Survivants

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Jeu Juin 18, 2020 22:52

Whoa, deux réponses éclairs, ça fait plaisir !

Réponse aux commentaires :

Réponse à xela26 :

Spoiler
xela26 a écrit:Quel chapitre Tonay, mais quel chapitre !!! 3 Buu pour le prix d'un !! Et aucun "morts" en plus !! Vite la suite !!!


Ahah merci, ça fais très plaisir, content qu'il soit réussis :D
Aucun ''morts''... Disons pas de décès parce qu'ils ont un peu perdu Eleria là x)

Je ferai en sorte de ne pas traîner, comme pour ce chapitre ;)


Quel que soit le Buu qui l'emporte, la z team est dans la merde.


Absolument !
Si c'est le Buu gris, retour à la case super Buu-Goku sur une base de celui du manga.
Si c'est Buuku... il sera peut-être "gentil". jusqu'à ce qu'il en ait marre?
Si c'est Buuléra, je n'ose imaginer tellement ce sera le pire !


Je crois que tu as bien tout cerné, j'ai l'impression d'avoir réussi à rendre Buuleria bien dangereuse, c'est nickel


Réponse à Biskus :
Spoiler
biskus a écrit:Bon y’a pas à dire , ce chapitre ma énormément botter , comme xela ma partie préférer les 3 buu , 3 versions complément différentes.


Eh bah j'suis content que ce chapitre ai autant plu :D
Je crois que la partie des trois Buu a totalement éclipsé le reste du chapitre, ce qui est absolument compréhensible, c'est quand me^me le gros événement

La, la vrai différence avec le manga est.... « brutale ».


C'est le moins que l'on puisse dire

Mais un détail .... éleria a droit à un traitement spécial? Buu aurait il fusionner de la même manière que « gris » et « gros » dans le manga si on l’arrache on a un être originale ?


Disons que j'ai pris une certaine liberté puisque ce n'est plus vraiment une absorption, Eleria n'a jamais rejoins le corps du Buu gris, elle est restée coincé avec ce morceau ce qui a finalement créé un nouveau Buu. Dans le manga, le Buu Mal Incarné a fait un traitement spécial à son homologue, ici c'est plus les circonstances qui ont provoqué ça. Ce n'était qu'un morceau totalement influençable. Si je ne suis pas clair, faut pas hésiter à le dire, j'essaierai de montrer un peu plus précis ^^

Dabra vivant avec sa capacité qui lui sert a se régénérer , c’est bien vu.


Merci !

Un démon au palais de dieu ....


Terrible ironie

Je fût étonner que personne cherche à absorber dabra et napa parmis les deux « méchant » buu ils auraient pu faire pencher leur balance surtout buuleria qui aurai pus prendre nappa en même temps .


Dabra était HS, pas grand chose à tirer d'un corps épuisé, ça ne valait pas le coup ou la prise de risque. Dans le cas de Nappa, c'est un peu différent, Buuku l'avait à l'oeil, lui et Vegeta, pour s'assurer que personne ne les absorbe. Aucune option n'était vraiment jouable pour Buuléria, Buuku ou le Buu gris (salement amoché à ce moment là). De plus, tenter d'absorber quelqu'un revenait à s'exposer, pas intéressant pour eux.

Bref moin d’attente plus de plaisir 😋


Je vais essayer de maintenir le rythme ;)
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants

Messagepar omurah le Dim Août 16, 2020 14:13

Le fameux chapitre de la révolution ! :P

J'ai mis du temps à le lire, mais j'avais hâte de le lire, vu tous les commentaires

Et le moins que je puisse dire c'est que je ne suis pas déçu

Bon puisque tout le monde a parlé des trois Buu je vais faire mon original et ne pas trop m'attarder dessus, c'est génial tout ça tout ça, les autres l'ont dit mieux que moi :mrgreen:

Déjà Dabra, j'adore

Il survit, il a un rôle, du charisme, un impact

Puis la manière dont Végéta embranche sur une autre route que le sacrifice de l'oeuvre originale, j'ai bien aimé comme ça a été emmené

Tu t'en es bien sorti aussi pour ce qui selon moi était la partie la plus délicate du chapitre : le phrasé de Buu gros, sa manière de s'exprimer et ses manières tout court
C'est pas évident du tout à gérer, selon moi, j'aurais transpiré sur ce paramètre à ta place :lol:
L'une des raisons pour lesquelles je suis jamais pressé de faire apparaître gros buu dans mes fics :lol:

Un autre passage, au passage, que j'ai bien aimé et qui retranscrit très bien à quel point Buu est chiant !

« -Mais crève bordel ! Crève, crève, crève, crève, crève, crève, crèèèèève ! T’as tué Darack ! Pourquoi tu ne crèves pas ?! Crève bon sang ! »


Sinon, pour la citation suivante, c'est tellement... accurate... que je me demande comment ça se fait qu'on ait jamais vu une séquence comme ça dans l'oeuvre originale

En effet, le ventre de Buu s’ouvrit et ce dernier plaça ses mains devant.

Eleria, dans son élan, ne vit jamais venir la copie conforme du Buster Wave qui jaillit du dos de Buu.


Bon et pour revenir quand même sur le clou du spectacle, comme dit précédemment c'est génial

Et le Buu qui m'intrigue le plus est Buuku

Mais je suis aussi très curieux de ce qu'il adviendra de Buu-gris

Non vraiment, là, l'histoire prend un tournant passionnant !

La naissance de Buuleria était super bien pensée aussi, en fait tu as sur ce chapitre plein d'idées tellement vraisemblables et solides qu'elles auraient selon moi très bien pu être intégrées à l'oeuvre originale sans que ça donne l'impression d'être tiré d'une fanfic

GG!

Sinon, j'aimerais bien avoir plus d'explications sur le Kaméhaméha doré :mrgreen: au demeurant très cool à imaginer mais je me demande d'où ça vient
Je me dis que tu as profité d'un "vide" de l'oeuvre originale, mais je suis pas sûr que ce soit ça
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3323
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Lun Août 17, 2020 20:38

Oooooh, un commentaire inattendu, mais bienvenu, pour le coup :D

Réponse à Omurah !

Spoiler
omurah a écrit:Le fameux chapitre de la révolution ! :P


Oh que oui ! :D

J'ai mis du temps à le lire, mais j'avais hâte de le lire, vu tous les commentaires


Aucun, soucis, tu as même pris la peine de commenter, et ça, c'est toujours cool x)

Et le moins que je puisse dire c'est que je ne suis pas déçu


Et tu m'en vois ravi ! x)

Déjà Dabra, j'adore

Il survit, il a un rôle, du charisme, un impact


Merci à toi ! Jamais facile de donner sciemment du charisme à un personnage, mine de rien, on risque toujours de partir dans l'excès donc si tu valides, c'est cool !

Puis la manière dont Végéta embranche sur une autre route que le sacrifice de l'œuvre originale, j'ai bien aimé comme ça a été emmené


Son sacrifice n'avait plus de sens à mes yeux, surtout vu le contexte, content que ça passe

Tu t'en es bien sorti aussi pour ce qui selon moi était la partie la plus délicate du chapitre : le phrasé de Buu gros, sa manière de s'exprimer et ses manières tout court
C'est pas évident du tout à gérer, selon moi, j'aurais transpiré sur ce paramètre à ta place :lol:
L'une des raisons pour lesquelles je suis jamais pressé de faire apparaître gros buu dans mes fics :lol:


Honnêtement, j'ai relu les passages du manga concernant gros Buu, y compris son combat contre Goku, certaines de leurs chorégraphies m'ont d'ailleurs inspiré, je les ai aussi bien ré-exploité que modifié
On ne s'en rend pas forcément compte dans l'animé, mais dans le manga Buu est clairement un monstre de puissance et d'endurance, il pulvérise presque tout le monde sans trop se fouler

Un autre passage, au passage, que j'ai bien aimé et qui retranscrit très bien à quel point Buu est chiant !

« -Mais crève bordel ! Crève, crève, crève, crève, crève, crève, crèèèèève ! T’as tué Darack ! Pourquoi tu ne crèves pas ?! Crève bon sang ! »


Oh que oui, c'est un ennemi pénible à affronter, qui peut faire péter un plomb même à des guerriers expérimentés. Ce n'est pas Broly, qui paraît invincible tant il ne prend aucun dégât, dans une certaine mesure, c'est presque pire. Quand tu le blesses, il se régénère. C'est sans fin.

Sinon, pour la citation suivante, c'est tellement... accurate... que je me demande comment ça se fait qu'on ait jamais vu une séquence comme ça dans l'œuvre originale

En effet, le ventre de Buu s’ouvrit et ce dernier plaça ses mains devant.

Eleria, dans son élan, ne vit jamais venir la copie conforme du Buster Wave qui jaillit du dos de Buu.


Je pense qu'Akira Toriyama a eu une bonne idée en créant Buu, dans son concept et dans son design. Mais il a fait l'erreur d'en faire un monstre de puissance, capable de se régénérer de presque n'importe quelle blessure. C'est un juste un Cell+, le charisme en moins. Le corps de Buu offre offre vraiment de super possibilités à exploiter, conte que ça te plaise en tout cas !

Bon et pour revenir quand même sur le clou du spectacle, comme dit précédemment c'est génial

Et le Buu qui m'intrigue le plus est Buuku

Mais je suis aussi très curieux de ce qu'il adviendra de Buu-gris

Non vraiment, là, l'histoire prend un tournant passionnant !

La naissance de Buuleria était super bien pensée aussi

GG!


Wow, merci, vraiment ! Très honnêtement, ces idées me sont venues très peu de temps avant le chapitre. Je me suis épuisé l'esprit à effectuer la saga avec un œil nouveau. À chaque fois c'était différent, mais sans plus, pas de prises de risque, pas de véritables nouveautés à proprement parlé, un peu l'erreur qui a été faite avec la saga des cyborgs. Finalement je me suis lâché, j'ai trouvé un tout nouvel angle et je n’aurais pas l'impression de faire une redite sans grand intérêt, heureux que ça relance l'intérêt sur al fic en tout cas :D

, en fait tu as sur ce chapitre plein d'idées tellement vraisemblables et solides qu'elles auraient selon moi très bien pu être intégrées à l'œuvre originale sans que ça donne l'impression d'être tiré d'une fanfic

Meilleur compliment que je pouvais recevoir, merci encore ! :mrgreen:

Sinon, j'aimerais bien avoir plus d'explications sur le Kaméhaméha doré :mrgreen: au demeurant très cool à imaginer, mais je me demande d'où ça vient
Je me dis que tu as profité d'un "vide" de l'œuvre originale, mais je suis pas sûr que ce soit ça


Dans l'œuvre originale, Goku essaye d'accumuler du ki en SSJ3 face à Buu originel, sans y parvenir. Il finit même par perdre sa transformation. Personnellement, je mise sur le fait que c'est son corps vivant qui l'en a empêché, comme il le dit lui-même, un corps mort a une bien meilleure endurance, vivant le SSJ3 consomme beaucoup trop d'énergie. Là, il a un corps mort, je me suis dit que ce serait intéressant de le voir effectuer sa technique alors, pour l'occasion et marqué le coup, rayon doré ! Tout simplement :)
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Ven Oct 30, 2020 12:34

Bonjour à tous !

Voilà (enfin) la suite de Survivants ! J'aurai voulu poster ça le 19, jour d'anniversaire de la fanfic mais malheureusement l'IRL s'en est mêlé.
Je fais donc un p'tit résumé du chapitre précédent et je vous laisse lire ça !

Résumé :
Alors que Darack et Gohan sont évacués par Kaïo Shin, Eleria et Vegeta font face à Buu. Le combat inégal tourne en défaveur du duo jusqu'à l'arrivée de Goku. Malheureusement, lors d'un puissant kamehameha, le père de Gohan active un réflexe de survie qui absorbe immédiatement le saiyan.
La pureté d'âme du guerrier entraîne une dissonance au sein de Buu qui se divise en deux forme distinctes : Un Buu Gris et un Buu ayant absorbé Goku.
Le Buu gris tente d'absorber Eleria, sans succès, et créé plûtot un nouveau Buu par inadvertance, Buuleria.

Alors que la situation est critique, Buu Gris, se sachant désavantagé, prend la fuite, suivit de Buuleria, incertaine de sa victoire sur Buuku.

Quant à Dabra, il se cache et attend le bon moment pour partir rejoindre le reste de la Z-team au palais du Tout-puissant pour un élaboré un éventuel plan...



Chapitre 80 : Jour – 1 Course à l’absorption


« -Voilà où on en est. Des questions ? »

Piccolo ne s’attendait pas réellement pas à ce qu’une question soit posée, malgré le nombre de personnes présentes. La seule réaction vint de Bulma. La jeune femme s’approcha de Vegeta d’un pas décidé et le gifla violemment. Presque tout le monde fut surpris par cette action, hormis quelques rares personnes, Vegeta compris. Pour lui, cette gifle était là pour le punir d’avoir tenté de tuer Son Goku, d’avoir agi pour ses intérêts avant tout.

« - N’envisage plus jamais de te suicider, c’est compris ?! Plus jamais ! »

Le saiyan fut étonné. Sa mort aurait lavé ses erreurs, ce qui en faisait un élément positif. Prendre ses responsabilités. Il devait savoir.

« -Tu ne m’en veux pas de m’être battu avec Kakarotto ? De m’être laissé posséder par Babidi ?

-Bien sûr que si ! Mais je sais qu’affronter Goku te tenait vraiment à cœur… Au point de sacrifier ta fierté… Mais l’idée même de te suicider c’était idiot ! »

Piccolo ne fit aucune remarque sur le fait que chaque combat effectué contre des ennemis plus puissants s’apparentait le plus souvent à du suicide, nuançant le sacrifice de Vegeta. Il n’en pensa pas moins. Ce fut, à l’étonnement général, Yamcha qui recentra la discussion :

« -On fait quoi maintenant ?

-Je l’ignore…, avoua Piccolo. Vegeta est notre meilleur atout dans l’immédiat, mais… Enfin…

-Même moi je ne fais pas le poids, poursuivit le concerné les poings serrés.

-Alors on va devoir ruser. Je ne vois rien d’autre… Gohan et Darack sont toujours vivants, si on arrive à les contacter on a peut-être une chance de… »

Un craquement interrompit Krillin. Tout le monde se tourna vers Dendé dont le visage passa de la surprise à la gêne d’être soudainement devenu le centre de l’attention à cause d’une erreur. Il avait fissuré le bâton de Dieu terrien.

« -Ex-excusez-moi… C’est la frustration d’être inutile, de ne rien pouvoir faire… de… »

Une main apaisante se posa sur son épaule, celle du vieux maître des tortues.

« - Ne t’en fais pas, nous comprenons. Moi plus que quiconque ici, crois-moi. »

Le namek acquiesça, un léger sourire sur le visage. Le palais vibra alors. À trois reprises. Le responsable fut rapidement désigné par Piccolo.

« - C’est Dabra, il veut rentrer.

-Qu’il entre…, lança Vegeta en soupirant.

-Ce n’est pas si simple, le palais est protégé par un bouclier qui le dissimule, mais qui le protège aussi des démons. Je vais le désactiver le temps nécessaire à son arrivée, expliqua Dendé.

-Tu vas vraiment laisser le roi des démons rentrer ici ? Dans un lieu aussi sacré ? lança Krillin étonné.

-Il ne représente plus une menace, répliqua Piccolo.

-Parle pour toi, moi j’ai fini en statue ! Dis-leur Nappa !

-Il peut entrer, moi ça ne me dérange pas.

-Vraiment ?! s’étonna l’ami de Goku.

-Si on devait tenir rancune pour les erreurs de chacun ici, ni moi, ni Vegeta ne serions là. Et d’après ce que je sais, Piccolo non plus, alors bon.

-D’accord, mais je vais rester sur mes gardes moi.

-T’en fais pas chéri, je te protégerai, rassura C-18 en rapprochant son mari d’elle.

-Moi aussi je te protégerai Papa ! lança Marron dans les bras de sa mère toute joyeuse.

-Ahah, vous êtes adorable vous deux ! répliqua Krillin avant d’embrasser sa femme.

-J’arrive au mauvais moment peut-être ? demanda Dabra, les bras croisés, surplombant tout le monde.

-Absolument pas. Ne sois pas surpris par le ton léger et les réjouissances, nous prenons la situation au sérieux. Ce n’est pas la première fois que notre monde est menacé.

-Hum, soit. »

Le démon atterrit finalement sur les dalles du palais divin, non sans précaution. Les terriens se demandèrent bien ce que craignait le démon alors que Piccolo comprenait très bien que Dabra s’attendait presque à s’embraser en touchant un sol sanctifié. Jusqu’à maintenant, le roi démon était indemne.

« - Bien, avez-vous un plan d’action ? demanda le nouvel arrivant.

-Survivre ? lança Yamcha, ironique.

-C’est un bon objectif, mais ce n’est pas un plan. Et un objectif difficile à réaliser, certains d’entre nous vont mourir ici, si ce n’est presque tout le monde, alors il nous faut quelque chose de concret. »

Ce fut finalement Piccolo qui reprit la parole :

« -Nous devrions récupérer les Dragon Balls, elles…

-Les quoi ?

-Des boules de cristal magique, elles permettent d’exaucer des vœux. Trois vœux pour être exact.


-Alors elles doivent être l’objectif principal, dès que nous les avons, la victoire nous est assurée !

-Pas vraiment… Un vœu a été utilisé, et de ce que j’en ai compris, on ne pourra pas les utiliser avant quatre mois, c’est bien ça ? demanda Yoro.

-Oui, malheureusement, confirma Dendé.

-Tss, quelle malchance. À moins de devenir beaucoup plus fort en un instant la victoire sera difficile à obtenir.

-Mmh… Et la salle de l’esprit et du temps ? énonça Popo.

-Mais oui ! Vegeta et Dabra, si vous y allez ensemble vous avez toutes vos chances ! » s’exclama Krillin.

C-18 ne commenta pas la soudaine joie de son mari, visiblement trop content d’éloigner Dabra des siens, ne serait-ce que temporairement.

« -Tss, peut-être, mais notre écart de puissance est trop grand, ce serait une perte de temps pour moi. De plus, j’y ai passé suffisamment de temps comme ça, répliqua le prince.

-Et Piccolo et Dabra alors ? proposa le terrien.

-Je dois rester ici, je ne peux pas m’absenter. Non, je ne pourrai pas, navré.

-Quelle est donc cette salle ?

-C’est un lieu magique où l’on peut s’entraîner intensivement. Un jour ici équivaut à un an d’entraînement dans cette salle. Les conditions y sont extrêmes, autant physiquement que mentalement.

-Oh, dans ce cas j’ai un partenaire tout désigné… »


Quelques instants plus tard, au Kaïo Shin Kaï…

« - Vous n’y songez pas un seul instant, si ?! Enfin, maître !

-Si Kibito, j’y songe sérieusement. Je l’envisage et je vais même accepter. Kaïo du Nord, vous êtes toujours là ?

-Bien sûr.

-Transmettez à Dabra que j’accepte et que j’arrive sous peu.

-C’est noté !

-Maître non !

-Kibito, il prend aussi des risques. Il va défendre une planète qui n’est pas la sienne, des gens qui ne sont pas les siens, mettre sa vie en péril et moi je devrais fuir ? Je suis un Kaïo Shin, pas un lâche.

-Il risque de vous tuer.

-Je prends le risque.

-Qui va tuer qui ? »

La question de Darack interrompit la discussion. Le guerrier était torse nu, ses muscles saillants couverts de transpiration, portant un pantalon bouffant de Kaïo. Dans sa main droite, la Z-Sword, épée légendaire de ces mêmes Kaïo. Epée décrochée par Gohan au somment d’une fine montagne. Depuis, les deux amis s’entraînaient ensemble, l’un avec la Z-sword, l’autre avec une épée invoquée par Shin et inversement. Jusqu’à maintenant, la Z-Sword avait tenu bon, contrairement aux épées brisées, gisant de part et d’autre sur la plaine.

« -Personne.

-Si ! Kaïo Shin veut revenir sur Terre pour s’entraîner avec Dabra dans la salle de l’esprit du temps ! C’est inconcevable !

-Hein, en quoi ?

-Bien sûr, de simples mortels ne peuvent rien comprendre à cela… Quelle perte de temps…, souffla Kibito, les yeux fermés.

-Comprendre quoi Kibito ? Que tu ne veux pas laisser Shin s’entraîner et devenir plus fort ?! Ce n’est pas à toi de décider pour lui ! C’est toi qui ne comprends rien, l’univers est en danger et tu fais passer tes craintes et tes envies avant le reste ! Alors ta condescendance tu peux te la…

-Doucement Darack, doucement…, calma Gohan en posant une main sur l’épaule de son ami.

-Rah, c’est juste qu’il m’énerve avec ses grands airs ! Bon, passe-moi la Z-Sword, que je m’entraîne encore ! »

Le métis obtempéra et donna l’épée à son ami. Ce dernier ne se fit pas prier et alla un peu plus loin s’entraîner avec l’arme.

« -Kibito, ramène-moi sur Terre.

-Non.

-Pardon ?

-J’ai dit non. Je refuse de vous mettre en danger.

-Kibito, tu as juré de m’aider, je te demande ça en ami.

-J’ai aussi juré de vous protéger contre qui que ce soit. Y compris de vous-même.

-Kibito, ne me force pas la main.

-Je refuse. »

La tension était palpable, Kaïo Shin faisait, pour la première fois depuis des décennies, face à une profonde résistance de la part de son ami. Le dieu prit une grande inspiration et expira encore plus longuement.

« - Kibito, en tant que Kaïo Shin, je t’ordonne de me conduire sur Terre immédiatement !

-…

-Je ne me répéterai pas. »

Le ki du dieu l’enveloppa dans un bleu turquoise. La menace devenait sérieuse.

« - Très bien, qu’il en soit ainsi.

-Merci.

-Je ne nécessite pas de remerciements. J’obéis juste. »

Sur ces mots, Kibito posa une main sur l’épaule du Kaïo et l’emmena au palais du Tout-Puissant. Quelques instants plus tard, il réapparut seul, et visiblement en colère.

« -N’en veut pas trop à Kaïo Shin. Il n’a pas le choix.

-C’est à moi que j’en veux terrien. J’ai fait l’affront de désobéir à celui que j’ai promis de servir. J’ai déshonoré ma fonction en laissant des émotions troubler mon jugement. J’ai terriblement honte de mon comportement et si mon maître n’avait pas besoin de moi, je me trancherais la main en signe de pénitence. »

Sans laisser à Gohan le temps de répondre, Kibito s’en alla, vociférant à voix basse contre lui-même. Ce fut Darack qui rompit le silence qui s’installait progressivement.

« -Aïe !

-Tu vas bien ?

-M’suis coupé !

-Montre. Oh, en effet, toute la paume… Va voir Kibito…

-Mouais… J’ai la poisse avec les épées, tiens, attrape ! »

Gohan rattrapa de justesse l’épée divine, non sans se faire emporter par son poids.

« - Dès que je reviens, on va s’entraîner, moi à mains nues et toi avec l’épée, on va voir si la lame est solide ! »

Le fils de Goku acquiesça avant de sous-peser l’épée. Il devenait plus fort, il le sentait, mais serait-ce suffisant contre Buu ?


« - Ils sont dans la SET, c’est bon, annonça Krillin, les mains dans les poches.

-La SET ? répéta Piccolo en haussant un sourcil.

-La Salle de l’Esprit et du Temps si tu préfères, moi et Yamcha préférons ce diminutif. Dites, on ne devrait pas contacter Ten Shin Han par hasard ?

-Aucun moyen de le faire… Sauf si quelqu’un a le numéro de Lunch, pour peu qu’elle ait un portable. »

Personne ne répondit, car personne n’en eut le temps. La seconde suivante apparut Buuku, deux doigts sur le front, l’air de rien.

« - Bonjour à tous, désolé d’arriver comme ça ! »

Tout le monde se mit immédiatement en garde, déployant leur ki, leur transformation en super saiyan ou leur Kaïoken. La tension allait croissante, de Vegeta, prêt à se battre sérieusement, en passant par Piccolo qui échafaudait déjà mille plans pour finir sur les terriens qui sentaient la mort venir à grands pas.

« -Comment est-il entré ?! s’étonna Krillin.

-La… la magie n’a pas d’effets sur lui ! s’écria Dendé, perdu.

-Oh du calme, du calme, je suis venu aider ! Vraiment ! Je suis pas un ennemi !

-Ben voyons tu…

-Goku ? »

Le silence se fit. Chichi, silencieuse jusqu’alors s’approcha de la créature rose. Tremblante, mais déterminée, plongeant ses yeux dans ces pupilles roses surnaturelles.

« -Non désolé, je ne suis pas Goku. Pas vraiment. Il est dans mon corps et…

-Rends-le-moi.

-P-pardon ?

-Rends-le-moi immédiatement !

-Deux sec… »

Une gifle frappa le visage de la créature qui ne bougea pas d’un iota. Si la terrienne s’était davantage fait mal que sa cible physiquement parlant, les dégâts moraux étaient autrement plus fort chez Buuku.

« - Rends-moi mon mari espèce de monstre ! Rends-le-moi immédiatement !

-Chichi arrête ! »

Bulma et Videl ceinturèrent la mère de Gohan qu’elles ramenèrent en arrière alors que des larmes apparaissaient au bord de ses yeux.

« -Rends-moi mon mari ! Un jour, il n’était là que pendant un jour, assassin ! Rends… »

Finalement, ce fut Piccolo qui intervint, il assomma Chichi, bien plus pour protéger la vie de la veuve que pour d’autres raisons. Des protestations fusèrent, mais le namek les ignora. Il avait bien pris le temps d’observer la réaction du démon. Les paroles de la mère ne l’avaient pas laissé indifférent.

« -Que veux-tu ?

-Vous aider. Buuleria est dangereuse, expliqua calmement Buuku, reprenant peu à peu sa contenance.

-Pas comme toi, j’imagine, lança Nappa, les bras croisés.

-Je suis plus calme et plus réfléchi. »

Piccolo et Vegeta notèrent mentalement que cela renforçait sa dangerosité à défaut de l’atténuer.

« -Très bien. Je vais t’intégrer à mon plan.

-C’est une plaisanterie ?! s’exclamèrent Krillin et Nappa d’une seule voix.

-Je le sens pas…, marmonna Yamcha, dépité.

-Quel plan ? demanda Buuku, curieux.

-Suis-moi, je vais t’expliquer ça seul à seul.

-Pourquoi, tu as peur que tes alliés t’entendent ou tu veux juste m’isoler du groupe ? »

Piccolo laissa transparaître un agacement feint, puis il se retourna, laissant sa cape voleter autour de lui dans une action parfaitement calculée avant de darder un regard noir qui ne l’était pas moins.

« - Tu es capable de franchir la barrière magique pour nous rejoindre sans difficulté, j’estime que les deux autres en sont également capables. Je préfère m’éloigner, là où l’on a moins de chance de nous entendre. Mais si tu mets déjà autant d’effort à compromettre mes plans et, par extension, à t’opposer à nous, peut-être que je devrais te considérer en ennemi. »

La créature rose se redressa, visiblement tendue suite au défi du namek qui affichait un sourire impassible. Buuku n’était pas en position de force, et il le savait, d’où ce rictus provocateur.

« - Désolé, je suis un peu méfiant, j’ai peur de me faire attaquer ici, je prends un risque. Mais c’est bon, je te suis. »

Le namek acquiesça et ce fut une fois que le duo disparut hors de vue que Vegeta s’autorisa un sourire.

« -Tss, le futé… Je vais voir les enfants je reviens. »

Sans rien ajouter, le prince des saiyans s’envola discrètement vers l’arrière du palais. Alors que tout le monde discutait, Bulma sursauta, elle parla à voix haute un instant puis hocha la tête avant de saisir son portable pour écrire un long message destiné à elle-même.

« -Euh, ça va Bulma ?

-Pas maintenant Krillin, c’est important. »

Le terrien haussa les épaules. Le seul point rassurant était qu’il n’avait pas l’impression d’être le seul à ne rien comprendre à la situation.


«-Aaaaaah on s’ennuie ! »

La quatrième plainte de Trunks fut royalement ignorée par tout son entourage. Tout ce que l’enfant trouva à faire était de regarder les mosaïques couvrant le plafond de la coupole, allongé sur un lit, les mains derrière la tête. Plus loin, sur un autre lit, Bra et Goten jouaient à pierre feuille ciseau. Les cris de victoire de cette dernière indiquèrent qu’elle avait gagné cette manche. Ce fut Séléa qui s’approcha du métis, occupé à bâiller.

« -Combien de temps ? »

Le fils de Vegeta regarda la montre accrochée à son poignet et lut :

« -Quarante minutes.

-Rah, c’est tout ?!

-Oui.

-Pff. »

Déçue, la jeune fille alla s’asseoir contre un mur, une jambe pliée contre elle. Cela faisait quarante minutes qu’ils étaient enfermés dans cette pièce dédiée à la méditation. Conçue pour Piccolo, cette dernière isolait tous ses occupants du monde extérieur, les coupant du ki et de toute information relative à ce dernier. Le namek avait bien précisé que toutes les deux heures, quelqu’un viendrait les voir, et qu’en attendant ils pouvaient méditer. La crainte d’une sévère punition assurée par Vegeta, Nappa et Piccolo les avait dissuadés de désobéir, sans faciliter l’attente.

« -On peut même pas s’entraîner en plus ! continua Trunks.

-Pff, râleur, se moqua Bra.

-Peut-être, mais je m’ennuie.

-T’as qu’à faire un pierre feuille ciseau avec Séléa alors.

-Pourquoi faire ? Il est nul à ce jeu.

-Quoi ? Je gagne toujours !

-Ah oui, ben viens donc a… »

Un nouvel arrivant coupa net la discussion.

« -Trunks ? J’ai besoin de toi, fit Vegeta.

-C’est vrai ?! s’enflamma le garçon, trop content de rompre le terrible ennui.

-Oui.

-Attend, tu vas pas encore m’assommer si ? suspecta l’enfant aux cheveux lavande, encore vexé.

-Non, mais tu dois être attentif. »

Vegeta posa un genou à terre. Les autres enfants s’approchèrent curieux. Conscient que cela ne servait à rien de les repousser, tant qu’ils ne posaient pas de questions, le prince des saiyans les mit dans la confidence…


Buuku se plaça au bord du palais, scrutant les nuages en contrebas. Il devait attendre Vegeta, apparemment. Et l’attente, elle était plus agréable à l’écart, bien loin des regards curieux et des messes basses qu’il n’entendait que trop bien. Il se raidit quand il fut traité de monstre par Chichi. Il sourit quand Nappa évoqua une attaque-surprise. Il soupira quand Yamcha et Krillin avouèrent que leur vieil ami leur manquait terriblement. Enfin, après des minutes interminables, Piccolo vint à ses côtés.

« -Buuleria et le Buu gris sont introuvables.

-Oui, je sais. Leur ki apparaissent et disparaissent par intermittence.

-Tu ne peux pas les détecter ?

-Non, comment le pourrai-je ?

-Eh bien, vous êtes de la même espèce alors je me demandais juste si c’était possible. »

Buuku se tourna vers le namek, l’air blasé.

« -Peux-tu sentir la présence de Dendé autrement que par le ki ? On ne fait pas parti d’un esprit de ruche !

-Doucement, je posais juste la question, j’ignore de quoi tu es capable et puisque les deux autres viennent de toi à l’origine, j’étais curieux. Je ne pensais pas te vexer.

-Mmh, ça ne fait rien. Dis-moi, les enfants sont en sûreté ?

-Oui.

-Où ?

-Je ne te le dirais pas. »

Buuku reporta son attention sur les nuages plus bas.

« -Tu n’as rien à craindre de moi. Vraiment.

-Peut-être, ou peut-être pas. Mais j’ai toutes les raisons de craindre Buuleria. Si elle t’absorbe, elle peut obtenir tes souvenirs et les enfants seront en danger.

-Je ne me ferai pas absorber.

-Tu n’en sais rien et moi non plus.

-C’est vrai. Mais crois-moi, si elle m’absorbe, tu n’auras plus à t’en faire pour les enfants. Ni pour rien d’autre. Toi, comme toutes les créatures de cette planète. »

Le visage de Piccolo s’assombrit jusqu’au moment où Vegeta signala sa présence en tapant dans le dos de Buuku.

« -Je suis prêt ! On peut y aller ! »

Buuku fut étonné de la soudaine proximité du saiyan, mais fit de son mieux pour rester impassible. Il se contenta de hocher la tête…


Vegeta. Piccolo. Buuku. Tous les trois hauts dans le ciel en direction de la Capsule Corp. Le vol était silencieux, ce qui était autant dû à la méfiance qui régnait que par la disposition du groupe. Devant se trouvait Piccolo, qui ouvrait la voie et imposait un rythme bien en deçà de ce que pouvait supporter le groupe, sous prétexte de jouer la furtivité. Derrière se trouvait Vegeta, fermant le vol et sur ses gardes. Enfin, au centre Buuku, qui, s’il n’était pas en froid avec les deux guerriers, aurait l’impression d’être escorté plutôt qu’encadrer.

Lorsque la ville fut à portée de vue, Piccolo ralentit et leva un bras, intimant au reste du groupe d’en faire autant.

« -On y est. Restez là, je pars devant. »

Les deux autres guerriers acquiescèrent et le namek atterrit dans l’objectif d’emprunter la voie terrestre plutôt que la voie aérienne.

« -Une fois le radar entre vos mains, vous savez qu’il ne servira à rien ? demanda Buuku, curieux.

-On a un plan.

-Piccolo à un plan et tu obéis.

-Comme toi.

-Oui, comme moi. J’espère qu’il ne se fera pas absorber. Enfin, ça n’a pas d’importance. »

Un vent glacial souffla. Instinctivement, Vegeta se mit en garde.

« -Ah ? Pourquoi ça ?

-Parce que je vais t’absorber, Vegeta.

-Un faux combat pour attirer l’attention de Buuleria, voilà ce qu’il faut. Si tu m’absorbes, elle ne viendra pas, tu seras trop fort.

-C’est vrai, mais, je n’ai pas le choix. Si elle absorbe Piccolo, elle risque d’être tentée de détruire la planète. Je ne prendrai pas ce risque. Je suis désolé Vegeta, mais je n’ai pas le choix.

-Alors, tout ce cirque, au palais, toutes ces déclarations, c’était une mise en scène ?

-Oui et non. Crois-moi, je fais pas ça par envie, je dois le faire. Je veux protéger ce monde et ma famille, même si je dois t’abattre. »

Un sourire se dessina sur le visage du prince.

« -Ta famille ? À qui je parle, Buu ou Kakarotto ?

-Je… Non, c’est pas ce que je voulais dire… Je…

-Tu rien du tout. Y a plus de l’autre idiot en toi que tu veux bien l’admettre.

-La ferme !

-Ce n’est pas une critique, j’aurai ma revanche comme ça. Et puis, tu es plus impitoyable, ce qui ne me déplaît pas. Tu veux m’abattre ? Vas-y, approche ! »

Mais Buuku n’approcha pas, il se mit en garde et reprit calmement la parole.

« -Tu n’as aucune chance, Goku a plus de puissance que toi et tu le sais. Alors à nous deux, tu as déjà perdu.

-Oui, je le sais. Mais lui et moi on a un point commun que tu connais déjà.

-…

-On n’a pas peur de se battre contre plus fort que soi. »

La créature rose se jeta en avant dans une frappe bloquée par un Vegeta qui se transforma en super saiyan 2 en un instant.

« - C’est tout, tu te retiens ? Tu es beaucoup plus fort que ça, allez ! »

Buuku serra les dents et poursuivit sur un coup de pied fouetté que son adversaire para à nouveau. Vegeta voulut contre-attaquer, mais la jambe s’enroula autour de son bras.

« -M-merde !

-C’est fini. »

Le membre rose se liquéfia et recouvrit lentement le prince des saiyans. Ce dernier jura et tira une série de kikohas dorés qui, pour la plupart, allèrent se perdre au loin.

« - Arrête de résister, c’est bientôt fini. »

Mais Vegeta résista, dans un grand sourire. La seconde suivante, les kikohas précédemment tirés revinrent frapper Buuku dans le dos dans une pluie d’explosions successives. Au même instant, le saiyan déploya son ki avec intensité, se débarrassant de la mélasse rose qui essayait de l’assimiler. Puis, il mit une distance respectable entre lui et son adversaire. Ce dernier tordit son cou pour regarder dans son dos où il trouva, comme anticipé, un kikoha rouge.

« -Tu… Quand est-ce que tu m’as collé ça ici ?

-Ma tape dans le dos, dans le palais.

-Bien pensé, mais ça ne te ressemble pas… »

Buuku se reforma avant d’entamer des étirements inutiles.

« -Si je ne peux pas t’absorber d’office, peut-être que je vais devoir t’affaiblir un peu d’abord, qu’est-ce que tu en penses ?

-J’en pense que tu ne m’auras pas. Ni moi, ni personne d’autre.

-On verra. »

Vegeta se mit en garde, les poings serrés, prêt à se défendre sérieusement. Si son adversaire l’avait vraiment voulu, il aurait pu lui mettre une pression bien supérieure et l’absorber rapidement. Mais comme Piccolo et lui s’en doutaient, Buuku était déchiré entre un comportement vicieux et cruel inné, et le caractère de guerrier fier et honnête de Goku. Ceci était sans doute la seule raison pour laquelle le prince n’avait pas encore perdu ce combat…

Piccolo se posa à l’entrée de la Capsule Corp. Seuls les voitures et les rares passants troublaient le calme aux alentours. Sans se retourner et les bras croisés, il prit la parole.

« -Ça fait longtemps que tu es là ? »

Émergeant d’une fissure dans le trottoir, Buuleria apparut, amusée.

« -Quelques heures, j’avais anticipé la venue de quelqu’un ici. Je ne m’attendais pas à ce que ce quelqu’un soit toi, Piccolo. Mais ce n’est pas plus mal. Dis-moi, comment tu as fait pour me détecter ? Je suis curieuse.

-J’ai senti ta présence, tu n’es pas aussi discrète que tu ne l’imagines.

-Hmph. »

Le namek se garda bien de révéler que jamais les Brief n’auraient permis que les alentours de la Capsule Corp. puissent être en désordre. Même une fissure sur le trottoir n’aurait été tolérée, car cela signifierait que l’une des machines chargées de l’entretien de la propriété et de ses environs soit défectueuse. Ce qui était impensable pour le scientifique.
Une seule déduction était possible, Buuleria était déjà là.

Contre toute attente, un sifflement retentit derrière le duo, surprenant Buuleria et crispant Piccolo. Un passant éméché, qui trouvait visiblement le corps de Buuleria à son goût, s’était senti obligé de le signaler de manière très subtile. La concernée se retourna, tout sourire.

« - Wo… wow… très… très sexy… sexy le ma-maquiage !

-Oh, merci ! »

Après ces deux mots, la créature grise fit exploser le crâne du passant d’un unique kikoha.

« - Mais c’est pas du maquillage, connard. »

Après ce meurtre, Buuleria reporta son attention vers sa cible qui n’était déjà plus là. Piccolo avait ouvert la porte en tapant le digicode.

« -Je rêve, pff… Bon, allez, la chasse au namek est ouverte. »

(N’empêche, j’aurais dû entendre le digicode faire du bruit.)

Pour vérifier ses dires, Buuleria appuya sur une touche et un bip en émana. La créature en conclut qu’elle était plus distraite qu’elle ne l’avait d’abord cru.

Piccolo s’enfonça dans la résidence des Brief, dévalant des escaliers, sprintant dans des couloirs presque aussi démesurés que les richesses de cette famille de scientifiques et d’ingénieurs. Pendant un instant, un bref instant, il espéra avoir semé Buuleria, mais cela ne dura pas.

« - Tu sais que j’ai vécu ici des années, alors maintenant explique-moi comme tu t’imaginais pouvoir m’échapper, hmm ? »

La créature l’attendait en plein milieu d’un couloir, les bras croisés, la tête penchée sur le côté, faussement curieuse. Le namek fit immédiatement volte-face, dérapant un instant sur le carrelage et poursuivit sa fuite, cette fois dans une aura mêlant le bleu et le blanc. Il eut tout juste le temps de parcourir un peu plus d’une centaine de mètres qu’au croisement de deux couloirs, une main grise saisit son bras gauche.

« -Attrapé ! J’ai gagné ! »

Piccolo ne prit même pas la peine de se tourner vers Buuleria, de regarder son sourire à la fois vicieux et victorieux. Il sectionna purement et simplement son bras. La seconde suivante, il créa un trou dans le sol à l’aide d’un kikoha et s’y engouffra.

« - Tss, un vrai lézard celui-là. » souffla Buuleria en agitant le membre sectionné.

Le namek continua de courir, cette fois dans des couloirs blancs éclairés tout le long par des néons et entrecoupé de sas déjà ouvert, non sans faire pousser un nouveau bras. Si un inconnu se rendait dans un tel endroit, il s’imaginerait être dans un laboratoire scientifique confidentiel abritant des technologies aux capacités démesurées. Et il aurait raison.

Alors qu’il allait atteindre un sas qui, contrairement aux autres, était fermé, quelque chose le frappa dans le dos. Piccolo roula sur le sol et se rétablit rapidement. Très vite, il comprit deux choses. Ce qui l’avait frappé dans le dos était son propre bras lancé par la créature grise. La seconde était que la créature grise en question, au bout d’un couloir d’une trentaine de mètres, n’avait plus envie de jouer. La chasse touchait à sa fin.

« -Je te rends ce qui t’appartient, commença Buuleria en avisant le membre au sol.

-Trop aimable.

-Je sais. Allez, c’était marrant les neuf premières secondes, mais maintenant, j’en ai ma dose. Soit tu te laisses absorber bien gentiment, soit…

-Soit je résiste avec bravoure ?

-Désespérément aurait été plus juste, mais ça fera l’affaire. »

Ce fut au tour de Piccolo de sourire. Un sourire que n’apprécia pas son adversaire. Dans la seconde qui suivit, il fit un trou dans le mur à sa gauche à l’aide d’un nouveau kikoha.

« - Oh, par pitié…, lança Buuleria en levant les yeux au ciel, anticipant une nouvelle course-poursuite.

-Désolé, mais je ne suis plus Dieu, commença Piccolo alors que derrière le sas s’ouvrit, je n’ai plus de pitié à accorder. »

Le namek disparut dans l’ouverture qu’il avait créé. Ce fut à ce moment précis que Buuleria vit ce qui se trouvait derrière le sas. Un canon, un puissant canon fixé au sol, parcourut de câbles bleus luminescents sur un ensemble gris clair, déjà chargé comme l’indiqué les soubresauts qui le secouait. Aux commandes, le Dr Brief. Ce dernier tira une bouffée sur sa cigarette électronique avant de l’utiliser pour appuyer sur un gros bouton rouge.

« -M… »

Buuleria n’eut pas le temps de finir son juron qu’un rayon se déplaçant à la vitesse de la lumière, et chargé en plasma, la frappa de plein fouet, déchiquetant son corps, séparant nettement son torse de ses jambes. La créature grise chuta sur le sol et se reforma, puis elle leva la tête qui fut désintégrée par un tir plus léger. La guerrière se releva plus rapidement, se reconstitua, furieuse, et lança un kikoha rose à cette arme qui causait tant de dégâts. À sa grande surprise, un bouclier apparut autour du canon et absorba l’attaque.

La surprise fut totale, mais pas suffisante pour l’empêcher d’esquiver un nouveau tir. D’un bond, Buuleria franchit presque la distance qui la séparait du canon. Presque. Elle passa devant le trou créé par sa précédente cible. Et cette dernière, contre toute attente, l’attendait de pied ferme. Non pas avec un kikoha chargé ou le poing levé, non, loin de là. Piccolo tenait entre ses mains un canon semblable à celui du Docteur Brief. Une version portable qu’aucun humain lambda, aussi musclé soit-il, n’aurait pu porter. Malheureusement pour Buuleria, le canon était chargé et son utilisateur n’était pas un humain lambda. Ni un humain tout court.

Le tir de plasma bleu faucha la créature grise qui s’écrasa lourdement contre le mur sans le traverser puisqu’aucune pièce au couloir ne se trouvait derrière. Piccolo aurait beaucoup aimé tirer une seconde fois, mais malgré les câbles qui alimentait son canon à des réservoirs de plasma, Buuleria se relevant bien avant, enragée. Les yeux rouge sang striés de vert. Piccolo lança un dernier ordre mental. Le sas se referma. Piccolo prit la fuite, traversant directement le plafond. Et une détonation retentit, emportant tout avec elle. À son épicentre, une Buuleria furieuse comme jamais…


Vegeta rampa sur le sol, sur l’herbe, aux abords d’une forêt longeant la capitale de l’Ouest. Buuku se posa derrière lui, calme.

« - Tu as perdu, tu ne peux pas me battre, abandonne, tu n’as plus de ki. »

Vegeta ne répondit pas. Buuku soupira, comprenant que son adversaire n’abandonnerait jamais. Alors, il se pencha en avant pour le saisir. Le prince se retourna soudainement et tira une vague d’énergie à bout portant, avec bien plus de force que ce qu’il ne devrait avoir. Buuku fut repoussé, blessé, et surpris. Quand son ennemi se releva, sa tenue déchirée, couverte de sang séché, mais sans blessures apparentes, il comprit.

« -Tu as pris un senzu… »

Un constat simple, mais lourd de sens. Vegeta se mit debout et acquiesça lentement avant de se mettre en garde.

« - J’étais prêt à tout sacrifier, tout et tout le monde. Mais pas ma fierté, jamais. Et où ma fierté m’a amené jusqu’à maintenant ? Près de la fin du monde, deux fois. Alors j’ai sacrifié mon orgueil, j’ai promis à Bulma que je ne mourrais pas et je vais tenir cette promesse !

-Tu ne mourras pas Vegeta… Tu vas faire parti de moi, senzu ou non ! »

Buuku chargea son adversaire, alors qu’une explosion retentit au loin, coupant net la créature rose dans son élan et attirant son attention.

« -Buuleria, elle est ici…

-Évidemment, répliqua Vegeta dans un sourire.

-Tu… » commença Buuku en tournant son visage pour tomber directement sur une paume tendue dans sa direction.

Alors Buuku comprit. Il comprit qu’en venant au palais de Kami, il n’avait pas pris l’initiative en prenant ses adversaires par surprise. Il n’avait compromis aucun plan. Il avait offert l’initiative et il allait en payer le prix. Il avait ajouté un handicap à sa situation. Et peut-être qu’inconsciemment c’était ce qu’il recherchait, de la difficulté.

« -Big Bang »

Malheureusement pour lui, ses réflexions furent interrompues par une explosion en plein visage…


Piccolo se releva des décombres fumants, ses épaulières brisées, son turban disparu et ses épaulières cassées retenant une cape trouée tenant désormais plus du vieux drap sale. Le namek se sépara de son équipement abîmé et examina ses bras blessés, déjà en voie de guérison. Rien de grave à signaler sur son corps. Le père de Bulma n’avait certainement pas été aussi chanceux. Une main grise jaillit soudainement de la fumée et alla l’écraser un peu plus loin, contre la façade d’un immeuble faisant face à la Capsule Corp. Puis le bras gris se rétracta alors que Piccolo s’écrasait sur le sol, la trachée à moitié broyée. Quelques secondes plus tard, Buuleria apparut devant lui, les bras croisés.

« - Tout ça pour ça, satisfait ? »

Le namek ne répondit rien, il plongea ses yeux dans ceux de son adversaire.

« -Tu croyais quoi, hein ? Je connaissais l’endroit et le plasma. Je te connais toi aussi et vos p’tites histoires. C’est terminé pour toi. »

Dans un grand sourire, Piccolo matérialisa un vase à ses pieds. Puis il lança un regard amusé à son ennemie avant de lui répondre.

« - Oh que non, tu ne sais pas tout, Eleria. »

Une veine apparut sur le front de la créature. Cette dernière arma son poing.

« -C’est Buuleria, pas Ele…

-Mâfuba ! »

Prise de court et en colère, la créature ne réagit pas suffisamment vite et fut happée par un tourbillon vert. Elle essaya bien de nager à contre-courant, de déployer son ki, mais rien ne fonctionna. Elle fut emportée, guidée par les mains du namek concentré. Il la dirigea avec une grande maîtrise et l’enferma dans le vase qu’il ferma immédiatement à l’aide d’un bouchon qu’il fit apparaître. Puis, Piccolo sortit un papier de sa ceinture, où était dessiné un sceau, qu’il apposa sur le vase. Enfin, quand il constata que son plan avait fonctionné, le namek s’autorisa un soupir de soulagement et se relâcha enfin. Jusqu’à ce qu’une explosion non loin ne lui rappelle que sa tâche n’était pas finie…


Vegeta était adossé aux restes d’un arbre carbonisé. Buuku atterrit face à lui, formant un cratère. Le prince porta son gant droit à sa bouche, mais son ennemi le saisit bien avant.

« -C’est terminé. »

Vegeta serra les dents et expédia son genou dans le ventre du monstre rose qui ne broncha pas. Alors que ce dernier se liquéfiait pour l’absorber, un rayon en spirale frappa de plein fouet Buuku qui recula et se reforma.

« - Piccolo, déjà de retour ? Alors, Buuleria…

-Capturée, et tu es le suivant.

-Capturé ? Comment tu… Oooh, le Mâfuba ! C’est bien joué ça ! Mais ça ne suffira pas, pas contre moi. Je connais cette technique et je peux la contrer facilement.

-Bien sûr, mais il y a un truc que tu ne sais pas. »

Buuku se mit immédiatement en garde, s’attendant à une attaque des deux adversaires qui lui faisait face. Piccolo sortit une capsule de sa ceinture. Le guerrier remarqua que son ombre s’étendait vers l’avant une demi-seconde avant qu’il ne sente la chaleur de la boule de ki qui lui fondait dessus. En temps normal, une telle stratégie aurait fonctionné, mais Buu avait assimilé un guerrier, vétéran d’un grand nombre de batailles, aux réflexes aiguisés.
Profitant de sa souplesse, Buuku plaça sa paume dans son dos et bloqua le tir.
Piccolo ouvrit la capsule et la jeta sur Buuku comme on jette une grenade. Car après tout, c’était bien ce qu’elle était, une grenade. Une grenade de plasma surchargé. Ce que n’anticipa pas la créature rose.

L’explosion fut intense, mais son rayon très restreint, parfait dans la situation actuelle. Le corps de Buuku était à moitié fondu, durement frappé. Piccolo tendit alors les mains. Mais il ne visa pas Buuku, ou du moins, pas exactement. Pendant tout le temps où il avait senti la créature se battre, il n’avait pas senti une seule aura comme il l’avait senti avec Buuleria. Ce n’était pas un être unique, mais deux êtres qui ensemble formait une seule aura. Goku n’était pas un noyau, juste un ajout. Alors, le namek visa là où l’aura de son ami était la plus forte. La différence aurait été imperceptible pour n’importe qui d’autre, à peine visible même. Mais Piccolo n’était pas n’importe qui.

« -Mâfuba ! »

Le rayon vert traversa le corps de Buu et en éjecta Son Goku, inconscient. Il était ballotté dans le tourbillon vert et fut ramené au groupe par main de maître. Vegeta réceptionna son rival tout en croquant un senzu. Piccolo, essoufflé, une main sur le torse, regarda Buu changer de nouveau. Devenir ventripotent, malhabile, reprendre une apparence presque inoffensive. Le namek lança un message mental à Nappa au loin tout en levant son pouce. Ça avait marché.
Vegeta n’attendit pas et fit avaler de force un senzu au guerrier inconscient. Il en proposa aussi un au stratège qui avait conçu ce plan, mais ce dernier déclina. Il n’en aurait pas besoin.

« - Kof… kof kof kof… »

Le père de Gohan, prit d’une quinte de toux, se redressa une main sur le torse.

« - Où je… Où je suis ?

-De retour parmi les vivants, Son Goku. Enfin, si on peut dire ça…, répliqua Piccolo en avisant l’auréole doré sur la tête du saiyan.

-Ahah oui…

-Buuuuuuu… »

L’ennemi était encore debout, d’un rose pâle, visiblement hébété, perdu.

« - Allez, il est temps de lui faire la peau ! s’exclama Vegeta en se redressant.

-Non attend, il n’est pas si méchant ! Je pense qu’il était mal guidé, son aura n’est plus si malveillante !

-Tu te fous de moi Kakarotto ? Il faut le tuer maintenant, puis s’occuper d’Eleria !

-Eleria ? Qu’est-ce qu’elle a ? »

Piccolo se retourna pour prendre la parole. Mais il ne la prit jamais. À sa ceinture, fermement accrochée, le vase se fissura. Puis explosa. Buuleria en jaillit à la surprise générale. Elle se tourna vers le namek, dans une rage non dissimulée. Piccolo n’eut pas le temps de faire un seul geste qu’un sifflement strident retentit des lèvres de la créature grise. Par réflexe, le namek boucha ses oreilles de ses mains, laissant à son ennemi tout le loisir de lui sauter dessus pour l’absorber.

Vegeta et Goku voulurent réagir, mais Buuleria dégagea une explosion de ki dévastatrice, repoussant les deux saiyans en un instant, ainsi qu’un Buu désemparé. Le temps de se remettre de l’attaque-surprise, c’était trop tard. Buuleria avait absorbé Piccolo. Le seul changement notable dans sa tenue fut une combinaison bleue recouverte par le haut du namek. En termes de ki, il était évident qu’elle était devenue la créature la plus puissante de la planète.

Goku se transforma en super saiyan de niveau 3 en un instant, dans une grimace de douleur, et chargea tête la première la guerrière qui bloqua sa frappe d’une seule main, non sans reculer. Le tout dans un sourire carnassier inquiétant. L’échange de coups reprit de plus belle. Buu et Vegeta étaient face à face, démunis.

L’affrontement ne tournait pas en faveur du saiyan qui s’écrasa lourdement sur le sol, formant un cratère autour de son corps. Il s’éjecta de sa position à l’aide d’un kikoha pour éviter un barrage de tirs dévastateur. Vegeta savait que son rival ne l’emporterait pas. Il lança alors un regard un Buu. Il n’avait pas le choix…

Goku dévia deux frappes, répliqua d’un coup de genou bloqué. Buuleria saisit fermement la jambe du saiyan dans l’intention d’absorber ce dernier. Mais le guerrier avait de la ressource. Il envoya sa deuxième jambe dans le visage de son adversaire. Cette dernière, malgré un visage déformé, sourit. L’absorption se poursuivait. Alors Goku déploya son ki dans une explosion terrifiante, faite d’aura dorée et d’éclairs. Buuleria recula, de nouveau. Elle savait qu’elle obtiendrai satisfaction, tôt au tard. Ou du moins elle le crut jusqu’à ce qu’un poing ganté de blanc ne la frappe en plein visage.

Elle recula de nouveau, arma sa prochaine attaque, mais s’arrêta. Ce n’était pas Vegeta. Pas entièrement. Seuls les yeux verts trahissaient l’identité de son adversaire.

« -Il t’a… Absorbé ?!

-Oui. »

Le manque d’explication et le visage impassible de son nouvel ennemi enragea encore plus la créature grise.

« - Mais comment ?! Il était plus faible que toi !

-Disons que je n’ai pas résisté.

-C’était délibéré ?! Espèce de…. Raaaaah ! Enfoiréééé ! »

Buuleria déploya son ki dans une tempête qui secoua la ville, la région, Goku, l’atmosphère même. Mais pas la créature rose.

« -Tu n’as qu’à m’appeler Buugeta.

-Crève !

-A toi l’honneur. »

Buugeta envoya son poing dans le ventre de son ennemi à une vitesse terrifiante. Buuleria n’eut pas le temps de se mettre en garde.

« -Sa… sale enfoiré ! Tu ne m’auras pas, je suis plus forte que toi !

-Oui, un peu plus, à ton plein potentiel. Mais Piccolo t’as bien affaibli. »

Sur ces mots, Buugeta infligea un terrible uppercut à son adversaire qui se redressa plus brutalement qu’elle ne l’aurait souhaité. Étonnement, elle esquiva le coup de pied fouetté qui suivit en se baissant avant de répliquer par un Buster Wave. La vague d’énergie enveloppa entièrement Vegeta qui réapparut, indemne, un Big Bang au bout de la paume. Une attaque qui avait servi de bouclier. Il envoya le reste sur son adversaire qui la dévia d’un revers.

« -Tss ! Je te connais Vegeta, tu ne m’auras pas !

-Je te connais aussi, imbécile. Et je vais te tuer.

-Essaye donc ! »

Un corps à corps s’engagea alors, les deux camps s’affrontaient à armes égales jusqu’à ce que Buugeta ne déstabilise Buuleria grâce à un coup de tête. Il en profita pour la matraquer de coups. Les frappes pleuvaient, tordant le corps de la guerrière après chaque impact. Cette dernière ne trouva du répit que dans le Kaïkosen qu’elle tira à bout portant, électrifiant Buugeta pendant un instant. Goku apparut alors devant elle et l’envoya contre le sol d’une frappe descendante formée de ses deux poings.

L’atterrissage fut brutal. La créature grise ne se releva pas tout de suite. Quand elle le fit, elle était pantelante, visiblement fatiguée. Devant elle, ses deux adversaires se posèrent.

« -Recrache Eleria et on pourra négocier. »

Tout ce que cracha la concernée fut un mélange de salive et de sang aux pieds de Vegeta.

« -Crève… Héhéhéhé, hahahaha !

-Tu as perdu la tête ?

-Hein ? Oh, non, pas du tout. En fait c’est drôle parce que je devrais te remercier, Kakarotto, vraiment ! C’est très généreux de ta part !

-Remercier, de quoi ? demanda le guerrier, inquiet, mais sur ses gardes.

-Mais de ça ! » répliqua Buuleria en plaçant deux doigts sur son front.

Les visages des deux guerriers furent déformés par la surprise, un instant avant qu’ils ne fondent sur leur cible. Mais cette dernière se volatilisa.


Dans la forêt, un plus loin, Nappa observait le combat, inquiet. Jusqu’à maintenant, Piccolo avait guidé tout le monde par télépathie, élaborant un plan redoutable qui avait marché. Ou presque. La libération de Buuleria était un mystère pour le guerrier chauve comme pour le reste des terriens. Puis soudainement, elle disparut. Et Nappa entendit une voix dans son dos.

« -Coucou toi, tu permets que je t’emprunte de l’énergie ? »

Le père de Séléa eut tout juste le temps de se retourner pour saisir à deux mains un bras qu’il intercepta de justesse, à quelques centimètres de son visage, et ce malgré le Shinen.

« -Allez, sois gentil, ne résiste pas !

-Nappa, on arrive ! clama Krillin, accompagné par Yamcha.

-Dégagez les faibles ! »

Eleria dispersa les deux terriens à l’aide de quelques kikohas. Puis quelque chose la percuta contre le flanc gauche. Une attaque puissante, concentrée, qu’elle reconnut alors qu’elle s’écrasait au sol. Un Kikoho.

« -Ten Shin Han ?! » s’étonna Krillin.

Le concerné hocha la tête, les mains en position. Puis il tira une seconde fois, plaquant sa cible au sol. Buugeta et Goku arrivèrent rapidement sur place. Ten Shin Han cessa de faire feu, mais Buuleria avait déjà disparu.

« -Merde, la saleté ! »

Le juron de Nappa ne reçut aucune réponse. Le plan n’avait pas fonctionné comme prévu. Ils avaient certes récupéré Son Goku, mais ils avaient perdu Piccolo au profit de Buuleria. Le triclope expliqua qu’il avait suivit le groupe comme demandé par Piccolo, à distance, caché. Tromper ses alliés pour mieux tromper ses ennemis avait été le mot d’ordre.

« -Tout n’est pas perdu, je peux vous apprendre la fusion Métamol ! On a une chance de…

-Pas… le temps… dégagez… »

Le groupe se tourna vers Buugeta, à terre, une main sur le sol.

« -Vegeta, tu…

-Dégage, Kakarotto, dégagez tous ! Avant que je vous absorbe ! Maintenant !

-On peut t’ai…

-FOUTEZ-MOI LE CAMPS !!! »

Par sa force de volonté, et un mental d’acier, Vegeta avait tenu bon. Il avait même pris le contrôle du corps de Buu, pour un temps. Le temps du combat. Mais le démon revenait à la charge et sa victoire était inéluctable, comme l’indiquait des yeux qui tournaient au rose. Tous les terriens et Nappa s’enfuirent. Mais ce fut Goku qui disparut le plus rapidement, sans même le vouloir.


Le père de Gohan sursauta lorsqu’il apparut dans un lieu qu’il connaissait bien. Il sursauta une seconde fois lorsqu’il entendit son nom :

« -GOOOOOKUUUUUU !!! »

Le concerné se retourna pour faire face à un Enma furieux, debout derrière son bureau, ce qui était excessivement rare.

« -Tu es retard, trèèèèès en retard ! Je veux des explications !

-Ce n’est pas ma fau…

-SILENCE !!!

-Mais, c’est…

-J’ai dit SILENCE !!! »

Goku se raidit et acquiesça vivement, crispé. Enfin, le juge du paradis se laissa tomber sur sa chaise, faisant vibrer la pièce, posa son coude sur son bureau et son menton sur son poing.

« -Tu es gravement en retard et c’est inacceptable ! Tu resteras ici et seras jugé par les Kaïo ! Tu as l’interdiction formelle d’aller où que ce soit ! Est-ce clair ?!

-O-oui, mais…

-Va t’asseoir ! »

Abattu, Son Goku s’installa seul sur un banc. La situation était grave, mais s’il ne se pliait pas aux ordre d’Enma, il risquait d’être sévèrement puni. Il ne pouvait pas se le permettre s’il voulait venir en aide à ses amis. Alors il patienta, seul, à attendre en espérant ne pas pouvoir agir trop tard…


Trunks arriva le premier au palais de Kami. Le radar à Dragon Balls en main. Il avait suivi le plan de Piccolo, il était parti le premier, en rase-mottes, récupérer le radar chez son grand-père et avait quitté le lieu à la première occasion. Oui, il avait obéi, à contrecœur.
Il se posa, des larmes plein les yeux. Trunks avait senti l’aura de son père fondre dans celle de Buu et il savait ce que cela voulait dire. Il ne vit même pas sa mère arriver, il entendit sa voix sans rien comprendre. Il restait immobile, tendu, les poings serrés, en colère, impuissants face à tous ses malheurs.
Le reste du groupe arriva un peu plus tard avec un bilan lourd. L’abattement général ne fit que grandir. Seul Krillin songea à ce qu’avait évoqué Goku. La fusion Métamol. Avec rien de mieux à faire, il se lança sur cette piste. Il s’approcha de Dendé, penché au-dessus du vide. Ce dernier prit la parole avant le petit terrien, avec un ton rempli de crainte :

« -Je crois qu’on a un nouveau gros problème… »


Il y a quelques minutes…

Un craquement. Une mastication. Un morceau avalé. Gris finissait les bonbons qu’il avait créé par magie. Bien qu’impressionnante, elle était assez rudimentaire et il aurait bien besoin d’absorber le Buu rose pour retrouver ses pleins pouvoirs. Sans ça, il devait lancer des sorts au compte goûte, avec des effets de zone limités. Tout ça pour grappiller un peu de ki en espérant prendre l’avantage sur ses doubles. Un procédé long, fastidieux même, qui l’agaçait déjà.

« -Alors, on a un p’tit creux ? »

Curieux, le concerné se tourna vers la voix, sans arrêter de manger pour autant.

« -Ouais, c’est à toi que je parle, l’anorexique ! »

Ce dernier, impassible, lança un éclair depuis son appendice frontal sur l’humain. À son grand étonnement, son adversaire esquiva le tir. Il était le premier humain à y parvenir.

« -Holà, doucement ! Pourquoi tant de haine ? »

Buu gris se tourna vers le terrien et se mit à le détailler. Il s’agissait d’un homme de taille moyenne, portant un manteau de cuir sur un t-shirt gris, des cheveux noir coupé court, un jean presque neuf et des chaussures en tissu. Il était d’une banalité affligeante, un passe-partout. Si ce n’était deux doigts manquants à sa main droite, l’auriculaire et l’annulaire. Ainsi qu’un étrange bouton rouge sur ses paumes.

« -Tu parles pas hein ? T’as pas l’air bien malin en même temps. »

Buu gris répliqua par un sourire et chargea dans un rugissement de démon. Le terrien se mit en garde, mais le premier coup de poing l’envoya valser, droit dans un immeuble qu’il traversa de part en part avant de terminer dans un parking, sur le toit d’un 4x4 qui s’effondra sous l’impact.

« -Ouch… »

La créature grise saisit la jambe de l’humain et le fracassa contre une autre voiture, une décapotable rouge antigrav qui fut réduite à l’état d’épave.
Autant par peur que par nécessiter, le terrien tira un kikoha à bout portant sur le visage du démon gris. Sans effet. Ce dernier, toujours tout sourire, ouvrit grand la bouche et tira une puissante vague d’énergie. Ce fut au tour du terrien d’afficher un rictus. Il pointa ses deux paumes vers la vague d’énergie et l’absorba sous le regard médusé de son adversaire.

C-23 se releva alors, se sentant plus puissant que jamais.

« -Bordel, ça fait du bien ! Allez, tire encore ! »

Bien que personne ne sut s’il avait compris la demande, le Buu gris lança un kikoha rose sur son ennemi. Ce dernier l’absorba. La créature pencha la tête sur le côté, observant son ennemi. C-23 prit cette fois l’initiative, il frappa de toutes ses forces le ventre du monstre et entreprit d’absorber son ki en plaçant ses mains sur la tête du démon gris.

À chaque seconde qui passait, le cyborg gagnait en puissance et jubilait alors que son ennemi paniquait toujours plus en perdant ses forces. Buu gris lança un premier couinement inquiet et frappa, mais il était trop tard, le rapport de force s’était inversé. C-23 prit même bien soin de saisir l’appendice avant que ce dernier ne lui jette un rayon magique.

« -Si tu savais depuis combien de temps j’attends ce moment ! Je vais pouvoir devenir plus puissant que ces saloperies de saiyans ! Devenir le maître de cette planète ! Je devrais te remercier d’ailleurs ! Allez, donne-moi tout et après, fais-moi le plaisir de crever ! »

Buu gris lança un sourire mauvais en guise de réponse. La seconde qui suivit, avant que le cyborg ne puisse réagir, le démon gris se liquéfia et recouvrit le corps de son adversaire. Ce dernier essaya de se dégager par la force brute, par des tirs de kikohas, des vagues d’énergie, mais rien ne put le sauver. Par sa nature de cyborg, il ne pouvait dégager une explosion d’aura salvatrice. Alors, lentement mais sûrement, Buu gris l’assimila, l’enveloppant entièrement, étouffant un cri de rage et de terreur. La masse grise informe s’agita avant de prendre une nouvelle apparence.

Un nouveau Buu gris émergea dont les changements physiques étaient minimes. Il était moins maigre, un peu plus musclé et une veste en cuir sur les épaules. Mais le changement le plus important, celui qui lui tira un sourire carnassier, était les absorbeurs de ki placé sur ses paumes…
Dernière édition par Tonay le Ven Oct 30, 2020 23:01, édité 1 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants

Messagepar xela26 le Ven Oct 30, 2020 21:25

Le chapitre porte bien son nom ! c'était un Festival d'absorptions. Dommage pour BuuKu, il aurait fait un meilleur protecteur de la terre que Buugeta à mon avis. L'ajout de Végéta à Buuku aurait été très intéressante, tant les 2 absorbés étaient tout en contradiction.

Par contre ce C23, je ne me rappelais plus de lui dans la saga Cell. Il permets à Buu gris de rester dans la course.

Vivement la Suite Tonay, et félicitation pour ta ténacité après toutes ces années!

sinon ya pas un bug ici?
C’est un lieu magique où l’on peut s’entraîner intensivement. Un jour ici équivaut à 24 h d’entraînement dans cette salle. Les conditions y sont extrêmes, autant physiquement que mentalement
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1622
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Ven Oct 30, 2020 23:15

Merci pour ce retour rapide xela26, ça fait toujours très plaisir !

Ma réponse à ton commentaire sous spoiler :

Spoiler
xela26 a écrit:Le chapitre porte bien son nom ! c'était un Festival d'absorptions. Dommage pour BuuKu, il aurait fait un meilleur protecteur de la terre que Buugeta à mon avis. L'ajout de Végéta à Buuku aurait été très intéressante, tant les 2 absorbés étaient tout en contradiction.


Pour une fois que je trouve un bon nom pour un chapitre, tu m'en vois ravi x)


Par contre ce C23, je ne me rappelais plus de lui dans la saga Cell. Il permets à Buu gris de rester dans la course.


Il n'est pas mémorable, j'en conviens. Il disparaît au chapitre 35 : Super cyborg. Il se fait démolir par Piccolo et il laisse deux doigts dans sa fuite. A cause de Super C-13, Piccolo ne prend pas le temps de confirmer ses doutes. Le cyborg se tient à l'écart du danger en étant le plus discret possible. Le chapitre date du 26 Mars 2012, c'est dire si c'est lointain ! Je suis pas étonné qu'il chute dans l'oubli. Mais déjà à l'époque, je savais ce que j'allais en faire de ce personnage.

En effet, s'il ne rivalise pas côté puissance, Buu gris gagne un sacré atout !

Vivement la Suite Tonay, et félicitation pour ta ténacité après toutes ces années!


Qui arrivera dans quelques temps, comme toujours... Faudrait p'tête que j'ouvre un patreon pour me booster :lol:
Merci beaucoup xela26, je te félicite également pour ta ténacité également, tu démérite vraiment pas tout en conservant un excellent rythme, y a pas à dire ! Je ne suis plus trop ta fic avec assiduité, mais je respecte vraiment tes efforts !

sinon ya pas un bug ici?
C’est un lieu magique où l’on peut s’entraîner intensivement. Un jour ici équivaut à 24 h d’entraînement dans cette salle. Les conditions y sont extrêmes, autant physiquement que mentalement


Si si, y a un bug, merci de me l'avoir signalé, typiquement les phrases modifiés pour x raisons mais mal relu ><
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants

Messagepar sàber le Ven Nov 06, 2020 15:11

Ah bah d'accord, le chapitre de l'absorbe en folie, c'est assez bien amené entre goku et vegeta concernant les quelques bricoles de changements, quoique je trouve vegeta un peu trop gentil en mode mea culpa à mon goût :!:
Ce final promet un sacré beau bordelfe en tout cas, j'aurai presque une tendance à dire inspiration super c17 mais :mrgreen:
sàber
 
Messages: 15
Inscription: Jeu Nov 24, 2016 0:53

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Mar Nov 10, 2020 13:44

Toujours plaisant un nouveau commentaire :D

Réponse en spoil :

Spoiler
sàber a écrit:Ah bah d'accord, le chapitre de l'absorbe en folie


Ah ben, pour une fois que le titre est cohérent avec le chapitre ! :lol:

c'est assez bien amené entre goku et vegeta concernant les quelques bricoles de changements,


Merci, j'étais un peu inquiet sur comment gérer leur dialogue, c'est pas parfait mais je suis pas mécontent pour autant

quoique je trouve vegeta un peu trop gentil en mode mea culpa à mon goût :!:



Je comprends, il se sent responsable de beaucoup de conneries, donc il va à l'encontre de "lui-même" pour arranger les choses

Ce final promet un sacré beau bordelfe en tout cas, j'aurai presque une tendance à dire inspiration super c17 mais :mrgreen:


Oh que oui :mrgreen:
Ah ben ça, on verra bien x)
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants

Messagepar DémonTrèsFroid le Mar Nov 10, 2020 17:55

Bon j'ai commencé les trois premiers chapitres je te préviens je risque de traîner avant de rattraper mon retard ! :lol:


Le début me plaît bien malgré les fautes mais bon je ne doute pas que tu as du t'améliorer depuis le temps, et puis c'est assez cohérent ça m'a toujours fait bizarre que pas un seul Saiyan ne suive Baddack. :lol:


Je commenterai au fur et à mesure ^^
Ma fic en cours : Dragon Ball - Novus Ordo
Un univers où certains personnages clés de la saga n'existent pas
Avatar de l’utilisateur
DémonTrèsFroid
 
Messages: 50
Inscription: Ven Mars 24, 2017 0:14

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Sam Nov 14, 2020 22:01

Un nouveau lecteur ! Bienvenue ! :D

Réponse sous spoiler à DémontrèsFroid :

Spoiler
DémonTrèsFroid a écrit:Bon j'ai commencé les trois premiers chapitres je te préviens je risque de traîner avant de rattraper mon retard ! :lol:


No soucis, tu vas être très occupé sans aucun doutes x)


Le début me plaît bien malgré les fautes mais bon je ne doute pas que tu as du t'améliorer depuis le temps, et puis c'est assez cohérent ça m'a toujours fait bizarre que pas un seul Saiyan ne suive Baddack. :lol:


Ah, ça les fautes, au début c'est pas ce qui manque :lol:
En effet, mais bon, on va dire qu'on comprend leur indécision x)


Je commenterai au fur et à mesure ^^



Ok, ça marche très bonne lecture à toi ;)
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Dim Avr 11, 2021 22:41

Bonsoir à tous les... survivants ?

Comme vous vous en doutez, nouveau chapitre, je ne suis pas assez sadique pour up un sujet après près de six mois pour rien... enfin, pas encore assez sadique. Quoi qu'il en soit, j'ai trois "petites" annonces à faire :

-1) Sommaire

Comme certains l'ont peut-être remarqué, j'ai créé un sommaire dans le tout premier message du sujet (merci encore à Omurah qui a rendu ça possible !). Je voulais corrigé/amélioré tous les chapitres au fur et à mesure mais je me suis heurté à deux terribles problèmes. Tout d'abord, c'est horriblement chronophage, et, je dois l'avouer, j'ai la flemme. Je pense améliorer mes chapitres en revenant dessus de façon aléatoire, en essayant de m'occuper en priorité des plus anciens, ceux qui en ont le plus besoin. Je précise que ces choix ne sont PAS SCENARISTIQUE, je ne vais pas changer l'histoire et tricher sur des chapitres vieux de huit ans... ... ... ... ... excusez-moi, je prenais juste un coup de vieux.

Je vous avertirais de ce qui a été mis à jour pour ceux que ça intéresse. Actuellement, le prologue et les deux premiers chapitre ont eu le droit à un lifting !

ps : Si un jour je dois changer quelque chose dans ma fic, cela concernera la partie de Cell, du passage concernant la mort de C-17 jusqu'au Cell Game. Comme ça a été signalé à l'époque, j'ai loupé une belle opportunité de faire quelque chose de nouveaux et d'intéressant et ça a toujours été un regret.


-2) Elognia

Je travail actuellement sur une histoire que j'ai créé de A à Z, on sort donc ici du domaine de la fanfiction. C'est une histoire de médiéval fantaisie (terriblement original comme thème, vous en conviendrez) que j'écris déjà depuis quelques mois et que je pense depuis plusieurs années. Omurah en a déjà lu les débuts, à savoir deux chapitres, et je souhaiterai avoir des retours si des personnes sont intéressées. J'ai actuellement écrit cinq chapitres et je fais de mon mieux pour progresser lentement, mais sûrement. Je ne souhaite que des retours, comme ce que vous faites déjà ici, pour savoir si ça se passe bien ou non.
Je demande cela ici car dans l'ensemble, vous êtes déjà familier à mon style, vous ne serez donc pas dépaysé !

Si volontaire/curieux il y a, contactez moi par MP ! Vous pourrez bien sûr me poser des questions avant de commencer la lecture ou voir si ça vous intéresse réellement !


-3) Survivants

J'ai pensé Survivants dans sa quasi intégralité il y a près de dix ans. J'ai rarement retouché ce que j'avais en tête et c'était avant tout fait pour le plaisir d'écrire sans sérieux ni prise de tête. Aujourd'hui, j'ai bien évolué et mes projets pour la fic également. Ce que je fais avec les trois Buu n'étaient absolument pas prévu, la période Buu était, pour ainsi dire, relativement similaire au manga. Mais avec les retours justifié sur la saga Cell, j'ai bien compris que c'était une erreur. Pourquoi lire deux fois la même histoire ?

Je me lance dans un truc sans trop savoir comment l'aborder (je ne vous demande pas des idées ni comment concevoir le reste évidemment, je sais ce que je fais (enfin, je crois)), alors n'hésitez pas à me dire ce qui ne vas pas dans l'écriture, dans le style et surtout, ce qui ne va pas dans la scénario et pourquoi, que je puisse comprendre mon erreur. Bien sûr, l'inverse est valide, si quelque chose marche, n'hésitez pas à me faire savoir, que je sois fixé.

Ouais, je sais, ça fait très ''je quémande des commentaires'' et... bon c'est un peu le cas en soit, mais j'en demande avant tout pour améliorer l'histoire que je vous raconte, que je partage avec vous.

Donc voilà, merci à tous, et mes félicitations à ceux qui sont arrivé au bout de cette introduction digne d'un fichu mémoire (ironiquement, je voulais sincèrement faire court cette fois-ci, comme d'habitude, je n'en suis pas capable !)

Bref, comme toujours, bonne lecture !

Chapitre 81 : Jour-2, guerre d’absorption

Au bord d’une falaise surplombant une forêt, Buuleria observait ses mains. Des mains grises d’apparence quelque peu caoutchouteuse. Elle se sentait différente, changée, depuis l’absorption de Piccolo. Jusqu’alors, elle était gouvernée par une colère, une rage froide, cruelle et impitoyable, un héritage de saiyanne sublimé par la mélasse démoniaque grise qui lui avait donné forme.

Mais l’absorption du namek, un être connu pour son calme, son contrôle de soi, son intelligence et son recul faussait la donne. Elle était toujours bercée par sa colère, mais une colère contrôlée. Résultat, détruire la planète devenait une option lointaine, réservée à un dernier recours et non pas à une conséquence logique de son ascendance sur les deux autres Buu.

Et cela l’enrageait au plus haut point. Se sentir manipuler, se constater manipulable, et être incapable de se libérer de cet état. Certes, Eleria se battait avec elle pour le contrôle du corps, mais la saiyanne ne pouvait que faire de très brèves apparitions, sans grandes importances. Après tout, elle avait perdu toute emprise lors de son absorption. Mais avec Piccolo, c’était différent. Elle avait pourtant bien pris la peine de l’isoler dans un cocon, ne puisant que dans ses souvenirs, dans son ki, dans son intellect… Ainsi, Buuleria avait découvert que Darack était toujours vivant, pour sa plus grande joie, un sentiment chaud et agréable venait de naître dans son buste et dans son ventre, et…

Sans prévenir, Buuleria serra ses poings et se frappa sèchement au visage, comme si elle tentait de rompre un contrôle mental. Mais rien n’y faisait, Darack vivait demeurait une bonne nouvelle, qu’elle le veuille ou non. Le pire était l’apparition d’autres pulsions, plus intenses, dénuées de restrictions sociales ou morales… L’influence d’Eleria, sans aucun doute. Elle n’était pas unique, pas libre de penser et d’agir comme elle le voulait, elle était liée à la saiyanne. À ses envies. Ses émotions. Ses besoins. Cette absence d’indépendance l’enrageait et la désespérait en même temps. La seule solution restait d’absorber ses homologues. À l’instar de ses compétences de régénération réduites, son incapacité à avoir un contrôle absolu de son corps était certainement due à son manque de cellules originelles. Elle n’était que le morceau d’un morceau. Puissante, malléable, mais limitée…

Un craquement. Un souffle. Eleria bondit, esquivant un kikoha qui lui était destiné. La guerrière fit volte-face. Buu-Gris était là. Elle ne put s’empêcher de sourire.

« -Tiens donc, comment tu m’as trouvé ?

-J’ai mes méthodes… Tu fais partie de moi, après tout.

-Oh, je vois que ta diction s’est améliorée. On a mangé beaucoup d’humains, n’est-ce pas ? fit Eleria en avisant la veste en cuir, et l’apparence moins squelettique, de son interlocuteur.

-Suffisamment. »

L’occasion était idéale. Elle se savait bien plus puissante que son adversaire et il venait se livrer de lui-même. Parfait. Le Buu-Gris se jeta sur elle, tout ça pour recevoir un coup descendant qui l’envoya s’encastrer dans la falaise.

Buuleria apparut devant lui en un instant, lui enfonça son poing dans le ventre, saisit sa tête et lui infligea deux puissants coups de boule. Puis elle chargea un kikohas dans sa bouche. À l’instant où elle s’apprêta à faire feu, son adversaire plaqua sa main sur la bouche grande ouverte. Le kikoha s’évapora rapidement, puis se fut au tour du ki de Buuleria d’être absorbé, un peu plus à chaque seconde.

Ne sachant pas comment elle avait pu arriver à une telle situation, ou comment son adversaire parvenait à absorber son ki, elle le frappa de ses jambes à plusieurs reprises. Son ennemi tint bon, résistant au début en s’accrochant de son mieux, refusant de lâcher prise. Alors, Buuleria sectionna le bras gris d’un lamina gust et prit la fuite, se cachant dans un arbre de la forêt en contrebas.

Essoufflée, elle essuya sa bouche d’un revers. Cette technique d’absorption de ki lui évoquait trop bien celle des cyborgs pour n’être qu’un hasard. Et maintenant qu’elle y prêtait attention, le ki de son ennemi était étrange. Il était à moitié voilé, perceptible, mais seulement en partie, impossible de le jauger correctement, de savoir s’il était à son maximum ou au repos. Ce qui confirma ses suppositions : d’une façon ou d’une autre, il avait absorbé un cyborg. Est-ce que Gero était parvenu à en créer d’autres ? S’étaient-ils cachés parmi les terriens ? Les possibilités étaient nombreuses, mais elle n’avait pas le temps de se poser davantage de questions.

En l’espace d’un instant, Buu-Gris apparut devant elle, un grand sourire carnassier étirant ses traits. Alors qu’elle était prise dans une grande explosion, qui pulvérisa les arbres aux alentours, coucha et enflamma les autres aux environs, elle jura. S’il était capable d’absorber du ki, de dissimuler le sien en plein combat, il devait aussi avoir d’excellents détecteurs…

***

Dendé était visiblement inquiet. Si le Buu-Gris absorbait Buuleria, alors la balance des pouvoirs serait rompue, et la Terre serait dans une situation autrement plus critique.

« -Ils ne sont toujours pas sortis ? »

La question du Dieu reçut une réponse négative de la part de Popo. Une question rhétorique, il s’y était attendu, cela ne faisait que vingt-deux heures. Bien trop peu.

« -Bon sang, je me sens inutile… Je ne sais pas quoi faire… »

Une main noire se posa sur son épaule.

« -Faites vous confiance maître, le rôle d’un Dieu est de guider, pas nécessairement d’intervenir.

-Je ne sais pas comment guider.

-Quelle est la situation ?

-Pardon ?

-Quelle est la situation ? insista Popo.

-Le Buu-Gris risque d’absorber Buuleria et s’il y parvient je pense que l’on sera incapable de le gérer.

-Alors il faut empêcher cela d’arriver.

-Oui, on devrait intervenir, extérieurement, les empêcher de s’absorber mutuellement. Peut-être que Nappa et les terriens pourront l’empêcher et… Oui, ce serait possible.

-Eh bien voilà, tout simplement, vous en êtes capables.

-Mais les risques sont…

-Grand, immense, des vies pourraient être perdues, mais les dragons balls pourront rectifier cela. Si aucune action n’est prise maintenant, aucune ne pourrait être prise plus tard.

-Tu as sans doute raison Popo, merci pour tes conseils.

-Je vous en prie, ayez davantage confiance en votre jugement. »

Dendé appela à lui quelques guerriers présents. La mission était simple : empêcher les Buu de s’absorber mutuellement. Nappa, Yamcha et C-18 répondirent à l’appel. Krillin resta en arrière avec Marron à la demande sa femme, sans compter qu’il essayait vainement de contacter le Kaïo du Nord au sujet des métamols...

***

Goku prenait son mal en patience, non sans frustration. Assis sur le banc, comme un enfant fautif, il essayait de garder son calme. Il ferma les yeux et essaya de se concentrer sur les différents kis qu’il ressentait dans les alentours. Rien de familier, dans l’immédiat. Après plusieurs dizaines de minutes, et sur le point d’abandonner, il en perçut un. Ryack, qui venait très certainement de visiter sa femme en enfer.

Immédiatement, le saiyan fit varier son ki brusquement, alternant entre transformation en super saiyan et dé-transformation, pour la plus grande surprise des employés des enfers. Ce code qu’il avait établi avec son père et son ami était là pour signaler un danger. Comme prévu, Ryack accourut.

« -Kakarotto, tout va bien ?! »

Le concerné soupira de soulagement et exposa la situation complexe dans laquelle il se trouvait.

« -Et si je prenais ta place ?

-Non, ce serait inutile, tu risques de te mettre en danger.

-Et si j’allais sur Terre ? Je pourrai aider !

-Oh que non ! tonna Emma. »

Les deux guerriers se tournèrent vers le juge, surpris. Ce dernier reprit la parole :

« -Aucune chance que tu ne retournes sur Terre, pas maintenant ! J’attends la venue des Kaïo pour juger les actions de Goku, après, on verra ! »

Le père de Darack voulut objecter, mais Goku lui fit comprendre que ce serait inutile.

« -Et maintenant ? demanda Ryack.

-Essaye de détecter le ki de Gohan ou de ton fils, il devrait être perceptible puisqu’ils s’entraînent en ce moment. »

Ryack haussa un sourcil, mais acquiesça rapidement. Il sentit, pendant un bref instant, leur ki et se tourna vers son ami :

« -Comment tu savais qu’ils s’entraîneraient ?

- Ils se sont retrouvés ensemble après avoir été vaincus par Buu, c’est un choix logique pour Darack et il allait forcément entraîner Gohan là-dedans.

-Malin… Mais après, je fais quoi ?

-Je ne sais pas, tiens-toi au courant de la situation. J’aurais bien voulu leur enseigner la fusion métamol, mais je suis coincé ici et tu ne l’as jamais apprise.

-Trop ridicule pour moi. Ecoute, je vais leur rendre visite et on verra après, ça te va ? »

Goku acquiesça et son ami disparu.

***

Darack et Gohan se jaugeaient. Le saiyan serra ses poings, le métis raffermit sa prise sur la garde de son épée. Sans prévenir, et en super saiyan 2, ils se jetèrent l’un sur l’autre. Gohan, profitant de l’allonge de son arme, frappa le premier, d’une attaque verticale. Darack esquiva d’un pas de côté et tenta un direct du droit. Gohan se baissa et balaya la zone d’une attaque horizontale. Son adversaire recula d’un bond et percuta quelqu’un qui n’était pas l’un l’instant d’avant.

« -Hey ! Kibito, tu pou… Papa ?!

-Ouch…

-Qu’est-ce que tu fais là ?!

-Content de te voir aussi Darack.

-Oui, je suis… content aussi de te voir… mais… »

Perdu, le saiyan ne trouvait pas ses mots. Gohan approcha alors, l’épée reposant contre son épaule.

« -Heureux de te voir Ryack, je ne savais pas que tu pouvais nous rejoindre !

-Moi non plus, mais j’imagine que vous êtes dans l’enceinte du paradis, c’est pour ça que j’ai pu rappliquer, à la demande de ton père d’ailleurs.

-Vraiment ?! Qu’est-ce qui lui est arrivé ?! »

***

Nappa se cacha derrière un arbre, trop éloigné de la zone de combat pour y assister. Il comptait davantage sur ses sens pour lui indiquer quand intervenir, à savoir au moment où le ki de l’un des deux combattants écraserait l’autre. Yamcha, à ses côtés, se faisait aussi discret que possible, ne désirant pas vraiment se faire remarquer par les deux Buu. Leur combat particulièrement violent durait déjà depuis plusieurs minutes, entre feinte, attaque, course poursuite et retournement de situation.

« -Je sais que je me répète, mais j’ai toujours dû mal à me faire à l’idée qu’on soit allié.

-On est deux.

-Dommage que Ten ne soit pas là.

-Pourquoi, tu te sens seul ?

-Seul terrien, oui.

-Et C-18 ? »

L’ancien bandit jeta un regard autour de lui, sans parvenir à repérer la cyborg. Cette dernière se faisait discrète et s’était certainement permis de s’approcher davantage de la zone de combat, le fait qu’elle soit indétectable étant un atout major.

« -Pas pareil…

-De toute façon, ton copain triclope et le nain blanc sont trop occupés à récupérer des senzus laissé un peu partout.

-Je sais, mais bon… »

Les deux guerriers tournèrent leur attention plus loin devant, là où une explosion venait de se produire. Jusqu’à maintenant ils étaient parvenus à garder une distance respectable avec le feu de forêt, mais la situation changeait si vite qu’ils allaient devoir se déplacer.

« -Nappa, on devrait sûrement bou… »

Yamcha ne put finir sa phrase. Buuleria traversa l’arbre qui leur servait d’abri et s’écrasa quelques mètres plus loin avant de se relever d’une impulsion. Alors qu’elle lançait un regard de colère vers son ennemi, elle remarqua les deux guerriers.

« -Nappa, Yamcha ?! »

Son regard passa de la surprise à celui d’un prédateur. Mais avant qu’elle ne puisse seulement tenter d’absorber les deux guerriers, Buu-Gris lui rentra dedans. La guerrière tint la position, bloquant le tacle avec son bras pour mieux répliquer d’un crochet du gauche en plein visage. Son adversaire repoussé, elle s’élança vers Nappa, déjà en super saiyan, paralysé par la surprise. Mais Buu-Gris n’en avait pas fini. L’un de ses membres s’enroula autour de la jambe droite de la guerrière et il tira de toutes ses forces. Buuleria perdit l’équilibre et tomba sur le dos. Immédiatement, la créature grise la ramena à lui pour la plaquer de son corps avant de la marteler de coups brutaux. La créature grise esquiva les premières frappes avant de bloquer les secondes de son mieux, maintenant sa garde devant son visage.

« -Nappa, faut qu’on dégage ! Maintenant ! »

Le saiyan ne réagit pas.

« -Nappa ! On…

-La ferme ! S’il l’absorbe c’est foutu, n’oublie par pourquoi on est venu ici ! »

Yamcha surprit par la réaction du saiyan se raidit, mais finit par hocher la tête. Il se tourna vers les deux Buu et afficha une peur que le saiyan ne comprit que quand il se tourna à son tour. Buu-Gris et Buuleria avaient entremêlé leurs doigts dans une lutte de force brute. Lutte que Buu Gris décida de couper court en préparant un rayon buccal surchargé. À cette distance, les deux guerriers allaient être pris dans l’explosion.

« -Merde ! On décampe ! »

L’explosion qui survint l’instant d’après balaya une bonne partie de la forêt ainsi que les deux spectateurs, projetés par la déflagration…

Yamcha entrouvrit ses yeux, couchés sur le ventre, il parvint à s’appuyer sur ses bras pour se soutenir. Ses oreilles sifflaient et sa vue, obstruée par la poussière, ne lui offrait qu’un aperçu trouble de la situation. Après bien des efforts, il se mit à genou et essuya son visage d’un revers. Les arbres aux alentours étaient partis en poussière, à l’instar de la terre. L’emplacement précédent des deux Buu était remplacé par un grand cratère. Pas de signes de Nappa.

Le guerrier, enfin debout, jeta un œil à son corps. Hormis quelques ecchymoses, il s’en tirait à très bon compte. Une explosion, dans ce qu’il restait de la forêt, attira son attention, quelques secondes plus tard, Nappa en sortit, le bras gauche en sang, l’armure en miette, en super saiyan, luttant contre une forme sombre qui le poursuivait. Buu-Gris. Le saiyan feinta une frappe du poing droit. Son ennemi tomba dans le panneau et voulut saisir un bras qui ne vint jamais. Nappa répliqua d’un Chou Makouhou avant de prendre la fuite. Mais son attaque avait absorbé. Son ennemi se transforma en gelée et attrapa le guerrier en fuite de dos. La masse gélatineuse commença à le recouvrir, malgré la résistance du guerrier.

Un sifflement se fit entendre. Du sang gicla. La tête de Nappa tomba sur le sol.

Choqué, Yamcha ne put que jeter un regard à sa gauche, en direction du cratère, de la raison de cette décapitation. Sur ce dernier, le côté gauche en pleine reconstruction, se tenait Buuleria. D’un Lamina Gust bien placé, elle avait avorté l’absorption du saiyan. Buu-Gris jeta rageusement le corps du guerrier chauve avant de lancer un rugissement colérique à son adversaire.

« -Oh la ferme, ça m’emmerde autant que toi, mais tu ne m’as pas laissé le choix… »

Buu-Gris se jeta sur elle, tout ça pour être tranché dans le sens de la hauteur par un lamina Gust.

« -Tu ne peux pas absorber ça ? Trop risqué pour toi, hein ? »

Sur ces mots, Buuleria disparut, pour réapparaître derrière Yamcha.

« -Désolé, mais j’ai besoin d’énergie et je n’ai rien de mieux que toi sous la main. »

L’ancien bandit paniqua immédiatement, mais la mélasse grise entreprenait déjà de recouvrir son corps. Il résista dans un premier temps, écrasé un peu plus chaque seconde. Alors qu’il fermait les yeux, acceptant son sort, il pensa à son ami Plume. Puis à C-22. Il allait peut-être se faire absorber, mais ce ne serait pas sans résister. Dans un cri de colère, il déchaîna son Kaïoken de toutes ses forces. Le résultat dépassa toute espérance, Buuleria prit la fuite dans un cri de douleur, le corps fumant, aussi surprise que le terrien.

« -Comment tu as fait ça ?! C’est le Kaïoken ?! »

Yamcha ne sut quoi répondre, trop interloqué par l’efficacité de sa réaction désespérée. Buu-Gris ne s’embarrassa pas de la moindre hésitation. Il chargea Buuleria en état de faiblesse et la plaqua de nouveau au sol pour l’absorber. L’ancien bandit voulut prendre la fuite, jusqu’à ce que son regard ne s’attarde sur le corps de Nappa. Il ne laisserait pas le vieux saiyan mourir pour rien. Toujours enveloppé dans son aura rouge, il saisit la gelée grise qui se mit à fumer à son tour. Buu-Gris lança un cri semblable à un grincement lourd et se détacha de sa cible initiale. Il fit volte-face et frappa Yamcha au visage de toutes ses forces. Le terrien s’écrasa lourdement au sol, sonné, alors qu’en temps normal une telle frappe l’aurait décapité. De son côté, le démon gris grogna de mécontentement pendant que son poing, désormais déformé, fumait étrangement.

Sûr de lui, l’ami de Goku tenta un assaut frontal. Mais si les frappes de son adversaire étaient atténuées, ce n’était pas aussi efficace contre les attaques à base de ki. Le premier kikoha explosa contre son torse, coupant net son souffle et sa technique. Si Buu-Gris l’avait décidé, il aurait pu éliminer le terrien d’une unique explosion, mais ce dernier était devenu assez intéressant pour être absorbé. La créature grise se jeta sur sa nouvelle cible et la recouvrit. Yamcha ralluma son Kaïoken péniblement. Son ennemi eut un mouvement de recul, mais au lieu de s’enfuir, il commença à absorber le ki rouge qui émanait du terrien. Ce n’était plus qu’une question de temps avant que l’ami de Plume ne soit à bout de force.

Une série d’explosions retentit alors, le guerrier n’en sentit que les impacts, clairement dirigé vers Buu-Gris. Alors que des trous se formaient sur le corps du démon, une main apparut et tira le terrien de ce piège mortel pour mieux l’emporter. C-18. À court de ki, et trop heureux d’être encore en vie, Yamcha se laissa porter.

« -Désolé pour le retard, j’ai été occupé !

-Je vais pas m’en plaindre ! Par contre, Nappa…

-Je sais. »

Le terrien se crut tiré d’affaire, bien avant que ce soit le cas. Un premier kikoha gris frôla le duo.

« -Merde, il ne va pas nous laisser nous en tirer comme ça ! râla la cyborg.

-Tu ne peux pas accélérer ?!

-Pas facile avec toi sur toi sur mon dos et… ouch ! »

Un kikoha venait d’atteindre C-18 à la jambe.

« -Abandonne-moi !

-Quoi ?! Hors de question !

-Je ne vais pas te laisser te faire tuer ! Je ne pourrais jamais regarder Krillin en face si ça arrivait !

-Et moi pareil avec C-22, alors oublie l’i… Hey arrête !

-Laisse-moi tomber !

-Non ! Arrête de bouger ou je t’assomme ! »

Un rugissement retentit plus loin, précédent le bruit caractéristique d’une vague d’énergie. Yamcha se retourna et blêmit.

« -On ne pourra pas l’éviter celle-là…

-Et merde ! »

C-18 se retourna et croisa ses bras, prête à encaisser l’attaque, sans grand espoir d’y résister. Lorsque la vague de ki entra en contact avec un obstacle, elle explosa dans un bruit assourdissant, accompagné d’un nuage de fumée. Ce dernier se dissipa peu à peu, révélant un bouclier vert. L’identité de son utilisateur ne fit aucun doute.

« -C-17 ?! Je t’avais dit de te rendre au palais ! »

Le cyborg, portant un jean et un t-shirt agrémenté d’un brassard où figurait le mot ‘’ranger’’, passa sa main dans ses cheveux avec un sourire amusé.

« -Je n’allais pas laisser ma petite sœur s’amuser toute seule, si ?

-T’es un idiot, mais merci ! Allez, on file ! »

Le trio prit la fuite par la voie des airs avant de plonger dans ce qu’il restait de forêt pour disparaître complètement. Avec le ki diminué de Yamcha et deux cyborgs, la course poursuite prit rapidement fin. Buu-Gris fit donc demi-tour pour retrouver Buuleria et terminer ce qu’il avait commencé. Mais il ne la trouva. Et pour cause, elle s’était téléportée.

***

Buuleria posa un genou à terre, deux doigts sur son front, son corps finissant de se reconstituer. Essoufflée, elle se redressa péniblement pour faire face à ce qui lui avait servi de point de repère.
« -Avec des ki aussi faibles, j’ai failli vous rater, toi et ton ami. »
Les deux concernés ne réagirent pas à ces mots, car Buuleria ne leur en laissa pas l’occasion…

***

« -Papa, j’m’ennui, elle revient quand maman ?

-Bientôt…

-Bientôt quand ?

-Bientôt, bientôt. Oui maître Kaïo, d’accord…

-Papaaaaaa ?

-Oui, bien sûr… Un seconde ma puce. »

Marron gonfla les joues avant de jeter un regard autour d’elle. Elle adorait les nuages et pour une fois, elle n’avait pas à lever les yeux pour les apercevoir. Ce spectacle finit cependant par la lasser. Le palais de Dieu devenait peu à peu une prison à ciel ouvert.

« -Très bien, merci. Je comprends. Au revoir. »

Krillin souffla. Le Kaïo du Nord lui avait promis de se renseigner au sujet des métamols mais il devait d’abord s’occuper de Goku. La disparition prolongée de ce dernier posait problème pour l’au-delà. Enfin, il se tourna vers Marron.

« -Oui ma puce ?

-J’m’ennuiiiii…

-Je sais, mais il n’y a pas de jeux ici.

-Et si on la laissait rejoindre les autres enfants ?

-Pas bête Monsieur Popo ! Tu veux retrouver Goten, Trunks, Bra et Séléa ?

-Ouiiiiii !

-Bien, on y va alors. »

***

« -Perdu ! clama Séléa.

-Rah !

-T’es nul à ce jeu Trunks, même Goten est meilleur !

-Ouaip !

-Depuis quand t’es meilleur que moi toi ?

-C’est parce que je réfléchis pas tout le temps, je joue juste.

-Ben tient, ça m’aurait étonné… Aïe ! Pourquoi t’as fait ça Bra ?! râla l’enfant aux cheveux lavande en frottant son bras.

-Parce que t’es pas gentil avec Goten !

-C’était pas méchant !

-Si !

-Nan !

-Si !

-Nan !

-Si !

-Nan ! C’est ton amoureux ou quoi ?

-Hein ? Nooooon !

-Si ! Ahahah, t’es amoureuse !

-Tais-toi !

-C’est quoi amoureuse ? demanda Goten, curieux.

-C’est quand on aime… souffla Séléa, fatiguée par la discussion.

-Du coup, j’aime beaucoup le poulet, donc, je suis amoureux du poulet ? demanda le fils de Goku.

-Mais non, t’es bête ? Pour la nourriture ça marche pas ! contesta Trunks.

-Mmh, ma mère dis toujours que mon père est amoureux de la viande parce qu’il en mange beaucoup, alors j’sais pas…, lança Séléa.

-N’importe quoi ! répliqua Trunks en levant les yeux au ciel.

-Parce que tu le sais toi p’têtre !

-Mieux que toi !

-Ah ouais !

-Ouais !

-Ah ouais ! insista Séléa en déployant son ki.

-Ouais ! répliqua Trunks en faisant de même.

-Arrêtez, on a pas le droit de se battre ! intervint Goten.

-Ouais, on va se faire disputer ! rajouta Bra.

-Tout ça parce que t’es amoureuse de Goten… répliqua Trunks.

-Pas vrai d’abord !

-Si, tu es toujours contente quand il est là !

-Oui, parce qu’il est gentil, pas comme toi !

-Je te… »


Quelqu’un toqua alors à la porte, interrompant la dispute puérile qui avait lieu. Trunks reconnut le code, mais Séléa fut plus rapide et ouvrit la porte la première. Elle tomba sur deux jambes dans un pantalon bouffant. Quand elle leva la tête, elle croisa le regard carnassier de Buuleria.

« -Bon, ça c’est pour plus tard, commença-t-elle en absorbant un senzu dans sa peau pour l’y dissimuler avant de reporter son attention sur l’enfant face à elle, et vous, c’est pour tout de suite. »

Séléa sentit beaucoup de choses à ce moment précis. Le contact gluant du corps gris de Bulleria lorsque cette dernière la saisit par la gorge. Les doigts qui enserraient sa trachée pour l’empêcher de hurler, la peur dans la voix de Trunks qui cria son nom. Le souffle, provoqué par deux transformations en super saiyan, contre son dos. Mais aussi son cœur battre la chamade alors que la mélasse grise recouvrait sa tête, obstruant sa vue, sa respiration avant d’atteindre son ventre.

Beaucoup de sensation en l’espace de trois secondes. Mais Séléa ignorait beaucoup de choses. L’une d’entre elle, était que Buuleria avait besoin d’au moins six secondes complètes pour absorber un enfant par la main, dix pour un adulte, bien que dans les faits, il ne lui fallait que quatre secondes pour recouvrir entièrement le corps d’un enfant contre six pour un adulte. Si Buuleria avait absorbé Buu-Gris, le délai aurait diminué de deux secondes dans l’ensemble et dans le cas où elle avait également absorbé l’originel, à peine une seconde aurait été suffisant.

Mais la fille ne s’encombrait pas de calcul et ne se posait pas de question au sujet de cette absorption. Un autre événement l’intéressait bien plus : pourquoi Buuleria l’avait libéré ? Ou plutôt, étant donné que la libération s’était faite brutalement, qui venait de la sauver ? Personne n’en avait la force autour d’elle. Aucun allié n’aurait pu la sauver. Et pour cause, ce n’était pas un allié qui l’avait tiré de cette situation critique.

Buuleria se reforma à une distance respectueuse de son ancien emplacement, désormais remplacé par un trou. La vague d’énergie qui l’avait fauché par en dessous l’avait forcé à couper court à l’absorption, pour sa plus grande frustration. Alors qu’elle venait tout juste de reformer son visage, un poing ganté de blanc jaillit du sol et l’atteint en plein menton, l’envoyant voler haut dans le ciel. Buuleria se rétablit prestement, scannant la zone de ses yeux à la recherche de son adversaire. Ce dernier préférait visiblement rester cacher au sein du palais. Plus bas, les enfants étaient sortis de leur cachette, visiblement confus. Ils ignoraient s’ils devaient fuir ou non. Ce fut finalement Krillin qui leur donna des ordres qui, à la surprise de Buuleria, furent suivis. Elle avait espéré que la témérité des enfants jouerait en sa faveur, mais personne ne lui facilitait la tâche. Dans un sourire à peine caché, Buuleria leva sa main et y prépara une boule de ki…

Buugeta ne bougeait pas. Dissimulé dans le pilier central du palais, il surveillait de son mieux les environs en étendant ses membres et ses sens autour de la structure divine. Il avait repoussé Buuleria pour l’empêcher d’absorber les enfants et ainsi gagner une quantité non négligeable de ki, mais maintenant il regrettait de l’avoir expédié hors de son champ de surveillance.

Une explosion secoua le palais, suivi d’une deuxième, d’une troisième… En tout, une vingtaine de frappes firent trembler le bâtiment flottant. Son adversaire s’était visiblement lancé dans un bombardement méthodique pour le débusquer. La voix des enfants retentit. Buugeta sera les dents. Les poings. Les jambes. Il retint son corps entier de ne pas se jeter dans une absorption à outrance. Depuis qu’il était venu au monde, son corps lui ordonnait d’absorber tout ce qui pouvait lui offrir un semblant de puissance. Buu s’exprimait. Mais son corps lui imposait aussi de garder son calme, de rester concentrer, de guetter ses ennemis et de les anéantir. Vegeta ordonnait.

Cette dualité rendait toute action complexe. Absorber sans se mettre en danger était infaisable. Alors, il en était arrivé à un compromis. La salle de l’esprit et du temps qu’il surveillait par l’intermédiaire d’un double miniature relié à lui par un fin fil organique rose. Le seul qu’il était parvenu à créer correctement. Le seul qu’il avait créé tout court. Le contenu de la salle était à lui…

***

« -Dendé, attention ! »

L’avertissement de Krillin permit au Dieu de la Terre d’éviter un kikoha de justesse. Le père n’entendit pas les remerciements du namek tant le vacarme des bombardements était intense. Il avait convaincu les enfants de venir se cacher près du bâtiment central. Enfants qui résistaient à l’appel du combat à l’exception de Séléa, étrangement pâle. Le mari de C-18 ne savait pas si cela était dû au contact de Buuleria ou à la disparition de Nappa. Peut-être les deux. Il ne pouvait pas rester là éternellement, ils devaient contre-attaquer, mais surtout, ils devaient rester prudents. Krillin avait reconnu le gant blanc qui avait atteint la créature grise au visage, et cela ne pouvait signifier qu’une chose : Buugeta était dans les parages.

***

À défaut de lancer un énième projectile contre le palais de Kami, Buuleria se jeta sur le bâtiment principal qu’elle traversa de part en part, tout cela pour finir dans l’allée centrale encadrée par des palmiers. Immédiatement les kikohas plurent sur elle sans qu’aucun ne puisse la blesser. Yoro, Wanr et Shitai faisait de leur mieux, mais même leur mieux était très loin d’être suffisant.

« -C’est comme ça qu’on fait. »

En guise d’exemple, Buuleria répliqua par un kikoha bien plus puissant. Immédiatement, C-22 s’interposa et repoussa l’attaque droit sur son expéditrice. Cette dernière dévia le tir d’un banal revers.

« -C-22, je t’aurais presque oublié… Je crois que contrairement aux autres faiblards ici présent, tu pourrais m’être utile…

-Qu’est-ce que tu as fait de Yamcha ?!

-On s’en fout de Yamcha… soupira Buuleria en levant les yeux au ciel.

-Moi pas ! »

Dans un cri de colère, C-22 tira deux kikohas qui n’eurent aucun effet sur leur cible. Buuleria, se jeta en avant qu’une attaque bien plus puissante ne la percute. Trunks, haut dans le ciel, l’avait pris pour cible. Mais sa satisfaction fut de courte durée lorsque le regard blasé de la guerrière se posa sur lui.

« -Gêneur. »

Cette fois déterminée, Buuleria tendit le bras et saisit la cyborg par le col avant l’attirer à elle. Corps contre corps, l’absorption débuta immédiatement…

***

Krillin glissa sur le sol, Marron dans ses bras. Il ne s’était même pas rendu compte qu’il l’avait porté jusque-là. Un réflexe pour la protéger, certainement. Derrière lui, C-22 se faisait absorber, mais il ne pouvait rien y faire. Tout ce qu’il pouvait accomplir, c’était ouvrir les doubles portes donnant sur la salle de l’esprit et du temps. Chercher Dabra et Kaïo. Chercher de l’aide. Mais il ne trouva que Buugeta sur son chemin.

« -Tu n’iras pas plus loin.

-Je ne te laisserai pas détruire la porte !

-Même si c’était mon intention, tu ne pourrais pas m’en empêcher.

-Qu’est-ce que tu… Oh, non.

-Oh si. Ils sont à moi, tous les deux. Buuleria n’a envisagé que ce qui était disponible tout de suite, mais pas sur le long terme. Et on arrive enfin à la conclusion de leur entraînement. »
L’ami de Goku voulut rétorquer quelque chose, n’importe quoi, mais derrière son ennemi rose, les doubles portes s’entrouvrirent, laissant passer un fin rayon de lumière…

***

Buuleria observait ses mains. Rien de visible, pourtant elle était sûre de s’être accaparé les capacités de C-22. Elle en aurait certainement besoin pour vaincre Buu-Gris et l’absorber, même si elle sentait qu’elle était arrivée à sa limite d’assimilation, si elle n’était pas déjà dépassée. Accaparée par ses pensées, elle ne vit pas tout de suite la boule rose qui jaillit du toit avec la force d’un boulet de canon. Une ombre noire l’intercepta sur sa trajectoire et la renvoya contre le palais pour y former un cratère. À ce moment précis, les dalles intactes du palais se comptaient sur les doigts d’une main.

Buu voulut se redresser, mais le Kaïo, dont la tenue était en lambeaux, le maintint par sa seule force mentale sur le sol. L’occasion était idéale. Buuleria se recroquevilla sur le sol, fortifia ses appuis et…

« -Kikoho ! »

L’attaque faucha la créature grise qui fut éjectée du palais. En colère, elle se projeta de toutes ses forces vers la structure flottante qu’elle traversa sans difficultés. Par hasard, elle se retrouva aux côtés de Dendé qu’elle ignora sciemment. Buugeta essayait de se redresser, mais la pression était trop intense. Soudainement, une tornade verte enveloppa la créature rose et avant que le nom de la technique ne soit prononcé, Buuleria comprit ce qu’il se passait.

« -Mâfuba ! »

Vegeta fut extirpé de force du corps rose et atterrit lourdement sur le sol, inconscient. Buu reprit forme, désemparé. Buuleria se jeta impulsivement sur le responsable de la technique pour le tuer. Alors, qu’elle levait son bras pour l’abattre, elle se comprit que Tortue Génial était déjà mort. Dabra, torse nu, préparait de son côté un kikoha pour vaporiser sa cible. La lumière rouge et noire serait fatale pour la boule de gomme rose terrifiée. Le cœur de Buuleria se serra. Elle risquait de perdre sa chance d’absorber Buu, et avec lui, sa seule opportunité d’être complète. Elle se prépara à attaquer Dabra, mais une autre personne fut plus rapide qu’elle, et choisit Kaïo pour cible.

Buu-Gris déconcentra le dieu à l’aide d’un tir bien placé avant de s’élancer sur lui. La boule rose prenait déjà la fuite, se sachant dépassée. Refusant de voir l’occasion de détruire Buu pour de bon se volatiliser, Dabra fit feu…

L’explosion détruisit la moitié du palais du tout-puissant et en éjecta la plupart des habitants. Dendé atterrit tant bien que mal dans la forêt en plus bas. Les enfants métis, déjà en l’air, furent repoussés par le souffle et esquivèrent de leur mieux les débris projetés aux alentours. Videl rattrapa Chichi et Bulma en chute libre, mais elles auraient toute trois fait un atterrissage forcé sans l’intervention de Ten Shin Han. Krillin protégea sa fille de son corps. Un mouvement trop brusque aurait pu la blessée alors il décéléra progressivement. Lorsqu’il constata qu’il avait échappé à la plupart des projectiles malgré sa proximité avec l’explosion, il constata qu’il devait remercier Chiaotzu et ses pouvoirs psychiques pour ça. Le petit guerrier avait même prit la peine de secourir Mr.Popo.

Malheureusement, si Yoro et Wanr étaient parvenus à protéger Loua, Shitai n’eut pas cette chance. Le grand garde silencieux avait fait barrage de son corps et cela lui avait coûté la vie. Quant à Vegeta, deuxième guerrier plus proche de l’explosion, il fut projeté en l’air, un débris parmi beaucoup d’autres. Trunks et Bra réagirent au quart de tour en apercevant leur père ainsi balloté dans les airs. Après avoir échappé à un énième éclat rocheux, les deux métis fondirent sur le saiyan et le rattrapèrent. Le guerrier était blessé, du sang coulait abondamment depuis son côté droit, mais il survivrait. Heureusement pour lui, la technique du démon était avant tout concentré sur un point unique plutôt que destiné à des dégâts de zone. Quant à Buuleria, elle était introuvable.

Enfin, Kaïo usa de ses pouvoirs pour maintenir sa position et ne pas quitter Buu des yeux, malheureusement, le souffle et la fumée l’empêcha de confirmer si son ennemi juré était bel et bien mort. Plus haut Dabra et Buu-Gris s’étaient lancés dans un corps à l’issue incertaine…

***

De la fumée, des cendres et des débris. La moitié du palais n’était plus. La vision apocalyptique n’était guère réjouissante, et ce même à longue distance. C-18 accéléra brutalement, inquiète pour son mari et pour sa fille, oubliant Yamcha qui tenait tant bien que mal sur son dos. Une voix l’interrompit alors. Dendé appelait tous les survivants à les rejoindre chez Bora. Ce qui était une élévation se transforma en chute libre. Le terrien balafré préféra lâcher prise plutôt que de risquer la perte de ses bras. Alors qu’il anticipait déjà un atterrissage violent, C-17 vint à son secours.

« -J’espère que ça ne te dérange pas si te sauve encore la mise ? lança le cyborg dans un sourire amusé.

-Pas du tout, recommence quand tu veux.

-Parfait, maintenant tu peux me dire qui c’est ce ‘’Bora’’ ? »

***

Après son atterrissage, C-18 fondit en direction de Krillin et de Marron qu’elle étreignit avec force. Le terrien répéta qu’ils allaient bien, mais la cyborg refusait de lâcher prise. Elle se jura de ne plus s’éloigner d’eux. Une fois que Yamcha eut rejoint le groupe, il leur expliqua ce qu’il avait découvert au sujet du Kaïoken. A la fin de son explication arrivèrent les métis avec Vegeta, inconscient. Les mères serrèrent leurs enfants dans leurs bras, et s’ils apprécièrent tous le geste, ils en furent quelque peu embarrassés, à l’exception de Goten. Lorsque Bulma réclama des senzus pour soigner Vegeta, Ten Shin Han ne cacha pas sa satisfaction en sortant un sachet de sa poche…

***

Buu-Gris lança un grognement de colère lorsque son bras droit fut amputé pour la troisième fois consécutive. Il n’arrivait pas à tromper la garde de Dabra. Son épée affûtée était aussi impitoyable que son manieur.

« -Tu ne m’auras pas. Je vais te tailler en pièces jusqu’à que ce tu ne puisses plus te rétablir. »

La créature grise grogna de plus belle et se régénéra avant de, à la surprise générale, prendre la fuite, Dabra sur ses talons.

« -Reviens ici immédiatement ! Bats-toi ! »

Mais la créature grise n’avait aucune intention de se lancer dans un combat qu’elle ne pouvait remporter. Son échappée fut interrompue par un javelot en plein ventre. Elle perdit assez de vitesse pour être décapitée par Dabra. À la grande surprise du démon, du sang jaillit depuis le cou tranché du Buu-Gris. La mélasse grise se détacha alors du corps d’un banal humain qui débuta sa chute libre. Ne comprenant pas exactement ce qu’il venait de se passer, Dabra prépara tout de même un nouveau kikoha pour anéantir la boule grise qui s’enfuyait.

Ce fut à ce moment précis que Buuleria refit surface. Elle apparut, deux doigts sur le front, et enfonça son poing dans le ventre du démon puis se jeta sur la mélasse grise qu’elle absorba sans mal. Quand elle fit volte-face pour s’en prendre à Dabra, qui n’avait pas complètement récupéré, un poing turquoise la percuta en plein visage, suivit d’un coup de genou dans le ventre, le tout se terminant par un coude enfoncé dans le dos.

Alors qu’elle aurait dû entamer une chute libre salvatrice, Kaïo la paralysa dans les airs. Ce fut un Dabra furieux qui prit le relai. Il déchaîna toute sa force brute sur le corps de Buuleria qui se déformait un peu plus à chaque seconde qui passait. Enfin, sans doute pour ponctuer ce tabassage en règle, le roi des démons lui lança deux puissants kikohas. Si Buuleria était immobilisé, les compétences acquises grâce à C-22 demeuraient actives. Elle renvoya l’une des boules de ki à Kaïo, la libérant alors, et la seconde à Dabra, lui faisant gagner de précieuses secondes.

Profitant d’une gravité à son avantage, Buuleria se rapprocha du sol aussi vit qu’il lui était possible. Elle atterrit au beau milieu du campement d’Upa. Ce dernier, présent avec son père Bora eurent un mouvement de recul, comme tous les autres non-guerriers présents. Ce ne fut pas le cas des autres guerriers. Enveloppé dans le Kaïoken, Yamcha, Krillin et Ten Shin han ne laissèrent pas un seul répit à la guerrière prise de court. Sa peau fondait à chaque contact dans une fumée noire. Elle essayait désespérément de trouver un moyen de s’enfuir et y parvint lorsqu’elle repoussa l’aura rouge à l’aide de la compétence de C-22. Le poing nu du triclope ne lui fit rien et elle en profita évidemment pour le repousser et s’enfuir parmi les arbres.

Dabra lui tomba alors littéralement dessus et la plaqua sol avec violence. Puis il recula pour éviter toute absorption et entreprit de mitrailler la créature grise de coup de poing. Entre deux frappes, il regarda Buuleria dans les yeux et y vit un tumulte d’émotions.

Il y perçut de la colère, de la rage, de la frustration et de la haine. Mais il y vit aussi une peur sincère, de l’inquiétude et de la peine. Elle avait la même expression que lui, des décennies en arrière, dans le makaï quand il s’était livré à Babidi pour épargner son peuple. Deux êtres différents. Deux contextes différents. Deux personnalités différentes. Le même regard.

Cette soudaine réalisation ralentit la frappe de Dabra d’un quart de seconde. Une faille que Buuleria exploita pour s’enfuir, affinant son corps pour imiter celui d’un serpent. Elle se tortilla dans la forêt, se cachant à moitié dans la végétation. Tel un oiseau de proie, Kaïo la surplombait, prêt à fondre sur elle. Sa crête iroquoise immaculée avait bien poussé et flottait au vent derrière lui, telle la traînée d’un avion de ligne haut dans le ciel. Kaïo arma son bras, un kikoha au bout de chaque doigt quand sa cible se volatilisa purement et simplement…

***

«-AAAAAAAH ! »

Le cri du fermier reçut pour toute réponse un kikoha. Le corps de l’homme chuta mollement sur le sol pendant que Buuleria se reformait. Elle l’avait échappé belle. Sans la téléportation, elle n’aurait eu aucune chance de se sortir de cette situation. Ni de la précédente. Ne de celle encore avant. Décidément, le cadeau de Goku était encore plus précieux qu’escompté.
La créature grise évalua l’étendue des dégâts quand un haut-le-cœur la prit. Un tumulte de voix résonna dans son crâne. Elle était en état de faiblesse et les trois individus qu’elle avait absorbés essayaient visiblement de lui voler son contrôle. Heureusement pour elle, il lui restait un senzu. Elle le consomma et se rétablit complètement. Elle n’avait même plus le luxe d’être affaiblie.

Ce fut avec lassitude que Buuleria constata que ses objectifs étaient inchangés. Mais pour y parvenir, elle allait devoir suivre l’exemple de Buu-Gris et de feu Buugeta : explorer les options que lui offrait son corps…

***

Buu-Gris croisa les bras. Le double qu’il avait envoyé secourir l’originel s’était fait absorber par Buuleria. Une perte acceptable. L’investissement aurait été d’autant plus rentable si son ennemi s’était fait tuer. Après tout, il avait presque abandonné l’idée de l’absorber. Trop risqué. Qu’importe, il avait le temps. La créature posa sa main sur la tête d’une jeune femme et la sonda. Elle implora sa pitié, mais Buu-Gris n’avait que faire de ses supplications, seul son potentiel avait son attention. Elle était intelligente bien que peu puissante. Une recrue intéressante, il manquait cruellement de tacticien. Il la recouvrit alors d’une petite portion de son corps qu’il étira autant que nécessaire, couvrant les cris de sa victime.

Cette dernière se débattit, sans réussir à se libérer de ce cocon mou. Bientôt, elle devint une copie conforme d’elle-même, grise, habillée du même pantalon bouffant que son créateur et des mêmes yeux blancs. Les seuls points de différenciation étaient de longs appendices qui s’étendaient de son crâne jusqu’à son dos, imitant sa chevelure humaine, ainsi qu’une poitrine couverte par un t-shirt blanc, vestige de son passé humain. Son créateur s’étonnait toujours de voir à quel point ses créations gardaient une trace de leur passé dans leur apparence, comme une marque d’indépendance, un souvenir impérissable de ce qu’ils furent avant leur transformation.

Tout de même satisfait, Buu-Gris l’envoya mentalement rejoindre le reste du groupe déjà créé, comptabilisant huit individus pour le moment. La créature grise se sentit faiblir pendant un bref instant. Il avait besoin de reconstituer ses forces, et pour cela rien de mieux que d’absorber des humains, mais aussi de la nourriture. Toute la nourriture possible. Pour le moment, il s’était contenté de transformer et de consommer quiconque croisé sa route pour augmenter sa force, mais ce n’était pas la bonne méthode, le gain en ki était à peine notable. L’absorption de C-23, et l’esprit acéré qui venait avec, lui avait ouvert les yeux sur d’autres possibilités. Assimiler de la matière organique pour l’ajouter à son corps serait plus long, mais bien plus efficace sur le long terme. Et comme il l’avait constaté face à Buuleria, il ne pouvait se contenter de solutions sur le court terme. Il ne pouvait pas faire tout seul, surtout quand les protecteurs de la Terre se mêlaient de ses affaires. Non, il lui fallait de l’aide, et il allait créer cette aide.

Chaque humain ayant un semblant d’intérêt serait transformé en un être similaire à lui, devenant bien plus puissant en tout point. Ses créations pouvaient même prendre son apparence pour servir de diversion. Tout cela au coût d’une portion de lui-même. Portion qu’il récupérerait en absorbant et digérant d’autres humains, au lieu de les dévorer de manière classique. Mais il devait choisir une cible de taille pour développer ses forces, et la capitale de l’ouest, toute proche, était idéal pour un sérieux premier essai…

***

Hercule Satan se rendit au plus vite à son domicile. Apparemment, quelqu’un s’y était introduit par effraction en entrant par le toit. Directement à travers le toit. Visiblement, la subtilité n’était pas recherchée. La police se rendit sur les lieux du crime prête à intervenir, mais le champion de la Terre considéra que cette situation était parfaite. Il n’avait pas besoin d’aide pour désarmer un quelconque cambrioleur. Son entourage ne s’inquiéta pas outre mesure de la témérité du champion. Après tout, il avait vaincu Cell, que risquait-il ?

Pourtant, quand Hercule rencontra l’intru au beau milieu de son salon, il se fit plus hésitant. La boule de gomme rose gisait lamentablement sur le ventre. Elle semblait tout ce qu’il y a de plus inoffensive et terriblement vulnérable.

« -Qui es-tu, que fais-tu chez moi ?

-Huuuh…

-Répond !

-...bonbon… pitié, gâteau… bonbon… » répliqua Buu, des larmes plein les yeux.

Un enfant. Il avait la sensation de s’adresser à un enfant. À un pauvre enfant seul, égaré, affamé. Allait-il vraiment se montrer violent et le mettre dehors, aussi étrange était-il ?

« -Monsieur, vous voulez qu’on l’escorte à l’extérieur ? proposa l’un des policiers présents.

-…

-Monsieur ?

-Amenez-lui ce qu’il demande.

-Pardon ?

-Vous m’avez bien entendu.

-Mais, monsieur, excusez-moi, mais il ressemble à un alien. Et c’en est certainement un…

-C’est vrai. Et alors ? Devrais-je le mettre à la porte ? Il est clairement blessé, je veux un médecin
aussi.

-Vous êtes sûr de vous ?

-Ai-je bégayé ? Tout ce que je vois c’est une créature affamée et blessée qui a besoin d’aide ! Qu’on lui apporte des bonbons et un médecin ! Immédiatement !

-B-bien monsieur ! »

Pendant que le policier obéissait aux ordres donnés par le champion de la Terre, ce dernier posa une main rassurante sur l’inconnu.

« -T’inquiètes pas, on va prendre soin de toi, d’accord ? »

Une mélasse rose commença lentement à recouvrir la main du champion avant de se retirer, faute de force. Hercule remarqua le phénomène, mais estima qu’il avait rêvé. Il pensait plutôt au prochain titre des journaux : Hercule Satan, le champion magnanime.
Dernière édition par Tonay le Mar Avr 13, 2021 14:11, édité 1 fois.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Re: Survivants

Messagepar biskus le Lun Avr 12, 2021 20:05

Oooo enfin un chapitre , enfin quelques choses à lire ce qui ce fait rare ces derniers temps .
Déjà avant toute chose petit clin d’œil à c17 dbsuper .
Maintenant le chapitre , trop content d’avoir quelques choses à lire , j’ai lu d’une traite et .... un peu trop vite ce qui a nuit à ma compréhension du chapitre , du coup je l’ai relu plus calmement afin de mieux saisir les choses ... et la quelle joyeux bordel tu nous a pondus la , sa tape , sa bouge de partout , mais tu me vois, tu me vois plus , kikoha et variété , explosion . Bref tout y est pour passer une bon moment .
Le petit passage de goku en attente de son procès . ooo une piste pour dire que le kaioken serait une solution ?
Bref un étalage tactique et physique . Qui se traduit par différent passage , un buu tacticien , un buu bébé et un buu limité. Satan peux se retrouver héros malgres lui encore une fois .... après tout ne l’était il pas devenu dans la saga originelle ??? .

A oui ton dabra et ton kaio pue la classe céleste , l’un passe de badass mais inexploité à OMG du turfu et l’autre de victime inutile a charismatique utile
Dernière édition par biskus le Mar Avr 13, 2021 9:34, édité 1 fois.
biskus
 
Messages: 295
Inscription: Sam Oct 18, 2014 12:36

Re: Survivants

Messagepar sàber le Mar Avr 13, 2021 2:46

J'ai un peu le même avis que biskus, c'est un sacré "buuxon", mais après double lecture, on ne peut qu'apprécier les idées, tout s'emballe un peu dans tous les sens, mais j'ai comme l'impression que c'est un bordelfe organisé malgré tout. Je note tout de même le retour d'un vegeta très certainement boosté (ou alors j'ai mal saisi cette histoire de fin filament vu l'heure tardive de ma lecture), les terriens bien que largement dépassé restent malgré tout sur le devant de la scène et ça c'est beau, ce coup de kaioken a du potentiel en tout cas, tu as beaucoup de personnages dans cette fic, ça peut parfois être compliqué de tous les faire intervenir et ça ne va pas en s'arrangeant avec les gosses :lol: :lol:
J'ai quand même un léger doute dans le fait qu'ils aient tous écouté krillin, surtout venant de trunks, ça n'est pas un modèle d'enfant bien obéissant disons.
Le c17 de dbs a fait fureur, mais il faut avouer qu'il a la classe ce perso. Attention quand même avec tous les buu on a tendance à se perdre un peu dans ce joyeux foutoir des absorptions.
Par contre on est bien d'accord que là, on ne peut pas ne pas imaginer un Elleria x darak avec des sentiments aussi prononcés 8-) :D

Un dernier petit mot pour nappa, ce fier guerrier, repose en paix pour les quelques heures de ta mort :mrgreen: :mrgreen: .

C'est tout pour moi et après relecture, c'est déjà un sacré foutoir aussi mon commentaire, il part dans tous les sens :mrgreen:

Il faut que j'édit (piaf), j'avais complètement zappé ce que je voulais dire sur dabra et kaio, parce que bon, faut avouer qu'il pète la classe le démon, tu sens que le mec n'est pas là pour enfiler des perles, tout comme kaio, son style cheveux long me rappelle un vieux dessin que j'avais du voir sur un truc de fan il y a très longtemps :?:
sàber
 
Messages: 15
Inscription: Jeu Nov 24, 2016 0:53

Re: Survivants

Messagepar Tonay le Mer Avr 14, 2021 12:12

Nice, double commentaire, je répond en spoiler, comme toujours !

Réponse à biskus :

Spoiler
biskus a écrit:Oooo enfin un chapitre , enfin quelques choses à lire ce qui ce fait rare ces derniers temps .


Content que ça te fasse plaisir ! Mais c'est vrai que la section fanfic est assez... calme, dernièrement.

Déjà avant toute chose petit clin d’œil à c17 dbsuper .


Alors dans la tenue oui, certainement, mais pour le comportement, comme j'ai pas regardé dbsuper (sauf quelques passages) je te laisse juge !

Maintenant le chapitre , trop content d’avoir quelques choses à lire , j’ai lu d’une traite et .... un peu trop vite ce qui a nuit à ma compréhension du chapitre , du coup je l’ai relu plus calmement afin de mieux saisir les choses ... et la quelle joyeux bordel tu nous a pondus la , sa tape , sa bouge de partout , mais tu me vois, tu me vois plus , kikoha et variété , explosion . Bref tout y est pour passer une bon moment .


Ah ben ça, pour le rythme, c'est un peu une contrainte de la période de Buu avec beaucoup d'éléments qui se déroulent en simultané, et je n'ai certainement pas arrangé mon cas avec les nouveaux personnages. En tout, cas si tu as passé un bon moment, j'en suis ravi !


Le petit passage de goku en attente de son procès . ooo une piste pour dire que le kaioken serait une solution ?


Peut-être, peut-être pas :)


Bref un étalage tactique et physique . Qui se traduit par différent passage , un buu tacticien , un buu bébé et un buu limité.


Je voulais m'abstenir de faire des Buu copié collé, c'est réussi apparemment x)

Satan peux se retrouver héros malgres lui encore une fois .... après tout ne l’était il pas devenu dans la saga originelle ??? .


Satan, le héros qui veut être héros et qui le devient malgré lui !

A oui ton dabra et ton kaio pue la classe céleste , l’un passe de badass mais inexploité à OMG du turfu et l’autre de victime inutile a charismatique utile


Merci ! Je voulais en faire quelque chose de ces personnages ! Ils vont apparaître bien plus ensuite, pour le moment ce n'est qu'un aperçu !



Réponse à sàber :

Spoiler
sàber a écrit:J'ai un peu le même avis que biskus, c'est un sacré "buuxon", mais après double lecture, on ne peut qu'apprécier les idées, tout s'emballe un peu dans tous les sens, mais j'ai comme l'impression que c'est un bordelfe organisé malgré tout.


Ouais, bordel organisé... Je crois que ça définit très bien ma fic ! :lol:

Je note tout de même le retour d'un vegeta très certainement boosté (ou alors j'ai mal saisi cette histoire de fin filament vu l'heure tardive de ma lecture),


Oui, même si les zenkaï n'ont plus vraiment d'importance à ce stade de l'histoire. Sauf si on s'appel Broly avec le cheatcode légendaire.

les terriens bien que largement dépassé restent malgré tout sur le devant de la scène et ça c'est beau, ce coup de kaioken a du potentiel en tout cas,


C'est un élément que j'avais en tête depuis longtemps, on peut même revenir facile plus de 20 chapitre en arrière où le Kaïo du Nord évoque que le Kaïoken a été créé avant pour détruire les démons.
Pour les terriens, une fois sur la saga Buu, à part dire ''on va tous mourir !''' et... ben... mourir, c'est vrai que leur utilité est très limitée. Ce que j'ai toujours trouvé regrettable.

tu as beaucoup de personnages dans cette fic, ça peut parfois être compliqué de tous les faire intervenir et ça ne va pas en s'arrangeant avec les gosses :lol: :lol:


Ah, si tu savais, j'ai fais en sorte de n'oublier PERSONNNE dans le palais, une vraie galère, me suis rarement autant creusé la tête ! Le pire ce que même en mourant, ils finissent au paradis donc on en est pas débarrassé ! :lol:
Mine de rien, c'est un vrai défi et une craie charge mentale que de penser à tout le monde.

J'ai quand même un léger doute dans le fait qu'ils aient tous écouté krillin, surtout venant de trunks, ça n'est pas un modèle d'enfant bien obéissant disons.


Ouaip, c'est une tête brûlé, mais il sait se tenir avec Goten, des fois...

Le c17 de dbs a fait fureur, mais il faut avouer qu'il a la classe ce perso.


Une des quelques réussite de DBS pour être honnête.

Attention quand même avec tous les buu on a tendance à se perdre un peu dans ce joyeux foutoir des absorptions.


Ah ben, on pousse le délire à fond !

Par contre on est bien d'accord que là, on ne peut pas ne pas imaginer un Elleria x darak avec des sentiments aussi prononcés 8-) :D


Alors, peut-être, après, rien ne dit que ce soit réciproque :mrgreen:

Un dernier petit mot pour nappa, ce fier guerrier, repose en paix pour les quelques heures de ta mort :mrgreen: :mrgreen: .


Je crains qu'avec les Dragon Ball HS (elles ont été utilisé pour ressusciter les victimes de Majin Vegeta), Nappa va passer un certain temps en enfer... x)

C'est tout pour moi et après relecture, c'est déjà un sacré foutoir aussi mon commentaire, il part dans tous les sens :mrgreen:


T'en fais pas, c'est la faute du chapitre ! :lol:

Il faut que j'édit (piaf), j'avais complètement zappé ce que je voulais dire sur dabra et kaio, parce que bon, faut avouer qu'il pète la classe le démon, tu sens que le mec n'est pas là pour enfiler des perles, tout comme kaio, son style cheveux long me rappelle un vieux dessin que j'avais du voir sur un truc de fan il y a très longtemps :?:


Ah oui, Dabra il n'est pas là pour jouer du tout !
Oui, moi ça m'évoque une image de Uub adulte, avec une longue crête, c'est assez similaire pour le coup.
Survivants
Et si trois autres saiyans avaient survécu à la destruction de la planète Vegeta ?

One Shot
Un mage un peu excentrique. Un Kaïo. Un métis saïyan. Un démon. Un démon du froid. Qui doivent sauver l'univers dans une guerre épique. Qu'ajouter de plus ?
Avatar de l’utilisateur
Tonay
 
Messages: 834
Inscription: Mar Oct 11, 2011 11:25
Localisation: Pommé dans l'Oeil de la terreur...

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités