant qu'auteurs qui ont suivi (ou qui vont encore suivre), ce n'est pas un mal. Aucun d'entre vous n'a à rougir de ce qu'il a écrit. Donc, merci à tout ceux qui m'ont précédé pour le matériel qu'ils m'ont donné pour mon chapitre, et à tout ceux qui ont suivi pour avoir offert une suite aux éléments que j'ai jeté dans la marmite de ce cadavre exquis !
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 805
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Batroux le Sam Juil 04, 2020 7:20

Chouette Interview !
Je trouve ça marrant que Drita soit né "d'une inspiration" passive et pas qu'il ait été pensé en amont comme ça.
C'est ce qu'il y a de mieux quand on écrit, je trouve, laissé vagabonder les doigts ou le stylo sur le clavier/feuille et se retrouver avec un personnage qui limite s'impose à nous.

Sinon, j'ai avancé mon chapitre je pense être à 90/95% de l'écriture avec une bonne partie de la relecture de faite. :)

On va voir ce qu'on peut faire pour le poster rapidement. 8-)

Imate, sois alerte.


_____________________________________________________________________________________________

EDIT:


Voili, Voilou ! J'espère ne pas avoir laisser trop de coquilles ou de fautes. J'ai fait de mon mieux en essayant de m'amuser le plus possible. J'espère que vous rentrerez dedans et que cela vous plaira !
Et bien sûr, bon courage à Imate !

Chapitre 10:

-Givre ?! Mais t'es sérieux ?! Demanda Sekatsu, outré.
-C'est tout ce que tu retiens ? J'ai réussi à faire procréer un bande mou avec une femelle extra-terrestre pour qu'il donne vie à un mort, mort, depuis des dizaines d'années et c'est vraiment tout ce que tu retiens ? Tu me déçois. Répondit Deddo avec une mine moqueuse. J'aurais pensé que t'aurais une plus grande fibre artistique. T'aurais préféré que je ressuscite Cooler, peut-être ?!
-Mais il n'est pas mort.
-Hein?! Il leva la main à son menton et continua, ah oui, c'est vrai. Je lui ai même filé le Golden. Haha, imbattables mes démons du froid ! J'ai tartiné l'univers pour qu'il ressemble à une palette de « Cooler », Haha ! Tout le monde va se faire « En Cooler » ! Haha, bon ok, elle est pas top celle...
-Mais tu suis même pas ce que tu fais, en fait ?
-Mais Si !
-Beh non...
-Mais SI !

Les deux entités qui se chamaillaient étaient assises l'une à côté de l'autre dans une immense plaine, sur la rive d'un immense lac. L'eau azur tranchait nettement avec le vert de la plaine qui était assez semblable à celles du KaioshinKai.
Et tandis qu'elles se querellaient, elles contemplaient avec le plus grand intérêt l'eau bleue du lac. Et à y regarder de plus près, des formes spéciales, étranges se manifestaient, disparaissaient, revenaient... Des armées débarquaient, des discussions s'entamaient, des combats se déroulaient, jusqu'à ce que l'explosion d'un vaisseau spatial provoque une vague qui les submergea, tous les deux. Sekatsu reprit les reproches.

-T'as pas pu t'en empêcher ! Tu pouvais pas te contenter d'en ramener qu'un, non, après le père, l'arrière arrière arrière grand-père, le frère voici, l'espèce de grand-grand-oncle que personne ne connaît et qui sort du fin fond du trou du cul de l'univers ! La voix nasillarde de Sekatsu s'éleva dans les airs et retomba avant de finalement remonter plus haut qu'un soprano, Givre ! Sérieusement ! C'est quoi la prochaine étape ?! Tu ressuscites Kiwi et t'en fais un Général Golden Kiwi Divin ?!
-Kiwi ?! Questionna Deddo innocemment.
-Mais c'est un soldat de l'armée de Freezer ! Tué par « MON » Vegeta !
-Ah... euh... oui... non... faut pas abuser non plus, ce serait pas cohérent qu'un mec aussi faible devienne aussi fort. C'est comme si j'avais récupéré trois saibamen et que je les avais envoyés tuer « ton »...
-... Tu as triché Deddo !
-Pas du tout ! J'ai juste fait preuve de plus de créativité que toi ! Répondit-il avec un sourire narquois.
-Non t'as triché ! Tous tes soldats sont hyper pétés ! Genre, La forme Golden qui sort de la narine d'un ange ! L'autre là, il peut bloquer le ki, l'autre peut le vider. Il y en a un qui te met carrément dans une bulle mentale et sans parler du fait que t'es le dieu de la mort et que tu leur fais créer la vie !
-Eh beh, c'est hyper classe, je trouve, ça sort des sentiers battus ?!
-Eh beh tu sais quoi, en fait, t'es un Kaioshin !

Un silence pesant s'installa. Deddo toisa du regard Sekatsu qui en retour ne baissa pas les yeux.

-Hé ho ! Doucement quand même sur les insultes, hein... lâcha finalement Deddo. Tu as choisi de donner le divin et ensuite le bleu à tes Saiyens. Et on en parle de « la révélation de potentiel au delà des limites, « chaisplusquoi » » deux fois dans une vie ?! Hein ?! T'aurais pu leur donner le Super Sayien 4 en plus. Surenchérit le Dieu de la mort sur un ton complaisant avant de reprendre, tu leur as donné plus de puissance quand moi j'ai donné plus de créativité à mes ouailles. C'est tout. C'est pas grave. Sois pas mauvais perdant, t'as perdu mais tu gagneras la prochaine fois, Sekatsu.
-Pfff...

Sekatsu se leva et un halo de lumière l'entoura. Sekatsu était le Dieu de la vie, dans la hiérarchie divine, il n'y avait que Zeno au dessus de lui, et peut-être ses gardes du corps, on ne savait pas, on ne les avait jamais vus en action. Tout autour de lui jaillissaient des rubans d'énergie, des amas de ki, à la fois doux et chaleureux. Des espèces de boules de ki commencèrent à graviter autour de lui. Il leva la tête, les yeux fixant le ciel. Il tenta de percer de son regard l'immensité qui s'étendait au dessus de lui.

-Allez fais pas la gueule, t'es pas un monstre, Sekatsu. Je sais même pas comment t'arrives à être encore surpris, depuis le temps. Et puis t'as gagné deux fois, déjà, peut-être même trois si on compte le « Trunks » du futur !
-Mmmh...

Sekatsu ferma les yeux un petit moment quand un sourire vint déformer son visage. Il tourna brutalement la tête vers Deddo et lui affirma :
-Je vais gagner !

Et il disparut.

-Incroyable qu'après tant de millions d'années il éprouve encore le besoin de partir bouder dans son coin alors que ce n'était qu'un...


Deddo s'arrêta net de parler à haute voix quand il vit de ses propres yeux dans l'eau azur du lac Sekatsu se tenant dans le monde des mortels, là, sur Terre. Et à ce moment là...

-Le salopard ! Hurla Deddo avant de disparaître à son tour.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________


-Votre ki est vraiment inhabituel. Vous seriez comme Cold, des être immortels ?

Roshi fut surpris, Tsuru aussi.

-Répondez, vous êtes des immortels ?! Tonna Givre.

Les consonnes appuyées par le démon du froid ne laissaient que peu de doutes quant à la colère qui l'envahissait.

-Oui, nous avons la vie éternelle. Par contre, lui ne sait rien sur les Dragon Balls et en plus il est tellement vieux que si vous le faites parler, il en perdra ses dents. Je vais vous répondre mais que si vous le laissez partir, négocia Roshi sur un ton calme et serein.
-Vieille Tortue tordue ! Je ne per..

Roshi posa sa main sur son plus vieux rival comme pour lui demander de se taire.

Regardant les deux vieillards d'un œil haineux, Givre répondit rapidement.

-C'est d'accord, je vais le laisser partir... vers l'au delà ! Et tu me diras ce que tu sais sur les Dragon Balls avant que je ne t'envoie le rejoindre. Vous ne méritez pas de vivre, pauvres fous.

Le démon du froid leva son bras dans un geste ample, bien au dessus de sa tête quand il ressentit quelque chose d'étrange. Une sensation à la fois chaude et chaleureuse mais qui le vida, qui le fit s'écrouler. Un flash d'un blanc éblouissant mit fin à la menace.

-Mais qu'est-ce que... S'interrogea Tsuru.

Et le halo de lumière disparut.


-Grmblmblm, qu..Qu'est-ce.. Que m'avez vous fait ? Demanda Givre en levant légèrement la tête du sol. Il s'appuya difficilement sur ses avant-bras, fit glisser ses genoux sur le sol vers son torse pour se relever. Il releva ses bras musculeux, avant de prendre appui sur un pied et se retrouver debout face aux deux maîtres.
-Répondez ! Hurla Givre avant de se lancer sur Roshi.

-Ce fut un plaisir d'avoir pu collaborer une dernière fois avec toi, Tsuru.

Roshi ferma les yeux quand il sentit une brise d'air balayer sa barbe. Il ouvrit les yeux et il vit alors le chapeau en forme de cygne de son vieil ennemi tomber dans son dos. Par réflexe, il le rattrapa. Et c'est une fois le couvre-chef entre les mains que son cerveau mit du sens à ce qu'il voyait.
Tsuru avait bloqué le coup de Givre.

Givre se recula d'un pas. Il était vieux, probablement bien plus que l'âge additionné des deux hommes réunis. Il avait arpenté l'univers, il avait lu, étudié, était venu, était parti, revenu et reparti, appris à maîtriser son propre ki en plus de celui qui pouvait l'environner. Même s'il n'avait pas la puissance de tous ces monstres à transformation, il savait qu'il pouvait les battre. Ils comptaient trop sur la puissance et l'augmentation de celle-ci, alors que la maîtrise d'une puissance a toujours été et sera toujours bien plus importante pour frapper juste et en un minimum de coup.
Mais là, rien ne se passait. Il était un démon du froid, l'une des races les plus gâtées par la naissance et il venait de voir un de ses coups paré par un vieux terrien dont le poids des années écrasait les vertèbres de son dos. Si Givre était différent sur plusieurs points de cette descendance, quelques choses les réunissaient tout de même, la fierté, l'ego...

-J'ai une mission à remplir, terriens ! Et je ne me laisserais pas arrêter par des engeances telles que vous.

En s'élançant sur Tsuru, il laissa une ouverture pour une attaque en chaîne. Le frère de Tao Pai Pai s'était glissé sous le bras de son adversaire avant de lancer une multitude de coups de poings dans la partie abdominale du démon du froid. Celui-ci recula, porta ses mains sur son ventre. Tsuru reprit une position défensive.
Roshi s'avança au niveau de Tsuru.

-Roshi, tu ne peux pas le sentir mais cette abomination est probablement aussi faible que nous maintenant. Lança assurément le maître des grues.
-Quoi ?! Demanda le maître des tortues.
-À nous deux, on peut le battre, Roshi ! Il est peut-être plus massif que nous, mais nous sommes aussi forts que lui !

-C'est quand la dernière fois qu'on a combattu ensemble, Tsuru ?

-Quand Le Maître est...

-Si c'est notre dernier combat, faisons-lui et faisons-nous honneur !

Kamé Sennin resta hagard une ou deux secondes avant de déplacer ses bras en position d'attaque.

-YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !


Le combat allait être compliqué pour Givre. Il envoya un violent coup de poing sur le maître des tortues qui esquiva en trébuchant sur le côté. Givre le vit. Il tenta alors un coup de pied latéral quand le vieux maître se trouva dos en arrière à quelques dizaines de centimètres du sol, genoux pliés, comme pour ce sport, le limbo. Givre tenta de l'écraser de son pied et Roshi se retrouva en un saut droit comme un « i ». Il commença à siffloter un petit air de musique, tandis que son corps tanguait à droite, puis à gauche, en avant puis en arrière, que ses joues et son nez se rosaient.
Tsuruu resté en arrière regarda son rival et compris la technique qu'il employait quand Roshi se mit à fredonner de sa voix fragile et tremblotante le refrain d'une chanson.

-Allez viens boire un p'tit coup à la maison, y'a du saké, des makis et du saumon. La tortue est partie cueillir des champignons ! Personne pour nous dire « Ces revues sont pour les cochons » ! 

Et Roshi passa à l'offensive tout en continuant de chanter, un coup de talon sur le pied de l'alien, suivi d'un coup de coude dans l'abdomen et d'un coup de poing dans le plexus avant de terminer d'un saut les pieds joints qui provoqua un violent coup de boule sous le menton de Givre qui tomba en arrière. Les effets de l'attaque de « l'homme ivre » s'estompèrent quand Kamé Sennin se recula et se mit en position défensive, signal pour que Tsuru prenne la suite du combat.

-Je ne peux pas utiliser le Kaméhaméha, ni mon développement musculaire, Tsuru, et toi ?
-Ton Kaméhaméha ne m'a jamais intéressé.
-Ce n'est pas ça que je te demande.
-Non, je ne peux pas lancer de Dodompa ni de Kikoho.
-Comme si tu en étais capable...

Tsuru s'avança d'un pas et en jetant un coup d’œil dans son dos, lança :

-Admire la technique de la grue, vieux babouin. Mon art est bien plus délicat que tes techniques d'ivresse.


____________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Un intense halo blanc rendit aveugle quelques secondes l'intégralité des guerriers présents.
Les lianes et racines qui se dirigeaient à une vitesse prodigieuse de la forêt vers Ten Shin Han tombèrent sur le sol soulevant une épaisse poussière. Brisées ou juste mutilées, elles laissèrent couler le poison.
Chaozu toujours face contre terre se releva péniblement et Drita qui s'était raidi, le restait, la gorge nouée, les yeux exorbités, le moindre mouvement et une épine mettrait fin à sa vie dans d'atroces souffrances et il restait tant de choses à découvrir.

Quelques dizaines de mètres dans la forêt un hurlement se fit entendre. Un hurlement de rage et de désespoir.

Aiguille tentait tant bien que mal de commander ses lianes et racines mais sans succès. Son œil jaune se maculait d'éclats de colère, tandis que Ten Shin Han forçait pour ne serait-ce que l’apercevoir. Et enfin il la vit.
Cette ennemie était fourbe, vicieuse, elle se cachait et lançait des attaques à distance comme tous les membres gradés de cet armée. Mais là, actuellement, cela semblait ne plus marcher. Ten Shin Han souhaitait resté prudent. Il était le dernier capable de combattre de son groupe. Si Chaozu tenait debout, cela ne signifiait pas qu'il était encore capable de se battre. Et depuis ce flash lumineux, quelque chose s'était passé, le terrien aux trois yeux le sentait. Il y avait quelque chose autour et en lui qui avait changé sans pouvoir expliquer quoi. Il balaya d'un regard la zone et se dirigea vers le sabre de Yajirobé, non pas s'en avoir une pensée timide pour le défunt. Quand il tenta de s'élancer dans les airs, il retomba rapidement et lourdement sur le sol. Il se sentait suffisamment en forme pour pratiquer la danse de l'air mais n'y parvenait pas. Même son saut ne dépassait pas les un mètre.
Il regarda et retourna sa main plusieurs fois avant de la serrer jusqu'à former un poing.

-Lui, il doit savoir ce qu'il se passe. Pensa-t-il en jetant un regard vers l'intérieur de la forêt.

Il continua de se diriger vers le sabre de Yajirobé et s'en saisit fermement.

-Chaozu, quoi qu'il arrive, je t'interdis de venir m'aider. Occupes-toi des autres.


Aiguille dont les attaques à distance partaient du haut de son crâne était coincée le dos courbé, la tête penchée vers l'avant. Elle tentait tant bien que mal de relever la tête mais sans succès. Les nombreux végétaux qui partaient du haut de son crâne la contraignaient à rester dans cette position aussi épuisante qu'inconfortable. Elle tenta de ses petits bras de s'arracher « ces cheveux » mais sans succès.
Laborieusement, elle parvint à tourner la tête et vit un tronc de corps musculeux coloré de sang, avec une cicatrice sur les pectoraux.
Ten Shin Han comprit que son adversaire ne savait rien de la situation. Ou alors elle avait été complètement débile de s'être infligée cet handicap alors qu'elle lançait une attaque.

-Te voilà en bien mauvaise position... Aiguille, c'est ça ? L'alien végétal ne répondit pas. C'est pour ça que je me rase le crâne, c'est plus pratique lors des combats. Laisse-moi te couper les cheveux.

Aiguille grogna comme une animale, apeurée et prête à attaquer. Elle tenta bien de frapper avec son bras orné de toutes petites excroissances venimeuses, mais sans réussite. Ten Shin Han tenait la distance.

Il leva le sabre bien au dessus de sa tête et trancha d'un coup net la nuque de l'alien. Un liquide violet jaillit de la coupure avant que le corps et la tête ne se retrouvent dans cette marre de « sang ».

-Tout va bien Drita ? Demanda Ten Shin Han.

Le scientifique n'était pas bien loin.

-Oui, je vais bien. Répondit-il alors qu'il essayait de se défaire délicatement et minutieusement de ses lianes qui l'enserraient. Tu sais que le poison peut rester actif encore des années, des décennies voire même des siècles ou millénaires ! C'est fascinant ce que peut faire un corps humain.

Ten Shin Han tourna le sabre dans un sens puis dans l'autre, faisant couler le venin le long de la lame.


____________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Cold était pensif. Les yeux ouverts, il ne voyait finalement que le passé. Le passé resplendissant de ceux de sa race. Il regardait devant lui l'évolution de leur espèce, ses fils qui l'avaient tellement surpassés.

-Freezer, je ne suis pas fou et je ne l'ai jamais été, mon fils. Givre parle de maîtrise du ki ! Au diable ces inepties ! Je n'ai jamais eu besoin de maîtriser mon ki plus que nécessaire pour régir l'univers ! Ce qui nous faut et nous a manqué, c'est l'unité mes fils ! Quand vous étiez tous les deux plus faibles que moi, vous étiez sous mes ordres et l'univers nous appartenait. Aujourd'hui nous voilà réunis, nous voilà ensemble, moi avec deux jours éternels et vous avec chacun une transformation surpuissante ! Croyez-vous que c'est un hasard ? Pensez-vous que c'est une coïncidence ? Je vous le dis, je vous le certifie, c'est non. C'est le destin, NOTRE DESTIN ! Nous avons la possibilité d'écrire un nouveau chapitre de notre histoire et c'est maintenant ou jamais ! Ensemble, rien ne pourra nous arrêter, ni ce Givre, ni ces saiyens, ni les dieux, PERSONNE ! Nous sommes des démons du froid !

-Blablababla, pensa Freezer en roulant des yeux.
-Oui, oui, se dit Cooler en roulant des yeux lui aussi.

-Êtes-vous avec moi mes fils ?! Demanda Cold.

Aucun des deux ne répondit.

-Cooler ! Freezer ! Songez à ce que vous pourriez faire avec la vie éternelle ! Freezer tu y as déjà pensé, tu as failli réussir ! Pensez à cette puissance qui doit encore sommeiller en vous et que vous pourriez développer, qui ne demande qu'à être développée, sans que rien ni personne ne puisse jamais vous en empêcher !

Freezer se remémora son épopée sur Namek, sa quête de la vie éternelle et finalement sa rencontre avec le super saiyen. Cooler imagina les progrès qu'il pourrait faire avec une vie éternelle. Après tout, Givre l'avait bien félicité pour sa maîtrise du ki. Jusqu'à quel point, jusqu'à quel niveau pourrait-il aller s'il était immortel ! Cold aurait dû visiblement commencer son discours par là et il s'aperçut que les arguments avaient marché, cette fois-ci.

-De plus, les Dragon Balls de la Terre peuvent réaliser trois vœux et mes hommes se sont chargés de les récupérer ! Nous en avons déjà deux dans le vaisseau derrière nous.
-Père, sur Namek, la formule devait être récitée en namek ! Objecta Freezer.
-Et où sommes-nous, mon fils ?
-Sur Terre.
-Quelle langue parlons-nous, mon fils ?
-La langue universelle.
-Quelle langue parle les terriens, mon fils ?
-La langue universelle.
-Quelle sera donc la langue employée selon toi pour réciter la formule ?
-La langue universelle.
-Bravo, Freezer !

Il ne manquait plus que des applaudissements ralentis et presque silencieux pour signifier toute la médiocrité que lui inspirait son fils à ce moment là.

-Tout cela semble bien joli, mais il faudrait peut-être s'en occuper rapidement. Avant que Givre ne revienne et nous en empêche.
-Tu as tout à fait raison, Cooler.

Cold se rapprocha à grand pas d'un cadavre de son armée. Le malheureux était dans un bien piteux état mais son scaouter était intact. Cold appuya dessus.
BIP.
Il le fit encore une fois.
BIP.
Il appuya frénétiquement jusqu'à ce que son doigt explose le dispositif.

-Celui-ci était défectueux de toutes façons, dit-il tout en le jetant et avant de se baisser pour en récupérer un autre, sur un autre macchabée.

BIP.

-Commando Hypnotique, ici, le Roi Cold, est-ce que quelqu'un me reçoit ? Je répète, Commando Hypnotique, ici le Roi Cold, me recevez-vous ?!
-Affirmatif ! Prism, à vos ordres, Mon Roi.
-Avez-vous les Dragon Balls, Prism ?
-Affirmatif, Mon Roi, mais...
-Amenez-les moi immédiatement ! Repérez le scaouter que j'utilise pour vous diriger vers ma position.
-Mais Mon Roi...
-Assez ! C'est d'une urgence capitale ! Obéissez aux ordres !
-Affirmatif, Mon Roi.
-À combien est estimé le temps de trajet, Prism ?
-Douze minutes en vo...
-Je vous en donne trois. Fin de la transmission.

Cold retira le scaouter de son visage. Il regarda ses fils.
-Vous avez vous aussi trois minutes pour retrouver les Dragon Balls dans le vaisseau, elles doivent être dans la salle de commandement, mes fils, hâtez-vous et dans cinq minutes, nous vivrons l'avènement d'une nouvelle ère.

Et c'est avec ce petit sourire narquois, des éclats dans les yeux que Freezer déplaça rapidement vers le vaisseau, suivi de près par son frère qui avait le même air béat.
Cold jubilait lui aussi. Ses fils, aussi forts qu'ils étaient, restaient encore que des idiots manipulables. Il les avait retournés et ralliés à sa cause avec un argument chacun. Ils avaient encore tellement à apprendre ce qui lui faisait dire que Givre n'avait peut-être pas tort sur certains points. Il avait peut-être raté l'éducation de sa descendance, ils avaient finalement tellement rien appris...
Ses pensées dérivèrent jusqu'à sa condition actuelle. Elle ne lui permettait clairement pas de vivre longtemps mais en souhaitant l'immortalité, le Dieu de la mort ne pourrait plus lui retirer cette vie. Cold se voyait déjà comme le premier être vivant à défaire ou au pire à se jouer d'un dieu.

Gohan était caché non loin des démons du froid. Il n'avait rien loupé de l'apparition de Givre, de sa démonstration de force et de son départ précipité. Il avait aussi entendu le petit plan de la famille de Freezer.
Il fallait intervenir rapidement, c'était sûr, mais comment faire ? Freezer était déjà plus puissant que lui, son frère avait la même transformation et Cold, le plus faible, était immortel.
Attaquer de front, c'était probablement la plus stupide des idées. Il n'aurait pas le dessus contre les fils et il n'arriverait à rien contre le père.
Pourtant, une idée germa dans la tête du fils de Goku. La solution se trouva dans les Dragon Balls. Une fois les boules réunies, il pourrait s'en saisir d'une et fuir avec. Il avait pensé à les détruire mais un lointain souvenir de Namek, lui fit se dire que c'était pas forcément une bonne idée. Dans tous les cas, si une Dragon Ball manquait, cela ruinerait les plans de Cold.
Il fallait être patient et à l'affût.

Cinq bonnes minutes passèrent avant que le Commando Hypnotique ne daigne s'afficher dans les airs.

Prism se posa par terre tout en haletant accompagné de plusieurs de ses camarades.
Il posa un genou au sol devant son Roi, comme une révérence qui lui permettait de comprimer la blessure qui saignait encore.

-Roi Cold, nous voici.
-Avec du retard. Soldat Prism, c'est bien ça ?
-Oui.
-Avez-vous les boules de cristal ?
-Oui, Mon Roi.

Le soldat tourna la tête et fit signe à ses compagnons de sortir les Dragon Balls aux étoiles noires.
Cold d'un mouvement de la main, l'index tendu, par télékinésie s'en empara et les ramena à lui.

-Très bien. soldats, relevez-vous.

Ils s’exécutèrent.

-Vous avez brillamment rempli votre mission. Vous avez récupéré et m'avez ramené les Dragon Balls. Et en récompense pour cela, je vais vous apprendre ce qu'est la ponctualité.

Cold maintenait les Dragon Balls en lévitation au dessus de sa tête avec sa main droite et de sa main gauche, commença à pointer du doigt Prism.

-Première leçon, Prism, la mort est et sera toujours à l'heure, même pour ceux et celles qui ont du retard.

Il décocha un rayon d'énergie qui tua son soldat. Et il en décocha quatre autres pour venir à bout des autres membres du commando.

-Le monstre ! Constata Gohan, toujours dans l'impossibilité d'agir. Une diversion, il me faut une diversion pour qu'il relâche l'attention sur les Dragon Balls.

Cooler et Freezer sortirent chacun leur tour, l’aîné en premier, une boule dans la main.
Cold se retourna, grand sourire aux lèvres, il tendit les bras et les mains vers le bas.

-Mes fils, nous y voilà, enfin...

Les Dragon Balls aux étoiles noires, injectées de sang, furent posées au sol entre les trois membres de la famille. Elles commencèrent à scintiller.

-Tant pis, pas le choix, j'interviens ! Pensa Gohan, légèrement paniqué.

Après une propulsion, Gohan se jeta sur Cold et l'envoya valser dans les débris de son vaisseau d'un coup de pied dans la nuque ravageur. Cooler et Freezer, juste en face, esquivèrent leur père.

-Toi !? Misérable ! Cria Freezer.
Freezer serra les poings, une veine venant gonfler sa tempe.
-Mais qui est-ce ?! Demanda Cooler.
-La Surprise ! Nargua Gohan presque malgré lui.

Gohan jeta un kikoha aux pieds des deux frères et l'explosion bien qu’inoffensive pour les deux démons du froid, souleva une épaisse masse de poussière.
Le grand-frère de Goten, en profita pour récupérer une Dragon Ball et fila à toute vitesse tout en lançant dans son dos un tas de kikohas pour couvrir sa fuite.
Si Freezer était plus faible à cause de son altercation avec Givre, ce n'était pas le cas de Cooler qui attrapa l'abdomen de Gohan avec son genou. Le fils de Goku se plia sous la violence du coup, cracha une épaisse gerbe de sang qui éclaboussa la Dragon Ball, avant d'être violemment envoyé au sol d'un coup de coude.
Malgré la douleur, malgré l'état de choc. Gohan tenait encore fermement la Dragon Ball dans sa main. Il la serrait, serrait, serrait à s'en faire péter les articulations, tant pis, la détruire était le plus important.

-Allons lâche ça, jeune homme.

Cooler frappa du talon le poignet de son adversaire qui se brisa et dans un cri de douleur, la boule roula finalement le long du corps meurtri de Son Gohan.
Cooler se baissa pour la récupérer quand sa tête percutée par un pied rencontra le sol.
Paisiblement le nouveau guerrier posa ses pieds au sol. Il prit le pouls de Gohan quand Freezer l'interpella.

-Toi ! Mais tu es...
-Gogeta ! Répondit-il en lui coupant la parole. Gohan, prends ça et fuis.

Une aura blanchâtre se matérialisa autour de la main de Gogeta et commença à entourer le corps de Gohan.

-Pa..Papa ?! C'est le Genki...
-Oui, je t'expliquerai plus tard. Prends cette boule et fuis. Je me charge de ces trois monstres.
-Il faut que je te dise, il en existe un encore plus...

Cooler remis sur pied venait d'attaquer Gogeta, achevant la discussion et la transmission d'énergie.
La fusion de Goku et Vegeta para le coup par réflexe mais ressentit toute la force dans son corps.
Gohan profita des quelques forces que Gogeta lui donna pour se lever et tenter de fuir mais il était rattrapé par un Freezer furibard qui le maintint au sol sur une bonne cinquantaine de mètres.

Cooler s'était paré de sa forme Golden pour affronter l'un des êtres les plus puissants de la création. Freezer après avoir mis hors d'état de nuire Gohan, se joignit à son frère pour combattre.
La fusion d'ordinaire si puissante peinait à faire face.
Cooler était supérieur en tout point et les attaques de Freezer, bien que faibles, distrayaient beaucoup trop Gogeta. Quand il paraît une attaque de Freezer, c'était un coup de pied de Cooler qu'il encaissait. Et quand il esquivait une frappe de Cooler, c'était un coup de Freezer qu'il recevait.
Les assauts des deux frères étaient frénétiques et ne laissaient aucune pause aux deux saiyens.
Et c'était avec l'enchaînement d'un coup de coude de Freezer dans la colonne vertébrale et une petite supernova que la fusion prit fin, Goku tomba d'un côté, face contre terre, tandis que Vegeta tomba sur le dos, bien avant les trente minutes réglementaires.

Freezer se rapprocha des deux saiyens, le regard vicieux, le sourire sadique, le doigt meurtrier.
-Vous êtes à moi... Votre mort et l'immortalité le même jour. Aujourd'hui sera la « Saint Freezer » ! Oh Oh Oh !

Mais soudainement un halo d'un blanc lumineux vint aveugler toutes les personnes présentes.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Deddo se matérialisa à côté de son compagnon, Sekatsu. Le visage fermé et la mine renfrognée.

-Tu as triché, Sekatsu ! Tu es carrément intervenu dans le monde des mortels !
-Non, je me suis juste montré plus créatif que toi. Répliqua-t-il.
-Tu as triché ! Insista le Dieu de la mort.
-Non Deddo, il n'a jamais été spécifié qu'on ne pouvait pas intervenir dans le monde des mortels ! Et puis tu es intervenu toi aussi, non ? Tu as bien ressuscité ou permis la résurrection de deux démons du froid dans cette partie, il me semble ? Pourquoi moi, je n'aurais pas le droit de faire une ou deux bricoles ?
-On est censé influer ! Et toi tu as carrément agi alors que ton équipe de terriens, saiyens allait perdre ! C'est de la triche !
-Non, c'est le « timing ». Oh et puis, la destruction de Vegeta, la résurrection de Freezer, c'était... ? Ne me réponds pas de l'art, sinon, je t'en colle une ! Je pense que là, j'ai réussi à rétablir un peu de fairplay dans cette partie, Deddo.
-Tu as fait ça que parce que tu savais que t'allais perdre, Sekatsu !
-Allez, Deddo, fais pas la gueule, t'es pas un monstre. Rien n'est encore joué ! La tension est à son comble, c'est la dernière ligne droite, la mort subite, on a chacun nos chances de gagner. Team Cold Family VERSUS Super Saiyen, Super Terriens ?! Qui va gagner ? Qui va perdre ? Allez ! Arrête de bouder, tu sais que c'est de la mauvaise foi ! Ce qui t'énerve, c'est que pour une fois, j'ai joué comme toi. De manière sournoi... Créative, pardon, j'avais oublié que tu préférais ce « synonyme ».
-Pfff...
-Allez, rentrons et admirons la fin de partie !
-M'en fous, vais gagner ! Conclut Deddo.
Dernière édition par Batroux le Sam Juil 04, 2020 7:56, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 6274
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Dans ta tête

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar goget le Sam Juil 04, 2020 7:38

Wouah putain c'est osé ça, faire intervenir des êtres supérieurs qui s'amuseraient des aventures de Goku, ça me rappelle le One shot sur Isekai Yamcha :lol:

Joli chapitre, j'ai un peu bugué pour l'aura blanche, j'ai presque cru à Gogeta Ultra instinct :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 3100
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar RMR le Sam Juil 04, 2020 8:40

Au début, j'ai cru que Sekatsu représentait Toriyama et Deddo les auteurs du cadavre exquis, mais en fait, ils représentent le bien et le mal, sympa.

Je n'ai pas bien compris comment Givre a perdu ses forces, c'est ça la créativité de Sekatsu ? Mais c'est cool de voir les vieux maîtres se battre.

Cold reprend pas mal les choses en main, mais il semble vouloir la faire à l'envers à ses fils, me demande comment il compte s'y prendre.
Avatar de l’utilisateur
RMR
Légende de l'Union Sacrée
 
Messages: 14671
Inscription: Jeu Juin 28, 2007 19:58

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Batroux le Sam Juil 04, 2020 11:30

goget a écrit:Wouah putain c'est osé ça, faire intervenir des êtres supérieurs qui s'amuseraient des aventures de Goku, ça me rappelle le One shot sur Isekai Yamcha :lol:

Joli chapitre, j'ai un peu bugué pour l'aura blanche, j'ai presque cru à Gogeta Ultra instinct :mrgreen:


Merci Goget !

Spoiler
Pour les divinités, j'ai surtout utilisé la notion du fusil de Tchekhov (cf:Le fusil de Tchekhov est un principe dramaturgique, attribué au dramaturge russe Anton Tchekhov, dans lequel chaque détail mémorable dans un récit de fiction doit être nécessaire et irremplaçable et où aucun de ces éléments ne peut être supprimé, source wikipédia).
Le Dieu de la mort dont parle Omurah n'apparaît plus qu'une fois dans le chapitre de RMR (il me semble) et je trouvais ça dommage car la présence d'un Dieu de la mort implique implicitement la présence d'un Dieu de la vie.
Mais après comment les rendre intéressant ?
Si on prend l'exemple de Beerus, lui il se réveille il cherche et va combattre le Super Saiyen God. Alors un Dieu de la mort et un Dieu de la vie qu'est-ce qu'ils pourraient faire pour continuer dans cette idée là ?
Et du coup, je vais en profiter pour répondre à RMR, je n'ai jamais voulu rendre les Dieux représentants du bien ou du mal. C'est pour ça que le dialogue s'inverse entre la première partie et la dernière partie du chapitre. Je voulais juste les montrer comme des supers être qui se font chier et s'occupent comme ils peuvent en choisissant des mortels lambdas et en les faisant combattre.
C'est peut-être pas réussi.

Et sinon, non, je n'ai pas voulu insérer l'ultra instinct, c'est bien l'énergie du Genkidama que Gogeta essaye de transmettre à Gohan. Comme Goku l'a fait à Krillin durant le combat contre Vegeta. En tout cas c'est comme ça que je l'imaginais.

Voili Voilou !

RMR a écrit:Je n'ai pas bien compris comment Givre a perdu ses forces, c'est ça la créativité de Sekatsu ? Mais c'est cool de voir les vieux maîtres se battre.


Je suis resté volontairement évasif là-dessus.
J'avais bien une idée précise en tête mais je voulais pas bloquer Imate non plus, car il a la lourde tâche de conclure et rajouter une énième contrainte aurait peut-être été compliqué pour lui, je pense. Parce que globalement, il a encore pas mal de trucs à résoudre et en peu de mots, finalement.
Pour les vieux maîtres, c'était ma deuxième idée maîtresse. Ravi que tu aies trouvé ça cool car comme pour les Dieux, c'est ce qui m'a le plus plu à rédiger. :)
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 6274
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Dans ta tête

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar Tonay le Lun Juil 06, 2020 13:17

Ton interview était vraiment intéressante de bout en bout RMR !
Au sujet de Drita, je ne l'ai pas dit lorsque ton chapitre a été posté, mais il m'a en effet pensé à une personne ayant des troubles d'autismes, ce qui ne donne que plus de relief à son personnage.
Je plussoie aussi le coup du rêve, c'est du vécu aussi de mon côté pour certains chapitres de ma fic, comme quoi, le subconscient, c'est pratique !


Je vais préparer TOUTES les autres interviews aujourd'hui et les envoyer afin de pouvoir avancer là-dessus au plus vite et les poster rapidement. Ou mourir en essayant.



A mon tour de commenter !

J'ai bien pris mon temps pour réfléchir pour bien choisir mes mots. A mes yeux, Batroux, ton chapitre est un verre à moitié vide. C'est pas mauvais, faut pas pousser, mais j'ai pas accroché du tout.
Je pourrais énumérer tout une série de petits trucs qui m'ont fait tiquer, de problèmes de continuité et autre mais je vais me concentrer sur mon plus gros soucis : Les dieux.
Parce que là, c'est du Deus Ex Machina pur et dur. En temps normal, deux dieux bagarreurs, chamailleurs, je dirais pas non, mais dans le contexte ben je suis vraiment pas fan, surtout quand ils sortente= de nul part (ouais c'est tout le procédé du Deux Ex' que je critique, forcément...). Là, ils s'approprient tout le mérite des actions passés (p'tite remise en cause du libre arbitre vu que c'est eux qui décide de tout) et finalement fait retomber toute la tension. Si jamais Cooler tue Freezer ? Ok, c'est cool, mais c'est parce que le dieu l'y a poussé donc ben ça développe pas son personnage, ça fait juste de lui un pantin.
C'est un peu la même chose que Beerus qui dit à Freezer de détruire la planète des saiyans : ça bousille beaucoup de chose établi et ruine la relation entre certains personnages, ça dédramatise tout pour justifier l'importance d'un personnage et son pouvoir.

Jusqu'à maintenant, le "dieux de la mort" d'Omurah ne posait pas de problème, c'est plus une invocation version fusion qu'autre chose, c'est un titre, pas une entité surpuissante.

Et je ne parle même pas des implications que ça a dans un cadavre exquis, avec des dieux on peut annuler tout ce qui a été précédemment en résoudre toute situation en claquant des doigts, de ce point de vue le Deux Ex Machina, c'est pas éloigné du tout d'une grosse ellipse.
Et si j'ai bien compris, tout ça, c'est pour balancer une IEM anti-ki à tout le monde ? Je vais pas mentir, l'idée est cool et m'avais traversé l'esprit.

Dans l'ensemble, le chapitre m'a laissé un goût très amer.

Mais je vais quand même finir sur une note plus positive : L'idée que les deux vieux maître se battent c'est cool et le katana de Yajirobé tenu par Tien imbibé de sang, c'est très cool.


Maintenant, critique envers moi-même :

Je pensais qu'il y avait encore trois chapitres, et non deux, ce qui aurait peut-être annulé la création de Givre. Une stupide erreur de ma part qui corse la suite pour Batroux et Imate, désolé pour vous deux.


Message pour Imate :

Prend. Ton. Temps. Tu as facile jusqu'à Aout ! Prend le temps qu'il te faut, autant qu'il te faut ! Relis tous les chapitres, écris trois fois le tien ou fait du yoga, mais prend le temps qu'il faut. Tu n'es pas obligé de rusher. Et aussi, d'autres évidences, l'histoire n'a pas à finir bien ou mal, ni à finir tout court. Tout peut s'arrêter sur un statut quo ou un cliffhanger ! Tu es liiiiibre de faire comme ça te chante !
Mais surtout, surtout, surtout, bon courage à toi !
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 805
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Cadavre Exquis (Version Texte)

Messagepar goget le Lun Juil 06, 2020 16:37

Ah on est déjà sur le dernier chapitre là ? J'étais certain qu'il en manquait au moins 2 autres :lol:

Bah bonne chance Imate, pour être honnête on est vraiment loin d'avoir atteint le climax de l'histoire là, il faudrait bien 2 ou 3 chapitres de plus si on veut pas rush, donc je pense qu'on peut déroger aux 5000 caractères maximum, sinon ce serait bien trop dur de tout caser :)
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 3100
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

PrécédentSuivant

Revenir vers Événements & Concours

Modérateurs: Animateurs, Animateurs temporaires

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité