[fic en duo] Cogito Gero Sum

Faîtes-nous partager votre fibre littéraire en écrivant votre propre histoire mettant en scène les personnages de Dragon Ball et, pourquoi pas, de nouveaux ! Seules les fanfictions textes figurent ici.

Toi, oui toi, vénéré lecteur, vénérée lectrice, ton avis global sur CGS nous intéresse !

3/10 ou moins
0
Aucun vote
4/10
0
Aucun vote
5/10
0
Aucun vote
6/10
0
Aucun vote
7/10
0
Aucun vote
8/10
0
Aucun vote
9/10
2
15%
10/10
2
15%
10/9
3
23%
Complètement WTF et j’ai détesté
0
Aucun vote
Complètement WTF et j’ai adoré
5
38%
Complètement WTF et je m’en ballec.
1
8%
 
Nombre total de votes : 13

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar omurah le Dim Jan 03, 2016 20:18

Salut ^^,

Hum je commence par signaler un petit fail d’omurlagaffe, j’ai filé la v1 du fanart d’Abysse à Max pour l’upload, du coup si vous avez lu le chapitre très tôt vous êtes peut-être passés à côté de la v2 (qui se trouve juste avant le C2, Max a habillement rectifié le tir), je dis ça au cas où mais je pense qu’à peu près tout le monde a vu la V2 ^^. Et j’en profite pour remercier infiniment Abysse pour ce très beau cadeau de noël/de fin d’année. Ce coup de crayon quoi, sans déconner…

Buen, je vais essayer de répondre sans faire redite avec Max ^^

@ Butterfly
Spoiler
En parlant de Café... tu me rappelles que j'ai pas pris mon précieux du matin :p
Et sinon, j’ai tenu quoi finalement… trois jours de crucifixion numérique ?
#Messie_contemporain.
Y’a plus qu’à reprendre les négociations où on les avait laissées haha.

ButterflyAway a écrit:(à part ça, je ferai un "vrai" fat commentaire très riche en vitamines prochainement)


Ton présent commentaire fait déjà très plaisir :mrgreen: (l'avatar a dû jouer pour 50%)

@ Bushido
Spoiler
Orange c'est cool haha, mais je doute que Gero l'appelait comme ça durant leurs parties de Fifa en cachette xD
Mais dans les bureaux du RR effectivement, on aurait sûrement utilisé "Orange" x)

@ Lamantin
Spoiler
Lamantin_Furtif a écrit:me demande la tronche que va tirer le torréfacteur du coin lorsque l'ex-maître de l'univers viendra lui piller sa marchandise.

Haha, bien ouéj tu es pas très loin du compte ^.^
Lamantin_Furtif a écrit:Votre fic est excellente, au passage :D

Motivation lvl up x 3.
Je ne sais quoi dire à part merci beaucoup :)

@ Imate
Spoiler
Encore merci beaucoup pour ce commentaire très constructif, y’a vraiment beaucoup à prendre et ça permet de savoir ce qui marche ou pas, très sympa. Sinon, t'as vraiment laissé aucune miette hein xD toutes les pierres angulaires du chapitre tu les as trouvées et résumées. Et je suis ravi de voir qu'en plus, ça fonctionne pour toi ^.^

Imate a écrit:"C-F" (la VO donnerait N°F c'est sur que ça sonnait pas top..)

J'avoue. On a pas mal hésité à l'appeler "F" en fait. Et jusqu'à présent, je sais pas ce qui lui va le mieux. Y'avait des pour et des contre. Mais on a gardé C-F finalement =p
Imate a écrit:En plus d'une ré-écriture des événements du manga, vous nous proposez une ré-écriture du dernier film, naviguant librement entre what-if sur le manga d'origine et sur les nouveautés qu'on nous sert cette année.

C'était tout à fait ça l'idée. D'ailleurs, les références aux derniers films ne vont pas s'en tenir au premier chapitre ;)

Pour le "cliff" de fin, il ressurgira probablement au moment où on ne l'attend pas :)

@ Paulemile
Spoiler
Merci beaucoup pour ton commentaire Paulemile ^.^
Je répond à tes deux interrogations et aux passages sur lesquels tu as tiqué =p

Y'a eu ellipse par rapport à la discussion Gero/Sorbet. Une bonne moitié s'est passée en offline, ça a été suggéré dans le récit mais on a peut-être pas assez mis l'accent dessus. Mais à part ça, je comprends bien ce que tu veux dire. T'as raison. Si on dit que la cohérence a été sacrifiée sur l'autel de la fluidité...... ça passe ? xD

Paulemile a écrit:Bon sinon, un truc qui selon moi ne fonctionne pas, c'est l'histoire de Freezer rafistolé car Trunks l'a laissé en morceaux sans le vaporiser. Or, Trunks vaporise bien les apéricubes de Freezer dans le manga. On voit bien qu'il n'en reste pas grand chose. Incohérence de côté-là, du coup... qui ne me dérange pas plus que ça, bizarrement.
Une pirouette du genre "Gero trouve des restes calcinés et arrive à reconstituer un semblant de corps", ça passerait bien pour moi :mrgreen:

J’ai pas grand-chose à ajouter à ce niveau là, la réponse de Max est complétement complète ^^
Ce quote d'Imate peut aussi tenir lieu de réponse :
Imate a écrit:Il ne s'agit plus seulement d'un "et si..." entraînant une suite d'événements différents du manga, là c'est une vraie ré-écriture.

Et sur ce point, ce n'est qu'un début, il y a encore un paquet d'autres choses ^^
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3302
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar Paulemile le Lun Jan 04, 2016 7:53

Ok, c'est volontaire, donc. Tout va bien du coup, j'ai rien dit 8-)
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar xela26 le Mar Jan 05, 2016 0:48

C'est la première fois que je commente ?! je sais plus, si c'est le cas, honte à moi!

Plus sérieusement, le premier chapitre était foutrement bien fait et intriguant. Le deuxième confirme.
En plus avec une belle planche de Xinter. Bref, j’adhère.
Le chapitre sur Géro, avec ce nouveau point du vue sur la période cyborg, du petit lait!

Bref, je vous souhaite tout le meilleur pour votre projet, que je suivrais attentivement. Bien sur, j'hésiterai pas à vous dézinguer si le niveau baisse :D
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1622
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar omurah le Mer Jan 06, 2016 20:26

Merci beaucoup pour ce commentaire très encourageant Xela :) . Content de voir que le premier et le second chapitre t’ont plu ! Voyons si on arrive à tenir la rampe jusqu’à la moitié de la fic haha x)

xela26 a écrit:Bref, je vous souhaite tout le meilleur pour votre projet, que je suivrais attentivement. Bien sur, j'hésiterai pas à vous dézinguer si le niveau baisse

Tiens, voici un T.E.L.T (t’éclater la tronche) flambant neuf gracieusement offert par nos sponsors, Dreadzone et Bloody-audimat :mrgreen:

Image



_____________________________________

Chapitre 3 : Enfant-soldat


Suite au sauvetage de son nouveau seigneur, Sorbet n’avait pas chômé. Au contraire, il n’avait été que plus affairé ; d’une part car le nihilien s’était avéré très exigeant au niveau organisationnel, d’autre part pour la raison que depuis la mort de Tagoma, Sorbet avait dû assumer les responsabilités qui lui étaient auparavant échues. Ce même Sorbet ayant laissé couler un temps avant d’oser poser la question qui le rongeait : Pourquoi cette mort gratuite ? Freezer aussi avait pour habitude de maltraiter ses hommes, mais il était extrêmement rare qu’il en vienne à tuer un officier de haute importance, encore plus pour une intervention aussi légère que celle qui avait coûté la vie à Tagoma.

La réponse que le général en chef avait obtenue du nouvel empereur le fit douter du bien fondé de leur dernière opération — et accessoirement, Winter vit, par là même, l’information de l’existence des boules de cristal lui passer bêtement sous le nez. Déjà parce qu’il avait eu la mauvaise idée de tuer froidement celui que Sorbet tenait assez en amitié pour vouloir lui rendre la vie — à lui d’abord — avant l’Empire. Ensuite parce que ce même Sorbet avait compris que Winter ne s’intéressait absolument pas audit Empire.

Au contraire, il se fichait complètement de ce qui pouvait bien arriver à ce dernier, en bien ou en mal. Le seul intérêt qu’il pouvait lui trouver s’avérait être la mise à disposition d’une flotte — et du carburant qui allait avec — pour qu’il puisse continuer son exploration de l’univers et de ses secrets. Mais avant de pouvoir ainsi agir comme il l’entendait, Winter devait d’abord — et à tout prix — s’assurer être débarrassé de l’entité qui le gênait, une entité dont il avait espéré ne jamais avoir à réentendre le nom.


Le Super Sayen.


Ce même être légendaire qu’il avait affronté il y avait de cela plus d’un millier d’années, avec l’ancien empereur honorifique. Cold, avait été extrêmement puissant, mais affronter le Super Sayen en forme de réduction eut été un suicide pur et simple. C’était d’ailleurs l’élément qu'il restait à déterminer. Cold s’était-il fait tuer en forme de réduction ? Si oui, le nouveau Super Sayen n’était peut-être pas nécessairement une menace sérieuse. En revanche, si Cold — secondé par son fils — avait été capable de se battre à pleine puissance, et n’avait même pas pu endommager la planète de son adversaire, le combat à venir s’annonçait de fait difficile…

Winter avait d’ailleurs testé son potentiel dans la salle d’entrainement d’un vaisseau de la flotte réservé à cette fonction ; et les ordinateurs de ce vaisseau s’étaient chargés de calculer la puissance du nouvel empereur. Sorbet s’était pourtant attendu à un grand pouvoir, mais le résultat avait de loin dépassé ses prévisions. Les machines avaient planté, infoutues de suivre le rythme. Chacun des déplacements de Winter provoquait une petite onde de choc et aucun des robots d’entrainement n’avait été capable d’outrepasser cette barrière pour le toucher. Dans de telles conditions, le seul fait de chiffrer la puissance de Winter, sans scouter sur mesure, tenait du casse-tête.

Malgré quoi, l’empereur se révélait excessivement prudent. Freeza avait péché par excès d’imprudence. Cold avait péché par excès d’imprudence. Même son ami Cooler — qui lui partageait sa nature très prudente — avait péché par manque d’excès de prudence.

Winter n’allait pas s’y laisser prendre. A contrario, pour Sorbet, l’écart de puissance entre le Super Sayen et les cinq meilleurs Démons du Froid n’était pas particulièrement significatif, et Winter aurait, selon lui encore, probablement pu le vaincre seul, sans difficulté. Néanmoins, le nouvel empereur avait insisté pour que quelqu’un teste la force du bourreau de Freezer en amont ; et s’il ne parvenait pas à le vaincre, leur fournisse au moins des données de combat exploitables.

Et c’est précisément pour ce « quelqu’un » qu’ils étaient là.


~~~~~~~~


Chill était un nihilien assez classique à tout niveau. Pas spécialement fort, ni rapide, ni intelligent. Mais rusé.
Quand le Super Sayen était venu les détruire, il s’était caché et avait fait le mort. Il n’en avait pas conscience mais le fait est qu’il parvenait parfois instinctivement à dissimuler sa présence, et ce talent l’avait sans doute sauvé ce jour là.

Au contraire de la totalité du reste de sa race, déjà en voie d’extinction avant la descente du Super Sayen… qui aura finalement mâché le travail au cours naturel du temps. Des centaines de Démons avaient été massacrés en un seul jour, une seule tournée générale. Chill ne se souciait pas plus que ça de ses semblables, qui avaient de toute façon déjà beaucoup perdu en prestige depuis la mort de Freezer, Cold et Cooler ; mais ce génocide avait sonné leur glas. Lui laissant la lourde charge du statut de dernier représentant de sa race.

Du moins, c’est ce qu’il avait pensé, avant que Winter ne débarque dans le ciel, avec ses messages diffusés en boucle, menaçant la planète de destruction. Chill ne tenait pas à être impliqué dans les conflits qui opposaient l’Empire et la résistance, ou toute autre forme de conflit, mais il doutait fortement de sa capacité à survivre à la destruction d’une planète aussi vaste que celle qui avait donné le jour à leur lignée.

Donc, la mort dans l’âme, il s’était manifesté, et avait été enrôlé de force. Et maintenant, il faisait route vers cette maudite planète bleue… dont il espérait pouvoir repartir vivant. Mais cette mission était un suicide pur et simple ! On lui demandait de vaincre le Super Sayen ?!

Enfin, pas exactement. Il s’agissait plus de s’assurer de sa mort très probable, selon les dires, et d’éliminer le reste des gêneurs — bien moins puissants que lui. Et s’il y parvenait, il obtiendrait la planète en récompense de cette tâche ingrate de “goûteur impérial”. Une belle planète, calme et éloignée de tout. Presque un paradis dans l’univers.

Le deal n’en restait pas moins dégueulasse dans le principe. Et la famille alors ? se demandait-il, sans gêne.

Sa puissance était beaucoup moins élevée que celle de Freezer. En fait, il doutait même de sa capacité à battre le fils de Cold — même sous la forme de réduction la plus faible de ce dernier — sans déployer de son côté toute sa force. Etait-il seulement certain de pouvoir libérer l’entièreté de son propre pouvoir ? Il avait croupi en forme de réduction pendant tellement longtemps… ; petit et faible voilà ce qu’il était devenu. Voilà ce qu’il avait toujours été, en réalité. Peut-être — une fois cette mission sur Terre terminée, avec une fin heureuse dans l’idéal, pour lui — peut-être alors se laisserait-il aller à l’hérésie de s’entrainer sérieusement… pour donner une leçon à cet arrogant de Winter ? S’entrainer…… c’est bien comme ça qu’on disait… ? Ça marche vraiment, ça ?

Il ouvrit subitement les yeux. Son pod avait atterri sur un sol meuble, et n’avait fait que très peu de bruit.

— Belle planète, en effet…, marmonna le nihilien, plus pour lui même qu’autre chose.

— Tu n’es pas là pour admirer le paysage. Le Seigneur Winter s’impatiente, lui répondit une voix à travers son détecteur.

Chill serra le poing. Même un être inférieur comme ce « Sorbet » se permettait de lui manquer de respect. Il devait remettre les pendules à l’heure. Toutes les pendules… ; à commencer par les siennes, hérésie ou pas.

Son détecteur lui indiqua soudain un très haut niveau d’énergie. 347 000 unités ?! Le Super Sayen était-il finalement toujours en vie ?

Il se calma. Peut-être était-ce tout simplement un de ces gêneurs dont on lui avait parlé. Il ne captait pas d’autres niveaux de puissance aussi élevés, à la surface de la planète. Dans ce cas, de ces 347 000 unités pourrait certes relever un combat difficile… mais il finirait par triompher. En l’état, il possédait pas loin de 400 000 unités ! Et même s’il était incapable d’aller jusqu’a doubler sa force à chaque transformation — comme le faisait Freezer — le pallier du dessus, s’il arrivait à l’atteindre, lui permettrait de monter à pas loin de 700 000.

Il ne pouvait pas perdre.

Chill déploya son aura, et fonça vers sa future victime.

… Ou plutôt, ce fut elle qui lui vint… en coup de vent énorme et sec.
Face au soleil du midi, se tenait un individu portant une cape blanche plus grande que lui-même.

Une fois ses yeux habitués au soleil, Chill parvint à mieux distinguer les traits de l’importun.

— Un namek ? Je pensais que Freezer vous avait tous anéantis…

Piccolo fixa quelques secondes la créature qui avait interrompu sa méditation. Elle ressemblait beaucoup à Freezer lorsque que ce dernier avait réussi à rivaliser avec lui ; bien que plus petite… et bien plus faible apparemment.

— Quitte immédiatement cette planète. Cet avertissement sera le dernier.

Quoi ? Un simple namek se permettait de l’insulter maintenant ? Sa race était-elle tombée si bas ?

— P… petit… ! Tu vas le regretter !

C’en était trop. Chill étala sur toute la table la totalité de la puissance qu’il était capable de déployer et se jeta sur l’homme vert.

Il lui porta un uppercut ultra-rapide, instantanément suivi d’un mid-kick dans le ventre. Alors qu’il allait achever cet insolent d’un kikoha à bout portant… une main broya son bras gauche, éteignant le feu mortel.

— Je suppose que tu n’écouteras pas ?

Chill tenta de se dégager, sans succès.

— 870 000 unités ? souffla-t-il, choqué, alors que son adversaire tendait presque délicatement une paume vers son torse bombé, paume rapidement chargée à bloc ; dévastatrice… de visu.

Pas que visuellement d’ailleurs…

La fumée retomba.

Piccolo se demanda qui était cette créature venue de nulle part. Pourquoi maintenant ? Il scanna les environs mais ne décela aucune autre anomalie du genre. Un électron libre ? Un dernier résidu de la famille décimée de Freezer ? Vu la “logistique” de cette invasion ridicule… cela en avait tout l’air. Il reprit sa méditation sur place…, rangeant dans un coin de son esprit la pensée d’en toucher un mot à Dendé juste après, à supposer que ce dernier ne soit pas déjà au courant.

~~~~~~~~

Il faisait nuit noire quand Chill reprit connaissance. Une nuit vraiment lugubre, sans lune. Il ne voyait pas à un mètre. Son corps était criblé de profondes blessures, et il semblait bien qu'un coup de vent suffirait à le mettre à terre.

Plus tôt, son temps de réaction l’avait sauvé. Sous la poigne du namek, il avait concentré son énergie en un instant et s'était tranché le bras. Puis — reculant vivement — il s'était confectionné un bouclier d’énergie en y injectant l’absolue totalité de son capital de départ de 400000 unités…, portant même son compte à découvert, en grattant jusqu’à l’énergie du désespoir, aussi appelée énergie vitale. Malgré quoi, il avait quand même été balayé comme un fétu de paille enseveli sous un gigantesque torrent d’énergie brute ; il se trouvait désormais probablement à des dizaines de kilomètres du point d’impact, bien des heures plus tard. Le sang au sol avait eu le temps de sécher.

— Putain de namek…… Putain de planète…… Putain de Super Sayen…, haleta-il, alors qu’il pressait son moignon de bras gauche, cautérisé par une frange de l’attaque qu’il avait encaissée.

Une fois définitivement noirci, il y avait très peu de chances que son bras repousse, même s’il parvenait à se transformer. Sa queue avait également été détachée — il ne savait quand ; elle semblait même avoir été mangée — et il saignait abondement de l’œil droit.

Son armure et son équipement étaient évidemment foutus.

— Je rejoins ma capsule… et adieu l’empire ! Adieu les monstres ! Hahaha…

Tout son corps le meurtrissait — jusqu’aux ongles — et il avait perdu énormément de sang. Chill se canalisait instinctivement pour camoufler son énergie tant que faire se pouvait ; le namek qui l’avait attaqué ne portait pas de détecteur mais l’avait apparemment repéré de loin…

Il se trainait difficilement, et avait passablement perdu la notion du temps… et quelques grammes de froid dans le sang, au passage. Il ne pouvait pas voler dans son état, même pas la peine d’essayer ; mais sa capsule n’était plus très loin. Le soleil commençait à se lever, et de timides rayons chauffaient sa peau, de bonne grâce, restaurant légèrement son énergie et sa motivation…

… Quand un allié impromptu vint à son encontre.

En partie métallique, le visage de celui qu’il avait longtemps considéré comme le plus noble et le plus puissant de leur espèce… venait d’apparaître devant lui. Il avait apparemment été rafistolé dans tous les sens, mais demeurait encore largement identifiable.

— Freezer ! Je te croyais mort, comment…, commença Chill, soulagé de voir enfin une figure fiable et connue.

Il stoppa net sa phrase, à bout de force. Le souffle lui manquait. Quelque chose n’allait pas. Freezer était apparu de nulle part, Chill ne l’avait ni vu ni senti arriver face à lui ; mais surtout…

… Sa main était plantée profondément dans son abdomen.

Chill s’effondra sur le sol meuble et l’herbe fraiche, mortellement touché. Sa vision se brouillait, alors qu’il voyait Freezer opérer un sec mouvement du bras, dégageant le sang qui y ruisselait.

— Mission accomplie, prononça distinctement le nihilien, comme s’il se parlait à lui-même, en portant l’index à l’oreille.

Sous les yeux médusés du démon, la silhouette de Freezer ondula, d’abord doucement, puis de plus en plus rapidement. Son corps sembla se brouiller…… avant de se volatiliser complètement, au bout de quelques secondes.

Avait-il halluciné ? Pourquoi ? Comment ?

Chill mourut … avec ces questions en tête, maudissant le monde entier.


~~~~~~~~


Le docteur Gero se permit finalement de souffler, depuis la table de jardin de sa résidence secondaire. Ainsi se soldait la première offensive des envahisseurs. Victoire n°1 ; nette, sans bavure et bien pliée. Un point pour la Terre. Le dispositif d’invisibilité s’était révélé utile.

Encore une fois.

Associé à une combinaison légère, cet appareil avait d’ailleurs permis au papa de Cell — à l’époque — de fuir son laboratoire en prenant avec lui le plus de matériel possible ; dans la mesure où ses machines ne pouvaient toutes être transportées… et qu’il avait donc littéralement dû s’enfuir à l’emporte-pièce, lorsqu’il avait entendu la bande à Goku atterrir à proximité de son labo.

Ce dispositif pouvait se recharger à l’énergie solaire, et fonctionnait principalement au moyen d’ondes électriques. En outre — quand bien même C-F n’avait pas besoin de cette seconde fonction — il était également possible de camoufler l’aura, d’un seul coup de télécommande ; laquelle aura ne se diffuse plus, bloquée par le rayonnement électromagnétique.

— Et d’un, murmura Gero, en portant la tasse encore fumante à ses lèvres, tandis que sa main gauche surfait déjà sur un clavier, tentant si possible d’envoyer un “mail” moqueur à Sorbet… avec la photo du corps mutilé de Chill, en pièce-jointe. Pour un peu, Gero aurait demandé à Piccolo de taper la pose avec C-F, un pied sur le nihilien fraichement vaincu.


Pour un peu…

Et une fois encore Gero commettait une grossière et monumentale erreur tactique ; une honte pour ce poker-menteur qui le tenait en amitié ; et qui — pour le coup — eut pu croire sa réputation surfaite. La victoire était facile certes, mais il n'était aucun besoin d'en convenir avec l'ennemi. Ne pas s’étonner ensuite de ce que le fairplay passe à la trappe ; et le jeu… raccourci de la plus expéditive des manières.


_________________________________

Quelqu’un a dit tease du prochain chapitre ?
Quelqu’un a dit fanart ?
Quelqu’un a dit « regardez, Super-Abysse dans le ciel ! » ?
Les trois en même temps ?!
OK ! Matte-moi ce coup de crayon et cette colo level SSJGSSJ !
(Abysse va ma taper si je dis merci encore une fois, mais tant pis : merci !)

Image
Image

Je place ça soon en première page du topic.
Et je mets dans la foulée les liens pour les images à leur taille d’origine ainsi que les V1 de chacun des dessins.

Nda : Winter descend au prochain chapitre, avec son copain l'ange de la mort et un bocal pour récupérer le sang des martyrs, en souvenir.

Prochain chapitre : au plus tard Dimanche (sauf imprévu).


Dernière édition par omurah le Mer Jan 13, 2016 7:58, édité 4 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3302
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar niicfromlozane le Mer Jan 06, 2016 21:08

Joli taf.

J'ai particulièrement apprécié la mise en scène de la mort de Chill, c'était extrêmement bien senti après l'avoir présenté comme survivant improbable. Sa mise à mort a été une surprise complète et l'effet était excellent.
J'avoue aussi que je me suis payé une sacrée barre sur cette phrase :

Pour un peu, Gero aurait demandé à Piccolo de taper la pose avec C-F, un pied sur le nihilien fraichement vaincu.


Globalement, votre trip est vachement bien senti. À part certaines tournures un peu lourdes, j'ai vraiment pas grand chose à dire. Y a vraiment un bon équilibre entre la mise en place, l'action, les sous-entendus et l'intrigue. Bref : joli taf. GG
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5244
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar Imate le Jeu Jan 07, 2016 21:10

Un troisième chapitre plus court, mais ma foi bien sympathique.

S'il y a bien quelque chose qui m'a plu dès le début, l'amitié ressenti par Sorbet pour son lieutenant froidement tué. On s'éloigne du Sorbet de la série qui semblait plus autoritaire avec Tagoma, et on se rapproche de la relation qu'ils entretenaient dans le film, ou ils avaient l'air plutôt proches (je pense à la mort de Tagoma tué par Freeza, lorsque Sorbet hurle le nom de son ami). De plus, en cachant l'existence des dragon balls, il montre une certaine ingéniosité, et semble préparer quelque chose.

Chill disparaît aussi vite qu'il est introduit (c'est à dire trop vite). D'un côté ça donne clairement une mise en scène bien tournée, mais pour le coup je suis déçu de ne pas le voir plus que ça, lui qui semblait intéressant. Enfin, il aura au moins le mérite d'avoir servit à faire entrer en scène Freeza et Piccolo. D'ailleurs dès que j'ai vu le niveau de puissance, j'avais deviné qui Chill venait de détecté. C'est en tout cas bien plaisant de le voir en avant, même si c'est au détriment d'un personnage trop vite éclipsé à mon goût. Par contre, j'aime bien la manière dont Freeza, pourtant annoncé comme un allié inattendu, élimine Chill d'un seul coup. C'était bien vu.

C'est vrai que le style d'écriture est particulier avec parfois des phrases très libres et dans un langages très familier, mais c'est ce qui fait son charme je trouve, un peu comme si on vivait dans le monde de cynisme et de mélancolie de ce vieux Gero. C'est clairement un plus pour moi.

Bref, encore un très bon ressenti global, malgré une légère amertume en bouche pour ce pauvre Chill qui n'aura pas eu le temps de jouer sa partition^^
« Un Général...ne doit jamais faillir à son devoir »

Image
(Portrait de Danmarine par Kouki)
Dragon Ball Extended Universe : Les Chroniques d'une Guerre
(statut : en cours ; 31 chapitres publiés ; chapitre 32 en cours d'écriture)
Avatar de l’utilisateur
Imate
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2516
Inscription: Ven Sep 04, 2015 0:23
Localisation: Amiens, Somme, Picardie

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar omurah le Ven Jan 08, 2016 2:04

@ Niic

Merci beaucoup et content que "le coup de l'ascenceur" avec Chill t'ait plu ^-^

Pour les tournures lourdes, en passant rapidement les 3 chapitres en revue dans ma tête, je peux voir à peu près à quelles phrases tu fais référence. C'est clair qu'il y a des ratés parfois, je l'admets volontier :) ; n'hésite pas si une phrase/tournure en particulier te pique les yeux, à nous reprendre dessus, c'est toujours très enrichissant ^^

@ Imate

Merci encore une fois de prendre le temps de détailler tes impressions ^.^ ; te sens pas obligé à chaque fois, même un simple "bon chapitre" ou "bof le chap sur ce coup" fais toujours très plaisir (sisi, même le "bof le chap").

Imate a écrit:Chill disparaît aussi vite qu'il est introduit (c'est à dire trop vite). D'un côté ça donne clairement une mise en scène bien tournée, mais pour le coup je suis déçu de ne pas le voir plus que ça, lui qui semblait intéressant.

#One punch man :mrgreen:

Quelque part, on a parfaitement conscience du fait que Winter est un personnage qui vient complétement de nulle part comme un cheveu sur la soupe (comme me disait Max : "Winter, c’est un pari"); du coup on s'est auto parodiés avec un autre nihilien complétement Deus Ex et qui a été traité sur la majorité du chapitre de sorte à vraiment donner l'impression d'un nouveau personnage potentiellement parti pour durer dans l'intrigue, avec un background, des objectifs et un potentiel d'évolution et tout et tout. Chill est le pendant trollesque de Winter en fait.

Mais sinon oui c'est clair que Chill n'a pas eu le temps d'antenne qu'il aurait pu mériter dans une autre vie. Et un commentaire en MP m'a d'ailleurs fait réaliser qu'avoir trois nihiliens sur l'échiquier, avec des objectifs potentiellement différents ou pas, ç'aurait pu être assez sympa si bien tourné. Pour le coup on a fait le choix d'éviter la profusion de subplots et de personnages pour garder une ligne droite et claire permettant à l'histoire d'avancer vite et bien, au moins au début ^^
N'empêche j'ai aussi pas mal de sympathie pour ce pauvre Chill qui n'avait rien demandé à personne et du coup je partage comme toi la déception de sa mort, quand bien même Max et moi en sommes instigateurs, mais bon y'a des choix à faire xD

Imate a écrit:C'est vrai que le style d'écriture est particulier avec parfois des phrases très libres et dans un langages très familier, mais c'est ce qui fait son charme je trouve, un peu comme si on vivait dans le monde de cynisme et de mélancolie de ce vieux Gero.

Tu nous diras si ça marche, mais en tout cas c'est toutafé comme ça que ça a été pensé ^^ ; et tant mieux si t'apprécie ce parti-pris narratif, parce que ça va continuer encore un moment =p ; j'en profite pour dire que le Gero de cette fic doit vraiment beaucoup au Gero de Dragon Ball Timeline : Vegeta. Lequel marque immédiatemment par toute la vie que son auteur, Niic, a su lui insufler là où on aurait pu s'attendre tout simplement au personnage du méchant savant-fou de base. On a essayé ici de faire un peu la même chose, donner vie au personnage, mais ça ne vaudra jamais l'excellentissime Gero de Niic.

Merci encore pour ton commentaire :)
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3302
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar Paulemile le Ven Jan 08, 2016 8:18

J'ai bien aimé. Surtout la mort de Chill, décidément :lol:
Il m'a un peu fait penser à Pilaf en fait. Le mec pas sûr de lui qui s'embarque dans un truc qui le dépasse et qui n'arrive à rien, de manière presque drôle. Sauf que là, Chill crève mais bon...

Je me demande si Piccolo (ou Dendé) est au courant pour Freezer ou s'ils l'ont détecté à cet instant. Vu qu'il ne dégage pas de Ki, je pense plutôt aux capacités extrasensorielles du dieu de la Terre (qui fonctionnent quand le scénario le veut bien, je suis pas mal trop placé pour le savoir :mrgreen: ).

Le style d'écriture est parfois étrange, oui. Mais c'est mieux qu'un style trop lisse ou trop propre. Ca passe tranquillement pour moi.
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar omurah le Sam Jan 09, 2016 12:25

@ Paulemile.

réponse de Max
Spoiler
Paulemile a écrit:J'ai bien aimé. Surtout la mort de Chill, décidément
Il m'a un peu fait penser à Pilaf en fait. Le mec pas sûr de lui qui s'embarque dans un truc qui le dépasse et qui n'arrive à rien, de manière presque drôle. Sauf que là, Chill crève mais bon...

C'est un peu ça oui =p
Pour le coup, la réponse d'Omurah est vraiment complète, donc je vais me contenter de te remercier pour nous deux =p

Paulemile a écrit:Je me demande si Piccolo (ou Dendé) est au courant pour Freezer ou s'ils l'ont détecté à cet instant. Vu qu'il ne dégage pas de Ki, je pense plutôt aux capacités extrasensorielles du dieu de la Terre (qui fonctionnent quand le scénario le veut bien, je suis pas mal trop placé pour le savoir :mrgreen: ).

Ces capacités type cheat qui marchent sous windaube 95, on s'en réserve le droit de variation =p En l'occurence, faudrait que Dendé soit en observation sur Chill au moment où il ai été tué... Ce qui est peut-être le cas, ou pas. '-'

Paulemile a écrit:Le style d'écriture est parfois étrange, oui. Mais c'est mieux qu'un style trop lisse ou trop propre. Ca passe tranquillement pour moi.

Fusion potalas des styles d'écriture. Thank's =p

réponse d'Omurah
Spoiler
Paulemile a écrit:Il m'a un peu fait penser à Pilaf en fait. Le mec pas sûr de lui qui s'embarque dans un truc qui le dépasse et qui n'arrive à rien, de manière presque drôle. Sauf que là, Chill crève mais bon...

C'est tout à fait ça. D'ailleurs, pour l'anecdote lors de nos debriefs, Max avait visé dans le même registre que toi mais encore plus bas que Pilaf lol. Je cite :
Max a écrit:[...] a la place on a le paysan des nihiliens qui a survécu dans un gros coup de bol et qui se fait OS dès que ça devient sérieux xD

Chill a été un personnage très utile pour camper tout un tas de choses. Déjà ce dont je parle en réponse au quote d'Imate ensuite ce qu'Imate soulève lui-même (introduire Freeza et Piccolo, les positionnements des uns et des autres etc.) qui va avec ce que tu soulèves toi-même, à savoir "donner le la" de la suite et générer une contre-plongée par rapport à l'échelle des niveaux. Chill c'est un peu le bonhomme que t'as dans une illustration de dinosaures, t'sé le petit humain qu'on met dans un coin pour montrer la différence de ligue xD ; Chill c'est le mec de CFA qui a été parachuté en ligue 1 :3 ; c'était amusant à faire mais pour que ça marche ça ne devait pas durer plus d'un chapitre.

RIP Chill xD

Paulemile a écrit:Je me demande si Piccolo (ou Dendé) est au courant pour Freezer ou s'ils l'ont détecté à cet instant. Vu qu'il ne dégage pas de Ki, je pense plutôt aux capacités extrasensorielles du dieu de la Terre (qui fonctionnent quand le scénario le veut bien, je suis pas mal trop placé pour le savoir :mrgreen: ).

A moins de sentir les mouvements d'air ou d’avoir une « vision mystique » comme dirait Max, C-F est juste inexistant. Il n'est même pas vivant, il ne dégage ni mal ni vice, pour le coup je pense qu'il n' y'a vraiment rien à se mettre sous la dent pour Dendé. Les sens de Kami de ce derniers sont-ils d’ailleurs omniprésents ou doit-il se focaliser un minimum pour cibler ses perceptions dans l’espace ou le temps ? C’est le grand flou il me semble dans le manga.

Content que tu aies apprécié le chap ^^


__________________________________________________

Chapitre 4 : À monstre, monstre et demi


Winter se posa comme une plume sur le sol terrien, le corps brulant et fumant de la chute libre — pourtant infernale et vertigineuse — qu’il venait d’encaisser ; sans peine aucune néanmoins. Il ne manquerait plus que ça ; les nihiliens avaient été assez ridiculisés comme cela… et à présent, le vent se devait de tourner et la balance du destin peser en toute circonstance en leur faveur, sous peine de favoritisme.

Ce qui allait se vérifier rapidement. La vermine devait payer. Et cette fois Winter n’avait pas laissé au hasard le choix de décider d’un retournement de situation de dernière minute. Il avait fait appel à la “fée des nihiliens”… et cette dernière n’attendait qu’un signal pour en finir avec cette histoire. Mais l’empereur voulait d’abord voir la tête de l’assassin de Chill.

Il voulait surtout la voir détachée de son corps ; l’empereur descendait juste en coup de vent pour récupérer ladite tête en souvenir… avant de retourner rattraper les heures de sommeil perdues à jouer aux échecs avec Sorbet jusqu’au petit matin ; en écoutant les récits soporifiques de ce dernier concernant toutes les années d’histoire impériale loupées sur Cold 444.

La peau de Winter n’était apparemment toujours pas débarrassée de sa teinte dorée… il s’en était assez longuement étonné, au point même de se demander si Sorbet n’était pas dans le vrai en suggérant que cette teinte n’avait rien à voir avec Cold 444… mais venait de lui-même. Pourtant l’empereur s’était rendu compte qu’elle n’était pas “indélébile” ; elle faisait plutôt penser à un vêtement qui se porte et s’enlève. Il l’avait d’ailleurs perdue un beau jour, durant le trajet vers la Terre, lors d’une session d’entrainement des réflexes.

Durant deux semaines entières, l’empereur s’était interdit l’oreiller. Et lorsqu’il tenait plus du mort-vivant qu’autre chose et que le subconscient — terreau fertile des réflexes — submergeait enfin sa conscience ; l’entrainement pouvait commencer. Des robots spécialement programmés pour ce type d’exercices lui en avaient fait voir de toutes les couleurs, tartes et pains à la pelle ; quand une gifle plus copieuse que les autres dérégla subitement sa machinerie interne. Sorbet fit immédiatement tomber tous les robots, catastrophé. L’empereur qu’il avait à cet instant sur les genoux… tenait désormais plus de la lune que du soleil. Sorbet se tint la tête entre les mains. Qu’avait-il fait ?

Deux semaines encore plus tard… à force de tentatives partant de rien, sans base théorique aucune… Winter avait fini par trouver, en tâtonnant à l’aveuglette, la clé et la serrure lui donnant accès à la précieuse et secrète salle au trésor : le divi fleuve de quintessence alchimique ; le soleil miniature caché au plus profond de chaque être vivant.

Son niveau repartit en flèche au point de crever le plafond… mais Winter — pessimiste qu’il était — jubila moins que Sorbet, en cet instant de soulagement absolu. Moins que l'autre car c'est aussi à cet instant que l’empereur avait compris : l’or lui collant à la peau était un prêt du Dieu Soleil, une location de vêtement plus qu’une encre indélébile. Or, un vêtement…… ça se déchire.

Winter — désormais les pieds bien sur Terre — jeta quelques regards curieux un peu partout.

Autour de lui s’étendait la mer à perte de vue ; et à sa gauche : une île au peson naturel bafoué par une ville conquérante, grouillant de monde. Quoi de plus parfait pour un tir d’avertissement. Le dernier des Nihilien concentra un instant son Ki… puis laissa filer une petite lumière violette en direction des habitations, sans même les regarder.

— Je me doutais bien que d’autres viendraient…, fit une voix se substituant au son de l’énorme explosion qui aurait dû se produire.

Winter tourna la tête, avisant la créature aux muscles saillants.

— C’est sans doute toi qui à tué Chill ? questionna le Démon en se tournant vers sa future victime.

— Tu le rejoindras prochainement ! Comme tous ceux qui t’ont précédé et comme tous ceux viendront après toi ! rétorqua Piccolo tandis que son niveau d’énergie en hausse exponentielle faisait monter le mercure.

La puissance dégagée par ce démon du froid lui donnait pour une fois le crédit de son impudence. Le combat s’annonçait difficile… Piccolo en venait presque à regretter avoir réagi plus promptement que Gohan et Végéta. Peut-être aurait-il dû la jouer comme les terriens, sur ce coup, façon « j’avais piscine ». Non franchement… il était toujours le premier sur le terrain, il n’avait pas de vie certes… ; mais qu’on ne vienne pas lui dire que c’était un hasard.

Enfin, bon. Piccolo se fendit quand même d’un sourire. Tant mieux s’il était encore arrivé le premier. Il n’allait pas cracher sur la lumière des projecteurs et sur l’occasion de grimper dans le classement des meilleurs tableaux de chasse de la bande, vampirisé par Goku jusqu’à peu.

Un poing lancé à pleine puissance sur la gauche pénétra l’imagerie mentale puis la garde du namek ; les brisant toutes deux comme une rangée de fenêtres plus belles que solides. Piccolo fut éjecté sur une dizaine de mètres ; et avant même que le bang sonique ne parvienne à ses oreilles sifflantes… le nihilien était parvenu à le rattraper, l’envoyant cette fois loin au dessus des nuages.

Le mentor de Gohan esquiva d’un cheveu le coup de pied retourné du nihilien subitement apparu au dessus de sa tête ; lequel nihilien retrouva malheureusement trop bien l’équilibre perdu et enchaina immédiatement par un combo stylisé à base de cinq coups de poing dévastateurs ; occasionnant autant de petites ondes de choc sous lesquelles les os du namek craquaient sordidement.

Winter stoppa net son offensive et toisa son opposant, étonné.

— Ah parce que tu respires encore ? Pour avoir au moins survécu jusqu’ici, je te félicite. Mais tu n’en as plus pour longtemps, pas vrai ?

Piccolo peinait à reprendre son souffle. La puissance de son adversaire avait augmenté entre le premier coup du combat et le dernier en date ; il ne suivait déjà plus le rythme. C’était frustrant de voir approcher si dangereusement le plafond de ses propres capacités… quand l’autre en face faisait tranquillement craquer ses doigts comme s’il appréciait un petit exercice de routine.

Le bras gauche du namek pendouillait ; et son attirail d’entrainement avait été complètement désagrégé.

Mais même couvert de blessures, il restait confiant. Certes, le banc de touche lui faisait déjà de l’œil… mais ce n’était plus qu’une question de secondes avant que les renforts n’arrivent, et Piccolo aurait ce lot de consolation d’être le premier à pouvoir leur annoncer la bonne nouvelle : ce monstre doré était loin du niveau de Cell. Tant pis pour le tableau de chasse. S’il parvenait à tenir jusqu'à l'arrivée de la cavalerie, cette histoire pourrait se boucler sans que personne ne meure. Même pas lui.

— La pause est terminée. Reprenons, si tu le veux bien, se moqua le pupille de Sorbet.

Winter se volatilisa, pour réapparaître dans le dos de Piccolo et lui asséner un coup de pied surpuissant. A vitesse égale, il sembla se déporter de l’autre coté du corps meurtri — avant même que le choc n’ait eu le temps de le projeter sur plus d’un centimètre — pour l’abattre d’un autre coup surpuissant. En quelques secondes, la scène se répéta des dizaines, des centaines de fois, en faisant pratiquement du surplace ; Et un dernier impact projeta la fusion en diagonale, suffisamment loin et rapidement pour qu’il touche une plage qui n’était pas en vue quelques instants plus tôt. Winter ne faisait que s’amuser…

… mais le jouet était apparemment déjà cassé.

— Il s’éteint…, marmonna le nouveau seigneur de l’univers. Ça valait bien la peine de descendre personnellement. La bague de Sorbet aurait aussi bien fait l’affaire. Ah…, bon…, on dirait que cette planète ne compte aucun combattant valable, en fin de compte.

— Parle pour toi. Le meilleur vient juste d’arriver, s’exclama une nouvelle voix dans son dos.

Winter se retourna et avisa le nouvel arrivant, un humanoïde aux cheveux noirs, portant une combinaison semblable à celle des impériaux. Un sayen peut-être ? En tout cas l’assurance qu’il dégageait parut rapidement surfaite : son énergie était au premier regard plus faible que celle du namek. Faux espoir, fausse alerte. L’ascenseur émotionnel valut une grimace d'agacement à Winter.

La voix de l'apparent sayen vibra alors dans l'air avant que Winter n'ait eu le temps de se présenter, ce qui lui valut une nouvelle grimace.

— Je ne te demande pas ton nom… puisque tu vas mourir. Je te donne quand même le mien… et uniquement pour te permettre de comprendre comme moi l’ironie de la présente situation… et que tu saches qui est-ce que le destin vient de choisir pour mettre un point final à votre race d’embourgeoisés. Celui qui va t’ôter la vie dans trois secondes chrono… apprend, étouffe-toi et souffre qu’il s’appelle Végéta, lança l’inconnu avant de laisser éclater son aura, ses cheveux virant au blond clair et ses yeux au vert émeraude.

— Le…

Super Sayen

Winter ressentit un frisson lui courir l’échine tandis que de vieux souvenirs lui revenaient doucement. Des cheveux dorés et une aura assortie ; le pouvoir du singe libéré au maximum. Son sourire s’élargit. Ça lui revenait maintenant… le roi Végéta premier, assujetti au Kaiser Ice. C’était probablement Végéta arrière petit-fils qu’il avait désormais face à lui. Le dernier des sayen face au dernier des nihiliens. Tous deux parés d’or, la plus noble des matières, la Quintessence. Deux élus du Dieu Soleil se tenaient l’un face à l’autre. Effectivement, le destin l’avait fait exprès. En attendant, la peur, l’incertitude, le pari d’une vie… Winter allait pouvoir retrouver ça à nouveau !

L’empereur libéra à son tour son potentiel maximal avant de faire sus ; Végéta se mit consciencieusement en position de garde. Le premier coup fut paré… ainsi que le deuxième… et tous ceux qui suivirent. Le style de combat de Winter, basé sur la submersion, ne fonctionnait plus.

Un coup de poing le stoppa net dans sa septième offensive, l’obligeant à reculer. Il riposta de par son appendice caudal, frappant le Super Sayen aux côtes ; qui lui même agrippait déjà fermement ledit appendice tout en enfonçant son pied dans l’abdomen du Nihilien, chacun des coups respectifs générant une onde de choc. Les combattants ne vacillèrent pas… tout en continuant de se porter coups sur coups, sans craindre ni fuir la proximité de l’autre. La puissance des percussions était dévastatrice, mais l’orgueil l’était semble-t-il plus encore. Ils restaient collés comme des amoureux…

… Et finalement le moins orgueilleux des deux rompit sèchement le corps à corps sanglant, à dessein de mitrailler son ennemi de fins lasers violets aussi vifs qu’assassins ; tous parés d’une seule main. Entre deux ou trois kikohas mal ajustés, le démon du froid fit soudain face à une sphère énergétique bleutée — beaucoup plus vicieuse — et parvint laborieusement à la dévier, renvoyant le kikoha dans l’océan. Il n’avait pas anticipé, ses réflexes avaient été salutaires… mais il n’appréciait pas l’idée. Aussi banal que semblait ce dernier échange de politesses… Winter n’avait pas besoin de plus que ça pour savoir que la supériorité de Végéta ne faisait plus aucun doute… et que — s’il y avait bien un suspens sur le court-terme — le moyen-terme, lui, venait déjà de choisir son camp.

Ils firent une pause, déjà essoufflés.

— Je reconnais que tu te débrouille bien, Super Sayen ! Très bon crochet du droit !

— Peuh ! On l’a vu tous les deux. Ce n’est qu’une question de temps avant que tu ne tombes ! Regarde-toi, tu es déjà fatigué ! se moqua le rival de feu Goku, quand bien même son état n’était pas des masses plus glorieux.

L’explosion du Big Bang de tout à l’heure germa à cet instant du fond des eaux, provoquant une énorme giclée qui les arrosa tous deux copieusement. Avant que l’eau de mer ne soit entièrement retombée ; celle du ciel avait pris le relai… comme un signe.

Winter était réellement impressionné — plus par la puissance que par la technique, mais quand même. Dire qu’il était devenu infiniment plus fort qu’aux heures de gloire de l’empire ; malheureusement ou heureusement, ce Super Sayen était aussi plus puissant que celui qu’il avait rencontré en ces mêmes heures antiques. La douleur… Il n’avait plus connu ça depuis ses premiers siècles sur Cold 444 ! Grisant.

L’adrénaline. Peut-être était-il le seul à posséder cette molécule dans le sang, parmi les autres mutants, allez savoir. Il ne s’expliquait vraiment pas ce fait d’être le seul de son espèce à pouvoir, à l’occasion, apprécier une défaite. Rarement certes, comme tout le monde, il préférait gagner ; il était même de ceux qui pensaient une victoire sans mort du perdant n’être d’aucune valeur. Oh ça ne valait pas un bon blackjack au César… mais les combats comme celui-ci, franchement, c’était pas loin. L’extinction de la race des sayens était objectivement un réel gâchis, s’ils étaient vraiment capables de produire de tels combattants.

— Végéta, c’est ça ? Ecoute…

L’amant de Bulma ne comprit à cet instant vraiment pas pourquoi la main du nihilien était tendue en face de lui ; non… vraiment pas.

— L’histoire des sayens et celle des nihiliens est semblable à deux lianes enroulées, fit Winter en mimant un entrelacs avec ses doigts. La Belle et la Bête, voilà le titre qu’aurait eu cette histoire ; une très belle histoire, tragique… ; apparemment tellement passionnante que, tu le vois bien, le destin lui-même s’y intéresse de très près.

Végéta sourit… et croisa les bras.
La main resta pourtant tendue vers lui.

— Tu imagines l’honneur que te fait le destin ? Faire de toi, singe primitif, le personnage principal d’une histoire… sur le même pied qu’un nihilien. Végéta… cette histoire dépasse nos petites personnes et nous n’en sommes qu’acteurs. Et en homme de goût… tu sais que la beauté d’un récit ne se mesure qu’à sa chute. Le chemin pavé de haine que nous ont tracé nos familles… nous ne sommes pas obligés de boucler la boucle avec ça. Je ne suis pas Freezer et toi tu n’es pas ton père.

— Tu peux abréger et en venir à la partie où tu me demandes d’être ton bras droit le mercredi, pour me planter dans mon lit le Jeudi.

— Ou alors c’est toi qui me mettras un couteau dans le dos au soir du mercredi. Tant qu’on s’amuse… ; souffla Winter en haussant les épaules, nonchalant. Ce n’est pas un hasard si le dernier des nihiliens et le dernier des sayens…

Végéta sourit à cet instant précis, d’un air suffisant… mais ne coupa pas l’empereur ; qui — l’étonnement passé — poursuivit.

— Ce n’est pas un hasard si nous nous ressemblons autant. Tu me rappelles moi avant mon passage sur Cold 444. Jusqu’à la manière de t’exprimer ! Tu n’es pas un sédentaire bedonnant… tu mourrais d’une vie trop banale. J’ai raison ? Végéta je ne te propose pas du tout de devenir mon bras droit… je te propose de devenir mon compagnon de voyage. C’est un honneur immense que je te fais, tu ne le mérites même pas. Je me fiche bien de l’Empire… je détruirai ce qu’il en reste, pour toi, si tu veux. Crois-moi sur parole : l’univers est un terrain de jeu bien plus excitant.

— Et moi tu sais qui tu me rappelles ? Moi-même…… il y a deux ans. Tu aurais dû venir plus tôt… j’aurais peut-être mieux reçu ta proposition.

— Et qu’est-ce qui a changé… en seulement deux années du cycle terrien ? fit l’empereur en retirant sa main pour croiser les bras à son tour.

— Rien de spécial. Sinon que j’ai une touche là, dernièrement, avec une petite terrienne justement. Que je travaille au corps depuis un bon moment. J’aime finir ce que j’ai commencé. Reviens plus tard.

— Plus tard quand ? Ça va finir en gosse braillard, cette histoire, végéta. Fais Attention.

— Je crains que ce ne soit déjà fait.

— ……… Excuse-moi alors, je crois qu’il y a eu erreur sur la personne. Je me suis apparemment trompé d’interlocuteur, termina calmement l’empereur sur un ton pourtant méprisant, le regard endurci, pire : indifférent. Oubli tout ce que j’ai dit… ça ne s’adressait pas à toi.

— Ça aussi c’est déjà fait.

Winter en était maintenant certain : ce Super Sayen — dont il avait déjà oublié le nom — devait mourir, comme tous ceux qui constituaient un danger inintéressant pour son existence. Winter se fit néanmoins le devoir de ne plus insulter la puissance de ce combattant sans visage en prenant des pincettes. Ce serait gâcher un combat de ce calibre. Aussi allait-il déballer l’entièreté de sa véritable force. Il n’avait de toute façon pas vraiment le choix, en l’occurrence. Végéta étant actuellement le plus fort… et d’assez loin, parure dorée ou pas.

Le neveu du roi Cold croisa alors les bras, tout en prenant une grande inspiration pour ensuite la bloquer et se concentrer. Pouvoir se métamorphoser ainsi était un privilège qui n’était offert qu’à ceux de son espèce ayant maitrisé leur potentiel et ayant cherché à le développer, de gré ou de force. De force, pour ce qui concernait Winter. Il ignorait même si d’autres que lui étaient parvenus à pousser le curseur aussi loin, au cours du millénaire perdu sur Cold 444. Cooler peut-être…

La peau de l’empereur s’épaississait tandis que de petites excroissances poussaient le long de ses bras et de sa tête. Une collerette s’élevait autour de son crâne, et des plaques osseuses lui recouvraient progressivement le corps tandis que ses muscles passaient en un clin d’œil du simple au double. Cette transformation, Goku l’aurait reconnue. Elle était aux nihiliens qui y avaient accès ce qu’était le niveau Dai San Dankai aux super sayens. Freezer et ses 100% s’étant à ce jour tenu au niveau Dai ni Dankai, pour le meilleur ou pour le pire. Cooler quant à lui n’avait pas eu le temps de regretter sa gourmandise ; il n’avait même plus été capable de porter un seul coup de poing à Goku depuis sa transformation. Et Winter, sans le savoir, empruntait le même parterre de roses séductrices…

Et alors qu’il finalisait à peine sa transformation… l’empereur perçut un pic d’énergie provenant de son adversaire.


Spoiler

— Final Flash !


Le dernier des nihiliens déploya instinctivement un bouclier de verre en y mettant toutes ses tripes. L’immense rayon flavescent surchargé d’électricité heurta la sphère d’une brutalité inconcevable ; l'obligeant à trembler au point de rendre ses contours imprécis… et bientôt, le globe fut emporté en arrière. Soumis à d’intenses vibrations, le regard affolé de Winter pouvait embrasser la mort lui fondant dessus. Son bouclier translucide se fissurait déjà de partout, sous le poids de la chaleur et de la puissance écrasante du rayon colossal.

— Non… Non ! soufflait-il péniblement, tandis que les premières vaguelettes d’énergie éthérée commençaient à l’atteindre, pénétrant sa défense poreuse. Il avait concentré toute la résistance du bouclier vert pomme sur l’hémisphère avant … et un soudain choc à l’arrière de la tête lui fit ipso facto perdre toute concentration.

L’empereur empêtré jusqu’au cou se retourna subitement, une veine pulsant à son front. Le namek ! Il pouvait le voir ! À des centaines de mètres de là, le bras encore fumant du kikoha concentré qui venait de quitter sa main. Seul l’arbitrage de Piccolo entre temps de charge de son Kikoha et estimation de la fenêtre de tir valait à l’empereur nihilien d’avoir le crâne encore en un seul morceau.

Ses yeux s’injectèrent de sang.

— Soit maudit ! ragea-t-il, tentant de rétablir l’équilibre de la résistance de sa sphère protectrice, à tous les pôles cette fois…

… Mais peine perdue. Le bouclier était magnétique pour moitié… psychique pour ce qu'il restait. Aussi le Final Flash avait-il facilement percé la défense mentale, éventrée par Piccolo ; qui avait ouvert un véritable boulevard à Végéta. Le canon doré engloutit totalement l’extraterrestre aux hurlements de douleur étouffés par l’orage grondant dans le ciel.

L’explosion qui suivit fit naître un nuage de fumée en forme de champignon électrisé, convertissant l’épicentre du choc en un cumulonimbus paroxysmique, que Manyfiait le grondement de mille tonnerres.

Végéta haletait comme une centrifugeuse, tandis qu’une partie de la cendre pleuvant du ciel échouait sur ses mains gantées, fumant encore de la formidable puissance qui s’en était échappée. Le prince avait profité du temps mort occasionné par la transformation de son adversaire pour charger tranquillement sa meilleure technique. Et ça avait marché. L’empereur Winter n’avait rien compris au moment d’ouvrir les yeux ; lui qui s’attendait à un nouveau Big-Bang. Végéta exultait, son imbuvable entrainement post-Cell avait payé ! Le zèle Paye !

Oui, il l’avait finalement atteint, il avait atteint le full power du niveau de super sayen, quelques mois plus tôt… et là, Winter en payait le prix fort. Il serait venu quelques mois en avance… que la situation aurait été tout autre.

Une seule chose retenait encore les bras de Végéta le long de son corps : la victoire était partagée. Sur ce dernier acte plutôt théâtral, c’était 50/50. Winter n’avait pas prévu le Final-Flash. Mais il avait quand même prévu un Big-Bang ; et s’était déjà programmé pour générer mécaniquement une sphère protectrice. Or si Végéta s’était permis de tout donner dans le Final-Flash… c’était uniquement dans l’optique que ce soit un coup à bout portant, le premier et le dernier. Il venait donc tout simplement de taper un sprint dans ce qui s’avérait finalement être un marathon.

Et c’est quand il en prit pleinement conscience que l’esprit de Végéta redescendit un peu ; la joie irrationnelle d’avoir remporté une bataille fut de courte durée, mais légitime. Le prince attendit tranquillement que le nihilien émerge du nuage, crevant de curiosité par rapport à l’étendue des dégâts. Dans l’idéal, l’empereur aurait au moins perdu sa parure d’or, que Végéta devinait être plus qu’une parure. Et qu’il pensait fonctionner comme l’état de Super Sayen : un coup un peu trop brusque, et pouf. Il faut ensuite relancer la machine manuellement… si l’adversaire est assez stupide pour vous en laisser le temps. Le rival de feu Son Goku obtint bientôt toutes les réponses à ses questions.

Winter était charcuté de partout et couvert de brûlures plus ou moins intenses, un morceau de sa queue avait été arraché et son bras gauche reposait en paix. Son œil gauche était scellé et un mince filet de sang mauve s’en écoulait ; son niveau d’énergie global avait aussi considérablement dégringolé, il n’était plus qu’à 50% de son plein potentiel, à la louche. Mais ces 50% étaient paradoxalement supérieurs à ses 100% d’avant transformation.

Freezer aurait assurément été vaporisé suite à ce Final Flash.

Mais Winter n’était pas Freezer ; un peu moins de talent naturel… beaucoup, beaucoup plus de logique dans le jeu. Il avait réussi à se transformer sans en mourir. Et c’est en réalité tout ce qu’il avait cherché. Son actuelle ressemblance avec la forme ultime de feu Cooler en témoignait désormais. Il perdait beaucoup d’énergie de la main gauche… et gagnait le triple en force de frappe brute, de la droite. En bonus… il n’avait apparemment pas perdu la Quintessence, dans le dernier acte sanglant ; l’or le couvrant encore de la tête aux pieds. Il s’en étonna lui-même… dans ses prévisions, il perdait l’or sacré — pourvoyeur, garant et symbole de l’équilibre parfait qu’il avait atteint — pour gagner les gros muscles beaucoup plus lents mais plus fiables. Apparemment il s’en sortait avec le beurre et l’argent du beurre. L’or lui garantissant une indexation de sa vitesse et de son endurance sur sa nouvelle puissance.

— Je dois te féliciter, encore une fois, Super Sayen ! hurla Winter, en bandant énergiquement tous ses nouveaux muscles, grisé… et maintenant complètement à fond dans le jeu. Tu es le troisième être à m’avoir sérieusement blessé dans ma vie, le premier étant une femme fatale et le second étant une planète ! Cela étant dit… j’espère pour toi que ce n’était pas ton va-tout, autrement tu es échec et mat ! Je ne m’y laisserai plus prendre et tes poings seuls ne me font pas peur !!

Le prince des sayen se remit calmement en position de garde, toujours essoufflé. L’issue était incertaine, il était vidé aux ¾ … ayant tout bonnement misé 80% de son énergie totale dans une seule attaque. L’autre avait beau avoir gagné en force brute il ne respirait pas pour autant la bonne santé et était handicapé par la perte de son bras et de son œil gauche ; mais ce n’était pas encore assez pour que Végéta pronostique une victoire. Oh, la victoire de la Terre était à ce stade déjà assurée — et probablement déjà en route aussi — depuis Satan City. Mais sa victoire personnelle à lui, son tableau de chasse à lui, pas vraiment, pas encore. Il tenta de déployer sa force mais ne parvint qu’à émettre de faibles “flammichettes” ; et ses bras tremblaient encore du contrecoup du Final Flash.

Le nihilien aux jambes dorénavant trois fois plus puissantes lui tomba dessus de tout son poids ; pour le projeter vers la côte en un puissant enchainement de trois coups du même pied. Jusqu’ici situés en pleine mer, les combattants atteignirent rapidement le rivage. Winter agrippa alors la tête de son adversaire et d’un lancé rotatif l’envoya s’écraser brutalement dans le sol ; creusant, sous la couche de sable blanc, un profond cratère de roche rouge.

Il écarta alors ses mâchoires, générant puis relâchant un rayon à la portée cette fois définitivement mortelle pour Végéta.

À sa grande frustration, une fois encore, on l’empêcha de finir ce qu’il avait commencé. Et surtout, il venait pour le coup de gaspiller inutilement pas mal d’énergie alors qu’il avait déjà sacrifié une bonne moitié de ses réserves pour survivre au Final Flash. Un autre Super Sayen, plus jeune — mais dégageant une énergie au moins aussi impressionnante que l’autre au début de leur combat — s’était montré.

— Encore un sayen…?!

Concentré qu’il était, le métis n’avait senti Winter que depuis le Final Flash ; là où Végéta l’avait bien senti depuis le combat de Piccolo. Et vraisemblablement Gohan n’arrivait pas à dépasser le premier stade du Super Sayen d’entrée de jeu… ; manque d'entrainement, même de routine. La faute au brevet du collège. Piccolo hallucinait.

Alors que le duel au corps à corps s’engageait, Winter ne put s’empêcher de ressentir une pointe de déception. Si l’autre sayen n’avait pas utilisé toute sa force en pensant l’achever d’un seul coup, ces deux-là auraient bien pu lui offrir un magnifique combat en duo. Là maintenant, l’empereur était certes énergiquement et physiquement diminué, mais sa puissance brute lui permettait de ne plus se prendre de coups et de rééquilibrer, lentement mais sûrement, le bilan des dégâts. C’était comme commencer une partie de jeu vidéo avec une seule barre de vie mais en mode facile. Quel gâchis !

En plein milieu d’une prise, il décocha un laser de son œil encore valide, blessant Gohan au front. Profitant de l’ouverture, Winter — ayant à cœur de ne plus taper dans son réservoir de KI brut — recourut illico à ses capacités psychiques innées pour immobiliser — de son seul bras encore existant — le dernier rempart de la Terre et le mitrailler d’innombrables rayons.

Végéta rassembla à nouveau toutes ses forces, luttant contre lui-même en esprit pour maintenir sa forme de Super Sayen malgré sa vue trouble. Il avait utilisé 80% de son énergie dans le final flash, soit. Il lui restait quand même 20%, qu’il accumula entièrement en un seul point dans sa main droite. Pas question de faire à nouveau reposer le destin du monde sur les petites épaules du gamin !

—Ne me sous-estime pas…

Il se volatilisa et reparut à deux mètres du Démon, la main chargée d’une lumière destructrice.

—Big B…

— Tu es fou toi, deux fois la même ?! hurla le roi de la galaxie qui ne l’avait pas quitté des yeux une seule fois depuis la fin de leur combat.

Winter, laissant Gohan se dépatouiller dans ses liens psychiques, avait déjà tendu sa main fonctionnelle vers Végéta, et — plus rapide que ce dernier — généra une immense vague sombre. Végéta eut un mouvement de recul mais c’était déjà trop tard. Le Big Bang fut engloutit… et lui avec. Hurlant de douleur, de rage et de honte, le prince partit en fumée, dévoré jusqu’à la dernière goutte de sang par le bleu tsunami.

— Ahaha ! C’est tout ce que tu mérites, stupide singe !

Il fut interrompu dans sa célébration par un coude s’enfonçant dans son ventre, lui coupant la respiration et le pliant en deux.

— Comment as-tu osé…

— H… Hey, doucement, c’est lui qui est venu me chercher… apparemment il se sentait de trop ici et voulait se faire libérer…… je l’ai délivré…


Le dernier des nihiliens ne put à nouveau esquiver le coup de poing qui le heurta à la tempe, le faisait tourner quatre fois sur lui-même.

— Qu’est-ce que … ? balbutia-il, encore une fois pris de court par la soudaine montée de puissance en face.

Le petit super sayen lui semblait gagner en force de secondes en secondes. Il semblait même… presque plus grand.

L’empereur reçut à cet instant un coup de poing porté à une vitesse trois fois supérieure à son meilleur temps de réaction ; lequel coup crevassa son armure osseuse, laquelle s’enfonça ô combien douloureusement dans sa chair. Avant même qu’il ne puisse se rétablir, un uppercut au menton l’assommait et un second coup au ventre le paralysait.

L’espace d’un instant, le nihilien conquérant se surprit à regretter avoir achevé Végéta, devinant maintenant le retour de bâton de l’autre sayen. C’était peut-être son père ? Winter regretta plus encore lorsqu’il saisit au vol une lueur vrillant les yeux verts de l’adolescent. Il semblait… il semblait à un cheveu d’exploser dans tous les sens du terme… ; Comment était-ce seulement possible ?
Il n’y avait pas de légende pour un niveau au-delà du super sayen… tellement c’était impossible.

L’empereur tenta d’opposer une sphère de Ki, mais le jeune métis était déjà passé dans son dos, lui assenant un coup suffisamment violent pour lui atomiser un paquet de vertèbres. Un coup de plus, droit dans l’épaule, puis deux autres simultanés, profondément dans la joue, et Winter faisait maintenant pitié à voir. Il ne pouvait même plus réagir. Vraiment ? La personne qui lui faisait désormais face n’avait plus rien à voir avec le garçon d’apparence gentillette de tantôt. Le Jour et la nuit.

Le propre d’une légende était d’élever l’imagination des vivants au-delà du terre-à-terre quitte à mentir un peu. Mais là… aucune histoire au coin du feu n’oserait mentir à ce point, même les plus sots n’y croiraient pas. C’était un être au-delà de toute légende… un avatar à la présence écrasante, au regard fascinant. Le genre à transformer les jambes en guimauve, le genre à croiser au moins une fois dans sa vie… pour pouvoir dire « je l’ai vu, j’y étais ».

Les yeux de l’empereur statufié courraient nerveusement sur ce corps au barbelé électrique dansant sous la lune au crépuscule ; tandis que le soleil, trainant encore dans le coin, sublimait ce qu’il pouvait de la musculature valant acier trempé de visu ; l’aura du garçon avait proprement doublé, en intensité et en volume ; et ses cheveux s’étaient redressés sur sa tête en pointes querelleuses…… ; Vraiment ?

— Es-tu vraiment un super sayen ? articula péniblement le nihilien. Cette puissance… ça ne se peut pas … !

— Végéta… Végéta avait une famille ! Il avait enfin une famille ! hurla soudain le fils de Goku, plus pour lui même que pour le monstre qu’il combattrait désormais avec l’énergie du mépris. Il avait enfin acquis un peu d’humanité ! Tu es un monstre ! Je te déteste !


L’extraterrestre, qui avait encore de la peine à garder les yeux ouverts sous la déferlante énergétique, fixa un instant son opposant, totalement éberlué ? …… Sérieusement ?

Qui était le monstre entre les deux ?


-------------------------------

Nda : Niic ta vanne sur la piscine, tu t’en souviens ? C’était juste trop drôle pour passer à côté =p


Dernière édition par omurah le Sam Jan 16, 2016 8:58, édité 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3302
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar niicfromlozane le Sam Jan 09, 2016 15:26

Nda : Niic ta vanne sur la piscine, tu t’en souviens ? C’était juste trop drôle pour passer à côté =p


Je me souviens pas de la vanne en question, mais j'ai bien ri dans le texte, en tout cas. Ça devait être au sujet de persos manquant dans une prod Toei, c'est ça ? ;)

J'aime bien la manière dont vous abordez votre histoire, même si pour le coup, ça va être méchamment compliqué pour Winter. Ce qui est intéressant, c'est que ce long combat ne se limite pas à une succession d'événements. Y a de vrais enjeux derrière, et ils sont plutôt pas mal sentis.
Votre style est spécial, mais pas désagréable. Je persiste à dire que par moment vous vous compliquez la vie inutilement, mais dans l'ensemble ça fourmille d'excellentes idées, et y a énormément de matière, de réflexions qu'on peut mener.
En fait, ce qui est vraiment cool, c'est qu'énormément de ce que vous nous proposez est très original. Souvent, on a tendance, surtout en bossant à 2-3, à se contenter d'explorer quelques axes solides et de travailler autour de cette ossature, mais dans votre cas, ça peut vraiment venir de n'importe où, comme l'histoire du tableau de chasse, par exemple. Si vous avez envie de parler un peu plus de votre méthode de travail, maintenant ou en fin de fic, je ne me plaindrais pas.
Avatar de l’utilisateur
niicfromlozane
Voyageur du Temps
 
Messages: 5244
Inscription: Lun Avr 15, 2013 23:22
Localisation: Lôzane, Rock City, mais ailleurs dans le temps

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar goget le Sam Jan 09, 2016 15:28

que Manyfiait le grondement de mille tonnerres.


J'ai rigolé. :)
Avatar de l’utilisateur
goget
 
Messages: 3360
Inscription: Mar Jan 13, 2015 23:02
Localisation: Chez le fermier qui me déteste

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar Paulemile le Sam Jan 09, 2016 18:57

C'est intense, ça bouge bien.
Vegeta qui est en SSJFP, c'est stylé.

Il y a quelques trucs qui me dérangent tout de même : Winter qui oublie le nom de Vegeta juste après l'avoir prononcé dans la phrase précédente, Winter qui évoque la belle et la bête, il avait Netflix et un clé USB pleine de Disney sur Cold 444 ? :mrgreen:
Je comprends que ce soit assumé mais, autant les blagues et le style passent dans la narration (le fameux "j'ai piscine" est parfait), autant dans les dialogues j'aime moins. Bon, ce sont des détails et un avis purement subjectif.

Je vois mal comment Winter peut se sortir d'un duel contre Gohan SSJ2, par contre. Il est déjà pété de partout. Ou alors, c'est juste un ennemi de passage, ce qui serait vraiment étrange mais vu comment vous détournez tous les codes établis, ça ne me surprendrait pas :lol:

Pauvre Piccolo quand même, qui se prend une ultime branlée.
D'ailleurs, pas un mot de Gohan à ce sujet. Ça me fait penser... je trouve que ça manque un peu de réactions, qu'elles soient parlées ou pensées.
On adore ça, nous les lecteurs de fics, les réactions :P
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
 
Messages: 2034
Inscription: Jeu Août 11, 2011 19:50

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar xela26 le Lun Jan 11, 2016 0:16

Très bon chapitre, un poil moins bien que les précédents tout de même à cause de quelques formulations hasardeuses.
Mais quand même vivement la suite :)
Cell: l'ascension de la terreur- Cell a vaincu Son Gohan lors du Cell game!! Quel sort réserve-t-il à la Terre?? Pour le savoir....viewtopic.php?f=42&t=5990
Chapitre 138: publié
Chapitre 139- 145: 90%- relecture, correction

Cell: Damned Souls- Les aventures parallèles de héros de "l’ascension de la terreur". Pour les connaitre:
viewtopic.php?f=42&t=6774
abandonnée
xela26
 
Messages: 1622
Inscription: Lun Oct 03, 2011 20:57

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar Imate le Mar Jan 12, 2016 1:29

On se doutait que ce chapitre apporterait avec lui la dose d'action jusqu'ici absente, et pour le coup, c'est très réussi. Sympa de constater que cette fic semble s'atteler à mettre en scène les oubliés de Fukkatsu no F en donnant à Piccolo un vrai combat, à Vegeta un vrai rôle, et à Gohan la badassitude qui lui faisait défaut, tout en excluant un Goku trop mis en avant. Un petit regret de l'absence de bataille, surtout parce que cela empêche les terriens (Krilin, Yamcha et Ten Shin Han en particulier) d'avoir un rôle ne serait-ce que mineur. Mais je présume que c'est afin d'éviter une redite du film et de la série, je comprend donc parfaitement.

Winter était donc bien Gold, ça me semblait étrange aussi que ça ne soit que du fait des radiations de la planète. En revanche, ce que je pensais depuis le dernier chapitre s'est avéré vrai : Winter n'es clairement pas au niveau de Golden Freeza, même en dessous de Cell par contre ça me surprend, mais pas en mal. C'est agréable de ne pas tomber sur un ennemi over pété qui défonce tous le monde. Et surtout le concernant, j'adore sa personnalité, vraiment, il est à mille lieu du charismatique et glaciale Freeza. On retrouve effectivement plus chez lui du cynique Vegeta période Saiyajin, comme ce dernier le souligne lui même d'ailleurs.

Grosse surprise en voyant la forme de Cooler, vraiment cool pour le coup, et inattendu pour ma part. Autant j'avais cru comprendre que omurah l'aimait bien, autant de là à voir Winter posséder la même forme que lui. En revanche, pas très convaincu de l'explication sur l'équivalence du Dai San Dankai. Dans le film, Cooler a une nette hausse de vitesse lorsqu'il passe à cette forme, Goku n'arrive plus à le suivre, et le Kaioken qui tantôt lui permettait de surpasser Cooler, était devenu inutile ne serait-ce que pour prendre la fuite, tant son adversaire le rattrapait vite. De même, dire qu'il ne l'a plus touché dès lors qu'il s'était transformé est également faux. Après je sais que pas mal de détails sont modifiés pour les besoin de l'histoire, mais celui-ci m'a un peu dérangé.

Par contre, c'est terminé pour lui. Il n'aura pas duré longtemps non plus au final :lol: Du coup, entre ça et le fait qu'il soit en fait si "peu" puissant, ça me fait penser qu'il ne sera pas le vrai méchant de l'histoire. Et si je dis ça, c'est parce que là clairement, en plus du fait qu'il ne puisse rien faire contre Gohan, je ne vois pas comment Gero et C-F pourraient jouer un rôle à ce stade de la bataille. Ils vont donc forcément intervenir par la suite, démarrant une sorte de "nouvel arc", voir même de premier si on admet que celui-ci n'est en fait qu'une introduction. Après tout, rien qu'au titre, on comprend que Gero sera le personnage central, et Freeza la créature de Frankeinstein accessoirement. Donc, il me paraît plausible que WInter n'ait en fait aucune réelle importance sur la suite des événements, même si l'histoire en apparence première semblait graviter autour de lui.
Et justement, je trouve que ce serait un coup de génie ! Un coup de poker plutôt, qui retournerait pas mal de lecteurs. Je fais peut-être fausse route, mais pour le coup je le vois bien venir^^

Autre légère incohérence, Vegeta qui se serait entraîné depuis le Cell Game, alors qu'il me semble évident qu'il a mit tout ça en pause pour un moment au début après la mort de Goku, lui qui dit même avant de partir à la fin de la bataille "Je ne me battrai plus jamais". Enfin, celle-ci relève plus du détail, mais quand même, il fallait que j'en parle^^
Néanmoins, la manière si "cool" et détendu dont il parle de Bulma et de leur relation ("une touche" ou "petite terrienne"), j'ai adoré. C'est super touchant, de voir un côté si humain chez lui, et c'est d'autant plus dramatique de le voir mourir. Sans parler de la réaction si dédaigneuse de Winter qui le rend si maléfique. Bref, passage top du chapitre pour moi, peut-être mon préféré.

Concernant le texte en lui même, inutile de parler une fois encore de la familiarité de la narration, c'est toujours inhabituel et super sympa à lire. Par contre j'aimerai juste souligner les référence récurrentes à l'or et au soleil, les parallèles fait entre eux, et avec le Super Saiyajin ou la forme Golden. J'ai beaucoup aimé cela. Quelques références au combat contre Cell également, que ce soit le combo que Gohan lance à Winter lorsqu'il passe en SSJ2, avec l'uppercut puis le direct à l'estomac, ou encore l'attaque par derrière de Piccolo qui m'a fait pensé à celle de Vegeta durant le kamehameha final de Gohan et Cell. Oui je l'ai remarqué ! :P (bon après je retrouve aussi un peu du film 2 de Broly avec le Final Flash VS bouclier, et Piccolo tenant le rôle du petit Trunks attaquant en traître, mais je peux me tromper xD)

Dernier point en ce qui me concerne, mais négatif pour le coup, c'est Gohan. Peu de dialogues, peu de réactions, peu de sentiments se dégageant de lui sauf sur la fin suite à la mort de Vegeta, et encore même de ce côté je trouve que c'est trop peu exploité. C'est dommage, il y avait de quoi amplifier le truc, et rendre la mort de Vegeta beaucoup plus théâtrale et dramatique, alors que là c'est plutôt vite expédié. Un petit regret personnel.

Sinon, à part ça, toujours au top, cela va sans dire^^ Le prochain chapitre aura tout autant mon attention, et avec celui-ci qui semble marquer une fin prématurée de WInter, je n'en ai que plus envie de découvrir la suite ! Continuez !

PS : Désolé je sais, c'est beaucoup trop long :mrgreen:
« Un Général...ne doit jamais faillir à son devoir »

Image
(Portrait de Danmarine par Kouki)
Dragon Ball Extended Universe : Les Chroniques d'une Guerre
(statut : en cours ; 31 chapitres publiés ; chapitre 32 en cours d'écriture)
Avatar de l’utilisateur
Imate
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2516
Inscription: Ven Sep 04, 2015 0:23
Localisation: Amiens, Somme, Picardie

Re: [fic en duo] Cogito Gero Sum

Messagepar omurah le Mar Jan 12, 2016 13:35

Hello, merci à tous pour avoir laissé vos impressions ou simplement pour avoir lu ^^
Je répond en passant, désolé pour les fautes s'il y en a, je relirai après x)

@ Niic
Spoiler
Pour le coup de la piscine j’avoue que moi-même je me souviens plus trop, c'était sur le chan mais ça date un peu xD
Pour les tournures lourdes, en ce qui me concerne (Max te dira comment il procède) je peux en tout cas t'assurer que je me casse pas la tête au moment d'écrire. Mes phrases sortent vraiment comme tu les lis.
Là où je me prends vraiment la tête c’est pour les répétitions de mots, la redondance des tournures et la forme des paragraphes parce que j’ai un toc : je ne supporte pas les paragraphes dont la dernière ligne fait peu de mots. Je trouve pas ça sexy visuellement =p
Merci pour les remarques sur l’originalité et la présence des enjeux. Ils sont reçus 5/5 ^-^
C’est très gratifiant de les voir être soulevés par toi et de voir que ça fonctionne aussi :)

Pour ce qui est de la méthode… il s’agit en fait d'une déclinaison du système SWE qui est parfaitement théorisé et détaillé ici

Je vois ce que tu veux dire par rapport aux axes solides et effectivement on a eu à cœur d’avancer avec des partis-pris un tant soit peu tranchés et diversifiés. Et sur ce point Max est un pilier très fiable. Cette manière qu’il a sur Skype de s’arrêter quelques secondes au moment où on discute… il se tait tu vois… genre 5 secondes, silence radio… et BIM il te balance une idée qui change tout à la vision qu’on avait de l’histoire et qui donne du sens à certaines intrigues. Et il fait ça tout le temps, c’est génial. Donc pour répondre sur la méthode grosso modo on se passe la balle beaucoup de fois. Par exemple le C5 qui arrive a dû passer par Max puis par moi puis par Max et encore par moi et comme ça à peu près 6 fois. Les idées circulent beaucoup sur Skype durant les brainstormings, et y’a pas de retenue en fait, chacun est libre de dire tout le bullshit qu’il veut… et on cherche à avoir une vision à long terme qui nous permet d’aborder l’écriture globale de manière itérative avec beaucoup de retours en arrière. Et le fait d’être deux plutôt que seul joue beaucoup. Ça permet une division du travail pratique et théorique assez ouf.

@ Goget :
Spoiler
Tu m'en vois ravi. C’est sorti tout seul :)

@ Paulemile.
Spoiler
Merci et merci :) (tes deux premières lignes) et un autre merci pour le com' globalement ^^

Paulemile a écrit:Winter qui évoque la belle et la bête, il avait Netflix et un clé USB pleine de Disney sur Cold 444 ? :mrgreen:

:lol: rien que pour cette vanne sur Netflix ça valait le coup :mrgreen:

paulemile a écrit: Ça me fait penser... je trouve que ça manque un peu de réactions, qu'elles soient parlées ou pensées.

C’est vrai. J’en prends acte :)

@ Xela
Spoiler
Alors, je sais pas à quoi tu penses exactement pour ce qui est des tournures hasardeuses, mais de mon côté, le « libéré délivré »... avec du recul, je l'assume plus xDD ; Merci pour ce commentaire et très content que le chap t'ait plu globalement ! ^-^

@Imate
Spoiler
Oh purée de patates…
Ce commentaire je le mets sur clé USB et je l’encadre au dessus de ma cheminée. On frôle un record là. C’est pas (seulement) parce que je suis content que je le dis mais la manière dont tu construis tes critiques est super intéressante et très utile pour un auteur. Rien que la manière dont tu découpes tes paragraphes on voit que tu sais ce que tu fais. Limite tu nous fais voir le chapitre avec un éclairage cent fois plus pertinent que celui qu’on avait nous-mêmes. Et pour ça, merci.

Imate a écrit:On se doutait que ce chapitre apporterait avec lui la dose d'action jusqu'ici absente, et pour le coup, c'est très réussi.

Merci ! Effectivement, après trois chapitres de build-up, il était un peu temps de commencer à faire du DBZ :)

Imate a écrit:Winter était donc bien Gold, ça me semblait étrange aussi que ça ne soit que du fait des radiations de la planète. En revanche, ce que je pensais depuis le dernier chapitre s'est avéré vrai : Winter n'es clairement pas au niveau de Golden Freeza, même en dessous de Cell par contre ça me surprend, mais pas en mal. C'est agréable de ne pas tomber sur un ennemi over pété qui défonce tous le monde.

Yup, on a essayé de souffler le chaud et le froid pendant les 3 premiers chapitres, et effectivement, il est bien en forme Gold (c’est Cavaren qui va être content :D). Et, oui encore, on a opté pour une refonte du concept « Golden » tel que proposé dans FnF.

En fait personnellement je ne trouve pas le Golden de FnF incohérent (dans le principe les nihiliens sont "le premier de classe" de la nature… naturellement supérieurs aux sayens et à tout en fait (Buu étant l’exception ; autant les nihiliens sont par définition "le premier de classe" autant je vois Buu comme étant carrément un bug de la nature), par principe premier fondamental ; … donc les 4 mois ne m’ont jamais dérangé… même si ça avait été 1 jour ou une heure ou que F avait juste fait 3 pompes et demi, ça ne m’aurait pas dérangé dans le principe, parce que voilà nihiliens = né avec une cuillère en or dans la bouche = n°1 de base ; c’est ce qu’on nous a toujours appris. Et rien n’est venu contredire ça explicitement jusqu’à la fin du manga.

Par contre le fait de ne pas être incohérent n’en fait pas moins un choix totalement arbitraire. Par exemple F aurait très bien pu envoyer du pâté lors de son retour avec Cold si le scénar l’avait voulu, plutôt que de se faire charcuter par Trunks. Et dans cette circonstance, si F avait libéré le mode Golden, le scénario l’aurait rendu supérieur à Goku mais n’aurait pas vu le besoin de lui donner un lvl divin. Arbitraire donc. C’est parce que Goku était niveau God au moment où F est revenu qu’il a fallu que F soit aussi niveau God, et pas parce que le Golden est hyper cheaté par principe. Partant de là, on a tout simplement réévalué la nature de ce P-U, pas tant en termes d’acquis au niveau de la puissance brute que d’apport qualitatif. Ici le Golden sert uniquement à garantir l’équilibre, le lvl up en force brute est presque secondaire.

Par contre superposé à la forme de Cooler (qui apporte un lvl up en terme de force brute beauuuuuucoup plus important), ça fait un combo extrêmement efficace, mais ça supposait justement de rendre nécessaire l’équilibrage (puisque c’est ça l’intérêt du Golden, ici : Golden = équilibre = perfection = Or) du coup pour rendre le Golden utile — donc pour rendre l’équilibrage utile — il a fallu créer en amont un déséquilibre. D’où le recours au Dai San Dankai, qui n'existe ici que parce qu'il permettait de donner du sens au Golden lui-même. J’espère qu’avec cette explication un peu trop longue malheureusement, tu vois un peu le processus qui nous a emmené à modifier la dernière forme de Cooler par rapport à ce qu’on en voit dans l’OAV.

Bien sûr comprendre le cheminement n’implique pas d’y adhérer, là aucun problème et pas de souci :)

Imate a écrit:Et surtout le concernant, j'adore sa personnalité, vraiment, il est à mille lieu du charismatique et glaciale Freeza. On retrouve effectivement plus chez lui du cynique Vegeta période Saiyajin, comme ce dernier le souligne lui même d'ailleurs.

Vu que les 4 premiers chapitres de la fic se sont articulés autour de ce personnage… lire ça ne peut que faire très plaisir :D

Imate a écrit:Un coup de poker plutôt

Quitte ou double :mrgreen:

Imate a écrit:Concernant le texte en lui même, inutile de parler une fois encore de la familiarité de la narration, c'est toujours inhabituel et super sympa à lire. Par contre j'aimerai juste souligner les référence récurrentes à l'or et au soleil, les parallèles fait entre eux, et avec le Super Saiyajin ou la forme Golden. J'ai beaucoup aimé cela. Quelques références au combat contre Cell également, que ce soit le combo que Gohan lance à Winter lorsqu'il passe en SSJ2, avec l'uppercut puis le direct à l'estomac, ou encore l'attaque par derrière de Piccolo qui m'a fait pensé à celle de Vegeta durant le kamehameha final de Gohan et Cell. Oui je l'ai remarqué ! :p (bon après je retrouve aussi un peu du film 2 de Broly avec le Final Flash VS bouclier, et Piccolo tenant le rôle du petit Trunks attaquant en traître, mais je peux me tromper xD)

Nan t’as vu juste, y’a pas mal de références un peu partout :) on peut remercier Max ; content que le ton familier te parle toujours, il n'est pas forcé le moins du monde, il sort quand il veut sortir ^^ ; et merci pour la remarque sur le parallèle entre SSJ et Golden, c’est un des points qui me plaisait le plus perso, donc content de voir que tu y as été réceptif :)

Imateleclairvoyant a écrit:Par contre, c'est terminé pour lui. Il n'aura pas duré longtemps non plus au final :lol: Du coup, entre ça et le fait qu'il soit en fait si "peu" puissant, ça me fait penser qu'il ne sera pas le vrai méchant de l'histoire. Et si je dis ça, c'est parce que là clairement, en plus du fait qu'il ne puisse rien faire contre Gohan, je ne vois pas comment Gero et C-F pourraient jouer un rôle à ce stade de la bataille. Ils vont donc forcément intervenir par la suite, démarrant une sorte de "nouvel arc", voir même de premier si on admet que celui-ci n'est en fait qu'une introduction. Après tout, rien qu'au titre, on comprend que Gero sera le personnage central, et Freeza la créature de Frankeinstein accessoirement. Donc, il me paraît plausible que WInter n'ait en fait aucune réelle importance sur la suite des événements, même si l'histoire en apparence première semblait graviter autour de lui.

Tu as été clairvoyant sur pas mal de points, mais ça ne t'apparaîtra pas de suite, tu t'en rendras compte un peu plus tard ^^

Imate a écrit:Autre légère incohérence, Végéta qui se serait entraîné depuis le Cell Game, alors qu'il me semble évident qu'il a mit tout ça en pause pour un moment au début après la mort de Goku, lui qui dit même avant de partir à la fin de la bataille "Je ne me battrai plus jamais". Enfin, celle-ci relève plus du détail, mais quand même, il fallait que j'en parle^^

Et tu as très bien fait. Là où le truc du Dai San Dankai est un parti-pris tout ce qu'il y a de plus volontaire (mais je comprend tout à fait que tu n'y aies pas adhéré, on peut pas réussir tous nos paris, s'pas grave, on se rattrapera ). Ici par contre (pour Végéta donc) il s'agit totalement d'une incohérence =p ; je n'avais absolument plus en tête cet aspect-là (je ne me battrai plus jamais) au moment d'écrire, et je suppose que c'est pareil pour Max. Après on pourrait tenter de s'en sortir en inventant je ne sais quel regain de motivation hors-caméra une semaine après, une fois la pression retombée; mais non, franchement, là, tu as mis le doigt sur notre première incohérence claire et nette. Bien ouéj et my bad =p

Imate a écrit:Néanmoins, la manière si "cool" et détendu dont il parle de Bulma et de leur relation ("une touche" ou "petite terrienne"), j'ai adoré. C'est super touchant, de voir un côté si humain chez lui, et c'est d'autant plus dramatique de le voir mourir. Sans parler de la réaction si dédaigneuse de Winter qui le rend si maléfique. Bref, passage top du chapitre pour moi, peut-être mon préféré.

C’est très gratifiant de lire ça, surtout que c’était de loin le passage du chapitre le plus stressant à écrire.

Imate a écrit:Dernier point en ce qui me concerne, mais négatif pour le coup, c'est Gohan. Peu de dialogues, peu de réactions, peu de sentiments se dégageant de lui sauf sur la fin suite à la mort de Vegeta, et encore même de ce côté je trouve que c'est trop peu exploité. C'est dommage, il y avait de quoi amplifier le truc, et rendre la mort de Vegeta beaucoup plus théâtrale et dramatique, alors que là c'est plutôt vite expédié. Un petit regret personnel.

Je suis totalement d'accord, avec du recul. Il y avait une balance à trouver entre explicite et suggestion. On ne l’a pas trouvée.

Imate a écrit:Sinon, à part ça, toujours au top, cela va sans dire^^ Le prochain chapitre aura tout autant mon attention, et avec celui-ci qui semble marquer une fin prématurée de WInter, je n'en ai que plus envie de découvrir la suite ! Continuez !

Je suis très content de lire ça :mrgreen:
Je pense… après, on est jamais à l'abri d'un fail atomique… mais je pense, que le prochain chapitre devrait te plaire ;)

Imate a écrit:PS : Désolé je sais, c'est beaucoup trop long :mrgreen:

Pour le coup, on est deux :lol: . Fallait pas ouvrir la boîte de pandore, je suis un moulin à parole (mais je me soigne). Un ultime merci pour ce commentaire hyper riche et aussi très motivant :)
Image
Avatar de l’utilisateur
omurah
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3302
Inscription: Dim Fév 24, 2013 0:20
Localisation: Dans le même bateau que toi...

PrécédentSuivant

Revenir vers Fanfictions

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités