[Fanfiction] Les One Shot de Play

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

[Fanfiction] Les One Shot de Play

Messagepar Playknight le Ven Avr 09, 2021 2:50

Bien le bonjour.

Euh...Avant de publier mon premier One Shot, je voulais donner quelques éclaircissements si vous me le permettez, histoire que vous compreniez à qui vous avez affaire.

Je me nomme Playknight et j'ai 19 ans. J'étudie en Langue Romanes à la Fac. Et je suis un garçon qui manque énormément de courage et qui "tape" rapidement dans les émotions.

Deuxième note à savoir, si je publie ces One Shot sur ce forum, c'est car je vous ai souvent lu. Et je vous ai toujours trouvé de bons conseils pour la plupart. Aussi, je me suis dit "Play, toi qui t'es remis à écrire.... Publie tes One Shot pour qu'ils t'aident sur ce forum"

Troisième note, si possible, je ne vous oblige à rien du tout, ne vous en faites pas du tout ! Mais j'aimerais bien avoir des critiques sur la forme et non le fond. C'était surtout des exercices, histoire de me remettre dans le bain. Et comme la dernière que vous avez lu de ma part était ultra naze...

Bref, sur ce topic, je publierais mes nombreux One Shot pour m'exercer avant de réellement m'attaquer à la grosse fanfiction que j'écris. Cette fanfiction est la transcription écrite d'un RP actuellement joué par une bonne quarantaine de personnes. Du coup, je voulais en faire un truc propre.

Les One shot présenté font partie de l'univers du rp mais que j'ai décidé d'écrire (cela veut dire que les One Shot n'ont pas été réalisé dans le RP mais imaginé par moi pour ajouter du background).

Merci de m'avoir lu, je vous présente désormais le premier One Shot qui se nomme "Deux Frères". En espérant voir beaucoup de remarques sur la forme... Merci d'avance !

Spoiler
Il est temps de retourner dans le passé proche du Roi Saiyan, Balthazar. A l'époque, Balthazar avait un frère nommé Végéta. Celui-ci était...prédestiné au rôle de Roi Saiyan comme le voulait la ligne du temps si celle-ci était respecté. Hélas, il n'en eut pas le temps. Ou plutôt, le temps ne l'eut pas.

Une silhouette assise à une chaise, observait plusieurs écrans, un air satisfait aux lèvres. Une lueur de satisfaction était visible à travers ses lunettes :

- Ça y est...Il est temps de démarrer une nouvelle expérience...Il est temps de faire naitre une nouvelle dynastie Saiyan, en éjectant le Premier Végéta. Il est temps de...démarrer une nouvelle histoire.

Tel était le but de cet individu : créer une nouvelle Timeline et observer ce qu'il s'y déroulait. C'était là son amusement le plus grandiose. Il manipula alors quelque chose sur son écran tout en manipulant un cristal sombre qu'il brisa violemment. Une aura noire en surgit alors qu'il envoya droit vers un écran. Il se rassit alors, croisant les jambes, prêt à observer ce qu'il s'y déroulerait.

Il y a 12 ans, alors que le Village du Sud commençait à peine à se développer, l'héritier ainé Végéta fut pressenti pour être le chef du village afin de le diriger d'une main de maître. Tous n'avaient d'yeux que pour lui et ne voyaient pas son petit frère nommé Balthazar.

A cette époque, il n'avait encore rien de spécial. Il n'avait que 1358 unités, là où Végéta avait atteint la modique somme de 2897 à 19 ans. Balthazar avait beau faire tout ce qu'il pouvait, il n'était jamais remarqué. Actuellement, il se trouvait dans les montagnes proches du village et semblait s'entrainer.

Malgré tout ce qui les opposaient, Végéta et Balthazar s'entendaient à merveille. Ils s'entrainaient ensemble afin de perfectionner la technique que développait Végéta : Une technique qui sera populaire à l'avenir.

- Allez, encore une fois ! l'encouragea Balthazar.

Soupirant alors, le Végéta ressemblant en tout point au futur Végéta IV avec une barbe en plus concentra son énergie. Une aura mauve entoura dès lors ses paumes, grandissant de plus en plus. Les joignant alors vers l'avant, il s'écria :

- Garrick Canon !

Le rayon d'énergie rosâtre fonça vers l'avant mais dévia brutalement de sa trajectoire avant même de toucher sa cible. Balthazar soupira alors, déçu que son frère ait raté la chose. Celui-ci grinça des dents avant de se tourner vers son petit frère, se mettant en garde sans un mot. C'était un rituel qu'ils avaient adopté : à chaque fois qu'il échouait, il affrontait son petit frère afin de lui apporter tout l'expérience de combat qu'il lui faudrait à l'avenir.

Vers la fin de la journée, ils rentraient tous les deux à la maison, le corps couvert de bleus. Mais ils étaient tous les deux satisfaits de cette journée. Malheureusement, la soirée allait être malheureuse pour eux. En effet, leur père leur menait un peu la vie dure pour qu'ils apprennent le sens des responsabilités. Après tout, Végéta était le futur chef du village et Balthazar était son frère cadet. Ainsi, alors que Végéta apprenait à diriger le village d'une main de maître, Balthazar pour sa part, apprenait surtout à aider celui-ci...tel un assistant. Les Guerres étaient beaucoup trop présentes. Un « assistant » serait fort utile, étant donné que le Clan devait se battre constamment.

Ce soir-là, dans la maison des frères, la famille s'était rassemblée afin de pouvoir dîner tranquillement. Etant donné que le père était le chef actuel, il avait le droit à la plus grosse quantité de viande du village. Il partageait généreusement avec sa famille, en portions égales.

- Alors comment s'est passé la journée, fils ? demanda alors le père.

- Oh, c'était...commença le cadet en ouvrant la bouche.

- C'est à ton frère que je parle, le coupa son père.

Balthazar se tut, boudeur. C'était là une triste vérité : son père n'avait de yeux que pour Végéta, étant considéré comme un génie. Celui-ci, avalant sa viande d'abord, va répondre d'un ton neutre :

- Je me suis entraîné toute la journée sur la maitrise du Canon Garrick. Je pense que d'ici trois jours, je maitriserai la technique.

- Bien...Néanmoins, demain, je vous enverrai en mission, toi et ton frère. Au lointain nord du village, nous avons détecté un danger de Rang B. J'aimerais que vous allez voir.

Les Saiyan utilisaient un système basique afin de désigner la dangerosité d'une chose. Cela commençait par la lettre E qui était la plus simple jusqu'à la lettre Z. Ainsi, il était plus simple pour eux de savoir les personnes nécessaires pour gérer les choses.

- Bien, père. Répondit simplement Végéta en mangeant sans rien ajouter de plus.

La soirée se passa alors calmement. Les Saiyan se couchant tôt, il n'y eut rien de flagrant à noter pour cette soirée-ci.

La mission du lendemain se passa plutôt calmement. Lorsqu'ils étaient arrivés sur place, ils constatèrent les dégâts et Balthazar ne comprit pas ce qui était à l'origine de tout cela. La cascade était saccagée et la forêt déracinée. Végéta pour sa part, avait rapidement compris la situation :

- C'est un Oozaru.

- Tu es sûr de toi ? répondit Bajiru, pas réellement convaincu.

Le Oozaru était ce qu'on pouvait résumer comme étant la face sombre des Saiyan. Il ne se dégageait qu'une fois par mois lors des nuits de pleine lune. La dernière était il y a 3 semaines. C'était la raison pour laquelle Balthazar n'était pas convaincu du tout par l'explication de son grand frère.

- C'est obligatoirement cela, répondit simplement le dit-frère. Cela signifie que quelqu'un a trouvé la possibilité de se transformer sans lune.

Un ange passa alors. Les deux avaient des pensées différentes : Alors que Balthazar trouvait cela effrayant car nuisible à la sécurité de la planète, Végéta pour sa part voyait une opportunité pour se renforcer.

- Mais c'est horrible !

- Mais c'est génial ! s'écria l'ainé en même temps que le cadet.

Ils se regardèrent dans les yeux, l'un semblant joyeux tandis que l'autre semblait inquiet. Néanmoins, les deux jugeaient l'autre.

- Comment peux-tu trouver cela génial ? C'est dangereux pour la planète ! On ne sait même pas se maintenir sous cette forme pour une journée ! Alors si cela était tous les jours....

- Mais penses-tu vraiment que je partagerais ce secret avec tout le monde ? s'exclama Végéta.

Ce jour-là fut le jour où les deux frères furent opposés pour la première fois de leur vie. Balthazar était déçu de son grand frère. Il voyait aujourd'hui ce que tout le monde voyait autrefois : Végéta était un égoïste, prêt à tout pour obtenir ce qu'il souhaitait. Il serait même prêt à sacrifier son frère s'il le fallait. Et c'était pour cela que Balthazar empêchait actuellement son frère d'aller plus loin en lui bloquant la route. Il était hors de question qu'il découvre ce secret. A l'âge de 13 ans, Balthazar prit la première décision de sa vie : il allait trouver le Oozaru sans lune et le tuera avant que Végéta ne le trouve.

- Bajiru...Pousse-toi de là, dit simplement Végéta d'un ton menaçant.

- Non ! Notre planète n'y survivra pas, protesta vivement son interlocuteur en affichant clairement sa volonté.

Fronçant les sourcils, Végéta s'apprêta à frapper son frère pour lui apprendre à ne pas se rebeller ainsi. Ils n'eurent pas le temps de se chamailler plus longuement qu'une voix se fit entendre :

- Je crois que c'est de moi que vous parlez...

Ils se retournèrent vivement et ce qu'ils virent les stupéfièrent totalement : Végéta avait eu raison. Mais Balthazar avait eu raison de ne pas le croire. Leur interlocuteur n'était pas un Saiyan...Mais pas non plus un Oozaru comme Végéta le pensait. Non, l'être devant eux semblait être un mix des deux races. Sa queue était bien plus...hirsute qu'à l'ordinaire. Son corps nu semblait être plus massif et plus poilu. Sa peau était beaucoup plus foncée. Ses yeux étaient totalement rouges et affichait une certaine folie destructrice. Il ne portait rien d'autre qu'une sacoche. Végéta sourit alors d'un air satisfait et s'avança rapidement, en envoyant Balthazar percuter violemment un rocher :

- Toi ! Révèle-moi ton secret ! Ton futur roi te l'ordonne ! Obéis ou meurt !

Le Semi-Oozaru ria alors en l'entendant mais consentit à lui répondre :

- C'est simple, petit roi. Commença-t 'il en accentuant sur le « roi ». Je me nomme Tomato. Ou plutôt, je me nommais ainsi. Comme toi, je rêvais de pouvoir et de grandeur. Je me suis alors mis en quête de puissance. Et un jour, je l'ai trouvé. C'était un arbre qui semblait banal. Il produisait des Pommes bleus. Affamé, comme je l'étais, j'en avalais une. Et c'est là que j'ai remarqué que quelque chose avait changé en moi : ma queue s'agitait et je me sentais plus fort. Seulement...

Il se tut alors en regardant sa sacoche d'un air hésitant, en soupirant tristement.

- Seulement ?! le reprit Végéta, agacé lorsque Tomato s'interrompit.

- Seulement, je ne l'ai remarqué que bien plus tard mais ces fruits bleus sont des réservoirs à onde Brutz. Et à force d'en ingérer, je suis certes devenu plus fort mais...

Il n'eut pas le temps de finir ce dont il voulait parler. Végéta l'avait coupé en lui transperçant la poitrine, l'air satisfait. Il expliquera alors à son petit frère :

- Je n'avais pas besoin d'en savoir plus. Je sais comment il a fait pour devenir plus puissant, le reste me suffit. Je vais m'approprier ses fruits et devenir beaucoup plus puissant. Je vais attaquer la Capitale et m'y proclamer roi.

- Je...commença Tomato en crachant une gerbée de sang par terre avant de s'effondrer lamentablement par terre.

- Mais tu ne sais même pas où sont ces fruits ! protesta Balthazar.

- Ne l'as-tu pas vu regarder frénétiquement son sac comme s'il y cachait quelque chose ?

Il ne laissa même pas son petit frère répondre qu'il s'avança vers le corps du Semi-Oozaru, prenant alors la sacoche tout en désintégrant le corps comme si de rien n'était. Il se mit alors à fouiller, sous les yeux impuissants du frère.

- Grand frère, ne fais pas ça ! s'écria Balthazar, à terre, incapable de se relever.

- Hahaha...ricana sombrement Végéta en sortant une pomme bleue de la sacoche de Tomato. Avec ceci, je suis sûr de pouvoir devenir roi !

Et sans dire quoique ce soit d'autre, il croqua le fruit rapidement, une aura noire l'entourant rapidement. Il grinça alors des dents tandis que des veines apparurent de manière proéminente sur tout son corps. Il respirait péniblement comme si chaque bouffée d'air lui était douloureuse. Il s'effondra alors lamentablement par terre.

- Végéta ? demanda Balth, d'un air inquiet en voyant le corps inanimé.

Il n'eut pas le temps de s'inquiéter plus longtemps : le corps s'était relevé rapidement, un air satisfait au visage tandis qu'une folie luisait dans ses yeux. Végéta ria alors, tel un fou, semblant très joyeux :

- Magnifique ! Je sens le pouvoir pulser dans mes veines ! Avec ça, je vais pouvoir devenir le Roi de cette planète !

Il ne daigna même pas de regarder son frère qu'il s'envola, son rire résonnant en ce lieu.

Balthazar se releva lentement, se tenant les côtes. Nul doute qu'après tout cela, il deviendrait plus fort. Mais il ne pouvait toujours pas battre son frère. Son regard se durcit lorsqu'il vit ce qu'il restait du fruit par terre. La solution la plus évidente serait de le manger, pour espérer battre Végéta. Mais ce n'était pas le bon choix. Il n'allait pas ravaler sa fierté de Saiyan pour cela comme Végéta l'avait fait. Et si son mental ne survivait pas ?

- Je dois l'arrêter coûte que coûte.

Il tenta d'avancer vers le fruit mais s'effondra lamentablement par terre. Son dos avait clairement pris. Ses jambes refusaient maintenant de lui répondre. Était-ce réellement la fin ? pensa-t'il alors que ses yeux se voilaient. Non...Il n'avait clairement pas le choix. Il devait sauver son grand frère de sa connerie. Il se força alors à ramper vers le fruit qu'il attrapa péniblement. Il l'avala alors, prenant bien son temps pour ne pas regretter son geste. Le goût était horrible, il hésitait même à le recracher. Mais il n'en eut pas le temps. Il était trop jeune pour supporter la dose de ce fruit. Il s'écroula alors au sol, grimaçant de douleur tandis que le morceau restant du fruit tomba dans une crevasse. Son dos le faisait clairement souffrir. Il sentait la force l'envahir mais il sentait aussi ses os se remettre en parfaite état de manière rapide et douloureuse.

- Non...Je ne dois pas me morfondre...Je dois l'arrêter ! Avant qu'il ne fasse une connerie !

Sa force augmenta rapidement tandis qu'il se releva doucement, lorsque la douleur commençait à diminuer. Il n'était toujours pas suffisamment puissant pour battre Végéta sur le terme de la puissance brut. Mais il avait le sens de la tactique, contrairement à celui-ci qui comptait un peu trop sur la puissance brute. Il s'envola rapidement, se mettant à la poursuite de son ainé. Il savait que s'il n'arrivait pas à stopper son frère, il devra le tuer. Et il savait aussi qu'il ne devra compter que sur la tactique.

- La capitale devrait être par-là, murmura Végéta en continuant de voler rapidement vers la direction indiquée.

Mais il n'aura pas le temps d'atteindre cette zone. Quelque chose le percuta violemment en plein ventre, l'interrompant dans son vol, le faisant dès lors tomber en chute libre. S'écrasant alors bruyamment sur la montagne en-dessous de lui, il fut surpris de voir le projectile qui l'avait fait tomber :

- Toi ?! hurla-t 'il à son frère d'un air agacé. Je pensais t'avoir paralysé à vie !

- Que veux-tu ? Je suis résistant moi, sourit Balthazar d'un air triste avant de dire : Alors, tu l'as réellement fait exprès...à moi, ton frère.

- Et alors ? Tu n'es rien de plus qu'un Outil qui m'a permis de progresser !

- C'est donc comme cela que tu me vois... Végéta, arrête cette folie. Tu peux devenir roi. Mais pas comme cela.

- La ferme, sale con ! hurla celui-ci en envoyant alors son poing droit afin de corriger celui qu'il avait utilisé pendant si longtemps.

A la surprise générale, il évita aisément le coup en se penchant sur le côté sans même regarder son frère. Celui-ci fronça alors des sourcils, ne comprenant pas trop comment il avait pu éviter son attaque ainsi. Il va alors violemment lever la jambe, semblant viser les côtes de son opposant...qui para encore une fois le coup en levant son genou au bon moment, cassant net le tibia de Végéta.

- Comment est-ce possible ?! enragea celui-ci en faisant fi de la douleur. Comment peux-tu parer mes attaques, toi qui es si faible !

Pour seul réponse, il eut droit à un sourire arrogant de la part de son petit frère qui se contenta d'un :

- Tu ne le devines pas ?

Avant de foncer pour attaquer pour la première fois depuis le début du combat. Il sembla simplement courir, partant pour une attaque au corps-à-corps. Végéta sourit alors, adoptant une posture défensive, semblant clairement confiant :

{Tu n'as...}

Il n'eut pas le temps de finir sa pensée : Il venait de se prendre un Kikoha en plein dans la gueule, le déstabilisant. Lorsque Balthazar apparut en face de lui, son attaque fit mouche. Il avait asséné un coup de poing en plein ventre de son frère en s'abaissant légèrement vers l'avant.

{Comment peut-il être aussi fort ?} Pensa Végéta, une veine battant sur le front de colère.

- Tu te trompes, dit alors Balthazar, d'un ton sérieux. Je sais à quoi tu penses. Tu te demandes comment cela fait-il que tu sois aussi surpassé. Je vais te répondre. Tu m'es toujours supérieur sur le plan brut. Mais tu ne te focalises que là-dessus. Tu ne te focalises que sur toi. Tandis que moi, lors de nos entrainements, je devais absolument me focaliser sur toi pour t'aider. Je te connais parfaitement bien. Et je connais cela aussi...

Et tout en disant cela, il balança paresseusement son bras gauche vers l'arrière, frappant violemment Végéta qui venait d'y surgir. Il leva alors son coude, frappant son grand frère au ventre alors, le pliant alors en deux sous la douleur. Balthazar va alors poser son pied sur le dos de celui-ci avant de soupirer :

- Tu ne t'y es jamais pris de la bonne manière, il semblerait.

- Comment oses-tu ?! Comment oses-tu te moquer ainsi de ton roi ?

- Tu n'es toujours pas roi...

Le frère cadet afficha alors une mine triste. Était-il réellement obligé de tuer son grand frère ? N'y avait-il pas d'autres solutions ? Il n'avait que 13 ans !

Seulement, il n'eut pas le temps de prendre une réelle décision : Une aura rouge sombre entoura violemment Végéta et brûlait le pied de Balthazar, le forçant à le retirer, stupéfait. Il le sentait clairement : son frère devenait clairement plus puissant. La tactique ne suffirait pas. Il allait devoir se battre de toutes ses forces...pour tuer.

Il fit alors un bond en arrière, se mettant en garde, surveillant son frère qui...

- Il est passé où ? s'exclama-t 'il lorsque son frère disparut brusquement.

- Ici imbécile ! murmura une voix devant lui.

Il n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il venait de se passer qu'il se prit une explosion à bout portant, détruisant la montagne où ils se trouvaient, sous les rires joyeux de Végéta qui semblait se délecter de sa nouvelle force. Il arrêta de rire lorsqu'il vit Bajiru toujours vivant et lui fonçant dessus.

Leurs coups de poings s'entrechoquèrent violemment. Balthazar grimaça sous la douleur. Il savait clairement qu'il était plus faible que Végéta. Néanmoins, il remarqua quelque chose qui l'intrigua. Il sourit alors :

- Narufodo...Navré de te l'apprendre, mon cher frère mais j'ai gagné.

- La ferme !

Il esquiva aisément le Kikoha que Végéta lui envoya, les yeux fermés. Celui-ci fut surpris et continua alors de lancer ses nombreux Kikoha, sans même réfléchir. Balthazar continua de les éviter, un sourire satisfait aux lèvres.

Vint le moment où la fin fut évidente. Végéta tenta alors d'envoyer un coup de poing. Malheureusement pour lui, ce coup de poing fut attrapé par son opposant qui le tordit violemment. Il s'écria alors :

- Mais comment peux-tu être devenu aussi fort que moi ?!

- Tu ne l'as toujours pas compris ? Moi-même, j'en fus surpris lorsque je l'ai compris...

Il marqua une pause dans ses paroles tandis qu'il écrasa impitoyablement son ainé au sol. Il s'expliqua alors :

- Tu n'as pris qu'une bouchée de fruit ! Tandis que moi j'ai essayé de le finir ! Tu as certes eu droit à une puissance incommensurable ! Mais ce n'était que l'énergie du fruit ! Tu l'as trop facilement gaspillé avec le vol à pleine puissance et les nombreux Kikoha !

- ...

Végéta se rendit compte de son erreur. Et il était trop tard pour corriger le tir. Sa vie était finie maintenant et il le savait clairement.

- Adieu mon frère... Tu es trop dangereux pour ce monde...

Les larmes coulant le long de son visage, Balthazar acheva respectueusement son frère à la nuque comme le voulait la tradition Saiyan. Il resta là, profondément touché, s'effondrant à genou sous la tristesse. Il n'avait pas voulu que tout se finisse comme cela. Il voulait seulement stopper son grand frère avant que celui-ci ne commette l'irréparable.

Au bout d'une petite heure passé à se lamenter ainsi, il se releva alors. Son regard avait alors complètement changé, semblant déterminé. Ce jour-là, Bajiru se fit une promesse : celle de devenir Roi afin d'honorer la mémoire de son frère. Enterrant dignement son ainé, le cadet s'envola alors sous le regard satisfait de celui qui était à l'origine de tout ceci.

Observant l'horizon au loin, assis sur une montagne, Balthazar se contenta d'observer le couchée du soleil. Son ombre prenant alors la forme d'un Gorille Géant qui sembla hurler...

C'est ainsi que l'Histoire changea profondément. Ce n'aurait pas dû être Balthazar qui tue Végéta mais bien l'inverse.

Mais un tel changement est-il sans conséquences ? Nul doute que non... Mais quels seront ces fameux...conséquences ?
Que tu sois là ou ailleurs, je m'en cogne.
Playknight
 
Messages: 62
Inscription: Jeu Juil 13, 2017 18:52

Re: [Fanfiction] Les One Shot de Play

Messagepar goget le Mar Avr 13, 2021 8:41

J'aime bien, j'ai vu quelques fautes de temps dans certains paragraphes mais j'ai oublié lesquels.
En tout cas c'est entraînant, je me suis pas ennuyé en lisant jusqu'au bout.

Je tiens juste à relever une faute parce que c'est celle qui m'a le plus sauté aux yeux :

Mais un tel changement est-il sans conséquences ? Nul doute que non... Mais quels seront ces fameux...conséquences ?


Il faut mettre "fameuses", mais idéalement j'enlèverai le mot moi, ça ne sert à rien de mettre un adjectif ici, on comprend bien la phase sans.

Bonne continuation :)
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 3399
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste


Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités