Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar BattermanZ le Mar Fév 14, 2017 10:16

Je crois en toi Joka !

Note de la modération : j'ai fusionné tes deux posts ;)

Hey!

Je crois que c'est le moment de déterrer ce post des abîmes de l'Union Sacrée pour te mettre un petit coup de pression hahaha.

Plus sérieusement, t'arrives à trouver le temps et l'inspiration pour avancer sur ma fanfic préférée ? ;)
Avatar de l’utilisateur
BattermanZ
 
Messages: 26
Inscription: Dim Mars 29, 2015 15:18

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar Joka le Mer Fév 22, 2017 19:38

On ne m'a pas enterré, je suis toujours dans la FicGame ! O/

Image

Je te remercie encore de ta fidélité BattermanZ et je suis sincèrement désolé pour toutes les personnes qui suivent encore cette Fanic de cette coupure totale sans news (purée ça fait vraiment un an ???) ! :/ Je vais pas raconter ma vie mais disons que j'ai eu malheureusement d'autres priorités qui ont fait que.

Concernant la fic, eh bien je ne compte pas l'abandonner mais je dois vous avouer que je suis pas mal rouillé actuellement. Je n'ai pas beaucoup avancé comme vous vous doutez mais j'ai encore ma dizaine de chapitres écrits sous le coude qui n'attendent que d'être remaniés pour la énième fois avant d'être postés. Donc, je reprendrai la publication ce printemps (vers avril) histoire de conclure cette saga Namek depuis trop longtemps en suspend.
Spoiler
Image


Sorry again pour cette disparation... : /
Univers 09 : L'Histoire des Terriens
C-33 fait du break dance dans le topic ! !
Avatar de l’utilisateur
Joka
Superstar Méphistophélique de l'Union Sacrée
 
Messages: 4260
Inscription: Jeu Jan 02, 2014 20:40

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar BattermanZ le Mer Fév 22, 2017 19:49

Alors là tu me fais plaisir ! Le patron revient dans le game !

Et je pensais pas que t'allais republier aussi vite, j'attends tout ça avec impatience vu que tu es là seule fanfic que je lis en plus des officielles DBM.

Tu tiens le bon bout, merci à toi !
Avatar de l’utilisateur
BattermanZ
 
Messages: 26
Inscription: Dim Mars 29, 2015 15:18

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar ll5746 le Dim Avr 02, 2017 15:58

C'est cool que tu reprennes ta fic en Avril.
Bonne chance et compte sur moi pour continuer à lire ta fic qui est pour moi une des meilleurs, si ce n'est, la meilleur que j'ai lu jusqu'à présent :wink:
Avatar de l’utilisateur
ll5746
 
Messages: 303
Inscription: Sam Mai 17, 2014 14:56

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar Joka le Sam Avr 08, 2017 19:40

Merci beaucoup pour le compliment, ll5746 ! :mrgreen:

Petite note d'information : C-33 est actuellement en relecture finale. Il se fait triturer comme il se doit pour sa prochaine entrée en scène ! J'espère ne pas avoir perdu trop la main, mais qu'à cela ne tienne ne soyez surtout pas indulgents pour autant (si jamais je reçois des retours lololo) : mon Corazon en guimauve encaissera tout ! 0/
Univers 09 : L'Histoire des Terriens
C-33 fait du break dance dans le topic ! !
Avatar de l’utilisateur
Joka
Superstar Méphistophélique de l'Union Sacrée
 
Messages: 4260
Inscription: Jeu Jan 02, 2014 20:40

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar Lenn-Z le Lun Avr 10, 2017 22:36

Haaaaa ça c'est chic chic chic!

Ne t'inquiètes pas pour l'indulgence, j'ai déjà préparé mon fouet et le stylo rouge si besoin.

Par contre, je ne serais pas contre un petit résumé en début de chapitre, mine de rien, ça fait... heu... longtemps qu'on a lu le dernier chapitre 8-)
Avatar de l’utilisateur
Lenn-Z
 
Messages: 69
Inscription: Mer Fév 08, 2012 13:50

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar xela26 le Mar Avr 11, 2017 22:18

Lenn-Z a écrit:Par contre, je ne serais pas contre un petit résumé en début de chapitre, mine de rien, ça fait... heu... longtemps qu'on a lu le dernier chapitre 8-)


Un gros résumé plutôt pour moi.

Parce que si je me souviens (un peu :mrgreen: )bien des grandes lignes, je dois avoir zappé pas mal de choses importantes...
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1622
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar Joka le Sam Avr 29, 2017 22:04

Hello tout le monde !

Merci Lenn-Z et Xela ! Ca fait plaisir de vous relire ! Et pas de soucis pour les résumés, j'avais déjà anticipé avec les résumés détaillés de chaque chapitre. Puisqu'on est actuellement en plein arc Namek, vous retrouverez ci-dessous les résumés des C-29, C-30 et C-31. Le résumé de C-32 se trouvera dans le même corps de message que C-33, qui apparaîtra quelques minutes après ce message.

A l'attention de l'équipe de modération : J'ai quelques doutes mais je suis autorisé du coup à double-poster pour poster mon chapitre ? Etant donné que j'utilise ce post pour répondre à des commentaires. Si je me trompe, désolé par avance. : /

Lenn est prêt à m'en faire baver a écrit:Ne t'inquiètes pas pour l'indulgence, j'ai déjà préparé mon fouet et le stylo rouge si besoin.

Image


______________________


Résumé des trois chapitres précédents
(utiles pour se remémorer les principales actions orchestrées sur Namek) :


C-29 :
Spoiler
C-29 a écrit:Alors que Satan et Videl commencent à peine à profiter de leur nouvelle vie, le destin s'acharne sur eux. Le célèbre assassin, Tao Paï Paï, embauché par le multimilliardaire mais aussi rival de Satan, Jaguar Batta, fait son entrée dans leur chambre d'hôtel. Suite à une discussion houleuse et à un combat à sens unique, Satan finit par trépasser spsous les yeux de Videl, désormais livrée à elle-même.

De l’autre côté du globe, le combat final entre Willow et Gero se prépare. Après un violent affrontement, la biotechnologie s’avoue vaincue face à la robotique. Ayant épuisé ses dernières ressources, Willow, juste avant de rendre son dernier souffle, lègue à Gero son chef-d’œuvre, un embryon destiné à devenir la plus redoutable entité de l'univers, en guise de cadeau d’adieu.

Pendant ce temps, le groupe de Bulma finit par trouver la planète Namek, sans se douter une seule seconde qu’une « vieille connaissance » se rend également là-bas. Sur Hélior, Tenshinhan est enfin écouté et de nouvelles dispositions sont adoptées à son égard.
C-30 :
Spoiler
C-30 a écrit:
Après un voyage de plusieurs semaines dans l'espace, le groupe de Bulma, Tortue Géniale et Chichi, arrive enfin sur Namek. Mais contre toute attente, ils découvrent que Végéta se trouve lui aussi sur la planète, résolu à s'accaparer les Dragon Balls pour son propre bien. Alors qu'ils cherchent à savoir s'ils doivent rester ou s'en aller, trois mystérieux individus viennent à leur rencontre.

De son côté, Végéta entame ses recherches et finit par découvrir un village isolé. Après avoir cordialement demandé à ses habitants de lui céder la Dragon Ball, ces derniers refusent et paient le prix de leur obstination. Le génocide bouclé, Végéta s’aperçoit qu’un enfant Namek nommé Dendé a miraculeusement survécu. Alors qu'il s'apprête à passer un marché avec lui, Nail, le plus puissant guerrier de la planète, fait son apparition, déterminé à mettre un terme aux agissements méphistophéliques du prince.

Dans des contrées lointaines, d'autres acteurs ne sont pas en reste et suivent leur propre destinée. Si le docteur Gero continue de comploter dans l'ombre pour pouvoir un jour régner sur la Terre, il reste néanmoins obnubilé par sa nouvelle acquisition qui répond au nom de « Cell ». Krilin et Chaozu, quant à eux, continuent leur entrainement chez Kaïo en compagnie de leur nouvel ami, Olibu, avec l'espoir de recouvrir un jour la vie.
C-31 :
Spoiler
C-31 a écrit:Le combat entre Végéta et Nail fait rage. Les deux guerriers, aussi puissants l’un que l’autre, ne parviennent pas à se départager, jusqu’au moment où le prince décide de laisser sa roublardise légendaire prendre les choses en mains. Après avoir tenté de faire d’une pierre deux coups en prenant pour cible Dendé, Végéta échoue et décide de solder cet affrontement dans un ultime duel énergétique. Malgré sa défaite au cours de ce bras de fer, le prince respire toujours et transperce par surprise l’enfant en plein cœur.

De leur côté, les terriens se mettent à discuter avec les trois Nameks venus leur rendre visite. Tortue Géniale essaie d'en savoir plus et tente de pénétrer leurs esprits, mais contre toute attente, il se fait très vite repérer et « repoussé ». Ne voyant pas d'autre alternative si ce n’est coopérer, le vieux maître se résigne et convainc difficilement ses deux amies de les suivre dans leur village où, semble-il, tout un tas de réponses leur seront données.

Pendant ce temps, dans une minuscule planète située dans l’Autre-Monde, Krilin et Chaozu attendent avec impatience leur résurrection. Maintenant que leur entrainement initial est enfin bouclé, Maître Kaîo décide qu’il est temps pour eux d’avoir leur niveau catastrophique de jeux de mot mis à jours.
Univers 09 : L'Histoire des Terriens
C-33 fait du break dance dans le topic ! !
Avatar de l’utilisateur
Joka
Superstar Méphistophélique de l'Union Sacrée
 
Messages: 4260
Inscription: Jeu Jan 02, 2014 20:40

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar Joka le Sam Avr 29, 2017 22:05

Chapitre 33
~
Les dernières volontés du Grand Chef !
Des renforts inespérés ?!


C-32 a écrit:Le violent combat entre Végéta et Nail s’est finalement conclu par une victoire difficile du guerrier Namek. Alors que ce dernier est sur le point de donner au prince le coup de grâce, le Grand-Chef le stoppe dans son élan par télépathie, mettant en exergue que la survie du prince est indispensable pour la suite des événements.

Au village Muri, les terriens sont enfin mis dans la confidence et prennent connaissance de la raison pour laquelle ils ont été conviés à suivre le trio Namek : une demande de Kaîo préalablement adressée au Grand Chef. Les doutes et la confusion éclaircis, Porunga est invoqué et réalise trois vœux ; souhaits qui, par un malheureux concours de circonstances (merci Végéta), ne sont connus sur le moment que de Tortue Géniale et Muri.

À quelques dizaines de milliers de kilomètres, dans l’espace, cinq capsules monoplaces se dirigent tout droit vers la planète pacifique. Après un temps considérable passé à voyager, le Commando Ginyu est presque arrivé à destination et s’apprête à remplir la mission qui lui a été assignée : capturer Végéta et purger cet astre reculé si aucun bénéfice ne peut être engrangé.



Planète Namek – Région Maïa.



Au sommet d’un long pic, lui-même situé au centre d’une mer calme, une maison arborant une figure artistique atypique y était suspendue. Le Grand Chef avait choisi d’élire cet endroit isolé comme finale résidence pour des raisons bien précises. Parce qu’il jouissait du don de pré-connaissance — l’un des avantages de son statut mystique — il eut quelques semaines plus tôt la prémonition que sa vie allait bientôt s’éteindre. Par conséquent, afin de pouvoir partir l’esprit en paix et ne pas peiner son peuple en le laissant être témoin de son futur trépas, il demanda à être conduit dans ce district désertique pour y vivre ses derniers instants. Toutefois, par le biais d'un contrat synallagmatique intangible, il ne manqua pas de veiller à ce que son futur successeur — Muri — puisse bénéficier de sa sagesse, de ses connaissances et de son statut au moment où il viendrait à rendre son dernier souffle ; transmission du flambeau qui permettrait par la même occasion aux Dragon Balls de continuer de subsister.

À l'extérieur de la demeure, les deux silhouettes humaines fraîchement apparues avaient le regard tourné sur l'horizon. L’esprit ailleurs, ils ne remarquèrent pas tout de suite que le pic sur lequel ils se trouvaient était habité. Le plus grand et âgé des deux prit le temps d’observer le panorama exceptionnel qui s’offrait devant lui, subjugué. Des canyons à foison, des étendues d’eau claires à perte de vue, des innombrables morceaux de terres dispatchés un peu partout où seuls quelques arbres difformes perlaient ; et tout ceci saupoudré d'un ciel vert serein enrobé de trois soleils ardents.

— Alors c’est ça, la planète natale du Tout-Puissant, murmura Krilin, les mains sur les hanches. Mis à part le climat paisible, ça ressemble beaucoup au plateau Yunzabit. Je comprends mieux maintenant pourquoi il nous disait avoir mis longtemps avant de se décider à quitter cet endroit... il devait s’y sentir comme chez lui.

Si le décor procurait une certaine forme de tranquillité chez le jeune humain, Chaozu resta de marbre ; ce n’était pas sa priorité. Il aurait tout le temps de laisser son esprit rêvasser sur ce genre de paysages une fois qu'il aurait retrouvé Tenshinhan. Maintenant qu’il avait recouvert la vie et développé une force au-delà du respectable — excédant de loin celle du défunt Raditz — il s’était juré d’entamer un voyage spatial dans ce but, dut-il entreprendre ce périple en solitaire s’il le fallait.

— Quelque chose ne va pas ? s’enquit Krilin, les sens en éveil. T’as pas l’air dans ton assiette.

— Non, tout va bien, mentit Chaozu, prit au dépourvu. C’est juste que j’ai un peu de mal à croire que je suis de nouveau ressuscité. Je ne sens pas tellement de différence avec nos corps de l’Au-delà... Pas toi ?

Krilin pouvait se montrer parfois naïf, mais il n’était pas né de la dernière pluie. Quand bien même il ne pouvait lire les pensées, il avait côtoyé Chaozu bien trop longtemps ces derniers mois pour savoir que lorsqu’il faisait cette tête déconfite, il y avait du trois-yeux en dessous. Il entoura son bras autour de son cou et lui ébouriffa le chapeau de l’autre.

— Personne n'a oublié Tenshinhan, le réconforta-t-il, un sourire aux lèvres. Ca prendra le temps qu'il faudra mais on finira par le retrouver ! Et s'il ne vient pas à nous, on ira à lui.

Alors que Chaozu terminait de lui rendre son sourire, les deux compères ressentirent soudain une imposante présence ; celle qui s’était tenue près d’eux depuis le début. Ils se retournèrent promptement et adoptèrent une position de combat défensive, mais contre toute attente, ils ne virent personne.

— Tu as senti ça, Chaozu ?

— Oui, ça venait de là-bas, précisa-t-il, la maison pointée du doigt. Cette force n’était pas maléfique, mais j’ai quand même eu l’impression d’être...

— ... écrasé. Moi aussi.

— Ne soyez pas effrayés, amis terriens... Nous sommes dans le même camp. Montez, je vous prie... le temps presse...

Dans un écho prolongé, la voix gutturale avait résonné plusieurs fois dans leurs consciences avant de se pâmer à un rythme lent. Krilin et Chaozu se regardèrent, puis hochèrent la tête comme d’un commun accord avant de se décider à y aller. À cet instant, la porte d’entrée se détacha du mur et invita les deux terriens à pénétrer dans son enceinte. À l’intérieur, ils constatèrent que la pièce était scindée en deux parties distinctes ; d’une part, le rez-de-chaussée où plusieurs jarres et autres babioles locales étaient disposées un peu partout, et d’autre part, l’étage supérieur d’où émanait ladite présence. Sans davantage s’attarder sur la décoration, ils lévitèrent pour traverser l’accès au-dessus d’eux et découvrirent avec surprise la forme atypique du propriétaire des lieux.

— Il est... gigantesque, murmura Krilin, sans voix.

D’une taille à peu près similaire à Gyumao, le corps du Grand Chef ne semblait plus pouvoir bouger de lui-même. Affalé sur un trône blanc folklorique, sa respiration saccadée et ses toux à répétition étaient les seuls sons qui résonnaient au sein de la pièce peu éclairée. Néanmoins, son physique exceptionnel mit de côté, le doyen restait très semblable à bon nombre de ses frères centenaires : deux antennes flétries et tombantes, une dentition inexistante, un visage fatigué par le temps, des rides étalées un peu partout et des protubérances beiges au niveau de chaque muscle.

— Bienvenue à vous. Je suis celui qu’on appelle le Grand Chef..., révéla-t-il d’une voix doucereuse. Je tiens d’abord à vous remercier du fond du cœur... d’avoir accepté de nous aider. Sans vous, Namek était condamnée.

— C-c'est tout naturel, dit Krilin, légèrement intimidé. C’est grâce à vos Dragon Balls qu’on a pu revenir à la vie, alors si on peut vous rendre la pareille...

Arion poussa un gémissement de reconnaissance, puis leur fit signe de s’approcher. Les deux terriens se détendirent, se tinrent à ses côtés, là où sa main gauche pouvait les atteindre, et attendirent. Le Grand Chef pivota la tête vers eux et ouvrit grand les paupières pour la première fois depuis des décennies. Lorsque leurs regards se croisèrent, Krilin et Chaozu s’aperçurent qu’il n'y avait aucune pupille dans ses sclérotiques, comme si avec le temps elles s’étaient effacées d’elles-mêmes.

— Je n’en ai plus pour très longtemps..., chuchota-t-il entre deux toux. Ces forces maléfiques qui approchent sont très redoutables... Vous êtes très forts... mais tels que vous êtes j’ai bien peur que... vous ne soyez pas d'une grande aide.

Les deux amis écarquillèrent des yeux, étonnés par ce verdict unanime. Ils s’étaient pourtant entraînés comme des damnés, jour et nuit (même s’il n’y avait pas de cycle prédéfini dans l’Au-delà) ; parfois sans s’autoriser de repos entre plusieurs séances. Si de son côté Chaozu avait réussi à développer son don inné pour le psychisme, Krilin était parvenu à acquérir et affiner la maîtrise du Kaîoken à un degré supérieur à Tenshinhàn, selon maître Kaîo. Cela leur semblait difficile de concevoir qu’avec de tels bagages en leur possession, ils partaient déjà vaincus.

— Ne vous inquiétez pas. Rien n’est encore joué..., reprit le Grand Chef d’une voix saccadée. J’ignore si cela fera une réelle différence contre de telles créatures... mais j’aimerais vous faire part d’un modeste présent... avant de m’en aller.

Bien qu’ils fussent toujours dans le brouillard, les deux humains s’exécutèrent aussitôt. Krilin se porta volontaire en premier et se plaça juste en dessous de la paume grande ouverte. La tension était palpable, de la sueur dégoulinait de ses tempes ; il avait la sensation qu'il allait être jugé. Sans prévenir, la main verte se posa avec délicatesse sur le sommet de son crâne et laissa échapper quelques faibles vibrations chatouillantes.

— Dites, vous ne chercherez pas à lire mes pensées, par hasard... ? interrogea Krilin, inquiet qu’on puisse tomber sur des réflexions peu recommandables.

En guise de réponse, une puissante aura blanchâtre l’assimila tout à coup. Contrairement au halo commun dégagé pour augmenter sa force ou voler à grande vitesse, celui-ci était d’une toute autre nature : un mélange entre le mystique, le naturel et la magie. Pris par surprise, il laissa échapper un hoquet de surprise étouffé par ce torrent d’énergie. À ce moment, Krilin s'était senti comme aspiré dans un violent tourbillon avant d’être jeté au fond d’un maelström infini. Au fur et à mesure que cette aura si singulière pénétrait chaque pore de sa peau et explorait chaque intimité de son corps chétif, le cœur du jeune humain s’apaisait ; cette sensation... c’était comme s’il était en train de bénéficier du fruit de plusieurs années d’entraînement d’un coup, une véritable transcendance en soit.

— M-mais... ! Qu’est-ce que vous m’avez fait ?! demanda-t-il, encore sous le choc.

— Tu disposes d’un énorme potentiel, jeune terrien... Compte tenu de mon grand âge et de ma condition actuelle je n’ai pu en révéler qu’une petite partie... Mais tu deviendras encore plus fort... si tu choisis de persévérer dans cette voie.

— Je... j’en reviens pas, c’est incroyable !! s’exclama Krilin, les poings levés. Je n’aurais jamais cru que j’avais une telle force en moi, c’est fou !

Le bienfaiteur esquissa un sourire satisfait et le laissa s’extasier sur sa nouvelle puissance, avant de se tourner vers un Chaozu dont le cœur battait si fort qu’il semblait prêt à rompre. À ses yeux, cette évolution de Krilin se situait bien au-delà du simple « incroyable ». La force dont il jouissait en ce moment excédait de loin tout ce qu’il avait pu démontrer auparavant ; lui qui avait pu lui tenir tête dans l’Autre-Monde, et parfois même réussi à le mettre en difficulté, il se sentait désormais insignifiant. Il reluqua du côté du Grand Chef et remarqua qu’il essayait de recouvrir des forces. Visiblement, ce processus n'était pas sans conséquence.

— Bien... À ton tour, maintenant..., murmura le doyen de sa voix hachée.

Chaozu déglutit. Il allait très bientôt en avoir le cœur net. Incapable d’atteindre la paume bénie les pieds rivés sur le sol, il lévita légèrement pour remédier à ce problème. Il retira son chapeau — sous lequel un unique cheveu majestueux subsistait depuis la nuit des temps — et ferma les paupières, laissant la main sacrée entrer en contact avec sa peau blême.

— ...Oh. Tu es un cas bien à part. Je peux sentir une force cachée... Une force bien différente des autres.

Chaozu n’eut guère le temps d’exprimer son étonnement que le Grand Chef actionna la même procédure que tantôt et libéra tout ce qu’il put de son potentiel. Une aura nébuleuse et sifflante l’engloutit, mais au contraire de Krilin, cette dernière disparut aussi vite qu’elle était apparue. Qu’à cela ne tienne, Chaozu ne manqua pas de ressentir à son tour un bien-être indescriptible. Plus que sa force de combat, il s’aperçut que le changement s’était produit au niveau de ses capacités extra-sensorielles ; ces dernières semblaient avoir été décuplées de manière considérable. Le Grand Chef retira sa main et, après avoir repris un peu de son souffle, se permit une remarque qui ne surprit pas le compagnon de Tenshinhan.

— Je suis navré de te l’annoncer ainsi, jeune terrien... mais tu as presque atteint tes limites physiques. Tes futures progressions seront désormais... très moindres.

Chaozu remit son couvre-chef et baissa la tête pour cacher sa déception. Sa joie avait été de courte durée, mais il s’était préparé à ce que cela arrive un jour. Depuis plusieurs années maintenant, il avait pris conscience que son potentiel évolutif était de très loin inférieur à ceux de ses amis. Déjà à l’époque des tournois mondiaux, il s’était senti largué par les progrès faramineux de ses camarades ; et le chapitre noir sur l’ascension du roi démon Piccolo, suivi de la venue fatidique du Saiyen Raditz, avaient fini par métamorphoser ce gouffre déjà profond en une abîme presque insondable.

— En revanche, ajouta le Grand Chef, d’une voix rassurante, tu compenses tes lacunes physiques par des pouvoirs psychiques extraordinaires... Ton potentiel latent dans ce domaine nous surpasse même, nous autres Namek... Focalise-toi donc là-dessus à l’avenir... tu ne seras pas déçu.

Surpris, Chaozu releva la tête et fit disparaître cette moue triste. Tout n’était pas perdu pour lui. De tous les mentors qu’il avait eu jusqu’à présent, aucun n’était parvenu à le cerner comme venait de le faire le doyen Namek.

— Merci infiniment pour votre aide, Grand Chef ! s’exclama-t-il, très reconnaissant. Nous nous battrons jusqu’à notre dernier souffle pour protéger votre monde !

Le Namek se sentit soulagé de constater que la détermination de Chaozu n’avait pas autant flanché ; même si dans les faits, il restait tourmenté par une chose qu’il avait vu par mégarde. Durant le processus de libération, le Grand Chef avait sondé son esprit et apprit les véritables origines de Chaozu. Ce dernier ne semblait pas encore en avoir pris conscience. Peut-être n’est-il pas encore arrivé à maturité, pensa-t-il, mais cela ne saurait tarder maintenant que la machine était lancée. Il songea à lui en faire part mais choisi finalement de garder le silence. Pas encore, songea-t-il.

— Nous comptons tous sur vous, jeunes terriens... La survie du peuple Namek repose désormais... sur vos épaules, murmura-t-il pour la dernière fois.

Le Grand Chef leur adressa un dernier regard avant de refermer à jamais les yeux, exténué. Krilin et Chaozu s’inclinèrent avec respect et quittèrent les lieux en silence, ne se doutant pas un instant que leur hôte rendrait l’âme dans les minutes qui suivirent.


De l’autre côté de la planète.



Avec la soudaine disparition de Porunga, des sentiments de doute mêlés à de la colère avaient l’espace d’un instant alourdi l’atmosphère. Excepté Muri et Tortue Géniale, tous avaient été plongés dans un brouillard d’incompréhension et il y avait de quoi : le Dragon Sacré était apparu, déterminé à exaucer leurs vœux, puis quelques minutes plus tard le voilà qu'il rendait sa révérence comme si sa tâche avait été accomplie par l'intermédiaire du Saint-Esprit. Ayant été l'un des principaux acteurs de ce subterfuge avec Muri, le vieux maître avait fait se réaliser les trois vœux par télépathie à l'insu du reste du quidam. Remarquant que Bulma et Chichi se montraient de plus en plus agressives envers un Végéta tout aussi frustré par cette situation, il s’empressa de révéler une partie du pot-au-rose, préférant rester vague sur l’identité des heureux élus qui avaient bénéficié d’une troisième chance.

— Vous et vos messes-basses, alors ! pesta Bulma, les mains sur les hanches. Vous auriez quand même pu nous prévenir que vous aviez tenté quelque chose en douce avant qu’on ne se tire sur les pattes comme des chiffonniers !

Tortue Géniale chercha du soutien chez Muri, qui haussa les épaules. Il se rabattit sur des explications bancales en mettant en exergue qu'il avait dû prendre une décision hâtive, mais contre toute attente Bulma était déjà passée à autre chose. Sous le regard médusé du vieux maître, elle s'était tournée vers un Végéta livide, adossé sur un ajissa, et l'interpella d'une distance raisonnable.

— Eh, vous ! Même si ça ne change rien au fait que tout le monde ici vous déteste beaucoup, je reconnais que ce n’était pas très correct de vous avoir pointé d’un doigt accusateur ! Sans rancune, mon cher ! termina-t-elle avec un clin d'œil.

Végéta accorda à cette terrienne une fraction de son attention avant de l’ignorer. Sa frustration d'avoir raté la chance de devenir immortel s’était un peu estompée, mais toujours pas digérée. Il essaya de passer à autre chose en focalisant son esprit sur les deux nouvelles forces qui fonçaient droit sur eux et fut assez surpris de constater qu’elles étaient d’un niveau assez élevé.

— Vous êtes décidément une belle bande d’idiots ! fulmina le prince sans mâcher ses mots. Ça valait bien la peine de gaspiller mes vœux pour ramener de pareils minables !

Chichi s’apprêtait à rebondir, mais Tortue Géniale agrippa son poignet et lui fit signe de ne pas s’engager dans cette pente glissante.

— En effet, il aurait été bien plus sage et intelligent de te rendre immortel, intervint Nail, cynique. Estime-toi déjà heureux qu’on t’ait accordé ces premiers soins que tu ne méritais pas.

Végéta pivota la tête et cracha de dédain. Bien qu’il eut effectivement droit à une restauration d’énergie, cette dernière n’en restait pas moins partielle. Si ses plaies et sa fatigue s’étaient volatilisées, ses réserves d’énergie frôlaient en contrepartie le rouge. Mais peu importe, ce n’était qu’un détail trivial au final ; ces pauvres inconscients allaient bientôt avoir la surprise de leur vie lorsqu’ils se rendraient compte de leur erreur.

C’est ça, profitez du temps qu'il vous reste. Une fois le Commando Ginyu éliminé, je vous mitonnerai aux petits oignons. À ce moment-là, je serai devenu pour de bon un Super Saiyen, songea-t-il, un sourire machiavélique inscrit sur les lèvres.

Au même instant, les deux silhouettes ayant été sujettes à toutes ces réflexions sur leur légitimité approchèrent et se mirent à hurler à tue-tête pour se faire remarquer. À l’exception des terriens présents et de Végéta qui reconnut un visage familier en la personne de Krilin, personne dans le village ne les connaissait.

— Mais c’est...

Une fraction de seconde et un simple croisement de regard. C’était là tout ce qui avait suffi pour que les émotions des deux principaux concernés deviennent incontrôlables pour l’une, et confuses pour l’autre. Si un torrent de larmes joyeuses s’était mis à couler avec abondance des yeux de Chichi, Bulma ne montra presque aucun signe d’allégresse. L’absence apparente de Yamcha parmi les deux revenants lui donna des frissons dans le dos ; et lorsqu’elle se remémora sa brève discussion avec Krilin avant qu’ils ne soient coupés, ses craintes se haussèrent de quelques crans.

— Oh mon Dieu... Je n'arrive pas à croire que c’est vraiment toi, Krilin ! s’exclama Chichi, les mains autour de son cou. Je suis si heureuse de te revoir ! J’ai tellement eu peur que tu ne reviennes jamais !

— M-moi aussi, moi aussi ! répéta-t-il, gêné par cette étreinte.

Pourquoi Yamcha n'est-il pas parmi eux ? se demanda Bulma. Peut-être avait-il décidé de lui faire la surprise en choisissant de ne se manifester qu’au dernier moment ; Ce serait bien son genre, farceur comme il était. Néanmoins, les secondes continuaient de défiler et le duo ne se transformait toujours pas en trio. Bulma se tourna vers Chichi et Tortue Géniale dans l’espoir d’y trouver un début de réponse, un indice sur le pourquoi du comment, voire un simple regard rassurant... En vain.

Le sourire étendu jusqu'aux oreilles, Tortue Géniale dévorait ses deux élèves des yeux, le cœur rempli de fierté. Ils avaient décidément bien grandi. Si Krilin arborait toujours le kimono jaune-orangé de son école, il remarqua que l’inscription inscrite sur sa poitrine et son dos comportaient désormais des signes différents ; de son côté, Chaozu exhibait une tenue plus sobre et, à première vue, moins propice aux arts-martiaux, mais qui collait à sa personnalité : un débardeur bleu ciel accompagné d’un pantalon noir tenant grâce à une ceinture rouge.

— Ravi de vous revoir les enfants ! annonça-t-il d’une voix enjouée. Je peux sentir que vous avez tous les deux atteint une force au-delà du formidable, je suis comblé.

— Merci, Maître ! s’exclamèrent les deux élèves.

Krilin souhaitait plus que jamais entrer dans les détails et lui expliquer tout ce qu’ils avaient vécu là-haut, à savoir leur rencontre avec Maître Kaîo et le guerrier Olibu de dix milles ans leur aîné, leur entrainement démentiel, la visite du Paradis, la chute malencontreuse de Chaozu en Enfer (ils avaient bien ri), mais l’âme en détresse qui avait besoin de réponses ne pouvait pas attendre. Depuis leur arrivée, Bulma n’avait cessé de scruter minutieusement le ciel, persuadée que Yamcha allait faire son apparition d’un instant à l’autre.

Krilin quitta les bras de Chichi et s’avança.

— Bulma.

Aucune réponse. Ce ne fut qu’après avoir insisté deux nouvelles fois en accentuant le timbre de sa voix qu’il finit par obtenir un début de réaction.

— Je sais qu'on a été coupés tout à l’heure et qu'à cause de ça, je n’ai pas eu le temps de tout te dire, mais il y a une chose que tu dois savoir à propos de Yamcha.

Bulma se tourna vers Krilin et l’observa véritablement pour la première fois. Bien qu’il fût toujours un demi-homme, elle s’aperçut qu’il avait gagné du muscle, voire même quelques centimètres si ses yeux ne lui jouaient pas de tours. Le rapide constat effectué, elle se rua vers lui et agrippa ses épaules avec une telle fermeté que ses ongles s’incrustèrent dans ses biceps.

— Où est-il ?! quémanda-t-elle aussitôt. Pourquoi diable il n’est pas avec vous ? Réponds-moi, j'en ai assez d'être mise à l'écart !

— Il n'est pas avec nous parce qu'il est toujours en vie, annonça Krilin, sans tact. Ca va te surprendre, mais il n’a en réalité jamais été tué par les Saïyens. Le gardien du Poste-Frontière est formel à ce sujet.

La jeune femme écarquilla si grand les yeux que ces derniers faillirent se déloger de leurs orbites. Elle recula de quelques pas, encore sous l’effet du choc, et plaqua une main sur sa bouche avant de s’écrouler sur ses genoux.

« Vivant. »

Cette affirmation inattendue l’avait chamboulée au point où elle ne savait même plus quoi penser ni ressentir. Son pauvre cœur fissuré tanguait entre de la colère pure, parce qu’on avait osé lui cacher une telle information, et une joie sans pareille, car son bien-aimé n’avait jamais succombé.

— Je suis sûr que tu dois avoir une tonne de questions, coupa Krilin, mais je n’en sais pas plus que toi à l’heure actuelle si ce n’est que ni maître Kaîo ni le Tout-Puissant ne sont parvenus à le localiser.

En sanglots, Bulma se releva et foudroya Krilin d'un regard de braise.

— J’hallucine ! Ca pour jouer les voyeurs, ils sont fortiches, mais quand il s’agit de travailler un minimum il n’y a plus personne ! s’emporta-t-elle. Et puis d'abord, depuis combien de temps tu connaissais la vérité ?! Pourquoi m'avoir caché une information aussi importante alors que tu aurais pu me contacter entre-temps ?!

Bulma se mit à faire les cent pas, sidérée, et reprit de nouveau, ne laissant pas le temps à Krilin de répliquer.

— Bon sang, je n’arrive pas à croire tout ce temps perdu ! pesta-t-elle, les dents mordillant l'ongle de son pouce droit. J’aurais pu lancer des recherches avec des drones, avec des satellites, on l'aurait probablement même déjà retrouvé à l'heure qu'il est ! Mais non, il a fallu que vous gardiez ça pour vous ! Et puis qui sait s’il n’est pas grièvement blessé dans ce maudit quelque part, est-ce quelqu’un y a pensé un peu ?!

Face à cette avalanche d’arguments, Krilin détourna la tête, honteux ; elle avait raison. Voyant que la situation s’envenimait, Tortue Géniale prit la relève et posa une main réconfortante sur l’épaule de Bulma, toujours rouge de colère.

— Calme-toi, ça ne sert à rien de t’égosiller comme ça. Ce qui est fait est fait, alors concentre-toi plutôt sur ce qui est vraiment important : Yamcha est en vie ! dit-il d’une voix ferme. Pour le moment, c'est tout ce qui devrait compter pour nous, tu ne crois pas ? Tu auras tout le temps de t’expliquer avec lui sur ses raisons une fois qu’on l’aura retrouvé.

— Et puis même si les Grandes Instances n'ont rien pu faire, intervint Chichi, n’oublie pas que nous avons toujours les Dragon Balls ! Je suis sûre que maître Muri acceptera de nous laisser les utiliser une seconde fois pour retrouver Yamcha !

Lorsque Bulma vit que le chef Namek avait approuvé d’un signe de la tête, son cœur s'apaisa et sa crise de nerfs s'estompa. Ils avaient raison. S’il existait une entité suprême capable de résoudre cette énigme, c’était bien Porunga.

— Ça y est, vous avez fini ? se manifesta Végéta, agacé par cette scène pathétique. Vous voulez peut-être du thé ou des petits gâteaux en accompagnement ? Il serait peut-être temps d’élaborer un plan d'attaque maintenant que les Forces Spéciales sont sur le point d’atterrir !



Une semaine plus tôt dans l’espace.




— 8 998... ! 8 999... ! 9 000... ! 9 001 !

Arrivé à la fin du décompte, Tenshinhan lâcha la barre de traction et s’écroula sur les dalles trempées de sueur. Dos au sol, les bras grands écartés, il avait si puisé dans ses réserves qu’il s’était retrouvé incapable de se mouvoir. Exécuter plusieurs milliers de séries à la chaîne n’était déjà pas chose facile, alors coupler cet exercice sous une gravité cinq fois supérieure à celle endurée chez Kaîo...

— Tss... Tu continues à t’entêter pour rien ! s’exclama une voix nasillarde sortit de nulle part. Je te rappelle encore une fois qu’avec mon nouvel équipement la victoire est déjà garantie contre l’ennemi.

Tenshinhan pivota la tête vers la droite et vit qu’Eleim était revenu à la charge, visiblement pour encore essayer de lui faire changer d’avis sur les vertus de son attirail si exceptionnel. Vêtu d’une étrange armure rouge dont le design ressemblait à celle d’un preux chevalier des temps anciens, chaque parcelle de son corps chétif était soigneusement recouverte. Eleim aimait se référer à cette forteresse imprenable comme étant la « Défense ultime ».

— Et toi, tu continues à sous-estimer Végéta, rétorqua Tenshinhan, las de jouer les perroquets. Si jamais il parvient à mettre en pièces ta ferraille, et crois-moi, il y arrivera, je dois être prêt à prendre la relève.

Eleim soupira. Ce manque de foi envers la science et la technologie était affligeant. Il reconnaissait que le corps humain disposait d’attributs intéressants et qu'à force d’entraînement et de patience, ce dernier pouvait se transformer en une véritable machine de guerre ; mais il ne restait pas moins véridique qu’une entité faite de chair et de sang restait limitée dans ses progressions. Tôt ou tard, on finissait toujours par se heurter à un mur infranchissable, et Tenshinhan ne faisait pas exception à la règle.

— De la « ferraille »... On voit que tu n'y connais strictement rien. Pour ton information, cette armure est constituée d’un mélange de fibre de carbone et d’alliage en titane, précisa-t-il, le poing tapotant sur son torse. Ça ne vaut pas du katchin, mais c'est le second matériau le plus résistant qui puisse exister dans l’univers. Si ce Saiyen parvient ne serait-ce qu'à l’égratigner, ce sera déjà un exploit.

La chose que Tenshinhan ignorait, c’était qu’Eleim avait dû supplier son paternel pour mettre la main sur cet équipement expérimental jugé très dangereux. Selon les scientifiques de sa planète, l'arme secrète dissimulée à l’intérieur pouvait condamner tout l'univers si mal utilisée.

— Passons, je ne suis pas venu pour te parler de ça. Du moins pas aujourd’hui.

— Pourtant c’est ce que tu viens de faire..., murmura Tenshinhan.

Eleim actionna une commande située sur l’un de ses poignets et l’éclat rougeâtre qui illuminait la pièce s’éteignit sans prévenir, faisant disparaître la puissante force de gravité exercée.

— Je n’avais pas terminé !

— Parce que tu crois que j’en ai quelque chose à faire ? Il faut que je te montre quelque chose. Suis-moi.

Tenshinhan souleva un sourcil, intrigué. Toutes les fois où Eleim était venu le voir — le déranger — avaient été pour le dissuader de poursuivre son dur labeur physique, et accessoirement de lancer des petites piques sur ses efforts inutiles. C’était étrange. Bien que toujours engourdi, il se fit violence et le suivit jusqu’à la salle de pilotage où bon nombre d’écrans et autres appareils miroitaient.

— Regarde ça, dit Eleim, le doigt pointé sur le plus grand écran. Ça s’est passé la nuit dernière, je n'ai vu les images que tout à l'heure.

Tenshinhan plissa des yeux et visionna l’écran lorsqu'il remarqua quelque chose qui le foudroya sur place : cinq capsules monoplaces avec chacune une inscription en forme de « V » remanié inscrite à leur centre fusaient dans la même direction qu’eux. Étant bien plus rapides, les pods les dépassèrent très vite et disparurent de leur champ de vision.

— Ils ont la même capsule que Végéta ! s’exclama Tenshinhan, choqué. Ils travaillent pour ce Freezer, eux aussi ?

— Exact, confirma Eleim, nerveux. Il s’agit du Commando Ginyu, l’élite spéciale de ses hommes. Si tu as toujours trouvé ton Saiyen redoutable, sache que ces cinq-là sont dans une toute autre ligue.

Il éteignit l’écran et regarda la vitrine où une armure similaire à la sienne était entreposée. Elle était moins performante et plus difficile à contrôler, mais fonctionnelle.

— J’étais confiant au début, mais je dois t’avouer que cette nouvelle donnée change la donne. A titre exceptionnel, tu vas devoir mettre ta fierté de côté et porter cette armure. À nous deux et avec un bon plan, on devrait pouvoir s'en débarrasser.

— Je t’ai répété cent fois que je n’étais pas intéressé ! répliqua Tenshinhan, catégorique. Je n’ai jamais trahi mon entrainement et ce n’est pas aujourd'hui que ça changera. Ce sera sans moi, point à la ligne.

Eleim lui agrippa le cou de la main droite, furieux.

— Arrête d’être aussi borné, la situation a changé, bordel ! Tu ne te rends pas compte qu’avec cette armure Ultra couplée à ta force phénoménale, tu ne feras qu’une bouchée de tout ce beau monde ?! Rien dans l’univers ne pourra te résister, ni moi, ni ce Saiyen, ni même Freezer !

Tenshinhan se dégagea de la poigne d'Eleim d’un revers de la main, lui tourna le dos et s’en alla rejoindre la salle d’entraînement.

— Il reste encore un peu de temps avant qu’on arrive sur Namek ! poursuivit le jeune Heloïte. On sera un peu en retard, mais pas de beaucoup si je pousse les machines à fond. Pendant ce temps, tu dois maîtriser tous les mécanismes de cette armure, tu n’as pas le choix !

Tenshinhan s’arrêta au moment de passer la porte et plaqua son coude droit sur le bord.

— Je ne changerai pas d’avis, ma réponse est définitive et sans appel, répliqua-t-il d’un ton ferme. En revanche, je ne serais pas contre un partenaire d'entrainement et une gravité encore supérieure. Si tu es intéressé, rejoins-moi, sinon ne me dérange plus jusqu’à ce qu’on arrive.


Force de combat + compléments d’information :
Spoiler
PARLONS CHIFFRES !


Nail :
- 30.000 unités (Au repos)
- 42.000 (Force de base)
- ??? (Force réelle)

Végéta :
- 15.000 unités (Force de base en étant partiellement guéri)
- ??? unités (Force de base en temps normal)
- ??? unités (Force réelle)

Krilin :
- 10.000 unités (Force de base)
- ??? unités (Force de base réelle après Révélation Potentielle du Grand chef)
- ??? (Double Kaîoken)
- ??? (Triple Kaîoken)

Chaozu :
- 2.000 unités (Force de base)
- ??? unités (Force de base réelle après Révélation Potentielle du Grand chef)

Tenshinhan :
- 12.000 unités (Force de base après entrainement sous X50 gravité)
- ??? (Force de base réelle après finalisation de son entrainement sous 100G)
- ??? (Double Kaîoken)
- ??? (Triple Kaîoken)

Eleim :
- 500 unités (En permanence)
- ??? (Force réelle après revêtement de l'Armure Ultra)

Chef Muri :
- 1.000 unités (En permanence)

FAQ TIME !


1) Qui est "Arion" ? Ce nom est mentionné dans la première partie de C-33, mais je n'ai pas le souvenir de l'avoir déjà lu dans le manga, vu dans l'anime ou rêvé dans mes songes... Je veux des réponses !!
Ouelle, Arion n'est pas de moi, ou du moins je ne l'ai pas inventé ; il s'agit de l’appellation du Grand Chef donné par le membre Goten-kun. Il a crée un Fan-manga super cool qui relate les origines de Namek ; c'est un fan-manga d'excellente facture avec une superbe narration et des dessins très proches de ceux de Toriyama. Je conseille vivement à tous les fans, ça vaut le détour !

- Cliquez par ici pour le lien direct du topic
- Cliquez là par là pour le Fan-manga

2) Le Grand Chef était déjà mourant dans le manga à cette époque, pourquoi avoir rajoutée la justification d'une fatigue chronique après un processus de révélation de potentielle ?
Dans mes souvenirs, il me semble que dans la V1 il est sous-entendu que la Révélation de Potentielle n'avait aucune incidence sur la santé du Grand Chef. De mon côté, je ne pense pas que ce soit vrai. Tout comme Niic est convaincu que Freezer est un gros menteur (:p), moi aussi je pense qu'à cet instant précis le Grand Chef n'était pas totalement honnête. Il était au courant de l'arrivée des Forces Spéciales, il a pressenti leur supériorité écrasante et savait que s'il ne contribuait pas, sa planète serait encore plus en danger. Je préfère partir du principe que même s'il était déjà mourant, il aurait eu plus de temps devant lui s'il n'avait pas libéré le potentiel latent de Krilin et (surtout) Gohan. De plus, ça sert le récit puisque cela ajoute un côté dramatique et fort à la scène.

3) Oké, ça se tient. Mais par contre j'ai dû rater plusieurs C- (mes souvenirs ne sont plus très frais), car euh... les origines Chaozu ? Je sais qu'il a une tête bizarre comparé au reste de l'humanité mais quand même, d'où ça sort ?
Ah, ça il faudra encore attendre ! (*0*) Là, on est encore dans du "set-up" pur. Pour la suite de la fic, et notamment pour l'arc "final", il était important pour moi de distiller ça dès maintenant plutôt que de faire apparaître cette information comme un cheveux dans la soupe bien plus tard. L'occasion avec le Grand Chef s'est présenté à merveille ; ça aurait pu être quelqu'un d'autre mais au vu du statut quasi "divin" du monsieur, ça me semblait plus pertinent d'en faire référence à ce moment.


4) Chaozu est tombé en Enfer ?! Bon j'avoue que c'est marrant de l'imaginer se faire victimiser par les deux démons de l'Enfer de l'anime, mais comment s'est arrivé au juste ? Et c'était quand exactement, je me souviens pas de cette scène... Explain shitstain.
C'est normal puisqu'il s'agit d'une séquence produite en hors-champs seulement. J'aurais adoré détaillé un peu plus les aventures de Krilin et Chaozu dans l'Autre-Monde mais dans un soucis de rythme j'ai dû couper plusieurs passages pour aller à l'essentiel. Je ne sais pas si j'écrirai un chapitre spécial sur cette période mais si ça arrive ce ne sera pas avant douze ans et plusieurs OAV la fin de la Fanfic.

5) Bon, dernière question : On peut avoir des nouvelles sur le futur rythme de parution ?
Je l'annonce directement : Oui, la Fanfic est de retour et non je ne donnerai plus de date butoir. J'ai eu le temps d'y réfléchir (lol un an quand même), mais même avec tous les efforts du monde, j'arrive toujours limite-limite à respecter mes délais ; j'en veux pour preuve que je poste le chapitre promis pour "vers avril" seulement aujourd'hui, donc pas de rythme en particulier. Je suis tenté de vous dire que ce sera du mensuel mais je ne veux plus me donner de pression, désolé. :/

6) Je te comprends mais j'ai menti quand j'ai dit que c'était la dernière question, Ha ! Dis-nous, selon toi qui est le plus puissant des terriens en toute honnêteté honnête et pure ?
D'après Toriyama c'est Krilin mais dans mon corazon ça restera toujours Tenshinhan. Le type a toujours dédié sa vie aux arts-martiaux, là où Krilin s'est permis plusieurs "pauses" dans sa vie d'artiste martial. De plus, en terme de talent pur, j'ai toujours considéré Tenshinhan comme étant bien supérieur au quidam humains ; à mes yeux c'est un peu "le Saiyen" des terriens : il bosse dur et il a le talent (Tortue Géniale lui-même le reconnait lors du 22ème Tournoi). Mais en guise de respect envers Niic, je reconnais que Krilin est supérieur officiellement à Tenshinhan. Mais qui sait dans ma fic, j'ai encore un certain contrôle. :p

Un dernier mot pour la fin :
Un gros merci à ButterflyAway pour ses relectures toujours aussi appréciées !
Je ne le répéterai jamais assez mais la qualité de cette fic n'en serait pas là aujourd'hui sans ses précieux conseils, donc BIG CINQ YOO à toi !! (*0*)
Univers 09 : L'Histoire des Terriens
C-33 fait du break dance dans le topic ! !
Avatar de l’utilisateur
Joka
Superstar Méphistophélique de l'Union Sacrée
 
Messages: 4260
Inscription: Jeu Jan 02, 2014 20:40

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar xela26 le Dim Avr 30, 2017 23:33

Bon retour Joka !
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1622
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar BattermanZ le Lun Mai 08, 2017 9:26

Mon dieu quel pied de retrouver ta fic!

Bon je suis à moitié perdu parce que je ne me souviens plus des derniers chapitres mais j'ai adoré! Hâte de savoir les puissances réelles de tous ces combattants, tu m'as laissé sur ma faim avec cette rubrique spoiler hahaha.

Beau boulot!

PS: t'as une idée du nombre de chapitres restants?
Avatar de l’utilisateur
BattermanZ
 
Messages: 26
Inscription: Dim Mars 29, 2015 15:18

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar Joka le Mer Mai 10, 2017 22:54

xela a écrit:Bon retour Joka !

Merciii, je suis content de reprendre un peu de service ! :mrgreen:

BattermanZ a écrit:Mon dieu quel pied de retrouver ta fic! Beau boulot!
Bon je suis à moitié perdu parce que je ne me souviens plus des derniers chapitres mais j'ai adoré!

Thank you pour ta fidélité, ça fait très plaisir de voir que l'engouement est toujours présent après ce long break !
Je peux comprendre qu'on se sente perdu malgré les résumés des chapitres quelques posts au-dessus... sorry pour le désagrément. Mais peut-être que l'idéal dans tout ça resterait encore de se replonger dans les trois derniers chapitres pour se remettre dans le bain.

BattermanZ a écrit:Hâte de savoir les puissances réelles de tous ces combattants, tu m'as laissé sur ma faim avec cette rubrique spoiler hahaha.

Ca, j'avoue que c'est mon petit pêché mignon ! x) Faut dire aussi que cette rubrique "Forces de combat et compléments d'informations" est tout le temps rédigée quelques heures avant la publication officielle du chapitre en question. Après m'être relu une dernière fois et fait les modifications qu'exige la mise en page, je me lance là-dedans sous forme de Q/A en essayant de ressortir tous les points un peu "nébuleux" du chapitre sans trop spoiler. Bon, parfois je divague beaucoup mais c'est mon petit délire ; c'est un peu l'instant "Joka" du chapitre si je puis me permettre. Pour les Forces de combat, rien n'est vraiment laissé au hasard ; j'ai une fourchette plus ou moins précise dans ma tête, mais la version définitive chiffrée n'arrive véritablement que lors de la publication du chapitre. A ce moment, je sais de combien précisément un tel sera supérieur/inférieur à un autre. Je profite de cette période Namek pour m'en donner à coeur joie car je sais qu'après ce ne sera plus possible ! xD

BattermanZ a écrit:PS: t'as une idée du nombre de chapitres restants?

Ouiiiiii ! Alors, de C-33 à C-36 les chapitres sont complet à 100%. J'ai juste besoin de les relire une dernière fois avec la mise en page du forum avant de les envoyer à ButterflyAway pour une ultime relecture. C-37 à C-40 ont déjà un squelette bien fat, j'ai juste à les potasser plusieurs fois encore avant d'être complètement satisfait. Enfin, C-41 à C-43 sont encore des prototypes même si en partie déjà rédigés (sauf C-43 qui est bien à la ramasse comparé à ces frères). Enfin, j'aimerais juste préciser une dernière fois que je ne me contrains à suivre aucun rythme de parution particulier (même si dans l'idéal j'adorerai faire du mensuel). Le prochain C- arrivera lorsque tout sera parfaitement bouclé dans ma tête.

Voilààààààà, merci encore à vous tous de me suivre ! :mrgreen:
Univers 09 : L'Histoire des Terriens
C-33 fait du break dance dans le topic ! !
Avatar de l’utilisateur
Joka
Superstar Méphistophélique de l'Union Sacrée
 
Messages: 4260
Inscription: Jeu Jan 02, 2014 20:40

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar omurah le Lun Mai 22, 2017 21:15

C'était Epique.
S'too.

Et sans revenir sur tout ce que j'ai déjà pu te dire, ou que tu devines aisément, je profite de cet humble passage (je me rattraperai au chapitre suivant !) pour dire que je kiffe cette habitude que tu as d'envoyer de la zone spoiler en classe affaire + anecdotes croustillantes en fin de chapitre *__*

Keep the love comin' !!
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3323
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar Lenn-Z le Mar Mai 23, 2017 22:36

Salut Joka!

Alors déjà, bon retour, ravi de revoir ta fic, elle m'avait manqué!

J'espère que tu pourra l'amener au bout, franchement, j'ai la hype pour la suite là, très sérieusement :D
(et toujours un dessin sur le feu *hem*)

J'ai bien aimé ton chapitre. En fait j'ai adoré retrouver l'ambiance (même si je crois qu'il faudrait que je relise quelques chapitres quand même, huhuhu), et ce que tu nous envoie sur Chaozu m'intrigue au plus haut point. J'ai vraiment hâte d'en savoir plus.
Par contre, j'ai trouvé le style général légèrement rouillé, même si je ne saurais pas dire pourquoi. Oui c'est un peu vache de balancer ça sans explications, mais j'assume :mrgreen:
Le truc qui m'a le plus gêné (et encore, c'est un grand mot), c'est le fait de parler d'Arion tout d'un coup. J'aurais trouvé ça plus fluide d'introduire le nom avant, en présentant le grand chef par exemple.
Mais c'est un détail, et pour compenser... j'ai adoré le passage avec TSH!!

Vivement la suite quoi!!!
Avatar de l’utilisateur
Lenn-Z
 
Messages: 69
Inscription: Mer Fév 08, 2012 13:50

Re: Univers 09 : l'Histoire des Terriens

Messagepar BattermanZ le Lun Avr 23, 2018 14:21

J'ai confiance en toi Joka, je suis sûr que tu vas finir cette fanfic un jour!
Avatar de l’utilisateur
BattermanZ
 
Messages: 26
Inscription: Dim Mars 29, 2015 15:18

Précédent

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités