Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Pour parler de tout et de rien : ça ratisse très large, tous les sujets qui ne vont pas dans les autres forums vont là.

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar niicfromlozane le Sam Jan 16, 2016 17:53

J'en discutais avec un pote flic. Le genre de mec pas trop con, qui a embrassé la profession par vocation et désir d'améliorer les choses.

D'après lui, tu peux y faire ce que tu veux, pour la région lausannoise :

— l'immense majorité des violence sont commises par des ressortissants des balkans.
— l'immense majorité des délits liés à la drogue (deal, pas consommation) sont commis par des personnes originaires d'Afrique.
— l'immense majorité des délits d'ordre sexuels sont commis par des suisses.

Du coup, c'est pas du racisme, c'est de l'expérience.

Évidemment, il explique ces tendances par le contexte sociologique plutôt que par l'appartenance à une ethnie. C'est là-dessus qu'il faut bosser, à commencer par continuer à tenir un discours égalitaire pour faire tomber les clivages.

Ce que j'ai pu observer, c'est que dans une cour de récré, les gamins se réunissent par "ethnie" eux aussi. Le "groupe des portugais", celui des serbes, etc, alors que quand ils sont "mélangés" en classe d'accueil tout se passe bien, quand ils sont "lâchés" en classe régulière, leur comportement change, parce qu'ils ont tendance à "embrasser" les clichés véhiculés et à cause de la pression du groupe. C'est uen manière d'affirmer son identité et de trouver sa place. En schématisant, on peut dire :
— je suis portugais, les portugais font ça, donc je dois faire ça.

Ce qui est intéressant, c'est que souvent, si les portugais vont rejoindre le "groupe des portugais", ce n'est pas tant parce qu'ils sont portugais eux-même. On observe le phénomène suivant :
La réintégration a généralement lieu quand la classe régulière a déjà trouvé un certain équilibre entre les différents membres qui la composent (sauf très rare exception en début de 9è, après les sélections du cycle, où justement ça se passe très bien). Il y a donc souvent un "rejet" du nouvel arrivant par le groupe, inconscient, afin de préserver l'équilibre. Comme ce rejet doit trouver une "signification", les enfants s'appuient souvent sur l'origine ethnique pour refuser l'intégration, ce qui va pousser l'élève rejeté à construire sa nouvelle identité sur cette base.

Je crois que cet exemple simple et enfantin explique énormément de choses.

Après, je n'ai pas de baguette magique.
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5067
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Super Green Ranger le Sam Jan 16, 2016 17:55

J'avais vu récemment le témoignage d'une jeune journaliste qui était au Bataclan au moment des attentats. Elle prétendait que lorsque les gens présents à l'intérieur se faisaient abattre, la première pensée qu'elle aurait eue, c'était envers ses « amis musulmans » qui seraient une nouvelle fois encore les victimes de stigmatisations et d'amalgames. Donc si je résume, face à la mort, avant de vouloir s'échapper et survivre, la première chose qui lui vient en tête c'est la question du racisme et des discriminations ?

Deux hypothèses. La première, tout simplement c'est que la journaliste ment pour une raison ou pour une autre. Par exemple, pour se donner une posture anti-raciste. Soit le récit est authentique, et alors, je pense qu'on peut y entrevoir un phénomène psychologique plus profond et non inintéressant, voire une phénomène de société.

En effet, j'ai l'impression que par cette attitude, on essaie de nier et d'enfouir une partie de soi. Une partie sombre de nous-même que nous craignons, car potentiellement dangereuse, celle du sentiment raciste qui nous amène un jour à distinguer des personnes selon leurs ethnies dans une situation ou une autre.

En essayant d'enfouir cette partie de soi, on change d'épistémologie et on se force quelque part à ne pas voir une partie de la réalité. On ne voit alors plus où il y a de problème dans tel ou tel comportement, on relativise, on y devient plus tolérant pour prendre le contre-pied de cette partie négative de soi. Partie négative, sombre, dangereuse, tout ce qu'on veut mais toutefois bien présente.

De mon point de vue, je ne crois pas à cette posture anti-raciste rabâchée par tout le monde (et ne pas être anti-raciste ne veut pas dire être raciste pour autant je pense). Ca ne reste qu'une posture. On essaie de se donner une image valorisante, à laquelle on préfère correspondre... dans l'idéal.

Alors que chaque système, chaque organisme subi un stress plus ou moins grand quand il est confronté à une différence. La réponse par l'adaptation peut-être par la suite bonne ou mauvaise, mais reste t-il que c'en n'est pas anodin. Par conséquent et selon moi, il est risible de se parer d'une attitude anti-raciste arrogante à l'égard des autres et de ceux qui afficheraient un sentiment de crainte, aussi infime soit-il, à l'égard d'une différence.
Rêveusement,

Un topic par partie pour le jeu du LG ! Aidez-nous !

http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?p=402437#p402437
Avatar de l’utilisateur
Super Green Ranger
 
Messages: 948
Inscription: Dim Jan 09, 2011 21:26

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar San999 le Sam Jan 16, 2016 18:04

Je ne vais pas commenter le reste.

Cela dit, ce n'est pas la première fois que j'entends ou lis le témoignage de quelqu'un qui en situation dangereuse ou dramatique ou même face à la mort, pense à un truc absurde. Donc, je ne crois pas que tu devrais en déduire quoi que ce soit de particulier.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11737
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Super Green Ranger le Sam Jan 16, 2016 18:13

LOL

Ca ne reste qu'une illustration par un fait récent (qu'il soit d'ailleurs vrai ou non), à travers quelque chose dont la réflexion a été faite préalablement.
Rêveusement,

Un topic par partie pour le jeu du LG ! Aidez-nous !

http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?p=402437#p402437
Avatar de l’utilisateur
Super Green Ranger
 
Messages: 948
Inscription: Dim Jan 09, 2011 21:26

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Zhatan le Sam Jan 16, 2016 18:16

Mais c'est toi, qui a décidé que dorénavant, l'islamophobie ne pouvait désigner que l'hostilité ou la critique envers l'Islam et pas l'hostilité envers ceux qui le pratiquent. Par ailleurs, c'est un peu le même genre de subtilité que de dire que "les homosexuels sont pédophiles", c'est homophobe, mais dire que "l'homosexualité est une maladie", ça l'est pas.

Je ne crois pas avoir décidé, non. Déjà le terme est ambigu parce qu'on devrait dire musulmanophobie. Bon admettons. Sauf qu'encore une fois critiquer la religion ce n'est pas la même chose qu'insulter les gens qui la pratiquent. Par exemple la dernière couverture de Charlie hebdo (enfin celle du 6 janvier plutôt) est-elle anti-religieuse ? Certainement. Elle est-elle raciste envers les croyants ? Certainement pas. Quoique, évidemment, elle puisse les heurter. Mais bon déjà la question n'est pas de heurter les gens, la question est de savoir si j'encourage les gens à porter atteinte à d'autres gens. C'est pas exactement la même focale : déjà d'un côté c'est pas l'individu blessé qui est juge de ce qui est susceptible de le blesser, c'est bien un juge qui estime la dangerosité d'un discours. Donc c'est pas une question de subjectivité heurtée, c'est une question relativement objective (évidemment, relativement). Ce qui signifie donc que j'ai le droit de représenter le Prophète ou Jésus et le faire sodomiser des chèvres, parce que le problème n'est pas qu'on va froisser des gens mais qu'on va ensuite les discriminer. Peut-être que cela suscitera des rires gras chez les beaufs, mais après tout, ils ont bien le droit de rire aussi. On peut être en désaccord avec un dessin (encore heureux) parce qu'on le trouve moche, peu approprié, vulgaire... etc. Mais c'est différent de considérer qu'il tombe sous la catégorie "racisme".

Deuxièmement : bah oui c'est pas du tout pareil de dire "les homosexuels sont pédophiles" et "l'homosexualité est une maladie". D'abord parce qu'après tout pourquoi pas ? Si on découvre que c'est la contraction d'une certaine maladie induite par une bactérie avant la naissance qui prédispose à l'homosexualité, bah... ok ! Bien entendu là où le bât blesse c'est sur le terme "maladie" puisqu'il est lui-même péjoratif... etc, or pour le coup, si l'homosexualité est une maladie, alors les homosexuels sont malades. Alors que par exemple, lorsqu'on dit que le catholicisme est très rigide, on ne dit rien des catholiques. Si on dit que le catholicisme est arriéré, la propriété ne se transmet pas automatiquement aux catholiques.


D'après lui, tu peux y faire ce que tu veux, pour la région lausannoise :

Oui mais alors là ça pose quand même un problème de principes : d'abord tu vas emmerder 100% d'une population dont une fraction infime est délinquante. Je ne sais pas pour ce dont tu parles, mais je pense aux contrôles au faciès. Tu crées donc de fait deux catégories de gens. Bon et en plus c'est pas très malin, parce que perso, je pourrais me promener avec 10kg de coke dans mon sac, je ne me fais JAMAIS arrêter. Si moi je l'ai compris, sans doute les mecs qui trafiquent à un peu grande échelle l'ont compris aussi et ils doivent travailler à trouver des "mules" acceptables. Donc je doute franchement de l'efficacité des contrôles au faciès. Et pour des phénomènes comme la fraude RATP, en gros tu assures l'impunité (donc un droit supplémentaire à payer quand on veut) aux gens moins "suspects" qui un jour n'ont pas envie de payer leur ticket. Tu ne peux pas déclarer coupable uniquement sur son apparence, il faut qu'il ait fait quelque chose, ou il faut que son attitude te donne à penser qu'il a commis un délit (genre il a de la poudre sur le visage et il renifle comme un forcené avec le regard hagard).

Sinon pour les communautés : je pense que ce n'est vrai que si l'origine devient un marqueur identitaire. Or ça n'arrive pas forcément.

Pour SGR : avoir de la crainte c'est une chose, d'autant que ça ne se contrôle guère, mais ensuite nous devons agir pour le mieux et je ne suis pas sûr que cracher sa haine sur le noir qui passe parce qu'il a les mains dans les poches ce soit très intelligent.
Avatar de l’utilisateur
Zhatan
 
Messages: 1703
Inscription: Dim Août 04, 2013 17:16

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Super Green Ranger le Sam Jan 16, 2016 18:48

Zhatan >

Je n'ai pas écrit une justification du racisme :P

Ce que je voulais dire, c'est que selon moi, il n'existe pas d'anti-racisme pur. Il y a toujours une part de racisme latent en chaque personne, lié à la différence, source de stress et de remise en question d'un système (un homme peut-être vu comme un système), et que certaines personnes briment complètement cette part en en prenant le contre-pied par un anti-racisme excessif, pur, sans nuances.

Enfin bref, c'est compliqué, oubliez, j'ai l'impression de très mal m'exprimer.
Rêveusement,

Un topic par partie pour le jeu du LG ! Aidez-nous !

http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?p=402437#p402437
Avatar de l’utilisateur
Super Green Ranger
 
Messages: 948
Inscription: Dim Jan 09, 2011 21:26

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar San999 le Sam Jan 16, 2016 18:58

Ben, c'est ce que je dis en gros, quand je parle de l'existence du racisme chez des personnes non-racistes... Et d'autres trucs... Cela dit, je ne parle pas de la "naturalité" du truc, contrairement à ce que tu semblais dire. Je parle surtout du fait que lorsqu'on vit dans un certain contexte social, il est difficile de ne pas en être touché. Or, notre société est la fois traversée d'un courant anti-raciste, anti-homophobe et féministe, mais pourtant aussi par des idées qui sont pourtant bel et bien racistes, homophobes et sexistes.
Avatar de l’utilisateur
San999
Phœnix Violet
 
Messages: 11737
Inscription: Sam Mars 10, 2007 18:06
Localisation: À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Super Green Ranger le Sam Jan 16, 2016 19:55

Je ne vois pas tellement de similitudes :P

Je parlais plus d'un point de vue spécifique et non par rapport à une approche visant à appréhender tous les problèmes de manière globale. En ce qui te concerne, tu te positionnes plus sur un cadre général sur la question.
Rêveusement,

Un topic par partie pour le jeu du LG ! Aidez-nous !

http://www.lunionsacre.net/viewtopic.php?p=402437#p402437
Avatar de l’utilisateur
Super Green Ranger
 
Messages: 948
Inscription: Dim Jan 09, 2011 21:26

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Lalilalo le Jeu Juil 11, 2019 15:27

Axaca a écrit:
[…]

Perso, un japonais qui a connu l'occupation americaine avec ce qu'elle impliquait, et qui me dis : j'aimerais pas que mes petits enfants se marrient a un blanc, bah je peux le comprendre. De la meme maniere que si j'annonce que je me marrie a une allemande, mon grand pere me colle une gifle sans hesitation, et viens avec du C4 au mariage.

[…]



Je continue ici la discussion, uniquement sur l'aspect racisme du débat.

En fait, vu le ton employé dans ton message, je me demandais si tu percevais le japonais et ton grand père dans ton exemple comme des racistes? Parce que je vois pas trop la différence avec le type qui va discriminer les arabes "parce que ce sont des racailles".
Batroux a écrit:
Bon Ok...

Lalilalo avait raison, j'avais tort.


Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3013
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Axaca le Ven Juil 12, 2019 3:25

Bah la différence c'est que le japonais et mon grand père ils ont connu deux armée qui occupait un territoires, et pour lesquelles le viol, la torture et la violence étaient des moyens de passer le temps et de maintenir un contrôle sur une population.

Le mec qui dit "les arabes tous des racailles" y'a de forte chance qu'il ai jamais adressé la parole à un arabe. (Suffit de voir dans les campagnes où le nombre de personne arabes est a peu près aussi élevé que y'a de Mo/s de bande passante, c'est des mecs qui ont parfois jamais croisé un étranger autre que l'anglais qui a acheté une maison pour la retaper).


Dans le premier cas je peux comprendre et avoir la patience d'expliquer que les choses doivent être nuancées, dans le second je vais juste demandé au type de faire moins de bruit en buvant sa bière.
« Dehors ! Les derniers mots sont pour les imbéciles qui n'ont rien dit de leur vivant ! »
Avatar de l’utilisateur
Axaca
Le négociateur
 
Messages: 2468
Inscription: Sam Avr 24, 2010 21:47

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Supaman le Ven Juil 12, 2019 16:54

Mais dans les deux cas, ça reste du racisme. La vraie différence, c’est que tu es plus indulgent quand le racisme est "justifié".
Supaman
 
Messages: 4571
Inscription: Dim Sep 08, 2013 9:45

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Lalilalo le Ven Juil 12, 2019 17:22

Oui, a priori, je suis assez d'accord avec Supaman.

Le grand-père Alsacien qui va traiter un jeune allemand de 20 ans comme de la m**** parce que le grand-père de ce dernier était peut-être un nazi… J'y vois du racisme et je trouve pas ça beaucoup plus "justifié" que celui du mec qui aime pas les arabes, en bloc, parce qu'il a eu une ou deux mauvaises expériences quand il était au Lycée.

Faire payer le comportement de ses ancêtres deux générations plus tard...
Batroux a écrit:
Bon Ok...

Lalilalo avait raison, j'avais tort.


Avatar de l’utilisateur
Lalilalo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3013
Inscription: Ven Oct 22, 2010 15:18

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar kyoju kenpu le Ven Juil 12, 2019 19:31

Supaman a écrit: kyoju kenpu,
En fait, ce que tu décris reviens à la catégorisation et l’essentialisation. Tu réduis un être humain à son origine sans prendre en compte qu’il puisse être différent.
À la rigueur, tu peux ne pas accrocher à une culture pour différentes raisons mais rejeter un groupe d’être humain pour une pré-supposée culture... J’adhere pas à l’idée. Ça se ressemble mais c’est en fait pas du tout pareil.


... Hm c'est vrai qu'il faut toujours préciser...

Je ne voulais pas dire rejeter en bloc tout un groupe pour une pré-supposée culture, mais d'avoir une préférence pour certaines ethnie en raison de leur culture. Ca ne veut pas dire que je considère tous les individu d'une ethnie comme pratiquant la même culture.
Je suis d'origine Malgache, le pays est très religieux, ma famille est très pieuse, mais moi je suis complètement athée.
kyoju kenpu
 
Messages: 726
Inscription: Lun Juin 12, 2017 8:06

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Supaman le Dim Juil 14, 2019 20:09

Lalilalo a écrit:Faire payer le comportement de ses ancêtres deux générations plus tard...

Mais c’est pas si grave parce que c’est mon grand-père qui a vécu une histoire particulière et que ce n’est pas à nous petits français du XXIème siècle n’ayant pas connu l’occupation de juger ce comportement.

Et lorsque c’est du "racisme culturel", ce n’est pas à nous blancs français de donner notre avis là dessus, tout simplement parce que culturellement on ne vit pas les choses de la même manière... :|

Quand je lis ce genre de raisonnement écrit par des petits jeunes, ça me perturbe dans le mauvais sens. Mais vraiment.
Supaman
 
Messages: 4571
Inscription: Dim Sep 08, 2013 9:45

Re: Le racisme a-t-il besoin de racistes pour exister?

Messagepar Antarka le Dim Juil 14, 2019 20:29

Je suis plutôt d'accord avec Supaman et Lalilalo.

Toutes les excuses "oui mais ils ont vécu une occupation militaire etc", ce ne sont que des excuses.

Alors OUI ça permet de comprendre un peu le racisme, même si bon chacun sait que c'est assez facile de tomber dedans avec des évènements particuliers. Dans mon cas perso j'ai été raciste, anti-gitan, parce que mon adolescence a été marquée par des altercations avec des cretins de cette culture (quand tu te fait agresser à la chaîne de tronçonneuse pour avoir refusé de filer une clope...).
J'ai également eu du mal avec les maghrébins un moment, parce que les 4-5 (sur 400 élèves) qu'il y avait dans mon collège étaient eux-mêmes de gros gros racistes, le genre a chanter "vive l'Algérie" en boucle et à clamer haut et fort que comme les français font 1-2 gosses pendant qu'eux en font 10, ils allaient nous assimiler à force (quand tu entend ça à 12 ans...).

Mais ce sont donc des excuses. De gros raccourcis où je generalisais à l'ensemble d'une culture le comportement de quelques connards.

Et ça c'est mal.

Le coup de pas avoir droit de juger parce qu'on est caucasien hétéro... Ah bon ? C'est pas un chouilla un comportement de connard raciste ça ?
Clan des semis-croustillants
Avatar de l’utilisateur
Antarka
 
Messages: 10315
Inscription: Dim Avr 27, 2008 10:05

PrécédentSuivant

Revenir vers Le Café

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Masenko et 7 invités