De Métal, de Chair et de Sang

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Jusqu'à présent, quel personnage trouvez-vous le plus intéressant ?

Wheelo
6
17%
Kochin
0
Aucun vote
Gero
0
Aucun vote
Piccolo
7
20%
Metal Cold
5
14%
Son Goku
0
Aucun vote
Son Gohan
3
9%
Vegeta
0
Aucun vote
Skirt
6
17%
Miraï Cold
2
6%
Numéro 16
2
6%
Cell
0
Aucun vote
Super Numéro 15 (lol)
1
3%
Euh, aucun en fait
2
6%
Autre
1
3%
 
Nombre total de votes : 35

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Paulemile le Ven Nov 27, 2015 18:55

biskus a écrit:Et la je dit "Exchange" 😁 ceci étant dit comme j'aime imaginer la suite, meme si il n'est pas certain que cela sera sa, wheloo à un sacres stock de corps de guerrier puissant sous la main il peut se faire une sacrée armée pour le coup lol mais je rigolerai que mr gigi change avec wheloo/raditz


Héhé, surprise ! :mrgreen:

omurah a écrit:Bon, là encore, ça m'apprendra à pas commenter directement, j'ai zappé tout ce que j'avais à dire :mrgreen:
Pour une fois je vais faire sobre et dire que je me souviens avoir bien aimé le chapitre, je l'ai trouvé bien rythmé et mouvementé avec l'arrivée des renforts du camp de Weelo. Et les tournures sur le dernier virage sont intéressantes.
Au passage j'ai pas bien compris pourquoi Nappa reste derrière Ginue. C'est pour le retenir ? La glace n'est pas suffisante ?
En tout cas, tout comme Biskus, il y a un cliff de fin qui ne dit pas son nom haha :mrgreen:
Hâte de voir la suite. Sur ce coup pas de critiques particulières. Pas parce qu'il n'y en a pas, mais parce que je m'en souviens pas, veinard :mrgreen:


Merde, j'en ai de la chance :lol:
C'est con, j'aurais bien aimé lire tes critiques, aussi virulentes soient-elles. Mais je me contenterai des compliments pour cette fois 8-)
Sinon sans déconner, il manque la petite retouche finale de Niic depuis 3 chapitres donc ça ne m'étonnerait pas que la qualité ait baissé d'un cran (ceci n'est pas une réclamation, quoique :wink: ).
En ce qui concerne Nappa, c'est effectivement pour empêcher Ginyu de se barrer. C'est pas expliqué c'est vrai. J'estime que la glace d'Eby Friya n'est pas si compliquée à casser, surtout pour Ginyu qui est le plus fort du lot. Et puis il n'a que les jambes de prises. A la limite, je pourrais rajouter un passage qui montre qu'Eby Friya n'est pas capable de produire plus de glace dans l'immédiat (il s'est quand même fait plaisir depuis 2 chapitres). Ouais, je vais faire ça, tout comme le passage à refaire quand Goku ne soigne pas Gohan avec les Senzus, bordel j'ai toujours pas corrigé !

La suite pour vous détourner de ces problèmes :mrgreen:

Chapitre 12 : Échange de Bons Procédés


Goku prit une grande inspiration, soulagé de constater qu’il était encore en vie. À son grand étonnement, tout le monde l’avait subitement laissé tranquille. Sa dernière heure n’était pas encore arrivée. Aussitôt, il repensa à Gohan et fut tenaillé par l’angoisse. À bout de forces, il se releva avec peine et marcha aussi vite que possible jusqu’à son fils.

“Je l’ai déjà examiné, informa Piccolo, qui se tenait debout à côté du garçon. Il est inconscient et mal en point. Il risque de ne jamais se réveiller s’il ne bénéficie pas de soins d’urgence…
-Ou de Senzu… compléta Son Goku. C’est Vegeta qui les a, il m’a volé le sachet avant le combat, sûrement après une séance d’entraînement. J’aurais dû me méfier !”

Une explosion retentit juste derrière eux, causée par un kikoha venu du ciel.

“C’est quoi tous ces machins ? s’exclama le Saiyajin.
-Ce sont des créatures créées par Raditz, je pense, expliqua Piccolo. Nappa a l’air de les connaître.
-Gohan risque d’y passer s’il se fait toucher par l’une de leurs attaques.”

Une seconde sphère de Ki fusa sur eux et Son Goku la dévia d’un revers du bras, droit sur son lanceur. Le Baioman fut pris dans sa propre technique et hurla de douleur avant de disparaître totalement.

“Il faut se débarrasser de ces trucs, on n’arrivera à rien sans ça ! s’écria le Saiyajin. On verra ensuite ce qu’on peut faire contre Vegeta et les miettes qu’il va laisser. Tu peux encore te battre ?
-Non ! répondit Piccolo en ricanant. Mais c’est pas la première fois qu’on doit dépasser nos limites, pas vrai ?
-Ouais… lâcha Goku dans un sourire. Faisons en sorte que ça ne soit pas la dernière non plus.”

Rassemblant leurs dernières forces, les deux combattants s’envolèrent en criant.

╔╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╗
╚╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╝


“Laissez-moi partir ! aboya Ginyu. Si je meurs, maître Freezer viendra détruire la planète et vous mourrez tous aussi !
-Ferme-la ! répliqua Vegeta, toujours en train de préparer son Final Flash. Freezer a trop de fierté pour ça, il descendra ici pour essayer de botter les fesses de ceux qui ont vaincu son commando. D’ici là, on sera devenus bien trop forts pour lui.”

Le capitaine à cornes fronça les sourcils et réfléchit à une autre approche.

“Si le Seigneur Freezer vient jusque-là, vous serez torturés et tués, ça ne changera pas grand-chose à votre avenir. L’empereur est beaucoup plus fort que tu ne l’imagines ! Donnez-moi les Dragon Ball et laissez-moi repartir. Il saura se montrer clément si je lui rapporte un tel cadeau.
-Freezer est déjà sur Namek, il n’a rien à faire des Dragon Ball de la Terre ! reprit le Saiyajin. Il vous a emmenés ici pour me punir de mon insubordination. Vous avez échoué et il voudra me châtier lui-même. Entre temps, j’aurai moi aussi réalisé mon vœu. Maintenant tais-toi et va en enfer !”

Inutile de discuter plus longtemps. Malgré ses blessures, Vegeta vibrait tout entier d’une énergie incroyable. Lorsqu’il ramena ses bras devant lui, les poignets collés l’un contre l’autre, tout le Ki se condensa dans ses mains.

“Nappa ! Tu aurais dû le laisser m’abîmer encore un peu, tu vas être emporté toi aussi ! Ah ! Ah ! La Terre est à moi !”

Sa tirade fut conclue par un immense rayon bleuté qui partit de ses paumes, droit sur Ginyu qui écarquilla les yeux de terreur. Le chef du commando ne pouvait pas mourir comme ça.

“Freezer va vous anéantir comme des moucherons ! s’époumona-t-il une dernière fois.”

Il chercha désespérément une échappatoire. Rien ne se présentait à lui… excepté peut-être à sa droite… à une vingtaine de mètres. Il fallait le tenter… Ça ne l’enchantait pas mais c’était la seule solution.

Nappa tenait son otage plus fermement que jamais mais il ne put s’empêcher de ressentir une puissante montée d’adrénaline lorsqu’il comprit que l’attaque de Vegeta avait percuté sa cible. Lui-même sentit sa peau roussir sous la chaleur et la puissance de la vague de Ki. Pourtant, il avait bien calculé son coup, contrairement à ce qu’avait prétendu le prince. Ce pauvre Ginyu, criant toute sa douleur et sa souffrance, résistait plutôt bien. Le moustachu s’en sortirait certainement avec quelques brûlures superficielles seulement. Malgré les apparences, la situation était assez comique et le colosse se permit un petit rire nerveux.

C’est donc avec la plus grande incompréhension qu’il vit son bouclier organique se disloquer presque entièrement d’un seul coup, comme si la force qui le faisait tenir jusqu’alors avait disparu. Le Final Flash explosa purement et simplement. Privé d’une grande partie de sa protection, Nappa encaissa lui aussi de sérieux dommages et fut rejeté loin en arrière, à la limite de perdre conscience.

ll ne s’en rendit pas compte, mais sa vie fut certainement sauvée par Misokatsun, qui se plaça aussitôt sur sa trajectoire. Le gros monstre réceptionna le combattant chauve dans son corps mou et l’enveloppa totalement pour le protéger au maximum, quitte à en ressortir lui-même très touché. Tout ne fut que chaos pendant un temps indéfinissable et un vacarme assourdissant envahit la région… avant qu’un silence encore plus terrible ne prenne toute la place.

Le Saiyajin moustachu ouvrit les yeux quelques secondes plus tard et ne vit qu’une grande quantité de poussière en suspension dans l’air. Il avait mal partout mais se sentait capable de se relever. Les oreilles sifflantes, il s’extirpa de la chair grasse du sbire jaune en grognant de douleur.

Son premier réflexe fut de chercher du soutien parmi ses alliés et il comprit rapidement qu’il n’en aurait que très peu. Misokatsun était peut-être mort, Eby Friya avait lui aussi été pris dans l’explosion et se trouvait allongé sur le ventre, immobile. Seul Kishime parvint à s’asseoir mais il semblait totalement groggy, trop absent pour être d’une aide quelconque. Les Baiomen avaient également disparu, vaincus par Goku et Piccolo.

“Merci mon gros… souffla-t-il à l’intention de l’imposant monstre flasque. Je t’en dois une belle.”

Ses yeux fatigués tombèrent alors sur Vegeta. Le prince se tenait toujours debout, bien que très essoufflé. Il lui restait apparemment assez d’énergie pour causer des problèmes. Une main rassurante se posa alors sur l’épaule de Nappa, le faisant néanmoins sursauter.

“Bien joué, c’était exactement ce qu’il fallait faire. Ça n’a pas fonctionné aussi bien que prévu… mais bien joué.
-Rad… heu… Wheelo… balbutia le colosse. Tu prends le relais ?
-Oui, je vais le raisonner, il n’a de toute façon pas le choix.”

L’homme aux cheveux longs s’avança et fixa le Saiyajin renégat aussi fermement qu’il le pouvait dans son état.

“Félicitations, Vegeta. Tu t’es vraiment bien battu. En temps normal, tu aurais gagné. Je dis bien en temps normal car maintenant, c’est moi qui ai ceci en ma possession.”

Le scientifique leva son bras valide et plaça le sachet de Senzu bien en évidence. Le prince en fut totalement stupéfait.

“Quand est-ce que… Nappa… comprit-il soudain. Quand il m’a libéré de la glace… Fait chier !”

Le grand chauve haussa les épaules d’un air faussement penaud.

“Ces graines permettent de guérir instantanément, c’est bien ça ? Si j’en prends une, je récupérerai toute ma force et même plus encore… je pourrais tuer tout le monde le temps d’un battement de cils. Je pourrais récupérer tous vos corps et me créer une armée pour tenir tête à Freezer… car ce soldat cornu qui vient de mourir n’est pas Freezer, si ?
-Non… c’était son capitaine, grogna Vegeta en baissant les yeux et en serrant les dents.
-Et penses-tu toi aussi que ce fameux Freezer viendra jusqu’ici régler ses comptes avec nous ?
-C’est plus que probable, oui, lâcha le prince.
-Mon raisonnement est donc tout à fait cohérent, je devrais tous vous capturer ! s’amusa Raditz.”

Le Saiyajin en armure tremblait de fureur et de frustration. Il préférait s’auto-détruire plutôt que de devenir une marionnette de ce savant fou.

“Embarque tous les cadavres que tu veux dans ton labo puant et donne moi-un Senzu ! cracha-t-il. Tu auras suffisamment de jouets pour t’amuser et je deviendrai largement assez puissant pour vaincre Freezer tout seul. Ça ne sert à rien d’en gâcher un pour toi, tu es bien trop loin de mon niveau !
-Permets-moi de douter de tes capacités, veux-tu ? ironisa Wheelo. Tu étais moins fort que notre ami Son Goku aujourd’hui, n’est-ce pas ? Lui-même incapable de vaincre seul le meilleur de nos ennemis.”

L’absence de réponse de Vegeta était sans ambiguïté.

“C’est bien ce que je pensais, conclut Raditz. J’ai donc autre chose à te proposer : tu rentres avec moi à la forteresse pour que je t’administre un traitement qui te remettra rapidement sur pieds et on se prépare ensemble à l’arrivée de ce fameux Freezer. Si tu refuses, le résultat sera le même. J’avalerai l’un de ces haricots et je t’emmènerai de force.”

Wheelo sortit un Senzu du sachet et joua avec un instant avant de faire mine de le manger.

“Non !”

Goku avait hurlé de toutes ses forces, faisant converger tous les regards vers lui. Le discours horrifiant du généticien l’avait poussé à intervenir malgré sa faiblesse. Il n’arrivait pas à se défaire de l’image de Gohan, affublé d’une couronne dorée lui enserrant le crâne, obéissant comme Nappa aux moindres désirs de ce fanatique.

“Tu ne feras rien de tout ça, sale monstre ! s’époumona Son Goku.”

Ce n’était pas un cri de panique, mais un déferlement de rage pure. Sans même s’en rendre compte, le père de Gohan s’entoura d’une aura rouge vif et se jeta sur ce frère qui n’avait jamais été le sien. Surpris par ce regain d’énergie inattendu, Wheelo resta tétanisé et fut incapable d’éviter le coup de poing qui lui déforma le visage. Nappa s’élança aussitôt à son secours mais il encaissa un coup à l’abdomen bien trop rapide pour lui, qui le laissa au sol pour un bon moment.

Son Goku oublia son propre épuisement et continua à s’acharner sur Raditz, qui en perdit le sachet de Senzus. Pratiquement privé d’un bras et trop affaibli pour se défendre efficacement contre un tel guerrier enragé, il fut rapidement mis à terre dans un état déplorable. Son avant-bras bras déjà cassé était dans un état encore plus pitoyable et un os ressortait même de la peau.

Le père de Gohan était exténué mais sa fureur n’était pas éteinte. Oubliant ses principes, il s’apprêta à achever le généticien… lorsque celui-ci bloqua le pied du Saiyajin avec une efficacité déconcertante.

Wheelo se releva d’un bond, déséquilibrant Goku à qui il tenait toujours la jambe. Le Saiyajin en kimono rouge fut alors roué de coups, désemparé et impuissant. Il termina allongé sur le dos, grimaçant de douleur.

“Eh bien, quel aliment miraculeux ! s’exclama Raditz. Je suis effectivement en pleine forme ! À vrai dire, je n’avais même pas envie d’en manger mais j’y ai bien été obligé. Heureusement que j’en avais un dans la main. Bien, reprenons où nous nous étions arrêtés.”

Le scientifique aux cheveux longs ramassa le sachet d’un pas confiant et arbora le sourire narquois qui le caractérisait.

“Raditz !
-Oui, Vegeta, chantonna-t-il. Qu’est-ce que tu… Oh, bordel Vegeta ! Éloigne-toi de lui tout de suite de lui !”

Le prince avait profité de l’intervention de Goku pour élaborer une tactique de fortune. Il n’accepterait jamais la proposition du généticien. Il ne pourrait jamais retourner dans cet endroit lugubre où se produisaient d’ignobles expériences. Il ne se pardonnerait jamais de laisser Wheelo manipuler son organisme pour le changer en esclave. L’esprit calculateur de Vegeta trouva rapidement une échappatoire… en la personne du défunt Ginyu.

“Donne-moi un putain de Senzu ou je réduis ce cadavre en poussière.”

Le prince avait fait mouche. Wheelo avait à nouveau perdu toute sérénité. Les corps du Commando étaient apparemment bien plus précieux à ses yeux que tout le reste.

“Je ne peux pas accepter, Vegeta. Ton objectif personnel est bien trop simpliste et destructeur, tu veux simplement tuer tout le monde ! Arrête tes caprices et laisse-moi te soigner…
-Ferme-la ! coupa le prince. Tu vois la vie comme un simple jeu ! Tu ne penses qu’à tes expériences et à tes cobayes !
-Si tu pouvais voir comme moi, tu comprendrais que c’est bien plus que ça… argumenta Raditz. Je défie la mort, j’offre des perspectives inespérées à mes sujets… Tu es bien placé pour savoir que tu tires une partie de ta force grâce à moi. Si tu me laissais faire, je pourrais te donner un pouvoir sans limites.”

La voix de Wheelo tremblait sous l’émotion. Mais dans son regard, Vegeta ne vit aucune sincérité. Il ne perçut que manipulation et subterfuge. C’est peut-être ce qui lui donna le courage d’aller jusqu’au bout de son idée.

“Plutôt crever… lâcha-t-il."

Un kikoha partit de sa main et engloutit le corps déjà meurtri de Ginyu, qui disparut totalement. Wheelo ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit. Il lâcha le sachet de Senzu et resta là, à contempler l’endroit où se trouvait encore le capitaine violet quelques secondes plus tôt. Son poing se serra plusieurs fois et il tomba à genoux, la tête basse, comme si ce qu’il chérissait le plus au monde venait d’être anéanti.

“Tu viens… tu viens de… Tu viens de ruiner mon plus grand projet… bégaya-t-il.”

Vegeta se moqua un instant de Wheelo. Ce débile se mettait dans des états lamentables pour des futilités, c’était si pathétique que ça en devenait difficile à croire. Lorsqu’il faisait encore partie de son escouade, Raditz était certes son élément le plus faible mais au moins, il avait été loyal et valeureux. Ce qu’il était devenu était affligeant et il avait bien mérité cette déconvenue.

Pourtant le prince regretta rapidement son geste. Le Saiyajin aux longs cheveux noirs était en train de canaliser sa rage endéveloppant une puissance impressionnante. Bien plus grande que celle qu’il avait pu montrer depuis le début de la journée. Dans un grognement inhumain, Raditz était en train de dépasser toutes les limites jamais atteintes sur Terre. Tout son être était pris de soubresauts. Puis il releva la tête subitement et fixa Vegeta… avec des yeux totalement vides, dépourvus de pupilles.

Son aura explosa alors, non pas blanche mais orangée, semblant également colorer sa peau. Le sol se disloqua autour de lui mais il flottait déjà dans les airs, le dos voûté et les bras courbés vers l’avant à la manière d’un primate. Un formidable pouvoir émanait de lui. Un pouvoir qui lui aurait certainement permis de vaincre les cinq membres du Commando Ginyu à lui seul en à peine quelques minutes.

“Le… le Super Saiyajin… balbutia Vegeta, totalement abasourdi.”

Wheelo lâcha alors un râle bestial qui n’avait plus rien d’humain. Ses doigts se crispèrent comme des griffes et il se jeta sur le prince qui ne prit même pas la peine de se défendre.

Vegeta n’en revenait pas. La légende s’était jouée de lui. Un simple guerrier de basse classe avait atteint la mythique transformation qu’il rêvait de posséder depuis toujours. Raditz le faible faisait passer une élite parmi les élites comme lui pour une simple créature sans défense. La vie du prince avait subitement perdu tout son sens. Pourquoi faire de la victoire sur Freezer un objectif, puisque dorénavant, il existait quelqu’un d’encore plus puissant, quelqu’un d’insurpassable ? Vegeta n'avait plus de raison d'être, il n’avait plus qu’à se laisser mourir.

Wheelo avait perdu toute capacité de raisonnement. Dans son esprit embrouillé ne subistait plus qu’un instinct animal qui s’était fixé une mission sommaire : faire payer celui qui avait osé entraver ses projets. Il plaqua Vegeta au sol et le lacéra de toutes parts plus qu’il ne le frappa. Le Saiyajin en armure bleue n’en avait plus pour longtemps.

“Arrête ! Tu vas le tuer ! Garde-le en vie ! s’écria Goku du plus fort qu’il put. Tu peux encore le soigner, ce n’est pas notre ennemi !”

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les paroles du père de Gohan arrivèrent jusqu’aux oreilles du combattant enragé. Raditz arrêta de mutiler sa victime pour fixer son nouvel interlocuteur. Il resta ainsi à le regarder pendant quelques secondes de ses pupilles vides, puis il se calma. L’aura orangée s’estompa progressivement et le Ki du guerrier aux cheveux longs reprit retomba à un niveau plus ordinaire, blessures et fatigue comprises. Lorsque ses pupilles noires réapparurent, il prit conscience de ce qu’il venait de faire et s’éloigna brusquement de son œuvre, comme effrayé par sa propre personne. Le scientifique se prit la tête dans les mains et soupira.

“Il lui reste encore un souffle de vie… marmonna-t-il. Je me suis arrêté à temps… tu m’as arrêté à temps, Goku.”

Le père de Gohan ne répondit rien, ne sachant comment se comporter face à un individu si imprévisible. De toute façon, il n’avait plus la force de se battre contre lui. Pour couronner le tout, Eby Friya s’était réveillé et vint se placer aux côtés de son maître. Ses mains étaient légèrement entourées de givre, prêtes à projeter des cônes de glace si nécessaire.

Moins exposé que Son Goku et son fils, Piccolo fut le premier à réagir. Il bondit jusqu’au corps de Jeece et tendit le bras, paume ouverte. Vegeta n’avait pas que des mauvaises idées.
“Raditz ! déclara-t-il. Si tu nous laisses partir, je te promets de laisser ces cadavres en l’état. Mais si tu fais le moindre geste contre nous, je les détruirai tous avant de mourir. Tu auras fait tout ça pour rien !”

L’homme aux cheveux longs resta la bouche ouverte comme s’il avait du mal à croire les paroles du Namek. Il se mit alors à rire doucement en secouant la tête.

“Hum… dans ton état, ce serait un miracle que tu parviennes à faire disparaître plus d’un seul de ces cadavres.
-Mets-moi au défi pour voir ! cracha Piccolo.
-Très bien ! scanda Wheelo, qui avait retrouvé une certaine bonne humeur. Pendant que tu t’escrimes, je vais briser le cou du gamin, là-bas. Ça te va ?”

Raditz fit semblant de décoller vers Gohan, soulevant des protestations agonisantes de la part de Goku. Arrivé au niveau du petit garçon, il le gifla pour le réveiller.

“Salut, petit gars… dit Wheelo d’une voix forte une fois certain qu’il avait toute son attention. Tu vois ton ami à peau verte, là-bas ? Regarde-le bien, c’est à cause de lui que tu vas mourir.”

Son Gohan avait l’esprit embrumé et tellement mal partout qu'il ne comprit pas tout. Il avait juste retenu le principal, il était en grand danger. Il regarda son mentor avec des yeux implorants, tétanisé par la terreur. Il se sentait trahi par son ami, lui qui avait fait la promesse de le protéger pour toujours. Le fils de Daimao se força à ne pas regarder et remarqua que son bras s'était mis à trembler. Son bluff n’avait pas fonctionné et tout espoir de s’en sortir vivant s’était envolé. Il n’avait plus qu’à mettre sa menace à exécution, c’était le maximum qu’il pouvait enlever à Wheelo et il le ferait même si Gohan en mourrait. Il était encore un démon, il pouvait agir selon sa volonté sans se soucier des autres…

Goku était lui aussi paralysé. Il savait qu'il ne serait jamais assez rapide pour sauver son enfant. Sa seule idée fut de vider ses dernières réserves de Ki dans un Kamehameha et aviser ensuite. Les mains placées l'une au-dessus de l'autre à sa droite, il forma une boule d'énergie qu'il allait libérer d'une seconde à l'autre.

“Eh ! C’est bon, je ne vais pas le faire ! s’exclama Raditz en s’éloignant du gamin, les mains bien en l’air. Vous y avez cru ?”

Goku et le Namek échangèrent un regard confus. Où ce lunatique voulait-il en venir ?

“Piccolo, c’est ça ? reprit le généticien. Je vais venir jusqu’à toi pour récupérer le corps de ce pauvre soldat. Ne tente rien de stupide et tout ira bien.”

Le Saiyajin aux cheveux longs commença à léviter lentement, conservant son attitude pacifique. Piccolo recula de quelques pas mais ne quitta pas son adversaire des yeux.

“Tu vois, il suffit parfois de se faire un peu confiance, confia Raditz en portant Jeece sur ses épaules.”

Il s’envola pour se poser près à nouveau de Gohan, à quelques mètres de là.

“Laisse-le ! s’étrangla Goku, pris de panique. Je vais te désintégrer !”

Le généticien le fit taire d’un signe de main et s’accroupit devant le garçon.

“Si tu fais ce que je te dis, tu pourras rentrer à la maison avec ton papa et ton ami, tu comprends ?”

Gohan hocha faiblement la tête, incapable de produire le moindre son.

Alors, à la surprise générale, Wheelo lui plaça le paquet de Senzu dans les mains et le regarda avec des yeux bienveillants.

“Il en reste trois, rien que pour vous. Attends juste que j’aie disparu loin dans le ciel pour les utiliser. Je sais que tu me trouves méchant mais je peux être gentil aussi, tant que j’obtiens ce que je veux.”

Piccolo avait du mal à en croire ses oreilles. Il se tourna vers Goku pour savoir s’il n’avait pas été trahi par son ouïe mais le Saiyajin avait l’air tout aussi médusé que lui. Il resta donc immobile le temps qu’Eby Friya ramasse les autres membres du Commando. Misokatsun s’était lui aussi remis sur pieds et avait installé Vegeta sur son épaule. Les deux sbires s’éloignèrent alors du champ de bataille, laissant Raditz converser avec ses ennemis.

“Merci à toi, mon petit gars ! déclara gaiement le généticien. Cela m’aurait vraiment peiné de vous faire du mal. Profitez de ces graines pour être frais et dispos lorsque ce Freezer viendra nous rendre une petite visite de courtoisie.”

Raditz fit demi-tour et passa devant Son Goku sans lui accorder la moindre attention. Ce dernier avait dissipé sa technique, trop déconcerté pour se battre.

“Pour… pourquoi tu fais ça ? grogna le combattant en kimono rouge, forçant le généticien à s’immobiliser.
-De ? Vous laisser la vie sauve ? fit Wheelo comme si la question était totalement stupide. Contrairement à ce que j’ai dit à Vegeta tout à l’heure, il n’a jamais été question de vous capturer. Vous avez bien plus de valeur à mes yeux vivants que morts, maintenant que j’ai toute la matière qu’il me faut pour travailler. D’une, parce que j’aurai besoin de compter sur vous pour la prochaine bataille à suivre et de deux, parce que vous vous entraînerez mieux en sachant que je peux vous nuire à tout instant. Et puis… il y a quelque chose que je veux tester dont je garde le secret pour le moment.”

Sur ces paroles mystérieuses, Wheelo aida Nappa à se relever et claqua des doigts devant les yeux de Kishime pour le faire revenir à la réalité. Avant de partir, il se retourna une dernière fois vers ses interlocuteurs.

“Je suis peut-être une ordure à vos yeux, mais je ne tue jamais inutilement… surtout si je sais que cela peut m’être profitable de garder certaines personnes en vie. Laissez-moi avancer tranquillement mes projets et je serai à vos côtés pour protéger la Terre. Soyez-prêts pour le prochain combat, quand Freezer arrivera.”

Le Saiyajin aux cheveux longs s’envola, bientôt suivi du colosse qui effectua une sorte de salut militaire au Namek et au père de Gohan, les laissant seuls au milieu de la plaine dévastée.


Note : bon alors bien sûr, Vegeta ne sait pas à quel point Freezer est fort mais quand il pense Raditz plus fort que Freezer, c'est évidemment faux. Raditz en faux SSJ est juste bien plus fort que Ginyu, je n'en dis pas plus.
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Thib64 le Ven Nov 27, 2015 22:41

Les quelques derniers chapitres sont bien, un peu différents, tout le monde en prend plein la gueule, encore plus qu'avant ( pauvre Gohan :lol: ). Wheelo a vraiment l'air d'avoir plusieurs coups d'avance sur tout le monde mais réagi très mal quand un imprévu survient, on dirait Light de Death Note. Je me demande si sa folie vient du transfert dans le corps de Raditz ou si c'était déjà présent avant. Je me demande aussi si son comportement fou est déjà prévu ou s'il se montre conciliant au dernier moment par un accès d'émotion temporaire.

Sinon désolé d'avoir déserté mon poste de plus fidèle lecteur ( 8-) ) , j'étais pris par Halo 5.
Thib64
 
Messages: 226
Inscription: Jeu Août 11, 2011 17:20

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Rammus le Sam Nov 28, 2015 4:18

Je penche pour la folie également. C'est peut-être un détail, mais dans le chapitre, le narrateur nous fait naviguer entre Radditz et Wheelo. Ca me surprend beaucoup la manière dont il a épargner la Z team, je ne comprend pas tellement... J'attends donc la suite avec impatience, super chapitre en tout cas :)
Avatar de l’utilisateur
Rammus
 
Messages: 426
Inscription: Dim Nov 24, 2013 22:13

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Pedro le Sam Nov 28, 2015 14:06

Spoiler
J ai été deçu pour Ginue. On s'attend vraiment a une surprise de sa part bien amenée (sa dernière pensée, puis la confusion chez Nappa juste après). Du coup j ai mis du temps à comprendre qu'il était mort tout bêtement. C'est vraiment dommage car cette technique permet l'un des meilleurs moments de DB, et de grosses attentes dans les What If.

Sinon je trouve le Final Flash de Vegeta et le faux SSJ de Raditz anachroniques à ce stade de l'histoire. De plus ils n apportent rien d'important (ils auraient pu être remplacés par un Canon Garrick, et un simple accès de sauvagerie avec prise du conscience de l'Oozaru qui sommeil).


Ça reste un bon chapitre. J espere que la suite du scenario est ficelée.

Courage.

Pedro
Avatar de l’utilisateur
Pedro
 
Messages: 181
Inscription: Mar Mars 15, 2011 16:09

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Warokoo le Sam Nov 28, 2015 16:29

*Un lecteur de l'ombre sort de sa cachette*

Bon, je lis cette fic depuis le début sans être intervenu, donc je suis pas vraiment un "nouveau lecteur" :mrgreen:

Que dire qui n'a pas déjà été dit... Style très agréable à lire, What-if assez intéressant et inexploré ^^, on s'aventure dans un univers nouveau et qui reste original, avec la science qui défie la mort, etc :)
J'aime bien, et même si je ne commente pas souvent voir jamais, et bien sache que je fais partis de ceux qui te suivent ^^

*retourne dans sa cachette*

Pedro a écrit:
Spoiler
Du coup j ai mis du temps à comprendre qu'il était mort tout bêtement.


Spoiler
Justement, je penses qu'il y'a bien eu échange. Il voit une opportunité à sa droite, et Nappa qui pensait avoir bien calculé son coup voit justement le corps de Ginyu céder d'un coup avec moins de résistance. Qui peut se traduire par l'échange et que la personne échangé ne comprenant pas la situation n'a pas le temps de continuer a résister. Donc on peut très bien avoir un Ginyu Bioman ou soldat du trio Wheelo, etc ^^
Tic, tac, tic, tac. Vous entendez ? C'est votre vie qui s'écoule.

Vous voulez quelque chose ? Alors prenez le !

Montages Musique, Délires, etc : Warokoo
Avatar de l’utilisateur
Warokoo
 
Messages: 806
Inscription: Mar Fév 28, 2012 6:27

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Paulemile le Sam Nov 28, 2015 18:31

Thib64 a écrit:Je me demande si sa folie vient du transfert dans le corps de Raditz ou si c'était déjà présent avant. Je me demande aussi si son comportement fou est déjà prévu ou s'il se montre conciliant au dernier moment par un accès d'émotion temporaire.

Sinon désolé d'avoir déserté mon poste de plus fidèle lecteur ( 8-) ) , j'étais pris par Halo 5.


C'est peut-être un peu tôt pour en dire plus là-dessus mais bon, on peut voir Wheelo comme un personnage inédit, tout simplement. Raditz n'est là que pour donner son enveloppe corporelle et sa puissance de Saiyajin. Le Wheelo de l'OAV... c'est tellement le méchant basique qu'il ne faut pas essayer de le rapprocher à celui de la fic.

Et pas de souci, fidèle lecteur, content que tu sois de retour 8-)

Rammus a écrit:Je penche pour la folie également. C'est peut-être un détail, mais dans le chapitre, le narrateur nous fait naviguer entre Radditz et Wheelo. Ca me surprend beaucoup la manière dont il a épargner la Z team, je ne comprend pas tellement... J'attends donc la suite avec impatience, super chapitre en tout cas :)


Je fais naviguer entre Raditz et Wheelo surtout pour éviter les répétitions en fait :lol:
Mis à part ça, certains personnages l'appellent Raditz (la Z-team et Vegeta, logique) et d'autres l'appellent Wheelo (Nappa car il est sous contrôle, Kochin) car ça vient de leur point de vue à eux.
C'est con, j'étais assez satisfait du discours de Wheelo sur pourquoi il épargne la Z-team. Ce sont des protecteurs de la Terre (comme lui se définit) et il a largement de quoi bosser avec les corps du Commando et Vegeta de retour chez lui. Il préfère régler le problème de Freezer avant de se débarrasser de Goku et les autres.

Pedro a écrit:
Spoiler
J ai été deçu pour Ginue. On s'attend vraiment a une surprise de sa part bien amenée (sa dernière pensée, puis la confusion chez Nappa juste après).


Warokoo a écrit:
Spoiler
Justement, je penses qu'il y'a bien eu échange. Il voit une opportunité à sa droite, et Nappa qui pensait avoir bien calculé son coup voit justement le corps de Ginyu céder d'un coup avec moins de résistance. Qui peut se traduire par l'échange et que la personne échangé ne comprenant pas la situation n'a pas le temps de continuer a résister. Donc on peut très bien avoir un Ginyu Bioman ou soldat du trio Wheelo, etc ^^


Spoiler
C'est marrant parce qu'à la base, je voulais rendre le truc encore plus incertain en ne rajoutant pas le fait que Ginyu entrevoie une solution juste avant de crever. Au dernier moment, je me suis dit que je pouvais quand même rajouter un petit indice car tout le monde attend un Body Change et serait déçu qu'il n'y en ait pas, donc pas besoin de créer un twist ici.
Donc bien vu de la part de Warokoo :mrgreen:
Le corps qui cède d'un coup, c'est lié au fait que la puissance d'un individu baisse lors d'un échange étant donné qu'il n'est pas habitué à son nouveau corps. Ca l'a fait à Goku dans le corps de Ginyu et à Ginyu dans le corps de Goku dans le manga. Je suis content que ça ait été remarqué ! Bon après, dans quel corps est Ginyu, ça sera raconté plus tard.


Pedro a écrit:
Spoiler
Sinon je trouve le Final Flash de Vegeta et le faux SSJ de Raditz anachroniques à ce stade de l'histoire. De plus ils n apportent rien d'important (ils auraient pu être remplacés par un Canon Garrick, et un simple accès de sauvagerie avec prise du conscience de l'Oozaru qui sommeil).



Spoiler
Pour moi, Vegeta effectue déjà un Final Flash sur Namek (contre Reacum il me semble, je suis pas chez moi avec les mangas à côté), c'est juste qu'il n'est pas nommé mais la position et les gestes sont les mêmes. Donc de ce point de vue là je ne vois pas d'anachronisme.
Pour le faux SSJ c'est déjà plus subjectif mais d'une, ça vient d'un OAV anachronique lui aussi et de deux, j'en ai fait une transfo bien moins bourrine que le SSJ classique (on peut la qualifier de gros Kaioken peut-être). J'avais envie de la caser et j'avais déjà collé un accès de rage à Goku juste avant. Je me suis dit pourquoi pas :wink:


Merci beaucoup pour vos commentaires. Je me répète mais ça fait toujours autant plaisir, je ne m'en lasse pas... etc. etc.
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Rebel O'Conner le Dim Nov 29, 2015 14:10

ça serait quand même bien que tu te décides une bonne fois pour toute si, niveau narration, c'est Raditz ou Wheelo, ça complique la lecture inutilement, surtout que tu alternes les deux d'une phrase sur l'autre..
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1086
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Paulemile le Lun Nov 30, 2015 21:46

C'est si gênant que ça ? Nan parce que, j'imagine que tous les lecteurs ont compris que le personnage était Wheelo dans le corps de Raditz, quoi.
C'est justement pour rendre la lecture moins lourde que je fais ça donc si ça dérange, ça serait quand même con :?
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Kishin92 le Mar Déc 01, 2015 0:15

Je poste pour la première fois depuis quelques années pour dire que j'apprécie beaucoup ta fic (enfin un peu comme j'ai adoré toute tes anciennes il faut dire a l'exception du Sequel mais la n'est pas le débat ^^)

Sortir le personnage de Wheelo est une excellente idée le background du personnage de base est assez creusé pour donner le ton du personnage (dans le sens ou on est vachement plus développé qu'un Bojack juste méchant point) le fait de le voir récupérer le corps de Radditz pour le faire siens est clairement logique vu qu'après tout il désirais posséder Goku le seul défaut si je puis le nommer ainsi est que pour quelqu'un n'ayant pas de technique comme le Kaioken ou ne passant pas son temps a frôler la mort (on est loin d'un Végéta qui profite autant que possible du Zpu) sa progression est extrêmement rapide et donne l'impression qu'il a toujours un train de puissance d'avance a moins que cela soit du au fait qu'il profite toujours de victime affaiblie ce qui lui donne alors un avantage certain si tu pouvais m'éclairer :mrgreen:

Sinon que dire d'autre (pour une fois que je poste autant donner mon avis depuis le début ^^) ton histoire suit plutôt fidèlement la trame originale et ajoutant de manière subtile les élément de ton histoire et cela s'intègre correctement néanmoins j'espère que d'ici la prochaine bataille ce cher docteur arrêtera d'arriver en "charognard" et pourra presque se poser fièrement devant un freezer abasourdi et médusé de voir son commando aux côté d'un singe car malgré tout ton docteur m'inspire une certaine sympathie et je ne sait pas encore quoi vraiment en penser et c'est assez perturbant malgré ses méthodes des plus discutable il se pose comme quelqu'un souhaitant protéger la terre et n'importe qui se douterais que ses plan doivent aller bien plus loin que cela maintenant qu'il a connaissance de tout un empire galactique et de tout ce que cela pourrais lui apporter ne serais-ce que pour ses expérience donc j'ai hâte de voir l'évolution de ton scénario et on ne sait pas encore quel avenir attend la Z-team non plus après tout :mrgreen:

Ah oui ! pour terminer et accessoirement répondre a Rebel O Conner

Il ne faut pas oublier que le doc' ne fait pas partie de l'univers dragon ball et n'est donc connu d'aucun de nos protagoniste donc il est logique qu'il l'appelle Radditz étant donné que le doc' possède le corps de ce dernier qui lui ne leur est pas inconnu de plus si ma mémoire est bonne il n'y a qu'a Nappa que ce dernier a préciser de l'appeler Wheelo donc il est tout a fait logique que tant ce dernier ne se présentera pas en tant que tel il sera continuellement appelé Radditz et cela choque en rien en y réfléchissant vu que tu peu considérer que même appelé d'une manière différente tu sait a quel personnage penser donc aucun soucis de compréhension
Dernière édition par Kishin92 le Mar Déc 01, 2015 11:59, édité 1 fois.
Ma Fiction viewtopic.php?f=42&t=6315 et si Végéta avait réaliser son vœu sur Namek ? EN PAUSE
Avatar de l’utilisateur
Kishin92
 
Messages: 64
Inscription: Mar Oct 04, 2011 22:09
Localisation: Death City

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar xela26 le Mar Déc 01, 2015 1:01

Rebel O Conner a écrit:ça serait quand même bien que tu te décides une bonne fois pour toute si, niveau narration, c'est Raditz ou Wheelo, ça complique la lecture inutilement, surtout que tu alternes les deux d'une phrase sur l'autre..


Paulemile a écrit:C'est si gênant que ça ? Nan parce que, j'imagine que tous les lecteurs ont compris que le personnage était Wheelo dans le corps de Raditz, quoi.
C'est justement pour rendre la lecture moins lourde que je fais ça donc si ça dérange, ça serait quand même con :?


Plutôt d'accord avec Rebel, le fait que tu alternes entre Wheelo et Radditz mets un doute, à tel point que je me suis demandé si certains éléments de la personnalité de Radditz n'avaient pas été conservés. Wheelo croyant que son transfert ne l'a pas changé, alors qu'il est en fait une nouvelle personne, un coté dominant, basé sur l'ancien Wheelo avec des restes du sayan. C'est ce que je me disais à force de te voir alterner les noms. Si Wheelo est à 100% l'ancien Wheelo, pas la peine de faire référence à Radditz, ça embrouille plus qu'autre chose.

Sinon je me fais rare mais je suis toujours. un chapitre, celui avant l'arrivé du commando, etait moins bons que les autres, limite expédié je trouve. Après, le niveau est remonté. Concernant le dernier chap, je trouve étrange que la Z team laisse Wheelo repartir avec Végéta. Je les aurai plus vu le garder, pour s'entrainer avec lui et avoir un guerrier de plus lors de la prochaine confrontation avec Wheelo. Je trouves leurs réactions un peu laxiste aussi, le fait qu'ils n'aient pas cherché à en savoir plus / à le débusquer, et à ce servir de Végéta pour le traquer.
La Végéta débarque, et hop, ils s'entraient et ne prennent pas la menace Wheelo au sérieux jusqu'à l'arrivée du commando.

Je te ferais un retour détaillé chapitre par chapitres.
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1622
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Rebel O'Conner le Mar Déc 01, 2015 19:27

Paulemile a écrit:C'est si gênant que ça ? Nan parce que, j'imagine que tous les lecteurs ont compris que le personnage était Wheelo dans le corps de Raditz, quoi.
C'est justement pour rendre la lecture moins lourde que je fais ça donc si ça dérange, ça serait quand même con :?


ben oui, justement, tout le monde a compris, c'est pas la peine de le répéter ad nauséam.
et ça rend, au contraire, la lecture plus lourde.
que les persos se trompent, comme le coup de Nappa qui se reprend, c'est ok, et même bien vu. que Goku dise Raditz, normal, il ne sait pas la vérité. et même quand il la saura, il ne changera surement pas, comme végéta qui a toujours appelé Goku Kakarotto.

mais je parle au niveau de la narration( pour répondre aussi à Kinshin ), c'est à dire de tout point de vue en tant qu'auteur, il n'y a aucune raison de mélanger les deux, hors dialogue.
par exemple:

“C’est bien ce que je pensais, conclut Raditz. J’ai donc autre chose à te proposer : tu rentres avec moi à la forteresse pour que je t’administre un traitement qui te remettra rapidement sur pieds et on se prépare ensemble à l’arrivée de ce fameux Freezer. Si tu refuses, le résultat sera le même. J’avalerai l’un de ces haricots et je t’emmènerai de force.”

Wheelo sortit un Senzu du sachet et joua avec un instant avant de faire mine de le manger.


pourquoi "conclut Raditz" ?
c'est Raditz qui parle? ou Wheelo?
tu mets les deux noms dans une même action( qui n'aurait d'ailleurs pas être séparée en deux interlignes), ça n'a aucun sens.
est-ce que tu confond Wheelo et Raditz?
bien sûr que non, et tes lecteurs ne le font pas non plus, alors inutile d'alourdir inutilement le style, même au profit du scénario.
ImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Rebel O'Conner
 
Messages: 1086
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:48
Localisation: Derrière toi à observer ton cou appétissant, pauvre mortel!

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Kishin92 le Mar Déc 01, 2015 20:36

Rebel O Conner (en passant c'est Kishin et non Kinshin :mrgreen: )

Sans doute parce que du point de vue des personnages auxquels il s'adresse sur le moment il est considéré comme Radditz je trouve que Paulemile gère très bien c'est aspect du personnage justement

De mon point de vue on peu considérer Radditz comme n'existant actuellement plus ou du moins son esprit, il n'est maintenant plus qu'un réceptacle a l'esprit de ce bon docteur et ce n'est que lorsqu'on se place du point de vue de la Z-team ou tout autre personnage ignorant sa véritable identité que l'on peu avoir l'impression que c'est Radditz (et la je parle de l'original) qui agit. (d'ou le "conclut Radditz" car pour eux c'est lui qui s'exprime)

Le seul détail qui fait qu'on l'on peu se permettre de se poser la question est que le caractère du docteur semble relativement "guerrier" dans la mesure ou il s'entraîne de manière normale et souhaite repousser les limites de son corps et ceci sans prendre de traitement contrairement a ce qu'il a fait a Nappa mais vu qu'on a jamais su ce qu'il aurais fait si il avait posséder le corps de Goku on peu se permettre sans doute de prendre quelques liberté

Après Paulemile éclairera nos lanterne (quoi que j'espère ne pas être trop loin de la vérité :mrgreen: )
Ma Fiction viewtopic.php?f=42&t=6315 et si Végéta avait réaliser son vœu sur Namek ? EN PAUSE
Avatar de l’utilisateur
Kishin92
 
Messages: 64
Inscription: Mar Oct 04, 2011 22:09
Localisation: Death City

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Paulemile le Ven Déc 04, 2015 13:30

Commentaires précédents :

Spoiler
xela26 a écrit:Sinon je me fais rare mais je suis toujours. un chapitre, celui avant l'arrivé du commando, etait moins bons que les autres, limite expédié je trouve. Après, le niveau est remonté. Concernant le dernier chap, je trouve étrange que la Z team laisse Wheelo repartir avec Végéta. Je les aurai plus vu le garder, pour s'entrainer avec lui et avoir un guerrier de plus lors de la prochaine confrontation avec Wheelo. Je trouves leurs réactions un peu laxiste aussi, le fait qu'ils n'aient pas cherché à en savoir plus / à le débusquer, et à ce servir de Végéta pour le traquer.
La Végéta débarque, et hop, ils s'entraient et ne prennent pas la menace Wheelo au sérieux jusqu'à l'arrivée du commando.


J'ai pensé que l'arrivée du Commando Ginue occulterait le reste mais c'est vrai que je n'ai pas détaillé ce passage. Merci de la remarque, ça fait bizarre maintenant que tu le dis :mrgreen:
J'ai noté ça dans ma liste de modifs à faire.

xela26 a écrit:Je te ferais un retour détaillé chapitre par chapitres.


Avec plaisir !

Sinon, petit point sur les appellations Raditz / Wheelo.

Rebel O Conner a raison. Dans la narration, j'utilise indépendamment Wheelo ou Raditz. Comme je l'ai dit, c'est pour éviter les répétitions et je pensais sincèrement que ça allégerait la lecture. En fait, je n'avais pas inclus Raditz dans la narration au début mais il y avait beaucoup de "l'homme qui vivait dans le corps de Raditz, l'homme aux cheveux longs..." c'était encore plus lourd je trouve, donc j'en ai remplacé pas mal par Raditz. Du coup maintenant, si je dois virer Raditz de la narration, je suis vraiment emmerdé :lol:

Kishin92 a écrit:Le seul détail qui fait qu'on l'on peu se permettre de se poser la question est que le caractère du docteur semble relativement "guerrier" dans la mesure ou il s'entraîne de manière normale et souhaite repousser les limites de son corps et ceci sans prendre de traitement contrairement a ce qu'il a fait a Nappa mais vu qu'on a jamais su ce qu'il aurais fait si il avait posséder le corps de Goku on peu se permettre sans doute de prendre quelques liberté


Wheelo a déjà pris un traitement au tout début de l'histoire, quand il récupère Raditz en fait. Il arrête aussitôt après et n'a jamais ingéré des trucs violents comme Nappa. On aura quelques détails expliqués à ce sujet dans un chapitre ou deux :wink:

Merci à vous pour les choses gentilles que vous dites malgré les défauts soulignés (à juste titre) !


EDIT du 04/12 : Je poste le chapitre un peu plus tôt aujourd'hui vu que je ne suis pas là du week-end. Sinon ça aurait repoussé à lundi et je me serais fait taper sur les doigts :mrgreen:

Chapitre 13 : Avis Divergents


Son Goku n’attendit pas une seconde de plus pour récupérer au plus vite les Senzu des mains de son fils. Il s’empressa de le soigner en premier, puis il donna un haricot à Piccolo et prit le dernier pour lui-même. Se sentant totalement revigoré, il regarda au loin, là où Wheelo avait disparu dans le ciel.

“On a encore une chance de les rattraper, assura le Namek. On pourrait en finir une bonne fois pour toutes avec ce malade.”

Pendant quelques secondes, Goku plissa les yeux comme pour zoomer sur un point précis à l’horizon mais il finit par baisser la tête en soupirant.

“Je ne pense pas… conclut-il simplement. Ils cachent leurs énergies, ce sera compliqué de les retrouver. Ils doivent prendre des détours en permanence pour nous dissuader de les suivre. Laissons Raditz faire ses expériences au lieu de perdre notre temps à le débusquer. C’est quelqu’un de dangereux mais il œuvre pour le bien de la Terre… à sa façon. Peut-être qu’il nous aidera vraiment contre Freezer.
-Tss ! Tu es surtout content de voir que ces psychopathes ont de quoi te donner du challenge sur le long terme, persifla Piccolo. Tu es bien comme les autres Saiyajin.”

Le père de Gohan regarda son ancien ennemi, ne pouvant cacher son excitation.

“Ouais, il y a un peu de ça aussi. En plus, il a pas tort du tout. On s’entraînera encore mieux si on sait qu’il représente une menace de plus.”

Goku s’accroupit devant son garçon, encore sous le choc du combat qu’il venait de vivre.

“Je suis fier de toi, Gohan ! Tu as été très courageux. Tu dois avoir rattrapé le niveau de Piccolo, maintenant.”

Le Saiyajin se releva et fit face au Namek, qui n’avait que moyennement apprécié la comparaison.

“On va se reposer pendant la journée. Il vaut mieux reprendre des forces avec une bonne nuit de sommeil. Dès demain matin, on retourne dans la salle de Capsule Corp. Tu y seras, j’espère !
-Et comment ! Pas question de me laisser distancer par vous ! scanda le fils de Daimao. Je vais te montrer que je suis toujours un cran au-dessus de ton gamin.
-Parfait ! À partir de maintenant, gravité multipliée par cinquante minimum !”

╔╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╗
╚╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╝


Wheelo était à bout de forces lorsqu’il arriva à l’entrée de sa forteresse, quelques heures après la fin des affrontements avec le Commando Ginyu. Le scientifique tenait à peine debout et c’est Nappa qui le traîna avec difficulté jusque sur un lit médical.

Kochin avait été informé de l’arrivée de son maître depuis plusieurs minutes grâce à un Baiomen partouillant dans la région. De ce fait, tout était déjà prêt pour soigner les blessés et s’occuper des cadavres.

Misokatsun, Kishime et Ebyfriya posèrent les quatre corps des soldats impériaux dans une autre pièce, là où Kochin pourrait les analyser. Les sbires laissèrent alors les autres résidents à leurs affaires en allant s’enfermer dans leurs caissons afin de récupérer au plus vite.

Pendant ce temps, le vieillard avait installé Vegeta et Nappa sur leurs couchettes respectives, branchés sur des appareils de survie. Très vite, le colosse sombra dans un profond sommeil avec soulagement, certain que le prince était entre de bonnes mains.

“Ko… Kochin… murmura Wheelo, qui n’avait pas encore été anesthésié. Je veux que tu utilises un seul des corps que l’on a ramenés pour nous guérir.
-Un seul ? s’étonna l’homme décharné. Ce ne sera pas suffisant vu votre état à tous les trois.
-Ça ira, ça prendra juste un peu plus de temps. Et puis… c’étaient des adversaires très puissants. Nous sommes résistants. Surtout, veille à soigner Vegeta en priorité. Je m’en voudrai toute ma vie s’il venait à mourir.
-En parlant de morts, puis-je vous demander si Son Goku et ses amis ont été vaincus eux aussi ?”

Le Saiyajin aux cheveux longs resta un moment à fixer le plafond, comme s’il avait peur de parler.

“Je les ai laissés retourner chez eux, lâcha-t-il finalement.
-Comment ? Vous avez perdu la raison !
-Aucunement ! Disons que c’est un choix qui portera ses fruits plus tard… je l’espère.
-Je vous ai suffisamment prévenu ! C’est surtout quelque chose que vous regretterez un jour ! Vous ne m’écoutez plus autant qu’avant…
-Hé ! Hé ! Je ne suis plus le vieil homme malade d’autrefois, s’amusa Wheelo.
-Oui, je le remarque de plus en plus chaque jour, conclut Kochin, presque nostalgique. Bref ! Que dois-je faire des individus restants ? Voulez-vous que l’on tente de reconstruire leur âme ? Nous pourrions bientôt être à la tête d’une impressionnante armée.
-Hmm, non. Je pensais à autre chose. J’aimerais récupérer leur ADN à tous.”

Le vieillard fut surpris par cette décision.

“Vous voulez que je les synthétise en compléments énergétiques ? Comme nous faisions avec les humains autrefois ?
-Oui. Je n’ai pas besoin de soldats nombreux, mais de soldats puissants. De plus, rendre la vie à ces gens nous demanderait trop de ressources électriques. Je voudrais que tu injectes tout ce que tu vas récupérer dans l’organisme de Nappa.
-Mais… nous n’avons aucune idée de ce que cela pourrait avoir comme…”

Wheelo leva faiblement le bras pour faire taire son serviteur. Ce dernier ne cacha pas son désarroi mais obéit malgré tout. Le Saiyajin aux cheveux longs prit une longue inspiration et grimaça de douleur avant de reprendre.

“Je suis au courant des risques. Je tiens tout de même à ce que ce soit lui qui obtienne l’intégralité du produit. Vegeta sera toujours capable de résister à notre appareil de contrôle mental. Inutile de le rendre encore plus fort. De plus, je veux garder son organisme le plus naturel possible, au cas où... Quant à moi, j’espère ne pas être déjà devenu trop artificiel, à vrai dire…”

Le vieux généticien acquiesça poliment et tenta de contenir sa frustration. Encore une fois, son collègue avait délibérément laissé des ennemis en vie et cela l’agaçait au plus haut point. Se faisant violence pour se calmer, Kochin continua à préparer les machines qui allaient soigner les trois patients. Alors qu’il mettait un masque sur le visage de Wheelo pour l’endormir, il fut étonné de le voir sourire.

“Vous m’avez l’air très satisfait malgré votre état lamentable, maître.
-Effectivement. J’ai fait des découvertes très intéressantes lors de ce combat. J’ai hâte de t’en parler pour que tu comprennes un peu mieux ma façon de faire…”

Totalement épuisé par cette journée, le scientifique combattant ferma les yeux pour tomber dans un sommeil bienfaiteur.
Un étrange silence s’installa alors dans le grand hall de la forteresse sombre, uniquement troublé par quelques ronronnements de machines ou le bruit de doigts crochus tapotant sur un clavier.

Kochin n’avait même pas vérifié que les trois sbires monstrueux s’étaient bien enfermés par eux-mêmes dans leurs caissons régénérants. Depuis leur création, il n’avait jamais eu besoin de s’en assurer. Ces entités autrefois humaines étaient totalement dévouées, obéissantes et savaient très bien ce qu’elles avaient à faire, ce qui n’était pas le cas des Saiyajin.

Pourtant, pour la première fois depuis qu’il avait pris vie, Kishime ouvrit les yeux à l’intérieur de son sarcophage de verre. Pour la première fois, il y avait délibérément laissé le couvercle entrouvert afin de ne pas succomber aux sédatifs pulvérisés dans l’air de son container personnel.

Lorsqu’il jugea qu’aucun intrus ne passerait dans les parages avant un bon moment, le gobelin tacheté de rouge commença à sortir discrètement. Il resta près d’une minute à observer la pièce dans laquelle il se trouvait : un grand hall sombre à peine éclairé par une faible lueur verdâtre qui semblait venir de nulle part et de partout à la fois.

Kishime habitait ici depuis longtemps et pourtant, lorsque ses yeux tombaient sur une flaque de liquide étrange au sol ou sur une antique machine rouillée, il prenait un air surpris et dégoûté. Ce n’est que lorsqu’il se décida à emprunter un long couloir à pas feutrés qu’un sourire déterminé se dessina sur son visage hideux.

╔╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╗
╚╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╝


Après une journée éreintante passée à s’entraîner très durement, Goku, Piccolo et Gohan s’accordèrent sur le fait qu’ils reprendraient le lendemain, une fois qu’ils auraient pris bonne nuit de repos. Le Saiyajin en kimono rouge partit éteindre la machine à gravité qu’ils avaient poussée jusqu’à 60 et soupira de soulagement.

Ils avaient tous très bien travaillé. Son Goku était doté d’une force vraiment impressionnante depuis qu’il avait retrouvé toute sa vigueur après le combat de la veille. Gohan annonça qu’il allait prendre sa douche et son père resta seul un moment avec Piccolo.

“J’ai un truc à de dire, Son. déclara solennellement le Namek. Je sais que tu suis un principe qui t’empêche de tuer tes ennemis tant que ce n’est pas nécessaire, mais je suis contre cette façon de voir.
-Qu’est-ce que tu veux dire ? demanda son ancien rival.
-Raditz, il est en train de préparer un sale coup, c’est obligé. Et tu as vu lorsqu’il s’est transformé ? Il était encore plus fort que toi avec ton Kaioken poussé au maximum. Il y aussi sa manie de récupérer les corps… c’est tellement malsain. Aussi gentil que tu sois, tu ne peux pas laisser vivre un mec pareil. Il est capable d’inventer des trucs dont tu n’as même pas idée.

Goku ne répondit rien. Il attendait patiemment la conclusion du raisonnement du Namek, tout en savant très bien à quoi elle aboutissait.

“Tout ça pour dire… quand on en aura terminé avec ce fameux Freezer, j’éliminerai Raditz et tout ce qui est lié de près ou de loin à lui, que tu le veuilles ou non.”

Les deux combattants sortirent de la salle pour se retrouver à l’air libre et le Saiyajin sourit à son partenaire d’entraînement.

“On verra bien comment ça se passe. J’ai bien conscience qu’il a tué Krilin et je ne le pardonnerai jamais pour ça. Mais je ne sais pas pourquoi… je me sens plus en sécurité si Raditz est là. Je sens qu’on aura besoin de lui contre notre prochain ennemi. Il a rendu Nappa terriblement fort ! Ses expériences ont peut-être du bon… Et puis, il a vraiment l’air de faire tout ça pour protéger la Terre.
-Je ne comprends pas… lâcha Piccolo. Ce gars a prouvé par toutes les manières possibles qu’il était nuisible et tu cherches à le protéger. Dès qu’on s’est débarrassé de Freezer, je te préviens… et n’essaie pas de m’en empêcher !
-On verra bien… répéta Goku en souriant.”

Le Namek tiqua puis s’envola loin d’ici, vers un lieu dont lui seul connaissait l’emplacement. Le père de Gohan prit une grande inspiration et leva la tête vers le ciel, alerté par une voix aux accents typiques qu’il connaissait bien.

“Je vous écoute, Kaio-sama.
-Ah quand même ! Ça fait un moment que j’essaie de te joindre. J’ai des nouvelles à t’apporter au sujet de Freezer. Et elles ne sont pas très bonnes.”

╔╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╗
╚╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╝


Le fils de Daimao volait depuis plusieurs dizaines de minutes vers le nord, mais au lieu de s’arrêter au niveau de la grotte où il résidait, il continua sur quelques kilomètres. Ces derniers temps, il s’était à trois reprises aventuré jusqu’à cette région montagneuse et enneignée. Ce n’était d’ailleurs pas par hasard.

Aujourd’hui, il trouverait enfin ce qu’il cherchait. Piccolo passa de longues minutes à explorer les environs, à tenter de remarquer un détail qu’il n’aurait pas vu les fois précédentes… Il finit par repérer une crevasse et se demanda pourquoi il avait jugé ce genre de recoin inintéressant auparavant.

En s’approchant, il remarqua que le gouffre était bien plus imposant qu’il n’y paraissait et qu’il renfermait quelque chose qui jurait avec le paysage. Une sorte d’énorme bâtiment aux allures de crustacé géant de couleur noire.

“Je t’ai enfin trouvé… murmura le guerrier à la peau verte.”

Le Namek se trouvait effectivement en surplomb de la forteresse dans laquelle se terrait Raditz. Il avait devant lui la demeure dans laquelle étaient réalisées les plus immondes expérimentations de la planète. Piccolo n’avait plus qu’à tendre le bras, accumuler de l’énergie et réduire ce sinistre lieu en poussière…

Mais il se mit soudain à trembler. Les paroles de Goku résonnaient dans sa tête et refusaient de la quitter. “Il a rendu Nappa terriblement fort ! Ses expériences ont peut-être du bon…”

Plus il restait là à contempler cet édifice, plus il ressentait une attirance malsaine qui le poussait à y entrer.

Et si… il se proposait pour subir quelques améliorations ? Il avait beau s’entraîner durement, son rival le distançait jour après jour. Gohan le talonnait également, à force de frôler la mort et d’en ressortir plus puissant à chaque fois. Raditz pourrait peut-être lui donner un petit coup de pouce… jusqu’à peut-être même le rendre plus puissant que tous les autres combattants de la Terre, voire de l’univers.

C’était vraiment tentant... cela pourrait rétablir le juste ordre des choses. Le Namek pourrait régner ce monde comme cela aurait dû être depuis des années. Après tout, il était le fils d’un démon. Ce genre de procédé ne devrait pas le révulser.

Sans s’en rendre vraiment compte, Piccolo se rapprochait en lévitant vers le laboratoire de Wheelo. Puis il se rappela soudain le corps meurtri de Nappa, les veines presque noires qui parcouraient ses bras… son obéissance sans faille à son “créateur”… la terreur de Vegeta lorsque celui-ci sut qu’il passerait un nouveau séjour ici…

Non. Le fier guerrier Namek qu’il était ne pouvait pas s’abaisser à de telles pratiques pour progresser. Il allait s’entraîner plus dur encore, il allait devenir le meilleur rien qu’à la force de sa volonté.

Une présence le sortit de ses réflexions et il tourna la tête avec sérénité, rassuré par la décision qu’il venait de prendre. Un groupe de trois baiomen attaquait l’intrus qui avait osé s’approcher trop près de leur forteresse.

Piccolo sourit et en un éclair, il se débarrassa des petits monstres bleu nuit, qui tombèrent en morceaux au fond de la crevasse. Le Namek jeta un dernier regard vers le bâtiment, puis quitta la région pour retourner dans son abri de fortune.

╔╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╗
╚╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╝


Lorsque Vegeta se réveilla, Wheelo était toujours sous anesthésie. Le prince ne fut pas surpris de se retrouver en plein cœur de ce laboratoire lugubre et morbide. Il l’avait compris juste avant de perdre connaissance sur le champ de bataille.

Il porta aussitôt la main à son crâne et constata que rien n’y avait été accroché. Totalement rassuré, Vegeta se prit à trouver cela amusant. Les savants fous qui vivaient en ce lieu avaient décidé de ne pas lui réinstaller cet insupportable dispositif doré. Ils savaient que cela n’aurait servi à rien. Malgré tout, sa présence ici devait signifier quelque chose. Avait-il été bourré de produits toxiques comme Nappa ? Avait-il subi une expérience pire encore ?

Le Saiyajin fit le tour de la pièce du regard comme il l’avait fait lors de son premier séjour ici. Et pour la seconde fois, il fut écœuré par cet endroit. Un désorde monstrueux régnait dans tous les recoins de la salle d’opération. Des tuyaux articulés serpentaient sous diverses machines et s’enchevêtraient dans des tas de câbles.

Il y avait également beaucoup de poussière, que même la pénombre ambiante n’arrivait pas à dissimuler. Certains murs suintaient d’humidité et de l’eau croupie ruisselait sur les parois. L’odeur de l’ensemble n’était pas très forte mais tout de même désagréable. Il était sûrement plus dangereux de rester ici à respirer cet air vicié que d’affronter Freezer lui-même. Même le plus puissant des Saiyajin pouvait succomber à une maladie ou une infection suffisamment violente. Et cette pièce était certainement le vivier des pires microbes de la planète.

Le prince termina son inspection lorsque ses yeux tombèrent sur ce qu’il cherchait. Comme un vulgaire vase, son armure était posée sur un meuble au fond de la pièce et il se leva pour l’enfiler.

Ses articulation carquèrent lorsqu’il enfila son attirail favori et il fit un point sur sa propre personne : il était en pleine forme. Sûrement grâce à un traitement spécial concocté par ce vieillard en décomposition. Peut-être que cela l’immunisait aussi contre les bactéries féroces qui flottaient dans l’air.

“Pas aussi bien qu’un Senzu, mais sacrément efficace quand même… murmura-t-il pour lui-même.”

Il était déjà à nouveau opérationnel alors qu’il avait été à l’article de la mort, lorsque Raditz lui avait foncé dessus. Raditz et son étrange métamorphose... Le prince sentit la colère monter en pensant au Super Saiyajin et il fixa l’homme endormi sur le lit à côté de lui avec un rictus de dégoût. Il n’avait qu’à l’achever ici et maintenant…

“Eh ! Salut Vegeta ! lança une voix familière. Content de me voir ?”

Nappa venait d’entrer, suivi du chercheur à l’allure de zombie. La première chose que remarqua le prince en avisant le colosse, ce furent les veines vert foncé qui zébraient son corps sur une surface bien plus étendue en disparaissant sous le plastron de son armure. Il ne put réprimer une grimace de dégoût.

“Bordel, comment tu peux laisser ces savants fous t'injecter tous ces produits… lâcha Vegeta. Tes bras sont ignobles.
-Bah, ça va même jusqu’au torse. C’est pas joli mais c’est ça de vouloir être plus fort en prenant des produits bizarres. J’ai dans le sang du pur concentré de Commando ! Ça pourrait être marrant de raconter ça à Freezer pour voir la tête qu’il fait.”

Malgré sa volonté de garder un air détaché, Vegeta ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux.

“Tu veux dire qu’on t’a injecté des résidus de Jeece, Barta, Reacum et Guldo dans le corps pour augmenter ton niveau ? Bordel, ça me dégoûte !
-Il me même reste encore une dose mais Wheelo m’a dit de laisser passer un certain temps entre les deux prises. De toute façon, je suis déjà bien assez fort comme ça ! Pas sûr que tu puisses t’enfuir comme la dernière fois.”

Le prince lâcha un grognement écœuré et se tourna vers le vieillard édenté.

“Vous avez changé un Saiyajin de sang pur en aberration visqueuse, cracha-t-il. J’espère que vous êtes fier de vous.
-C’est bien plus subtil et raffiné que ça, Saiyajin ! grogna Kochin, presque vexé. Et je te conseille de te calmer. Je pense que tu as compris qu’il était inutile de nous attaquer. S’il le faut, je réveillerai le maître pour qu’il se joigne à Nappa. À deux contre toi, ils s’occuperont de ton cas sans problème. Notre matériel n’a pas fonctionné sur toi, tu n’es donc pas notre prisonnier mais tu n’es pas autorisé à tout casser non plus.”

Vegeta daigna poser les yeux sur le vieux scientifique, qui eut beaucoup de mal à soutenir son regard.

“Je sais bien, je ne suis plus un prisonnier mais je reste un pion que vous voulez utiliser contre Freezer. Ah ! Ah ! Vous me faites bien rire. Si je suis encore là, c’est surtout parce que je l’ai décidé. Avec ce que j’ai fait à Kakarotto, il refusera que je revienne m’entraîner avec lui. C’est donc ici-même que je dépasserai le niveau de Raditz... et de Freezer. Je trouverai un moyen de surpasser le Super Saiyajin ! Combien de temps je suis resté allongé ?
-Un peu plus de vingt heures, répondit Kochin, impassible.
-Parfait, j’ai largement le temps ! Nappa, viens me montrer ce que tu vaux avec tes stéroïdes !
-Avec plaisir, tu vas pas être déçu ! s’exclama le moustachu.”

Les deux guerriers sortirent de la salle d’opération pour se diriger vers un lieu plus propice aux duels de haut niveau : un grand dôme cloisonné par des murs renforcés.

Tandis que Vegeta et Nappa débutaient leur entraînement, le chercheur en blouse vérifia rapidement les signes vitaux de Wheelo puis alla s’enfermer dans l’un de ses bureaux. En passant dans le grand hall, il jeta un rapide coup d’œil vers les trois caissons contenant Eby Friya, Misokatsun et Kishime, endormis et dociles.

Quand le calme total fut revenu, ce dernier ouvrit les yeux et poussa silencieusement la porte de son compartiment.

Le gobelin avait déjà effectué deux fois cette opération. Il avait rapidement compris que les sbires dont il faisait partie n’étaient pas censés se réveiller selon leur propre chef et il voulait rester discret.

Aussi faisait-il semblant de dormir jusqu’à ce que le bon moment soit venu pour effectuer ses escapades nocturnes. Kochin ne dormait apparemment jamais mais par chance, il était totalement absorbé par ses travaux, ce qui était encore mieux.

Au cours de ses séances d’exploration, Kishime avait visité nombre de pièces de ce bâtiment malsain. Dans certaines d’entre elles, il avait vu des choses que même son esprit aguerri avait eu du mal à supporter : restes d’expérimentation ratées, projets inachevés...

Mais il ne cherchait pas à connaître ce dédale par cœur, il voulait simplement mener à bien sa mission. À présent, il savait parfaitement où aller pour cela. Marchant sur la pointe des pieds, il traversa plusieurs couloirs et ouvrit sans hésiter une porte située au milieu de l’un d’eux. Il pénétra alors dans un cabinet minuscule qui servait apparemment de fourre-tout désordonné.

Kishime ouvrit un tiroir et en sortit un scouter impérial. Il manipulait l’objet avec des mains expertes et remarqua que c’était celui de Barta. Le dispositif dégageait une désagréable odeur de batracien mais dans une situation pareille, n’importe quel moyen de communication aurait fait l’affaire.

Le sbire de Wheelo porta le scouter à son visage et l’alluma. Il fit défiler quelques informations sur la lunette verte et appuya sur un bouton, l’air satisfait.

“Allo, Zarbon ? Oui, c’est le Capitaine Ginyu… Je sais, je n’ai pas pu faire mon rapport plus tôt au seigneur Freezer, j’ai d’excellentes raisons pour cela. Le Commando a été décimé et j’ai dû changer de corps pour survivre… J’ai pris le contrôle d’un être immonde avec la peau qui suinte… Oui, je patiente.”

Une goutte de sueur perla sur le front de la créature verte qui réajusta sa tunique par réflexe nerveux.

“Bonjour, Seigneur Freezer. Merci de répondre personnellement à cet appel. Je vous.... Comment ? Vous êtes déjà en route ? Heu… Non, le Namek habitant sur Terre est toujours en vie… Dans sept jours, très bien… Oui… Je vais les laisser comme ils sont… Vous pourrez me retrouver facilement, je ferai le nécessaire… Parfaitement… Merci à vous.”

Ginyu éteignit son appareil et soupira de soulagement. À partir de maintenant, il fallait faire profil bas le temps que son empereur vienne tout remettre en ordre.

Le gobelin ressortit du cabinet aussi discrètement qu’il était entré et marcha à pas feutrés à travers les couloirs sombres. Arrivé à un croisement plongé dans la pénombre, il ne vit pas la silhouette venir de sa gauche et les deux individus se percutèrent.

“Fais chier ! C’est quoi ce…”

Le soldat impérial reconnut la voix avant que ses yeux ne discernent les contours du personnage : Vegeta.

“Qu’est-ce que tu fous là, créature débile ? siffla le prince, qui comptait apparemment ne pas se faire remarquer non plus.
-Je… promenade… lâcha le timbre guttural de Kishime.
-Et depuis quand tu parles, d’abord ? Je ne t’ai pas demandé de répondre. Pousse-toi avant que je ne t’explose. J’ai du travail.”

Le capitaine infiltré s’exécuta, la peur au ventre. Enfermé à l’intérieur de cet organisme, il était d’une faiblesse déprimante. Que pouvait bien mijoter le Saiyajin à une heure pareille ?

Quel dommage que Freezer lui ait ordonné de garder leurs ennemis dans leurs corps respectifs pour mieux les torturer ; lorsque le moment serait venu, il ne manquerait pas de lui demander de changer d’avis.

Tout en retournant vers son caisson, Ginyu serra le poing et esquissa un sourire victorieux. Rien qu’une semaine à patienter ! Une petite semaine et tout serait réglé.
Dernière édition par Paulemile le Mar Déc 29, 2015 19:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar Pedro le Ven Déc 04, 2015 16:52

Tu veux dire qu’on t’a injecté des résidus de Jeece, Barta, Reacum et Guldo dans le corps pour augmenter ton niveau ? Bordel, ça me dégoûte !
-Il me même reste encore une dose mais Wheelo m’a dit de laisser passer un certain temps entre les deux prises. De toute façon, je suis déjà bien assez bourrin comme ça ! Pas sûr que tu puisses t’enfuir comme la dernière fois.”


Je trouve que ces paroles ne font pas très bien venant de Nappa et Vegeta. Je vois mal Vegeta arriver à des deductions scientifiques (même simples). Idem je vois mal Nappa être parfaitement au fait de ce qu'on lui a fait. Je verrais plus ce dernier shooté, groogy, mais se sentant plus fort. Le mot "bourrin" est également mal choisi comme qualificatif. Bref, ce n'est que de la forme et cela peut être changé assez facilement sans modifier l'information.

Bref, c'est très perso, mais j'ai sursauté sur ce passage, tandis que le reste du chapitre m'a plu.

Pedro
Avatar de l’utilisateur
Pedro
 
Messages: 181
Inscription: Mar Mars 15, 2011 16:09

Re: De Métal, de Chair et de Sang

Messagepar omurah le Ven Déc 04, 2015 17:27

Lol j'ai sursauté exactement sur le même passage. Enfin plus précisément sur la réplique de Nappa, avec le mot "bourrin".

Mais globalement je trouve les dialogues solides sur ce chapitre. Peu de répliques qui m'auront paru décalées. Le rendu est bon pour tous les persos, Piccolo, Goku, Weelo, vraiment y'a de belles lignes. Piccolo me semble tirer vers sa personnalité des premières heures, moins réservé et moins carré dans son expression ?

C'est dans ce genre de chapitres que ton style assez direct et épuré se fait le plus intéressant. Le rythme est très bon ce qui sert aussi l'intrigue et la tension qui ne s'essoufle pas. Je me demande si on est en train d'assister subtilement à l'intégration de Végéta dans le camps Weelo ou si c'est très passager. J'ai hâte de voir le niveau de Nappa en situation réelle. Et la manière dont Piccolo pourra bien tirer son épingle du jeu une fois Freeza en place sur l'échiquier.

J'aime toujours le clin d'oeil au Végéta à fort caractére qui peut difficilement être manipulé (Babidi, Weelo, etc.). J'aime la petite intrigue autour de la divergence d'opinion entre Piccolo & Goku et entre Weelo et Kochin. Affaire à suivre je suppose.

Bref, j'ai aimé ce chapitre :)
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3302
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités