Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar niicfromlozane le Dim Avr 16, 2017 21:29

Salut Ewi et bienvenue sur le topic !

Pas de souci pour commenter les fics terminées -bien au contraire, %a fait toujours plaisir de voir que l'histoire ne sombre pas dans l'oubli !-, même si parfois les auteurs ne sont plus sur le forum…

Alors non, pas d'histoire que je peux lire en accomplissant diverses tâches en même temps, mais bien une histoire qui m'a interpellé et m'a fait me poser mille questions.


\o/ :D \o/

Alors ça c'est vraiment cool.

(…) je vais plutôt mettre en exergue ce que j'ai aimé dans cette histoire.


Quelle bonne idée !

En fait c'est ce que j'ai le plus adoré dans ton histoire, l'évolution de ce personnage. Elle se fait lentement, sans dénaturer ce qui fait de Vegeta l'être qu'on connait, mais une évolution tellement évidente. Enfin, tu l'as rendu évidente et c'est ça le vrai "plus" de ton histoire.


Alors ça c'est vraiment sympa, d'autant que c'est évidemment l'idée centrale autour de laquelle est articulée toute l'histoire. A posteriori, certains de mes choix sont discutables. J'ai beaucoup débattu depuis que je les ai faits et j ai moi-même changé d'avis ou d'opinion sur certains trucs… Cela dit, ej suis très content d'être parvenu au bout de cette histoire, c'était très important pour moi.

Ses confrontations avec Vegetà, un régal mais tellement frustrant par moment. Ces similitudes et ces différences qui font que ça ne peut mener qu'à une rancœur et une rivalité pour ce dernier...

Un de mes regrets, c'est que le Vegetà est finalement assez stéréotypé, je trouve qu'il manque de relief ; mais en même temps, je voulais essayer de balancer un contraste entre une représentation presque caricaturale de Vegeta, absolument intransigeant sur tout ce qui touche à la rivalité qui l'oppose à son double, et la vision plus nuancée que j'avais d'un Vegeta qui cesse d'être le jouet du destin pour prendre lêntier de sa destinée en main.
C'était le prix à payer. Après, j'aime bien l'aura de mystère qui entoure Vegetà pendant une bonne partie du récit, jusqu'à ce qu'on réalise à quel point c'est une boule de nerfs et de vengeance. En cela, la scène avec Krilin à la fin du fight contre Buu devait constituer un point de non-retour, avant de simplement annoncer le climax de la scène du vol de la machine. C'était du moins mon intention.
En gros. ^^

Après, que ce soit Piccolo, Bulma ou encore Krilin, chaque personnage apporte de l'épaisseur et de la profondeur à ton récit, car tu n'en laisses aucun de côté, chaque protagoniste a droit à son évolution, à ses tourments.


Oui, ça a été très important pour moi que chaque quête personnelle soit en lien avec celle de Vegeta. Après, y a finalement un peu trop de vengeance, peut-être, dans tout ça.

Le relation Soltraki et Vegeta, bien que difficile à digérer pour ma part au début, est en quelque sorte la clé de voute de la prise de conscience de Vegeta, et ça j'ai adoré. Tout est réfléchi et pensé dans cette fiction.


Oui, après y a aussi des moments où j'ai eu de la chance. Mais j'ai pas été avare de travail. Ça non. Pour Soltraki, à vrai dire, le personnage est né de la volonté d'avoir quelqu'un à qui Vegeta pardonne. C'était quelque chose auquel je tenais, parce que je voulais raconter l'histoire d'un môme balotté par les événements qui prend les choses en main et choisit son destin, pour devenir un homme.
Au début, Vegeta obéit encore à ses pulsions, à un code d'honneur. Dès que les choses lui échappent, il est dans la réaction. Dans la seconde partie, il prend des initiatives, il anticipe.
Le pardon me paraissait une étape essentielle entre ces deux états, car, en s'affranchissant du code d'honneur pour s'adapter aux événements, il donne une autre valeur aux actes et aux paroles que celle qu'on leur connaissait.

Du coup, Soltraki est effectivement la clef de voûte de cette dimension, mais elle est étonnamment moins présente dans celle de l'Amour ou celle de la Responsabilité.

Bref.

Après il est vrai que l'histoire du Vice et l'Amour concernant Yamasha et Ten est peut être la partie du récit qui m'a le moins touché, certainement parce que ces deux personnages ne parlent pas trop car quand le thème avait été abordé avec Piccolo et son amour pour Gohan, ça m'avait littéralement transporté.


Piccol` ça a été un kiff d'enfer. Merci aux relecteurs, ils ont porté une attention toute particulière au personnage.

Le truc qui était cool, c'était d'écrire ce qui se passe alors que Piccolo ne s'est jamais sacrifié pour Gohan et que ce dernier s'est rapproché de Nappà.

Et ouais, Yamcha et Ten c'était pas les persos du siècle, mais le coup du senzu, au chapitre 3, c'est un de mes bons souvenirs. J'ai aussi beaucoup aimé la (courte) scène avec Zabon et Doria, le moment où ils réalisent qu'ils sont "plusieurs esprits dans plusieurs corps à la fois" et forment un tout, et la scène où Piccolo les rejoint sur la planète jungle.

Pis bon, le fight contre Buu… Ten en derier survivant de la Z Team (au début je voulais Yamcha pour le troll, mais bon, Ten se prêtait mieux…). Nan, je capte qu'on s'intéresse moins à eux, mais je reste assez content. Yamcha aurait sans doute mérité mieux.

Bon, je finis ici mon commentaire, certes pas très structuré et pas vraiment constructif... Mais le plus important c'est de t'avoir fait part de mon ressenti.


Merci beaucoup. Ça m'a fait gros plaisir !
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5072
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar omurah le Jeu Avr 20, 2017 20:01

Bientôt 60000 vues ! Concrètement sur Youtube, t'aurais quand même eu 50-60 balles, donc de quoi te payer un jeu tout neuf par exemple, c'est pas mal pour de la fanfic :D
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3105
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar niicfromlozane le Sam Avr 22, 2017 14:00

Je suis très content.

Je pensais que ça stagnerait autour de 50-51k, aka le nombres de consultations à la fin de la fic.

Après, en vrai, je dois bien être à l'origine de 10% de ces consultations, easy, sachant que le temps que j'ai passé sur chaque page du topic. Rien que le primer a été modifié >100 fois (avec 2 consultations chaque fois), et la plupart des chapitres tournent autours d'une dizaine d'éditions.

Bon. Il reste une dernière partie à écrire, cela dit.

2.4 : "Racines"

C'est parti.

Motivé pour le cap des soixante mille.
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5072
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar Lalilalo le Sam Avr 22, 2017 14:04

En ce moment je t'aide bien niveau nombre de vues. :D

- "De quoi peut-on rire ?"

- "De toux !"
Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3202
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar niicfromlozane le Sam Avr 22, 2017 16:12

Voilà qui décuple encore ma motivation !

C'est tellement cool de voir que des gens ont osé se lancer dans un truc aussi long !

À chaque fois ça me fait tout chaud dans le ventre !
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5072
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar Masenko le Sam Avr 22, 2017 17:13

Rhaaa...

Je dois accélérer ma lecture alors pour être à jour quand tu posteras à nouveau :p

J'ai fini la "première partie" mais comme j'apprécie l'histoire j'aime pas de lire vite vite ou trop fatiguée :(
- Masenko -


Fanfiction : A.G.P.

Chapitre 14 : Super Trahison

IL EST ARRIVE
Avatar de l’utilisateur
Masenko
 
Messages: 753
Inscription: Sam Oct 21, 2006 15:33
Localisation: Liège, Belgique

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar Lalilalo le Jeu Mai 18, 2017 17:35

Bon voilà, c'est lu. Comme convenu, on a largement dépassé les 60.000 vues.

Alors que dire de ta fic...

Je l'ai trouvé globalement très bonne. L'histoire est simple mais efficace, comme se doit d'être toute fiction en lien avec l'univers de DB. Ainsi, tu ne nous assommes pas de concepts en lien avec le voyage dans le temps et ça, c'est appréciable. J'avoue néanmoins que je n'ai pas pris la peine de vérifier s'il n'y avait pas d'incohérences avec les règles du voyage dans le temps telles qu'elles sont présentées dans le manga, je te fais confiance à ce sujet.
L'avantage de cette histoire est également qu'elle permet de multiplier les fanfics à l'infini. A quand un DB Timeline: Krilin ou Yajirobé ?

On trouve aussi de nouveaux concepts intéressants dans ta fic, tel que l'Alterki. L'Amour et le Vice auraient peut être pu être un peu plus développés car à un moment, tu présentes les 4 grandes forces de l'univers comme étant le ki, l'alterki, l'amour et le vice mais j'ai eu l'impression que l'amour et le vice étaient surtout les versants opposés d'une seule et même force.

Concernant ton style, il est plaisant et parfois assez inventif. Par exemple, je me suis trouvé particulièrement bête quand, en plein milieu de ta fic, j'ai découvert que tu avais mis en place un système simple et ingénieux afin que l'on sache à chaque fois du Végéta de quel timeline tu parlais. Cet accent rajouté sur les noms m'avait embêté depuis le début mais j'avais mis ça sur le compte d'une forme d'écriture particulière du nom des personnages (comme on parle parfois de Freezer, Freeza ou Fûriza). Quand je m'en suis rendu compte lors d'une scène dans laquelle Végéta et Végétà apparaissaient, j'ai trouvé ça tellement génial ! Et le fait que j'ai pu comprendre ton histoire auparavant sans m'en rendre compte est également un marqueur de la qualité de celle-ci.
De même, tu as bien su exploiter les différentes balises du forum pour rendre ton texte très vivant.

Tu n'as pas fait de OOC. Le style de combat de Végéta est respecté, son comportement également.


Dans les moins; par grand chose à soulever;

Quelques descriptions de combats assez répétitives: "untel se laissa tomber en arrière pour éviter/contrer/contre-attaquer etc...". Au bout d'un moment, on se dit que cette botte ne devrait quand même plus fonctionner.

J'avoue que je suis également un peu circonspect face à ton sommaire. Je ne vois pas bien quelle plus-value ça apporte de mélanger l'ordre des chapitres.

Enfin, j'ai trouvé le changement de comportement de Végétà un peu rapide à la fin. Il a un déclic quasi-immédiat après la discussion avec son double alors que Végéta avait dû maturer beaucoup plus longtemps pour trouver la paix.


Pour finir, comme tu le sais peut-être, je n'ai pas lu beaucoup de fanfics du site car généralement, j'accroche peu aux styles et histoires des fiqueurs. Néanmoins, certaines trouvent grâce à mes yeux et la tienne fait assurément partie de ce que j'ai lu de meilleur ici.

Bravo pour ton travail. J'ai hâte de te relire à nouveau.

- "De quoi peut-on rire ?"

- "De toux !"
Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3202
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar niicfromlozane le Mer Oct 25, 2017 13:37

ET HOP !!

Encore un up bien sauvage.

masenko a écrit:Je dois accélérer ma lecture alors pour être à jour quand tu posteras à nouveau :p


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Oui, oui, dépêche, toi, attention !! Tu ne devais pas encore bien me connaître quand tu as écrit ça.

Bon après, je vais quand même le dire une fois : je sais que j arrive pas toujours au bout de ce que je fais et je peux comprendre ce que ma manière de bosser dans le domaine amateur a de lourdingue, mais je pense que ça n'enlève pas en qualité à ce que j ai effectivement produit. Je préfère arriver au bout de 80% de ce que j entreprends de bonne foi et assumer les quolibets pour les 20 autres que ne rien entreprendre par peur d'échouer. Alors c'est sûr que je pourrais faire mieux dans un monde parfait, mais j ai toujours fait de mon mieux dans tout ce que j ai entrepris, j ai jamais prétendu être superman et l'échec est humain.

Merci à tous ceux qui m'acceptent comme je suis.

J'ai fini la "première partie" mais comme j'apprécie l'histoire j'aime pas de lire vite vite ou trop fatiguée :(


Prends ton temps et lis quand tu en as envie, y a pas de pression.

Je l'ai trouvé globalement très bonne. L'histoire est simple mais efficace, comme se doit d'être toute fiction en lien avec l'univers de DB. Ainsi, tu ne nous assommes pas de concepts en lien avec le voyage dans le temps et ça, c'est appréciable. J'avoue néanmoins que je n'ai pas pris la peine de vérifier s'il n'y avait pas d'incohérences avec les règles du voyage dans le temps telles qu'elles sont présentées dans le manga, je te fais confiance à ce sujet.
L'avantage de cette histoire est également qu'elle permet de multiplier les fanfics à l'infini. A quand un DB Timeline: Krilin ou Yajirobé ?

Oui, c'était une de mes envies de base quand j'ai lancé l'univers, la manière de ce qu'avait fait Salagir avec Multiverse : un concept que moi ou un autre pourrait se réapproprier. Pour les règles j ai fait de mon mieux, mais Toriyama étant lui-même très évasif sur les règles, ça laisse une marge assez énorme. Perso, j ai mis les miennes en place pour permettre ce twist entre la forme et le fond des chapitres 9 et 10.

Yajirobé et Krilin ne sont pas au programme, mais j ai deux autres projets bien entamé et une idée complètement folle sur Gohan, et je crois pas que qui que ce soit ait écrit un truc aussi allumé… Les deux autres c'est sûr 100% que ça sortira, le dernier on verra en tant voulu…

On trouve aussi de nouveaux concepts intéressants dans ta fic, tel que l'Alterki. L'Amour et le Vice auraient peut être pu être un peu plus développés car à un moment, tu présentes les 4 grandes forces de l'univers comme étant le ki, l'alterki, l'amour et le vice mais j'ai eu l'impression que l'amour et le vice étaient surtout les versants opposés d'une seule et même force.


Oui le truc est très clair pour ma part :

L Amour et le Vice constituent la matière animée, ce qui est tangible et qui existe. Ils sont entre eux interdépendant à la manière du Yin et du Yang qui tentent de se dévorer l'un l'autre.
Le Ki et l'Alterki sont l'essence vitale de ce qui est, l'impulsion, l'énergie : le Ki c'est l'ordre, et l'aterki c'est le chaos, ce sont les deux moteurs qui permettent à la matière de prendre vie et de s'inscrire à la fois dans la conscience et la durée.

Voilà en très bref. Mais oui, je voulais que les concepts soient clairs lorsque je les utilise, mais si les deux paires de cncept sont liés, une paire est horizontale, l'autre verticale, et toute forme de vie va se composer sur ce systeme d'axe. D'où la confusion entre l'axe et l'ensemble.

Du coup je suis content parce que tu l'as perçu sans que je l'explique jamais, parce que je ne voulais pas "forcer" le lecteur à adhérer à cette conception spirituelle pas forcément indispensable à l'histoire, mais je souhaitais qu'il ressente une certaine cohérence derrière, sans que ce soit forcément limpide.

Voilà.

Concernant ton style, il est plaisant et parfois assez inventif. Par exemple, je me suis trouvé particulièrement bête quand, en plein milieu de ta fic, j'ai découvert que tu avais mis en place un système simple et ingénieux afin que l'on sache à chaque fois du Végéta de quel timeline tu parlais. Cet accent rajouté sur les noms m'avait embêté depuis le début mais j'avais mis ça sur le compte d'une forme d'écriture particulière du nom des personnages (comme on parle parfois de Freezer, Freeza ou Fûriza). Quand je m'en suis rendu compte lors d'une scène dans laquelle Végéta et Végétà apparaissaient, j'ai trouvé ça tellement génial ! Et le fait que j'ai pu comprendre ton histoire auparavant sans m'en rendre compte est également un marqueur de la qualité de celle-ci.


Je suis effectivement très fier de cette idée, qui n'a cependant pas fait l'unanimité. Par contre, du coup, malgré des relecture ciblées sur le problème, y a encore plein d'erreurs dans la fic, entre accents manquants ou ajoutés à tort. Chaque fois que je la relis j en corrige…

Quelques descriptions de combats assez répétitives: "untel se laissa tomber en arrière pour éviter/contrer/contre-attaquer etc...". Au bout d'un moment, on se dit que cette botte ne devrait quand même plus fonctionner.


Je note ce point. Je sais que j'ai des patterns/expressions et c'est assez normal, j'ai essayé de diversifier au maximum mais que ce soit au niveau des actions ou du vocabulaire, y a encore un gros travail, mais il a fallu attendre le tout dernier combat (contre Cèll) pour que je sois vraiment à l'aise avec tout ça. Evidemment c'est très dur de rendre l'intensité et la fluidité d'un combat DB à l'écrit, mais c'est aussi un point très important dans une fic Dragon Ball, je cherche pas d'excuses et je continue d'y travailler.

Et oui, j'aime BEAUCOUP cette botte, dont Tori lui même a abusé à de nombreuses reprises (Goku-Cell, Goku-Tao Pai Pai, Vegeta-Zabon, Piccolo-Freezer, Goku-Piccolo Daimao/Jr et j'en passe…).

J'avoue que je suis également un peu circonspect face à ton sommaire. Je ne vois pas bien quelle plus-value ça apporte de mélanger l'ordre des chapitres.


Trois raisons :

• Tout d'abord c'était pour moi une manière d'améliorer l'intrigue, et de pousser le lecteur à comprendre comment on pouvait en arriver à une situation qu'il connaissait déjà et dont il était sensé se demander comment c'était possible. Les premiers chapitres snt très longs et les enjeux apparaissent très tard. Montrer le retour de Vegeta dans son époque permet de placer le chapitre huit comme pierre angulaire de l'histoire (dans le monomythe c'est "l'initiation") et de pousser le lecteur à vouloir comprendre comment Vegeta a pu en "arriver là".
• Ensuite, si tu regardes la construction, j'habitue les lecteurs dans les chapitres 1 à 7 à suivre l'histoire dans le sens chronologique, ce qui permet le twist d'avoir un chapitre neuf qui se situe chronologiquement avant le 10, alors que Vegeta va le vivre ensuite. Ça permet de placer Vegeta dans une situation inextricable en fin de chapitre 9 et de résoudre ça en toute logique dans le chapitre 10, puisque l'action est censée se dérouler "avant" alors même qu'elle se déroule "après". Si tu n'y as pas habitué les lecteurs auparavant, il y a rupture du pacte de lecture et donc une perte de l'intensité dramatique, pour ne pas dire qu'on frôle le deus ex.
• Enfin, à titre personnel, je trouvais ça à la fois très fun et original. Je considère aussi que ça donne à la fic un certain "replay value", soit une certaine envie de se replonger, si ce n'est dans l'intégralité du truc, au moins dans certains passages. Mais comme dit ce dernier point est très subjectif, contrairement aux deux premiers.

À vrai dire, si je disposais de temps infini, je pousserais le vice et remastériserais la fic en allant plus loin dans la bordellisation des chapitres, et le prologue serait constitué de la scène entre les deux Vegeta dans la SET, qui ouvrirait la fic.

Enfin, j'ai trouvé le changement de comportement de Végétà un peu rapide à la fin. Il a un déclic quasi-immédiat après la discussion avec son double alors que Végéta avait dû maturer beaucoup plus longtemps pour trouver la paix.


Je plaide coupable à 100%. le développement de Vegetà n'est pas à proprement dit "bâclé", mais il aurait mérité bien mieux. À vrai dire, ce qui m'a arrêté c'est la peur du spoil.

Dans mon esprit, la "révélation" de Vegeta sur Namek est tellement violente, son désir refoulé tellement puissant que lorsque Vegeta la verbalise à son double, l'effet est sensiblement le même : tel est l'incroyable effet qu'a sur lui son désir d'avoir un enfant de manière assumée et consciente.

Mais oui, j ai pris conscience du problème en écrivant le chapitre 9, et il était alors trop tard pour revenir en arrière et éditer de quelques paragraphes bien sentis qui auraient réglé le truc. C'est un des défauts de la parution épisodique, qui permet de redresser certaines barres et de bénéficier d'un gros soutien, mais t'empêchent aussi d'améliorer sensiblement ce que tu as déjà publié.

En tout cas tu as mis là le doigt sur ce que je considère être une des deux plus grosses faiblesses de la fic, d'autant que tout était présent pour l'éviter.

Pour finir, comme tu le sais peut-être, je n'ai pas lu beaucoup de fanfics du site car généralement, j'accroche peu aux styles et histoires des fiqueurs. Néanmoins, certaines trouvent grâce à mes yeux et la tienne fait assurément partie de ce que j'ai lu de meilleur ici.

Bravo pour ton travail. J'ai hâte de te relire à nouveau.


Découvrir ce commentaire que j'avais raté m'a fait un énorme plaisir, je t'en remercie, et si le ton de la fic dans laquelle je me lance est plus léger dans la forme -plus jamais une fic aussi looooooooongue-, j'espère qu'elle te plaira autant, si ce n'est plus, que celle-ci.

Et désolé d'avoir mis aussi longtemps à te répondre.

++


EDIT : je viens de réaliser : 72k vus, sérieux ?? 12 k en six mois de non-activité ? Il s'est passé quoi, là ?
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5072
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar desa le Jeu Jan 18, 2018 18:26

Cette fic est une frustration pour moi car elle utilise l'une des moyens que je déteste le plus en terme d'écriture d'une suite. L'effacement du développement de la fin d'origine afin d'à nouveau faire évoluer le personnage et j'ai du mal à trouver engageant.

Ce Végéta est supposément celui de la fin de Boo donc le voir avoir un tel complexe d'infériorité qui l''oblige à faire un voyage temporelle, le voir jouer avec la vie de tout un univers sur des excuses très connes et se questionner ainsi sur son mariage ou sa paternité me dérange.

Tout cet arc aurait bien plus de sens selon moi à la fin du Cell game et faisant de ce long parcours la raison pour laquelle il est devenu un bon père pour Goku.

Aussi la fin semble être Végéta convainca l'autre de concevoir un enfant. Une finalité que je trouve ne va pas au Végéta alternatif qui est toujours bien trop proche de ses mauvais penchant pour pas juste faire de la terre son royaume avec au mieux Bulma en mère pondeuse.

L'alterki était intéressant bien que je déteste le fait que Vegeta peut juste decider de bloquer le pouvoir des autres. J'ai en horreur cette idée du je suis plus puissant donc ça marche tout simplement pas. Et j'aime pas vraiment qu'il puisse juste bloquer Goku et Guildo chacun avec des années d'expérience dans leur pouvoir.

Porunga étant une constante me dérange aussi pas mal beaucoup.
Avatar de l’utilisateur
desa
 
Messages: 1478
Inscription: Ven Mars 19, 2010 2:51
Localisation: Va voir ailleurs j'y serai

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar niicfromlozane le Jeu Jan 18, 2018 23:58

Hello Desa,

Bon tout d'abord comme tu t'en doutes ça me fait un peu de peine de t'avoir frustré, parce que ce n'était pas le but.

Je comprends tout-à-fait ton com' et tes raisons. C'est une critique qui m'a été adressée plusieurs fois, genre "tu nous refais le manga, en fait". Du coup elle est légitime, j'imagine.

Au début, j'avoue avoir été destabilisé parce que je ne m'y attendais pas du tout, tant il y a pour moi une large marge entre ce qu'on voit de Vegeta à la fin de l'arc, qui ne fait finalement qu'admettre la supériorité de Goku, et celui qu'on voit apres l'éllipse de dix ans, qui a un caractère hyper humain, calme et apaisé.

Perso, ce que j'ai voulu traiter, c'est ce qui s'est produit entre l'acceptation et l'apaisement.

Pour beaucoup, cela semble aller de soi, visiblement. Ce n'était pas mon cas.

Ce que je veux dire, c'est que si je reconnais que devenir bon en math, c'est une bonne idée, ça ne va pas faire de moi quelqu'un de bon en math du jour au lendemain. Il va y avoir un processus qui va m'amener à ça, un chemin que je vais devoir parcourir entre l'acceptation d'une réalité et son acceptation.

Pour moi, Vegeta, dans la saga Buu, c'est le gosse qui réalise à peine qu'il vient d'être père. Plein d'indices nous montrent qu'il délaisse Trunks pour resté focalisé sur Goku, alors que 10 ans plus tard, il maîtrise les codes, allant jusqu'à menacer Trunks de le priver d'argent de poche.

Pour moi, l'ellipse laissait l'opportunité au lecteur de se forger sa propre vision de la démarche qui amène Vegeta du point Zéro au point final.

Alors je veux bien croire que je n'ai pas bien écrit ça, mais puisque c'est quand même un peu le principe de l'espace commentaire, ben je vais l'expliciter plus clairement.


Dans mon esprit, Vegeta avait été complètement OBSEDE par Goku dès le moment où il l'avait rencontré. Le fait qu'il abandonne cette obsession en fin d'arc Buu a permis à sa conscience la résurgence de démons passés que l'obsession elle-même étouffait, à la manière de celui qui ne prend pas le temps de s'arrêter pour tirer le bilan des conséquences de ses actes. Le genre de démarche classique en psychothérapie, en somme.

De fait, quand l'obsession disparait, les démons ressurgissent.

Je le dis dans le premier chapitre (ou plutot, Vegeta le dit à Bulma) : "Je sais que Karot et son fils sont les plus forts, mais je dois encore trouver ma voie. Et ça, c'est un chemin que je dois parcourir seul."

Eh ben oui. Vegeta a toujours été motivé par l'obsession de devenir le plus puissant. Là, maintenant qu'il a tiré un trait sur cette obsession, il doit maintenant se trouver une autre raison de vivre.

Et dans la première partie de la fanfic, il échoue. Lamentablement. En retombant dans ses démons passés. Il a beau être le plus puissant, redevenir ce qu'il souhaitait être en "craquant" face à la tentation, et même finalement vaincre Goku, il se trouve dans une impasse spirituelle complète.

Et c'est sous l'impulsion de Bulma, en vivant un chemin initiatique différent sur la planète Namek, c'est à dire le lieu le plus "spirituel" de Drago Ball, qu'il finit par découvrir ce qu'il souhaite vraiment, et que javais perçu comme le vrai message de Toriyama dans les quelques cases où il donne la parole à Vegeta en fin de manga : un rôle de père pleinement assumé.


Alors ok, tu peux penser que je me suis planté, que le message n'est pas passé parce que je ne l'ai pas exprimé aussi clairement que ce que je fais là, mais si tu trouves franchement que ma vision n'est pas cohérente, et que j ai effacé quoi que ce soit de ce qui nous a été dit du personnage entre le combat VS Buu et le XXVIIIè TB, j aimerais bien que tu m'explliques ce que c'est, parce que je trouve cette critique beaucoup trop dure.

J ai vraiment le sentiment que tous ceux qui m ont adressé ce reproche font un amalgame entre ces deux Vegeta : celui du monologue en saga Buu et celui qu on retrouve dix ans plus tard lorsqu'il vient visiter Goku. L'amalgame est facile à faire puisque seules quelques pages séparent els deux personnages, mais ce ne sont clairement plus tout à fait les mêmes, du moins pour moi.

J'ai peut etre tort, mais si c'est le cas, je prends volontiers un approfondissement sur ce sujet.

Cela dit, je ne jette pas la pierre…

Mais c'est un truc qui me gonfle depuis pas mal de temps parce que je trouve la critique simpliste et erronée, et qu'elle s'attaque au fondement même de ce que j ai essayé de faire à travers ces 480 pages Words. À nouveau, si j ai tort, je prends, mais j attends un développement avant que la critique "Niic a balayé ce qu avait fait Toriyama" ne soit définitivement ancrée dans l imaginaire collectif.

J'ajouterai que justement, tu peux le vérifier dans le sommaire des fics, cette fics, ce n est pas une "suite" à Dragon Ball : c'est un midquel, c'est a dire une histoire qui se situe entre deux événements du manga pour apporter ma vision de la facon dont se sont passées les choses. C'est le cas depuis le tout départ. Ça se passe après Buu, pas après le départ de Goku et Uub. Parce que depuis le tout début, cette histoire raconte avant tout l'origine de Bra.


***

Concernant des ficalités scénaristiques sur vegetà, je l ai deja assumé plusieurs fois et c'est vrai. J en parle dans le commentaire juste au-dessus du tien, et si c'était à refaire, je soignerais effectivement un peu plus ce développement. Disons que ça va de pair avec une certaine vision fataliste que j ai du destin et des solutions.

Quant à l'alterki, là aussi je comprends, mais il n'empêche qu'on voit à de nombreuses reprises dans le manga des situations où ce que je définis comme l'alterki est OP, comme lorsque Guldo arrete Krilin/Gohan qui sont plus puissants que lui, ou Kaio Shin qui immobilise Gohan. C'est un choix scénaristique, je suis désolé qu'il ne t'ait pas plu, je l ai jsutifié sur le moment pour que ça colle avec ma vision des choses.

Mais bon, là, on est dans le détail, à mon sens, j ai pas la prétention d avoir écrit la fic parfaite, et il faut bien prendre des risques. :-)

++

Et merci pour le up ;-)


PS :

Porunga étant une constante me dérange aussi pas mal beaucoup.


là j avoue j ai pas compris…
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5072
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar desa le Ven Jan 19, 2018 1:50

niicfromlozane a écrit:Bon tout d'abord comme tu t'en doutes ça me fait un peu de peine de t'avoir frustré, parce que ce n'était pas le but.

Je me suis bien demandé si je devais faire la critique ou pas mais vu le nombre de commentaire positive je me suis dit qu'un de mauvais ne serais pas exagéré.

Au-delà de mes propres à priori, la fic est assez bien menée et écrite sinon je n'en serais pas venu à bout. Mais considérant la fin et ce qui semble l'aboutissement ce qui était un simple nitpick à l'origine me semblait être devenu une critique méritant d'être énoncé.

Mais bon c'est plus pas mon genre de trame qu'une fic mauvaise en soi. Une fic fait rarement l'unanimité et je crois que celle-ci plaît tout de même à une majorité.


Alors ok, tu peux penser que je me suis planté, que le message n'est pas passé parce que je ne l'ai pas exprimé aussi clairement que ce que je fais là, mais si tu trouves franchement que ma vision n'est pas cohérente, et que j ai effacé quoi que ce soit de ce qui nous a été dit du personnage entre le combat VS Buu et le XXVIIIè TB, j aimerais bien que tu m'explliques ce que c'est, parce que je trouve cette critique beaucoup trop dure.

Je vais couplé certain point non pour faussé l'argument mais rendre plus clair mon raisonnement.

Au début, j'avoue avoir été destabilisé parce que je ne m'y attendais pas du tout, tant il y a pour moi une large marge entre ce qu'on voit de Vegeta à la fin de l'arc, qui ne fait finalement qu'admettre la supériorité de Goku, et celui qu'on voit apres l'éllipse de dix ans, qui a un caractère hyper humain, calme et apaisé.

Pour moi, Vegeta, dans la saga Buu, c'est le gosse qui réalise à peine qu'il vient d'être père. Plein d'indices nous montrent qu'il délaisse Trunks pour resté focalisé sur Goku, alors que 10 ans plus tard, il maîtrise les codes, allant jusqu'à menacer Trunks de le priver d'argent de poche.
Perso, ce que j'ai voulu traiter, c'est ce qui s'est produit entre l'acceptation et l'apaisement.

Je crois que de la vient notre désaccord. Il n'est pas tellement dans qui est Vegeta à fin de la saga Buu mais au début.

Pour moi celui du début de la saga Buu est quasiment le même que celui 10 ans plus tard et très différent de celui de l'époque Cell.

La scène parlante et similaire à celle que tu cite étant lorsque Vegeta s'entraine et Trunks rentre dans la salle. Il réagit de façon très posée et loin de l'obsessionel qu l'était. Au lieu d'encourager Trunks à s'acharner car il est saiyen il le conseille calmement de sortir car la gravité est pas super pour son corps avec son niveau. Et lorsqu'il à fini d'affronter Trunks il lui propose de sortir acheter une glace(impossible du Vegeta 7 ans plus tot) et Trunks ne semble pas trouver cela étrange. Vegeta ne fait meme pas un foin sur la transformation de Trunks.


Ce que je veux dire, c'est que si je reconnais que devenir bon en math, c'est une bonne idée, ça ne va pas faire de moi quelqu'un de bon en math du jour au lendemain. Il va y avoir un processus qui va m'amener à ça, un chemin que je vais devoir parcourir entre l'acceptation d'une réalité et son acceptation.Pour moi, l'ellipse laissait l'opportunité au lecteur de se forger sa propre vision de la démarche qui amène Vegeta du point Zéro au point final.

Et je suis d'accord avec ça et pour moi l'ellipse faisant cette différence est celle de 7 ans pas celle de 10. Le point de final de l'évolution étant l'acceptation de Vegeta sur la supériorité de Goku.

De fait, quand l'obsession disparait, les démons ressurgissent.

Pour moi c'est au contraire l'obsession qui fait ressurgir les vieux démons durant l'arc Buu et est traité durant tout cet arc.


Je le dis dans le premier chapitre (ou plutot, Vegeta le dit à Bulma) : "Je sais que Karot et son fils sont les plus forts, mais je dois encore trouver ma voie. Et ça, c'est un chemin que je dois parcourir seul."

Et pour moi c'est le chemin qu'il suit lorsque après le Cell game il déclare que "Merde Karot et son fils sont les plus fort" et s'envole au loin du cratère. Et on le voit lorsqu'il fait son petit salut à Trunks.

C'est le début du transfer de Vegeta salaud qui laisse Bulma et Trunks crever sans problème à Vegeta vivant tranquillement avec Bulma et emmenant son fils manger une glace.



Eh ben oui. Vegeta a toujours été motivé par l'obsession de devenir le plus puissant. Là, maintenant qu'il a tiré un trait sur cette obsession, il doit maintenant se trouver une autre raison de vivre.

Fin du Cell game encore une fois ou Goku crève et Gohan à atteint un niveau pas possible. Frustration qui lui fait comprendre à quel point c'est futil et le force à évoluer dans une direction différente.

Le chapitre Juste après le Kamehameha sur Cell c’est-à-dire Chapitre 418 Pour Vegéta si frustré qu'il ne se battra plus et chapitre 419 pour le Vegeta qui lance un au revoir à Trunks.

Pour moi toute la fin de l'arc Cell est lié à l'évolution de Vegeta. Cell tue trunks ce qui fait que Vegeta se rend compte de l'amour qu'il a pour son fils et goku crève l’empêchant de jamais le dépasser.La combinaison de ces 2 facteurs(disparition de l'objet de son obsession et soudaine realisation de l'importance de son fils) le fait devenir un bon père pour son Trunks s'apaisé au cours des 7 ans.



Dans mon esprit, Vegeta avait été complètement OBSEDE par Goku dès le moment où il l'avait rencontré. Le fait qu'il abandonne cette obsession en fin d'arc Buu a permis à sa conscience la résurgence de démons passés que l'obsession elle-même étouffait, à la manière de celui qui ne prend pas le temps de s'arrêter pour tirer le bilan des conséquences de ses actes. Le genre de démarche classique en psychothérapie, en somme.

Pour moi c'est exactement ce qui arrive lorsque Goku retourne sur terre. Il laisse son obsession prendre le dessus et le lancer dans ses vieux démons. Il le dit à Goku il aime sa femme et son fils et est apaisé depuis bien longtemps. Mais une fois Goku il ne peut s'empêcher de replonger et use de Badidi pour l'aider à redevenir un salaud.

Malheureusement cela cause sa femme et son fils de se retrouver en danger et le force même à se tuer. Il perd tout ce qui est important à cause d'une stupide obsession et lorsqu'il revient à la vie il se rend compte du peu d'importance de celle ci part rapport à sa famille et la laisse tomber dans son speech final. Ce qui fait de lui le Végéta apaisé du début et libre enfin de son dernier obstacle à une vie épanoui.

Cet arc m'a toujours semblé évident. C'est pas Végéta devenant soudainement humain à la fin de Buu(il l'etait deja), c'est Vegeta se débarassant de son dernier vice(son obsession) qu'il n'a jamais eu la chance de confronter(Goku etant mort).

Et dans la première partie de la fanfic, il échoue. Lamentablement. En retombant dans ses démons passés. Il a beau être le plus puissant, redevenir ce qu'il souhaitait être en "craquant" face à la tentation, et même finalement vaincre Goku, il se trouve dans une impasse spirituelle complète.

Végéta apaisé craquant à cause de son obsession est celui de la saga Buu. Selon moi



Et c'est sous l'impulsion de Bulma, en vivant un chemin initiatique différent sur la planète Namek, c'est à dire le lieu le plus "spirituel" de Drago Ball, qu'il finit par découvrir ce qu'il souhaite vraiment, et que javais perçu comme le vrai message de Toriyama dans les quelques cases où il donne la parole à Vegeta en fin de manga : un rôle de père pleinement assumé.

Pour moi le Vegeta de la saga Buu assume déjà pleinement son rôle de père. Son problème est que Goku réveille en lui les vieux qu'il n'a jamais traité et tout l'arc Buu est sur Vegeta laissant enfin ce dernier vice partir.

Rendre Vegeta humain et familial à déjà été fait c'est le retour de Goku dans sa vie et ne pas revenir en arrière à cause de celui-ci qui est traité.L'arc est plus dédié à construire une base saine pour la future relation Goku et Végéta.




J ai vraiment le sentiment que tous ceux qui m ont adressé ce reproche font un amalgame entre ces deux Vegeta : celui du monologue en saga Buu et celui qu on retrouve dix ans plus tard lorsqu'il vient visiter Goku. L'amalgame est facile à faire puisque seules quelques pages séparent els deux personnages, mais ce ne sont clairement plus tout à fait les mêmes, du moins pour moi.

Celui 10 ans plus tard ce qui le rend différent c'est sa relation avec Goku pas celle avec Trunks.

J'ai peut être tort, mais si c'est le cas, je prends volontiers un approfondissement sur ce sujet.

Je pourrais très bien être celui en tort. Mais l'évolution de Vegeta au cours des sagas m'a toujours paru clair et c'est avant tout cela qui fait de lui le personnage que je préfère...
Bon ça et sa superbe performance arc saiyen/Namek

Cela dit, je ne jette pas la pierre…

Et mon avis sur ta fic n'est au final que la mienne et ne ne constitue pas un fait.

Mais c'est un truc qui me gonfle depuis pas mal de temps parce que je trouve la critique simpliste et erronée, et qu'elle s'attaque au fondement même de ce que j ai essayé de faire à travers ces 480 pages Words. À nouveau, si j ai tort, je prends, mais j attends un développement avant que la critique "Niic a balayé ce qu avait fait Toriyama" ne soit définitivement ancrée dans l imaginaire collectif.

Je doute d'avoir l'influence pour affecter le collectif et il est possible que je vois trop de développement dans le manga. Exemple simple étant que je considère que les cyborgs sont différends(plus gentils) par leur vécu et non par la magie des voyages temporels.

J'ai pas 400 pages word mais j'ai fais de mon mieux pour écrire de façon clair mes impressions par rapport au manga et notre désaccord. Même si bon je préfère que l'on soit sincèrement en désaccord(pour toi Vegeta n'a pas fait le parcours que je vois) plutot que un énième ouais il l'a fait mais il fallait qu'il le fasse encore pour que ça reste.



J'ajouterai que justement, tu peux le vérifier dans le sommaire des fics, cette fics, ce n est pas une "suite" à Dragon Ball : c'est un midquel, c'est a dire une histoire qui se situe entre deux événements du manga pour apporter ma vision de la facon dont se sont passées les choses. C'est le cas depuis le tout départ. Ça se passe après Buu, pas après le départ de Goku et Uub. Parce que depuis le tout début, cette histoire raconte avant tout l'origine de Bra.

Je le sais. Même en admettant que je le manque au début c'est montré assez clair à la fin.


Quant à l'alterki, là aussi je comprends, mais il n'empêche qu'on voit à de nombreuses reprises dans le manga des situations où ce que je définis comme l'alterki est OP, comme lorsque Guldo arrete Krilin/Gohan qui sont plus puissants que lui, ou Kaio Shin qui immobilise Gohan. C'est un choix scénaristique, je suis désolé qu'il ne t'ait pas plu, je l ai jsutifié sur le moment pour que ça colle avec ma vision des choses.

J'ai pas de problème qu'elle soit OP mais qu'elle puisse bloqué d'autre Alterki. Je préfèrerais un Vegeta qui contre la teleportation avec une technique à lui plutot que de simplement pouvoir bloquer l'utilisation de celle ci. Mais bon c'est du détail.

là j avoue j ai pas compris…

Le dragon qui serait le même partout même dans différent timeline et juste une invocation je n'aime pas. Je vois pas de raison pour cela et rend la mort de Shenron ou le choix de design étrange. Ou encore l'endroit où ils sont normalement en dehors du temps à priori et capable de réaliser n'importe quoi(car c'est leur propre pouvoir). Les connaissances qu'ils ont en conséquences et possibles les contradictions que les vœux peuvent créer si c'est le même partout.

Si c'est un élément qui va être traiter cela pourrait me captiver mais juste comme ça cela ne me plait pas à plusieurs niveaux. Mais bon c'est qu'un détail.
Avatar de l’utilisateur
desa
 
Messages: 1478
Inscription: Ven Mars 19, 2010 2:51
Localisation: Va voir ailleurs j'y serai

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar Playknight le Lun Mars 18, 2019 12:58

J'ai bien aimé cette histoire. Pourrais-tu la poster sur Fanfiction.net stp ?
Playknight
 
Messages: 33
Inscription: Jeu Juil 13, 2017 18:52

Re: Dragon Ball Timeline : Vegeta [fanfic terminée]

Messagepar BejitaSan le Mer Juin 10, 2020 16:54

Un mot: Merci.


Spoiler
Que dire...
On se doute bien que la volonté sera de complexifier le prince complexe hein... si un jour tu lis ces lignes qui seront lues. Ce que j'apprécie le plus, c'est que paradoxalement Végéta s'humanise peu à peu, mais cela nous échappe et brille à la fois.
Il y'a déjà une win attitude dans le développement, d'une certaine manière le Végéta a déjà remporté, c'est difficile à décrire... et ce ne sont pas les interactions avec les autres qui me feront dire le contraire... Bulma qui également bien traité, permet d'apporter le support nécessaire dans ce développement. Elle me rappelle d'une certaine manière la Bulma du future.

Donc ta fiction est à la fois prévisible et imprévisible.
Je dirai que j'ai lu cette fiction avec une volonté d'éveiller le sens critique tout en nous accrochant, en nous abonnant en quelque sorte. Je ne sais même si c'est voulu cette volonté d'éveiller le sens critique, mais elle est présente, pour la laisser aller de soi.

Time Line, c'est l'inachevé qui excelle. Voilà, monsieur.
RENTRÉE 2020

Image


"Quand on demande l'ignorance, ça ne doit pas être exécuté à moitié, sinon ce n'est pas vraiment de l'ignorance..."

COMING SOON: - FINAL SHINE ATTACK -
Avatar de l’utilisateur
BejitaSan
 
Messages: 2581
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:52
Localisation: Avec le correcteur orthographique :-)

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités