La déchéance du Héros

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Batroux le Dim Mars 30, 2014 0:56

Bon situons mon état d'esprit avant de répondre.
Je rentre d'une répète après presque 4 mois sans avoir jouer en groupe, dans un nouveau local, avec du bon matos.
Je suis content. Je rentre chez moi et constate que j'ai des mails: Notifications de publication de réponses à un sujet. Donc à savoir la Déchéance du Héros.
Je me mets à lire les commentaires et je suis ravi. Vraiment et Sincèrement.

Maintenant, point par point et personne par personne.

Pensyves a écrit:Alors comme tu l'a dit, le chapitre (62 c'est ça? ) avec Goku et Gohan périssant dans les flammes du makai était la vraie fin.

Oui, en tout cas, c'était la fin qui a motivé l'écriture de 63 chapitres.

Pensyves a écrit:Ici, ce chapitre, certes magnifique et émouvant, me fait penser à une douceur post générique qui laisse le lecteur imaginer et éventuellement vivre une suite qu'il se créerait par une vue de l'esprit.

Oui, il y a un peu de ça. J'attendais impatiemment tes réactions d'ailleurs là dessus.
Le fait de faire une fin ouverte peut, pour moi avoir deux conséquences chez le lecteur. Soit il se dit "Ptain le mec, il est même pas capable d'écrire une vraie fin" soit il apprécie le fait que l'auteur laisse une part de mystère, une part d'interprétation.
Enfin, pour moi c'était assez flippant de finir sur cette note là mais d'un côté je voulais vraiment finir comme ça.

Pensyves a écrit:C'est pas plus mal d'ailleurs ça me conviens bien, on a évité une horreur sans nom comme j'en craignait une (sans vouloir te vexer encore plus que la dernière fois).

Non, tu ne me vexes pas. Et j'avoue qu'à ton dernier commentaire, tu as fait monter le stress et le pression. C'est pas plus mal. Et la dernière fois, c'était la dernière fois. Je m'attache pas aux choses du passé, elles sont passées. Cela ne sert plus à rien d'en parler. ^^
Point partout, Balle au centre.

Pensyves a écrit:Bref, malgré les haut et les bas de cette fiction, j'aurai dans l'ensemble pris mon plaisir à la lire surtout avec un final splendide et un post générique trés plaisant et satisfaisant pour mon imagination.

Merci pour cette Belle Fanfiction !

Et bien malgré les hauts et les bas, j'ai pris plaisir à lire tes commentaires et je te remercie moi aussi d'avoir été fidèle !


niicfromlozane a écrit:Pour le moment, je me contente d'un:

Félicitations!

Que tu as puissamment mérité.
Et merci!
Image

Pour le moment ? D'autres choses vont arriver ? :)
Merci beaucoup Niic !

Gakin a écrit:"Oh noooooonnnnn, c'est finiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!" :lol:

Alors là :shock: Bat' tu as vraiment fait du bon boulot, du début à la fin, tu n'as pas cessé de t'améliorer avec les conseils de San, Inikiki et Nic' (je vais lire ta fic maintenant ^^) , et tu n'as pas cessé de nous surprendre. On pensait que le côté bon l'emporterait (comme toujours) et en fait non, et inversement.

J'ai essayé de faire du mieux que j'ai pu. Tant que je pouvais m'améliorer, j'ai essayé et je suis content d'avoir réussi sur certains points car quand je relis mes premiers chapitres, cela en avait bien besoin !
Personne ne l'emporte. Personne ne gagne. Ils continuent et continueront juste de vivre, d'une manière ou d'une autre (Les rêves, les souvenirs, la descendance.)

Gakin a écrit:Ce fût une superbe aventure, la mort de Piccolo par Gohan SSJ2, Majin Cooler, la rencontre avec des habitants de la planète de Bojack, la premiere confrontation Gohan/Dabra sur Namek, la resurrection de Piccolo, la Z-team contre Babidi/Dabra, la mort de KaioShin, les deux combats au Makaï, Gohan le nouveau seigneur du Makaï, la mort de Bejita, la sortie du cocon de Kid Buu, la Z-Sword, la destruction du Royaume des morts, de Namek et de la Terre. Et la magnifique fin, avec le mafuba raté et l'explosion du Makaï, donc la mort de Gohan par la même occasion.

J'ai fait tout ça ?! Eh Beh... :P
C'est pour ça que ça a duré si longtemps ! Héhéhé

Gakin a écrit:Ton Dabra était largement plus puissant que celui du manga, il était sadique, violent, puissant avec tout les mauvais côtés. Il a bien retourné Gohan contre sa famille.
Tu as beaucoup mis le nez, dans la psychologie de Gohan. La fin de chaque arc était vraiment bien ficelé.

C'est vrai que Dabra était overcheaté mais pas non plus énormément. Je crois qu'il a été le personnage qui m'a le plus surpris. Je disais à Bushido que le Makaï avait pris une place importante dans l'histoire de la fic. Mais j'avoue que je suis encore surpris de l'espace que Dabra a su s'approprier.
Parce qu'au début, ce n'était pas voulu. Il devait être un méchant comme un autre et au fur et à mesure, il est devenu bien plus qu'un simple méchant. Il est vraiment devenu un personnage extraordinaire à traiter, à mettre en scène, à faire dialoguer.
Si l'on m'avait dit au début: "Tu vas voir, Dabra, tu vas te régaler à écrire des trucs sur lui !" Je l'aurai très certainement pas cru !

La psychologie est vraiment fondamentale pour moi. J'adore ça, je m'y intéresse et IRL beaucoup de mes proches disent que j'ai un "don" pour cerner les gens et les situations (quelque chose qui me viendrait de mon père, qui avait lui aussi ce "don").
En écrivant une fic, en mettant en scène des personnages que je connais, ou du moins pense connaître mieux que certains membres de ma famille, je ne pouvais pas ne pas mettre de psychologie ! C'est vraiment mon dada !

Et merci pour les fins d'Arcs. Même si je ne dirais pas "toutes". J'avoue qu'à partir de l'Arc 3, c'est presque devenu un objectif de vous surprendre. Au début j'y pensais pas trop, en fait. ^^

Gakin a écrit:Le chapitre avec les différents extraits d'ouvrage du royaume des morts, étaient vachement long mais nécessaire pour le déroulement de l'histoire (le chapitre le plus long, je dirais).
Les combats de cette fic étaient vraiment bien mené et bien présenté, il y avait de l'action toussa toussa

Et bien merci beaucoup !
Parce que les combats, c'est vraiment pas facile à mettre en scène à l'écrit. Choisir les bons mots pour faire comprendre l'action sans tomber dans des répétitions ou des phrases trop lourdes. Trouver toujours une petite chorégraphie à mettre en scène ! Faire mettre en place des stratégies par les personnages pour s'en sortir, pour affaiblir l'ennemi.
C'était pas facile et encore moins sur la fin, tant j'avais l'impression d'avoir déjà tout raconter d'un combat lambda !

Gakin a écrit:Ca va vraiment être dur, j'avais pris l'habitude d'attendre un chapitre toutes les semaines. Je vais devoir me consoler avec la fic de Nic' :twisted:

Très bon choix ! Je te la recommande chaudement !

Gakin a écrit:Bonne continuation pour la suite, si jamais tu comptes refaire une autre fic qui touche l'univers de Dragon Ball, sache que je serais là pour la lire ;)

Comme je l'ai dit à Bushido, cela ne sera probablement pas pour tout de suite. J'ai quelques projets en tête mais je ne me lancerais que quand je serais sûr de pouvoir finir ! Et puis il faut que j'apprenne de mes erreurs. Je ne veux pas me lancer dans une nouvelle fic, sans avoir un maximum d'avance pour éviter ces longues périodes où je ne postais pas !

En tout cas merci, et je serais ravi de te recompter parmi mes lecteurs dans une autre fic, Gakin ! ;)

Gakin a écrit:PS: Je crois qu'une vague de dessin illustrant ta fic, va bientôt arriver...prochainement 8-)

Oh ? Sérieux ? Ce serait cool ! Très cool même !


Tiens je vais profiter de ce post aussi pour dire que j'ai un petit dossier que j'avais commencé à faire avec différentes notes et inspirations qui m'ont aidé à écrire cette fiction. Plus tard, bien entendu, quand j'aurai fini ce petit dossier, je le posterai !
En tout cas je suis vraiment ravi de cet "aurevoir" à la Déchéance du Héros.
C'était un long projet, plus de 3 ans et demi. Et je suis vraiment heureux de lire tout ces retours positifs !
Ça bouste, ça regonfle l'égo, c'est vraiment chouette !

Je vous remercie ! Tous, les lecteurs, les commentateurs et aussi les lecteurs de l'ombre ;)

"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


"Mais dès que tu craques un peu le vernis, tu réalises que le coeur du mec a percé les secrets de l'alchimie et que son coeur de plomb est en réalité en or." Niicfromlozane


Membre de la JLUS
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5619
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Entre toi et le bonheur

Re: La déchéance du Héros

Messagepar kouki le Jeu Avr 03, 2014 18:35

Bien bien... Que dire sur cette fin ?

Déjà, la fic est un vrai chef d'oeuvre quand on la prend depuis le début, chaque évolution, chaque tournant a, on dirait, été calculé par l'auteur depuis
le début. Des instants forts, des répliquent intenses, qui donne envie de relire la fic depuis le début, un spitch qui peux paraître anodine, mais qui nous a envoyer vers une série de twists incroyable. Chaque tournant est une surprise gigantesque ou on peux se demander jusqu'ou l'auteur va nous envoyer. La loooongue déchéance a été orchestré avec brio !

Et que dire du final, avec un Goku qui revient plus fort que jamais au devant de la scène, atteignant l'attendu stade de SSJ2 qu'on attendait depuis le début de la fic le concernant, du moins, pour ma part. Après sa déchéance, vint son ascension, son retour en tant que héros.

Et la fin nous pose un Goten qui a le choix entre suivre une loooongue déchéance, ou cette fois ci, devenir le digne successeur de son père en tant que héros, la nouvelle génération en quelques sortes.

Et plus qu'une chose a dire :

Thanks Batroux pour cette fic !
Image

Crédits AVS :

Spoiler
Merci à Anaunsa pour la superbe bannière !
Merci à Bushido et niic pour l'aide-scénaristique.
Merci à niic, Tiguor et goget pour l'aide au niveau des fautes.
Et un grand merci à tous les lecteurs !


News : koukishido ! La chaine DU duo d'LS !
Avatar de l’utilisateur
kouki
Loukoum Fragile
 
Messages: 5541
Inscription: Dim Oct 30, 2011 20:00
Localisation: Squatter le tchat

Re: La déchéance du Héros

Messagepar xela26 le Jeu Avr 10, 2014 0:38

Cher Batroux,

Chose promise, chose due,

voici un commentaire bien tardif mais je l'espère un peu plus détaillé de tes derniers chapitres et de la fin de la ta fic, suivi par mon avis global sur ton travail qui est, à mon humble avis un exemple pour tous les fikeurs sinon du France et de Navarre, au moins sur ce forum.:):)


Je vais reprendre la ou j'avais perdu le fil, c'est à dire à partir de la mort du combat de Végéta contre Gohan, suivi de sa mort, le chapitre 53, la déchéance du Prince II si je ne m'abuse.
Le chapitre est très émouvant, la confrontation sans trop de pathos, le combat tient en haleine même si on voit et on sent qu'il est perdu d'avance pour le prince sans peuple. Végéta termine sa vie en se sacrifiant héroïquement bref un chapitre qui frise la perfection. Qui frise, car le titre en lui même, la déchéance du prince. Végéta y perds la vie, mais pour moi on peut qualifier son action de tout sauf une déchéance. Il se confie à livre ouvert, sans chercher à se trouver d'excuses sur sa vie, reconnaissant ses erreurs et ses manquements passés. Mais tente de faire face, même s'il sait qu'il à 99% de chances d'y passer. Ce n'est pas une déchéance, c'est une ascension. L’ascension de Végéta au rang de héros, tragique sûrement, mais héros quand même.

Bref tu l'as compris, le titre du chap ne colle pas avec le sentiment que m'inspire celui-ci. Tu devrais le renommer pour qu'il soit plus en phase. Je sais que tu es limité par ton format de chapitre, mais je sais pas, un truc genre « la déchéance de l'arrogance » bref, un truc qui marque la déchéance de l'arrogance et de la vantardise de l'habituel Végéta serait plus en phase avec ce qu'on lit, et non la « déchéance du prince » qui nous fait plûtot penser à sa déchéance morale, ce qui est tout sauf le cas ici.

Chapitre 54 : La déchéance du fils.
Pas grand chose de spécial à dire de plus que les précédents commentaire sur le dénouement du combat et la fin de Végéta.

Chapitre 55 : La déchéance de l'espoir
Rien de plus que ce que les autres ont dit, le monologue et les pensés de Goku étaient les bien venus après le moment fort du sacrifice de Végéta.


Chapitre 56 : La déchéance de la Terre

Gohan commet l'irréparable après avoir éliminé Buu.

J'ai vraiment apprécie ce combat entre les deux monstres, un Gohan supérieur et qui pèche par excès de confiance face à un Buu dépassé mais qui ne s'avoue jamais vaincu.
Vraiment apprécié le passage de l'absorption manquée ou un Gohan ahuri se rends compte du danger potentiel de son adversaire, avec les réminiscences de la confrontation avec Cell.

Buu était un de ces êtres exceptionnels, atypiques qui représentait ou représenterait une réelle menace pour l'univers, quel que soit le bord qui le gouvernerait.


Le Seigneur du Makai qui se soucit de ses « sujets » très cocasse !

Un point négatif apparut depuis quelques chapitres, comme l'avais noté Pensyves, c'est les fautes d'orthographe de plus en plus nombreuses... j'espère que tu les as corrigés.

Le combat en lui même aurait pu durer un peu plus longtemps pour satisfaire tous les fans de Buu, mais une fois que l'absorption à échoué son espérance de vie était très limité le pauvre.
J'ai quand même l'impression que Buu n'a servi que de faire valoir pour montrer à tous l'immense Pouvoir de Gohan. Je dis pas que c'est pas bien mais c'est trop visible. Faire durer le perso quelques chapitres de plus aurait pu atténuer et faire passer la pilule beaucoup mieux je pense, genre l'envoyer en mission et que Gohan l'élimine parce qu'il prends un peu trop de libertés.

C'est ce qui m'était venu à l'esprit après la lecture de chapitre. Après, quand je me suis rendu compte qu'on approchait de la fin- à la mort de scarcrow- t'as démarche à pris plus de sens.

Chapitre 57 : la déchéance des conflits
Un bon chapitre de transition qui nous indique que le combat final du Makai à eu lieu. Avec quelles pertes... pour le savoir, il faut lire la suite ! Bon chap, mais de transition, donc moins intense que les précédents.

Chapitre 58 : la déchéance des parents
la, j'ai franchement pas trop apprécié la mort de Chichi. L'astuce des gens qui tout de suite meurent à cause d'un chagrin ou parce qu'ils n'ont plus envie de vivre ça me bote pas trop. Mais bon c'ta fic hein... Quitte à faire mourir Chichi parce qu'elle n’apparaît autant la faire tuer par Gohan par la suite sous les yeux de Goku, là ça aurait fait vraiment fort à mon sens, le fils qui exécute sa mort.

Chapitre 59 : La déchéance de scarcrow

Sacrecrow, l'éternel second éliminé lui aussi. Comploter ne lui a guerre réussi de sa vie. Jouissif !

C'est à ce moment la qu'on se rends compte que Gohan, du gamin immature et manipulé qu'il était, à totalement embrassé les idéaux de Dabra. Nul retour n'est possible pour lui...


Chapitre 60 : La déchéance d'emma
Gohan déroule son plan de conquête de l'univers. Un chapitre de transition pour moi.

Chapitre 61 : La déchéance des héros 1
la confrontation ultime entre le Père et le fils. Goku, qui petit à petit, chemine mentalement pour faire face à ses responsabilités. La tention est bien instillé dans le chapitre avec la fin qui s’ouvre sur les retrouvailles du père et du fils, transition faire la « résolution » du conflit.

Chapitre 62 : La déchéance des héros 1
Le chapitre final de ta fic pour moi.

Comme déjà dit, grandiose.
Goku prends enfin ses responsabilités et y laisse la vie.
Tout est la, la peur, la colère, l'espoir et le désespoir de nos « héros » ainsi que, en miroir, la joie et la jouissance de Gohan puis sa chute finale.
Goku fait le chemin inverse, ou il passe de la joie d'avoir enfermé son fils sans le tuer jusqu'au désespoir de voir ses amis massacrés un à un par son fils.
Désespoir faisant naître la tension nécessaire à l'éclosion de son super sayan 2, ou tu nous fais ressentir de manière merveilleuse ses états émotionnels. La lecture de la scène était pour moi presque aussi intense que lors de la transformation de Gohan contre Cell !

Comme je te l'ai dit plus haut, faire mourir Chichi ici n'aurait pas juré, au contraire !


Chapitre 63, l'épilogue
Ta fin ouverte n'est pas pour me déplaire.
Un nouveau champion du Makai apparaitra. Bon j'aurai voulu voir, avec un plaisir malsain, la victoire de Gohan, mais pour quelles aventure ensuite ? Même s'il avait gagné, tu te serais enfoncé dans la description gratuite de son règne de torture et de souffrances ? Autant s’arrêter la.




Voila pour tes derniers chapitres.

Sinon, je ne peux que te féliciter pour avoir terminé ton projet, une des meilleures fic DBZ que j'ai lu sur le net.

Je me rappel avec une nostalgie certaine ma découverte de tes premiers chapitres, ou l'histoire d'un Gohan pétant les plombs après sa victoire contre Cell était attrayante, en dépit de la fin prématuré du champion de Géro.

Puis la mort de Piccolo, la fuite de Gohan outre espace, ses aventures est ses trahisons subies sur la planète du peuple de Bojack, l'apparition de Babidi et Dabra, la triste déchéance de Cooler, asservi par le petit sorcier. Le retour sur terre et le combat final contre les forces de Babidi-Dabra.
J'ai bien aimé ces chapitres la. Il y avait un coté ouvert, libre, une sorte d'invitation à la flânerie dans les errances de Gohan, avant qu'il n'aille sur Namek. On ne savait pas ou tu voulais aller et toutes les piste étaient ouvertes.
Je me rappel que tu avais dit à l'époque que tu hésitais entre plusieurs directions à prendre pour ton histoire, ou un truc dans le genre. Moi, contrairement à d'autres, j'aime bien ce genre de flânerie littéraire, ces chapitres ou il ne se passe pas grand chose, ou l'on suit la vit quotidienne de nos héros. Je ne suis pas un fan du cliffanger pour le cliffhanger, ou encore de la tension permanente, donc artificielle.


Ta fic, qui était vraiment bonne devient vraiment génialissime et atteint les sommets à partir de ton coup de maître : la trahison et l’ascension de Dabra. C'est un peu ton « éclipse », ton « occultation » à toi, tu as très bien compris mes références :)
Il y a clairement un avant et un après. C'est l’événement fondateur de ta fic, plus encore que les premiers pétages de plombs de Gohan.

Puis on enchaîne sur l'arc du Makai, la « descente aux enfers », au sens propre comme au sen figuré. Tu tords la forme, la structure classique de la quête héroïque – situation initiale, perturbation, épreuves, confrontation avec son pire ennemi , révélation et victoire finale – Ou le héros rejoint effectue son ascension pour rejoindre et régner sur ses anciens ennemis.

On aurait pu croire qu'à l’apogée de ton arc précédent allait suivre une baisse de tension, que nenni ! Tu réussis avec brio à maintenir l’intérêt et la qualité de son récit et de sa structure : Dabra, dont les ignominies et la perversité sont dévoilés, les mauvais choix, la précipitation et les erreurs qui conduiront nos « héros » à la chute finale de Gohan , non, à son ascension en tant que Seigneur du Makai.
La je te dis, chapeau bas : Avec cet arc, tu atteints le firmament !!

La conclusion, avec le dernier acte, est à peine moins positive que le précédent.
L'histoire est rondement menée, avec l'offensive de Gohan et du Makai contre tout l'univers, qui voit la défaite temporaire des « forces du mal ». Les héros, qui tombent l'un après l'autre : Végéta, la terre Namek, l'autre monde, les amis de Goku, Goku lui même ... leur fin semble inexorable, mais même si certains survivent, leurs pertes sont irréparables.

Ce qui me rends moins dithyrambique que l'arc précédent, c'est une publication un peu trop précipité sur la fin, rapidité de publication qui a influé sur les petites fautes et coquilles à droite inexistantes dans le second arc mais de plus en plus présentes à la fin. Pas de quoi piquer les yeux mais cela s'accumulait. Mais bon, comme pour Ziddane, on te pardonnera hein:), mais tu aurais quand même gagné à plus espacer les publications.

Voila les choses qui me passaient par la tête....

C'est à nous de te remercier pour nous avoir fait partager cette histoire si poignante, intense et réussie. Encore une fois, MERCI !
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 136: publié
Chapitre 137: 0%

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1549
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Batroux le Jeu Avr 10, 2014 18:57

kouki a écrit:Bien bien... Que dire sur cette fin ?

Déjà, la fic est un vrai chef d'oeuvre quand on la prend depuis le début, chaque évolution, chaque tournant a, on dirait, été calculé par l'auteur depuis
le début. Des instants forts, des répliquent intenses, qui donne envie de relire la fic depuis le début, un spitch qui peux paraître anodine, mais qui nous a envoyer vers une série de twists incroyable. Chaque tournant est une surprise gigantesque ou on peux se demander jusqu'ou l'auteur va nous envoyer. La loooongue déchéance a été orchestré avec brio !

Et que dire du final, avec un Goku qui revient plus fort que jamais au devant de la scène, atteignant l'attendu stade de SSJ2 qu'on attendait depuis le début de la fic le concernant, du moins, pour ma part. Après sa déchéance, vint son ascension, son retour en tant que héros.

Et la fin nous pose un Goten qui a le choix entre suivre une loooongue déchéance, ou cette fois ci, devenir le digne successeur de son père en tant que héros, la nouvelle génération en quelques sortes.

Et plus qu'une chose a dire :

Thanks Batroux pour cette fic !


Merci Kouki !

xela26 a écrit:Chose promise, chose due,

voici un commentaire bien tardif mais je l'espère un peu plus détaillé de tes derniers chapitres et de la fin de la ta fic, suivi par mon avis global sur ton travail qui est, à mon humble avis un exemple pour tous les fikeurs sinon du France et de Navarre, au moins sur ce forum.:):)


Et bien merci beaucoup !

xela26 a écrit:Qui frise, car le titre en lui même, la déchéance du prince. Végéta y perds la vie, mais pour moi on peut qualifier son action de tout sauf une déchéance.


En fait pour le titre, ce n'était pas la déchéance de Vegeta dans ma tête mais bel et bien la déchéance du prince, celui qui a débarqué sur Terre pour combattre Goku. J'ai voulu faire une différence Vegeta pur Sayien/Vegeta qui devient "mon Vegeta.

xela26 a écrit:Ce n'est pas une déchéance, c'est une ascension. L’ascension de Végéta au rang de héros, tragique sûrement, mais héros quand même.

Là tu résumes bien ce que j'ai voulu faire.
La déchéance du Prince Sayien
L'avènement de Vegeta

xela26 a écrit:Bref tu l'as compris, le titre du chap ne colle pas avec le sentiment que m'inspire celui-ci. Tu devrais le renommer pour qu'il soit plus en phase. Je sais que tu es limité par ton format de chapitre, mais je sais pas, un truc genre « la déchéance de l'arrogance » bref, un truc qui marque la déchéance de l'arrogance et de la vantardise de l'habituel Végéta serait plus en phase avec ce qu'on lit, et non la « déchéance du prince » qui nous fait plûtot penser à sa déchéance morale, ce qui est tout sauf le cas ici.

Du coup j'espère que tu comprends mieux ma démarche maintenant et pourquoi ce titre de chapitre. :)

xela26 a écrit:Un point négatif apparut depuis quelques chapitres, comme l'avais noté Pensyves, c'est les fautes d'orthographe de plus en plus nombreuses... j'espère que tu les as corrigés.

Le combat en lui même aurait pu durer un peu plus longtemps pour satisfaire tous les fans de Buu, mais une fois que l'absorption à échoué son espérance de vie était très limité le pauvre.
J'ai quand même l'impression que Buu n'a servi que de faire valoir pour montrer à tous l'immense Pouvoir de Gohan. Je dis pas que c'est pas bien mais c'est trop visible. Faire durer le perso quelques chapitres de plus aurait pu atténuer et faire passer la pilule beaucoup mieux je pense, genre l'envoyer en mission et que Gohan l'élimine parce qu'il prends un peu trop de libertés.

C'est ce qui m'était venu à l'esprit après la lecture de chapitre. Après, quand je me suis rendu compte qu'on approchait de la fin- à la mort de scarcrow- t'as démarche à pris plus de sens.


J'avoue que non, je n'ai pas corrigé depuis. Les fautes, c'est vrai que les chapitres sortaient plus vite mais uniquement parce que je le pouvais. J'ai passé le même temps sur le chapitre 37 que sur le 57.

J'aurai pu faire durer le combat, c'est vrai. Mais j'avais peur de faire dans la répétition.
Oui, Buu a servi en quelques sortes de "faire-valoir" mais pas que, non plus. Cependant je veux bien reconnaître que je m'y suis peut-être mal pris. J'aurai pu faire durer le combat sur plusieurs chapitres plutôt que de le coller dans un seul et unique. Cela aurait pu faire monter la tension d'un cran, Gohan d'un côté, Buu de l'autre mais j'avais peur de m'étaler et de m'y perdre.

xela26 a écrit:Chapitre 57 : la déchéance des conflits
Un bon chapitre de transition qui nous indique que le combat final du Makai à eu lieu. Avec quelles pertes... pour le savoir, il faut lire la suite ! Bon chap, mais de transition, donc moins intense que les précédents.

Le coup Marketing de Batroux ! :P

xela26 a écrit:Chapitre 58 : la déchéance des parents
la, j'ai franchement pas trop apprécié la mort de Chichi. L'astuce des gens qui tout de suite meurent à cause d'un chagrin ou parce qu'ils n'ont plus envie de vivre ça me bote pas trop. Mais bon c'ta fic hein... Quitte à faire mourir Chichi parce qu'elle n’apparaît autant la faire tuer par Gohan par la suite sous les yeux de Goku, là ça aurait fait vraiment fort à mon sens, le fils qui exécute sa mort.


En fait, là, je ne voulais pas que Gohan la tue justement. Comme je l'avais dit à Pensyves pour Vegeta, Gohan ne l'a pas tué.
Je voulais vraiment faire donner la mort à Gohan à la toute fin, pour que cela ait plus d'impacts, plus de violence.
Et je voulais aussi montrer une lente déchéance de Chichi depuis sa résurrection. Et faire un énorme parallèle entre ce qu'elle était et ce qu'elle est devenue. Femme forte qui devient faible, trop faible.
Là dessus je me suis basé sur ces personnes âgées qui quand elles perdent leur conjoint un 10/04, se laissent mourir, jusqu'à s'éteindre le 10/05. Tu vois le truc ?

xela26 a écrit:Chapitre 62 : La déchéance des héros 1
Le chapitre final de ta fic pour moi.

Comme déjà dit, grandiose.
Goku prends enfin ses responsabilités et y laisse la vie.
Tout est la, la peur, la colère, l'espoir et le désespoir de nos « héros » ainsi que, en miroir, la joie et la jouissance de Gohan puis sa chute finale.
Goku fait le chemin inverse, ou il passe de la joie d'avoir enfermé son fils sans le tuer jusqu'au désespoir de voir ses amis massacrés un à un par son fils.
Désespoir faisant naître la tension nécessaire à l'éclosion de son super sayan 2, ou tu nous fais ressentir de manière merveilleuse ses états émotionnels. La lecture de la scène était pour moi presque aussi intense que lors de la transformation de Gohan contre Cell !


Cela faisait, à l'époque, quelques temps que je voulais mettre du présent. Je trouvais que cela pouvait donner une force considérable au fond. Je l'ai fait pour Goku parce que c'était vraiment le passage, celui du sayien/terrien qui agit en tant que père et bourreau.

Wouha pour la lecture du passage. Cela me fait très plaisir !

xela26 a écrit:Chapitre 63, l'épilogue
Ta fin ouverte n'est pas pour me déplaire.
Un nouveau champion du Makai apparaitra. Bon j'aurai voulu voir, avec un plaisir malsain, la victoire de Gohan, mais pour quelles aventure ensuite ? Même s'il avait gagné, tu te serais enfoncé dans la description gratuite de son règne de torture et de souffrances ? Autant s’arrêter la.


C'est exactement ça. Il faut savoir s'arrêter avant de tomber dans une parodie de soi-même.
Mon histoire a commencé avec le trio Goku/Gohan/Piccolo, tournant autour de leur relations. J'ai voulu poussé la relation au bout et une fois au bout, la finir, la conclure. Pour la conclure il fallait que je donne un point de comparaison, donc le saut dans le temps avec Trunks et Goten surveillés de près par Piccolo.

xela26 a écrit:Sinon, je ne peux que te féliciter pour avoir terminé ton projet, une des meilleures fic DBZ que j'ai lu sur le net.

Et bien merci beaucoup Xela26 !

xela26 a écrit:Je me rappel avec une nostalgie certaine ma découverte de tes premiers chapitres, ou l'histoire d'un Gohan pétant les plombs après sa victoire contre Cell était attrayante, en dépit de la fin prématuré du champion de Géro.

Puis la mort de Piccolo, la fuite de Gohan outre espace, ses aventures est ses trahisons subies sur la planète du peuple de Bojack, l'apparition de Babidi et Dabra, la triste déchéance de Cooler, asservi par le petit sorcier. Le retour sur terre et le combat final contre les forces de Babidi-Dabra.
J'ai bien aimé ces chapitres la. Il y avait un coté ouvert, libre, une sorte d'invitation à la flânerie dans les errances de Gohan, avant qu'il n'aille sur Namek. On ne savait pas ou tu voulais aller et toutes les piste étaient ouvertes.
Je me rappel que tu avais dit à l'époque que tu hésitais entre plusieurs directions à prendre pour ton histoire, ou un truc dans le genre. Moi, contrairement à d'autres, j'aime bien ce genre de flânerie littéraire, ces chapitres ou il ne se passe pas grand chose, ou l'on suit la vit quotidienne de nos héros. Je ne suis pas un fan du cliffanger pour le cliffhanger, ou encore de la tension permanente, donc artificielle.


C'est vrai que je suis rentré rapidement dans le vif du sujet au début. Je ne voulais pas me perdre, j'avais peur de me perdre. En butant Cell de suite, cela donnait le ton.

En fait, je savais où j'allais, j'allais vers les chapitres 62 et 63. Comment j'y allais c'est vrai que c'était plus compliqué.
La phase d'errance de Gohan dans l'univers devait être plus longue, il aurait dû rencontré Dabra plusieurs fois. Mais c'était bien trop compliqué à gérer, je me sentais pas les épaules pour écrire sur "l'univers entier". Et puis cela aurait pu faire redite au niveau du comportement de Gohan. Mon but étant de ne pas vous lasser.
Du coup, je les ai tous fait se rencontrer sur Namek. Cela a donné une nouvelle impulsion à mon imagination et à monter l'histoire sur le Makaï et sur Dabra.

xela26 a écrit:Ta fic, qui était vraiment bonne devient vraiment génialissime et atteint les sommets à partir de ton coup de maître : la trahison et l’ascension de Dabra. C'est un peu ton « éclipse », ton « occultation » à toi, tu as très bien compris mes références :)
Il y a clairement un avant et un après. C'est l’événement fondateur de ta fic, plus encore que les premiers pétages de plombs de Gohan.

Je suis assez d'accord. Disons que pour moi c'est là où j'ai atteint mon style et que je ne l'ai plus lâché: l'Arc 3.

xela26 a écrit:Puis on enchaîne sur l'arc du Makai, la « descente aux enfers », au sens propre comme au sen figuré. Tu tords la forme, la structure classique de la quête héroïque – situation initiale, perturbation, épreuves, confrontation avec son pire ennemi , révélation et victoire finale – Ou le héros rejoint effectue son ascension pour rejoindre et régner sur ses anciens ennemis.

Là, aussi j'ai été à l'aise. J'ai eu du mal à m'y remettre, je bloquais sur le chapitre 32. Puis un jour, j'ai tout lâché d'un bloc. Et ça m'a permis de me remettre en scène.

xela26 a écrit:On aurait pu croire qu'à l’apogée de ton arc précédent allait suivre une baisse de tension, que nenni ! Tu réussis avec brio à maintenir l’intérêt et la qualité de son récit et de sa structure : Dabra, dont les ignominies et la perversité sont dévoilés, les mauvais choix, la précipitation et les erreurs qui conduiront nos « héros » à la chute finale de Gohan , non, à son ascension en tant que Seigneur du Makai.
La je te dis, chapeau bas : Avec cet arc, tu atteints le firmament !!

Pour le dernier Arc, j'ai quand même bien flippé.
Je trouvais mes idées sympas mais j'ai tellement eu de retour positifs sur la fin de l'Arc 4 que je me suis dit "C'est peut-être finalement, l'Arc de trop. Je n'arriverai pas à faire aussi bien, ou mieux."
J'avais aussi peur de faire dans la redite, dans le conventionnel, dans ce qui avait déjà été vu.
Mais aux vues des retours, je m'étais trompé, et j'étais content de m'être trompé et le suis toujours.

xela26 a écrit:La conclusion, avec le dernier acte, est à peine moins positive que le précédent.
L'histoire est rondement menée, avec l'offensive de Gohan et du Makai contre tout l'univers, qui voit la défaite temporaire des « forces du mal ». Les héros, qui tombent l'un après l'autre : Végéta, la terre Namek, l'autre monde, les amis de Goku, Goku lui même ... leur fin semble inexorable, mais même si certains survivent, leurs pertes sont irréparables.

Ce qui me rends moins dithyrambique que l'arc précédent, c'est une publication un peu trop précipité sur la fin, rapidité de publication qui a influé sur les petites fautes et coquilles à droite inexistantes dans le second arc mais de plus en plus présentes à la fin. Pas de quoi piquer les yeux mais cela s'accumulait. Mais bon, comme pour Ziddane, on te pardonnera hein:), mais tu aurais quand même gagné à plus espacer les publications.


J'en suis navré. Je n'étais pas pressé d'en finir. Quand j'ai écrit "Fin" dans mon fichier, je me suis dit "Putain, ça y est, c'est fini."
J'étais à la fois content d'avoir mener la fic à sa fin, la fin que je voulais mais j'étais aussi un peu "triste" parce que c'est une aventure qui m'a pris énormément de temps, sur laquelle j'ai dû passer un grand nombres d'heures, et sur laquelle j'ai eu des ratés, du positif. Cette fic a été une compagne pendant quelques années.

xela26 a écrit:Voila les choses qui me passaient par la tête....

C'est à nous de te remercier pour nous avoir fait partager cette histoire si poignante, intense et réussie. Encore une fois, MERCI !


Et bien merci beaucoup et de rien, Xela26 ! Cela valait le coup d'attendre ! ;)

"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


"Mais dès que tu craques un peu le vernis, tu réalises que le coeur du mec a percé les secrets de l'alchimie et que son coeur de plomb est en réalité en or." Niicfromlozane


Membre de la JLUS
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5619
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Entre toi et le bonheur

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Chocoloutre le Sam Mai 10, 2014 15:31

Commentaire surprise ! Je ne reviens pas sur le forum, c'est exceptionnel et je gardais ce message "bonus" sous le coude pour cette occasion.

Ça y est, j'ai tout lu ! J'ai plein de choses à dire mais je commencerais par te féliciter. Tu es allé jusqu'au bout, tout le monde ne peut pas s'en vanter et quiconque va jusqu'au point final mérite des félicitations.

J'aurais quand même quelques reproches à te faire, tu t'en doutes bien. Par-là j'entends de vrais reproches, pas des reproches "c'était trop court !". :)
Je ne peux pas piffer ton Gohan. Putain mais quel tocard... Et ce n'est pas (seulement) une histoire de sentiments personnels, je pense que c'est un vrai souci. Toute la fin et ce qui est à la base du souffle épique de ton histoire, c'est que Gohan devienne le nouveau seigneur du Makaï et ça repose sur son sentiment de trahison, d'avoir été utilisé... Bon à la rigueur, OK. Il est jeune, il est influencable, Dabra n'est pas le premier venu non plus. OK. Là où ça devient problématique, c'est quand Piccolo (et Goku mais Piccolo le fait de manière directe) approuve ! Je-ne-comprend-pas. Gohan n'a jamais été manipulé, utilisé, envoyé au combat pour des intérêts personnels : il a toujours été entraîné et encouragé à se battre parce qu'il était surpuissant et que c'était soit ça, soit tout le monde meurt. Point. J'insiste, que Gohan ressente de l'injustice pas de souci (c'est même une bonne idée d'exploiter les trop grandes responsabilités qui pèsent sur lui à son jeune âge) mais que Piccolo (qui est quand même la représentation de la sagesse) culpabilise et dise (je cite) "je regrette d'avoir fait passer les intérêts des autres et les nôtres avant celui de ton fils" , franchement non. Ça tient pas debout.
Ce qui m'amène au deuxième grand reproche que j'ai à te faire : tout le monde passe son temps à culpabiliser. Tu prends Goku et Gohan, les trois-quarts de leurs lignes consistent à s'isoler, à repousser les autres et à se dire "alala je suis vraiment une merde". Un peu, ça va, c'est même intéressant de développer une part sombre et des remords. Au bout de 50 chapitres, franchement c'est lourd, t'as envie de les secouer - surtout quand leur culpabilité n'est pas justifiée, ça fait forcé.
D'ailleurs je ne crois pas du tout au Gohan "je suis méchant mais en fait pas vraiment j'instaure juste un ordre nouveau qui est plus juste". Je ne suis pas sûr d'avoir tout compris (honnêtement j'ai tout lu cette nuit, je me suis arrêté à 5h du matin alors là-dessus bon peut-être que j'ai mal compris) mais ça ne me semble pas tenir debout. C'est plus juste de faire péter des planètes ? De briser le coeur de ta mère qui n'a rien de ce que tu reproches à ton père ? Je comprend qu'il est un peu dark maintenant mais ce n'est pas très cohérent.
Le cross-over avec One Piece, je ne comprend pas non plus. Pourquoi ? Pourquoi nous faire sortir de l'univers et de l'ambiance en nous postillonnant à la gueule "hé tu te rappelles c'est une fic, à la base c'est un manga, tiens regarde j'en met un autre comme ça pour le kiff" ? Franchement ça n'apporte rien, à part faire mouiller un peu les fans je ne vois pas l'intérêt.
Je trouve qu'il y a beauuucoup trop de blabla sur la fin. Oui OK l'introspection c'est bien, d'ailleurs il n'y en a pas assez au début avec des chapitres vite expédiés ; mais à la fin, en lisant, je me disais : "putain non mais c'est bon j'ai compris il regrette à mort et il réfléchit sur le sens de la vie tout ça, mais bouge-toi maintenant". Le véritable problème étant que certaines ne sont vraiment pas utiles, dans le sens où elles n'apportent rien (ni à l'histoire, ni au personnage) et où elles font traîner l'histoire en longueur. Et c'est dommage, parce que du coup on a tendance à s'en lasser plus vite alors que des passages comme dans le chapitre 62 sont importants, bien écrits et ont leur place.
Il y a des fautes, des maladresses qui ne sont plus pardonnables. Je crois que Xelas t'a fait la remarque, il y a des moments où tu sens que tu aurais pu prendre davantage le temps de soigner la forme (en plus j'ai cru comprendre que niic relisait, honte sur toi niic). Par exemple : "-C'est maintenant que je dois verser une larme. Tenta de piquer Gohan", je te l'ai dit plein de fois, c'est une virgule, pas un point et c'est une question alors où est le point d'interrogation ? Même chose pour les terminaisons en é/ai, ça aussi tu le sais. Clairement pour moi c'est ce genre de détail (qui n'en est pas vraiment d'ailleurs) qui te tire vers le bas, ça fait pas sérieux.
Dans le même ordre d'idée, il y a des maladresses de langage qui sont clairement le fruit, non pas d'un manque de relecture, mais d'un manque de recul. Ce sont des tournures "classiques", qu'on a l'habitude de lire et d'entendre et qu'on intègre plus ou moins naturellement, qui sortent naturellement et le piège est là. Par exemple (je cite) : "Ils se faisaient vite débusquer par les démons assoiffés de chairs fraîches", ils sont assoiffés de sang oui, avides de chairs fraîches éventuellement mais pas assoifés de chair. La chair ça ne se boit pas. Il faut vraiment que tu réfléchisses à ce genre de choses parce que ça aussi, ça ne fait pas sérieux, ça te fait sortir du récit parce que ça n'a pas de sens. Un autre exemple : "Tout était millimétré, du moins dans les grandes lignes.", ben du coup si c'est dans les grandes lignes, c'est pas millimétré.

Voilà ce que j'ai à te reprocher globalement. J'avais aussi noté un manque de finesse parfois mais je n'ai pas noté d'exemple et honnêtement, c'est très compliqué. S'il y a un seul de tes maux qui soit pardonnable, c'est celui-là.
Mais maintenant que le plus désagréable est passé, passons à ce que j'ai aimé ! :)

J'ai beaucoup aimé la relation que tu suggères entre Scarecrow, Dabra et Léthée. Je parlais du manque de finesse, pour le coup ça a été bien mené : c'est suggéré, évoqué, jamais étudié en profondeur et je pense que c'était le bon choix. On a pas besoin de tout savoir, de tout voir, de tout entendre : un peu de mystère, de flou est très bénéfique quand appliqué aux bons endroits.
Je parlais aussi de tes maladresses d'écriture, de ce qui n'est plus pardonnable et ça me semble important de préciser que si ça ne l'est plus, c'est au vu du chemin que tu as parcouru. Quel plaisir de voir ton écriture s'améliorer au fil des chapitres ! Ton premier et ton dernier chapitre n'ont rien, mais alors RIEN à voir : très sincèrement les débuts sont pénibles à lire, c'est mal écrit, c'est grossier, il y a des fautes partout et c'est le bordel dans la mise en page. Je te félicite d'ailleurs pour le chapitre 50 qui est d'une rare qualité sur ce forum, j'ai pris énormément de plaisir à le lire. Bravo.
La fin de Gohan est très bien écrite, il ne fallait pas te rater, tu as réussi. J'ai vu que tu précisais que c'était pour toi la véritable fin et on le ressent bien, elle a ce souffle épique et cet air de conclusion qu'elle doit avoir. J'ai aimé aussi la "véritable" fin : on retrouve (à mon avis) ton manque de finesse quand tu fais parler les enfants (c'est cucul, on dirait du Teen_Gohan, en plus ils prennent des bains) et c'est dommage parce que ça vient obscurcir un beau tableau. Ta fin est en effet très intelligente et vraiment bien négociée de ta part : elle reste "ouverte" dans le sens où tout peut encore basculer, où on sait que l'histoire continue après que l'on cesse de la suivre mais arrive à apporter ce sentiment de conclusion sans qui on se sentirait frustré. Et puis, tu ajoutes aussi une note de mystère avec les Cavaliers du Chaos. Non vraiment c'est très bien joué.

Voilà ! Encore une fois, je te félicite. Tes 63 chapitres ne sont pas exempts de défauts mais j'ai (re)suivi cette histoire avec plaisir. Ma connaissance des fics DBZ est succinte comme tu le sais mais "La Déchéance du Héros" est souvent citée comme étant dans le haut du panier, et sincèrement c'est mérité. Tu as fourni beaucoup de travail, tu n'as jamais cessé de vouloir t'améliorer (quel plaisir de voir quelqu'un qui ne se complait pas à stagner) et tes efforts ont portés leurs fruits.
Encore bravo. :)
Avatar de l’utilisateur
Chocoloutre
 
Messages: 4534
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

Re: La déchéance du Héros

Messagepar niicfromlozane le Sam Août 09, 2014 15:44

Bon, cela faisait un moment que je voulais compléter mon com' et quelle meilleure occasion que celle de mon retour sur l'US pour en rajouter encore une couche? Qui plus est, j'ai des choses à dire sur le post d'Inikisha qui a dû provoquer chez toi une excitation comparable à celle d'une… merde, ce forum est public! :)

Bref,

Note: ce commentaire contient évidemment énormément de spoiler, il n'est donc pas à lire avant la fic.

Ton histoire repose donc sur un changement fondamental par rapport à ce qu'on connaît. Des héros plus sombres, plus torturés, moins lisses, ce qui n'est pas pour me déplaire. Tu as choisi d'opérer une coupure brusque par rapport à l'univers de DB tel qu'on le connaît en y intégrant des éléments psychologiques qu'on n'y trouvait pas auparavant, tout en réussissant à garder le thème central traité dans le manga, à savoir la filiation. En effet, cet aspect est central dans DB et a été abordé dansun essai qu'on peut trouver sur le forum, même s'il est encore largement incomplet. Le sujet est cependant passionnant et seul le manque de temps m'a empêché de participer au topic.

En ce sens, c'est une vraie réussite, car tu arrives ainsi à faire du neuf avec du vieux, tout en respectant l'essence de l'univers et donc en contentant les fans. C'est (à mon avis) la plus grosse force de ta fic, au-delà des idées plus ponctuelles qu'on peut y trouver et de la forme qui, comme cela a été relevé plusieurs fois, n'a cessé de s'améliorer, même si le pic n'est malheureusement pas dans les derniers chapitres mais un peu avant.

Regardons maintenant les choses plus en détail:


1. Le Découpage:

On sent immédiatement que le découpage de ta fic n'est pas le fruit du hasard mais le résultat d'un travail de recherche abouti et scrupuleux. En effet, si les deux premiers arcs peuvent parfois sembler longuets ou rébarbatifs, ce qui est très intéressant, c'est la manière dont chacun est au service du suivant. C'est particulièrement évident si l'on déconstruit le récit en partant de la fin:

Sans l'arc 4, le cinquième perd énormément de force évocatrice dans le lien qui unit Gohan au Makaï, et notamment à Dabra. La conclusion, également, perd tout son intérêt.

Sans l'arc 3, on ne peut absolument pas s'attacher à Dabra comme on le fait, et donc comprendre les motivations profondes de Gohan dans l'arc 5.

L'arc 2 tout entier sert la rivalité qui va naître entre Dabra et Gohan. Sans ses victoires et ses cicatrices (physiques comme psychologiques), la première de la longue série de victoires de Dabra n'a aucun sens.

Et, évidemment, sans le premier arc, l'arc 2 n'a tout simplement aucun sens.

La construction générale est donc particulièrement forte, puisque chaque partie sert l'autre et que les événements s'enchainent, sinon logiquement, avec une fluidité certaine.

Au niveau de ce qui pêche, je ne peux m'empêcher de relever certaines longueurs. C'est évidemment très difficile de ne pas succomber à cela dans une fic aussi longue et qui voit sa réalisation s'étaler sur plusieurs années, mais c'est particulièrement flagrant dans les deux premiers arcs où je me suis plusieurs fois surpris à sauter des paragraphes entiers sans que cela ne nuise à mon immersion dans le récit. Limite au contraire.
Globalement, je pense qu'un des trois points que tu pourrais réellement améliorer par la suite, c'est ce que j'appelle le "travail de cut", à savoir, lors de la relecture, d'en faire une entière en te concentrant sur tout ce qui n'est pas absolument essentiel, et d'avoir les brunes de le virer. La relecture représente 90 à 95% du "travail" d'un écrivain, et le travail de cut est frustrant, dévalorisant, dur (cmb) mais nécessaire. Je lis beaucoup sur le forum qu'il faut décrire énormément, et c'est vrai, mais une fois que c'est fait, il est tout aussi important de savoir virer toutes les descriptions qui ne sont pas essentielles.
Je pense qu'avec un peu d'entrainement, tu pourrais aller encore plus loin dans l'immersion.


2. Les environnements

C'est du tout bon. On sait toujours où et comment se situe l'action, les environnements sont variés et même le Makaï ne fait pas (trop?) dans le cliché. Tu prends toujours (trop?) le temps de décrire le contexte et les environnements sont vivants, foisonnent d'idées et de cohérence. Du coup, on est très loin des environnements génériques que propose souvent Toriyama. Mention spéciale à la planète du gang de Roadjack (putain, je regrette tellement qu'un de ses sbires ne se soit pas appelé Hitze…) et à la manière relativement subtile dont tu intègres à l'Empire du Froid des dirigeants plus puissants que Cold.

3. Les thèmes

On ne peut nier que toute ta fic repose sur un besoin de Gohan de trouver un véritable mentor dont tu supposes qu'il ne peut être ni Goku ni Piccolo, et qu'il finira par trouver avec Dabra. Inversément, le thème de la paternité est, lui, abordé en long et en large du côté des deux mentors, ainsi qu'avec Vegeta.
Il est intéressant de noter que tout au long de ta fic, tu insistes sur l'importance de la confiance dans la relation père-fils, celle-ci étant avant tout de la responsabilité du père. Mais on remarque également que tu fais appelle à un concept œdipien de base quand Gohan devient obsédé à l'idée de tuer son père et, plus tôt, de la coupure nécessaire pour qu'il puisse enfin se réaliser sans lui, en tant qu'entité propre, animée par ses propres… démons;)

Dans cette idée, j'ai été un peu déçu du traitement que tu as réservé à Chichi, entièrement assimilée à son mari à de nombreuses reprises, mais au vu de ce que Tori en avait fait, je ne saurais vraiment te blâmer. On sent que tu as voulu développer le personnage, et ce que tu en as fait n'est pas décevant, mais il y a, globalement, moins de profondeur dans tes personnages féminins que chez les mecs, ce qui, encore une fois, est pardonnable au vu de l'univers original, souvent très pauvre à ce sujet également.

L'autre thème très fort de ta fic est évidemment la violence.
Tu l'abordes avec une culture très punk, voire métal, mais elle revêt aussi bien un caractère physique que psychologique et n'est jamais inutile. Ta vision du monde est particulièrement sombre et la manière dont tu utilises la violence pour montrer l'horreur d'une défaite, notamment à la fin de l'arc 3 ou tout au long du cinquième sert parfaitement les différents enjeux. Les faibles n'ont pas leur place dans ta fic et l'implacabilité du monde lui offre d'autant plus de tension.

Enfin, il y a évidemment le thème de la déchéance, que tu voulais certainement beaucoup plus centrale que ce qu'elle est finalement en comparaison des autres thèmes, mais qui reste un élément essentiel de ta fic ; le support est parfait, puisque le « What if » se sert de ce que nous connaissons des personnages pour assombrir l'univers.
On pourra se poser mille questions : de quelle déchéance parlais-tu : celle de Gohan au premier arc, ou alors n'était-elle qu'un prémisse au twist du quatrième ? Le véritable héros est-il Goku qui se trouve incapable de protéger ceux qu'il aime tout au long de sa fic ? Le simple fait que ces questions soient abordables montre la force évocatrice du thème, parfaitement traité.

4. Les personnages

Tout à été dit ou presque à ce sujet dans les précédents coms… En quelques mots :

Leur psychologie est forte. Contrairement à Inikisha et s'il est vrai qu'il y a de la redite dans les remords de Goku et Piccolo, je pense que ça se peut se justifier, notamment dans la forme hebdomadaire de publication. Voilà où pourrait effectivement intervenir le travail de cut. Cependant, il me semble exagéré de limiter leur psychologie à ça. N'importe quel parent te dira que se poser des questions sur ce qu'il peut faire de mieux pour ses enfants est au centre de ses préoccupations et que leurs échecs les hantent. Je trouve au contraire qu'il y a beaucoup de maturité dans ta manière d'aborder le sujet et des images fortes. Je t'ai déjà parlé de ce que je pensais de la symbolique de l'alliance Goku/Piccolo pour pratiquer le mafuba et de la manière dont le premier écarte le second lors de l'affrontement final.
Alors oui, il y a toujours moyen d'aller plus loin et peut etre que la détresse de Goku au premier arc est trop rapide. Il y a toujours matière à s'améliorer et d'approfondir un personnage torturé, mais je pense beaucoup de bien du traitement du perso, puisqu à mon umble avis, comme je le teasais dans la partie « thème », le véritable héros qui est en déchéance, dans ton histoire, c'est Goku, et pas Gohan, contrairement à ce que tu essayais de nous faire croire tout au long de ta fic.

Au niveau sociologique, on reste dans du Dragon Ball : il n'y a pas grand chose à dire que je n'aie déjà mentionné. Tu as visiblement fait un effort pour donner de la cohérence à l'univers, notamment dans les arcs 2 et 4. La violence de ton univers est également une clef de lecture pour comprendre les motivations des persos et les liens qui les unissent, un grand pouvoir entrainant de grandes responsabilités;)

Quant à la philosophie, elle tourne presque entièrement autour du personnage perturbateur central qu'est Dabra et qui mériterait un topic à lui tout seul. Le bien, le mal, comment vivre, se chercher et trouver sa place, c'est au final l'histoire de ton personnage qui incarne à lui seul les trois questions fondamentales que se pose tout bon personnage : d'où viens-je, où suis-je, où vais-je ?, dans le temps et dans l'espace. Sa détermination de créer quelque chose qui le dépasse et soit plus grand que lui, à savoir le Makaï est complètement folle.


5. La forme

Quoi dire : tu as touché le ciel quelque part dans l'arc 4 -je ne me souviens plus et j'ai la flemme de chercher- avec un chapitre qui m'a juste troué le cul en deux, puis tu es revenu à quelque chose de mieux, mais moins bien quand même. Comme l'a dit Ini, il reste des trucs impardonnables, mais globalement la progression est certaine.
Je regrette pour ma part que tu ne souhaites pas reprendre la forme de ta fic en corrigeant ce qui peut l'être, mais c'est un choix que je peux comprendre, à savoir conserver ce que tu savais faire à un instant I, en l'état, pour pouvoir peut-être comparer plus tard et évaluer ta marge de progression.
Perso, je reste persuadé qu'offrir au lecteur la meilleure expérience possible est une question de respect, mais les deux points de vue se défendent parfaitement.


Voilà

Comme Inikisha, je te félicite chaudement pour avoir porté ton projet à son terme. Pour ma part, je ne peux pour le moment qu'espérer faire un jour aussi bien que toi à ce niveau:)

Enfin, merci pour m'avoir fait rêver. J'ai pris énormément de plaisir à te lire, et je ne doute pas que ce n'est que le début…

++

Niic
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5067
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Batroux le Mar Août 19, 2014 12:35

Spoiler
Et bien, je ne m'attendais pas à ça !
C'est un sacré pavé.
(J'avais pas répondu à Inikisha sur le forum, on en a discuté en PV)

Donc du coup je suis juste pour toi.

Ton histoire repose donc sur un changement fondamental par rapport à ce qu'on connaît. Des héros plus sombres, plus torturés, moins lisses, ce qui n'est pas pour me déplaire. Tu as choisi d'opérer une coupure brusque par rapport à l'univers de DB tel qu'on le connaît en y intégrant des éléments psychologiques qu'on n'y trouvait pas auparavant, tout en réussissant à garder le thème central traité dans le manga, à savoir la filiation. En effet, cet aspect est central dans DB et a été abordé dansun essai qu'on peut trouver sur le forum, même s'il est encore largement incomplet. Le sujet est cependant passionnant et seul le manque de temps m'a empêché de participer au topic.

En ce sens, c'est une vraie réussite, car tu arrives ainsi à faire du neuf avec du vieux, tout en respectant l'essence de l'univers et donc en contentant les fans. C'est (à mon avis) la plus grosse force de ta fic, au-delà des idées plus ponctuelles qu'on peut y trouver et de la forme qui, comme cela a été relevé plusieurs fois, n'a cessé de s'améliorer, même si le pic n'est malheureusement pas dans les derniers chapitres mais un peu avant.


Yep, tu avais déjà souligné le thème de filiation qui ressort finalement dans tous les paragraphes de la fic.
C'est un thème important pour moi, pour écrire, c'était ma base. Cette relation Gohan/Piccolo/Goku. Cette vision que je m'en faisais et ce qu'il pourrait en découler.


On sent immédiatement que le découpage de ta fic n'est pas le fruit du hasard mais le résultat d'un travail de recherche abouti et scrupuleux. En effet, si les deux premiers arcs peuvent parfois sembler longuets ou rébarbatifs, ce qui est très intéressant, c'est la manière dont chacun est au service du suivant. C'est particulièrement évident si l'on déconstruit le récit en partant de la fin:


Au début, dans le premier Arc, je savais où je voulais aller mais je ne savais pas comment m'y prendre, j'avais beaucoup d'idées et beaucoup de mal à les mettre en place. C'est en commençant à écrire l'Arc 2 que le chemin tracé m'est apparu. J'ai coupé, recoupé mon scénario. Et Bizarrement c'est quand j'ai choisi de mettre en scène Dabra sur Namek que tout m'a vraiment paru fluide et logique (dans ma tête.)

Je l'avais dit il me semble mais l'Arc 2 devait être plus long, il devait y avoir plusieurs rencontres entre Dabra et Gohan. Mais c'était assez casse gueule ce que j'avais prévu, je me sentais pas de faire ce que j'avais prévu parce que je pensais et pense encore qu'il faut arriver à maîtriser son sujet et son histoire et je n'avais pas les armes pour me défendre.
Et du coup avec cette idée en tête, il m'est apparu parfaitement naturel de faire des arcs, complémentaires dans un premier temps et qui apportaient aussi d'autres choses. D'où ce découpage qui t’apparaît "travaillé".

Au niveau de ce qui pêche, je ne peux m'empêcher de relever certaines longueurs. C'est évidemment très difficile de ne pas succomber à cela dans une fic aussi longue et qui voit sa réalisation s'étaler sur plusieurs années, mais c'est particulièrement flagrant dans les deux premiers arcs où je me suis plusieurs fois surpris à sauter des paragraphes entiers sans que cela ne nuise à mon immersion dans le récit. Limite au contraire.
Globalement, je pense qu'un des trois points que tu pourrais réellement améliorer par la suite, c'est ce que j'appelle le "travail de cut", à savoir, lors de la relecture, d'en faire une entière en te concentrant sur tout ce qui n'est pas absolument essentiel, et d'avoir les brunes de le virer. La relecture représente 90 à 95% du "travail" d'un écrivain, et le travail de cut est frustrant, dévalorisant, dur (cmb) mais nécessaire. Je lis beaucoup sur le forum qu'il faut décrire énormément, et c'est vrai, mais une fois que c'est fait, il est tout aussi important de savoir virer toutes les descriptions qui ne sont pas essentielles.
Je pense qu'avec un peu d'entrainement, tu pourrais aller encore plus loin dans l'immersion.


C'est probablement vrai. Il y a eu un travail pour découper certains passages, pour les améliorer. Le seul truc que je me suis efforcé de ne pas faire c'est "du remplissage". Passer 20 lignes à décrire une montagne par exemple pour avoir le bon nombre de mots. Déjà ça me plait pas de le lire, du coup ça me plait pas de l'écrire. :p
Mais je vois ce que tu veux dire. Il est très vrai qu'il doit y avoir des passages "lourds" qui ne nuisent pas à la lecture si on les saute. Mais je ne sais pas si j'ai le recul nécessaire pour les repérer. Peut-être bientôt ! :P

Mention spéciale à la planète du gang de Roadjack (putain, je regrette tellement qu'un de ses sbires ne se soit pas appelé Hitze…) et à la manière relativement subtile dont tu intègres à l'Empire du Froid des dirigeants plus puissants que Cold.


Hahaha. C'est comme ça que m'est venu le nom en plus !

On ne peut nier que toute ta fic repose sur un besoin de Gohan de trouver un véritable mentor dont tu supposes qu'il ne peut être ni Goku ni Piccolo, et qu'il finira par trouver avec Dabra. Inversément, le thème de la paternité est, lui, abordé en long et en large du côté des deux mentors, ainsi qu'avec Vegeta.
Il est intéressant de noter que tout au long de ta fic, tu insistes sur l'importance de la confiance dans la relation père-fils, celle-ci étant avant tout de la responsabilité du père. Mais on remarque également que tu fais appelle à un concept œdipien de base quand Gohan devient obsédé à l'idée de tuer son père et, plus tôt, de la coupure nécessaire pour qu'il puisse enfin se réaliser sans lui, en tant qu'entité propre, animée par ses propres… démons;)


Plus que le besoin de trouver un mentor, c'est le besoin d'être "lui-même" qui me plaisait d'écrire et de mettre en scène.
Gohan dans le manga est sans cesse tiraillé entre ce qu'il est et ce qu'il voudrait être. Il est un sayien et veut être un humain et il devient encore autre chose.

Dans cette idée, j'ai été un peu déçu du traitement que tu as réservé à Chichi, entièrement assimilée à son mari à de nombreuses reprises, mais au vu de ce que Tori en avait fait, je ne saurais vraiment te blâmer. On sent que tu as voulu développer le personnage, et ce que tu en as fait n'est pas décevant, mais il y a, globalement, moins de profondeur dans tes personnages féminins que chez les mecs, ce qui, encore une fois, est pardonnable au vu de l'univers original, souvent très pauvre à ce sujet également.


J'ai essayé de lui donner de la consistance. Mon but avec elle était surtout d'expliquer pourquoi elle était ce qu'on en voit dans le manga. Du moins en donner mon explication et en profiter pour aussi s'éloigner de ce que le manga en offrait.
Après la mettre en scène, c'était pas un grand Kiff. Sauf quand le récit se rapprochait de ce qu'elle avait vécu, de comment elle l'avait vécu.

L'autre thème très fort de ta fic est évidemment la violence.
Tu l'abordes avec une culture très punk, voire métal, mais elle revêt aussi bien un caractère physique que psychologique et n'est jamais inutile. Ta vision du monde est particulièrement sombre et la manière dont tu utilises la violence pour montrer l'horreur d'une défaite, notamment à la fin de l'arc 3 ou tout au long du cinquième sert parfaitement les différents enjeux. Les faibles n'ont pas leur place dans ta fic et l'implacabilité du monde lui offre d'autant plus de tension.


La violence devait servir le récit. Devait servir les actes dans les futurs arcs. Les combats, c'est assez compliqué à écrire, il fallait qu'ils aient un intérêt plus qu'un éventuel Fan-Service (à part peut-être celui de Gohan VS Buu)
Et pour les faibles, ils ont une place mais jusqu'à l'arc 4. J'ai essayé de donner de la consistance, là aussi, et des combats ou des stratégies plausibles pour que les terriens par exemple, s'en sortent avec honneur.
Et aussi à la fin de l'arc 5. Une partie des "plus faibles" ont survécu :P

Enfin, il y a évidemment le thème de la déchéance, que tu voulais certainement beaucoup plus centrale que ce qu'elle est finalement en comparaison des autres thèmes, mais qui reste un élément essentiel de ta fic ; le support est parfait, puisque le « What if » se sert de ce que nous connaissons des personnages pour assombrir l'univers.
On pourra se poser mille questions : de quelle déchéance parlais-tu : celle de Gohan au premier arc, ou alors n'était-elle qu'un prémisse au twist du quatrième ? Le véritable héros est-il Goku qui se trouve incapable de protéger ceux qu'il aime tout au long de sa fic ? Le simple fait que ces questions soient abordables montre la force évocatrice du thème, parfaitement traité.


En fait, je ne la voulais pas si centrale. Elle y est, petit à petit elle se remarque, elle se démarque tout en restant discrète. La Déchéance est un terme qui peut finalement avoir plusieurs images. Tous ou presque ont vécu une déchéance, à moindre ampleur, à plus grande échelle... On peut l'attribuer finalement à n'importe quel personnage même si c'est vrai. Je peux l'avouer la vraie Déchéance, c'est celle de Goku. ;)
Mais comme dans mon esprit et dans ma fic, finalement Goku est quasiment indissociable de Gohan sur bien des points, la Déchéance de l'un entraînait forcément celle de l'autre.


Leur psychologie est forte. Contrairement à Inikisha et s'il est vrai qu'il y a de la redite dans les remords de Goku et Piccolo, je pense que ça se peut se justifier, notamment dans la forme hebdomadaire de publication. Voilà où pourrait effectivement intervenir le travail de cut. Cependant, il me semble exagéré de limiter leur psychologie à ça. N'importe quel parent te dira que se poser des questions sur ce qu'il peut faire de mieux pour ses enfants est au centre de ses préoccupations et que leurs échecs les hantent. Je trouve au contraire qu'il y a beaucoup de maturité dans ta manière d'aborder le sujet et des images fortes. Je t'ai déjà parlé de ce que je pensais de la symbolique de l'alliance Goku/Piccolo pour pratiquer le mafuba et de la manière dont le premier écarte le second lors de l'affrontement final.
Alors oui, il y a toujours moyen d'aller plus loin et peut etre que la détresse de Goku au premier arc est trop rapide. Il y a toujours matière à s'améliorer et d'approfondir un personnage torturé, mais je pense beaucoup de bien du traitement du perso, puisqu à mon umble avis, comme je le teasais dans la partie « thème », le véritable héros qui est en déchéance, dans ton histoire, c'est Goku, et pas Gohan, contrairement à ce que tu essayais de nous faire croire tout au long de ta fic.


Au delà de la forme, l'arc 1 souffre d'un fond qui enchaîne trop vite. C'était le début. J'enchaînais les chapitres au gré de l'inspiration. C'est clairement pas le meilleur truc que j'ai écrit. C'est pénible c'est laborieux. Aujourd'hui, je me dis qu'il aurait pu être beaucoup plus fin.

Au niveau de la symbolique, j'avoue que j'aime glisser des trucs comme ça.

Au niveau sociologique, on reste dans du Dragon Ball : il n'y a pas grand chose à dire que je n'aie déjà mentionné. Tu as visiblement fait un effort pour donner de la cohérence à l'univers, notamment dans les arcs 2 et 4. La violence de ton univers est également une clef de lecture pour comprendre les motivations des persos et les liens qui les unissent, un grand pouvoir entrainant de grandes responsabilités;)


Kouki, sors de ce corps Immédiatement !

Mon principal but dans l'arc 2 c'était de faire interagir des personnages issus de films/du mangas et que cela semble convaincant.
Pareil quand j'ai commencé à écrire sur le Makaï. Il fallait que je le mette en place dans l'univers que je m'étais approprié que je lui donne sa place tout simplement.

Quant à la philosophie, elle tourne presque entièrement autour du personnage perturbateur central qu'est Dabra et qui mériterait un topic à lui tout seul. Le bien, le mal, comment vivre, se chercher et trouver sa place, c'est au final l'histoire de ton personnage qui incarne à lui seul les trois questions fondamentales que se pose tout bon personnage : d'où viens-je, où suis-je, où vais-je ?, dans le temps et dans l'espace. Sa détermination de créer quelque chose qui le dépasse et soit plus grand que lui, à savoir le Makaï est complètement folle.


C'est vrai que Dabra a pris énormément de place et au plus j'écrivais sur lui, au plus je m'amusais. Si vous avez été surpris en tant que lecteur je l'ai été tout autant en tant qu'auteur.
Je ne dis pas que mon traitement était fin et totalement dans le caractère mais en tout cas, je me suis régalais à lui faire dire et faire tout ce qu'il a fait et je suis vraiment fier de ce que j'en ai fait ! (Oui bon au Diable la Modestie.)
Essayer de lui donner de la profondeur, un background, un but et surtout soigner les différentes interactions avec les "héros".
Lui donner des lignes de dialogues, percutantes, convaincantes, montrant son intelligence, sa fourberie mais aussi ce qu'il pensait réellement.
Lui donner cette aura increvable, inatteignable.
Je voulais en faire The Big Bad Guy, le genre que j'ai envie de voir dans un film ou de lire dans un bouquin.
Y a juste un truc que je ne pouvais pas faire, c'était le tuer, le faire perdre directement. (un peu comme Watsuki qui ne pouvait pas faire perdre Shishio).

Quoi dire : tu as touché le ciel quelque part dans l'arc 4 -je ne me souviens plus et j'ai la flemme de chercher- avec un chapitre qui m'a juste troué le cul en deux, puis tu es revenu à quelque chose de mieux, mais moins bien quand même. Comme l'a dit Ini, il reste des trucs impardonnables, mais globalement la progression est certaine.
Je regrette pour ma part que tu ne souhaites pas reprendre la forme de ta fic en corrigeant ce qui peut l'être, mais c'est un choix que je peux comprendre, à savoir conserver ce que tu savais faire à un instant I, en l'état, pour pouvoir peut-être comparer plus tard et évaluer ta marge de progression.
Perso, je reste persuadé qu'offrir au lecteur la meilleure expérience possible est une question de respect, mais les deux points de vue se défendent parfaitement.


L'idée qui s'invite pas mal dans mon esprit en ce moment. C'est une réécriture en annexe. Disons par exemple un Chapitre 1.1 .
Mais en ce moment, j'ai pas trop envie d'écrire.

En tout cas merci Niic pour ce long commentaire, constructif ! C'est plaisant à lire et à répondre !




Annexes:

Parce que ma fic a fêté ses trois ans même si elle est finie depuis quelques mois. Il reste quelques petites choses que je voulais partager avec vous, et je vais appeler ça les "Annexes". Un peu l'envers du Décors, ce qui se passait derrière mon écran, dans ma tête ce dont je me suis inspiré et qui m'a inspiré pour certaines idées, quelques trucs sur le fond et la forme, sans trop rentrer dans les détails non plus ! Toujours garder une petite part de mystère. ;)

Chapitre 1:
-Dès le chapitre 1, alors que j'avais prévu une quarantaine de chapitres, je voulais que tous comporte "La déchéance". Je trouvais ça classe même si sur la fin, c'était chaud de trouver encore des titres !

Chapitre 3 - 4 - 5:
-A partir de là, je voulais intégrer quelques éléments humoristiques en la personne de Satan et Vegeta. Bizarrement, cela n'a pas duré trop longtemps :P

Chapitre 7:
-Comme Black mass Priest l'avait remarqué, Goku qui dit "Je suis fatigué" est une référence à Kenshin Le Vagabond. Manga que j'avais lu au lycée et qui m'avait beaucoup plu, de part le contexte historique, le développement des personnages, les bad guys. Je le recommande vivement !

Chapitre 10-11-12:
-Les noms des personnages et de la planète viennent d'une inspiration particulière: une marque de Guitare. Nous avons trois personnages principaux, Strate, Caster et Tô. Et la planète Fendera Mis bout à bout et dans l'ordre cela donne la Stratocaster, de la marque Fender. Célèbre guitare utilisée par Hendrix notamment.
Le personnage de Guar vient de la guitare Jaguar, toujours de chez Fender, utilisée par Kurt Cobain.

Chapitre 13:
-Le nom de Perlea vient d'une marque de batterie: Pearl.
-Pour créer cette planète j'avais deux critères, je la voulais grande et mercantile, un peu à la manière de Marseille en son temps qui était un carrefour de la mer Méditerranée (vieux restes de cours d'histoire). Pour le côté inspiration de la chose, heureusement qu'il y avait Tortuga de Pirates des Caraïbes.
-D'ailleurs à ce sujet, j'avais inséré une description d'un personnage dans la partie 1, c'était Albator. Je ne pouvais décemment pas faire une planète fréquentée par des pirates sans parler d'Albator.
-Pour la relation Byanis/Gohan, je voyais vraiment ça comme Abu et Aladdin.
-La relation décrite entre Bojack et Cold, bien que le mercenaire soit vraiment plus puissant que le démon du froid me vient de la dissuasion nucléaire entre les Etats-Unis et l'ex URSS (Toujours de vieux restes de cours d'histoire, ouais je vais loin parfois :P)
-Pour les noms du gang de Roadjack, j'ai clairement essayé de me rapproché le plus des sonorités du gang de Bojack. Même si pour Roadjack, c'et bien la chanson de Ray Charles qui m'est venue en tête de suite.
-La blessure sur l'oeil et ensuite la cicatrice que Gohan garde, c'est pour rendre hommage au Gohan du monde de Trunks, parce qu'il est badass.


Chapitre 14:
-Pour la planète Cooler 7789, c'est un mix entre Umbrella Corporation et l'idée que je me faisais de la bibliothèque d'Alexandrie.
-Petite référence aux Ewoks. J'aimais bien ce film quand j'étais gosse.

Chapitre 19:
-La résurrection de Piccolo fut un passage intéressant à faire, il n'a pas vraiment de source d'inspiration, j'ai juste
voulu écrire, décrire ce passage, comme si l'on voyait une scène de cinéma où de séries.

Chapitre 20:
-Le Dôme est une planète inspirée de l'univers de Bleach. L'idée de la tour en forme de T vient de la Soul Society, le
monument où doit être mise à mort Rukia. Le reste du dôme je le voyais comme un grand espace vide comme le monde de Aizen.
Parralèlement je voyais aussi une scène comme ces concerts géants, ces méga festoches de musique, rave party, toussa.


Chapitre 21:
-Les forces spéciales de Rinyu sont juste une petite parodie de celles de Ginyu.
-L'inspiration pour les pouvoirs d'Horigin viennent eux aussi de Bleach.
-Vampyre porte bien son nom, il est un vampire qui ponctionne l'énergie.
-Esmea c'est un petit mélange entre Zangya et Freddy Krugger :P

Chapitre 23:
-Les cavaliers du Chaos: Alors là, j'ai pris ce qu'il y avait de plus simple dans la description physique: La mort, la Faucheuse, comme on peut la voir sur nombreux supports. Pour la perversion de l'être vivant et donc leurs pouvoirs, mon inspiration vient surtout de la scène du Joker dans TDK qui discute avec Dent devenu Two/Faces et qui arrive à le corrompre, j'avais trouvé ce passage génial. Y aussi le côté Hannibal Lecter dans Le Silence des Agneaux, qui provoque le suicide d'un de ses camarades de cellule.
-Pour les généraux rebelles; là encore l'inspiration des noms vient de Bleach:
Ichizen est un mélange entre Ichigo et Aizen. Zangotsu, j'ai juste mis un "o" à la place d'un "e". Et Hara vient de la capitaine médecin.
-Les meks sont des robots inspirés de Matrix Revolution.
-La réplique "Vous ne pondez pas", je voyais trop Merlin faire de la merde dans Kaamelott et je me suis dit qu'aurait-il pu dire à Chichi et c'est venu tout seul.

Chapitre 25:
-L'invasion de la Terre j'avais en image dans mon cerveau, ces immenses vaisseaux dans la vieille série "V".

Chapitre 26:
-Le Nom Craï'on vient du nom Crayon, tout simplement. Physiquement, c'est un peu de Hulk et de Solomon Grundy. D'ailleurs la solution pour le vaincre me vient
de Ruroni Kenshin (Combat final contre Enishi).
-La Silencieuse m'a été inspiré par la Colline à des yeux d'Alexandre Aja. Quand le héros badass arrive en mode
warrior tout défoncé. Je voulais donc une femme forte qui en avait chié.

Chapitre 32:
-Shinki, Je ne me suis pas foulé pour trouver son nom et je trouvais que cela sonnait bien. Niveau description comportement je pensais juste à un Hippie :P et Imagine de John Lennon.
-Le père de toute chose, c'est un affreux plagiat de Thor.
-Le nom de Léthée vient d'un fleuve des enfers.
-Multiples références à One Piece, Naruto, Bleach et même WOW pour les différentes appellations du Ki dans l'univers.


Chapitre 34:
-La scène du repas: C'est juste l'inspiration "Manga" au sens large du thème. Les héros qui se font tabasser par un personnage anodin.

Chapitre 35:
-Le Cimetière: C'est une idée reprise de l'anime et repris et mon goût. Cette petite fontaine en Enfer. Si tu tombes dedans tu peux plus en sortir. Cela arrive au commando Ginyu.
-Et la libération des âmes par Dabra, c'est juste un truc de "Zombies". "Sortez de vos tombes et bouffez les gars !"

Chapitre 36:
-Pour la grande montagne qui balance de l'énergie, ma principale inspiration c'était l'Oeil de Soron dans le Seigneur des Anneaux.

Chapitre 37:
-Comme déjà dit, la scène de Bulma et Dabra devait intervenir plus tôt mais je trouvais que cela faisait trop au chapitre final de l'Arc 3.

Chapitre 38:
-L'apparition de Scarecrow ! J'ai pas mal galéré à le mettre en place, à lui donner une personnalité. ÇKaamelott m'a bien aidé pour le coup. Je m'étais refait ou étais entrain de me refaire l'intégrale, et je voyais Scarecrow un peu comme Léodagan.
-Interviennent aussi dans ce chapitre, les fruits de l'arbre sacré. Bah en fait c'est exactement comme dans le film avec Thalès, sauf que j'ai essayé de coller deux trois propriétés en plus, histoire de coller avec l'esprit du Makaï et du Péché ! ;)

Chapitre 42:
-Pour revenir dans le chapitre, j'ai fait une petite description sur la guerre, la mort, une toile m'a servi de fond: Guernica de Picasso.
-La scène du Dr Brief qui veut fumer est par contre un troll à l'attention d'Inikisha qui avait arrêté de fumer à l'époque.

Chapitre 43:
-Le dialogue de Dabra et Gohan. Disons que pour faire trouver les mots à Dabra je me suis fait - comme un con - le dialogue à voix haute. Pour la "psychologie" c'est surtout l'idée que je me fais d'Hannibal Lecter qui m'a pas mal aidé à gérer le dialogue même s'il a été sujet à controverse :P

Chapitre 44:
-On attaque avec un "FlashForward", Bah là c'est grosse inspiration de Lost. J'étais bloqué dans l'écriture et je cherchais un moyen de reprendre le récit et il m'est
venu cette idée que je trouvais à la fois cool et casse gueule.
-Les réactions de Chichi, c'est inspiré de Buffy contre les vampires, justement quand le Scooby-Gang la ramène à la vie au début de la Saison 6.

Chapitre 46 - 47 - 48 :
-Là, on est dans la base de la psychologie avec le ça, le moi, et le surmoi. J'ai voulu en quelques sortes les représenter avec Dabra, Léthée et Gohan.
-J'avais aussi cette idée en tête du Boogeyman pour Dabra, à savoir ce personnage de film d'horreur qui toujours se relève même après s'être fait décapité.
-Pour le chapitre 46, c'est évidemment un célébre personnage de Tierts qui m'a inspiré le Lézard, parce que je le trouvais coolos et badass.
-Le décors du chapitre 47 est inspiré d'une Map de Duke Nukem 64, dont j'ai oublié le nom.

Chapitre 49:
-La Bibliothèque du Royaume des Morts bah là, ça vient de la Belle et la Bête. Cette magnifique pièce montrée par la Bête à Belle.
-De petites références sont faites à La Descendance de l'Ogre d'Inikisha et à Cold Family Chronicles de Tierts.
-Pour le décors de l'autre monde, c'est la Soul Society de Bleach et des quelques images qu'il me reste de l'anime de DBZ qui m'ont inspiré.
-Pour le passé de Piccolo, on serait plus du côté du Livre de la Jungle en remasterisé à mon goût.

Chapitre 50:
-Le décors qui entoure la Z-Sword provient de la Tour de Raiponce (ouais j'étais en période Disney.)

Chapitre 51:
-Bon bah là, j'étais en plein Berserk, notamment sur le nom de l'auteur de l'essai.

Chapitre 52:
-Bon là, c'était du fan-service. Cela faisait un moment que je voulais intégrer une petite partie One Piece (N'en déplaise à Inikish :P). Et je trouvais que c'était le meilleur moment pour l'intégrer
sans non plus en faire des caisses. Cela me permettait aussi, d'accélérer sans passer trop de temps à détailler un "nouveau" monde.

Chapitre 53:
-La fin de Vegeta est, vous l'avez tous remarqué, identique à la fin de Vegeta dans le manga. C'est l'une des plus belles morts et j'en voyais pas de meilleure pour le Prince. Là aussi, la fic souffre d'un fan-service assumé. =P

Chapitre 57:
-Encore du FlashForward. Ce procédé est vraiment très pratique !
-Piccolo qui gère le conflit bah c'est du Batman en fait: "Je le jure devant Dieu !" "Devant moi !" (Batman Begins Inside !)

Chapitre 58:
-Là encore, y a du Boogeyman pour le rêve de Goten en la personne de Gohan.
-La scène ou Goten se baigne dans la rivière, Pure inspiration Dragon Ball. Même avec les Cavaliers du Chaos. Je voulais faire un petit parallèle avec Goku, enfant.

Chapitre 59:
-Une partie de la discussion entre Gohan et Scarecrow m'apparaissait un peu comme Scar et les hyènes dans le Roi Lion.

Chapitre 60:
-L'entraînement de Goku par Piccolo, c'était l'un des objectifs primaires de ma fic. Par rapport au début de la partie Z, par rapport à la fin de la partie DB.
-L'attaque d'Enma contre Gohan. Je m'étais toujours demandé comment Enma pouvait maîtriser des êtres comme Freezer alors que dans mon souvenir il doit avoir 10 000 unités à tout casser. De fait, j'ai donc pensé à la maîtrise du Ki. Même si l'être était plus fort que lui, il avait ce don qui lui permettait de faire ce qu'il voulait d'une âme récalcitrante.

Chapitre 61:
-Là, en quelque sorte je voulais "conclure" la relation qui unissait Goku et Piccolo autour de Gohan.

Chapitre 62:
-Le passage au présent. Là encore, c'est quelque chose que je voulais faire mais sans trop savoir comment m'y prendre. Avant de l'écrire tel que vous l'avez lu, j'avais fait une banale description au passé. Mais il manquait quelque chose. Puis j'ai réécrit le passage en mettant du présent et j'étais content du résultat.
Avec toutes les réflexions sur le fond et la forme que me faisait Inikisha, sur l'impact de la mise en page, de certains mots, c'était le moment de sortir des "sentiers battus", même si j'avais cette appréhension que ça passe pas.

Chapitre 63:
-Je voulais faire quelque chose de plus léger, un truc qui tranchait avec le Chapitre 62. Et surtout pas de Happy End ! ;)


Et voilà Messieurs, Dames !

"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


"Mais dès que tu craques un peu le vernis, tu réalises que le coeur du mec a percé les secrets de l'alchimie et que son coeur de plomb est en réalité en or." Niicfromlozane


Membre de la JLUS
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5619
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Entre toi et le bonheur

Re: La déchéance du Héros

Messagepar niicfromlozane le Mar Août 19, 2014 15:00

J adore ces "making of" où anecdotes qui entourent les oeuvres, même si certains trouvent que ça casse la magie; ils ont qu a pas lire. Je n ai pas été déçu et si tu vx en rajouter te gêne pas...
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5067
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Pensyves le Mar Août 19, 2014 16:00

Superbe making off, comme je te l'ai déjà dit meilleur que ton meilleur chapitre. Pourquoi?

Tu apportes ici un regard qui est pour moi essentiel sur ta fic, le tiens. On découvre tes inspirations, tes pensées, ce qui a amené à ce que la fic soit ce qu'elle est. On découvre ainsi une nouvelle facette de la fic à travers un regard essentiel: Le tien.

Je suis très heureux que tu ai fait cela, ça ne fait que parfaire une fiction déjà pas mal en somme!
Pensyves
 

Re: La déchéance du Héros

Messagepar niicfromlozane le Mar Sep 02, 2014 14:41

Je précise ici aussi qu'on a fait une interview hier soir avec Batroux et un invité surprise.

Il s'agit d'une interview audio et vous pouvez l'écouter là:

http://niicfromlozane.podomatic.com/entry/2014-09-01T21_55_16-07_00

Durée: 70 minutes.
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5067
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: La déchéance du Héros

Messagepar asm75 le Ven Déc 26, 2014 13:29

Ce matin, j'ai eu une subite envie de fan-fiction.

Du coup, je suis revenu à la "Déchéance du héros" que j'avais abandonné en cours de toute.

J'ai tout lu.

D'un point du vu général, c'était une fan-fiction de qualité. L'écriture est suffisamment fluide pour qu'on ne lâche pas en route, les personnages sont fidèles à ce qu'on a vu dans le manga tout en étant capables d'évoluer, l'univers et la mythologie développés autour du Makai sont cohérents.

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ta fiction, c'est la sensibilité avec laquelle tu traites tes personnages. Souvent, le ton est juste et on est très facilement empathique avec ce que les protagonistes ressentent. C'est quelque chose que tu maîtrises particulièrement bien avec Piccolo et Goku mais tu sais le faire avec à peu près tous les héros et vilains que tu choisis d'introduire.

Les dialogues sont souvent très bons, émotionnellement forts, ils retranscrivent très justement les différents états par lesquels passent les personnages et la tension dramatique dans laquelle ils ne cessent de vivre.

La fin de la fiction est excellente. Peut être un peu trop de morts dispensables à mon gout, ta fiction était suffisamment noire si tu veux mon avis, mais le sort que tu réserves à Piccolo, Krilin and co est franchement intéressant

Pour ce qui est des choses que j'ai moins aimé:

-Les combats.Ils sont souvent un peu trop éludés. Les descriptions sont relativement peu précises.

Alors oui, ta fic sa base sur un épique de situation plus que sur un épique d'action mais il y'avait quand même moyen de moins négliger cet aspect là.

-Certaines descriptions. Tu peins très bien les sentiment mais tu es moins à l'aise avec les environnements.

-Quelques maladresses de style par ci part là mais tu t'es très nettement amélioré au fur et à mesure de ton histoire. J'ai lu les derniers chapitres d'une traite, notamment parce ton écriture avait gagné en finesse et en précision.


Enfin bon, malgré ces quelques défauts, j'ai quand même pris mon pied en lisant cette fiction. C'est un peu le concept "Dark fantasy" appliqué à Dragon Ball post arc Cell et c'est franchement ma came.
Critiques ciné sur Youtube à savourer ici:

https://www.youtube.com/channel/UCP2P5a ... 9Lh9cLPm3A
Avatar de l’utilisateur
asm75
 
Messages: 4315
Inscription: Jeu Jan 17, 2008 22:52
Localisation: Paris

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Batroux le Dim Fév 14, 2016 1:19

Et bien Merci, asm75 !

asm75 a écrit:La fin de la fiction est excellente. Peut être un peu trop de morts dispensables à mon gout, ta fiction était suffisamment noire si tu veux mon avis, mais le sort que tu réserves à Piccolo, Krilin and co est franchement intéressant

Les morts étaient dans mon optique pour créer un nouveau noyau, un nouveau groupe sans Goku. Du coup, c'est pas bien mais j'ai gardé ceux que je préférais. :P
Pour la fin, cela me fait très plaisir. Comme l'a dit Inikisha, il ne fallait pas que je me loupe et je suis ravi de voir à travers vos commentaires que j'ai su la faire comme il se devait qu'elle soit. C'était un gros stress au niveau de la rédaction.

asm75 a écrit:Pour ce qui est des choses que j'ai moins aimé:

-Les combats.Ils sont souvent un peu trop éludés. Les descriptions sont relativement peu précises.

Alors oui, ta fic sa base sur un épique de situation plus que sur un épique d'action mais il y'avait quand même moyen de moins négliger cet aspect là.

-Certaines descriptions. Tu peins très bien les sentiment mais tu es moins à l'aise avec les environnements.

-Quelques maladresses de style par ci part là mais tu t'es très nettement amélioré au fur et à mesure de ton histoire. J'ai lu les derniers chapitres d'une traite, notamment parce ton écriture avait gagné en finesse et en précision.


-Si tu as trouvé les combats rapidement éludés, ce n'était pas voulu, à part peut-être certains dont je tairais le nom. :P
Les combats sont pour moi relativement difficiles à écrire. Cela demande un vocabulaire riche, une mise en scène et pleins de trucs. Quand je les écrivais, j'essayais de visualiser les personnages se battre et au fur et à mesure le coucher par écrit. C'était vraiment fait petit à petit, mouvement par mouvement. Du coup c'était très long car l'imaginer dans sa tête et le retranscrire par écrit m'a demandé un travail monstre pour éviter un max de répétition (coup droit, coup gauche, en haut, en bas) et rendre le tout clair. C'est sûrement pour ça que tu les as trouvé vite éludés.

-Pour les environnements, j'avoue qu'en tant que lecteur, j'aime pas me taper 4 pages ou paragraphes de description d'environnement d'un coup. Du coup j'avais tendance à décrire dans les grandes lignes puis y revenir de temps en temps (je pense notamment au Makaï, ou je décris plusieurs endroits de ce monde qui en finalité décrit le Makaï dans "sa globalité").

-Le dernier point n'est pas vraiment une critique négative ! :P

Je te remercie d'avoir pris le temps de finir l'histoire et je suis ravi qu'elle t'ait plu !

EDIT:
Alors Il n'y aura pas de nouveaux chapitres, toussa.

Juste une petite actu:
Abysse a eu la gentillesse de me faire un dessin pour la Déchéance. Un très beau dessin, très bien réalisé et surtout très amusant quand on a lu l'histoire et qu'on s'en souvient. Parce qu'elle date mine de rien, maintenant.

Voici la bête:

Spoiler
Image


Et grand merci et un gros Big up au roi du TG :P

"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


"Mais dès que tu craques un peu le vernis, tu réalises que le coeur du mec a percé les secrets de l'alchimie et que son coeur de plomb est en réalité en or." Niicfromlozane


Membre de la JLUS
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5619
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Entre toi et le bonheur

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Epsibalt le Jeu Mai 09, 2019 14:38

Salut Batroux !
Super fanfic ! Oui les méchants gagnent et alors ! C'était génial !
J'espère te lire à nouveau prochainement ;)
Bien à toi !
Epsibalt
 
Messages: 11
Inscription: Jeu Mai 09, 2019 13:23

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Batroux le Lun Mai 13, 2019 18:59

Merci pour ces compliments. Je ne pensais pas qu'il y avait encore des lecteurs alors que je n'ai plus rien posté ici depuis... 2014 (déjà, O_O !)

Si tu veux lire le dernier truc que j'ai écrit, c'est plutôt dans le genre one shot, court et c'est: ici.

Au plaisir !

"Je suis méchant, et c'est bien. Je ne serais jamais gentil, et c'est pas si mal." Ralph


"Mais dès que tu craques un peu le vernis, tu réalises que le coeur du mec a percé les secrets de l'alchimie et que son coeur de plomb est en réalité en or." Niicfromlozane


Membre de la JLUS
Avatar de l’utilisateur
Batroux
 
Messages: 5619
Inscription: Jeu Mars 18, 2010 15:19
Localisation: Entre toi et le bonheur

Re: La déchéance du Héros

Messagepar Chocoloutre le Lun Mai 27, 2019 0:50

Le dessin d'Abysse n'est plus disponible et je l'ai pas vu, remboursez !
Avatar de l’utilisateur
Chocoloutre
 
Messages: 4534
Inscription: Ven Déc 31, 2004 18:55

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité